[ Clos ] Le voyage ne s'arrête jamais. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Le voyage ne s'arrête jamais. [Solo]

Message par Yugo le Dim 10 Nov 2013 - 6:00

Je m'assieds pour réfléchir aux événements qui venaient de se passer.

.....

Combien de temps s'était passé depuis que j'étais entré sous l'apprentissage de Maître Gyatso? Quelques mois seulement s'étaient écoulés, cinq, six ? Je ne savais pas précisément. Tout ce que je savais, c'est que mon maître avait été impressionné par la rapidité avec laquelle j'avais maîtrisé les bases. Mais je m'ennuyais. Je passais mes journées à m'entraîner sur le maniement de la terre, et quand je ne travaillais pas, je regardais le ciel, en pensant à mes voyages faits précédemment.

Maître Gyatso l'avait bien compris et vint me dire, un jour:
" Mon jeune élève, tu as très vite appris les bases. A croire que quelqu'un te les avait déjà enseignées." Il lâcha alors un rire qui se voulait amical. Me prenait-il encore pour ce Sui ? Mais il enchaîna. "Tu sais, je pourrais t'apprendre beaucoup de choses, comme tous mes autres élèves, mais la nature autour de nous est bonne instructrice aussi. Certains élèves sont comme des fruits, qui ont besoin d'aide pour mûrir. Mais d'autres sont plutôt comme les Nirondelle. On peut les enfermer comme on veut, ils rêvent toujours de liberté.  Sache que j'accepterai ta décision, si tu décides de partir, mais tu seras toujours le bienvenu dans ma demeure." Puis, sur ces mots il partit, aussi tranquillement qu'il était venu.

Quelques jours ont passé depuis. J'avais beaucoup réfléchi à ce que je devais faire, puis ce matin, pendant que l'aube se levait, j'ai laissé un lettre pour mon professeur au soin des serviteurs, leur ai demandé quelques provisions et  je suis parti.


...

Je respire un grand coup. Le grand air me manquait. Cette cité était belle et grande, mais je me sentais oppressé. Je me lève alors du rocher sur lequel je suis. Il y a tant de choses et de lieux, en Terros, dont j'ai entendu parler et que j'aimerais voir de mes propres yeux. C'est donc avec un nouveau souffle que je repars, tout d'abord en direction de Seian, pour quitter ces montagnes le plus vite possible.

A la mi-journée, je m'arrête sur le bord d'un chemin quelque peu chaotique, pour manger un peu. Je pose alors mon sac sur le sol, en ressors Kimi, et nous commençons à manger un morceau de pain. D'un coup, un petit bruit sourd régulier se fait entendre. Au début, la source en paraît invisible, puis, en faisant plus attention, je remarque alors un petit Taupiqueur, tout seul.

Je repense alors aux enseignements reçus pendant ces quelques mois. Les meilleurs maître de la terre, avait dit mon professeur, ont toujours été les Pokémon sol. D'ailleurs, chaque personne voulant guider le flux de la terre avait obligatoirement un Pokémon de ce type, pour apprendre toujours et s'améliorer sans arrêt.

Je saute alors sur mes pieds. Kimi, sachant où je voulais en venir, pousse un petit gémissement plaintif. Je la rassure et l'autorise à continuer à manger sans moi. Je m'approche donc de la petite taupe. Celle-ci me regarde et sans attendre, j'envoie Yukiko la combattre, lui ordonnant de lancer sa poudre toxique. Aussitôt, le Pokemon -taupe surgit du sol, et sans crier gare, lance une attaque Griffe à la créature de plante. J'ordonne un Vol-vie, que le Mystherbe exécute avec brio. La taupe tire une grimace de douleur, mais refuse de se laisser faire pour autant. le Taupiqueur fonce sur son adversaire, mais les dégâts subis sont trop importants, et celui-ci s'écroule juste devant nous. D'un petit geste de la main, je projette doucement une Niveau Ball.

Cela fait je retourne près de l'endroit où j'ai laissé ma petite Togépi. Celle-ci, apparemment repue, c'est endormie... après avoir mangé ma part. Un peu frustré, je sors du sac quelques herbes pour soigner le Taupiqueur avant de reprendre la route.

"Tiens, prends ça, c'est contre le poison." Puis, après avoir donné quelques morceaux de fruits aux deux Pokémon précédemment adversaires, je regarde le nouveau venu en souriant. "Kiba, ça te plait comme nom ? "

Il me regarde un instant, puis retourne sur son fruit. Il n'a pas l'air intéressé par ce que je lui dit. Je le laisse tranquillement finir, avant de ramasser toutes mes affaires. Je ramène les deux Pokémon dans leur ball respective, prends Kimi, encore endormie, dans mes bras, et repars en marchant tranquillement sur la route caillouteuse.

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum