[ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Yugo le Ven 15 Nov 2013 - 11:28

Arrivant à Seiyan, je vois dès l'entrée un panneau, du monde attroupé devant. Je me fraie tant bien que mal un chemin et, avec beaucoup de mal, j'arrive à me faufiler devant l'annonce, déclarant ceci :

"Oyez! Oyez!

Ce message s'adresse à toutes les personnes intéressées.
Une étrange maladie a touché certains Pokémon, les
rendant très agressifs. Le gouvernement a été averti,
grâce à Electhor : les météorites aperçues lors de la
venue du Génie des Vœux seraient à l'origine de la crise.
Pour tous les volontaires qui nous rapporteront l’une de
ces pierres, une récompense sera offerte. La nation ne
sera en aucun cas responsable des dommages et
blessures subis par les dits volontaires."


Je regarde cette annonce, quelque peu étrange. Beaucoup de gens autour de moi parlent de Pokémon devenus fous sans raison, mais aucun ne tient à bouger pour autant. Je me décide donc de quitter cette foule, et me dirige vers un garde pour me porter volontaire.

Je me rend donc à l'endroit indiqué par le soldat, un bâtiment dans le quartier sud, encastré dans les murs d'enceintes. Celui-ci, quelque peu austère, ne semble pas attirer grand monde. Je me décide donc de pousser la porte en bois.  Je regarde la pièce dans laquelle je viens d'entrer, qui ne semble pas bien grande. A l'intérieur, seulement un homme, qui semble légèrement assoupi derrière une table de bois brut, emplie de quelques rouleaux de papiers. Les murs sont des pierres bruts, sans aucune décorations ni tapisseries. L'homme, qui commence à se réveiller, est en armure, mais ne possède aucune arme à ses côtés. Me voyant entrer, il se redresse, grandement étonné.

"Je ne pensais voir personne." me dit celui-ci.

il me demande mon nom, l'inscrit sur une grande feuille vide, et me souhaite alors bonne chance pour rechercher au moins l'une de ces pierres. Je lui demande alors quelques renseignements, et l'homme m'avoue ne rien savoir, mais il aurait entendu dire qu'une de ces pierres se trouverait vers le sud, dans la région entre Palma et Kabana. A l'aide d'une carte, il me montre où se trouve les deux villes en question, puis me souhaite bonne chance et m'expédie aussitôt hors de la pièce, légèrement pressé de continuer sa petite sieste. Je repars donc de Seian sur le dos de Keiba, Kimi sur le mien, après y être resté à peine une heure, et prend la direction du sud.

La chance à l'air de mon côté, c'est déjà ça. Le soleil brille dans le ciel sans nuage. Sur la route, je croise quelques Pokémon, mais j'ai du mal à croire que certains sont devenus fous. Je croise des Rattata, des Zigzatons ou quelques Roucool, mais ceux-ci n'ont rien d'inhabituel, ils préfèrent fuir ou se cacher à mon approche.

La journée passe et je me sens m'approcher des bords marins du pays. Puis me voilà enfin à l'intersection. D'un côté, il y a la ville portuaire de Palma, de l'autre, le forêt d'Agata, où se trouve la cité forestière. Suivant les indications du gardes, je décide de ne prendre aucune des deux direction et me lance dans la plaine sauvage. Keiba a l'air ravie de courir dans l'herbe, plutôt que sur les chemins caillouteux.

Alors qu'elle cours depuis quelques minutes à vive allure, voilà qu'elle s'arrête d'un coup. Devant nous, la mer. Et aucune trace de quelconque roche spatiale. Je me retourne. Cela aurait été trop facile si on l'aurait trouvé tout de suite. Je commence à rebrousser chemin, plus lentement, tentant de chercher une quelconque trace de cette météorite.


Dernière édition par Yugo le Sam 23 Nov 2013 - 11:45, édité 1 fois

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Abigaël d'Alma le Mar 19 Nov 2013 - 11:44

Lorsqu’elle sortit de l’arène de Seian, en compagnie d’Anthère, Abigaël n’avait qu’une vague idée de ce qu’elle allait faire par la suite. La Mizuhanienne avait obtenu son badge, et c’était tant mieux pour elle, mais en ce qui la concernait, ça ne changeait pas tellement sa vie. Mais ce qu’elle ignorait, c’était qu’elle allait très bientôt avoir l’occasion d’occuper son temps et son énergie...

En effet, cela ne faisait pas dix minutes qu’elle marchait avec l’élémentaliste de l’Eau que soudain, une lumière vive zébra le ciel, allant mourir quelque part dans les immenses plaines de Terros, et provoquant une vague de panique dans la capitale du pays ; cependant, le bruit sourd que fit la vague d'énergie pure en s’écrasant au loin serait bientôt le cadet des soucis des autochtones, car des clameurs s’élevèrent dans la cité, répondant aux rugissements de Pokémon de plus en plus nombreux à hurler et à attaquer les gens, comme devenus fous. Le chaos s’installa sans crier gare, sous l’œil dubitatif d’Abby, qui se tourna vers Anthère... Et ne la vit plus. Oups. Perdue dans la foule, sans doute... Sans trop s’attarder sur la question, elle s’enfonça dans la marée humaine qui s’était rassemblée au milieu de la capitale, avisant donc un panneau planté là à la hâte, et qu’un héraut arrangeait en vitesse avant de courir pour en mettre un peu partout dans tout Seian.



Oyez ! Oyez !

Ce message s'adresse à toutes les personnes intéressées.
Une étrange maladie a touché certains Pokémon, les rendant très agressifs. Le gouvernement a été averti, grâce à Electhor : les météorites aperçues lors de la venue du Génie des Vœux seraient à l'origine de la crise.
Pour tous les volontaires qui nous rapporteront l’une deces pierres, une récompense sera offerte. La nation ne sera en aucun cas responsable des dommages et blessures subis par les dits volontaires.

« ... Peut-être que Père... »

La noble aux yeux fauves avait murmuré d’un air absent ces quelques mots qui lui paraissaient tout à fait plausibles. En saisissant une Ball dans ses affaires, elle se souvient soudain que sa camarade de Mizuhan était partie faire du cheval... Elle le lui avait dit, c’est vrai, mais la Terrosienne, un peu ailleurs, n’avait pas vraiment fait attention, et l’information venait tout juste de lui revenir en mémoire. Bah, elle la retrouverait bien plus tard, de toute manière. La sphère frappée du sceau terrosien libéra son occupant, un imposant scorpion d’un violet sombre et aux pinces massives, qui créa un vide de quelques mètres de diamètre autour d’elle. « Bande de froussards », se dit Abby en grimpant sur le corps massif du Pokémon. En faisant claquer sa main sur l’abdomen télescopique de la créature, la guerrière ordonna à Sasori d’avancer sans broncher, et sa monture s’exécuta, sortant de la foule en quelques secondes pour quitter cette cité qui ne lui avait, finalement, rien apporté pour sa recherche.

Le scorpion géant se déplaçait relativement vite, et il emmena Abby loin de la capitale, vers le sud, alors que sa maîtresse, songeuse, se laissait totalement porter par la bête, ne gardant à l’esprit qu’une chose : Le retrouver. Et puis, à un moment donné, le scorpide freina net, tirant la jeune femme de sa rêverie.

« Pourquoi tu t’arrêtes, stupide bestiole ? Avance. »

Abigaël insista et se pencha en avant, de tout son poids, afin de pousser Sasori à reprendre sa progression. Mais le Pokémon toxique secoua la tête et s’obstina à rester sur place. En jetant un coup d’œil devant elle, Abby put constater qu’un drôle de chien jaune et bleu ressemblant vaguement à un Élecsprint se tenait devant elles, menaçant, faisant crépiter sa fourrure avec hargne. Tout indiquait que la bête était prête à leur sauter dessus et, agacée, la Terrosienne sauta pour descendre et empoigna sa claymore démesurée rangée dans son dos pour en découdre avec son adversaire.

« Allez viens là, mon gros. Si c’est la baston que tu cherches, tu vas l’avoir. »

Un sourire carnassier se dessina sur le visage de la machine à tuer, tandis que ses lèvres laissaient échapper un « peuh » de dédain et de mépris. La prise de la guerrière se resserra sur la garde de son arme monstrueuse, et soudain, la fille du Duc bondit, et sa lame rencontra les crocs acérés et chargés d’électricité de l’Élecsprint, qui s’empressa d’électrocuter l’humaine. Mais celle-ci ricana et lança, goguenarde :

« Pas de bol. Regarde plus bas. »

Le canidé jeta un regard aux jambes de la bipède, et il poussa un grognement de frustration. En effet, la Terrosienne avait enfoncé son pied droit dans le sol, jusqu’à la cheville, environ, pour faire une prise de terre et évacuer les décharges qu’elle aurait dû subir, et non encaisser. Le Pokémon se mit hors de portée de la bretteuse, d’un bond en arrière, puis la fixa d’un air haineux, tandis qu’elle éclatait de rire.

« Me regarde pas comme ça, ça changera rien ! Fallait réfléchir avant, débile. »

Derrière elle, Sasori fit claquer ses pinces, ce qui était un peu sa façon à elle de rigoler, puis s’avança près de la patronne, se redressant de toute sa hauteur. Abby la détailla du regard, de haut en bas, avant de lâcher :

« Toi aussi tu veux jouer ? Allez, va pour cette fois. »

Du coin de l’œil, elle aperçut également un gamin perché sur un Ponyta (qu’est-ce qu’ils avaient tous, avec ces canassons ? C’était sympa cinq minutes, mais vite fait, après ça lassait, à la longue) qui avait l’air totalement paumé – ou en pleine recherche de météorites, comme Abby, jusqu’à ce qu’elle tombe sur l’enragé, du moins. Ne daignant pas lui accorder une seconde d’attention supplémentaire, la guerrière se reconcentra sur sa proie, qui crépitait encore de colère, à quelques mètres devant elle. La chasse aux cailloux était importante, dans le sens où elle lui permettrait peut-être de tomber sur son père... Mais pour l’heure, la machine de guerre la remettait à plus tard. Il y avait enfin une distraction digne de ce nom, juste devant ses yeux, et elle n’allait pas s’en priver.


[Voilà, pas terrible mais c’est une entrée en matière. Ne prenez pas mal ce que pense Abby, c’est une folle qui a une vision carrément bizarre et altérée du monde. En espérant que ça ira.]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 152

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Lyssa le Ven 29 Nov 2013 - 18:19

L’inconvénient de posséder beaucoup de pouvoir et de les exacerber, était sans nul doute le trop plein d’utilisation et le manque de ce dernier. Un peu comme une batterie, Éris devait utiliser la magie pour se recharger magiquement, mais par un hasard ou plus probablement par la Loi de Murphy, une trop lourde utilisation la vidait complètement de sa magie. La colonne de lumière, générée par le feu qu’elle avait déployé, l’avait laissée plus vide qu’une carapace de Munja. Autrement dit, Éris devait à la fois utiliser sa magie à forte puissance et ne le devait pas et trouver un juste milieu pour la jeune fille était plus que tortueux. À trop utiliser la magie, elle risquait de ne plus en avoir dans un moment où elle en aurait besoin et quant à ne pas l’utiliser du tout… Mieux valait ne pas y penser, elle avait entendu parler de cas de démence, pour des gens à peine instruits en matière de magie, qu’arriverait-il donc à quelqu’un d’aussi puissant qu’elle ? Même si elle pensait que jamais une telle chose ne pourrait lui arriver, après tout, elle maniait ses pouvoirs avec excellence…

Mais là n'était pas le propos, Éris avait vidé ses batteries et s'était dirigée vers une petite ville. C'est là qu'elle entendit pour la première fois depuis très longtemps, à ce qu'on disait, en bas, les étrangers étaient envahit par la violence et l'un de leurs Dieux, disait-on, leur faisait payer par sa colère leur inconduite. Éris leva un sourcil, 'inconduite' ? Les Midgariens se sentaient toujours envahit, ce qui n'avait rien d'exceptionnel, si on considérait que les gens ne cessaient de venir chez eux. D'ailleurs, Éris apprit par la même occasion qu'un Nalcien avait déchaîné la colère d'un Dieu d'ici. Évidemment, pourquoi aurait-elle due être surprise ? Ça ne pouvait être que de la faute de Nalcia, si encore une fois, il y avait des problèmes en bas. Mais plus encore que ce peuple minable, Éris était certaine que son père et son frère défendraient Terros et Flamen. Ils seraient probablement envoyés au front, comme avant... Les gens de la ville parlait de la terre de l'ouest, il s'agissait probablement de Terros... Encore une fois, Terros était la cible.

Quant aux autres pays, peut-être était-ce à cause des discours un peu confus, mais Éris ne saisit rien qui ne les concernait, renforçant sa pensée que seul Terros était plongée dans le chaos. Si c'était le cas, Nalcia ne laisserait pas passer sa chance de les envahir. Éris avait un plan. Elle devait retourner en bas immédiatement. C'est ainsi qu'en quelques heures, un courrier urgent fut envoyé à Flamen, par Pokémon téléporteur. Elle allait régler quelques vieilles affaires en un rien de temps, passer une stupide épreuve, monter en grade et pourrait accéder aux informations importantes. Cela lui permettrait de retrouver son père, c'était certain. Éris s'en retourna, elle n'avait rien à préparer pour retourner à Erasia, seulement un téléporteur à trouver. Ce qui n'était pas si simple, à Midgard, les gens étaient bien moins préparés pour voyager rapidement. Non ici les gens n'utilisaient que peu leur monture, il fallait dire que les distances étaient relativement petites, même entre Aliphyr et Abyan, ce n'était qu'une petite île dans le fond. Et la plupart des gens d'ici ne manifestaient aucun besoin de descendre.

C'est ainsi Éris foulait de nouveau le sol Erasien. Bémol à toute cette affaire : elle en avait oublié le cycle naturel des saisons et l'hiver s'était abattu sur le sol terrosien. Autrement dit, il faisait un froid polaire pour quiconque sortait de la fournaise de Torcan et de ses environs. Heureusement, le feu qui circulait dans ses veines lui permettait de supporter les rigueurs du temps. Sans compter qu'elle avait pris soin de changer de vêtement pour la circonstance. Éris avait noués ses très longs cheveux blonds en deux tresses, qu'elle avait ramenées en boucles de chaque côté de son visage et attachés. Ils paraissaient ainsi plus courts et semblaient changer complètement sa personnalité. Avec une jupe longue en lin couleur taupe, un brun assez chaud et doux, elle avait enfilé une chemise dans une couleur simple avec un petit par-dessus brun sombre. Et bien sûr, des collants bruns, vu le temps. Même si cette apparence la répugnait, s'habiller en roturière lui permettrait de se fondre dans le paysage. Et afin de l'y aider, les deux Pokémon de flammes s'étaient évaporés dans la nature.

S'engageant dans les plaines de Terros, puisque le Pokémon qui s'était chargé du téléportage l'avait déviée d'au moins une centaine de kilomètre -encore heureux qu'il ne l'ait pas mise à l'eau- c'est après quelques kilomètres de marche dans la fraîcheur qu'Éris entendit des cris et à n'en pas douter, une altercation en fait. Cherchant des yeux, elle vit au loin quelqu'un sur une monture et un peu plus loin encore, d'un autre côté, une dame qui semblait avoir quelques difficultés avec l'un des Pokémon sauvage du coin. Sans une once de peur, Éris s'approcha de tout ce monde, se contentant de regarder les événements. Hé bien ? Si elle se faisait attaquer, qu'attendait-elle pour lui mettre une raclée à ce chien ? Elle en mettait, un temps fou en réalité, à sa place, Éris n'aurait eu qu'à faire une pichenette, pour l'envoyer au tapis... Mais pour l'instant, elle ne ressemblait qu'à une paysanne et les paysans avaient bien d 'autres soucis que de jouer à chat avec les animaux sauvages. Aussi, elle se contenta de se rapprocher, curieuse, la taille et l'apparence de la créature ne la choquant absolument pas; elle n'avait que peu la culture des Pokémon. Néanmoins, les Pokémon n'étaient pas si agressifs, habituellement.

[Voilà, je commence gentiment. Vous l'avez donc compris, Éris à pris l'apparence d'une simple paysanne du coin et ses Pokémon ne sont pas à ses côtés, ils se promènent ailleurs pour l'instant ^^ *a fait mumuse avec les maker d'Azalea mdr*]
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 145

Fiche de personnage
Points: 103
Âge du personnage: 18 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Yugo le Jeu 5 Déc 2013 - 9:59

Keiba chevauche tranquillement dans la plaine, retournant sur nos pas, pendant que je mange un peu de pain aux graines sous ce doux soleil, acheté plus tôt à Seian. Kimi commence alors à gémir, je lui tend donc un petit morceau, et celle-ci pousse alors un petit cri, à mi-chemin entre la joie de manger autre chose que des fruits et la moquerie envers la jument avec qui elle se chamaille sans arrêt. Je pousse alors un soupir d'agacement. Arrêteront-elles un jour ce petit jeu?

La pouliche hennit d'un coup et s'arrête. Pensant qu'elle est jalouse, je lui tend alors un petit morceau de pain en souriant, celle-ci prend volontier le morceau de pain, mais recommence. C'est alors que je vois une jeune femme, un peu plus loin. Vu de ma position elle ressemble un peu à tout le monde, une simple paysanne, bien qu'elle se promène seule, je ne remarque rien d'inhabituel. Lui faisant la remarque, la Ponyta souffle bruyamment et se tourne vers l'autre côté où je vois une autre personne au prise avec un... Pokémon qui ressemblerait bien à un de ces Elecsprint sauvages, mais celui-ci a l'air différent... plus volumineux. De plus, ce Pokémon est connu pour sa passivité, ou ce que certains qualifie de peur aussi. Celui-ci est-il aussi atteint par la folie agressive?

Je me précipite alors à l'aide de cette jeune femme, et je remarque alors une créature derrière elle, un pokémon violet à l'air... imposant, et pas très rassurant non plus. En arrivant à porté de voix, Keiba se met à ralentir au vu du scorpion géant. Je me tourne alors vers la jeune femme et remarque enfin ce qu'elle a à la main. Ce que  je n'arrivais pas à identifier un peu plus tôt s'avère être en fait un épée... démesurée. Je n'avais rien vu de tel jusqu'à présent et en reste même pantois quelques instants. Je ne pense avoir vu aucun homme porter une arme aussi gigantesque alors comment cette jeune femme arrive-t-elle à manier une épée aussi énorme?

Celle-ci se bat contre le chien sauvage, puis soudain, dans le silence de la plaine troublé seulement par le cri des créatures, j'entend le bruit froid des claquements de pince du scorpion. La femme se tourne alors vers lui, s'éloigne et lance apparemment son pokémon au combat. La créature semble avancer avec joie. Le Pokémon sauvage, lui n'a pas l'air de vouloir reculer. Keiba ralentit encore grandement le rythme, loin d'être rassurée, quant à Kimi, elle aussi semble légèrement appeurée par cet étrange Pokémon et vient se blotir un peu plus contre  moi. Je donne alors de légère petites tappes sur l'encolure enflamée de la Ponyta pour la rassurée un peu, et met Kimi dans mon sac, accroché au flanc gauche de la monture. Alors que la pouliche arrive près de la demoiselle, je lui demande, bien que me doutant de la réponse:
"-Avez-vous besoin d'aide, Mademoiselle?"

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Abigaël d'Alma le Ven 13 Déc 2013 - 17:38

Dans son champ de vision, une adolescente aux cheveux blonds qui ressemblait à une pure campagnarde s’était ajoutée à l’autre type flanqué d’un Ponyta. Mais il fallait dire qu’elle s’en tamponnait l’oreille avec une babouche, pour rester polie, car elle avait, devant elle, une proie de choix, un adversaire qu’elle pensait enfin à sa mesure, et elle n’allait pas se priver d’un petit combat pour s’échauffer. Mais l’Élecsprint-like changea de cible, pensant sans doute que le scorpion serait un ennemi plus simple à abattre. Malheureusement, c’était une monture de guerre entraînée pour tuer, et le canidé se trompait lourdement... Quand il fonça sur la bête violette, il fut accueilli par des pinces puissantes qui l’envoyèrent valser au loin, d’un coup de tête presque négligent. Avec un éclat de rire moqueur, Abby lança :

« Pas mal, mais tu peux mieux faire. Laisse faire la pro, pousse-toi. »

Déjà ? Un peu frustré, le Pokémon Poison s’écarta, déçu de n’avoir pu s’amuser que quelques instants. Quand l’Élecsprint revint à la charge, Abigaël adopta une posture de défense... Mais pas de défense passive. Le chien heurta la lame avec fracas, et le plat de l’arme l’envoya plus loin encore que les pinces de son précédent adversaire. Sans lui laisser le temps de se remettre du choc, la Terrosienne frappa du pied sur le sol. Aussitôt, il y eut un mouvement dans la glèbe, et quelque chose rampa sous terre, à peine visible, comme un requin dont la nageoire dorsale dépasserait à la surface de l’eau, pendant sa course mortelle. La création de l’élémentaliste, dans un bruit rocailleux et inquiétant, se dirigea à toute allure vers sa proie, puis émergea, comme vomi des bouches de l’Enfer, pour engloutir le Pokémon électrique dans sa mâchoire géante. Un horrible son de choses broyées et écrasées retentit, et le corps quasiment mort de la bête fut recraché sans ménagement, sous le regard fauve et satisfait d’Abigaël. Il n’avait pas rejoint le royaume des morts, mais c’était tout juste...

« Ben quoi, c’est déjà fini ? Je suis déçue. »

Se détournant rapidement du spectacle, qui ne la contentait déjà plus, la jeune femme reporta son attention sur le pauvre paumé qui débarquait comme un cheveu sur la soupe après la guerre, puis répondit :

« J’ai l’air d’avoir besoin d’aide ? Non ? Bah alors... »

La guerrière secoua sa claymore d’un air distrait comme si elle maniait un jouet, pour la nettoyer de tout ce qui aurait pu la salir, puis la rangea dans son dos, à sa place. Après avoir détaillé l’homme de la tête aux pieds, elle reprit :

« Oh bah, vous êtes pas taillé pour le combat, ça c’est clair. Abigaël d’Alma, et elle, c’est Sasori. »

Il y avait clairement mieux pour un premier contact avec quelqu’un, mais il était de notoriété (presque) publique que la fille du Duc n’était pas exactement quelqu’un de très sociable, avec qui que ce soit. Après cette présentation sommaire, et un rapide coup d’œil à la paysanne (ou presque...), elle fit craquer ses doigts, contente d’avoir pu faire un peu d’exercice, observa longuement son adversaire vaincu, puis murmura :

« Je l’aurais bien chopé, celui-là, mais s’il est aussi faible que ça, j’en ai pas besoin. Je ne veux que des winners dans mon équipe. D’ailleurs, il faudrait que certains se remettent à niveau... Bref. »

Pas le moins du monde choquée par ce qu’elle venait de dire (les Pokémon étaient avant tout des armes pour elle), elle lâcha un soupir d’agacement, avant de parler à nouveau.

« Dites, je cherche des cailloux qui seraient tombés du ciel y’a quelques mois... Apparemment, c’est la panique en ville, à Seian, certaines bestioles sont devenues tarées dernièrement. J’ai vu une annonce dans la capitale, mais à vrai dire, je me fous de la récompense. Je cherche juste mon père, il est Chevalier et il a disparu depuis un bout de temps. Et comme c’est ce genre de mission qu’il fait souvent pour le pays, je me suis dit qu’il serait peut-être dans le coin. Il a presque toujours un Rapasdepic avec lui... Vous l’auriez pas croisé, par hasard ? »

Abigaël en était arrivée à un point où elle se moquait de raconter la vie de son père, du moment qu’elle mettait la main sur une idée, un souvenir, un indice, bref, sur n’importe quoi qui aurait pu l’orienter dans ses recherches pour l’instant désordonnées et sans résultats. Mais alors qu’elle attendait une réponse, un tremblement se fit entendre au loin, tandis qu’un nuage de poussière s’élevait à l’horizon. Visiblement, ils n’étaient pas seuls dans ces plaines, et les créatures qui s’y promenaient habituellement ne semblaient pas être la meilleure compagnie qu’ils aient pu avoir, en ces temps troublés...


[Qu’une chose à dire : désolée Yugo ! xD Mais tu étais prévenu, maintenant que t’as signé, tu vas te frapper Abby et Éris pendant tout l’event... Razz
Je suis volontairement restée vague sur le troupeau, choisissez ce que vous avez envie d’affronter, perso je m’en moque, Abby fera avec. Mon post est un peu court, par contre... Pas trop d’idées.]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 152

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Lyssa le Dim 22 Déc 2013 - 12:56

Cette fille, qui ne cessait de parler inutilement, avait du mal à se débarrasser du chien. Sa prétention semblait sans limite et Éris ne ressentit que du mépris. Elle parlait en se pavoisant, mais l'animal était toujours debout alors que cela faisait déjà un bon quart d'heure, au moins, qu'elle tentait de le mettre à mal. Tss... Discrètement, le sol de boue, où la femme grossière avait planté ses pieds, devint un lit de braise, infligeant une vive douleur au Pokémon comme à la femme. Méprisante, mais pas stupide, la jeune fille resta à distance, se rapprochant toujours un peu plus des deux personnes. Il y avait peut-être une chance pour que l'un deux  soit son instructeur, mais elle était trop loin pour en juger. Et elle espérait de tout coeur que cette fille ne le soit pas, être instruite par une personne stupide n'était pas très flatteur... Mais bref, pour l'instant, elle devait les rejoindre pour savoir.

Lâchant la femme et le Pokémon des yeux, la jolie paysanne avait du mal à avancer, les trous et les bosses dans la boue avaient durcis et elle manquait à chaque pas de se tordre les chevilles. Détail insignifiant bien sûr, mais devoir faire attention à chaque pas et la forcer à faire des détours commençait à l'ennuyer. La jeune fille n'était pas au bout de ses peines, car devant elle, le terrain devint carrément impraticable. Devant elle, une gorge, presque, probablement creusé par le passage d'un Onix. Dans tous les cas, la jeune fille ne pouvait pas sauter dans le trou sans risquer de se casser quelque chose, c'était bien son jour de chance... En replaçant quelques mèches dans ses tresses, elle cherchait une solution. Malheureusement... Plus loin dans la plaine, ça chauffait, le chien envoyait des éclairs à tord et à travers et l'un d'eux alla frapper le vieil arbre au bord du déracinement. Le choc était violent, au point qu'il tomba en travers de la gorge. La paysanne releva un sourcil. Elle avait maintenant un pont... Enfin pas très sûr comme pont... La jeune fille s'approcha de l'arbre-pont et le jaugea quelques instants, après quoi, elle grimpa dessus. Le bois craquait, n'annonçant rien de bon, mais pour l'instant, la jeune paysanne progressait doucement. Les bras légèrement élevés sur les côtés pour garder un équilibre précaire, elle put néanmoins observer d'assez près la scène.

La femme était toujours aux prises avec le Pokémon sauvage. Ou alors... Enfin elle lui tournait le dos et le garçon s'était approché. De là où elle était, la blonde put entendre la fille réagir. Visiblement, si elle avait bien compris, il lui avait proposé son aide et il venait de se faire rembarrer. Enfin en même temps, même si elle semblait un peu lente à la détente, d'apparence le garçon n'avait pas l'air de servir à grand-chose... Il n'avait pas l'air de vouloir bouger, ne semblait pas avoir de Pokémon, ni de savoir maitriser les éléments et n'avait pas la carrure d'un guerrier... Ou en tout cas, il restait là les bras ballants... Il y avait maintenant un énorme gouffre derrière la fille, signe qu'elle savait utiliser la magie. Le chien avait disparus et. Ah mais, non, la créature revenait à la charge, semblant particulièrement hargneuse. Il allait attaquer la fille par derrière. Ce qui n'arrangeait pas les affaires de la petite blonde, après tout, elle en aurait besoin de cette femme, si elle était instructrice. Utilisant toutes ses capacités, elle saisit la seule chose qu'elle avait sous la main, une vieille Pokéball et la projeta sur le monstre. Mais elle l'avait envoyé avec trop de force et la balle rata son ouverture, percutant l'animal en plein dans les tempes. Assommé, il tomba en arrière dans le gouffre, complètement inconscient. La balle s'était endommagé et tomba à côté, sans rien faire de plus.

Enfin quand même, c'était un peu bizarre non ? La paysanne haussa les épaules. Le bois craqua et le tronc commença à s'effondrer sur quelques centimètres. Surprise, la jeune fille regarda vers ses pieds pour voir qu'effectivement, le bois se scindait en trois morceaux et ne supporterait pas son poids plus longtemps, pourtant, elle était loin d'être lourde. Au milieu du pont, elle n'avait plus trop le choix, elle devait avancer, mais si elle bougeait, elle risquait de tomber tout de suite avec le bois. Utilisant un peu ses méninges, la demoiselle se mit à quatre pattes et avançait lentement, ce qui n'avait rien d'évident avec sa robe. La malchance jouant contre elle, la blonde l'accrocha sur une grosse écharde sans qu'elle ne le vit. Presque arrivée de l'autre côté, elle tira, bougeant trop fort et l'arbre bascula. Il y eut un fracas épouvantable et l'adolescente eut tout juste le temps de se raccrocher à la mince parois. Bravo... Elle était bien maintenant... En plus, le temps commençait à changer et des rafales de vent se mirent à souffler.


[Enfin posté ^^' Je vous demande de me laisser le méga, vous comprendrez à la fin du topic, merci ^^
Sinon rien de spécial, elle est dans son rôle et j'adore comment elle prend de haut Abby x) Brave petite *tire la joue* ]
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 145

Fiche de personnage
Points: 103
Âge du personnage: 18 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Yugo le Jeu 2 Jan 2014 - 11:55

La jeune femme m'envoie balader, me montrant avec mépris sa puissance. De plus, elle laisse l'Elecsprint dans un état lamentable. Rien de bien plaisant en effet. Je descend à terre, ignorant totalement la jeune femme et fait quelques pas vers la créature gravement blessée. Le pokémon commence à se relever, et prépare une attaque sur la jeune femme qui lui fait dos, quand il reçoit une balle à le tête. Celui-ci, assommé, tombe alors dans une crevasse légèrement profonde.

plusieurs bruits se font alors entendre. D'un côté, un nuage de poussière, sûrement un troupeau de pokémon sauvage. De l'autre, la jeune paysanne, qui a lancé la balle, a disparu après l'effondrement de l'arbre sur lequel elle était. Un troisième bruit, un cri fort et plein de douleurs du pokémon blessé un peu plus tôt. Le nuage commence alors à bifurquer. Est-il possible que ce soit un troupeau de Dynavolt et que cet Elecsprint les ai appelé... Ca m'étonnerait que ce soit pour nous remercier, en tout cas. Je lance alors à la guerrière avec un sourire narquois:

"Désolé je connais pas vore père. Mais vous êtes si forte, je vous les laisse."

Sans plus attendre, après quelques secondes de concentrations, je frappe du sol pour donner un appui à la jeune femme essayant de remonter et saute dans le trou, d'abord pour secourir la pauvre bête dans ce trou, mais aussi pour me mettre à l'abri d'une éventuelle attaque vengeresse. J'entend alors Keiba faire de même, portant toujours les affaires sur son dos.

Je descend en utilisant ma maîtrise de la terre imparfaite encore pour ralentir ma chute. La pouliche essaie de se freiner aux mieux en poussant de ses sabots avants, et arrive en bas en réussissant à ne pas s'écrouler. Le Pokémon sauvage, en me voyant essaie de se relever. Je murmure alors à voix basse, pour le calmer, et je bouge par gestes lents. Je m'accroupis, jusqu'à être à quatre pattes. Dès que la créature montre une quelconque animosité, je me stoppe dans ma position. C'est ainsi qu'au bout d'une longue minute, je me retrouve face à lui, les mains plaquées au sol. C'est ce moment que Kimi choisit pour sortir du sac et bondir au sol. Par la surprise, je reçut de la part du chien une décharge qui me fit tomber sur les fesses. Je recommençe alors à le convaincre qu'il n'y a pas de danger et, une fois les mains à nouveau devant moi, je décide cette fois de le plaquer au sol grâce au pouvoir, en lui coincant les pattes et la gueule par des bandes de terre.

Celles-ci me montrent nettement qu'elles ne tiendront pas longtemps. Je me rapproche rapidement. Le chien essaie de lancer des éclairs, mais ceux-ci sont aussitôt absorbé par la terre. J'essaie alors d'analyser la situation. Le bruit se rapprochant, la jeune femme ayant repris pied sur la terre ferme, la guerrière étant hors de vue, je suppose qu'elle tient à combattre la horde. Un bruit sourd attire alors mon attention. Les socle de terres solides cèdent et Kimi et moi recevons une forte décharge électrique qui nous assomme pendant quelques secondes.

[Je m'excuse si je vous laisse peu d'ouverture, j'essaie de faire de mon mieux, et désoler de faire court aussi.

Abi=> Tu aime l'action, bien en voilà ^_^ Je suis gentil je reste vague, à toi de donner ta propre difficulté sur ce que tu as cherché. ]

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Abigaël d'Alma le Mer 22 Jan 2014 - 15:24

Tandis qu’elle combattait, Abigaël vit, du coin de l’œil, la blonde se mettre à crapahuter sur l’arbre qui formait un pont improvisé, afin de traverser la ravine. Qu’elle fasse l’équilibriste si ça lui chantait... Pour l’heure, Abby avait mieux à faire, et elle ne perçut même pas la chaleur supposée intense que l’inconnue avait fait naître sous ses pieds (problème de dosage ou de visée ?), tant elle était faible. Mais sa proie s’était relevée par un véritable miracle, après ce qu’elle avait pris dans les dents (elle avait bien caché son jeu, la saleté) et s’était jetée sur la Terrosienne, mais avant même qu’elle ne se retourne pour infliger à cet insolente créature la correction de sa vie, une Ball vint percuter l’Élecsprint, qui chuta et bascula dans la crevasse. En jetant un rapide coup d’œil à la paysanne, puis à Yugo, la jeune femme haussa les épaules, indifférente.

« Bah après tout, s’il veut faire son bon samaritain, c’est son souci. »

Cependant, lorsque la terre se mit à trembler, Abigaël fut forcée de s’intéresser à la situation et à ce qui se passait autour d’elle ; si, au loin, la masse qui ressemblait à une meute se rapprochait de seconde en seconde, le séisme qui secoua le sol, lui, arrivait sur le groupe encore plus vite que les chiens enragés qui leur fondaient dessus... Et en bonne élémentaliste de la Terre qu’elle était, la noble comprit que le tremblement n’avait rien de naturel. Quelque chose qui se déplaçait à toute vitesse, et en masse, en était responsable... Et les beuglements qui se firent entendre, de plus en plus rapprochés, confirmèrent les soupçons de la guerrière.

« Des... »

Analysant le souci majeur qui venait de surgir, à savoir l’apparition d’un autre groupe de Pokémon, Abigaël aperçut soudain la blonde suspendue à sa souche renversée. Depuis quand était-elle comme ça ? La fille du Duc avait dû louper un épisode, en fait. Toujours était-il que d’un côté, il y avait la meute, et de l’autre le troupeau affolé de bovidés qui se dirigeait droit vers l’adolescente en empruntant la gorge creusée par le passage d’un Onix. Le garçon, un élémentaliste de Terros lui aussi, tenta d’aider la gamine en lui procurant un appui terreux, mais les vibrations causées par les bêtes apeurées réduisirent ses efforts à néant, faisant s’écrouler son pilier de glèbe comme un château de cartes fragile et éphémère. Avec un soupir las, Abby saisit une sphère et la lança vers l’étrangère pour en libérer son occupant.

« Sennen, va la chercher. On sait jamais, maintenant que je suis – officiellement – gradée... Si elle est de chez nous, ça pourrait me retomber dessus. »

L’Onix kaki se matérialisa, immense et imposant, puis plongea, assez vite pour une créature de son gabarit, pour aller récupérer la pauvre fille en galère et dont la vie (ou presque) ne tenait qu’à un fil (ou plutôt, qu’à une branche, ou un bras). Juste à temps, d’ailleurs : quelques secondes plus tard, un vacarme affreux, entrecoupé de cris de pure terreur, accompagna les Écrémeuh, qui parcoururent l’énorme sillon en un temps record, aidées de leur attaque Roulade. Ainsi roulées en boule, les vaches étaient non seulement bien plus rapides, mais aussi beaucoup plus dangereuses, surtout que leur instinct grégaire les avait réunies dans leur fuite effrénée pour échapper à... Mais à quoi, en fait ? Les tensions électriques dans l’air crépitant ne tardèrent pas à donner une réponse pour le moins évidente.

« Les voilà... »

La meute déchaînée n’était plus qu’à quelques mètres de la Terrosienne qui, déjà, avait dégainé sa claymore titanesque pour se mettre en garde. Cette fois, elle n’avait pas affaire à un, mais à une quinzaine d’Élecsprint mutants enragés, et en dépit de sa force, elle doutait d’arriver à en venir à bout toute seule. Avec un claquement de langue agacé, elle laissa tous ses Pokémon – à l’exception de Gyorai – sortir de leur prison. Le Drackhaus gratta le sol de sa patte, l’Abo agita sa queue pour faire « tinter » sa sonnette... Et Hagane, dont le comportement était plus qu’étrange, tomba à genoux, plié en deux.

« Bah alors, qu’est-ce qui te prend, le ninja ? »

Sa question ne trouva, en guise de réponse, qu’une espèce de cocon sombre qui s’était formé autour du Cizayox pour l’y enfermer. La sphère explosa, mais elle ne révéla pas exactement la même créature que celle qui y avait été engloutie...





La Dream Team au complet (ou presque, la poiscaille en moins) ouvrit de grands yeux ronds, et la patronne, elle-même estomaquée devant l’évolution... Métallique de son Pokémon, lâcha un commentaire indigne de sa condition de noble, mais tout à fait pertinent, dans le contexte chaotique et apocalyptique dans lequel ils étaient.

« Euh, je sais pas vous, mais moi, je trouve que ça pue un peu, là. »

Elle aurait pu trouver la métamorphose sympathique, voire carrément utile, si elle n’avait pas croisé le regard du solitaire meurtrier qu’était devenu l’insecte rouge vif. Bien sûr, il était déjà rompu aux arts guerriers, et il n’avait jamais hésité à tuer sur le champ de bataille... Mais là, ce qu’Abigaël lisait dans ses yeux habités par une noirceur au moins égale à celle qui entourait la Terrosienne ne lui donnait pas envie de l’affronter. « Un malheur n’arrive jamais seul », pas vrai ? C’était particulièrement vrai ce jour-ci, dans les plaines du pays de l’acier, changées pour l’occasion en un théâtre de violence et de haine qui ne présageait rien de bon.


[Désolée du temps que j’ai mis, j’avais pas d’idées, et puis j’ai repensé à mon Cizayox. C’est censé être l’un des meilleurs, sinon le meilleur de l’équipe d’Abby... Et avec les clébards enragés qui nous arrivent dessus, ça va être sympa. Je m’occuperai de mon Cizayox, faites ce que vous voulez avec les Élecsprint. Je considère que les vaches sont déjà loin, mais y’a moyen de faire quelque chose avec si vous avez des idées.]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 152

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Lyssa le Sam 1 Fév 2014 - 19:31

Les pieds sur la terre ferme ? C’était même tout le contraire. L’élongation qu’Éris s’était faites il y avait de cela quelques jours maintenant, ne s’était pas dissipée, la jeune fille n’y accordait que peu d’importance, mais cette fois, elle en payait un peu la contrepartie. La douleur lui fit perdre son équilibre et elle bascula. Elle parvint à se rattraper un peu de justesse, cependant, le sol se mit à trembler, rendant sa tâche un peu plus difficile. Risquant un coup d’œil au risque de perdre sa prise sur le tronc, Éris pu voir un nuage de poussière s’élever dans le canyon creusé par elle-ne-savait-quelle créature. Un troupeau de bovins sauvages lui fonçait droit dessus. Enfin, pas tout à fait, vu qu’elle était toujours pendue à son arbre… Glissant un peu, elle prit le risque de libérer une main pour envoyer un éclat de feu devant les Pokémon, mais leur fureur –ou leur panique- ne les firent pas changer de destination. Il valait donc mieux les laisser passer, en attendant, elle devrait tenir et aviser ensuite.

Les bovins passèrent en dessous d’elle et la souche grinça, craqua, la fit descendre de dix bons centimètres et menaça de lâcher. Éris était un poids plumes, mais avec le choc et l’affaiblissement du bois, il n’allait pas tarder à… Ah non, non… Le bois, effectivement lâchait lentement pour finir par se briser en deux, tomber dans la gorge et finir piétiné par les bœufs. Éris de son côté, parvint à rattraper une racine et profita de l’occasion du passage d’Onix sous elle. Sa jambe blessée lâcha et elle roula sur la créature qui n’avait rien de confortable, glissant côté falaise, qu’elle percuta au passage pour ensuite s’écraser sur le sol. Elle ne fulminait pas, mais cette situation commençait à lui prendre la tête. Éris se releva tant bien que mal et regarda autour d’elle. D’après les cris qu’elle entendait, c’était une meute qui avait affolé les vaches et d’ailleurs, l’un deux sauta dans le ravin, sans se demander s’il se serait cassé une patte… La évidemment… Ses réserves de mana n’étaient pas vraiment reconstituées et étant une caster pure souche…

C’est le bon moment que choisit le Caninos pour sauter sur l’Elecsprint, lui enfonçant ses crocs dans la nuque, mais surtout, l’écrasant de tout son poids. Le Feunard fit une entrée plus discrète, sortant des ondes pour apparaître devant le chien de foudre. Pour paralyser sa cible, des flammes naquirent tout autour d’eux et les encerclèrent. Éris profita de l’occasion, lançant son prisme pour aspirer un peu de la magie de ses Pokémon, reconstituant ainsi ses propres réserves. Bien sûr, ça serait amplement insuffisant, mais elle pourrait au moins assurer le minimum. Bon ! Maintenant, elle pouvait regarder l’affrontement de ses familiers, tout en restant tranquillement en retrait pour réfléchir deux minutes. Qu’est-ce qui leur prenait à ces bestioles ? Éris ne s’était jamais intéressée plus que cela aux Pokémon, mais elle savait, comme tout le monde, qu’il était rare qu’ils ne s’en prennent aux gens. Mis à part les gros prédateurs, la plupart fuyaient la présence des Hommes, alors pourquoi cette fois-ci était-ce différent ?

La dernière fois qu’une chose bizarre s’était produite, elle n’était qu’une gamine naïve et trop gentille qui avait découvert l’attrait du pouvoir. Elle avait soudainement vieillit, pris quarante ans et ses pouvoirs s’étaient développé de manière fulgurante. Hormis maintenant, jamais elle ne s’était sentie aussi sûre d’elle et Éris avait sentis qu’avec de tels pouvoirs, rien ne l’empêcherait de parvenir à ses fins. Mais bref, tout cela n’était arrivé qu’à cause –ou grâce- à des Pokémon divins. Cette fois, c’était les Pokémon qui débloquaient. La dernière fois, elle le groupe improvisé de jeunes gens avaient trouvés un objet divin, qui, une fois reconstitués, avait fais rentrer les choses dans l’ordre. Il lui parut donc assez logique d’en venir à la conclusion que quelque chose rendait les Pokémon à la fois dingues et moches. La venue de Jirachi, assez rare et exceptionnelle pour être évoquée, pouvait-elle en être l’origine ? La créature venait en même temps que les étoiles filantes, des météorites se désagrégeant en arrivant dans le ciel…

Éris était instruite après tout, fauchée, mais instruite. Le savoir était le pouvoir. L’une de ces météorites aurait-elle pu déclencher quelque chose ? Enfin, de toute façon, elle n’allait pas se mettre à creuser partout pour trouver les météorites, non plus, elle avait juste un peu autre chose à faire quoi. Le combat durait, mais avec deux Pokémon, l’Elecsprint finit par être mit hors combat. Mais la jeune fille commençait à s’impatienter, tandis que ses familiers la rejoignirent, utilisant à leur tour l’Onix comme un vulgaire pont, auquel Éris ne prêta pas beaucoup plus d’attention. Au loin, qui devenait un peu plus près vu qu’elle avançait vers eux, la fille et le garçon semblaient plus au moins aux prises –encore- avec des Pokémon. Éris stoppa son avancée. Elle risquait d’attirer l’attention des Pokémon fou si elle s’approchait d’avantage. Et elle était toujours OOM… Hum… Fixant son regard sur la scène qui se déroulait à plusieurs dizaines de mètres, la paysanne adressa la parole à son Feunard.

« Que dis-tu de cela, Phobos ? »

L’animal fixait lui aussi la scène, resta parfaitement stoïque, comme toujours. Il ne bougea pas une vibrisse.

*Je sens une présence corrosive.* Lui répondit-il mentalement.

Éris n’avait pas spécialement attendu de réponse de sa part. Son Feunard était du genre silencieux, même avec les pouvoirs qui étaient les siens, d’ailleurs, cela facilement des mois –c’était même certain- qu’il n’avait pas répondu de la sorte. C’est peut-être ce qui faisait qu’Éris était ouverte au dialogue avec lui. D’un accord tacite et jugeant qu’ils n’auraient pas la paix avant d’avoir détruit la chose (pourquoi se compliquer la vie ?), Éris laissa donc faire le renard de feu. Le Pokémon millénaire n’avait d’ailleurs pas grand-chose à faire, il lui « suffisait » de pister la source de cette chose, comme un chien de chasse pistait du gibier. Sans aucun doute, ses discrètes capacités psychiques lui permettaient de tracer ce qui rendait les Pokémon confus à ce point et ce n’était pas pour déplaire à la jeune fille qui n’était pour le coup, pas très patiente. Egal à lui-même, Phobos marchait la tête haute, fier et élégant, pas perturbé le moins du monde par le chaos environnant. De son côté, Aliénation avait décidé de s’en prendre à un Elecsprint au hasard, dédaignant ses coéquipiers.

Hey? What did you expect?
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 145

Fiche de personnage
Points: 103
Âge du personnage: 18 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Yugo le Lun 3 Fév 2014 - 23:20

En reprenant connaissance, j'entends encore ce bruit sourd, qui ne fait que grossir. C'est en relevant la tête, alors que le chien sauvage a disparu, que je vois devant moi un immense nuage. Un troupeau de Pokémon me fonce dessus. Une seconde d'hésitation. Qu'est ce qui est le plus à craindre? Les vaches ou les chiens? Je ne prends pas plus de temps. Je rappelle Keiba dans  sa balle, attrape mon sac et essaie de remonter hors de ce canyon, m'aidant de ma maîtrise de la terre. Une fois en haut, le troupeau de canidés était proche de moi.

La guerrière a l'air occupé avec ses propres Pokémon, apparemment l'un d'entre eux ayant été touché par le mal. Un regard en arrière me prouve que l'autre jeune femme est elle aussi occupé de son côté. Je n'ai donc le choix d'essayer de m'occuper des Elecsprint.

J'avance donc un peu face à la meute, qui se met à m'entourer en demi-cercle, l'autre troupeau déguerpissant encore dans mon dos. Je tente alors ma chance en envoyant la Ponyta pour essayer de les combattre. Celle-ci n'a pas le temps de faire la fête, une des créatures s'avance devant les autres, avec un grand hurlement. Sur mes ordres, elle lance une attaque roue de feu. La charge flamboyante touche l'animal de plein fouet, mais trop faiblement, car celui-ci semble plus en colère que blessé. En contrepartie il lance alors une attaque Etincelle qui couche Keiba. Le chien lance alors une seconde attaque, mais la pouliche semble incapable de se relever à cause de l'attaque. Une troisième attaque du Pokémon électrique et l'équidé tombe sous le coup. Je cours à ses côtés, elle a apparemment juste perdu connaissance. Je la ramène alors dans la balle d'acier. Pour la remplacer, je choisis alors d'envoyer Yukiko. Depuis sa capture, c'est son premier véritable combat et pour le cas, elle semble terrifié par la bête bleue, qui semble s'esclaffer en la voyant. Pour la rassurer, je décide d'envoyer son compagnon avec elle, et ensemble ils avancent avec un peu plus de confiance. Alors que l'Elecsprint lance encore une attaque éclair pour s'en débarrasser, ceux-ci ne semblent pas affecter le moins du monde.

Profitant de la stupéfaction générale, j'ordonne à mes pokémon d'attaquer. Yukito lance une attaque Acide, qui touche de plein fouet le chien, tandis que Yukiko utilise une attaque Poudre Toxik, toute aussi efficace. Plein de fureur, le chien fonce alors sur les deux herbes pour une attaque enflammée, qui met mes Pokémon K.O à leurs tour. Mais le poison a raison du chien qui s'écroule à son tour.

Alors que la meute me regarde d'un air mauvais, c'est Kimi qui s'avance avec plus de confiance en elle que j'aurais pu le croire. Mais vu l'état de celui qui semble être le chef, ils ne bougent pas d'un pouce. Un moment passe sans que personne ne bouge, attendant la réaction des adversaires. Derrière moi, le silence m'affirme que les bovins ont fini leurs passage dans le précipice. Mais je n'ose pas tourner la tête pour savoir où les deux jeunes filles en sont rendus dans leurs affaires. Les chiens pourraient vouloir attaquer au moindre moment de distraction.

[HRP : Désolé pour les posts courts.]

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Abigaël d'Alma le Ven 14 Fév 2014 - 17:59

Tandis que le troupeau de vaches passait son chemin plutôt bruyamment, Sennen, lui, sentit quelque chose de léger le heurter sans mal, et en tournant la tête, il vit l’étrangère lui rouler dessus pour se servir de lui comme d’un pont jusqu’au bord de la falaise. Vu qu’elle ne lui disait absolument rien, le géant kaki se détourna et rejoignit Abigaël, qui se tenait déjà prête à affronter les Pokémon électriques.

« Alors ? »

Le serpent rocheux émit un son ressemblant assez à un grognement, pour lui signifier que rien de spécial n’était survenu avec la blonde. Celle-ci avait d’ailleurs des Pokémon, un Feunard et un Caninos, dont le contraste de comportement était plutôt flagrant : le premier, calme et posé, se contentait d’observer tout le raffut d’un air détaché, tandis que le second, plus teigneux, s’était jeté sur un Élecsprint sans ménagement. Bon, au moins, ils avaient l’air d’être forts ou, du moins, doués pour le combat... Ce qui en ferait deux créatures de moins à protéger en cas de problème, et ce n’était pas pour déplaire à Abby. De son côté, le mystique de la Terre avait engagé le combat contre les chiens enragés, grâce à l’aide de deux Mystherbe, qui ne firent pas long feu et furent rapidement mis hors d’état de nuire. Celui-là était déjà un peu plus faible, un peu plus dans le style « boulet », en fait, ce qui arracha à la guerrière un soupir las...

« Sérieux... Je suis vernie, moi. »

Elle reporta ensuite son attention sur le Cizayox, qui avait la ferme intention de la décapiter, et elle se lança dans une « passe d’armes » avec lui, pour constater que bordel, il était carrément plus rapide que lors de leurs entraînements quotidiens, la vache. La transformation avait décuplé ses forces, et même Abigaël le reconnaissait : elle avait trouvé un adversaire à son niveau, cette fois-ci ! Entre deux coups de lame, elle cria à son Onix :

« Sennen, occupe-toi de bloquer ces sales clébards rageux, tu veux ? »

Le Pokémon Roche obéit et, dans un puissant tremblement de terre, plongea dans le sol, tandis qu’une bonne partie de la meute fonçait sur Abby. Mais alors qu’ils n’étaient plus qu’à quelques mètres, les canidés disparurent, comme happés par la terre sous eux... Ce qui était en partie vrai, en fait. Satisfait, le serpent rocailleux ressurgit de l’autre côté de l’immense cratère qu’il avait creusé, sauvant, par la même occasion, la mise de Yugo, qui s’était fourré dans un sacré pétrin. Avec un sifflement admiratif, la jeune noble lança :

« Ouaiiiis, pas maaaaal ! ... Putain, mais tu vas arrêter toi oui ? »

L’insecte rouge de métal, sans interruption, était revenu à la charge, poussant Abby dans ses derniers retranchements, la forçant à parer sans cesse avec sa claymore démesurée. Finalement, l’énorme pince du Cizayox saisit la fille du Duc par la taille, avant de l’enserrer dedans, tandis que la jeune femme écarquillait ses yeux d’ambre.

« Mais merde, tu vas m’lâcher là oh ! Hé hé hé stop ! Pose-moi tout de... »

Au sol, la Dream Team regarda la patronne se faire littéralement enlever, et s’éloigner, emportée par le ninja rouge vif. D’abord perplexe, les Pokémon échangèrent des regards entendus et se dirigèrent ensemble vers le point qui disparaissait rapidement dans les cieux, courant, rampant, roulant et creusant du plus vite qu’ils le pouvaient afin de ne pas la perdre de vue...

« JE TE JURE QUE TU VAS MORFLER TOI ! »

Prisonnière de la pince massive de la créature, Abigaël finit par perdre patience et, à force de se débattre, attira l’attention du Pokémon. Hagane, tournant enfin la tête vers sa maîtresse, se prit un monumental coup de claymore, du plat de la lame, qui le sonna pour de bon, et il lâcha sa proie, chutant avec elle vers le sol. La mystique de la Terre, gardant heureusement de bons réflexes en toutes circonstances, fit naître une énorme main de glèbe qui surgit de la plaine pour venir la cueillir sans mal, avant de se rétracter pour la ramener tranquillement sur la terre ferme. En pestant contre son abruti de Pokémon décérébré et débile, elle regarda alors autour d’elle, et constata qu’elle avait probablement fait un bon petit kilomètre de balade, ce qui l’avait éloignée de son équipe... Et des deux autres.

« Et allez, encore de la marche inutile et un trajet barbant... Franchement, merci, Hagane, je te revaudrai ça, crois-moi. Tiens... »

Tout près d’elle, le Cizayox, dans les vapes, gisait lamentablement, ce qui provoqua chez Abby un mélange d’agacement et de lassitude. Elle commençait à en avoir marre des cassos qui composaient sa « Dream Team », et songea que ce n’était certainement pas avec une telle bande qu’elle allait retrouver son père... Mais quelque chose attira son attention, et elle plissa ses yeux fauves pour scruter l’étrange objet avec lequel l’insecte avait visiblement fait connaissance. Et brutalement, à en juger par la grosse bosse qui se formait peu à peu sur son front pourtant solide.

Trônant là, un monstrueux caillou brillait, au milieu de nulle part, comme pour narguer la guerrière, qui n’aurait sans doute jamais pu le trouver sans le coup de folie de son Cizayox. D’abord interloquée, elle reprit ensuite ses esprits et, en s’époussetant négligemment pour chasser la saleté qui s’était déposée sur son armure, elle examina le corps astral d’un peu plus près. Et au bout de quelques minutes, alors qu’elle était plongée dans l’observation de ce rocher ma foi bizarre, elle aperçut un petit nuage de poussière qui se dirigeait droit sur elle. Mais elle n’eut pas besoin de voir distinctement qui en était à l’origine pour savoir qui le composait : ses dons occultes et ses liens à la fois profonds et doubles avec ses Pokémon lui avaient déjà dit que c’était son équipe qui, sans doute inquiète de ne pas la voir revenir aussi sec, était partie à sa recherche. En faisant de grands gestes de la main, qui tenait toujours son énorme claymore, elle fit :

« Oh, les nazes ! J’ai trouvé un caillou ! Venez voir, c’est peut-être celui du panneau de Seian ! »

Sans s’offusquer le moins du monde pour le sobriquet dont la patronne venait de les affubler, le Drackhaus, l’Abo, l’Onix et la Drascore se précipitèrent vers la guerrière, avant de se réunir autour d’elle et de regarder la météorite d’un air méfiant. Ils ne seraient probablement pas les seuls à rejoindre Abigaël, puisque la Feunard de l’inconnue semblait avoir des capacités psychiques assez puissantes pour trouver ce genre de choses étranges et mystérieuses. Mais pour l’heure, cela n’avait absolument aucune importance pour la fille d’Alma et ses compagnons : ils avaient mis la main sur une grosse pierre, et potentiellement, dans la foulée, sur un indice qui pourrait les conduire à Père...


[Pardon pour le retard, pas trop d’idées, encore une fois. J’espère que la fin vous conviendra, en tout cas. J’ai laissé pas mal de choses dans le flou, afin que tu puisses faire ce que tu veux. Je te laisse conclure, merci à tous les deux pour cet event, en tout cas, et peut-être à bientôt en RP.]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 152

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Lyssa le Sam 15 Fév 2014 - 15:03

Cette chose, quelle qu'elle soit, semblait difficile à trouver. Probablement à cause des ondes qu'elle émettait. Suivant son renard millénaire, Éris avait hâte que toute cette mascarade ridicule ne prenne fin. Car tant qu'elle était là, occupée avec ces sacs à puces, elle ne cherchait pas ce qu'elle était venue retrouver et ça, c'était inadmissible. Flamen était une nation forte, aussi elle ne s'inquiétait pas pour elle, c'était plus Terros qui, une fois de plus, avait besoin d'assistance, c'est pour cela qu'elle était venue ici, elle était certaine de retrouver son frère dans un front. La première chose à faire, une fois les chiens transformés en tapis de sol, serait de se présenter à Seian, attendre le retour de sa lettre et faire un détour en premier lieu au poste de garde, voire, plusieurs d'entre-eux. S'ils avaient été envoyés dans une région un peu reculée, elle devrait encore patienter un peu, ce qui n'était pas vraiment son fort.

Un peu plus tard, le Feunard trouva un petit chemin, alors que le passage creusé remontait en pente douce, menant vers la plaine. Ils allaient enfin pouvoir sortir de ce coupe-gorge. Aidée du renard, la jeune fille put grimper sur le talus sans trop de mal et voir enfin ce qu'il se passait, du côté qu'elle avait voulu rejoindre. Les deux personnes aperçues un peu plus tôt, ne semblaient pas avoir bougé depuis. Il y avait toujours la fille, toujours aux prises avec les mêmes ennemis et le garçon qui... Venait d'envoyer deux tas de salade contre les chiens sauvages ? Oui, deux Pokémon qui furent balayés si rapidement que la paysanne se demanda bien l'intérêt d'une telle intervention. Enfin, ça n'était pas son problème de toute façon. Mais à présent, Éris constata son erreur en reportant son regard vers la fille. Celle-ci avait lâché les sacs à puces pour s'en prendre à une chose aussi vilaine que voyante, une sorte d'insecte rouge qui avait l'air de lui un menu problème.

C'est aussi là qu'elle vit l'Onix, cette créature était donc à elle... Éris ne manqua pas de le garder dans un coin de sa tête, mais honnêtement, elle n'allait pas se mêler de tout cela. Pourtant, son groupe se rapprocha du leur, bien que le Feunard n'ait pris semblait-il, une direction un peu différente que dans le passage. Ils n'étaient plus très loin des autres et Éris voyait le garçon en mauvaise posture. Bon, elle avait une image à conserver. Elle attendit que son Caninos ne les rejoigne, la fourrure pleine de sang avant de l'envoyer, d'un signe de tête limite résigné, vers les sacs à poils. La chienne s'en donna à coeur joie, folle, mordait et enflammait tout ce qui se trouvait à portée. Une ou deux fois, elle poussa un hurlement à faire froid dans le dos et cela ou la lueur particulière qui brillait dans son regard, fit fuir quelques-uns des canidés. C'est alors que le tas de cailloux s'en mêla, créant une brèche profonde qui emporta la meute. Loin de s'en faire pour sa chienne, Éris fut tentée de hausser les épaules et de continuer.

« Elle va nous rejoindre. »

Éris se contenta d'un bref commentaire, qu'elle n'aurait pas pris la peine de faire en temps normal, mais il ne s'adressait ni à elle-même, ni au Feunard. Elle était certaine que quoiqu'il arrive, la chienne s'en sortirait bien, même face à une attaque de cette ampleur, après tout, la mauvaise herbe n'était-elle pas la plus vivace et la plus résistante ? Quoi qu'il en soit, ils étaient maintenant libérés des Dynavolt déchaînés, le garçon avait l'air hors de danger et elle ne savait pas ce qu'il avait l'intention de faire, suivre la fille qui avait pris la poudre d'escampette avec toute son équipe ou s'en retourner au premier village qu'il croiserait. De toute façon, Éris n'allait pas rester plantée là. Elle croisa le regard du Feunard, qui se mit à galoper. La jeune fille suivit, ignorant une fois de plus sa jambe blessée, bien décidée à ne rien laisser se mettre en travers de son chemin.

Elle ne mit pas très longtemps à retrouver la fille, qui attendait auprès d'une météorite. La scène était surprenante, l'insecte inconscient, avec limite le visage encastré dans la météorite. Hum ! Encore un qui avait confondu vitesse et précipitation, il faisait un bien piètre ninja. Enfin, cela leur permettait au moins d'avoir la paix. D'après Phobos, cette pierre était la cause même des ennuis qu'ils essuyaient. Vraiment ? Un vulgaire rocher tombé du ciel ? Comme elle l'avait prédit, la Caninos les rejoignit au trot, la langue largement pendante et les oreilles orientées vers l'extérieur, assez tendues. Son pelage était sali de sang et de poussière, elle avait l'air fatigué, mais en assez bonne forme pour les rejoindre. Très bien. Maintenant qu'elles étaient là, il fallait passer aux choses sérieuses. Dans une réflexion muette, Éris accorda que cela pouvait être un objet des plus ordinaires et que Phobos avait simplement pu suivre l'insecte rouge. Mais dans le doute...

La Caninos, les yeux révulsé, se jeta sur la pierre. C'était comme si elle avait voulu épuiser tout ce qu'il lui restait de force pour réduire à l'état de poussières cosmiques cette chose. Éris laissa faire, n'ayant aucune envie, du reste, de se faire mordre dans son coup de folie. Mais elle n'y pensa même plus quand le Feunard exécuta la volonté silencieuse de la paysanne. Ah, si seulement, elle avait eu plus d'énergie magique sous le coude, Éris ne se serait pas gênée pour faire de même. À l'aide de l'un de ses savoir-faire, elle profitait néanmoins des énergies présentes pour se reconstituer, ne prenant pas la peine de savoir si ou telle source était néfaste ou dérangerait son propriétaire. Et puis quoi ? Elle allait envoyer des fleurs et une boite de chocolats avec cela ? Ses Pokémon, après s'être bien acharné sur la chose, cessèrent le combat, en réalité, après qu'Éris se soit assez servie dans leur réserve de flammes.

Finalement, la chose commença à produire des flammes, de petites explosions. La paysanne en fut assez surprise, défense de la pierre pas si inoffensive que cela ou conséquence directe des attaques et de la proximité de son propre pouvoir ? En tout cas, elle estima préférable de se tenir hors de portée, quand la chose commença réellement à imploser, se réduisant elle-même à l'état de cendre. Du coup, était-ce réellement une des météorites qu'on demandait de trouver ? Éris fut projetée en arrière et retomba sur les flancs, à moitié allongée. Phobos avait fait un bond de côté, retombant sur ses pattes aux côtés de la jeune fille, pendant que la chienne avait été renvoyée plus loin, dans une brèche souterraine. Repoussant sa frange, Éris se releva, aidée du Feunard. Quoique ce soit, il était réduit en cendre. Si c'était la météorite, ce dont elle doutait un peu vu la facilité avec laquelle elle avait explosé et avait été trouvée, elle ne poserait maintenant plus aucun problème, la menace avait été annihilée. Si ça n'était pas le cas et bien, tant pis ? Ce n'était pas si important, dans le fond, car d'un autre côté, si cette guerre était maintenue, cela n'en serait que plus facile pour elle de retrouver père et frère.

La chienne avait roulé boulé dans une brèche et tomba nez à nez avec une créature. Elle y reconnut l'un des Méga-Pokémon qui avait attaqué les autres humains. Du moins, elle le reconnaissait à l'odorat, car il avait perdu sa fourrure démesurée. L'Elecsprint, qui avait donc retrouvé une apparence tout à fait normale, avait l'air de sombrer dans l'inconscience. En levant le museau à l'air, Aliénation pensa que son corps avait dû tomber jusque là, envoyé au loin par les soins délicats des autres. Elle-même avait fait un bout de chemin avant d'arriver jusque là, faisant marche arrière pour ne pas tomber dans un gouffre profond et trouver une sortie. Une lueur attira son attention, rouge. En s'approchant et malgré la pénombre, Aliénation distingua une Pokéball. La chose clignotait rouge. La tête sur le côté, elle attendit immobile. Et puis... Le rayon touche l'Elecsprint, qui n'était certainement pas en mesure de lutter. La chienne se souvenait, Éris avait presque provoqué un traumatisme crânien au chien en la lui envoyant.

Pourtant, elle n'avait pas à coeur de se constituer une équipe de Pokémon, mais là, il s'agissait plus d'un accident, elle avait simplement empêché le Méga-Elecsprint d'attaquer, détournant son attention une seconde. Une seconde suffisante pour envoyer le monstre dans un gouffre. La Pokéball s'était endommagée en tombant avec lui et aussi certainement à cause des éclairs qu'il avait envoyés. Comble de l'ironie, par dysfonctionnement, elle venait de le capturer. C'est Éris qui allait être ravie, mais en tout cas, elle, aimait déjà son côté sauvage. Attrapant donc la Pokéball qui avait connu de meilleurs jours, la Caninos remonta les étroits plateaux. Elle parvint à en sortir au prix de grands efforts, mais ce n'est que plus tard, après une bonne course, qu'elle retrouva Éris. Cette dernière n'avait pas bougé et semblait inspecter la météorite et son impact dans le sol. Elle était certaine que père et frère seraient bien fiers, s'ils avaient vent de ce qu'elle avait trouvé. Quoi ? Ce n'était pas elle qui avait trouvé la météorite ? Quelle importance !

« Te voilà toi ? »

Légèrement dédaigneuse, c'était presque les seuls mots qu'elle avait prononcés, car pour bien tenir son rôle, elle s'était basiquement présentée, comme une jeune paysanne du nom de Lissa, qui s'était plus ou moins perdue dans les plaines depuis ce petit problème de folie Pokémon. Oh bien sûr, elle avait dû avoir l'air un peu confuse et perdue, mais qui ne le serait pas dans une situation aussi singulière ?

« Qu'est-ce que c'... ? »

A son grand étonnement, la Caninos lui lâcha sa vieille Pokéball, qui en tombant sur le sol, grésilla et laissa sortir l'Elecsprint, complètement hors service. Les yeux ronds, Éris ne pouvait que penser à celui qui se l'était mangé en pleine face. Donc en gros maintenant qu'il était redevenu normal (il avait changé de forme), il était à elle ? Si tant est que c'était le cas, avec la Pokéball qui était réellement endommagée.

Pourquoi ?
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 145

Fiche de personnage
Points: 103
Âge du personnage: 18 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Anarchic Meteors [Abigaël/Éris]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum