[ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Ninj le Ven 15 Nov 2013 - 19:49

*******

« Non… c’est… impossible… », Murmura le chercheur, tombant à genoux devant cette vision d’horreur qui lui faisait face.

Vingt ans… vingt longues années s’étaient écoulées depuis qu’il s’était retrouvé à fuir son pays. Et aujourd’hui, pour la toute première fois, il avait pu revenir auprès des siens sans craindre de subir la moindre oppression. Enfin, il avait été gracié de ses erreurs passées… la lutte avait été longue et difficile… mais de nombreuses années d’acharnement et d’implication au sein d’une résistance aux idéaux bien plus enviables que ceux de leurs anciens dirigeants avaient finalement porté leurs fruits. L’ancien chercheur était désormais membre de ce nouveau gouvernement, et avait joué un rôle capital au sein de celui-ci. Mais tout cela… à quel prix ?

Face à lui, une maison en ruine. La ville de Geffen entière semblait s’être reconstruire des suites d’une catastrophe dont il n’avait malheureusement pas eu vent, isolé sur TenkeÏ… la ville entière, à l’exception d’une maison. Une simple petite cahute que, visiblement, personne n’avait pris la peine de rebâtir. Cette maison… c’était la sienne. Ou plutôt, celle de ses parents.

Voilà plusieurs années qu’il n’avait plus eu de nouvelle de sa famille. Croyant que ce silence n’était qu’une question de sécurité, pour éviter que ses ennemis ne le retrouvent, il ne s’en était pas inquiété… mais à présent, il ne pouvait plus nier la vérité : quelle que soit la catastrophe qui ait frappée cette ville par le passé, ni ses parents, ni son frère n’y avaient survécu. La bâtisse semblait avoir été carbonisée par les flammes puis frappée par un puissant séisme… même les tombes à l’arrière du jardin avaient été souillées par ce cataclysme.

Immédiatement, l’esprit du chercheur vira fou, tandis qu’une vague de remord s’abattait sur lui. S’il n’avait pas passé son temps à fuir… s’il était simplement resté à Geffen, auprès des siens… rien de tout cela n’aurait eu lieu. Il connaissait ses Pokémon… il connaissait ses capacités… quel que soit le malheur qui s’était abattu sur cette ville, il aurait été capable de l’empêcher. Et puisqu’il avait été trop sot pour agir par le passé… il le ferait aujourd’hui.


*******


Celebi secoua la tête une nouvelle fois, refusant la requête du chercheur. Fou de rage, Ninj hurlait ses arguments, clamant que la fée lui devait bien plus de fois la vie que le nombre de personnes qu’il comptait sauver aujourd’hui. Il l’avait tirée d’affaire de nombreuses fois, avait laissé la fée bénir certains de ses Pokémon pour l’assister dans sa tâche de légendaire… Celebi ne pouvait tout simplement pas refuser sa demande aujourd’hui. Pas après tout ça. Pas maintenant qu’il se rendait compte que sa vie entière avait finalement abouti à la perte de ceux auxquels il tenait tant… à quoi bon libérer un pays de l’oppression si plus personne n’est là pour en profiter ?

« Chaque chose arrive pour une raison… la courbe du temps ne doit pas être perturbée, cela entrainerait des conséquences que tu n’imagines même pas… », Répliqua la fée habituelle si silencieuse.

Mais Ninj s’en fichait. Comme la moindre conséquence pouvait être pire que tout ce qu’il venait de découvrir aujourd’hui… il insista, insista de nouveau, allant jusqu’à menacer la petite fée de lui enlever deux de ses Gijinkas les plus actifs. Acquiesçant sans la moindre hésitation, Libegon et Pichu soutinrent le chercheur : si Celebi refusait d’agir aujourd’hui, alors ils n’agiraient plus non plus de leur côté.

Poussant un profond soupir, la fée céda finalement à la pression de l’humain fou de désespoir.

« Soit… », Lança-t-elle d’une voix peu convaincue. « Mais aucun Gijinka ne pourra t’accompagner. Les Gijinkas sont là pour protéger l’espace-temps… ce que tu comptes faire… risque au contraire de le bouleverser. Tu sauveras peut-être ceux que tu souhaites aider, oui… mais tu n’imagines pas ce que tu pourrais perdre par mégarde… ce cataclysme… était nécessaire. Réfléchis-y une dernière fois, s’il te plait… et fait le bon choix… »

« J’y vais »
, Déclara simplement le chercheur sans autre forme de procès.

Rien, absolument rien ne valait la vie de son jeune frère. Ni cette paix, ni son grade, ni sa liberté. Rien.
Le temps se courba autour du chercheur, tandis qu’il voyait ses deux amis Gijinka s’éloigner au loin. Cette fois-ci, il devait agir seul… enfin, il avait tout de même ses autres Pokémon… du moins, ceux qui avaient décidé de combattre à ses côtés pour Flamen. De toute façon, il avait réussi tant de choses dans sa vie… protéger trois personne ne devrait pas être une tâche si ardue.


*******


Le Ninj du futur arriva dans une Geffen particulièrement mouvementée. L’onde de choc provoquée par Mewtwo venait d’atteindre la ville habituellement si paisible : les bâtiments les moins stables avaient été littéralement soufflés par le choc, de nombreux Pokémon commençaient à se plaindre de douleurs, voire à virer fous pour certains, tandis que plusieurs incendies se déclaraient aux quatre coins de la ville. Jamais la ville fleurie ne s’était retrouvée dans un état aussi chaotique. Instinctivement, Ninj jeta un coup d’œil en direction de sa propre maison, légèrement isolée, à l’entrée de la ville. Mais à priori, Celebi l’avait renvoyé suffisamment tôt : le bâtiment avait tenu le choc. Immédiatement, il envoya ses Pokémon en reconnaissance : libérant ses trois camarades de leurs pokeballs, il fit apparaître un étrange Zoroark à la chevelure aussi blanche que les cheveux du chercheur, un Méganium au regard fier et à l’apparence particulièrement solide, et enfin une Démolosse étonnamment coquète au regard doux et compréhensif. Sans un mot, les deux derniers s’élancèrent en direction de l’entrée du bâtiment, espérant avoir le temps de faire sortir tout le monde avant que le chaos n’emplisse définitivement les lieux. Une première erreur… mais qui aurait pu le deviner ? Bref, pour le moment, rien d’inquiétant n’eut lieu dans cette partie de la ville, bien que ce ne soit qu’une question de temps. Quant au chercheur, accompagné de son dernier Pokémon… il se dirigea plutôt en direction de la place principale de la ville, là où il semblait régner la plus grande agitation.

Le poids des années avait laissé sa trace sur le visage du chercheur. Bien qu’il reste facilement reconnaissable, sa chevelure blanche contrastait énormément avec ses anciens cheveux d’un bleu si particulier. Les traits de son visage étaient plus marqués, plus froncés. Son regard également était bien plus dur, d’un sérieux qu’on ne lui connaissait pas encore à cette époque, et possédait également une certaine lueur de lassitude due à sa vie bien trop mouvementée. Sa tenue également était bien différente de celle qu’il portait habituellement : fini la simple chemise et le pantalon en toile. Il portait une des tenues officielles de Flamen, révélant un grade important qui n’existait pas encore à cette époque. Même sa démarche semblait presque autoritaire, digne d’un de ces hommes de pouvoir qui ne vivaient plus pour eux, mais pour un pays tout entier.

Lorsqu’ils arrivèrent sur place, Ninj et Reï – Son Zoroark – assistèrent à une scène des plus surprenantes. Au milieu de cette place, au cœur d’un cercle d’humains inquiets, tous les scientifiques de la ville s’étaient réunis autour d’un étrange cocon. Le tout premier cocon de la ville… celui qui annonçait le début du cataclysme, mais dont les gens ne pouvaient pas encore deviner l’importance. Un débat stérile fusait aux premières loges, les scientifiques cherchant à savoir ce qui avait pu provoquer cette mystérieuse transformation de leur Pokémon. Un Brasegali, selon leurs dires. Depuis le passage de l’onde de choc, l’ensemble des gardes de la ville avaient passé le temps à arrêter de jeunes Pokémon devenus fous… des Salamèches, des Poussifeus, des Wattouatt… rien d’ingérable jusqu’ici, bien que le nombre de blessé ne faisait qu’augmenter. Mais à présent, tous se posaient la même question : qu’est-ce qui allait sortir de ce cocon ?

La réponse ne tarda pas. Lentement, l’étrange protection qui s’était formée autour du Pokémon se craquela, provoquant une intonation de stupéfaction générale de la part des scientifiques qui l’entouraient. Comme à leurs habitudes, ceux-ci n’étaient pas inquiets. Ils voyaient en cette chose une évolution, un progrès… peut-être une chance de rendre leurs Pokémon plus efficaces ? C’est avec l’excitement d’un enfant qu’ils virent le cocon se briser pour laisser apparaître une créature à l’apparence étrangement proche d’un Brasegali… mais à l’aura étonnamment plus puissante. Il semblait si puissant que ses flammes brulaient en continue au niveau de ses poignets, à la façon de la queue d’un Dracaufeu. Son pelage sombre et rouge lui donnait l’allure d’un véritable guerrier, tandis que l’étrange crinière autrefois dressée dans son dos s’élevait maintenant à la verticale, ajoutant à la posture impressionnante de la créature.

« C’EST UN MIRACLE ! », Hurla l’un des scientifiques, fou de joie. « Ce Pokémon vient de repousser les limites de l’évolution ! Il a évolué à nouveau ! »

Immédiatement, le brouhaha des chercheurs au premier rang reprit : certains allèrent même jusqu’à s’approcher de la créature pour l’observer de plus près, persuadés qu’ils ne risquaient rien. Après-tout… ce Pokémon appartenait à l’un d’entre eux, il avait l’habitude d’être un sujet d’expérience régulier et d’être traité de la sorte par les humains… il était impossible qu’il devienne tout à coup agressif, n’est-ce pas ? Hé bien…

La bête poussa un cri terrifiant. Aussitôt, ses bras s’embrasèrent intensément, et sans que personne n’ait le temps de réagir, le Pokémon commençait déjà à massacrer les humains les plus proches. Sa puissance n’avait plus rien à voir avec celle d’un simple Brasegali… c’était… un monstre. Un véritable démon de puissance, aux flammes aussi brulantes que celle de l’enfer, et aux poings dont la puissance n’avait rien à envier aux Pokémon des meilleurs champions d’arène. De plus, sa vitesse déjà impressionnante à l’origine ne semblait cesser de croitre à chaque nouvelle attaque, tandis qu’il agissait tel une faucheuse au milieu d’un champ de victime, brisant membres et os d’un simple coup de pied.

La panique s’empara des habitants de Geffen. Eux qui, contrairement à ceux d’Omatsu, étaient plutôt d’une nature paisible et pacifique se faisaient à présent attaquer par un démon venu de l’enfer. C’est ainsi que la bête fut rapidement surnommée… et c’est également sur cette note démoniaque qu’un homme décida de rassembler les troupes pour lutter face à leur adversaire :

« Cette créature n’a rien d’un miracle… c’est un démon, une engeance créée par une créature légendaire ne souhaitant que notre mort. Peuple de Geffen, rassemblez-vous ! Pour la gloire d’Arceus, nous devons nous battre ! Nous devons défendre notre ville, nos valeurs, et éliminer cette créature démoniaque qui a été envoyée pour détruire notre ville ! »

L’homme qui venait de parler avait également dégainé un sabre particulièrement fin et affuté qu’il pointait en direction de la bête. Il portait une longue cape sombre recouvrant la totalité de son corps, ne laissant apparaître que son regard dur et son visage adulte en partie couvert de cicatrices. Sa longue chevelure brune dépassait d’une coiffe aussi sombre que sa cape, sur laquelle avait été cousue une représentation de la divinité Arceus. Ce même symbole était également visible sur le pommeau de sa lame, laissant deviner l’intense croyance de cet homme envers cette divinité que personne n’aurait jamais vue. De part et d’autre de l’humain se trouvaient un Feunard et un Arcanin qui lui obéissaient visiblement au doigt et à l’œil, et dont l’entrainement régulier avait dégradé le magnifique pelage au profit d’une musculature impressionnante.

Voyant qu’un de ces insectes insignifiants osaient se dresser face à lui, le Pokémon fou cracha une déflagration dans sa direction. Le souffle de l’attaque balaya les quelques scientifiques encore présents entre le Pokémon surpuissant et ce leadeur émergeant. Toutefois, les flammes se dissipèrent comme par magie avant d’atteindre leur but, tandis que Ninj s’approchait à son tour pour se positionner aux côtés du croyant d’Arceus. Durant ces longues années, il avait encore amélioré sa maîtrise de l’amplification… en plus d’amplifier par les flammes, il était à présent capable d’absorber les flammes. Et à priori, ce pouvoir allait se montrer très utile tout au long de cette journée…

« Fuyez, emmenez femmes et enfants aussi loin que possible ! », Hurla Ninj à son tour, aussi fort que possible. « Arrêtez les Pokémon devenus fous, protégez les plus faibles ! Et que ceux qui se sentent prêts à combattre nous aident ! »

Cette créature semblait bien trop puissante pour être affrontée en duel. Sans doute était-ce celle qui avait ruiné la ville à cette époque et provoqué la mort de sa famille ? Il n’en était pas certain… néanmoins, s’il y avait ne serait-ce qu’une chance pour que ce soit le cas, il devait l’empêcher d’agir.
Spoiler:

Petit résumé pour expliquer un peu les PNJ présents :

Mega évolution présentes :
- Mega Brasegali sur la place principale
- De jeunes Pokémon (Salamèche, Wattouatt et autres) un peu partout dans la ville

Persos humains présents :
- Ninj et son Zoroark sur la place principale
- Le croyant d'Arceus, son Feunard et son Arcanin sur la place principale
- Tous les scientifiques sur la place principale
- La majorité des habitants de Geffen en panique dans tous les sens, plus ou moins assistés par les gardes de la ville débordés

C'est tout pour l'instant, mais la liste risque de vite s’agrandir, c'est un début gentil pour rassembler les troupes là xD

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Sacha le Ven 15 Nov 2013 - 23:58

Sacha s’aventurait dans les ruelles de la ville, les découvrant alors que devant elle se dévoilait une ambiance à laquelle elle n’était pas habituée. Après n’avoir trouvé aucune information sur Aren à Omatsu, elle avait décidé de continuer son chemin vers la seconde plus grande ville du pays, où elle espérait tomber sur une trace de son demi-frère disparu. La cité était tellement différente de celle de Tarouga, où elle avait grandi et appris à vivre, que la gamine en était désorientée. Ici, les gens n’étaient pas méfiant ou hargneux, certains lançant même des « bonjour » lorsqu’elle les croisait dans la rue. Un tel comportement surprenait agréablement la jeune fille, qui appréciait le changement d’air de celui lourd et humide des marais. Ne pas avoir à se méfier de chaque coin de rue était reposant, et l’odeur des fleurs embaumant la bourgade rendait l’atmosphère légère et sympathique. C’était comme si rien ne pouvait venir troubler ce petit coin de paradis.

Ou presque.

Kaizoku vaquait à gauche à droite, alors que Sacha s’arrêtait elle tous les vingt mètres pour montrer aux passants un portrait du garçon disparu, dans l’espoir qu’ils puissent la renseigner. Contrairement à ce qu’elle avait vécu à Omatsu, personne ne l’envoya valser ou s’amusait à l’ignorer, lui présentant plutôt des excuses lorsqu’ils n’étaient incapables de l’aider. La fille était un peu désespérée : à l’exception de quelques individus qui l’aurait « rapidement aperçu » il y a plusieurs semaines, elle ne recueillait aucune information utile, notamment concernant la prochaine destination de celui qu’elle traquait. L’archère poussa un lourd soupir, puis leva la tête en entendant son petit monstre pousser un cri de détresse à ses pieds. À force de faire l’idiot, il avait fini par trébucher et se casser la figure, atterrissant sur les fesses, et pleurant comme un petit bébé. La fille s’accroupit à ses côtés, agissant comme une mère avec son fils.

« Tu t’es fait un bobo ? » demanda-t-elle doucement en frottant la tête du blessé.

L’interpelé hocha vigoureusement la tête en tenant sa jambe droite entre ses deux petites pattes avant, quémandant un bisou magique pour que ça aille mieux. Sacha poussa un faible sourire et se pencha en avant, jusqu’à ce qu’une violente secousse la fasse glisser sur le lézard, qui étouffa un glapissement sous le poids de sa maîtresse lui tombant dessus. La fille se releva aussi vite qu’elle put en s’excusant à l’animal et en lui demandant s’il allait bien, avant de lever la tête, distraite par un hurlement proche. À côté d’elle, un bâtiment visiblement trop frêle s’était effondré, lui aussi victime de ce qui avait sembler être un tremblement de terre. Les gens commençaient à s’agiter autour de la jeune demoiselle, qui avait reporté son attention sur son compagnon qui se tenait la tête avec une moue reflétant la douleur qu’il devait ressentir.

« Oh non, je ne t’ai pas blessé au moins ? Tu as mal où ? Tu veux que je t’aide ? »

Elle faillit se faire niaquer la main en tentant de caresser la bête en souffrance. Elle répéta à l’animal à quel point elle était désolée, mais celui-ci ne lui répondit qu’en grognant à nouveau et en se roulant en boule sur lui-même, son regard montrant une inhabituelle colère que Sacha n’avait jamais pu observer auparavant. Lentement, elle saisit la bestiole dans ses bras, se redressa et se mit en tête de chercher un médecin pour son Salaméche.

Autour d’elle, tout le monde s’agitait et criait, des colonnes de fumée noire s’élevait ici et là, rejoignant la mare de nuages rouges sangs qui surplombaient la ville. Des immeubles étaient abimés voire détruits par endroit, et la fille pu constater qu'un nombre impressionnant de blessés vaquaient dans la rue à la recherche d'un refuge. La corsaire fronça les sourcils, ne comprenant comment elle était passé de l’univers enchanteur dans lequel elle était arrivé à celui de Tarouga en pleine crise de partage de butin. La boule dans ses bras se mit à chauffer, lui rappelant qu’il fallait qu’elle fasse quelque chose à ce sujet. Ne sachant pas que faire d’autre, elle se mit à courir vers le centre de la ville, espérant trouver là quelqu’un qui pourrait l’aider.

Elle arriva dans la place principale de Geffen au même moment où la bête qui ssemblait être la source de toute cette agitation poussa un cri terrifiant, arrêtant la fille dans sa course. Elle contempla le monstre qui se dressait devant elle, immobile pendant qu’une grande partie de la populace tentait de fuir cet endroit, la bousculant alors qu’ils ne faisaient pas attention à l’endroit où ils mettaient les pieds. Un homme chercha à s’imposer au milieu de toute cette cohue, prononçant un discours dont Sacha ne comprit même pas la moitié des paroles. Elle était là que pour trouver une solution au mal qui semblait ronger son ami, dont l’état s’aggravait de minutes en minutes. Elle sentait la chaleur qu’il dégageait croître alors que la flamme au bout de queue grossissait et que ses écailles rougissaient, comme s’il était exposé à une trop forte chaleur. La fille y résistait grâce à la maîtrise du feu qu’elle connaissait, mais s’il continuait dans cette voie, même elle serait bientôt incapable de contenir la bête.

Alors que le mutant allait attaquer le prêtre bizarre, un homme à la carrure particulière s’imposa pour absorber l’attaque du monstre, allumant une bougie dans la tête de la pirate. Si ce type pouvait canaliser toute cette énergie d’un coup, il serait sans aucun doute capable d’aider le lézard à se remettre sur pieds en le débarrassant de cette vitalité qu’il avait clairement en trop. Elle s’approcha donc du monsieur alors que celui-là ordonnait à tous de fuir, faisant appel en même temps à tous ceux qui se sentaient prêt au combat. La remarque fit bugger la fille, qui se demanda contre quoi il…

L’animal dans ses bras la mordit à ce moment là, lui arrachant un cri alors qu’elle ouvrait instinctivement les bras pour le laisser tomber. Au sol, le reptile rampa jusqu’au grand oiseau de feu, cherchant à plonger dans la chaleur croissante qu’offrait le monstre.

« Kaizoku, revient ici tout de suite, tu m’entends ! » hurla la gamine en se tenant le bras, cherchant à arrêter le saignement de sa blessure, qui commençait à repeindre le sol de petites taches rouges.


Dernière édition par Sacha le Jeu 5 Déc 2013 - 11:57, édité 1 fois

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Lyse le Dim 17 Nov 2013 - 16:47

[Owiiii le chaos Very Happy]

Les parents de Lyse lui manquaient. Elle s'en était rendue compte après son épreuve, une fois qu'elle avait été parfaitement capable de maîtriser le Feu au point de fusionner avec lui. Elle avait grandi, s'était renforcée, et cela lui semblait être un bon moment pour faire un retour aux sources. Mais avant toute chose, il lui faudrait passer en ville pour obtenir un remède efficace pour ses allergies. Elle ne se sentait pas le courage de faire toute la traversée avec un voile de Feu devant le visage pour brûler tous les spores, quand les antiquaires avaient depuis des centaines d'années mis au point des produits très efficaces et qui ne lui demandait pas d'efforts. La Flamenoise n'était pas une feignante, mais elle ne voyait pas non plus l’intérêt de se fatiguer inutilement. Elle était arrivée à Geffen en se protégeant de son mieux, et sa seule préoccupation avant de voir la ville était de savoir si elle pourrait passer suffisamment loin de toutes les fleurs qui s'y trouvaient pour ne pas déclencher de réactions.

En voyant l'épaisse fumée noirâtre qui s'élevait là où était censée se situer la cité, Lyse comprit que son problème principal n'était plus le même. Sans se poser de questions, elle fit apparaître dans une ronde étoilée sa monture bicéphale, lui sauta sur le dos et lui ordonna se rendre au pas de course vers la ville. Plus elle s'approchait, plus cela ressemblait à un incendie. Sans doute pourrait-elle se rendre utile... Il avait l'air assez titanesque. Surtout si les gardes de la ville et autres maîtres du Feu qui y résidaient n'arrivaient pas à y mettre un terme. Alors qu'elle avançait de plus en plus, il n'avait pas l'air de faiblir, bien au contraire. On commençait à percevoir les hurlements et les premiers fuyards sortant de la ville. Le cœur de la Flamenoise manqua un battement. Ce n'était pas de simples cris de panique à la vue d'un incendie. C'était de vrais rugissements de terreur. Même Doduo le sentit et commença à ralentir, peu rassuré. Lyse regarda la ville à cent mètres, hésitante... Puis secoua son autruche pour qu'elle reprenne sa route. Le Feu, elle saurait gérer. Et le reste... Pas question de fuir devant une menace invisible.

En arrivant aux portes de Geffen et en voyant la cohue, elle préféra faire rentrer Doduo dans sa sphère et tenter de se faufiler seule à l'intérieur de la cité. Les humains qu'elle croisait avaient l'air fous de frayeur, et hurlaient des propos incohérents - "folie", "Pokémon", "démon". Lyse tenta de ne pas y prendre garde et se fraya un chemin tant bien que mal, mais son cerveau analysait malgré elle ces propos qu'elle entendait de toute part. Elle se dirigea dans une ruelle déserte, pas encore envahie par la fumée. et s'arrêta, déjà essoufflée. Bon sang, que se passait-il à Geffen ? Comme pour lui apporter un début de réponse, ou encore plus de problèmes, l'un de ses Noigrumes se brisa net et libéra son occupant. Tekken se matérialisa et posa ses mains sur son front, comme en proie à une immense douleur. Ses yeux étaient révulsés, rouges, fous. Lyse, terrorisée par l'état de sa camarade, se pencha vers elle pour tenter de comprendre le problème. Un Ultrason ? Une Onde Folie ? Quelque chose de ce genre ? Une éclat bleu passa dans les yeux de la Meditikka, une seule pensée cohérente traversa l'esprit de Lyse, créée par la Pokémon - Fuis.

Puis ce fut le Chaos. Un cri mental déchirant, une perte de raison totale.


ASSASSINS !!


Lyse fut sonnée par le coup et se propulsa en arrière, par réflexe. Mais la petite combattante avait déjà bondi loin d'elle, dans la foule, à la recherche de la source de l'incendie, mue par un désir de vengeance. Mais n'était-ce que cela ? Ses actes ne semblaient pas dictés par quelque chose d'aussi "raisonnable". Son Choc mental aurait pu tuer la jeune fille si elle n'avait pas été un peu rodée à ce genre d'intrusions dans sa tête. Là, elle était juste assommée... Mais pas assez pour ne pas se rendre compte que sa Pokémon était partie en direction du danger, toute seule.

- Bordel...

Son cerveau la faisait souffrir mais elle craignait plus pour la vie de Tekken que pour la sienne, pour le moment. Elle se remit en route, cherchant dans la rue vers laquelle était partie sa petite Pokémon. Elle eut de la chance et la retrouva non loin, en garde face à un Galifeu et un Salamèche, au milieu de ruines enflammées. Les trois Pokémon se regardaient avec les mêmes yeux fous... Et Lyse savait que Tekken n'avait pas la moindre chance, dans un tel lieu et face à de tels adversaires. Pourtant, hurlant une nouvelle fois, la petite créature projeta ses ennemis contre deux murs en face à face, les maintenant en l'air et leur tordant le cou par pression psychique. La Flamenoise voyait la peau sous leur gorge se plisser comme tenue par une main, et les créatures écumaient de rage et de manque d'air.

La Meditikka les relâcha enfin et reprit sa course folle sans faire attention à sa dresseuse derrière elle, laissant choir les deux Pokémon  inanimés - morts. La Flamenoise recula d'un pas devant ce macabre spectacle, le cœur sur les lèvres, Mais un craquement sourd suivi d'un effroyable boucan derrière elle la fit sursauter. Une maison venait de s'effondrer, vaincue par le Feu. Lyse se secoua - elle pouvait encore faire quelque chose pour aider, rester immobile était inutile. D'un geste, elle capta en elle toutes les flammes qui brûlaient autour d'elle, laissant parfois des bâtiments semblables à des squelettes carbonisés, mais qui n'étaient plus en feu. Des boules enflammées à chaque poing, la jeune Amplificatrice repartit à la poursuite de sa Pokémon, en direction du centre de Geffen. Elle ne comprenait pas tout mais en avait assez vu pour savoir que la situation était extrêmement grave.


Dernière édition par Lyse le Dim 15 Déc 2013 - 14:28, édité 1 fois

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Ninj le Dim 17 Nov 2013 - 21:55

Ninj et le croyant d’Arceus agirent de concert pour laisser le temps à un maximum de personnes de fuir la grande place. Malheureusement, ils étaient bien impuissants face à une telle calamité ! Ninj et le Feunard passaient leur temps à intercepter les attaques enflammées du Brasegali, tandis que l’Arcanin et son maître bretteur cherchaient une ouverture dans la garde de leur adversaire. Mais jusqu’ici, la bête s’était montrée bien trop vive pour se laisser atteindre mortellement par la lame de son ennemi, tandis que le pauvre Arcanin avait déjà subit le choc d’une attaque stratopercut particulièrement violente. Après un couinement de douleur, l’animal s’était immédiatement redressé, luttant contre la douleur pour revenir affronter leur adversaire aux côtés de son maître. Ce dernier, quant à lui, ne montra pas le moindre signe de déconcentration en voyant son Pokémon se faire blesser, ni la moindre inquiétude. Il en profita plutôt pour décocher une première blessure au Pokémon démoniaque, entaillant l’une de ses jambes de la pointe de sa lame. Voilà qui devrait légèrement le ralentir… malheureusement, c’était encore bien insuffisant pour rendre sa vitesse supportable.

La foule commençait à s’éloigner du danger… enfin, du danger principal. Puisqu’étant donné les nombreux incendies qui se déclaraient de tous les côtés, la ville fleurie risquait d’avoir besoin d’une nouvelle renommée d’ici quelques heures.
Toujours est-il que finalement, après quelques minutes d’acharnements, quelques morts inévitables et d’autres blessures plus ou moins inquiétantes, il ne restait plus sur la grande place qu’un petit groupe de courageux combattants, le scientifique auquel appartenait initialement le Brasegali, Ninj et le croyant d’Arceus. Ah, et une femme. Une jeune femme qui venait tout juste d’arriver et qui, contrairement à plusieurs autres curieux, n’avait pas fait marche arrière immédiatement en découvrant la créature monstrueuse qu’ils affrontaient. Et pour cause ! Son petit Salamèche avait visiblement jugé capital de se rapprocher de la créature monstrueuse pour profiter de la chaleur de ses flammes. Evidemment, l’imposante créature l’ignora, ne jugeant pas une créature aussi petite dangereuse… par contre, ce ne fut pas le cas de son adversaire.

« Jeune créature d’Arceus… petit Salamèche… Dieu ne souhaite pas ta mort, éloigne-toi de ce démon avant qu’il ne soit trop tard ! », Implora l’homme.

Mais malgré que son apparence n’ait pas changée… le regard du salamèche semblait identique à celui du Brasegali fou. Voyant que la petite créature dégageait un trop plein d’énergie inhabituel, Ninj tenta d’agir à distance en tendant l’une de ces mains vers le Pokémon. Une aura brulante entoura sa main et dans un même temps la petite créature. Et aussitôt, Ninj pesta, en reculant d’un pas, comme s’il venait de se bruler à distance en agissant.

« Il y a… quelque chose de bien plus puissant qu’une simple amplification derrière tout cela. Je ne peux pas interagir avec lui. A moins de… »

Habituellement, il arrivait à communiquer avec les Pokémon feu, à ressentir leurs émotions à travers ses flammes, à leur transmettre ses sentiments et ses autres requêtes… mais l’esprit du Salamèche semblait comme verrouillé. S’il ne pouvait pas le stopper de façon pacifique, sa seule autre solution était d’absorber son énergie… comme il le faisait avec les attaques du Brasegali… mais là, il s’agissait du corps d’un Salamèche ! Et chacun pouvait deviner ce qui arrivait à un Salamèche privé de la totalité de ses flammes…

Pourtant, portant un bras en direction du lézard orangé, Ninj décida d’agir, par mesure de sécurité. A distance, il essaya d’absorber ce surplus d’énergie qu’avait emmagasiné le Salamèche, et par la même occasion de siphonner ses flammes de la même façon qu’un voleur de vie arracherait l’énergie de son adversaire. Mais bien rapidement, le croyant d’Arceus abaissa brutalement la main de l’animiste pour prendre la parole d’une voix autoritaire :

« Assez ! Inutile de risquer de blesser cette créature. Elle ne s’est pas transformée, il lui reste une chance de revenir du côté de la vie ! Éliminons ce monstre en premier, puis nous pourrons chercher un remède pour ces pauvres Pokémon atteints par la malédiction du démon ! »

Hum… bon, après-tout, il avait légèrement affaibli le Salamèche, peut-être serait-ce suffisant pour éviter qu’il ne les gêne durant la bataille ? De plus, comme l’avait si judicieusement fait remarquer le croyant, le Brasegali était beaucoup plus inquiétant pour le moment. En effet, la bête se jeta sur la dresseuse du Salamèche qui tentait en vain d’appeler son petit Pokémon.

L’humaine eut droit à une étrange vision. Elle se vit elle-même frappée par le poing bruleur du Brasegali de plein fouet, à l’endroit où elle se trouvait l’instant d’avant, tandis qu’un Zoroark l’avait bousculée juste à temps pour lui éviter de subir ce que cette illusion d’elle particulièrement réussie subissait en ce moment. La bête, si puissante soit-elle, ne sembla pas remarquer qu’elle s’acharnait sur une illusion et continua à massacrer ce corps qui n’existait que dans l’imagination des créatures présentes, ce qui offrit aux combattants un bref moment de répit pour s’organiser. Le scientifique propriétaire du Brasegali en profita donc pour se rapprocher de la jeune femme au Salamèche et lui poser une question :

« Jeune femme… j’ai cru comprendre que ce Salamèche était à vous ? Pouvez-vous me dire… a-t-il également été frappé de plein fouet par cette onde de choc qui a parcourue la ville tout à l’heure ? Si nous pouvions trouver la cause de tout ceci… peut-être aurions-nous une chance de l’inverser et lui éviter une transformation similaire à celle de mon Pokémon. »

Même s’ils n’avaient encore vu qu’une seule évolution, il n’était pas impossible que d’autres aient lieu de la même façon. Si cette malédiction pouvait dépasser les limites de l’évolution, sans doute pouvait-elle également provoquer les évolutions naturelles jusqu’à atteindre le stade atteint par ce Brasegali. Et si un seul démon pouvait être gérable, il n’envisageait pas sérieusement d’avoir à affronter tous les Pokémon devenus fous à ce niveau de puissance… d’autant qu’un nouveau Pokémon au regard fou venait d’arriver sur place ! Un Meditikka. De la même façon que pour le Salamèche, le Brasegali ignora le nouveau venu, contrairement aux humains qui s’écartèrent immédiatement de ce Pokémon potentiellement dangereux : les réactions des Pokémon déjantés restaient imprévisibles, mieux valait attendre de voir une première action de sa part avant de l’attaquer.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Sacha le Dim 8 Déc 2013 - 16:08

[Désolée pour le délai, et surtout de vous donner un post si pourri après avoir fait attendre tout ce temps ^^” Sad]


Se tenant encore le bras en espérant que la plaie cesse de saigner rapidement, Sacha essayait de dégager de son sac quelque chose qui pourrait faire office de protection pour l’endroit où son compagnon l’avait sauvagement mordu. Il ne restait plus grand monde en ce lieu, seulement, entre autre, un homme qui hurlait au Salamèche de s’éloigner du Brasegali enragé. Celui-ci semblait n’en avoir rien à faire, visiblement plus intéressé par la source de chaleur bien brulante que dégageait la créature dangereuse. Sacha se mordit la lèvre, avant de trouver au sol un tissu en morceaux, sans doute arraché à une tunique d’une personne ayant fuit le lieu. Sans ce soucier de l’hygiène de l’objet, elle le saisit et se fit un bandage rudimentaire avec, priant que cela tiendrait assez longtemps pour qu’elle est le temps de trouver une solution pour remettre les idées en place à Kaizoku.

Levant la tête en continuant d’essayer d’ajuster à son bras son pansement improvisé qui virait rapidement au rouge, elle vit l’homme qu’elle pensait qu’il pourrait aider la paume tendue vers le lézard. Ce dernier semblait se vider de son énergie au fur et à mesure que s’écoulaient les instants exposés à cette main. La fille s’était avancée inquiète mais n’eut pas le temps de demander au type ce qu’il faisait que l’autre l’interrompait, pensant que s’occuper de l’autre grosse bête était plus important. Kaizoku, très affaibli, rampait sur le sol, cherchant toujours à rejoindre la flamme du Brasegali qui n’en avait mais alors rien à faire de ce misérable insecte à ses côtés.

La fille sentit un liquide couler le long de sa main et, baissant à nouveau la tête, se rendit compte qu’elle n’arrivait à rien avec le tissu, du fait qu’elle ne pouvait compter que sur sa « mauvaise » main pour l’aider. Elle n’eut pas le temps de tenter de remettre son bandage en place qu’elle sentit une masse chaude foncer sur elle, avant de se faire percuter et tomber à la renverse sans comprendre ce qui venait de se produire. Un coup elle se tenait debout, un coup elle se retrouvait à manger la poussière. Levant les yeux en s’appuyant sur ses bras pour se redresser et comprendre ce qui se passait, elle vit… Son double se prendre de plein fouet une attaque pour elle. Ses yeux s’écarquillèrent autant qu’ils le purent alors que, inquiète, elle s’était tournée sur le dos et rampait lentement en s’éloignant de la créature, ne la quittant pas des yeux. Lorsqu’elle fut à plusieurs mètres de la scène, elle se releva lentement, oubliant son bras ensanglanté, concentrée sur curieuse comédie qui se déroulait devant elle.

Elle ne tourna la tête que lorsque l’homme, duquel elle s’était approchée par mégardes, l’interpela. À ses questions, elle répondit silencieusement en hochant de la tête, encore un peu surprise par la tournure que prenaient les événements. Habituellement, il en fallait beaucoup pour impressionner la jeune demoiselle, mais ce seuil semblait avoir été atteint lorsque son compagnon d’ordinaire paisible et joueur c’était transformé en bête assoiffée de flammes. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qui se passait, et il semblait que plus les instants filaient, plus elle trouvait de raison de croire que tout ceci n’était qu’un affreux cauchemar.

Alors que la demoiselle hésitait à aller rechercher son lézard toujours rampant sur le sol, une autre Pokémon aux yeux embués de folie se présenta à eux, l’air apparemment aussi atteinte que les deux autres. Son regard était plein de rage, et quand elle fit un pas vers le Salamèche encore à terre, la demoiselle prit peur et, instinctivement, sans écouter la douleur qui pulsait de son bras, arma son arc de sa main et tira un flèche aussi rapidement qu’elle pu en direction de l’intruse, visant ses pieds. Elle ne savait pas ce que cette Meditikka voulait faire à son compagnon, mais elle ne comptait pas la laisser faire, et cherchait à l'intimider pour, au moins dans un premier temps, lui faire changer de trajectoire ou la désintéresser du Pokémon terrassé.

Autour d’elle, d’autres animaux visiblement malades les encerclaient, menaçant, alors que le gros poulet continuait de s’en prendre à l'illusion. La demoiselle aurait du contourner la scène pour rejoindre son ami, mais, jugeant la manipulation trop risquée et surtout se sachant plus utile ailleurs, elle se pencha vers l’homme lui ayant adressé la parole de manière directe et efficace, allant droit au but.

« Je vous protégerais comme je peux d’en haut, » expliqua-t-elle brièvement avec un ton et une moue qui avaient finis d’évacuer toute forme de surprise ou de stupéfaction. Elle était redevenue elle-même, le regard vif et analysant, refusant de se laisser à nouveau prendre de court comme les événements précédents avaient pu le faire.

Sans ajouter un mot de plus ou attendre une approbation ou une remarque, elle courut vers la bâtisse la plus proche, s’aidant de son élan et des écorchures dans le mur pour grimper sur son toit. S’abritant derrière la cheminée dont une partie s'était effondrée, elle pouvait de là voir tout ce qui se passait sur la petite place et ses alentours et était capable d’intervenir si besoin. Voyant un Lainergie n’ayant visiblement pas les yeux en face des trous non plus foncer à vive allure vers Kaizoku qui essayait maintenant de se relever, la fille n’hésita pas et arma son arc, puis laissa filer la flèche qui alla se ficher dans la cuisse de l’animal rose, qui s’arrêta dans sa course sous l’effet de la douleur. Tant qu’elle le pouvait, elle n’allait pas s’en prendre à la vie de ses bestioles directement, mais si jamais l’une d’elle ne lui laisser pas le choix, elle n’aurait pas de remords non plus à leur ôter froidement la vie.

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Lyse le Jeu 9 Jan 2014 - 2:23

La jeune fille aux bras de Feu courait toujours dans les rues presque désertes et entièrement détruites pour la plupart de la ville. De manière inexplicable, Tekken était devenue beaucoup plus rapide qu'avant, avec son coup de folie, et le lien mental qu'elle gardait souvent avec sa dresseuse avait disparu, comme si la petite guerrière ne souhaitait pas être retrouvée. Souvent, Lyse était ralentie par les décombres qui bloquaient sa route et perdait un temps précieux à absorber les flammes ou contourner les obstacles. Néanmoins, elle n'avait pas le choix : même une maîtresse élémentale de son niveau craignait la force de son élément incendiaire. De plus en plus frustrée et inquiète, elle devait s'arrêter pour ne pas se brûler, ou bien se retrouver écrasée par des débris chutant de telle ou telle maison.

Elle finit par débarquer sur une petite place presque déserte, les bras et le haut du corps recouverts des flammes qu'elle avait récupérées, comme une longue cape de lumière et de fumée. Lyse distingua quelques humains et quelques Pokémon mais son regard fut surtout attiré par deux d'entre eux, Tekken et un autre qu'elle n'avait jamais vu et semblait faire du dégât autour de lui. La petite combattante avait ralenti le rythme, comme si ses petites jambes hésitaient entre la haine et la terreur, et semblait une quantité négligeable aux yeux du monstre, en terme de taille et de puissance. Pourtant, quelqu'un parmi les combattants présents sembla la remarquer et tira une flèche non loin d'elle. La dresseuse tiqua en voyant cela mais elle avait pu reconnaître une coup d'avertissement - pas un véritable danger.

Néanmoins, la Meditikka ne le perçut pas comme tel. Le sifflement la stoppa, alors qu'elle se penchait et attrapait le projectile pour l'examiner, avec des mouvements mécaniques, raides. Elle ressemblait à un automate, ayant perdu une bonne partie de sa hargne, absorbée par sa phobie du feu. Mais la rage et la folie surpassait tout le reste. Elle brisa la longue tige de bois dans son poing, sans même jeter un regard à la source, et reprit sa démarche lente et saccadée en direction des monstres et ennemis. La première cible allait être le Salamèche, au sol... Oui... Une proie facile... Une aura bleue commença a entourer le saurien, de la même teinte que les yeux de Tekken, désormais sans la moindre once de vie, juste cette couleur d'azur, comme un brouillard. Le lézard commença à se soulever du sol, à peine visible, un centimètre, au plus, puis y retomba légèrement. Elle allait changer d'avis, en fait. Ce truc était tout faiblichon. Le véritable assassin, c'était l'autre. Oui, c'était lui qui avait tué sa famille. Elle le reconnaissait, c'était évident...

- Tekken !

Lyse avait hurler, dans le fol espoir de faire revenir sa camarade à la raison, alors qu'elle ne se dirigeait plus vers le Salamèche rampant mais bien vers l'autre, qui représentait un véritable danger pour pour tout le monde, et donc une menace de mort certaine pour sa Méditikka encore peu entraînée et apparemment plus qu'instable. Surtout qu'autour d'eux tous se regroupaient de nouveaux ennemis dans le même état que sa Pokémon, qui semblaient ne pas savoir qui ou quoi prendre pour cible, mais souhaitaient malgré tout libérer leur puissance. La Flamenoise vit l'un d'eux s'approcher de sa protégée - un petit Dynavolt qu'elle aurait normalement dû remarquer depuis belle lurette. Mais elle était tellement perdue dans sa folie qu'elle n'y avait pas fait attention et qu'il fonçait maintenant droit vers elle, préparant une morsure, le poil parcouru d’électricité.

L'Amplificatrice ne pouvait plus compter sur la lucidité de Tekken et choisit d'agir. Elle prit sa forme d'esprit du Feu, se recouvrant de flammes et fusionnant avec dans tout son corps, et fonça, désormais beaucoup plus rapide, vers la scène de combat, pour balancer un coup de poing dans la gueule de l'ennemi alors que celui-ci sautait pour attaquer. Les étincelles qui l'atteignirent la démangèrent désagréablement puis se dissipèrent dans son bras enflammé. Un signal d'alarme rententit au fond d'elle, rapprochée ainsi de la Méditikka, sous sa forme élémentaire, elle se savait en danger car deviendrait la nouvelle cible de la petite guerrière, mais quel autre choix avait-elle ? Surtout que, dans l'affrontement tout proche entre le monstre et l'épéiste, une attaque Lance-Flamme fonça vers son amie - un coup perdu sans doute, vu le peu d'attention qu'il leur avait accordé à elles deux jusque là, mais extrêmement dangereuse quand même. Lyse para le coup en absorbant les flammes, reculant sous le choc -  et ce n'était même pas elle qui était visée, à la base !

- Trop de feu...

- Oh, toi ça va, hein ! C'est pas le moment !

Tekken s'était immobilisée, sous le choc, face à cet élément dont elle avait horreur. Finalement, c'était la peur qui dominait, par chance. Ainsi tétanisée, elle ne serait pas une gêne, même si elle devenait encore plus vulnérable et nécessitait encore plus de protection. Mais elle n'était pas la seule dans ce cas... Profitant d'un instant de répit, elle aperçut dans le dos d'un des humains un Malosse prêt à frapper, suivi de près par un autre. Lyse envoya sur les deux une boule de Feu qui frôla l'oreille de la personne, avant de se rappeler, mais trop tard, que de telles créatures absorbaient, comme elle, son élément. Zut. Elle n'était pas encore assez au point pour créer de la foudre sans catalyseur... Mais au moins, cette action à effet négatif aurait permis d'attirer l'attention du type. Ou de l'archère qui s'était postée en sniper un peu plus loin.

Lyse fit un point rapide. Le Salamèche rampait, le truc étrange était occupé par l'épéiste et d'autres Pokémon alliés, et les autres zombies arrivaient encore hasardeusement, certains se frappant entre-eux. Elle avait un peu de temps pour elle avant de se remettre à aider les inconnus à sortir de cette situation plus qu'étrange. Lyse se tourna vers sa Méditikka, s'agenouilla et matérialisa ses mains qu'elle posa sur le corps de sa Pokémon.

- Tu vas pas aimer ça mais tu me laisses pas le choix.

La peau de Tekken sous les paumes de la Flamenoise devint soudainement glacée, à mesure qu'elle en absorbait très lentement et de façon très mesurée l'énergie vitale. Aussi vrai qu'elle était capable d'amplifier un allié, elle savait aussi désamplifier un ennemi, ou bien, dans le cas présent, un camarade dangereux pour lui-même et pour les autres. La guerrière, encore peu endurante à cause de son âge, perdit rapidement connaissance. En plus de ses mains, l'Amplificatrice matérialisa une partie de son corps pour pouvoir tenir sa Pokémon sans la brûler. Elle n'avait plus de sphère où la faire rentrer pour le moment, et il était hors de question de l'abandonner au sol, où elle pouvait se faire piétiner. Son amie inconsciente collée contre son cœur, la Flamenoise songea un instant à laisser ces gens s'occuper du problème et s'assurer de la santé de sa propre camarade, mais chassa vite cette idée. Déjà, elle n'était pas une lâcheuse, même si elle ne connaissait pas les autres humains, ensuite, même si elle avait voulu filer... Ils étaient tous encerclés, pour le moment.

- Je m'occupe de ceux qui viennent de derrière !

Elle n'était pas trop sûre d'avoir la moindre attention, ni même que les autres aient remarqué son arrivée brutale et le danger derrière eux, trop occupés par celui, plus grand encore, devant... Mais elle comptait bien ne laisser tomber personne.

[Vraiment désolée pour le retard, ça ne se reproduira plus.]

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Ninj le Ven 10 Jan 2014 - 0:00

Spoiler:
Allez, je lance le vrai carnage =D

Le Brasegali fou continuait son massacre, frappant tour à tour les nouveaux Pokémon dérangés qui apparaissaient ou les quelques véritables adversaires qui se dressaient face à lui. Néanmoins, le croyant d’Arceus enchainait les coups d’épée bien placés, réduisant peu à peu l’aisance avec laquelle le monstre se mouvait.

« Toi, tu te débrouilles bien ! Protège-moi ! », Hurla-t-il à l’attention de Ninj tandis qu’il se mettait volontairement à portée des flammes du Brasegali.

L’avantage lorsqu’un combat commence à durer, c’est qu’on commence à s’habituer aussi bien à ses alliés qu’aux attaques de ses adversaires. Et cette fois-ci, l’épéiste semblait avoir trouvé une faille dans le comportement chaotique de sa proie. De toute façon, il devait jouer le tout pour le tout… bon nombre d’autres Pokémon dérangés arrivaient dans les environs, et ils ne pouvaient tout simplement plus se concentrer uniquement sur celui-ci. L’arrivée des deux autres combattantes permettait d’éviter d’être surchargé, mais elles ne repousseraient probablement pas l’ensemble de leurs adversaires…

Voyant l’humain qui lui avait déjà infligé plusieurs blessures courir dans sa direction, le Brasegali cracha une puissante déflagration droit devant lui, faisant disparaitre derrière un manteau de flammes cet homme un peu trop téméraire. Réagissant au quart de tour, Ninj tenta de protéger l’homme des flammes en les absorbant… mais étant donné l’attaque que l’autre venait d’encaisser, il n’était pas certain de le voir ressortir indemne de l’autre côté !
Dans un même temps, le Feunard et l’Arcanin du croyant d’Arceus bondirent sur le Brasegali, mordant la bête au niveau des bras tandis que l’animal attaquait leur dresseur. Leurs crocs pourtant puissants s’enfoncèrent à peine dans les muscles du démon… et en deux tours de bras, il écrasa ses adversaires contre le sol, à ses pieds. Toujours aussi fou, il redressa la tête, levant les bras au ciel avec pour projet de les abaisser à nouveau pour achever ces pauvres créatures insignifiantes. Mais à l’instant où ses yeux se posèrent face à lui… tout s’acheva en un geste vif et précis.

La lame frappa horizontalement avec une précision meurtrière, séparant la tête du démon du reste de son corps. Après-quoi, tandis que le corps désormais sans vie du Brasegali s’écroulait pour recouvrir le sol d’une large flaque de sang, le croyant d’Arceus pivota sur lui-même d’un geste souple avant de ranger sa lame dans son fourreau, satisfait. Sa cape sombre avait brulé en partie, laissant apparaitre ses bras recouverts de nombreux symboles religieux, et désormais de plusieurs brulures inquiétantes que l’homme semblait ignorer. Derrière-lui, ses deux Pokémon couinaient de douleur avec probablement quelques côtes cassées dû au traitement que le Brasegali venait de leur infliger. En résumé, ces trois-là venaient de risquer leur vie sans la moindre hésitation pour mettre fin à cet affrontement. Soulagé, Ninj félicita l’homme pour son exploit… juste avant que le scientifique n’intervienne d’une voix paniquée :

« Mais… vous l’avez tué ! Vous l’avez tué ! »

L’homme semblait au bord des larmes. A priori, avant son élan de folie, ce Brasegali lui avait appartenu… ce corps désormais sans vie représentait à la fois son plus grand projet de recherche, mais également un camarade de longue date… un camarade qu’il ne reverrait plus jamais.

« Je n’ai fait que rétablir l’ordre sur ces terres. », Répondit calmement l’épéiste avant de s’éloigner sans un mot du scientifique.

« Peu importe, au moins, tout est terminé : la ville est sauvée. Nous n’avons plus qu’à canaliser les Pokémon restants affectés par ce mal… », Enchaina Ninj d’un ton glacial.

A priori, l’éthique du chercheur avait pris un sacré coup dans l’aile avec les années. A son tour, il se détourna du corps sans vie pour se diriger en direction de chez lui et s’assurer que sa famille se portait bien. Tout était terminé… ces quelques Pokémon fous ne poseraient aucun problème, le seul véritable danger venait d’être éliminé… n’est-ce pas ?

Alors que les efforts cumulés des deux guerrières de Flamen, du Ninj du futur, de son Zoroark et du croyant d’Arceus suffisaient à régler peu à peu le problème des Pokémon fous, un terrible tremblement de terre frappa l’ensemble de la ville, faisant s’écrouler quelques-uns des bâtiments les plus proches… de l’endroit exact où les parents de Ninj habitaient.

A la seconde où le sol se mit à vibrer, Ninj tourna instinctivement le regard en direction de cette petite maisonnette coquette qu’il était venu pour préserver… ce bâtiment paisible, entouré de fleurs et positionné à la bordure de la ville de Geffen… cette demeure qui contenait à la fois ses parents, son frère, leurs Pokémon, mais également son Meganium et son Démolosse qu’il avait envoyés en renforts…

Tandis que la maisonnette s’écroulait sur ses fondations, ce qui restait du toit vola en éclat dans un déferlement de flammes bleues avant d’en laisser échapper une nouvelle créature démoniaque. Battant de ses ailes désormais bleues, un Dracaufeu au corps sombre légèrement modifié s’élevait dans les airs. De dangereuses flammes bleutées s’échappaient en continu sur les côtés de sa gueule, tandis que la bête survolait la ville à la façon d’un aigle au-dessus de ses proies.
Mais à peine le dragon noir fut-il sorti de son cocon que déjà Ninj l’ignora. La maison tremblait toujours… les murs s’effondraient, une crevasse commença même à se former en son sein, emportant sous terre une partie des meubles qu’elle contenait.

Le chercheur tomba à genoux, anéanti, tandis qu’une créature massive s’extirpait d’un des murs avec la facilité d’un ver à travers le sable. En parlant de sable… à la seconde où la créature s’échappa à l’air libre, une violente tempête de sable se leva, bloquant les rayons du soleil et s’infiltrant au cœur des bâtiments environnant pour dégrader un peu plus la ville déjà en ruines.
La créature était très clairement un Tyranocif. Sauf que celui-ci possédait d’étranges piques dans les dos et semblait prêt à empaler la moindre créature qui croiserait sa route. Mais avant de s’en prendre aux créatures de l’extérieur, il fit un tour complet sur lui-même, rasant définitivement de son imposante queue cette pauvre maisonnette pour en extirper avec force trois corps d’animaux.

Deux Meganium atterrirent à proximité de Ninj… ainsi qu’un canidé sombre au regard fou. Tout comme les deux autres Pokémon, la Démolosse de Ninj venait de subir cette transformation et s’en prenait à présent à son meilleur ami ainsi qu’à sa mère de cette époque. Ne souhaitant pas blesser leur camarade, les deux Meganium déjà mal en point tentaient de retenir le fauve de leurs lianes… mais tout ce qu’avait été cette Démolosse si coquette et gentillette autrefois semblait avoir disparu pour ne laisser qu’un monstre assoiffé de sang dont les proies se trouvaient être ceux qui comptaient le plus pour elle autrefois…

Après avoir balancé ses premiers adversaires au loin, le Tyranocif fou s’avança dans la ville à un rythme lent, provoquant de violents séismes à chacun de ses pas. Certains petits Pokémon fous qui n’avaient pas encore subi de mutation tentèrent de s’en prendre à lui en s’approchant… et furent immédiatement balayés par la force de frappe de cette montagne de muscles. A présent, il s’approchait dangereusement de l’endroit où Lyse s’était postée, à la recherche de nouvelles proies…

Ninj ne réagissait plus. Sa famille… il était revenu dans le passé uniquement pour sauver sa famille… et au final, non seulement il avait échoué… mais en plus, il comprenait à présent que les meurtriers de ses parents et de son frère n’étaient autres que les Pokémon de ce dernier… un Tyranocif et un Dracaufeu… ce ne pouvait être un hasard. Mais il ne le comprenait que trop tard. Et à présent, même celle qu’il avait envoyé aider les siens était devenue folle et affrontait les siens…
Dans son dos, un bruit de frottement métallique se fit entendre, tandis que le croyant d’Arceus ressortait sa lame encore rouge de sang. A priori, il leur restait du travail… et si cet homme à genoux ne pouvait réagir, alors il se chargerait lui-même de ce Démolosse démoniaque tant qu’il était aux prises avec les deux Pokémon plante.

« Arcanin, Feunard, allez aider les autres. », Ordonna-t-il aux Pokémon blessés.

Malgré ses blessures, le Feunard se redressa immédiatement et accouru en direction de Lyse. L’Arcanin, quant à lui, semblait bien plus mal en point. Son dresseur lui lança un simple regard… un regard froid, sévère… presque effrayant… et aussitôt, l’Arcanin se remit sur ses quatre pattes, bien que boitant, pour essayer de rejoindre également l’amplificatrice et faire face au démon du sable.

Du sommet de son toit, l’autre guerrière de Flamen allait rencontrer un problème de taille. Etant la seule en hauteur, elle fut immédiatement la cible du dragon noir : sitôt qu’il la repéra, le Dracaufeu cracha une énorme gerbe de flammes bleues. Toutefois, entre deux crachas de flammes, l’humaine put apercevoir une forme humaine chuter du corps du dragon… tandis qu’un autre Pokémon apparaissait : immense, gracieux, et d’un magnifique plumage chromatique le Roucarnage de Thomas, le frère de Ninj, venait de rattraper son dresseur tombé du Dracaufeu. Plutôt que de rester à sombrer avec le reste de sa maison, l’humain avait réussi à s’agripper au corps de son ancien Pokémon. Malheureusement… la bête refusait désormais de lui obéir. Pire… son autre Pokémon venait de massacrer ses parents sous ses yeux sans le moindre remord ! Et à présent, ses deux meilleurs Pokémon se dirigeaient en direction du reste de la ville…

L’immense Roucarnage se posa à proximité de Sacha, tandis que l’humain tendait une main en direction de la guerrière :

« Il ne vaut mieux pas rester là, tu penses pouvoir tirer en volant ? », Demanda l’homme en invitant Sacha à le rejoindre à dos de Roucarnage.

Pour sa part, Thomas n’avait aucun équipement de combat, puisqu’il n’avait absolument pas prévu d’affronter ses propres Pokémon aujourd’hui… il n’avait que ses autres Pokémon, qu’il préférait éviter de sortir de crainte qu’ils ne se retournent à nouveau contre lui. A priori, son Roucarnage ne souffrait pas du même mal que les deux autres… mais pour combien de temps ? Il ne pouvait être certain que l’oiseau y serait immunisé jusqu’au bout. De plus… on pouvait voir sur son visage couvert de suie deux minces fossés creusés par les larmes. Tout comme son frère immobile au milieu de la grande place, qui lui ressemblait étrangement malgré la vingtaine d’années supplémentaires du Ninj du futur, il venait d’encaisser le choc de sa vie… sauf que contrairement à Ninj, Thomas se battrait jusqu’au bout.


Spoiler:

Résumé pour aider, même si vous êtes évidemment libres de chaotiser encore plus ce chaos Wink:
Ninj, L’épéiste, les Pokémon de Ninj  VS  Mega Démolosse
Lyse, Feunard, Arcanin VS Mega Tyranocif
Sacha, Thomas (le frère de Ninj), Roucarnage géant shiny VS Mega Dracaufeu X

En sachant qu’il reste toujours :
Salamèche inconscient, Tekken avec Lyse, le scientifique sur la place avec le corps du Brasegali, et tous les petits Pokémon.

Sinon vous pouvez jouer un peu tous les Pokémon que j'ai envoyé dans tous les sens si besoin, notamment le Roucarnage pour Sacha et les Mega Smile
Et hésitez pas si y'a le moindre soucis Razz

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Sacha le Mer 22 Jan 2014 - 15:04

Sacha continuait à protéger la place depuis son promontoire, usant avec un soin calculé ses flèches limitées. Elle essayait comme elle pouvait d’économiser ses munitions en essayant de faire d’une pierre plusieurs coups, mais l’agissement chaotique des bêtes atteintes rendait leur agissement imprédictible et donc difficile à anticiper. Même les pirates complétement désorganisés que la corsaire avait eu l’occasion de combattre agissait avec plus de logique que ces animaux enragés.

L’attention de l’archère fut subitement attirée par la Meditikka qu’elle pensait avoir dissuadée plus tôt de rester à l'écart du petit lézard en sale état. Elle banda sa flèche, se jurant que si elle ne le soulevait ne serait-ce que d'un seul centimètre de plus, c’était au front qu’elle s’en prenait cette fois. Une fille avec des bras de feu apparu à ce moment-là, hurlant ce qui semblait être le nom de la Pokémon dérangée, faisant relâcher la tension des épaules de Sacha. Si elle était sa maîtresse, elle devrait pouvoir l’empêcher d’aller plus loin sans qu’elle ait à la tuer. Restant malgré tout vigilante, la demoiselle garda la combattante en ligne de mire jusqu’à ce que son Salamèche soit hors de danger. Sa petite mésaventure avait fini de l’achever, et il gisait à présent sur le sol, avec pour seul indice de vie son torse qui se soulevait et d’éventuels grognement ou crise de toux. Sa dresseuse n’aimait pas du tout le voir gésir là, à la merci de tous, mais elle ne pouvait pas faire grand chose de plus que de le protéger de là où elle se trouvait.

La nouvelle arrivante réussit à mettre la Meditikka hors de combat pour le moment, puis décida visiblement de rester pour les aider. Voyant qu’elle se dirigeait vers l’arrière de la place, Sacha se décala un peu de sa position pour se concentrer sur les autres entrées du lieu. Après plusieurs minutes de ce manège, la tête du dangereux et redoutable Brasegali finit par tomber, roulant au sol alors que la menace s’éteignait. Et bien, il leur avait fallu le temps pour en venir à bout de ce gros dindon. La fille entendu le scientifique exprimer son mécontentement, mais ne s’y attarda pas. Elle imaginait que la perte de son ami avait du être un coup dur, mais jugea qu’elle n’avait pas le temps pour laisser place aux sentiments, surtout ceux des autres. Elle respectait les émotions de chacun et savait les comprendre, mais ne laissa pas cette influence extérieur prendre le dessus quand elle avait des chats bien plus importants à fouetter, comme essayer de protéger ceux qui étaient encore vivants.

La fille sur les toits continuait ses agissements, diminuant le flux de projectiles qu’elle envoyait depuis que le monstre avait été abattu. L’agitation de la place s'affaiblissant, il y avait moins d’animaux dangereux qui les rejoignait pour leur petite tea party, et la demoiselle décida donc de ralentir naturellement son rythme. Cependant, cette petite paix ne pouvait pas durer : depuis son perchoir, la fille vit une maison apparemment en proie à de grands conflits libérer un dragon noir et un autre vert, tout deux ressemblant à des parents des Dracaufeu et Tyranocif habituel. La terre trembla alors que l’un décollait et l’autre s’avançait, secouant les murs des maisons déjà bien endommagées. Sacha dut s’agenouiller pour s’empêcher de tomber, alors que sous elle la toiture semblait de plus en plus instable. Elle ne tint d’ailleurs pas longtemps : au pas suivant du monstre armure, la cheminée à laquelle elle était adossée s’affaissa sur elle même, forçant la sniper à reculer prestement pour éviter de suivre les éboulis dans leur chute ou pire, se retrouver dessous.

Sacha se retrouvait donc sans abri, sur un toit complétement exposé dont la moitié venait d’être détruite et l’autre n’allait pas tarder à suivre, à plusieurs mètres d’écart de la prochaine maison. Consciente de sa vulnérabilité, la pirate essaya alors de se plaquer du mieux qu’elle pouvait sur les tuiles restantes, ne voulant pas attirer l’attention. Elle émit un lourd soupir. Cela ne servait à rien de rester là, elle manquait juste d’y passer. Lançant un coup d’œil à son ami toujours à terre, elle envisagea de descendre, le rafler, et se barrer avant que la suite du comité de fête ne se présente.

(Mal)heureusement, ce fut l’instant que choisit le Dracaufeu atypique pour s’en prendre à elle, lui lançant des belles flammes bleues. Elle maudit le sort ; si elle tentait de se rapprochait de Kaizoku maintenant, dans son état et face à une bête de cette envergure, ce n’était pas certain qu’il – ni elle d’ailleurs – s’en sorte. Et comme elle ne pouvait pas non plus partir sans lui, il ne lui restait pas beaucoup d’option. Elle poussa une longue expiration, apparemment prête à en découdre, jusqu’à ce que son regard affuté aperçoive un homme qui tombait en chute libre, apparemment ancien cavalier du dragon, devenu nouveau cavalier d’un impressionnant Roucarnage aux couleurs, lui aussi, étranges. Ça devait être une sorte de mode.

L’oiseau fonça vers son point d’appui, et Sacha pu contempler de plus près l’humain qu’elle avait vu tomber il y quelques secondes à peine. Malgré une certaine carrure qui montrait qu’il savait apparemment se battre, il n’avait aucune arme pour se faire. Un spécialiste du combat à mains-nues peut-être ? Voilà qui n’allait pas les aider beaucoup dans cette situation. Cela dit, toute assistance était malgré tout la bienvenue, et quand l’homme lui proposa ses services, la fille prit un instant pour réfléchir, avant de hocher la tête.

« Voler n’est pas un problème, en revanche, j’ai encore un truc à aller chercher, » expliqua-t-elle en pointant du doigt le Salamèche évanoui.

Elle avait parlé sans vraiment savoir, n’ayant pas eu à proprement parler de véritable expérience de vol, mais elle faisait confiance en ses capacités, et si celles-ci s’avéraient insuffisantes, elle ne pourrait s’en prendre qu’à elle-même de les avoir surestimer. Le cavalier lança un coup d’œil en la direction indiquée par la fille, comprenant ainsi de quoi elle parlait. Il n’avait pas l’air très motivé à l’idée de se rapprocher davantage du sol, même si pour pas longtemps, mais il finit par acquiescer. La demoiselle le remercia en prenant place derrière lui, et l’oiseau prit son envol, piquant vers le sol, ramassant sans s’arrêter le Salamèche entre ses larges pattes avant de remonter en ligne droite vers le ciel, ne souhaitant pas attirer le Pokémon flamme vers cet endroit.

Sacha s’était agrippée à son guide, pas habituée aux tumultes de la navigation aérienne. Elle avait certes déjà subi les turbulences violentes de la mer en furie, mais même dans ces moments-là, elle ne s'était jamais retrouvée la tête en bas alors que l’oiseau effectuait des pirouettes sophistiquées pour éviter les attaques du dragon. Elle n'était pas malade, mais ne pouvait s’imaginer tenir cette position en lâchant l'homme, encore trop déstabilisée par le nouveau moyen de locomotion. De ce fait, aussi douée soit-elle au tir à l'arc, elle ne pouvait le sortir pour s’en servir qu’avec une seule main – ce n'était pas tout à fait un instrument fait pour. Elle élabora donc une autre stratégie dans sa tête, plus suicidaire, mais qui pouvait se clamer pirates et avoir peur du danger et des opérations osées ?

Le gracieux Roucarnage filait dans le ciel au-dessus de la ville en flammes, essayant de distraire celui qui avait causé une grande partie des dégâts des habitants, chose assez aisée avec ses couleurs voyantes qui en faisait un bel objet à poursuivre. Le type était visiblement un maître, réussissant à dévier les attaques du Dracaufeu avec adresse et tentant à chaque fois de répliquer derrière, avec des résultats discutables. En effet, si l'homme était visiblement pas un mauvais élémentaliste du tout, leur ennemi n'avait pas l'air très concerné par les attaques enflammés qu'on lui envoyait, plongé dans son élément et gonflé par sa nouvelle puissance. Se penchant en avant, Sacha mit sa bouche au niveau de l'oreille de l'homme, parlant assez fort pour couvrir le sifflement constant du vent.

« Tu peux faire un looping au-dessus de lui s'il te plaît ? »

L'interrogé tourna à peine la tête, signifiant qu'il comprenait la demande, mais avait une mine intriguée quant au pourquoi de cette quémande. Cependant, il n’eut pas le temps de demander que le dragon chargeait à nouveau vers eux. L’oiseau bifurqua soudainement vers le ciel, montant en ligne droite pendant un très court instant avant de continuer son looping en se retrouvant ventre au ciel, à l'envers. Sacha se tint prête ; elle n'aurait qu'une minuscule fenêtre pour agir… et quand celle-ci se présenta, elle lâcha tout.

Le Pokemon ailé finit sa figure en se stabilisant dans le dos du monstre, attirant son attention en poussant des cris pendant que son maître tirait des boules de feu, maudissant la gamine inconsciente qu'il avait prise à son bord. Cette folle avait sauté de la monture volante, essayant visiblement d'entrer au corps à corps avec la bête, chose que lui avait jugé bon d’éviter à peine quelques instants auparavant.

Sacha tombait en chute libre, se dépêchant de se redresser pour faire passe à sa cible en détachant de sa ceinture de tissu les deux lourdes masses qu’elle trimbalait toujours avec elle. Marteaux en main qu’elle faisait chauffer avec son propre pouvoir, elle se préparait à aborder la créature. Le monsieur avait apparemment bien compris sa stratégie, et avait sollicité l'attention du monstre pour le forcer à faire demi-tour et gagner ainsi quelques précieuses secondes à la corsaire tout en s'assurant qu'il ne la remarque pas. Lorsqu'elle fut à moins d’un mètre de l'enragée, elle abaissa ses armes lourdes sur la créature, frappant aussi fort qu'elle le pouvait de ses bras frêles, s’aidant de l'énergie de sa chute pour incrémenter la puissance de son coup. L'impact fut violent, secouant la jeune femme et tirant un hurlement à l'agressé qui pivota instantanément, ne laissant pas à Sacha le temps de s'agripper à sa proie qu'elle était à nouveau en train de tomber, fusant cette fois vers le sol, sans tremplin visible pour la réceptionner.


[Voilà ! Very Happy Je laisse le soin à Ninj d'évaluer les dégâts s'il y en a (j'imaginais au début toucher une belle ou une articulation pour le forcer au sol, mais après je te laisse juger Razz) et sauver ma folle si tu veux bien ^^” (avec le Roucarnage au même le dragon, ce qui sait ! Razz) Si tu veux aussi aggraver les choses encore, tu peux réveiller le Salamèche pour qu'il niak le piaf, et fasse des bêtises Razz Sinon, s’il y a un souci n'hésitez pas à le dire, j'éditerais mon poste sans problème bien sûr Smile ]

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Lyse le Dim 26 Jan 2014 - 12:13

Les choses ne semblèrent pas vouloir se calmer, tandis que des Pokémon zombies apparaissaient de partout, que de nouvelles maisons alentour ou plus éloignées s'effondraient les unes après les autres, et que le corps de Tekken dans les bras de sa dresseuse demandait une vigilance permanente - pas trop chaud, elle ne doit pas se réveiller. Pas trop froid, elle ne doit pas mourir... Surtout pas mourir ! Lyse avait ressenti un coup au coeur après le cri du scientifique. Elle n'avait pas osé se retourner, sachant déjà ce qu'elle pourrait voir - une créature décapitée et son dresseur, son camarade, desespéré... Elle ne pouvait pas prétendre qu'elle n'aurait pas réagi de la même façon, puisque le monstre représentait une réelle menace pour tout le monde, mais elle-même ne pouvait pas envisager de faire réellement du mal à sa Méditikka, toute folle qu'elle pouvait être.

Une onde de choc la bouscula tandis que de nouvelles créatures apparaissaient non loin, des Pokémon qui, à la différence des plus petits et de la même manière que la chose qui ressemblait à un Braségali, semblaient être devenus différents, plus agressifs. La Flamenoise eut du mal à distinguer toutes les créatures qui s'extirpèrent d'une maison désormais en ruine, par les airs et par le sol. Elle ne reconnut que celui qui était le plus proche d'elle - et pire, qui semblait l'avoir repérée. Lyse gémit intérieurement, serrant Tekken plus près d'elle, par réflexe. Ce nouveau venu, immense, impressionnant, qui ressemblait à un Tyranocif sans en être réellement un, créa une distraction suffisante pour attirer à lui toutes les plus petites créatures, trop aveugles pour voir qu'elles courraient vers leur propre mort et se faisaient écraser ou balayer unes par unes, ne détournant même pas l'attention du monstre. Alors que la jeune fille était une torche vivante ! Un phare ! Malgré le sable que la créature soulevait à chaque pas comme une tempête en plein désert, elle restait visible et cible toute désignée.

La solution la plus évidente était la fuite. Elle ne se sentait pas d'affronter une telle chose, de se mettre en danger dans un combat perdu d'avance, avec un bras en moins et une alliée à protéger. Elle n'espérait pas non plus que ses Pokémon seraient assez puissants pour venir à bout d'une telle bête sans y perdre des plumes, voire plus. Geffen était perdue, mais on pouvait encore sauver des vies en s'y mettant à plusieurs. Mais alors qu'elle songeait à cela et à convaincre les autres humains de récupérer les survivants et de les protéger ailleurs qu'ici, un Feunard et un Arcanin se placèrent à ses côtés, crocs en avant, face au Tyranocif. Ils semblaient tous les deux avoir déjà pris des coups dans l'affrontement précédent et n'étaient clairement pas en avantage de type face au monstre - un peu comme elle, à vrai dire. Mais leurs yeux montraient une détermination sans faille : protéger la ville ou mourir en essayant. Lyse hésita un instant, tandis qu'une nouvelle secousse dans le sol manquait de la faire trébucher.

- Vous voulez vraiment affronter cette chose ?!

Le Feunard ne sembla pas réagir, se contentant de se tendre encore plus, oreilles collées au corps, un grognement dans la gorge. L'Arcanin tourna son regard vers la jeune fille. Il semblait éviter de poser sa patte avant droite au sol et sa respiration était sifflante. Mais la flamme qui brûlait dans ses yeux ne laissait pas de doute quand à son but. La jeune fille pesta en se remettant face à l'ennemi commun, de plus en plus proche. Le sable brouillait sa vision et giflait violemment les parties de son corps qui n'étaient pas transformées. Mais elle n'allait pas laisser ces Pokémon mourrir sans essayer d'aider. Même si cela l'enrageait profondément.

- Tant pis ! Vous l'aurez voulu !

Tandis que les deux alliés s'élancèrent à l'assaut du Tyranocif, Lyse fit ce qu'elle savait faire le mieux : elle amplifia. Puisant dans ses ressources personnelles, elle envoya deux Lance-Flamme droit devant elle, qui allèrent frapper le Feunard et l'Arcanin pour les envelopper dans une chaleur torride mais innoffensive pour eux. Le renard et le chien accélèrèrent leurs mouvements sans la moindre fatigue, sentant leurs puissances d'attaques respectives être décuplées. Quitte à ne pas être efficaces, autant être forts. L'Arcanin choisit cependant de ne pas se servir de ce boost et de frapper au corps à corps, malgré le vent ensablé qui brûlait ses yeux. Extrêmement rapide malgré sa patte blessée, il frappa d'un Double-Pied son adversaire une fois à son niveau, s'exposant à un danger non négligeable, mais tapant dans les faiblesses de la bête. Le Feunard en revanche profita d'avoir une Amplificatrice avec lui et se concentra sur des attaques de son élément. Cherchant toujours plus de puissance dans ses offensives, il se prépara avec une attaque Machination et prépara un Feu d'Enfer, aidé par le fait que seul l'ennemi souffrirait du coup. La température autour d'eux monta de plusieurs degrés, floutant l'air, soulevant le sable de la tempête. Lyse avait de plus en plus de difficultés à réguler la température de Tekken et commençait à la sentir s'agiter. De plus, le Tyranocif n'allait sans doute pas tarder à répondre à l'attaque qui lui était portée.

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Ninj le Mar 28 Jan 2014 - 1:53

En quelques instants, la situation était passée de particulièrement mauvaise à désastreuse.  L’énorme tas de roches vertes traversait les bâtiments avec la facilité d’une cuillère plongée dans la soupe tandis que le dragon de feu dans le ciel transformait le moindre toit encore debout en bucher ardent. Quant au Démolosse, il était maintenu à terre avec difficulté par les lianes des deux imposants Pokémon plante.

Toujours immobile au milieu de la place principale, Ninj observait la scène d’un air perdu. A quoi bon continuer un combat qui ne le mènerait nulle part ? Il avait déjà tout perdu… à nouveau… il était revenu dans le passé, avait combattu ce monstre de toute sa hargne… et pour quoi ? Pour réaliser que ses parents et son frère avaient été tués non pas par une créature sanguinaire… mais par leurs propres Pokémon.

Son regard vide fut brusquement attiré par une forme resplendissante dans les cieux qui semblait combattre le dracaufeu de Thomas devenu fou. Un Roucarnage… LE Roucarnage de Thomas ? Avait-il lui aussi perdu la raison ? Ou alors…
Plissant les yeux pour se concentrer sur ce qu’il voyait, Ninj remarqua enfin la présence de deux formes humaines chevauchant la créature, tandis que celle-ci redescendait à quelques mètres de lui pour secourir le salamèche affaibli auparavant. Thomas. Son frère était en vie… en pleine forme, et visiblement décidé à combattre ces créatures monstrueuses ! Retrouvant l’énergie qui l’avait guidée jusqu’ici, Ninj se redressa et se dirigea en courant vers la Démolosse devenue folle pour régler un premier problème…

La bête aux yeux injectés de sang venait de libérer sa gueule des lianes du Meganium de Ninj : aussitôt, un véritable torrent de flammes s’en était extirpé, embrasant le pauvre Pokémon herbe comme une vulgaire brindille. Tous purent le voir reculer d’un bond en hurlant, avant de se débattre pour essayer d’échapper à ce brasier ardent qui dévorait son corps à une vitesse inquiétante. Hélas, il était déjà trop tard… en quelques instants seulement, le pauvre Pokémon s’effondra, terrassé sans le moindre remord par celle qu’il avait pourtant passé toute sa vie à protéger…

Reï, qui avait cru bon d’empêcher le croyant d’Arceus de se rapprocher de crainte qu’il n’abatte leur amie, resta stupéfait devant cette vision d’horreur qui s’offrait à lui. L’homme aux nombreux tatouages le repoussa d’un mouvement de la manche, s’armant de son épée pour faire ce qui devait être fait tout en vociférant les paroles suivantes :

« NE COMPRENEZ-VOUS PAS ? Ces créatures sont dominées par le démon ! Seule la purification les libérera de son emprise ! »

Mais une fois encore, tandis qu’il levait sa lame en direction des cieux, prêt à l’abaisser sur sa proie pour trancher une nouvelle tête, son geste fut interrompu. Ninj tenait le bras du croyant d’une poigne ferme, l’empêchant de terminer son geste tout en l’observant dans les yeux d’un regard des plus déterminés. Il prit également la parole, murmurant d’une voix ferme qui n’acceptait pas la moindre réplique :

« Personne ne touche à mes Pokémon… »

L’autre voulu répliquer, mais déjà, le chercheur posait ses mains sur le torse vibrant de sa pauvre Démolosse possédée. Aussitôt, l’animal se libéra de l’emprise de la deuxième Meganium et déchaina une terrible déflagration directement sur son ancien dresseur. L’intensité des flammes à leur création fut extrêmement puissante… puis diminua, lentement… de plus en plus… jusqu’à n’être plus qu’un minuscule flot de flammèches insignifiantes qui peinaient à atteindre le torse musclé de l’adulte désormais torse nu. La bête gronda, couina, chuta… et se tortilla dans tous les sens, tandis que Ninj continuait à puiser son énergie à la même vitesse, vidant jusqu’à la moindre petite flamme qui composait le corps de son ancienne camarade.

Dire qu’elle avait été la plus paisible du groupe… celle qui ne se battait point… celle qui tremblait au moindre affrontement… jamais elle n’avait déchainé la moindre flamme envers les siens. Jamais elle n’avait éprouvé la moindre adversité envers ses amis… elle était toujours la première à pleurer dans les moments de douleur… la première à accourir quand les larmes vous prenaient… la première à vous accueillir lorsque vous accouriez… aurait-il pu imaginer, ne serait-ce qu’une fois, dans le plus sombre de ses cauchemars, qu’il serait contraint de lui ôter la vie de cette manière ? Jamais… pas une seule fois… d’ailleurs, s’il avait eu une vingtaine d’années de moins… sans doute en aurait-il été incapable.
A ses côtés, Reï, le Zoroark, observait son maître sans croire ce qu’il venait de voir. Et pourtant… Ninj était encore lui-même. Il osa même se tourner dans sa direction et l’observer après ce qu’il venait de faire, allant même jusqu’à se justifier…

« Nous sommes ici pour corriger le passé, Reï… nous n’existons pas. Ni toi, ni moi… ni elle. »

Et comme pour affirmer ses dires, il se redressa pour observer les autres combattants. Les bras levés dans leur direction, il s’embrasa littéralement, déchainant la totalité de l’énergie qu’il avait accumulée jusqu’ici… pour amplifier tous ceux qui se battaient pour défendre Geffen.

Lyse, Sacha, Thomas et le croyant d’Arceus purent sentir une énorme vague de chaleur entrer en eux, tandis que le maître animiste qu’était Ninj leur fournissait le maximum de sa puissance. D’autant qu’il venait d’absorber une bonne partie de l’énergie du Brasegali ainsi que la totalité de celle du Démolosse… il y avait donc largement de quoi faire fondre les murs d’un bâtiment en pierres solides d’un claquement de doigt.

Un bâtiment en pierres, oui… mais un Tyranocif dopé à l’énergie démoniaque ? La bête avait repoussé l’Arcanin sans la moindre difficulté, l’envoyant s’encastrer dans un mur de la même façon que les autres Pokémon fous. Concernant le Feunard, le renard était suffisamment agile pour éviter la queue de son énorme adversaire. Et sa puissance de flammes amplifiée avait au moins le mérite de faire réagir la bête, sinon de la blesser. Toutefois, seul, il sentait qu’il n’avait tout simplement aucune chance. D’ailleurs, en évitant de justesse une crevasse formée par l’un des nombreux séismes du Tyranocif, il commençait à sérieusement se demander si cet affrontement avait le moindre intérêt… néanmoins, il se devait d’obéir aveuglément à son maître, tout comme celui-ci obéissait aveuglément à Arceus…

Du côté du dragon, les choses se passaient beaucoup mieux. L’attaque de l’archère, si suicidaire soit-elle, avait eu l’effet escompté : légèrement blessé à l’aile, le dragon avait préféré se poser à l’endroit où se trouvait le corps inerte du Brasegali pour se venger du coup qui venait de lui être asséné. Quant à son assaillante… elle eut probablement la chance de sa vie.
A l’origine, Thomas avait essayé de rattraper l’archère en envoyant son Roucarnage plonger en piqué dans sa direction. Hélas, c’est ce moment précis que choisit le Salamèche pour se réveiller et mordre de toutes ses forces les serres de l’oiseau qui le portait. Déconcentré dans sa trajectoire, le Roucarnage loupa celle qu’il avait voulu secourir avant de s’écraser au sol, emporté par sa vitesse. Plus de peur que de mal, fort heureusement, bien que le Roucarnage fut contraint de retourner dans sa pokeball pour se reposer du choc… mais au moins, Thomas s’en sortait indemne.
Et l’archère dans tout cela ? C’est à deux mètres du sol qu’elle eut la surprise de se faire secourir, agrippée in-extrémis par les solides lianes vertes de la Méganium des parents de Ninj. Malgré le caractère enflammé de la majorité de leurs adversaires, le Pokémon plante continuait à se battre. Elle avait vu mourir sous ses yeux tour à tour ses dresseurs, certains de ses amis, et même un autre Meganium qu’elle aurait juré être son fils s’il n’avait pas été si âgé… elle ne pouvait tout simplement plus laisser la moindre personne supplémentaire mourir sans réagir.

Fou de rage en voyant son adversaire en un seul morceau, le Dracaufeu poussa un cri de défiance à l’intention de l’humaine, comme pour la provoquer. Son cri se propagea dans la ville telle une onde de choc… redonnant aux Pokémon fous affaiblis une nouvelle vie. Cela concernait évidemment le Salamèche, le Meditikka, et tous les autres petits Pokémon inconscients ici et là… mais également lui-même et cet énorme Tyranocif.

Ce phénomène n’échappa pas au scientifique, à quelques mètres de la bête. Aussitôt, l’homme s’exclama :

« LUI ! C’est lui qui est responsable de tout cela ! »

Comment ? Pourquoi ? Personne n’en savait rien. Mais au moins, à présent, ils avaient un objectif précis. Accourant aux côtés de Lyse pour l’informer de cette nouvelle au cas où elle ne l’aurait pas remarqué, le croyant d’Arceus proposa à la jeune femme une nouvelle stratégie :

« Celui-là est trop résistant, il est inutile de l’attaquer de front. Le mieux serait de trouver un moyen d’utiliser sa force pour blesser l’autre Pokémon fou. »

D’autant que si la théorie du scientifique était fondée, la bête rocheuse perdrait peut-être une partie de sa puissance si l’autre Pokémon se faisait tuer… voilà qui leur permettrait de reprendre l’avantage !

Spoiler:

Résumé comme toujours :
Ninj amplifie tout le monde, faites-vous plaisir si vous voulez faire une attaque over mega puissante de la mort qui tue =D
Lyse, Sacha, Thomas, Mr Arceus, le scientifique, Feunard, Zoroark et Meganium encore debout
Tyranocif en pleine forme, Dracaufeu seulement blessé à l’aile
Tous les petits Pokémon se relèvent.
Tout le monde est globalement réuni sur la grande place.

Et pour l’explication sur le Dracaufeu X, la météorite responsable de l’event est dans son ventre. ^^

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Sacha le Ven 31 Jan 2014 - 14:45

Sacha vit le sol se rapprocher dangereusement, alors que rien ne semblait venir la secourir de sa chute mortelle. Se pensant condamnée, la fille ferma les yeux, attendant sa fin avec un calme relatif. Ce n’était pas la première fois qu’elle agissait de manière suicidaire comme cela, et elle connaissait et acceptait les conséquences de ses actes. C’était ainsi que vivait les pirates et qu’elle avait donc été élevée, se lançant dans la gueule du loup sans exactement réfléchir à ce qui se passait après. Elle ouvrit brusquement les yeux lorsqu’elle sentit un choc pendant son vol, qui lui fit perdre violemment de la vitesse, jusqu’à ce qu’elle s’arrête à quelques centimètres du sol. Elle cligna plusieurs fois des yeux, sa respiration et les battements de son cœur rapides alors qu’elle observait la terre juste devant son nez. Elle finit par tourner la tête pour tenter de comprendre ce qui venait de se passer, suivant instinctivement des yeux les lianes vertes qui l’enroulaient jusqu’à ce qu’elle trouve leur source. La Méganium poussa un faible cri, puis fit bouger les tiges pour redresser la gamine qu’elle venait de sauver. Cette dernière se laissa faire, puis une fois ses deux pieds bien ancrés sur le sol, fit un léger signe de tête en direction de la Pokémon, en guise de respect et de remerciement. Elle avait une dette envers cet animal maintenant, dont elle ne connaissait même pas l’identité.

Cependant, elle n’eut pas vraiment le temps de demander des renseignements complémentaires que le Dracaufeu, visiblement blessé par l’attaque de la fille, rugit en la provocant. La corsaire leva instinctivement les mains à ses oreilles, les protégeant du violent cri de la bête apparemment très énervée. Tous les Pokémon fous des alentours réagirent à l’appel du dragon noir, et Sacha put observer son petit lézard se faufilant vers le monstre, revigoré par cette nouvelle invitation à se relever et semer la terreur. La fille poussa un lourd soupir énervé, et avant d’aller s’occuper de la grosse bê-bête, traça pour récupérer le dragonnet qu’elle souleva par la peau du cou. L’animal se débâtit, malheureux d’être maltraité de la sorte alors qu’il avait maintenant les pleins pouvoirs. Il tenta de souffler un jet de feu à sa dresseuse qui le tenait un peu plus bas que son visage, bras tendu devant elle. Elle n’eut aucun mal à détourner l’attaque à l’aide de sa main disponible, puis une fois le champ libre fit basculer son front en avant pour donner un coup-de-boule au petit qui commençait vraiment à lui taper sur les nerfs. Il était incapable de rester tranquille pendant que les grands travaillaient ? Il continuait d’embêter le monde ? Trop c’était trop, et Sacha avait fini par mettre de côté sa compassion pour l’animal pour qu’il daigne enfin arrêter les bêtises. Il pendait maintenant à la main de la fille, inconscient et de ce fait inoffensif ; enfin jusqu’à ce qu’il se réveille à nouveau. Détachant son bandage de son bras qui avait cessé de saigner, la fille enroula la créature dedans, avant de l’attacher à sa ceinture, trimballant son meilleur ami comme s’il s’était agi d’un vulgaire sac à patate, après avoir constaté qu’elle était incapable de le faire rentrer dans la sphère habituelle.

Pendant ce temps, les autres Pokémon se rassemblait autour du gros, ainsi que les gens et animaux sains d’esprit, qui avait à vu d’œil tous décidés de faire front commun contre le Dracaufeu fou. La fille serra les dents, puis fit brusquement basculer sa tête à gauche et à droite, faisant craquer les os de son cou en se secouant les épaules. Elle entendit un bêlement non loin, et se retournant, vit le mouton qu’elle avait blessé auparavant s’avancer avec difficulté, trainant sa jambe endommagé derrière lui. Sortant une des masses de sa ceinture, la fille s’avança, déterminée à récupérer sa flèche, dont elle aura sans aucun doute besoin. Elle frappa l’animal à la tête et tira sa sagette du corps de l’animal. Ses marteaux étant en métal, elle fut parcouru par un bref courant d’électricité, qui la fit bugger quelques instants. Elle se maudit de ne pas avoir été plus vigilante, et se promit de ne pas refaire la même bourde à nouveau. Surtout que là elle s’en sortait bien, sur une de leur évolution cela n'aurait sans doute pas été une si faible décharge à laquelle elle aurait eu droit.

Le dragon profita de cet instant d’inattention pour cracher des grosses flammes en sa direction, visiblement toujours fâché contre la fille. Cette dernière dévia le feu de justesse en le séparant en deux couloirs, avec elle au milieu. Toutefois, l’embrasement rafla malgré tout contre son bras blessé, qui lui soutira une mimique de douleur. Déjà qu’une brûlure n’était jamais agréable, si en plus elle venait s’ajouter à une profonde morsure, cela la rendait assez insupportable. La demoiselle se mit en mouvement, consciente que rester trop longtemps sur place n’était pas une bonne idée. Cependant, la menace continuait à la suivre des yeux, et si ce dernier ne pouvait plus voler, cela ne l’empêchait pas de se déplacer au sol pour essayer de venir à bout de cette peste. Sacha soupira en comprenant qu’il s’était lié d’amitié avec elle et qu’elle n’aurait donc pas la paix de sitôt.

Le reste des troupes s’était donc approché du monstre, tout le monde se préparant à lui faire face. La fille plissa les yeux. Ils avaient beau avoir l’air tous redoutables, les animaux enragés ne semblaient pas dissuadé par leur comportement, et vu la force dont ils avaient fait preuve, elle n’était pas certaine que cette petite armée suffise. Dans tous les cas, elle doutait très fortement qu’en s’attaquant à la bête de front, ils arrivent à quelque chose, même tous ensemble. La demoiselle bondit pour éviter le double pieds d’un Galifeu, qui heureusement était blessé et était donc moins agile qu’elle, pour le moment. Elle grimpa une fois de plus sur les ruines restantes, avec une nouvelle idée en tête. Si par devant on ne pouvait pas l’avoir, il y avait peut-être une chance d’en venir à bout si l’on attaquait le titan par ses autres facettes ; mais pour cela, il faudrait le distraire, et comme il avait l’air d’être fasciné par la demoiselle, il y avait peut-être quelque chose qu’elle pouvait faire pour aider les autres…

Debout sur le reste de tuiles qui servait de toit à la maison qu’elle venait d’escalader, Sacha rangea son marteau et sa flèche, puis leva sa main au niveau de sa tête, enfonçant les premières phalanges de son pouce et son index dans sa bouche avant de pousser un sifflement très sonore. En tant que vigile de son bateau, elle avait pris cette habitude pour signaler des dangers aux gens, et maintenant cette capacité lui servait à provoquer davantage le dragon colérique. Elle agita après des bras en se dandinant, espérant faire comprendre aux autres ses intentions. L’animal, hargneux, fusa vers elle, qui eut à peine le temps de s’élancer vers le toit voisin que le dragon détruisait l’endroit où elle se trouvait quelques secondes auparavant, fonçant dans les débris de la maison qui le ralentirent un peu, faisant tomber les ruines sur le Galifeu qui l’avait attaqué un instant plus tôt.

Elle continua donc son manège, courant sur les toits et éventuellement au sol alors qu’elle essayait de semer la bête. Elle ne s’en sortait que parce que parfois son poursuivant – qu’elle provoquait toujours de temps en temps pour s’assurer qu’il continuait à la suivre –  se retrouvait bloqué par les bâtisses, et encore, il les détruisait bien vite pour se dégager un passage. Elle espérait vivement que les autres trouveraient une solution rapidement, car elle ne pourrait clairement pas tenir ce rythme bien longtemps.



[J’ai donc joué le Dracaufeu comme étant fasciné par la miss, de ce que j’ai cru comprendre dans le post de Ninj :-x Cela dit, si j’ai mal interprété et si ça convient pas, faites moi signe bien sûr ^^ Et pas de méga-attaque de la mort qui tue de la part de Sacha, c’est pas (encore) trop son style Razz]

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Lyse le Mar 11 Fév 2014 - 0:33

[Troisième message sous forme de Méta]

La situation n'allait pas en s'arrangeant. L'Arcanin s'était vu projeté contre un mur de pierres, complètement assommé, probablement gravement blessé dans le meilleur des cas. Même l'amplification de Lyse, appliquée au Feunard, n'avait qu'un effet très négligeable sur le monstre de roches, alors que les torrents de flammes qui lui sortaient de la gueule suffisaient à troubler l'air ambiant et à réchauffer de nombreux degrés la zone. Autant cela n'affolait pas la jeune fille pour elle, autant sa petite protégée allait finir par cuire. Elle regretta une nouvelle fois que la sphère de capture de la Méditikka se soit ainsi brisée, l'empêchant de trouver un abri temporaire en attendant d'être soignée de cette espèce de folie. Mais il n'y avait personne à qui confier la petite créature - aucun des combattants n'étaient en sûreté, pour le moment. Laissant un instant la situation entre les pattes du renard à neuf queues, elle fit apparaître deux de ses Pokémon, oubliant la crainte qu'elle avait eu qu'ils soient eux aussi "malades".

Par chance, son Minidraco et son Hypotrempe semblaient les mêmes qu'habituellement. Ils furent d'abord surpris d'arriver en plein massacre, dans une pareille fournaise, et au milieu d'une tempête de sable, mais l'un et l'autre avait des atouts qui les rendaient résistants à ce type de climats. Lyse posa Tekken près d'eux et donna ses ordres de manière brève et concise.

- Maintenez la immobile et rafraîchissez-la. Si elle montre des signes d'éveil, n'hésitez pas à l'empêcher de se battre.

Les deux créatures ouvrirent de grands yeux étonnés, sans comprendre pourquoi leur dresseuse leur demandait ainsi de s'opposer à l'une de leurs alliées. Mais la situation ne laissait pas le luxe du doute, et cela n'était qu'une mesure temporaire. Le serpent s'enroula autour de la petite combattante encore inconsciente, l'entravant dans un Ligotage, et l’hippocampe commença à l'arroser doucement. Cela faisait déjà un souci de moins pour Lyse, pour le moment, et elle se tourna de nouveau vers le Tyranocif qui affrontait son allié Feunard. Elle était prête à l'attaquer mais devait bien avouer n'avoir aucune stratégie viable à tenter. La force brute des flammes n'avait aucun effet sur le monstre, et le renard ne tiendrait pas longtemps, surtout s'il se prenait de plein fouet une attaque de la créature. Un coup de queue... Un Séisme... Pour le moment, il était parvenu à esquiver. Mais là, ça ne ressemblait pas à un match Pokémon réglementé. Ca ne ressemblait même pas à un duel. C'était un massacre à sens unique et la jeune femme ne comprenait pas comment son allié pouvait ainsi mettre sa vie en danger pour un combat dont l'issue était déjà certaine. Elle n'avait pas eu le temps de bien regarder son dresseur, mais elle estimait qu'il ne méritait pas de posséder ces Pokémon.

Alors qu'elle en était là dans son dilemme, une énergie nouvelle l'envahit, puissante, incontrôlable, bienveillante. Elle reconnaissait une technique d'amplification pour en avoir déjà fait usage elle-même. Elle venait d'un des deux hommes sur la place. Cette force était non seulement l'aide d'un allié, elle était aussi et surtout familière à l'Amplificatrice. Chaque maître possédait sa propre énergie élémentale, et, inconsciemment, elle reconnaissait celle-là. Elle jeta un œil à l'Amplificateur qui lui venait en aide, rapidement, de loin. Cette maîtrise,  ce visage, tout cela lui rappelait quelqu'un de connu mais dont elle ne parvenait pas à retrouver le nom. L'apparence lui rappelait quelque chose, mais pas exactement, non plus.

Néanmoins, elle dut reporter son attention sur elle-même, alors qu'elle subissait une nouvelle métamorphose. Son corps de Feu commença par changer de couleur, la lumière produite par les flammes virant au bleu à mesure que sa température augmentait. Puis il commença à crépiter, et Lyse se sentit pleine d'une vivacité nouvelle et peu habituelle. Sa silhouette s'était amincie et semblait en mouvement perpétuel autour d'un point de l'espace. Il lui fallut un instant pour réaliser qu'elle s'était transformée en foudre. Il lui fallut une milliseconde de plus pour se retrouver au niveau du Tyranocif et le harceler d'éclairs venant de toutes parts. L'air ensablé commença à se saturer d'électricité statique, délivrant quelques minuscules décharges au moindre contact. L'offensive semblait peu efficace en terme de dégâts, mais la créature s'agaçait et ne savait plus où donner de la tête, la maîtresse de la foudre ayant gagné en vitesse en se transformant. Elle ne restait pas longtemps au même endroit, et devenait presque invisible à l’œil nu. Bien sûr, c'était une technique qui avait ses limites. Ses pensées n'allaient pas à la vitesse de l'éclair, elles. Mais le monstre ne montrait pas assez de signes d'intelligence pour profiter des failles et des ouvertures que laissaient la jeune fille... Et ça n'était pas plus mal comme ça.

Malheureusement, c'était trop simple. Tekken était inconsciente, comme la plupart des Pokémon Zombies, le Tyranocif commençait à perdre de la hargne, bref, tout allait trop bien. Un rugissement vint quelque part de derrière Lyse et sembla agir sur les adversaires comme un concentré de baies énergisantes. La Méditikka sembla s'éveiller d'un coup, et s'agita violemment pour se libérer du Ligotage. Le Minidraco et l'Hypotrempe de la dresseuse hésitèrent un instant, comme s'ils avaient oublié les ordres de la jeune fille, puis se reprirent et se résignèrent à affronter leur camarade. Le serpent dragon resserra sa prise et électrisa son corps pour paralyser la combattante, tandis que le cheval des eaux l'arrosait encore plus, favorisant la conduction de l'électricité. A eux deux, ils avaient confiance en leur avantage, mais Tekken semblait vraiment teigneuse. Jamais il ne l'avait vue comme ça.

Le monstre des montagnes eut un regain d'énergie lui aussi, et parvint à éjecter la forme électrique de Lyse loin de lui, lui coupant le souffle, mais sans lui faire trop de mal. Elle devait cela à son corps immatériel... autrement le choc l'aurait tuée. C'était un constat affreusement effrayant. Mais elle n'eut pas le temps d'y réfléchir plus qu'un homme - le dresseur de Feunard et Arcanin - s'approcha d'elle.

- Celui-là est trop résistant, il est inutile de l’attaquer de front. Le mieux serait de trouver un moyen d’utiliser sa force pour blesser l’autre Pokémon fou.

Visiblement, le fait qu'un de ses Pokémon soit à l'agonie et que l'autre ait failli le rejoindre à plusieurs reprises n'avait pas l'air de l'attrister des masses. On trouvait toutes sortes de dresseurs à Erasia, mais à première vue la jeune femme le classait d'office dans la catégorie de ceux qui ne méritaient pas leurs Pokémon. Néanmoins, elle devait reconnaître qu'il avait sans doute raison et était sans doute meilleur stratège qu'elle. Même si elle n'avait aucune idée de comment répondre à sa demande - à moins de ne jouer l'appât, ce qui ne lui plaisait pas vraiment - elle le rejoignait dans l'idée qu'attaquer directement la bête était une perte de temps.

- Je peux essayer - mais dites à votre Feunard de protéger mes Pokémon. Ils peuvent s'en sortir face à ma Méditkka, mais pas s'ils sont attaqués par d'autres. Je propose d'attirer la bête vers moi, et je me dirige vers l'autre. Ça va ?

Toujours sous sa forme électrique, la jeune femme commença prudemment à faire des allers-retours entre le Tyranocif et sa position initiale, tout en commençant à reculer vers le dragon noir. Elle visait les endroits sensibles, yeux, bouche, oreilles. Ses attaques étaient plus dérangeantes que douloureuses, et, comme elle restait hors de portée d'attaque, elle nota avec un plaisir relatif qu'elle commençait à agacer l'ennemi. Tant mieux. Qu'il la suive. Il éviterait ainsi d'avoir son attention attiré par ses alliés, et peut-être, qui sait, s'approcherait suffisamment près d'elle... et elle suffisamment près de l'autre créature... En espérant bien sûr qu'il n'y en ait aucun des deux qui ne l'attaque par surprise. Evidemment.

[Lyse lance Provoc ! Lyse poke poke poke poke... Razz
Le Minidraco dont je parle ici est en cours de capture sur un vieux vieux topic ^^]

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Ninj le Mar 11 Fév 2014 - 2:51

Spoiler:
J’aurais bien fait durer le combat plus longtemps, mais bon ^^" on doit clore cette semaine Razz

Malgré la puissance excessive de leurs adversaires, le petit groupe de résistants parvint à une stratégie plutôt efficace. D’ailleurs, leur plan pouvait se résumer en une idée : les deux grosses bêbêtes n’avaient malheureusement pas gagné en intelligence suite à leur évolution, ils poursuivirent donc les deux appâts que le groupe leur avait offerts sans la moindre hésitation.
Toutefois, en observant la situation de là où il se trouvait, et tandis qu’il amplifiait au maximum ceux qui en avaient besoin, Ninj constata bien rapidement que la demoiselle parcourant les toits ne tiendrait pas bien longtemps. D’abord parce que la ville n’était pas infinie, mais aussi parce que son adversaire était bien plus agile que celui qui poursuivait Lyse. Heureusement, cette dernière intervint suffisamment vite pour éviter à Sacha de finir en festin pour dragon…

Lassé de poursuivre la meta-élémentale électrique, le Tyranocif tenta une nouvelle approche : tout en hurlant sa rage à plein poumons, la créature frappa le sol aussi fort que possible de son énorme appendice dorsal. Sa queue s’enfonça dans le sol, traversant la terre avec la même facilité que lorsqu’elle rasait une bâtisse, avant de ressortir dans un mouvement circulaire aussi brutal qu’assourdissant. Résultats, un énorme éboulement constitué de rochers de la taille d’un Grolem fut balancé dans la direction de Lyse... et par la même occasion, sur Sacha et le Dracaufeu qui la poursuivait.

Sans même prendre le temps de s’assurer que les deux jeunes femmes avaient su réchapper de cette terrible attaque, le croyant d’Arceus s’élança au milieu des décombres, lame en avant et une idée précise en tête. Après avoir bondi au sommet de l’amas rocheux, il observa les lieux de son regard perçant jusqu’à finalement repérer le corps du dragon sous les décombres. Bien que gravement affaiblie, la créature était encore en vie et tentait de s’extirper du piège déchainé par son comparse évolué. Il était temps d’en finir…

A l’instant où il vit l’homme en tenue sombre bondir, Thomas – qui avait passé son temps à ralentir au maximum le Dracaufeu du temps où il poursuivait Sacha – hurla :

« NON, ATTENDEZ ! »

Mais aussitôt, une colonne de flamme se forma entre lui et son Pokémon, aussi haute que brûlante. Amplifié par Ninj, le croyant d’Arceus avait lui aussi une puissance assez étonnante à présent, bien que l’apparition de flammes ne soit pas son domaine… et cette fois-ci, personne ne l’empêcherait d’agir, pas même le dresseur de ce Pokémon fou.

« Nous avons perdu assez d’hommes aujourd’hui ! », Se mit-il à hurler tout en accourant vers la créature immobilisée. « Je vais mettre un terme à tout ceci, par la volonté d’Arceus ! »

La lame de l’homme fendit l’air dans un sifflement aigu afin de s’enfoncer dans le torse imposant de la créature devenue folle. Toutefois… sa lame ne traversa pas entièrement le corps de la bête, comme empêtrée dans quelque chose au niveau de l’estomac de son adversaire. D’un geste souple, l’homme retira sa lame, et asséna de nouveau plusieurs coups d’épée, tranchant la chaire de l’animal avec autant de dégout que de facilité… jusqu’à ce que la bête ne rende l’âme dans un dernier râle de souffrance, tripes et boyaux à l’air afin de permettre à l’homme de récupérer cette chose étrange que l’animal semblait avoir avalée…

Le cercle de flamme s’éteignit… et presque aussitôt, l’ensemble des Pokémon fous les entourant s’évanouirent, comme frappés par une hypnose commune. Même l’énorme créature de roches vertes s’effondra au sol dans un violent tremblement de terre avant de reprendre lentement son apparence d’autrefois. Dans un même temps, le croyant d’Arceus ressortait des décombres triomphant, une météorite fissurée entre les mains. Presque aussitôt, il fut rejoint par son Feunard : malgré la fatigue et ses blessures, l’animal se plaça fièrement aux côtés de son dresseur dans une position hautaine remplie d’autosatisfaction. Bien qu’il ait passé les dernières minutes de l’affrontement à protéger de simples petits Pokémon, suivant les ordres de Lyse, il avait tout de même risqué sa vie de nombreuses fois face à la créature démentielle... il y avait de quoi se sentir exceptionnel au moins quelques temps.
Sans plus tarder, l’homme se baissa pour féliciter son Pokémon de sa ténacité et de son efficacité tout au long du combat… puis lui remit la pokeball de son camarade gravement blessé, et probablement évanouit dans un coin de la ville. Celui-ci n’aurait pas le droit aux félicitations… sa seule récompense serait de rester en vie, et de pouvoir reprendre ses entrainements sitôt qu’il serait rétabli. Il avait encore beaucoup à apprendre de son camarade à neuf queues…

De son côté, Thomas avait rejoint le corps massacré de son Dracaufeu, les larmes aux yeux. Enfin, il pouvait les laisser couler… malheureusement, il aurait préféré n’avoir à pleurer que ses parents. Hélas… son tout premier Pokémon gisait là, sous ses yeux, après avoir été frappé par un maléfice dont ils ne comprenaient toujours pas l’origine exacte. Les autres pouvaient bien crier victoire… pour sa part, il avait plutôt l’impression d’avoir tout perdu.
Tout en séchant ses larmes, le jeune homme se redressa, rappela son Pokémon décédé dans sa pokeball pour se rendre auprès de son autre camarade. En route, il fut rejoint par la Meganium de ses parents, seule survivante des ainés de leur famille, puis par Ninj qui n’eut malheureusement pas le temps de le prendre dans ses bras…

Alors qu’il s’apprêtait à féliciter son frère pour sa réussite, le Ninj du futur se sentit prit d’une violente brulure au ventre. Les yeux exorbités par la douleur et la main sur le torse… le chercheur eut pourtant une réaction des plus étonnantes : il se mit à sourire… et même à rire, comme si tous ses problèmes venaient de s’envoler. Et tandis que son corps semblait lentement se dissiper dans les airs, comme s’il n’avait jamais existé, l’homme murmura :

« C’est formidable… tu vois, Reï ? Nous avons changé le passé… Thomas est en vie… je n’ai plus de raison d’être ici… petit frère… prends soin de toi… et s’il te plait, empêches-moi de faire d’autres erreurs comme celle de vous avoir abandonnés aujourd’hui… »

De son côté, Reï disparut également… toutefois, il ne sembla pas ressentir la même douleur que son dresseur… pas du tout, même. Ils avaient changé le passé, effectivement… ils venaient de sauver le frère de Ninj, mais également beaucoup d’autres personnes… des personnes venant de Flamen. Rappelons-le, le Ninj du futur avait passé sa vie à combattre le pouvoir en place en Flamen jusqu’à finalement le remplacer… qu’en serait-il à présent ? Sentant une vague d’inquiétude l’envahir, Reï eut tout juste le temps d’afficher l’illusion d’un unique mot à l’intention de Thomas : *Gijinka*.

Le Flamenois en larmes assista à la scène en un mélange d’incompréhension et de froideur. Il n’accorda pas la moindre importance au message du Zoroark… pire encore, il se détourna des fantômes du futur avant même qu’ils n’aient entièrement disparu. Cet homme, qu’il soit réellement son frère ou non, avait raison sur un point : Ninj les avait abandonnés aujourd’hui. Comme toujours, ces dernières années. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas revu son frère… et la dernière fois, c’était en attendant un jugement qui allait le désigner comme traitre à sa patrie… Il ne le haïssait pas… pas à ce point… mais il ne pouvait s’empêcher de lui en vouloir d’avoir commis tant d’erreurs. Et aujourd’hui, Thomas avait bien d’autres choses en tête. Il continua donc sa marche jusqu’au Tyranocif pour s’assurer que le Pokémon se remettait du choc de son évolution temporaire…

De son côté, le croyant d’Arceus n’avait rien manqué de la scène. Et tandis que le Feunard revenait pour lui remettre la pokeball désormais pleine de son camarade, tous deux se mirent en marche à la suite de Thomas pour tenter de réconforter le guerrier :

« Toutes mes condoléances pour vos pertes aujourd’hui… je vous assure que je ferais tout pour vous aider à les surmonter… »

« Fermez-là. »
, Répliqua immédiatement Thomas, tout en caressant le buste robuste de son Pokémon inconscient.

Tout en portant une main sur l’épaule du jeune homme, le croyant d’Arceus murmura quelques paroles dans une langue inconnue avant de se détourner de Thomas. De son côté, le Feunard alla jusqu’à poser son museau contre la jambe du Flamenois dans un geste de réconfort : surpris, l’homme tourna la tête et croisa l’intriguant regard rouge du renard au pelage couleur sable. Une magnifique créature, cela allait sans dire… tout en affichant un bref sourire, Thomas se retourna en direction du croyant d’Arceux pour murmurer d’une voix peu convaincue :

« Merci quand même… pour votre aide. »

Puis il reporta son attention sur l’animal inconscient, tandis que le Feunard retournait aux côtés de son dresseur. A son tour, le scientifique se présenta au croyant d’Arceus pour récupérer la météorite et l’étudier… puis enfin, l’homme se dirigea vers les dernières combattantes de cette journée, s’il les retrouvait : ces deux étrangères s’étaient particulièrement bien battues, elles méritaient qu’il les félicite en personne et qu’il les remercie de leur soutien au nom d’Arceus. Et puis, peut-être voulaient-elles une quelconque récompense ? L’homme avait le bras long dans ce pays… et encore une fois, ces jeunes femmes le méritaient amplement.


Spoiler:
Fin pour moi, merci pour cet event chaotique de destruction de la ville =D

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Sacha le Jeu 13 Fév 2014 - 15:12

Sacha continuait de bondir de coin à coin, échappant à plusieurs fois de justesse à son assaillant, qui ne semblait pas beaucoup se fatiguer, contrairement à elle. La demoiselle jetait périodiquement des coups d’œil dans son dos pour voir ce qui se passait sur la place, et constata que l’autre demoiselle avait eu la même idée qu’elle, et qu’elle était maintenant pourchassée par un Tyranocif monstrueux. Décidément, c’était toujours aux femmes de s’occuper des tâches pénibles pendant que les hommes attendaient tranquillement la bonne opportunité pour attaquer les deux titans. Et encore, ils ne prirent pas le temps d’intervenir que le Pokémon armure, visiblement lassé de jouer à trappe-trappe, décida de relâcher sa colère sur le sol en envoyant des jolis présents à la face de tout le monde dans les parages.

Colis que Sacha et son poursuivant furent aux premières loges pour recevoir. Voyant l’ampleur de l’attaque, Sacha changea rapidement de stratégie, utilisant une poutre encore debout pour faire demi-tour, et fuser vers le dragon. Vu la taille des boulets qui fonçaient vers elle, elle n’avait aucune chance de les esquiver, et encore moins de les contrer ; donc, si elle ne voulait pas finir en bouillie, elle allait devoir s’aider de quelqu’un qui lui n’aurait pas peur de se prendre un énorme rocher dans la tronche. Le Dracaufeu fut surpris de ce changement brusque de comportement, et bugga un moment, le temps de se rendre compte que, dans son dos, un énorme bruit de fracas se rapprochait dangereusement. Il prit un instant pour se désintéresser de sa proie et voir de quoi il s’agissait, pendant que la fille se dépêcha de se cacher derrière lui pour éviter les débris volant. Ce n’était pas un plan très réfléchi, car pour peu que les pierres arrivent directement dans la figure du dragon et que celui-ci n’arrive pas à leur tenir tête, il allait s’effondrer sur la fille, qui au lieu de mourir sous un caillou finirait tué sous le cul d’un monstre, ce qui n’était pas exactement glorieux non plus.

Le maudit noir poussa un rugissement en voyant les pierres l’atteindre, visiblement irrité par la tentative d’attaque de son ancien compagnon et décidé à lui montrer de quoi il était capable. Mais, tout dragon qu’il était, les rochers le cognèrent violemment, avec une force et un poids bien supérieur à ce à quoi il s’attendait, vraisemblablement. La fille vit la bête basculer après l’effroyable impact, et dépêcha de sortir de son carquois les dernières flèches qui lui restaient, pour les plonger aussi fort et profondément qu’elle le pouvait dans l’épaisse peau d’ébène de son opposant. L’effort pouvait paraître à nouveau ridicule, car avec ses petits bras, c’était à peine si elle réussissait à faire saigner une ou deux gouttes de sang à l’animal, mais le but était loin de le déchiqueter. Sentant les piqures à l’endroit où il allait s’affaler, le Pokémon flamme se détourna instinctivement, se déplaçant pour voir ce qu’il y avait là, et s’affaissa de tout son long à quelques centimètres de la jeune folle, qui avait eu juste le temps de reculer de quelques pas pour le laisser s’écrouler. Il semblait gravement blessé et était apparemment coincé sous les rochers que l’autre lui avait balancés. La fille le regardait, sur les fesses, surprise de s’en sortir si bien. Sa respiration était lourde et rapide, et son regard semblait figé sur la bête qui se débattait et voulait reprendre le combat. Elle avait vécu énormément de coup juste dans sa vie, mais elle devait avouer que rarement elle s’en sortait avec autant de chance.

Cela dit, quand elle essaya de se lever, elle poussa un subit gémissement de douleur, avant de regarder en direction de sa jambe droite, source de sa souffrance. Cette dernière pissait le sang et était coincée entre deux imposants débris, qui cherchaient apparemment à la compresser du mieux qu’ils pouvaient pour ne pas la laisser sortir sous aucun cas. Ils avaient sans doute déjà broyé sa cheville, d’où l’intense mal qui en émanait. Essayant de sa faire face à la situation, la demoiselle saisit son membre et tira de toutes ses forces pour le dégager, consciente que si elle restait là plus longtemps avec l’autre qui cherchait à se barrer, elle ne s’en sortirait pas aussi bien. Mais ses mains glissaient sur le sang et sa jambe refusait maintenant de lui répondre, trop endolorie pour. La gamine continua son manège désespérément, jusqu’à ce qu’un mouvement de l’animal fasse bouger une des deux pierres, la faisant subitement tomber en roulé-boulé jusqu’au pied de l’éboulis bougeant. Elle allait tenter de se relever de nouveau quand une imposante colonne de feu jailli entre elle et son copain de jeu, l’interrompant un moment dans son opération alors qu’elle essayer de comprendre ce qui se passait.

À vu d’œil, elle avait l’impression de voir le prêtre sacrifier la bête noire sur l’autel qu’il s’était monté, dégageant finalement un caillou qu’il avait du bouffé tout à l’heure, avec tout ceux qu’il s’était pris dans la tronche. Au moment où le dragon noir poussait son dernier souffle, tous les autres, en commençant par le Tyranocif décidèrent que c’était un bon moment pour la sieste, et s’effondrèrent d’un accord commun en reprenant la forme que tout le monde leur connaissait.

Sacha prit encore quelques inspirations avant de commencer à regarder autour d’elle, constatant que malgré le bordel, il semblait que le phénomène atrocement anormal qu’ils avaient subi avait décidé de prendre le large, laissant derrière lui que des ruines, des larmes, et du feu. L’autre demoiselle qui s’était battu avec elle était redevenue normale aussi, et Sacha constata avec une certaine stupéfaction qu’elle l’avait déjà rencontré, cette fille, au Cosmo Canyon. Avec toute cette agitation, elle n’avait même pas prit le temps de la reconnaître. Cependant, elle ne la connaissait pas pour autant, et préféra se concentrer sur ses – soit son – amis dans un premier temps.

La pirate dégagea son Salamèche du sac qu’elle avait fait pour lui, observant qu’il avait lui aussi retrouvé sa bouille toute mignonne. Elle ne serra fort contre elle comme pour s’excuser de son coup de plus tôt, ou pour se rassurer, alors qu’elle entendait les pleurs de celui qui n’avait pas été aussi chanceux. Elle comprenait sa peine mais ne pouvait pas y faire grand chose… Son ami était parti, et apparemment, c’était le prix à payer pour que les autres survivent. Elle soupira doucement avant de tenter de se lever à nouveau, ce qui lui prit plusieurs minutes, le temps de trouver son équilibre pour se retrouver debout à cloche pied. Pendant ce temps, le type aux cheveux blancs avait disparu, l’autre s’était bougé pour rejoindre ses autres potes encore en vie, et l’autre croyant s’était approché d’elle, ayant visiblement quelque chose à lui raconter.

Il observa sa jambe blessée un instant, avant de tristement lui dire qu’il ne pourrait pas faire grand chose pour elle, mais qu’il souhaitait quand même la remercier pour la part qu’elle avait prise dans cette lutte pour la cité. La fille le toisa un instant, cherchant une feinte ou un ruse, au cas où ; elle s’était déjà faite draguer à plusieurs reprises avec ce genre de paroles mielleuses, et n’appréciait guère quand on la considérait de la sorte. Mais l’homme resta stoïque devant elle, lui faisant comprendre qu’a priori, il n’y avait pas de piège dans sa question.

« Hé bien… Si vous n’êtes pas médecin, vous pourriez peut-être m’en indiquer un ? Ma mère est très malade et je cherche assez désespérément quelqu’un qui puisse la soigner… »

Le type étant un religieux, il y avait peut-être des chances pour qu’il ait quelques relations bien placées qui pourrait aider la fille dans sa quête, d’où sa tentative via cette curieuse question. Les joues de l’homme se creusèrent, puis il se mit à fouiller sa tunique à la recherche d’un truc visiblement perdu dans une de ses poches.

« Je ne connais malheureusement personne qui puisse t’aider, mon enfant ; cependant, j’ai peut-être en ma possession un artefact qui pourrait te guider dans ta recherche… »

Il sortit d’une de ses poches une vieille clé, à l’aspect bien lourde et rouillée. Sacha fronça les sourcils en se demandant si le type voulait lui filer le tétanos, mais devant son insistance, elle finit par saisir l’objet.

« C’est une relique très rare et spécial ; elle t’indiquera lors d’un de tes rêves la personne qui pourra t’aider à mener à bien la mission que tu t’es confiée. »

La pirate dévisagea le type un instant, se demandant s’il se moquait d’elle. Que diable pouvait-elle faire d’une hallucination dans un de ses rêves ? En quoi une image pouvait bien aider sa mère à survivre au mal qui la rongeait ? Cela dit, la fille n’avait pas de meilleure piste pour le moment, et remercia l’homme en indiquant qu’elle prendrait bien soin de l’objet, avant de s’éloigner en boitillant pour chercher de quoi la soigner parce que mine de rien, c’était douloureux cette histoire.



[Bon ben j’aurais bien aimé faire davantage de bêtises aussi, mais toute bonne chose à une fin ^^ En tout cas je me suis vraiment éclatée, j’espère vivement qu’on aura l’occasion de recommencer Very HappyÀ bientow en RP, M’sieur Ninj et Miss Lyse, j’espère :3]

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Lyse le Jeu 20 Fév 2014 - 20:22

Lyse tomba au sol, à genoux, gagnée par l'épuisement. La puissance de l'autre élémentaliste commença à se dissiper, et elle reprit sa forme humaine, secouée de tremblements comme si l’électricité continuait de courir en elle. Les paumes posées contre le sol de terre séchée, elle évacua son trop plein d'énergie, plus ou moins volontairement, en chauffant l'air tout autour d'elle à la manière d'un petit soleil. Elle avait réussi - même elle n'y croyait pas. Sa stratégie désespérée plus que réfléchie avait porté ses fruits, au delà même de ses espérances. Le Tyranocif avait repris sa taille et sa forme habituelle - pour toujours, espérait-elle... Et le Dracaufeu était mort, les entrailles ouvertes. La Flamenoise tremblante se demanda un instant s'il avait vraiment été indispensable d'en arriver à ce point. Mais aucune autre possibilité ne s'était présentée, se rappela t-elle. Elle leva la tête et observa la place dévastée, couverte de créatures évanouies ou mortes.

- Tekken...

Lentement, douloureusement, la maîtresse du Feu se releva, soudainement aveugle à ce qui se passait autour d'elle. Non loin d'elle, il y avait ses trois camarades, un Minidraco, un Hypotrempe, et avec eux, évanouie comme les autres, une Méditikka. Enfin, elle avait l'air évanouie, calme comme un enfant qui dort. Lyse sentait son cœur battre, le sang frappant ses tympans, et s'approcha, craignant le pire. Le serpent et l'hippocampe s'écartèrent, l'air aussi inquiets que leur dresseuse. La jeune femme prit délicatement Tekken dans ses bras. Miraculeusement, elle n'avait aucune blessure. Elle pouvait remercier ses deux dragons pour ce petit miracle. Mais la jeune créature était pale, froide, immobile. La seule preuve de vie qui subsistait en elle était sa poitrine qui se soulevait lentement et faiblement. Les yeux de la dresseuse se remplirent de larmes.

- Tekken...

Elle serra l'enfant Pokémon contre son cœur, comme pour lui offrir un peu de chaleur maternelle. Elle était toujours incapable d'expliquer son comportement récent, ultra agressif et dangereux pour les autres comme pour elle-même. Mais elle était sûre d'une chose, elle se refusait à laisser mourir son amie. Pas tant qu'elle n'aurait pas été capable de lui offrir une vie digne de ce nom, une vie heureuse faites d'autant ou plus de joies que de peines. Et l'épéiste qui les avait tous sauvés pourraient bien en dire ce qui lui plairait. Si Tekken venait à reprendre conscience, à les menacer tous, ou pire, à se transformer en une créature étrange et belliqueuse, elle empêcherait quiconque de la tuer, quitte à assumer toutes les conséquences derrière. Elle caressa délicatement le dos de son amie, laissant ses larmes couler. Ses deux autres Pokémon s'approchèrent timidement et la jeune femme se baissa à leur niveau. Elle le regarda avec beaucoup de gratitude et de fierté.

- Vous avez été parfaits. Je vous remercie tous les deux... Je...

Les mots restèrent coincés dans sa gorge et elle se contenta d'hocher la tête en caressant les leurs de sa main libre. Elle les fit retourner dans leurs sphères respectives et se tourna vers ceux qui étaient restés sur la place. Parmi eux, il y avait un jeune homme, le propriétaire des deux monstres. Le cœur serré, Lyse constata qu'il était hanté par la même tristesse qu'elle, en mille fois pire peut-être. Elle s'approcha de lui, portant toujours sa Méditikka comme un enfant endormi. Quelque chose dans ses traits lui était familier, comme l'énergie qu'elle avait ressentie plus tôt. D'ailleurs, l'Amplificateur était parti... Cette question resterait donc sans réponse, une de plus. Pas après pas, un nom se précisa dans l'esprit de la Méta-élémentaliste, celui de Ninj, son aîné en terme de maîtrise du Feu. L'homme lui ressemblait étrangement, mais pas assez pour être lui, même changé. Peut-être un frère ou un cousin. Ou bien un hasard... Arrivé près de lui, la Flamenoise se rendit compte qu'elle ne savait absolument pas quoi dire. Cet homme... Sa maison, sa ville, un de ses alliés... Il avait perdu tant de choses en si peu de temps. La seule consolation qu'elle put trouver en l'observant et en observant son Tyranocif était qu'elle n'avait au moins rien à se reprocher quand à l'état de se dernier. Aucune de ses attaques n'avaient causé de blessures, même minime.

Les paroles gentilles auxquelles elle pouvait penser pour ce pauvre garçon semblait tellement dérisoires et ridicules qu'elle préféra se taire. Elle regarda la scène un instant. Les maisons détruites. Les Pokémon morts, évanouis, blessés, dont le sang coulait sur le sol brûlant du combat qui avait eu lieu. Le Dracaufeu éventré, caché dans sa sphère, le Tyranocif immobile. Tous ces gens dont elle ne savait rien mais qui avaient tout perdu par un mauvais coup du sort... Et Tekken, glacée, inerte, dans ses bras.

Debout, à côté de cet inconnu, Lyse se mit à pleurer, ses sanglots résonnant sur la place fumante, comme une mélopée funèbre.

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Hell is coming [pv Sacha et Lyse]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum