[ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Hugo le Dim 17 Nov 2013 - 0:07

Cela faisait des jours entiers qu’Hugo et ses Pokémon marchaient sans cesse. Toujours tout droit, toujours devant eux. Il n’avait qu’un but, qu’un objectif, qu’un seul mot à la bouche : Terros. Hugo réfléchit longuement à où ils pourraient s’arrêter une fois arrivés au pays de ses racines. Il songea aux grandes villes telles qu’Omashu et Seian et c'est sur cette dernière que son choix se porta. Son périple sera long mais il en valait la peine… Le jeune homme et ses compagnons affrontèrent beaucoup d’adversaires pendant leur voyage. Miaouss prit beaucoup d’assurance grâce à tous ses combats, développant une impressionnante agilité et rapidité. Ils arrivèrent à Terros après une semaine de marche intense, quittant alors la banquise pour la terre ferme, au sens propre du terme. Les trois compagnons continuèrent donc de voyager de village en village sans jamais rester plus d’une nuit, quelle que soit l’hospitalité des habitants. L’argent gagné par Hugo leur permettait de loger de temps en temps dans des chambres d’hôtes coquettes sans pour autant tomber dans la démesure. Le jeune homme était conscient que l’argent partirait très vite s’il ne faisait pas attention à la façon dont il le dépensait, c’est pour ça que dès que la température le permettait, lui et ses Pokémon dormaient à la belle étoile.

Le blond restait souvent adossé à un arbre à regarder les étoiles. Il cherchait pendant de long moment si une étoile lui paraissait plus brillante, plus intense… En réalité, il cherchait sa mère car il était sûr d’une chose : son âme était si belle qu’elle était forcément devenue une étoile et qu’elle continuait de veiller sur lui et les personnes qu’il aimait. Il réfléchit à toutes les rencontres qu’il avait fait depuis la mort de son repère maternel. Il se remémora avec émotion sa vie dans la forêt et la rencontre avec Echo qui le poussa à découvrir le monde qui l’entourait, il pensa également à Scifae la combattante, à Molly et Sokka, les deux dresseurs qu’il avait rencontré pendant la faille temporelle. Puis enfin il se souvint d’elle… Il se souvenait de sa démarche gracile, de la douceur de son regard, de la pureté de son âme, de la bonté qui émanait d’elle. Il s’étonna d’ailleurs de mieux se rappeler les traits de caractère de la jeune fille plutôt que son physique mais se fit à cette idée. Reverra-t-il Miku, la jeune fille aux cheveux bleus ? Reverrait-il ne serait-ce qu’un jour une des personne qu’il a rencontré ? Il n’en savait rien, il aurait voulu le savoir mais il en était incapable et s’endormit sur cette pensée.

Hugo se fit alors réveiller par de nombreux cris alors que le jour venait de se lever. Les cris étaient lointains mais assez persistants pour que le jeune homme aille voir ce qui se passait. En suivant les bruits, il aperçut de loin un panneau « Village de Kamiki. Un village du tonnerre ! », alors qu’il se demandait ce que voulait dire cette seconde phrase, il vit de nombreuses personnes courir dans tous les sens, semblant chercher de l’aide là où ils le pouvaient. C’est alors qu’une fillette vint à sa portée et lui dit :

« Les Wattouat de mon papa sont devenus fous cette nuit. Tu peux nous aider à les contrôler et les faire rentrer dans leurs enclos ? Je t’en prie, aide nous ! »

Le Terrosien ne se sentait pas l’âme de refuser ce service à cette fillette. Cela entraverait de quelques heures son avancée pour Seian mais il aimerait qu’on lui vienne en aide si un jour il en a besoin, c’est pourquoi il accepta d’aider la fillette et ses parents. Le dresseur libéra alors ses deux Pokémon de leurs Pokéball et leur expliqua la situation. Ils devaient trouver un maximum de Wattouat et les ramener avec les autres. Mais très rapidement, Hugo, Teddiursa et Miaouss se rendirent compte que cela risquait de prendre plus de temps que prévu. Les moutons étaient réellement fous, chargeant sur tout ce qu’ils voyaient, attaquant les humains d’attaques électriques puissantes. Une chose était claire : Quelque chose ne tournait pas rond chez ces Pokémon.

« Miaouss, Teddiursa, changement de programme. Attaquez les, mettez les hors d’état de nuire. Ils ne peuvent pas blesser d’habitants alors nous les mettrons K.O afin de les enfermer plus facilement. »

Les deux Pokémons se séparèrent et engagèrent  très rapidement les combats. Hugo resta près de Teddiursa, cette dernière avait plus de mal à gérer les opposants et nécessitait la présence d’Hugo afin de lui dire quoi faire. Mais très vite, l’oursonne se retrouva encerclée par quatre Wattouat prêts à charger, Hugo ne pouvait pas laisser son Pokémon dans cette position et la rappela dans sa sphère bicolore alors que les moutons, en pleine charge, se percutèrent dans un énorme choc qui les assomma pour un petit temps. C’est à ce moment-là que l’effroyable se produisit. Le cri d’un Pokémon fit tourner Hugo aussi rapidement qu’un éclair.

Miaouss… Il était à terre, couvert de sang, une large blessure sanguinolente sur le flanc. Hugo l’avait laissé combattre sans directive. Sa récente prise de puissance était sensée lui conférer l’avantage sur les Wattouat, mais ces derniers, toujours plus nombreux semblaient avoir eu bon de lui. Un Wattouat était sur le point de charger la pauvre bête au sol lorsqu’Hugo semblait avoir reçu une gifle en pleine face. Les larmes lui picotaient les yeux, sa gorge se serrait alors qu’un goût acre s’y répandait, sa respiration devint saccadée, sa vue s’embrumait. Il l’avait perdu, son meilleur ami était seul, au sol, prêt à se faire charger, malmener par des Pokémon atteints par une maladie inconnue. Tout ça était de sa faute, il ne pouvait pas le laisser là. Il commença à courir comme si sa propre vie en dépendait et asséna un coup de genou dévastateur qui fit décoller le Pokémon laine qui s’écrasa des mètres plus loin. Le jeune homme tomba à genoux devant le corps de son petit compagnon comme si le poids du monde venait de s’écraser sur ses épaules. L’air lui manquait, il dut réprimer les tremblements dont il était secoué pour prendre son compagnon contre sa poitrine. Il ne respirait plus. Ou du moins son souffle était imperceptible à son dresseur. Le Terrosien n’avait jamais été aussi détruit. Il aurait préféré mourir plutôt que son compagnon, ce n’était pas juste, ça ne pouvait pas être réel, il ne pouvait pas le quitter, tout le monde mais pas lui… Il hurla alors, d’un rugissement bestial, rauque qui n’avait rien d’humain. Levant le visage vers le ciel, il déversait sa rage et sa culpabilité vers les cieux, comme si derrière ce cri se cachait une prière que seul le ciel ne pouvait décrypter.

Il reçut une secousse qui lui traversa le corps, le faisant réitérer son cri de désespoir. En voyant le visage paisible du petit félin, Hugo ne put ravaler ses larmes et ces dernières coulèrent à flots le long de ses joues. L’adolescent était pris de violentes secousses et sentit la terre vrombir à ses pieds et ses genoux, comme si cette dernière tentait de s'immisçait dans son être. Abasourdi, il posa sa main à terre et dans un dernier cri, des piques de terre comprimée jaillirent du sol. Il y’en avait de tous les côtés, toutes se rejoignirent en un même point à une hauteur d’un mètre de la tête du dresseur.  Ces piques venues de nulle part formèrent une sorte de tipi qui isola Hugo et Miaouss du reste du monde. Plus rien. Plus rien n’avait de sens, il n’y avait plus que les deux amis réunis dans un dernier adieu.

Il s’en voulait. Dieu seul sait à quel point le garçon s’en voulait. Il regrettait tellement d’avoir surestimé son ami, à cause de cette erreur, il avait perdu son Pokémon. L'espace et le temps semblaient avoir disparu, il n'est plus qu'à deux comme si les deux amis étaient les deux seules personnes sur cette Terre. Un cataclysme aurait pu se dérouler à l'extérieur qu'il ne l'aurait même pas remarqué. Le garçon caressait le sommet du crâne de son compagnon, collant ce dernier près de lui. Il ne savait pas quoi faire, il était perdu, déboussolé. Il était comme un enfant, replié sur lui-même à pleurer toutes les larmes de son corps.

« Je suis désolé… Oh mon Dieu, qu’est-ce que je suis désolé Miaouss.. Mon ami, reviens moi. Ne m’abandonne pas. JE T’AIME MIAOUSS, NE M’ABANDONNE PAS. »

Une larme perla le long de sa joue et vint s’écraser dans le plus grand des silences sur le pelage de son Pokémon. C’est alors que la marque laissée par cette larme s’illumina. Dans l’obscurité la plus totale de ce cocon de terre hermétique, cette tache de lumière vive et pure provoquée par la larme contrastait énormément.  Mais très vite, cette tâche s’agrandit, d’abord doucement pour ensuite grandir d’une traite. Elle finit par illuminer le corps entier de Miaouss. Le Pokémon chat était en lumière, véritablement. Le dresseur ne comprenait plus rien, que se passait-t-il? C’est alors que le corps de Miaouss commença à changer…  Son corps grandissait de partout, ses pattes devenaient plus épaisses, ses oreilles s’arrondissaient, ses moustaches se divisaient désormais en trois, sa pièce disparaissait. Quand il eut complètement fini de complètement changer d’apparence, la lumière disparue au même moment où le dôme terrestre explosa dans un fracas de poussière. Hugo pouvait désormais admirer son Pokémon à la lumière du jour, ce n’était décidément plus le même…


Spoiler:

Des tas de personnes les fixaient de plus ou moins loin mais il s’en fichait au plus haut point. Hugo riait aux éclats, sous le choc. Non seulement son meilleur ami était vivant mais en plus il avait évolué. Miaouss était désormais un magnifique Persian, prêt à en découdre avec certains Wattouat.


Dernière édition par Hugo le Sam 7 Déc 2013 - 22:32, édité 1 fois

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match
avatar
Hugo
Staff • Noteur
Informations
Nombre de messages : 290

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Miku Hatsune le Dim 17 Nov 2013 - 19:46


« Les fleurs du silence finissent toujours par s’épanouir. »



Il y avait une dizaine de jours que Miku avait rencontré Hamel, un jeune mystique de l’Air venu du continent d’au-delà des cieux, en compagnie de Mizuki, sa camarade nalcienne se destinant à la maîtrise de l’Esprit. Elle s’était découvert un point commun avec l’adolescent, à savoir la musique, et elle en était ravie. Enfin quelqu’un qui appréciait les sons et les chants autant qu’elle ! Ce don était une seconde nature pour elle, et il faisait partie d’elle, depuis toujours. Mais chaque rencontre finissait inexorablement par une séparation, et elle avait salué chaleureusement les deux autres manieurs de vent pour reprendre son entraînement.

Et puis, un matin, Promantis, son Xatu, l’avait réveillée à l’aube, pour une raison connue de lui seul, forçant Miku à se préparer en toute hâte afin de répondre au regard indéchiffrable de l’oiseau.


« Où m’emmènes-tu, cette fois... ? »

Jugeant qu’elle était prête, le prophète fit luire ses yeux, puis tout son être, entourant par la même occasion la prêtresse d’un éclat aveuglant. Un éclair, et ils n’étaient plus là.

***

« Que... »

La Nalcienne vacilla, reprenant lentement ses esprits après ce saut spatial plutôt déroutant. En habituant peu à peu ses yeux à son nouvel environnement, elle constata qu’elle n’était plus à Nalcia, se fiant plutôt à sa perception de l’air qu’à sa vue encore mal assurée. Le parfum d’ici lui était familier, malgré tout, et elle mit quelques secondes à comprendre qu’elle était revenue dans le pays où elle avait travaillé pour les vieux gérants de l’herboristerie de l’île.

« Terros... Me revoilà à Terros... »

L’adolescente, avec émotion, se remémora la vie tranquille à I’maï, puis l’incendie qui avait ravagé sa forêt... Et une silhouette blonde aux yeux clairs. Hugo. Le garçon qui lui avait probablement sauvé la vie, en s’occupant d’elle, alors qu’elle était seule dans une clairière isolée. Le garçon avec un Miaouss et un Teddiursa. Elle sursauta soudain, sentant une intrusion mentale et sonore se manifester en elle, et elle entendit un « là où ton cœur te réclame », suivi d’un silence de plomb. Les yeux écarquillés, elle se tourna vers son Xatu, qui la fixait sans bouger, sans ciller, sans même respirer, du moins en apparence. C’était lui... C’était sa voix qu’elle venait de reconnaître. Il avait beau être aussi immobile qu’une statue, Miku le savait responsable. Maintenant, une autre question se posait : pourquoi ? Pourquoi lui avait-il dit ça, et pourquoi l’avoir téléportée ici précisément, alors que rien ne semblait l’appeler dans cet endroit précis ? Enfin... Elle en était persuadée.

Des cris la tirèrent de ses réflexions, et elle s’approcha un peu du vacarme pour en trouver l’origine. Des Pokémon à la laine fournie et remplis d’électricité s’étaient rassemblés autour d’une sorte d’amas rocheux, qui donnait l’impression de renfermer quelque chose, ou quelqu’un. Au moment où Miku tentait de se concentrer pour en savoir plus, elle fut inondée par un flot d’images rapides, successives et apparemment sans lien, ce qui la cloua sur place. Devant sa rétine, des scènes de chaos, de mort et de désolation s’imprimaient durablement au fond de sa mémoire pourtant absente de ces évènements-là, et elle perçut, dans ce courant incessant, la vision d’un Pokémon puissant et destructeur, puis celle d’explosions et de chutes de corps astraux. La venue de Jirachi sur Erasia, la pluie d’étoiles filantes ? Non, du moins pas en apparence... La prêtresse était bien loin de s'imaginer que tout cela avait un lien, mais elle n'avait devant elle que des choses effrayantes. Terriblement effrayantes.

Et aussi brusquement qu’elles s’étaient imposées à elle, les images disparurent, la laissant là, vide, comme un réceptacle sans contenu. La prêtresse cligna des yeux, fixa son Xatu d’un air abasourdi, mais ne chercha pas à comprendre tout de suite la portée de ce qu’elle venait de recevoir sans préambule. La délicatesse n’était pas spécialement le fort de l’oiseau devin, et elle l’avait appris à ses dépens... Et elle n’avait pas le temps de s’attarder sur le contenu de ce qu’il voulait lui montrer. Un peu plus loin, à quelques mètres devant elle, le cocon de terre venait d’exploser, laissant apparaître ce qu’il protégeait jusqu’alors.

Le cœur de la jeune prêtresse fit un bond dans sa poitrine.


« Hugo... HUGO ! »

Ignorant royalement les Wattouat furieux qui prétendaient lui barrer la route, la Nalcienne les contourna ou les évita en bondissant loin, loin au-dessus d’eux, aidée par les vents. Elle parvint enfin jusqu’au Terrosien et, lentement, descendit vers lui, comme si un courant aérien venait directement la déposer dans les bras du garçon. Les larmes aux yeux, l’apprentie du Temple enlaça son ami, blottie contre son torse, retrouvant la douce étreinte qu’elle avait perdue depuis ce qui lui semblait être une éternité. Elle leva alors son regard vers le sien, plantant ses morceaux de ciel dans les émeraudes grisées de l’adolescent, puis reprit :

« Je t’ai retrouvé... Enfin. »

Constatant que le Miaouss qu’elle avait connu avait évolué en Persian, elle se pencha pour féliciter le fauve, dotant sa caresse d’un vent de soin qui revigora le félin tout en le faisant ronronner un instant. Comprenant ensuite qu’ils étaient cernés par des moutons belliqueux, la jeune fille porta la main à ses cheveux, puis en tira une barrette fine et discrète, sur laquelle elle appuya. Le mécanisme de l’objet se déclencha, changeant le bijou en un long bâton de métal fin mais solide. Empoignant son Tenbuki* d’un air résolu, elle se plaça aux côtés du Pokémon chat, prête à l’assister s’il avait besoin d’aide.

[*Littéralement « cadeau divin », il s’agit de son bâton de métal extensible, dont tous les apprentis moines ou prêtres du Temple possèdent un exemplaire qui leur est personnel. Lorsque Miku ne s’en sert pas, il a la forme d’une petite barrette discrète qui sert à retenir, en partie, ses cheveux.]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

1 RP - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 242

Fiche de personnage
Points: 57
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Dim 24 Nov 2013 - 20:04

Enfin, Anthère sortit de l'Arène, fière d'elle et respira une bouffée d'air frais. La jeune fille fit miroiter le Badge à la lumière du soleil pour l'admirer, le sourire aux lèvres. Pour une fois, elle n'avait pas été obligée de revenir pour en obtenir un et avait eu une belle victoire du premier coup, ce qui la changeait un peu ! La Mizuhanaise s'étira, lasse et eu envie de faire une promenade à cheval. Comme ni Anthère, ni Abigaël ne ressentait le besoin d'être toujours collée l'une à l'autre comme une paire de cerise, la jeune fille n'eut aucun scrupule à vouloir partir seule. Anthère tint donc la terrosienne au courant, lui signifiant simplement qu'elle allait faire une petite promenade à cheval pour se détendre, elle et ses Pokémon. Sortant donc de la ville pour profiter du calme de la campagne, Anthère fit plusieurs centaines de mètre avant de faire sortir ses Pokémon et de leur prodiguer quelques soins, surtout à ceux qui avaient un peu eu de mal durant le match. Mais son poney semblait plus heureux de faire une promenade que disputer un match, il était en état, rien donc ne s'y opposait.

La petite troupe de la jeune fille se mit alors en route, à cheval sur son poney de feu, il n'avait dans la bouche qu'une lanière de cuir, ajustée grâce à une gourmette et une paire de rênes pour Anthère, trop sensible pour avoir un bridon normal. Et sur son dos, une selle de cross, simple, mais technique et sans chichi. Les oreilles en avant, les rênes en guirlande, le poney profitait du paysage autant que sa cavalière et ses camarades, lesquels le suivaient de près. L'Altaria faisait concurrence aux nuages, se fondant parfaitement dans le ciel avec sa couleur foncée et ses ailes cotonneuses immaculées, la Phyllali faisait des bonds ici et là, tandis que le Nidoran furetait à droite et à gauche, relevant de temps en temps la tête et faisant papillonner ses oreilles. Et enfin, le Natu, immobile, le regard fixe, quasiment 'patafixé' sur l'épaule de la jeune fille. Cette sortie leur faisait le plus grand bien, après un rude combat et les entraînements des derniers jours. Les plaines de Terros étaient sympathiques, mais celles de Mizuhan étaient bien plus belles... Bon d'accord, c'était peut-être un peu la fierté qui parlait là, mais quand même ! Même si la faune était un peu plus diversifiée, mais bon, n'importe quel Pokémon ne pouvait supporter l'humidité et le froid de Mizuhan aussi...

Il y avait quelques Pokémon plantes, ce qui fit plaisir à la renarde, vu qu'ils en croisaient assez rarement, sinon des petits animaux qu'on pouvait trouver un peu partout. Anthère vit également un Pachirisu, cousin bleu du Pikachu qui avait faillit devenir son premier compagnon, mais dont les cris l'avaient insupportée au bout de dix minutes... Quelques kilomètres plus loin, trottant allègrement, chassant gaiement les Roucool pour les faire envoler, Anthère aperçu un drôle de Pokémon. Avec son air dinosaurien, la créature ne pouvait que lui rappeler son Nidoran. À la différence que la bestiole sauvage était verte. Probablement un autre Pokémon plante... Bref, Anthère n'y fit guère plus attention que cela et lança son poney dans un joyeux galop. La réaction fut immédiate, le poney fit plusieurs bonds et lança plusieurs fois de suite ses postérieurs, tandis que sur son dos Anthère riait, s'amusant autant que lui. Devant cette manifestation de joie, le renard et le saurien suivirent, se prenant au jeu de poursuite et de fuite. La joyeuse bande continua son avancée assez longtemps, jusqu'à ce qu'une pluie d'éclair ne s'écrase non loin d'eux. Ourasi fit un violent écart, les autres Pokémon également, Anthère tint bon.

Anthère, qui n'était pas loin de Kamiki (Ah ? Il y a un village ici ?) Perçu de loin des sentiments confus, mais violents, qui n'émanaient pas de quelque chose de vivant, enfin pas directement. Ce n'était pas vraiment comme d'habitude et cette réception d'émotion l'ébranla un peu. Pourtant, la jeune fille dû vite se ressaisir, car un vacarme de hurlements éclata, tandis que d'autres attaques de foudre lui tombaient dessus. Sauf que cette fois, si ses Pokémon purent les éviter, Anthère, qui n'y était plus du tout, fut surprise et chuta. Pas de bobo, car elle se releva tout de suite sans mal, seulement le coup de la chute, mais elle put voir qu'en direction du village, des Wattouat paniqués ou enragé sauter et charger dans tous les sens. Mais surtout, en rattrapant les rênes de son poney, elle eut la surprise de voir un groupe de bestioles vertes lui foncer dessus en grognant et en crépitant. Ah bah nan, ce n'était donc pas des Pokémon plantes ! Alors qu'un garçon hurlait à faire sursauter un sourd, les moutons comme les sauriens verts menaçaient Anthère. D'un coup d'oeil, elle vit un chat prendre cher, aidé par un ourson, du moins comme il le pouvait, car les Wattouat avaient l'air vraiment déchaînés ! Qu'avait-il fait pour mettre de si gentils Pokémon en pétard ?

Bientôt une fille se mêla à tout cela, débarquant de nulle part. Oui ben en tout cas, cela n'aidait pas Anthère et puisqu'ils s'occupaient des Wattouat, la jeune fille décida que les trucs verts seraient pour elle. De toute façon ça faisait bien quelques kilomètres qu'ils essayaient de la foudroyer non ? Bon ! Pokémon électrique, plante, électrique, dragon. Bon sur trois types qui leur donnaient du mal, elle en avait au moins Phyllali qui ne serait pas trop mise à l'épreuve, c'était déjà ça ! Réactive, Anthère fit envoyer à la renarde florale une attaque Feuille Magik, qui avait l'avantage de se jouer à distance (elle ne voulait pas risquer la santé de ses Pokémon), mais cela ne fit pas reculer les Dynavolt qui ne semblaient pas ressentir la douleur. Du ciel tomba une grande colonne de glace, mais même une telle attaque qu'Anthère reconnut comme être un Laser Glace (en même temps hein) qui zigzaguait de l'un à l'autre, les laissa de marbre. Et eux, continuaient d'attaquer. Une vague d'étoile filante tombe sur les créatures, qui semblèrent enfin réagir ! Anthère sursauta soudainement, se rendant compte que son Natu, toujours collé à son épaule avait pris les choses en... plumes ? Incroyable, même la tête en bas le petit paquet de plume ne bougeait pas...

Les Pokémon lui parurent désorientés et Anthère en profita pour faire une retraite stratégique, filant vers le garçon et la fille, qui se pendait à son cou maintenant, le chat par terre et les Wattouat... Oui en fait elle s'en fichait. Seulement, derrière elle, des lumières entourèrent les Dynavolt, pas tous et dans la même foulée... Des cocons se formèrent. Suivie de ses Pokémon, Anthère arriva près d'eux, essoufflée.

« Vous avez vu ça ? Les Pokémon sauvages ont complètement pété les plombs, les verts là, ils me suivent depuis des kilomètres ! » Une main sur la hanche et reprenant son souffle, Anthère fit un geste par-dessus son épaule pour désigner les Dynavolt sauvages, derrière elle. « Qu'est-ce qu'il s'est passé avec les Wattouat ? Ça va ton chat ? Je m'appelle Anthère au fait. »

Pour l'instant, ils avaient un moment de répit... En attendant que les cocons auxquels Anthère n'avait pas porté d'attention, ou tout simplement pas vus, n'éclosent.


[Alors, Anthère ne sait pas que son Altaria est un dragon, pour elle, ce n'est qu'un gros zoiseau. merci de pas vendre la mèche donc ^^]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 983

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Hugo le Mar 26 Nov 2013 - 17:56

« Hugo… HUGO ! »

Le jeune homme qui entendit son nom jeta rapidement quelques coups d’œil autour de lui, cherchant du regard la personne qui l’avait appelé. Alors qu’il ne voyait personne dans son champ de vision ou alors uniquement des Wattouat en furie, une jeune fille lui tomba dans les bras et se pendit à son coup. Cette jeune fille avait les cheveux longs et bleus turquoise, les yeux d’un magnifique bleu azur pouvant rivaliser avec le ciel sans nuage qui leur était offert et un visage de poupée. Soudain, tout lui revint quand cette dernière planta ses pupilles célestes dans celles du jeune homme. Ce regard eut le même effet qu'une décharge électrique, une bouffée de chaleur l’envahit aussi tôt. Il manqua de défaillir. Cette jeune fille… Cette fille n’était autre que Miku, l’amie qu’Hugo avait sauvé de la mort dans la forêt il y’a de ça quelques années maintenant. Il croyait ne jamais la revoir...

« Je t’ai retrouvé... Enfin. »


Hugo était aux anges mais cette phrase interloqua le jeune Terrosien. La Miku qui se tenait devant elle n’était plus celle qu’il avait connu. Elle était la même physiquement mais elle n’était plus la petite chose fragile sans défense qu’on devait protéger. Elle maitrisait désormais parfaitement la langue d’Erasia alors qu’elle ne pouvait aligner que quelques mots lorsqu’il l’a connu. Elle avait muri, elle était grandie. Elle semblait maîtriser le vent de par la brise salvatrice qui caressa Persian. Était-elle donc Nalcienne ? Dans ce cas, comment avait-elle pu atterrir il y’a si longtemps de cela, inconsciente à Terros ? Et qu’était-elle devenue depuis qu’elle avait fui Hugo ? Pire encore, pourquoi l’avait-elle fui alors qu’il avait tout fait pour qu’elle vive ?

Il s’apprêtait à assaillir la jeune fille de questions quand il se rappela la situation dans laquelle il s’était fourré. Peu importe, il finirait bien par avoir les réponses aux questions qu'il se posait. De nombreux moutons s’étaient ajoutés à la meute déjà bien fournie. Combien étaient-ils ? Des dizaines voire une centaine ? Le jeune homme n’en n’avait aucune idée mais il leur  fallut battre en retraite, il était impossible de tous les vaincre comme Hugo avait cru une heure auparavant. Il ne voulait plus mettre en danger la santé de ses Pokémon et de son amie fraîchement retrouvée. Alors qu’il s’apprêtait à se dégager de l’étreinte de Miku, cette dernière se leva d’elle-même et sorti une baguette étrange de ses cheveux. Alors qu’elle enclencha un mécanisme tout à fait inconnu au jeune homme et qu’elle se plaçait aux côtés de son fauve, bien décidé à avoir sa vengeance, une jeune femme de taille moyenne et aux cheveux noir apparut derrière eux. Elle était essoufflée et fut rapidement rejointe par ses Pokémon. Son équipe se constituait d’un Ponyta, d’un Nidoran, d’un Phyllali, d’un petit Pokémon oiseau vert et d’un autre oiseau aux ailes de nuage que le jeune homme soupçonnait être l'évolution de Tylton, le Pokémon que Miku appelle Nebula. Après avoir repris son souffle, elle leur adressa quelques paroles.

« Vous avez vu ça ? Les Pokémon sauvages ont complètement pété les plombs, les verts là, ils me suivent depuis des kilomètres ! »


Effectivement, de nombreux Dynavolt, Pokémon mi-chien mi-dinosaure, poursuivaient la jeune femme. Les Wattouat n’étaient donc pas les seuls Pokémon infectés par cette étrange maladie... Hugo avait croisé pas mal de ces créatures vertes lors de sa traversée des plaines de Terros et ces dernières n’avaient jamais démontré un comportement agressif ou ne serait-ce qu’hostile. Serait-ce une maladie qui frapperait tous les Pokémon électriques ? Hugo était perplexe mais fut arraché de ses pensées par cette même fille.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé avec les Wattouat ? Ça va ton chat ? Je m'appelle Anthère au fait. »


Le blond, un peu étonné par l'attitude assez direct de la jeune Mizuhanienne, répondit sur le même ton que cette dernière :

« Aucune idée, ils sont devenus fous durant la nuit ! Ils sont devenus agressifs et sont absolument hors de contrôle. Et apparemment, les Dynavolt que tu as attirés avec toi sont frappés par la même maladie. Pour ce qui est de Mia… Euh je veux dire Persian, oui il va bien. Il a évolué à l’instant mais il a déjà l’air à l’aise avec sa nouvelle apparence, il ne devrait pas nous causer de soucis. Je m’appelle Hugo. Enchanté de te connaître, Anthère. Laisse-moi te présenter Miku, une de mes amis proches. Je continuerai bien la conversation mais je pense que nous avons d’autres Chaglam à fouetter pour le moment. Qu’est-ce que… »

Hugo n’en croyait pas ses yeux, il croyait tout bonnement rêver. Il n’avait pas remarqué les cocons opaques qui s’étaient formés dans la horde de Dynavolt mais quand ces dernières eurent éclos simultanément, ils libérèrent des Pokémon monstrueux. Les créatures ressemblaient à des Elecsprint, forme évoluée du Pokémon orage, mais semblaient beaucoup plus dangereux. La haine et la folie se lisaient dans leur regard. La crinière habituelle des Pokémon décharge était bien plus imposante, à tel point qu’on aurait pu la confondre avec un éclair massif. Des cornes verticales encadraient l’éclair de fourrure de chaque côté, rajoutant un air démoniaque à ces Pokémon. Ces Elecsprint étaient entourés de nombreux autres Dynavolt qui semblaient désormais leur obéir.

Spoiler:

« Mesdemoiselles, je crois que nous avons un nouveau problème… Le sort s'acharne sur nous apparemment. » dit le jeune homme en pointant du doigt les monstres électriques.

Ces derniers, ayant déjà repéré la cible qu’il poursuivait depuis les plaines fixaient les trois jeunes gens et leurs Pokémon, prêts à attaquer et libérer l’agressivité qu’ils contenaient. Ils avançaient lentement mais sûrement. Leurs crocs dépassaient de leurs babines, la bave coulait le long de leur poitrail. Les jeunes gens devaient faire quelque chose au risque de se retrouver encerclé par tous ces Pokémon électriques. Aucun de ses Pokémon ne pourrait rivaliser avec tant de créatures malades et il n'était pas sûr que les compagnons des deux jeunes filles en soient plus aptes.

« Que diriez-vous d’une retraite stratégique ? J’aimerais autant éviter de finir dévorer par des Pokémon ayant subi des transformations par on ne sait quel phénomène… »


Dernière édition par Hugo le Dim 16 Fév 2014 - 18:49, édité 1 fois

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match
avatar
Hugo
Staff • Noteur
Informations
Nombre de messages : 290

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Miku Hatsune le Mer 27 Nov 2013 - 10:33


« Comme si la vie n’avait pas changé »



La Nalcienne fit un sourire radieux à Hugo, avant de sortir son arme pour se mettre en posture de combat. Elle avait lu les multiples interrogations dans le regard de son ami, mais l’heure n’était pas au récit de leurs aventures respectives. Il y avait légèrement urgence, en fait. D’une voix douce, et rassurante, elle murmura :

« Plus tard. »

Une jeune femme s’approcha alors d’eux, à bout de souffle, en leur expliquant qu’elle avait été suivie par des Pokémon qu’elle désigna rapidement d’un geste de la main. Ah oui, effectivement, ils avaient « pété les plombs », comme elle disait. Ils semblaient atteints de la même folie que les Wattouat qui les encerclaient déjà, ce qui ne présageait rien de bon. L’inconnue se présenta, et Hugo fit de même, en donnant le prénom de la Nalcienne dans la foulée. Mais cette dernière pointa les cocons de sa main libre, en lâchant :

« Ennuis à l’horizon... »

Elle avait à peine terminé que plusieurs prisons éclatèrent, révélant des Elecsprint monstrueux qui dégageaient une aura peu engageante. Hugo proposa une « retraite stratégique » que Miku accepta bien volontiers.

« Cela me paraît plus raisonnable. Promantis ! »

Le Xatu apparut, comme sorti de nulle part, fixant l’horizon sans raison apparente. Et puis soudain, le groupe entier (ou presque) disparut, volatilisé, et se matérialisa à nouveau à un demi-kilomètre plus loin. Le prophète réintégra ensuite sa capsule, jugeant probablement qu’il en avait assez fait pour le moment.

« Je suis désolée... Il est fort, mais il n’est pas très sociable... Et il est sans doute fatigué d’avoir dû téléporter autant de personnes à la fois. Par contre... Je crois que nous sommes sous terre. Dans une galerie, plus précisément. »

Les lieux étaient sombres, mais pas totalement obscurs, puisqu’un rayon de lumière caressait la joue de la prêtresse. Elle fit un signe pour leur indiquer de s’enfoncer un peu plus profondément dans le sous-sol, histoire de s’éloigner de leurs poursuivants et de masquer l’odeur de leurs corps, ainsi que celle de leurs Pokémon. D’un geste rapide du poignet, elle changea le sens du vent pour améliorer leur camouflage et leur discrétion, puis reprit, dans un murmure :

« À vrai dire, je n’ai que peu de Pokémon capables de contrer de telles créatures, et je n’aime pas la violence. Je préfère résoudre les conflits autrement. Mais là... J’ai une Tylton, un Kokiyas, une Pikachu, un Vivaldaim, une Skitty, un Caninos et le Xatu que vous avez vu. Connaissant mon chat, je sais qu’elle voudra aller se battre, comme ma souris électrique... Mais je ne vois pas comment nous pourrions aider les gens d’ici à s’en sortir et arrêter nos opposants. Je suis prêtresse, et j’ai des compétences au tir à l’arc, mais si avez une idée sur la meilleure façon de les mettre en œuvre sans faire trop de dégâts, je suis preneuse. »

Miku se sentait légèrement dépassée par la situation, mais elle soupira et libéra deux de ses compagnons. Le premier émit un jappement discret et enjoué, et le second, faisant une apparition remarquée avec ses étoiles brillantes, s’étira et se tourna vers sa maîtresse, la mine joyeuse. En se penchant vers eux, elle chuchota :

« Hermélios, Pardalis, j’ai besoin de vous pour chercher des indices sur la folie des Pokémon électriques dehors. Le phénomène concerne des Wattouat et des Dynavolt, je crois. À vous de jouer, et soyez prudents, s’il vous plaît. Au moindre problème, revenez ici. J’ai de quoi vous tracer. Je compte sur vous ! »

Aussitôt, l’apprentie du Temple fit naître des éclats d’argent dans la paume de sa main, puis les laissa effleurer les deux bêtes, avant de se stabiliser dans les airs, attendant patiemment que leurs cibles veuillent bien se mettre en mouvement. D’un regard, Miku sut que son chien et elle s’étaient compris : si les deux Pokémon étaient tout aussi doués l’un que l’autre, la Skitty était plus prompte à s’emballer, à s’énerver et à se jeter dans le tas dès qu’un peu de baston se profilait au loin. Elle embrassa rapidement Pardalis et Hermélios, en espérant que ce dernier saurait calmer et tempérer le chaton qui avait bien grandi, mais restait un enfant, pour elle. Non sans une pointe d’angoisse, elle les observa alors qu’ils s’éloignaient lentement, avançant un peu plus dans les galeries souterraines, puis se tourna vers ses deux camarades et reprit :

« Ils sont spécialisés dans la recherche et la découverte d’objets ou de Pokémon, et ils sont plutôt bons. Même s’ils ne sont pas très forts au combat (et tant mieux, je n’aime pas ça), ils ont du talent malgré tout. Avez-vous des compagnons qui pourraient les épauler ou, au moins, qui pourraient nous aider à faire quelque chose pour ces malheureuses créatures électriques ? Ah, et j’oubliais. Enchantée de faire ta connaissance, Anthère-san. J’habite au Temple de l’Air Boréal et j’y suis une formation pour devenir une prêtresse accomplie, afin de soutenir et de soigner ceux que la vie ou les combats ont blessés. Et vous ? »

La question s’adressait aussi bien à Anthère, qu’elle ne connaissait pas jusqu’à ce jour, qu’à Hugo, dont elle n’avait plus eu de nouvelles depuis qu’elle avait fui le conflit, plus que le Terrosien, en tout cas. Quoi qu'il en soit, elle avait répondu à une partie des interrogations muettes que les yeux grisés du blond avaient lancées, quelques minutes auparavant. Elle espérait sincèrement qu’il ne lui en voudrait pas pour cette séparation aussi brutale qu’involontaire, et elle savait qu’elle avait toujours eu à l’esprit l’idée de partir à sa recherche, quand elle aurait progressé et qu’elle serait plus forte, plus confiante, aussi. Leurs retrouvailles avaient été quelque peu avancées, mais elle n’était malgré tout plus l’adolescente fragile et vulnérable qui ne parlait presque pas après le choc du voyage temporel. Toujours souriante en dépit de la situation, Miku attendit patiemment, enveloppée dans une aura de bonté pure et de gentillesse qui ne la quittait jamais.

Cependant, elle s'aperçut que son oiseau psychique avait « oublié » une partie du groupe, à savoir Anthère et ses Pokémon. Négligence volontaire ou manque de forces pour téléporter tout le monde ? En tout cas, la Mizuhanienne devait être dans la mouise, seule dehors... Il fallait aller la chercher.


[Pour la technique que j’ai employée, voir « Kaze no Kakera » dans l’archivage de ma petite miss.
J’ai pris un peu de liberté pour nous faire avancer, donner des idées (j’espère) et des ouvertures. Si quelque chose ne va pas, n’hésitez pas à le dire, mais j’ai fait de mon mieux pour ne pas jouer vos persos tout en proposant de quoi nous faire progresser dans la résolution du « petit souci » (belle aggro, hein Anthère ? XD). J’espère que ça ira.
EDIT : post modifié à la demande d'Anthère.]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

1 RP - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 242

Fiche de personnage
Points: 57
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Sam 7 Déc 2013 - 20:50

Joviale, à vrai dire Anthère n'avait pas beaucoup de raisons de s'inquiéter, l'attitude des Wattouat était un peu étrange, mais il n'en fallait parfois pas beaucoup pour mettre de travers les animaux. En tout cas, sa bonne humeur était partagée, car le garçon lui répondit de la même manière. Devenus fou pendant la nuit sans raison ? Il y avait toujours une raison, mais en ce qui concernait les Pokémon, les humains étaient rarement au fait voilà tout. Bref, pas de quoi s'inquiéter non ? Leur mauvaise humeur irait mieux demain, en attendant, le mieux était de les éviter. Enfin sauf si, comme il venait de le dire, les Pokémon vert, les Dynavolt réagissaient de la même façon... Là, évidemment... Mais bon, ils s'étaient entourés de cocons, donc jusque là, il n'y avait rien à craindre. Le garçon se présenta, ainsi que la fille à côté de lui ; Anthère écoutant distraitement parler du Persian. Observant surtout ses Pokémon, elle put constater que si elle-même était calme et peu inquiète, ce n'était pas leur cas. Ils étaient tendus, les oreilles des uns et des autres s'orientant dans tous les sens, les membres plantés dans la terre. Ils s'attendaient à devoir se défendre c'était sûr.

Hugo avait repéré quelques ennuis et Anthère suivit son regard, constatant qu'effectivement, cette histoire n'en resterait pas à quelques cocons comme s'y attendait gentiment Anthère. Les Pokémon qui en sortirent étaient monstrueux, c'était comme si on les avait gavés pour les forcer à évoluer plus que les autres, Anthère se demandait même comment les moutons et les chiens pouvaient encore marcher sous toute cette fourrure. Depuis le temps qu'elle parcourait le monde, la Mizuhanaise avait acquis une certaine expérience. Et les gros Pokémon n'avaient jamais apporté autre chose que des ennuis. Comme les Tauros (une rencontre dont elle se souviendrait toute sa vie), Nidoking, Registeel... Bref, rien que de quoi s'amuser en somme. Hugo proposa une retraite, acceptée par la fille, qui n'avait pas sortis un mot depuis qu'elle était arrivée -et Anthère la trouva très froide d'ailleurs, c'était limite si elle ne l'ignorait pas-, accepta. Oui enfin, partir comme ça c'était un peu facile, que feraient les villageois qui, eux, n'avaient même plus un seul Pokémon pour se défendre ? Vu qu'ils s'étaient retournés contre eux...

À eux trois en revanche, avec les leurs, ils pouvaient faire quelque chose, au moins le temps que tout le monde puisse s'enfuir. Anthère s'en rendait compte, mais la notion de solidarité n'était pas nécessairement ressentit par tout le monde, cela la désolait un peu, car à Yiling on faisait tout pour s'aider, de sorte que les hivers n'étaient jamais trop rudes pour personnes. Peut-être était-ce le fait d'avoir grandi dans un tel village qui avait fait naître cette envie de toujours aider ceux qui en avaient besoin chez la jeune fille... Dans tous les cas, elle ne voulait pas laisser les villageois sans défenses face à ces monstres. Même si, elle en avait bien conscience, ce n'était pas la possession de quelques Badges flambants neuf, qui faisait que son équipe était invincible et pouvait faire face à tout. Jusque là, elle avait eu beaucoup de chance, mais à s'exposer aux ennuis, on finissait par être blessé. Enfin, de toute façon, elle ne comptait pas laisser les gens comme ça, sans rien faire. Un jour un Chevalier avait décidé de se dresser, seul, pour défendre son village. Cette vision l'avait marquée et elle pensait devoir faire la même chose.

« On ne peut pas laisser tous ces gens, ils n'ont personne pour se défendre et... » Commença Anthère.

Anthère, se sentant soudain seule, tandis qu'elle observait les cocons se détruire les Pokémon avancer vers eux avec une lueur sauvage dans les yeux, se retourna vers Hugo. Sauf qu'il n'y avait plus qu'elle dans les champs et dix mètres derrière, les villageois. Ah bon d'accord... Heureusement, tous les Pokémon ne se focalisèrent pas sur elle, il semblait que les moutons en avaient en priorité au village et les chiens en avaient après elle. Bon, du coin de l'oeil, elle put distinguer que quelques personnes avaient un ou deux Pokémon pour les aider et franchement elle ne cracherait pas dessus, elle n'était pas SuperPokgirl après tout. Bref donc, les Dynavolt étaient dix au départ, les petits toutous verts n'étaient plus très nombreux, il y avait surtout des grands jaunes à la place et seulement deux trucs monstrueux et c'était bien suffisant ! Des hordes sauvages, Anthère en avait déjà vu bien sûr, à force de randonner, mais là ce n'était pas pareil... Les premières lignes se jetèrent sur elle. Tout le monde réagit en même temps, Anthère n'eut même pas besoin d'ouvrir la bouche que ses Pokémon savaient ce qu'elle attendait d'eux. Du haut du ciel, l'Altaria se mit à chanter, faisant descendre une douce mélopée sur les Pokémon enragés. Certains s'endormirent, mais aucun des monstres...

Maintenant quelques toutous-volts et moutons dormaient, ils pouvaient s'occuper des autres qui les attaquaient à coup d'éclair. Anthère sauta sur le dos de son poney, prête à surtout se maintenir hors de portée. Le poney enflamma plus fort sa crinière et sembla jeter ses crins en directions des chiens. Les flammes s'étirèrent et l'attaque Danseflamme en encercla quelques-uns, mais toujours pas les deux monstres. En même temps, la Phyllali faisait siffler l'herbe, envoyant des lames tranchantes pour disperser les chiens, qui jusque là ne s'étaient pas montrés très sensibles. Le Natu, secoué par les foulées, les changements de direction et les bonds du poney fini par tomber de l'épaule d'anthère. Il tomba comme une brique sur le dos et resta là, les pattes en l'air et les plumes à l'envers. Mais en attendant, il envoya quelques attaques Météores sur les chiens et trouva même le temps de téléporter un gros jaune qui tenta de le gober. Quant à savoir où... Ça n'était pas son problème. Et pour finir, le Nidoran avait choisis la méthode bourrine, rentrant dans le tas, mordant, lançant des piques à chaque contact et grâce à son don de Point Poison, il parvint à en empoisonner plusieurs.

La meute était désordonnée et les rangs cassés, mais le Nidoran voyait trop gros et quand le méga-Elecsprint arriva sur lui, il n'en fit qu'une bouchée le coinçant dans une paralysie et l'accablant de morsures douloureuses. Le second qui avait disparût refit son apparition, sautant sur le dos du poney et par la même occasion, d'Anthère. Le Ponyta prit une morsure sur la croupe et Anthère fut éjectée au sol, lourdement écrasée par le chien qui tenta une morsure à la gorge. Coincée sous le monstre, les yeux verts d'eau d'Anthère s'ouvrirent grand sous la peur, mais elle se sentait incapable de crier pour appeler à l'aide. Pire que ça, ce que lui avait appris Abby sur la maîtrise de ses pouvoirs c'était envolé ; elle ne se souvenait de rien. Grognant, la bête finit par la mordre, paniquée, Anthère ferma les yeux et ne put même pas se recroqueviller sur elle-même, le monstre était trop lourd. Serrant les dents, Anthère attendit le coup fatal. Le coup fatal. Le coup fatal. Le COUP FATAAAAL ! Elle entendait la bête enrager et il se passa de nombreuse secondes avant qu'elle n'ose rouvrir les yeux. Ses forces semblaient couler de son propre corps, anthère se sentait légère et aussi nauséeuse à force d'avoir peur. Pourtant, quelle vision !

Elle se sentait légère et sa peau semblait être bleue, ses habits (elle eut peur en croyant voir qu'ils n'étaient plus là !) ne formaient plus qu'une couche blanche et vaporeuse. Le chien-monstre avait carrément ses pattes de posées, limite à travers elle et même s'il s'acharnait, il ne réussissait pas à la mordre. Il fit six ou sept tentatives et à chaque fois, Anthère cria pour finalement s'apercevoir qu'il passait à travers. Stupéfaite, Anthère se releva, ignorant complètement la bête furieuse (ce qui venait d'arriver était beaucoup plus intéressant) et s'observa elle-même. Ses vêtements ne ressemblaient plus à rien, elle se sentait vaporeuse et voyait flou. C'était comme du brouillard et cette robe de brume la protégeait. Ou en tout cas, l'empêchait d'être attaquée. Et d'un coup, tout lui revint en mémoire, les entraînements avec Abigaël, mais aussi les attaques de Pokémon qui fusaient un peu partout. Anthère se redressa pour de bon, comme portée par la brume et semblait décidée. Abby avait raison, ses pouvoirs réagissaient à ses émotions. Confiante, Anthère leva la main afin de lever un tentacule d'eau pour le jeter sur le monstre jaune. Quelque chose se leva, comme une emprunte, mais rien ne se produisit de plus et il retomba.

Ce n'était pourtant pas un manque de concentration, la peur qu'elle ressentait et l'envie d'aider ses Pokémon pour ce village... Pourtant, lorsque les chiens se retournèrent contre elle, la robe de brume eut le même effet et aucun ne parvint à la toucher. Galvanisée par ce nouveau don et ne sachant combien de temps il durerait, Anthère eut une idée. Et peut-être pas la meilleure. Anthère se mit à courir, comme jamais, sportive, elle atteignit très rapidement les villageois et attira l'attention des Pokémon sur elle, bien que toutes ses tentatives pour lancer des attaques échouèrent. Les Dynavolt la suivirent et bientôt les Wattouat. Courant aussi vite qu'elle le put pour les sortir des petites rues du village paysan. En théorie l'idée était bonne, son nouveau don lui permettait de passer à travers toutes les attaques. Mais dans son idée fixe, Anthère ne se rendit pas compte que rapidement, la robe s'évanouit et reçut un éclair en plein dos. Anthère s'effondra, les Pokémon aux talons, que les attaques de son équipe ne parvenait pas à ralentir. La jeune fille eut du mal à se retourner, toujours au sol, en tremblant. Son corps entier la lançait et cela n'avait rien de surprenant, des éclairs la parcouraient comme si la foudre n'était pas vraiment décidée si oui ou non elle allait la paralyser pour de bon.

« Non ! » Lança-t-elle, désespérée.

Les yeux agrandis par la peur, Anthère cria, mais avec sa brillante idée, n'avait personne pour la défendre. Brillante idée... Voyant les chiens se jeter sur elle, Anthère se protégea le visage de ses bras. Le sol se mit à gronder et sous ses yeux terrifiés, l'eau contenue dans le sol se leva lentement et se dressa face aux Pokémon enragés. Le mur, aussi grand que l'était la peur d'Anthère, ressemblait à une immense vague sur le point de s'écrouler. Mais il tenait bon. En voyant cette chose se lever contre eux, les Pokémon enragés pilèrent ou firent demi-tour. Dans un geste paniqué, Anthère se releva et recula. Mais déjà, certains Pokémon se retournèrent contre Kamiki...

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 983

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Hugo le Dim 8 Déc 2013 - 1:28

La lumière du jour disparut rapidement et les ténèbres des souterrains prirent place. Le temps que les yeux du jeune homme s’habituèrent à ce changement brusque de luminosité, il se tourna vers la jeune fille venue du futur. Cette dernière expliqua qu’ils venaient d’être téléportés par son Pokémon prophète. Elle profita du moment de répit qu’il venait de leur accorder pour citer tous les Pokémon avec qui elle était devenue amie depuis qu’ils s’étaient quittés. Miku semblait également être archère et ramasseuse selon ses propos. Hugo était estomaqué par tous les progrès que cette dernière avait faits, le Terrosien se sentait un peu honteux d’être resté le simple petit dresseur qu’il a toujours été…  Il fut tiré de sa torpeur par les faisceaux lumineux qui s’échappaient des capsules de capture de la jeune femme. Un Caninos et un Skitty, accompagné de légères étoiles scintillantes, apparurent immédiatement. Après quelques consignes de leur maîtresse, ils partirent dans la direction opposée aux jeunes gens pour remonter à la surface et mener leur enquête de leurs côtés. Le blond espérait sincèrement qu’ils trouveraient de quoi aider les Pokémon fous… La prêtresse interrogea Hugo afin de savoir s’il possédait des Pokémon susceptibles de les aider à leur tour. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre qu’elle se présenta très solennellement, le jeune homme apprit que Miku habitait désormais dans un Temple Nalcien et qu’elle se spécialisait dans la guérison. Son esprit tiqua quand elle évoqua Anthère qui n’était pas présente avec eux dans les souterrains…

« Il n’y a que moi Miku. Moi et mes Pokémon. Anthère n’a pas été téléportée par ton Xatu apparemment. Sinon pour répondre à ta question, je suis toujours le même… Un simple dresseur itinérant sans aucun don particulier. Mes amis n’ont pas changé eux non plus, mis à part Persian qui vient d’évoluer. Teddiursa est toujours avec moi mais j’ai préféré la maintenir dans sa Pokéball afin de ne pas la blesser. Je suis désolé mais je crois qu’à part pour foncer dans le tas, mes compagnons ne seront pas d’une grande utilité… » dit-il la tête basse.

Persian donna un léger coup de crâne dans le genou de son maître pour montrer que même s’il n’était pas aussi utile que les Pokémon de Miku, il était désormais beaucoup plus puissant et pouvait s’avérer indispensable. Son maître lui caressa délicatement le crâne et lui chuchota un mot d’excuse presque inaudible. Il était vrai que si Hugo pouvait compter sur quelqu’un, Persian était ce quelqu’un. Il était le seul en qui il avait une entière et profonde confiance. Il lui sourit très légèrement, les yeux quelques peu embués. Cessant de se morfondre sur ses progrès personnels inexistants, il leva la tête et planta ses pupilles émeraude dans les morceaux de ciel de la jeune Nalcienne.

« Nous devons quitter ce tunnel, même si nous sommes à l’abri ici, Anthère est dehors et seule… De plus, les villageois finiront par être débordés par tant de Pokémon ! Nous devons les aider, les protéger coûte que coûte, on ne peut pas les abandonner… Je refuse ! Je… Je veux être utile et faire quelque chose de bien ! » dit le jeune en tapant son poing dans le mur caverneux.

Soudain ses pupilles se dilatèrent à tel point que ses iris disparurent temporairement, son souffle fut court, il avait l’impression de s’être pris un coup de poing surpuissant dans l’abdomen. Ses jambes ne le portèrent bientôt plus et il se retrouva rapidement à genoux. Persian frotta son museau crème contre la joue pâle de son dresseur, inquiet. Jamais, au grand jamais Hugo n’avait eu de telles sensations. Au moment où il entra en contact avec la terre qui les entourait, il eut l’impression de ressentir, au ralenti, toute la vie qui grouillait dans ces tunnels. Le blond ressentait tout, la Terre semblait avoir voulu communiquer avec lui. Il ressentait absolument tout, il avait l’impression d’entendre tous les Insolourdo qui sillonnaient leurs galeries, tous les Goupix qui creusaient leurs terriers, tous les Mystherbe et autres plantes qui absorbaient les nutriments de la terre. Il sentait la Terre respirer, vivre. Quelque chose s’était produit depuis que les piques de Terre avaient surgi du sol… Peut-être était-il à l’origine de cette manipulation élémentale ? Peut-être le jeune Terrosien avait-il un don dont il ignorait l’existence ?

Il n’en savait rien et n’eut pas le temps d’y réfléchir plus en profondeur car une créature démoniaque fit son apparition soudaine dans le tunnel, face à Hugo affaissé au sol. Ce monstre n’était autre qu’un Elecsprint évolué. Il avait retrouvé les jeunes gens même sous Terre. Décidemment, le sort s’acharnait… Ils étaient bloqués dans ce tunnel et allaient probablement y mourir. Mais quelque chose clochait… Même le monstre semblait quelque peu désorienté par cette téléportation soudaine et Hugo profita de cet étourdissement pour ordonner à Persian d’attaquer. Ce dernier ne demanda pas son reste et fit briller sa queue d’une lumière métallique avant de l’abattre sur la gueule du chien électrique, ce qui eut pour effet de le faire valser trois mètres plus loin. Hugo louchait légèrement, jamais le fauve n’avait utilisé cette attaque qu’il identifia être une prodigieuse Queue de fer. Un large sourire se forma les lèvres du jeune homme, plein de fierté.

Mais le Méga-Elecsprint ne semblait pas vouloir en rester là. Alors qu’il bondissait pour attaquer le Pokémon Chadeville, ce dernier était tous muscles bandés, prêt à répliquer à ses attaques. Son pelage était hérissé au niveau de sa colonne vertébrale lui donnant une apparence légèrement voûté. Ses vibrisses lui permirent de deviner de quel côté le chien allait l’assaillir et de l’éviter. Le Pokémon électrique ne fut pas déstabilisé par cette esquive pour un sou, reprit appui au sol et plongea sur Persian, les yeux d’un rouge sanglant. Cette fois-ci, le félin ne réussirait pas à l’éviter. Ce dernier ferma les yeux en attendant la morsure… Mais cette dernière ne vint tout simplement pas, l’Elecsprint avait tout simplement disparu, aussi subitement que lorsqu’il apparut… Le jeune homme se réjouit et embrassa le sommet du crâne de son félin avant de le féliciter.

« Tu as été prodigieux Persian, il est vrai qu’on ne peut se passer de toi. Merci mon ami, merci de ton aide, grâce à toi nous sommes sains et saufs. »

Hugo rappela dès lors son Pokémon dans sa balle et profita de sa nouvelle sensibilité terrienne pour sonder les souterrains. Il apposa les deux mains simultanément sur le mur de gauche, tout en inspirant profondément. Il ne ressentait la présence d’aucun Elecsprint, ni d’aucun Dynavolt voire de Wattouat sous Terre. Il adressa un sourire radieux à Miku avant de lui déclarer :

« J’ai trouvé une brèche qui nous permettrait de sortir de ce tunnel. Elle se trouve à 5 minutes de marche à partir du point où nous sommes. Prends ma main et fais-moi confiance… Comme avant. »

Ces derniers mots se brisèrent dans la gorge du jeune homme. Il ne fallait plus penser à l’abandon, au passé qui l’avait meurtri, il fallait avancer, voir de l’avant. Il en était convaincu. Hugo prit donc la main de la demoiselle d’azur pour l’entraîner à travers les dédales souterrains. Le Terrosien gardait toujours sa main libre en contact avec une paroi rocheuse afin de maintenir le lien nouvellement établi. Et comme prévu, les deux amis débouchèrent rapidement à la surface. Ils se trouvaient à l’endroit où la petite villageoise demanda de l’aide au jeune homme quelques heures plus tôt dans la journée… Désormais, le soleil tapait fort sur les plaines de Terros. L’air était doux, presque printanier, il était empli d’une légère odeur d’herbe séché qui emplissait les narines du jeune homme. C’était en soi une très belle journée si on exemptait la maladie des Pokémon électriques…

D’ailleurs en parlant de ces derniers… Ils avaient disparu. Tous les moutons et chiens avaient tout bonnement disparu, tout comme Anthère. Des cris en provenance de l’intérieur du village se firent entendre et les deux acolytes y accoururent d’un commun accord. Les Wattouat s’attaquaient avec hargne aux Kimikois mais ces derniers avaient rassemblés leurs différents dresseurs et maîtres élémentaux pour les maîtriser. Hugo, toujours devant, évitait les quelques Wattouat éparpillés qui bloquaient son passage. Ils étaient gentils mais il avait d’autres chats à fouetter, il décida donc de les laissa à leurs propriétaires. Le véritable problème était Anthère qui semblait tout bonnement introuvable. Bon sang, où pouvait-elle être ?! Ce n’était pas comme si ce village était grand !

Il pila sec, réfléchit quelques secondes puis, sans prévenir, plaqua Miku contre son torse d’un bras protecteur. Cette dernière ne vit rien arriver tandis qu’Hugo tapa du pied, comme si il cherchait à blesser le sol. Ce qui résulta de ce geste dépassa toutes les espérances du jeune homme. Un cercle d’un diamètre de 3 mètres se forma au moment de l’impact entre la jambe du jeune élémentaliste et le sol poussiéreux de Terros. Ce cercle se souleva d’un coup d’un seul et c’est une stalagmite parfaitement cylindrique qui s’éleva de plusieurs mètres. Les deux adolescents étaient désormais plus haut que les toits des maisonnettes du hameau et avaient une vue imprenable sur l’ensemble du domaine. C’est ainsi qu’ils repérèrent Anthère qui était bien en mauvaise posture à quelques rues seulement, essayant de repousser tant bien que mal les monstres déchaînés grâce à son hydrokinésie.

La stalagmite regagna immédiatement le sol et les deux élémentalistes ne tardèrent pas à rejoindre l’endroit où la jeune dame de l’eau se trouvait. De nombreux Dynavolt et Elecsprint faisaient barrage entre les jeunes et leurs supérieurs alors que les deux Méga-Elecsprint refusaient de lâcher des yeux leur cible initiale. Persian puis Teddiursa sortirent instinctivement de leur Pokéball. Ils savaient que le jeune homme allait avoir besoin d’eux. Leur maître se retourna et embrassa Miku sur sa joue de porcelaine.

« Occupes toi d’Anthère s’il te plait. Tu as dit que tu te spécialisais dans la guérison et donc dans la protection non ? Il faudra montrer l’étendue de tes talents Miku. Ne t’occupe pas de tous ses Pokémon, on s’en occupe. Focalise-toi uniquement sur Anthère-san, elle est ta priorité. Ne t’en fais pas pour moi, tout bien… Du moins j’espère. »

Il siffla une fois. Il siffla une deuxième fois avec ses doigts. Il avait ainsi attiré l’attention de tous les Dynavolt et Elecsprint, exception faite de ceux qui avaient évolué. Alors qu’ils le fixèrent tous, il profita de ses nouveaux pouvoirs pour arracher des mottes de terre et les modeler en mini boulet compact et ouvra le bal en en envoyant à pleine puissance sur les Pokémon ennemis. Ces derniers s’enragèrent et commencèrent à le poursuivre. Hugo couru à pleine vitesse pour forcer les canidés à quitter l’impasse dans laquelle se trouvait Anthère afin que Miku puisse l’aider tranquillement. Une fois le jeune homme éloigné des demoiselles, il était face à de nombreux Dynavolt et Elecsprint. Pas tous non, mais une bonne partie l'avait poursuivi, laissant une partie de la meute à Miku ainsi qu'à Anthère.

« Persian, queue de fer sur tout ce qui bouge. Teddiursa, et si on tentait le poing de feu qu’on a commencé à entraîner ? Faites de votre mieux, je sais qu'ils sont nombreux mais si ça tourne mal, je vous rappelle de suite. J'essaierai de vous épauler à l'aide de mes nouveaux pouvoirs... Trêve de bavardages. Je sais que je ne vous ai pas élevé comme ça mais… Pas de quartier. »

À la fin de cette phrase, de nombreuses piques de terre s'élançaient à toute vitesse vers les chiens qui ne purent toutes les éviter. Il fallait qu'il gagne du temps et qu'il en mette certains hors d'état de nuire, pour le bien collectif...

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match
avatar
Hugo
Staff • Noteur
Informations
Nombre de messages : 290

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Miku Hatsune le Mar 10 Déc 2013 - 18:37


« E t 1, 2, 3, Alice est tombée dans un trou noir
Je pourrais peut-être la sauver »



Les paroles du Terrosien glacèrent Miku, en même temps que le constat de l’absence d’Anthère. Cet idiot d’oiseau psychique avait oublié la brune ! Mais elle se reprit comme elle le put et secoua la tête. Il était peut-être trop faible pour déplacer autant de personnes d’un seul coup, surtout que la Mizuhanienne avait sorti tous ses Pokémon. Oui, ce ne pouvait pas être par pure malveillance qu’il ne l’avait pas emmenée...

« Ne dis pas ça, tu penses que tu n’as aucun don, mais je sais que c’est faux. Regarde Persian. Il a évolué. C’est suffisant pour te prouver que tu as la valeur qu’il te donne, non ? »

Comme pour répondre à ses mots, le fauve se frotta doucement à son maître, pour le réconforter, sans doute. La jeune fille acquiesça quand Hugo affirma qu’ils devaient aller aider Anthère, restée dehors au milieu de tous ces Pokémon déchaînés, et elle s’apprêtait à réfléchir à un moyen de sortir des galeries sans se jeter tête baissée dans les ennuis – ce qui serait totalement stupide, inutile et contre-productif – lorsqu’un choc semblable à un coup de pied dans l’abdomen fit plier Hugo, le mettant à genoux. Préoccupée par l’état de son ami, Miku se pencha vers lui, passant une main dans son dos pour le rassurer et en profiter pour appliquer son vent de soin léger sur son corps, mais elle fut repoussée en arrière, comme si elle avait été un aimant repoussé par son semblable à la polarité identique. Abasourdie, elle resta interdite quelques secondes, puis détailla sa paume, puis le garçon, ne comprenant pas ce qui venait de se produire.

Mais exactement comme Hugo, elle n’eut pas le loisir de s’interroger plus longtemps au sujet de cette question mystérieuse, car un intrus un peu désorienté, mais non moins puissant, fit irruption dans leur espace déjà restreint. Tout se passa très vite, le chat et le chien furieux se battirent pendant quelques instants, et puis le monstre disparut comme il était venu, sans laisser de traces. Miku soupçonna fortement Promantis d’être responsable de ce grabuge, mais elle se désintéressa du problème assez vite, puisqu’il n’était plus d’actualité, du moins pour le moment. Quand le blond caressa alors la paroi rocheuse, absorbé dans son activité, la Nalcienne eut un déclic et comprit. La maîtrise élémentale. Quand il n’en avait pas le contrôle, comme quelques minutes auparavant, elle rejetait les mystiques de l’Air... Comme si elle bloquait les intrusions ennemies. Mais la prêtresse n’était pas certaine de sa théorie : peut-être que le pouvoir du Terrosien n’autorisait personne à s’en approcher quand son hôte se laissait submerger par sa perception de la glèbe, de la roche et de ce qui y vivait ? Quoi qu’il en soit, Hugo se tourna vers son amie et lui annonça fièrement qu’il savait comment les sortir de là. Il lui demanda de lui faire confiance « comme avant », et l’apprentie du Temple sentit quelque chose de minuscule, de cassé et d’enfoui en elle se recoller lentement, par morceaux, et ce fut bien volontiers qu’elle se laissa entraîner par le jeune homme.


« Aïe... »

Miku avait murmuré de douleur en sentant la lumière du jour l’aveugler un instant. Passer de la pénombre à la journée la plus radieuse qu’elle ait vue depuis longtemps n’était pas spécialement agréable... Et les cris la ramenèrent bien vite à la réalité, la poussant à courir, à courir sans s’arrêter, comme à la poursuite de quelque chose de particulièrement important. Mais la Nalcienne se sentit soudain happée par un bras plus puissant qu’il n’y paraissait au premier abord, et elle sursauta quand le sol sous ses pieds se mit en branle... Et se souleva, l’emmenant vers les cieux, avec Hugo. Le moins que l’on puisse dire, c’était que son ami s’était très vite familiarisé avec ce nouveau pouvoir qu’il s’était découvert... Mais, dans les airs, Miku était dans son élément, et elle se dégagea doucement de l’étreinte protectrice pour sonder les alentours, non pas avec sa vue, mais avec le vent. De là, le Terrosien avait une vision d’ensemble du village de Kamiki... Mais la prêtresse, elle, ressentait les courants, les murmures et les tourbillons mieux que sur la terre ferme.

Avec des gestes lents et précis, la fille chérie des vents saisit son arc, accroché dans son dos, piocha quelque chose dans sa ceinture sous son vêtement ample, puis encocha la flèche désormais entortillée dans un amas de fils reliés à une bourse de cuir léger. Elle prit alors une grande inspiration après s’être décalée sur le côté (il fallait de la place pour manier un arc, tout de même !) et, posément, tira, dans une direction précise. Elle avait senti, plus qu’elle ne l’avait vu, le groupe qui entourait Anthère, un peu plus loin, en contrebas, et le trait fila, droit, pour se ficher dans le sol, dans la meute déchaînée, mais sans blesser personne, ne faisant qu’effleurer sans jamais pénétrer la chair. Aussitôt, une fragrance se répandit autour du point d’impact, en une fumée totalement invisible, mais pas inodore, faisant planer un parfum doux, apaisant, entêtant même, ce qui calma les plus faibles et les moins agressifs des assaillants d’Anthère. Cette dernière, malgré ses dons d’hydrokinésie plutôt corrects, ne pouvait décemment pas s’en sortir seule face à autant de monstres enragés.

Une seconde, puis une troisième flèche filèrent, dans d’autres directions, pour calmer les plus vilains et soigner les blessures des Pokémon des villageois, qui peinaient à lutter contre leurs opposants. Et malgré l’aide apportée par l’archère, elle était loin d’être tirée d’affaire...

Elle fut tirée de sa réflexion par un nouveau mouvement du pilier de terre, puis par Hugo, qui se remit à courir pour rejoindre la Mizuhanienne. Elle lui emboîta le pas, écartant parfois quelques créatures qui lui barraient le passage d’une bourrasque, enjambant de temps en temps des canidés et des ovidés endormis ou dans les vapes, et s’efforçant de suivre le Terrosien. Finalement, ce dernier se tourna vers Miku et l’embrassa sur la joue, en la surprenant et en la faisant légèrement rougir. La requête du blond pouvait paraître bizarre, mais elle était finalement le reflet de ce que Miku aspirait à être : quelqu’un qui vient en aide à autrui et l’aide à se protéger contre tout ce qui pouvait blesser et marquer. Malgré son inquiétude, elle fit un sourire radieux à son ami avant de lancer :


« Compte sur moi. Maintenant... C’est à toi de me faire confiance. Fais attention à toi. »

Sans rien ajouter de plus, Miku se détourna de son compagnon et se dirigea droit sur Anthère, qu’un épais mur d’eau protégeait en partie. Après avoir hésité quelques secondes, elle saisit une sphère à sa ceinture, mais elle n’eut pas le temps d’en actionner le mécanisme que déjà, la souris électrique s’en était déjà libérée, la mine décidée, entourée d’éclairs crépitants.

« Fulmina, sois prudente, je t’en prie. C’est tout ce que je te demande. »

La Pikachu hocha la tête, puis se posta non loin d’Anthère, devant elle. Aussitôt, les monstres électriques se tournèrent vers elle, attirés par l’énergie qu’elle produisait en continu. Les attaques comme Tonnerre, Coud’Jus et Fatal-Foudre crépitèrent, brillèrent et se heurtèrent, dans tous les sens, puis fondirent ensemble sur Fulmina, dont le Paratonnerre portait bien le nom, sans lui faire mal : elle avait en effet planté sa queue dans le sol pour s’en servir de prise de terre, et elle évacuait ainsi tout ce qui lui tombait dessus sans broncher. En contrepartie, elle était immobilisée et sans défense, ce qui poussa sa maîtresse à lui envoyer son faon aux couleurs d’automne en renfort. En grattant le sol de son sabot, Elaphos défia les créatures enragées de venir se frotter à lui, et il les accueillit avec du sable en quantité et des plantes désordonnées, mais non moins utiles.

« Pardon, mon Xatu ne vous a pas emmenés... Est-ce que ça va ? Et les Pokémon ? »

Miku parlait autant de ceux des alentours que de ceux de la Mizuhanienne. Elle s’approcha de l’élémentaliste de l’Eau et, d’un geste du poignet, l’entoura d’une brise guérisseuse pour au moins soulager les brûlures qu’elle devait avoir dans le dos et s’inclina devant elle, s’excusant une nouvelle fois de n’avoir pu la téléporter elle aussi. Finalement, elle saisit son Tenbuki dans une main, prête à défendre chèrement leurs vies, mais elle aperçut deux silhouettes qui se rapprochaient, tandis que ses fragments revenaient dans la paume créatrice de la Nalcienne. Hermélios et Pardalis étaient revenus !

« Tout va bien ? »

Le jappement enthousiaste du Caninos et le feulement du mini fauve la rassurèrent, et le chiot déposa une pierre étrange aux pieds de sa maîtresse, avant d’aboyer bruyamment à plusieurs reprises et de tourner en rond devant elle, comme pour l’inciter à le suivre. Le chaton surexcité était aussi agité que son camarade, et la prêtresse se mordit la lèvre en comprenant qu’elle ne pourrait à la fois être là pour épauler Anthère et accompagner ses Pokémon pour voir ce qu’ils avaient trouvé.

« Je suis désolée... Mais on a besoin de moi, ici. Nebula ! »

L’oiseau de coton apparut, puis suivit le canidé de feu pour aller voir ce qu’il avait débusqué de si important pour requérir la présence de la prêtresse avec autant d’insistance. Le duo était efficace et autonome, et il pouvait très bien affronter quelques Pokémon sur leur chemin : ils étaient faibles, mais astucieux, et la jeune fille leur faisait confiance. Et puis, de la direction dont ils venaient, il n’y avait pas d’éclairs ni de signes d’activité ou de dangerosité de la part de créatures déchaînées... Alors qu’ici...

Elle se pencha vers son chaton sans cesser de regarder autour d’elle, puis examina le morceau de roche que lui avait rapporté Hermélios. Bizarre... En regardant bien, on pouvait voir un symbole s’apparentant à un croissant de lune. Mais il fallait avoir envie de le trouver, le dessin, tellement le caillou était irrégulier... Alors qu’elle allait le prendre dans sa main libre, Pardalis sauta dessus, survoltée, et émit une lumière vive et aveuglante, qui eut au moins le mérite de repousser les attaquants en arrière. Le chaton changea de forme et d’allure, devenant plus grand, plus lourd, aussi, et poussa un véritable feulement qui n’avait plus rien à voir avec ses miaulements aigus et criards de Skitty. Cependant, l’évolution n’avait pas calmé le fauve : bien au contraire, la Delcatty n’en était que plus agressive envers les monstres.


« Pardalis, chante avec moi ! Berceuse ! »

La créature féline aux couleurs chatoyantes ouvrit sa gueule dotée de petits crocs pointus et laissa échapper une mélopée envoûtante, à laquelle se joignit la voix de Miku, qui dressa une barrière en forme de dôme de vent autour d’elle et de la mystique de l’Eau : la sphère était impénétrable de l’extérieur, mais aisément franchissable de l’intérieur.

Spoiler:


Taihei (Sérénité, Paix)

• Chant de paix de niveau 2. C'est son chant de paix le plus puissant, quand elle n'est pas forcée d'endormir quelqu'un pour le calmer. Comparable à un Doux Parfum transposé de manière sonore, il permet de diminuer, voire de neutraliser l'agressivité d'un humain ou d'un Pokémon, grâce aux vibrations de l'air. Plus la sérénité intérieure de Miku est stable, plus le chant sera efficace. Peut être interrompu, et nécessite donc de protéger Miku jusqu'à ce qu'elle l'ait achevé.

Le chant était puissant, mais la jeune fille était plus vulnérable ainsi. Elle comptait sur ses Pokémon pour l’aider et l’assister dans sa tâche, notamment en se battant de leur côté pour réduire les chances qu’elle soit touchée et interrompue. C’était sa manière à elle de les défendre et de les protéger... Dans un premier temps, du moins.

[Tout le monde est libre de faire ce qu’il veut dans ce post xD Les barrières et suggestions ne sont là qu’à titre purement indicatif. N’hésitez pas à me signaler quelque chose qu’il faudrait reprendre.]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

1 RP - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 242

Fiche de personnage
Points: 57
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Jeu 19 Déc 2013 - 12:20

La vague était immense et empêchait les Pokémon fous de passer. Malheureusement son plan de départ n'avait pas vraiment eu l'effet escompté. Déjà parce que la plupart des Pokémon dont elle avait voulu retenir l'attention, faisait marche arrière et que ses propres compagnons se trouvaient eux aussi derrière le mur. En d'autres termes, à part elle-même, Anthère n'était pas parvenue à protéger grand-chose. Ne sachant que faire, elle resta les bras ballants un instant, entendant des crissements de l'autre côté du mur d'eau. Derrière, le Méga-Elecsprint s'acharnait à vouloir électrocuter le mur afin de le faire tomber, mais bien qu'il soit fait d'eau, en aucun cas il ne semblait pas sensible à ses attaques. Les embruns tenaient bon et seuls les particules de foudre qui circulaient autour des points d'impact prouvaient que le mur était attaqué. Qu'à cela ne tienne, il finirait par trouver une solution...

Plus en retrait, les Pokémon d'Anthère menaient une bataille acharnée contre les Dynavolt et leurs aînés. Chacun avait le sien, mais grâce aux entraînements prodigués par la jeune fille et l'esprit de fraternité, malgré leur désaccord parfois, les Pokémon unissaient leurs talents. Pendant que les autres essayaient de les rejoindre tant bien que mal, l'Altaria volait en cercle au-dessus de Kamiki et chantait sa berceuse à tue-tête. Il s'en lassa au bout d'un moment, même si pas mal de Pokémon maintenant, dormaient en tas ici et là. L'oiseau bleu passa à l'action, ouvrit grand le bec et cracha une longue colonne de glace, gelant la terre et quelques Pokémon que le laser poursuivait à travers le village, lançant de temps en temps une Rune Protect sur ses amis. Au sol, c'était une autre paire de manches, il était beaucoup moins facile d'échapper aux attaques électriques des Pokémon sauvages. Ne craignant que peu les attaques électriques et protégé de la paralysie, le Ponyta n'hésitait pas à aller au contact, chargeant un Elecsprint pour lui infliger un coup de Bélier, la bête répliqua en plantant ses crocs dans l'encolure du poney. Pendant ce temps, la Phyllali, non loin de là, se retourna pour encourager son ami de flamme. Le poney se cabra, soulevant le chien de foudre et secoua sa crinière et envoya une puissante Roue de Feu, quand le chien lâcha prise, il se retourna vivement pour le taper en pleine tête. Ses sabots touchèrent de plein fouet l'Elecsprint qui tomba inanimé, mais déjà deux Dynavolt sautèrent à la gorge de la Phyllali.

Inattentive, la renarde était restée en retrait, mais n'avait plus fait attention aux Dynavolt. Hélas, elle ne connaissait quasiment que des attaques plantes... Inutile contre eux. Mais la renarde de mousse ne se démoralisa pas, le soleil brillait fort et elle sentait la protection de Feuille Garde autour d'elle. Assaillie dans le dos et sur le flanc, elle profita d'être au contact pour frapper de près et de frapper à l'aide d'une feuille tranchante, faisant lâcher prise au Dynavolt. Comme prévu, son initiative ne donna pas grand-chose, mais en le mordant alors qu'il reculait, elle parvint à s'en débarrasser un instant, juste le temps de se retourner sur celui qui lui mordait l'échine, en lui donnant un grand coup de tête. Mais les deux se jetèrent de nouveaux sur elle. Sortant de nulle part, le petit oiseau vert apparut des ombres et frappa le Dynavolt qui attaquait la Phyllali par le flanc. Dans son élan, le Natu se jeta sur l'autre, les yeux roses, mais littéralement. Son Psykoud'boul heurta en pleine tête le chien, au même moment, le Ponyta envoyait une rafale de flammes, emprisonnant les deux Pokémon. Le Dynavolt tomba évanoui dès que le Natu le toucha, mais celui-ci prit feu. Ouvrant de grands yeux en sentant ses plumes brûler, le Natu envoya des attaques Météores désordonnées, obligeant la Phyllai à reculer et le poney à faire demi-tour. Le Nidoran prit un coup sur les fesses et se retourna. Piqué au vif par une attaque en traître, l'animal se tourna vers le Natu et lui envoya une aura bleue, qui lui explosa à la tête, mais qui eu la bonne idée d'éteindre le feu. Mais ne perdant pas le nord, il se retourna immédiatement sur son adversaire et lui lança une salve de piques empoisonnés.

Anthère ne fut pas épargnée par les assauts de ses Pokémon, elle reçut une partie des attaques du Natu, qui manqua de l'assommer, mais lui fit bien mal et de la Puissance Cachée du Nidoran. Heureusement cette fois, les éclats d'eau grossirent le mur. Ne s'en faisant pas de trop pour ses compagnons qui avaient rétablis la force du nombre, elle s'inquiétait en revanche plus pour elle. Dans un rugissement sonore, le méga Elecsprint se retourna vers les autres et manque de chance, celui qui avait été téléporté plus tôt par le Natu attaqua Anthère sur le côté. Anthère crut voir quelque chose et aperçut une flèche plantée dans le sol, le parfum qui s'échappait ne lui était pas inconnu, après sa mère était une spécialiste des fleurs, mais... Était-ce vraiment efficace avec autant d'eau autour d'eux ? Anthère en doutait, cela aurait le même effet que les attaques de spores : tout finirait dans la boue. Dommage, car c'était bien tenté. La boue ! Essayant de se calmer, sans oublier qu'un horrible chien allait lui sauter dessus, Anthère essaya de sentir les mouvements de l'eau dans le sol. Tout cela était étrange, car elle le ressentait comme un prolongement d'elle-même. Subitement, Anthère leva les deux bras vers le ciel et l'eau se mit à remonter. C'est le moment que choisi une espèce de rat jaune ressemblant beaucoup à un Pichu qu'elle avait déjà vu une fois, attirer l'attention du méga. Anthère en profita. Il lui fallut plusieurs secondes pour se calmer et incanter silencieusement ce dont elle voulait faire de l'eau. L'eau sortit du sol et une partie se changea en bruine, rendant la visibilité difficile, mais transformant aussi le sol en boue.

Et comme tout le monde se retrouva maculé de boue très vite, ils purent tous se rendre compte que même s'ils avaient du mal à galoper, les attaques de foudre ne leur faisaient plus rien. Et ils purent sérieusement passer à l'attaque, car la meute de chien électrique ne semblait pas connaître d'autres attaques. Malheureusement, en contrepartie, le mur d'eau s'effondra, au moment où la fille les rejoignit avec son... Sa bestiole à corne là. Anthère tomba à la renverse sous la force écrasante de son mur, mais ne se sentit pas blessée, trempée jusqu'aux sous-vêtements, tout au plus. Les mains dans l'eau, le nez dedans ou presque, elle se rappela les paroles d'Abby. Elle avait un puissant pouvoir de défense, mais... Elle n'arrivait pas à attaquer comme le faisaient ses Pokémon. Simplement comme si ses pouvoirs ne servaient pas à cela. Dans cette brume, elle ne voyait plus le méga, mais l'entendait grogner et le rat crépiter. Qui était peut-être, si elle ne se trompait pas, la forme évoluée d'un Pichu. C'était ça un Pikachu alors ? En tout cas, elle vit les cheveux bleus de la fille et se releva, sale et trempée, pour la rejoindre.

« Ça va. » Dit-elle en s'essuyant la joue, ne remettant qu'un peu plus de terre au passage. « Mets-toi de la boue, tu seras protégée !

Mais maintenant... »


Anthère se retourna. Le mur effondré, le premier méga fit son apparition. Il lui en voulait vraiment, celui-là... À ce stade, Anthère ne savait plus où donner de la tête, un peu plus loin, elle voyait des éclats de lumière, dans le brouillard c'est tout ce qu'elle pouvait distinguer, mais elle sentait que si ses Pokémon étaient remontés, ils allaient bien, malgré quelques blessures. Elle entendit siffler. Pour une fois, c'est elle qui ferma les yeux à la recherche des émotions des êtres vivants. Elle reconnut l'empreinte de ses Pokémon et sentit la colère déchaînée des Pokémon sauvages. Elle sentit deux d'entre-eux seulement s'enfuir, ou courir elle ne savait où, tandis que les autres ne voulaient pas lâcher leurs adversaires. Normal, ils les combattaient depuis un moment déjà et leur hostilité envers ses Pokémon ne pouvaient pas être effacée aussi facilement... Se demandant vaguement où était Hugo, probablement aux prises avec les Wattouat, Anthère préféra laisser tomber et revenir à son propre problème. Anthère commençait à avoir froid et elle doutait de l'efficacité d'une Berceuse... Après tout, son oiseau qui était quand même plus grand que le petit chat, n'y avait pas réussi... Et elle doutait qu'un Pokémon aussi déchaîné que les deux méga n'y soient sensibles de toute façon.

Mais les deux humaines étaient des proies faciles et rien n'attirait mieux l'attention des prédateurs que cela... Anthère était désemparée, si seulement elle pouvait disparaître sous terre ! Elle donnerait n'importe quoi pour disparaître sur-le-champ de cet endroit ! Quoi qu'il en soit, devant leur passivité, les méga-Elecsprint donnèrent l'assaut : ils n'en feraient qu'une bouchée de ces deux-là ! Anthère cria et... Pouf oO Plus de Miku, plus d'Anthère ! Surpris, les monstres regardèrent autour d'eux. La jeune fille avait eu une peur bleue, en sachant que son pouvoir de brume ne la protégerait pas une seconde fois... En revanche, ses émotions influaient sur son autre pouvoir. Avec sa forte espérance de disparaître, elle avait puisé dans la Pierre Lune, qu'elle avait acquise il y avait quelques temps de cela dans un marché et un grand cercle iridescent, comme un miroir, c'était dessiné sous la Mizuhanaise. Les pouvoirs de la Lune s'étaient joints aux siens, jouant avec la réfraction de la lumière à l'aide des molécules d'eau en suspension : Miku et Anthère étaient invisibles... Du moins pour l'instant. La jeune fille, bien qu'elle ne puisse le voir, sentait également la présence d'une sorte de carapace, elle aurait juré que c'était de l'eau, bien entendu, mais elle semblait aussi solide, sans être de la glace et aussi abstraite qu'un pouvoir psychique. Elle était à la limite de la panique, tant elle ne comprenait rien...

« Miku ?! Miku tu es toujours là ? »


[Bon, je ne ferais pas mieux alors autant poster... J'ai laissé le résultat de diverses attaques floues, en soulignant juste le fait qu'Anthère doute énormément. Pour le reste, questions ou autre on se voit sur skype ou MP ^^
Le pouvoir d'Escarboucle d'Anthère ne durera qu'un tour après ce post, vu son niveau et son manque de maîtrise *survivor ^^' * Ah et on triche pas hein, on ne se voit pas soi-même en étant invisible et la proprioception est très difficile Razz]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 983

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Hugo le Mer 12 Fév 2014 - 23:31

La bataille faisait rage entre les différents Pokémon. Les Dynavolt et les rares Elecsprint avaient beau être plus nombreux, ils ne prenaient pas l’avantage sur Persian et Teddiursa pour autant. Hugo avait bien appris la leçon de la première offensive et alors que ses compagnons s’apprêtaient à foncer tête baissée dans le tas de canidés verdâtres, le dresseur se ressaisit et décida de la jouer plus finement.

« Persian, utilise Grincement sur un maximum d’adversaires et tu utiliseras Provoc tout de suite après pour éviter que Teddiursa ne se fasse paralyser par une Cage Eclair. Ensuite reste en retrait et  utilise Météores pour toucher à distance! Teddiursa, utilise Croco Larme, tu vas les attirer vers toi, ils auront leur garde baissée et fonceront vers toi, au dernier moment tu utiliseras Poing de feu ! Je t’aiderai dans cette tâche, fais-moi confiance ! »

Une fois la stratégie mise au point, elle fut effectuée à la perfection. Certains Dynavolt tentaient tant bien que mal de se boucher les oreilles pendant que d’autres fonçaient tête baissée vers les pleurs crispant de l’oursonne. Ces derniers avaient les yeux injectés de sang, la folie s’emparait doucement d’eux. Elle les entrainait de façon inextricable dans un gouffre sans fond, sans possibilité de retour.  Dans leurs courses effrénées, environ un tiers des Dynavolt se prirent de larges boulets de terre compacts préparés par Hugo. Ce dernier avait profité de la combinaison des attaques de ses compagnons pour prendre de la hauteur sur le toit d’une maisonnette afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble. Il ne pouvait cependant pas tous les mettre hors d’état de nuire à lui seul mais ces compagnons ne semblaient pas avoir trop de mal à gérer le reste de la horde.

Teddiursa produisait des flammes orangées autour de ses deux poings qu’il réussissait à projeter sur les adversaires quand ces derniers arrivaient à moins d’un mètre de lui. Les brûlures n’étaient pas suffisantes pour mettre hors de combat les canidés en un seul coup mais assez pour les affaiblir afin qu’ils ne soient plus aussi dangereux quand ils revenaient à l’assaut une deuxième fois. Persian quant à lui était bien plus efficace, alternant entre Feinte, Météores, Queue de fer et combo-griffe avec une dextérité impressionnante. Il esquivait les coups avec une telle agilité qu’Hugo en était admiratif. Des larges étoiles lumineuses sortaient de la gueule du puma pour partir s’écraser et exploser sur les corps verts des canidés, les propulsant au loin. Malgré la fierté qu’éprouvait Hugo, son sang ne fit qu’un tour quand il aperçut le futur adversaire de son plus proche allié.

Un Elecsprint s’opposa à Persian et bien que ce dernier avait réussi à faire valser des dizaines de formes sous évolués, ce monstre électrique s’annonçait bien plus coriace que ces prédécesseurs. Une lutte acharnée et sanguinolente commença, les griffes et dents se plantaient de la chaire de l’autre. Le pelage nacré du chat de ville fut bien vite maculé de boue et de sang. Les attaques valsaient dans tous les sens ! Aucun des deux n’avait l’avantage, les deux Pokémon étant d’égales puissances même si Persian semblait mieux tenir sur la durée. Après dix bonnes minutes où Hugo s’occupa d’écarter tous les chiens qui venaient aider leur chef à coups de pierres acérées, Persian prit enfin l’avantage. Le jeune homme  s’était servi de sa géokinésie pour immobiliser les pattes de l’Elecsprint, faisant de lui une proie facile. Persian enchaîna alors une combinaison fatale de Grincement et Queue de fer, faisant décoller le lion de foudre des mètres plus loin.

C’est à cet instant que le Méga-Elecsprint qui les avait poursuivi décida d’apparaitre. Son éclair de fourrure qui lui zébrait le dos crépitait tant il était sous tension. Ses crocs étaient acérés, ses pupilles presque invisibles. Il était fou de rage, il était assoiffé de sang. Il n’était en aucun cas similaire à l’Elecsprint normal que Persian avait affronté et si le puma avait réussi à le vaincre, il était affaibli et de ce combat et celui-ci risquerait de l’achever. Le Terrosion descendit rapidement de son élévation et se plaça devant son félin. Il l’avait décidé, c’est lui qui s’occuperait de ce monstre. C’est lui qui avait décidé de revenir à Terros, c’est lui qui avait décidé de passer par Kamiki, c’est lui qui avait accepté d’aider les habitants du village, c’était à lui de s’en occuper.

« Teddiursa, reviens ! Toi aussi Persian ! »

Il dégaina d’un coup rapide les deux sphères bicolores et fit rentrer sans problèmes son oursonne tandis que Persian esquiva le faisceau lumineux rouge. Rapidement, presque instinctivement, le Pokémon de type normal bondit sur la méga-évolution qui le renvoya d’où il venait avec une puissante attaque Etincelle. L'attaque avait été destructrice et le félin ne put se relever. Le regard suppliant, Hugo réitéra son essai et cette fois, Persian se laissa faire et se réfugia dans sa balle. Ils n’étaient plus que deux après ça, un duel à l’ancienne, tous les Dynavolt et Elecsprint ayant pris la fuite depuis l’apparition du lion déformé.

Un combat haineux entre un Pokémon et un humain avait alors débuté. Hugo essayait de dévier comme il pouvait les attaques électriques en s’enfonçant plus ou moins profondément dans le sol mais il ne put éviter toutes les attaques et se fit zébrer le dos par une large brûlure causée par une décharge de volt. Sa vue se troublait, les sens étaient endoloris. Malgré cette blessure, le jeune adulte réussissait à envoyer des cercles tranchants de terre avec ses pieds en espérant blesser son adversaire. Il ne cessait jamais, il attaquait avec ses pieds et avec le peu de force qui lui restait dans les bras, il élevait des murets de terre quand le Méga Elecsprint bondissait pour l’attaquer.

Mais très rapidement, une douleur insupportable se fit ressentir au bras, le sang coulait le long de son avant-bras pour finir au sol en formant une flaque rougie. Une trace de crocs s’y trouvait, le lion de foudre avait mordu Hugo sans que celui-ci ne puisse y faire quelque chose. Il dû se concentrer plus d’une fois pour éviter de faire un malaise face à ce monstre. Le jeune homme cherchait de l'appui sur tout ce qui pouvait supporter son poids mais finit par trébucher en arrière et s’écraser au sol. Le canidé s’approchait doucement du jeune homme. Ce dernier reculait comme il le pouvait, s’écorchant la paume des mains, trempant ses doigts dans du sang non identifié. L’haleine du Pokémon décharge empestait, sa gueule était désormais à quelques centimètres du visage du terrosien. La peur le tétanisait, il déglutissait difficilement et avait du mal à trouver son air.

Le Méga-Elecsprint releva la gueule et l’ouvrit, dévoilant ses babines rouges et ses dents acérées. Il s’apprêtait à administrer le coup fatal à son adversaire humain. S’en était fini pour Hugo, ce dernier laissa lourdement tomber sa tête sur le côté, comme si il avait accepté son sort, comme si il avait accepté que l’heure de sa fin ait sonnée. Il ne sentait plus que la terre vrombir sous son corps quand il perdit connaissance.

Le coup fatal n’est cependant jamais venu. Une sensation désagréable réveilla Hugo, un liquide poisseux s’agglutinait sur son visage, rendant l’ouverture de ses yeux assez laborieuse. Persian lui léchait la joue et le reste du visage, apparemment il avait réussi à sortir seul de sa Pokéball. Il s’essuya d’un revers de la main afin d’observer où il se trouvait. Il n’avait pas changé d’endroit, il était toujours dans le renfoncement dans lequel il s’était fait poursuivre. Il avait retrouvé ses forces et bien que la douleur à son bras fût toujours présente, elle était beaucoup tolérable. Il se releva en s’appuyant sur son allié mais le jeune homme manqua de tomber des nus quand il vit le Méga-Elecsprit qu’il avait combattu. Le monstre n'en était plus réellement un... Il était sur un mur proche, tout simplement empalé sur un profond pic de roche. La gueule ouverte, les yeux éteints, l’abdomen transpercé, le monstre faisait peine à voir ainsi. Le coeur et la gorge du jeune homme se serrèrent dans la même seconde.

« Persian ! Qui a fait ça ? QUI ?! Comment ? Pourquoi ? Je… Que s’est-il passé ?! »

Le puma n’eut à répondre qu’un léger coup de museau dans le genou. C’était son maître qui l’avait fait. À vrai dire il le supposait car même lui ne l’avait pas vu mais qui cela pouvait-il être d’autre ? Peut-être que l’inconscient de son dresseur n'avait finalement pas renoncé... Peut-être que le fait de sombrer dans ce malaise lui avait permis de déchaîner la puissance de ses pouvoirs… Les larmes perlaient sur les joues d’Hugo, tant il était effaré par l’acte de barbarie qui se présentait en face de lui. Était-il un monstre ? Car il n’avait pas conscience de faire ça ! Il ne voulait pas le tuer… Les larmes redoublèrent. Il voulait tout abandonner, partir loin, très loin de ce pays de malheur qui ne lui avait fait connaître principalement que la tristesse et la désolation. Mais les cris des habitants le sortirent de sa torpeur…

« Miku… J’espère que tu vas bien... J'arrive te chercher. »


[HP : désolé du retard, mes partiels et les semaines qui ont suivi ont été très chronophages. En tout cas merci beaucoup à vous deux pour l'évent et désolé pour ma fin que je trouve vraiment moyenne]

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match
avatar
Hugo
Staff • Noteur
Informations
Nombre de messages : 290

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Miku Hatsune le Ven 21 Fév 2014 - 18:05


« Mes pieds vont casser la vitrine,
Et je te la donne, je te la livre »



Suivant le conseil d’Anthère, qu’elle avait finalement pu rejoindre, Miku attrapa de la boue à ses pieds pour s’en badigeonner le visage et les bras. La boue protégeait de l’électricité et, vu l’environnement plutôt crépitant des deux jeunes filles, une barrière supplémentaire n’était pas du luxe. Elle se tourna vers la Mizuhanienne, soulagée, avant de répondre :

« Tant mieux... Mais, et ton mur d’eau ? »

Comprenant soudain que la protection aquatique ne pouvait être maintenue par la mystique de l’Eau – probablement parce que son niveau de maîtrise n’était pas suffisant -, Miku vit avec effroi les Pokémon agressifs se jeter sur elles, et apparemment insensibles aux deux voix combinées de l’humaine et du chat. Mais alors qu’elle se préparait à défendre chèrement sa peau, elle... Disparut. Pire, elle se vit se volatiliser, puisque son bras tendu en avant, Tenbuki en main, sembla se téléporter quelque part, encore plus vite qu’un Pokémon Psy ! Mais le plus étrange dans le phénomène, c’était que son corps existait toujours, puisqu’elle le sentait encore, là, envahissant l’espace autour d’elle, ou plutôt en elle, enfin... Par Celebi, que c’était compliqué ! La prêtresse en fut tellement abasourdie qu’elle en resta sans voix, laissant Pardalis chanter seule pour endormir leurs adversaires. Quelques-uns d’entre eux furent tellement surpris par la disparition de leurs proies qu’ils baissèrent leur garde... Et s’écroulèrent, vaincus par le sommeil. Ce petit tour de passe-passe avait au moins eu le mérite de venir à bout de quelques canidés...

Les pensées erratiques de l’adolescente furent interrompues par la voix d’Anthère, qui l’appelait et s’inquiétait de savoir si elle était toujours à ses côtés. D’une voix calme et posée, Miku lui lança, comme dissoute dans l’air, tant il était dur de la localiser :


« Oui, ne t’en fais pas. Surtout ne bouge pas et attends... »

La Nalcienne laissa les battements de son cœur s’apaiser, avant d’attraper, avec une extrême lenteur, une flèche dans son carquois, pour l’encocher doucement dans son arc, aussi invisible que sa propriétaire. Tout ce qui était en contact direct avec les deux humaines semblait avoir bénéficié de l’ingénieux pouvoir de camouflage sans doute créé par les capacités de l’une des deux filles... En effet, il était impossible de savoir de qui venait ce tour de magie imprévu, mais non moins fort utile dans cette situation désespérée, même si Miku se pensait incapable de faire une chose pareille. La manœuvre de la mystique de l’Air fut longue et laborieuse, puisqu’elle ne voyait ni ses mains, ni la flèche, et encore moins son arc, qu’elle ne sentait que grâce à l’habitude et aux courants aériens qui l’entouraient. Heureusement qu’elle était entraînée au tir et à avoir conscience de soi, sans quoi elle aurait été totalement paniquée à l’idée d’être là sans être vraiment présente... L’odeur du bois laqué aida la prêtresse à définir les contours de son arme, et elle se félicita intérieurement d’être aussi appliquée dans l’entretien de ses outils de combat, en songeant que très bientôt, les Elecsprint allaient les retrouver, en suivant leur odeur avec leur flair, justement. Sans compter que leur invisibilité n’était que temporaire, et que ni Anthère ni Miku ne savaient combien de temps elle allait encore durer.

« Pardon. »

En se mordant la lèvre, la prêtresse décocha sa flèche enduite d’une toxine puissante et affaiblissante en visant le plus proche des Elecsprint. Ce dernier n’aperçut le projectile qu’au dernier moment, quand il redevint parfaitement visible, mais trop tard : la pointe vint se ficher dans son épaule, et il s’effondra, terrassé par le poison certes non létal, mais fulgurant et impitoyable. Pleine de remords, Miku vit les autres canidés chercher la source de cette petite mort tombée du ciel, mais ne put se résoudre à abattre toutes les créatures ainsi. Un feulement tout près la força à se concentrer de nouveau, et elle accrocha son arc à sa place, dans son dos, tout en tâtonnant droit devant elle dans l’espoir de « trouver » Anthère.

« Je suis là, Pardalis, n’aie pas peur... Ah ! »

La Nalcienne venait de trébucher sur... Un caillou, ou son vêtement, peu importait. Toujours était-il qu’elle s’était étalée par terre, sur le sol boueux, dans la discrétion la plus totale, éclaboussant au passage un Pokémon enragé qui la cherchait justement, museau collé par terre pour repérer sa trace. Nul doute qu’elle était localisée, à présent... Dire qu’elle avait réussi à tirer à l’arc sans aucun repère visuel, et voilà qu’elle se ramassait bêtement en marchant ! Pour le coup, Miku eut honte de sa gaffe. La bulle de protection d’air qu’elle avait érigée vola alors en éclats, manquant de soutien pour être maintenue.

« Oups. »

Ce fut le seul mot qu’elle put articuler, étant donné la situation mi-cocasse, mi-apocalyptique dans laquelle elle venait de se fourrer. Car aussitôt recouvert de boue, le chien fou posa son regard sur Miku, ou plutôt, sur la zone assez vague dans laquelle elle était censée être dissimulée. Mais la douche de terre lui avait permis de mieux délimiter le périmètre dans lequel elle se cachait... Et au fond de sa pupille, la flamme de rage qui s’alluma fit déglutir la jeune fille. Sachant que quoi qu’il arrive, elle était démasquée, et que la bête n’allait pas tarder à charger, elle cria :

« Pardalis, Attraction ! Fulmina, Roulade ! »

Aussitôt, la petite panthère émit des phéromones en direction des canidés, afin de diminuer leur agressivité envers elle et de neutraliser, au moins en partie, tous les mâles de la meute. La souris électrique, elle, se roula en boule et fonça sur les adversaires, dans le tas, comme une boule de bowling allant frapper des quilles plus ou moins alignées.

« Mégaphone ! »

Le nombre de Pokémon endormis, finalement dérisoire, n’était pas suffisant pour que la prêtresse envisage de les laisser dans les bras de Morphée. Le chat carmin miaula, d’une voix si forte que Miku dut se boucher les oreilles, aussi vite que son invisibilité le lui permettait, et l’onde sonore vrilla les tympans des créatures enragées, en plus de les blesser. Les quelques chiens qui sortaient péniblement de leur sommeil forcé se prenaient une boule de poils jaune en furie qui roulait de plus en plus vite, avant d’être assommés par le vacarme produit par Pardalis. En bref, non seulement ils ne pouvaient plus dormir tranquilles, mais en plus, ils encaissaient des coups nombreux et répétés... Ils étaient malgré tout en colère, et cela se voyait.

Un peu plus loin, le Terrosien venait à leur rencontre et, comme hagard, cherchait Miku du regard. La mystique de l’Air ne savait pas ce qu’il lui était arrivé, mais il avait l’air perdu et dévasté. Persian était toujours à ses côtés, pourtant... Et la Teddiursa était encore trop jeune pour combattre longtemps... Elle voulut alors se lever pour aller voir comment il allait, mais une décharge puissante la cloua au sol, et elle hurla de douleur. Ce fut à ce moment que le corps de la jeune fille choisit de refaire son apparition, sans doute trop malmené pour demeurer invisible. C’était peut-être aussi la limite du pouvoir d’Anthère, mais à vrai dire, la Nalcienne n’était absolument pas en état de réfléchir à ce sujet.


« Ouch... Anthère... Hugo... Est-ce que ça va... Pour vous ? »

La Delcatty se rapprocha de sa maîtresse, cherchant à la protéger. Il fallait espérer que les deux camarades de la prêtresse sauraient se défendre de leur côté, afin de venir à bout des quelques canidés qui restaient...

Plus loin, Hermélios s’était assis devant l’énorme météorite qu’il avait trouvée avec sa compagne féline, un peu plus tôt, tandis que l’oiseau bleu aux ailes de coton, plus stressé que le Caninos, tournait en rond au-dessus du corps céleste, en priant pour que Miku, en la repérant de là où elle était, puisse les rejoindre.


[Désolée pour le délai, j’ai eu deux semaines plutôt chargées. Je manquais cruellement d’inspi et de motivation pour ce dernier post, depuis le temps que je n’avais pas posté dans ce topic, je n’étais plus trop dedans... Anthère, si tu le souhaites, je te laisse conclure. Merci à vous pour cet event !]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

1 RP - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 242

Fiche de personnage
Points: 57
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Ven 21 Fév 2014 - 18:21

Honnêtement, comprendre pour l'instant n'était pas son principal intérêt. Se sentant un peu bizarre, elle leva une main, en ayant l'impression d'avoir quitté on propre corps. Et Ô surprise, elle eut beau secouer le bras sous son nez, avec une expression muette de surprise que personne ne pouvait voir, son bras n'était pas là. Anthère ne put qu'en conclure qu'elle était invisible, aussi bien pour elle que pour les autres. Le méga monstre avait l'air au moins aussi surpris qu'elle et la cherchait. C'était super comme pouvoir, même si elle ne savait pas comment, ni combien de temps et même si le fait de ne pas pouvoir se voir rendait les choses compliquées. Très compliquées même. En se faufilant sur le côté, Anthère s'emmêla avec elle-même et s'étala sur le sol de tout son long. Visiblement, ou plutôt, invisiblement, ne pas se voir rendait les choses aussi simples que marcher difficile, son corps paraissait engourdit. On ne pouvait pas tout avoir... Dans tous les cas, elle était bien décidée à ne pas se laisser faire et à entraver au maximum les Pokémon. En se concentrant un peu et avec l'aide passive de Persik, elle parvint à canaliser la bruine pour la diriger vers la terre, créant de fait une boue aussi collante que glissante.

La brume s'évapora, redécouvrant alors le village à la vue de tous. Anthère découvrit alors plusieurs Pokémon sauvages gelés sur place, d'autres étaient hors d'état de nuire et les plus petits dormaient. Ah bah finalement, ça n'avait pas trop mal marché tout ça ! En s'y mettant à cinq contre un, ses Pokémon vinrent lui filer un petit coup de patte : un Méga-Pokémon la filait à l'odeur, mais pas pour longtemps, car si Anthère ne savait pas canaliser sa magie pour attaquer, ça n'était pas leur cas à eux ! À l'aide d'un Laser Glace, Persik espérait bien le geler, au moins pour le ralentir sérieusement, Akasie se jeta dessus, pleine de courage pour effectuer un Retour, une attaque un peu étrange, mais a priori encore plus puissante qu'avant si Anthère en jugeait par la tête que fit le Méga... Le Nidoran s'était faufilé pour lui infliger un Croc Fatal bien placé et Arcéus savait à quel point cette attaque banale était redoutable lorsqu'elle était bien exécutée... Pendant ce temps, Le Ponyta arrivait dans un galop furieux et soumit le monstre à un véritable Feu d'Enfer et finalement, le Natu trahit sa présence en le téléportant quelque part. Anthère eut seulement le temps de se retourner pour constater la déferlante que la pauvre bête malade venait de subir.

Bien mais... Et maintenant ? Il ne restait plus beaucoup de Pokémon et la jeune fille avait perdu de vue les autres, qui s'étaient probablement réfugiés au village. Anthère remercia ses Pokémon, qui furent tous surpris d'entendre sa voix, sans la voir. Invisible, elle les rassura et monta sur le dos du poney de flamme. Il fallait retrouver les autres, s'assurer que tout le monde allait bien et après, elle ne savait pas. Mais il fallait y aller. Ce n'est que plus loin qu'elle aperçut lumière et mouvement. C'est là qu'elle vit le garçon, Hugo, essayer de s'en prendre physiquement au monstre. Il allait se faire dévorer tout cru, c'était tout ce qu'il y gagnerait... Déjà qu'elle-même et ses Pokémon n'avaient pas pu venir à bout de leur Méga-Elecsprint à eux, alors, lui tout seul ? Bon et bien rebelote quoi... Anthère souffla à son petit groupe d'aller l'aider, pendant qu'elle, le poney et le moineau feraient marche arrière. Elle ne savait pas où était Miku, mais aux dernières nouvelles, il restait un monstre qui risquait de s'en prendre aux villageois.

Ça avait l'air simple, comme ça, mais Anthère ne se sentait pas de taille. En fait, elle attendait la venue du chevalier blanc qui l'avait sauvée jadis, elle et tout son village... Ne viendrait-il pas la sauver encore ? Pourquoi cette planète sombrait-elle dans un chaos délirant régulièrement ? Ne pouvaient-ils souffler un peu ? Ou bien leurs dieux aimaient-ils à les faire souffrir ou les mettre à l'épreuve ? Elle savait qu'elle ne pourrait rien faire contre le monstre, mais attendre lui semblait être encore plus terrible que d'essayer. Bon d'accord, depuis qu'elle avait entamé son voyage, elle en avait vu des choses... Vécu des aventures et elle avait pas mal grandit. Du moins, c'est ce qu'elle ressentait parfois. Mais voilà, elle avait toujours l'impression d'être la plus jeune, d'être toujours en retard sur les autres. Son pouvoir en était bien une preuve... Pourquoi lui confier un tel pouvoir alors qu'elle n'était pas capable d'autre chose que jouer avec les Pokémon et monter à cheval...

Elle sentit quelque chose s'évaporer autour d'elle et graduellement, elle réapparaissait. C'était fini, son superpouvoir venait de se dissiper. Imprévisible, Khan, dont les raisons restaient mystérieuses aux yeux d'Anthère et d'à peu près toute la planète certainement, les enveloppa de son pouvoir. La sensation était très bizarre, Anthère sentit une force la resserrer sur elle-même, comme si on la forçait à entrer dans un conduit ou un tuyau particulièrement étroit. Sentiment bien étrange, car jamais Anthère n'avait essayé une telle chose... Cela ne dura qu'un instant et quand tout fut fini, elle se retrouva par terre, avec l'impression que son estomac lui remontait dans la gorge. Mon Arcéus, par toutes les fées, que venait-il de se produire ? Le village n'était plus là, Anthère se retrouvait au pied d'une colline, près de ce qui semblait être les vestiges de quelque chose (précision !). La jeune fille fut surtout frappée par la tristesse des lieux.

Sa gorge se noua et les larmes lui montèrent vite aux yeux, sans aucune logique et encore moins avec explication. Au milieu du village en ruine, il y avait un vieux tas de briques et de bois où elle retrouva à demi enfouie, une poupée de chiffon. Une poupée grossière avec de la laine en guise de cheveux. Pour finir, les larmes, finirent par rouler sur ses joues. C'était tellement navrant... N'aurait-elle pas pu trouver autre chose ? Anthère prit la poupée dans ses mains et se retourna, son poney souffla doucement par les naseaux pour attirer son attention. La Mizuhanaise se dirigea donc vers lui, laissant la poupée sur un piédestal de pierre, tandis qu'Ourasi lui fourrait les naseaux dans la nuque. La jeune fille se retourna et enlaça l'encolure de son poney, qui revint naturellement sur ses pas, c'est là qu'Anthère aperçut le Natu, qui pour la première fois, avait décidé de bouger.

Enfin bouger, c'était un bien grand mot. Il avait une démarche saccadée, comme un fétiche ensorcelé, c'était très bizarre... Mais Anthère n'avait plus le coeur à discuter et suivit le moineau vert, sans rien dire. Les Natu avaient un grand pouvoir, notamment dans le même domaine qu'Anthère et elle avait le pré-sentiment qu'il allait l'amener dans la bonne direction. Parmi les décombres, il y avait une pente, ou comme la jeune fille s'en rendit compte assez vite, un trou. En utilisant ses quelques pouvoirs psychiques, Khan dégagea le chemin, ainsi que le centre du cratère. Il y avait des restes de pierres et d'autres choses qui trônaient là. Oui... Oui bien sûr. Les affiches en ville. Anthère ne put que se désoler un peu plus. La pluie d'étoiles, ou plutôt, de météorites. La Mizuhanaise ne se sentait pas très bien, sentant ses forces s'envoler, parce que toute la planète, en joie, avait fait un voeu en célébrant la venue de Jirachi, il y avait au moins un village qui avait été réduit à l'état de poussière. Si Anthère l'avait su, elle n'aurait rien souhaité du tout. C'était comme si elle avait précipité la destruction du village. Jamais plus, elle ne ferait de voeux. Non, plus de voeu, pas un souhait. Jamais.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 983

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Douce Apocalypse. [Miku/Anthère]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum