[ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Mizuki Ana le Dim 17 Nov 2013 - 11:41

Assise sur une terrasse extérieure au sanctuaire, Mizuki observa le coucher de soleil. La lumière se reflétait sur la rivière en contre-bas, teintant l'air de couleur chaudes et cuivrées. Tout était silencieux, à part quelques clochettes de verre que le vent faisait tinter un peu partout. Le silence était bien la caractéristique principale de cet endroit hors du temps et de l'espace. On se croyait dans un autre univers, un monde d'Esprits et d'Air. Sans doute était-ce pour cette raison que Mizuki s'y sentait aussi bien, aussi apaisée et à sa place. Elle espérait que c'était aussi ce que ressentait son compagnon, Hamel. La Nalcienne l'avait convié à son voyage initiatique vers le Temple de L'Air, afin qu'ils puissent tous les deux parfaire leur maîtrise. Les moines avaient accepté qu'il ait le droit de jouer de la musique, dans ce but, tant qu'il ne les perturbaient pas dans leur méditation. Une chance que le lieu saint soit assez grand.

"C'est beau, non ?"

Elle avait soufflé cette question au jeune garçon, sans se tourner vers lui. Elle se contentait de regarder le paysage, encore et toujours, comme pour s'imprégner de sa beauté irréelle. Un petit air léger de flûte aurait été le bienvenu, d'ailleurs, mais elle laissait au musicien le choix de se mettre ou non à jouer. Il trouvait toujours les meilleurs moments, les meilleures musiques, adaptées à chaque situation. Un véritable don. Comme s'il ressentait... Des choses que le communs des mortels n'était pas en mesure de voir. Mais de façon presque inconsciente. Un peu à la façon dont Mizuki pouvait sentir l'Air filer comme une rivière sous ses doigts. Ou dont elle pouvait saisir les variations mentales de ses Pokémon, et comment il fallait réagir pour les détourner. Un don du ciel... Longuement travaillé mais parfaitement naturel à présent.

Ses Pokémon à elle étaient encore partis en vadrouille aux quatre coins du sanctuaire. Même Miaouss, qui voyait d'un drôle d'oeil le rapprochement entre sa dresseuse et le jeune Tenkeien, les avait laissés seuls ce jour-là. Cependant, ses dons commençaient à s'affiner suffisamment pour qu'elle ressente leur présence à tous. Certains étaient immobiles, endormis, en méditation ou, comme elle, en pleine observation. D'autres se déplaçaient dans le temple. Latu pour sa part filait comme le vent, pratiquant quelques exercices de vol. Mizuki était seule, mais pas abandonnée.

En tout cas, elle comprenait pourquoi ce sanctuaire et son silence étaient aussi propice à l'apprentissage de la maîtrise élémentale de l'Air. On s'y sentait plus léger. Moins accablé par les problème terrestres. La faim et la soif s'y faisaient moins ressentir, car il y faisait frais et qu'on ne s'y épuisait pas trop. Et pour le moment, l'ennui n'était pas de mise; le lieu était immense, les paysages somptueux et changeants, différents à chaque heure de la journée, et on pouvait toujours compter sur Hamel pour mettre l'ambiance. Mizuki soupira d'aise tandis que les deniers rayons de soleil s'évanouissaient pour laisser place au crépuscule. Le ciel serait rougeoyant encore une heure, peut-être moins. Il serait donc bientôt temps d'aller dormir.

Loin, très loin, pourtant, une explosion se fit entendre. Quelques instants plus tard, une onde de choc bleutée, semblable à une aurore boréale, traversa le ciel du Nord au Sud avant de se dissiper. La Nalcienne avait regardé ce phénomène sans bouger, les yeux grands ouverts. Qu'est-ce que c'était que ça ? Un violent frisson la parcourut alors, comme si elle était soudain habitée par une grande puissance puis... Rien. Elle eut une pensée fugace et inattendue pour "son" Abra au Temple de l'Air qui disparut tout aussi vite que le frisson. Quelque chose... N'allait pas. Tous ses Pokémon étaient figés, tendus, quelque part. Des éclats de voix se firent entendre, ailleurs dans le sanctuaire. Mizuki se mit debout, les genoux un peu crispés d'être restée assise aussi longtemps. Elle fit un signe à Hamel.

"Je propose qu'on aille voir ce qu'il se passe..."

Mal à l'aise, elle attendit qu'il accepte de la suivre pour se faufiler dans les dédales de couloirs qu'elle ne connaissait pas encore très bien. Mais quelque chose en elle lui disait qu'il suffirait de suivre les voix pour trouver le chemin.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1997

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Hamel le Lun 18 Nov 2013 - 22:56

"Ô, tu es le soleil ... de mes nuits, Solaroc !
Ô, tu es la lune ... de mes jours, Seleroc !
... ... .... Un peu classique ça, non ?"


Ce n'était pas qu'il n'avait pas écouté la jeune femme, loin de là, il s'était juste concentré sur quelques rimes toujours bien placées mais quand elle lui posa la question, il s'arrêta, fixant le décor autour de lui. C'est vrai que c'était plutôt magnifique, il fallait avouer. Il hocha la tête plusieurs fois de suite comme pour se rassurer avant de reprendre d'une voix douce en direction de la jeune demoiselle aux cheveux couleur soleil :

"J'aime bien, c'est vrai ! Mais je m'attendais pas à ce que des personnes comme ça se réunissent en communauté. En fait, je ne savais même pas que ça existait dans le monde d'en bas. Je ne m'en serai jamais douté sur le coup ! Mais bon, moi et les groupes, c'est pas du tout mon fort. Des fois quand ça veut pas ... ben ça veut pas, voilà tout ! C'est comme ça que va la vie et pas autrement ! HEY ! Fallait pas croire que tout serait aussi simple que ça non plus hein ? Hmm ... Y a un petit air de vent par ici ! Je sais alors ce que je dois utiliser !"

Il prit une profonde respiration avant de sortir une mandoline, commençant à en jouer. En même temps, la Zorua poussa un petit glapissement, prenant une forme féminine mais ressemblant presque parfaitement à Hamel. L'adolescent aux cheveux blonds commença à jouer de son instrument tout en sifflant. Deux bonnes minutes passèrent tandis que la Zorua humanisée et Hamel continuaient à jouer des instruments et du sifflement. Lorsqu'il termina, Hamel poussa un profond soupir avant de passer une main dans ses cheveux blonds, disant dans un petit sourire :

"Même si je suis plus adepte des instruments à corde frottées, j'ai une attirance particulière pour les instruments à vent ... dont la Voix bien entendu. Un jour, peut-être, j'utiliserai mon ocarina. D'ailleurs, j'ai aussi un autre instrument mais ça ... Ah ..."

Il se gratta la joue d'un air gêné, chose peu habituelle chez lui avant qu'il ne range ses instruments. La Zorua grimpa sur son épaule, étant visiblement celle qui passait la majorité de son temps dehors contrairement aux autres pokémon de l'adolescent. Le temps s'écoula et finalement, le soleil commençait à descendre, laissant alors place au crépuscule. Parfois sinistre, parfois beau, la crépuscule était la fin d'un cycle pour le début d'un autre. Un peu comme l'aube mais inversé. Heureusement qu'il ne le disait pas à voix haute, il pourrait passer pour un niaiseux. Par contre, il reconnaissait parfaitement une chose : cet endroit était magnifique pour les amateurs de l'élément de l'air. Lui, il l'utilisait dans la vie de tous les jours. Pour ses chants, pour sa musique, pour ses instruments. Pour un peu tout ... Mais presque jamais pour se battre. De toute façon, sa contrebasse lui servait d'arme et il n'hésiterait pas à l'utiliser si cela s'avérait nécessaire. Après, il ne fallait pas se leurrer, il n'était pas vraiment un combattant. Il arrêta le cours de ses pensées, remarquant l'aura brève mais intense. Il ne ressentit rien de spécial ... mais quelque chose clochait. Une telle aura ... qui parcourait le monde entier, ce n'était pas fait pour passer inaperçu. Et quand Mizuki lui demanda de venir, il ne répondit qu'un hochement de tête, ne se sentant pas d'humeur à parler pour le moment. En vue de ce qui s'était passé, ce n'était pas comme s'il était nécessaire qu'il dise quelque chose. Il y avait un problème et cela, ils allaient le découvrir tous les deux. Le souci ? Est-ce qu'ils étaient vraiment sûrs de pouvoir régler ce problème ? Question intéressante mais en même temps très ennuyeuse. Il fallait espérer que Mizuki ne comptait pas sur lui pour la force et la puissance car ce n'était pas vraiment son cas. Il avait peut-être une contrebasse mais c'était pas avec ça qu'il contrait des boss.
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Mizuki Ana le Dim 24 Nov 2013 - 13:01

Comme si le Soleil n'avait attendu que le pire moment pour se coucher, Mizuki et Hamel durent errer dans les couloirs étroits et obscurs du Sanctuaire. En journée, ils étaient rafraîchissants et presque apaisants, dans la pénombre et le silence. Désormais, ils étaient oppressants, surtout avec les cris qu'on commençait à entendre au loin - cris de terreur, cris de douleur. La Nalcienne commençait à se sentir vraiment mal, se guidant dans le noir à l'aide de ses capacités mentales et élémentales. Elle avait attrapé la main de son camarade presque sans s'en rendre compte, à la fois pour ne pas le perdre et pour sentir quelque part la présence de quelqu'un à ses côtés. La Lieuse ressentit une pression familière sur ses épaules et sa "vue" mentale se fit plus claire, plus aisée. Alertée par la situation plus qu'inhabituelle, Latu était arrivée en silence et s'était posée sur sa dresseuse.

Avec un regain de confiance et d'aise, Mizuki serra la main de Hamel et repartit dans le dédale, presque en courant. Elle savait où aller. Plus elle avançait, plus les cris et bruits divers se rapprochaient. Des bruits de lutte. Des bruits de casse. Les deux maîtres de l'Air débarquèrent dans la salle de méditation du Sanctuaire, la plus grande de toutes, et tombèrent sur une scène apocalyptique.

Darkest Omen

Le lieu semblait avoir été traversé par une tempête... Ou bien par un maître de l'Air qui avait perdu le contrôle de ses pouvoirs. Tous les objets qui avaient pu s'y trouver étaient au sol, brisés. Les portes de toiles coulissantes avaient été soit défoncées et déchirées, soit sorties de leur rail, avec violence. De nombreux moines étaient réunis là, certains en position de combat, d'autres, horrifiés, collés aux murs et tremblants. Ceux qui restaient étaient à terre, couverts de sang, morts. Victimes d'affreuses blessures ou de... Mizuki se sentit faible soudain, le sang quittait son visage. Certains avaient des membres arrachés. Et au milieu de tout ce chaos, silencieux comme des papes, mais auréolés de rouge, se tenaient les responsables. Quelques Abra et Kadabra formaient un cercle au centre de la pièce, entourant... quelque chose qui ressemblait à un Alakazam. Mais qui n'en était pas ou plus réellement un. Une longue barbe blanche lui couvrait la moitié du corps, lui donnant l'air d'un vieux sage en position de méditation. Mais ses yeux brillaient d'un éclat sanguin et destructeur.

Sans un mot, avec une rapidité et une précision extrême, il désigna d'une de ses cuillères un sage apeuré, posté le plus loin possible des créatures. Un des Abra se téléporta près de lui, toujours en silence. Comme s'il savait ce qui allait se passer, le jeune homme, à peine plus vieux que Mizuki, se mit à hurler et pleurer, incapable de fuir. Le petit Pokémon psychique, pourtant d'apparence inoffensive, lui toucha la tête et lança une nouvelle téléportation, accompagné de ce qui était en contact avec lui. Il réapparut auprès de l'Alakazam, et la tête du jeune homme chuta au sol. Le reste du corps n'avait pas bougé et s'affaissa, un torrent de sang giclant du cou arraché. Pendant cet intervalle de temps, certains moines guerriers avaient tenté de frapper les Pokémon immobiles, mais s'étaient retrouvés projetés au mur d'un Choc mental lancé par les Kadabra. Avec d'horribles craquements, ils s'affaissèrent au sol et ne bougèrent plus, sonnés.

Cette fois, Mizuki se sentit réellement mal et commença à perdre connaissance, lâchant la main de son compagnon. Cela la désigna comme une parfaite victime aux yeux des Pokémon fous. Le Alakazam pointa l'une de ses cuillères, comme une sentence divine, droit vers la jeune fille, qui le vit à travers ses paupières mi-closes mais n'avait pas la moindre force pour réagir. Un nouvel Abra se matérialisa juste devant elle, une patte posée au niveau de son cœur. La Nalcienne était trop faible pour avoir peur. Elle avait conscience de ce qui allait se produire, comme une image vue et revue... Elle allait mourir là... physiquement détruite...

Latu s'interposa et libéra une attaque qui ne lui ressemblait vraiment pas, mais qui fut suffisamment efficace pour faire reculer le Abra et libérer toute la colère en elle : un Vent Mauvais. Des ondes obscures et filamenteuses se frayèrent un chemin jusqu'au Pokémon fou et le lacérèrent comme une tornade, avec des tourments psychiques en plus. A l'inverse, l'oiselle avait puisé dans les forces de sa dresseuse pour lancer son offensive : l'humaine se sentit libérée d'un poids, vidée momentanément de ses mauvaises pensées. Tremblante de rage, la Natu s'adressa mentalement aux humains près d'elle, à savoir sa dresseuse et Hamel.

Ce n'est pas réel, Mizuki, pas réel. Ce que font les Abra, c'est plonger ces gens dans des illusions macabres. Regarde toi-même.

La Nalcienne cligna des yeux et vit avec ceux de sa Pokémon. Elle disait vrai. Il n'y avait pas de traces de sang, sinon celles des guerriers projetés au mur. Les autres, ceux qui avaient été attaqués par les petits Pokémon, étaient tremblants, recroquevillés là où ils pensaient être morts, mais en un seul morceau. Mizuki ferma de nouveau les paupières et constata, avec sa propre vision, la différence. Le sang, les corps... Elle détourna le regard une seconde, tandis que l'Alakazam sélectionnait une nouvelle victime. Il semblait n'avoir que faire de sa tentative précédente qui avait échoué.

Il faut réveiller ces pauvres gens, Mizuki, Hamel. Ils ne sont pas blessés mais se croient morts, brisés, incapables de survivre. C'est ça qui va les tuer.

La jeune fille regarda son ami, incertaine de ce qu'il fallait faire. Puis elle eut une idée, qui les mettrait tous les deux en position de vulnérabilité, mais qui pouvait marcher. Elle faisait appel à leurs deux talents combinés, et Mizuki savait, au moins pour ceux d'Hamel, qu'il pouvait faire des miracles. Extrayant de son sac son Encens Fleur, la Nalcienne fit appel au vent pour diffuser dans la pièce un parfum apaisant, qui saurait peut-être faire revenir les moines à la raison, à défaut des Pokémon ennemis. Elle n'avait que Latu pour la protéger, ce faisant, aussi espérait-elle que cela pourrait se faire rapidement.

"Joue quelque chose, s'il te plait, Hamel. Quelque chose qui pourra les réveiller, leur rappeler qu'ils sont vivants, qu'il faut qu'ils vivent. Je ne sais pas si cela sera efficace... S'il te plait."

Elle avait conscience qu'elle demandait au jeune homme de se mettre en danger, de se reposer uniquement sur un oiseau de quelques dizaines de centimètres... Mais il avait déjà pu voir de quoi était capable son alter-ego. Peut-être qu'il saurait lui faire suffisamment confiance.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1997

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Hamel le Mer 27 Nov 2013 - 2:43

Tout s'était passé à une telle vitesse qu'il fronça les sourcils en regardant autour de lui. Ce n'était pas vraiment ce à quoi il s'était attendu au départ il devait se l'avouer. Ce spectacle était déplaisant, plus que déplaisant ... Regardant ce spectacle horrible et affligeant, il haussa tout simplement un sourcil. Ce n'était pas qu'il avait l'habitude d'une telle scène de carnage, non, c'était la première fois ... mais la mort, quand on est un troubadour, ce n'est pas si rare autour de soi. Comme il ne vit pas avec un toit au-dessus de sa tête, il côtoyait alors des personnes bien moins chanceuses que lui, qui, déjà, n'étaient pas forcément des plus reluisants dès qu'il s'agissait de montrer sa fortune à autrui. Lorsque Mizuki lui demanda de jouer un morceau, il poussa un petit soupir avant de dire :

"Pourquoi pas ? Je ne pense pas que ça sera diablement efficace. Ils ne me semblent pas ... vraiment très réceptifs à ça."

Ce n'était pas fait pour la rassurer mais dans une telle situation, là où les illusions se mélangeaient à la vérité, il ne pouvait pas se permettre de faire le simplet. Sortant son violon, il récupéra l'archet d'une autre main, fixant ces créatures jaunes. Il ne connaissait pas du tout ces espèces, sauf l'Abra mais il devinait parfaitement que les autres étaient ses évolutions. D'ailleurs, celle avec la moustache était surprenante ... il y avait quelque chose de différent en elle, quelque chose qu'il n'arrivait pas à expliquer mais qu'il n'appréciait pas du tout Il commença à jouer du violon, faisant apparaître sa Crikzik à côté de lui. C'était la seule qui devait l'accompagner à l'heure actuelle. C'était trop dangereux de tous les sortir. Même Galatée ... hmm ... Peut-être Galatée justement ? Hum ... Oui ! Pourquoi pas ?! Il sortit sa seconde pokémon, lui tendant un violoncelle avant qu'ils ne se mettent à jouer tous les trois, Galatée sous sa forme d'Hamel féminisée les aidant au niveau de la musique. Cette fois-ci, encore une fois, il utilisait le vent pour atteindre ses cibles.

Il était temps d'accélérer le tempo ! Hors de question de s'arrêter ! Les deux pokémon comprirent ce qu'il comptait faire alors qu'un vent peu puissant mais rapide se fit sentir tout autour d'Hamel, diffusant le son dans l'immensité de la salle où ils étaient .... Enfin si on pouvait dire ça car ce n'était pas vraiment le mieux. Mais au moins, il était sûr d'une chose : son efficacité ! Pas bien puissant mais terriblement utile. Le son envahissait complètement la pièce, arrivant jusqu'aux Abra, Kadabra et l'Alakazam à la forme bien différente de celle qu'il connaissait. Il ne se sentait pas vraiment rassuré mais bon, des fois, il fallait faire des sacrifices et alors se préparer au pire. Puis zut ! Autant jouer le tout pour le tout ! La troisième pokéball tomba au sol, laissant alors paraître le Maracachi ! Et voilà ! Ils étaient tous présents ! Pfiou, avec le petit Encens qu'il ne connaissait pas, il espérait que ça calmerait les moines. Hum ... D'ailleurs, sa musique avait deux buts : apaiser les pokémon ... et signaler aux humains où ils se trouvaient.

"Pfiou, je n'ai plus qu'à espérer que ça soit suffisant. Ce n'est que la première partie de mon récital si nécessaire ... mais maintenant, est-ce que tu connais un peu ces personnes ? Peut-être que tu devrais leur parler. Ils seraient capables de t'entendre. Par contre, une chose ..."

De son autre main, celle qui tenait l'archet, il donna un petit coup sur le sommet du crâne, un grand sourire aux lèvres avant de dire :

"Aucun tremblement dans la voix, ni dans le corps. Si tu ne montres pas assez forte et que tu n'as pas assez de conviction dans ta voix, ces personnes ne t'écouteront pas et resteront prostrées. Alors, tu sais quoi ? On va faire comme ça ... Tu vas tout simplement parler et leur dire de s'échapper ... et moi-même ... je vais tout simplement amplifier ta belle voix, d'accord ?"

Il voulait se montrer rassurant. Même si au départ, il n'avait pas voulu sourire et être joyeux, il avait laissé alors la musique faire son office. Même si ce n'était que pendant un bref instant, il ne devait pas se laisser aller à des émotions néfastes. Ce n'était pas son genre et ça ne devait surtout pas se reproduire. Il se l'interdisait. Il regarda droit devant lui, comme pour être sûr que Mizuki avait bien compris le message. Pendant ce temps, il se concentrait, fermant les yeux. Jouer de la musique pour en faire une arme, ce n'était pas sa façon d'agir. Des fois, il en était obligé ,des fois, il savait qu'il n'avait pas le choix mais pourtant, il le faisait. Comme contre ces Solochis dans la fameuse grotte où il avait rencontré la petite Zorua. Hum, d'ailleurs, de base, il n'avait jamais imaginé qu'une Zorua l'accompagnerait. Ce n'était pas du tout son but voulu et initial mais bon, il devait reconnaître qu'avoir la petite créature avec lui avait quelque chose d'un peu réconfortant. Maintenant, il était temps de recommencer à jouer du vent !

Le courant se leva, à toute allure mais cette fois-ci, en fait, c'était différent. Il était plus doux, plus tendre, plus délicat. Mizuki pouvait d'ailleurs sentir que le vent venait caresser son visage puis le bout de ses lèvres. Hamel avait reprit son violon, commençant à en jouer, les yeux fermés tandis qu'un petit grognement se faisait entendre de la Hamel féminisée. Elle recommença à jouer de l'instrument à son tour, accompagnée par les autres pokémon de l'adolescent aux cheveux blonds. Finalement, il ne savait pas si tout cela avait eut une réelle influence sur Mizuki mais au moins, la seule chose dont il était sûr, c'est que pour lui, la musique continuait de jouer un rôle primordial. Mais pas uniquement elle ! Il y avait aussi la danse et en plus grande généralité : le son. Sans le son, il n'arriverait à rien du tout. Pour lui, le son était toute sa vie, la musique était un art, le chant était sa prose ... Il ne lui manquait plus qu'une chose, plus qu'un seul être, une incarnation qui se lierait à son inspiration : sa Muse.
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Mizuki Ana le Sam 14 Déc 2013 - 16:23

Quelques moines s'étaient tournés vers eux l'espace d'un instant en sentant le Doux Parfum et en entendant la musique, créés par les deux mages. Mais leur concentration n'avait pas eu le loisir de diminuer d'un pouce, ils étaient en plein combat, face à  des menaces de mort à prendre très au sérieux. Leurs effectifs diminuaient à une vitesse folle, leur espoir se voyait réduit à néant, mais leur courage ne perdait pas une miette de terrain : ils protégeraient leur temple, leurs collègues moines et leurs invités, fallut-il en mourir. Mizuki ne manquait pas de courage non plus mais souhaitait éviter de verser du sang et, il faut bien l'avouer, ne tenait pas à perdre la vie elle-même.

Ni les sons ni les odeurs ne semblèrent avoir un réel effet. En tout cas, pas un effet suffisant. A travers l'oeil de Latu, Mizuki voyait la respiration des sages victimes des illusions macabres se faire plus lente, plus apaisée. Mais ils ne regagnaient pas suffisamment de conscience pour se réveiller. Hamel proposa une nouvelle solution, plus directe, plus risquée peut-être, le dialogue. Il ajouta à sa proposition un petit coup sur la tête de la jeune fille, afin de lui remettre à elle aussi les idées en place. Il était vrai qu'elle tremblait de tous ses membres, la bouche sèche. Elle ne comprenait pas que le jeune garçon puisse rester aussi... calme devant une telle vision, même fausse. Même des professionnels de la méditation avaient perdus leur sang-froid, quand même. Mais elle se fit violence, parvenant même à produire un sourire crispé à son ami. Elle ne promettait rien, mais allait faire de son mieux. Une pression sur son épaule lui rappela que son oiselle était là aussi pour l'aider. Une nouvelle fois, elle était en train d'aspirer tous ses tourments pour produire un Vent Mauvais en direction des ennemis.

Le poids sur le coeur de la Nalcienne se faisait plus léger; mais elle savait que de ses mots dépendaient les vies de nombreuses personnes. Hamel se remis à jouer, et sa mélodie lui donna un regain de courage. Elle n'avait pas besoin de créer un grand discours, il lui suffisait juste d'être sincère. L'air autour de sa bouche sembla se distordre, amplifiant la moindre de ses respirations. Elle se mit à parler d'une voix claire qui résonna dans la salle.

"Maîtres, je prie pour que vous entendiez ma voix. Vous avez été dupés. Ces Pokémon ne s'en sont pas pris à votre corps mais à votre esprit : vous vivez, tous. Je peux le voir. Peu d'entre vous sont réellement blessés. Mais il vous faut absolument vous en rendre compte, maîtres. Éveillez-vous. Je n'ai pas le pouvoir de dissiper l'illusion, ces Pokémon sont trop puissants pour moi, mais vous avez le pouvoir de vous raccrocher à vos vies."

Les maîtres de l'Air indemnes semblèrent surpris d'apprendre l'existence de l'illusion, même si cela n'était pas tellement étonnant, quand on y pensait. Cette famille de Pokémon étaient des types Psy, plus aptes à torturer les esprits qu'à blesser les corps. Et cela expliquait l'apparente passivité de l'Alakazam, qui aurait pu décimer tous les humains présents d'un coup de cuillère : il était sans doute celui qui maintenant en place la vision globale. Mais les sages étendus au sol n'esquissèrent pas le moindre mouvement et Mizuki ne put s'empêcher de ressentir du découragement. Mais elle continuait à parler, s'efforçant de garder espoir et de contrôler sa voix et ses gestes. Le poids sur son estomac disparut finalement lorsqu'un second Vent Mauvais se leva pour emprisonner les ennemis dans une brume sombre. La Nalcienne dévia son regard vers la droite et aperçut Freezia qui l'avait rejointe. Ayant bien plus d'affinité avec les pouvoirs spectraux, son aide était plus efficace que celle de la Natu.

"Mizuki !"

Une voix masculine cria de l'autre côté de la salle, accompagné de bruits de course. Deux jeunes hommes et un Pyroli firent irruption par une autre entrée, dépassés par la situation, mais prêts à réagir. Le renard de feu avait les oreilles rabattues en arrière et montrait les crocs, quand aux deux garçons, leurs regards passaient des ennemis à leur dresseuse jusqu'aux humains en piteux états au sol.

"Miaouss !"

Les trois nouveaux venus se mirent en place autour des Pokémon fous, et le gijinka Miaouss s'approcha de son amie sans quitter la menace des yeux. Une bosse étrange était formée sous son manteau et une Mystherbe terrorisée en sortit, tremblante, yeux écarquillés d'horreur. Elle bondit vers la jeune fille qui lui caressa la tête et lui offrit un répit dans sa Pokéball.

"Je l'ai trouvée en te cherchant, menacée par des Abra. Plus de peur que de mal. Et je t'ai entendue... Ta voix était audible dans tout le sanctuaire. C'est quoi ce bordel ?!"

Elle ne savait pas. Personne ne savait. Mais elle se sentait mieux avec ses camarades à ses côtés, au moins, elle était sûre qu'ils étaient tous en sécurité. Ou, plutôt, elle savait qu'ils n'étaient pas perdus.  Elle se tourna vers Hamel et lui fit signe qu'elle était prête à continuer leur duo pour réveiller les victimes... Mais d'abord, elle avait des directives à donner.

"Mio, Pyros, vous allez rester ici et affronter les créatures ennemies. Ils utilisent des techniques d'illusions, ne vous laissez pas avoir. Latu, tu restes avec eux pour les assister, ils ne faut pas qu'ils sombrent dans la folie."

Le gijinka et l'oiselle hochèrent la tête, surpris, tandis que la Natu planait jusqu'à l'épaule du chat, qui reprit sa véritable forme. Mizuki se séparait rarement de son oiseau et l'envoyait encore plus rarement au front; mais la situation l'exigeait, et c'était une marque de confiance de sa part. Le Pyroli, de son côté, avait déjà commencé à attaquer, enserrant quelques Pokémon psychiques dans une Danse-Flamme.

"Rei, Freezia, vous allez rester avec moi; on va essayer de faire sortir les blessés d'ici. Je vais essayer d'en réveiller les plus possible avec Hamel; Freezia, tu m'aides à évacuer les mauvaises pensées et tu nous protèges des assauts; Rei, tu récupères les moines et tu fuis avec eux."

La Momartik se mit entre Mizuki et les adversaires, tandis qu'elle reprenait son discours, et l'Insolourdo s'approcha de l'humain le plus proche - de ce qu'il en restait -, l'attrapa et entreprit de le faire sortir du champ d'action de la vision, par le couloir d'où étaient arrivés les deux manieurs d'Air. Sa capacité à fuir en évitant les coups était sans pareille et permettrait de mettre le plus de monde possible à l'abri. La Nalcienne parlait, le Tenkeien jouait, et, après un moment, l'un des corps - celui qui n'avait plus de tête - se mit à bouger.

La jeune fille se précipita vers lui et lui attrapa la main. Elle s'efforça de ne pas frémir en voyant le cou arraché et fixa son regard là où devaient normalement se trouver les yeux de son interlocuteur.

"Maître ! Maître, est-ce que vous m'entendez ?"

Le corps frissonna et une voix sourde en sortit.

"Oui... Oui, j'entends... et je vois... Mais j'ai si mal... Comment puis-je... être en vie ?"

Mizuki ne put se permettre de prendre le temps de tout expliquer de nouveau en détail. Elle fit un bref résumé et demanda, avec de l'urgence dans la voix, ce qu'il s'était passé avant qu'Hamel et elle n'arrive. Ses paroles étaient encore amplifiées, et d'autres "morts" commencèrent eux aussi à réagir.

"Il y a eu... Une vive lueur dans le ciel, et une autre plus éblouissante encore venant d'une annexe du Sanctuaire... de l'autre côté... Elle est abandonnée depuis qu'une météorite y est tombée, l'année dernière... Et après, il y a eu une bourrasque... Et les Pokémon ont commencé à attaquer..."

"Je m'occupe du reste, Mizu. Tu devrais aller chercher cette pierre."

L'Insolourdo gijinka était revenu et passait déjà ses bras autour du torse du jeune moine pour le faire sortir. Sa tenue bleue et blanche était couverte de tâches de sang, mais il semblait confiant quand à l'état des jeunes hommes. La Nalcienne grimaça et se remit debout. Elle fit un signe à Hamel et sentit la distorsion d'Air autour de son visage se dissiper. Le gijinka continua sa besogne, et Freezia se rapprocha de sa dresseuse.

"Pyros, Latu, Mio, je pars enquêter sur cette pierre ! Vous me rejoignez dès que vous pouvez ! Hamel, viens !"

Une nouvelle fois, elle attrapa la main de son compagnon sans lui demander son avis, et le tira dans un nouveau couloir. Le moine avait dit "de l'autre côté"... Et le Sanctuaire du vent était bâti à flanc de montagne, relié à l'autre côté du ravin par un pont suspendu. Était-ce qu'il avait voulu dire par là ?

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1997

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Hamel le Jeu 19 Déc 2013 - 0:22

Ah ben visiblement, quand elle disait qu'elle connaissait du monde, ce n'était pas vraiment une blague. Elle connaissait vraiment du monde ! Et pas qu'un peu ! Attendant qu'elle ait finit de parler, il était alors temps à lui de rentrer en action ! Un sourire aux lèvres, malgré tout ce qui se passait, il s'inclina à la façon d'un barde en direction des moines, disant :

"Hamel pour tous vous servir. Même si ce n'est pas de la même façon que vous, je manie aussi l'élément de l'air. Je suis un saltimbanque et je vis donc de mes rêves et de mes chimères. J'accompagne Mizuki depuis déjà quelques jours et je proviens de Tenkeï. Vous en faites pas pour mon langage, j'en ai encore l'accent mais je parle décemment votre langue. Vous devriez normalement me comprendre maintenant. Et puis, ça serait bête pour quelqu'un qui aime jouer avec les sons de ne pas pouvoir ceux nécessaire à la compréhension d'autrui, n'est-ce pas ?"

C'était sa façon à lui de communiquer avec les autres mais malheureusement, l'heure n'était pas à ce genre de nouvelles. Il fallait trouver une solution pour extirper les différents maîtres de leurs sphères illusoires. Comment faire sans les blesser mentalement ? Mizuki avait réussi à produire son petit effet en prenant la main d'un cadavre et à lui parler à l'endroit où normalement les yeux se trouvaient. Si c'était aussi simple que ça, il l'aurait fait depuis longtemps mais bon, il n'y avait pas que ça, non ? Il commença à amorcer un mouvement pour épauler Mizuki mais au final se retrouva emporté par la tempête blonde qu'elle représentait à l'heure actuelle. HEY HEY HEY ! Bon ! Elle l'emmenait sur le pont suspendu ? Rien que ça ? Elle n'avait donc pas peur du vide ? Ca serait quand même un comble pour une femme de l'air, une voltigeuse ! Lorsqu'ils arrivèrent jusqu'au pont, il fit le premier pas dessus, observant la solidité du bois, déclarant ensuite d'une voix amusée :

"Bon ben, au moins, y a une chose qui est sûre : on ne traversera pas le poids avec nos pieds ! C'est toujours ça qui est gagné non ?

Pendant qu'il amorçait un autre pas, il observa ensuite le vide à ses pieds. PFIOU ! C'était quand même sacrément haut non ? Il valait mieux pour lui éviter de faire un mouvement trop brusque. Car oui ! OUI ! Bien entendu ! Le pont était en train de se balancer, signe que si cela continuait, il était bon pour passer par-dessus bord ! Rien que ça ! Ca voulait dire qu'il avait du boulot, beaucoup de boulot ! Boulot ? Il vint soudainement s'accroupir au milieu du pont, se demandant si Mizuki l'avait suivi ou non. Il toucha doucement le bois sous ses pieds avant de s'exclamer subitement :

"MIZUKI ! Ce n'est pas du bouleau mais du chêne ! C'est du sérieux !"

Comment ça, un trop plein d'air et ils avaient besoin de décompresser ? Oui, c'est sûr qu'avoir trop de pression en vu de leur hauteur dans l'air, ce n'était pas la meilleure des idées. D'ailleurs, si tout cela la gênait, pour décompresser, y avait pas cinquante solutions : fallait descendre de plusieurs centaines de mètres. Ainsi, y aurait moins de pression. Scientifique et logique ! Un puits de science le petit Hamel ? Non, même pas ! Il écoutait juste ce que les types bourrés disaient entre eux pendant qu'il mangeait l'un des rares repas qu'il osait s'offrir dans une auberge, du genre une fois par mois. Ca calait l'estomac et ... HUM ? Ses oreilles frétillèrent, comme celles d'un Ponchiot. Il murmura à Mizuki :

"On a de la compagnie ! Malheureusement, je ne crois pas que ça soit de la bonne, si tu veux tout savoir, Mizuki."

Il se redressa complètement, sa petite Zorua non-loin de lui, sur ses épaules. Elle allait lui être très utile de toute façon. Il posa son regard devant lui, apercevant alors ce qui se trouvait s'y trouvait. Il ne connaissait pas du tout cette espèce de pokémon. Surtout une créature psychique comme les Abra, ce n'était qu'une idée comme ça mais dont il sentait que ça se confirmerait rapidement. D'ailleurs, à l'énonciation des pokémon qui poussèrent leurs cris, bloquant les deux issues du pont, Hamel haussa les épaules tout en soupirant avec amusement :

"Tu sais le truc le plus drôle quand tu ne connais pas l'espèce d'un pokémon ? C'est qu'il suffit juste de les chatouiller un peu zou, ils s'écrient et disent leurs noms ! T'imagines si je décidais de te parler comme ça ?

La Zorua déposée devant lui, il désigna les pokémon bloquant les issues, puis ensuite commença à faire bouger le pont de ses deux mains :

"HAMEL ! HAMEL MEL MEL ! Hamel hamel ? Hamel mel mel hamel ! MEL MEL ! AIIIIIIIE !"

Il poussa un cri de douleur avant de voir que Galatée l'avait tout simplement mordu à la jambe pour qu'il arrêta ses bêtises. Soudainement, une vague ténébreuse se forma autour d'elle, enveloppant rapidement Mizuki et Hamel en même temps qu'elle. Les deux jeunes gens purent voir alors une aura roses qui avait essayé de les toucher, se dissipant peu à peu. PFIOU ! Elle venait tout simplement de leur sauver la vie ! Car oui, l'heure du grand plongeon, c'était pas le moment. D'ailleurs, il avait oublié sa clepsydre à la maison. Bon, le souci, c'est qu'il était pas retourné chez lui depuis des années et qu'il n'y avait plus personne là-bas depuis perpets ! Il se frotta la jambe, gémissant tout en disant :

"Bon ben, je veux pas dire mais sans Galatée, nous serions surement morts. Ils ont essayé de nous virer du pont à coup de pouvoir psychique. Je pense que pour la défense, on peut gérer ça mais à côté, pour l'attaque, je vois mal Galatée réussir à faire les deux. Je sortirai bien mes autres pokémon mais disons qu'ils ne sont pas vraiment très doués pour lutter contre des pokémon fous à lier. En fait, on ne sait pas vraiment se battre si je peux me permettre. Y a bien la petite tei ... l'adorable et douce Zorua qui est capable de quelque chose mais à part ça ... J'espère que tu as une idée car s'ils comprennent qu'ils ne peuvent pas nous atteindre par les pouvoirs psychiques, ils tenteront autre chose ! Après, s'ils réfléchissent aussi bien que moi, t'en fait pas, on est tiré d'affaire !"

C'était une tentative pour la rassurer ? La Zorua poussa un glapissement désespéré. C'était pas forcément la meilleure idée qui soit si la pokémon pouvait se permettre de le signaler. Maintenant, le souci, c'était : on se débarrasse comment des Meditikka ? Car bon, elle ne peut pas tout faire ! Si seulement Hamel avait eut plus de pokémon, ça aurait pu être utile mais en plus, le problème, c'était bel et bien le fait qu'ils étaient sur un pont dont la solidité, malgré les paroles d'Hamel, était douteuse. Il suffisait d'une mauvaise manipulation et zou la Zorua ! Hamel aussi ! Car oui, contrairement à Mizuki, il ne savait pas voler, il savait pas planer et elle devait se rappeler d'une chose : l'atterrissage catastrophe de leur première rencontre. Car bon, pour un aspirant de l'air, Hamel était plus doué pour brouter de l'herbe et manger de la terre que de prendre pour un pokémon capable de vol. Au final, il aurait peut-être mieux valu qu'il devienne fermier en vue de ses capacités à apprécier la terre de toutes les façons existantes.
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Mizuki Ana le Dim 12 Jan 2014 - 22:46

Mizuki reprenait son équilibre tandis que l'aura ténébreuse créée par l'étrange créature de Hamel, à laquelle Mizuki avait encore un peu de mal à s'habituer, se dissipait. Comme le disait son maître, la petite Zorua les avait probablement sauvés, soit d'une attaque, soit d'une chute mortelle au fond du ravin. Mais contrairement au jeune homme de Tenkei, la Nalcienne avait quelques connaissances sur les ennemis. Les Méditikka, constatant l'échec de leur tentative d'assaut, semblaient hésitants à venir frapper plus près, et commençaient à les encercler, flottant dans le vide grâce à leurs dons psychiques. Tandis qu'ils se mettaient en place et cherchaient une ouverture dans leur groupe, la jeune femme chuchota quelques mots à son camarade.

"Ce sont des Méditikka, ils maîtrisent aussi bien l'art du combat que celui des esprits... Si Zorua peut continuer à nous protéger des offensives psychiques, je peux me charger de la plupart de leurs autres attaques... Et les repousser avec du vent... Mais il faut qu'on avance, je ne pense pas qu'on puisse les affronter, pas dans leur... état."

Car à n'en pas douter, le même mal avait atteint les Pokémon guerriers que les Abra dans le sanctuaire. Les plaisanteries douteuses d'Hamel - auxquelles Mizuki aurait ri, dans une autre situation - n'étaient pas suffisante pour justifier de se faire attaquer en masse, comme ça. De plus, la maîtresse de l'Air ne se sentait pas trop de se battre sur un pont suspendu, pas avec deux créatures incapables de voler ou de léviter avec elle. Seule, pourtant, elle se serait presque sentie à l'aise, mais il y avait trop de risques pour son camarade et sa Pokémon. Elle-même ne savait pas voler à proprement parler, de toute façon. Comme pour continuer à tester leurs défenses, quelques Méditikka continuèrent à lancer des attaques Choc-Mental que Zorua put contenir facilement. Comme l'espérait Hamel, ils étaient un peu lent à s'adapter à la situation - un comble pour des Pokémon habituellement calmes et réfléchis.

Pas à pas, le petit groupe avançait sur le pont instable, gardant les ennemis à portée de regard. Un premier Méditikka abandonna l'idée de les frapper à distance et se projeta vers eux, son petit poing en avant, le regard dans le vide. Bien, il allait être temps de faire appel à sa botte secrète, si discrète que les ennemis semblaient ne pas l'avoir vue.

"Freezia."

L'être de glace se matérialisa devant eux tous et ses pupilles brillèrent un instant. Le bras du Pokémon belliqueux ne rencontra que du vide et de l'immatériel, ne faisant aucun mal au fantôme de Mizuki, mais fut pourtant stoppé dans sa course. La Nalcienne repoussa un autre assaut d'une bourrasque, inoffensive mais suffisamment puissante pour repousser l'adversaire, et faire tanguer dangereusement le pont. Sans ce support mouvant, la jeune fille aurait pu créer une tornade isolante et protectrice, repoussant les attaques, mais cela les mettrait tout autant en danger. Elle proposa une stratégie à son camarade, tout en lui faisant signe de continuer à avancer, toujours avancer... Elle avait un mauvais pressentiment et ils avaient gagné bien peu de terrain...

"Peut-être que tu pourrais les bloquer en leur faisant entendre une fréquence désagréable, non ?"

Elle ne précisa pas que s'il pouvait le faire sans un instrument encombrant, ce serait bien... Sans instrument du tout serait optimal, mais elle ne connaissait pas l'étendue de ses pouvoirs. Tout ce que la Nalcienne savait, c'était que le son était le domaine de prédilection de Hamel. Pas uniquement la musique. Et qu'une bonne attaque Grincement pouvait repousser voire assommer un ennemi, pour peu qu'elle soit assez puissante.

Trois ennemis les attaquèrent de front. Mizuki répugnait à ce qu'elle avait l'intention de faire mais la fin justifiait les moyens. D'un geste circulaire du bras, elle créa une lame de vent qui trancha les trois Méditikka d'un coup, pas suffisamment pour les tuer, mais assez pour qu'une belle coupure apparaisse sur l'abdomen de chacun d'entre eux et les dissuade de s'approcher plus. La vue du sang et des blessures rappela à la jeune fille les corps en sale état qu'elle avait laissé derrière elle et lui fit ressentir un malaise... qu'elle s'efforça de dissiper. Elle n'avait pas de temps ni de concentration à perdre. La troupe de Pokémon, semblable à une nuée d'insectes, leur tournait autour sans parvenir à les toucher, mais sans que le groupe ne parvienne à les mettre en fuite non plus. Ils avançaient centimètres par centimètres, perdant des secondes précieuses durant lesquelles ses Pokémon étaient en danger continuel, ainsi que les moines, dans le Sanctuaire...

Les craintes de Mizuki s'avérèrent fondées lorsqu'elle vit deux des Méditikka, en retrait, de l'autre côté du pont. Face à la vanité de leurs tentatives d'attaque, ils avaient choisi un autre moyen pour se débarrasser des ennemis et commençaient à détacher à gestes lents les cordages qui maintenaient le pont. La jeune fille sentit son coeur chuter dans son estomac, alors qu'elle devait encore faire face à des attaques directes. Mais il vaudrait sans doute mieux se prendre des coups et survivre que de faire une chute de centaines de mètres de haut et n'avoir aucun espoir quant à l'issue.

"Cours !!"

Laissant sa protection et celle de tous les autres à Freezia, en qui elle avait heureusement pleinement confiance, la jeune fille se mit à courir aussi vite que possible, priant pour ne pas prendre de coups (ou le moins possible) et arriver avant que les deux créatures n'aient fini leur besogne... Dix mètres... cinq... Le pont s'affaissa sous ses jambes alors que les liens lâchaient, déséquilibrant la jeune fille. L'instant d'après, ils chutaient tous les trois, mais la maîtresse élémentale les propulsa en l'air, de l'autre côté du ravin, comme elle l'avait déjà fait lors de son exercice de téléportation raté. Une chance qu'ils aient été si près au moment de la chute...

Les épreuves n'étaient pas finies pour autant puisqu'ils étaient toujours encerclés par les Pokémon au moment d'atterrir.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1997

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Hamel le Jeu 16 Jan 2014 - 16:30

"Fréquence désagréable ? Hmmm ... Mademoiselle Mizuki, sachez que je ne fais que de la belle musique ! Mon but est de ne pas être désagréable à entendre mais ... Bon d'accord, d'accord ... Vous l'aurez voulu ! Je vous bouche les oreilles pour la peine !"

Un souffle de vent se fit sentir à la verticale au niveau des oreilles de Mizuki et de sa pokémon. Pour quelle raison ? Tout simplement pour cela. Il sortir une belle flûte blanche avant de s'arrêter, la fixant pendant quelques secondes. Non, même s'il aurait été capable de l'utiliser, ça n'aurait pas été pour ça. Il n'en ferait pas l'affront. Cet instrument était un objet précieux, ce n'était donc pas fait pour être utilisé comme arme de destruction. Et voilà ! Il savait quoi prendre. Il prit une petite flûte piccolo avant de la porter à ses lèvres. Il fronça les sourcils, commençant à en jouer mais d'une façon bien plus aigüe. Les Meditikkas commencèrent à gémir avant de pousser des hurlements de douleur. L'adolescent émit lui aussi un profond grincement alors que l'on pouvait voir que du sang s'écoulait de ses oreilles, comme ceux de ses adversaires. Et oui, il ne pouvait pas protéger tout le monde, utiliser ses pouvoirs et jouer de l'instrument en même temps. Ainsi, cela avait été drôlement efficace mais il continuait d'en jouer, ne voulant pas s'arrêter là.

Finalement, Mizuki lui demanda de courir mais il n'entendait rien, ayant seulement remarqué ce qu'elle voulait dire quand elle commença à courir. Faisant de même, il ne cessait de jouer de la flûte pour forcer les Meditikka à arrêter leurs agissements. Autant dire que cela était presque inutile puisqu'il dût stopper es mouvements musicaux, tenant la Zorua dans une main avant qu'ils ne tombent tous dans le vide ... ou presque ? Mizuki avait réussi un tour de force, usant de ses pouvoirs élémentaires pour les emmener de l'autre côté du ravin. Pfiou ! Bon bon bon ...


"Ca sera pas pour cette fois que j'aurais fait le grand saut. Comment tu vas Galatée ? Et toi, Mizuki ? Pas trop de bobos ? Bon ! Ça ne veut pas dire que c'est terminé, loin de là  !"

La Zorua émit un glapissement en désignant les oreilles d'Hamel. Celui-ci sifflota, essuyant le sang qui s'en écoulait comme  si de rien n'était. C'était pas bien grave de toute façon alors qu'il sifflotait, rangeant alors sa flûte. Et maintenant ? Qu'est-ce qu'ils allaient faire tous ensemble ? Il pouvait le savoir ? Il regarda les Meditikka restants. Hum ? Il y en avait qu'un qui était proche d'eux. Ah non ? Ce n'était pas un Méditikka. Et les autres n'allaient pas tarder à arriver même s'ils auraient quelques problèmes pour se concentrer, hahaha ! Qu'est-ce qu'il était content de ce qu'il avait fait ! BON ! Ce n'était pas tout mais il avait encore beaucoup de boulot. Il retroussa ses manches, sortant alors sa contrebasse avant de dire à Mizuki :

"Bon par contre, plus sérieusement, ça va être sérieusement compliqué. Y aurait pas eut un problème quelques heures auparavant ? Enfin, je ne sais pas. Si on ne sait pas pourquoi ils sont devenus fous, on peut essayer de trouver l'endroit d'où provient cette folie ? Une sorte de nid de fous ? Est-ce que tu as remarqué si les pokémon cherchaient à protéger quelque chose ou pas ? Peut-être que si c'est le cas, on devrait alors chercher ce qu'ils protègent. Pendant ce temps ... qu'est-ce que ça veut dire ?"

Le Charmina proche d'eux semblait avoir un gros problème. Il était rentré dans une étrange sphère qu'il ne reconnaissait pas. Pendant quelques secondes, il eut un soupçon que la situation allait s'aggraver. Soupçon qui se confirma bien trop rapidement lorsque la sphère éclata, laissant paraître alors la même créature mais sous une forme bien différente. Il fit un petit pas en arrière, reculant devant l'aura haineuse qui sortait de la créature. Mais bien sûr ! Ils venaient d'assister tout simplement à cette transformation pour l'Alakazam ! D'après ce qu'il avait remarqué, cela n'était pas la forme habituelle du pokémon qu'ils avaient rencontré auparavant, cela voulait dire qu'ils progressaient un peu dans cette enquête ... même si dans le fond, ils essayaient surtout de s'en tirer. L'autre problème à l'heure actuelle, c'était surtout que le Charmina les regardait d'un air étrange, prêt à débloquer ses pouvoirs pour les utiliser contre eux.

"Bon ... euh, pas cinquante solutions, je crois bien. Soit on court et on tente de ne pas se faire briser par des pouvoirs psychiques, soit on tente de calmer ce pokémon galvanisé puis après on court avant que les autres nous rejoignent. Pour ma part, ma réponse est déjà prête !"

Il avait décidé de sortir sa contrebasse. Bien entendu, il n'allait pas pouvoir courir. Bien entendu, le son, il n'allait pouvoir que l'entendre à moitié en vue de l'état de ses oreilles mais qu'importe ! Il fallait parfois se battre, même si ce n'était pas motivant, même si avec sa carrure de poids plume, il ne fallait pas trop compter sur lui pour le plan physique. D'ailleurs, il ne fallait pas trop espérer gagner ce combat. Il voulait juste gagner un peu de temps pour trouver une autre solution et surtout calmer les pokémon. Comme ils étaient sauvage, il ne faisait jamais réellement attention à ça mais ils ne pouvaient pas rentrer dans une pokéball. De plus,  ils étaient difficiles à endormir ou paralyser. Vraiment, la situation était beaucoup plus compliquée qu'on ne pouvait l'imaginer mais l'adolescent aux cheveux blonds gardait un grand sourire aux lèvres, nullement inquiété par tout ça. Et puis bon, il ne comptait pas mourir aujourd'hui de toute façon ! Hahaha !Il avait encore beaucoup à accomplir.
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Mizuki Ana le Mer 5 Fév 2014 - 0:41

Mizuki se pinça les lèvres en voyant le liquide sanguin qui coulait des oreilles d'Hamel, réalisant les sacrifices que lui avait coûté sa requête. Mais ce n'était ni le lieu ni le moment pour s'attarder sur ce genre de "détails", puisque les ennemis commençaient déjà à les encercler, semblant regretter que la tentative d'assassinat par détachement du pont ce soit à ce point soldée par un échec. Des Méditikka, pour la plupart, mais aussi un Charmina qui les avait rejoint dont ne savait où et qui commença à se transformer. La Nalcienne n'avait jamais entendu parler d'un tel pouvoir pour cette espèce de Pokémon, mais elle avait déjà vu quelque chose du genre - la forme étrange de l'Alakazam du Sanctuaire.

La jeune fille profita de ce bref instant de pause pour se retourner. Elle voyait l'annexe dont avait parlé le moine à quelques mètres derrière, si proche. Hamel avait demandé si les créatures semblaient protéger quelque chose, mais ce n'était pas le cas. Il n'y avait pas... autant d'organisation dans leurs actions. Cette simple bâtisse de bois, aux portes scellées par des grosses cordes et au toit complètement éventré, n'attirait pas le regard des ennemis. Pourtant on pouvait voir s'en échapper une lueur douce et blanche, entre les lattes, battant comme un cœur. Son instinct lui disait qu'il y avait quelque chose à voir là-bas, qui réglerait ou non leur problème, mais qui était lié d'une quelconque façon. Elle ne savait si c'était le fait d'être lieuse ou d'être maîtresse de l'Air qui lui faisait ressentir tout ça, mais elle en était persuadée malgré tout.

Il fallait qu'elle aille voir... Mais pour cela, il fallait avant tout éloigner tous les ennemis. D'un seul coup, si possible. Mizuki avait une idée qui allait sans doute être efficace mais la laisserait totalement à découvert quelques instants - de très longs instants. Pendant ce temps, Freezia, Zorua et Hamel seraient livrés à eux-mêmes et chargés de la protéger... C'était trop risqué pour le moment. Elle mit en place une barrière de vent mineure afin de repousser les attaques physiques les plus proches, mais savait que cela n'allait être qu'une mesure temporaire. A part la Zorua, aucun d'eau n'avait la moindre protection face aux assauts psychiques, et le Charmina saurait sans doute se défaire facilement de la petite louve noire, et ils seraient tous à la merci de la créature. Il allait donc falloir lui faire le plus de mal possible le plus vite possible, mais là encore, la situation n'était pas en leur faveur - aucun des humains n'étaient dangereux en tant qu'attaquant, et ni Freezia ni Zorua ne feraient beaucoup de mal au monstre dansant.

"Mizuki !!"

Miaouss. Il tombait vraiment bien, ainsi que Rey, Pyros et Latu. Leur dresseuse put les apercevoir de l'autre côté du précipice l'espace d'un instant - le temps qu'il fallut à l'oiselle pour les téléporter tous auprès de la jeune fille. Les trois mâles se mirent en position pour protéger Mizuki, tous les trois prêts à frapper, et la Natu se posa sur son perchoir préféré, expliquant d'un message télépathie que les moines s'étaient lancés dans un duel méditatif face à l'Alakazam, les autres ennemis ayant été mis hors-combat. C'était du suicide de leur part, pensa la Nalcienne, mais ça lui permettait au moins de regagner trois de ses combattants. Avec eux, son idée restait risquée, mais un peu moins.

"J'ai besoin d'invoquer le vent, mais ça va me mettre en danger et parfaitement sans défense plusieurs secondes ! Mio, Rey, Pyros, Freezia, vous les empêchez d'avancer trop près ! Hamel, si tu peux m'aider, ce sera pas de refus !"

Ses Pokémon hochèrent la tête en silence et se préparèrent à protéger les deux humains. Mizuki pour sa part commença à concentrer dans sa paume la force légère d'une brise. Elle se basait sur le son créé par Hamel pour guider ses mouvements et sa pensée. Elle n'était pas maîtresse des mélodies et bruits en tout genre mais cela faisait quand même partie de son élément, de près ou de loin, et elle ressentait quelque chose de familier dans les vibrations de l'Air. La musique jouée par son camarade l'apaisait dans le chaos du combat. Elle ne savait pas s'il était en train de la protéger ou de l'aider. Elle devait oublier pendant un temps les risques que prenaient son équipe et se concentrer sur les courants aériens qu'elle avait en son pouvoir. Lorsque la pression fut devenue maximale, elle sauta en l'air et lança un ultime avertissement.

"A terre !"

Une formidable onde de choc se répandit autour d'elle, propulsant les Pokémon ennemis les plus légers sur plusieurs centaines de mètres, tandis que même le Charmina était repoussé assez loin pour ne plus être une menace dans les prochains instants. Une barrière de vent se déploya, suffisamment robuste pour parer toute attaque physique pendant les prochaines minutes, mais complètement perméable aux assauts mentaux. Leur chance, c'était l'effet de surprise, le choc qui avait sonné les ennemis.

"Miaouss, va examiner cette masure s'il te plait !"

L'homme chat se précipita vers la porte de bois et la corde épaisse qui la maintenait fermée. Il glissa fiévreusement ses doigts griffus entre les fibres et s’évertua à la retirer, difficilement. Apparemment, la jeune fille avait mal estimé la résistance du lien. Pyros dut même venir à la rescousse de son camarade et fit brûler le sceau en prenant garde à ne pas abîmer les murs de bois. Une nouvelle fois, Mizuki ressentit ce besoin urgent d'aller voir ce qui se trouvait à l'intérieur de l'annexe abandonnée.

"Hamel, tu peux prendre le relais, s'il te plait ? Ca devrait tenir à distance pas mal d'ennemis pendant quelques temps. Je pense que tu peux le contrôler sans trop de mal grâce à la musique."

Mizuki pressa amicalement l'épaule de son partenaire, lui faisant, il fallait l'avouer, plus ou moins confiance pour cette tâche... Puis se détourna de lui et courut vers la maison de bois.

[Je te laisse le contrôle du Charmina, et de la barrière de vent Smile]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1997

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Hamel le Mar 11 Fév 2014 - 2:09

"Hum ? Des pokémon humains ? Enfin, réellement humains et à moitié pokémon aussi ! Rien à voir avec l'illusion de Galatée ! Ca reste quand même sacrément impressionnant en fait ! Je m'y attendais pas du tout. Faudra qu'on en parle quand tout sera terminé car bon, là, c'est pas vraiment l'heure hein ? Comme tu as put le remarquer, hahaha !"

C'était étrange mais pas forcément déplaisant ! Il appréciait grandement la nouveauté et ça, si c'était pas une nouveauté, il voyait pas ce que ça pouvait être d'autre ! Enfin bon, maintenant, ce qu'il retenait, surtout, c'est qu'il allait devoir se charger de la manipulation d'un épais mur de vent grâce à sa musique. Mizuki était mignonne et charmante mais elle oubliait quand même un petit truc : il était pas aussi doué qu'elle dans le domaine du vent ! Enfin bon, si elle voulait qu'il joue de la musique, il allait jouer de la musique alors ! Sortant son violoncelle, il le mit sur son épaule avant d'observer le mur de vent. Bon ! S'il avait compris le message, le but était de tenir un maximum ce mur pour qu'il puisse alors se rendre utile et ne pas céder face aux attaques de cette créature modifiée ! OUAIS ! BIEN ENTENDU ! SUPER FACILE ! Il était même convaincu qu'il pouvait y arriver les doigts dans le ... euh non. Là, il aurait du mal à jouer de son instrument alors. Ca serait quand même sacrément bête hein ?

Mais voilà, il avait maintenant le pouvoir du son avec lui ! Et grâce à ça, tout un nouveau monde en couleurs s'offrait à lui ! Un petit glapissement se fit entendre alors qu'il souriait, la Zoroa ayant repris une forme humaine et récupérer un instrument. Bien entendu, hors de question et impossibilité technique pour d'elle d'utiliser le son comme une arme, néanmoins, elle était beaucoup plus utile qu'on pouvait le croire puisque grâce à elle , il avait alors un rythme dans la tête. Ce rythme allait lui permettre tout simplement de trouver une résonance et correspondance bien plus facile pour manipuler ce mur de vent qui semblait être des plu dévastateurs.

ET ZUT DE FLÛTE ! Il avait totalement raison ! C'est bien ce qu'il pensait ! Contrôler le mur de vent n'était pas à la portée de n'importe qui ! Et la musique, c'était bien mais ça sifflait dans tous les sens. Il n'allait pas pouvoir se contrôler rapidement à cette allure ... dommage pour lui. Sauf que voilà, il n'oubliait pas une chose. Il n'était pas seul sur le coup. Si cela avait été le cas, rien à faire, il se serait barré en courant, yey ! Mais là, il y avait Mizuki et elle lui faisait confiance. Ah, la confiance des femmes, aussi volage que l'air ! Il savait pertinemment qu'on pouvait très vite la perdre si on ne se montrait pas sous son bon angle. Autant dire que c'était pas l'idée la plus réjouissante qu'il avait. Mais bon, entre cette idée ou alors cette pensée à l'idée de perdre, autant dire que ce n'était pas une excellente chose ! YEY ! Bon, qu'est-ce qu'il devait faire ?

S'il abandonnait maintenant, le gros problème, c'est que ça finirait super mal. Il se voyait pas tenir face au Mega Charmina qui maintenant cherchait à briser le mur de vent. AH BIEN ENTENDU ! Faut qu'il s'en mêle ! Comme s'il avait pas déjà assez de mal avec tout ça hein ? BIEN ENTENDU ! Et lui dans tout ça ? Est-ce que l'on y pensait ? Si c'était que ça, il avait juste à arrêter de jouer de la musique et tout abandonner hein ? Comme ça, c'était réglé et ensuite, ça serait bien plus facile pour lui de recommencer une nouvelle vie de bohème. Ouais, bien entendu, recommencer une nouvelle vie. Déjà qu'il n'a pas finit cette dernière, il était pas motivé à tout ça en fin de compte. Ouais, autant ne plus en avoir rien à faire et ...

Un petit bruit se fit entendre à ses pieds, le forçant à détourner son regard du Mega Charmina en face de lui. La flûte blanche ! Celle dont il n'arrivait pas à jouer un seul bruit actuellement. Quelle idiotie. Il était encore loin, bien loin d'en avoir terminé en fin de compte. Il lui restait une chose primordiale à combler. Sans s'arrêter de jouer de son violoncelle, il passa son pied sous la flûte blanche, donnant un mouvement qui la projeta dans les airs. Faisant un tour sur lui-même, il rangea subitement son violoncelle, réceptionnant la flûte blanche de ses deux mains pour l'emmener à ses lèvres lorsqu'il eut terminé son tour. Fixant le mur de vent qui était prêt à céder, il prit une profonde respiration, commençant à en jouer calmement. Oui, ce n'était qu'une faible musique mais qui, pourtant, avait toute son importance car à cet instant, une mélodie se entendre à ses oreilles. Une voix douce et fluette, comme dotée d'une symphonie dans la moindre de ses syllabes.


"Je peux enfin entendre l'harmonie de ton coeur. Continue à apprécier ce monde en musique, il te le rendra. Nous nous reverrons un jour."

Il s'arrêta dans son jeu musical, ne retenant pas quelques larmes discrètes avant de ranger la flûte blanche. Bonheur ou tristesse ? C'était lui seul qui en savait quelque chose. Il reprit son violoncelle, bien plus concentré maintenant. Le mur tenait bon, ferme et solide et Mizuki n'avait alors pas à s'inquiéter. Il pouvait céder, mais ça serait au dernier moment ... et il faudrait d'abord qu'Hamel cède avant le mur pour que celui-ci se brise !
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Mizuki Ana le Mar 11 Fév 2014 - 19:55

Mizuki eut le plaisir de constater que sa barrière protectrice tenait bon et qu'Hamel parvenait à la maintenir debout. Cela lui évitait de devoir se concentrer uniquement dessus. Elle arriva devant la porte de la maisonnette de bois, dont les murs avaient été usés par le vent et le soleil au fil des années, des décennies, voire des siècles. La corde cependant était neuve, posée récemment sur la poignée. On avait condamné l'entrée de l'annexe suite à la pluie d'étoiles filantes un an plus tôt, après qu'une météorite s'était écrasée dessus. Visiblement, aucun des sages du sanctuaire. n'avait de talent de bricoleur, et ils avaient préféré laisser les choses en état. Si c'était lié avec les évènements actuels... Eh bien, sans doute qu'ils le regretteraient et ne referaient plus une telle erreur à l'avenir.

Les flammes de Pyros combinées aux coups de griffes de Miaouss étaient malgré tout parvenues à bien entamer les liens serrés à l'extrême. Prenant garde à ne pas se brûler, la Nalcienne glissa ses doigts entre les noeuds et, agilement, commença à les démêler, retirant un par un les courts morceaux qui se détachaient du tout. Les poignées se retrouvèrent finalement libérées, Mizuki les attrapa précipitamment et tira violemment pour ouvrir la porte. Elle résista un peu, fermée depuis de longs mois, mais finit par céder dans un bruit d'acier et de bois grinçants. De la poussière se souleva dans la pénombre, que la maîtresse du vent chassa d'un geste. La pierre venue de l'espace était là, plus petite qu'elle ne l'aurait cru tout d'abord, mais imposante malgré tout. Le trou qu'elle avait percé dans le toit laissait entre un rai de lumière du crépuscule. Dehors, la tournade qu'elle avait invoquée soufflait bruyamment, même s'ils étaient dans l’œil et subissait en conséquence bien moins de bruit que les ennemis, mais l'intérieur de l'annexe du sanctuaire était calme et silencieuse.

Mizuki prit une inspiration... Puis entra. Il fallait faire attention à où l'on posait ses pieds, entre la poussière, les insectes et les copeaux de bois. Elle s'approcha lentement de la pierre, sentant les regards de ses Pokémon posés sur elle. De cette météorite... Une étrange puissance semblait en émaner. La puissance du Pokémon Légendaire, Jirachi... Était-ce cette force qui avait rendu les Pokémon fous ? C'était à la fois probable et... étrange. D'abord parce qu'ils n'étaient pas tous touchés. Cela pourrait s'expliquer, comme la réalisation de leur vœu, s'ils avaient souhaité la puissance. Mais dans ce cas, il était étrange que seulement certaines espèces soient victimes du phénomène. Bien sûr, son observation se limitait aux créatures du Sanctuaire, mais elle ne croyait pas que seul Jirachi soit la cause d'un tel chaos. Elle pouvait presque toucher la roche, maintenant... Elle hésita un instant et tendit la main.

Tu te rappelles la dernière fois que tu as touché une pierre avec une aura étrange, Mizuki ?

La voix de Latu résonna dans sa tête, dure et sévère. La Nalcienne éloigna sa main. C'était bien normal que son oiselle réagisse mal à une telle action. La fois précédente... cela lui avait coûté la vie. Mais la situation n'était pas la même, aujourd'hui, même si la jeune fille était bien en peine d'expliquer pourquoi. Elle secoua la tête, confiante. Cette fois, elle contrôlait ses mouvements, et ne ressentait pas une volonté négative, cette fois. Après, ça n'était que son instinct qui parlait, ainsi que sa curiosité. De nouveau elle avança la main et frôla la météorite.

Une violente charge d'énergie l'envahit, lui faisant craindre le pire pour un instant. Mais elle se dissipa aussitôt. Cependant une chose était sûre : c'était bien la source de tout. Autant dire qu'elle pouvait faire quelque chose... en agissant directement dessus. Il fallait sceller cette énergie faramineuse. Elle pouvait tenter ça, avec ses pouvoirs élémentaires ET psychiques. Les deux n'étaient pas forcément assez développés mais ça ferait une mesure temporaire efficace. La jeune femme se concentra sur sa tâche.

Un cocon blanc enferma la pierre venue du ciel. A une aussi petite échelle, l'apprentie Lieuse était capable d'entraver les forces des esprits ennemis. Et les forces élémentales n'avaient plus de secrets pour elle. N'étant pas sûre de l'essence de la force de cette chose, elle préférait agir sur tout ce qu'elle était en mesure d'atteindre. Mais quelque chose en elle lui disait que ça avait été efficace - quelque chose de plus qu'un fol espoir. Elle sortit précipitamment de la masure. La protection ne tiendrait pas longtemps, mais assez pour fuir et faire évacuer les moines. Au moins quelques heures. D'ici là... Elle aurait trouvé une solution. Ou des renforts. A l'extérieur, elle constata une fois de plus que son camarade Tenkeien était digne de sa confiance. Le mur de vent tenait bon.

Elle le dissipa néanmoins. Les vents tombèrent, dévoilant une horde de Méditikka parfaitement immobile, et un Charmina... la créature était revenue à son état normal. Enfin, presque. Tous les ennemis semblaient vidés de leur énergie, absents. C'était leur chance. Elle fit un signe à son camarade, lui faisant clairement comprendre qu'il fallait trouver une issue et s'enfuir. Ils ne pouvaient plus retourner de l'autre côté, mais il pouvait exister une autre voie. En tout cas, il ne fallait pas s'attarder ici...

[Fini pour moi ! Je te laisse conclure comme tu le souhaites Smile]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1997

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Hamel le Ven 14 Fév 2014 - 22:08

Tout était enfin terminé ? Il poussa un profond soupir de soulagement lorsqu'il sentit que c'était le cas mais que surtout, il pouvait arrêter de gérer ce mur de vent. Les pokémon étaient devenus fous, oui, mais maintenant, ils semblaient très dociles et calmes. Ils semblaient aussi un peu paumés mais ça, c'était logique. Ils n'étaient visiblement pas très conscients de ce qu'ils avaient fait. C'était assez triste en soi ... mais bon, ce n'était pas du tout son problème à lui ! Bon, par contre, ça n'expliquait pas vraiment tout ce venait de se passer non plus hein ? Et pourtant, il en voulait des explications ! Le problème, c'est qu'il était franchement pas convaincu qu'on allait lui en donner. Oh que non mon gars ! Finalement, Mizuki sortit de sa cachette alors que l'adolescent aux cheveux blonds avait un sourire aux lèvres. Bon, visiblement, elle était pas en super tip top forme et qu'est-ce qu'il allait devoir faire ? Lui prêter secours ? L'aider ? La porter ? Trouver une solution pour quitter cet endroit ? AH OUAIS ! QUAND MÊME ! Elle pensait qu'il en était capable. Toute façon; tant qu'ils étaient vivants, c'est qu'il y avait de l'espoir. Peut-être qu'en serrant les poings très forts, ils allaient finir par trouver une solution ? HEY POURQUOI PAS ? On ne pouvait pas savoir avant d'essayer ! Il ferma les yeux, commençant à se concentrer du mieux qu'il le pouvait avant de pousser un petit râle, se tournant vers Mizuki en rouvrant les yeux :

"Ah ben désolé, il semblerait que ça ne fonctionne pas. Même en me concentrant comme un beau diable, rien à faire malheureusement ! C'est le vide complet et absolu ! Comme quoi, même en faisant des efforts, si ça veut pas, ben ça veut pas ! Dommage, dommage. Bon, sinon, tu peux grimper sur mon dos, on court, on court, on court puis on saute dans le vide et on espère alors qu'il y a quelque chose au-dessous car sinon, je promets pas que ça se passera bien hein ? Ca serait bête !"

Il disait cela toujours avec une petite pointe d'insolence et d'amusement. BON ! Euh, en version bien plus sérieuse, il n'avait aucune idée de ce qu'il devait faire pour réussir ce qu'il avait en tête. Et ouais, c'était bien moche ! Pas de sa faute enfin si, à moitié. Il était juste pas aussi doué que Mizuki mais bon, c'est la vie, comme dans la chanson ! YEY ! Pourquoi pas une chanson ? Hmmm, vu comment les pokémon étaient en pleine forme, fallait compter dessus et boire de l'eau fraîche ! Ouvrant son sac, il sortit une gourde, l'ouvrant pour s'y abreuver avant de tendre l'objet en direction de Mizuki. HEY ! Qu'elle boit ! Pendant ce temps, il regardait le pont. Bon, gros souci, il était plus vraiment opérable ! Zut de flute ! Bon ? Et la solution ? BEN VOILA ! Il en avait une mais pas sûr que ça passe des miracles ! Même pas en fait ! Son Maracachi n'était pas vraiment doué pour ça. Bon ben, autre chose à faire alors ? Pas cinquante solutions ! Gardant son instrument de musique en main, rangeant sa flûte, il avait maintenant son violon. La solution était simple, très simple : faire appeler de l'aide par la musique.

Après cinq bonnes minutes de concerto, quelques moins furent visibles de l'autre côté du pont. Comme tout était réglé, les illusions et autres, c'était maintenant terminé. Il leva la main pour se faire remarquer, les moins invoquant quelques pokémon, utilisant aussi leurs dernières forces pour récupérer les parties du pont et tenter de les joindre ensemble une nouvelle fois. Ce n'était qu'un pont de fortune mais au moins, il semblait tenir le coup. Hamel prit la main de Mizuki pour l'inviter à le suivre tandis que de l'autre, il serrait sa Zorua contre lui. Il sifflota un petit air victorieux, ignorant les pokémon exténués et qui étaient trop "comateux" pour réagir. Finalement, ils retrouvèrent les moines, Hamel déclarant qu'il aurait bien besoin de repos mais que surtout Mizuki avait fait tout le boulot. Ce qui s'était passé à l'intérieur, il n'en savait strictement rien et dans le fond, il ne voulait pas savoir si on décidait de ne pas lui expliquer ! HEY ! C'était pas le moment de lui gonfler le crâne. Il avait déjà sacrément mal à ce dernier. L'habitude de réfléchir n'était pas à la portée du premier venu non plus hein ? Fallait pas trop pousser !
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo] Le silence des Abra [Hamel/libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum