[ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Bahia Nur le Sam 22 Fév 2014 - 13:24

* LÂCHE-LA! *

Bahia serra les dents, tentant de faire abstraction de la douleur qui venait de son bras. La légende disait que les toxines dans les flammes des Démolosses créaient une douleur qui ne s’en allait jamais. Alors qu’il avait ses dents bien enfoncées dans sa chair, la jeune femme sentit son souffle caresser son bras, rendant la morsure encore plus insupportable. Ce n’était pas la même sensation qu’une brûlure normale, elle le ressentait dans tout son bras. Bahia avait beau tenter de se contenir, elle n’eut pu s’empêcher de lâcher un cri de douleur, tentant de frapper avec son pied les pattes du démon. Son Ténéfix, perdant toute patience, lui enfonça un deuxième Mitra-Poing dans les côtes. Ce fut assez pour qu’il relâche un peu sa mâchoire. Rubis allait lancer un deuxième coup, mais une bourrasque l’interrompit. Tous trois se retrouvèrent repousser par le vent, qui les souleva littéralement de sol. La demoiselle avait traversé la tranchée avec Rubis, manquant néanmoins de tomber à moitié dans l’eau. Elle se mit à ramper et s’éloigna du trou, les cheveux entremêlés dans le visage. Topaze les rejoignit rapidement, après s’être débarrassé d’un gêneur. Bahia se tourna sur le dos et serra son bras contre elle, respirant rapidement. Elle voyait le Démolosse au loin qui semblait un peu sonné pour l’instant. Heureusement elle ne s’était pas pris une maison, sinon elle l’aurait bien fait savoir à Kiel après que toute cette merde soit finie. Si elle finissait un jour. Rubis surveillait bien le chien de malheur, se mettant toujours entre lui et sa dresseuse. Il savait bien que c’était probablement à cause de la Goupix que le Démolosse se concentrait tellement sur elle, il valait mieux pour tout le monde que le Ténéfix l’assomme ou le blesse suffisamment pour qu’il ne bouge plus… sinon il n’arrêterait pas. Voyant que celui-ci avait fini d’encaisser le coup de la bourrasque, le Pokémon Ténèbres prit les devants et s’élança vers lui, une boule noire se formant entre ses griffes. À mi-chemin il lui envoya deux Ball’Ombre, l’une à la suite de l’autre. La première ne toucha pas, mais la deuxième se cogna à son épaule. Il allait le percuter à l’aide d’une Griffe Ombre lorsque quelque chose se mit à changer…

Les Pokémons touchés par l’étrange folie se remirent à briller et reprirent en quelques instants leurs formes initiales. Partout dans la ville les bruits de combats et de cris se calmèrent. Rubis s’arrêta, fixant le Démolosse redevenu normal. Le Ténéfix avait clairement envie de lui en mettre une, mais à présent, ce ne serait que de la mauvaise foi. Il était clairement fou et incapable de se contrôler, lui en vouloir alors qu’il semblait de nouveau calme était stupide, même s’il avait voulu blesser à mort son amie. Fixant le chien un instant, le Ténéfix se retourna et alla vers Bahia, qui s’était assise. La jeune femme avait toujours très mal au bras, mais il ne saignait plus beaucoup. La pluie s’était calmée et les nuages se dispersaient, laissant le soleil réchauffer l’atmosphère. La jeune femme ne savait pas trop quoi penser, incapable détacher son regard du Démolosse. Ce fut Topaze qui la réveilla, celle-ci lui poussant dans le dos avec sa tête. La dresseuse se leva doucement, restant un instant stoïque sur ses pieds. Son Ténéfix alla récupérer son arme, qui trainait un peu plus loin. Elle le prit de sa main gauche et le plaça dans son dos, poussant un soupir.

Bahia voulait absolument voir si ses Pokémons étaient corrects, mais elle n’osait pas bouger. Et si le Démolosse la suivait ? Et puis, la Goupix était toujours là-bas, dans un état critique. S’il redevenait fou, il la tuerait sans problème. Hors de question qu’elle le laisse s’approcher de cette maison, fou ou pas. La guerrière se pencha et murmura à l’oreille de sa Pikachu, lui demandant de se rendre là-bas. Celle-ci hocha la tête et s’élança à toute vitesse, disparaissant rapidement de sa vue. Bahia voulait savoir si tout le monde allait bien et voulait qu’elle vérifie l’état du petit renard. Elle se tourna ensuite vers Rubis, qui avait pris son bras entre ses griffes, observant la morsure. Celle-ci au final était moins profonde que ce qu’il avait cru, mais quelque chose d’étrange s’en dégageait. Il posa sa main dessus en ignorant la complainte de son amie, qui souffrait d’un mal qu’elle avait du mal à comprendre. Au final cette histoire de toxine était vraie, Bahia avait vu de nombreux cas réels de morsure de Démolosse. Cela pouvait faire pendant des semaines, des mois, des années… dire que c’était à vie était exagérer, mais la jeune femme ne savait pas trop à quoi s’attendre. Et puis, il s’était transformé en je ne sais quoi d’encore plus puissant, si les toxines étaient plus fortes sous cette forme, elle risquait d’avoir mal au bras un bon moment. Préférant oublier cette optique, elle laissa son ami étendre de la pommade cicatrisante sur sa blessure, l’enroulant ensuite dans un bout de tissus qu’il avait trouvé à terre.

* On ira voir un guérisseur en revenant. *

Bahia hocha simplement la tête. Elle fixait toujours le Démolosse, se demandant ce qu’il allait faire. Pour l’instant il paraissait épuisé et ne bougeait pas du tout. Elle se souvint alors aussi de Kiel et tourna la tête pour voir s’il était toujours là. Même s’il était un peu casse-pied elle aimait bien l’avoir dans les parages.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Kiel Wind le Dim 23 Fév 2014 - 23:54

Bon, bon, bon ! Ce petit coup de vent semblait avoir eu l’effet escompté ! Aucun Pokémon bizarre à plusieurs mètres à la ronde ! D’ailleurs, le Leviator et Ren semblaient également avoir été soufflés… à moins qu’ils ne soient partis d’eux-mêmes ? Oh, peu importait. Toujours aussi peu inquiet, Kiel s’étira longuement tout en lâchant un profond bâillement. Il en oublia même qu’il avait la petite Orali dans les bras… pouf, par terre l’Aquali miniature. Mais bon, les Aquali, c’est comme les Miaouss, ça retombe toujours sur ses pattes. Surtout celle-là ! Et puis, maintenant qu’elle était à terre et qu’il n’y avait plus de danger, elle pouvait librement s’élancer en direction de l’énorme bassin en forme de donut creusé par le Leviator auparavant. Maintenant que Bahia avait fini de "faire griller la viande", le bassin était de nouveau utilisable, la gamine plongea donc sans la moindre hésitation, disparaissant aux yeux de tous et oubliant par la même occasion ses peurs de l’instant d’avant : la magie de l’enfance… temps de focalisation sur un seul évènement ? Inférieur à cinq secondes.

De son côté, Kiel s’étonna du calme apaisant qui venait de prendre place en ville. Pourtant, l’instant d’avant, les hurlements et autres cris de terreurs dominaient la ville… où étaient passés les Pokémon démoniaques ?

« Si quelqu’un est pas mort, qu’il lève la main ! », Hurla Kiel en levant les deux mains, visiblement de bonne humeur.

La réponse à sa question muette fut donnée face à lui, tandis que Bahia tournait la tête dans sa direction – Ah oui, Bahia ! Elle était toujours en vie apparemment, sans doute sa bourrasque n’avait-elle pas soufflé aussi fort que prévu. Puis y’avait le sale cabot aussi avec elle. –. Face à lui donc, se trouvaient Bahia et cet animal étrangement semblable au canidé taré qui s’en était pris à Bahia… mais en moins impressionnant. Evidemment, Kiel ne songea pas un seul instant que cet animal ressemblait aussi étrangement à son pauvre petit Malosse disparu…

Tout en se frottant les mains comme si tout était terminé, Kiel s’avança en direction de Bahia. Il traversa la rivière creusée par la créature aquatique d’un bond, s’aidant du vent pour porter son corps jusqu’à l’autre rive.

Suite à sa désévolution, le Démolosse subissait un violent contrecoup de fatigue. La pauvre créature tenait à peine sur ses pattes et respirait à vive-allure, comme toute juste sortie d’un terrible cauchemar. Son regard respirait la crainte et l’incompréhension… ainsi qu’une certaine forme de honte tandis qu’il fixait le bras meurtri de l’humaine face à lui. Il n’avait été qu’à moitié conscient de ses agissements durant sa folie… mais cela fut suffisant pour qu’il comprenne que tout ceci était entièrement sa faute.
Par ailleurs, en voyant Kiel se rapprocher, l’animal lâcha un couinement plaintif étonnant. Pas lui… tout mais pas lui ! Il lui avait causé suffisamment de problèmes… avait-il en plus attenté à la vie de l’humain auquel il tenait tant ? Celui pour qui il avait été jusqu’à abandonner sa propre existence, afin de le laisser vivre sa vie ? Fort heureusement, il y avait au moins un point positif dans tout cela : Kiel ne connaissait son Pokémon que sous l’apparence d’un Malosse… et sans doute le croyait-il mort de toute façon. Il ne le reconnaissait pas… c’était tout ce qui importait.

Bon, reprenons ! Tout était calme, et Bahia était blessée ! En tant que noble galant, il aurait été logique que Kiel décide de venir en aide à la jeune femme… mais bon, malheureusement, galant, il ne l’était pas. C’est donc d’un air détendu que Kiel aborda Bahia :

« Hey, à priori y’a plus rien à faire ici ! J’vais enfin pouvoir reprendre la route ! Content de t’avoir revu et… »

Et tandis qu’il tournait les talons, Kiel eut la mauvaise surprise d’entendre le cri aigu d’Orali lui parvenir aux oreilles.
Un Tortank, qui avait décidé de venir se reposer au fond du bassin creusé par le Leviator suite aux affrontements forcés qu’il venait de livrer, avait mystérieusement repris sa forme démoniaque, effrayant par la même occasion la pauvre Orali. Heureusement, l’Aquali miniature était protégée par son invisibilité, la créature folle ne put donc pas la prendre en chasse immédiatement… mais ça, encore aurait-il fallu qu’Orali le comprenne ! Car sitôt qu’elle découvrit la chose au fond de l’eau, la petite créature fit la grave erreur de bondir hors de l’eau pour accourir en direction de Kiel, redevenant visible aux yeux de tous.
Réagissant au quart de tour, Kiel tourna la tête, une main tendue prête à déchainer les éléments sur la moindre créature qui oserait s’en prendre à Orali… d’ailleurs, il ne se gêna pas pour le faire comprendre, tandis que le Tortank à trois canons bondissait hors de l’eau non loin d’Orali :

« Hey, toi ! Je te déconseille de faire ne serait-ce qu’envisager de toucher à Orali, sinon… »

Sinon… on allait le voir immédiatement, à priori, puisque l’énorme canon sur le crane du Tortank venait de s’abaisser dans leur direction pour balancer un jet d’eau d’une puissance phénoménale. Kiel, habituellement si sûr de lui, affichait un air abasourdi en découvrant la puissance du jet d’eau. Sans grande conviction, il tenta tout de même de le contrer, balançant une de ses fameuses bourrasques pour repousser l’attaque aquatique… mais cela n’eut pas plus d’utilité qu’un coton-tige pour nettoyer les fesses d’un Rhinoféros…

Propulsé par le jet d’eau comme un vulgaire moucheron, Kiel alla s’écraser contre l’un des nombreux murs en ruine de la cité, ajoutant d’ailleurs une bâtisse au nombre des bâtiments hors d’état d’accueillir des gens à l’avenir. Sonné et le corps endolori, il se redressa néanmoins rapidement, bien trop inquiet pour quelqu’un d’autre pour se préoccuper de sa propre sécurité…

« ORALI ! », Hurla-t-il, certain d’avoir vu le jet d’eau percuter sa petite protégée avant de l’atteindre.

Et effectivement, la gamine avait été atteinte de plein fouet par l’hydrocanon… et l’était toujours. Mais à priori, le Tortank fou avait un peu de mal à comprendre que son jet d’eau continu glissait sur le corps de l’Aquali sans lui infliger le moindre dommage. Par contre, complètement paniquée, la petite s’était figée au cœur de l’attaque, perdue entre l’envie de pleurer et celle de rire – puisqu’après-tout, cette attaque était aussi agréable qu’effrayante ! –

Mais le pire était à venir… subitement, le jet d’eau provoqué par le Tortank diminua d’intensité, tandis que haut dans le ciel, le soleil s’éveillait pour réchauffer chaque habitant d’Omatsu d’une chaleur étouffante. Quelqu’un avait appelé à lui l’astre solaire… et à présent, chaque créature capable d’user de flammes allait pouvoir s’en donner à cœur joie. Notamment celle qui se trouvait aux côtés de Bahia…

Alors que l’attention de tout le monde était focalisée sur le Tortank, le Démolosse avait repris sa forme démoniaque à son tour. Sauf qu’à présent que le soleil resplendissait haut dans le ciel… le corps du canidé semblait s’enflammer de l’intérieur. Ses pupilles n’étaient que deux braises au milieu de son visage sombre, tandis que les os solides qui formaient son corps prenaient une teinte rougeâtre caractéristique d’une chaleur excessive. Lentement, la bête entrouvrit la gueule… et déchaina son puissant flot de flammes en direction de Bahia. L’affrontement reprenait… beaucoup plus brulant qu’auparavant.

Spoiler:
Hésites pas si y'a quoi que ce soit qui te gêne Razz

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Bahia Nur le Lun 24 Fév 2014 - 1:10

-HJ- Nop /o/ Ca va. Fait moi signe aussi de ton côté si tu préfères que je change un truc -HJ-

Qu’est-ce qu’il avait à crier comme ça ? La demoiselle roula des yeux et leva néanmoins sa main, son Ténéfix faisant de même. Oui, ils étaient vivants. Son bras lui faisait un mal de chien, mais elle respirait et pour l’instant c’était ce qu’il y avait de plus important. Ne quittant pas des yeux le Démolosse, celle-ci ressentit un pincement au cœur. Elle voyait dans son regard qu’il n’avait pas été maitre de soi-même. La dresseuse leva la main et le salua, se demandant s’il allait mieux à présent. Il avait l’air fatigué, mais il était vivant aussi. Poussant un profond soupir, la jeune femme avait envie de s’asseoir et de ne plus bouger. Mais son Pokémon ne l’entendait pas de cette oreille, lui poussant dans les jambes pour qu’elle avance. Le Ténéfix voulait rejoindre les autres à la maison, ils étaient temps pour eux de repartir. Et visiblement, Kiel voulait mettre les voiles aussi. La guerrière allait lui répondre, mais un cri la stoppa alors qu’elle avait la bouche légèrement entrouverte. Les yeux grands ouverts, Bahia vit au loin le cauchemar qu’elle croyait terminé reprendre vie. Ce Tortank était… transformé. La jeune femme ne put s’empêcher de pousser un cri à son tour en voyant celui-ci viser Kiel et son Pokémon. Elle aurait aimé faire quelque chose, mais le Pokémon était puissant et rapide. Rubis s’élança en premier, mais dû s’arrêter, observant lui aussi impuissant le jet frapper avec force les deux autres. Bahia tourna la tête et vit Kiel au loin, qui s’était pris un bâtiment. Bon, on pouvait dire qu’ils étaient quittes maintenant. Le spectre s’approcha rapidement de l’Aquali, qui ne semblait pas souffrir de l’attaque eau. Voyant que le jet diminuait, Rubis poussa celle-ci dans la direction de Kiel, se faisant mouiller au passage. Il l’aurait bien pris dans ses bras, mais il était trop petit pour ça. L’attaque eau du Tortank n’était plus très puissante et cela s’expliquait à l’étrange chaleur qui s’abattait à présent sur eux. Il aida l’Aquali à se rendre au garçon et il se souvint alors de…

-‘ RUBIIIS ! ‘

Le hurlement de sa dresseuse lui fit l’effet d’une bombe. Il se retourna et vit alors le Démolosse, qui avait repris sa forme démoniaque. L’effet de la canicule semblait le rendre plus puissant encore… La colère qui monta en lui était tout aussi puissante. Il se jeta sur le canidé alors que celui-ci envoyait un énorme jet de flamme vers son amie. Celle-ci serra son bras brûlant contre elle et leva la main. Les flammes se séparèrent en deux, passant de chaque côté. Elle ne savait pas combien de temps elle serait capable de tenir le feu en retraite, fatiguée par le précédent combat. Son Ténéfix envoya un Mitra-Poing et frappa les côtes du Démolosse. Cela le déconcentra et il bougea la tête, déviant son jet. La jeune femme en profita pour reculer et s’enfuir, courant dans la ruelle à côté. Que faire ? Rubis envoya Onde Folie, rendant confus le Pokémon démoniaque. Il s’élança à son tour, cherchant à rejoindre sa dresseuse. Les cris avaient repris de plus belle alors que les Pokémons aux alentours redevenaient fous. Bahia avait du mal à le croire, la peur au ventre. Que ce passait-il, à la fin ?! Son Ténéfix s’approchait d’elle, mais s’arrêta au milieu du chemin. Il avait oublié Kiel et Orali. Il se retourna et leur fit signe. Bahia pencha la tête et cria vers le jeune homme.

-‘ Bougez-vous ! ‘

Le Tortank était sorti de l’eau et se tenait non loin d’eux. Il envoyait un jet vers le Démolosse, se fichant visiblement du fait qu’ils étaient dans la même équipe. Il voulait tuer ce qui respirait, point. Le canidé recula donc encore contre son mur, confus et mouillé. Ce n’était clairement pas assez pour le mettre K.O vu la chaleur, mais au moins ils s’occupaient entre eux. Enfin presque. Il se retourna ensuite vers Kiel à nouveau, prêt à lui renvoyer un coup d’eau. Au moment où il lança son jet, ils furent aveuglés par un éclair blanc, qui frappa le Pokémon eau. Il arrêta son attaque et tomba sur les pattes avant, poussant un hurlement de fureur. Bahia se tenait dans la ruelle, le bras non blessé crépitant encore. C’était leurs chances à présent de partir. La jeune femme ne savait pas s’il allait suivre, elle l’espérait d’un sens parce que cela montait leurs chances de survie. La jeune femme lui fit signe à nouveau, montrant qu’elle partait dans cette direction. Puis elle se retourna et commença à courir, son Ténéfix à ses côtés. Elle voulait retourner à la maison, même si cela voulait dire que le Démolosse les suivrait jusqu’à la Goupix. Elle n’allait pas entrer, juste demander ses Pokémons et protéger la maison avec les autres. Avec un peu de chance, il ne la verrait pas. Avec un peu de chance.

-‘ Topaze ? ‘

Sa Pikachu était revenue, courant à toute vitesse. Celle-ci semblait avoir été attaquée sur le chemin du retour, saignait un peu dans le dos. Bahia aurait aimé vérifier si tout allait bien, mais son Pokémon lui fit bien comprendre qu’elle ne le voulait pas. Une vraie teigne. Tout ce qu’elle voulait, c’était continuer de se battre. Tant mieux, il y en avait au moins une qui profitait de cet après-midi de fou.

-‘ Merde meeeeerde…. ‘

Le Lucario. Il était revenu. Bahia voyait la maison de loin, mais il lui bouchait le chemin. Reprenant sa faux, la jeune femme sentit le découragement la prendre quand elle vit qu’un Braségali approchait lui aussi, le regard plein de fureur. Sachant que le Démolosse allait probablement les rejoindre aussi, ça allait être la fête.

* J’arrive Bahia ! *

La voix de Chryso. La jeune femme serra son bras contre elle et leva son arme de l’autre, se mettant en position. Son Roigada allait bientôt être là pour les épauler, il pourrait s’occuper un peu du Braségali.

-‘ Rubis, Mitra-Poing sur le Lucario. Topaze, Hâte et Tonnerre sur le Brasé ! ‘

Et elle ? Bahia serra les dents, faisant tourner sa faux d’une main, l’électrifiant par la même occasion. Elle allait attaquer le Lucario, mais un Mysdibule avait déboulé à son tour. Tant pis, elle allait l’attaquer lui. En espérant ne pas se faire sauter dans le dos… Et où était Kiel ?




_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Kiel Wind le Mar 25 Fév 2014 - 3:14

Spoiler:
Juste au cas où, je précise que mon Aquali fait à peine la taille d’un Evoli Razz Ca reste gros pour un Tenefix donc pas de soucis, mais je sais pas si tu l’imaginais comme ça ^^


Alors qu’il s’apprêtait à balancer tout ce qu’il avait en stock sur le Tortank devenu fou, Kiel eut la bonne surprise de voir le Tenefix de Bahia agir avant lui pour secourir la pauvre Orali terrorisée. Et sitôt qu’elle fut hors de la trajectoire du jet d’eau, l’Aquali miniature s’élança en pleurant toutes les larmes de son corps jusqu’à pouvoir retrouver les bras de son cher dresseur.
Malheureusement, le Démolosse lui aussi était redevenu fou… c’était un véritable cauchemar qui recommençait sous le regard blasé de Kiel, tandis que l’adolescent époussetait ses vêtements.

« Orali, j’vais avoir besoin que tu sois sage. », Murmura Kiel en déposant l’Aquali sur son épaule.

Sage, ou tétanisé… les deux convenaient : tant qu’elle se contentait de pleurer en s’enroulant autour du cou de l’humain à l’aide de sa queue de sirène et qu’elle lui permettait d’avoir ses deux mains libres, Kiel pourrait s’en satisfaire. Agitant ses bras de longs mouvements amples, Kiel prépara son plan tandis que Bahia prenait les risques en occupant les deux psychopathes. Durant un instant, Kiel hésita même à laisser une fois encore Bahia devenir un dommage collatéral… toutefois, l’humaine eut la chance de pouvoir s’éloigner en faisant en sorte que les deux Pokémon fous se battent entre eux. Bon, tant mieux, voilà qui lui éviterait une engueulade de plus… voire des remords. Oh, quoi que, des remords, étant donnée la situation, peut-être n’en aurait-il pas eu… BREF, là n’était pas la question, puisque Bahia s’enfuyait à toute vitesse en lui faisant signe de la suivre.

S’imaginant que l’humaine avait un plan, Kiel décida effectivement de la suivre… et donc de déchainer immédiatement son attaque. D’un coup de vent, l’humain s’envola dans les cieux, tandis qu’au sol… un gigantesque ouragan tourbillonnait autour des deux créatures en plein affrontement. L’air formait un étrange cercle autour d’eux, soulevant la totalité des débris environnant en un cyclone inquiétant dont l’œil formait une arène pour les deux titans qu’il abritait. Toutefois, leur espace de combat se restreint bien rapidement, jusqu’à ce que les deux créatures ne subissent finalement l’assaut brutal de briques et autres pierres taillées qui les ensevelirent à la façon d’un milliards de grains de sable amassés d’une seule charge.  

Une fois que les deux monstres furent enterrés vivants, Kiel retomba au sol, amortit sa chute d’un coussin d’air et reprit sa course en direction d’on ne sait où, à la suite de Bahia.

Lorsqu’il arriva sur place, une remarque lui vint instantanément en tête :

« Bahia ? Dis-moi, à tout hasard… c’était pas la maison face à nous, ton plan ? Non pasque c’est une mauvaise idée. Genre une très mauvaise idée… pas question que j’aille là-dedans. »

En effet, non seulement Bahia avait eu la mauvaise surprise de croiser un Brasegali et un Mysdibule tarés sur la route, mais elle avait également retrouvé ce cher Lucario psychopathe. Et cerise sur le gâteau, tout un tas de petits Pokémons à moitié fous mais néanmoins encore sous leur forme originelle se trouvaient également ici. On avait presque l’impression que tout le monde souhaitait se rassembler ici ! Oui, bon… en fait, ça n’avait rien d’une impression, et c’était plus qu’évident en voyant les Salamèche et autres peluches miniatures transformées en poupée d’histoires d’horreur qui frappaient la porte déjà bien abimée de toutes leurs forces pour essayer de la faire céder. A l’intérieur, les Chartors et autres Pokémon capables de se battre sentaient leur dernière minute approcher tandis qu’il maintenait la porte de toutes leurs forces, repoussant l’inévitable en espérant un miracle…

Et ce miracle… bah ce n’était pas Kiel. Non, loin de là ! L’humain n’avait absolument pas envie de déranger cette dizaine de Pokémon fous au risque de les voir changer de proie… à les observer, on croyait voir un troupeau d’enfants ayant oublié leurs jouets à l’intérieur et qui faisaient le maximum pour les récupérer ! Et puis de toute façon, ils avaient suffisamment à faire avec toutes les créatures évoluées qui leur sautaient dessus.

Tout en repoussant le Mysdibule de quelques mètres d’un coup de vent pour permettre à Bahia de souffler un instant, Kiel reprit la parole :

« S’il te plait, dis-moi que tu voulais simplement te planquer là-bas, et que tu comptes changer de planque… et surtout, que t’as pas eu la super mauvaise idée de laisser un Pokémon s’y enfermer… »

C’était tellement évident que même lui, il l’avait compris… mais bon, il restait une chance infime que ce ne soit pas le cas ! Et si ce n’était pas le cas, avec un peu de chance, il pourrait réitérer son plan d’ensevelir la totalité des Pokémon fous sous des décombres en faisant s’écrouler la maison sur eux sitôt qu’ils auraient brisé la porte… Après-tout, jusqu’ici, ça semblait avoir plutôt bien fonctionné… n’est-ce pas ?... comment ça, "Non" ?

Alors que lui et Bahia regardaient droit devant eux, Kiel sentit un souffle brulant carboniser quelques poils de son bras droit. Après un bref frisson, le jeune homme se retourna d’un bond pour constater qu’effectivement, le canidé enflammé était encore en pleine forme et suffisamment proche de lui pour sentir jusqu’à sa respiration. Par ailleurs, il était seul, laissant deviner qu’il s’était servi de l’autre gros plein de soupe pour encaisser les coups à sa place… à croire qu’il avait vu le coup de la tornade venir !
Lentement et sans un mot, Kiel recula, pas après pas, attendant le premier geste du Démolosse pour réagir. Mais de son côté, l’animal également semblait attendre que l’humain prenne l’initiative, comme s’il avait su lire la stratégie de l’humain dans son regard. De plus, bien que l’onde folie l’ait désorientée, la présence de Bahia l’incitait toujours à changer de cible dès que possible… mais pour l’instant, son regard restait parfaitement fixe, détaillant le visage de Kiel, et par la même occasion… celui de la jeune Orali, grimpée sur le crâne de son dresseur.

Elle l’avait de nouveau face à elle… ce démon vivant… celui qui l’avait terrifiée autrefois… et qui de nouveau en voulait à sa vie. Les larmes aux yeux, Orali couinait sans oser hausser le ton, de crainte de s’attirer les foudres – ou plutôt les flammes – du canidé. Toutefois, malgré sa peur, elle ne pouvait plus fuir… la seule personne capable de la protéger était à ses côtés… et si Kiel n’y arrivait pas, alors, elle serait condamnée. Il ne lui restait plus aucune autre option. C’est donc instinctivement qu’elle réagit de la même façon que n’importe quelle autre enfant : elle se cacha… mais juste les yeux… et avec sa queue.

Tandis que la queue de sirène d’Orali s’enroulait autour de son corps jusqu’à placer les deux extrémités en forme de queue de poisson devant ses pupilles, le Démolosse observa un bien étrange phénomène : la queue d’Orali vira au rose un court instant, illuminant la vue du chien ténébreux d’une lueur d’amour aussi incongrue que vigoureuse. Perturbé à la fois par l’onde folie de Rubis, par la folie de Mewtwo, et par ses propres remords enfouis liés aux personnes qu’il combattait, le Démolosse fut particulièrement sensible à cette attraction provoquée par la jeune Aquali. Si bien que le résultat fut tout aussi incongru.

D’un coup d’un seul, la bête poussa sur ses pattes pour percuter Kiel de son buste brulant. Plié en deux sous l’effet du choc, le Nalcien sentit Orali glisser de son crâne pour retrouver pied à terre une nouvelle fois. Immédiatement, il leva une main au ciel pour créer un appel d’air et renvoyer l’Aquali dans les airs… mais déjà, le Démolosse plaçait une de ses pattes sur l’Aquali pour l’empêcher de s’enfuir. Kiel répliqua en provoquant un souffle puissant droit devant lui… mais une fois encore, le canidé le prit de cours en s’aplatissant au sol, évitant la totalité de l’attaque tandis qu’il contre-attaquait d’un cracha de flammes ardentes. Une troisième fois, Kiel réagit, déportant les flammes sur le côté d’une simple bourrasque avant de… se faire de nouveau interrompre par la queue du canidée qui s’enroula autour d’une de ses jambes pour le tirer sur le côté et le faire chuter à terre.

Jugeant qu’il devenait sérieusement dangereux d’affronter son adversaire d’aussi près, Kiel appela à lui une brève rafale pour reculer simplement de quelques mètres… et là encore, le Démolosse profita de son geste pour l’obliger à agir selon ses désirs : tandis qu’il déchainait une onde de choc ténébreuse en direction de Kiel, ce dernier se retrouva contraint et forcé de poursuivre son geste et d’amplifier la rafale pour s’éloigner bien plus loin que prévu du Démolosse, ruinant définitivement ses chances de secourir Orali. Grimaçant, Kiel pesta tandis qu’il se redressait, désormais plus proche des autres Mega que du Démolosse :

« Bon sang… j’ai jamais vu ça. C’est devenu un Pokémon psychique ou quoi ? On dirait qu’il me connait déjà par cœur ! Il voit tout venir ! »

Et pour cause… derrière son apparence maléfique, il s’agissait toujours de ce brave petit Malosse qui avait vécu si longtemps aux côtés de Kiel… et qui connaissait parfaitement le fonctionnement de son dresseur, d’autant plus lorsqu’il s’agissait de protéger un de ses proches. Mais le plus étonnant ne fut pas sa supériorité évidente sur Kiel… mais tout simplement sa réaction suite à la capture d’Orali :

Le Démolosse avait placé la petite Aquali terrifiée juste derrière ses deux pattes-avant, de la même façon qu’une louve protégeant ses loupiots face à d’autre prédateur. Son regard fou fixait tour à tour Bahia, Kiel et l’ensemble des créatures qui peuplaient la ruelle face à lui, comme pour déterminer une première cible à éliminer. Pourtant, il n’attaquait pas… au contraire, l’animal démoniaque s’accroupit légèrement, rapprochant son corps au maximum de la petite Orali afin de ne laisser percevoir qu’une infime part du corps du bébé Pokémon aux yeux de ses adversaires. Au final, d’une façon plutôt étrange, le terrible Démolosse venait de se transformer en mère parfaite prête à raser la ville pour protéger sa progéniture… néanmoins, un point noir restait à noter au milieu de ce tableau, ruinant l’effet de bonne surprise qu’aurait pu avoir cette nouvelle : la jeune Aquali ne semblait pas du tout apprécier la proximité excessive d’un Pokémon dont le corps semblait littéralement être en train de fondre… il risquait même de devenir plutôt urgent de séparer les deux créatures si Kiel ne voulait pas retrouver un nuage de vapeur à la place de sa petite protégée…

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Bahia Nur le Mar 25 Fév 2014 - 14:18

Non. La porte. Que ce passait-il dans cette maison ? Bahia sentit un soulagement de courte durée en voyant son adversaire voler plus loin. Elle ne prit pas le temps de le remercier, ignorant ce qu’il disait. Croyait-il qu’elle avait eu le temps de réfléchir à une solution ? Cela aurait fort idiot, parce qu’il n’y en avait aucune. En dehors ou en dedans, ça ne changeait plus rien. Ils n’étaient pas à l’abri, point. Laisser ses deux Pokémons en combat, la demoiselle décida d’agir là où Kiel avait préféré s’abstenir : elle attaqua la horde de petits Pokémons fous. Elle n’avait aucune idée pourquoi ils s’attaquaient à cette maison en particulier. Il y avait des Pokémons et des gens dedans, mais il était évident que les autres maisons autour renfermer aussi des réfugiés qui tentaient de se faire petits. Elle se posa la question pendant deux secondes, levant son bras non meurtri. Elle envoya une petite décharge au Carapuce le plus proche d’elle et la demoiselle ressentie presque du remord. Même s’ils étaient agressifs, ils étaient de bas niveaux et l’éclair qu’elle lui avait envoyé lui avait fait assez mal pour qu’il rentre dans sa carapace et ne bouge plus. Tant pis, elle devait protéger les Pokémon et les enfants à l’intérieur. Au final ce n’était pas la horde de petits monstres qui faisaient vraiment peur, c’était plutôt le fait que s’ils réussissaient à défoncer cette porte, les pros gros y seraient probablement attirés aussi. Mais alors qu’elle se rapprochait de la maison en tentant de repousser tout ce petit monde, elle entendit la porte sortir de ses pentures. On aurait pu croire que c’était à cause des Pokémons, mais non. La porte semblait subitement possédée, se couchant à la verticale et repoussant d’un coup sec les Salamèches visiblement surpris. Un Abra qui était là tenta de prendre le contrôle télépathique de celle-ci, mais ce qui se trouvait derrière était plus puissant que lui et il se prit la porte dans la figure. Un grand Pokémon passa dans le trou, les mains derrière le dos. Le Roigada avait le regard impassible, mais Bahia sentit chez lui une grande excitation. Pas une excitation genre ‘ youhou, super ! ‘, plus une nervosité qui grandissait à vue d’œil. Elle savait Chryso capable de faire la part des choses, le but n’était pas de tuer les petits Pokémons, mais bien de les repousser ou de les assommer. Le plus important était de protéger ce qui se trouvait derrière lui. D’ailleurs la porte revint à sa place, le Roigada s’appuyant dos à elle. Si la horde de monstres voulait passer, ils devraient d’abord retirer le Pokémon eau de là.

* Bahia, je dois te prévenir… *

La voix télépathique se brisa un moment, le Roigada repoussant avec Vibraqua les Salamèches qui se retrouvèrent plus loin, poussés par l’onde d’eau. C’était difficile pour lui d’attaquer et de se concentrer sur la demoiselle en même temps. Bahia sauta par-dessus des Wattouat, leur envoyant une vague de chaleur qui les obligea à reculer s’ils ne voulaient pas devenir des torches ambulantes avec leurs fourrures. Se collant dos au mur à côté de son Pokémon, la demoiselle avait une vue d’ensemble de ce qui se passait. Du côté de Rubis et Topaze, cela semblait aller… elle voyait néanmoins qu’ils faiblissaient un peu alors que les Mégas semblaient avoir beaucoup d’énergie à revendre. Que faire ? Elle tourna son regard et vit alors Kiel, qui semblait aux prises avec le Démolosse. Merde, il n’avait pas mis de temps à revenir celui-là… La guerrière ne savait pas trop quoi faire, se disant que cela devait aller. En fait, elle n’avait pas remarqué tout de suite que le jeune homme n’avait plus son Aquali… Elle le vit à la dernière seconde, alors que le chien se penchait sur la petite. Mais qu’est-ce qui lui prenait !? La seconde avant il voulait tout bouffer, et là il adoptait la sirène ?

* Bahia. *

-‘ Quoi ? ‘

* Il y a quelqu’un à l’intérieur qui doit te voir. *

-‘ Chryso, je n’ai pas le temps… ‘

* Mais… *

La voix du Roigada se brisa quand il vit que la jeune femme qui retournait dans la mêlée, se créant un passage en envoyant toutes les flammes qu’elle était capable de produire. Dans la panique elle ne regardait même plus si elle blessait beaucoup les Pokémons. Ce n’était plus un jeu, elle ne pouvait pas vérifier à chaque fois que ses attaques ne tuaient pas. Kiel avait visiblement un problème avec le Démolosse et ses autres Pokémons avaient besoin d’un peu d’aide. Le Roigada grommela un peu, renvoyant des Vibraqua. Il vit une bande de Carapuce qui se croyait capable de passer dans son attaque eau et se retourna pour leur envoyer chacun un Choc Mental. Il fit ouvrir la porte et le couple de Maganon sortit… en compagnie d’un jeune homme. Celui-ci n’était pas dans la maison quand Bahia y avait été la première fois, il s’y était caché avec les autres quand ils combattaient plus loin, pendant la première phase de folie. Le Roigada fit signe aux deux Pokémons feu et s’élança à la suite de sa dresseuse. C’était lui qui avait demandé aux autres de sortir et de protéger la porte, pendant qu’il essayait d’aider ses compagnons. Le dresseur, qui semblait avoir une vingtaine d’années gros maximum, ne semblait pas trop à l’aise. Il soulevait de la terre et l’envoyait à la figure des Pokémons que les Maganon avaient du mal à contenir, mais il était évident qu’il était sorti dehors pour une autre raison…

-‘ Chryso, va aider les deux autres ! ‘

Le Roigada se tourna instantanément vers le Braségali, qui était le plus faible à l’eau. Il lui envoyait d’abord un Rugissement puis un Vribaqua. Voyant les ondes aquatiques, la Pikachu prit la chance d’envoyer un Fatal-Foudre. L’attaque eau toucha en même temps que l’éclair, combinant leurs puissances. L’oiseau de feu poussa un cri et se retrouva à genoux, l’attaque ayant visiblement percé ces défenses. Il ne bougeait pas trop pour l’instant, paralyser. Néanmoins la souris ne s’occupa pas de le finir, elle s’en savait incapable. Il retrouverait son énergie bientôt pour les attaquer de nouveau. Alors elle le laissa ainsi, paralyser au milieu de la rue. Les deux Pokémons se tournèrent alors vers le Lucario, qui se battait contre Rubis. Le Ténéfix s’en sortait plutôt bien, mais le Roigada lui fit comprendre qu’ils devaient vite mettre les Pokémons au neutre et partir vers la maison. La communication se faisait mieux entre le Pokémon eau et le spectre, ils se parlèrent donc très rapidement sur ce qui se passait. Le Roigada lui expliqua que le jeune homme à l’entrée devait être absolument protégé, sinon ils allaient tous y passer. Rubis décida donc d’y mettre toute sa puissance, suivie de Topaze. Le Roigada décida lui de retourner vers sa dresseuse, qui s’était approché du Démolosse. Sa faux dans la main, elle écouta Kiel d’une oreille. Chryso derrière elle parut ce concentré sur le chien démoniaque. Bahia ne savait pas trop quoi faire, s’approchant encore un peu du Pokémon fou. Tant mieux d’un sens s’il avait délaissé un peu son obsession d’elle, mais de l’autre côté, c’était Orali qui devait en souffrir. La voix du Roigada retentit dans sa tête.

* Et s’il le connaissait vraiment ? *

Ne sachant que trop répondre à cela, Bahia jeta un coup d’œil en coin à Kiel. Chryso n’avait parlé qu’à elle, ne donnant pas le fond de sa pensée au garçon. Il était évident que le Pokémon psy avait tenté de fouiller un peu dans le crâne du Démolosse. Peut-être avait-il trouver un petit quelque chose au milieu de toute cette rage. Pas le temps de lui poser la question, elle devait agir.

-‘ Kiel, j’ai une idée. N'attaque pas. ‘

Une idée oui, mais qui devait être faite avec le plus de minutie possible. Et elle ne voulait pas l’avoir dans les pattes. De toute manière, il ne semblait pas capable de l'attaquer. Chryso s’approcha et se prépara à lancer de nouveau Vibraqua. Le but n’était pas de frapper fort le Démolosse, mais bien de permettre à Orali de se cacher. Au même moment la jeune femme s’élança, sa faux bien lever dans les airs. Le Démolosse lui envoyait immédiatement un jet de flamme et la demoiselle utilisa sa puissance pour dévier et retourner les flammes contre lui. L’adrénaline la poussa à la limite de ses pouvoirs et elle devait faire vite pour ne pas s’épuiser. La jeune femme concentra les flammes devant elle et pendant un instant, le mur qui se leva devant le Démolosse bloqua la vue du canidé pendant quelques secondes. La jeune femme savait qu’elle allait devoir s’exposer le temps que Chryso envoie son attaque et elle avait peur de ce qui allait arriver. Elle n’avait pas le temps de réfléchir : ils devaient récupérer l’Aquali et se rendre à la maison le plus vite possible. Bahia n’avait aucune idée pourquoi, mais si le Chryso lui disait que cette action était la clé de leurs survies, alors elle le croyait. D’un mouvement rapide, elle fit traverser sa faux de métal dans le feu, espérant qu’elle toucherait au bon endroit.

Les flammes disparurent et Bahia fit un bond de côté, se retrouvant à la gauche du Pokémon. La lame de celle-ci était au bon endroit : c’est-à-dire de l’autre côté du Démolosse, lui encerclant l’intérieur du cou. Elle tirait et envoyait des chocs électriques, ce servant de la conductivité du métal. La lame aiguisée s’enfonça un peu dans la chair, juste au-dessus du gros collier d’os qui aurait été impénétrable. S’il tentait de se défaire par l’avant, la courbature de la lame s’enfoncerait sur le devant de sa gorge. Elle l’obligeait à se relever un peu, juste pour laisser un trou à Orali. Chryso décida à ce moment de lancer Vibraqua. Cela frappa de plein fouet le chien démoniaque, sans pour autant lui faire beaucoup de dégât. Le but c’était que sa touche l’Aquali entre ses pattes… pour qu’elle redevienne invisible et se serve de l’aura aquatique qui se dégageait du Roigada pour revenir vers lui. Cela allait-il fonctionner ? Peut-être pas, mais au moins, ils auraient essayé… Elle n’avait que quelques secondes pour agir, car Bahia allait probablement se prendre les foudres du chien très bientôt.


-HJ- J'avoue que je l'imaginais à une taille normale xD Sinon gros poste pour pas grand chose finalement, je sais que la fin est plus ou moins clair, s'il y a quelque chose, mp. Je te laisse aussi décidé de ce que Bahia va se prendre à la figure. Le jeune homme est évidemment le PNJ, qui attend qu'on le rejoint-HJ-

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Kiel Wind le Sam 1 Mar 2014 - 17:40

Une idée, une idée… lui aussi, il en avait plein, des idées ! Est-ce qu’elles fonctionnaient pour autant ? Pas vraiment. Néanmoins, n’ayant pas le temps de tergiverser avec la Flamenoise, il lui donna une chance d’agir, tout en se jurant dans un coin de sa tête qu’il ne lui pardonnerait pas d’avoir aggravé la situation si cela venait à arriver.

Profitant de l’occasion pour étudier le reste des affrontements, Kiel remarqua la présence de plusieurs créatures inconnues… dont un humain pitoyable. Qu’est-ce qu’il foutait-là lui ? Est-ce qu’il était sorti de la maison ? Il n’espérait tout de même pas pouvoir retenir les créatures folles avec ses petits pouvoirs dignes d’un enfant de 10 ans ? Sincèrement… il balançait de la terre dans les yeux de leurs adversaires… pourquoi n’avaient-ils pas eu plutôt le soutien d’un Terrosien capable de déplacer une montagne d’un claquement de doigts ? Soupirant, Kiel se détourna à nouveau de l’humain pour se focaliser sur son prochain adversaire : le Mysdibule, qui n’avait visiblement pas apprécié d’être séparé de son adversaire d’un coup de vent la minute d’avant, venait de couper la route à Kiel pour l’empêcher d’aller soutenir Bahia – Qui de toute façon ne voulait vraiment pas de son "aide" –.

Fou de rage, l’animal secouait les deux énormes mâchoires qui lui servaient de chevelure, préparant visiblement une attaque des plus fracassantes. Et à la seconde où Kiel leva l’un de ses bras dans les airs… le Mysdibule s’élança à une vitesse fulgurante pour plonger dans la future attaque du Nalcien et frapper en premier d’un coup-bas dévastateur.
Ce fut un véritable boulet de canon qui partit d’un bout de la ruelle… pour aller défoncer le mur de la maison abritant les petits Pokémon. Heureusement, la bête poursuivit sa route encore bien longtemps, perçant plusieurs cavités circulaires à la suite dans les murs de la ville jusqu’à s’étaler au loin, sonnée par son attaque échouée. De son côté, Kiel n’avait jamais eu l’intention de livrer duel contre cette créature maléfique : s’il avait levé son bras, c’était simplement pour appeler le vent à lui et contourner le Mysdibule sans qu’il n’ait le temps de réagir, et non pour attaquer son adversaire. Résultat, le coup-bas avait échoué… second résultat, le groupe des Maganons et autres défenseurs de la bâtisse avaient à présent deux ouvertures supplémentaires à couvrir, en plus de la porte d’entrée. Autant dire qu’ils allaient rapidement se retrouver submergés…

Mais évidemment, de son côté, Kiel se fichait pas mal de cette maison et de tout ce qui la concernait. La seule chose qui l’inquiétait pour le moment, c’était cette chaleur alarmante qu’il ressentait du côté de Bahia et du Démolosse…

Menacé par la faux de Bahia, le Démolosse s’était légèrement redressé, non sans un grondement menaçant des plus significatifs. Aussitôt, le Roigada avait permis à Orali de s’enfuir en lui balançant un vibraqua afin de la rendre invisible quelques instants, le temps qu’elle s’enfuit ou se cache loin de la créature démoniaque. Et ce fut-là la pire erreur de Bahia depuis le début de cette aventure, probablement d’un niveau aussi exceptionnelle que les multiples gaffes de Kiel réunies. A la seconde où Orali disparut, la panique envahit le Démolosse déjà fou. Son regard meurtrier s’écarquilla tandis qu’il jetait des coups d’œil incessants autour de lui… et bien rapidement, son corps déjà brulant gagna encore en chaleur, tandis qu’il disparaissait entièrement derrière une apparence éblouissante de flamme ardente. Bahia avait intérêt à s’éloigner le plus vite possible… d’ailleurs, elle n’était pas la seule. Kiel, Orali et le Roigada étaient également bien trop proche pour tenir ce qui allait suivre. En fait, même les autres combattants au bout de la rue risquaient de ressentir le choc qui allait se déclencher suite à la panique du Démolosse à la disparition de celle sur laquelle il avait jeté son dévolu.

Tandis que le soleil rayonnait haut dans le ciel, permettant au chien des enfers de se nourrir pleinement de cette puissance… une véritable bombe de flammes explosa en ville, sous la forme d’une surchauffe cataclysmique. Ayant perdu de vue la seule chose qui comptait pour lui dans sa folie sanguinaire, le Démolosse avait décidé de tout détruire autour de lui sans la moindre hésitation. Il fit donc appel à la plus dévastatrice de ses capacités…

Voyant cela, Kiel eut tout juste le réflexe d’entourer le chien de feu d’une sphère de vent, capturant les flammes autour de son propriétaire un très court instant. Toutefois, ce genre d’attaques n’étant ni sa spécialité, ni suffisamment puissante, il eut à peine le temps de hurler :
« QUE TOUT LE MONDE S’ELOIGNE ! », Avant que l’explosion ne soit véritablement relâchée.

Le Nalcien ne put rien faire de plus pour Bahia. Il espérait simplement que ce court instant de réaction serait suffisant pour permettre à la Flamenoise d’éviter ne serait-ce qu’une partie de l’attaque… mais étant donné la déflagration qui allait suivre, il ne pouvait qu’en douter. Quant à ceux qui se trouvaient non loin de lui, à savoir, Le Roigada, Orali et lui-même, il utilisa ses capacités au maximum afin de contrer l’attaque du Démolosse…

Appelant à lui tous les vents qui gravitaient autour d’eux, Kiel balança un souffle aussi puissant que possible droit devant eux. Ce souffle percuta celui de l’explosion de plein fouet, retenant en partie l’attaque du Démolosse : ils purent ainsi voir les flammes de la surchauffe passer à leur droite et à leur gauche, rasant les alentours avec la même facilité qu’une bombe. Et bien rapidement, ce fut leur tour : comme Kiel l’avait espéré, ils furent tout d’abord balayés par ses propres vents qui se retournaient contre lui, repoussés par l’explosion, avant de se prendre de simples résidus de la surchauffe. Après-tout, mieux valait se manger une violente claque de vent plutôt que de se faire carboniser sur place, n’est-ce pas ?

Après son attaque, le Démolosse tomba à terre. Son corps d’une rougeur inquiétante fumait et semblait le torturer comme jamais. Pourtant, son regard fou était toujours grand ouvert, dirigé vers la seule bâtisse encore debout des environs, puisque Kiel l’avait protégée involontairement avec sa contre-attaque. D’ailleurs, concernant le Nalcien… il venait de rejoindre l’intérieur du bâtiment en compagnie des deux autres, ruinant définitivement la porte d’entrée de ce dernier. Cela nous faisait donc… trois entrées libres pour les Pokémon des environs qui voudraient visiter l’intérieur ! Bref, au moins, ils étaient entiers ! Dans un sale état, mais entiers. Et puis, concernant les enfants, il restait encore la trappe menant au sous-sol pour les protéger.

Une main se tendit en direction de Kiel. Instinctivement, le Nalcien l’attrapa pour se redresser, pestant tout de même contre la douleur qu’il ressentait sur toute une partie de son corps qui venait de percuter la porte d’entrée avant qu’il ne s’étale au sol, tandis que l’autre moitié de son corps sentait le Gruikui grillé. D’ailleurs, ses vêtements n’avaient pas réchappé de l’attaque du Démolosse. Mais étonnamment, l’idée de se battre en souillon ne le dérangeait pas contrairement à celle d’affronter une horde de Pokémon fous. D’autant qu’à présent, ils étaient en intérieur… et connaissant ses capacités, Kiel sentait bien qu’il avait plus de chance de leur faire tomber le toit sur la tête plutôt que de se rendre utile. Heureusement, il y avait une petite lumière à accrocher à ce tableau pessimiste : Orali était en vie. Roulée en boule, tremblante et pleurant toutes les larmes de son corps tandis qu’elle souffrait elle aussi du choc de l’attaque et de ses multiples brulures, mais vivante. Quant à cet homme qui venait de lui tendre une main pour l’aider à se relever… il s’agissait de l’humain provenant de la maison : a priori, les Maganons lui avaient évité un sort funeste… restait à voir ceux qui avaient survécu des créatures saines d’esprit et de leurs adversaires. Car ce court moment de calme suivant la tempête du Démolosse n’allait probablement pas durer…

Spoiler:
HS : c'est ptetre le moment d'appeler ton copain Jirachi non ? A moins qu'on arrive à faire pire plus tard XD

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par PNJ le Dim 9 Mar 2014 - 21:31

Du sous-sol de la maison, dans les mains d'une petite fille, commença à briller une pierre étrange. L'enfant poussa un cri et lâcha la roche, qui tomba bruyamment au sol, attirant l'attention des autres à l'étage au dessus. Dans le même temps, une lueur solaire auréola Bahia, une lumière chaude et apaisante, au milieu de tout ce chaos. Tandis que le Terrosien ouvrait la trappe, alerté par le hurlement, une forme lumineuse de la même couleur que cette aura bienveillante sembla s'extirper du météore. Ce n'était qu'une silhouette, mais on y devinait des yeux, un regard qui cherchait celui de la jeune fille. Une voix enfantine résonna dans son cœur.

"Bahia."

La silhouette sembla floue un instant, puis se matérialisa complètement. Ceux qui l'avait déjà vu, dans un livre ou cette nuit froide d'hiver, quelques mois plus tôt, purent reconnaître Jirachi. Appelé par la pierre céleste, il avait quitté son ciel étoilé pour protéger celle qui avait su gagner sa bénédiction. Le lutin s'approcha de la Flamenoise et colla son front à celui de la jeune fille. Il n'avait pas besoin qu'on lui explique la situation, il avait déjà trop bien compris. En silence, pendant les quelques instants de calme qui restaient, il leva les yeux au ciel et sembla faire une prière, ou une invocation. Bras écartés et bouche semi ouverte, il resta là, immobile.

Lorsque les attaques se déchaînèrent de nouveau sur la bâtisse, il avait achevé la préparation de son attaque. Ses yeux brillèrent d'un bleu azur lorsqu'il lança la seconde. L'air sembla se remplir de paillettes bleutées et chacun et chacune commença à recouvrir ses forces. Les blessures se refermaient, les douleurs s'atténuaient. Le lutin, au contraire, semblait s'être épuisé, et il tomba au sol comme une feuille morte un jour d'Automne.


"Bahia... La pierre... Il faut vider l'énergie de la pierre..."

Jirachi garda les yeux ouverts assez longtemps pour être sûre que celle qui avait reçu sa bénédiction, ou l'un de ses Pokémon, ou n'importe qui d'autre, ait entendu ses instructions. Cette pierre céleste avait été l'une des ses créations, il y avait quelques temps, mais désormais il n'en avait plus le contrôle. L'énergie que le légendaire avait pu contenir autrefois était bien trop intense pour que de simples créatures d'Arceus, avec tout le respect qu'elles méritaient, ne puisse la contenir sans séquelles. Le seul espoir résidait dans ceux et celles qui y étaient immunisés...

"Je suis si... fatigué..."

La créature ferma les yeux et sembla disparaître dans un éclat de lumière.

[Félicitations ! Jirachi vous fait l'honneur de vous apportez son aide ! Vous venez donc de bénéficier d'un Voeu Soin. Pour votre prochain post, vous êtes aussi protégés par un Abri qui résistera à toute attaque qui n'est pas super efficace contre le type Psy (Vous = toute personne dans la maison, et la maison elle-même). Enfin, pour le post suivant, l'attaque Carnareket frappera vos adversaires. Bon courage pour la suite.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Bahia Nur le Mer 12 Mar 2014 - 14:02


Cette chaleur… Bahia étouffait. Elle n’aurait jamais cru se faire attaquer de cette façon. Quand elle s’en était rendu compte, il était trop tard. Ce moment parut durer une éternité pour la jeune femme, dont le regard décala vers son Roigada. Plus loin il y avait Rubis et Topaze, qui se retournaient. Leurs regards étaient durs à supporter, alors que le Démolosse allait probablement la carboniser sur place. Bahia n’avait pas trop eu le temps d’y penser, elle ignora les cris qui transperçaient son crâne avec force, venant à la fois de son Ténéfix et de Chryso. Allait-elle réellement mourir comme ça ? La guerrière sentit une simple larme lui couler le long de la joue alors qu’elle relâchait sa faux pour s’éloigner un peu, même si ces quelques secondes n’allaient rien changer à ses blessures. Il lâcha l’attaque et…

La jeune femme sentit la peur la prendre d’un coup alors qu’elle criait, les voix de ses Pokémons toujours aussi fortes au fond de sa tête. Pourtant… pourtant elle ne sentait rien. Les voix se turent et la demoiselle sentit une sensation de bienêtre la traverser. Les yeux toujours fermés, celle-ci tremblait de tout son corps. D’autres voix avaient remplacé ceux de ses amis. Que ce passait-il autour d’elle ? Ouvrant son œil valide, la demoiselle vit alors le visage surpris des enfants qui se cachaient dans le sous-sol de cette maison, avec la Goupix. Que… que faisait-elle là ? Il y a quelques secondes, elle était dans la rue, prête à rôtir et disparaitre de la surface de cette terre. Elle voulut parler, mais sa gorge se noua alors qu’elle sentait le soulagement la traverser. Elle pleurait doucement, les enfants l’aidant à se relever. Bahia toucha ses jambes et son ventre. Aucune blessure. Titubant sur ses pieds, la dresseuse cherchait du regard la trappe. Celle-ci s’ouvrit d’un coup et le Terrosien qui les avait aidés descendait en bas… accompagner de ses Pokémon. Bahia fut alors traversé par une deuxième vague d’émotion en voyant ces compagnons. Ils étaient tous blessés, même Topaze et Rubis, qui étaient plus loin du souffle. Eux non plus ne comprenaient plus rien, mais une chose était sûre, ils ne voulaient plus la lâcher. Bahia serra contre elle ses Pokémon et posa son regard sur son Ténéfix. Rubis était visiblement sous le choc et elle n’entendait plus sa voix, malgré les larmes qui coulaient sur son visage. Elle le caressa avec douceur et il glissa sa tête dans son cou, la respiration toujours rapide. La Pikachu demanda comment cela faisait qu’elle n’était pas morte dans la ruelle et quand Bahia allait répondre qu’elle n’en avait aucune idée, une voix retentit dans son esprit. Une voix… enfantine et douce. Se figeant complètement, la demoiselle entendit les exclamations des enfants et tourna la tête légèrement.

-‘ Ji… Ji… ‘

L’émotion était trop forte, elle était incapable de parler correctement. Laissant le nom en suspense, la guerrière vit alors le légendaire s’approcher d’elle et Rubis se tassa, laissant celui-ci appuyer son front sur le sien. Bahia avait le cœur qui battait à la chamade. C’était lui. C’était lui qui l’avait protégé. La première question qui lui vint fut : pourquoi ? Pourquoi elle et pas une autre ? Elle se souvenait de cette soirée étoilée, où les gens disaient qu’il fallait faire un vœu. Ça lui semblait tellement loin… son vœu avait-il attiré l’attention du Génie ? Un sourire un peu tordu lui étira les lèvres. Savoir qu’un Légendaire était descendu du ciel pour la sauver, c’était juste incroyable. Et l’avoir aussi proche d’elle l’était tout autant. Elle l’aurait bien serré dans ses bras, mais elle ne bougea pas, par respect pour lui. Bahia le regarda prier sans rien dire, se demandant ce qu’il faisait. Elle aurait cru qu’il serait parti après l’avoir sauvé…. Mais visiblement, il lui réservait encore des surprises. Bahia sentit alors ses douleurs s’atténuer. D’un air surpris, elle leva le bras et observa la blessure qu’avait créée la morsure du Démolosse. Elle était en train… de disparaitre. Elle n’avait plus de sensation de brûlure. Elle baissa le regard sur ses Pokémons. Ils étaient en pleine forme aussi. On ne pouvait pas dire la même chose du pauvre petit Légendaire. Bahia s’approcha de lui et le prit dans ses mains, observant d’un air dérouté l’état du lutin. Il… il venait de s’épuiser pour elle ? La demoiselle allait ouvrir la bouche, mais il fut plus rapide. La pierre ? Quelle pierre ? Un enfant s’approcha, l’étrange caillou dans les mains. Bahia le prit et l’observa. Vider l’énergie… Comment pouvait-elle faire cela ?

-‘ Je… je suis amplificateur. Je peux peut-être essayer… ‘

La demoiselle tourna la tête et fut surprise de voir que c’était le terrosien qui avait parlé. Il s’approcha doucement et prit la pierre entre les mains de Bahia. Celle-ci tourna la tête en entendant de nouveau la voix de Jirachi et fut surprise de le voir disparaitre. Le cœur battant toujours à la chamade, elle murmura.

-‘ Merci… ‘

Il fallait à tout prix faire ce qu’il avait demandé. Si le légendaire l’avait dit, alors c’était important. Le jeune homme prit place à terre et plaça la pierre de ses mains. Il précisa que cela pouvait prendre du temps et la demoiselle hocha la tête. Bahia remonta au premier étage et fit un léger signe à Kiel, comme pour dire ‘ coucou, je suis en vie. ‘ Elle était trop excitée par ce qui s’était passé pour réellement accorder de l’attention au guerrier. S’approchant d’un des trous de la maison avec ces Pokémons, la jeune femme vit alors que des Méga étaient devant. Ils attaquaient, mais… cela rebondissait sur la maison. Bahia sourit un peu… probablement un coup de Jirachi. Il fallait profiter de cette protection et repousser les assaillants, le temps que l’amplificateur en bas réussisse à détruire les effets de la pierre. Bahia attrapa la faux que le tendait son ami Rubis et sortie de la maison en leur compagnie.

-‘ On essaie de ne pas se faire carboniser cette fois-ci, okay ? ‘

Sa voix voulait sonner drôle, mais c’était trop tôt pour réellement rire du fait qu’elle était passée proche de mourir. Ses amis hochèrent simplement la tête et Bahia se lança à l’attaque, espérant que le terrosien allait vite trouver comment vider l’énergie de la pierre…

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Kiel Wind le Sam 15 Mar 2014 - 19:28

Après avoir aidé Kiel à se redresser, le Terrosien se tira en direction d’une trappe, attiré par le cri d’on ne sait qui. Peuh… il s’enfuyait déjà ? Soupirant, Kiel porta une main en direction de deux des "sorties" du bâtiment, déjà las de l’affrontement qui en suivrait. Enfin, au moins, il n’avait pas grand monde pour le déranger… peut-être les Pokémon de Bahia occupés à s’inquiéter pour leur dresseuse, et les quelques-uns qui n’avaient pas perdu la tête… mais bon, le principal, c’était de sauver sa peau et celle d’Orali ! Et étant donnée la situation, il n’avait pas vraiment le choix.

Le Nalcien était prêt. En bon futur vandale qu’il était, il déchainerait sa puissance au maximum pour éliminer tant d’ennemis que possible sans réfléchir, en espérant que cela donnerait une chance à sa petite Orali de survivre à ce chaos. Toutefois, malgré ce choix fixe dans sa tête… le moment d’agir ne vint pas. Ses adversaires aussi nombreux que monstrueux ne parvenaient pas à rentrer, comme repoussés par un mur divin qui entourait la maison. De plus, sans aucune explication, Kiel sentit ses brulures s’effacer le long de son bras, tandis que ses diverses douleurs disparaissaient pour lui redonner une nouvelle santé. De son côté, Orali avait cessé de hurler, désormais bercée d’un sentiment de bien-être agréable.

Perplexe, Kiel attrapa la jeune Aquali dans ses bras pour s’assurer qu’elle ne s’était pas tout simplement évanouie… mais non. Elle était de nouveau en pleine forme, prête à lui léchouiller le visage jusqu’à le noyer sous la bave. Complètement déboussolé par cet évènement miraculeux, Kiel se rapprocha de la sortie pour observer les megas qui s’acharnaient sur la protection divine : même s’il n’en comprenait pas la raison, le Nalcien devinait à présent qu’un ange gardien avait décidé de protéger tous ceux qui se trouvaient ici… C’était juste un peu con que Bahia ait cramé deux mètres plus loin juste avant que ce miracle n’arrive ! Par ailleurs, si rassurant que soit cette barrière, le Nalcien restait persuadé que le miracle ne durerait pas. Ils avaient du temps, oui… mais pas autant qu’ils le souhaiteraient. Ils devaient donc se préparer à affronter cette horde de Pokémon à l’instant où la barrière se dissiperait.

Au loin, Kiel put repérer le Démolosse qui venait de carboniser Bahia : l’animal s’était évanoui. Le corps entièrement calciné. Il dégageait également une intense fumée noire : tout portait à croire qu’il ne les embêterait plus à présent. Lui aussi, il aurait bien besoin d’un miracle pour recouvrer ses forces. D’ailleurs, étant donné l’état de son corps, il n’y avait plus rien à espérer le concernant : il serait déjà bien chanceux s’il arrivait à se redresser sans tomber en cendres.

La trappe s’ouvrit à nouveau, attirant l’attention de Kiel. Mais jamais il n’aurait pu deviner que ce serait "elle" qui en sortirait ! Haussant les sourcils, le Nalcien ne sut même pas quoi répondre tandis que celle qu’il imaginait carbonisée dans un coin s’extirpait su sous-sol en pleine forme. Il n’eut pas droit à la moindre explication, toute cette histoire étant probablement trop complexe pour s’étendre dessus bien longtemps… toutefois, la Flamenoise prit la parole rapidement avec une boutade qui suffit à faire de nouveau sourire le Nalcien.

« A te voir, ça a pourtant pas l’air si dangereux. », Répondit-il sur un ton ironique.

Bref, ils pouvaient bien se moquer de toute cette histoire tant qu’ils étaient en sécurité derrière la barrière divine… mais d’ici peu, il leur faudrait reprendre leur sérieux et affronter de nouveau cette armée de Pokémon fous. Alors autant se préparer au mieux ! Première chose à faire… éloigner ceux qui étaient incapable de combattre ! Et puisque Bahia avait visiblement décidé de protéger le sous-sol… autant y envoyer Orali. Kiel ordonna donc rapidement à sa jeune Aquali de rejoindre les gamins au sous-sol avant de se remettre en position à l’entrée du bâtiment, prêt à combattre.
Toujours dans son état d’esprit à moitié sérieux, l’adolescent reprit rapidement la parole pour charrier son amie tout en lui proposant une stratégie :

« Bon… faisons une super stratégie, du genre une qui marche quoi. Moi, j’en tiens un maximum à l’écart, toi et tous les autres, vous réglez le problème je sais pas comment. D’accord ? »

Evidemment, Kiel n’attendait aucune réponse, puisqu’il partait déjà en direction des cieux d’un coup de vent. Toutefois, à mi-chemin, il se rappela avoir oublié une chose et se tourna donc à nouveau en direction de Bahia pour conclure ses pensées :

« Ah, et si tu envisages à nouveau de faire semblant de mourir, essaye de prévenir, y’en a qu’ont failli faire un infarctus là ! »

Ses paroles ciblaient très clairement les Pokémon de Bahia… mais après-tout, puisqu’il n’était pas totalement insensible, peut-être était-il un minimum concerné par sa petite vanne ? Quoi qu’il en soit, ça ne se voyait pas. Bref, une fois au sommet du bâtiment, Kiel leva les bras pour appeler à lui les vents des environs et les rassembler autour de lui. L’instant d’après, il envoyait la totalité de cette énergie en direction du sol avant de la faire tournoyer en un cercle parfait autour de la maison. Un nouveau cyclone s’était formé… ajoutant une couche de protection supplémentaire à la barrière. A présent, plus aucun Pokémon ne pouvait s’approcher d’eux au sol, à part peut-être les plus puissants d’entre eux capables de résister au souffle du vent.

Pendant ce temps, dans la cave, une rencontre surprenante avait lieu. Alors que la terreur régnait dans l’esprit de la majorité des enfants et des Pokémon cachés dans le bâtiment… deux d’entre eux profitaient de la vie comme si de rien était : Orali, aussi inconsciente que son maître et qui ne ratait jamais la moindre occasion de s’amuser, et la jeune Goupix, qui venait tout juste de se réveiller, miraculeusement soignée de ses blessures grâce à l’intervention de Jirachi. Pour le moment, la sirène et le renardeau jouaient simplement à se courir l’une après l’autre, mais Orali étant plutôt imprévisible… il était facile d’imaginer qu’elles ne resteraient pas sages bien longtemps.

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Bahia Nur le Dim 23 Mar 2014 - 13:23

Pas si dangereux ? Putain elle avait failli devenir un simple tas de cendre. Ce qui serait plutôt ironique pour une flamenoise. Bahia se gratta la tête et préféra mettre cette pensée au fond de son crâne. La guerrière avait encore du mal à le croire et c’était difficile de ne pas trembler des mains en pensant au fait que, cinq minutes plus tôt, elle était sur le point de rejoindre Arceus pour l’éternité. La demoiselle sourit faiblement à ses Pokémons, qui lui rendirent le même sourire : un peu nerveux, mais plein de joie dissimulée. Ils auraient tout le loisir de parler de ça après cette étrange situation. Le problème n’était pas encore réglé et il fallait absolument s’en occuper au plus vite. Leurs vies étaient dans les mains du terrosien au sous-sol. S’il ne réussissait pas à faire comme Jirachi lui avait demandé… Bahia ne préférait pas y penser. La jeune femme attrapa sa faux et la positionna devant elle, en posture de défense. Elle se trouvait face aux Pokémon enragés, qui allaient probablement détruire la barrière bientôt. Elle se sentait… étrangement confiante. Cela faisait des mois qu’elle n’avait pas ressenti cette étincelle au fond d’elle. La venue de Jirachi avait donné un boost à la dresseuse. Si lui croyait en elle, alors elle savait qu’elle pouvait y arriver. Bahia sentit une pression sur son bras et tourna la tête. Rubis se tenait à côté d’elle, les joyaux formant ses yeux brillant faiblement. Il sentait qu’elle était prête et malgré l’énorme peur qu’il avait ressentie il y a pas longtemps, il se sentait prêt aussi. Ensemble, ils pourraient les affronter. Topaze ce glissa entre ses jambes et lança un ‘ Pika ‘ déterminé, comme à son habitude. Son Roigada restait derrière elle, mais Bahia sentait sa présence dans son crâne. Il n’aimait pas se battre, mais il tenterait de protéger de son mieux le reste de son équipe. Et puis vinrent les autres. Les deux Maganon, les deux Chartor, le Mangriff, l’Altaria et le Siamibraz. Ils avaient décidé d’accompagner le duo d’humains et de protéger une dernière fois cette maison et tous les enfants qui se trouvaient dessous. La demoiselle ne savait pas trop comment les remercier, observant chacun d’entre eux avec un faible sourire. L’abri allait briser bientôt, de l’aide ne serait pas de trop. D’ailleurs Kiel avait visiblement déjà choisi sa stratégie et Bahia ne chercha pas à la contredire, le laissant aller sur le toit de la maison. Il créa une sorte de cyclone et Bahia recula, laissant les vents prendre la place devant elle. Voilà qui devraient les aider à filtrer les Pokémons. Les petits Salamèches et autre du genre ne pourraient pas passer, seuls les plus puissants réussiraient à braver la tempête. Et puisque les Méga évolués étaient moins nombreux que les petites Pokémons fous, ce serait plus gérable pour la jeune femme et les autres. De l’autre côté, Abri venait de finir. Les plus imposants s’approchaient de la barrière de vent et tentaient de la forcer, Bahia voyant leurs ombres se dessiner derrière.

-‘ Allez, on fait plaisir à Kiel, tout le monde évite de faire semblant de mourir. Jirachi ne viendra pas me sauver les fesses une deuxième fois. ‘

Évidemment elle se fichait de lui un peu, bien qu’il ait probablement du mal à l’entendre de là où il était. Rubis allait rajouter quelque chose, mais de l’eau perça le vent et alla s’écraser contre lui, l’envoyant bouler un peu plus loin. Bahia reprit immédiatement son sérieux et les Pokémon derrière elle se préparèrent. Visiblement le Tortank de tout à l’heure voulait sa Revanche. Il était si lourd que les vents ne semblaient pas le déranger tant que ça. Il passa au travers de la tornade, le Lucario tentant visiblement de faire pareil dans son sillage. Mais contrairement à la grosse tortue, il était plutôt léger et le seul moyen qu’il avait trouvé pour passer, c’était de s’agripper à l’un des canons du Tortank. Le Pokémon eau était à présent dans l’arène et la réponse de Bahia ne se fit pas attendre. Elle et Topaze allaient s’occuper de lui à coup de tonnerre. Quant au Lucario, Rubis avait des trucs à régler avec lui. Un crissement se fit entendre sur le côté : Un Méga-Galeking venait de traverser à son tour. Les Chartor et les Maganons allaient pouvoir s’occuper de celui-là. D’autres Pokémon s’approchait de la barrière de vent, tentant de la passer comme les autres. Il fallait qu’ils s’occupent rapidement de ceux de leur côté, avant que d’autres ne se rajoutent. Bahia envoya le premier éclair, celui-ci frappant avec force le Tortank qui grogna sous l’impact.

-‘ Chryso, Entrave quand il répliquera ! ‘

Le Roigada se préparait derrière, surveillant tous les autres Pokémons et leur envoyant des conseils par pensée. Alors que le combat faisait rage en bas, il ne fallait pas croire que Kiel aurait la paix en haut. Bien sûr que non. Un Méga-Ptéra avait passé par-dessus la tornade, fonçant droit sur lui. Et visiblement un Méga-Scarabrute avait eu la même idée de l’autre côté. En voyant cela, l’Altaria s’envola et alla porter assistance au jeune homme, prête à recevoir ces directives s’il le voulait.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Kiel Wind le Lun 24 Mar 2014 - 2:21

« C’est quand même con un pigeon », Bredouilla le Nalcien avec un sourire en coin tandis que deux créatures s’approchaient de lui par les airs.

C’était exactement ce qu’il avait espéré… qu’un de ces foutus Pokémon volants se rapproche de lui, à plusieurs mètres de hauteur, là où ses vents étaient le plus aptes à créer de véritable cataclysmes. Comment espéraient-ils pouvoir l’approcher alors que leurs ailes offraient au Nalcien un point d’attaque terriblement efficace ? Un simple geste de la main, un simple changement parmi les courant d’air si organisés qui traversaient les cieux, et les deux idiots se retrouvaient contraints d’abandonner leur charge initiale pour reprendre le contrôle de leur trajectoire… et encore, là, il ne faisait que jouer. Ricanant devant le manque d’efficacité des attaques de ses adversaires, Kiel s’attira les foudres du Ptera : suite un rugissement du dragon, ses ailes se couvrirent d’une fine couche métallique, lui permettant de passer à travers les vents du Nalcien pour fondre sur lui.

Parfait ! D’un souffle brusque, Kiel recula de plusieurs mètres, dépassant même le bord du bâtiment pour flotter dans les cieux quelques instants. Mais l’autre ne démordait pas… grâce à ses ailes d’acier, il continuait sa charge sur le Nalcien, persuadé que ses compétences de prédateur fossilisé feraient de lui le vainqueur de l’affrontement. Bien… phase 2. Le cyclone entourant le building perdit en intensité tandis que Kiel se concentrait sur l’appel de nouveaux courants d’air, tous provenant de plusieurs mètres au-dessus de lui. Et à la seconde où le Ptera aurait dû l’atteindre de sa puissante mâchoire… le dragon eut l’impression de se faire aplatir par une masse volumineuse invisible. Il n’eut que le temps de hurler sa rage dans un souffle tandis que les vents l’entrainaient en direction du sol à une vitesse inquiétante.

« Attention en dessous ! », Balança le Nalcien d’un ton détendu, tandis que le Ptéra s’écrasait sur le Tortank.

Sympa ces pigeons ! Ils offraient de superbes projectiles ! Deux minutes plus tard, le Scarabrute avait droit au même traitement… à la différence près que cette fois-ci, le futur vandale manqua légèrement de précision et toucha l’un des Chartor au sol au lieu du Galeking qu’il visait à l’origine. Pourtant c’était assez gros un Galeking… mais que voulez-vous, les Scarabrutes, ça ne chute pas aussi bien que les Ptéra, le bougre avait réussi à se débattre un minimum… à moins que ce ne soit plutôt lui qui n’était pas doué pour tirer des boulets de canons ? Oui, possible aussi. Bref…

« Désolé ! », Lança-t-il simplement tandis qu’un Maganon libérait le chartor à moitié assommé.

Voilà qu’à présent, le Nalcien sifflotait, la moindre petite notion du danger ayant déjà quitté son esprit. Il faut dire que de là où il se trouvait, il ne craignait pas grand-chose : toutes les créatures qui pouvaient l’atteindre se déplaçaient à l’aide de leur ailes, faisant d’elles des proies faciles… et si un Pokémon se mettait dans l’idée d’escalader la façade du building, Bahia lui ferait probablement sa fête avant qu’il n’atteigne le sommet. Finalement, défendre cet endroit ne serait peut-être pas si compliqué que cela… Enfin, ce n’était pas une raison pour chômer ! N’ayant plus d’adversaire pour le moment, Kiel renforça de nouveau son cyclone autour du bâtiment en attendant qu’un autre projectile vivant stupide n’ose s’approcher de lui…
Il en profita pour jeter un coup d’œil au terrible Démolosse probablement décédé depuis le temps : toujours allongée sur le sol, la créature commençait à reprendre une température plus soutenable. Cela se voyait notamment à la fumée qui s’extirpait de lui : elle était moins dense, et moins sombre… comme la fumée d’un feu tout juste éteint. Bref, aucun soucis de ce côté ! Même s’il se demandait toujours comment ce sale cabot avait réussi à lire dans ses pensées… après-tout, les autres paraissaient aussi stupides que d’habitude, alors pourquoi aurait-il été le seul à gagner un grain de cervelle ?


Tandis que la situation se stabilisait au sommet du bâtiment, le pire restait à venir à l’intérieur. Oui, oui, à l’intérieur. Les Pokémon volants étaient tenus en respect par Kiel, tous les Pokémon terrestres se faisaient refoulés par Bahia… il n’en restait qu’une seule et unique sorte capable de passer les défenses des courageux défenseurs… une sorte à laquelle ils n’avaient tout simplement pas pensé et qui risquait de ruiner leur stratégie.

Malgré le silence pensant qui y régnait, l’espoir revenait peu à peu dans la cave sombre abritant les plus faibles d’entre eux. Enfants, jeunes Pokémon… et surtout, cet amplificateur sur lequel tout reposait. Concentré sur le caillou magique, l’homme ne perçut pas immédiatement le danger qui s’approchait lentement, sournoisement… si bien que finalement, l’alerte fut donnée de façon plutôt surprenante : tandis qu’Orali et la jeune Goupix jouaient ensemble, l’Aquali réussit à sortir du champ de vision de sa camarade de jeu en se cachant derrière l’un des enfants. Et étant donné le peu de lumière qui guidait ses yeux, la Goupix n’eut d’autres choix que de cracher une simple petite flammèche pour éclairer l’endroit un court instant.

La flammèche illumina l’endroit un court instant, à la façon d’un flash. Ce fut bref… et pourtant, la Goupix sentit son cœur rater un battement. Elle venait de voir un… un… un… UN FANTÔME ! Un terrible fantôme !!! Etait-ce une illusion ? Probablement… personne ne pouvait entrer ici, n’est-ce pas ? Dans le doute, elle cracha une seconde flammèche, permettant à tous de découvrir l’horreur qui se tramait dans les ténèbres de la pièce…

Il est vrai que depuis quelques minutes, les enfants semblaient de plus en plus sages… étonnamment sages pour de jeunes enfants paniqués ! Et pour cause… la moitié des humains dans la pièce venaient d’être hypnotisés par un Ectoplasma à moitié sorti du sol. Pire encore, la créature folle s’amusait à dévorer leurs rêves afin de se rassasier des terribles tortures qu’elle leur faisait subir. Un cri, deux cris, un hurlement… L’instant d’après, ce fut la panique.

Certains enfants et jeunes Pokémon sortirent de la cave en hurlant, d’autres se plaquèrent contre les murs en espérant se faire oublier… tandis que les moins chanceux se faisaient tout simplement attraper par le spectre et plongeaient à leur tour dans un sommeil bien plus douloureux que réparateur.  

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Bahia Nur le Lun 7 Avr 2014 - 23:27

-HJ- Vraiment désolée du retard, je vais essayer de reprendre un rhytme plus rapide ^^'. -HJ-


Concentration. Il fallait qu’elle reste le plus concentrée possible. La demoiselle sentait la sueur lui couler le long du dos. Il faisait chaud et ce, malgré les vents que créait Kiel. La nervosité n’aidait pas. Le Tortank ne semblait pas apprécier les coups de jus que Bahia et sa Pikachu lui envoyait en continue. Il tentait de positionner ces canons pour leur tirer dessus, mais la puissance de l’électricité le faisait trembler et il avait du mal à répliquer. Comme prévu, lorsque la tortue trouva enfin le moyen d’attaquer, il envoya par frustration sa plus puissante attaque. Hydrocanon. Comme l’avait demandé la guerrière, le Roigada réagit immédiatement et utilisa Entrave, alors que la demoiselle et sa souris électrique courraient sur les côtés pour éviter les trombes d’eau qu’il envoyait vers elles. Le Tortank voulu profiter de la paix qu’il avait pendant que les ennemis courrait pour refaire la même attaque mais… il se rendit vite compte que ce ne serait pas possible. Il allait répliquer avec une autre attaque mais il fut repousser dans le cyclone par le boulet que formait l’oiseau préhistorique. L’impact fut assez puissante pour que la tortue recule et tombe sur le dos, de l’autre côté de la tornade. Bahia, qui était rendue plus loin, soupira. Un de moins. Pour l’instant. La jeune femme se retourna vers Topaze et lui fit signe de continuer le combat de son côté : Un Mega-Blizzaroi venait de passer les vents à son tour, avec une certaine difficulté. L’Altaria descendit en piquer et alla aider la petite souris, qui envoyait déjà un Boule Elek, profitant de sa rapidité plus grande que celle de son adversaire. Bahia quant à elle, se retourna vers le Lucario et le Galeking. Rubis n’avait pas trop de mal à le contenir, il recevait de l’aide du Siamibraz en plus, qui faisait la vie dure au Pokémon aura. La jeune femme décida donc de se concentrer sur le Galeking, qui semblait plus puissant que l’autre. Elle avait les mains qui crépitaient, prête à déchainée ses éclairs sur le Mega. Sauf que la jeune femme fut subitement déranger par un autre boulet de canon : un Scarabrute qui manqua malheureusement sa cible. Bahia grogna entre ses dents, elle savait que Kiel faisait probablement de son mieux, mais il devait éviter le plus possible de blesser des alliés… sinon ils allaient tous y passer, lui compris. La guerrière ne fit aucun commentaire et dégaina sa faux double, fonçant sur le Galeking.

Émeraude tremblait comme une feuille. La Macronium n’aimait pas du tout ce qui se passait. Lorsque Bahia était apparue comme par magie dans le sous-sol, elle n’avait même pas cherché à s’approcher d’elle. Le Pokémon plante était tout simplement terrorisée. Elle voulait retourner chez elle, dans la forêt, avec son groupe. Elle ne voulait plus rester ici, il fallait que cela cesse. La Macronium ne sortit du coin de la pièce que lorsqu’ils remontèrent. La plante entendait le combat qui faisait rage dehors et la simple idée que l’un de ses monstres réussit à entrer la tétanisait. Tous leurs espoirs reposaient sur le jeune homme, accoudé au mur. Il devait réussir. Il n’avait pas le choix. Émeraude tournait en rond autour des enfants. Elle était courageuse tout à l’heure, mais en voyant la force des Mégas…  La plante avait honte mais elle avait envie d’abandonner les petits humains et tenter de sortir par la porte de derrière. Elle abandonnerait Bahia, oui, mais… ses pensées furent stopper par des cris. Elle se retourna et sentit son moral descendre encore plus bas : Un Ectoplasma se tenait là,  effrayant les pauvres enfants. Certains courraient et d’autres semblaient tout simplement hypnotiser par la créature. Émeraude cria à son tour, se jetant vers les escaliers. Le Terrosien jeta un œil effrayé vers le spectre : il voulait courir aussi, mais il perdrait sa concentration et tout le travail qu’il avait accompli jusqu’à maintenant. La Macronium vit son regard et se retint de monter une marche de plus. La plante se retourna et regarda le spectre, laissant les enfants qui le pouvaient passer derrière elle. Il ne fallait pas qu’elle aille peur, l’Ectoplasma se nourrissait de ce genre d’émotion. Tentant du mieux qu’elle pouvait d’être forte, elle s’avança vers le spectre et lui fit face. La Macronium espérait avoir un peu d’aide de la part de l’Aquali et de la Goupix, même si elles avaient l’air assez jeunes. Prenant son courage à deux mains, elle envoya un FeuilleMagik vers lui.

La réaction à l’extérieur ne se fit pas attendre longtemps. L’un des enfants poussa la porte en criant, s’arrêtant au milieu de la bataille qui faisait rage. Bahia, surprise, se retourna d’un coup. Elle avait réussie avec les Maganons à mettre le Galeking à terre, au moins quelques minutes. D’autres formes tentaient de passer dans la tornade, mais pour l’instant, la puissance des vents de Kiel était assez pour les retenir. Il ne restait que le Lucario et le Blizzaroi, qui commençaient à voir du mal. La jeune femme se dépêcha d’attraper le petit garçon et de le remettre à l’intérieur, obligeant par la même occasion les autres de rester aussi. Ils pleuraient tous et parlaient en même temps, rendant la compréhension du problème un peu compliqué. L’un d’eux cria qu’il y avait un fantôme dans la cave et le visage de Bahia devint livide. C’était probablement un spectre, mais lequel ? En aucun cas il ne devait déranger leur sauveur… La jeune femme recula et cria alors à Kiel, passant la tête hors de la maison.

-‘ KIEL ! Y a des emmerdes en bas, descend du toit ! ‘

Elle voulait que le jeune homme s’occupe des Pokémons restants et de ceux qui risquaient d’entrer. La demoiselle aurait pu lui demander d’entrer à sa place, mais c’était lui qui créait la tornade et il devait continuer de l’alimenter, ce qu’elle serait incapable de faire. Il était bien plus puissant qu’elle à ce niveau. Bahia demanda à son Roigada de suivre et elle se dirigea en courant vers les escaliers, dévalant les marches à toute vitesse. Elle tomba sur une scène effrayante : Des enfants étaient couchés au sol et gémissaient. La guerrière ne mis pas de temps à voir la Macronium et l’Ectoplasma juste en face. Lui aussi souffrait de cette malédiction !? Le Terrosien était toujours concentré sur la pierre et il fallait que cela reste ainsi. La demoiselle restait en communication avec son Ténéfix en haut, qui lui disait que pour l’instant, rien de bien méchant en vue. En fait, il disait que quelque chose tombait du ciel et semblait attaquer les Pokémons de l’autre côté de la barrière de vent. Tant mieux, cela leur donnerait du répit. La demoiselle rangea sa faux : elle n’en aurait pas besoin contre le spectre. Ses flammes et son électricité, par contre… Sa Macronium d’un côté et son Roigada de l’autre, la demoiselle se préparait mentalement. Elle laisserait le Pokémon psy attaquer un premier, c’est lui qui avait l’avantage. Pendant qu’il répliquerait, elle et Émeraude tenterait de ramener les enfants.

-‘ Chryso, Psykoud'Boul ! ‘

Restait à voir ce que cela allait donner.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Kiel Wind le Sam 12 Avr 2014 - 21:26

Spoiler:
Haha jme demandais justement si t’avais oublié le Carnareket ! Et pas de soucis pour le temps de réponse Wink

Kiel dressa l’oreille, persuadé d’avoir entendu la voix de Bahia. Y’avait-il un problème ? Jetant un coup d’œil par-delà le toit, il remarqua que les attaques de l’humaine avaient cessé. Bahia semblait tout simplement être retournée à l’intérieur, comme quelqu’un ayant oublié son chandail en plein hiver. Bizarre… mais il était tout simplement hors de question qu’il retourne en bas ! D’ici, il était non seulement en parfaite sécurité mais avait également une très bonne vue d’ensemble ainsi que la possibilité d’infliger bien plus de dégâts. Retournant au centre du toit, Kiel reprit de plus belle la formation de son cyclone, ignorant la demande de la Flamenoise.

Toutefois, le Nalcien ne resta pas bien longtemps à l’abri. Rien ne venait de droite, rien ne venait de gauche, rien ne venait d’en face, rien ne venait de derrière… pas même du ciel ! Et pourtant, le jeune homme sûr de lui allait se faire surprendre par une attaque qui engendrerait sa chute… au sens propre.
Alors qu’il observer les cieux, Kiel sentit deux mains griffues se refermer sur ses jambes. A peine eut-il le temps de comprendre d’où provenaient ces bras s’extirpant du toit que déjà la chose le tirait de toutes ses forces, l’obligeant à traverser le toit de la façon la plus brutale qui soit : à savoir, en lui faisant percuter ce qu’il restait de la charpente de toutes ses forces. Heureusement, le bâtiment déjà fragilisé par l’affrontement n’opposa pas une grande résistance : en un instant, Kiel se retrouva à l’intérieur, tiré par un Branette visiblement fan des fermetures-éclair. Usant d’une force impressionnante, le spectre balança sa proie en direction du sol : Kiel eut tout juste le temps de former un coussin d’air pour amortir le choc avant de sentir son corps s’écraser sur la surface dure des pierres formant le sol.

Le bon côté des choses, c’était qu’à présent, il était à l’intérieur. Quant au mauvais côté des choses…

« C’est quoi ce bordel ? », Lâcha le Nalcien en se redressant, tandis qu’il découvrait l’anarchie qui régnait à l’intérieur.

Des gamins qui couraient dans tous les sens en pleurant, un combat qui se déroulait dans la cave soi-disant sécurisée, et ceux de l’extérieur qui commençaient à rentrer, le cyclone ayant été interrompu suite à la farce du Branette. Le petit groupe de survivants commençait à clairement perdre le control de la situation… heureusement, Les dieux semblaient encore être de leur côté, étant donné qu’une pluie de… choses métalliques frappait à présent leurs adversaires à l’extérieur, ce qui leur offrit un court moment de répit pour régler leurs problèmes internes.

Bon… première chose à régler… tout en se mordant les lèvres, Kiel lâcha un violent juron avant de faire un simple mouvement de bras, plaquant la totalité des gamins contre l’un des murs de la maison, leur faisant clouer le bec par la même occasion.

« Déjà, vous, fermez-là et restez pas dans le chemin. », Commença-t-il avant de se tourner en direction de ses adversaires.

Le Branette était probablement le plus inquiétant de la bande, les autres étant encore bloqués à l’entrée par le reste de leurs camarades. Mais se battre à l’intérieur ? Ce n’était vraiment… mais vraiment pas une bonne idée. Et pourtant, il n’avait pas trop le choix…

Dans le sous-sol, l’Ectoplasma faisait face à ses premiers adversaires dignes de ce nom. Et malgré la puissance de la créature suite à son évolution, sa résistance laissait toujours à désirer, encore plus face à une attaque psychique. Après avoir été frappé par le Roigada, l’Ectoplasma grogna de douleur avant de répliquer d’une puissante ball’ombre. Néanmoins, il ne semblait pas enclin à poursuivre cet affrontement… du moins, pas ici. Laissant derrière-lui ses victimes envoutées, le spectre s’échappa à nouveau à travers les murs pour sortir de cette cave bien trop étroite remplie de personnes capables de se défendre. Evidemment, Bahia n’aurait aucun mal à le poursuivre en sortant à son tour de la cave… mais cela l’amenait à combattre aux côtés de Kiel. Pas simplement dans la même équipe… mais carrément dans la même pièce, à quelques mètres l’un de l’autre… autant dire que ce combat risquait de rapidement virer en chacun pour soi ! Et le pire dans tout cela ? Elle ne pouvait pas non plus laisser le Nalcien s’en charger seul… puisqu’il peinait déjà contre le Branette seul !

Les capacités du Farceur étaient particulièrement efficaces. Non seulement sa force physique dépassait l’entendement, mais dès que le Nalcien tentait une attaque, l’autre le devançait : s’il tentait de se défendre,  sa main s’embrasait comme par magie, frappée par un feu follet. S’il tentait d’accumuler de l’énergie, le Branette entravait ses pouvoirs quelques instants pour le réduire à l’impuissance. Et s’il tentait d’attaquer, le Branette le devançait une fois encore d’un coup-bas bien placé.

« Putain de fantôme à la con, qui a inventé cette merde ?! », Pesta une fois encore le nalcien impuissant avant de se retourner pour découvrir que l’Ectoplasma avait rejoint son camarade spectral…

Comme toujours, il y avait un point positif à tirer de tout cela : au moins, Bahia avait secouru à temps l’amplificateur pour lui permettre de continuer le rituel. Et comme toujours, il y avait également un point plus négatif que les autres à retenir : plus le temps passait, plus la fumée du Démolosse à l’extérieur se dissipait, tandis que son corps reprenait une teinte moins carbonisée. Loin d’être vaincue, la bête s’était plongée dans un état particulier depuis quelques dizaines de minutes… un état de long repos réparateur. Repos qui s’achevait à présent, tandis que la bête entrouvrait les yeux pour découvrir l’attroupement autour du bâtiment…

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Bahia Nur le Mer 16 Avr 2014 - 1:15

-HJ- Je l'avoue, j'étais en train d'oublier xD -HJ-

Aussitôt l’attaque donnée, le spectre devant semblait changer d’idée… la demoiselle fronça les sourcils, où il allait comme ça ? Il allait leur laisser la paix ? Évidemment que non, pour quelle raison il leur ferait cette fleur ? La guerrière marmonna quelque chose d’incompréhensible et entendit alors du bruit au premier. La demoiselle fit signe à Émeraude de rester en bas, de toute façon, la Macronium n’avait plus envie de retourner en haut, vu que c’était devenu le centre d’attention. Bahia devait envoyer un autre allié avec elle, pour protéger l’amplificateur. Celui-ci avait simplement hoché la tête alors que la jeune femme remontait les marches quatre à quatre, son psychique derrière. Dans combien de temps aurait-il fini ? La dresseuse espérait sincèrement que ce serait bientôt. S’il réussissait, ils auraient enfin réglé le problème. Cette situation avait assez duré, Bahia ne prendrait pas la chance de passer proche de mourir une deuxième fois. Le terrosien devait y mettre tous ses efforts. La demoiselle demanda à son Ténéfix d’envoyer le Mangriff dans la maison pour aller au sous-sol. Si un spectre revenait dans les parages, tous deux devaient avertir Bahia le plus vite possible. De toute manière celle-ci se rendit vite compte que la fête était en haut à présent, ils avaient droit à deux pour le prix d’un. La guerrière grogna : Kiel était à l’intérieur aussi et il avait arrêté la tornade. Visiblement à cause du Branette juste devant lui. Que faire ? Les deux fantômes formaient à présent un duo, côte à côte, et prêts à en découdre avec les deux humains. La guerrière s’était rapprochée et vit alors le Mangriff qui était entré. Il se trouvait derrière eux, rendant son passage vers la cave un peu plus compliqué. Bahia grogna et tourna légèrement la tête vers son Roigada. Chryso avait les mains derrière le dos et fixait sans rien dire ses adversaires. Il était peut-être le plus intelligent dans cette pièce, il ne pourrait pas venir à bout d’eux tout seul. Rubis entra et se positionna à côté du Pokémon normal, les joyaux brillant de malice. Lui pourrait l’aider au mieux. Il avait des attaques qui feraient mal aux deux spectres et lui ne souffrirait pas trop en retour de leurs attaques, sachant qu’il ne possédait aucune faiblesse. Bahia n’avait pas besoin d’ouvrir la bouche : le Pokémon gemme savait très bien ce qu’elle voulait qu’il fasse.

D’un coup, il s’élança sur l’Ectoplasma, qui était toujours de dos. Il ne lui laissa pas vraiment le temps de réagir, utilisant Feinte pour qu’il soit attiré vers lui. Cela permis de faire diversion et le Mangriff passa en courant à côté des deux combattants, rejoignant Kiel et Bahia de l’autre côté de la maison. Il n’était pas le seul, les enfants terrorisés par le geste du Nalcien étaient en train de le suivre pour retourner au sous-sol. Maintenant que le spectre était en haut, c’était redevenu l’endroit le mieux protégé. Le Pokémon aux grandes griffes disparues au sous-sol, emportant avec lui les gêneurs. Bien. Vu comment Kiel ce battait, ça risquait juste de faire moins de blesser. Rubis et Chryso étaient en plein combat contre l’Ectoplasma. La guerrière dû se déplacer en courant pour ne pas se prendre les restes de leur affrontement. Se battre dans cet environnement ne serait pas facile, loin de là. Surtout que le spectre prenait parfois un malin plaisir à disparaitre dans le plancher ou dans les murs. Heureusement qu’il ne pouvait pas tout esquiver, sinon ce serait l’enfer. Bahia se pencha légèrement vers l’avant et sourit en voyant que la Branette tentait de lui faire le même coup qu’à Kiel, à savoir l’attaquer avec Feu Follet. Cela ne fit qu’amplifier ce qu’elle lui préparait. Bien vite le spectre se retrouva entourer de flamme, prise dans un orbe de feu. Les cris qui venaient de l’intérieur prouvaient à la guerrière qu’elle n’appréciait pas vraiment. Elle passa d’ailleurs aux travers, furieuse. Bahia entendait les combats qui reprenaient dehors et elle tourna la tête vers Kiel.

-‘ Tu ne pourrais pas remettre la tornade ? ‘

Elle aurait aimé le faire elle-même, mais leur niveau n’était pas comparable, elle débutait à peine dans sa maitrise du vent. La guerrière doutait que le Nalcien ne soit pas capable de se concentrer sur le spectre et la tornade en même temps, mais elle voulait au moins savoir si c’était possible. Les vents autour de la maison apportaient une protection non négligeable, là n’importe quel Pokémons avait la possibilité de venir cogner à leurs portes. Heureusement la pluie métallique avait mis plusieurs d’entre eux complètement hors service. La demoiselle évita une attaque de l’Ectoplasma et se colla contre la fenêtre, un peu essoufflée. Cette maison était trop petite. Ils devaient réussir à les sortir de la maison… sinon ils se marcheraient sur les pieds et rentrait la situation encore plus compliquée. Un éclair traversa la pièce et frappa le spectre qui s’attaquait à son Roigada, profitant du fait qu’il était occupé pour le surprendre. Et puis, même s’il était puissant, l’Ectoplasma ne pouvait pas s’occuper de trois combattants à la fois. Lorsqu’il se retourna pour attaquer de nouveau Bahia, il fut frappé sur le côté par le Ténéfix. La demoiselle retourna à la Branette et ces mains crépitaient à la fois de feu et d’électricité. Un premier éclair passa à côté du spectre. La guerrière jeta un coup d’œil en coin à Kiel alors qu’elle attaquait de nouveau, décidant de ne pas laisser de répit à la poupée. Qu’allait-il faire ? Rien de dangereux pour eux, elle espérait…


_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Kiel Wind le Lun 21 Avr 2014 - 2:38

Bahia et ses Pokémon rejoignirent rapidement le Nalcien au rez-de-chaussée, évitant à ce dernier de mener un match déséquilibré plus longtemps. Par la même occasion, ils renvoyèrent l’armée des mômes de là d’où ils venaient pour leur éviter un sort funeste lié au manque de patience de l’adolescent. Toutefois, les deux petites quadrupède passèrent à travers les mailles du filet, Orali étant bien trop pressée de retrouver son dresseur bien-aimé pour rester enfermée plus longtemps dans cette cave sombre et finalement pas si sécurisée. D’un bond habile, elle grimpa sur l’épaule de l’humain, rapidement suivie par la Goupix qui l’imita sans s’imaginer un seul instant que Kiel réagirait différemment pour elle…

En sentant les pattes palmées de sa protégée sur son épaule, Kiel se contenta d’un maigre sourire. Combattre avec Orali sur lui ne posait aucun problème, tant que la petite se tenait tranquille : après-tout, elle était plus en sécurité contre lui qu’à quelques mètres de lui…
Mais lorsqu’il sentit les petites griffes de la renarde s’agripper à ce qu’il restait de ses vêtements déjà en lambeaux, l’humain réagit avec son manque de cœur habituel :

« BORDEL, C’est quoi ça ? », Hurla-t-il en virant la Goupix de son épaule à la façon dont un trouillard se serait débarrassé d’un Chenipan tombé du toit.

Et sans accorder plus d’importance à la pauvre créature tombée à la renverse suite à son geste, il reprit l’affrontement en balançant un souffle brutal en direction de l’entrée, renvoyant à l’extérieur quelques curieux qui avaient réussi à passer le barrage bancal de Pokémon encore sociables qui couvrait l’entrée. Comme toujours, son attaque fut peu précise, bien plus brutale que nécessaire, et instinctive. Ce n’est qu’après avoir vu ses vents faire trembler la bâtisse entière qu’il se mordit les lèvres de remord, priant intérieurement pour que le toit de cette demeure ne leur tombe pas sur la tête par sa faute… heureusement, la bâtisse tint bon, cette fois encore… mais jusqu’à quand ? Il devait limiter ses pouvoirs au minimum… ce qui n’arrangeait définitivement pas ses affaires, étant donnée la puissance démentielle de leurs adversaires.

De son côté, Bahia semblait mieux s’en sortir avec les deux spectres. Au moins, il n’avait pas à intervenir… il pouvait se contenter de repousser les nouveaux venus. D’ailleurs, la jeune femme eut la bonne idée de lui redemander cette fameuse tornade qu’il avait déployé une bonne partie de l’affrontement… une demande à laquelle Kiel répondit avec son charme habituel :

« Oui bien sûr, tu veux un thé avec ça peut-être ? »

S’il avait pu reprendre le cyclone, il l’aurait fait depuis longtemps… n’était-ce pas évident ? Malheureusement, pour cela, il devait sortir du bâtiment et gagner en altitude… En bref, retourner à l’endroit duquel il pouvait observer toute la scène. Oh, il pourrait tout aussi bien essayer de le faire d’ici… Mais Bahia risquait de ne pas apprécier de voir un mur s’effondrer dû à un mauvais calibrage des vents. Déjà que la précision, ce n’était pas son fort… alors à l’aveugle…
Pour autant, il ne lui servait à rien de rester ici. Même pour ce qui était de repousser leurs ennemis… il risquait plus de détruire cette maison qu’autre chose. Alors quoi ? Ce n’est que lorsqu’il se risqua un coup d’œil en direction des cieux que Kiel vit la lumière… littéralement. Le toit ! Il venait de passer au travers… le bâtiment avait déjà un énorme trou dans sa toiture ! Il pouvait ressortir d’ici d’un bond et reprendre son cyclone ! Souriant à sa découverte, l’humain s’apprêtait à s’envoler… avant de remarquer que son bref moment d’égarement avait permis à un Cizayox déjanté de les rejoindre. La bête avait déjà armé ses pinces tranchantes, prête à éliminer d’un seul coup l’humain et sa petite protégée…

Un véritable flot de flammes s’engouffra par l’une des ouvertures, faisant instantanément grimper la température de plusieurs degrés avant de frapper la créature mi-insecte mi-acier pour la transformer en bucher funéraire. Désorienté par ce sauvetage inattendu, Kiel ne sut comment réagir devant le Démolosse de nouveau en pleine forme… la bête en profita donc pour enchainer, et se lancer sur le Nalcien afin de planter ses crocs ténébreux dans son épaule libre.

Kiel resta de marbre, comme s’il ne réalisait pas encore ce qui lui arrivait à l’instant du choc. Il n’entendit que le hurlement aigu d’Orali brisant son tympan gauche, tandis qu’une de ses mains se portait au niveau de son torse, touchant l’une des excroissances osseuse du démon qui s’enfonçait dans son torse.

Les yeux écarquillés tandis que la bête relâchait ses crocs, Kiel recula de quelques pas. A ses pieds, Orali avait chuté sous l’effet du choc et le prédateur posait d’ores et déjà sa patte dessus, réclamant ainsi celle qu’il était venu chercher. Son long repos l’avait soigné de tous ses maux… à l’exception des effets surprenant que l’attraction de la gamine avait eus sur lui.
Désormais frappé de deux blessures particulièrement graves, Kiel ne pensait pourtant qu’à une seule chose : Orali. D’un geste évasif, il forma une sphère de vent au creux de sa main droite, son autre main étant toujours plaquée sur sa blessure au torse. Mais au moment d’envoyer son projectile, son épaule blessée le fit hurler de douleur et lui rappela la situation : s’il lançait une attaque puissante dans cet état, il avait de fortes chances de rater sa cible… et de faire s’écrouler le bâtiment. Plongeant son regard dans celui du canidé fou, Kiel resta immobile quelques secondes, les jambes tremblantes sous la douleur qui le tiraillait.

La bête restait parfaitement fixe. Ses pupilles flamboyantes semblaient attendre le geste du Nalcien, à l’affut d’une attaque qu’il s’apprêtait à esquiver. Mais au lieu d’un déferlement de vents, Kiel n’offrit au Démolosse qu’un maigre sourire. La bête était possédée… poussée par on ne sait quelle folie… et pourtant, avant même que la contre-attaque n’ait été lancée, le Pokémon avait déjà baissé la tête, prêt à saisir entre ses crocs celle sur qui il avait jeté son dévolu au risque de devoir encaisser une partie de l’attaque. Dans son état, le Nalcien ne pouvait plus protéger Orali… il ne pouvait même plus combattre… il n’était même pas sûr de passer les dix prochaines minutes… alors finalement… n’était-ce pas là la seule chance qu’avait sa petite protégée de survivre ? Car oui, jusqu’au bout, il garderait ses pensées pour elle…

« Je compte sur toi… protège-la… », Murmura-t-il dans un dernier souffle avant de s’effondrer sur le dos, la respiration haletante et les paupières closes…

Aucune réponse n’accueillit la requête du Nalcien : tout était comme si l’animal ne l’avait pas écouté. Le regard fou du canidé n’avait pas changé, malgré la blessure mortelle qu’il venait d’infliger à son propre dresseur. Comme toujours depuis l’intervention d’Orali, il n’avait qu’une seule et unique chose en tête… et finalement, il était assez ironique de remarquer qu’il s’agissait de la même obsession qui résidait dans l’esprit de celui qu’il venait d’éliminer de cet affrontement.
Légèrement accroupi au-dessus d’Orali qui hurlait à la mort dans un mélange poignant de peur et de tristesse, le Démolosse prit une position similaire à celle de sa première tentative d’enlèvement. A la différence près que cette fois-ci, son corps n’était pas en ébullition, et que donc Orali n’en souffrait pas.

Pendant ce temps, aux nombreuses embrasures qui menaient à l’extérieur, la situation devenait de plus en plus inquiétante. Bon nombre de petites créatures passaient les défenses des Pokémon sains d’esprits. Toutefois, à peine eurent-ils pénétré à l’intérieur qu’ils furent accueillis d’un violent lance-flamme provenant du canidé maternel. Personne… Absolument personne n’avait l’autorisation de s’approcher à moins de quelques mètres de la créature. D’ailleurs, Bahia fut rapidement mise en garde à son tour d’un grondement sourd, tandis que les spectres tentaient de repousser les combattants d’une attaque ball’Ombre. Que ce soit intentionnel ou non ne changeait pas les règles de son territoire…

Spoiler:
C'est pas du tout la tournure des événements que j'avais prévue quand j’ai commencé à écrire O O

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Morsure de Démolosse. [Kiel]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum