[ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Pouvoir déchaîné [Hugo/Miku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Pouvoir déchaîné [Hugo/Miku]

Message par Anthere Osarian le Lun 24 Fév 2014 - 22:47

Finalement, elle avait survécu à cette rencontre dans la Vallée Chamarrée et sans prévenir, une nouvelle, fois, Khan avait décidé qu'il était temps de partir. Le sympathique oiseau avait donc téléporté Anthère, sans faire plus de cérémonie. C'était la troisième fois qu'il le faisait en peu de temps et surtout, la deuxième fois dans une seule journée. Anthère n'appréciait pas trop cette sensation singulière de passer par un tuyau et espérait que cette fantaisie ne le prendrait pas trop souvent. Quoi qu'il en soit, au moment de l'atterrissage, quoique le terme « d'impact » convienne mieux, Anthère tomba à genoux. Aïe ! Anthère se releva en s'époussetant. Par contre... Où était-elle ? Khan ne l'avait pas du tout ramenée dans les plaines... Qu'elle voyait en contrebas. Ramassant le moineau qui restait figé, allongé sur le côté. C'était à croire que ce petit oiseau ne bougerait même pas une patte si sa vie en dépendait. D'ailleurs, il bougeait si rarement que la jeune fille commençait à se demander s'il ne souffrait pas de quelque chose.

Anthère le ramassa donc, il ne bougea pas et le rappela dans sa Pokéball. Il devait être fatigué d'avoir usé de ce pouvoir et en particulier si la Vallée était loin des plaines. Du coup, il avait légèrement dévié pour le retour. Oh elle ne lui en voulait pas, ça n'était pas grave. Et puis de toute façon, elle était en voyage non ? Alors, elle n'avait plus qu'à se mettre en route ! Elle était à Seian depuis un moment et elle avait un peu fait le tour de la région, elle n'avait cependant pas beaucoup randonné dans Cenosia et pas encore vu Omashu, la ville-montagne. Cependant, Anthère se souvenait quand même de son pseudo passage-éclair dans les chaînes de montagne et de l'arrêt dans le Temple de la Terre où elle ne voulait pas remettre les pieds. Elle était certaine de ne pas y être la bienvenue et ne voulait pas provoquer le Dieu qui y sommeillait. Anthère rebroussa chemin, le sentier sur lequel elle avait atterrit ne débouchait que sur la falaise rocheuse. Les chemins étaient petits et assez escarpés, mais Anthère était une athlète à défaut d'être une guerrière.

Pendant ce laps de temps passé dans la Vallée, Anthère avait utilisé pas mal de magie et la fatigue lui tombait dessus. Il fallait dire qu'elle ne s'était pas beaucoup ménagée ces derniers jours, que ce soit dans la maîtrise de l'eau ou bien dans le domaine plus abstrait des émotions. Pendant la dernière bataille contre la nature, Anthère avait beaucoup utilisé l'eau, pas forcément de manière consciente, mais elle avait malgré tout réussi à canaliser son énergie. Les entraînements d'Abby s'étaient révélés un minimum efficace, mais il restait beaucoup à faire avant qu'elle ne soit capable de diriger l'eau comme elle dirigeait un cheval. Quant à ses émotions, ça allait un peu mieux en ce moment, les gens étaient moins intrusifs. Peut-être grâce à Khan, depuis qu'il était avec elle, elle était plus tranquille. Mais est-ce que c'était à cause de ses pouvoirs psychiques ou bien parce qu'elle avait compris que si petit qu'il soit, il était malgré tout très puissant ? Beaucoup plus en tout cas qu'on ne pourrait le penser qu'un si petit Pokémon et plus que Persik lorsqu'il était Tylton, c'était certain. D'ailleurs, même si elle ne voulait pas vexer son oiseau bleu, Khan était probablement plus puissant que lui, même sous sa forme d'oiseau évolué...

L'après-midi touchait à sa fin et le soleil avait déjà commencé à décliner et disparaissait progressivement derrière les pics abrupts de la chaîne Cenosia. Malheureusement, Anthère n'y voyait pas assez clair pour essayer de s'y retrouver sur sa carte et elle avait espéré arriver en ville avant la nuit. Mais elle était très fatiguée et ses jambes avaient du mal à la porter. Il était plus que temps de s'arrêter là pour la nuit et un peu tant pis pour le confort caillou. Butant sur une pierre, Anthère dégringola, cria et tomba... Dans une paire de bras qui la rattrapèrent avant qu'elle ne s'esquinte quelque chose. La jeune fille retint à peine une expression surprise, allant avec une exclamation du même genre. Elle releva les yeux vers la personne qui venait de l'empêcher de se casser quelque chose et se sentit rougir. C'était un jeune homme, plus âgé qu'elle et qui faisait parti de la ville, ce qui n'était pas difficile à deviner, avec son uniforme. Oh ! Se sentant parfaitement idiote, elle ne trouva rien à dire et se sentit encore plus bête.

« Tout va bien mademoiselle ? »

« Nan, enfin oui, ça va. »


Bravo, à cafouiller comme ça... Elle devait vraiment avoir l'air gourde maintenant. Et en plus un long, beaucoup trop long silence s'installait et plus LA seconde passait, plus Anthère avait l'impression de devenir aussi rouge qu'une pivoine. Quel cauchemar...

« Vous devriez rentrer en ville pour la nuit, l'auberge n'est pas loin. »

« Oui... Heu... Merci. »


Bravo Anthère, tu deviens une pro des relations sociales. Elle qui n'avait jamais eu de mal pour parler à quelqu'un, voilà qu'elle bredouillait comme une gamine devant un chevalier de la ville, qui a priori, ne la laissait pas indifférente. Génial. Anthère se força à ne pas se retourner, elle se sentait déjà assez idiote comme ça. Il avait été très gentil, mais soyons honnêtes, il ne faisait que son travail, non ? Mais Anthère était certaine qu'il la trouvait épuisée et il n'avait pas tort... C'est pourquoi elle coupa court à la soirée, elle trouva l'auberge, pris une chambre et s'endormit comme une masse.

Le lendemain, la Mizuhanaise ne se leva pas de bonheur et se sentit enfin reposée. Elle avait au moins pu passer une nuit paisible et réparatrice avec toute cette fatigue physique, mental et magique. Enfin cet épuisement plutôt. Mais aujourd'hui était un autre jour et elle commença à visiter la ville, qui était juste immense ! En montant sur un contrehaut, elle put voir qu'elle s'étendait plus loin qu'elle ne l'avait pensé. Un peu plus loin, il y avait un attroupement de gens, mais Anthère ne s'y intéressa pas de trop, ce devait probablement être un jour de marché et elle avait d'avantage envie de flâner dans les ruelles (si on pouvait appeler ça des ruelles !) de la ville.


Dernière édition par Anthère Osarian le Ven 14 Mar 2014 - 15:21, édité 1 fois

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 973

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Pouvoir déchaîné [Hugo/Miku]

Message par Hugo le Lun 3 Mar 2014 - 17:49

Les retrouvailles avec Miku n’avait donc été que temporaires, au grand dam d’Hugo. Toute cette histoire de Pokémon fous avait empêché aux jeunes gens de se retrouver dans des conditions favorables à la discussion et à la redécouverte de l’autre. Quand la situation à Kamiki était devenue plus ou moins contrôlée, la mystique de l’air quitta la ville, emportée de nouveau par son oiseau psychique. Malgré tout, elle confia sa Pikachu au garçon de la terre, le temps qu’ils se retrouvent. Elle lui avait donné un délai d’une semaine précise, avant de se retrouver dans la cité d’Omashu, la cité de l’ouest. Pourquoi était-elle partie ? Le savait-elle elle-même ? Quoi qu’il en soit, Hugo comptait bien se rendre à Omashu d’ici 7 jours.

Contrairement à sa camarade aux cheveux couleur du ciel, le terrosien avait décidé de rester au petit village de Kamiki afin d’aider les soldats venus en renfort. Et force était de constater que si Persian leur était très bien utile, la maîtrise de la terre de son dresseur était devenue bien plus faible depuis que le calme était plus ou moins présent. Comme si l’adrénaline avait boosté ses capacités surnaturelles et que sans elle, il n’était bon qu’à déplacer des cailloux. Un jeune garçon, de plus ou moins l’âge d’Hugo et originaire de Kamiki, le pris alors sous son aile et s’engagea à lui réapprendre les techniques de base en remerciement de l’aide qu’il avait fourni au village pendant le premier assaut des Méga-Elecsprint. Grace à cet adolescent, Hugo retrouva une bonne partie de ses dons. Oh bien sûr il n’était plus aussi à l’aise qu’avant, tout lui semblait moins instinctif et demandait plus de concentration mais on lui assura que ceci n’était pas définitif. Le hameau était désormais sous contrôle, durant 3 jours, les soldats affluaient constamment maîtrisant les Wattouat qui semblaient se calmer d’eux-mêmes et mettant en fuite les canidés dans les plaines.

Malheureusement, cet assaut n’avait pas été sans conséquence et nombre de villageois avaient perdu la vie. Un père, une sœur, un ami ou un voisin, presque tous les habitants avaient perdu quelqu’un qui leur était cher dans ce triste épisode. Les autochtones profitèrent d’une rare accalmie pour enterrer les leurs décédés au combat. L’ambiance était lourde, malsaine. D’ailleurs le terrosien n’arrivait plus à dormir correctement tant les souvenirs et les images étaient gravées dans sa mémoire. Arriva le 5ème jour…

La nuit était tombée assez tardivement sur le village, Hugo, en proie aux cauchemars, se maintenait éveillé dehors. Fulmina se posait sur l’épaule droite du jeune homme, profitant de la vue que la taille de l’ami de sa dresseuse lui offrait. La boule de poils électriques semblait pensive, ce qui étonna le garçon, elle qui était toujours si enthousiaste… Il faut dire que cette journée avait été un peu spéciale, les Pokémon semblaient s’être quelque peu calmés. C’était comme si, pour la première fois, ils sentirent la fatigue de ces derniers jours… Cependant, une explosion nocturne vint tout remettre en question. Un second soleil apparut quelques instants dans le ciel, le jeune homme dut plisser les yeux pour y voir quelque chose car on y voyait aussi bien qu’en plein jour ! Puis aussi subitement qu’il était apparu, ce soleil temporaire avait disparu et l’obscurité avait regagné sa place. Que pouvait-il bien s’être passé ? Le garçon haussa les épaules quand il entendit des hurlements venus des plaines. Ces bruits, ces hymnes à la haine firent frissonner le terrosien. Lui qui croyait en avoir fini avec les Pokémon fous, il se rendit bien vite compte de son erreur.

Hugo s’activa alors, tambourinant à toutes les portes, criant à qui voulait bien l’entendre que les Elecsprint allaient revenir. Certaines personnes n’écoutèrent même pas ce qu’il avait à dire car pour eux, les canidés étaient en fuite et n’étaient pas assez bêtes pour revenir dans ce village mais les soldats furent réceptifs et sortirent rapidement de leurs tentes, prêts à se battre. Et ils ne durent pas attendre très longtemps, les Méga-Elecsprint étaient plus nombreux que jamais et un de ces monstres était généralement pris en charge par 2 voire 3 soldats. Malgré sa maitrise approximative, Hugo se battait aux côtés d’un militaire musclé et trapu. Fulmina se rendait utile en déviant la foudre produite par l’éclair de fourrure des lions sur elle, permettant ainsi aux deux hommes de battre leurs adversaires plus facilement. Alors que l’allié d’Hugo était très rude dans ses gestes, lents et puissants, ce dernier optait plus pour des coups rapides, assénés sans relâche mais d’une puissance moindre. Quoi qu’il en soit, le Méga-Elecsprint ne tint pas très longtemps et finit par s’écrouler. Ses congénères ne tardèrent pas à subir le même sort, il fallait dire que les maîtres de la terre, de l’armée de Terros qui plus est, avaient un sacré avantage sur ce type de  Pokémon électrique.

Mais une question subsistait dans l’esprit du jeune homme. Quelle était cette explosion et avait-elle un lien avec ce second assaut de monstres déformés ? Quoi qu’il en soit, le 6ème jour se passa sans aucune perte humaine à déclarer. Le village du tonnerre n’était plus en danger tant que l’armée y était présente, ce qui rassura le jeune homme. Cela faisait à présent une semaine qu’Hugo avait décidé de rester ici pour aider les pauvres villageois mais désormais, il pouvait partir sans regret et sans culpabiliser, il laissait ce petit village entre de bonnes mains. Le jeune homme retourna voir le jeune homme qui lui avait permis de remaîtriser les bases de l’élémentalisme terrestre qui lui indiqua un service de téléportation. Après une chaleureuse accolade, le jeune homme aux yeux d’émeraude quitta d’un pas décidé cet endroit.

Monnayant la location d’un Kadabra à un sage du village, Hugo se rendit à Omashu en moins de temps qu’il fallait pour le dire. Déposant la bourse d’argent dans la main crochue du Kadabra, il s’aventura dans les rues principales de la cité occidentale, Fulmina sur la tête. L’ambiance y était relativement festive, à croire que les habitants d’Omashu n’étaient pas au courant du fléau que connaissait leur monde. Serrant dans ses mains le récipient transparent de Miku, le jeune homme continua sa balade, en espérant que le vent entende ses prières.


Dernière édition par Hugo le Lun 17 Mar 2014 - 0:08, édité 1 fois

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match
avatar
Hugo
Informations
Nombre de messages : 283

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Pouvoir déchaîné [Hugo/Miku]

Message par Miku Hatsune le Mar 4 Mar 2014 - 18:30


« Tremblant dans les nuages,
Ne plus jamais se réveiller »



Elle flottait quelque part, dans un endroit qui ressemblait un peu à un morceau de ciel. Mais ce n’était pas comme d’habitude. Elle qui était très à l’aise dans les airs, qui était son milieu « naturel », elle se sentait oppressée par une atmosphère lourde et pesante... Et ce n’était pas normal. Cherchant du réconfort dans ce lieu qui lui était si familier, elle ferma les yeux... Et fut assaillie par mille couleurs qui défilaient, inaudibles, dans un tourbillon atroce.

Si les paysages de départ étaient magnifiques et reflétaient les longues journées de voyage qu’elle avait pu faire depuis sa « naissance » dans ce monde, les étendues verdoyantes et les montagnes aux reliefs plusieurs fois centenaires avaient peu à peu laissé place à des visions d’horreur pure. Ici, un corps sans vie, plus loin, une jeune femme terriblement mutilée... Un bras solitaire, séparé du tronc dont il aurait dû être solidaire... Un Pokémon dont les entrailles s’étaient répandues sur le sol... Du sang. Partout, du sang. Le sinistre liquide marquait son territoire extérieur de ses traces vermeilles, assurant sa funeste suprématie et sa présence, vitale, partout où il était passé. Des maisons effondrées sur elles-mêmes et sur leurs occupants, des pierres sorties de leurs fondations pour écraser ce qu’elles auraient dû protéger à tout prix...


« Oh, pitié... »

La prêtresse se recroquevilla, cherchant à échapper à ces images qu’elle aurait tant voulu oublier. Mais devant ses paupières closes, une jeune femme, désespérée devant le regard fou que lui lançait son Elecsprint, se laissait transpercer par les griffes mortelles du Pokémon aliéné. Sans comprendre, elle sentait la vie la quitter lentement, alors que Miku, impuissante, assistait au carnage...

« Pitié, non... NON ! »

La Nalcienne, tremblante, chuta, engloutie par ses peurs, ses souvenirs et ses cauchemars. Elle tomba à une vitesse vertigineuse, non pas vers le sol, mais dans un dangereux néant qui la happa comme un trou noir avale la lumière qui s’approche de lui d’un peu trop près. Mais le corps de la jeune fille, ébranlé dans sa descente aux Enfers, se figea soudain.

« ... ku... Miku... MIKU !! »

L’adolescente se redressa d’un coup, les yeux écarquillés, remplie d’un effroi qu’elle n’avait jamais connu. Haletante, elle se tourna vers le visage d’une fille plus jeune qu’elle, aux traits doux mais enfantins, qui la fixait d’un air inquiet. Le regard perdu dans le vague, sans réaliser qu’elle était désormais réveillée, Miku la vit sans la voir vraiment. Elle finit par secouer la tête au bout de quelques secondes et, lorsqu’elle rouvrit les yeux, trouva face à elle Nebula, sa Tylton et compagne de toujours, qui piaillait faiblement pour s’enquérir de la santé de son amie.

« Ce n’est rien... Juste un cauchemar. Ne t’en fais pas, ça va maintenant. Rendors-toi, d’accord ? »

La Nalcienne caressa l’oiseau doucement, encore toute tremblante de la vision qui s’était immiscée dans ses rêves, but un grand verre d’eau, puis se tourna sur le côté et, le cœur toujours affolé, tenta de retrouver le sommeil malgré tout.

Le lendemain, elle se leva de bonne heure et, après avoir déjeuné, pris une « douche » et nourri ses Pokémon, quitta l’auberge dans laquelle elle avait élu domicile depuis quelques jours. Après avoir retrouvé Anthère, grâce au caprice de Khan et de Promantis, dans une vallée dissimulée dans la forêt d’Agata, la prêtresse avait demandé à son Xatu de l’emmener dans un endroit plus calme. Il fallait dire qu’elles avaient eu leur lot d’émotions et d’aventures depuis leur rencontre, entre les catastrophes de Kamiki et la perturbation de ce coin de paradis pourvu d’une cascade... Pour la première fois depuis qu’elle s’était engagée sur la voie qu’elle suivait avec ferveur, l’apprentie du Temple avait ressenti un réel besoin de souffler. Épuisée physiquement, mais surtout moralement, elle savait qu’elle devait faire une pause si elle voulait garder sa santé mentale, d’autant plus que son corps commençait à lui faire comprendre qu’il n’était pas doté de réserves inépuisables, et qu’il avait ses propres limites. Alors, suivant sagement les conseils de son maître et de sa chair, elle avait atterri à Omashu, ville charmante perchée dans les montagnes de Terros, et elle avait profité de ce répit pour visiter les lieux, accompagnée de Nebula et d’Eumenis, la toute petite Nirondelle qu’elle avait recueillie dans la Vallée Chamarrée. Par chance, l’oiseau devin l’avait téléportée là où elle avait donné rendez-vous à Hugo...

Ce matin-là, une nouvelle fois, elle arpentait les artères de la cité, avec un peu plus d’enthousiasme que la veille, cependant. Car ce n’était pas un jour comme les autres...


« Dis, Nebula, tu crois qu’il va arriver comment ? Et quand, dans la journée ? Ah, oui, toi, tu ne connais pas notre ami. Il s’appelle Hugo, il est originaire de Terros et c’est un garçon adorable. »

La Nirondelle gazouilla gaiement, en agitant ses ailes minuscules désormais guéries. Enthousiaste à l’idée de rencontrer une connaissance de sa gentille bienfaitrice, elle offrit à Miku une série de petits piaillements mélodieux comme pour lui communiquer sa joie, ce qui fit rire la Nalcienne de bon cœur. Elle en avait bien besoin, après tout ce qu’elle avait vu...

Au détour d’un étal du marché, elle aperçut, un peu plus loin, un attroupement assez important, mais elle n’eut pas le loisir d’y prêter attention plus de quelques secondes. En effet, dans la manche de son vêtement, un éclat de cristal d’air vibra, puis lévita doucement jusqu’à la main droite de l’apprentie du Temple, dont le regard céruléen s’illumina en un instant.


« Hugo est en ville ! Venez, on y va ! »

Une brise douce et agréable se leva quand Miku se mit à courir dans la direction que prenait son fragment de vent, qui brillait de plus en plus fort, et lorsqu’elle vit le jeune homme, à quelques mètres d’elle, le morceau regagna sa manche en s’éteignant, tandis que la prêtresse, ravie, retrouvait Hugo dans une étreinte douce et pleine de chaleur.

« Te revoilà ! Je suis... Si contente de te revoir. »

Au bord des larmes, la Nalcienne se blottit un instant dans les bras du Terrosien. Elle était déjà émotive de nature, mais les récents évènements et le cauchemar qui avait hanté ses nuits, depuis leur dernier combat ensemble, avaient fragilisé le psychisme de la jeune fille, qui semblait avoir les nerfs à fleur de peau. Finalement, elle laissa Fulmina frotter sa joue contre la sienne, en produisant de petites étincelles qui lui rendirent son sourire. Si elle était toujours heureuse de retrouver Hugo, la situation et le chaos qui avait agité Erasia donnaient à leurs retrouvailles une couleur plus belle encore.

« Comment ça s’est passé, à Kamiki ? Et les villageois ? Ont-ils pu commencer à reconstruire ? »

Elle parlait non seulement des habitations, mais aussi de la vie elle-même des pauvres gens qui avaient vu l’Enfer déferler sur eux comme une vague de malheur.

« J’espère que tu as été sage, Fulmina, et que tu n’as pas trop embêté Hugo ! Ah, il y a un attroupement un peu plus loin, là-bas. J’ignore pourquoi ils sont rassemblés, mais je pense qu’on devrait aller voir. Qui sait, nous pourrons peut-être nous rendre utiles... »

La prêtresse prit alors la main du blond et l’entraîna avec elle, persuadée que quelque chose se tramait à Omashu, tout en espérant secrètement que ce ne serait pas un nouveau problème similaire à celui qui avait secoué le village agricole.

[Anthère, je te laisse choisir la manière dont on va se rejoindre, au cas où tu aurais prévu quelque chose en particulier. J’espère que ça vous va. Wink]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 265

Fiche de personnage
Points: 53
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Pouvoir déchaîné [Hugo/Miku]

Message par Anthere Osarian le Dim 16 Mar 2014 - 19:38

La ville était bizarrement construite. En fait, ce n'était pas tant une véritable ville que des amas d'habitations creusées dans la montagne, lui donnant cette masse et une forme étrange. De loin, son aspect triangulaire n'avait rien de naturel et avait quelque chose d'un peu intimidant. Mais ce n'était qu'un trompe l'oeil, car en réalité, cette masse triangulaire n'était que la montagne elle-même, façonnée au cours des siècles et qui avait maintenant pris la forme d'une ville. Ce n'était donc pas l'inverse. Anthère était très surprise, nous étions bien loin des maisons plates aux formes simples de Yiling et même de Mizuhan en général. Mais il n'y avait pas de ville dans les montagnes de Mizuhan non plus... Si l'on pouvait dire que le pays de l'eau avait des montagnes, car il ne comptait qu'une langue montagneuse qui venait mourir à la limite des frontières, voire même, un peu avant. Mizuhan était un plat pays, dont le coeur était à marée basse... Avec son vent d'est... Avec le vent du nord, qui écartelait les terres... Anthère sentit une pointe de nostalgie. La jeune fille l'entendait chanter, le plat pays, qui était le sien.

Elle secoua la tête. Non, cette ville n'avait rien à voir avec Yiling. Ici la terre était rouge, le vent était sec et la poussière s'envolait avec facilité, ressemblant presque à du sable. Anthère n'était pas certaine d'apprécier un environnement aussi peu enclin à recevoir les eaux et la luxuriance des plaines. La montagne c'était joli quand il y avait de la verdure avec. Malgré le soleil qui tapait directement sur la ville, qui n'offrait que peu de coins d'ombre, la chaleur que dégageait les pierres, n'avait rien à voir avec la chaleur de Yiling. Non ici, c'était étouffant, cela ne venait pas du coeur. Oui c'était une belle ville en architecture, mais Anthère ne se voyait pas y vivre. Et puis toutes ses rampes... Cela donnait encore plus une sensation d'isolement, d'une maison à une autre. Cette ville manquait vraiment de quelque chose qui tenait à coeur à la Mizuhanaise, mais bon... Peut-être parce qu'elle n'y avait pas grandi. Peut-être.

Sur une des places en contrebas, Anthère regardait la foule depuis un moment, mais avec tout ce qu'elle avait vécu ces derniers temps, toutes ces émotions qui lui avaient fait beaucoup de mal et qu'elle n'avait pas su maîtriser, elle n'avait guère envie de se mêler à eux. Elle préférait de loin la compagnie tranquille et pleine de quiétude de ses Pokémon. D'ailleurs, elle les fit sortir un par un, songeant qu'eux aussi aimeraient se dégourdir les jambes et se promener un peu. Elle n'avait pas d'animal de compagnie pour les laisser en cage. Seule exception, le poney de feu, qui se sentirait trop à l'étroit et dont les ruelles à flanc de falaise ne conviendraient pas. Il suffirait d'un malencontreux écart et... Elle préférait ne pas y penser. Il paraissait qu'il existait un élevage de Ponyta dans les parages, des Ponyta et Galopa qui avaient l'étrange habitude innée de ne jamais faire d'écart. Mais c'était plutôt logique, dans une telle région, c'était la mort assurée, alors les Ponyta s'étaient adaptés en excluant ce comportement. Un cheval qui ne faisait jamais d'écart... Avec le saut de mouton, c'était bien l'une des choses les plus difficiles à suivre en selle.

Anthère avait déjà goûté à toutes sortes d'expressions et si la ruade était la plus facile à contrer, c'était aussi celle ou se vautrait le mieux ! Le cabré en revanche, très impressionnant, n'avait rien de trop difficile. S'il n'était pas excessivement violent, bien entendu, mais il ne fallait pas parler d'extrême... Elle aimerait voir ces Ponyta, mais serait-ce possible ? Ils devaient avoir un pied extraordinairement sûr. Mais bon, elle irait sans doute plus tard, demain ou après-demain, après tout, elle n'avait pas d'horaire à respecter. Enfin, presque pas... La tirant de sa rêverie, Horizon escalada sa jambe pour finalement parvenir jusqu'à son épaule. Ah oui... Dans un carré légèrement à l'abri du soleil, Anthère s'accroupit pour sortir quelques affaires. Comme elle le faisait régulièrement depuis qu'elle avait son Marill -la veille donc- elle entama ses soins. Les yeux étrangement ressortit de son crâne, Horizon lui arracha la fiole des mains et lécha goulûment le liquide vert assez clair qu'il contenait et pendant ce temps, Anthère lui appliquait des cataplasmes de plantes et un genre de crème. La souris aquatique laissa tomber la fiole dès qu'elle fut vide et se secoua, faisant voler les bandelettes. Sa peau reprenait son hydratation naturelle et son isolation.

Anthère rangea ses affaires lorsqu'elle eut fini de lui prodiguer ses soins et se remit en marche, découvrant de petites maisons étranges, qui semblaient totalement abandonnées. Omashu était réellement une ville bizarre, le soleil faisait fuir les habitants et aucun événement ne semblait arriver jusqu'à lui. Mais plus elle avançait, moins Anthère se sentait à l'aise. Elle se sentait un peu à l'étroit dans les ruelles et avait l'impression d'étouffer. En serpentant entre les maisons, elle arriva elle-ne-savait-où, mais entendait des éclats de voix et l'atmosphère changeait. Le calme dénué d'expression devenait oppressant. Et comme d'habitude, dans ces moments-là... C'était toujours comme ça, les pires moments, enfin pire... Les plus propices à développer l'angoisse, qu'il se passait quelque chose ! Ou alors se focalisait-elle trop sur ses peurs et ainsi, recevait-elle le contrecoup de son imagination ? Se faisait-elle des idées, qui au final, déclenchaient des choses ?

La prenant totalement au dépourvu, Anthère fit un bond en même temps qu'elle ressentit une décharge lui traverser le corps. Les yeux refermés par la surprise (ou l'effet du choc ?), comme un souvenir qu'on avait du mal à se rappeler, brumeux, lent. Sauf que cette fois, ce n'était ni brumeux, ni lent, mais au contraire très rapide. Dans un éclair, elle vit une jeune fille d'environ seize ans, aux couettes mal coiffée devant une grande tour. Quasiment au même instant, elle vit une petite araignée, mais surtout, un gros plan sur ce qui avait l'air de ressembler à un Pokémon aux grandes oreilles dont le front était orné d'un orbe. Le choc se dissipa aussi vite qu'il était venu. La bouche ouverte, Anthère se rendit compte qu'elle s'était arrêtée au milieu de la rue. Consciente qu'elle risquait d'attirer les regards, elle ferma sa bouche déjà et se retira légèrement à l'ombre d'une maison, regardant un peu partout autour d'elle. Elle se sentait bizarre (décidément...) et passa ses mains sur ses bras. Elle ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer, mais... N'était-ce pas la Tour Célosia qu'elle venait de voir ? Si bien sûr, elle l'avait reconnue... Par contre, la fille comme le Pokémon... Quoique... Lançant un regard à Khan et Akasie, Anthère eut l'idée. N'était-ce pas un Mentali ?

Qu'est-ce qu'il venait de se passer ? Non, elle avait dû apercevoir quelque chose dans le jeu d'ombre et de lumière de la ville et puis, le soleil tapait fort ici. Anthère s'éloigna et marcha encore un bon moment dans la ville, entendant des cris. Mais elle était trop absorbée par ce qu'elle venait de... De quoi au fait ? Vivre, ressentir ? Voir ? Quidam, qui flairait tout depuis un moment s'éloignait se figea soudainement. Ses longues oreilles papillonnèrent et il prit clairement une posture agressive. Alertée, Anthère se leva et rejoignit le Nidoran qui soufflait. Accourant donc, Anthère se figea, ouvrit de grands yeux et sentit une vague d'effroi. À partir de ce moment-là, Anthère ne sut plus très bien, le monstre qu'elle avait sous les yeux, qui faisait presque deux fois sa taille... Son coeur rata au minimum deux battements et elle sentit ses propres forces quitter son corps. À quelques mètres de là, un Pokémon (si s'en était bien un, on aurait plutôt dit une effroyable créature venue d'ailleurs !) vert, de deux mètres cinquante, hérissé de pointes, hurlant de rage. La créature se jeta contre un groupe d'humain, qui vola au premier contact. Derrière cette frêle barrière humaine, encore un seul homme debout, tentant vainement quelque chose sur un gros rocher (une météorite ?).

Pas du tout impressionné, le minuscule Nidoran se jeta sur la créature, Anthère vit ses incisives briller et sut qu'il tentait une attaque Croc Fatal. Dans un cri muet, Anthère voulu retenir son Pokémon, mais trop tard. Sentant des sueurs froides et des frissons glacés la parcourir, Anthère ne sut que faire. Le démon se retourna et envoya bouler le Nidoran d'un revers de pattes et se jeta sur Anthère. Avalant cinq mètres en un bond, le Méga-Tyranocif fut sur elle. Anthère hurla de terreur et le monstre passa à travers elle. Elle entendit l'homme hurler en même temps qu'elle et un quelque chose. Mais plus encore, Anthère sentit ses forces couler de son corps, dans une sensation de déjà vu, elle se sentit légère et nauséeuse. Mourrait-elle ? Pourtant non, son coeur battait toujours, à une vitesse à faire pâlir de jalousie un Ninjask, mais il battait toujours. Apercevant son bras, qu'elle avait levé pour se protéger, elle vit alors sa peau devenue bleue. Immédiatement, elle jeta un coup d'oeil sur ses vêtements, presque sûre que... Bingo ! Blanc vaporeux... Fébrile, mais largement aidée par l'effroi, Anthère se leva et courut vers l'homme, avec l'impression de flotter. La robe de brume, pour la deuxième fois, venait de lui sauver la vie. Elle-même vaporeuse, elle se sentait floue.

Enjoy !


[The moment to fight, The moment to fight, to fight, to fight !]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 973

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Pouvoir déchaîné [Hugo/Miku]

Message par Hugo le Dim 30 Mar 2014 - 19:14

« Comment ça s’est passé, à Kamiki ? Et les villageois ? Ont-ils pu commencer à reconstruire ? »

Décidemment, Miku ne changera jamais. Hugo était impressionné tant son altruisme était sans limite. Avant de pouvoir dire un mot sur ce qui lui était arrivé, elle s’interrogea sur le sort des villageois. C’est tout en plaçant une mèche turquoise derrière l’oreille de la jeune fille qu’Hugo lui répondit.

« Ils vont bien, enfin je crois. Les reconstructions n’ont malheureusement pas encore commencées, le traumatisme est encore trop présent dans leur esprit pour passer à autre chose. Quand je suis parti, le calme était revenu, en partie du moins. On a dû refaire face à une attaque d’Elecsprint mais les troupes armées ont formidablement bien géré ça, il ne faut pas trop s’en faire pour eux… »

C’est rassurée que Miku évoqua l’attroupement de badauds plus bas dans la rue. Les deux amis se dirigeaient dans leur direction quand un cri détonna dans une ruelle avoisinante. L’attroupement qui semblait festif au premier abord se dispersa à la vitesse de la lumière dans une panique palpable, quelque chose d’étrange et d’angoissant se déroulait dans cette ville. Le Terrosien avait un mauvais pressentiment et dit à la prêtresse de l’air.

« Allons voir d’où viennent ces cris. »

Son ton était plus tranchant qu’il ne l’aurait voulu mais il avait appris ces derniers temps que les cris n’étaient jamais annonciateurs de bonne nouvelle. C’est donc en attrapant le bras de son amie céleste qu’Hugo s’avança vers les cris qui se faisaient de plus en plus oppressant. Les cris étaient ceux d’Anthère, la mystique de l’eau qu’Hugo avait croisé à Kamiki. La pauvre semblait bien en mauvaise posture contre le monstre terrestre qui lui faisait face. Ce Pokémon semblait d’être une force imparable et d’une brutalité sans pareille, et bien que le Nidoran de la dresseuse était plus que vaillant, il n’était pas en mesure de lutter contre une telle créature. C’est d’ailleurs quand le petit Pokémon violet fut envoyé au tapis que le Méga-Tyranocif se jeta sur elle. De tout son corps, sans aucune retenu.

Elle était morte, condamnée à mourir sous le poids de cette atrocité et pourtant rien n’arriva. C’est comme si elle avait disparu de la surface de la Terre. Bon, elle possédait bien un oiseau psychique semblable à celui de Miku mais si c’était son œuvre, ne se serait-il pas téléporté avec ? Hors, il était présent comme tous les Pokémon de la jeune fille à l’exception de son poney de feu. Où pouvait-elle être passée ?!

Hugo s’agenouilla et plongea sa main dans la terre, ressentant ainsi toutes les présences qui s’y trouvait. L’onde qu’il envoya agissait comme un radar et il distingua très clairement une source d’énergie très puissante à l’endroit où se trouvait Anthère avant sa disparition. Mais le plus étonnant était que cette source d’énergie de faiblissait pas, elle était constante ! Anthère était toujours présente, sous une forme différente que celle dont le commun des mortels est habituée mais elle était bien là. Cette source de puissante l’attestait. Hugo se retourna vivement :

« Ça va te paraître fou mais Anthère est… Vivante, enfin plus ou moins. Il y’a une puissante source d’énergie vitale à l’endroit où elle s’est faite attaquer et ses Pokémon ne partent pas à sa recherche. Ils doivent la ressentir. Mais je ne sais pas si sous cette forme elle est en sécurité ou au contraire plus vulnérable… Je ne sais pas si nous arriverons à battre ce monstre mais nous devons faire quelque chose ! Essayons au moins de l’affaiblir ou bien même lui faire quitter la ville. »

À vue d’œil, le Pokémon qui leur faisait face était un Pokémon de type roche, aucun de ses Pokémon n’avait l’avantage sur l’adversaire mais il se devait d’essayer ! Hugo libéra son Teddiursa de sa sphère et lui chuchota quelques paroles à l’oreille, le gratifiant d’une caresse du crâne. L’ourson partit se cacher sur le toit d’une maison proche de la scène et se posta près à obéir à son maître. Le terrosien se hâta d’expliquer son plan à sa coéquipière.

« Teddiursa sera là pour divertir l’adversaire, il baissera sa garde, c’est à ce moment-là que nous devrons tenter quelque chose. Je compte sur toi !»

D’un claquement de doigt, une multitude de gerbes de flamme assaillirent le titan. Sans véritable dégât, certes, mais assez pour faire tourner Tyranocif et offrir son dos aux adolescents. C’est alors que Persian prit la relève, accompagné de Pikachu sur son dos. Une fois le félin assez rapproché du Pokémon Armure, sa queue s’illumina d’une lueur argentée et finit par s’abattre sur la carapace verdâtre du dinosaure. C’est quand il se retourna pour voir d’où venait cet assaut que la souris électrique profita pour utiliser une attaque Eclair dans les rares interstices du cuirassé qui lui permettaient de se mouvoir.

Le monstre détruit une maison d’un simple coup de queue épineuse accompagnée d’un cri rauque à briser les montagnes. Ses yeux étaient rouges sang, la rage ne pouvait plus être contenue dans ce corps à la puissance démesurée. Un ultralaser s’échappa de la gueule du monstre vers le ciel, comme si il voulait lutter contre une force invisible. Son attaque aurait immédiatement tué les adolescents et leurs compagnons s’ils se l’étaient pris de plein fouet et ça, Hugo le savait.

« Miku, on ne peut pas rester ici ! Nous devons partir, trouver une solution loin d’ici ! Il nous tuera sur le champ s’il s’en prend réellement à nous… »

Des pierres fonçaient à pleine vitesse sur les adolescents et Hugo les arrêta en élevant un large mur devant sa compagne de malheur et lui-même. Teddiursa qui était revenu de sa cachette, tirait sur la jambe de son dresseur, pointant de sa patte une ruelle assez étroite pour ralentir le titan si l’envie de les suivre lui prenait. Mais Anthère… ? Elle était là, Hugo le savait, mais que pouvait-il faire pour elle ?

Le mur tremblait de plus en plus, Hugo avait toujours les bras tendus, les poings crispés, le visage en sueur. Cette protection sommaire menaçait de s’écrouler d’un moment à un autre sous les attaques du monstre. Ils devaient partir et fuir ce monstre, et vite. Hugo agrippa alors le bras de son ami aux yeux célestes et s'élança à travers la ruelle. Le jeune homme se sentait lâche de fuir comme ça mais était-ce vraiment de la lâcheté de vouloir rester en vie? Le jeune homme avait rappelé ses Pokémon dans sa course, il ne voulait prendre aucun risque de les blesser. Le temps avait cessé de s'écouler pour le Terrosien, depuis combien de temps courrait-il? Où était-il? Le sang tambourinait dans ses tempes, sa gorge était sèche et ses jambes chancelantes. Le calme était revenu, rien ne troublait le silence à part sa respiration saccadée.

Mais immédiatement, l'angoisse le submergea quand il se rendit compte que Miku n'était plus à ses côtés, puis le jeune homme se rassura en se disant que son Xatu l'avait probablement téléporté dans un endroit plus sûr afin de ne pas la mettre plus en danger que nécessaire. Oui, Hugo espérait très fort qu'elle était en sécurité, il ne se le pardonnerait jamais si ce n'était pas le cas...  

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match
avatar
Hugo
Informations
Nombre de messages : 283

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Pouvoir déchaîné [Hugo/Miku]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum