[ Clos ] Rencontre du destin //Cyrus//

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre du destin //Cyrus//

Message par Cyrus Garian le Mar 10 Juin 2014 - 1:48

La lame glissait inexorablement et malgré elle, ne pouvant résister à cette force qui s'appelait la gravité. J'avais aiguisé la lame de telle sorte à ce que ce soit rapide, net et précis, que je ne souffre pas trop quoi. Mais un petit évènement imprévu s'en mêla. Un petit être qui était encore trop jeune pour comprendre ce qui l'entourait, n'écoutant que ses instincts les plus primaires pour vivre et grandir lentement jusqu'à enfin avoir l'âge requis pour avoir un minimum de raisonnement. La petite Embrylex me poussa donc de mon billot. Par pousser, voyez plutôt une énorme gifle d'un petit pokémon de plusieurs dizaines de kilos dont la peau est essentiellement faite de couche de pierre presque aussi dur que du métal. Rajouter à la scène un très beau vol plané de ma part et vous aurez, de nouveau, une scène mythiquement drôle à faire paraitre dans un conte pour enfant ... Ma chute se termina sur un parterre d'herbe qui amorti un peu ma chute, fort heureusement. Cependant, la lame crissait toujours et n'était pas encore arriver. A ce moment-là, j'avais peur pour la petite, qu'il lui arrive malheure car elle était postée à ma place ... Mais à peine le temps de pousser un juron que la-dite petite était en train de manger l'engin de mort à pleine dent et avec un appétit non dissimulé.

Soupirant de soulagement, je lançais rapidement un regard vers Galekid qui, en haussant les épaules, semblait lui aussi soupirer. Son repas de fini, sa maîtresse vint la prendre doucement dans ses bras pour retourner dans l'abri improvisé, surement pour ne plus voir ma tête pour un petit moment. De nouveau un soupire, puis je me laissais tomber en arrière, allongé dans l'herbe, observant le ciel et les nuages défiler devant moi. Mon pokémon vient, comme à son habitude, se coller à moi en couinant, me demandant si tout allait bien. Baissant les yeux sur lui, je passais ma main délicatement sur sa tête métallique pour lui caresser sa tête.Toujours silencieux, je me demandais sincèrement si j'avais fait quelque chose de travers, question assez conne je l'admet, car une demi-seconde après, j'avais sa culotte en bas de ses cheville dans ma tête, mais encore une fois c'était un accident ! Comment je pouvais lui faire comprendre ça ...

Galekid se redressa soudainement sur ses pattes, la truffe à l'air, attentif à tous bruits qui pourraient survenir. Il s'avança de quelques pas, tournait la tête à droite, puis à gauche. Pendant quelques minutes, il semblait suivre, de très loin, quelques choses. Choses qui s'approchaient à grand pas apparemment vu qu'il commençait à s'affaler au fur et à mesure. Comprenant qu'il se passait quelques choses, je bondis rapidement sur mes jambes et entrepris une ascension sur l'arbre le plus grand et surtout le plus proche de ma position actuelle. Une fois au sommet, je plissais les yeux pour espérer mieux voir tout en me protégeant des rayons du soleil. Et effectivement, un grand nuage de poussière s'élevait haut dans le ciel, s'approchant de notre position à grande allure. Descendant rapidement de mon perchoir, j'appelais Galekid pour qu'il file dans la grotte, mais je n'avais pas besoin de lui dire semblait-il, vu qu'il poussa un cri depuis l'entrée qui me fit sourire. De nouveau à l'entrée, je me retournais encore une fois pour lancer un dernier regard à l'édifice de pierre, que j'avais créé et qui a été sauvagement engloutit par plus petit que soi, avant de la faire disparaitre comme elle était venu, sous le sol.

Une fois à l'intérieur de la galerie, j'en refermais l'accès avant de me précipiter à l'intérieur. Lia était toujours là et, à son regard affolé, a semble-t-elle entendue Galekid crier plus tôt. Inspirant profondément pour garder un semblant de self-contrôle, je m'empressais d'engloutir le feu avec ma maitrise de la terre. Tâtonnant, je cherchais mon t-shirt, finissant par le trouver avant de l'enfiler à la va-vite. Mon katana juste à côté, j'accrochais l'attache à ma ceinture avant de dégainer mon arme. Enfin, je m'approchais de Lia et, avant qu'elle ne dise quoique ce soit, je posais ma main doucement sur sa bouche pour lui faire comprendre qu'on ne doit pas faire trop de bruit. Puis de nouveau lentement, j'approchais de son oreille pour lui murmurer.

-Fais-moi juste confiance pour cette fois s'il te plait ...

Je retirais ensuite ma main d'elle avant de soulever difficilement ma petite sauveuse endormie pour la caller dans les bras de sa dresseuse puis, sans plus attendre, je refermais enfin le trou au plafond, nous enfermant dans une obscurité presque totale, me calant contre la miss le temps que le déluge passe, Galekid étant à mes pieds, patientant sagement. Le déluge, c'était certainement le gros de l'armée de Terros qui s'avançait pour une destination et un but inconnu pour nous, espérant sincèrement que ce n'était pas pour nous. Et, enfin, le déluge marchait au-dessus de nous. Tel un long, très long tremblement de terre, l'armée passait au pas de course. Ce ne sont pas moins des centaines, voir des milliers d'entres eux qui déferlaient pendant plusieurs longues minutes interminables. Une fois le calme revenu, je scannais la zone avec ma maitrise de la terre pour voir si le passage était bien dégagé et il l'était. Je reformais le trou au-dessus de nous pour avoir de nouveau de l'air et de la lumière avant de me tourner vers Lia, l'air grave sur le visage.


-On doit lever le camp de suite ...

_________________



Spoiler:

Spoiler:
Samourai - Invocateur
avatar
Cyrus Garian
Informations
Nombre de messages : 43

Fiche de personnage
Points: 45
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre du destin //Cyrus//

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 14:38


•○ Quand le destin s'en mêle ○•
•○ Cyrus○•

Elle mangeait en surveillant à la fois son Pokémon qui semblait s’endormir une nouvelle fois, à croire qu’elle prenait des forces continuellement, mais ce n’était après tout qu’un bébé. La jeune femme commençait à s’impatienter légèrement quand elle se figea, à travers sa tunique un éclat noir vacilla quelques secondes avant de disparaitre. Elle posa le bol sur le côté et appliqua ses mains sur le sol. Celui-ci tremblait légèrement sous le poids de quelque chose qui avançait vers elles. Le cri léger qui retentit à l’entrée de la grotte la statufia un peu plus, le pokémon acier du dresseur était rentré et avait perçu lui aussi le danger qui approchait au vu de son comportement. L’obscurité se fit plus forte quand il scella l’entrée, qui accessoirement était également la sortie… Le feu mourut peu après sous la magie élémentaire de l’homme, aucune source de luminosité n’entrait dans la caverne souterraine à part la fente qu’elle avait créée pour laisser la fumée s’évacuer. Elle se tendit en entendant l’arme qui quittait son fourreau et réprima heureusement le cri qui avait manqué lui échapper quand il l’avait bâillonné de sa main. Elle le fusillait du regard avant qu’il ne l’enlève, et étouffa un léger cri quand elle reçut l’Embrylex dans les bras. Elle prenait du poids très rapidement la petite. En se focalisant sur sa protégée elle en oubliait la raison de sa contrariété passagère. Gêne qui avait aussi une autre source mais elle n’allait pas lui dire de ne pas recommencer parce qu’elle avait les oreilles sensibles. Elle n’aimait pas les messes basses à cause de cela, elle ne contrôlait pas les frissons qui la parcourait quand on lui murmurait des choses à l’oreille. Heureusement pour la jeune femme, l’obscurité totale depuis qu’il avait supprimé la dernière source de lumière de la pièce lui permettait d’épargner son honneur. Il ne verrait ainsi pas ses joues rougies par le murmure.

Elle était tendue, essayant de calmer les battements affolés de son cœur quand les pas des hommes et des bêtes parcoururent l’étendu au-dessus d’eux. Une armée entière, de quel étendard et dans quel but passait elle, ni lui ni elle n’aurait pu le dire. Elle priait juste que ce ne soit pas pour eux. Elle devait s’éloigner de lui, au moins elle n’aurait plus la peur de voir quelqu’un périr par sa faute. Elle devait prendre le large et vite, enfin vite, pas tout de suite alors que le danger marchait au-dessus d’eux. Une fois le plus gros passé le bruit diminua progressivement à ne redevenir plus qu’un grondement lointain, ils avaient eu chaud, ils auraient pu se retrouver en très mauvaise posture. D’ailleurs heureusement que les élémentaux n’avaient pas sondés le sol sinon ils auraient définitivement été perdu. Elle se risqua à évacuer un peu d’air de ses poumons une fois que le silence revint. Pendant qu’il rouvrait le passage vers la surface elle en profita pour poser la petite au sol qui se réveillait lentement. Elle remballa ses quelques affaires en serrant régulièrement et nerveusement son médaillon par-dessus ses vêtements. Elle savait qu’elle n’avait pas le choix, elle devait quitter Terros, et ce plus vite possible, restait à savoir quelle direction prendre et surtout laquelle était la plus sure … Elle serra les dents et finit en deux temps trois mouvement son repas, qu’il se débrouille avec sa part elle n’allait pas prendre le temps de le materner. D’ailleurs il était plus que temps que chacun parte de son côté. Elle remit son sac sur le dos, saisit la lance et avança vers la sortie plus déterminée que jamais.


« En effet, je ne peux m’attarder plus longtemps. Je vous ai laissé près de votre sac un reste d’onguent si votre blessure se rouvre. Bonne route à vous.»

Elle n’ajouta rien de plus, après tout elle l’avait déjà remercié et lui l’avait … Bon ne revenons pas la dessus, elle regarda la petite Pokémon qui trottait sur ses 4 pattes derrière elle. Restait une décision à prendre pour elle, est ce qu’elle accepterait de se défaire de la jeune femme pour accompagner le jeune homme ? Elle avança de quelques pas et fut aussitôt rattrapée par la petite. Elle avait fait son choix et elle le respectait, espérant que sa compagnie ne raccourcirait pas la vie de l’Embrylex. Elle sortit rapidement de l’abri, regarda tout de même autour d’elle avant de prendre une direction perpendiculaire à celle qu’avait prise l’armée. En effet, il était probable que des escouades ailés ou de cavalerie rejoigne le plus gros des forces, une direction perpendiculaire à celle qu’ils prenaient était le choix le plus logique et le plus sûr. De plus c’était d’après la position du soleil la direction de la ville portuaire de l’Ouest du pays. Elle sourit à la petite et se mit en route sans plus se préoccuper du blesser et de son Pokémon. Elle avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour l’aider, sans sa présence à elle il s’en sortirait beaucoup mieux, il n’avait pas une épée de Damoclès au-dessus de la tête pour le moment. Elle serra les dents en regardant nerveusement derrière elle une seconde, elle espérait qu’il n’allait pas prendre la même direction qu’elle, sinon elle allait sans doute se retrouver avec lui sur les talons. Elle s’arrêta donc ne sachant pas si elle devait changer de direction juste au cas où il la suivrait.

Elle s’en voulait quelque part de sa blessure, mais vu ses dernières actions il devait sans aucun doute aller mieux. Et puis elle lui avait laissé de quoi se soigner … Et en plus elle avait abandonné une partie de son équipement pour le nourrir… Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter pour eux … Ils s’en sortiraient sans mal. Elle reprit sa marche avant de s’arrêter après avoir entendu un couinement, l’Embrylex commençait déjà à peiner à la suivre, elle ralentit donc sa marche à la vitesse d’un Insolourdo priant juste que personne ne voit ses traces et ne la suive. Parce que même un Parecool pourrait la rattraper en moins de dix minutes… Elle soupira mais n’avait pas le choix, réglant sa marche rapide et silencieuse sur les pas encore parfois hésitant de sa petite Pokémon. Celle-ci choisit d’ailleurs ce moment pour mimer la jeune femme et tenter de marcher sur ses pattes arrière. Elle retombait souvent sur les fesses et couinait, stressant la jeune femme qui avait peur qu’on ne la repère. Elle prit les mains du petit Pokémon dans les siennes et l’aida à avancer, chaque pas lui permettait de tester et de trouver son équilibre, mais cela ralentissait également la cadence déjà escargotesque de leur duo…


Dernière édition par Eliabbesheth ‘ y Atsar le Dim 6 Juil 2014 - 23:26, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre du destin //Cyrus//

Message par Cyrus Garian le Dim 6 Juil 2014 - 23:04

Je sortais enfin à mon tour de notre cachette, me tournant vers l'armée qui venait de passer. Au loin, le grand nuage de poussière que j'ai vu plus tôt était toujours là, toujours aussi haut mais relativement loin, ils avaient une bonne cadence, est-ce qu'ils trottinaient ? Surement, mais à vrai dire je m'en foutais royalement, tant que j'étais loin d'eux ça m'allais très bien. Retournant un bref instant dans notre tanière, je rassemblais mes affaires pour les mettre dans mon sac de voyage avant de porter ce dernier sur mon dos, mon katana retournant dans son fourreau, prêt à partir. Mais je me rendais finalement compte que j'étais un peu lent, surtout quand Lia, bagage sur le dos, me dit qu'elle partait finalement de son côté. Silencieux, je la regardais partir avec la petite pokémon alors que Galékid se frottait à mon pied, couinant tout en regardant la demoiselle partir, comme pour me dire "Tu es sûr de toi, ô mon ami humain ?" ... En gros hein ... Et oui, j'étais sûr. Enfin ... je n'allais pas non plus la forcer alors qu'elle ne semblait pas très enthousiaste à avoir de la compagnie de route.

C'est finalement en prenant le chemin inverse de l'armée de Terros que je me mis de nouveau en route. J'aurais vraiment aimé l'aider, bien que ma mission passe en premier, tout de même. D'ailleurs, où est-ce que je devais aller ? Ce vieux, qu'est-ce qu'il m'avait dit ? Raaa, saleté de mémoire de poisson rouge ! Soupirant longuement, j'errais alors ainsi, Galékid toujours sur mes talons, sans réelle destination, où en tout cas jusqu'à ce que ma mémoire veuille bien me rappeler là où je devais aller ... Soudain, Galékid se mit à geindre doucement, comme s'il voulait me prévenir de quelques choses, posant mes yeux sur lui, je la redressais rapidement sur l'endroit qu'il fixait et, au loin, je pouvais voir ce qui semblait être des ombres qui se déplaçaient rapidement, se dirigeant dangereusement vers la direction de Lia. Mais à peine le temps de faire le moindre mouvement que du coin de l'oeil vers le bas, une ombre masquait la mienne. Le premier réflexe que j'ai eu a été de me jeter à terre pour faire une roulade. Cette dernière finie, je laissais mon sac tomber au sol avant de dégainer mon katana de nouveau. À ce moment précis, je me suis dit qu'en quelques jours, mon épée est sortie plus de fois de son fourreau que dans toute ma vie. Souriant à cette pensée, je finis par me retourner vers mon assaillant.

Le dit-assaillant portait des vêtements assez banales de teinte verte. Cependant, la moitié de son visage inférieur était masqué par un foulard qui me rappelait grandement les ninjas, toujours de teinte verte. Sans un mot, nous nous toisions sous une tension palpable. Mais, alors qu'il s'apprêtait à bondir sur moi, je sautais en arrière et, sous un son lourd et dur, la garde de mon arme percuta violemment les côtes d'un deuxième agresseur qui voulait me prendre par surprise, ce dernier se pliant en deux sous la douleur. Mais je n'allais pas en rester là, je bondis en l'air avec un effet rotatif et, de nouveau avec puissance, mon talon droit frappa fort sur le crâne du pauvre malheureux qui s'écroula avec lourdeur et violence. Sans attendre plus, le premier adversaire s'élança avec fureur sur moi puis je fis de même. Malheureusement pour lui, il n'était pas un élémentaliste et, tout en courant, je frappais le sol de mon talon, un pilier de terre jaillit alors du sol sous mon ennemi qui le propulsa en l'air, ce qui le surprit et le déstabilisa. Voyant cette opportunité, je sautais de nouveau et, à son niveau, donnais un grand coup de taille horizontalement, ce qui eut pour effet de le trancher en deux. Retombant à terre, je sentis la douleur de la blessure me lancer à cause de l'effort, mais je n'avais pas le temps de me reposer. Une fois les cadavre enterrer avec ma maitrise, je devais retrouver Lia au plus vite.

Il m'avait dit de faire le moins de bruit possible tout en avançant le plus rapidement possible, chose plus facile à dire qu'à faire, même pour un pokémon ... Pourtant, je m'exécutais sans broncher, faisant .. enfin essayant de faire le moins de bruit. Cyrus sprintait comme si la mort elle-même lui courait après. L'espace d'un instant, je me suis sincèrement demandé pourquoi il voulait la sauver ... C'est vrai quoi, elle-même a dit qu'elle ne voulait pas de lui, bien que je sois un pokémon, je continuerais ma route ... Mais après coup, je savais le pourquoi du comment ... Cyrus est tout simplement gentil, un homme avec le coeur sur la main, prêt à aider autrui dans le besoin ... Bon, j'avoue qu'un jour ou l'autre, ça va nous retomber dessus ... Et puis sa grandeur d'âme s'arrête là où un combat commence ... Mon dresseur s'arrêta brusquement, accroupi dans des hautes herbes autour de divers pokémon, trop effrayé de nous attaquer à cause (ou grâce) de l'expression du visage de Cyrus, plus sérieux et meurtrier que jamais. Au loin, je repérais m'dame Lia et la petite, ce pourquoi Cyrus s'est stoppé et, il savait que les ombres qu'on avait vues plus tôt était là, quelque part. Puis d'un bond, l'humain prit appuie sur plusieurs arbres avant d'arriver sur le premier qui était embusqué dans un de ses derniers, tranchant son dos d'un coup bien porter. Au même moment, je remarquais un deuxième qui s'était posé à terre. Sans réfléchir, je chargeais les jambes que je percutais brusquement, lui faisant perdre l'équilibre avant de tomber au sol. Cyrus en profita pour lui sauter dessus et lui planter son épée géante en plein coeur. M'dame Lia était aussi surprise qu'apeuré apparemment. Mon dresseur finit par nettoyer le sang sur sa lame d'un coup dans le vent vif comme l'éclair, rangeant son arme dans son fourreau.

-Je suis sincèrement désolé de devoir te dire ça, mais nous n'avons pas vraiment le choix de voyager ensemble désormais. Que tu le veuilles ou non, nous sommes traqués et nous aurons besoin de l'aide de l'autre. Ces gars-là devaient surement être l'arrière garde de l'armée qui est passée tout à l'heure et, à ton avis, que vont-ils faire quand ils vont remarquer leurs absences ? Faire demi-tour et les chercher et encore une fois, je ne pense pas que tu veuilles affronter une armée entière seule ...

Tout en lui prononçant ses mots, je m'approchais d'elle d'un pas lent, pour ne pas l'effrayer plus qu'elle ne l'était, enfin à ce qu'on voyait en tout cas. J'étais pourtant sérieux, et mon expression devait en témoigner, si nous nous séparions, nous sommes fichu ... Mais j'espérai quand même secrètement qu'elle ne me gifle pas de nouveau ....

_________________



Spoiler:

Spoiler:
Samourai - Invocateur
avatar
Cyrus Garian
Informations
Nombre de messages : 43

Fiche de personnage
Points: 45
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre du destin //Cyrus//

Message par Invité le Mer 9 Juil 2014 - 20:35


•○ Quand le destin s'en mêle ○•
•○ Cyrus○•

Elles avançaient comme au ralentit au goût de la jeune femme, un pas si petit après l’autre qu’elle espérait qu’elles n’allaient pas finir par reculer… De ce fait elle était moins concentrée sur l’environnement aussi quand Cyrus jaillit de branchages au-dessus d’elle, sa seule réaction fut de se figer. Que faisait-il ici ? Pourquoi l’avait il suivit ? Qui était les hommes qu’il venait d’attaquer ? Ils avaient agis, lui et son Pokémon si rapidement qu’elle était trop surprise pour seulement bouger, les soldats étaient déjà à terre et mort ou sonnés. Elle ne savait pas quoi répondre, le merci de l’avoir aider restait coincé dans sa gorge. Qu’est ce qui lui disait qu’ils l’auraient attaquée elle ? Elle avait tout de la paisible baladeuse en forêt avec un jeune Pokémon. Sauf si sa description avait été donnée ce dont elle doutait fortement. Elle était presque certaine que ceux qui avaient pu s’enfuir n’avait pas retenu exactement son signalement ou celui du jeune homme. C’est donc d’exaspération qu’elle lâcha la petite Embrylex qui fit des pas hésitants vers le Galekid avant de grimper sur son dos pour s’y endormir. Au moins sur les deux il y en avait une qui n’était pas farouche. La jeune femme posa son sac et toujours sans rien dire elle s’approcha de lui le repoussant sur une souche avant de faire claquer contre son palais sa langue après avoir constatée l’étendue des dégâts sur le torse du guerrier.

« J’en ais croisé des inconscients mais autant que vous je ne crois pas … Il va falloir nettoyer la plaie de nouveau, vous n’auriez pas dû forcer….»

Elle ne fit aucuns autre commentaires se contentant de relever le haut du jeune homme sur son visage pour vérifier l’état du bandage. Au moins comme ça lui ne verrait pas le sien qui s’empourprait légèrement à la vue de celui de l’athlète. Elle se secoua et chercha sa gourde tout d’abord, puis l’onguent et revint vers lui, lui remettant son haut qu’il avait peut-être baissé sur la tête. Elle enduisit un linge propre d’eau, ajouta quelques gouttes d’alcool de cèdre qui lui restait et nettoya du mieux qu’elle put la plaie. Elle rapprocha les bords qui s’étaient de nouveau détendus et hésita un instant, elle avait espéré ne pas avoir besoin de recoudre mais jugea qu’il n’était pas encore si amoché que cela, seulement peut être que ce soir il faudrait y penser si la blessure baillait toujours aux corneilles. Elle déposa l’onguent sur la plaie en veillant à tenir les bords du mieux possible puis elle refit le bandage toujours sans un mot, parce que le merci était bloqué toujours entre ses lèvres et refusait de sortir. Elle passait les mains le long de son torse, se penchant en passant les bandes dans son dos, rougissant parfois légèrement. Elle finit le bandage en le serrant pas trop fort mais suffisamment de façon que la plaie ne se rouvre pas si jamais il lui reprenait l’envie de jouer à Tarzan. Elle n’aimait pas l’idée de le suivre, ou qu’il la suive, surtout après qu’il ait vu ses dessous, mais elle savait aussi qu’elle n’avait pas le choix. Si elle voulait survivre à cette forêt elle devait s’en accommoder, elle pinça les lèvres et se releva le laissant se rhabiller seul. Elle fit quelques pas et observa la position de l’astre solaire. Si quelque chose lui avait été enseigné c’était bien cela, se repérer dans les bois par rapport au ciel, à l’astre du jour, et aux champignons. Elle s’approcha du plus massif des arbres sur le bord de la route et en fit le tour lentement.

Elle  avait trouvé ce qui l’intéressait, un champignon reconnaissable à la forme de son chapeau rond et prolongé, il ne poussait qu’au nord des souches, frileux du soleil qu’il était. Elle se redressa et se tourna vers le Galekid, avant de soupirer de nouveau vers son dresseur. Elle savait que la petite ne tiendrait pas le rythme de marche rapide et cadencé. Elle la désigna du doigt et se décida à parler finalement à Cyrus. Elle savait que la petite les ralentirait, pourtant elle n’avait aucune idée de comment ils pourraient faire pour qu’elle ne les handicape pas. Puis, avant même qu’un son ne passe ses lèvres, elle le fixa, enfin presque, juste derrière lui un arbre reconnaissable par sa rareté et surtout son intérêt pour les dresseurs se tenait. Un noigrumier, elle se serait frapper la tête par sa bêtise et se détourna du jeune homme sans aucunes explications. Elle retourna son sac de fond en comble, cherchant une boite bien précise. Une fois la plupart de ses affaires éparpillées devant elle, elle parvint à trouver le réceptacle rectangulaire. Elle l’ouvrit doucement, comme un présent qu’on vient de vous offrir et regarda la noigrume ébène dedans. C’était celle qu’il lui avait offert avant de partir, elle prit la balle en main et se retourna vers le Pokémon acier. Sans grande conviction, après tout peut être que la petite ne voulait pas d’elle en dresseur, elle dirigea vers elle le faisceau lumineux et attendit. Après une seconde la silhouette sur le Galekid disparu en fusionnant avec la lueur et la sphère dans sa main remua légèrement jusqu’à s’immobiliser. Elle n’en revenait pas et surtout elle se maudissait elle-même de ne pas y avoir pensé avant. Elle se retourna de nouveau vers le jeune homme et se mordilla la lèvre signe de gêne chez elle.

« Je suis désolée, j’aurais dû y penser avant, quel direction deviez-vous prendre ?»

Elle dans son esprit avait pris la direction du port le plus proche, celui de Flamen. C’était à son sens la façon la plus rapide de se mettre hors de portée des armées de Terros, et d’échapper à sa juridiction, bien que d’après ce qu’elle avait entendu ce n’était pas vraiment une ville à fréquenter. Tant qu’ils avaient un port, elle était plus décidée que jamais à continuer son chemin et qu’importe s’il voulait aller dans une autre direction, pour sa part elle ne changerait pas de cap.

« La direction que je comptais prendre, et compte toujours suivre, est celle de Tarouga, c’est un port plus au sud est, tout dépend si nous arrivons à trouver des montures mais nous pourrions y être en quelques semaines en cravachant.»

Elle ne rajouta rien de plus et rangea son sac en conservant dans sa paume la Pokéball, étonnée toujours que le destin lui face choisir d’avoir pour compagne une créature aussi chétive. Elle ne doutait pas qu’avec de l’entrainement et surtout de la patience, le Pokémon acier ne devienne puissant, une fois qu’elle le serait elle lui redonnerait le choix, de retourner vers les sien ou de rester avec elle. S’ils survivaient jusque-là … Elle secoua sa tête, ses mèches brunes voltigeant un instant, comme son médaillon qu’elle rangea rapidement. Elle ne devait pas penser négativement, pour leurs saluts à tous elle devait se battre. Elle se redressa et attendit sa réponse, à savoir si la direction lui convenait, il pourrait une fois au port la quitter pour suivre sa propre route. Elle se demanda toutefois pourquoi il était venu la prévenir.. Il ne lui devait rien… Pourquoi était-il apparu au moment opportun ? Tant de questions qu’elle ne poserait pas, après tout il n’y avait peut-être aucune explication et c’était simplement le hasard ? Elle prit sa lance à la main et battit légèrement le sol pour tenter de détecter d’autres présences. C’était le fait qu’elle l’avait eu dans le dos et ne s’en était pas servie qui l’avait mise en péril, elle devait rapidement apprendre à la petite à marcher et à s’endurcir, en physique comme en endurance.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre du destin //Cyrus//

Message par Cyrus Garian le Dim 7 Sep 2014 - 0:10

Alors que je m'approchais de plus en plus d'elle, d'un pas lent et souple, Eli jeta son sac à terre qui, je l'avoue, m'a mit un coup de stress en plus de me faire sursauter malgré moi. Dans un silence relativement gênant pour moi, elle s'approcha rapidement et me traîna sur une souche pour que je puisse m'y asseoir avant de me dire subtilement que j'étais un inconscient. Pourquoi un inconscient ?? Je l'ai juste protégé des tueurs, mais à par ça je ne vois pas de quoi elle parle .... Bon ok j'ai peut-être un peu poussé sur ma blessure, mais pas de quoi s'alarmer, une éponge, un bout de scotche et ça cicatrisera tout seul ... Enfin non mais bon ... Bref ! Elle redressa mon t-shirt pour qu'il tienne sur ma tête, mon dos à nu. Je pouvais y voir assez bien à travers, après tout c'était du tissu léger. La petite pokémon s'avança vers Galekid, lui faisant un petit câlin, à moins que c'était pour mieux le gouter .. avant de lui grimper dessus, se rouler en boule et s'endormir. Le pokémon acier ne tint pas très longtemps avant de s'effondrer sous le poids de la petite, incapable ou presque de bouger, couinant doucement sa détresse. Je souriais doucement à cette scène flouter tandis que la demoiselle nettoyait tranquillement la plaie.

Quelques minutes plus tard, elle passa un nouveau bandage autour de mon torse puis le serra ce qu'il fallait. Levant la tête en l'air, je laissais tomber mon t-shirt de lui-même pour qu'il se remette en place. Un trait de lumière m'éblouie un instant alors que le soleil était toujours présent derrière la touffe de feuille qui nous protégeait de lui. Je finis par entendre un soupire de Lia. Baissant la tête sur la jeune femme, elle désigna la petite Embrylex du doigt et, au moment d'entamer sa phrase, elle se figea un moment en me fixant. Inclinant la tête sur le côté d'incompréhension, j'allais lui demander ce qui n'allait pas et, sans même attendre que je commence à parler, m'ignora du plus bel effet, passant à côté de moi rapidement pour aller vers son sac où elle étala son contenu au sol sans vergogne. Une fois la fouille accomplie, Lia y sortit une petite boite rectangulaire qu'elle ouvrit presque religieusement, une noigrume y était déposé avec perfection. La jeune dresseuse se saisit de son objet, le pointa vers son pokémon avant que cette dernière rejoigne la lumière rouge caractéristique aux pokéball.

Une fois la pokémon enfermé dans sa nouvelle maison, Galekid se redressa difficilement, son corps engourdi de partout. Souriant toujours, je m'agenouillais à côté de lui avant de lui caresser sa tête d'acier, comme pour le féliciter. Puis Lia pris finalement la parole, s'excusant pour une chose qu'elle ne devrait pas et me demandant ensuite notre destination .... NOTRE destination ? Elle accepte vraiment qu'on fasse le chemin ensemble ? Puis elle parla de Tarouga,, la ville pirate, là où plein de "choses" circulent plus ou moins légalement, dont des informations. Et puis ma mémoire se débloqua enfin, c'était, à la base, la première étape de mon voyage ! Je finis par me relever de toute ma hauteur alors qu'une petite tousse se déclencha. Me raclant ensuite la gorge, je ramassais à mon tour mes affaires tout en regardant Galekid, un petit sourire en coin des lèvres.

-Eh bien, on va avoir un peu de compagnie pendant le voyage mon vieux, le pokémon hocha la tête tout en couinant et sautillant avec ses pattes avant, tout heureux. Je me tournais ensuite vers Lia, Eh bien qu'est-ce qu'on attend, allons-y ?

Puis nous commencions à prendre la direction adéquate, Lia en tête. Car oui, je n'avais aucun sens de l'orientation ...

_________________



Spoiler:

Spoiler:
Samourai - Invocateur
avatar
Cyrus Garian
Informations
Nombre de messages : 43

Fiche de personnage
Points: 45
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre du destin //Cyrus//

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum