[ Clos ] Le jour où l'obscurité s'abattit... [Ninj]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Le jour où l'obscurité s'abattit... [Ninj]

Message par Ninj le Lun 21 Avr 2014 - 3:27

Peu de monde du côté de l’équipe de Ninj écoutait la conversation entre l’âme de Cryptéro, Soriu et les autres femelles. Voltali dormait, Negapi écoutait sans savoir que répondre, tout ceci étant encore trop frais dans son esprit, tandis que Germignon et Reï pensaient à autre chose… Si bien que finalement, seule Emolga resta attentive jusqu’au bout.

Selon elle, il n’était pas question de ramener Soriu pour l’instant. Evidemment, tout comme Lalabelle, elle commençait sincèrement à s’inquiéter de l’état de ce corps abandonné à une autre époque… mais ce voyage avait un but. Un but bien plus important que la vie de Soriu. Prenant la parole d’un air pensif, Emolga interrompit le débat qui faisait rage pour ajouter sa version des faits :

« Dans tous les cas, je ne pense pas qu’il serait possible de ramener Soriu pour l’instant… et même si c’était le cas, je ne suis même pas certaine que ce serait judicieux. », Commença-t-elle avant de faire une course pause, comme pour se laisser le temps de réfléchir. « Nous ne savons pas exactement pourquoi Cryptéro nous a envoyés à cette époque précisément… mais il est évident qu’on devra aller jusqu’au bout de cette histoire, qu’elle se termine bien ou non. Imaginez un instant que notre présence ait chamboulé le temps, et que le départ de Soriu provoque une nouvelle version des faits ? Que toute l’histoire soit réécrite, allant même jusqu’à, par exemple, empêcher TenkeÏ d’apparaître sur Erasia ?... Si empêcher l’avènement de ce Neitram est la raison de notre présence ici, alors Soriu ne pourra pas repartir tant qu’il n’aura pas été définitivement écarté. Et c’est valable pour nous… nous devons également revenir, encore et toujours, tant que ce ne sera pas terminé. »

Bien que les pensées d’Emolga semblaient suffisamment structurées à travers ses paroles, il restait une part de l’histoire qu’elle n’avait osé exposer aux oreilles de tous. Pourtant, ce furent bien les paroles de l’adolescente qui la mirent sur la piste... mais peut-être ne devait-elle rien savoir ?
Cette ville et ce Neitram géant n’existaient dans aucun conte de Tenkeï. Du moins, à sa connaissance… par contre, Cryptéro n’avait pas entièrement disparue. Loin de là ! Les Cryptéro étaient une espèce rare, mais reconnue. D’ailleurs, il paraissait de plus en plus probable que l’esprit de l’adolescente soit lié à celui de la Cryptéro de leur époque… donc finalement, elle n’avait pas disparue, loin de là. Mais alors, qu’était-il advenu de cette ville ? Qu’avait donné cette histoire à leur époque ? Sans leur présence ? Et surtout… par quel miracle Cryptéro était-elle passée d’une seule déesse vénérée à une espèce complète de Pokémon ? Chaque Cryptéro avait-il cette histoire enfouie dans ses souvenirs ? Ou étaient-ils les descendants de ce peuple ? Tant d’hypothèses insolvables… pourquoi la Cryptéro de leur époque ne leur racontait-elle pas la vérité en les envoyant ici ? Pourquoi se contentait-elle de les laisser vivre eux-mêmes cette histoire qu’elle connaissait certainement sur le bout des plumes ? Tant de questions auxquelles Emolga ne pouvait répondre seule…

Finalement, Soriu demanda à tous et chacun de se reposer. Une aubaine pour la majorité du groupe… mais l’écureuil volant semblait plutôt enclin à discuter. Tout en se tournant vers l’adolescente, elle reprit la parole, balançant deux questions… une à laquelle tout le monde pouvait s’attendre… et une qui fit dresser les oreilles de Reï et Negapi :

« Et finalement… comment cette cérémonie a-t-elle pu repousser cette créature ? Je l’imaginais mal repartir à cause d’une chorale à moitié décimée… mais apparemment, ça a fonctionné. Est-ce que ça a un rapport avec cette barrière qui entoure la ville ? Et qui empêche les gens de quitter la ville ? Est-ce qu’à tout hasard ça n’avait pas pour but de la renforcer, pour garder la ville isolée ? »

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le jour où l'obscurité s'abattit... [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Mer 23 Avr 2014 - 13:58

"Peut-être que Soriu est là pour conclure toute l'histoire et être sur que je disparaisse définitivement ? Soriu, je ..."

Le jeune homme l'arrêta d'un baiser sur le front, venant la soulever pour l'installer sur ses jambes. Elle hoqueta de surprise, signalant qu'il était blessé et qu'il ne devait pas s'amuser à ce la mais le jeune homme la força à coller sa tête contre son torse. Il fallut moins d'une minute pour que l'adolescente soit apaisée ... voire complètement endormie. Soriu avait une main sur ses genoux pour la garder contre lui. Comme Emolga continuait de parler, il vint dire d'une voix qui se voulait calme et douce :

"Je peux y répondre. Cette barrière qui protège la ville ... est aussi celle qui nous retient. Cet abus de connaissances a rendu paranoïaques les citoyens et ils ont décidé de tout faire pour se protéger ... du monde extérieur. Cette cérémonie a bien pour but de renforcer la barrière mais aussi de repousser ce Neitram Géant. Je pense que nous avons eut de la chance principalement, qu'il n'aie pas fini d'être invoqué. Ils n'étaient que deux êtres des Abysses à être présents. Je pense que si le troisième avait été là, nous aurions eut de sérieux soucis.

De toute façon, il faudra surement quelques temps avant qu'ils ne reviennent. Ils n'ont pas été blessés sévèrement mais comme ce sont des êtres non-humains, ils doivent recharger leur puissance. Maintenant que le grand prêtre est mort, je vais devenir la garde personnelle de l'âme de Cryptero. C'est bête non ? Je veux dire ... L'âme, l'âme, l'âme ... C'est laid, vraiment laid. Je vais tenter de lui trouver un prénom, un joli prénom qui lui convient. Si je peux tout faire pour la rassurer, je le ferais ... Peut-être que lorsque vous reviendrez, ça sera nos derniers instants à tous. Je vous demande de vous préparer mentalement si nécessaire. De toute façon ... faites juste attention à vous. Je sais comment je pourrais tous vous sauver si nécessaire. Ne vous inquiétez pas à ce sujet. Vous n'avez rien à craindre ... oui ... je vous sauverais."


Il répétait cela, comme pour se donner une certaine consistance qu'il n'avait pas. Le jeune homme murmura qu'il était temps pour chacun et chacune d'aller dormir, pensant que dès demain, tout allait être terminé et qu'ils allaient repartir avant la prochaine fois. Ce fut d'ailleurs le cas juste après le réveil de la dernière personne. La voix de Cryptero fut étrangement simple :

"Préparez-vous."

Aucune recommandation ou autres, elle avait été des plus directes. Le passage fut des plus tumultueux, comme auparavant ...  Il fallait dire qu'il semblait que la fatigue devenait de plus en plus présente. Lorsqu'ils furent de retour à Dyrinn, la Cryptero était tout simplement allongée sur Soriu, les yeux clos. Friyendia s'approcha d'elle, la secouant légèrement. Aucune réaction de la part de la pokémon. Elle recommença une fois, puis encore une fois, jusqu'à ce que la Cryptero ne bouge enfin.

"Je ... vais me reposer un peu."

Le regard inquiet que lança la Momartik humanisée à Cryptero n'échappa à personne tandis qu'elle se préparait à partir. Mais avant même qu'elle ne puisse quitter la pièce, une voix masculine se fit entendre :

"C'est donc là que Kadora avait trouvé les récentes traces de votre présence. Hum. Nous ne viendrons pas tout de suite vous rendre visite. Il semblerait que vous n'avez pas fini de nous revoir à cette époque mais qu'importe ... vous comprendrez bien assez tôt que vous n'aurez aucune chance de vous en sortir. Préparez vous tout simplement ... quand tout sera terminé."

Lalabelle émit un grognement, brandissant son poing dans le vide alors que la petite Pyronille crachait quelques flammes. Elle aussi allait se mêler de toute cette histoire. La Cryptero resta immobile, son crâne s'abaissant légèrement, comme pour montrer toute la fatigue qui l'envahissait. Voire peut-être plus ? Friyendia chercha à s'approcher d'elle mais la pokémon se téléporta subitement, comme pour montrer qu'elle n'avait pas envie de communiquer. Elle fut perchée sur un arbre visible par la fenêtre, s'écroulant sur une branche, étalant ses ailes.

"Je n'aime pas vraiment cela ... plus on avance, plus j'ai l'impression qu'on est en train de la perdre ... Eoli ? Est-ce que tu veux aller lui parler ?"

"Je ne penses pas que ça soit possible, Nephene. Elle ne me laissera pas l'approcher."

La Milobellus soupira tandis qu'un long baillement se fit entendre. La bouche bien ouverte,  la Solochi se mouva sur place, comme un petit Caninos, sur le ventre de Soriu. Grattant un peu le tissu sous ce dernier, elle tourna sur elle-même jusqu'à finir par se mettre en boule. Ils venaient à peine de revenir et c'était donc ça qu'elle faisait ? Au moins, il y en avait une qui profitait pleinement de ce petit plaisir. Elle releva la tête avant de s'endormir, semblant vérifier quelque chose avant de se remettre à bouger. Elle alla se placer plus en avant sur le corps de Soriu, finissant par coller sa tête contre la joue du jeune homme, donnant une légère léchouille. Lalabelle poussa un cri de surprise :

"Purée ! Elle est précoce en plus ! Je vais pas me laisser battre par une gamine !"

"Est-ce que vous voulez du miel ? Pour soulager vos corps ?"

Lalabelle avait finalement pris la parole, présentant quelque pots qu'elle avait fait apparaître. Si elle pouvait permettre  à tous et à toutes de souffler, préférant ignorer la voix d'Otoka qui s'était faite entendre, elle n'aurait rien contre. De toute façon, il y avait une chose qui était certaine et ce fut Friyendia qui vient le dire à Voltali et Emolga :

"Il nous faudra absolument l'aide de Pichu et Ninj ... voire de tous les autres pokémon, même Arcanin. Nous avons put voir que nous manquions de force ... il faudrait aussi envisager que l'on s'entraîne. Cela ne me plait guère mais il y a des chances qu'il faille envisager aussi de compter sur cette petite Solochi et cette petite Pyronille. Je crois que la prochaine fois sera la dernière ... comme l'a dit Soriu."

Elle eut un léger tremblement. Elle avait l'impression que tout s'effondrait sous ses pieds mais elle devait faire preuve de contenance et ne pas se laisser affaiblir. Oui, c'était mieux qu'elle tienne le coup ... car si même Cryptero montrait des signes de faiblesse, qui irait la remplacer ? Elle était ... la pokémon la plus puissante de Soriu depuis la mort d'Elena. Elle devait montrer que ce titre n'était pas à prendre à la légère.


Dernière édition par Soriu Tiadramat le Sam 26 Avr 2014 - 12:37, édité 1 fois

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1741

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le jour où l'obscurité s'abattit... [Ninj]

Message par Ninj le Sam 26 Avr 2014 - 4:10

L’aide de Pichu et Ninj… voilà qui était beaucoup demander. Voltali se contenta d’afficher un sourire narquois en entendant la requête de Friyendia : visiblement, personne n’avait encore deviné ce qui adviendrait suite à sa perte de self-control. Elle avait fait son choix… depuis plusieurs heures déjà… et la réapparition de Reï n’avait fait que confirmer ses doutes. Lors de leur prochain voyage, les explorateurs du temps n’auraient peut-être pas ces deux personnes supplémentaires tant demandées… mais elle pouvait déjà affirmer le départ d’un membre du groupe : elle-même.

« Ce n’est pas mon problème. », Répliqua simplement la renarde électrique tout en se dirigeant vers la sortie.

Presque aussitôt, Reï s’approcha d’elle d’une démarche méfiante, encore incertain de ce qu’il comptait lui dire. Le mieux aurait probablement été de commencer par s’expliquer sur cette stratégie qu’il avait décidé d’appliquer, et donc sa disparition aux yeux de tous afin qu’aucun ennemi ne soupçonne sa présence… mais pourtant, il ne pouvait s’empêcher de vouloir questionner la renarde sur cet excès de rage qui l’avait emportée durant l’affrontement. Malheureusement, il n’eut pas l’occasion de présenter la moindre petite illusion : à peine eu-t-il fait un pas en direction de la renarde qu’un tonnerre brusque et sévère traversa la pièce pour le foudroyer et lui arracher une de ces plaintes silencieuses.

« Je te déconseille de t’approcher de moi. », Menaça Voltali d’un ton suffisamment haineux pour refroidir l’ensemble des Pokémon présents.

Emolga s’était immédiatement rapprochée de Reï pour s’assurer qu’il n’avait rien… quant aux autres, ils fixaient la renarde d’un air abasourdis, terrifiés de cette réaction spontanée si agressive. L’affrontement était terminé… le voyage s’était achevé… pourtant, la renarde était toujours ce démon qui avait combattu l’instant d’avant. Son désespoir avait réveillé celle que Pichu avait pourtant réussi à endormir de longues années – de façon peu honorable, certes –. Lorsqu’elle remarqua ces regards inquiets posés sur elle, la renarde au pelage hérissé laissa échapper un bref ricanement de satisfaction avant de reprendre sa route, non sans annoncer aux autres la bonne nouvelle de son abandon de leur cause :

« Pas la peine de faire cette tête, vous n’aurez pas à m’éviter ni à vous cacher de moi la prochaine fois. Je ne vous dérangerai plus. »

Et sans attendre la moindre réponse, elle quitta la pièce, laissant au passage rentrer une pauvre petite créature abandonnée par un certain Pokémon plante…
En voyant Malosse apparaître suite au départ de Voltali, Germignon sentit une énorme boule apparaître dans sa gorge. Allait-elle… réagir de la même façon ? Les pattes tremblantes, le gamin resta parfaitement immobile, n’osant s’approcher de son amie. Il fuyait son regard d’un air gêné, pourtant conscient que l’autre Pokémon avançait dans sa direction d’un pas lent mais déterminé. Et lorsqu’enfin elle ne fut plus qu’à quelques centimètres de lui, alors qu’il pouvait presque sentir le souffle chaud de sa respiration sur son corps transpirant… la chienne se jeta sur lui en couinant.

Les deux femelles ressentaient très clairement les mêmes sentiments… toutefois, elles les exprimaient de façon radicalement opposées. De plus, contrairement à Voltali, la Malosse laissait le soulagement de revoir son ami prendre le dessus sur le reste de ses émotions… ce qui ne l’empêchait pas de donner de petites tapes inoffensives du bout des pattes sur le visage du Germignon pour lui faire comprendre son mécontentement. Evidemment, ce dernier se répandait en excuses, plus honteux que jamais… Cette vision des deux enfants retrouvés réchauffa légèrement le cœur d’Emolga, Negapi et Draco autour d’eux, sans pour autant leur faire oublier la terreur encore présente dans le regard bouleversé de Reï.  
A priori, le Doudouvet était reparti en bonne santé durant leur absence… et avait laissé l’œuf mystérieux dans la maison de Ninj… peut-être le reverraient-ils un jour ? Le Pokémon sauvage vivait probablement dans les environs de Dyrinn… quoi qu’il en soit, pour le moment, personne ne pensait à lui.

En effet, un autre rebondissement attendait d’être vécu en cette journée étonnante. Une fois la surprise des réactions de Voltali et Malosse passée, l’attention du groupe fut attirée par d’étranges aboiements provenant de l’extérieur de la pièce, dans le couloir où Arcanin patientait depuis plusieurs semaines durant. Inquiets à l’idée de voir l’un de leurs poursuivants apparaître, le groupe se rua à l’extérieur pour assister à une scène d’étouffement volontaire…

Arcanin venait de bondir sur une silhouette bien connue pour noyer le nouveau venu sous une pluie de léchouilles baveuses tout en l’écrasant de son poids. A ses côtés, une gamine aux cheveux d’un blond éclatant hurlait de rire en se tenant au mur pour ne pas perdre l’équilibre, visiblement de très bonne humeur à la vue de cet adulte durement puni pour cette longue absence inexpliquée…

Ninj. C’était bien lui qui se perdait entre rires et étouffements sous le corps de son quadrupède préféré. Ses mains gratouillaient vivement le pelage touffu de l’Arcanin, la joie des retrouvailles étant évidemment réciproques. Et lorsqu’enfin il put découvrir à travers les poils roux de son Pokémon le reste de la bande qui l’observait, ce fut finalement Pichu qui prit la parole en première, annonçant d’une voix aussi triomphante que joueuse :

« C’est re-nouuuuus ! On vous a pas trop manqué j’espère ! »

Non loin derrière-eux, le fidèle dragon des sables les observait de son regard calme, également de retour. Avaient-ils entendu les prières de Friyendia ? Qui sait… quoi qu’il en soit, l’équipe était à présent au grand complet pour leur prochain voyage.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le jour où l'obscurité s'abattit... [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Dim 27 Avr 2014 - 20:05

"Attends un peu, Voltali ! Nous devons quand même ... Enfin ... reviens ... vite ... Soriu ..."

Désemparée, la Momartik humanisée regarda Voltali partir. La seule bonne nouvelle était le retour de Ninj. Cela allait mettre du baume au coeur de tout le monde ... mais si à chaque nouvelle arrivée, un départ devait se présenter ... comment faire alors ? Est-ce qu'ils ne pouvaient pas être tous réunis une bonne fois pour toutes ? Elle prit une profonde respiration, contrôlant ses émotions. Ce n'était pas bon de pleurer devant les autres. Elle ne devait pas pleurer. Si elle montrait ses émotions, elle risquait de le regretter amèrement. Ce n'était pas ce qu'elle désirait. Ah ... Ah ... Ah ... Elle se rapprocha de Soriu, serrant sa main dans la sienne avec lenteur. Finalement, sans se soucier du regard des autres, elle se plaça à genoux à côté du lit, murmurant :

"Reviens vite, Soriu, s'il te plaît. Ce n'est plus possible. Tu nous fais patienter depuis des semaines, bientôt, il sera trop tard si tu ne fais rien pour arranger tout ça. Tout le monde se sépare, plus personne n'est liée. Tu ne comprends pas, Soriu ? Tout le monde s'éloigne et un jour, nous finirons par ne plus nous retrouver. S'il te plaît, Soriu ... tu es le seul qui peut réparer tout ça. S'il te plaît ... s'il te plaît ..."

Elle répétait inlassablement cela, ne remarquant guère comme les autres le regard de Cryptero qui était posée sur elle et sur Soriu. La pokémon oiseau était toujours juchée sur sa branche, remarquant les plumes qui tombaient de ses ailes. Encore deux voyages ... encore deux ultimes voyages ... bientôt ... tout cela serait terminé. Elle le savait, elle en était convaincue. Elle savait que ... c'était ainsi ... et pas autrement ... Finalement, après l'arrivée de Ninj, tout le monde décida qu'il fallait se reposer. Friyendia fut laissée seule avec la petite Solochi et Soriu. Toujours agenouillée à côté du lit, elle ne remarqua pas la main gauche de Soriu qui se soulevait pour se placer sur son crâne. Etait-ce un mouvement de la part du jeune homme ? Autre chose ? Qu'est-ce que cela voulait dire ? Elle s'était tout simplement endormie. La main caressa la chevelure de la jeune femme ectoplasmique, continuant ce mouvement. Personne n'avait remarqué que ce n'était pas Soriu qui le faisait mais Cryptero, utilisant ses pouvoirs psychiques pour cela. La pokémon continua ses caresses, ne semblant pas vouloir s'arrêter, comme pour rassurer la Momartik humanisée. Celle-ci sanglotait dans son sommeil, bredouillant :

"Soriu ... Soriu ... s'il te plaît ... reviens nous vite ... Soriu ... on t'aime ... tant."

La main se fit plus forte sur le crâne de Friyendia, comme pour laisser cette impression de tendresse et de chaleur infinie de la part du jeune homme qui n'avait plus donné signe de vie depuis des semaines. Friyendia voulait se montrer la plus forte depuis le départ d'Elena mais elle n'en restait pas moins la Momartik timide et la "princesse des neiges" de Soriu. Elle n'avait pas forcément les épaules qu'il fallait dans ce genre de scènes. Le lendemain matin, lorsqu'elle se réveilla, elle s'empêcha d'exprimer sa réaction en remarquant la main sur son crâne. Soriu ? Soriu avait bougé ? Elle posa ses yeux sur le corps du jeune homme mais surtout la Solochi qui était toujours bien installée sur lui. Est-ce que Soriu avait fait un mouvement ou ... alors autre chose ? Elle baisa ses mains, voulant les embrasser encore et encore, espérant que ce mouvement ne serait pas le dernier. Elle s'était trompée. Il était possible de sauver Soriu ! Elle le savait ! Il fallait juste faire un peu d'effort, voilà tout ! Rien de plus !

Elle arrivait maintenant à se rassurer par rapport à tout ça ! Oui ! Elle était rassurée par la suite des évènements ! Si Soriu était capable de faire ces mouvements, cela voulait dire qu'il était alors possible de le sauver ! Oui, oui ! Tout cela était d'une extrême logique dans sa tête ! Elle le savait parfaitement ! Hahaha ! Elle eut un petit sourire aux lèvres. Elle se sentait mieux maintenant. Elle savait qu'il fallait attendre un peu, que la Cryptero retrouver quelques couleurs et ensuite, ils retournaient tous dans le passé. Là-bas, ils allaient sauver Soriu et cette âme de Cryptero, régler une bonne fois pour toutes les problèmes par rapport à ces êtres abominables, liés aux Cieux et aux Abysses et enfin ... revoir Soriu se réveiller et enfin l'enlacer pendant de longues minutes sans jamais lui permettre de se libérer. Elle ne le lâchera pas. Elle ne lui permettra pas de s'enfuir, elle l'en empêchera, lui bloquant toute possibilité de s'en aller. Elle allait refuser ça, oui. Ah ... Elle avait quelques rougeurs aux joues car elle était certaine qu'elle ne le ferait pas. Ce n'était pas dans son caractère et même si Pichu et Voltali n'étaient pas là, elle allait passer cette semaine à devenir plus forte, encore plus forte si nécessaire ! Oui, pour ... être préparée. Il était temps qu'elle atteigne la puissance d'Elena. Cryptero n'était pas disponible pour cela, c'était à elle de se montrer encore plus douée ... pour la prochaine fois.


[Et fin du topic !]

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1741

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le jour où l'obscurité s'abattit... [Ninj]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum