[ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Kiel Wind le Sam 17 Mai 2014 - 2:51

La bataille était terminée… mais à qui pouvait-on encore faire confiance ? Rien ne garantissait que la folie ne s’emparerait plus des Pokémon touchés par les pouvoirs de Mewtwo… Le résultat fut donc assez radical du côté des soigneurs : tous les humains blessés furent transportés dans une zone de soins intensifs mise en place à l’entrée de la ville, dans laquelle aucun Pokémon non soigneur n’était autorisé, et ce, qu’ils soient en liberté ou dans leurs Pokéballs. L’endroit reprenait l’espace d’un immense bâtiment en ruine dont les façades avaient été rapidement rénovés et renforcés par quelques Terrosiens en forme afin de garder les blessés éloignés du moindre danger. Kiel, notamment, avait été emmené par un Flamenois haut placé qui avait rapidement reconnu le blason de la famille Wind sur ce qu’il restait de ses vêtements en lambeaux. Bien que les relations entre Flamen et Nalcien ne soient pas au beau fixe, les guerres étaient derrière eux… et cet homme avait jugé capital d’éviter un nouveau coup d’éclat en laissant mourir un Wind sur les terres de Flamen.

L’adolescent était donc entre de bonnes mains malgré ses terribles blessures : il profitait des meilleurs soins possibles, bien qu’il soit encore loin de reprendre conscience…
A l’entrée de la zone de soins, la sécurité avait été renforcée pour éviter le moindre débordement : chaque nouvel entrant était minutieusement fouillé et examiné pour s’assurer de ne laisser entrer aucun danger potentiel. Néanmoins, pour ceux qui refusaient de se séparer de leurs camarades animaux, quelques soins étaient également dispensés à l’extérieur. Evidemment, ces soigneurs-ci ne bénéficiaient d’aucun matériel de la ville, ni de la moindre protection… mais ces gens courageux acceptaient de venir en aide à tous, Pokémon comme humains. Ce fut donc une aubaine pour beaucoup… d’autant que jusqu’ici, aucun débordement n’était à déplorer.

Pour en revenir aux Pokémon de Kiel, "dispersion" semblait avoir été le mot d’ordre. Démolosse était à l’écart de tous : le canidé avait une vue direct sur l’entrée du centre de soins, mais il semblait prêt à repartir à la seconde où Kiel franchirait cette porte en vie, bien décidé à reprendre sa vie de solitaire. Enfin presque… à présent, il avait une petite Goupix entre les pattes. Celle-ci dormait, épuisée par cette accumulation excessive de flammes que son pelage gonflé avait enduré. Son corps était presque revenu à sa température habituelle, la petite n’avait plus qu’à se reposer pour retrouver sa vivacité habituelle. Quant à Bahia… Démolosse n’avait pas la moindre idée de l’endroit où elle se trouvait : il s’était éloigné du champ de bataille dès que possible pour éviter de subir les foudres d’un Flamenois en colère face à ce qu’il avait été contre sa volonté. Mais sans doute était-elle également en train de se faire soigner par l’une ou l’autre des équipes de soigneurs…

Et la petite Orali dans tout ça ? Malgré ses dons curatifs, l’Aquali n’avait pu entrer dans le centre de soins. Etant trop jeune pour utiliser ses pouvoirs consciemment, les gardes l’avaient jugée inutile et l’avait donc flanquée dehors, de la même façon que tous les autres Pokémon. A la différence près qu’Orali était bien trop jeune pour comprendre la raison de cette séparation… et bien trop perturbée pour pouvoir rester seule. L’Aquali miniature était donc restée à hurler à l’entrée du temple, tentant à maintes reprises de passer en vain ces nombreux gardes qui empêchaient les opportuns de traverser, et ce, jusqu’à faire la pire erreur possible dans cette situation.

Lassé de devoir sans cesse repousser la gamine, un garde l’attrapa entre ses bras avec pour projet d’enfermer l’Aquali dans une cage le temps que son dresseur ne revienne. Une pokeball aurait probablement été plus judicieuse, mais encore aurait-il fallu la retrouver…
En sentant les doigts de l’humain attraper son corps de sirène pour la soulever du sol, Orali paniqua. Il y eut un flash, un cri de surprise de l’humain… et l’instant d’après, l’homme ne portait plus une Pokémon, mais une fillette dotée de nombreux traits animaux : queue de sirène, gants palmés, nageoire frontale, oreille animale… Tant de signes d’une demi-mutation suffirent évidemment à faire paniquer l’ensemble des gardes en leur rappelant ce qu’ils venaient de vivre. Pourtant, l’Aquali n’était pas plus dangereuse sous cette forme… mais à présent, elle pouvait hurler plus fort :

« Kél ! Kél ! », S’égosillait-elle de sa voix enfantine terrifiée en tendant les mains en direction du bâtiment.

Dans un mélange de dégout et d’inquiétude, l’homme projeta l’enfant aussi loin que possible droit devant lui avant de dégainer son épée encore sanglante suite aux derniers affrontements. Les apparences étaient évidemment contre Orali… d’autant que même si quelqu’un ici avait connaissance de l’existence des Gijinkas, les créatures de Celebi n’étaient toujours pas acceptées par le commun des mortels.
A l’autre bout de la rue, le Démolosse observa la scène d’un air désemparé, n’osant réagir. Il semblait hésiter… cette jeune Aquali avait certes évité à Kiel de succombé à ses blessures… mais elle était également la cause de tous ses problèmes. Alors que faire ?...

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Bahia Nur le Lun 26 Mai 2014 - 2:15

Bahia ouvrit lentement les yeux. Que ce passait-il ? Elle vit tout de suite le visage de son meilleur ami, qui se pencha vers elle en le voyait bouger. C’était quoi son nom, déjà ? Un élan de panique l’envahit. Voyons, elle ne pouvait pas oublier le prénom de son plus proche ami. La demoiselle déglutit avec difficulté, cherchant à lever le bras pour s’agripper au petit Pokémon. Le spectre réagit et attrapa son bras, serrant sa main contre lui. La guerrière se sentit tout de suite plus calme, son nom lui revenant aussitôt. Rubis, oui. Rubis. Que ce passait-il ? Elle s’était déjà posé cette question quelques secondes plus tôt. La jeune femme se releva doucement sur les fesses, son dos lui criant à l’aide alors qu’elle tentait de rester droite. Bahia ignora la douleur et gémit, cherchant ensuite à se remettre sur ses jambes. Son Ténéfix essaya de la repousser, mais la guerrière lui jeta un regard en coin qui signifiait clairement qu’elle voulait se lever, un point c’est tout. Il soupira et la laissa faire, décidant finalement de l’aider en voyant que celle-ci avait du mal à se donner de l’élan pour se remettre sur ses pieds. Ceci fait, la jeune femme s’appuya les mains sur les genoux, la tête baissée. Elle respirait rapidement, comme si elle était à bout de souffle. Voyons, elle ne pouvait pas manquer d’énergie juste en se levant. Visiblement, c’était le cas. Elle se sentait comme si on l’avait frappé de tous les côtés. Rubis s’approcha d’elle et déposa une main sur sa cuisse, inquiet de voir de son état. Ses autres Pokémons étaient dans leur Pokéballs, pour qu’ils se reposent un peu. Bahia tendit la main et caressa la tête de son ami, parlant d’une voix faible.

-‘ Tu ne te reposes pas ? ‘

Non, évidemment. Il était son protecteur, il n’arrêtait jamais de veiller sur elle. Un sourire se dessina sur son visage et le Ténéfix y répondit, content de voir qu’elle allait bien sur le plan mental. Bahia fit quelque pas vers l’avant, manquant de tomber la première fois. Heureusement elle avait assez d’équilibre pour se reprendre et finit par atteindre la sortie de sa tente, tassant le tissu d’une main. La lumière de l’extérieur lui agressa les yeux, la demoiselle s’obligeant à fermer ceux-ci pour éviter de pleurer. Elle rouvrit un peu et laissa ses pupilles s’habituer à la luminosité, continuant de marcher lentement. Bahia fut surprise de voir qu’elle était loin d’être la seule dans cet état second, il y avait partout autour d’eux des gens et des Pokémons en train d’être soigné. La demoiselle sentit la main de son Ténéfix se glisser dans la sienne et la jeune femme continua tranquillement son chemin, passant entre les blessés. Le spectre lui raconta qu’il y avait deux clans, ceux qui se faisaient soignés ici avec leurs Pokémons et ceux qui se faisaient soignés sans. Ils avaient peur que les Pokémons redeviennent fous, visiblement. Bahia écoutait sans rien dire, n’étant pas capable de penser plus de deux mots sans se sentir un peu perdus. La guerrière commençait à se sentir un peu mieux, le fait de bouger lui donnait l’impression que ces muscles se détendaient un peu. Après quelques minutes de marche, celle-ci marchait plus normalement. Capable de se déplacer plus aisément, Bahia se souvint alors qu’elle n’était pas toute seule lors de l’attaque.

-‘ Tu sais où est Kiel ? ‘

-‘ Pas ici, en tout cas. ‘

Dans l’autre camp de soin, alors ? Bahia lui demanda où ils étaient et tous deux s’y rendirent, sortant du leur. La demoiselle tomba rapidement sur une scène qui lui rappela quelque chose. La petite là, avec des trucs bleus, elle lui disait quelque chose. Et un des gardes venait de dégainer son arme, la pointant vers celle-ci pour lui faire peur. Un instant, que criait-elle ? Kél. Kiel. Oui, oui. Bahia s’élança à petits pas, ses jambes n’étaient pas encore assez fortes pour la faire courir. La demoiselle se pencha vers l’Aquali humaine et lança un regard farouche vers le garde.

-‘ Laissez-la tranquille. ‘

Celui-ci parut hésiter quelques secondes, mais il finit par se retourner et partir. Bahia entreprit d’essayer de calmer la petite, sans remarquer le Démolosse qui était plus loin.

-‘ Ça va ? Kiel est là-dedans ? ‘

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Kiel Wind le Sam 31 Mai 2014 - 22:38

Alors que l’Aquali gijinka sanglotait devant le garde à l’arme dégainée, une femme s’interposa pour éviter à l’enfant une fin aussi brutale qu’injustifiée. Sitôt que le garde fut éloigné, Orali porta son regard embué sur le visage de sa bienfaitrice. Et sitôt qu’elle reconnut la jeune femme, son visage d’illumina d’un sourire chaleureux.

« Bayaaa ! », S’exclama-t-elle avant de se jeter sur la jeune femme pour l’enlacer de ses bras d’enfant aux gants palmés.

Au moins, elle ne semblait pas blessée. Et tel un enfant qui se rue dans les bras de sa mère, la petite commença à fondre en larme comme si tous les malheurs du monde avaient décidé de lui tomber sur la tête :

« Ze veux Kél ! Ze veux Kél ! », Hurlait-elle en pointant du doigt la bâtisse gardée où Kiel avait été emmené, et de laquelle on la maintenait constamment éloignée depuis cette séparation.

Autour d’eux, les gens regardaient le duo d’un air inquiet, presque méfiant. Kiel avait donné le mauvais exemple à Orali en ignorant complètement la réaction des gens vis-à-vis de sa transformation, considérant que de toute façon, il serait toujours là pour la protéger… résultat, la petite ne se rendait absolument pas compte de l’étrangeté que pouvaient représenter ses pouvoirs de transformation aux yeux des gens. Pour elle, tout cela était parfaitement naturel, puisque cela lui était justement venu de façon naturelle… ou presque.

Alors qu’elle se collait toujours contre l’adulte, Orali repéra au loin le Démolosse qui les observait silencieusement du bout de la ruelle. Aussitôt, un frisson la parcourut. Son sourire s’effaça, et la petite se calma, sa tristesse et sa vivacité laissant place à une terreur inexpliquée. Attrapant l’une des jambes de Bahia entre ses bras, la petite semblait vouloir se cacher derrière l’adulte tout en continuant de fixer le Démolosse, comme terrifiée à l’idée qu’il ne se rapproche si elle venait à détourner le regard ne serait-ce qu’une seconde. Finalement, après quelques secondes à peine, elle pointa du doigt la créature avant de dire à l’attention de Bahia :

« Méchant, méchant ! »

Etant donné la poigne avec laquelle elle s’accrochait à présent à l’humaine, la petite ne voulait clairement plus que l’adulte ne s’éloigne du moindre centimètre. Une réaction plutôt normale, étant donné le carnage qu’avait provoqué ce même Démolosse un peu plus tôt… malheureusement, dans le cas de la frayeur d’Orali, il y avait bien plus qu’un seul traumatisme en cause.
Au bout de la rue, le principal concerné souffla d’un air déçu en remarquant que la gamine l’avait finalement remarqué. Lui qui voulait passer inaperçu et simplement s’assurer que son ancien dresseur se portait bien… cette idiote risquait de tout gâcher ! Déjà qu’elle n’aurait jamais dû exister… ou du moins, rencontrer Kiel… tout comme lui, d’ailleurs.

Alors que les deux haineux se fixaient du regard, chacun ayant sa vision des choses, la boule de poils entre les pattes du chien ténébreux remua, attirant l’attention d’Orali. La Goupix ! Immédiatement, un lien se fit dans l’esprit de l’enfant… Ce Démolosse voulait manger la Goupix ! Pointant à nouveau le chien du doigt, la gamine s’exclama une nouvelle fois :

« Méchant va manger elle ! »

Méchant… a priori, c’était devenu son nom pour la prochaine heure. Fort heureusement, la créature rousse ne craignait plus grand-chose entre les pattes du démon de feu. Ce qui n’empêcha pas Orali de pousser un cri de terreur en voyant l’animal lécher sa petite protéger, confondant ainsi une simple toilette avec une dégustation gratuite…

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Bahia Nur le Jeu 5 Juin 2014 - 1:03

-' Hey. '

La demoiselle sourit pendant que la petite se serrait contre elle. C’était vraiment bizarre, mais pas désagréable. Bahia jeta un coup d’œil autour et fronça les sourcils. Qu’est-ce qu’ils avaient à regarder, ceux-là. Rubis se mit à pousser des petits cris malsains, ce qui rendit encore plus mal à l’aise les gens qui se remirent en marche. Le Ténéfix sourit et tapota la cuisse de la guerrière, lui disant qu’il faudrait faire attention. Le spectre avait raison, puisque Kiel ne semblait pas être là et que la jeune femme était assez en forme, elle devait apporter une certaine protection à la petite. Bahia soupira et se concentra de nouveau sur la petite fille palmée, qui lui criait qu’elle voulait Kiel. Bonne chance pour passer les portes dans cette forme… Les Pokémons n’étaient pas acceptés dans le bâtiment, encore moins s’ils se transformaient en humains. La demoiselle se tapota le menton, pensive. Elle voulait bien l’aider à traverser, mais comment ? Kiel ne devait pas être réveillé, sinon il aurait probablement cherché à sortir de cet hôpital. Bahia était certaine que la seule chose qu’il aimait vraiment, c’était son Aquali. La guerrière n’eut pas trop le temps d’y réfléchir plus longtemps que la petite devenait subitement paniquée, Bahia restant surprise sur le coup. Le Ténéfix se plaça devant elles, grognant en direction de la ruelle. Un instant… c’était le Démolosse de tout à l’heure. Le comportement de Bahia changea rapidement, celle-ci sentant le stress monter en elle d’un coup. Il avait l’air normal, mais pour combien de temps ? Il avait encore la Goupix, ce qui était loin de plaire à la demoiselle. La guerrière jeta un coup d’œil à son Ténéfix et prit une décision rapidement. Même s’il ne contrôlait pas ses gestes tout à l’heure, il était dangereux et avait failli la tuer. Non, elle ne le portait pas de son cœur et elle ne se gênerait pas pour le montrer. Bahia libéra son Roigada et lui demanda de surveiller Orali pendant qu’elle s’éloignait. La jeune femme promit à la sirène qu’elle reviendrait avec son amie et l’obligea à la lâcher, marchant rapidement vers le chien. Il était dans le fond d’une ruelle et Bahia bloquait son échappatoire, son Ténéfix à côté d’elle. Elle s’arrêta à quelques mètres de lui, la faux dans une main. Elle gardait une expression neutre, mais faisait menaçante quand même, la chaleur devenant subitement plus grande à ses côtés. Le Démolosse n’avait probablement pas reçu de soin, vu que les gens ici ne voulaient pas s’occuper des Pokémons. Elle allait donc profiter de ses faiblesses, s’il en avait.

-‘ Tu me reconnais ? ‘

Le ton de la demoiselle était froid et cassant. Celle-ci fixait le chien infernal sans ciller, le bras crépitant d’électricité. Oh, elle ne se gênerait pas pour lui envoyer une décharge assez puissante pour le crisper un peu. Ça ne lui ressemblait pas d’avoir un tel comportement, mais les souvenirs de la bataille lui serrait le cœur.

-‘ Je me souviens que tu m’as donné cette Goupix pour que je la protège. Je viens chercher mon dû. ‘

Croyait-il que subitement, tout était beau et magique ? Non. Les chances qu’il redevienne un monstre étaient là, présentes. La demoiselle n’allait pas le laisser commettre ce genre d’acte à nouveau. La guerrière tendit la main, continuant d’un ton de voix toujours aussi froid et dénudé de compassion.

-‘ Je te la redonnerais lorsque je considérerais que le mal est passé. Essaie de m’attaquer encore et cette fois-ci, je te tuerais. Tu n’as pas hésité à essayer de me rôtir sur place, n’y as essayé de te débarrasser d’elle. Si tu l’aimes vraiment, donne. ‘

Bahia se considérait en position de force, s’il essayait encore son coup de la dernière fois, la demoiselle se ferait un plaisir d’étouffer ses flammes. Il valait mieux pour lui d’y réfléchir à deux fois avant d’attaquer, parce que la demoiselle ne rigolait clairement pas, son Ténéfix non plus.

-HJ- Tu me diras si ca te convient, je savais pas trop quoi mettre ^^' -HJ-

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Kiel Wind le Dim 8 Juin 2014 - 3:13

Spoiler:
Crois-moi, ton post était tout simplement parfait, j’ai hâte de voir ce que tout ça va donner Razz

Bien rapidement, Orali se retrouva avec un énorme mollusque rose bipède en guise de baby-sitter. Habituellement, elle aurait probablement essayé de suivre Bahia pour ne pas rester seule avec une créature dont elle ne savait rien. Néanmoins,  ses quelques brefs souvenirs du Roigada lui rappelèrent un des grands atouts du Pokémon…

« Eau, eau ! », S’exclama Orali en tapant des mains avant de reprendre sa forme animale dans un flash de lumière.

Et aussitôt, la sirène se dressa sur ses pattes arrière, en position verticale, afin de créer une petite fontaine d’eau lui retombant sur le visage, la rendant translucide aux yeux des gens par à-coup. Evidemment, la gamine espérait entrainer l’adulte avec elle dans ses jeux aquatiques, tout cela lui faisant pratiquement oublier ce qui se déroulait pourtant à quelques mètres d’elle…

En voyant Bahia se rapprocher, le Démolosse se redressa et camoufla immédiatement la petite encore somnolente derrière ses pattes-avant. Puis, d’un regard vif, il observa les alentours à la recherche d’une porte de sortie, probablement effrayé par la faux que portait la guerrière. Toutefois, sa planque d’observateur discret était également un véritable cul de sac, duquel la seule sortie donnait directement sur cette femme à la démarche menaçante. La température avait grimpé de quelques degrés, ce qui n’était pas des plus inquiétants pour une créature de type feu… mais qui suffisait à démontrer qu’il n’était pas envisageable pour l’animal d’affronter cette femme en combat singulier. Si encore il avait pu se servir de cette puissance dont il avait bénéficié durant sa perte de contrôle… peut-être aurait-il eu une chance. Malheureusement, ou plutôt, fort heureusement, tout cela semblait bel et bien terminé.

C’est donc dans un contexte d’impuissance que le Démolosse assista à cette situation qu’il n’avait nullement envisagé. Cette femme, quelle qu’elle soit, lui réclamait à nouveau la garde de la jeune Goupix. Ouvrant des yeux ronds, le Démolosse dévisagea quelques instant cette étrangère qui lui ordonnait très clairement d’abandonner ce renardeau qu’il avait promis de protéger. Dire qu’il l’avait choisie par pur hasard… dans un geste de désespoir, guidé par le peu d’instinct qui lui restait tandis qu’il perdait la tête… jamais il n’aurait imaginé que l’humaine donnerait suite à sa requête, encore moins de cette façon.
Tout en attrapant la peau du cou de la petite qui commençait tout juste à s’éveiller, le Démolosse plissa les yeux et porta finalement son attention sur l’étrange compagnon de route de l’humaine. Un Tenefix… une créature assez mystérieuse, dotée de diamant en guise d’yeux et d’un corps entièrement fantomatique… quoi qu’il en soit, ce Pokémon semblait en aussi bon état que sa propriétaire… et le Démolosse n’eut pas à l’observer bien longtemps pour deviner la confiance mutuelle que les deux êtres partageaient. Soit… soit… alors c’était ainsi ?

La bête cligna des yeux, lentement, achevant par ce geste l’ensemble de ses réflexions intérieures. La chaleur créée par Bahia lui arrivait à la façon d’une douce brume rassurante, comme pour l’aider à mettre au clair le pour et le contre de sa décision. Mais sincèrement… pourquoi aurait-il hésité plus longtemps ? Dans cette situation, et suite aux paroles de l’humaine, il n’avait qu’une chose à faire.
Les yeux du Démolosse s’ouvrirent une nouvelle fois. Le regard de l’animal était empreint d’une détermination rare, presque semblable à celle d’une folie similaire à celle qui avait guidé ses gestes quelques heures plus tôt. L’animal sentait son cœur battre comme si sa dernière heure était arrivée… ce qui ne fit qu’amplifier sa rage naissante. Et l’instant d’après… l’animal avait déjà commis l’irréparable.

D’un mouvement de tête aussi brusque qu’imprévisible, le Démolosse projeta la pauvre Goupix contre le mur le plus proche, l’assommant sans qu’elle n’ait le temps de réaliser ce qui lui arrivait. Après-quoi, il s’appuya fermement sur ses pattes pour prendre une profonde inspiration, rassemblant en lui tout ce qu’il pouvait accumuler… avant de relâcher directement sur la jeune femme et son acolyte une déflagration aussi puissante que possible. Sans doute ne serait-ce pas suffisant pour venir à bout de la Flamenoise… d’ailleurs, il était persuadé qu’elle encaisserait l’attaque sans trop de difficulté. Pourtant, le Démolosse avait choisi de s’en prendre à elle… et continuait de cracher son flot de flammes, immobile. Un geste désespéré, probablement difficile à comprendre… mais pourtant digne d’une détermination plus grande encore que celle d’un noble chevalier protégeant sa bien-aimée.

A l’autre bout de la rue, le jeu aquatique ne dura pas bien longtemps… en effet, le vacarme de la déflagration fut suffisamment assourdissant pour faire sursauter la jeune Orali et attirer son attention en direction de l’affrontement. De sa voix de sirène aigue, la petite hurla dans son langage le nom de sa bienfaitrice. Toutefois, trop craintive pour se rapprocher de la bête, elle resta immobile aux côtés du Roigada et se contenta de montrer sa crainte en se recroquevillant sur elle-même tout en poussant de petits cris plaintifs.

Spoiler:
Hésites pas à MP s’il y a quoi que ce soit Smile

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Bahia Nur le Dim 8 Juin 2014 - 12:46

Bahia resta de marbre en voyant que celui-ci semblait chercher un échappatoire. Oh, maintenant les rôles étaient inversés ? Quel plaisir ! La demoiselle renvoya sa remarque sarcastique au fond de son crâne, essayant de ne pas s’énerver plus qu’elle ne l’était déjà. Ça ne lui ressemblait pas d’être aussi désagréable… le souvenir de sa fausse mort était encore trop récent et c’était difficile de ne pas en vouloir au canidé à ce sujet, même s’il ne se contrôlait pas. Sauf que là, théoriquement, il était normal. Théoriquement. Parce que dès que Bahia le vit prendre la Goupix et la lancer contre un mur avec une telle force qu’elle s’assomma la tête dessus, la guerrière décida que ce Pokémon ne méritait aucunement la garde de ce bébé. C’était terminé pour lui, tant qu’elle serait vivante et qu’il ne prouvait pas le contraire, il n’y toucherait plus. Comment pouvait-il vouloir le bien de cette renarde et la blesser dès qu’il le pouvait !? C’était illogique. La jeune femme se crispa en voyant que cet idiot tentait de refaire la même technique que la dernière fois. Vraiment, il croyait qu’elle allait se faire avoir une deuxième fois ? Bahia était plus éloignée de lui que la première fois et surtout, elle avait son Ténéfix avec elle. Le spectre émit un ricanement rauque, visiblement aussi sidéré que sa dresseuse devant la scène. Dès le moment où le Démolosse arrêta de rassembler ses forces pour envoyer sa Déflagration, Rubis se tassa simplement d’un pas, se retrouvant devant Bahia. Celle-ci ne chercha même pas à bouger, mettant toute sa confiance dans son meilleur ami. Le flot de flamme frappa un bouclier invisible, protégeant le spectre et la demoiselle juste derrière. Rubis avait lancé Détection, ne prenant pas de chance cette fois-ci. Le Démolosse semblait trop occupé à cracher ses flammes destructrices, immobile et au final, désarmé à une attaque surprise. Il avait choisi la force pure plutôt qu’une stratégie plus construite, ce qui donnait une ouverture à Bahia. Celle-ci attendit tranquillement qu’il s’essouffle, les mains posées sur les hanches. Dès que le flot s’arrêta, celle-ci fit signe à son Ténéfix de bouger. Le spectre plongea dans le sol, seul son ombre se voyant sur la terre alors qu’il utilisait Ombre Portée pour se rapprocher de la renarde à terre.

Les deux bras de Bahia se mirent à crépiter, alors qu’elle envoyait toute son énergie au bout de ses doigts. Il y avait eu une bonne chose à cet évènement, la demoiselle avait réussi à augmenter le contrôle qu’elle avait sur cet élément. Elle ouvrit les poings et pointa ses deux mains vers le canidé, déchargeant d’un coup deux éclairs. Bahia faisait exprès pour qu’ils ne soient pas trop puissants, le but était de crispé les muscles du Démolosse et ainsi l’empêcher de bouger pendant quelques secondes. Rubis avait sorti de terre et se retrouvait juste à côté de la Goupix. Quand Bahia envoya son électricité, il attrapa celle-ci dans ses bras et s’élança vers la demoiselle, lançant Ténèbres sur lui-même. Il fut vite entouré d’une épaisse brume noire, rendant sa position difficile à connaitre. Bahia avait une main encore chargée en électricité et l’autre tenait sa faux. Elle allait s’arranger pour que son Ténéfix ramène la Goupix plus loin, il était hors de question pour elle de laisser ce chien infernal remettre les crocs dessus.

-‘ Tu n’as aucun honneur. Tu préfères blesser ta protégée pour en avoir la garde que de me la laisser. Ta folie est peut-être encore présente, au final. ‘

Le ton qu’elle utilisait sonnait bizarre à ses oreilles. C’était elle qui disait cela ? Visiblement, oui, ça sortait de sa bouche. Bahia grogna et jeta un coup d’œil à son spectre. Les ténèbres qui l’entouraient s’étaient développées, la brume noire glissait entre ses jambes et celles du Démolosse. Qu’allait-il faire ? Tenter d’attaquer Rubis alors qu’il tenait la Goupix devant lui ? Ou s’en prendre à elle ? Quoi qu’il décide, il ne pourrait pas courir deux lapins à la fois. S’il attaquait un, l’autre viendrait à la charge. Bahia se mit à faire tournoyer sa faux, le regard neutre.

-‘ Abandonne. Tu ne mérites pas sa garde. ‘

La demoiselle entendait la petite Orali crier derrière, mais ne chercha pas à regarder. Elle lui ramènerait la Goupix et elle l’amènerait voir Kiel aussi, même si ce n’était qu’un garçon clairement détestable. Par Arceus, qu’est-ce qu’il lui prenait de pensée comme ca ? Le Roigada de son côté posa la main sur l’Aquali, juste pour être sûr qu’elle ne bougerait pas. Il tenta simplement de lui occuper l’esprit avec autre chose, reprenant les jeux d’eau en espérant qu’elle allait se déconcentrer du combat.

Spoiler:
-HJ- Je me disais bien que c'était ca que tu voulais xD mp aussi s'il y a quelque chose. -HJ-

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Kiel Wind le Mer 11 Juin 2014 - 3:36

L’honneur… le Démolosse laissa passer un bref sourire moqueur en entendant parler de cette valeur qu’il avait abandonné depuis de nombreuses années déjà. Sans grande surprise, Bahia et son acolyte avaient paré sa déflagration et s’en sortaient parfaitement indemnes. Après-quoi, il avait assisté impuissant à la disparition de la jeune Goupix, emportée dans un nuage ténébreux. Sans doute ne reverrait-il jamais le pelage roux de sa petite protégée… mais tandis qu’une faible lueur de tristesse commençait à percer dans le regard du canidé, ce dernier reporta son attention sur ses adversaires.

La stratégie ennemie était simple : deux cibles… alors que lui se retrouvait seul. Il devait choisir… et Bahia s’imaginait probablement que ce choix le tiraillerait à nouveau, comme cela avait été le cas durant sa folle évolution. Mais sur ce point-là, les choses furent bien différentes.
Le Démolosse ne sembla pas hésiter une seule seconde. Toujours avec cette même détermination dans le regard, il cracha un nouveau jet de flamme en direction de Bahia. Son attaque avait été parfaitement identique à la première… un nouveau jet de flamme, toujours aussi immobile... tout était comme si le Démolosse n’avait absolument pas pris en compte l’échec de sa première attaque.

La réflexion du canidé était encore difficile à appréhender. Tout était comme si sa folie était toujours présente… il attaquait sans réfléchir, usant de force brute sans la moindre stratégie… à la différence près que cette fois-ci, la fatigue risquait de se faire sentir bien plus rapidement. En effet, déjà lors de son second jet de flamme, le Démolosse fut contraint de stopper sa déflagration après quelques secondes seulement, visiblement à court de flammes pour le moment. Sa défaite ne faisait pas le moindre doute… et ce, même si Bahia n’avait toujours pas lancé d’attaque digne de ce nom. Pourtant, l’animal continuait à se battre toujours avec cette même détermination incompréhensible… il ne semblait même plus avoir de but, puisqu’il avait laissé la petite se faire kidnapper sans tenter la moindre interception. Il était juste là, face à Bahia, à attaquer… et rien de plus.

Après son jet de flamme, le Démolosse sembla enfin décider de changer de stratégie. Après un grondement menaçant, le canidé s’ébroua rapidement pour se remettre de la courte décharge électrique de Bahia avant de charger droit devant lui. Ses crocs s’illuminèrent d’une lueur sombre inquiétante, signe que la bête envisageait une nouvelle fois de planter ses crocs dans le corps de l’humaine. Bien qu’affaibli par la foudre de l’humaine et épuisé par ses propres attaques et son précédent combat… il s’approchait à présent de l’humaine de façon directe et prévisible, là où il serait certainement le plus à la merci de la faux de l’humaine.
Ce match ne durerait pas. C’était probablement ce qu’il y avait de plus simple à comprendre dans ce geste désespéré. Pourtant, malgré les maigres chances de victoires qui lui restaient, le Démolosse ne restait confiant dans la moindre de ses actions… Toujours aussi déterminé à se battre jusqu’au bout pour une cause inexistante, il traversa les quelques mètres le séparant de Bahia dans la plus grande hâte, fixant son adversaire dans les yeux d’un air de défi. Il donnait tout… absolument tout ce qu’il avait pour tenir le coup et aller jusqu’au bout. Qu’importe d’où l’animal puisait son courage – ou sa stupidité –, rien ne semblait capable de l’ébranler. Ce ne fut qu’en le voyant s’approcher d’eux, bien décidé à entamer sa toute dernière attaque… que Bahia et Rubis purent enfin percevoir quelques larmes discrètes se formant au creux de ses paupières, trahissant le fait que l’animal était parfaitement conscient de qu’il faisait…

Du côté d’Orali, la crainte avait laissé place au soulagement. Après un terrible jet de flamme de la part du Démolosse, Bahia semblait toujours en pleine forme ! Souhaitant encourager ses amis dans leur combat, L’Aquali miniature laissa échapper un cri mélodieux tout en tapant le sol de sa queue de sirène à intervalles réguliers. Bahia était invincible ! Elle ne craignait rien, même contre le grand méchant Démolosse !
Un bruit soudain fit tourner la tête de la sirène en direction du bâtiment dans son dos. Hum ? Est-ce qu’il venait de se passer quelque chose par là-bas ? Il semblait y avoir un peu d’agitation… Mais rien de suffisamment important ni bruyant pour garder l’attention de qui que ce soit en comparaison de l’affrontement entre Bahia et Démolosse.

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Cicatrices [PV Bahia]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum