[ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Ven 27 Mar 2015 - 20:31


Les ténèbres dans son coeur

"Soriu ... S'il te plaît ... Je ne te demanderais pas de retrouver la raison ... mais de lutter contre cette chose qui est en toi ! Je sais que tu en es capable ! Je sais que tu as la force de combattre cette créature qui profite de toi ... s'il te plaît, Soriu. Tu es ... tu es ... s'il te plaît."

"Qu'est-ce qu'il est laid que de voir la dernière survivante de la cité d'Akalantis m'implorer de la sorte. Tu n'as plus aucune fierté personnelle, n'est-ce pas ? Il vaut mieux pour toi que je t'éilimine dès maintenant, ça sera bien plus simple  ... avant que ce corps ne soit transporté ailleurs. A vouloir jouer avec des forces qui vous dépassent, il est normal de mourir."

Il avait amorcé un simple mouvement en direction de l'âme de Cryptero. Un mouvement de l'épée, signe qu'il allait tout simplement l'éliminer ... et ensuite, tout serait terminé. Il eut juste le temps de se retourner pour apercevoir les deux souris électriques mais surtout la plus violente des foudres s'abattre sur lui. Un cri déchirant se fit entendre avant que Soriu ne pose un genou au sol, son corps fumant sous les brûlures causées par la foudre. Pourtant, ce fût un rire qui se fit entendre, un long et puissant rire avant qu'il ne se relève, s'écriant :

"LA FOUDRE ! Cela me rappelle ses attaques ... Un jour, je les absorberais. Et aussi les flammes de son adversaire. L'Idéal ... La Réalité ... Tout cela combiné en un seul et même corps.

Le jeune homme ouvrit la bouche, poussant un nouveau cri avant de cracher des flammes autour de lui. D'un geste nonchalant, comme si de rien n'était, il passa sa main gantée de métal sur les flammes, les faisant danser autour de son bras avant de dire :


"Les flammes, l'électricité, la glace, ces éléments qui font la terreur des humains, tout cela ne m'affecte guère.  Que pensiez vous ? Pouvoir me tenir tête ? Ce corps humain n'est que le réceptacle de mon pouvoir ... pour paraître dans ce monde. Vous pouvez continuer à lutter pour vos vies, elles finiront toutes par disparaître. Et qu'importe le cycles des années, des décennies, des siècles, je finirais par vous retrouver. Je vous punirais pour vos méfaits, pour avoir osé aider cette cité."

"La glace, le feu, la foudre, tout ça, ça ne marche pas ? Je m'en fous ! Je vais te foutre du plomb dans la cervelle, moi !"

Une voix féminine s'était adressée à Soriu alors que celui-ci avait décidé de cibler les deux rats parcourus par l'électricité. Mais presqu'aussitôt, des poings élémentaires vinrent le frapper de toutes parts. Que cela soit de feu, de glace ou de foudre, la femme aux longues tresses de couleur comme les oreilles d'un Lockpin se déchaînait avec une violence des plus inouïes. Le plus surprenant restait que malgré la fatigue, sa vitesse était toujours au summum, lui permettant d'esquiver les coups d'épées de Soriu avec agilité, mais aussi les différentes flammes qu'il produisait. Elle se débrouillait bien, trop bien bien que son corps était en piteux état au départ.

"Comment est-ce que ... elle arrive ... à l'attaquer ? Alors que c'est Soriu ?"

"C'est justement parce que c'est Soriu qu'elle est capable de le frapper ainsi. Nous devrions aller toutes l'aider avant qu'il ne soit trop tard. Peut-être qu'en l'affaiblissant assez, l'âme de Cryptero pourra repousser ce qui est en Soriu mais pour ça, il va falloir que l'on prennent notre courage à deux mains et que l'on se jette sur lui. Il y aura bien un moment où il faiblira. C'est à ce moment précis qu'il faudra attaquer."

"Je vais m'occuper de prévenir Ninj et ses compagnons."

Eoli s'était adressée à Moona, Nephene déplaçant son long corps cylindrique pour se diriger jusqu'aux Pokémon de Ninj et ce dernier. Presqu'aussitôt, elle déclara :

"Nous ne devons ... avoir aucune hésitation sur les attaques envers Soriu. Il faut vraiment tout donner. Cette impression que je ressens envers lui est qu'il est lié d'une manière ou d'un autre aux dragons. Ce n'est pas impossible. Un Lieur Pokémon a, indirectement une relation proche avec de telles créatures. Soriu est encore plus que ça, vu ses pouvoirs psychiques et spectraux. Si on compte qu'il a aussi une dragonne ténébreuse avec lui, il est un peu le centre de gravité de plusieurs espèces et non parmi les plus faibles. Mais cela attire la convoitise ... et cet être qui possède Soriu en a profité. Il se pourrait que la situation soit déjà perdue depuis longtemps mais qu'importe ... Je voulais juste vous demander de tout donner .... nous nous rapprochons de la fin. Je ne m'attendais pas à une telle histoire. Soriu a toujours eut le chic pou tomber dans de telle situations."

Ninj pouvait le sentir : Même la Milobellus chromatique était fatiguée, très fatiguée. Pourtant, c'était elle qui était la plus endurante ... mais ce n'était pas suffisant. Ce n'était plus suffisant. Maintenant que Ninj était au courant, elle allait rejoindre les autres. Alors que Lalabelle ne lésinait pas sur la force de ses coups, Moona et Friyendia étaient plus hésitantes. Eoli et Nephene, quant à elles, donnaient leur maximum, étant plus adultes que le reste du groupe pour cela. Les deux dernières arrivantes Sulna et Leirya hésitèrent un peu tout en comprenant que quelque chose clochait. Ce fût un déchaînement d'attaques de tous les éléments qui commencèrent à s'abattre sur Soriu, celui-ci se prenant les premiers coups avant de commencer à les esquiver. Il émit un grognement de mécontentement tout en disant :

"Tsss ... C'est quoi cela ? Depuis quand est-ce que les ... non. C'est normal. S'il n'était qu'un simple combattant, ça ne serait pas assez intéressant. Il semblerait aussi qu'il soit très fort pour dresser ses pokémon. Trop fort ..."

C'était maintenant un rictus peint sur son visage. Avant de devoir éliminer la dernière survivante, il allait devoir s'en prendre aux pokémon de l'être qu'il possédait. De plus, les éclairs lancés par ces deux souris n'étaient pas en reste. Malgré sa résistance, il avait encore quelques fourmis dans les bras, ce qui provoquait quelques tensions déplaisantes. Tsss ! Qu'ils viennent à cinquante, ça ne changera rien !

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Ninj le Lun 27 Avr 2015 - 1:17

Spoiler:
Pour rappel, Ninj et Arcanin sont hors-jeu depuis genre 3 posts xD

Idéal ? Réalité ? Emolga s’étonna des paroles de leur adversaire. Pourquoi les principes des divinités Midgardiennes étaient-elles évoquées en ces temps si lointains ? Y avait-il un lien avec tout ceci ? Tant de légendes pouvaient rappeler ce qui se déroulait aujourd’hui… Tant d’histoires floues dont elle avait vaguement entendu parler, mais dont aucune certitude n’avait jamais émergé…

« Qui es-tu ?… », Murmura-t-elle, suspicieuse.

Elle n’avait aucun souvenir d’une légende parlant de Cryptéro comme d’une déesse… Aucun souvenir d’une légende parlant du néant qui envahirait une cité antique de la sorte… Par contre, il restait un point commun qui reliait nombre d’histoires lointaines, dont la source restait toujours aussi inconnue.

Bien trop épuisée, Emolga jugea qu’elle était incapable d’assister ses camarades sans les déranger dans leur affrontement. La puissance de leur adversaire dépassait l’entendement… C’était comme si les capacités de Soriu s’étaient décuplées depuis qu’il était manipulé par cette chose. Mais si cet être, tout comme leurs précédents adversaire, était capable de traverser les âges comme bon lui semblait… Sans doute réagirait-il à sa prochaine action ?

Emolga s’écarta légèrement de l’affrontement, là où aucune flamme ne pourrait l’atteindre… Mais d’où toutes les oreilles seraient capables de l’entendre. D’un geste assuré, elle attrapa la flute qui pendait toujours à son cou, et la porta à sa bouche pour entamer une mélodie à la sonorité très particulière.

Pour la majorité des personnes présentes, cette musique n’avait probablement aucun sens. Pourtant, c’était certainement l’un des sons les plus anciens qui ait été transmis de générations en générations sur les terres de Tenkeï. Une musique que de très rares bardes connaissaient… mais qui fut jouée par le passé, en des temps durs durant lesquels les hommes n’avaient plus personne vers qui se tourner. A une époque où même les dieux leur tournaient le dos, abandonnant leurs créations dans le néant de leur existence…
L’origine de cette mélodie ? Le nom de son créateur ? Rien de ceci n’avait traversé les âges. Seul restait le son, telle une mélodie divine que même le temps ne pourrait effacer. Aucun être ayant le moindre lien avec les divinités de Tenkeï n’ignorerait son existence… Rien qu’en observant son regard en l’écoutant, Emolga se donnerait une idée presque précise de l’être qui leur faisait face, tout en le déstabilisant quelques instant pour donner à Soriu une chance de refaire surface.


Du côté du groupe de Ninj, la requête de Nephene fut plutôt mal accueillie. Les ailes déployées, le dragon en armure sombre se contentait d’empêcher la moindre petite attaque de parvenir jusqu’à son dresseur inconscient. Toutefois… Pour ce qui était d’arrêter ce monstre… Il n’avait absolument pas l’intention de s’y engager.

« Même s’il se réveillait… Je ne laisserais pas Ninj s’approcher de cet homme. », Répliqua-t-il sèchement avant de détourner le regard.

Cette fois-ci, ce fut la réplique de trop. Bouillant de rage, Germignon sortit de ses gonds en hurlant :

« Soit ! Tu veux pas te battre ? Eh bien moi j’y vais ! Et t’auras qu’à te sentir pitoyable d’avoir laissé les moins forts d’entre nous se battre seul s’il nous arrive quelque chose ! »

Evidemment, le dragon n’accorda pas la moindre attention aux minables qui l’entouraient. Plus par soutien moral qu’autre chose, le Pokémon plante minuscule et son amie aux crocs de feu s’approchèrent de la scène, et s’attaquèrent à l’humain à distance, lançant de faibles feuilles et flammes sur leur adversaire.
En rappelant que Voltali restait en retrait pour protéger Reï, finalement, la seule combattante digne de ce nom du groupe de Ninj était toujours Pichu, malgré sa jambe blessée.

En voyant l’humain en appeler aux pouvoirs des flammes, la souris électrique fouetta l’air de sa queue métallique, déviant les flammes juste à temps pour ne pas finir rôtie. C’était moins une… Sans l’agilité de sa forme gijinka, elle était bien moins à l’abri des attaques. Elle allait devoir compter sur son expérience du combat pour pallier à ce manque.
Une nouvelle fois, la foudre de la souris se joignit au concert d’attaques déferlant sur Soriu.

« Tu as choisis de manipuler la mauvaise personne ! Soriu, réveille-toi et vire moi ce naze de ton esprit ! », Hurla-t-elle.

Bon sang, ils n’avaient tout de même pas fait tout ça juste pour abattre celui qu’ils étaient venus sauver, si ? Il allait bien trouver le moyen de reprendre le contrôle… Un petit choc électrique à la tête pouvait peut-être le réveiller ! Mais l’autre était bien trop agile pour viser aussi précisément. Sans compter que pour une fois, elle devait faire attention à ne pas blesser ses alliés.
Il leur fallait une stratégie… D’ailleurs, peut-être Cryptéro était-elle la clé ? Après-tout, c’était à cause d’elle tout ça ! Il fallait tout de même le rappeler !

« Hey, Cryptéro ! », Interpella Pichu entre deux attaques. « Tu attends quoi pour le sortir de là ? Tu es la seule à avoir des pouvoirs psychique… Tu es la seule à pouvoir utiliser le plus puissant des liens qui relient Soriu à ses Pokémon. Il n’est pas seulement lié à ses Pokémon spectraux et dragons… Autrefois, son lien psychique était encore plus puissant ! Si tu veux l’atteindre pour pouvoir le ramener aux travers des pouvoirs de celui qui le manipule, tu dois réveiller ce qui fait de lui celui qu’il est, qu’il soit ici ou dans le présent… Ce qui fait qu’Elena continue à vivre à travers-lui… Ce qui fait que Cryptéro l’ait choisi à notre époque… Ce qui te rapproche de lui à travers elle ! »

Elle n’était vraiment pas certaine de savoir elle-même de quoi elle parlait… mais il n’y avait aucun doute là-dessus : Soriu était un lieur Pokémon extrêmement talentueux, et s’il y avait un moyen pour lui de retrouver ses esprits, ce serait à partir de cette capacité.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Dim 17 Mai 2015 - 21:25

"Mais mais mais ... Je ne suis qu'une femme ! Je ne suis qu'une coquille pour l'incarnation de Cryptero, rien d'autre ! Je ne suis pas ... faites pour cela ... même si ... je ressens encore un peu de Soriu."

Ressentir Soriu ? Elle écarquilla les yeux après ses propres paroles. C'est vrai, elle sentait que Soriu ... était encore là ... dans cet être infâme qui lui ressemblait et qui pourtant n'était pas lui. La jeune femme à la peau de couleur prit une profonde respiration. Ce n'était pas ... impossible de le sauver ... Si elle arrivait à ressentir encore la présence de Soriu, elle pouvait l'extirper de cette noirceur qui l'envahissait. Mais cela allait être dangereux, très dangereux. Ce qui entourait Soriu ... était du domaine du divin. Pourtant, elle murmura :

"D'accord ... Je vais m'occuper de cela ... mais il faut que tout le monde continue ses attaques en criant son nom. En lui expliquant pourquoi vous voulez qu'il revienne. Il pourra vous entendre. Mon lien servira à communiquer avec lui ! Ne vous inquiétez pas ! On va le sauver !"

Mais ensuite ? Quoi ? Elle était la seule survivante de ce monde ... elle était l'unique personne encore en vie. Qu'est-ce qui allait l'attendre ? Elle ne devait pas penser à ça maintenant, ce n'était pas une bonne chose. Elle allait voir plus tard. Le plus important, c'était maintenant. Soriu cherchait toujours à s'en prendre à eux et ses nouveaux pouvoirs étaient capables du meilleur ... mais surtout du pire à l'heure actuelle. Lalabelle fût la première à crier à Soriu de revenir sinon, elle n'allait pas s'empêcher de le cogner complètement. Le jeune homme arrivait à parer les premiers coups mais Moona et les autres étaient aussi présentes pour se battre.

Elles allaient tout donner pour réussir à abattre cet être malveillant en lui ... mais elles n'avaient aucune idée de ce que cela pouvait être. Alors que rien ne paru sur les premières effarouchées, le jeune homme se retrouvait peu à peu en sueur face à tous ces êtres féminins qui se tenaient autour de lui. Il émit un grognement avant de crier :


"Qu'est-ce que vous êtes en train de foutre ?! Ca ne marchera pas, compris ?! ALORS TU VAS ARRÊTER CETTE CONNERIE !"

L'énervement et l'agacement ... il était facile de voir qu'il était en train de souffrir. Pendant un bref instant, la femme eut envie d'arrêter mais le poing de Lalabelle vint percuter le menton de Soriu sous la forme d'un Uppercut. La tête pencha en arrière mais le corps ne suivit pas. Il attrapa le bras de Lalabelle, le serrant avec force, prêt à le briser. Lalabelle émit un cri de douleur mais l'âme de Cryptero hurla :

"TU VAS STOPPER CA MAINTENANT ! SORIU ! IL FAUT QUE TU REVIENNES ! IL EST TEMPS DE RENTRER A LA MAISON !"

Une fumée blanche s'était mise à sortir du corps de Soriu, comme de la vapeur. Pourtant, d'elle, émanait un froid glacial, capable de geler les os et tout ce qui se trouvait autour. Soriu relâcha le bras de Lalabelle, gémissant de douleur avant de se tenir la tête. Une aura de froid se forma autour de lui, empêchant quiconque de se rapprocher alors qu'il s'était mis à haleter. Ah ... Ah ... Ah ... C'était juste n'importe quoi. Tout simplement n'importe quoi ! IL N'ALLAIT PAS PARTIR DE CE CORPS MAINTENANT ! Un cri déchirant résonna dans la zone alors que le ciel paru s'ouvrir en deux, le visage de Soriu tourné vers ce dernier. La fumée blanche s'envola dans les cieux, disparaissant dans cette "faille" tandis que le corps de Soriu tombait au sol, sa chevelure redevenant comme auparavant. Aussitôt, Friyendia était venue auprès de lui, vérifiant, oreille contre son coeur, s'il était encore en vie. Elle eut un soupir de soulagement avant de murmurer :

"Il est encore vivant. Il respire ... il vit encore ... Je suis si ... soulagée ... tellement soulagée ... Hahaha ..."

Le rire n'avait rien de celui d'une personne heureuse, loin de là ... mais cela était suffisant pour la jeune demoiselle pokémon. La Momartik humanisée avait ensuite décidé de serrer Soriu contre elle, rapidement rejointe par Lalabelle et Moona. Les autres pokémon regardaient cela de loin mais les yeux de l'âme de Cryptero fixaient le ciel avec appréhension. C'est lorsqu'une voix se fit entendre qu'elle commença à trembler à nouveau :

"Êtres impudents ... Vous osez lutter contre un dieu ? Tenter de vous rebeller contre un être vous sublimant sur tous les points ? Petits êtres inférieurs ... Vous qui avez osé défier la Réalité et l'Idéal ... Vous qui avez osé me tenir tête ... Il est l'heure pour moi de faire tomber mon jugement sur vos corps si frêles et éphémères."

Le ciel avait continué de garder son être ouvert, laissant paraître une étrange créature. Grande, puissante, majestueuse ... elle semblait provenir d'un autre monde mais elle était pourtant bien réelle. Des blocs de glace tombèrent des cieux, brisant les derniers bâtiments alors que l'air devenait tout de suite bien plus froid. Il fallait remarquer que le colosse avait des ailes qui semblaient comme brisées. Soriu était toujours évanoui pour le moment alors que chaque pokémon de Soriu s'était mis à trembler fortement, de tout leur être.  Le monstre de glace stationna dans les airs, malgré ses ailes brisées, restant à plusieurs mètres en hauteur avant de reprendre la parole :

"Je suis Kyurem. Je suis l'être qui régit les Frontières. Je suis celui qui vous emmènera dans un monde dont vous ne ressortirez jamais."



L'ultime bataille

"Pas ... je m'en mêle."

Le jeune homme s'était finalement réveillé en entendant les propos du pokémon nommé Kyurem. Il se remit difficilement debout, Friyendia tentant de l'arrêter mais ce n'était pas suffisant pour le jeune homme. Il était encore vaillant, plus que vaillant ... malgré qu'il n'en donnait pas forcément l'impression. Il se téléporta pour arriver à la hauteur de l'âme de Cryptero, la remerciant d'un petit sourire. Il fixa Ninj qui était toujours évanoui. C'était dommage ... il ratait l'occasion de voir un pokémon légendaire de Tenkeï ... peut-être le dernier de leur existence mais pas avant qu'il ne l'ait décidé. Il fixa l'imposant pokémon dragon avant de murmurer quelques mots pour lui-même. Il savait ce qu'il avait accompli. Même s'il ne contrôlait plus son corps, ça ne voulait pas dire qu'il n'avait pas put voir ce qui s'était passé. Ce massacre ... tout simplement parce qu'il était faible. Il avait voulu profiter de ce nouveau pouvoir, ancré en lui ... et cela avait faillit le dévaster. Mais maintenant, c'était ce pouvoir qu'il allait affronter ... avec l'âme de Cryptero et les autres. Affronter un pokémon légendaire, c'était tout simplement de la pure folie ...

Mais n'était-ils pas tous là à cause de cette folie ? Non ... Hahaha ... Ils étaient là tout simplement pour lui. Et maintenant, ils devaient lutter contre un pokémon dont la puissance démesurée dépassait tout entendement. Et surtout, après ces combats incessants, c'était à peine s'ils avaient encore la force de se tenir correctement debout. Il devait trouver une solution ... pour tous les extirper de là ... mais il n'en avait aucune. Peut-être qu'en affrontant Kyurem, celui-ci allait les laisser tranquille ? Hum ... Ils étaient tous enfermés dans le passé, n'est-ce pas ? Donc s'ils n'arrivaient pas à retourner dans le présent, cela risquerait de provoquer un certain conflit, n'est-ce pas ? Donc non, ce n'était pas une bonne idée. Ah ... Mais les idées, il en était à court et surtout, devant une telle situation, ce n'était pas comme si Kyurem allait leur laisser la solution, n'est-ce pas ? Ah ... Pfiou, c'était compliqué mais il allait faire avec. Si Kyurem était présent, c'était pour les punir d'avoir défier les lois divines, voire même de les avoir manipuler ... rien que ça. Ah ... Comme si ce n'était pas suffisant pour avoir des problèmes, n'est-ce pas ? Hahaha ... Il préférait sourire et rire à l'intérieur. Peut-être pour que l'âme de Cryptero puisse l'entendre par la pensée et faire de même. Ce n'était pas mieux pour se rassurer ? Tout avait une fin ... et celle de cette histoire était proche.


Dernière édition par Soriu Tiadramat le Dim 22 Nov 2015 - 12:08, édité 1 fois

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Ninj le Mar 29 Sep 2015 - 3:56

Leurs cris raisonnaient en écho, chacun hurlant le nom de Soriu à chacune de ses attaques. La fatigue leur brouillait la vue, leurs blessures s’accumulaient… Et la simple idée de devoir affronter leur ami drainait leur peu de moral restant. Pourtant, tous restèrent debout jusqu’à la fin, jusqu’à ce qu’enfin la chose ne s’extirpe du corps de leur ami pour se révéler aux yeux de tous.

« Je le savais ! », Lança Emolga qui cessa subitement ses mélodies.

Kyurem, ancien Dieu du néant… L’une des créatures les plus mystérieuses et les plus craintes de l’univers… De nombreuses légendes s’écrivirent en son nom, l’immense dragon de glace y apparaissant toujours en tant que semeur de chaos. Et aujourd’hui, Ninj et ses compagnons venaient de revivre l’un de ces contes mythiques…
Néanmoins, contrairement aux contes et légendes, aucun héros ne s’était présenté, et aucun sauveur n’était venu empêcher le Dieu de détruire l’humanité. Il n’y avait qu’eux, faibles mortels, pour oser se dresser face à la bête.

L’équipe de Ninj ne sut si elle devait se sentir soulagée ou dévastée suite à cette apparition. Soriu semblait tiré d’affaire, pour le moment… Mais selon toute vraisemblance, ils étaient tous condamnés.

Presque immédiatement sous le dragon, les deux jeunes Pokémon de Ninj tremblaient, à la fois terrifiés et frigorifiés devant leur nouvel adversaire. Nul n’osait répliquer, de crainte de recevoir la première attaque… La situation semblait figée, en l’attente d’un cataclysme inévitable. Plus loin, Voltali observait le Dieu sans chercher à intervenir. Son regard sombre laissait paraître une crainte qu’on ne lui connaissait pas tandis qu’elle s’enroulait sur elle-même pour protéger le pauvre Zorua du froid glacial. Avec un but similaire, Libegon avait déplacé le chien de feu sur son maître avant de reporter son attention sur le dragon de glace.

L’emprise de la glace semblait s’étendre jusqu’aux pensées des survivants, empêchant quiconque de réagir. Jusqu’à ce que finalement, la plus dissidente du groupe ne s’en mêle :

« Dieu… être sublimant… Réalité… Idéal… »

La souris électrique grimaça. Personne ne haïssait les créatures légendaires plus qu’elle. Des Pokémon soi-disant supérieurs, qui se donnaient le droit de vie et de mort sur ceux qu’ils pensaient dominer… Des créatures à l’origine de tant d’affrontements et tant de morts… Des morts qu’elle avait vécues… Des gens qu’elle aimait, qui s’étaient éteint sous ses yeux, l’un après l’autre, ruinant à jamais son innocence…

« Aucun Pokémon ne devrait s’offrir le droit de vie ou de mort sur les autres. Même avec ta puissance… », Murmura-t-elle avec froideur.

L’enfant releva la tête pour fusiller du regard la légende vivante. Elle s’était rarement montrée aussi haineuse. Son corps frissonna, de froid, de haine, de fatigue, de rage… jusqu’à ce que ses mains ne s’illuminent à l’appel de la foudre, la souris hurlant :

« TU N’ES QU’UNE BÊTE PARMIS LES AUTRES ! »

Aussitôt, les deux pattes de la souris se joignirent dans un claquement pour ne former qu’une unique boule de foudre. La queue de la souris fouetta le sol avec brutalité, tandis que son attaque gagnait dangereusement en intensité, jusqu’à recouvrir la totalité de son corps  pour s’étendre autour d’elle.

« Pichu, ne fait pas ça ! », Hurla Emolga.

Hélas, la souris resta sourde aux réprimandes de l’écureuil. Paniquée, Emolga tenta d’établir un contact plus pacifique avec Kyurem, persuadée que l’attaquer ne ferait qu’aggraver les choses :

« Dieu Kyurem, vous pourriez tout arrêter… Que cherchez-vous dans un tel affrontement ? Dans un tel… Massacre ? Votre puissance est si grande, Cryptéro ne sera jamais une menace pour vous… Je ne comprends pas vos agissements ! N’êtes-vous pas supposé jouir d’un statut privilégié dans l’existence de l’univers ? Vous êtes celui qui régit la réalité et l’idéal, un Dieu guidant d’autres Dieux… Votre existence même est bien au-delà des vies de simples mortels tels que nous ! Alors… Pourquoi ? Pourquoi êtes-vous toujours décrit comme celui qui détruit ? Pourquoi avez-vous agi aujourd’hui ? Pourquoi avez-vous décidé de juger ces milliers d’êtres ? »

Le froid lui brulait la gorge à travers ses mots… Ses mains tremblaient au point d’échapper sa flute le long de son buste… Et surtout, surtout… Elle craignait la colère du Dieu face à ce qui allait arriver…
Lorsqu’enfin la foudre de Pichu atteignit un diamètre suffisamment inquiétant, obligeant même ses camarades à s’éloigner d’elle pour ne pas en subir les effluves, un craquement brutal raisonna, marquant le début d’une attaque dévastatrice.
La sphère s’envola à la vitesse de l’éclair, en un fatal-foudre chargé au maximum de sa puissance, au-delà de tout ce que la souris électrique avait accompli jusqu’à aujourd’hui. De l’autre côté de la sphère, la petite créature avait posé genoux à terre après son attaque, tout son corps tremblant sous les spasmes de l’accumulation qu’elle venait d’endurer. Sa queue métallique brulait intensément, tandis qu’une fumée blanche s’en échappait au contact de l’air glacial du Pokémon légendaire. Tous ces sacrifices… dans l’espoir de balayer l’honneur déplacé de ce Dieu proclamé.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Dim 22 Nov 2015 - 14:24

"Avorton."

Ce fût l'unique parole de Kyurem alors que la sphère de foudre de Pichu vint l'atteindre sans pour autant l'affecter. D'un mouvement de la patte, un vent glacial se forma, projeté sur la petite créature jaune. La pokémon fut renvoyée en arrière mais Soriu utilisa ses pouvoirs psychiques pour la réceptionner contre lui. Plus que le fait de la protéger, la raison était simple. Autour d'eux, l'obscurité et les ténèbres étaient de plus en plus proches. C'était à peine si cela ne formait qu'un petit cercle, le cercle de leur existence. Une erreur de leur part et ils étaient alors complètement morts ... dans le passé et donc dans le futur. Autant signaler qu'ils n'auraient plus aucun avenir. Si seulement c'était aussi simple que ça ...

"Jamais une menace pour nous ? Comme si les erreurs du passé vous avaient permis d'apprendre de ces dernières. Ce n'est pas la première fois que des êtres humains tentèrent de se rapprocher des puissances divines que sont les nôtres. Cette Cité et son peuple sont les plus développés dans ce domaine. A trop vouloir jouer avec le feu divin, celui-ci vous consume et vous détruit."

La discussion était déjà close aux yeux du pokémon divin. Celui-ci n'avait aucune préoccupation autre qu'à part éliminer toute trace des humains et des créatures qui les accompagnaient. Restant dans les airs, ses ailes commencèrent à battre peu à peu, cherchant par là à créer un froid de plus en plus fort. Et pourtant, Soriu était toujours là, droit et fier. Kyurem ne devait pas oublier ce qu'était Soriu, n'est-ce pas ? Maître de l'Esprit mais surtout un Chevalier ... d'une région connue pour ses hivers glaciaux. Autant dire que ce n'était pas ainsi qu'il comptait arrêter le jeune homme qui en avait déjà tant bavé dans le présent ... mais aussi par ici. Le jeune homme aux cheveux blancs était en train de réfléchir. Envoyer des gravats ? C'était ridicule. Utiliser ses pokémon pour combattre Kyurem ? C'était tout aussi risible.

"Rien à faire ... J'ai vraiment aucune solution, là. Désolé les filles, je vais tenter de gagner un maximum de temps pour que vous puissiez trouver un moyen de vous éloigner. Dis moi ...  Est-ce que tu es capable de les renvoyer dans le futur ?"

Le jeune homme s'était tourné vers l'âme de Cryptero, lui faisant un petit sourire timide, les joues rougies comme si la demande était des plus gênantes. Se grattant la joue, il reprit la parole d'une voix lente :

"Tu as réussi à les emmener ici par intermittence non ? Si tu te concentres, tu devrais pouvoir ramener tout le monde là-bas ? Ninj et ses pokémon sont incapables de se battre. Ah ... Bon, je devrais pouvoir tenir quelques minutes. Je suis assez robuste, Ga ... non."

Il ne termina pas sa phrase avant de se téléporter, arrivant en face de Kyurem, lévitant au-dessus du sol alors que ses trois yeux étaient grands ouverts, une couleur rose remplaçant les pupilles. Le jeune homme  avait commencé à se concentrer alors que le pokémon légendaire l'observait :

"Penses-tu vraiment que je vais laisser une trace de votre présence dans ce monde ? Même si ce n'est pas maintenant, je reviendrais, à n'importe quelle époque, pour effacer vos existences et ..."

"Ca m'importe peu. Au moins, ils vivront un jour de plus. Tu ne peux pas nous retrouver aussi facilement que ça sinon, tu l'aurais fait depuis longtemps, Kyurem. Cryptero serait morte depuis très longtemps. Pour un Dieu omnipotent, je dirais plus que tu es impotent."

"Insecte prétentieux ! Ne pense pas que parce que je t'ai possédé, tu es au-dessus des autres !"

"Il est en train de l'énerver pour qu'il ne soit plus que concentré sur lui mais ... je ne veux pas l'abandonner."

Friyendia était le porte-paroles du reste du groupe. Chacune était bien décidé à rester jusqu'au bout. Seule l'âme de Cryptero restait étrangement muette, regardant l'épée au sol. Elle semblait réfléchit à quelque chose dont elle seule avait visiblement le secret. Quelque chose ... de néfaste et mauvais. Pourtant, elle était là, reposant ses yeux sur Soriu comme si elle voulait se convaincre de l'action qu'elle allait mener bientôt.

Mais quoi faire quant l'entité que l'on affrontait était d'un tout autre niveau ? D'une autre puissance ? Il n'y avait ... rien à faire malheureusement. Toutes le savaient. Pourtant, elles se dirigeaient inlassablement vers Soriu pour venir l'aider. Avant même qu'il ne soit possible de réagir, Kyurem avait préparé un rayon qu'il avait envoyé vers le jeune homme. Celui-ci disparu dans la lumière causée par le rayon, les pokémon de Soriu poussant un cri d'effroi. Il ne restait plus rien de lui ... car il n'avait pas été là pendant l'attaque. Mais alors où ? La réponse était simple ... Devant l'âme de Cryptero. L'épée dans la main ... la pointe traversant le corps de la jeune femme. Une tache rouge au niveau de la poitrine, le jeune homme écarquilla les yeux, plongé dans une parfaite incompréhension. Sa main voulu relâcher l'arme mais pourtant, rien n'y faisait.



Les derniers instants

"Qu... Qu'est-ce que ça veut dire ? DIS MOI CE QUE CA VEUT DIRE !"

"Qu'il est l'heure de retourner parmi les tiens, Soriu. Avec tout le monde ... J'ai été très heureuse de te rencontrer ... mais comme je suis le sceau qui t'attachait à mon époque. Aujourd'hui, je vais te délivrer ... et tes compagnons aussi. Si ce qu'elles ont dit est vrai ... nous nous reverrons alors ? Mais ça ne sera pas en tant qu'êtres humains ... Hahaha ..."

Le rire avait une pointe de tristesse alors qu'un hurlement se faisait entendre. Kyurem était visiblement fou de rage, une tempête glaciale se produisant autour de lui. La température descendait de plus en plus rapidement, devenant glaciale. Quelques minutes de ce traitement suffirait à emmener quiconque à la mort par le froid ... et pourtant, Soriu remarquait que chacun des corps était en train de disparaître en de petites boules lumineuses, se dissipant dans les cieux. Il ne restait plus que Soriu et la jeune femme. Kyurem était arrivé à leur hauteur, son souffle froid émanant de sa gueule si proche d'eux.

"Même en mourant ainsi ... Elle reviendra sous une autre forme. La punition divine n'est pas terminée ... Quant à toi, Soriu, je ne t'oublie pas. Tu t'es rebellé contre moi et je sens que ce n'est pas la première épreuve de la sorte que tu as subi dans le passé mais mets-toi cela en tête. Tu n'es qu'un humain, tu n'égaleras jamais la puissance des dieux de ce monde. Tu ne pourras peut-être que les toucher du bout du doigt mais à cet instant, tu te consumeras. Nous nous reverrons ... et mes adeptes aussi."

Puis plus rien. Le dragon s'était envolé, laissant seuls Soriu et l'âme de la Cryptero. L'épée fut enfin extirpée du corps de la jeune femme, Soriu venant s'accroupir, serrant la demoiselle contre lui avec insistance, pris de tremblements et d'hoquets. Il murmurait le même mot "Encore ... Encore ..." comme s'il venait de subir une nouvelle perte immense. Bien que mourante, l'âme de Cryptero passait doucement une main sur la chevelure de Soriu, lui chuchotant quelques mots :

"Tu ... peux m'appeler par mon prénom, s'il te plaît ?"

"Ga ... Garuda ... Ne pars pas. Je ..."

"Je vais juste faire un très long sommeil, Soriu. Si je ne me rappelle pas de toi sur le moment, ce n'est pas grave ... nous nous reverrons car nous sommes liés."

Elle avait fermé ses yeux, Soriu écarquillant les siens. Il n'avait même pas la possibilité de la pleurer ou de crier son nom. Au moment où elle s'était éteint, le corps du jeune homme se dissipa comme les autres. Akalantis était maintenant détruite. Ailleurs, dans la chambre d'une auberge, tout le monde commença à se réveiller. Cryptero n'était pas présente ... et surtout, Soriu remuait un peu dans le lit, endormi ... mais finalement guéri.

[Encore un post et ça sera fini !]

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Ninj le Sam 19 Déc 2015 - 20:57

« Haha… alors c’est tout ?... », Soupira Pichu, balayée d’un simple coup de vent.

Foutus dieux. Ils n’étaient rien… Rien de plus que de simples Pokémon, comme eux… Mais avec la chance d’être nés plus puissants. Hélas, malgré tant d’années d’entrainements et tant d’épreuves pour devenir plus puissante, elle n’était toujours pas capable de leur faire ravaler leur arrogance.

L’équipe de Soriu était dos au mur. Les survivants se rapprochaient du centre de l’action, seule zone encore viable au milieu des ténèbres destructrices créées par le Dieu. Tous semblaient avoir abandonné et baissaient la tête en signe de soumission en attendant leur jugement dernier. Même Emolga était dépitée par l’arrogance extrême du Pokémon légendaire. Finalement, le seul qui n’était pas inquiet dans toute cette histoire, c’était à nouveau Libegon, bien à l’abri derrière son armure à la résistance étonnante. Les bras croisés, il semblait attendre patiemment qu’une chose se produise… Une chose qu’il avait vu venir depuis le tout début, et qu’il avait même failli provoquer il y a plusieurs minutes de cela : la mort de l’âme de Cryptéro. Après-tout, n’était-ce pas ce que le Dieu était venu chercher ?

Un par un, les protagonistes de cette histoire se dissipèrent suite à sa mort, jusqu’à ce que l’être divin se retrouve seul dans son propre néant, autant vainqueur que vaincu. Et enfin, comme si tout cela n’avait été qu’un horrible rêve lucide, l’univers les ramena à leur véritable époque.
Hélas, les marques de leurs épreuves s’imposèrent bien rapidement aux voyageurs temporels : tout d’abord, Negapi n’était plus parmi eux : tout comme sa sœur, le jeune Pokémon s’était perdu dans les limbes du temps suite à sa mort dans une autre époque. Deuxièmement, à l’extérieur de la pièce, Libegon semblait… différent. Il ne portait plus cette armure miraculeuse couverte de gemmes magiques qui l’avait accompagné dans le rêve, mais son corps était couvert de cicatrices que Pichu ne lui reconnaissait pas. De plus, il semblait perdu, pensif… Et n’accorda pas la parole à quiconque s’approchait de lui pour s’enquérir de son état.

Tous reprirent conscience assez rapidement. Certains accueillirent leur survie avec joie, comme Ninj, Draco et Arcanin qui félicitèrent tout le groupe pour le retour de Soriu parmi eux – bien qu’encore endormi –. D’autres tremblaient encore : Emolga fut contrainte de serrer les deux jeunes contre elle pour les rassurer, tout en leur murmurant que tout était enfin terminé. Et enfin… Il y avait ceux qui pensaient déjà à bien d’autres choses.

Reï eut l’impression de sortir d’une longue hibernation. Tout son corps était endolori, et son esprit peinait à lui remémorer les récents évènements. Complètement perdu, il cherchait du regard un quelconque indice qui lui permettrait de se remémorer tout ce qu’ils venaient de vivre… Mais finalement, ce fut une voix qui le ramena à la réalité :

« Tu devrais la suivre. »

Surpris, Reï tourna la tête vers cette voix pour y découvrir une Pichu tristement souriante. Allongée contre le matelas du lit, elle portait sa queue métallique entre ses mains et la fixait longuement du regard. Aussi forte qu’elle soit capable de devenir… ce n’était jamais suffisant. Après un profond soupir, elle serra le métal entre ses bras, tandis qu’une larme s’échappait du coin de ses yeux. Peut-être était-il temps qu’elle se contente du peu que la vie avait daigné lui offrir ?... Au moins, ils avaient survécu…

« Pendant que je ne pouvais rien faire… Je l’ai vue… », Murmura la souris électrique. « Elle n’a pas arrêté de veiller sur toi. Alors même si je préfèrerais pouvoir lui souhaiter de subir au moins autant de tourments que moi… je pense qu’à présent, c’est à toi de veiller sur elle. »

Elle ? Intrigué, le sombrenard observa les personnes autour de lui jusqu’à remarquer l’absence d’une autre des membres de l’équipe : Voltali. C’est en découvrant la porte de la chambre légèrement entrebâillée qu’il comprit enfin ce qui se passait : Voltali s’en allait, tout simplement. Après ce qu’elle avait fait à Arcanin, elle ne pouvait décemment plus rester parmi eux… Et cette fois, ce ne serait pas Ninj qui la retiendrait : Ce dernier avait certainement déjà remarqué son absence, mais il ne fit pas la moindre remarque la concernant. Il était du même avis qu’elle : l’attaque sur Arcanin avait été le geste de trop. Il avait déjà perdu suffisamment d’énergie à essayer de raisonner un monstre… il ne risquerait pas la vie des siens plus longtemps.
Pichu avait déjà convaincu Reï d’agir. Néanmoins, elle avait autre chose à dire. Un message qu’elle devait faire passer… et qu’elle serait incapable de transmettre d’elle-même.

« Il y a quelqu’un qui l’attend, à Flamen, là où Ninj habitait autrefois… elle connait le chemin. », Elle fit une courte pause pour fermer les yeux avant d’expliquer : « elle ne me croirait pas si je lui disais… Mais j’ai fait une promesse à cette personne… celle de lui ramener Voltali… je peux te charger de ça ? »

De ça… Et de rester avec Voltali. Seule, la renarde se perdrait à nouveau dans le chaos destructeur qui la rongeait depuis toujours. Sans hésiter, Reï acquiesça. Puis presque aussitôt, il se mit en route, accourant à la suite de la renarde électrique sans même prendre le temps de saluer le reste de ses compagnons de voyage. Aucun d’entre eux n’importait autant qu’elle… Aucun d’entre eux ne le comprenait autant qu’elle…
Emolga observa le Zorua s’enfuir avec tristesse. Leur trio se brisait finalement… elle avait vu ces deux-là se rapprocher peu à peu, tandis qu’elle se découvrait plus d’affinité avec Ninj de son côté. Et à présent, ils partaient de leur côté, la laissant seule aux côtés de l’humain. Mais elle ne devait pas les retenir. Tout était pour le mieux… Et puis, qui sait ? Peut-être se retrouveraient-ils un jour ?

Zorua arriva aux côtés de la renarde électrique aux portes du village de Dyrinn, alors qu’elle s’apprêtait à quitter les lieux sans le moindre regard en arrière. Sans surprise, elle ne lui accorda qu’un grondement sourd et un regard meurtrier, comme pour lui ordonner de rebrousser chemin en abandonnant toute chance de la raisonner… mais au lieu d’argumenter, le Zorua se contenta d’ignorer la renarde pour passer devant elle.
La tête dressée et le regard fier, il fixa l’horizon devait lui quelques instants tout en poursuivant sa marche, montrant que lui non plus ne comptait plus rebrousser chemin. Lyn, sa sœur, était retournée gouverner son peuple… Et Voltali abandonnait Ninj à jamais. Les seuls liens qui l’unissaient à l’humain s’était brisés. Alors, que ce soit seul ou avec elle… Reï aussi comptait partir sans le moindre regard en arrière.
L’air de la renarde s’adoucit face à la détermination du Zorua. Soit… elle allait peut-être lui donner une chance.

« Tu m’as déjà mise à l’écart une fois… Tu n’as pas confiance en moi, et c’est réciproque. Alors pourquoi ?... »

La renarde fut coupée dans ses propos par la réaction du Zorua. Les couleurs blanches et mauves qui rendaient son corps si unique commençaient à se dissoudre sur son pelage, peu à peu remplacées par les couleurs originelles de n’importe lequel de ses semblables. Seul son regard, d’un vert émeraude envouteur, resta celui qu’il avait toujours été.
Reï n’eut pas besoin de mots. Il s’offrait à Voltali, corps et âme, plus transparent que jamais. Avec elle, il n’avait plus besoin de se cacher ni de sentir unique… Il n’avait plus besoin de ressembler à un autre, ni de mentir… Il était reï, et elle était Voltali, la seule et unique créature capable de le reconnaître au milieu de tant de ses semblables sans la moindre illusion… Et rien au monde ne pouvait leur offrir une meilleure destinée.
La renarde électrique balbutia quelques paroles incompréhensibles avant de se taire à son tour, vaincue par la franchise du Zorua. Une larme de soulagement perla au creux de ses yeux, tandis que s’éveillaient en elle des sentiments qu’elle pensait avoir banni de son cœur il y a si longtemps.

Sans rien ajouter, Voltali s’avança à hauteur de Reï pour lui offrir une brève caresse du bout de son museau. Et enfin, ils se mirent en route, rien que tous les deux, seuls et bien plus heureux qu’ils n’auraient cru pouvoir le devenir…

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Ven 1 Juil 2016 - 13:15

Lorsqu'il avait ouvert les yeux, ce fût pour voir tous ses pokémon ou presque à ses côtés. La Solochi était toujours couchées sur le lit, semblant elle aussi sortir de la longue torpeur dans laquelle il était plongé. Difficile ... Il n'arrivait pas à marcher, il n'arrivait pas à bouger. Ce n'était pas parce qu'il était paralysé ... mais parce que ses muscles s'étaient atrophiés avec le temps. Il allait avoir besoin de temps, beaucoup de temps pour pouvoir remettre tout ça en route ... mais qu'importe. Le jeune homme aux cheveux blancs resta couché dans le lit, se faisant embrasser par ses pokémon que cela soit avec leur museau ou leur langue. Chacune prenait son tour, même Leirya, qui, quant à elle, avait tout simplement décidé de se calfeutrer contre son torse maintenant qu'il était réveillé. Elle n'en faisait que très peu mais c'était déjà vraiment beaucoup. Enfin bon ... Il était vivant ... et il tentait de se rappeler surtout où il était pour être exact. Il ne voyait pas Cryp ... non, Garuda. Il ne la remarquait pas. Où est-ce que la pokémon se trouvait ? Un petit gémissement se fit sentir dans son crâne alors qu'il tentait d'utiliser ses pouvoirs psychiques. Même là, il avait beaucoup trop de difficultés à les utiliser. D'accord, il comprenait parfaitement la leçon, ce n'était pas du tout pour lui à l'heure actuelle. Il devait se laisser tout simplement ... couché ... enfin, quelque chose du genre.

"Reposes-toi au lieu ... bougre d'imbécile. Dans ton état, tu n'iras pas très loin."

"Où est-ce que tu es ? Je ne te vois ... pas parmi les autres, Garuda."

"A l'extérieur, j'avais besoin d'être seule. Avec tous ces évènements, j'ai eut le rappel de mes souvenirs de ma vie d'antan. Comment est-ce que je suis sensé paraître devant toi après tout ce qui s'est passé ?"

Il ne pouvait pas répondre à cette affirmation ... Il avait tout simplement envie de la voir. Il poussa un léger soupir, refermant les yeux et provoquant à nouveau l'inquiétude de ses pokémon. Mais sourire aux lèvres, il vint les rassurer, les remerciant ainsi que Ninj et les autres de tout ça. Maintenant, il pouvait enfin souffler ... et partir de son côté. Il n'allait pas le retenir. Quelques heures plus tard, malgré que ses pokémon l'entouraient, son corps fut téléporté à l'extérieur, se retrouvant entouré par les ailes imposantes de la Cryptero. Sans un mot, elle vint placer son bec contre sa joue, la frottant pendant de longues secondes, respirant calmement. Elle cherchait simplement à se calmer et à ne plus penser à rien. Lui aussi ... D'ailleurs, il ne pouvait pas bouger et elle pouvait faire ce qu'elle voulait de lui.

Un petit coup de bec furieux le ramena à la réalité : Elle lisait dans ses pensées ! C'est vrai que dans cet état, il était incapable d'immuniser. Mais bon ... Il n'avait rien à cacher. Maintenant que Ninj allait partir, lui aussi allait retourner dans Erasia. Le jeune homme aux cheveux blancs soupira à son tour, refermant les yeux alors qu'il se sentait bercé par la Cryptero. C'était étrange ... de la sentir aussi maternelle envers lui. Pour autant, ce n'était pas une sensation déplaisante, loin de là. Il profitait juste de l'instant présent et pouvait enfin souffler ... Maintenant, il allait juste devoir passer plusieurs jours voire semaines à retrouver toutes ces sensations perdues dans son corps. Lorsqu'il pensa à ça, Garuda s'était collée encore plus à lui, lui chuchotant de ne plus recommencer une telle bêtise. Ce genre d'attaques ... il avait de la chance qu'il n'ait aucune répercussion définitive pour cette fois ... mais la prochaine, il n'aura sûrement pas cette chance, il ne devait pas l'oublier. Hum ... Bon ... D'accord. Il cajola les ailes de plumes de la Cryptero, finissant par s'assoupir.


[Et voilà ! Fini !]

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Akalantis Perditio [Ninj]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum