[ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Dim 27 Juil 2014 - 16:37

Finalement, les craintes de Kôyalâ concernant la nouvelle de l’équipe restèrent infondées. En effet, la gamine au corps d’adulte ne se plaignit pas une seule seconde d’elle. Au contraire, Pyârâ leur permit même d’avancer plus vite ! Débordante d’énergie, elle semblait infatigable. Et, lorsque la Flamenoise commençait à traîner les pieds à cause de la fatigue, comme si elle comprenait que son but lui tenait à cœur et qu’elle voulait l’atteindre le plus rapidement possible, la molosse lilas la transportait, leur permettant de poursuivre leur route à vive allure sans avoir besoin de marcher !
Le seul petit problème, c’était que la Granbull ne semblait pas avoir compris que Prayasi était censée monter sur son dos dans ces moments-là. Au lieu de cela, elle saisissait l’arrière de sa robe entre ses crocs, la soulevait du sol et avançait de cette manière. Au début exaspéré de constater que la chienne en avait apparemment autant dans la cervelle que leur dresseuse, Kôyalâ s’était vite fait à cet étrange moyen de locomotion. Surtout que lui non plus ne se fatiguait pas : juché sur le dos de Pyârâ, là où l’humaine aurait normalement dû se tenir, il profitait du voyage sans avoir à se soucier de la Flamenoise. Tout ce qu’il avait à faire, c’était garder un œil sur la direction prise par la molosse. Il s’était fait avoir une fois : ayant vu un groupe d’oiseaux qui chassait tranquillement des insectes du sol, la Granbull avait brutalement lâché la gamine au corps d’adulte, pour se lancer à leurs trousses en aboyant fortement, le Magby toujours sur son dos et se tenant comme il le pouvait. Mais depuis, dès qu’elle commençait à tourner la tête vers une quelconque distraction, Kôyalâ n’avait qu’à lui administrer une légère tape sur le crâne pour qu’elle se reconcentre sur la route, après un bref couinement de soumission.

Ils atteignirent Payan, le village en bordure de la Forêt du Chat, en quelques jours seulement grâce à leur nouvelle compagne, contre plusieurs semaines (en comptant les caprices de Prayasi). Leur entrée fit sensation, certains se moquant même en voyant la jeune femme aux forts atouts se faire ainsi transporter par la chienne imposante. Mais un grognement de cette dernière, qui n’aimait pas les regards moqueurs qu’on leur lançait, fit taire les mauvaises langues. Néanmoins, le caneton ardent préféra ne pas aggraver la situation davantage : tapotant sur la tête de la Granbull, il lui demanda de lâcher l’humaine, ce à quoi elle obéit aussitôt. La Flamenoise se releva aussitôt, enleva la poussière et la bave sur sa robe tandis que Pyârâ se couchait pour laisser descendre le Magby, avant de s’étirer et de s’écrier :


« Tada ! Payan, nous voilà ! AÏEUH ! »

Une flèche bleu nuit avait fondu sur elle, sans aucune raison, et s’était mis à lui picorer la tête, arrachant des cris de douleur à la jeune femme. Le manège ne dura que quelques secondes, et Kôyalâ n’eut même pas le temps d’agir : Pyârâ poussa un aboiement sonore qui fit fuir la Nirondelle. Elle tenta même de la croquer en sautant, mais l’oiselle fut plus maligne qu’elle et l’esquiva sans la moindre difficulté. On ne pouvait pas en dire autant de Prayasi, sur qui la Granbull atterrit maladroitement, la faisant tomber au sol. En couinant, elle s’enleva de sa dresseuse, désolée de l’avoir ainsi bousculée… Mais cette dernière, ne lui en tenant absolument pas rigueur, se contenta d’entourer son cou fortifié de ses bras. Non sans que le Magby ne lève les yeux au ciel devant tant de niaiserie.

« Bon ! » s’écria la Flamenoise une fois debout à nouveau. « Il est temps de se mettre au travail ! »

Déterminée à trouver son sauveur d’antan, elle courut dans une rue au hasard, une Pyârâ joyeuse sans savoir pourquoi et un Kôyalâ dépité par le comportement de sa dresseuse sur ses talons.
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Dim 27 Juil 2014 - 20:17

"Ne t'excites pas trop. Reste auprès de moi et il ne t'arrivera rien de mal."

Il s'était adressé à sa Rattata, cherchant par là à la rassurer par rapport au fait que plusieurs pokémon félins se promenaient librement dans les rues de Payan. Ce village dans les arbres, c'était là qu'il avait décidé de faire ses affaires pour une fois. Perdu dans la forêt, nul ne pouvait réellement espérer le trouver et le rechercher, c'était donc parfaite comme endroit ! Il eut un petit sourire sous sa capuche avant de se diriger vers l'unique auberge du petit village. Pourquoi ? Pour affaire, comme il venait de le penser. Il se dirigea vers le comptoir, murmurant :

"Une bière, accompagnée d'un petit morceau effiloché de cannelle ainsi que d'un épais carré de chocolat noir."

La demande pouvait paraître incongrue et le tavernier resta de marbre pendant quelques secondes avant de faire un hochement de tête vers la droite. Comme pour montrer qu'il avait parfaitement compris, il servit exactement la boisson telle qu'elle à son client, celui-ci venant récupérer le liquide dans sa chope avant de se diriger vers une table isolée, là où une femme d'une vingtaine d'années, décorée par quelques tatouages faciaux, semblait attendre quelqu'un. Il déposa la chope devant lui, la femme relevant ses yeux verts vers lui tandis qu'il remarquait l'arc dans le dos de la demoiselle.

"Le fait que je sois une femme ne dérange pas trop, j'imagine ? Vous me direz ce que vous pensez de cela." déclara la femme avec un sourire alors qu'il retirait le morceau de chocolat recouvert de bière, le donnant à une petite créature violette qui sortit de sa manche gauche. La femme haussa un sourcil tandis qu'il croquait dans le morceau de cannelle, prenant la parole :

"Ne perdons pas de temps. J'ai avec moi quelques fioles de ce que vous recherchiez pour pouvoir y tremper les pointes de vos flèches. Si vous voulez, nous pouvons en essayer une ou deux sur des cibles vivantes, qu'est-ce que vous en pensez ? L'idée vous paraît telle si intéressante que ça ?"

"Et en contrepartie ? Je ne pense pas que des pokémon morts vous intéressent, non ?"

"Je ne vous pensais pas aussi sadique que cela ... pour retirer la peau sur des créatures vivantes."

Elle eut un léger frisson. Elle ne pouvait pas voir le visage de son interlocuteur mais celui-ci semblait sourire, en fait, il y eut même un petit rire qui se fit entendre tandis qu'il reprenait la parole :

"Certaines chairs sont délicieuses, des peaux se vendent plutôt bien sur le marché noir, il y a tellement à faire. Cela serait du gâchis que de jeter des cadavres non ? Je ne fais que rentabiliser mon achat. Vous m'envoyez ces cadavres à l'adresse que je vous donne et je me chargerais de ... m'occuper d'eux. Vous devez bien vivre de la chasse non ?"

"Et pour le poison contenu dans leurs corps, comment allez vous faire ?"

"Oh ... Des fois, il s'agit d'éliminer un concurrent ou deux. Rien ne se perd, rien du tout. La moindre petite chose peut avoir une certaine valeur et utilité si je le décide. Je suis celui qui impose ce que je désire. Alors ... intéressée par les tests de ces flèches empoisonnées ? J'en ait de plusieurs sortes."

"Hum ... Euh ... Oui ... On vous a déjà dit que vous n'étiez pas très amical ?"[/colorf]

"Si ce n'est que ça qui vous dérange, je pourrais vous montrer mon visage mais je ne suis pas sûr que ça soit conseillé d'avoir la vision de mon faciès comme dernier souvenir avant de mourir. Je ne suis pas là pour être sympathique mais pour des affaires. Néanmoins, voyons voir ce que cela vaut ..."] dit l'homme bossu avant de mettre la chope au niveau de ses lèvres, la buvant d'une traite."Humpf, je préfère le chocolat au lait. Le chocolat noir est trop amer."

"Ratatatatata !"

Un petit rire de muridé se fit entendre dans le dos bossu de l'imposant homme, celui-ci ne relevant pas le fait que sa pokémon s'esclaffait devant sa réaction.
[/color]
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Dim 27 Juil 2014 - 20:59

Pour une fois, les recherches de Prayasi furent couronnées de succès. En effet, lorsqu’elle parla d’un homme de grande taille, encapuchonné et avec une Rattata, plusieurs personnes répondirent qu’elles avaient effectivement croisé un tel individu, insistant notamment sur le malaise ressenti à son égard. Ignorant totalement ces dernières remarques, la Flamenoise leur avait aussitôt demandé la direction qu’il avait empruntée. Certains refusèrent, en lui disant qu’il était préférable, à leur avis, de rester éloigné de ce type, mais les grognements de Pyârâ les persuadèrent rapidement d’obtempérer. Sans surprise pour le Magby, ils lui indiquèrent l’auberge. Comment ne pouvait-elle pas avoir compris, depuis le temps, que le meilleur endroit pour rencontrer des étrangers ou obtenir des informations était les tavernes et autres lieux offrant le gîte et le couvert contre monnaie sonnante et trébuchante ? Sérieusement, elle avait pourtant grandi à Tarouga, repaire de toutes les crapules, et elle n’avait toujours pas capté ça ? Décidément, cette humaine réussirait encore et toujours à le surprendre, et pas forcément en bien.

L’auberge se situait à l’autre bout de la ville dans les arbres, ils n’avaient à marcher que pour quelques minutes… Et pourtant, durant ce laps de temps, la même Nirondelle revint deux fois picorer le haut du crâne de Prayasi. La molosse lilas poussait à chaque fois ses aboiements sonores mais, s’était probablement rendue compte qu’elle était trop agile pour cette chienne pataude, elle était revenue à la charge. Il avait finalement fallu que Kôyalâ crache quelques braises pour la faire enfin partir –pour l’instant du moins.
Aussi, lorsque la jeune femme aux forts atouts poussa la porte de l’établissement, le Magby poussa un soupir de soulagement. En revanche, sa dresseuse semblait avoir complètement oublié qu’elle s’était déjà faite agresser trois fois par une créature aérienne qu’elle n’avait encore jamais rencontrée avant aujourd’hui.

La Flamenoise ne jeta qu’un bref regard à la salle, trop rapide pour distinguer l’être encapuchonné dans un coin, dont le manteau se fondait dans l’ombre, car elle fut aussitôt abordée par le tenancier.


« Mamzelle, j’vais devoir vous demander de rentrer votre Granbull. Je veux pas que ce cabot foute le bordel dans mon auberge ! »

Kôyalâ n’était pas surpris de cette réaction, surtout que Pyârâ, devançant ses compagnons, s’était déjà avancée dans la pièce et reniflait quelques clients, se souciant peu de les déranger dans leurs consommations. La gamine au corps d’adulte chercha d’abord à protester, mais bien vite le Magby lui indiqua qu’il fallait faire ce qu’il demandait. Boudeuse, Prayasi appela la chienne imposante, et s’accroupit pour être à sa hauteur.

« Je dois te rentrer là-dedans. A tout à l’heure Pyârâ. »

La molosse lilas poussa un couinement plaintif, mais elle se fit tout de même absorber à l’intérieur de la capsule.

« Bon, ce sera pour quoi ? » demanda le patron une fois qu’elle fut relevée.
- Euh… Un grand bol de lait avec des baies Pêcha confites ! »

L’aubergiste haussa les épaules et lui demanda d’aller s’installer, le temps qu’il prépare tout ça. Prayasi fit donc de nouveau face à la salle, à la recherche d’une table libre et tranquille… Lorsque son regard rubis accrocha une silhouette imposante, dissimulée sous un ample manteau. Ses yeux s’écarquillèrent, alors qu’elle porta ses mains à sa bouche. Non, était-ce possible ? Elle ne rêvait pas, c’était bien… ?!

Sans prendre le temps de vérifier si ce qu’elle croyait était vrai ou qu’il s’agissait bien de la bonne personne, la Flamenoise prit de court le caneton ardent en se précipitant sur l’individu encapuchonné. Et avant que le Magby ou la femme attablée avec lui n’aient le temps de réagir, elle avait déjà franchi le point de non-retour : elle venait de littéralement se jeter sur l’homme, entourant le large vêtement de ses bras, enfouissant sa tête dans le tissu, alors que des larmes de joie perlaient au coin de ses yeux.


«  J’t’ai trouvé ! » s’écria-t-elle d’une voix tremblante de joie. « J’t’ai enfin trouvé, j’le savais que j’y arriverai ! »

Il était impensable, pour elle, qu’elle se soit trompée. Ce qui n’était pas de l’avis de Kôyalâ, toujours aussi sceptique, et encore moins du patron de l’auberge. Déjà, il s’approchait d’elle, dans le but de la réprimander voire l’exclure de l’établissement pour avoir dérangé par deux fois ses clients.
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Dim 27 Juil 2014 - 22:29

"Qu'est-ce que cela veut dire ?"

Il avait bien remarqué cette jeune femme assez folle. Impossible de l'ignorer vu son physique. Il l'avait vue aussi venir jusqu'à lui. La différence résidait plutôt dans le fait qu'il n'avait pas envisagé qu'elle n'aurait aucune hésitation à se jeter sur lui. D'un geste nonchalant, sa main se plaça sur le visage de la jeune femme, le pressant légèrement. Il n'avait ressenti aucune intention meurtrière, même cachée chez cette femme aux atouts imposants. Il se tourna vers son interlocutrice, déclarant :

"Qu'est-ce que cela veut dire ?"C'est une petite fantaisie de votre part ? Pour tenter de m'amadouer ou quelque chose du genre ?"

"Nullement. Je ne pense pas connaître cette demoiselle mais elle par contre, ça semble être le cas."

"Son physique ne me dit rien. Pourtant, je pense que je m'en serais rappelé de toute façon. Néanmoins, je n'ai pas de temps à perdre avec ça. Tu t'asseois par terre et tu ne bouges plus, compris ?"

Il ne s'adressait pas à un pokémon mais bien à la jeune femme qu'il avait légèrement repoussée. Si elle n'était pas une assassin à la tenue douteuse envoyée pour tenter de le tuer, il n'avait donc rien à craindre normalement, n'est-ce pas ? Il reprit la conversation :

"J'ai terminé. Nous pouvons y aller maintenant. Ma consommation est déjà payée."

Puis sans un regard vers la femme dont il ne connaissait pas le nom, il passa à côté d'elle. Seule la petite Rattata sortit de sa manche, fixant la demoiselle en s'interrogeant, comme pour tenter de se remémorer quelques souvenirs. Après quelques secondes, elle retourna sous la manche d'Illumino, signe qu'elle avait déjà terminé ce qu'elle désirait de son côté. Bon ben les souvenirs, ce n'était visiblement pas pour maintenant et ce n'était pas l'agression physique mais non violente de la charmante jeune femme qui avait réussi à arranger les choses.

Une dizaine de minutes plus tard, ils étaient tous les deux sortis de la taverne mais surtout avaient quitté le village pour se rendre dans les alentours. La femme archère avait déjà son arc dans les mains, Illumino prenant une flèche pour tremper la pointe dans une petite fiole dans lequel baignait un liquide jaunâtre et odorant. Il lui désigna un Nirondelle comme cible,  la femme ciblant le pokémon de tel façon qu'il ne meure pas mais soit blessé. La créature tomba au sol, parcourue de spasmes et comme paralysée alors que l'homme s'en rapprochait, donnant un petit coup de pied. Elle était incapable de se mouvoir. Il la récupéra par les pattes, utilisant son autre main pour lui briser la nuque comme si de rien n'était. La femme émit un rictus tandis qu'il rangeait le cadavre dans son sac avant de reprendre la parole :


"Poison basé sur la paralysie. Rapide et efficace. Néanmoins, si la créature y résiste, elle peut encore se mouvoir et attaquer ... Maintenant, ce poison devrait faire l'affaire ... j'imagine." répondit l'homme tout en présentant une autre fiole, venant tremper la pointe dedans. Il désigna cette fois-ci un petit Lixy, la femme n'étant pas convaincue par la cible mais Illumino se fit plus pressant. La flèche partit, se plantant dans la chair du pokémon au niveau de le la hanche. Le pokémon commença à vomir du sang avant de tomber sur le côté, visiblement raide mort. Illumino haussa les épaules : "Visiblement, sur les petits pokémon, il semble plus fort que prévu. Bon, ça ne fait rien, ça ne sera pas fait pour la capture. J'en ait un autre qui permet de faire fondre l'intérieur de la créature mais bon ... en vue de vos réactions, on va éviter de vous le montrer, non ? Mais vous êtes toujours intéressée ?"

La femme ne savait plus véritablement où se mettre, pensant que cet homme était fou, plus que fou mais pourtant, elle était incapable de lui répondre par une réponse négative. Il était oppressant, si oppressant et elle ne pouvait qu'accepter ses paroles. De toute façon, elle n'avait pas le choix, c'était aussi simple que cela. Si elle refusait, elle était sûre de mourir dans d'atroces souffrances et ça, elle ne pouvait pas se le permettre. Pas maintenant ... Mais ... plus vite elle allait faire la transaction, plus vite il partirait avec son dû et ensuite, elle n'aurait plus aucun contact avec lui. Comme ça, il en avait d'autres ... Il avait déjà commencé à tremper une flèche dans une autre fiole, regardant la jeune femme. Qu'elle cible un Pikachu.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Dim 27 Juil 2014 - 23:06

Interloquée, Prayasi releva la tête. Ce n’était pas du tout la réaction à laquelle elle s’était attendue de la part de son héros enfin retrouvé.
Elle lâcha cependant son étreinte lorsque l’être imposant le lui ordonna, mais le regarda avec une mine confuse, presque déçue.


« Mais tu… Tu te souviens pas de moi… ? »

En entendant ces mots, Kôyalâ se plaqua la main sur le visage. Non mais elle croyait quoi ? Si cet homme était bien cet Illumino qu’elle recherchait, cela faisait plus de dix ans qu’elle l’avait vue, si tant est qu’il soit bien réel ! Tout le monde n’était pas obsédé comme elle par une personne, forcément qu’il ne se souvenait pas d’elle !
Néanmoins, avant que la Flamenoise ait pu dire quoi que ce soit, le patron l’avait saisie par le bras.


« Bon, maintenant ça suffit ! Déjà la Granbull, et maintenant toi qui viens foutre le bordel chez moi ! Va-t’en d’ici immédiatement !
- Non, laissez-moi tranquille ! »


Elle avait beau donner des coups de poing au tenancier, rien n’y fit. Sa poigne ne se relâcha pas une seule seconde, et il la traina hors de son établissement. Ce ne fut qu’une fois à l’extérieur qu’il la libéra, non sans l’avoir poussée avec colère.

« Et que je ne te revoie plus, ou la prochaine fois je te corrigerai ! »

Là-dessus, il claqua fortement la porte, juste après que le Magby se soit glissé entre ses jambes et l’ouverture pour rejoindre son amie. Bon, peut-être que cette mésaventure lui avait servi de leçon, et qu’elle allait enfin renoncer à sa folie ?
La réaction de Prayasi lui prouva le contraire. Elle le saisit par les épaules et l’amena à la hauteur de son visage, qui n’était pas miné par le chagrin, mais affichait bien une expression radieuse de joie.


« C’est lui ! Tu te rends compte Kôyalâ ? C’était lui, je l’ai reconnu ! » s’écria-t-elle en le secouant.

Elle s’interrompit brusquement en voyant la porte de l’auberge s’ouvrir une nouvelle fois, et se cacha derrière deux caisses. C’était bien son mystérieux sauveur encapuchonné qui venait de quitter la taverne, cette femme avec son arc sur les talons.
La gamine au corps d’adulte resta un instant interdite, une lueur de déception dans ses yeux rubis. Elle n’arrivait pas à comprendre l’attitude de son héros… C’était à peine s’il l’avait regardée.
Cependant, elle n’allait pas abandonner alors qu’elle touchait au but ! Remontée à bloc par l’idée qu’il était désormais tout près, la Flamenoise entreprit de suivre le duo. Elle parviendrait à lui faire retrouver la mémoire, elle en était certaine !


***

La jeune femme aux forts atouts se cacha derrière un arbre, à quelques mètres de l’endroit où son sauveur et l’archère s’était arrêtés. De là, elle avait une vue parfaite sur eux, mais n’entendait rien de leur conversation. L’être dans l’ample manteau montrait différents pots, et semblait expliquait des choses sur ce qu’ils contenaient à la femme. Celle-ci hochait parfois la tête, puis trempait ce qui ressemblait à des flèches dans la substance contenue par les récipients. D’un geste habile, elle bandait ensuite son arc et décochait son projectile, touchant avec précision les différentes cibles vivantes. Prayasi ne remarqua même pas l’expression de crainte de l’archère, à un moment de la conversation, tant elle était obnubilée par l’homme imposant. Elle réfléchissait à la façon dont elle pourrait l’approcher à nouveau, vu qu’il n’avait pas eu l’air d’apprécier qu’elle se jette sur lui pour lui faire un câlin…
Cependant, alors qu’elle était plongée dans ses réflexions, elle commença à trépigner d’impatience, rageant d’être à la fois si proche et si loin de la réalisation de son objectif. Elle ne sentit pas que l’un de ses pieds se posait sur une brindille, pas plus qu’elle ne prêta attention au bruit sec que fit le morceau de bois lorsqu’elle appuya de tout son poids dessus, sans s’en rendre compte…
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Lun 28 Juil 2014 - 0:10

Grumpf ! Impossible d'ignorer cette idiote ! Outre le fait qu'elle ait des ballons comme poitrine, sa discrétion était complètement nulle. Impossibilité technique d'en faire une assassin en vue de son incapacité à savoir se débrouiller seule. Il émit un grognement au craquement de branches, la femme archer prête à bander son arc en direction du bruit mais il fût le plus rapide. Son hachoir vint subitement sortir de son manche avant qu'il ne le projette en direction de l'arbre. L'objet de métal vint se planter dans le bois avec une aisance et une profondeur remarquable, signe de la force utilisée mais aussi de la qualité de l'objet utilisé. Lorsqu'il vint le faire, il remarqua qu'elle s'était accroupie sur elle-même, se cachant le crâne et le visage avec ses mains. Si elle voulait vraiment le tuer, elle faisait une piètre assassin. Non, le pire, c'était cette réaction. Son pokémon était plus raisonnable, cherchant à fuir ... mais cette gamine aux protubérances mammaires exagérées avait ... rien dans la tête visiblement. Récupérant son arme, il vint la ranger avant que l'archère ne le rejoigne. Il se tourna vers elle, disant :

"Nos affaires sont normalement terminées, n'est-ce pas ? Pour le payement, nous nous reverrons d'ici quelques heures. J'ai à ... m'occuper de cette gamine."

"Hein ? Mais qu'est-ce que vous comptez lui faire ? Elle n'a rien fait de mal !"

""Ce que je compte lui faire ne vous regarde pas, compris ? Maintenant disparaissez ... et veuillez éviter de prévenir quiconque à ce sujet. Je n'aimerais pas avoir à faire disparaître deux corps. Je vais me charger d'elle. Nous nous reverrons dans la soirée, est-ce bien compris ?"

Elle voulut ouvrit la bouche mais quelque chose lui intimait d'éviter de continuer la conversation avec lui. Elle hocha la tête avant de partir, murmurant "pauvre enfant" en direction de Prayasi tandis qu'Illumino la relevait avec aisance, la prenant par le bras pour la soulever. Il ne jetait même pas un oeil à ses formes, bien que c'était l'unique chose qui pendait à ses yeux. Il vient dire d'une voix lente :

"Maintenant tu vas être une gentille fille, n'est-ce pas ? Déjà que tu n'as pas l'allure d'une assassin, tu dis me connaître mais tu sais quel est mon nom ? Et le tien? Qu'est-ce qu'il est exactement ? De plus, d'où est-ce que tu me connais ? Comment suis-je sensé te connaître ? Se jeter sur moi comme cela, comme si nous étions des connaissances, je n'apprécie pas cela. Je n'ai aucune connaissance, est-ce bien compris ? Alors maintenant, il vaut mieux pour toi que tu t'exprimes bien clairement pour que je vois ce que je fais de toi."

La Rattata était à nouveau sortie de la manche d'Illumino, comme pour étudier la gamine aux poumons qui sortaient un peu trop. C'est étrange, vraiment très étrange. Elle grimpa sur le bras d'Illumino, finissant par atterrir sur le crâne de la jeune femme avant de se mettre à la renifler avec insistance. Oh bien entendu, impossible de la reconnaître, du temps ... date depuis ... mais c'est bizarre. Cette jeune femme a une odeur particulière, une odeur d'antan. Enfin, elle arrivait à reconnaître Illumino dans cette odeur mais elle ne avait guère comment l'expliquer exactement. C'était une chose assez étrange et complexe à la fois ... mais pas forcément déplaisant. Elle retourna sur le bras d'Illumino, finissant par s'enfouir sous la manche pour juste sortir sa tête, fixant la jeune femme aux cheveux d'une couleur déjà assez unique. Cette jeune femme se comportait un peu comme une adolescent qui n'avait pas atteint l'âge adulte mais ça, elle était sûre qu'Illumino l'avait lui aussi remarqué. La question était : qu'est-ce qu'il comptait faire d'elle maintenant ? Car une telle femme n'avait aucun intérêt aux yeux d'Illumino, même pas sexuel. Oui, on pouvait le considérer comme asexuel : ce besoin de chair n'avait jamais été déclaré. Il fallait dire que sous cette tenue se cachait un corps immonde et effroyable ... bien loin de ce que les femmes de petite vertu pouvaient s'imaginer. D'ailleurs, les premières étaient mortes, après, il avait préféré abandonner. Le viol n'était pas dans ses cordes ... Du moins, il n'y participait pas.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Lun 28 Juil 2014 - 21:47

Un sifflement strident précéda le fracas du hachoir qui se planta avec force dans le tronc de l’arbre juste derrière la gamine au corps d’adulte. La Flamenoise hurla en se recroquevillant sur elle-même, mettant ses bras au-dessus de sa tête dans un geste instinctif pour se protéger, alors que des éclats de bois volaient tout autour d’elle, lui écorchant la peau ainsi que sa robe crème et grenat.
Le caneton ardent sursauta violemment lors de cette attaque inattendue et pourtant prévisible –ce n’était pas comme si sa dresseuse avait fait preuve d’une maestria de discrétion-, mais fit pratiquement un bond d’une dizaine de centimètres lorsque l’être sylvestre s’écroula au sol, faisant trembler un instant la terre autour de lui. Paniqué, il saisit aussitôt un pan du vêtement abîmé de son amie, et tira dessus pour la convaincre de laisser tomber et de fuir le plus vite possible. Ce héros qu’elle croyait être avait manqué de les tuer, et il était persuadé que, s’ils étaient toujours en vie, ce n’était certainement pas dû à un manque de précision dans le lancer de l’homme encapuchonné.

Mais déjà, ce dernier venait d’empoigner le bras de la jeune femme aux forts atouts, pour la soulever comme si elle avait été aussi légère qu’une plume. Ne sachant que faire, ne voyant aucune aide aux alentours –il avait lancé un regard suppliant à l’archère, mais celle-ci ne l’avait même pas remarqué et s’était vite éclipsée, comme pour ne pas être témoin de la scène-, le Magby sauta pour tenter d’atteindre la capsule contenant la molosse lilas. Vu sa réaction quand la Nirondelle inconnue était venue picorer le crâne de Prayasi, il était certain qu’elle ferait tout pour intimider ce type plus que louche.
Il avait enfin réussi à effleurer la sphère des griffes, quand il sentit le regard glacial que lui adressait l’être à l’ample manteau. Cela suffit à le tétaniser, le corps tremblant, les yeux écarquillés fixés sur cette main qui s’était refermée sur le bras à la peau laiteuse de la Flamenoise.

La gamine au corps d’adulte, elle, s’était mise à pleurnicher, et répondit en reniflant et hoquetant aux interrogations de son sauveur d’antan. Déjà qu’elle ne comprenait pas ce qu’il voulait dire par assassin et tous ces autres mots étranges…


« Mai-is, arrête, tu me fais mal ! Ben oui, j’te connais ! T-ton nom c’est I-Illumino ! »

Elle fut obligée de s’interrompre, à cause d’un sanglot plus fort que les autres qui lui ébranla tout le corps, mais reprit quelques secondes plus tard.

« Je m’appelle P-Prayasi. Mais tu te souviens v-vraiment pas de moi ? A Tarouga, y’a longtemps, y’avait les méchants qui voulaient me prendre mon œuf, et toi t’es arrivé et tu les as tous faits taire !  Et… Et comme le monsieur qui s’occupait de moi était plus là, j-je suis partie à ta recherche pour… »

La Flamenoise s’interrompit, cherchant ses mots. Pour quoi, en fait ? Pourquoi avait-elle décidé de se lancer dans cette quête impossible ? Elle avait toujours eu cet objectif en tête, mais n’avait jamais pensé à ce qu’elle ferait lorsqu’elle l’aurait retrouvé, comme c’était le cas à présent. Kôyalâ lui jeta un regard désespéré. Non mais elle se rendait compte que leur vie ne tenait qu’à un fil, et qu’à cause de sa bêtise celui-ci risquait d’être coupé d’un instant à l’autre ?!

Alors que les larmes coulaient des yeux rubis de la jeune femme aux forts atouts, sa bouche s’ouvrant et se refermant sans qu’aucun son n’en sorte, son expression changea du tout au tout lorsque la Rattata d’Illumino sortit de la manche de ce dernier. Son visage confus et plein de larmes se mua en un faciès étonné et curieux, son regard de braise suivant la progression du rongeur sur son corps. Elle laissa même échapper un petit rire lorsque le rat mauve se positionna sur sa tête.
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Lun 28 Juil 2014 - 23:09

"Est-ce que j'ai l'allure d'une personne qui en sauve d'autres ?"

Ce fût la seule réplique qu'il vint donner à Prayasi alors qu'elle était en train de chouiner. Comment pouvait-elle vraiment croire qu'il allait sauver une enfant ? Car c'était sûrement ça ... Cela ne pouvait pas être récent car il se souviendrait d'elle. Cette gamine devenue adulte, il n'en avait aucune idée, loin de là. Lorsqu'il vit sa Rattata faire la mariole sur la jeune femme, il haussa un sourcil, chose impossible à remarquer sous sa capuche puisque son visage était complètement caché. Néanmoins, il vint relâcher la jeune femme, forçant la Rattata à revenir avant de faire quelques pas en s'éloignant, disant simplement d'une voix sombre :

"Je n'ai pas de temps à perdre avec ces idioties. Si tu connais mon nom, tu saurais alors parfaitement que je ne suis pas quelqu'un qui sauve des vies. Je ne sais pas qui t'a mis cette absurdité en tête mais il vaut mieux que tu retournes voir ta mère et ton père. Ils doivent se faire du souci pour toi. Une telle fille est juste bonne à marier en vue de ton physique. Tu rendras un homme heureux, ou une femme ... ou un pokémon. Je ne sais pas et j'en ait rien à faire."

Quelle idée absurde que de l'admirer. Cette gamine se faisait des illusions à son sujet, cela se voyait parfaitement. Maintenant qu'il l'avait relâchée, il retournait alors à son premier travail : celui de la vente des différents poisons. Sans un regard envers Prayasi, il retourna à l'auberge. Quelques heures plus tard, la transaction avait été faite mais vu l'heure tardive, il avait préféré prendre une chambre. Fermée à double tour, il avait bloqué les fenêtres et n'avait guère retiré sa capuche et autre. Couché sur le lit, la Rattata avait alors élu domicile sur le ventre d'Illumino, lieu propice au sommeil, profond sommeil, rien que cela. Aujourd'hui avait été une mauvaise journée ... déjà que l'autre femme archère allait sûrement lui causer des problèmes dans l'avenir, l'autre folle qui prétendait le connaître allait aussi le déranger. Bon, il l'avait abandonnée dans la forêt et il n'avait pas eut l'impression qu'elle ait décidé de le suivre, ce qui était une bonne chose pour elle si elle ne voulait pas avoir de sérieux problèmes dans le futur. Maintenant, il avait fermé les yeux à son tour, prêt à chercher le sommeil.

Trop de problèmes ... Trop de problèmes ... Il essayait de se rappeler où est-ce qu'il avait pût sauver une famille. Vu l'âge de la gamine, cela devait faire une dizaine d'années au grand maximum, peut-être moins. Mais même il y a dix ans, il était déjà en train de réagir de la sorte, prêt à tout détruire sur son passage alors sauver une enfant ? Tarouga ? Qu'est-ce qu'il avait été faire à Tarouga ? Hum ... Ville connue pour ses bagarres et ses extorsions de monnaie, pokémon et autres. Le vol d'oeuf ... Une gamine ... sauver ... ? Est-ce que par hasard, il aurait sauvé une enfant sans s'en rendre compte ? Il se rappelait juste de quelques types qui avaient eut la stupide idée de s'immiscer dans ses affaires sans réellement s''en rendre compte. Cela avait finit par une boucherie. Hmmm, le dernier type avait même tenté de se protéger avec une enfant. Et cet enfant aurait été la gamine plantureuse de cette après-midi ? Stupidité, des années ne peuvent pas changer ça mais surtout, on ne recherchait pas un criminel comme lui pendant tout ce temps. Il n'était pas assez bête pour tomber dans un piège aussi grossier. Il vint terminer par s'endormir. Demain serait un autre jour et il comptait alors bien en profiter pour partir. Rester au même endroit plus de deux jours était une chose grossière : le meilleur moyen de se faire repérer et alors pourchassé.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Mar 29 Juil 2014 - 0:11

« Mais… ! » commença la gamine au corps d’adulte.

Elle fut cependant interrompue par son sauveur d’antan, qui lui dit sans prendre de gants le fond de sa pensée. Cependant, elle ne comprit pas le sens de la moitié de ses paroles, ces mots étant complètement inconnus pour elle.

Finalement, l’homme imposant lâcha son étreinte et s’éloigna, retournant vers la ville, sans un regard supplémentaire sur la Flamenoise.
Cette dernière tomba assise par terre, en se massant le bras, suivant de son regard rubis empli d’incompréhension la silhouette encapuchonnée de son héros, qui diminuait au fur et à mesure jusqu’à n’être plus visible entre les arbres. Kôyalâ se précipita aussitôt vers elle pour examiner son membre : des traces rouges étaient visibles sur la peau où la poigne d’Illumino s’était refermée. Le caneton était désolé pour elle, penaud d’avoir été aussi peu courageux alors qu’en temps normal, il aurait tout fait pour la défendre… Quand elle le souleva brusquement en le secouant, comme à chaque fois ou presque qu’elle était enthousiaste concernant quelque chose.


« Tu te rends compte Kôyalâ ?! C’est lui, c’est bien lui ! Oh, quelle chance ! »

Lorsqu’enfin elle cessa de le martyriser dans tous les sens, le Magby se frappa le visage de la patte une fois ses esprits retrouvés. Non mais… Elle était sérieuse ?! Ils avaient failli y passer, le type avait clairement fait comprendre que non, il n’était pas du genre fréquentable, et qu’il valait mieux que Prayasi arrête d’insister autant sinon elle allait vraiment avoir des ennuis, qui ne se finiraient pas aussi bien que cette fois-là.

Mais, comme à l’accoutumée, la Raison semblait avoir décidé de ne pas offrir ses conseils à la jeune femme aux forts atouts. Une nouvelle détermination sur le visage, elle se releva, un grand sourire aux lèvres.


« Pas question d’abandonner maintenant ! Je dois retourner le voir pour le convaincre de… De euh… Ben, de me voir ! Voilà ! »

Elle était fière comme un paon de son affirmation, sans se rendre compte que celle-ci ne tenait pas la route une seule seconde. Bon sang, mais arriverait-elle à faire marcher sa cervelle, un jour ? Le caneton ardent commençait vraiment à désespérer à ce sujet.
Mais il n’eut pas le temps de la réprimander : sa dresseuse courrait déjà en direction de la ville.


***

Cette fois-ci, Prayasi avait fait preuve de la même discrétion que celle qu’elle utilisait quand elle décidait d’emprunter pour une durée indéterminée un objet sur lequel elle avait jeté son dévolu. Ainsi, elle avait suivi son héros dans tous ses déplacements en faisant attention de ne pas se faire repérer. Elle avait compris, au moins, qu’il n’aimait pas être épié –ce que, paradoxalement, elle faisait au moment-même-, aussi elle faisait tout pour qu’il ne perçoive pas sa présence.
En revanche, lorsqu’il franchit la porte de l’auberge une fois la nuit tombée, elle fit la grimace. Là, même elle comprenait que c’était trop risqué. Le patron de l’établissement n’avait pas eu l’air de plaisanter, et s’il se fâchait encore contre elle, il allait alerter Illumino, ce qu’elle ne voulait surtout pas –non pas qu’elle se fasse du souci sur ce qu’il ferait d’elle s’il découvrait qu’elle l’avait encore suivi, mais quand même, il l’avait déjà grondée plus tôt.
Boudeuse, elle fit le tour de la taverne les bras croisés, faisant fonctionner ses méninges… Lorsqu’elle constata, une fois derrière la bâtisse, que le mur et les arbres lui permettraient d’escalader facilement pour atteindre les fenêtres des chambres.

Sans prendre plus de temps pour réfléchir, elle fit rentrer Kôyalâ dans sa capsule au moment où celui-ci comprenait où elle voulait en venir, ne lui laissant pas le temps de protester. Puis, se retroussant les manches, elle entama son ascension.
Ses années d’entraînement au chapardage, lorsqu’elle était petite, portèrent leurs fruits : en quelques minutes, elle était déjà au niveau des ouvertures. Elle jeta un œil rapide à l’intérieur, se déplaçant d’un pied sûr quand elle constatait que l’homme à l’ample manteau n’était pas dans la chambre en question.

Enfin, elle parvint à le trouver. Elle devinait une masse imposante sur le lit, qui ressemblait fortement à la silhouette de son sauveur d’antan.
Ajustant ses prises, elle lâcha une de ses mains pour s’emparer d’un petit couteau tout fin qu’elle avait chipé sur un étalage d’Omatsu, il y avait bien longtemps. Elle inséra la lame dans l’interstice entre les deux battants et, après quelques manipulations, réussit à ouvrir le loquet. Alors, sans bruit, elle rangea l’arme blanche dans la poche de sa robe crème et grenat, pour ensuite entrer dans la pièce. Elle grimaça un peu lorsque le bois grinça quand elle posa le pied dessus, mais cela ne sembla pas réveiller Illumino.
Doucement, elle s’approcha de lui, le contemplant. Maintenant qu’elle en était arrivée là… Que devait-elle faire ? Elle n’avait pas non plus songé à cela.

Finalement, après de longues minutes de réflexions debout, elle sentit que le sommeil commençait à la gagner. Les yeux lourds, son esprit embrumé lui apporta alors une proposition qu’elle accepta aussitôt : elle commença à s’allonger sur le lit, son corps se trouvant tout proche de celui de l’homme au manteau. Satisfaite, elle ferma les paupières, un petit sourire heureux sur le visage…


[Ouaip. Elle est tarée. Ouaip]
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Mar 29 Juil 2014 - 1:47

Il émit un grognement presque muet. Il n'était pas bête, il avait entendu le petit grincement de bois ... mais non celui de la fenêtre. L'assassin qui s'était chargé de ça était plutôt doué, il fallait le reconnaître. Mais le grincement du bois allait causer sa perte... sauf s'il était assez malin pour comprendre qu'il venait d'être réveillé par le bois. Mais voilà, est-ce que cet assassin était assez malin ? Il avait sentit la Rattata bouger légèrement sur lui. Elle aussi était réveillée. Mais étrangement, elle ne vint pas faire de mouvement menaçant. Est-ce que l'imbécile qui osait s'en prendre à lui n'en valait pas la peine qu'elle s'inquiète. D'un geste nonchalant, sa main droite vint serrer le manche du hachoir qui était toujours à portée de main. Dès que la personne allait se rapprocher de lui, il allait finir par soulever le manche de son arme et l'abattre sur sa gorge. C'était aussi simple que cela et ça allait permettre d'éliminer un adversaire. Il partirait alors le lendemain à l'aurore.

... ... ... Quelque chose clochait ? Il savait que l'assassin était présent car la Rattata le prévenait brièvement d'un petit coup de sa queue sur le ventre mais il ne faisait rien du tout. Cela faisait déjà une bonne dizaine de minutes mais aucune réaction. S'il se retournait, il pouvait peut-être espérer l'abattre mais quelque chose était bizarre. Puis finalement, l'assassin eut le culot de venir jusqu'au lit et de s'y installer. Aussitôt, Illumino serra son arme avant de la soulever, prête à l'abattre sur le cou de l'imprudent qui avait du courage, de la témérité ou simplement de la folie. Sa lame s'arrêta à quelques centimètres du cou de Prayasi. C'était la gamine de cette aprèm, n'est-ce pas ? Qu'est-ce qu'elle foutait là ? C'était elle qui avait réussi à grimper à l'étage ? Sans même se faire repérer ? Ce n'était pas normal. Pas avec un physique pareil ... et surtout une stupidité sans bornes. Et surtout, elle était en train de faire quoi exactement ? Car là, il n'en avait aucune idée et c'était quelque chose qui lui déplaisait grandement. Il s'apprêtait déjà à hurler mais il valait mieux ne rien dire ou faire. Il fit un geste de la tête en direction de la Rattata, celle-ci se rapprochant de Prayasi avant de vérifier qu'elle était du genre à dormir profondément. C'était donc le cas ? Tant mieux. Elle allait vite comprendre qu'on ne lui causait pas de problèmes.

Le lendemain matin, il fût déjà debout, regardant par la fenêtre que Prayasi avait ouverte. Avec lenteur, il observa les alentours. Hum ... C'était un coin tranquille et donc il n'y avait pas d'ordure ou autre. Regardant ce qu'il avait fait pour la nuit, il sembla satisfait du résultat qu'il avait fait pour Prayasi. Vu qu'elle dormait si bien, il l'avait enroulé dans ce qui ressemblait une épaisse couverture, comme un saucisson, fermant tout cela avec une corde au niveau du centre. Sans aucune hésitation, il jeta la jeune femme par la fenêtre. L'atterrisage n'allait pas être en douceur mais néanmoins guère mortel ou réellement douloureux. De quoi lui faire quelques égratignures et surtout un réveil assez unique en soi. Il referma la fenêtre comme si de rien n'était, allant prendre ensuite son petit déjeuner pendant quelques minutes. Visiblement, cela ne le dérangeait pas du tout ce qu'il venait d'accomplir, n'ayant aucune pensées envers la jeune femme ou ... peut-être une : comment avait-elle réussi à rentrer dans sa chambre ? Elle était empotée, stupide, n'avait pas un corps fait pour être une assassin et vu son caractère, n'en serait jamais une. Il y avait un souci mais où ?

BAH ! De toute façon, ce n'était pas sa préoccupation première. Comme si de rien n'était ,il termina son petit déjeuner avant de quitter la taverne, ayant payé sa chambre. Avec lenteur, lorsqu'il quitta cet endroit, il passa du côté des fenêtres, là où il avait projeté la gamine à la poitrine généreuse. Elle avait sûrement compris sa leçon après ce vol plané, n'est-ce pas ? Il ne savait pas ce qu'elle voulait de lui mais elle n'était pas dangereuse ... mais assez irritante. En même temps, il n'était pas un héros mais elle le considérait comme son sauveur. Il avait l'impression que ce qui se trouvait dans sa poitrine, elle l'avait complètement perdu dans son crâne. Bon, ce n'était pas qu'il avait du temps à perdre mais cette ville était maintenant devenue inintéressante. Cette gamine prétendait le chercher depuis des années ? Qu'elle continue, ça ne le concernait pas le moins du monde ... sauf si elle se décidait alors à le suivre ... mais à ses risques et périls car il n'aurait aucune hésitation.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Mar 29 Juil 2014 - 19:08

Prayasi dormait à poings fermés, si bien qu’elle ne sentit même pas l’homme imposant la rouler dans la couverture avant de la ligoter. Ce ne fut que lorsqu’elle entra en contact avec le sol qu’elle se réveilla en sursaut en poussant un cri. Clignant des yeux, alors que la douleur gagnait son dos et son épaule, elle ne comprenait pas pourquoi elle ne voyait rien d’autre que la laine grossière de l’étoffe… Et surtout, pourquoi elle ne se trouvait plus à côté d’Illumino.
Elle tenta de se défaire de la pièce de tissu, mais les cordes l’enserraient si bien qu’elle ne parvenait pas à se dégager. Et Kôyalâ ne pouvait même pas l’aider, enfermé dans sa capsule…

Dépitée, les yeux rubis de la gamine au corps d’adulte commencèrent à se remplir de larmes, quand elle constata qu’elle arrivait à atteindre la sphère de la molosse lilas d’une de ses mains. Remotivée par ce fait, elle l’attrapa du bout des doigts et la pointa vers le haut de sa prison de tissu.
La lumière crue força la Flamenoise à fermer les yeux, mais au moins sut-elle qu’elle avait réussi en entendant Pyârâ s'ébrouer à moins d’un mètre d’elle. La chienne s’approcha, reniflant avec curiosité la couverture, avant de la lécher en lâchant un court aboiement lorsqu’elle reconnut l’odeur de l’humaine.


« Ah mais non, pas maintenant Pyârâ ! » râla la jeune femme aux forts atouts. « Allez, sors-moi de là ! »

La Granbull répondit d’un jappement joyeux, ne se rendant apparemment pas compte de la situation de sa dresseuse. Cependant, elle passa tout de même ses crocs proéminents entre la corde et l’étoffe de laine, avant de se mettre à mordre le lien de toutes ses forces, en secouant la tête. L’entrave de Prayasi ne résista pas plus de quelques secondes sous la puissance de la mâchoire de la chienne imposante, permettant à la gamine au corps d’adulte de se libérer de sa prison.

« Piou, je respire mieux… Merci Pyârâ ! »

Mais la molosse lilas ne l’entendit même pas, complètement absorbée par la couverture. Elle l’avait saisie entre ses crocs puissants en secouant la tête. Elle se tourna alors vers l’humaine en poussant des grognements et faisant des sauts de cabri, comme pour l’inviter à jouer.

« Non Pyârâ, je peux pas, je dois… »

Néanmoins, la chienne imposante ne l’entendait pas de cette oreille. Démarrant au quart de tour sans crier gare, comme piquée par une mouche, elle fonça vers la sortie de la ruelle pour encourager sa dresseuse à la pourchasser… Avant de freiner des quatre fers devant la silhouette encapuchonnée qui s’y tenait. En couinant, la Granbull lâcha la couverture aux pieds d’Illumino avant de s’aplatir complètement au sol, dans une position de soumission totale.
Le visage de Prayasi, en revanche, s’illumina complètement à la vue de son sauveur d’antan. Ignorant totalement sa canidé, elle courut jusqu’à l’homme mais se garda bien, cette fois, d’essayer de lui faire un câlin. Il n’avait pas eu l’air d’aimer ça, la dernière fois –c’était dommage, mais tant pis.


« Bonjour m’sieur Illumino ! » s’écria-t-elle, un sourire radieux et sincère aux lèvres.

***

A quelques rues de là, un groupe de personnes avançait à vive allure dans le village perché, en direction de l’auberge. Ils espéraient bien mettre la main sur ce type avant qu’il ne soit trop tard. Autrement dit : avant qu’il ne cause du grabuge ou ne se fasse la malle.


[Suspeeeeense inteeeeeense]
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Mar 29 Juil 2014 - 20:34

Il pouvait presque entendre le petit rire de la Rattata alors qu'il regardait la Granbull qui s'était aussitôt recroquevillée sur elle-même. Un bref regard relevé et il pouvait déjà être sûr d'une chose : la chienne était aussi débile que la propriétaire. Pfff ! Vraiment, qu'est-ce que c'était stupide. Il ne pouvait pas se dire que ces êtres ne pouvaient pas survivre dans ce monde. D'ailleurs, comment est-ce qu'elle avait fait pour arriver à tenir le coup ? Il releva la couverture que la Granbull avait serré entre ses dents. Il pouvait la déchirer devant ses yeux pour lui montrer ce dont il était capable et lui faire comprendre à quel point il était méchant. D'ailleurs, en regardant le Granbull, il se statufia sur place, prenant la couverture avant de la déchirer ... oui oui ... Il la déchira en deux, réduisant sa taille alors de moitié. Il mit en boule l'une des deux couvertures avant de la ranger dans son sac. L'autre moitié ? Il vint tout simplement la faire retomber sur la Granbull pour la coucher dessous. Il regarda la jeune femme avant de répondre :

"Disparais de mon champ de vision avec ton chien. Je n'aime pas être accompagné."

Surtout quand les problèmes arrivaient à vive allure. Ce n'était pas qu'il voulait protéger cette gamine et son chien attardé mais autant ne pas avoir d'insecte dans les pattes. Maintenant qu'il avait finit de "converser" avec elle, il se retourna et s'éloigna, prenant quelques ruelles dans ce petit village pour être discret. Bien entendu, parler de poisons dans une taverne, il y avait des oreilles indiscrètes. Bien entendu, il n'était pas stupide pour croire que tout allait se passer comme sur des roulettes et que nul n'allait le déranger. Non, il n'était pas fou, il n'était pas assez bête pour cela. L'archère aussi pouvait vouloir récupérer son dût maintenant qu'elle avait les poisons. Un autre aussi dangereux que lui ne devait pas être laissé en liberté, n'est-ce pas ? Il remarqua les ombres qui se déplaçaient en sa direction; cherchant à le suivre. Il était aux abords du village tandis qu'il regardait droit devant lui jusqu'à ce qu'une voix ne dise :

"Hey hey hey ... Le massacreur de pokémon, il paraîtrait que tu ne fais pas vraiment dans la légalité, n'est-ce pas ? Tu veux bien nous suivre ? Enfin, même si tu veux nous accompagner, tu comprendras qu'on devra signaler que tu as préféré nous résister. Un type comme toi ne mérite pas de vivre hein ? Tu ..."

"Parle trop."

Le hachoir s'était logé dans le crâne de l'homme, le fendant en deux tandis qu'une sphère tombait de la manche d'Illumino, laissant paraître le sac poubelle bien vivant. Sans aucune parole, le poémon cracha en direction du visage de deux autres membres, les aveuglant tandis que les deux derniers sortaient leurs armes. Avec vivacité, Illumino récupéra une petite créature violette dans ses mains, la projetant devant lui, celle-ci décidant d'utiliser une attaque des plus vives pour viser le carotide de l'un des deux hommes qui avaient sorti leurs armes. Cela n'avait pas été assez profond et mortel mais il relâcha son arme sur le moment. Son allié vint se tourner vers lui, lui demandant si ça allait avant de remarquer la Rattata à côté du cadavre de l'être au crâne fendu.

"Sale petite peste ! TU VAS VOIR COMMENT J'ECRASE LES RATTATA !"

"Tu ferais mieux de te concentrer sur ce qui était devant toi."

Tel un Tauros, l'imposant homme n'avait pas perdu de temps pour foncer vers ses adversaires, récupérant son Miamiasme au passage d'une main. Il projeta le pokémon une nouvelle fois en avant, celui-ci ouvrant la gueule avant d'atterrir sur le visage d'un des deux hommes aveuglés, crachant de l'acide sur ce dernier. Un véritable pugilat venait de commencer et visiblement, cela n'allait se terminer que la mort d'un des deux groupes. Après qu'il eut percuté l'un des hommes, Illumino marmonna :

"J'ai envie d'un chien."
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Mar 29 Juil 2014 - 21:49

Pyârâ était restée totalement immobile, poursuivant néanmoins ses couinements, jusqu’à ce que l’homme imposant sorte de son champ de vision. Seuls ses yeux s’étaient mis en mouvement, suivant chacun des gestes d’Illumino, ses gémissements se faisant plus prononcés lorsqu’il s’était emparé de la couverture et l’avait déchirée. Pas un seul de ses muscles n’avait bronché quand le morceau d’étoffe lui recouvrit le dos.
Si la Granbull avait l’air d’avoir un grain et ne considérait Prayasi que comme son égale dans la meute, elle avait compris que le caneton ardent était déjà plus haut placé qu’elle dans la hiérarchie sur laquelle elle se basait. En revanche, il était plus que clair pour elle que cet homme était un meneur impitoyable, et que l’offenser en agissant sans son autorisation préalable la conduirait à être sévèrement réprimandée. C’était donc tout son instinct qui lui dictait d’agir de la sorte, quitte à ridiculiser sa dresseuse –qui, de toute façon, n’avait aucune idée de la signification de cette attitude, ou de comment la molosse lilas se plaçait par rapport à elle.

Cependant, dès qu’Illumino fut parti, la molosse lilas reprit la couverture entre ses crocs et se mit à la mâchouiller, trop heureuse de ce cadeau qu’il venait de lui faire.
La gamine au corps d’adulte, de son côté, affichait une mine déçue et boudeuse.


« C’est pas justeuh ! » cria-t-elle en frappant du pied dans un caillou.

Elle s’assit ensuite par terre en boudant, en colère… Sans savoir contre qui ou pourquoi. Sentant les états d’âmes de la Flamenoise, la chienne imposante trottina jusqu’à elle et se coucha à ses pieds, en poursuivant ses jeux sur l’étoffe que l’homme encapuchonné lui avait offerte.

Prayasi était toujours en train de bouder, quelques minutes plus tard, quand la Granbull délaissa brusquement son jouet pour redresser la tête en direction de la sortie de la ruelle. Les sens en alerte, elle reniflait l’air tout en faisant bouger ses oreilles afin de mieux capter les sons alentours. Intriguée par ce comportement, la jeune femme aux forts atouts lui demanda :


« Bah alors Pyârâ ? Qu’est-ce que t’as ? »

Elle venait à peine d’achever sa question que la molosse se mit à gronder… Mais pas de manière amicale, comme lorsqu’elles jouaient. Non, la Granbull avait les babines retroussées, les oreilles tirées vers l’arrière, dans une attitude qui ne présageait rien de bon.
Soudain, n’y tenant plus, elle se releva pour bondir vers la fin de la ruelle.


« Hey ! Mais où est-ce que tu vas ? Attends-moi ! »

Pyârâ cessa alors son avancée pour faire demi-tour et la saisir par la robe. Puis, elle reprit sa course à travers le village, dans une direction bien précise.

***

Ce ne fut qu’au détour d’un virage que Prayasi comprit l’agitation de sa chienne. Son héros si longtemps perdu était aux prises avec cinq méchants bonhommes !
Sitôt que la Granbull la lâcha et qu’elle se releva, elle s’écria :


« Laissez M’sieur Illumino tranquille ! »

Son cri sembla passer inaperçu au milieu de la bataille, mais elle ignora ce fait. Enfonçant la main dans sa poche, elle sortit la dizaine de petits couteaux qu’elle avait récupérés aux quatre coins de Flamen, lors de son périple. En saisissant un par la lame, elle le lança sur l’un des types qui venait de se prendre l’acide de l’étrange créature sur le visage. Et, malgré la trajectoire chaotique de l’arme blanche, le couteau se planta parfaitement dans la gorge de l’individu aveuglé, en plein dans la carotide, suivi de deux autres aux lancers tout aussi désastreux et pourtant couronnés de succès. Non pas que Prayasi ait eu l’intention de tuer, mais au cours de ses aventures –et surtout mésaventures-, elle s’était aperçue que, généralement, les gens se calmaient quand ils recevaient un couteau à cet endroit du corps. Et en effet, l’homme s’écroula au sol après s’être noyé dans son sang.

L’intervention de Pyârâ, en revanche, fut beaucoup plus mouvementée et colorée. Les babines retroussées en montrant les crocs, les oreilles plaquées sur le crâne et les yeux furieux, la molosse lilas s’était jetée sur celui qui avait eu le cou entamé par le rongeur d’Illumino. Attaquer ainsi celui qu’elle avait reconnu comme étant un leader d’exception, et puis quoi encore ?!
Sa mâchoire imposante se referma sur la nuque du soldat, lui broyant les cervicales. Puis, tout comme elle l’avait fait avec la couverture, elle se mit à secouer violemment sa gueule, sans lâcher sa proie qui hurlait. La puissance des crocs et des secousses fut telle que, au bout de quelques instants de ce traitement, la tête se détacha du tronc pour rouler au sol.

Contente de voir que la personne dont elle s’était occupée était hors d’état de nuire, la Flamenoise se releva… Avant de hurler :


« M’sieur Illumino, attention ! »

Le dernier homme encore debout, en dépit de son visage brûlé par l’acide, s’était élancé dans le dos de la silhouette encapuchonnée. Prayasi ne réfléchit pas plus : elle s’empara de son plus gros couteau, dont la lame faisait bien le double de ceux qu’elle avait utilisés jusqu’à présent, et le lança dans sa direction. L’arme s’enfonça jusqu’à la garde dans la nuque de l’individu, l’immobilisant sous le choc, avant que Pyârâ ne le percute et le plaque au sol de tout son poids en poursuivant ses grognements menaçants. Mais le travail était déjà fait : le soldat avait rendu l’âme.

Alors que plus aucun adversaire n’était debout, la jeune femme aux forts atouts s’approcha de l’homme imposant.


« Ca va, M’sieur Illumino ? Ils vous ont pas trop embêté ces méchants ? » demanda-t-elle.

Il n’y avait toujours aucune crainte dans sa voix, mais une réelle inquiétude quant à l’état de son sauveur d’antan. La Granbull, en revanche, réagit différemment : allant jusqu’à la tête décapitée, elle la fit rouler du museau jusqu’aux pieds d’Illumino avant de s’aplatir à nouveau en signe de soumission. Dans ses yeux, cependant, on lisait son espoir que le meneur implacable accepte son offrande.
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Mer 30 Juil 2014 - 0:21

"Embêté ? Tsss, je ne suis pas fait de ce bois là. Il en faut plus pour espérer m'embêter, jeune fille."

Il avait récupéré son hachoir, remarquant alors le fameux carnage qu'elle venait d'accomplir. Plus que tout, il avait vu qu'elle savait se battre et pas d'une façon hasardeuse ... Encore que le lancer de ces couteaux avait été assez étrange. Si imprécis et en même temps si mortel. Bon, le souci, ce n'était pas uniquement cela, c'était bien ce qui allait se passer. Un carnage venait de se produire et cela n'allait pas laisser paraître très longtemps. Hum ! Cela voulait dire qu'ils allaient être poursuivis. Il remarqua le geste de la chienne de Prayasi. Une tête ? AH ! Rien que ça ? Tsss ! Bon, non, c'était parfait. Même si ce n'était pas un compliment, il posa son regard sur Pyara, celle-ci pouvant voir son visage pendant un bref instant. Un petit rictus, qui ressemblait presque à un sourire sinistre se fit voir avant qu'il ne soulève la tête, ses doigts enfoncés dans les orbites.

"Gamine, si tu me connais tant que ça, il vaut mieux pour toi que tu te pousses. Avaritia, Gula, venez par ici, toutes les deux."

Il les rappela, Gula étant revenue dans sa pokéball tandis qu'Avaritia comprenait ce que l'homme avait l'intention de faire. Le pokémon sortit une fiole du sac d'Illumino, celui-ci l'ouvrant pour en recouvrir le crâne. Cela avait une forte odeur, assez déplaisante mais le pire était encore à venir. Récupérant un petit silex entre deux doigts et une petite herbe de couleur orange, il se tourna vers Prayasi, disant :

"De l'herbe à feu, facilement inflammable si on la frotte vivement. Pousses-toi."

Il se répétait mais rapidement, il frotta l'herbe sur le silex, l'enflammant. Il déposa l'herbe sur le crâne, celui-ci flambant subitement dans la main d'Illumino. Malgré qu'il était visiblement bien en train de se brûler et que les grognements montraient qu'il souffrait, il jeta la tête dans le vide avant que sa robe ne se soulève, son pied percutant le crâne pour l'envoyer au loin ... atterrir sur le toit d'une maison en bois ... Une maison qui se mit à brûler subitement, des hurlements se faisant entendre. D'un geste nonchalant, il souleva la chienne, la mettant sur sa bosse dorsale pour qu'elle s'y installe dessus. De l'autre ?  Il souleva Prayasi, la plaçant sous son bras, sa main placée sur sa poitrine, comme si de rien n'était. Le pire était bien le fait qu'il n'en profitait guère. Il marcha nonchalamment de l'autre côté de la ruelle, laissant les badauds se diriger vers l'origine du sinistre.

Une trentaine de minutes plus tard, il était sûr et certain d'être recherché maintenant dans cette ville mais qu'importe, ce n'était pas ça le plus important. Il déposa Prayasi sur le sol, la chienne sur le crâne de sa maîtresse avant de les fixer toutes les deux, les bras croisés. Elle lui rappelait Toko. Encore que Toko avait eut l'imbécilité de vouloir lui causer des ennuis.


"Prayasi, n'est-ce pas ?  Depuis quand est-ce que tu sais te battre comme cela ? Enfin, qu'importe. Sache que je ne te remercies pas pour ton aide. Tu vas être une plaie pour mon existence mais en vue de celles que je cumule sur mon corps, une de plus ne me causera pas plus de problèmes. Sache que si tu décides de m'accompagner, tu le regretteras toute ta vie. Il n'y aura pas de retour en arrière et tu ne pourras jamais espérer ne serait-ce que me quitter ou me trahir ? Ta vie sera parcourue de sacrifices, de morts, d'incendies, de vols et autres actes dont les conséquences ébranleront Erasia. Te rends-tu compte de ce que cela implique ? Si tu es décidée, alors, tu peux marcher derrière moi. Si tu préfères t'éloigner, c'est le bon moment. La prochaine fois, je ne serais pas aussi clément avec toi."

Et finalement, la Rattata eut un petit rire avant qu'il ne se mette en route. Ce que Prayasi allait décider ? Ce n'était pas à lui de choisir mais à elle.

"J'ai envie d'un chien." marmonna l'imposant homme.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Prayasi Gunaguna le Mer 30 Juil 2014 - 12:07

《 Bon bah tant mieux alors !》 répondit la gamine au corps d'adulte avec soulagement.

Elle s'écarta un peu, en direction de ses victimes, afin de récupérer ses armes. La Flamenoise n'avait pas l'air de se rendre compte de ce qu'elle venait de faire, ni de ce qu'était ce liquide rouge qui, désormais, recouvrait le sol. Elle dut forcer un peu pour arracher son plus grand couteau de la nuque du soldat poignardé dans le dos, si bien qu'un filet de sang gicla de la plaie pour venir tacher sa robe crème et grenat. Voyant cela, et après un rapide coup d'oeil sur les poignards qu'elle avait utilisés, Prayasi fit la moue.


《 Mais, ils sont tout sales, maintenant...》 bougonna-t-elle.

Elle entreprit de les essuyer sur sa robe, maculant davantage le tissu clair de cette dernière à mesure que le liquide vital s'enlevait des lames affûtées. C'était un peu mieux, mais on voyait encore des traces de sang sur le métal. Bah, elle les laverait mieux plus tard, avec de l'eau.

Quand son sauveur d'antan l'appela, elle délaissa sa besogne, rangeant les couteaux encore sales dans la poche de son vêtement, pour s'approcher docilement. Elle le regarda s'emparer de la tête que Pyârâ lui avait amenée, cette dernière n'ayant toujours pas bougé de sa position soumise, mais fit la grimace quand l'homme imposant ouvrit le flacon. La substance qu'il déversa sur le crâne empestait, à tel point que la jeune femme aux forts atouts se boucha le nez. En revanche, ses yeux s'écarquillèrent d'émerveillement lorsque la tête s'enflamma d'un seul coup, alors que la molosse lilas, elle, laissait échapper un léger aboiement d'inquiétude devant ce prodige. Prayasi lâcha même un
《 Oooh ! 》d'admiration quand la silhouette encapuchonnée tapa dans le crâne en feu avec le pied et que celui-ci atterrit sur une habitation, y déclenchant un incendie. C'était tellement joli, toutes ces couleurs, ça lui rappelait l'auberge à Tarouga, avec M'sieur Sylver !

Néanmoins, elle n'eut pas le temps de profiter davantage du spectacle. Illumino, après avoir juché la chienne imposante sur sa bosse, qui d'ailleurs émit un gémissement de surprise, venait de soulever la gamine au corps d'adulte pour la caler sous son bras, sa main se hasardant sur ses atouts. Fort de ces deux fardeaux, l'homme à l'ample manteau quitta la ville d'un pas rapide, évitant ainsi de croiser les secours et les passants trop curieux.


***

Ce ne fut que lorsqu'ils furent bien éloignés du village qu'il déposa enfin la Flamenoise au sol, avant de lui mettre sa chienne sur la tête.

《 Ben, chais pas moi ! C'était toujours moi qui gagnais les jeux où il fallait lancer des trucs avant, à l'orphelinat. Et quand y'avait des méchants qui m'embêtaient, ils arrêtaient quand je leur jetais des trucs, alors voilà.》

Soudain, son visage entier s'éclaira en une expression radieuse. Elle n'avait rien compris au discours d'Illumino, excepté une chose : il voulait bien qu'elle vienne avec lui ! Pyârâ aussi semblait avoir compris ce qu'il se passait, car elle se mit à aboyer de joie en courant tout autour de celui qu'elle reconnaissait comme son meneur.
Alors que l'homme imposant commençait à s'éloigner, la molosse lilas le suivant en trottinant, la gamine au corps d'adulte chercha la sphère du caneton ardent dans sa poche. Elle devait lui annoncer la bonne nouvelle...!


《 Aïeuh !》

La Nirondelle était de retour. Et cette fois-ci, ni Kôyalâ ni Pyârâ ne pourraient l'empêcher de picorer le crâne de la Flamenoise. Elle ne savait même pas vraiment pourquoi elle le faisait, mais dès qu'elle l'avait vue, elle n'avait plus eu qu'une seule envie : s'en prendre à cette tête à claques !

《 Ca suffit maintenant !》

Prayasi saisit la première chose qui lui tombait sous la main, dans sa poche, et le lança sur l'oiselle. Celle-ci, confiante en son agilité, se contenta de s'élever un peu... Mais elle ne connaissait pas les lancers désastreusement précis de la jeune femme aux forts atouts. La capsule, encore une fois volée, la frappa en plein dans le ventre. La surprise de l'hirondelle fut telle qu'elle n'eut pas le temps de se débattre quand le rayon rouge l'absorba : la sphère bougea à peine quelques instants avant de sceller définitivement la captivité de la créature ailée.
Fière comme si elle venait de réaliser un exploit, Prayasi vint la ramasser pour la ranger dans sa poche.


《 Na ! Ca t'apprendra ! 》

Là-dessus, elle sortit enfin son premier compagnon de sa pokéball.

《 Kôyalâ, c'est génial ! M'sieur Illumino, il veut bien qu'on vienne avec lui ! ... Ah, M'sieur Illumino, attends-moi ! 》

Tandis que l'humaine courait en direction de son héros pour le rattraper, le caneton ardent tombait des nues. Que... Quoi ?! Mais... Qu'est-ce qu'il avait raté, durant tout le temps où il était enfermé ?! Et c'était lui, ou c'était bien du sang sur la robe de Prayasi ?! Et comment se faisait-il que ce type louche -et visiblement dangereux- avait accepté sa compagnie ?!
Perdu, le Magby s'engagea à la suite de sa dresseuse. Si elle avait une confiance aveugle en lui -non mais en plus, Pyârâ aussi ?!-, c'était loin d'être son cas. Il veillerait à la protéger, comme il l'avait toujours fait jusqu'à présent.

En attendant, la Flamenoise s'était une nouvelle fois jetée sur l'homme imposant, entourant son corps de ses bras pour lui faire un câlin.


《 Merci M'sieur Illumino ! 》 s'écria-t-elle, enchantée.

De son côté, la chienne imposante s'était approchée timidement de la main de son meneur, la touchant brièvement de sa truffe humide pour attirer son attention. En couinant, elle fixait le manteau d'Illumino d'un regard implorant, là où elle sentait l'odeur de la moitié de couverture. Elle n'avait pas pu récupérer celle qu'il lui avait donnée plus tôt, entre l'attaque et leur fuite, aussi avait-elle le fol espoir qu'il se montrerait clément cette fois encore.

A cette double vision, le Magby se frappa le visage du plat de la patte. Même si cet homme était louche, il ne savait visiblement pas dans quoi il venait de s'embarquer...


[Fini pour moi o/ y'a peut-être des erreurs de frappe, mais pas simple sur le portable... Une heure pour tout réécrire >< ]
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Finally ! [PV Illumino]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum