[ Clos ] Épreuve de Défenseur [Sylver]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve de Défenseur [Sylver]

Message par Sylver Belister le Mar 14 Oct 2014 - 11:49

Des flammes spectrales… Ainsi ma jeune compagne possédait également des pouvoirs psychiques… Son idée était excellente : plus les flammes sembleraient artificielles et dangereuses, plus elles avaient de chance d’effrayer le Ptéra. Mais je ne sus jamais si mon plan fou avait la moindre chance de réussite : alors que Mizuki allait terminer de matérialiser ses flaammes, créant ainsi une réplique flamboyante de notre adversaire, l’épée spectrale que nous avions vaincu un peu plus tôt apparut comme par enchantement au-dessus du monstre puis d’un coup, elle s’abattit sur lui, lui vampirisant toute son énergie, puis après un soupir de satisfaction, elle regagna d’elle-même son fourreau, visiblement pour digérer son « festin ».

Cette fois, le danger semblait bel et bien écarté, et je me permis un soupir de soulagement, avant de reporter mon attention sur ma jeune professeure.

« Mademoiselle, je vous remercie une nouvelle fois de l’aide que vous m’avez apportée. Sans vous jamais je n’aurais pu atteindre un tel niveau de maitrise et je vous en suis sincèrement très reconnaissant…
-Au lieu de remercier encore et toujours les jolies filles, venez plutôt voir ce que je viens de trouver, Seigneur Belister ! Je pense que ça pourrait vous intéresser.


Je soupirai de désespoir suite aux propos du Zarbi. Non, il ne s’améliorerait jamais… Mais pour une fois, il avait pris la précaution de retenir ses ondes psychiques, si bien que Mizuki n’avait probablement pas entendu ses propos. Mais comme elle venait juste de me démontrer qu’elle possédait des pouvoirs psychiques ma foi impressionnant, l’inverse n’eut pas été impossible…

-Qu’y-a-t-il de si pressant, demandais-je à Mister T, qui, négligeant parfaitement Mizuki, ou même l’épée hantée, se contentait de léviter placidement au-dessus du Ptéra épuisé.
-Regardez. Sur la partie supérieure de sa mâchoire. Vous ne remarquez rien ?
-Si on dirait… Un impact…Ou plutôt une trace de lacération...


Cette remarque faite, ma curiosité en fut aussitôt titillée :

-Tout de même, qu’est-ce qui peut blesser à ce point une créature de cette taille, et en pierre, de surcroït ?
-C’est aussi ce que je me suis demandé. La bonne nouvelle, c’est que grâce à notre ami le gros cure-dent fantôme, ce Ptéra est tellement épuisé qu’il n’a pas pu opposer grande résistance à mon intrusion mentale. Apparemment, celle qui lui a fait ça serait, d’après ce que j’ai vu, une femme aux longs cheveux noirs, portant une armure, et armée d’une épée gigantesque. Elle lui a fait ça en plein vol, alors qu’elle chevauchait son Guerriaigle.
-Non, ca ne peut tout de même pas être…
-C’est justement ce que j’aimerais vérifier. Vous avez eu une vision de cette charmante machine à tuer lorsque nous étions dans le sanctuaire de Reshiram, non ? Eh bien j’aimerais comparer ces deux personnes… Mais pour ça, j’aurais besoin d’accéder à vos souvenirs !
-Parce que vous n’y avez pas accès en temps normal ?
, Demandais-je, sincèrement, étonné.
-Très spirituel, seigneur Belister… Bien, voyons voir… Oui, il s’agit sans conteste de la même personne ! Je suis formel, ajouta-t-il, d’un ton qui n’incitait as à la contradiction. De toute manière, je n’avais aucun motif logique pour mettre son avis en doute.
-Donc elle est bien passée par ici… Ou plutôt au-dessus de là où nous sommes… Et dans ma vision, elle était dans la forêt du chat… Cela n’est pas pour nous arranger… J’ignore dans quelle partie de la forêt elle se trouvait… Elle pouvait très bien se situer à son extrémité est et faire route vers Eternara. De là, elle a pu embarquer pour Arceus sait où…
-Ou alors,
compléta le Zarbi, elle a pris un bateau à l’extrémité ouest de la forêt, qui est aussi la limite Sud-Ouest de Nalcia… Ce qui revient strictement au même. En résumé, nous ne savons pas où elle se trouve… Sauf que…
-Eh bien ? Auriez-vous d’autres informations à me révéler ?
-Précisément. Ce Ptéra a ensuite revu le Guerriaigle, qu’il a immédiatement reconnu.Il se dirigeait vers Tenkei. Et apparemment, il portait un paquet entre ses serres. Et au passage, l’oiseau en a profité pour l’attaquer de nouveau.
-Mais comment un simple Pokémon vol peut-il atteindre à ce point un Pokémon de pierre ?
-Avec une attaque Ailes d’Acier, d’après ce que j’ai glané dans l’esprit de notre ami épuisé. Mais il y a mieux :ce dragon était juste au-dessus de Tenkei quand il a revu le Guerriaigle. Du coup, il a noté où le volatile s’est posé…
-Vraiment ? Demandais-je avec impatience. Où-est-ce ?
-Je ne connais pas suffisamment la carte du ciel de Tenkei pour répondre avec certitude, mais je pense qu’il s’agissait de la cité de la tribu de l’eau, Abyan…
-Oui, cela semble logique… Après tout, Silver m’a expliqué que sa sœur était chevalier d’Abyan. Par conséquent, son aigle devait transporter son rapport de mission. Hummm… Peut-être que… Si nous pouvions mettre la main dessus, nous saurions alors où trouver cette demoiselle…

-Oui, cela se tient… Et vous me semblez un peu moins empoté qu’avant grâce à cette jeune Nalcienne. La visite de cette tombe n’aura peut-être pas été un gâchis total, tout compte fait, grâce à elle… Il faudra que je l’en remercie d’ailleurs…
-Mais il reste un souci de taille : les Pokénavettes les plus proches sont à plusieurs jours de marche d’ici et le temps que nous y arrivions, puis que nous embarquions pour Tenkei, l’oiseau sera déjà reparti, et nous n’aurons aucun moyen de savoir dans quelle caserne il s’est rendu… Si c’est bien là qu’il s’est rendu ! Et encore, même si nous y arrivions, il nous faudrait le retrouver ! Abyan est vaste…
-Sottises,
répliqua le T, il existe un moyen beaucoup plus simple d’atteindre notre objectif !
Son ton triomphant indiquait clairement qu’il pensait détenir une excellente idée.
-Notre charmant ami de pierre ici présent, à qui j’ai retransmis notre conversation, accepte de nous amener là-haut car vous l’avez vaincu. Enfin, à condition bien sûr que vous le remettiez en état. Actuellement, il n’est même pas capable de voler, alors vous transporter…
-Bien, je vois,
conclus-je, merci pour ses informations…
-Ne vous ai-je pas déjà dit que mes informations étaient on ne peut plus précieuses ? En voici un nouvel exemple !


Décidément, Mister T ne pouvait s’empêcher de se vanter alors même qu’il avait semblé plutôt compréhensif tout au long de notre dialogue. Mais bon, il était ainsi, et je ne le changerai pas.
Je me tournai ensuite vers Mizuki. Mon dialogue intérieur avait duré un petit moment, et elle méritait quelques explications :

« Je vous pris de m’excuser pour m’être interrompu de manière aussi grossière, mademoiselle, mais mon Zarbi devait absolument m’apprendre des informations capitales…
-Et je vous remercie pour l’aide que vous avez apporté à ce vieillard, ajouta de lui-même l’intéressé.
… Et je dois absolument repartir pour Tenkei. Une vie est probablement en jeu. Ce fut un véritable plaisir d’apprendre en votre compagnie et j’espère que le destin nous donnera l’opportunité de nous revoir, mademoiselle. Pour ma part, je vais rester ici et essayer de soigner ce Ptéra. Il a promis de m’apporter son aide si j’y arrivais, et je vais en avoir besoin. Faites comme bon vous semble, et que les étoiles veillent sur vous, Mademoiselle Mizuki. »


Sans même m’en rendre compte, je venais d’utiliser la salutation favorite de ma sœur. La plupart du temps, j’arrivais à dépasser ce sentiment de manque dû à l’absence du dernier membre de ma famille, que je connaissais depuis tant d’années. Mais parfois, les souvenirs refaisaient surface et comme toujours dans ces cas-là, Yuko vint à mes côtés et demanda à se faire porter pour pouvoir me lécher le visage. Souriant, c’est empli de souvenirs doux amers que j’invoquai calmement mes flammes, comme Mizuki me l’avait appris, afin de soigner les blessures du Ptéra.

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1780

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve de Défenseur [Sylver]

Message par Mizuki Ana le Lun 27 Oct 2014 - 19:47

Sylver s'était éloigné pour avoir ce qui ressemblait à une grande conversation secrète avec son Zarbi. Par politesse et par discrétion, Mizuki s'efforça de se concentrer sur tout autre chose pendant quelques minutes. Elle commença par s'assurer qu'il ne restait plus de flamme allumée dans le couloir, qui pourrait conduire à un incendie ou une blessure. Mais, faute de tomber sur quelque chose capable de brûler, toutes les flammèches s'étaient éteintes en touchant le sol. Seules quelques torches leur permettaient d'avoir une vision correcte dans le temple des Ptera, malgré les nuages de poussière soulevés durant le combat. La Nalcienne parvint à dissiper les particules dans l'air grâce à sa maîtrise du vent, mais son nez la chatouillait tout de même.

Par curiosité, la jeune femme fit le tour du Dragon de pierre affalé au sol. La plaie que lui avait infligée l'épée fumait légèrement, mais ne saignait pas... La carapace du monstre n'avait même pas été ébréchée. Et pourtant, il avait été vaincu. La créature de Spectre et d'Acier, toujours immobile, semblait avoir des pouvoirs puissants et... intéressants. Lorsque Mizuki posa son regard sur elle, son œil unique se rouvrit pour la fixer.

"Alors, ma grande. Toujours motivée pour relever mon défi et m'attraper sans te soumettre à mon contrôle ?"

Malgré la moquerie dans la voix du fantôme, rien ne semblait indiquer une attaque imminente ou quoi que ce soit dans le genre. La jeune femme préféra l'ignorer, ce qui eut l'air de ne pas convenir à l'épée mouvante, celle-ci se mettant à flotter dans son dos, comme une ombre. Rien de bien rassurant, il fallait avouer, mais il y avait Freezia et Pyros pour surveiller ses arrières... Mizuki joua l'indifférente malgré son malaise.

En tout cas, la Défenseuse ne remarqua aucune autre blessure ni autre signe distinctif sur le corps du Ptera. Les assauts que les deux humains avaient vainement lancés n'avaient été d'aucune utilité contre leur adversaire, apparemment.  Ce n'était pas bien étonnant : sa maîtrise était orienté défense, et celle de M. Kiplinger... Eh bien... il était débutant dans ce domaine, même s'il avait fait preuve de potentiel. Peu importait, l'essentiel était qu'ils avaient réussi à se défendre face à une telle menace, tous les deux, et avec leurs Pokémon. L'adrénaline se dissipant, Mizuki se sentit soudain très lasse...

À ce moment-là, le vieil homme lui accorda de nouveau son attention et s'excusa de l'avoir laissée de côté ces dernières minutes, avant de lui annoncer qu'il devait repartir rapidement. Mizuki ne put s'empêcher de ressentir une pointe de crainte. Elle était encore moins à l'aise à l'idée de rester seule dans la Tombe de Gaïus après s'être fait attaquer par plusieurs Pokémon, et alors qu'elle était affaiblie. Tandis qu'il lui faisait ses adieux, la jeune fille l'interrompit.

"Un... un instant ! Si vous devez repartir rapidement, pourriez-vous me déposer à Alfen ? Je ne me sens plus trop le courage de camper ici ce soir. Et je peux vous aider à soigner le Ptéra - enfin, si vous êtes sûr que c'est une bonne idée..."

Après tout, le monstre venait d'essayer de les tuer quelques minutes plus tôt, et il pouvait fort bien retenter sa chance s'ils lui en donnaient l'occasion. Elle ne voulait pas douter de cette histoire de promesse qu'avait évoqué le vieil homme, mais n'était-il pas complètement impossible qu'il se soit fait berner par le Pokémon ? Enfin, si elle pouvait se poser des questions par rapport aux sentiments du Flamenois, elle était en revanche plus confiante à propos de la science de la télépathie. Sur ce point-là, le Zarbi battait probablement le Ptéra à plate couture. Cette fois, la Nalcienne décida de croire en la bonne volonté de chacun, et apporta son aide pour redonner quelques forces au dinosaure vivant, en espérant qu'il serait capable de la porter elle en plus de M. Kiplinger, et que ce dernier accepterait de faire un léger détour malgré cette histoire de vie en jeu. Tandis qu'elle s'affairait, elle en oublia la présence de la lame étrange, qui se glissa silencieusement dans le sac de la jeune fille.

_________________
~

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2122

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve de Défenseur [Sylver]

Message par Sylver Belister le Mer 29 Oct 2014 - 1:41

"Un... un instant ! Si vous devez repartir rapidement, pourriez-vous me déposer à Alfen ? Je ne me sens plus trop le courage de camper ici ce soir. Et je peux vous aider à soigner le Ptéra - enfin, si vous êtes sûr que c'est une bonne idée...
-Mais avec grand plaisir, mademoiselle, dis-je en souriant. Cela ne me fera pas vraiment faire de détour, de toute façon car je comptai me ravitailler avant mon départ pour Tenkei et Alfen est un lieu d’approvisionnement comme un autre.

Toutefois, je sentais une légère tension dans l’attitude de Mizuki. Elle me paraissait… tendue. Avait-elle toujours peur de cette épée maudite après ce qu’elle lui avait fait subir ? Ou avait-elle peur du Ptéra ? La deuxième option était probablement la bonne, vu ce qu’elle venait de me dire, aussi m’employais-je à apaiser ses craintes, tandis que nous nos affairions autour du Ptéra pour le revigorer :

« En fait, ce Ptéra n’a plus de raison de nous attaquer, du moins, si j’ai bien compris ce que mon Zarbi vient de m’expliquer. Selon lui, la vie est une bataille perpétuelle. Je ne parle pas au sens « humain » du terme. Pour nous, lorsque nous disons cela, nous faisons référence à toutes les épreuves que nous avons traversées et traverserons. Pour lui, chaque instant est une occasion de combattre… Physiquement, je veux dire. Et tous ceux qui se dressent devant lui, dans son champ de vision, sont des adversaires. Pas nécessairement des ennemis d’ailleurs : en temps normal, il n’éprouve aucune animosité envers ceux qu’il combat. Et il ne les affronte pas non plus pour prouver qu’il est le plus fort. Son objectif est simplement de tester-et d’accroître-sa propre force en vue de pouvoir protéger son peuple et son territoire, à savoir cette tombe. L’invasion de son domaine est la seule chose qui puisse le pousser à considérer un simple adversaire, comme un ennemi, digne de haine, sauf si l’adversaire se révèle être un lâche, auquel cas il deviendra aussi un ennemi.

Mais nous l’avons vaincu et pour lui, l’honneur du guerrier compte bien plus pour lui que la victoire : d’après ce que j’ai compris, il ne nous considère plus comme « ennemi » car nous avons quitté sa demeure sans la vandaliser, contrairement à d’autres « explorateurs ». Et il est… Content d’avoir perdu contre des adversaires comme nous. Parce que malgré, je le cite, notre « taille d’insecte », nous avons réussi à le vaincre, et il est heureux de pouvoir apprendre de ce combat pour devenir plus fort. En échange du… »savoir «  que nous lui avons apporté il accepte de nous rendre une faveur.
Je vous avoue que je ne comprends pas très bien son raisonnement, dis-je, tout en invoquant la chaleur à partir de mes flammes pour revigorer le dragon, tandis que Yuko, à mes côtés, me secondait dans cette tâche. Après tout, nous l’avons affronté à huit contre un mais cela ne semble pas le déranger. Il considère notre victoire comme « honorable » et « méritée ». Ce sont ses propres mots.
Tout bien pensé, il me semble que pour lui, le combat est une sorte de… religion. Mais pas le combat loyal tel que nous autres, humains, le concevons. Pour lui, tout ce qui a trait, de près ou de loin au combat, y compris les tactiques les plus lâches et les plus fourbes, est sacré. Car selon ses croyances, dans un combat, il n’y a que deux issue : la puissance ou la mort. Lors d’un affrontement, la victoire ou la défaite ne comptent absolument pas pour lui, pas plus que la morale. Tant qu’il ressort vivant d’un combat, qu’il ait gagné ou perdu, ce Ptéra sera satisfait. Parce que dans les deux cas, victoire ou défaite, il aura appris. Et sera devenu plus fort. Ce qui ne le tue pas le rend plus fort… C’est bien plus qu’une simple devise… C’est la description de sa vie entière. De fait, en le vainquant, il considère que nous lui avons rendu un service, parce qu’il affirme qu’il ne commettra pas la même erreur, à savoir nous sous-estimer, une deuxième fois. D’ailleurs, il accepte de vous transporter autant que moi, puisque vous aussi l’avez vaincu.


Mais d’après ce que Tétrocruchamoule m’a transmis, lui aussi désire se rendre à Tenkei en ma compagnie car son honneur de combattant a été bafoué par un Pokémon de ce continent. Selon son code, la pire des insultes est d’abandonner un combat. Car alors, on n’offre aucune issue digne à l’adversaire : ni puissance, ni mort. Dès lors, le lâche en question, qui refuse de respecter les règles sacrées du combat devient aussitôt un « ennemi » et un danger potentiel pour le clan et il doit alors être affronté. Et tué. Seuls les adversaires que les Ptéra ont jugé « dignes » pendant la bataille-c’est-à-dire ceux qui leur ont permis d’apprendre quelque chose-seront récompensés, ce qui revient la plupart du temps à laisser la vie sauve aux vaincus qui sont considérés comme ayant livré un « beau » combat-donc un combat instructif.

En fait notre stratégie de flammes fantôme n’aurait sans doute pas tenu longtemps face à lui, et il serait sans doute revenu nous attaquer juste après car je pense qu’il n’aurait pas supporté le blasphème qu’est pour lui la lâcheté, sa propre lâcheté. De même, il nous aurait sans doute impitoyablement massacrés si nous avions fui. Car au sein de son clan, le sort des couards n’est guère enviable… Cette philosophie brutal est-elle meilleure que celle du combat chevaleresque ? Je me le demande. Ce style est certes moins beau, mais il me semble plus primitif, plus… pur dirais-je…Et pourtant bien plus dangereux.

Mais veuillez m’excuser pour ces propos guerriers, mademoiselle. Il e sont que peu pertinents. Veuillez pardonner, je vous prie, les égarements philosophiques et historiques d’un vieil homme…
-… Qui n’a plus toute sa tête,
compléta le T à l’intention de tous. Bien je crois que la bestiole est réparée, nous pouvons y aller, lança-t-il.

Mais BlackJack lui jeta un regard noir et, curieusement, il se tut. Notre voyage à dos de Ptéra se passa dans le calme, sans avarie majeure et je déposai Mizuki à Alfen, où j’allai acheter du ravitaillement encompagnie de Yuko. Puis, je revins vers Mizuki et la remerciais une nouvelle fois très sincèrement de tout ce qu’elle avait fait pour moi, et de tout ce qu’elle m’avait appris. Puis, après une ultime révérence, je repris ma route aérienne vers Tenkei, sur le dos du dragon de pierre.


[Voilà fini! Merci pour cette épreuve très sympa Mizu, et à la prochaine Wink ]

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1780

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve de Défenseur [Sylver]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum