[ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Mar 30 Sep 2014 - 12:27



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


Icarus, portant Nyx sur son dos, galopait. Encore, et encore. A s'en couper le souffle. Sa robe luisait de sueur -ce qui soit dit en passant était assez étonnant à voir : un cheval de feu qui transpire...-, son souffle se faisait de plus en plus court, son galop de moins en moins régulier, mais il tenait bon. Parce que Nyx le lui demandait. La jeune fille se faisait la plus légère possible sur le dos de son Pokémon pour ne pas le gêner, mais la fatigue commençait à se faire sentir. Nyx serra les dents et demanda à Icarus un dernier effort. Encore quelques minutes de course. Elle voulait mettre le plus de distance possible entre eux deux et cette taverne à Payan. Taverne dans laquelle elle avait du affronter sa peur. Mais, au lieu de la combattre de front, elle avait pris la fuite. Elle n'était pas prête. Pas assez endurcie. Ses blessures n'étaient pas assez pansées. Alors quand cet ivrogne s'était rapproché d'elle avec un rire rendu gras par l'alcool, dans la ferme intention de s'amuser un peu, elle lui avait décoché un coup de genou dans l'estomac et elle s'était enfuie. Le souvenir de son père était trop présent dans sa mémoire pour qu'elle agisse autrement.
L'allure d'Icarus se mit peu à peu à décliner, sortant Nyx de ses sombres pensées. D'une simple pression sur l'encolure, elle lui fit comprendre qu'il pouvait s'arrêter. Il ne se fit pas prier et se mit au trot, puis au pas. La jeune fille sauta à bas de son dos et l'encouragea à marcher au pas encore un peu. Il fallait qu'il sèche sa robe mouillée d'écume. Pendant qu'il s’exécutait, pantelant, la blonde l'observait avec fierté. La vie de nomade leur avait été bénéfique à tous les deux : ils étaient devenus plus autonomes, plus responsables, plus débrouillards, plus endurants, plus rapides... En un mot, plus sauvages. Bien plus qu'avant. Avant... Pendant un court instant, Nyx oublia tout. Sa fugue, sa vie en solitaire... Elle repensa à avant. Quand elle jouait innocemment avec sa mère. Quand, après la mort de celle-ci, elle rencontra son premier Pokémon. Quand elle vivait une existence vraiment paisible, sans penser un seul instant que cette existence pouvait basculer. Avant tout ça.

Icarus hennit et Nyx sourit. Il fallait qu'elle arrête d'y penser, c'était du passé. Elle devait aller de l'avant. Maintenant, ils étaient libres. La jeune fille flatta les flancs encore humides de son Pokémon et réajusta son sac sur son épaule. Par où allaient-ils aller, à présent ? le Ponyta avait besoin de repos, il alternait le trot rapide et le galop depuis plus de trois heures ! Il fallait qu'elle s'occupe de lui sans plus tarder. Et qu'ensuite, elle prenne une douche. Elle en avait bien besoin. Elle observa l'horizon. A sa gauche, les montagnes. A sa droite, la mer. Et devant elle, une rivière, celle qui de la mer à Alfen en passant par les montagnes. La jeune dresseuse se tourna vers Icarus, qui avait cessé de souffler comme une forge et qui grignotait une touffe d'herbe. « T'en penses quoi mon gros, on va vers les montagnes ou vers la mer ? » Sans s'offusquer du surnom affectueux donné par Nyx, le Pokémon souffla par les naseaux, l'air totalement désintéressé. « Ça t'es égal ? Tu m'es pas d'une grande aide tu sais ? Bon, va pour la mer alors. Ça fait longtemps que je n'ai pas vu l'océan. » Lorqu'elle fut assurée qu'Icarus était reposé, elle fit quelques pas en avant et enjoignit son Pokémon à la suivre. « Pony ! Pony - ta ! » hennit-il, voulant certainement exprimer son mécontentement. En effet, le poney de feu préférait les montagnes à la mer. Nyx éclata de rire. « J'aurais du m'en douter, tu n'es jamais d'accord ! Mais je t'ai demandé ton avis et tu t'en fichais. Je te rappelle quand même que c'est moi qui commande ! » Icarus lâcha un grognement bon enfant et se mit en route vers la mer, à la suite de Nyx.

Ils marchèrent côte à côte deux heures durant, puis Icarus invita sa dresseuse à le monter de nouveau. Celle-ci lui sauta souplement sur le dos et ils repartirent au pas. Une demie-heure plus tard -il devait être 19 heures environ-, ils parvinrent aux portes d'une cité. Nyx qui, malgré sa mauvaise mémoire, était assez forte en géographie, parvint à la situer dans son esprit.  « Si je ne fais pas d'erreur, on doit être à Eternara, le port de Nalcia. » dit-elle à son Pokémon, lequel lui lança un regard en coin et lâche un « Pony. » qui signifiait clairement « C'est bien, t'as lu le panneau qu'on vient de dépasser sur lequel était écrit le nom de la ville. » La jeune fille grimaça. « Tu m'as vue ? Mince, je ne pourrais pas t'éblouir avec mes connaissance sur Eternara. » Icarus leva les yeux au ciel et s'ébroua, moqueur.
La dresseuse et son Pokémon étaient à présent sur la route principale de la ville. Devant et derrière eux s'étiraient des files de calèches, de véhicules ou de Pokémon montures qui, comme Icarus, étaient montés par leur dresseur -ou ceux qui les avaient loués-. La jeune fille, désireuse de voir la mer, dégagea son Pokémon de l'embouteillage monstre qui se formait et se dirigea vers le port par les petites rues. Lorsqu'elle y parvint, elle conduisit Icarus sur un large carré d'herbe situé non loin du pont de débarquement. Elle pouvait ainsi observer à sa guise les passants, les voyageurs, les bateaux, et surtout la mer. La blonde descendit du dos de son Ponyta, lequel se mit immédiatement à goûter l'herbe les entourant, et s'assit dans l'herbe à côté d'Icarus. Elle resta un instant sans mot dire, admirant la foule qui se pressait autour du bateau, d'abord pour descendre, puis pour monter, admirant les quelques Pokémon qui étaient libérés de leur Pokéball et qui marchaient, volaient, rampaient, couraient ou planaient à côté de leur dresseur, admirant enfin les légères vagues qui roulaient et s'écrasaient, sauvages, sur la plage du port, avant de se retirer et de laisser la place à une autre vague. Le roulis de la mer était hypnotisant et Nyx perdit toute notion du temps.

Quand elle reprit ses esprits, Le soleil était sur le point de se coucher. Il était encore bien au dessus de l'horizon mais éclairait déjà le ciel d'une lueur orangée. Un vent frais ébouriffait ses cheveux et, bien que n'étant pas frileuse, elle se surprit à frissonner. Elle leva la main, se concentra et, quelques secondes plus tard, une brise tiède vint caresser sa peau. Nyx joua quelques minutes avec le vent, émerveillée par ce souffle d'ordinaire sauvage et n'obéissant à aucune loi qui se soumettait à elle. Non, il ne se soumettait pas, il lui prêtait sa puissance. Depuis la découverte de son don, la jeune fille avait fait des progrès. Elle le maîtrisait de mieux en mieux, bien qu'étant loin d'atteindre ses limites. Elle savait que ce qu'elle était capable de faire n'était rien par rapport à ce qu'elle pourrait faire avec beaucoup, beaucoup, beaucoup d'entraînement et d'expérience, mais elle était déjà bien contente de ce qu'elle avait. En effet, elle était capable de créer une petite brise fraîche ou chaude, de transporter une odeur dans un souffle d'air, ou parfois même de créer un vent plus fort ou plus violent. Sur un bateau à voiles par exemples, elle pouvait aller plus vite que la normale, ce qui était fort pratique. Mais elle n'avait pas de bateau à voiles, ce qui était fort dommage. Nyx ne parvenait même pas à imaginer ce qu'elle serait capable de faire lorsqu'elle maîtriserait, dans plusieurs années, toutes ses capacités.
De nouveau prise dans ses pensées, Nyx ne s'aperçut pas que quelque chose, ou quelqu'un, approchait.

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Icare le Mer 1 Oct 2014 - 2:19

Dans le simple but de voyager, j’avais passé par Tarouga où j’avais passé un « deal » avec le capitaine du bateau. Une fois à bord un enfant avait tenté de me voler mes Pokémon mais ceux-ci s’étaient défendu d’eux-mêmes. Par la suite l’enfant s’était plaint et avait dit à son père que mes Pokémon l’avaient agressé. Le Capitaine m’avait donc dit que j’allais devoir débarquer au prochain arrêt qui se trouvait à être en les terres de Nalcia. Il mentionna que le nom de la ville était Eternara ou bien un truc dans le genre. J’eu la confirmation que j’avais raison lorsque je vis le panneau tout rouillé et remplit de quelques algues « Bienvenu à Eternara, seule ville portuaire de Nalcia». Bientôt, le bateau s’amarra. Nous avions dût traverser une tempête mais seul les plus peureux avaient craint pour leurs vies. Bientôt, tout le monde s’étaient précipités à terre ferme pour reprendre leur souffle.

Je repris donc mes choses. Je mis mon sac à dos dans le dos de Bella et elle sourit pour ensuite émettre un léger bruit comparable aux ronronnements d’un chat. Bella savait que lorsqu’elle portait mon sac, elle aurait droit d’être sur mon dos et Bella adorait être sur mon dos.

-Ouf ! T’es plus lourde que quand je t’ai connu Bella ! Ce n’est pas grave, je t’adore ma puce !

Je lui parlais alors que je descendais du bateau doucement. Bella adorait être sur la terre ferme tout comme moi. Je vis soudainement au loin un Ponyta. Je savais quel était cette espèce car mon père m’en avait souvent parlé. J’avais encore un livre avec des dessins qui représentaient très bien ces créatures. Lorsque j’approchai de la jeune fille je sentis comme une aura qui émanait d’elle. Certes, elle n’était pas comme moi mais elle était particulière elle aussi.

- Pardonnez-moi ? Vous faites quoi ici ? Vous connaissez l’endroit ? J’ai vue votre Ponyta de loin et je n’ai pas pu m’empêcher de venir le voir.

Je sorti de mon sac une Pomme par la force de ma pensée et l’amena à ma main. Je l’offris au Ponyta une fois qu’elle était dans ma main. J’admirais la grâce et l’élégance naturelle de ce Pokémon

-C’est vrais que les Ponyta ont un faible pour les pommes ? Mon père disait tout le temps que si un Ponyta avait le choix entre de l’air et une pomme, le ponyta prendrait l’air que pour pouvoir manger plus d’une pomme !

Je ne portais pas mon masque car j’avais oublié de le remettre et aussi car plus le temps passait et plus Dark me rendait apte à m’apprécier tel que je suis sans ce masque. La jeune blonde sous mes yeux me rappelait un peu Elena que j’avais rencontrée un peu plus tôt dans les terres de Terros. Ma conclusion était la suivante : Je n’aimais pas spécialement Terros. J’aimais néanmoins Tenkei pour le court voyage que j’y avais effectué avec Dark et j’appréciais Mizuhan même si l’endroit m’apparaissait barbare.

_________________

Dire que ma Bella a déjà été aussi petite...:
Erreur d'évolution ^-^":
avatar
Icare
Informations
Nombre de messages : 183

Fiche de personnage
Points: 74
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Mer 1 Oct 2014 - 3:10



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


Nyx continuait de réfléchir tandis que le Ponyta, d'humeur joueuse, s'allongeait sur le sol et se roulait avec délices dans l'herbe. L'herbe autour du Pokémon de flammes ne prit pas feu, ce qui était assez surprenant, mais la jeune fille, perdue dans ses pensées, n'y faisait pas attention. En fait, elle ne sortit de sa rêverie que lorsqu'elle entendit une voix masculine. « Pardonnez-moi ? » Immédiatement, Nyx sauta sur ses pieds. Elle n'avait jamais entendu cette voix là, mais c'était celle d'un homme, et disons que quelques heures plus tôt, un de ces mâles lui avait grassement fait des avances et que, il y a quelques mois de cela, c'était son propre père qui avait tenté de la violer. Niveau hommes, elle en avait ras la patate. Aussi, même si le nouvel arrivant n'avait pas de mauvaises intentions -enfin après tout, Nyx ne savait rien de ses intentions-, elle avait senti un mélange de peur, de méfiance et de colère l'envahir. Mince alors, si ce gars-là se révélait être aussi tordu que les deux précédents, la jeune fille allait être dégoûtée par eux à tout jamais ! Sans rire, elle avait déjà été traumatisée une fois par son père et n'avait étrangement pas très envie que cela se reproduise, et c'est pour cela qu'elle se montrait aussi méfiante envers Icare -dont elle ne connaissait d'ailleurs pas encore le nom-. Ce dernier, semblant ne pas avoir remarqué le manège de Nyx, reprit la parole. « Vous faites quoi ici ? Vous connaissez l’endroit ? J’ai vue votre Ponyta de loin et je n’ai pas pu m’empêcher de venir le voir. » Nyx se retint de lancer un « Qu'est-ce que ça peut te foutre ? » peu amène à l'homme qui lui faisait face. Ce n'était pas très poli. Et la Dresseuse avait des principes. Elle s'apprêtait à formuler une réponse polie d'apparence mais qui enverrait promener le curieux, lorsqu'une pomme sortit du sac dudit curieux, flotta quelques instants dans les airs et se posa dans la main de l'inconnu, qui tendit la main vers Icarus pour lui offrir la pomme. Nyx, oublia un instant sa méfiance, méfiance qui se transforma en admiration, et laissa un air surpris se peindre sur son visage. Mais... Que... C'était lui qui avait fait ça ? Comment avait-il fait ? Le Ponyta, aussi étonné que sa Dresseuse, regardait la pomme les yeux ronds, sans oser s'en saisir, de peur qu'elle s'envole de nouveau. Après maintes réflexions, Nyx se mit à penser que cet inconnu devait posséder une sorte de don lui aussi. Mais que maîtrisait-il ? Toute méfiance oubliée, Nyx contempla d'un œil nouveau l'homme qui lui faisait face. Grand, brun, il avait des yeux d'une couleur peu commune. Loin d'effrayer la blonde, cela l'intrigua encore plus. Cet homme-là était autrement différent que les deux brutes auxquelles elle avait eu affaire plus tôt ! Il avait un air serein, gentil, et n'avait pas l'air d'avoir abusé d'alcool dans les dernières 24 heures. Il marquait des points. Peut-être Nyx n'allait-elle pas être dégoûtée des hommes finalement. Bien sûr, elle ne les aimait pas pour autant, ses dernières expériences gravées trop profondément dans sa mémoire, mais... L'inconnu lui faisait comprendre qu'ils n'étaient peut-être pas tous pareils.

« C’est vrais que les Ponyta ont un faible pour les pommes ? Mon père disait tout le temps que si un Ponyta avait le choix entre de l’air et une pomme, le ponyta prendrait l’air que pour pouvoir manger plus d’une pomme ! » demanda de nouveau l'homme dont elle ne connaissait toujours pas le nom. Dans son dos, Nyx aperçut furtivement le museau d'un Pokémon qu'elle ne connaissait pas, ce qui l'intrigua de nouveau au plus haut point. S'apercevant soudainement qu'elle était toujours collée à Icarus, les poings serrés et placés devant son visage dans une ridicule tentative de défense, elle rougit et laissa ses bras décrispés retomber le long de son corps. Quel accueil réservait-elle à cet inconnu à l'air aimable qui s'était contenté de lui poser des questions en tout bien tout honneur ! Vraiment, elle manquait de manières. Ses pommettes se colorèrent de nouveau, et, pour éviter une certaine gêne, la demoiselle décida de répondre aux questions d'Icarus. Ce dernier, entre temps, avait cessé de fixer, méfiant, la pomme dans la main de l'homme et la prit délicatement entre ses dents pour la mâchonner. Elle n'avait pas de goût bizarre, ne sentait pas le poison... En fait, elle était franchement bonne. Dès lors, Icarus eut envers Icare une certaine sympathie. Il lâcha un hennissement joyeux et s'approcha sans plus de façons du Pokémon attaché dans le dos de l'inconnu pour se présenter.
« Bonsoir, monsieur-dont-je-ne-connais-pas-le-nom. Peut-être peut-on se tutoyer. » lança finalement Nyx lorsqu'elle eut retrouvé la parole et ses bonnes manières. Sa deuxième phrase était en fait plus un ordre très, très camouflé qu'une suggestion : bien que polie, la blonde n'aimait pas vouvoyer les gens. C'était comme ça. « Je m'appelle Nyx, et voici Icarus. (elle désigna son Pokémon de la main.) Pour répondre à tes questions, je suis arrivée à Eternara il y a peu et j'observais simplement les environs. Je suis Nalcienne, mais je ne connais pas le coin. Je viens du Nord, Nord-Est d'ici, en fait. » La jeune fille reprit son souffle, tentant par la même occasion de se souvenir de la dernière question qu'avait posé l'inconnu. « Quant aux Ponyta... Pour tout te dire je n'en sais trop rien. Je ne suis pas une experte en Pokémon. La seule chose que je sais, c'est que Icarus adore, par dessus tout, les carottes. Et les gâteaux au chocolat. » Eh oui. C'était peu commun mais véridique : le Pokémon était friand de pâtisseries au chocolat. De fait, il suppliait parfois Nyx de lui en acheter et la jeune fille, ne pouvant résister à son regard de Ponchien battu, s'exécutait sur le champ, et regrettait par la suite de ne pas s'être montrée plus ferme. Ils avaient peu d'argent, il ne fallait pas le gaspiller n'importe comment. La jeune élémentaliste, contemplant son fidèle Ponyta, sentit son cœur se gonfler de fierté. Puis, consciente tout à coup qu'elle était restée silencieuse deux bonnes minutes, la jeune fille se tourna de nouveau vers l'inconnu. « Et toi, quel est ton nom ? Et celui du Pokémon que j'aperçois dans ton dos ? Je n'en ai jamais vu de semblable. » puis, d'un ton mi admiratif, mi suspicieux : « Et ce tour avec la pomme, comment as-tu fait ? Pourrais-tu le refaire ? » Nyx avait conscience de ne pas être des plus polies, mais sa curiosité l'emportait. De plus, Icarus avait visiblement fait connaissance avec le mystérieux Pokémon et semblait l'apprécier, en vue de son piétinement joyeux : il avait envie de jouer avec cet inconnu. La Dresseuse posa une... ou deux dernières questions qui lui brûlaient les lèvres avant de finalement attendre la réponse de son interlocuteur : « Et que fais-tu ici ? Car tu n'es pas de Nalcia, si ? »

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Icare le Mer 1 Oct 2014 - 6:59

J’avais été surpris de voir la réaction de défense de la jeune fille en voyant ma capacité ainsi que de la voir rougir mais je devais bien admettre que les rougeurs de ses joues faisaient un beau contraste avec le bleu de ses yeux et le blond de ses cheveux…

Le « monsieur dont je ne connais pas le nom » me fit rire immédiatement. C’était ma curiosité qui m’avait poussé à ne pas me présenter et à directement poser les questions qui me trottaient dans la tête. Alors je pris comme décision de me présenter.

-Je me nomme Icare, un peu comme ton Pokémon. C’est plutôt flatteur quand j’y pense parce qu’il est plutôt beau ! Je suis tout à fait d’accord pour que nous nous tutoyions. Le contraire serait étonnant. Je suis Flamenois et je viens d’un endroit tellement perdu que même les cartes les plus précises n’indiquent pas ma ville de naissance !

Lorsqu’elle pointa Bella, je fus étonné qu’elle n’en ait jamais vue puisque les Abras étaient des Pokémon qui adoraient voyager et donc, on les retrouvait un peu partout dans la nature. Pour les apercevoir, il suffisait de ne pas faire trop de bruit car les abra étaient craintifs. Bella était maintenant un Alakazam et il était vrai qu’il était rare de les voir dans la nature. J’étais fier de la progression que Bella avait faite depuis que nous avions quitté notre maison

-Si tu parle de l’espèce, ça se nomme un « Alakazam » et c’est la dernière forme d’évolution des « Abra ». Celle-ci se nomme « Bella » et elle est comme une petite sœur puisque je l’ai depuis mes 7 ans.

Bella débarqua de mon dos et je repris mon sac avec mes mains. Je le ré-ouvris manuellement cette fois cependant. Lorsqu’elle appela ça « un tour » alors que je voyais très bien qu’elle était éblouis, je lui fis signe que oui je pouvais recommencer.

-Ce n’est pas un tour, c’est une capacité, un don que j’ai obtenu à force de côtoyer les Pokémons. Ce n’est vraiment pas grand-chose, côtoyer de tels êtres est pour moi un bien plus grand cadeau à mes yeux.

Je sortis une carotte de mon sac par la pensée avant de le refermer et de le remettre dans mon dos. Bella pencha la tête en réalisant qu’elle aurait à marcher par elle-même mais elle tenu absolument à me tenir la main. Elle était dans un environnement qui était loin d’être le genre où elle se sentait bien. Il y avait trop d’humains pour elle… Je pris donc sa main avant d’y déposer un petit baisé pour la rassurer. La carotte qui flottait toujours dans les airs se dirigea vers ma main et je la tendis vers Icarus avec un sourire.

-Allé ! Cadeau pour toi beau brun ! Régale-toi car c’est la seule que j’ai !

Naturellement, « Beau brun » était une expression et rien de plus. Un Ponyta n’avait rien de brun après tout.

_________________

Dire que ma Bella a déjà été aussi petite...:
Erreur d'évolution ^-^":
avatar
Icare
Informations
Nombre de messages : 183

Fiche de personnage
Points: 74
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Mer 1 Oct 2014 - 17:34



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


Pendant que l'inconnu assimilait les questions de la demoiselle et organisait ses réponses, Nyx prit son temps pour presque l'examiner, observant chacun de ses tics faciaux, chaque détail qui faisait de lui qui il était.  Ses cheveux sombres lui tombaient par mèches sur les yeux, lesquels étaient d'une couleur atypique. Sa peau était légèrement hâlée par le soleil, sauf son visage, qui restait assez pâle, comme s'il l'avait longtemps caché. Le contraste entre la couleur de son cou et celle de son visage était saisissant, pour quelqu'un d'aussi observateur que Nyx. Il était habillé sobrement et sa posture, bien que tenue, était détendue. Après son analyse, la jeune fille en conclut que cet homme n'était en rien comparable aux deux bêtes qui lui avaient sauté dessus, qui eux exsudaient l'alcool et la cruauté. Elle en fut satisfaite : elle était assez sociable, finalement, et aimait discuter avec des inconnus, pour peu que ceux-ci n'aient pas de mauvais sentiments à son égard. Tout comme Icarus, elle conçut à son égard, dès cet instant, une légère sympathie. « Je me nomme Icare, » répondit finalement l'inconnu. « un peu comme ton Pokémon. C’est plutôt flatteur quand j’y pense parce qu’il est plutôt beau ! » Nyx sentit que le Ponyta était touché par la flatterie comme si elle lui avait été adressée ! En effet, étant très proches depuis qu'ils étaient ensemble, il arrivait à la Dresseuse de ressentir les émotions qui traversaient son Pokémon, et réciproquement. Ainsi, elle sut que le compliment avait fait mouche. S'il avait pu, Icarus aurait certainement rougi ! « Je suis tout à fait d’accord pour que nous nous tutoyions. Le contraire serait étonnant. Je suis Flamenois et je viens d’un endroit tellement perdu que même les cartes les plus précises n’indiquent pas ma ville de naissance ! » Un Flamenois, donc, venant d'un coin paumé de Flamen... Intéressant. Ça collait bien avec le personnage, finalement : c'était intriguant. Puis Icare reprit, désignant son Pokémon « Si tu parle de l’espèce, ça se nomme un « Alakazam » et c’est la dernière forme d’évolution des « Abra ». Celle-ci se nomme « Bella » et elle est comme une petite sœur puisque je l’ai depuis mes 7 ans » Nyx en fut impressionnée. Depuis qu'il avait sept ans, ça faisait un bail ! La dresseuse ne connaissait pas l'âge exact du Dresseur en face d'elle, mais il avait l'air d'avoir au moins la vingtaine. Cela faisait donc plus de douze, voire treize ans qu'ils vivaient ensemble... La classe. Ils devaient former une belle paire. Visuellement, en tout cas, ils allaient bien ensemble. La jeune fille regarda l'Alakazam, blottie dans le dos d'Icare. Sa mère, quand elle était encore en vie, lui parlait souvent des Pokémon. Il lui semblait qu'elle lui avait déjà parlé des Abra. Si elle se souvenait bien, ils étaient de type psy et aimaient voyager au moyen de la téléportation. Et ce Pokémon en était la dernière évolution... Bella était certainement très puissante.

Le Pokémon Psy descendit du dos de son Dresseur, lequel ouvrit son sac. « Ce n’est pas un tour, c’est une capacité, un don que j’ai obtenu à force de côtoyer les Pokémons. Ce n’est vraiment pas grand-chose, côtoyer de tels êtres est pour moi un bien plus grand cadeau à mes yeux. » Encore une fois, la jeune fille fut surprise. Ainsi, ce n'était pas un don comme le sien, finalement ! Celui d'Icare devait être autrement plus puissant que le sien. Et en plus, il en donnait tout le mérite aux Pokémon qu'il avait côtoyé : en plus de tout ça, il était modeste. Décidément, pour un homme il était épatant. Il ne faisait que monter dans l'estime de Nyx. Cette dernière, lorsqu'elle le vit ouvrir son sac, devina qu'il allait recommencer son « tour » mais quand il le fit, elle fut une nouvelle fois bluffée. Cette fois, c'est une carotte qui, s'envolant du sac, retomba doucement dans la paume du Dresseur, qui la tendit de nouveau à Icarus. « Allé ! Cadeau pour toi beau brun ! Régale-toi car c’est la seule que j’ai ! » dit-il en souriant. Le Ponyta, sans hésitation, prit le légume entre ses dents, en croqua la moitié et offrit l'autre moitié à Bella. Qu'il était gentil, ce Pokémon ! Et puis, c'était sa façon de remercier le brun de lui avoir offert, par deux fois, une friandise.
Nyx lança un « Wow, c'est impressionnant ! » admiratif et applaudit Icare en souriant. La nuit était tombée et bien tombée, à présent, et il faisait assez frais. La jeune fille hésitait à faire part à Icare de son propre don. Certes, il s'était montré gentil en lui montrant le sien et n'avait pas du tout l'air méchant, mais... Mais c'était un inconnu. Et était-il judicieux de montrer ce pouvoir à un inconnu ? Il n'était pas puissant et Nyx savait ne pas être la seule à posséder un don, sauf que ce truc là, elle n'en avait jamais parlé à personne. Oh et puis flûte ! se dit-elle finalement. Je me sens assez en confiance avec lui. Ce n'est pas comme si je devais plonger à poil dans un tonneau d'acide ! Et puis il m'a montré le sien, autant lui rendre la pareille. « Moi aussi j'ai... Une capacité, comme tu dis. » commença timidement Nyx. « Mais c'est différent de toi, je l'ai depuis peu de temps. En fait, je pense même que je l'ai depuis ma naissance, mais il ne s'est déclenché qu'il y a quatre mois. » C'était la première fois depuis longtemps qu'elle en disait autant sur elle-même à quelqu'un. C'était étrange. Icarus, revenu près de sa Dresseuse, lui donna un coup de tête affectueux pour l'encourager. « Tu dois savoir » reprit-elle « que Nalcia est le pays de l'air. » Bon sang, ce n'était pourtant pas si compliqué à dire ! Pourquoi se sentait-elle obligée de tourner autour du pot ? La blonde prit une grande inspiration et dit, d'un coup, très vite : « En fait je maîtrise l'air. » Puis elle expira. Ouf ! C'était sorti, finalement. Eh bien, ce n'était pas si dur que ça, en fait. Une fois cela dit, Nyx se mit à en parler avec Icare, comme s'ils étaient des amis de longue date qui abordaient un sujet habituel. « Pour être exacte, j'arrive à peu près à maîtriser le vent. Comme ceci. » et pour souligner ses paroles, elle tendit une de ses paumes vers le haut, et un vent chaud ébouriffa ses cheveux et ceux de son interlocuteur. Puis, inconsciemment modeste, elle haussa les épaules. « C'est bien moins impressionnant que ce que tu parviens à faire, mais... Voilà, c'est moi. » Comme ça, elle s'était intégralement présentée à Icare.

Pour changer de sujet, mais aussi parce que son ventre grognait, Nyx s'assit, invitant ainsi Icare à en faire de même, et déposa son sac à ses côtés. Elle se releva en vitesse, fouilla les environs du regard et courut chercher quelque chose qu'Icare ne pouvait pas voir. Elle revint finalement, les bras chargés de bois, et en fit un tas qu'Icarus se fit une joie d'allumer. Ensuite, elle sortit de son sac une musette en toile de jute, ces espèces de sacs qu'on pouvait accrocher à la tête de certains Pokémon pour les nourrir. Elle l'avait acheté à la dernière auberge qu'elle avait visité et il était rempli d'avoine à moitié. Ce serait suffisant pour son Ponyta, pour ce soir et demain midi. Par la suite, elle devrait en racheter. La jeune Dresseuse disposa ensuite dans l'herbe trois baies violettes, les préférées de son Pokémon, en guise de dessert. Puis, pour elle-même, elle fouilla dans son sac deux sandwichs enroulés dans une serviette. Elle en tendit un à Icare. « Tu en veux un ? » Peut-être avait-il à manger sur lui, mais Nyx préférait s'en assurer et, s'il n'avait pas de quoi se nourrir, elle partagerait son repas avec lui avec plaisir. C'était comme ça, à Nalcia : la plupart des habitants étaient très hospitaliers. Partager son repas avec un « invité » était de rigueur. Et outre les traditions, Nyx souhaitait sincèrement qu'ils discutent encore un peu. Icare était sympathique, et parler avec quelqu'un comme lui était un luxe qu'elle ne s'était pas offert depuis longtemps. La question de Nyx, lorsqu'elle avait proposé au brun un sandwich, était en fait « Veux-tu rester encore un peu en ma compagnie ou as-tu d'autres choses à faire, choses qui seront sûrement infiniment plus intéressantes. » Mais bon, on ne va pas chipoter.



Dernière édition par Nyx E. Firiaël le Mer 1 Oct 2014 - 21:22, édité 1 fois

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Icare le Mer 1 Oct 2014 - 19:14

Bella regarda avec dégout la carotte, Bella était un peu comme un enfant : pour réussir à lui faire avaler des légumes, il fallait les dissimulés comme dans une soupe par exemple mais elle aurait mangé trois tonnes de chocolat si il y en aurait eu autant à sa disposition ! Elle aurait aussi mangé tous les fruits de la planète si son estomac lui avait permis. Pour ce qui était de la viande, il fallait que je la découpe devant elle. Bella remercie néanmoins le Ponyta par la pensée.

Je pris donc la moitié de carotte pour moi-même. Je regardai et sourit à Icarus le remerciant de vive voix.

-Merci Icarus ! Ne le prend pas mal mais Bella mange de tout sauf des légumes ! Elle est plus comme un petit monstre qui mange du sucre tout le temps ! Comme des gâteaux au chocolat par exemple ! Nyx merci mais je n’ai pas de mérite, la première fois que ça m’est arrivé, je l’ai fait sans même y penser. C’était pour un combat de Pokémon avec une jeune fille un peu plus jeune que toi.

Lorsqu’elle confessa qu’elle était élémental sans même connaitre le terme, je compris immédiatement ce que j’avais perçu dans son aura lorsque je l’avais rencontré.

-Tu es la première Élémentaliste de Nalcia que je rencontre ! C’est cool !

Lorsqu’elle m’offrit un sandwich pour changer de sujet, je rigolai parce que ce n’étais pas du tout discret mais bon j’avais faim alors je lui dis oui. Je pris le sandwich avec mes mains et j’effleurai la sienne involontairement. Jusque là, la charmante Nalcienne m’apparaissait très intéressante. Surtout qu’elle semblait un peu plus jeune que moi (de pas grand-chose) et qu’elle semblait n’avoir qu’Icarus comme Pokémon.

-Dit moi Nyx… Tu n’as qu’Icarus comme Pokémon ? Parce que c’est rare de rencontrer des gens avec un seul Pokémon pour moi. Tu crois qu’on devrait se trouver un endroit où dormir ? Parce que dormir en plein milieu d’un port c’est pas le meilleur des endroits ! Moi, j’en ai 3 autres : Un Polichombr, un Nucléos et un Polarhume !

Je regardais les traits de son visage en me disant que si ce n’était pas de la couleur de ses cheveux, elle ressemblait traits pour traits à Elena ! Son caractère néanmoins était à l’opposé. Elena était une brute avec une allure de jeune femme.

-Nyx aurait tu de la famille dans le continent de Tenkei ? C’est parce que j’ai rencontré ta sosie ! La seule différence majeure c’est que ces cheveux à elle sont roses.

Nyx était tout comme Elena une belle femme mais il n’en dit rien pour ne pas la gêner car Nyx était visiblement gêné.

-Ce sandwich était une manière de me demander de rester auprès de toi ? Car si oui, j’en serais plus qu’honoré tu semble si intéressante et intelligente.

Je me contentai de lui sourire et je me rapprochai pour ensuite caresser Icarus de nouveaux admirant néanmoins la chevelure de Nyx qui semblait elle aussi plaisante à caresser…

_________________

Dire que ma Bella a déjà été aussi petite...:
Erreur d'évolution ^-^":
avatar
Icare
Informations
Nombre de messages : 183

Fiche de personnage
Points: 74
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Jeu 2 Oct 2014 - 0:04



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


« Merci Icarus ! Ne le prend pas mal mais Bella mange de tout sauf des légumes ! Elle est plus comme un petit monstre qui mange du sucre tout le temps ! Comme des gâteaux au chocolat par exemple ! » confessa Icare. Une autre amatrice de chocolat, donc. Elle n'en parut que plus amicale aux yeux d'Icarus comme de Nyx, tous deux amateurs de sucreries. « Nyx merci » reprit le brun « mais je n’ai pas de mérite, la première fois que ça m’est arrivé, je l’ai fait sans même y penser. C’était pour un combat de Pokémon avec une jeune fille un peu plus jeune que toi. » Amatrice d'anecdotes en tout genres -presque autant que de chocolat, c'est dire-, la jeune fille fut tentée de lui poser des questions par rapport à ce fameux combat, mais avant que les mots aient franchi la barrière de ses lèvres, elle se ravisa. Ce qu'elle s'apprêtait à demander était lié à la vie privée du jeune homme et il n'avait peut-être pas envie de partager cela, ce qu'elle pouvait comprendre. Elle-même aurait refusé de parler de son enfance, si il lui avait posé des questions. Alors elle se tut, et attendit la suite des événements. Lorsqu'Icare reprit la parole, elle fut tellement éberluée par ses mots qu'elle en oublia de fermer la bouche : « Tu es la première Élémentaliste de Nalcia que je rencontre ! C’est cool ! » Qu'avait-il dit ? Élémentaliste ? Elle, Nyx, était une élémentaliste ? Ça alors, c'était autre chose ! Au fond, c'était assez logique. Bien sûr, la jeune femme savait peu de chose des élémentalistes, sinon qu'ils maîtrisaient l'élément de leur pays natal, mais tout de même, fallait-il qu'elle pense à autre chose pour ne pas s'apercevoir qu'elle en était une, elle pouvait maîtriser le vent après tout ! Bon. Maintenant, elle avait un terme pour son don. Cela ne changeait pas grand chose, finalement, puisqu'elle ne savait presque rien de ceux qui portaient ce nom. Mais Icare semblait en savoir plus, lui... De nouveau, des questions lui brûlèrent les lèvres, mais elle préféra ne pas les poser tout de suite. Elle avait proposé un repas au Dresseur, et cela ne se faisait pas de l'interrompre pour l'embêter avec ses questions.

Le Flamenois prit donc le sandwich que lui tendait la Dresseuse, et cette dernière s'attaqua avec appétit au sien. De son côté, Icarus, qui avait fini son avoine, fit glisser la musette le long de son chanfrein et la déposa au sol. Il avala ensuite avec joie les baies qui lui avait proposé Nyx et, une fois son repas fini, se mit en quête d'une touffe d'herbe savoureuse à mâchonner. Pendant ce temps, la jeune femme et son invité continuaient leur repas. Le silence de la nuit fraîchement tombée n'était rompu que par le bruit de leur mastication et, de temps en temps, par le hululement d'un Hoothoot perché dans un arbre voisin. « Dit moi Nyx… Tu n’as qu’Icarus comme Pokémon ? Parce que c’est rare de rencontrer des gens avec un seul Pokémon pour moi. Tu crois qu’on devrait se trouver un endroit où dormir ? Parce que dormir en plein milieu d’un port c’est pas le meilleur des endroits ! Moi, j’en ai 3 autres (de quoi, des endroits ?) : Un Polichombr, un Nucléos et un Polarhume ! » demanda soudainement Icare. Nyx ouvrit grand les yeux. Quatre Pokémon ! Il en avait quatre ! Elle se sentit assez piteuse avec seul Icarus à ses côtés, puis elle se rasséréna. Elle n'avait pas besoin, pour le moment en tout cas, d'autres Pokémon. Ce qu'elle vivait avec son Ponyta était amplement suffisant. Bien sûr, elle aurait aimé peut-être un autre compagnon à ses côtés, mais elle était déjà heureuse avec un seul. Elle se concentra sur les paroles du brun. Elle connaissait de vue -de portraits plutôt- les Pokémon qu'il avait cité. Cela formait une équipe assez hétéroclite qui, encore une fois, concordait parfaitement avec l'image qu'elle avait du Flamenois. La jeune Nalcienne s'apprêtait à répondre à Icare, et même à lui demander de voir ses autres compagnons, mais il la prit de court. « Nyx aurait tu de la famille dans le continent de Tenkei ? C’est parce que j’ai rencontré ta sosie ! La seule différence majeure c’est que ces cheveux à elle sont roses. » La question la désarçonna. De la famille sur un autre continent ? Non. Du moins, elle ne pensait pas. Elle s'en serait souvenue, tout de même !

Icare offrit une distraction à Nyx, l'empêchant pour l'instant de réfléchir plus que ça. « Ce sandwich était une manière de me demander de rester auprès de toi ? Car si oui, j’en serais plus qu’honoré tu semble si intéressante et intelligente. » La méfiance de Nyx, bien malgré elle, remonta en bloc : se moquait-il d'elle ? Si oui, ça n'était pas, mais alors pas du tout gentil. Ou alors pire, était-ce une piètre tentative de drague ? Sous ses airs de gentil, était-il en fait une homme comme les autres, grivois et grossier ? Soupçonneuse, Nyx scruta le visage d'Icare. Après quelques secondes d'analyse, elle vit qu'il était sincère, ce qui la troubla. Jamais elle n'avait reçu de tels compliments d'un presque-inconnu ! Elle avait déjà du mal à accepter n'importe quel compliment, mais alors là, cela la prenait tellement de court qu'elle ne savait comment réagir. Elle baissa finalement la tête, acceptant les adjectifs avec humilité, et se concentra sur la première question du Flamenois. Sa tentative de diversion n'était donc pas passée inaperçue... Son Ponyta lâcha un hennissement saccadé, comme s'il riait, et Nyx rougit. Mince alors, était-elle peu discrète à ce point ? C'était embêtant. Elle allait devoir y travailler. Icare se rapprocha ensuite du Ponyta de la demoiselle pour le caresser. Lorsque la main du brun toucha les flancs de son Pokémon, Nyx tressaillit. C'était la première fois que quelqu'un d'autre qu'elle touchait son Pokémon, et c'était une sensation particulière. Elle n'aurait su dire si c'était agréable ou désagréable. Icarus, lui, était moins compliqué : il aimait les caresses, et bien qu'il les préférât quand elles venaient de sa Dresseuse, toute main amie était la bienvenue ! La jeune fille, après quelques instants pour se faire à cette nouvelle sensation, répondit aux questions d'Icare. « Oui, Icarus est mon seul Pokémon. » dit-elle avec ardeur. Puis, presque timidement : « Et je pourrais voir tes autres compagnons ? Si cela ne te dérange pas bien sûr. » Elle tenta ensuite de se remémorer les autres questions qui lui avaient été posées et eut un frisson. Il lui avait demandé si elle avait de la famille à Tenkei... Ce qui était bien sûr impossible. Impossible.

Malheureusement, le doute s'était introduit dans son esprit. Le soir où elle avait quitté sa maison, son père, s'adressant à celle qu'il croyait être sa femme, lui avait dit qu'elle... Pour reprendre ses mots, se « tapait Tom », qui était le meilleur ami de son père. Ce Tom voyageait énormément et elle ne savait pas exactement d'où il venait, il était donc possible que... Non. Non, non et non. Tom pouvait venir d'où il voulait, ça n'avait pas d'importance. Elle était la fille de son père, et cela même si ça la dégoûtait ! Sa mère n'aurait jamais trompé son propre mari. Mais le doute était à présent ancré dans la tête de Nyx, refusant de s'en déloger et la renvoyant à ses démons. Elle ne devait pas y penser. Surtout, ne pas y penser. Elle ferait le tri plus tard. Icarus, ayant senti la détresse de sa Dresseuse, s'allongea à ses côtés, de sorte que Nyx puisse s'appuyer contre lui. La blonde lui en fut reconnaissante : elle avait besoin, dans ces moments-là, de son Pokémon, qui partageait et comprenait mieux que personne ce qu'elle ressentait. La Nalcienne décida donc d'éluder la question d'Icare. C'était encore trop frais. « Quant à moi, je n'ai pas souvent rencontré de personnes avec plusieurs Pokémon. » lança-t-elle, un sourire factice sur le visage. Je n'ai pas souvent rencontré de gens tout court, en fait. ajouta-t-elle en pensée. Les relations avec les autres, ce n'était pas vraiment son truc. En fait, elle se disait sociable, mais n'avait eu que rarement le loisir de rencontrer d'autres personnes. Et encore plus rare, des personnes sympathiques. C'était nouveau pour elle, et à vrai dire assez troublant. La jeune fille, pour cacher sa gêne, termina son sandwich, puis posa la question qui lui brûlait les lèvres. « Dis, tu sembles en savoir beaucoup sur les élémentalistes. Pourrais-tu m'expliquer ce que tu sais ? Car à dire vrai, avant que tu n'utilises ce terme, je n'avais pas la moindre idée de ce que j'étais. Et maintenant que je le sais, je possède bien peu d'éléments sur ces gens-là, alors que tu as l'air de bien les connaître... »

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Icare le Jeu 2 Oct 2014 - 16:48

-Oui d’accord, d’habitude les gens sont moins intéressés et moins curieux alors je suis plus qu’agréablement surpris de voir ton intérêt.

Atchou sortit de lui-même en grognant de manière assez mignonne car il n’était pas capable de passer plus de quelques heures dans une Noigrume. Il sursauta de manière très visible en voyant le grand Ponyta. Il se jeta à l’une de ses chevilles en tentant de grignoter celle-ci et il arrêta en faisant une face de dégout et secouant la tête car ce n’était pas comestible. Atchou adorait faire des câlins et manger des trucs tous plus étrange les unes que les autres ! Atchou se jetai donc aux jambes de Nyx pour lui faire un câlin mais vue sa température corporel, Nyx dut avoir un sacré frisson. Atchou lécha la jambe de Nyx.

-Désolé Nyx mais il est dans sa phase buccal alors tout passe dans sa bouche ! Il a déjà essayé de manger un arbre. Je sais pas pourquoi mais on dirait que tout lui rentre dans la bouche mis à part de la nourriture ! Parfois il mange des fruits mais c’est parce qu’il sait que ça vient d’un arbre je suppose !

Par la suite Atchou cessa de lui lécher la jambe pour lever la tête et tendre les bras vers Nyx. Visiblement il la suppliait de la prendre dans ses bras.

-Il t’aime déjà visiblement !

Je libérai par la suite mon Nucléos du nom de Bibi. Bibi était un nouveau né des plus gênés. Il ne se nourrissait jamais. Il ne communiquait que par la pensée mais vu son niveau de gêne c’était compréhensible. Bibi se laissai flotter derrière mon dos en se cachant d’icarus qui lui paraissait très gros.

Mon dernier fût polichombr qui fût immédiatement attiré par les deux inconnus. Il tournoya autour de Nyx. Par la suite, je me souvenu que Nyx m’avait demandé de lui parler des élémentalistes. Je lui souris et m’exécuta mais ce que je savais je ne pouvais pas vraiment l’expliquer car ça venait de ma chérie Dark. Je fis donc du mieux que je le pouvais.

-Les élémentalistes naissent avec leur don mais celui-ci se réveil pour diverses raisons. La plus rependu est le choque émotionnel. Le peuple qui a le plus d’élémentalistes à ma connaissance est le peuple des Mizuhaniens. Les tribus de Tenkei ont eux aussi beaucoup d’élémentalistes mais je suppose que c’est leur instinct de survie. Les élémentalistes, n’ont aucun pouvoir sans leur élément autour d’eux. À ce qu’il parait, quand ils deviennent assez puissant certains deviennent apte à fusionner deux éléments ensemble ! Je ne sais pas grand-chose des élémentalistes mais ce que je sais c’est que ceux qui le sont, sont chanceux car d’après ce que j’en sais ce don n’est pas obligatoirement transmis par le sang. Certains le sont et d’autres non c’est tout.

Pour développer leurs dons, les élémentalistes passent beaucoup de temps dans des endroits où la présence de leur élément est extrême. Comme par exemple certains élémentalistes de feu, gravissent des volcans !

_________________

Dire que ma Bella a déjà été aussi petite...:
Erreur d'évolution ^-^":
avatar
Icare
Informations
Nombre de messages : 183

Fiche de personnage
Points: 74
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Dim 5 Oct 2014 - 22:55

[désolée pour mon retard et pour cette crotte sèche que je t'ai pondue >< je me rattraperais au prochain ! Poulou ]



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


« Oui d’accord, d’habitude les gens sont moins intéressés et moins curieux alors je suis plus qu’agréablement surpris de voir ton intérêt. » lança Icare. Nyx sourit. Ce gars-là était foncièrement gentil. Sinon, il n'aurait certainement montré pas ses Pokémon à une fille qu'il ne connaissait que depuis vingt minutes à peine. Son sourire s'élargit quand elle vit l'adorable ourson qui, sorti lui-même de sa Noigrume, sembla avoir peur d'Icarus, avant de se jeter sur le mollet de celui-ci. Le Ponyta, patient, ne se vexa pas que cette petite bestiole tente de lui grignoter la jambe, et il baissa la tête pour renifler le Polarhume qui, ne trouvant apparemment pas l'autre Pokémon à son goût, secoua la tête et se tourna vers Nyx. La dresseuse frissonna violemment lorsque le petit Pokémon glace se jeta sur elle puis ouvrit les bras comme s'il quémandait un câlin. « Désolé Nyx mais il est dans sa phase buccal alors tout passe dans sa bouche ! Il a déjà essayé de manger un arbre. Je sais pas pourquoi mais on dirait que tout lui rentre dans la bouche mis à part de la nourriture ! Parfois il mange des fruits mais c’est parce qu’il sait que ça vient d’un arbre je suppose ! Il t’aime déjà visiblement ! » La jeune Nalcienne éclata de rire et pris le Polarhume dans ses bras. Ce dernier se blottit contre elle, et elle se bénit en silence pour avoir eu la présence d'esprit de remettre son poncho, puis elle câlina tendrement le Pokémon ourson. La Dresseuse jeta un regard interrogateur à Icarus, qui attrapait une nouvelle Pokéball. Trois ! Il avait au moins trois Pokémon ! Voilà qui impressionna fortement Nyx et Icarus. Icare avait visiblement une certaine expérience. Peut-être avait-il même visité les autres continents... Peut-être était-il allé sur le continent volant dont elle avait entendu parler ! Fortement intriguée, Nyx se promit de lui poser la question. Puis elle sortit de ses pensées, car un nouveau Pokémon venait d'apparaître. Elle n'avait jamais ni vu ni entendu parler de cet espèce. C'était une sorte de bulle ou de cellule verte qui flottait au dessus du sol. Le Pokémon disparut derrière le dos de son Dresseur, visiblement intimidé. Et une nouvelle Pokéball apparut dans la main d'Icare. Il avait quatre Pokémon. Nyx n'avait aucune idée de ce que cela représentait, mais cela lui paraissait être beaucoup. N'ayant jamais rencontré de Dresseur puissant, elle ne pouvait que comparer l'expérience du brun à la sienne, qui était, pour ainsi dire, pitoyable. Elle était donc véritablement impressionnée par le Flamenois, qu'elle imaginait très puissant. La jeune Dresseuse put mettre un nom sur le dernier Pokémon : c'était un Polichombr ! La jeune fille savait que la corne sur son front permettait au Pokémon d'aspirer les émotions négatives des gens. Elle fut donc surprise qu'une personne comme Icare ait capturé un tel Pokémon, puis elle haussa les épaules. Un Dresseur, après tout, ne ressemblait pas forcément à son ou ses Pokémon. Et puis le Polichombr avait, dans cette noirceur qu'il dégageait, quelque chose de fascinant. Nyx le contempla alors qu'il tournait autour d'elle, rendant nerveux Icarus. Ses mouvements étaient fluides et presque gracieux. Finalement, le choix d'Icare ne surprenait plus la Dresseuse.

Lorsque le jeune homme reprit la parole, Nyx était toute ouïe. Elle avait deviné qu'il allait parler des Elementalistes, et elle était bien décidée à enregistrer tout ce qu'il dirait, et ce malgré sa mémoire de poisson rouge ! « Les élémentalistes naissent avec leur don mais celui-ci se réveil pour diverses raisons. La plus rependu est le choque émotionnel. » Ceci expliquait cela. Choc émotionnel... Un peu, ouais ! se dit Nyx, sarcastique. Mais repenser à ce fameux choc lui fit penser à son père. Et à sa mère. Et elle ne voulait pas du tout y penser maintenant. Elle se concentra donc sur le Polarhume, qui gigota un instant dans ses bras pour trouver LA position confortable, puis sur Icare lorsqu'il continua de parler. « Le peuple qui a le plus d’élémentalistes à ma connaissance est le peuple des Mizuhaniens. Les tribus de Tenkei ont eux aussi beaucoup d’élémentalistes mais je suppose que c’est leur instinct de survie. » Ce qui voulait dire que soit c'était un psychopathe qui stalkait les gens... Soit il était déjà allé à Mizuhan et à Tenkei ! Une nouvelle fois, Nyx fut soufflée -ça n'était que la dixième fois en l'espace de vingt minutes-. Était-il vraiment possible d'avoir autant d'expérience à vingt ans ? Elle, qui en avait dix-neuf, n'était jamais sortie de Nalcia et n'avait qu'un Pokémon -même si c'était le meilleur de tous-... Elle se sentait minable. Cela fit grandir en elle une envie de remédier à ça, surtout à son ignorance des autres continents. Elle se jura de partir de Nalcia dès qu'elle en aurait l'occasion. Pour n'importe quel continent. Juste pour voyager. « Les élémentalistes, n’ont aucun pouvoir sans leur élément autour d’eux. À ce qu’il parait, quand ils deviennent assez puissant certains deviennent apte à fusionner deux éléments ensemble ! Je ne sais pas grand-chose des élémentalistes mais ce que je sais c’est que ceux qui le sont, sont chanceux car d’après ce que j’en sais ce don n’est pas obligatoirement transmis par le sang. Certains le sont et d’autres non c’est tout. Pour développer leurs dons, les élémentalistes passent beaucoup de temps dans des endroits où la présence de leur élément est extrême. Comme par exemple certains élémentalistes de feu, gravissent des volcans ! » La jeune fille se retint de soupirer de soulagement. Elle ne savait pas comment elle aurait réagi si elle avait appris que son pouvoir pouvait lui venir de son père. Mais, se connaissant, sa réaction aurait sûrement été mauvaise. Pour Nyx elle-même et pour son entourage. Et elle ne savait pas non plus ce qu'elle aurait fait si c'était sa mère qui lui avait légué ce don. L'élémentaliste était presque sûre que sa mère ne l'était pas. Elle était surtout sûre que dans le cas contraire, elle se serait confiée à sa fille. Mais, après tout... Si elle avait menti pour Tom, elle avait très bien pu... « Non ! Non ! » cria-t-elle soudainement ! Lorsqu'elle se rendit compte qu'elle avait hurlé et qu'Icarus s'était de nouveau penché vers elle, inquiet, elle rougit et baissa la tête. Merde, elle était capable de se retenir pourtant ! La jeune fille se mordit la lèvre et changea immédiatement de sujet. Du moins elle tenta. Elle ne voulait pas qu'Icare lui pose des questions. Elle ne se sentait pas capable de réfléchir à ces questions, et moins encore d'y répondre. « Je veux dire... Tout ce que tu sais est impressionnant ! Tu dois être un Dresseur puissant ! Et dis-moi, j'ai cru comprendre que tu étais allé à Mizuhan et à Tenkei... Tu es allé sur Terros aussi ? Tu as fait tous les continents ? Franchement, c'est impressionnant ! Enfin, tu n'as pas l'air vieux mais tu as déjà quatre Pokémon -d'ailleurs Bella a l'air franchement forte- et tu as visité tous les continents... Wow, je te tire mon chapeau ! Bon, je n'ai pas de chapeau, mais c'est une image. » La jeune fille n'arrivait plus à s'arrêter de parler. Elle déblatérait des stupidités, juste pour ne pas laisser un silence gênant s'installer. Mais aller venir un moment où elle n'aurait plus rien à dire. Et à ce moment-là...

Ce moment-là était près d'arriver, mais une pluie salvatrice commença à tomber sur le port, d'abord légère, puis de plus en plus violente. Elle était accompagné de fortes bourrasques de vent. Il n'y avait pas d'orage, simplement la pluie, ce qui offrit à Nyx la distraction dont elle avait besoin. « Bon... J'aime plutôt la pluie, mais il y a des limites. Et je me vois mal dormir à la belle étoile sur ce sol boueux ce soir. Et puis Icarus a besoin de s'abriter. Et si on allait trouver une auberge ? Une qui serve des boissons chaudes, de préférence, je commence à avoir froid. » Sans attendre de réponse, la jeune fille ramassa ses affaires et se leva, le Polarhume toujours dans les bras. La pluie avait éteint son feu, elle n'avait donc pas besoin de s'en charger. Elle pensa à monter son Ponyta, mais Icare n'avait pas de monture lui, et cela ne se faisait pas de l'abandonner ici tout seul. Elle attendit donc Icare, puis se mit en marche à côté de son Pokémon, à la recherche d'une auberge où passer la nuit.

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Icare le Lun 6 Oct 2014 - 9:16

Lorsqu’elle cria en disant des mots qui se voulaient négatifs, je compris que j’étais en train de ressasser de mauvais souvenirs dans l’esprit de la jeune Nalcienne. Lorsqu’elle changea de sujet avec la discrétion du ronflement d’un snorlax , je fit comme si je n’avais rien remarqué et je changea de sujet avec elle. La gamine semblait curieuse d’en apprendre le plus possible sur les Pokémon et j’étais content de le constater car personne n’était aussi passionné que moi par ce sujet! Lorsqu’elle me demanda si j’avais visité Terros je fis signe de la tête pour acquiescer. Quand j’y repensais, j’en avais visité des endroits ! Dark et Bella m’avaient entrainé à bien des endroits que je n’aurais jamais cru possible de voir de mon vivant ! Lorsqu’elle mentionna Mizuhan je me souvins immédiatement ce qui s’y était passé ! Rien de positif ne m’était arrivé à Mizuhan et c’est pour cela que je me promis que jamais je n’y retournerais sauf pour une bonne raison. J’avais cependant de très bon souvenir de Tenkei. C’était sur ces terres que j’avais réussi à faire s’ouvrir le cœur de ma tendre Dark mais aussi que j’avais vue Bella évoluer en Alakazam ! À Terros, j’étais tombé sur des femmes donc la féminité était visiblement une lacune !

-Tu sais…parfois les évènements s’enchainent si rapidement que nous avons à peine le temps de penser ! Je ne considère pas avoir tant de mérite que cela, ce sont eux qui m’ont choisi la plupart du temps. La seule exception c’est mon polichombr que j’ai forcé à venir avec moi car je tenais à en montrer un à mon père. Pour ce qui est de Bella, elle est très forte c’est vrais mais ce n’est pas pour cela que je l’aime autant. Si je l’aime autant c’est plutôt parce qu’elle a été la première à croire en moi.

Lorsqu’elle précisa que « tiré son chapeau » était une image je lui fis signe que j’avais compris. C’était une expression peu commune à Flamen mais au court des voyages, j’avais cru entendre cela quelque part. Lorsque la pluie arriva, je me mis immédiatement à craindre pour le magnifique Ponyta qu’elle avait capturé. Ce genre de créature craignait l’eau, c’était connu ! Je sortie donc de ma poche une noigrume (aussi appelée parfois Pokéball). Il y a longtemps de cela, j’avais gagné une coquette somme d’argent grâce à Bella qui avait gagné un concours de beauté pour les abras. J’avais gardé cette somme sur moi très peu de temps car à l’époque, nous étions très pauvre alors moi, Dark et Bella en avions profité pour nous acheter de quoi nous nourrir et par la suite quelques noigrume pour capturer quelques Pokémon. Je n’en avais acheté que quelques une (environ une dizaine). Je m’approchai de Nyx pour lui tendre celle-ci alors qu’elle tenait Atchou d’un bras.

-Voilà, ce n’est qu’une noigrume bien ordinaire mais ça te permettra de mettre Icarus à l’abri lors des grandes pluies comme celle-ci et puis tu entreras plus facilement dans les auberges. Après tout un Pokémon de la taille d’Icarus ce n’est pas très facile à placer dans une chambre.

Je baissai ensuite les yeux sur Atchou qui dormait au creux du bras de Nyx et qui semblait avoir choisi son sein droit comme oreiller et source de chaleur. Je lui grattai le ventre pour l’agacer alors il fit des gestes qui exprimait le dérangement occasionné ainsi que quelques petit grognements mignon en donnant des petits coups de patte dans le vide. Alors je relevai les yeux vers Nyx avec un sourire aux lèvres.

-Apparemment je n’aurai pas à l’endormir cette nuit…

Je baissai le ton de ma voix par la suite

- Pour ce qui est de cette auberge aux breuvages chaud, je suis tout à fait de ton avis !

Je passai par la suite un bras autour d’elle pour la tenir un peu au chaud. BiBi tant qu’à lui était revenu dans sa noigrume de lui-même ainsi que mon polichombr. Je regardai Bella qui compris qu’il était temps qu’elle rentre dans sa noigrume quasiment neuve tellement elle n’avait jamais servit !

_________________

Dire que ma Bella a déjà été aussi petite...:
Erreur d'évolution ^-^":
avatar
Icare
Informations
Nombre de messages : 183

Fiche de personnage
Points: 74
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Mer 8 Oct 2014 - 14:48



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


Nyx remarqua qu'Icare ne lui avait fait aucune remarque sur ses cris et son changement de sujet fort peu discret, et elle lui en fut reconnaissante. En effet, il avait, à moins qu'il ne soit stupide -ce dont la jeune fille doutait fort-, remarqué qu'il avait abordé un sujet sensible et avait cessé d'en parler. Peu réagiraient ainsi. se dit la Nalcienne. Et, une fois encore, elle fut sincèrement heureuse d'avoir rencontré le Dresseur. Elle aida le jeune homme à se relever, puis elle commença à marcher dans une direction choisie au hasard. Après quelques instants de marche en silence, le Flamenois prit la parole. « Tu sais…parfois les évènements s’enchainent si rapidement que nous avons à peine le temps de penser ! » L'élémentaliste eut, un premier temps, du mal à voir où il venait en venir, à quoi il faisait référence. Puis elle comprit lorsqu'il continua : « Je ne considère pas avoir tant de mérite que cela, ce sont eux qui m’ont choisi la plupart du temps. La seule exception c’est mon polichombr que j’ai forcé à venir avec moi car je tenais à en montrer un à mon père. Pour ce qui est de Bella, elle est très forte c’est vrais mais ce n’est pas pour cela que je l’aime autant. Si je l’aime autant c’est plutôt parce qu’elle a été la première à croire en moi. » Nyx se figea, en plein milieu de la route, sous la pluie, et le contempla, comme émerveillée. Les paroles du jeune homme avaient trouvé un écho stupéfiant en elle, comme s'il avait posé des mots sur quelque chose qu'elle ressentait depuis longtemps sans parvenir à l'exprimer. Puis elle se rendit compte qu'elle devait avoir l'air d'un poisson, plantée là, la bouche à demi ouverte, alors elle referma cette dernière et reprit sa marche. Mais le sentiment d'émerveillement ne la quitta pas. C'était... Comment dire... C'était exactement ça. La jeune fille s'était souvent demandé pourquoi Icarus avait décidé de la suivre, mais ce questionnement la quittait presque aussitôt. Il l'avait choisi, c'était comme ça. Non, il l'avait reconnue. Comme s'ils étaient faits pour être ensemble depuis qu'ils étaient nés. Comme si le Ponyta était son توأم الروح, son âme sœur, dans le sens amical et fraternel du terme. La deuxième moitié de son âme. Le frère qu'elle n'avait jamais eu. Son Yang. Il y avait cela, bien sûr. Mais en plus de tout, Icarus avait foi en Nyx, et réciproquement. Chacun croyait en l'autre tel qu'il était. Avec ses qualités et ses défauts, avec ses forces et ses faiblesses. C'est cela également qui faisait que leur lien était si fort. Et c'est cela qui faisait que, en général, les Pokémon se liaient si facilement et si durablement avec des humains. Comment se faisait-il qu'elle ne s'en rendait compte que maintenant ? A quoi j'ai pensé pendant dix-neuf ans, bordel ?

Une larme, solitaire, perla au coin de son œil et roula avec paresse sur sa joue. Ses sœurs ne la suivirent pas, la laissant humidifier seule la joue de Nyx. Lorsque celle-ci se rendit compte qu'elle était sur le point de pleurer, elle essuya discrètement sa joue et regarda vers le ciel, afin que d'autres larmes ne coulent pas. Icare s'approcha à ce moment-là de la jeune femme et lui tendit une Noigrume. Perdue, celle-ci jeta un regard vers la Pokéball, puis vers le Dresseur. « Voilà, ce n’est qu’une noigrume bien ordinaire mais ça te permettra de mettre Icarus à l’abri lors des grandes pluies comme celle-ci et puis tu entreras plus facilement dans les auberges. Après tout un Pokémon de la taille d’Icarus ce n’est pas très facile à placer dans une chambre. » lui dit-il en souriant. Il lui offrait une Pokéball ! Gênée, la Nalcienne tenta de dire qu'elle n'en avait pas besoin sans pour autant paraître impolie, mais elle ne parvint qu'à bafouiller des paroles incompréhensibles qu'Icare ne parut même pas entendre, puisque sa voix s'éleva de nouveau : « Apparemment je n’aurai pas à l’endormir cette nuit… » Il parlait visiblement de son Polarhume, et Nyx baissa instinctivement la tête vers le petit ourson de glace qui somnolait dans ses bras, contre son sein. Une vague de tendresse l'envahit, et un léger rire s'échappa de ses lèvres lorsque le Flamenois chatouilla le ventre de son Pokémon, qui tenta de se défendre tout en restant endormi. « Pour ce qui est de cette auberge aux breuvages chaud, je suis tout à fait de ton avis ! » Les autres Pokémon d'Icare étaient rentrés dans leur Pokéball, sans même qu'il ait eu à parler, et Nyx en fut impressionnée. Puis, lorsque le brun passa un bras autour de ses épaules, elle se dégagea doucement mais fermement. Le contact avec les autres, ça n'était pas du tout son truc. Et même si elle avait conscience qu'il avait fait ce geste en tout bien tout honneur, sans arrière pensée, rien que pour lui tenir chaud, elle avait beaucoup de mal à l'accepter. La demoiselle savait pertinemment qu'Icare était en touts points différent de son père -et heureusement d'ailleurs !-, mais il lui faudrait beaucoup plus de temps pour parvenir à le laisser la toucher. Ce qu'elle avait vécu était bien trop traumatisant pour qu'elle accepte aussi facilement le contact physique avec une autre personne.

Afin de ne pas paraître trop impolie, Nyx adressa à Icare un sourire contrit, pour faire comprendre au Dresseur que ce n'était pas de sa faute si elle réagissait ainsi. Puis elle prit dans sa main la Noigrume que lui avait offert le brun et la lui tendit. « Merci beaucoup pour ce cadeau, » dit-elle « mais tu n'as pas à t'en faire pour Icarus : il a déjà sa propre Pokéball. Simplement, s'il ne rentre pas dedans, c'est qu'il n'en a pas envie. Et s'il n'a pas envie de rentrer, il ne rentrera pas. Il est encore plus têtu que moi ! » A ces mots, Icarus, peu désireux que le Dresseur ait une mauvaise image de lui, donna un léger coup de tête à sa Dresseuse, qui passa son bras autour de son encolure et fit claquer un baiser affectueux sur sa bajoue. Un grognement bon enfant s'échappa des lèvres du Ponyta, qui avait déjà pardonné à l'élémentaliste. Il savait qu'elle disait vrai. S'il n'était pas rentré, c'est parce qu'il n'en avait pas la moindre envie. La pluie ne le gênait pas, finalement, et à moins que Nyx ne l'oblige à rentrer dans sa Pokéball, il préférait largement rester auprès d'elle. La demoiselle en question se tourna de nouveau vers Icare. « Tu sais... Tu as entièrement raison. Pour ce que tu as dit tout à l'heure, je veux dire. Tu as utilisé des mots justes, et je t'en remercie. Je n'avais pas encore trouvé de mots à poser sur ces sensations, ces sentiments. Mais c'est tout à fait ça. Les Pokémon croient en leur Dresseur. Et réciproquement. Alors merci. » Le petit groupe continua à marcher quelques minutes, échangeant des banalités, et il n'y avait aucune auberge en vue. Je commence à désespérer... grommela Nyx en son for intérieur, avant de se reprendre. « Ma mère disait toujours "tout est une question de volonté" ! Je n'ai jamais été vraiment d'accord avec elle, mais dans des situations comme celle-ci, j'aime à croire qu'en effet, quand on veut on peut. » dit-elle à voix haute. « Pony ! » approuva joyeusement Icarus, mais sa Dresseuse l'entendit à peine. C'était la première fois qu'elle évoquait sa mère et, plus largement, qu'elle parlait de son passé devant Icare, et cela la surprit d'elle-même. Elle n'avait pas l'habitude de donner des renseignements sur son passé à n'importe qui. Inconsciemment, elle devait donc avoir déjà une confiance en Icare assez importante. Ce qui était peu habituel. En général, on ne donne pas sa confiance à un quasi-inconnu rencontré à peine une heure plus tôt.
Mais après tout, pourquoi pas ?
Faisant écho aux paroles de Nyx, une façade d'auberge leur apparut soudain, à une vingtaine de pas devant eux. Nyx s'y précipita et poussa la porte d'entrée. Un carillon sonna. La jeune fille pénétra dans une grande salle, avec une douzaine de tables. Au fond, elle apercevait un escalier, qui menait certainement aux chambres. La salle était propre et éclairée, un parfum agréable était diffusé, il faisait assez chaud, et à part Icare et elle, seul un couple était présent, assis à une table, en train de dîner. La jeune fille se tourna vers Icarus, qui était resté dehors. « Désolée mon gros, mais tu vas devoir rentrer là-dedans. Je ne vois pas d'écurie dans le coin. » dit-elle en désignant la Pokéball personnelle du Pokémon. Le Ponyta renâcla, rechignant à entrer dans cette ball bicolore, puis, voyant que Nyx ne changerait pas d'avis, finit par accepter en ronchonnant. La demoiselle l'embrassa sur le chanfrein et le fit rentrer dans la Noigrume prévue à cet effet, qu'elle rangea soigneusement dans sa besace. Puis, se tournant vers Icare, Atchou toujours dans les bras, elle reprit. « Qu'en dis-tu ? Personnellement, l'endroit me paraît tout à fait acceptable. Et je suis sûre qu'ils serviront des boissons chaudes, ici. » Dès qu'elle eut fini sa phrase, une femme bien en chair apparut à ses côtés. « Puis-je vous être utile ? » demanda-t-elle d'une voix fluette. « Nous servons encore, même à cette heure-ci, des boissons, des repas, ou les deux. Et si vous avez besoin de chambres, ils nous en reste également de libre. » Mmh... C'est parfait, nom d'un Ptiravi ! s'exclama intérieurement l'élémentaliste. Mais, par mesure de précaution, Nyx décida d'attendre qu'Icare valide ou non cet endroit pour passer commande.

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Icare le Ven 10 Oct 2014 - 1:56

Lorsque j’aperçu son visage qui se figea, je compris que quelque chose que je lui avais dit l’avait fait comprendre ou réaliser un truc. J’espérais ne pas avoir fait remonter de mauvais souvenir à la surface car tout le monde savait très bien ce que c’était que cette sensation désagréable. Elle semblait sous le choc de ce qu’elle venait de réaliser. J’espérais que ce n’était pas un truc grave genre « j’ai oublié de nourrir un bébé ou ce genre de truc ». Je vis une larme couler sur sa joue que j’aurais voulu essuyer mais ma gêne m’en empêchait. Elle s’essuya au final toute seule. Je lui tendis par la suite une noigrume qu’elle me rendit immédiatement. La réponse me fit sourire. Au moins elle n’était pas dans le besoin.

Lorsqu’elle me rendit la balle, je grattai le ventre d’Atchou et cela fit rigoler Nyx. C’était la première fois que j’entendais son rire. Je me plu à ce son même si je savais que je n’allais pas l’entendre souvent. Lorsque je passai un bras autour d’elle, elle me dégagea quelque peu mais je compris le message et retira donc mon bras entièrement sans le prendre mal ou quoi que ce soit. Je prenais simplement cela pour un « Non » et rien de plus. Je ne saurais dire pourquoi mais j’avais l’impression que ma nouvelle amie Nyx avait vécu quelque chose de grave et peut-être même traumatisant.

Soudainement, elle se mit à parler à une vitesse folle exprimant tout plein d’idée et sujets différent ce qui me fit rigoler en fin de compte. C’était donc cela qu’elle venait de réaliser ? C’était le respect que les Pokémon avaient entres-eux : pour ceux-ci, les combat étaient en réalité amical. Les Pokémon ne mourraient que très rarement d’un combat trop forcé. J’avais toujours été passionné par les Pokémon car bien qu’on puisse les qualifiés de bestial, certains dépassaient en intelligence l’homme !

Une fois arrivé à l’intérieur de cette auberge que Nyx avait déniché, je me sentis immédiatement bien : une aura de chaleur et de bienêtre s’en dégageait. C’était un endroit comme celui-ci qui allait me faire bien dormir !

Lorsque l’hôtesse nous approcha et nous expliqua tout les services offert, je souris à Nyx et approuva d’un signe de têtes des plus simple. Lorsque je dis que nous allions prendre une chambre elle nous amena dans une chambre pour deux. 1 lit double avec un lit de bébé. Ce lit de bébé allait définitivement servir pour Atchou ! En voyant le lit double, je me demandais ce qu’en dirait ma chérie. Dark était le genre jalouse car elle manquait quelque peu de confiance en soit (même si je lui avais mainte fois prouvé que c’était injustifié). Je regardai donc Nyx immédiatement avant de lui dire :

-Quand je vois ce lit double… Je m’ennui de ma chérie… J’aimerais qu’elle soit là.

Je déposai mon sac au pied du lit et me prépara à retourner en bas ou était la grande salle avec toute les chaises ainsi que le bar et un foyer au bois qui chauffait la place naturellement. Cette soirée et cette nuit promettait de bien se dérouler

_________________

Dire que ma Bella a déjà été aussi petite...:
Erreur d'évolution ^-^":
avatar
Icare
Informations
Nombre de messages : 183

Fiche de personnage
Points: 74
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Ven 10 Oct 2014 - 17:34



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


Après avoir écouté l'hôtesse, Nyx attendit donc l'approbation d'Icare. Et ce dernier approba approuva, en hochant la tête. Ravie -la jeune fille aurait eu du mal à quitter cet accueillant endroit pour retourner sous la pluie-, elle se tourna vers la dame venue leur présenter les services de l'auberge. Mais avant qu'elle ait pu prendre la parole, la voix d'Icare s'éleva, la réduisant au silence. Il commanda une chambre pour la nuit, et l'hôtesse acquiesça. Elle demanda au duo de la suivre jusqu'au comptoir et remit à la blonde une clé, portant sobrement le numéro de leur chambre. La patronne de l'auberge leur indiqua la direction de leur chambre et Icare et Nyx la remercièrent. Juste avant de monter les escaliers qui menaient aux chambres, l'Elémentaliste commanda du thé aux fruits rouges à l'hôtesse, qui hocha la tête et répondit qu'elle leur amènerait dès qu'il serait prêt. La remerciant une nouvelle fois, Nyx rejoignit Icare et grimpa les marches. Arrivée devant une porte en chêne, portant le numéro « 12 », elle introduit la clé dans la serrure et ouvrit la porte, dévoilant la chambre joliment meublée... Et le lit double qui trônait en son centre. Ok. Ça va être compliqué. se dit la Nalcienne. Elle appréciait la compagnie du brun, mais pas au point de partager le même lit. Ah ça non ! Elle inspecta la pièce, et bien qu'il y ait un deuxième lit, c'était un landau, un lit pour un bébé... Ou un Polarhume. Mortifiée, Nyx se retourna vers Icare. Elle ne voulait pas qu'il s'imagine qu'elle était dégoûtée par lui, mais... Ce n'était pas possible. « Quand je vois ce lit double… Je m’ennui de ma chérie… J’aimerais qu’elle soit là. » lança Icare à la demoiselle. Celle-ci le contempla sans mot dire, les yeux ronds. Oh bah oui, vas-y, rajoutes-en. Comme ça, si un jour je croise ta chérie, elle me tuera, tout simplement. Bon. La situation était complexe, mais il y avait une solution. Après un raclement de gorge gêné, la jeune fille se lança. « Bon, j'vais descendre demander une autre chambre. Maiiis, c'est pas à cause de toi hein ! » ajouta-t-elle, pour ne pas que le jeune homme pense qu'elle était dégoûtée par lui ou quelque chose dans ce goût-là. « C'est juste parce que... Voilà. » Et remercions Nyx pour cette explication complète, nette et précise ! Le visage rouge de honte, l'Elémentaliste s'éclipsa au moment où Icare posait son sac à côté du lit, avant qu'il ait pu répondre. Atchou toujours dans les bras.

Elle descendit les escaliers, lentement, afin de se donner une contenance, et retourna voir l'hôtesse. « Excusez-moi, madame... » l'interpella-t-elle. « Oui ? Vous n'êtes pas satisfaits de nos services ? » demanda la patronne, tout sourire. « Euh... Si, simplement... Auriez-vous une chambre avec des lits séparés ? » L'hôtesse ouvrit grand les yeux puis, comprenant sa méprise elle rougit et se mit à bafouiller. « Oh ! M-mais si bien sûr ! Je... Oh là là ! Je vous prie de m'excuser ! » Elle reprit la clé que lui tendait Nyx et lui en donna une autre, portant cette fois le numéro « 7 ». « Voilà. » reprit-elle. « Deux lits simples séparés par un paravent, et un lit pour enfant. Encore une fois, je suis vraiment désolée. J'espère que vous accepterez mes excuses. » Nyx lui sourit, heureuse de voir qu'elle n'était pas la seule gênée, et prit la clé. Elle remonta les marches, et se dirigea devant la chambre où était Icare. « Voilà ! Chambre 7 ! » lança-t-elle. Puis, sans attendre, elle partit vers la porte 7 et entra. Comme l'avait dit l'hôtesse, il y avait trois lits, dont deux séparés par une fine cloison finement ouvragée. La blonde entre et déposa doucement le Polarhume dans le lit pour enfants. La manœuvre ne réveilla pas le Pokémon ourson, qui grogna légèrement en touchant les draps fins, puis se mit à ronfler légèrement. La jeune fille déposa ensuite son sac sur son lit, et attendit qu'Icare soit installé pour redescendre dans la salle principale. Lorsqu'ils furent de nouveau en bas, ils s'installèrent et l'hôtesse leur apporta le thé. Maintenant que tout était réglé, Nyx se sentait détendue, et était prête à discuter un peu avec Icare avant de profiter d'une bonne nuit de sommeil réparatrice. L'ambiance était propice aux confidences. Elle approcha la tasse de thé de sa bouche, y trempa les lèvres... Et faillit se brûler. Réprimant une grimace, elle souffla sur le contenu de la tasse et but une gorgée. Le breuvage était délicieux, bien qu'un peu chaud, et une sensation relaxante de bien être se répandit en Nyx, détendant ses muscles endoloris et réchauffant son corps refroidi par la pluie. La Nalcienne savoura encore deux ou trois gorgées, avant de soupirer de bien-être, et de prendre la parole. « Par Arceus, c'est vraiment bon ! » Puis elle leva vers Icare des yeux intrigués. « Donc tu as une chérie ! Comment s'appelle-t-elle ? C'est une Dresseuse de Pokémon puissante elle aussi ? » Puis elle s'arrêta dans sa flopée de questions et rougit légèrement. « Enfin... Tu n'es pas obligé de m'en parler, si tu ne veux pas. Désolée, je suis un peu curieuse. » lança-t-elle en souriant et en se passant la main sur l'arrière du crâne, un brin gênée.

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Icare le Dim 12 Oct 2014 - 7:52

-Ne t’inquiète pas Nyx je ne le prends pas mal du tout! Au contraire je suis content que l’on s’entende si bien. Je te remercie d’ailleurs de le demander à ma place, j’aurais été gêné de faire une telle demande.

Je voyais bien qu’elle n’était pas à l’aise de partager son lit avec moi et pour être honnête… C’était réciproque. Elle avait beau être de mon âge, j’aurais eu l’impression de tromper mon amour! Mon amour qui je l’espérais…s’ennuyais autant de moi que moi de elle. Malheureusement je n’étais pas tombé sur le moindre service de messagerie depuis mon arrivé alors elle allait devoir se passer de nouvelles de ma part. Lorsque Nyx me bégaya une explication des plus flou et incomplète, je rigolai car malgré tout j’avais compris.

La dame nous amena donc dans une chambre différente mais semble ou le lit double avait été remplacé par deux lits séparé et à des extrémités éloigné comme si les deux gens qui avaient passé avant nous avaient été un couple en pleine dispute. C’était probable après tout. Lorsque je vis Nyx déposer Atchou dans le berceau, je le regardai pour m’assurer qu’il dormait bien. Je tournai ensuite mon regard vers Nyx en lui chuchotant « tu es vraiment une pro. Merci ». J’avais décidé de prendre le lit le plus près du berceau au cas où Atchou se réveillerait en pleine nuit. Atchou me préparait doucement à être un père.

Une fois que Nyx et moi fûmes installés, nous descendîmes dans la salle principale. Je m’assis à côté de Nyx. Elle avait déjà commandé une boisson et je me contentai d’une simple « la même chose s’il vous plait ! »

L’hôtesse m’offrit un sourire avant de me dire « oui bien sure, je vous apporte ça tout de suite monsieur ! »

Lorsque j’entendis Nyx échapper un « Par Arceus, c’est vraiment bon! », je su immédiatement qu’elle venait de la campagne. C’était plutôt le genre de langage que les fermiers utilisaient. Naturellement il ne s’agissait pas de langage outrageux ou ordurier mais c’était surprenant d’entendre ça tout simplement. Par la suite Nyx se mit à me poser des questions sur ma chérie…C’était mignon de la voir aussi curieuse.

-Oui j’ai une chérie et ça ne va pas très bien pour elle pour l’instant alors je m’en veux d’avoir du m’absenter. Son nom est Dark, elle est vraiment mignonne ! C’est une Mizuhanienne…Elle est élémentaliste tout comme toi ! Elle est surement la plus jolie femme que j’ai vue de ma vie et la plus formidable aussi. Elle est tout comme moi dresseuse… d’à peu près mon niveau. Ses Pokémon sont un peu moins forts mais elle est élémentaliste et pas moi ! Sache Nyx que la curiosité n’est pas un défaut à mes yeux alors n’ait pas peur de me poser des questions même celles qui te semblent absurde ! Tu sais vraiment bien t’occuper des Pokémon, je t’ai observé avec Atchou et tu as un vrais don, tu devrais y penser !

Lorsque mon breuvage arriva, je commençai à boire avec ma partenaire. Je me sentais détendu et ça faisait du bien. Bella était la seule de mes Pokémon que je ne voulais en aucun cas m’en séparer. Je rigolai lorsque Bella insista pour gouter à mon breuvage.

-Fait attention à ne pas t’en mettre plein les moustaches Bella !

_________________

Dire que ma Bella a déjà été aussi petite...:
Erreur d'évolution ^-^":
avatar
Icare
Informations
Nombre de messages : 183

Fiche de personnage
Points: 74
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Nyx E. Firiaël le Dim 2 Nov 2014 - 19:19

[Désolée pour cet énormissime retard ! Je te laisse décider de ce que tu fais après que Nyx se soit couchée, et de ce qui se passe le lendemain à leur réveil :3]



△ nyx △ icare

Mais comment se souvenir lorsqu'on nous a coupé la tête ? Comment se reconnaître lorsque qu'on n'a plus de visage ?


Nyx fut rassurée lorsqu'elle vit le sourire sincère que lui offrait Icare. Elle ne l'avait pas offusqué. Elle n'avait pas manqué à tous ses devoirs, finalement ! Soulagée, les commissures de ses lèvres s'étirèrent légèrement, en réponse au sourire du Flamenois, puis elle apporta la tasse de thé à ses lèvres pour boire de nouveau. La saveur sucrée du thé la fit presque frissonner de plaisir. C'était vraiment très bon.

« Oui j’ai une chérie et ça ne va pas très bien pour elle pour l’instant alors je m’en veux d’avoir du m’absenter. Son nom est Dark, elle est vraiment mignonne ! C’est une Mizuhanienne…Elle est élémentaliste tout comme toi ! Elle est surement la plus jolie femme que j’ai vue de ma vie et la plus formidable aussi. Elle est tout comme moi dresseuse… d’à peu près mon niveau. Ses Pokémon sont un peu moins forts mais elle est élémentaliste et pas moi ! Sache Nyx que la curiosité n’est pas un défaut à mes yeux alors n’ait pas peur de me poser des questions même celles qui te semblent absurde ! »

Icare avait parlé sans discontinuer, sans même prendre le temps de respirer, ce qui montrait bien la passion qui l'enflammait lorsqu'il pensait à cette fameuse Dark. La jeune Dresseuse lâcha un léger rire, mi amusée, mi attendrie. C'était donc ça, l'amour ! Pouvoir parler d'une même personne sans s'en lasser, ressentir un désir passionné, une tendresse infinie envers cette personne... La Nalcienne trouvait ça très beau. Ces pensées firent remonter des souvenirs enfouis de son enfance. Est-ce que ses parents avaient un jour ressenti cela l'un envers l'autre ? Est-ce qu'ils avaient été amoureux ? La réponse lui vint immédiatement : oui. Ils s'étaient forcément aimés : sa mère n'était pas stupide, elle n'aurait jamais conçu un enfant avec un homme dont elle n'était pas amoureuse. Elle avait peut-être cessé d'aimer l'homme qu'il était devenu, mais au départ, elle l'avait bel et bien aimé. Quant à son père, pour qu'il se mette dans un tel état après la mort de sa femme, il avait dû tenir à elle aussi. Plus que tout au monde. Cela n'excusait en rien ce qu'il avait fait, mais Nyx ne pouvait prétendre qu'il était un monstre, car les monstres n'avaient pas de cœur. Lorsqu'elle repensa à sa mère, son cœur se serra douloureusement dans sa poitrine, et d'autres souvenirs se manifestèrent à son âme. Souvenirs des après-midis passés à jouer avec sa mère et son Roucool. Souvenirs de sa mère essayant de lui apprendre à cuisiner. Parfois, dans les ombres des paysages ou des bâtisses, elle avait l'impression de voir son visage, ses yeux, la contempler. Quand la jeune fille était seule sur son Ponyta, elle se prenait parfois à galoper après ces ombres fugaces et pernicieuses. Sans plus tenir compte du danger, elle talonnait son Pokémon et filait comme un projectile, comme une flèche ou comme une comète. Elle filait les yeux écarquillés, les narines dilatées, cherchant ardemment la silhouette ou même l'odeur trop connue de sa tendre mère. Un constat s’imposait alors à elle, chaque fois : qu’elle marche ou galope, à pied ou sur Icarus, jamais plus elle ne pourrait la rejoindre. La Nalcienne ferme les yeux dans un geste lent, presque solennel. Oh, elle était partie et depuis bien des mois désormais. Elle avait fait demi-tour, n'ayant plus la force d'exister davantage, et elle avait entamé son dernier voyage. Goûtait-elle enfin ce repos qu'elle n'avait jamais eu, tiraillée entre sa fille et celui qu'elle avait aimé ? Lorsqu'Icare reprit la parole, interrompant les tristes pensées de la demoiselle, elle souleva les paupières.

« Tu sais vraiment bien t’occuper des Pokémon, je t’ai observé avec Atchou et tu as un vrais don, tu devrais y penser ! »

Les joues de Nyx se teintèrent de rose sous le coup du plaisir. Le Flamenois pensais sans aucun doute ce qu'il disait. Et même si l'Elementaliste avait du mal à accepter les compliments, celui-ci la toucha, et elle bafouilla un « M-merci » et s'empressa de boire une autre gorgée de thé, pendant qu'Icare goûtait son propre breuvage. Elle pensa aux mots du Dresseur. Douée avec les Pokémon ? Elle n'avait pas l'impression d'avoir un quelconque don, elle appréciait simplement la compagnie de toutes ces bestioles et en affectionnait encore plus certaines, comme Icarus. Lorsqu'elle pensa à son Ponyta, un sourire tendre, comme comblé, étira les lèvres de la Nalcienne. Qu'est-ce qu'elle l'aimait, cette boule de poils et de feu ! Jamais elle ne serait devenue ce qu'elle était aujourd'hui sans lui. Il avait toujours été là pour elle, et Nyx le lui rendait en lui prouvant son affection chaque jour, par des piques, des petites phrases ou même, rarement, de véritables déclarations. La jeune fille sourit encore plus et regretta que son Pokémon soit trop grand pour entrer dans l'auberge. Elle aurait aimé l'avoir près d'elle en cet instant précis, entourer l'encolure du poney de feu de ses bras fins et poser sa joue contre celle de son Pokémon.
La blonde, une fois qu'elle eut fini son thé, se rendit compte qu'elle commençait sérieusement à fatiguer. Il se faisait tard, et la boisson chaude l'avait endormie. Elle lutta contre le sommeil qui obscurcissait ses pensées et alourdissait ses paupières, le temps qu'Icare termine son breuvage.

« Je vais me retirer. » dit-elle en étouffant un bâillement. « Il est tard, et je suis fatiguée. »

Lorsqu'elle fut sûre que le Flamenois n'était pas vexé, elle se leva et inclina légèrement le buste en avant pour le saluer, lui et son Pokémon.

« Icare, Bella, je vous souhaite une très bonne nuit. »

Puis elle monta les marches, entra dans la chambre, se dévêtit -pas entièrement tout de même-, et se glissa sous les draps, avant de se laisser doucement tomber dans les bras de Morphée.

_________________
Your hands
protect the flames
From the wild winds
Around you
rp 1 + journal
avatar
Nyx E. Firiaël
Informations
Nombre de messages : 25

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] I laugh in the face of danger. △ nyx & icare

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum