[ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Sherrinford Jones le Dim 9 Nov 2014 - 20:15

« Avance ! »

L’homme, tétanisé par la peur, s’exécuta. Son bras gauche formait un angle étrange avec le reste de son corps. Sans doute était-il cassé…

« Que… que signifie tout ceci ? »

Troy n’en revenait pas. Lui qui était encore de garde ce soir avait espéré passer une nuit tranquille dans cette foutue caserne de Torcan. Et voilà qu’une espèce de vampire venait de faire entrer quelqu’un sous la menace… Mais… L’homme au bras cassé ! Il le connaissait ! Il était recherché pour meurtre ! Troy compris aussitôt. Un chasseur de primes hein ? Tssss.. ; C’était à cause de rats sans honneur comme eux que les gardes honnêtes comme lui avaient mauvaise réputation. Et celui-là, avec son teint livide et sa mine sombre ne lui inspirait vraiment pas confiance.

Voyant que le garde ne réagissait pas, Hunter, qui était dans la mauvaise phase de sa personnalité, demanda d'un ton cassant:
« Un problème ?
-Non, non… Je vais l’emmener en cellule. Attendez ici, je reviens avec votre prime.
-Bien ».


Dix minutes plus tard, Hunter ressortit de la caserne avec une petite bourse remplie d pièces d’argent, tandis que Carmine voletait au-dessus de lui. Oh, ce n’était pas grand-chose. Il y avait là juste de quoi passer une nuit à l’auberge et payer un vol à destination d’Erasia. Pour l’heure, Hunter souhaitait mettre autant de distance possible entre ce foutu continent flottant et lui.
Et puis, ce ne serait pas sa première fois en Erasia. Il y avait déjà été une fois par le passé, dans un pays froid et glacé appelé Mizuhan, pour l’une de ses missions. Ce qu’il avait dit quelques jours plus tôt à la jeune femme nommée Florianna était exact : bien qu’il ait été en grande partie élevé par l’armée aliphyroise, les soldats l’qvaient toujours trouvé trop chétif pour qu’il devienne l’un des leurs. Ou du moins, un membre de l’armée officielle. Car les vaillants chevaliers célestes étaient avant tout concentrés sur la défense de leur tribu, si bien que lorsqu’un criminel s’en échappait pour prendre la fuite, l’armée n’allait pas détacher un de ses précieux combattants pour le pourchasser, non ! Après tout, que se passerait-il si jamais Aliphyr était attaquée alors que ses nobles défenseurs parcouraient le vaste monde ?

Dans ce but, l’armée recourait parfois à des primes afin de faire faire le sale boulot par d’autres. Mais elle préférait de loin faire appel à un de ses propres agents spécialement entraînés pour ces missions d’élimination… Les chasseurs… Lorsque les fils de fer qui obstruaient ses yeux avaient été enlevés, les soldats avaient découvert qu’Hunter-même s’il ne s’appelait pas encore ainsi à l’époque, faute d’avoir un vrai nom- avait un potentiel certain pour ces… tâches spéciales. Potentiel un peu trop affirmé d’ailleurs, puisque ces mêmes soldats avaient insisté, une fois qu’il fût rentré de sa seule et unique mission un peu trop réussie, pour l’enfermer dans un hôpital, tel un bête sauvage que l’on encage. Mais maintenant, il était libre. Libre de faire la seule chose, le seul métier, pour laquelle il avait jamais été doué…

Le lendemain matin, il se présenta aux aurores à la compagnie de Pokénavettes de la ville. Le gamin qui faisait l’ouverture prit peur en le voyant et il lui demanda d’une voix tremblante où il souhaitait aller.

« N’importe où sur Erasia, » répondit Hunter d’une voix froide.

Le prenant sans doute pour un criminel en fuite, le gamin harnacha sa monture de location, un Déflaisan, à toute vitesse et ne lui demanda même pas de payer son voyage. Hunter lui lança néanmoins les quelques pièces que coutait un tel trajet. Il se fichait complètement de ce qu’on pouvait dire sur lui, mais il ne se savait ni assassin, ni voleur. Il ne s’était même pas renseigné sur sa destination finale. Cela lui importait bien peu.

Finalement, quelques heures plus tard, l’oiseau atterrit dans ce qui semblait être une grande ville, laissa descendre son passager, puis repartit. Où était-il ? Pas à Mizuhan en tout cas. Le climat était bien trop chaud. Cela n’était pas sans lui rappeler celui de Torcan, d’ailleurs. Après avoir nourri sa chauve-souris en la laissant suçoter son index, comme il le faisait chaque jour, Hunter décida de passer à l’action. Il n’était pas venu ici pour jouer les touristes. Et il savait où en trouver. Quels que soient la ville ou le continent, les primes se trouvaient toujours au même endroit…

« Dis-moi, tu peux me rendre un service ?Demanda-t-il à sa chauve-souris. Essaye de trouver la caserne locale. C’est probablement le bâtiment le plus haut de la ville… Ou un des plus hauts en tout cas… »

La chovosouris poussa un petit cri joyeux et s’envola dans les airs. Hunter remarqua d’ailleurs qu’elle était la seule créature vivante à manifester de la joie en sa compagnie. Il attendit donc son retour. Cinq minutes… Dix minutes… Au bout d’un quart d’heure, Hunter commença à s’inquiéter. D’habitude, la Nosférapti ne restait jamais aussi longtemps loin de lui… Aussi, il ferma les yeux et, allant jusqu’à faire taire la colère sourde qui grondait en lui, il écouta. Son oreille absolue lui permettait de repérer distinctement les notes qui composaient chaque son. Et en plein jour, il ne devait pas y avoir beaucoup de Nosférapti à l’air libre dans cette ville… Et il finit par capter son cri aigu, reconnaissable entre tous. Heureusement, elle n’était pas bien loin. Mais une chose l’inquiétait. Car ce cri… était un cri de douleur. Aussitôt, il se mit en route à travers les rues tortueuses.

« Ca t’as plu saleté hein ? Prends ça !
-Hé t’es pas sympa, moi aussi je veux jouer ! J’vise mieux que toi d’abord !
-Ouais, moi aussi ! »

Lorsqu’Hunter rejoignit le lieu de l’origine des cris, son sang ne fit qu’un tour et sa colère atteignit son paroxysme, ce qui ne présageait rien de bon. Des gamins étaient en train de s’amuser… En jetant des pierres à la tête de sa Nosférapti. Hunter avait déjà eu l’occasion de constater qu’étant très jeune, sa Pokémon avait encore du mal à se repérer avec ses Ultrason, si bien qu’elle avait du mal à esquiver les projectiles… Mais ce n’était certainement pas une raison pour lui faire du mal. RIEN ne pouvait justifier un tel acte !

Sans hésiter, Hunter donna une bourrade brusque dans le dos du garnement qui s’apprêtait à tirer. Ce dernier, surpris et déséquilibré par la force de l’impact, s’étala au sol, face contre terre. Hunter n’avait pas frappé très fort, mais lorsque le petit vaurien se releva, son menton saignait. La vermine semblait furieuse, mais lorsque les morveux réalisèrent à qui ils avaient à faire, leur expression se modifia sur le champ. Rien que par son physique démesurément grand et fin, le chasseur en imposait. Hunter fit alors apparaître dans sa main une sphère d’air. Il aller leur donner une bonne leçon à tous. Mais au dernier moment il se ravisa. Ce n’étaient que des gosses. Des vauriens, de sales petits cons qui aimaient brutaliser les plus faibles, mais des gamins quand même, qui ne devaient pas avoir plus de quinze ans….

« Ne refaites jamais ça », leur dit-il simplement, d’une voix qui tremblait de colère contenue. Les jeunes malfrats filèrent sans demander leur reste. Le chasseur inspecta ensuite sa Pokémon, qui par bonheur semblait à peu près indemne. Il était arrivé à temps. Mais visiblement, Carmine souhaitait lui montrer quelque chose car elle ne tenait pas en place. Avait-elle localisé la caserne ?

Intrigué, Hunter la suivit, et elle le mena jusqu’à un grand bâtiment d’aspect étrange. Vu de l’extérieur, l’homme n’aurait pu dire s’il s’agissait ou non d’une caserne. La porte n’était pas gardée mais elle semblait ouverte. Bien que trouvant ce fait étrange, il entra. Lorsqu’il franchit le seuil, il réfléchit un instant. Il venait ici à la recherche d’informations, et ces informations étaient un service qu’il ne pourrait pas monnayer, contrairement aux précédents qu’il avait sollicités. Il allait donc devoir se montrer diplomate. Ce qui signifiait que… A contrecœur, il cligna des yeux et laissa sa façade bienveillante prendre le dessus.

« Ohé, il y a quelqu’un ? demanda-t-il d’une voix amicale. Excusez-moi, je suis bien dans une caserne ? Je suis chasseur de primes et je recherche du travail ! Vous auriez ça pour moi ? Ou bien pourriez-vous m’indiquer où je peux en trouver ? »

La pièce où il venait d’entrer était relativement sombre, aussi ne voyait-il pas s’il y avait quelqu’un. Mais en son for intérieur, il doutait de plus en plus que ceci fût une caserne…

[Voilà alors Hunter vient de Tenkei, il ne connaît rien aux arènes et aux champions, donc il est un peu paumé ! Va falloir lui expliquer où il est, si tu veux bien Wink ]
avatar
Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 31

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Alwyne Flamengard le Dim 9 Nov 2014 - 23:33



" La découverte du sixième sens  "

Hunter











Silencieuse la jeune femme ne bougeait pas de son renfoncement, la pénombre de la pièce l'entourait tant et si bien qu'elle avait presque l'impression de palper les ténèbres. Elle frissonna lentement, les poils de sa nuque se hérissant bien avant que la voix ne prononce des mots. Quelqu'un avait pénétré l'espace d'entrainement de l'arène, et de plus, ce quelqu'un avait refermé la porte derrière lui. Du moins au vent qui ne soufflait pas dans la pièce elle le supposa, elle retira le bandeau de ses yeux, et replaça sur sa tête sa casquette. Elle n'avait pas donné de jours de congés à tout le monde depuis quelques temps, et il fallait qu'ils soient tous absents aujourd'hui. Mais ce n'était pas grave, après tout ce n'était qu'une personne et elle avait ses Pokémon pour .... Bon sang ! Elle fit un mouvement pour alerter l'intrus qui ... PFROUFFF ... Trop tard ... L'immense tas de sable qui venait de se décomposer pour laisser apparaître le Magby s'était désagréger alors que celui ci sautait sur le dresseur. Le Chamallot lui s'était déplacer silencieusement derrière le visiteur ce qui fait que devant la "charge" du canard il chercherait à reculer et tomberait en butant sur le corps du dromadaire. Espérons qu'il évitera de frôler la bosse dans laquelle du magma en fusion bouillonnait tranquillement... Pour completer le tout un jet de toile arriva de la droite de la pièce, l'insecte ayant tissé un filet de sécurité pour empêcher la personne de finir le postérieur carbonisé. L'apothéose se termina par le Ptyranidur qui bondit de la plateforme en hauteur, attérisasnt devant l'homme et lançant son cri de dragon terrestre.

- STOP !!!

Bien que certes moins puissante en timbre que son Pokémon, la championne leur signifiaient que l'exercice prenait fin. Le tyranosaure recula lentement, laissant de profondes marques dans le sol et se retournant. Par habitude la championne ses bais pour éviter la queue de l'animal qui n'y faisait pas vraiment attention. Même si elle était très fier de leur attaque combinée, ils faisaient de réel progrès en équipe, elle s'approcha rapidement de la personne pour la relever si elle était tombée.

- Je suis navrée monsieur, vous avez interrompu notre entrainement ... Je suis désolée d'ailleurs, la caserne n'est pas ici, vous êtes à l'arène d'Omatsu. Je peux vous indiquer où elle se trouve cependant !

Elle tendait une main amicale, son visage partiellement camouflée grâce à l'obscurité et ses cheveux rabattus sur la partie tuméfiée de son côté droit. Elle n'avait pas voulue effrayer quelqu'un en général les aides plaçaient une pancarte de bois pour préciser qu'un entraînement avait lieu, mais vu qu'ils ne travaillaient pas ce jour ci, elle avait elle oubliée de le faire. C'était donc de sa faute et elle se sentait coupable d'avoir peut être causé une frayeur à un visiteur. En tant que championne elle se devait pourtant d'avoir une attitude impeccable, là pour le coup c'était certain que cette personne se souviendrait de sa visite à la capitale flamenoise. Le Chamallot avança lentement jusqu'à se placer près de la jeune femme, attendant patiemment de son regard qui pourrait paraître vide à un non initié. Le Magby retourna près du tas de sable et aidé du Ptyranidur commença à le rebâtir pour un prochain exercice. L'insecte descendit grâce à une toile du toit et observait le dresseur sans animosité mais avec un semblant d'intérêt.

L'odeur qu'il dégageait lui était familière, est ce qu'il avait traversé récemment sa vallée ? Pyrox tourna lentement sur lui même, signe d'une grande réflexion avant de s'immobiliser et de se laisser ensuite descendre au sol. Son comportement n'échappa à Alwyne qui regarda l'insecte puis le dresseur, n'osant pas lui demander s'il avait visité le continent flottant, déjà il fallait qu'il lui pardonne l'accueil peu ordinaire qu'il avait eu. Ensuite peut être elle poserait les questions que le Pyronille semblait vouloir poser. Mais c'était seulement s'il ne quittait pas de suite les lieux en criant à l'agression ...




avatar
Alwyne Flamengard
Informations
Nombre de messages : 51

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Sherrinford Jones le Mar 11 Nov 2014 - 12:06

A peine avait-il franchi la porte et posé ses questions qu’une véritable tempête se déchaîna sur lui : un petit Pokémon rouge qu’il ne connaissait pas, et qui ressemblait vaguement à un canard lui fonça dessus, le forçant à reculer précipitamment. Aussitôt, il sentit au niveau de son mollet une sorte de bosse, un obstacle, qui n’était pas là auparavant-ça i en était certain- et qui menaçait de le faire chuter. Mais ses réflexes prirent le dessus et il invoqua un léger vent arrière pour lui permettre de retrouver l’équilibre. Un autre Pokémon qu’il reconnut cette fois-ci, car son espèce était originaire de Tenkei, l’aida en ce sens en tissant un fil collant que le retint, l’empêchant de tomber. Et pour finir, un dinosaure miniature apparut devant lui. L’animal, qu’il n’avait jamais vu non plus, ne semblait pas agressif. Plutôt curieux.

Mais les petits monstres furent bien vite rappelés à l’ordre par leur dresseuse, qui se présenta et lui expliqua où il se trouvait… Une arène ?? Qu’est-ce que c’était encore que ça ??!

« Excusez-moi, reprit-il, mais je suis originaire de Tenkei et je n’ai jamais entendu parler des arènes auparavant… S’agit-il d’une sorte de Pension Pokémon ? C’est un lieu où vous organisez des tournois ? »

Mais tandis qu’il demandait cela, il réfléchissait. En fait, tout bien pesé, cela ressemblait bien plus à une sorte de centre d’entraînement pour Pokémon, comme en attestait la présence du tas de sable duquel le caneton rouge avait jailli.

En attendant, quelqu’un semblait trouver ce lieu à son goût : Carmine appréciait particulièrement la pénombre qui y régnait, et qui changeait agréablement de la chaleur et de la forte luminosité extérieure. D’ailleurs, elle en profita pour aller se suspendre à une des poutres du plafond. Hunter savait qu’elle ne dormait, sa respiration qu’il entendait, état bien trop irrégulière et puis elle avait déjà dormi de l’aube jusqu’à leur arrivée à Tenkei, bien enveloppée dans sa cape, soit pas loin de huit heures. Mais ce lieu sombre lui rappelait sans doute sa grotte natale, et c’était probablement pour cette raison qu’elle s’y sentait bien.

Hunter, dont les yeux s’étaient enfin habitués à l’obscurité, put enfin examiner celle qui lui avait parlé : plutôt jeune, les cheveux sombre-dans le noir, il était difficile d’estimer leur couleur, elle portait une casquette et une mèche de cheveux lui cachait l’œil droit. Elle semblait avoir une petite dizaine d’années de plus que lui. D’aspect général, le chasseur voyait bien qu’il n’avait pas à faire à un mastodonte, mais elle se mouvait néanmoins avec souplesse et assurance et ses muscles semblaient bien entretenus. De toute évidence, elle suivait, ou avait suivi, un entraînement martial classique, assez différent du sien. Et puis, le fait qu’elle savait où se trouvait la caserne dans cette grande ville prouvait qu’elle avait déjà eu à faire à l’armée locale, non ? A moins qu’ici, tout le monde connaissait l’emplacement de ce bâtiment ? Et d’ailleurs en parlant d’ici…

« Oh mais je m’aperçois que je ne me suis pas présenté ! Je m’appelle Hunter, et je suis originaire de la tribu d’Aliphyr ! Révéla-t-il avec un sourire. Dites-moi, pourriez-vous me dire dans quel pays je me trouve, s’il vous plait ? Voyez-vous, j’ai décidé d’aller découvrir votre continent mais comme je n’avais ni destination, ni envie précise, j’ai pris un trajet complètement au hasard… »

Intérieurement, sa propre attitude lui donnait envie de vomir. Il était certes nécessaire d’être poli si on voulait obtenir des informations, mais pourquoi, par Cobaltium, devait-il absolument être aussi mielleux et aussi charmeur lorsqu’il bridait sa vraie personnalité ? Lui serait-il donc à jamais impossible d’atteindre un juste milieu ? On aurait presque dit qu’il tentait de la draguer là ! Non seulement c’était absurde pour quiconque le connaissait, même si bien peu pouvaient s’en targuer, mais encore cela le rendait bien moins crédible. Même si intérieurement il se foutait complètement de paraître compétent à ses yeux. Ce n’était pas elle qui allait lui confier du travail. Elle, elle pouvait lui révéler ce qu’il voulait savoir. A commencer par savoir où il était… Plus une ou deux autres petites choses…

« Puis-je vous demander qui sont vos Pokémon ? Mis à part la Pyronille, une espèce que j’ai déjà rencontrée à Tenkei, tous les autres me sont inconnus. Je ne suis venu qu’une seule fois en Erasia, dans ce pays que vous appelez… Mizuhan, je crois ? Mais je n’y ai jamais vu de Pokémon semblables. Ah et au plafond, c’est Carmine, ma Nosférapti ».

Hunter prenait un risque en révélant qu’il avait déjà visité Mizuhan. Il n’aimait pas du tout parler de lui, et encore plus que l’on sache quelque chose d’exact à ce sujet. Moins les gens en sauraient sur son compte, mieux ils se porteraient. A commencer par son nom. Mieux valait ne pas le révéler. Mais si jamais la jeune femme, qui jusqu’ici s’était montré aimable, connaissait également Mizuhan, il y avait des chances qu’elle veuille lui en dire plus sur cet endroit. Et c’était également la raison pour laquelle Hunter avait pris la peine de présenter sa Pokémon. La fille serait ainsi plus disposée à faire de même, et il pourrait alors en apprendre davantage sur ce mystérieux pays et ses secrets. Là était tout le talent d’un chasseur de primes. Les chasseurs de primes n’étaient ni des bourreaux, ni des assassins. Leur spécialité était la traque, pas l’abattage. Et pour une traque efficace, il fallait absolument connaître le milieu dans lequel on allait être amené à évoluer. Puisqu’il comptait s’adresser à la caserne de cette ville, Omatsu comme l’avait appelée la femme, pour trouver du travail, il était logique qu’il cherche à en savoir plus sur les Pokémon de ce pays.

Ensuite… Il n’aurait plus qu’à reprendre sa chasse. En solitaire. Comme toujours.
avatar
Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 31

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Alwyne Flamengard le Mar 18 Nov 2014 - 20:31



" La quête des cinq sens "

Hunter










Elle flatta l'encolure du Chamallot, posant doucement sa main sur sa tête plus pour se rassurer elle même. C'était épatant de voir que les Pokémon écoutait le Chamalot et l'avait reconnu comme leur chef, mais quand on voyait le tests qu'ils avaient fait. Ils avaient voulut voir qui faisait le feu le plus ardent, le dromadaire avait juste laissé coulé de sa gorge un peu du magma en fusion qu'il possédait dans son corps ( En se brûlant la langue comme un idiot). Mais il avait gagné, la chaleur de la fournaise avait même solidifié au bout d'un temps, faisant une forme ovale inégale sur le sol que personne n'avait réussit à retirer. Pour autant il n'était pas devenu un tyran, ses décisions étaient toujours mûrement réfléchies, et toujours en faveur du groupe. Un vrai chef dont la championne était fière, même si elle avait peur que sa patte reste malheureusement handicapée partiellement toute sa vie. Elle flatta doucement sa tête en écoutant le jeune homme, surveillant tout de même le rafut du tas de sable et du coin de l'œil le vampire quoi s'était accroché au plafond.

- Ah désolée, non ce n'est pas une pension, enfin si bien sur il y a une pension mais ce n'est pas le but premier de cet endroit.   Elle voyait bien qu'elle avait du mal à s'expliquer, comment faire comprendre à quelqu'un qui n'en connaît rien l'environnement des arènes ?

- Je suis d'une impolitesse sans nom, je me nomme Alwyne, voici Pyrax qui vous ait familière, le petit canard c'est un Magby qui répond au nom de Bygniou. Chamcham est une Chamallot et le grand benêt qui joue dans le sable c'est Tyra, une Ptyranidur

La Pyronille sourit et se frotta doucement aux jambes du dresseur, faisant sa fière d'avoir été reconnue. Le canard ne prêtait lui aucune attention à la conversation, plus occupé de tenter de refaire sa cachette avec l'aide ou plutôt sans l'aide du dinosaure qui se frottait longuement contre le dit tas. Le dromadaire observait tout ce remue ménage de son même regard absent, pourtant quand le Ptyranidur croisa son regard il cessa d'ennuyer le Magby et revint vers la dresseuse de son pas bondissant.

- Excusez moi mais, qu'est ce que la tribu Alyphir ? Ici vous êtes à Omatsu, capitale civile et militaire de Flamen, territoire des élémentalistes maîtrisant le feu Elle marqua une courte pause avant de poursuivre Ennemi de Mizuhan, peuple des élémentalistes de l'eau. C'est sans doute pour cela que vous n'avez pas rencontrer ces Pokémon-ci, ils n'aiment pas les climats humide et froid. Elle réfléchit longuement et finit par claquer des doigts, ayant trouvé comment lui expliquer le principe des arènes, elle s'accroupie donc au sol et ramassa quelques cailloux avant de commencer à exposer.

- Erasia possède 8 arènes, tenues respectivement par deux champions de chaque pays. Elle ajoutait des cailloux au fur et à mesure -Deux pour Nalcia, deux pour Mizuhan, deux pour Terros et enfin deux pour Flamen. Battre ces champions vous fait obtenir le badge de l'arène en question, une fois que vous avez réunis les huit badges, vous obtenez un passe pour affronter le conseil des 4 puis le maître de la ligue Pokémon.   Elle releva la tête et se redressa  Chaque arène n'a pas forcément le même fonctionnement , ici nous mettons autant le dresseur à l'épreuve que les Pokémon, pour vaincre un champion, ils vous faut battre ses combattants dans une arène comme celle que nous avons ici.

Suite à sa phrase elle prit le chemin d'un couloir dissimulé, menant directement dans le cœur du sujet, dans son terrain de bataille. Une sorte de parcours demandant réflexion et physique. Elle sourit doucement au Chamallot et le laissa monter au centre d'une plate-forme. Il lança un lance flamme vers le sol et décolla rapidement, puis cessa. Grâce à un ingénieux jeu de poids le Pokémon redescendait lentement vers le sol.

- J'attend de mes challenger qu'avant de mener leurs compagnons devant moi, ils prouvent qu'ils en méritent la garde. Aussi ils doivent traverser ce parcours avant que Chamcham ne touche le sol. Pendant qu'elle expliquait cela le Pokémon continuait à descendre lentement.  Cependant je ne demande jamais ce que je ne suis pas capable de faire aussi… Pyrax ?  L'insecte lança vers sa dresseuse un jet de secrétions qui prit la forme d'un bandeau que la jeune femme passa sur ses yeux.  Je prouve donc que c'est realizable avec un handicap !

Elle sourit une dernière fois et partit vers le premier obstacle, une sorte de porte verrouillée avec une serrure en apparence très compliquée, en quelques instant après avoir fait pivoter le maillon légèrement cisaillé sur le côté avec un autre la barrière s'ouvrit et la championne s'engagea sur le chemin libéré. Elle avait passé tant de temps à construire les moindres recoins qu'elle se irigeait parfaitement en aveugle, peut être que le jeune homme ne la croirait pas, elle elle parvint à la fin du parcours sans mal au moment où le Chamallot touchait terre. Elle retira le bandeau et revint vers le dresseur.

- Certes, je ne leur demande pas de le faire avec les yeux bandés, mais je sais que c'est faisable, le chrono du dromadaire n'étant utilisé qu'à la demande du challenger bien entendu !  Enfin voilà après il y a le match Pokémon versus Pokémon, et là c'est la tactique des dresseurs qui est testée ainsi que le niveau de ses compagnons. En effet, on ne peut raisonnablement pas demander à un novice de se présenter à un de nos collègues sans préparation, mais voilà ce qu'est une arène et à quoi elle sert. Elle sourit et repoussa lentement ses cheveux derrière son oreille (le côté gauche bien entendu)  Après bien  entendu un champion reste à son pays comme une fierté et se doit de défendre au mieux les intérêts de son pays. Pour ma part, je considère de mon devoir de m'assurer que mes épreuves sont justes.

Elle s'éloigna un peu et guida le visiteur vers une autre porte de la grande structure, souriant en voyant l'endroit presque irréel qui se montrait au visiteur.  Ici c'est également un espace pour pension Pokémon, bien entendu je n'en refuse aucuns, cependant je préfères prévenir que l'ambiance est souvent chaleureuse. Le Chamallot dépassa les deux dresseur et alla s'allonger dans l'herbe, soupirant de bien être sous la chaleur du soleil qui emplissait l'espace. Contrairement à la salle d'entraînement sombre, l'endroit était chaud et accueillant. De grandes parois vitrées constituaient le plafond, rendant l'espace lumineux. La partie ombragée dans laquelle circulait une petite rivière alimentée d'une fontaine laissait entrevoir un endroit relaxant.  L'endroit paraissait idéal pour des Pokémon de type feu, comme c'était le cas de la championne, mais laissait également la place à d'autres espèces qui pourraient trouver un environnement adaptable dans les coins ombragés.


avatar
Alwyne Flamengard
Informations
Nombre de messages : 51

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Sherrinford Jones le Sam 22 Nov 2014 - 12:32

"Je vois. Ainsi vous avez également quatre pays sur votre sol... Je me trompe en supposant que chacun dans ces pays est lié à un élément? Si je pense cela c'est parce que Tenkei, le continent d'où je viens, est subdivisé en quatre tribu, chacune possédant la maîtrise d'un élément: la terre pour Dyrinn, le feu pour la tribu de Torcan, l'eau pour celle d'Abyan, et l'air pour celle d'Alyphir. Je suis moi-même un élémental de l'air, résuma-t-il, tout en faisant sortit un globe d'air de sa main gauche pour prouver ses dires.

Et donc, dans lequel de vos pays suis-je? Celui du feu, c'est ça? Vu tous les Pokémon feu que vous avez dans votre arène."

Maintenant qu'il y songeait, lors de son incursion en Mizuhan, il avait vu des hommes commander à l'eau. Donc il s'était rendu sans le savoir dans le pays de l'eau... Ce qui étai plutôt évident, si on considérait la neige et la glace qu'il avait eu tout loisir de contempler là-bas...

Il fut interrompu dans ses pensées par un frottement contre sa jambe. Mais.. Mais qu'est-ce qu'elle lui voulait la chenille?! S'il avait été disons, de plus mauvaise humeur, il aurait au minimum repoussé l'insecte pour qu'il le laisse tranquille. Mais actuellement, comme il était plutôt bien luné, cela ne le dérangeait pas, et il la laissa faire...

"Et donc si je comprends bien, vous êtes des espèces...d'examinateurs chargés de vérifier le niveau des dresseurs. Et... C'est obligatoire de se présenter à vos examens? Ils ont une finalité, ils apportent une gratification suprême, où bien servent-ils uniquement aux dresseurs pour mesurer leur niveau?"

Bien qu'Hunter ait formulé ses questions avec la plus grande politesse, intérieurement, il voyait mal l'intérêt de tels jeux. Les Pokémon... n'étaient ni des jouets, ni des soldats. Il n'avait jamais compris l'intérêt des combats Pokémon... Du moins, si leur dresseur ne se battait pas à leurs côtés. Après tout, tous les Pokémon n'avaient pas foncièrement envie de combattre et la plupart d'entre eux ne le faisaient qu'en cas de nécessité. Pour sa part, il considérait que les chasses étaient son métier à lui seul, et il ne tenait nullement à y impliquer Carmine si celle-ci n'était pas d'accord.
Alwyne était en train de lui prouver, en traversant son labyrinthe en aveugle, qu'elle était capable, tout comme ses Pokémon, d'affronter les obstacles. Mais combien y avait-il de dresseurs de la sorte, prêts à se battre eux-mêmes aux côtés de leurs Pokémon? Bien trop peu, selon le chasseur. Les autres n'étaient selon lui que des lâches, et ce lieu n'était qu'un endroit où on récompensait leur lâcheté... Si toutefois ils arrivaient à franchir ce labyrinthe, système qu'Hunter trouvait plutôt futé pour repousser les plus faibles et les moins soigneux envers leurs Pokémon...

Tandis que la championne terminait sa traversée, Hunter eut soudain une idée qui pouvait s'avérer très intéressante. Il poussa un long sifflement, de pus en plus aigu, qui eut pour effet d'appeler sa Nosférapti à ses côtés.

"Dis moi, lui proposa-t-il, ça te dirait un petit entraînement?
-Iiiiiiiiiiiiiii!

De toute évidence, la chovosouris avait pleinement confiance en son dresseur, et s'il pensait qu'un entraînement lui ferait du bien, alors elle s'entraînerait!
-Alors voilà, je sais que tu ne connais pas cet endroit, donc que tu es un peu perdue, mais j'aimerais que tu rejoignes la demoiselle qui nous a accueillis tout à l'heure. Sur le sol, il y a un chemin entouré de murs. Tu vas devoir utiliser tes ultrasons pour savoir où est le sol en dessous de toi. N'essaie pas d'aller trop vite et de tout traverser d'un coup, hein? Tes ultrasons ne portent pas assez loin et tu risquerait de te perdre dans cette salle. Je te guiderai si jamais tu as un problème, mais j'aimerais que tu maîtrises cette attaque. Ca te va?
-Iiiiiiiiiiii!"


Et après un dernier cri enthousiaste, le petit Pokémon s'élança dans les airs. Mais Hunter ne lui avait pas proposé cet exercice par hasard. Pour n'importe quel Nosférapti standard, atteindre l'autre bout de la salle en volant aurait été un jeu d'enfant. Mais Carmine était encore un bébé, et à ce titre, ses sons ne portaient pas encore très loin. Pas jusqu'au bout de cette grande pièce en tout cas. Donc, elle était obligée de sonder l'espace en dessous d'elle régulièrement pour estimer où se trouvait le sol, la piste qu'elle devait suivre, et où se trouvaient les murs. En effet, comme elle volait à attitude constante, les sons renvoyés par les mur lui parviendraient bien avant ceux renvoyés par le sol... Si toutefois, elle parvenait à les différencier. Et elle avait encore du mal à évaluer les distances et à se repérer dans l'espace à l'ouïe, Hunter l'avait remarqué lors de son altercation avec les jeunes voyous, sans doute à cause de sa jeunesse. Cet entraînement simple et sans danger serait donc excellent pour elle.
Tandis que Carmine progressait petit à petit, Hunter, fidèle à lui même, lança à Alwyne, d'une voix forte pour couvrir la distance:

"Excusez-moi, je ne suis pas vraiment intéressé par l'idée de vous défier, mais... Me serait-il possible de passer cette épreuve en aveugle? Elle constituerait, je pense, un excellent entraînement physique pour moi, et cela montrerait également à Carmine que je la soutiens dans sa tâche. Pourriez-vous s'il vous plaît me faire parvenir un bandeau, comme celui que vous avez utilisé? Ah, et j'ai une autre question à vous poser par rapport aux règles de cette épreuve: puis-je utiliser ma maîtrise élémentaire pour m'orienter ou dois-je uniquement compter sur mes quatre sens restants?"

Cela faisait trop longtemps qu'il ne s'était pas entrainé. La chasse qu'il avait menée la nuit dernière, à froid, avait duré bien plus longtemps que prévu. Ce n'était pas bon. Il allait devoir se remettre en forme, et cet exercice serait un bon début. Il n'y avait qu'un tout petit problème: lorsqu'il enfilerait le bandeau, au moment où il le passerait sur ses yeux, il serait alors obligé par réflexe de les fermer... Puis de les rouvrir...
avatar
Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 31

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Alwyne Flamengard le Lun 1 Déc 2014 - 22:22


" La quête des cinq sens "
Hunter









Elle regardait le Chamallot qui venait de s'affaler dans l'herbe et sourit toute seule. Oui parce qu'en fait elle était toute seule, elle n'avait pas vu que suite à sa démonstration le jeune homme était resté dans l'espace d'arène. Quand elle s'en aperçue elle fit aussitôt demi tour et s'arrêta quand il l'interpella, cherchant dans sa poche le bandeau avant de s'arrêter. C'était un vieux tissu qu'elle utilisait pour ses entraînement, donc couvert de sueur et peu hygiénique. Elle fit demi tour encore une fois et alla dans une malle sur le côté qui lui permettait de modifier le parcours et récupéra un bandeau propre et voyant que la chenille semblait contente de voir un habitant de son pays natal, elle lui confia le tissu qu'elle le porte au dresseur. La championne regardait le jeune homme, ne cherchant pas à le dissuader de tenter le chemin en aveugle. Elle regardait avec intérêts la jeune chauve souris, prête à se porter à leur aide si cela devenait nécessaire. Elle se devait toutefois de lui répondre, triant les questions par ordre.

- Affronter un champion n'est pas une chose qui se décide à la légère, ceux qui désirent obtenir les huit badges, sont ceux qui désirent ce hisser au rang suprême de maître Pokémon. Ce sont ceux qui trouvent le courage et la force d'aller se mesurer au Conseil des Quatre, avant d'affronter le détenteur du titre de maître. Ce n'est pas vraiment une chose qui se décide de façon aisée, c'est quelque chose qui est ancré dans certains dresseurs. Pour se prouver à eux mêmes qu'ils méritent leurs compagnons. Du moins c'est ce que je pense moi. Un jour peut être j'irais aussi défier le conseil, mais il me reste énormément à apprendre de mon équipe avant d'être seulement en mesure d'affronter un autre champion.

Elle suivait hocha la tête quand la chenille eut finit de délivrer son message et revint vers la jeune femme pour se frotter à sa jambe. Elle se baissa et ramassa le petit être en lui caressant doucement la tête. Pour montrer combien elle appréciait le traitement la petite chenille vibra légèrement dans les bras de sa dresseuse. Ils étaient tous tellement merveilleux, comment arriver à les comprendre parfaitement ? Surtout comment s'assurer de leur bien être ? Et de leur sauvegarde, elle espérait que les animaux ne soient plus utiliser comme des outils, appréciant le fait de vivre en harmonie avec les siens. Elle reprit à l'intention du jeune homme qui se plaçait en position pour le parcours.

- Vous pouvez vous servir de votre pouvoir bien entendu, tant que cela n'affecte pas les obstacles.

En effet, certaines planches n'étaient que factices, mettant l'astuce des dresseurs à l'épreuve, elle aurait peut être du monter un autre parcours pour un entraînement mais il nez voudrait sans doute pas de traitement de faveur. Ce qu'elle avait créé en épreuve mettait le cerveau à contribution autant que le physique, certaines portes ne se lèveraient que par une traction, d'autres pivoteraient pour laisser passer le concurrent. C'était à la fois un test d'endurance et d'astuces, le labyrinthe cherchant toujours à mettre à l'épreuve le challenger. Elle laissa le jeune homme s'avancer vers le départ et commencer le parcours, ne troublant pas sa concentration ni le silence alors qu'il s'élançait avec la petite chauve souris. Un battement derrière elle lui fit tourner la tête alors que le Ptyranidur venait pousser légèrement de la tête une main de la dresseuse pour recevoir aussi des papouilles. Elle ne se fit pas prier et gratta l'animal juste derrière ses minuscules oreilles, endroit qu'il n'arrivait pas à atteindre lui même. Le Chamallot continuait à se dorer au soleil alors que le Magby lui cherchait à perfectionner son camouflage, ayant plus de difficulté que les autres à ce fondre dans le décor. Le fait que ce Pokémon ne lui appartenait pas vraiment créait quelques soucis à la jeune femme. Et bien qu'il accepte son autorité le canard restait le plus souvent dans son coin sans se joindre aux autres.




avatar
Alwyne Flamengard
Informations
Nombre de messages : 51

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Sherrinford Jones le Mer 3 Déc 2014 - 20:09

Apparemment, il s'était laissé distancer par sa guide... Mais peu importait. Il allait pouvoir se concentrer sur ce petit exercice... Il attrapa le bandeau que lui remit sa chenille, et le passa autour de ses yeux. Comme prévu, pour ce faire, il dut les fermer un bref instant, affin d'éviter que les fibres ne rentrent dans ses yeux. De fait, sa personnalité profonde reprit le dessus, et son regard, bien que caché à la vue de tous, devint bien plus dur. Il n'exprimait plus que haine et colère. En un sens, c'était tant mieux. Cet entraînement faisait partie du genre d'épreuve qu'il lui fallait parfois affronter lorsqu'il traquait une proie. Et dans ces cas-là, il ne se cachait jamais derrière son masque de politesse, car il sollicitait alors toutes ses facultés, à cent pour cent. Pas le temps de jouer les bien-élevés... Le seul bémol de cette transformation était qu'il devait en permanence contrôler sa rage pour ne pas la laisser prendre le dessus. Mais à priori, rien n'était de nature à l'énerver dans cet arène... ou tout du moins rien n'était susceptible de l'irriter plus qu'il ne l'était déjà.

Il avança donc dans la première salle, tous ses sens aux aguets. Rapidement, il invoqua avec ses pouvoirs un léger courant d'air. En se déplaçant dans la salle, il sentait parfois l'air buter contre un obstacle, et parfois non. Il savait alors où se trouvait le passage menant à la salle suivante. En suivant cette piste aérienne, il parvint sans mal à s'orienter dans les premières salle. Il ne disait rien ne prononçait pas la moindre syllabe et était même attentif à ne pas troubler le silence par sa respiration; d'une part parce qu'il agissait toujours ainsi lorsqu'il chassait, d'autre part parce qu'il repérait autant les courants d'air qui le guidaient grâce à sa maîtrise qui grâce au très léger sifflement qu'ils produisaient...

Il rencontra sa première véritable difficulté une fois arrivé à la cinquième, ou sixième salle. En effet, en ce lieu, l'air ne rencontrait que des obstacle. Hunter en sentait aucune sortie. Il se remémora alors le parcours d'Alwyne. Elle avait parfois appuyé sur des dalles au sol... Un fois, il lui avait suffi de pousser une porte taillée dans le mur pour qu'elle s'ouvre... Sans compter les fois où elle avait simplement actionné un levier ou un interrupteur...

En ce cas, autant essayer la solution la plus simple. Dun geste de la main, Hunter fit se lever une bourrasque qui balaya la "salle" toute entière. Toujours aussi silencieux, il écouta. Soudain un bruit bien distinct de celui du vent lui parvint au oreilles. Quelque chose... Un objet était en train de fendre l'air! Aussitôt, il fit cesser le vent. Pas d'erreur, un objet était bien en train de se balancer dans le vide... Un levier. Aussitôt, le jeune homme se dirigea vers la source du bruit et tira la fameuse corde. Il entendit alors une porte s'ouvrir sur sa gauche, porte qu'il emprunta.
Deux salles plus loin, il fut de nouveau confronté à un nouvel obstacle plus résistant que les autres: cette fois-ci, sa "piste d'air" ne lui révélait rien, pas plus que les bourrasques. Il n'y avait donc pas de levier à activer pour passer. Peut-être une porte à pousser dans le mur pour ouvrir le passage alors... Auquel cas, il y aurait des interstices quelque part. Il envoya alors des filets d'air un peu partout dans la pièce. Il y avait effectivement des fentes dans la pierre. Le souci était qu'il y en avait trop: il lui était totalement impossible de différencier les contours de la porte des lézardes ordinaires. Se contraignant au calme malgré la rage qui croissait en lui, il eut alors une autre idée: il se rapprocha de chaque mur et toqua dessus d'un bon coup de poing en plusieurs endroits. A chaque fois, le son rendu était sourd. Enfin, alors qu'il faisait le tour de la périphérie de la pièce en frappant le mur, un son plus creux lui répondit. La différence n'était guère perceptible mais son oreille affutée l'avait perçue. Aussi, comme il avait aperçu Alwyne le faire, il poussa de tout son poids sur la paroi et la porte s'ouvrit brusquement, manquant de peu de le faire chuter.

Il continuait à progresser, salle après salle, sans rencontrer de difficulté majeure, actionnant parfois des poulies et autres mécanismes pour avancer, évitant quelque fois de justesse des trous dansle sol masqués par des planches. Mais une fois arrivé dans ce qui lui semblait être la dernière salle, il fut confronté à un problème d'un genre nouveau: sa bourrasque habituelle ne lui révélait aucune corde à tirer et aucune porte ne semblait vouloir s'ouvrir sous son poids. La solution devait se trouver ailleurs...

Il commença alors a faire des va et viens dans la salle, tel un Diamat en cage, cherchant une issue. Par habitude, il sonda également les murs mais cela ne donna rien. Au bout d'un quart d'heure de vaines recherches, il n'y tint plus et laissa échapper sa colère. Comme d'habitude, c'était un sentiment à la fois diffus et intense. Intense car il aurait facilement pu tuer quelqu'un sans remords dans son état. Diffus car elle n'tait dirigée contre personne en particulier, si ce n'est lui-même et sa vie en générale, vie qu'il détestait au plus haut point. Il se prétendait chasseur mais n'était même pas fichu de trouver la sortie d'une salle dans le noir! Finalement, il n'y tint plus et, rempli de frustration et de haine, donna un grand coup de poing sur la paroi. Aussitôt, une douleur fulgurante lui traversa la main. Il l'ignora, mais il sentait le sang couler le long de ses doigts... Il n'était bon qu'à se blesser lui-même! Et il continuait à se morigéner de la sorte, tandis que le sang coulait jusqu'au sol... Le sol... Une des dalles était peut-être un interrupteur... Après tout, pourquoi pas? Il ne perdait rien à essayer.

Cela le calma aussitôt. Il était de nouveau en chasse. Et lorsqu'il traquait sa proie, rien ne pouvait le distraire de son objectif. Il invoqua un mince filet d'air pour sonder le sol et repérer les failles qui entouraient les dalles au sol, tout en s'accroupissant. Passant son doigt le long des pierres, il estima que chacune d'entre elle était de forme plus ou moins carrée et faisait une trentaine de centimètres de côté Puis, longeant le mur, il avança jusqu'à atteindre un angle. Il progressa ensuite en rasant un des murs, jusqu'à atteindre un autre mur. Puis il bifurqua à quatre-vingt-dix degrés pour atteindre un autre angle. Il continua d'arpenter le pourtour. Apparemment, la salle était de forme carrée et mesurait 3 mètres sur trois. Autrement dit, la salle comprenait une centaine de dalles espacées d'une trentaine de centimètres les unes des autres. Il calibra alors ses pas afin de marcher sur une dalle à la fois et commença à décrire un trajet en spirale dans la salle, en commençant par un des angles. De cette manière, il passerait sur toutes les dalles, et finirait bien par trouve celle qui ouvrait la porte!

Afin, alors qu'il revenait non loin de son point de départ, il finit par sentir son pied s'enfoncer dans le sol, et son pas fut suivi d'un bruit sourd, comme si on déplaçait quelque chise de lourd! La porte était ouverte! Il se laissa guider vers l'origine du bruit, lorsque soudain, un autre qu'il connaissait bien:
"IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
-Alors toi aussi tu as trouvé la sortie hein?
Hunter, toujours aussi irritable ne souriait pas. Mais il était néanmoins content pour sa Pokémon et ce qu'elle avait accompli. En revanche, il ne pouvait en dire autant de lui-même. Il avait échoué. Il ôta son bandeau sr ce constat. Il lui avait fallu bien trop de temps pour trouver la sortie. Mais en enlevant la bande de soie qui bloquait sa vue, il cligna à nouveau des yeux. Après tout, pourquoi pas? Il avait échoué, mais cela ne faisait pas de lui un incapable. Il lui restait simplement du chemin à parcourir... Et maintenant, il savait quoi faire. L'entraînement ne faisait que commencer...

Mais pour l'heure, il revint auprès de son hôtesse et lui dit avec un sourire, ce qui le fit grincer des dents intérieurement:
"Merci pour ces précisions. Je suppose que la salle derrière nous est la pension? Quant à vos arènes, eh bien... Désolé, mais les combats entre dresseurs, ce n'est vraiment pas pour moi! Je n'ai out simplement pas le temps. Mon métier ne me permet pas de rester trop longtemps au même endroit. Et puis, Carmine est mon seul Pokémon, et elle est encore bien trop jeune pour ce genre de combats. Excusez ma curiosité mais... Pis-je voir votre pension et la manière dont vous vous occupez de vos Pokémon? Cela me sera utile, pur Carmine, je pense."

Bien que le ton avec lequel il avait dit ça le faisait intérieurement grincer des dents, son discours était tout à fait exact: s'il voulait que sa chovosouris le suive dans ses chasses, il allait devoir veiller sur elle. Il allait devoir l'entraîner pour qu'elle puisse se défendre par elle-même. Au cas où...
avatar
Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 31

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Alwyne Flamengard le Mer 10 Déc 2014 - 19:38


" La quête des quatre sens  "
Hunter









Elle avait observe le parcours et n'avait une qu'une seule reaction à un moment donné quand il avait frappe de toutes ses forces la paroi d'un mur dans l'énigme la plus difficile du labyrinthe. Elle avait vu le sang gicler et la chenille était revenue près d'elle à ce moment là, avant de filer dans la pension, vu que l'exercice de camouflage du jour était interrompu. Elle n'avait pas compris la rage qui avait habité l'homme à ce moment là, étrange tout de même qu'on s'énerve avec autant de violence face à une chose que l'on ne saisissait pas ? Ou alors c'était elle qui avait du mal à appréhender les autres et leurs façons de voir et réagir aux choses. Elle alla vérifier où en était le canard solitaire et s'adossa à la paroi en fixant la corolle rouge sur le tas de sable. Elle en pouffa de rire ce qui attira l'attention de l'autre tas de sable qui n'était rien d'autre que le Ptyranidur, dont la queue dépassait d'un bon mètre du tas. Là pour le coup cela ressemblait plus à une farce qu'autre chose, mais elle ne voulait pas blesser dans leurs amour propre les Pokémon, cependant elle avait encore beaucoup à leur apprendre et à apprendre d'eux.

Son attention se dirigea vers le jeune homme qui venait de sortir de la dernière salle et elle entendit sa demande. Elle récupéra le bandeau après avoir tendue la main et accepta de lui montrer "de nouveau" la pension. Le Chamallot n'avait pas bouger, la chenille elle c'était roulée en boule près de l'entrée dans un carré de soleil. Elle présenta chaque entrée plus ou moins grande de la salle qui se prolongeait sur une aire beaucoup plus vaste pouvant accueillir des animaux de très grande taille. Elle avait pensé à l'évolution de ses compagnons et espérait que les dimensions prévues suffirait. Elle ouvrit l'un des battants vers le parc extérieur pour montrer toutes l'étendue d'herbe et de boue sur un côté le dromadaire adorant s'y rouler pour ensuite avoir droit à un brossage à sec de la championne. Ce qu'il ne se priva pas de faire en allant directement dans la marre pour en ressortir totalement marron. Elle laissa échapper un petit rire et alla chercher dans la malle camouflée du décor de quoi décrasser son Pokémon.

- Comment vous l'avez déjà remarqué mes compagnons sont presque tous de type feu, aussi ils apprécient un environnement ensoleillé et pour ce petit cochon là, la boue. Elle leur permet dans le désert de ne pas se déshydrater par exemple, mais c'est surtout un moyen pour lui d'avoir mon attention.   Elle releva la tête pour offrir un sourire franc au dresseur. Pour votre Pokémon, je pense qu'elle doit apprécier les endroits sombres, bien qu'elle soit aveugle, la lumière du jour en journée n'est pas son seul ennemi mais la chaleur, il faudra veiller à son hydratation c'est essentiel. A part voyager de nuit je ne vois pas trop comment vous conseiller avec elle, sauf peut être avec des arrêts fréquents pour vérifier son taux d'eau dans le corps.

Elle avait tout en parlant brossé la boue du corps du Chamallot qui indifférent au travail fait retourna se rouler dans la boue mais s'éloigna dans la pièce pour se laisser sécher au soleil. Elle retint un soupir à moitié amusé à moitié exaspéré et alla prendre la chenille qui se reposait et qui était toute contente de se lover dans les bras de la dresseuse.

- Comme ceci ? Elle pinça doucement la peau sans faire mal à l'insecte et montra comment la peau revenait en place après avoir été pincée. Ni plus ni moins, si elle gonfle c'est qu'il y a trop d'eau, si elle met du temps à revenir en place c'est qu'elle est déshydraté. Etant jeune elle peut ne pas se rendre compte elle même de son état, c'est le conseil que je peux vous donner avec elle. Bien maintenant si on s'occupait de son dresseur ?

Elle pointa du doigt la main du jeune homme se proposant de la soigner avec sa trousse de secours, mais ne comptait pas s'imposer si il ne voulait pas recevoir de soins. De plus elle ne voulait pas l'ennuyer avec sa crise de colère bien qu'elle soit curieuse de partager de comprendre quel expérience dans le labyrinthe l'avait conduit à être violent avec lui même.




avatar
Alwyne Flamengard
Informations
Nombre de messages : 51

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Sherrinford Jones le Lun 15 Déc 2014 - 1:30

Malgré le fait qu'il fût de "bonne" humeur, Hunter eut un léger mouvement de recul lorsque la jeune fille s'approcha de lui. Son "séjour" forcé dans ce... "centre de soins", faute d'un meilleur terme lui avait laissé un mauvais souvenir des remèdes en tout genre.

"Merci, se reprit-il aussitôt, mais ce ne sera pas nécessaire. J'ai de quoi m'en occuper ici même".

Après tout, la championne lui avait expliqué comment soigner sa Nosférapti, et lui avait conseillé de surtout ne pas la laisser se déshydrater. Ce qui tombait plutôt bien, car jusqu'ici, tous les repas qu'avaient pris Carmine étaient à base de liquide... Et il était justement l'heure de la nourrir. Il poussa alors un léger sifflement que sa Pokémon identifia aussitôt: c'était l'heure de la soupe! Elle se posa ensuite sur la main valide de son dresseur, qui sortit de sa cape une baie. Carmine adorait les fruits en guise de hors d'œuvre. Mais elle ne les mangeait pas, non.

La chovosouris planta ses petits crocs dans le fruit, et commença à en aspirer le jus sucré à grand bruit de succion. Hunter trouvait ce spectacle plutôt mignon, pour ce qu'il connaissait du sens de ce mot, mais il savait que la simple vue d'une chauve-souris mettait certaines personne mal à l'aise. Et pourtant, ce n'était que le début...

Une fois son entrée terminée, Carmine passa au plat de résistance. Après tout, elle n'avait pas pris de vrai repas ces huit dernières heures, puisqu'elle les avait passées à dormir. Elle changea ensuite de main et se posa sur le membre blessé de son dresseur, dont elle commença à aspirer le sang, en commençant par celui qui coulait de la blessure. A chaque fois que Carmine lui avait prélevé un peu de sang pour se nourrir, Hunter avait ramarquait que la blessure provoquée par ses petits crocs cicatrisait très rapidement et le chasseur soupçonnait que cela était dû à une quelconque substance que la Poémon déversait dans le sang de ses victimes lorsqu'elle les mordait. Dans le cas présent, cette faculté allait lui être bien utile. Pour le reste, Hunter disposait de ses propres bandages, et il en informa poliment Alwyne, refusant son offre. Une fois le repas de Carmine terminé, Hunter se banda lui-même la main en utilisant sa main valide et ses dents. Il tenait absolument à faire cela lui-même. Plus jamais personne ne prétendrait vouloir "le soigner" devant lui. Personne!

Quant aux conseils que lui avait donnés la jeune femme...
"Je préfère nettement travailler la nuit, ne serait-ce que parce que Carmine est dans son environnement et qu'elle est ainsi bien moins en danger que le jour. Pour le reste, ma cape que vous voyez ici, n'est pas une cape ordinaire. Celui qui me l'a vendue m'a assuré qu'elle avait été tissée par des maîtres des ombres et qu'elle leur servait à se fondre avec plus d'efficacité dans les ténèbres, sa spécificité étant qu'elle occulte complètement la lumière solaire. Comme ça, même en pleine journée, Carmine est protégée des rayons solaires quand elle se repose sous ma cape, et l'intérieur est de fait plutôt frais. Quand elle sera plus grande, je pense que sa Buée Noire règlera ce problème. Quand au liquide... Pour l'instant, son organisme n'est pas assez développé pour qu'elle puisse avaler quelque chose de solide. Vous l'avez vu, elle ne peut-ou ne veut?- pas manger une simple baie. Enfin, je suppose que c'est normal. Carmine n'est encore qu'un bébé..."

Intrigué, il effectua le test qu'Alwyne lui avait montré plus tôt sur sa Pyronille: il pinça doucement le petit ventre rebondi de sa Pokémon, qui se laissa faire. La peau revint rapidement en place sans pour autant gonfler. Carmine était donc bien hydratée... ce qui était plutôt normal, si on considérait le repas qu'elle venait de prendre. Mais il faudrait surveiller cela de près...

Plus pour se donner une contenance qu'autre chose, il observa les alentour. La zone ensoleillée où la Pyronile faisait habituellement bronzette, la zone boueuse du dinosaure... A première vue, il s'agissait d'une pension on ne peut plus classique... Ce qui expliquait d'ailleurs pourquoi la championne savait s'y prendre pour soigner les Pokémon, et qu'elle savait donc faire autre chose que taper sur ceux des autres avec les siens. Cette considération fit monter un petit peu Alwyne dans l'estime d'Hunter, bien que de son point de vue, cela ne signifiât pas grand chose... Hunter détestait par défaut tous les êtres vivants, humains et Pokémon. La seule qui échappait à ce courroux universel était Carmine. Pourquoi tenait-il autant à elle, il n'aurait su le dire... Peut-être parce qu'elle tait la première créature qui n'avait pas été effrayée par la noirceur de son âme... Mais s'il devait être parfaitement honnête avec lui-même, elle n'était pas la seule personne que sa simple expression menaçante n'avait pas repoussée. Il y avait cette fille aussi... Florianna... Mais cela voulait surtout dire que lui-même n'était pas exclu de la liste des personnes qu'il détestait. En fait, il était sans doute le premier sur la liste des humains qu'il haïssait le plus au monde. Il se délestait car il se savait monstre et qu'il ne pouvait pas contrôler sa bestialité. Et il ne faisait rien pour. A peine pouvait-il la juguler en clignant des yeux. Sans parlé de son propre passé, sa propre famille qu'il haïssait plus que tout pour cet héritage maudit...

Laisser quelqu'un le soigner ou l'aidait revenait, en plus de lui rappeler son internement, à permettre à quelqu'un de porter ce fardeau à sa place. Et cela, il le refusait, plus par honneur que par charité envers autrui. Pour finir, il se tourna de nouveau vers Alwyne et lui déclara:
"Bien, je vous remercie beaucoup pour cette petite visite, mademoiselle. Ce que j'ai appris ici me sera très précieux pour la suite, je pense. Je ne vais pas abuser de votre hospitalité plus longtemps."

Toute cette politesse le mettait furieusement en colère en son for intérieur. Mais il devait se montrer poli pour espérer obtenir une réponse à sa dernière question:
"Excusez-moi, mais vu que vous êtes championne et que vous avez fréquenté l'armée, si j'en juge vos déplacement de tantôt à travers ce labyrinthe... Pourriez vous me dire si des primes intéressantes- par leur objectif, pas par leur rémunération- ont été mises en place récemment? En auriez-vous par le plus grand des hasards entendu parler?"
avatar
Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 31

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Alwyne Flamengard le Dim 24 Mai 2015 - 23:06

Elle le laissa faire le test lui même et observa les vêtements sans insister. Très ingénieux en tout cas, cela devait le camoufler totalement de nuit. Étrange quand même il ferait presque peur dans l'obscurité avec sa buveuse de sang. Elle réprima un frisson, et reposa la chenille qui retourna s'étendre au soleil en bavant légèrement de bonheur. Ca au moins c'était un point commun que tous ses Pokémon avaient, l'amour de l'astre du jour. Elle sourit et réfléchit à la dernière question, s'étonnant qu'il ait juger qu'elle était de l'armée. Elle ne l'était pas vraiment mais cela la fit sourire. En fait on peut toujours se tromper sur les gens et ils peuvent toujours vous surprendre, mais elle ne jugeait pas les autres.

Elle laissa ses Pokémon profiter de l'endroit agréable avant de se diriger vers la porte principale, passant celle ci elle désigna la direction du centre militaire. Puis expliqua en détails le passage le plus simple pour le dresseur et sa compagne de rejoindre l'endroit. Pour autant sur la dernière question elle n'avait pas de réponse. Elle ne savait pas exactement ce qu'était une prime et ne participait jamais aux "chasse" contre les ennemis de l'état soi disant. Pour elle chaque vie comptait et ce n'était pas à elle ou ses semblables de juger. Elle sourit de nouveau et lissa par habitude les cheveux devant sa partie cachée s'assurant que tout était bien en place. Elle ne se déferait sans doute jamais de cette peur du regard des autres, bien qu'elle dise le contraire le fait qu'ils puissent être effrayé ne lui était pas indifferent et elle faisait tout pour épargner de la peine aux gens.

- Je ne saurais pas vous dire s'ils y a du nouveau. Je n'étais dans l'armée que pour m'occuper des montures et Pokémon utilisés, et cela fait un bout de temps que je n'y suis pas allée moi même.

En effet, quand ils avaient besoin de ses talents c'étaient en général eux qui la faisait mander. Et elle ne refusait jamais, tout d’abord parce que c'était souvent lié à un Pokémon malade ou blessé et qu'elle n'aimait pas la souffrance infligée aux autres. Pacifiste dans l'âme elle préférait temporiser et calmer les conflits, et c'était sans doute pour cela qu'elle n'avait jamais pu piétiner les autres sur son chemin pour monter en grade. Ce n'était pas plus mal, elle avait ainsi fait la connaissance de ses nouveaux amis, et peut être qu'ils voudraient bien suivre son chemin pour améliorer ce monde. Elle fixa celui qui s'entrainait toujours, sachant d'avance qu'elle ne le contrôlerait jamais pleinement, tout simplement parce qu'il ne lui appartenait pas ? Elle lui rendrait sa liberté, bientôt, les autres deviendraient vite assez fort pour qu'il puisse retourner auprès des siens.

- Je peux par contre vous donner un nom de contact, attendez une seconde. Elle fila aussi vite qu'elle le pu jusqu'à son "bureau" amas de papiers divers à classer et écrivit rapidement le nom du lieutenant de sa connaissance et cacheta le document en lui demandant de réserver bon accueil au porteur et de lui apporter toute l'assistance dont il pourrait avoir besoin. Puis elle repartit aussi vite à l'entrée et tendit le papier au jeune homme lui donnant d'office et expliqua ensuite. Donner le nom du lieutenant sur le document et remettez lui ce plis, il vous renseignera bien mieux que moi. J'espère que vous trouverez ce que vous cherchez. Bonne route à vous et bon courage avec votre petite amie volante !

Désolée pour l'attente:
On peut cloturer là ou tu peux rajouter une réponse pour finir si tu le désires. Désolée de ne pas avoir eu le temps de répondre avant.
avatar
Alwyne Flamengard
Informations
Nombre de messages : 51

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Sherrinford Jones le Mar 2 Juin 2015 - 23:12

Hunter prit la missive et remercia la jeune fille d'un signe de tête. Enfin il allait pouvoir trouver de nouvelles proies... Pas trop tôt! Il en aurait presque rit tellement il était impatient. Presque. Pour le reste, il n'avait pas vraiment de raisons de s'éterniser dans ce lieu. La jeune fille lui avait dispensé l'entraînement promis et lui avait appris tout ce qu'il désirait savoir, y compris l'emplacement de la caserne la plus proche. Bien sûr, il avait échoué au test, mais il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même pour cela. Et pour y remédier, un seul moyen: la pratique la pratique, et encore la pratique.
Lorsqu'il avait officié pendant quelques mois comme espion dans l'armée d'Alyphir, il avait été très étonné que les autres membres du renseignement le jalousait. Pour lui, il faisait le travail que n'importe quel Pokémon Ténèbres pouvait accomplir. Depuis très jeune, les Pokémon étaient ces professeurs pour tout ce qui concernait la traque et le camouflage.

Ce n'était que plus tard qu'il avait compris la différence fondamentale qu'il existait entre ces hommes et lui. Certains d'entre eux étaient des chasseurs, habitués au pistage et à courser des proies en compagnie de leur Pokémon. Et ils apprenaient manifestement de cette proximité. Mais là se trouvait la différence fondamentale: eux chassaient pour se nourrir et vivre. Hunter, lui, vivait pour traquer.
Pourquoi? Il lui avait fallu pas mal de temps pour répondre à cette question. Mais son internement forcé lui avait laissé pas mal de temps libre pour l'introspection. En fait, l'explication était assez simple: plus jeune, à cause de sa malédiction, comme i ne pouvait pas dormir ou fermer les yeux, i avait pis l'habitude de fixer les ténèbres et d'observer les oiseaux de proie qui œuvraient la nuit, dans la montagne.

Petit à petit, cette occupation était devenue, au fil des nuits, son passe-temps favori, pour ne pas dire le seul. La chasse avait alors occupé une place prépondérante dans sa vie, au point qu'il avait fini par s'y dévouer corps et âme, voulant à l'origine imiter ces fiers oiseaux de proie. Il n'était en paix que lorsqu'il chassait. Le reste du temps, il avait conscience de son inutilité, de sa bestialité au sein de la société humaine. Et c'est cela qui le faisait haïr ses semblables ainsi que lui-même. Quant aux Pokémon, hormis Carmine, ils ne l'intéressaient tout simplement pas. Ce n'étaient que des proies bonnes à être chassées. Au mieux.

Il n'était peut-être pas né pour chasser, mais il vivait pour cela. Les primes, voilà tout ce qui comptait pour lui aujourd'hui... Encore une fois, si on exceptait Carmine...

"Merci. Pour tout." Sa voix était neutre, complètement dénuée d'émotion. Pourtant, il était sincère. Il venait de récupérer une information cruciale et vait appris des choses précieuses ici... Puis, sans rien ajouter et sans accorder un regard de plus à la jeune fille, il sortit de l'arène en direction de la caserne.

"Je cherche le lieutenant Jigonza, demanda-t-il au garde qui se trouvait en poste à l'entrée.
-A quel sujet?
-Pour les primes...
-Vous avez de la chance, on manque de main d'œuvre pour ça en ce moment. Mais pas question de déranger le lieutenant pour ça. je vais vous montrer moi-même le tableau des primes!"


Et il le guida jusqu'à un des coins de la salle principale où se tenait un grand panneau de bois. Diverses affiches étaient placardées dessus. Certaines concernaient de simples voleurs, d'autres des tueurs en série. Il y avait un peu de tout. Hunter avait une préférence marquée pour les gros Barguanta, mais fondamentalement, toute chasse le satisfaisait sur un pan purement émotionnel. Tant qu'il avait sa dose de traque...

Pourtant, son regard fut attiré par une affiche bien particulière. "Recheche: l'homme aux corbeaux" disait le titre...

"Garde, appela-t-il pourriez-vous me dire qui est cet homme au Corbeaux?
-A l'origine, un simple voleur qui opérait grâce à ses oiseaux de nuits, lui expliqua l'homme qui l'avait conduit ici. mais depuis quelques temps, il ne se contente plus de voler ses victimes...
-On sait qui sont ses Pokémon de prédilection?
-Essentiellement un Corboss et une Vaututrice. Mais il y en a d'autres d'après les témoins, des Pokémon encore inconnus.


Ben voyons...

-Où opère-t-il?
-Un peu partout en Erasia, mais certains témoins l'ont aussi vu arpenter Tenkei d'après ce qu'on m'a dit. C'est un nomade, un vagabond. Ca fait un moment qu'il ne sévit plus par ici... heureusement!"


Hunter flairait quelque chose de louche là-dessous... Un simple voleur qui devient tout à coup un assassin... Un meurtrier qui voyage à travers tout Erasia et Tenkei... Ou bien c'était un fou dangereux qui tuait au hasard -une espèce plus répandue que ce qu'on pourrait penser-Ou bien quelqu'un qui accomplissait quelque sombre quête ou rituel... Bref, cette prime allait le faire pas mal voyager... Ca pourrait se révéler extrêmement intéressant. Et puis, peut-être pourrait-il même capturer quelques rapaces nocturnes au passage?

-Je vais prendre ça, asséna-t-il. On aurait dit un dur à cuire qui commandait un quadruple whisky sans eau dans un bar. Et en un sens, c'était exactement ce qu'il était. Un dur à cuire. Un survivant. Un traqueur redouté et impitoyable. Et il allait avoir l'occasion de le prouver une fois de plus.

Ainsi pensait-il en ressortant de la caserne, son précieux avis de recherche désormais rangé à l'abri, dans son inquiétante cape, tandis que Carmine dormait paisiblement juste à côté...

[Merci pour le RP et pas de souci pour l'attente^^ A la prochaine! Je vais faire la demande de nota]
avatar
Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 31

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La quête des quatre sens [Alwyne/Hunter]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum