[ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Eeva Slanzar le Dim 4 Jan 2015 - 19:36


Les voyages d'Eeva étaient synonymes d'ennui pour les Pokémon qui restaient à la maison. Et pas seulement parce que l'Arène était fermée en l'absence de son Champion, mais aussi parce que Benji, unique employé de l'Arène, n'avait pas le même affect pour les pensionnaires, le reste du temps, s'occupant avec la propriétaire des lieux du bien-être, du nourrissage et de l'entretien, il s'occupait aussi de l'arbitrage des combats officiels de la Ligue. Mais le soir, il rentrait chez lui, ce qui rendait les choses différentes, car au contraire, l'Arène était aussi l'unique maison d'Eeva, qui vivait sur place. Mais depuis qu'Hellébore avait évolué et surtout, depuis qu'elle avait grandi, la championne locale l'autorisait à se balader en ville, soit sous sa forme humaine, soit sous sa forme naturelle. Dans les deux cas, on savait autant qu'Eeva s'occupait d'une jeune fille et qu'elle avait une Momartik, sans faire le lien entre les deux, car la rousse savait trop bien la convoitise qui pouvait attirer toutes sortes de personnages peu recommandables. Encore que, depuis son évolution et donc, son changement physique, plus d'un sourcil s'était soulevé, mais on s'accordait généralement à dire que la « crise d'adolescence » était bien là et qu'il ne fallait plus s'étonner de rien.

Aujourd'hui, le temps était magnifique et Hellébore avait envie de sortir. La pension était très bien, seulement elle avait envie de sentir de l'air frais, pur et glacial. Pour ne pas sortir seule, comme lui avait recommandé Eeva. Dans sa chambre, la jeune fille se préparait avec soin, Habillée d'une robe immaculée longue et d'une ceinture rouge, ses cheveux blancs coupés dans un carré long et dégradés, coiffé de barrettes de couleurs, retenant çà et là quelques mèches éparses. Lorsqu'elle estima être présentable, elle lissa sa robe, se retourna vers son long miroir et claqua la porte. Elle salua Benji et lui signala partir se promener en ville. L'employé acquiesça et quelques secondes à peine plus tard, elle déboulait dans le bureau d'Eeva et passa sur la terrasse, avant d'ouvrir une immense vitre qui donnait sur le jardin d'hiver. La plupart des pensionnaires étaient à Eeva et ses amis. À la cantonade, elle demanda si quelqu'un avait envie de sortir avec elle en ville, ce qui éliminait un peu la grande bleue et la coquille, condamnée à nager. Mais celle-ci dormait au fond du vaste bassin d'hiver. Acorus lui, n'était pas spécialement intéressé. Finalement, Lotus et Xylobium décidèrent de l'accompagner

« Et si on prenait Pichu avec nous ? »

Depuis le temps que la souris était là... Il avait peut-être bien besoin de prendre un peu l'air lui aussi. Mais Hellébore n'attendait pas spécialement de réponse. À peine la question fut-elle formulée qu'elle entra dans le Jardin d'été et s'empara presque du même mouvement de la souris, en lui assurant que ça lui ferait du bien. Soit, de toute façon, elle n'eut même pas le temps de réagir. L'instant suivant, Hellébore claquait la porte d'entrée de l'Arène, la Givrali et l'Hexagel à ses côtés. L'Arène se situait un peu en retrait de la ville et bordait la banquise, ce qui était plus sage, quand on pensait à la violence des matches qui pouvaient se dérouler autrefois à l'intérieur et à la dangerosité parfois, de certains pensionnaires. Comme récemment avec Pyracantha qui était devenue incontrôlable. Heureusement, ça n'était que des incidents isolés. Enfin... Des incidents qui avaient fait pas mal de blessés et même des morts. Enfin, pas trop à Fla'or, Eeva avait veillé à protéger sa ville quand même ! Mais bon, peu à peu la ville s'était remise de ses émotions.

La journée s'annonçait très belle, le ciel clair sans un nuage à l'horizon et pas de vent. Il fallait espérer que ça continue comme ça, car il n'était pas rare que la ville soit frappée de tempêtes terribles en hiver. Ce qui de toute façon, était égal à Hellébore et à la plupart de ses compagnons, mais qui rendait les promenades pénibles ou ne leur donnait pas du tout envie de se promener, ce qui était pire. La jeune fille rejeta inutilement ses cheveux en arrière, qui retombèrent aussitôt dans la même position exacte. Bon, maintenant qu'ils étaient dehors, qu'est-ce qu'ils pourraient bien faire ? Quand elle accompagnait Eeva, cette dernière était toujours affairée à quelque chose, soit une course importante ou des recherches dans la grande bibliothèque qui tenait alors plus à des recherches à mi-chemin entre la paléontologie et l'archéologie (voir, la spéléologie, vu comment certaines archives étaient rangés) et rien que d'y entrer était déjà toute une aventure. D'un regard vague, Hellébore traversa l'un des nombreux ponts en se demandant s'il tiendrait encore longtemps.

« A ton avis, il faudrait combien de boule de neige pour le faire tomber ? » demanda t-elle à la renarde.

Après tout, il tenait bon face aux piétons, aux tempêtes et au temps. Mais à un moment ou un autre, toutes ces agressions finiraient bien par le faire tomber non ? Hellébore courut un peu plus loin et ramassa la neige dont elle fit une énorme boule et l'envoya s'écraser contre l'arc. Elle n'avait pas l'intention de le faire s'effondrer, bien sûr. Mais elle se demandait comment la glace pouvait tenir bon, face à tout ce qu'on lui imposait. Ce n'était quand même pas un iceberg.


Dernière édition par Eeva Slanzar le Mer 9 Sep 2015 - 13:16, édité 1 fois
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Nina Wang le Sam 15 Aoû 2015 - 1:48

En tant que gradés de l’armée de Mizuhan, les Wang, père et fille, étaient tous deux fort occupés, surtout depuis que la catastrophe de Mewtwo avait ravagé la capitale militaire, qui était également leur lieu de vie. Ce jour-là, donc, comme tous ceux qui l’avaient précédé, Nina et Sergei étaient partis très tôt à l’Académie militaire, avec une liste démesurée de tâches à accomplir : réorganisation de leurs troupes respectives, recensement des nouvelles recrues, étude de dossiers, réunions avec le Conseil, ou encore élaboration de nouvelles stratégies en cas de nouvelle crise, ils savaient qu’ils n’allaient pas chômer...

Une fois les maîtres des lieux disparus au loin, Anoushka, l’employée à plein temps, se redressa, considérant qu’elle avait fait son devoir en saluant les Wang, après leur avoir souhaité bon courage. Elle savait qu’ils en auraient besoin ! Elle rentra alors dans la demeure, qu’elle ferma à clé, pour se consacrer à ses propres tâches, se dirigeant vers la cour intérieure, là où les Pokémon de Nina s’agitaient déjà. Après les avoir nourris, elle s’apprêtait à aller s’occuper des œufs jumeaux, ainsi que de celui que Tyla avait confié au Colonel, longtemps auparavant, lorsqu’un jeune homme tout de noir vêtu l’interpela. Les cercles jaunes qui ornaient ses habits semblaient luire sous la pâle lumière du jour.


« Je vais aller faire un tour, et j’emmène Hinoki et la petite avec moi. Ils veulent se promener, je vais donc les accompagner. »

D’un hochement de tête, la jeune femme acquiesça. Elle faisait confiance au Gijinka, et elle le savait assez responsable pour prendre soin des autres Pokémon de sa dresseuse. Après les recommandations d’usage, elle quitta les jardins pour rejoindre la salle où trônaient les derniers œufs de Miyana et de Genki, tout près de celui à l’habitant mystérieux. Kokujin’, lui, regarda tour à tour le Pyroli survolté et l’Évoli d’un calme olympien.

« Bon, vous êtes prêts, tous les deux ? Vous n’avez rien oublié ? Alors c’est parti ! »

Dans ces moments-là, le Noctali avait l’impression d’être à mi-chemin entre le grand frère et le baby-sitter. La situation était d’autant plus drôle que l’un de ses deux acolytes avait passé l’âge d’être traité comme un gamin, même s’il restait très jeune, au fond de lui... Le Pyroli gardait en effet son âme de bébé Évoli, et il était parfois assez difficile à tenir, toujours émerveillé devant la moindre branche, passant son temps à courir dans tous les sens. Stelmaria, elle, tenait plutôt de son père, au grand soulagement du Gijinka : la petite créature brune, bien que curieuse, restait toujours à une distance raisonnable de « Tonton Kokujin’ », prenant soin de rester visible et à portée de son gardien. Elle était bien plus jeune que son frère flamboyant, mais elle avait déjà une sagesse et un sang-froid qui impressionnaient toujours autant le Pokémon Ténèbres...

D’un air enjoué, comme prévu, Hinoki partit en trombe, suivi, au pas, de sa petite sœur. Le Noctali humanoïde, qui avait pris l’habitude d’être appelé « Tonton » alors qu’il n’avait aucun lien de parenté avec les compagnons de Nina, lui cria de ne pas trop s’éloigner, sachant pertinemment que son ordre serait superbement ignoré par la torche vivante. Niveau obéissance, ce n’était pas encore tout à fait ça, et il en avait conscience ! Toutefois, il sentit le regard serein et tranquille de la dernière-née, et il lui fit, blasé :


« Heureusement que tu es là, toi, pour me rassurer sur mon autorité... Oh, et voilà, il a glissé, pour changer un peu. »

D’un tempérament agité, Hinoki était également d’une maladresse légendaire, dépassant de loin tout ce qu’on pouvait dire à propos de sa mère, pourtant pas mal dans ce domaine-là. En soupirant, Kokujin’ abaissa son capuchon, voyant venir la course-poursuite avec le joyeux luron, puis se pencha pour l’aider à se relever. Tant qu’il était étalé par terre, au moins, il ne cavalait pas dans toute la ville.

« Combien de fois t’ai-je dit de ne pas courir ici ? Tu sais très bien que le verglas est très dangereux, sur ce chemin ! Pour quoi je vais passer, moi, si Nina te retrouve encore couvert de bleus en rentrant, ce soir ? Vraiment, tu es impossible. Allez va, c’est rien. »

Pas fâché pour un sou, Hinoki s’ébroua, avant de repartir de plus belle, comme une flèche. Échangeant un regard désolé avec Stelmaria, le Gijinka tenta, tant bien que mal, de suivre son protégé sur les pavés glissants. Décidant finalement qu’il préférait ne prendre aucun risque, il embarqua la jeune Évoli sous le bras, en s’excusant de la trimballer comme un paquet. Docile et compréhensive, la petite boule de poils brune ne lui en tint pas rigueur, les yeux rivés sur un petit groupe, non loin de là. Lorsque son porteur eut enfin rattrapé le fugitif, elle émit un petit cri bref pour attirer son attention, avant de grimper sur l’épaule de « Tonton » pour être confortablement installée. Se faire secouer comme un prunier, ça allait deux minutes, mais elle était bien mieux là-haut, perchée. Et puis, elle avait une bien meilleure vue, comme ça !

« Quoi, ils t’intéressent ? Si tu veux, tu peux aller leur demander de jouer avec toi, et voir s’ils sont d’accord. »

Nouveau son, comme un glapissement, pour signifier son refus. Elle était maline : elle préférait laisser son frère y aller avant, au cas où, et l’utiliser comme un éclaireur pour prendre la température. Épaté devant la manœuvre presque sournoise de Stelmaria, Kokujin’ ne dit rien, se contentant d’observer le Pyroli qui, comme prévu, se dirigea droit vers l’espèce de flocon de neige flottant. Mais son attention fut attirée par l’humanoïde aux cheveux blancs, qui s’adressait à la Givrali. Il sut que la fille était, comme elle, dotée de pouvoirs de transformation, grâce à son intuition, et parce qu’ils avaient, de fait, quelque chose en commun, mais il n’osa pas s’approcher davantage, par timidité, sans doute, mais aussi parce qu’il avait déjà compris que le Pokémon Feu se chargerait de faire connaissance pour lui, à sa manière.


[Et voilà, résurrection de topic xD Comme je ne sais pas si Kokujin’ et Lotus ont déjà eu leurs petits ensemble ou pas, je te laisse voir s’il n’ose pas avancer par simple timidité ou par « gêne » envers sa compagne (graou). Texto ou Skype si besoin !]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Eeva Slanzar le Mer 9 Sep 2015 - 12:51


La jeune fille écarta les bras pour ramener à elle toute la neige possible, ne craignant nullement la morsure du froid, comme tous les enfants qui jouaient dans la neige. Elle fit un corps gigantesque sur lequel elle essaya de percher une tête, mais sa première boule était si haute, plus grande qu'elle quasiment, qu'il lui fut impossible d'aller y déposer la seconde. Elle essaya de se grandir, se mettant sur la pointe des pieds, poussa de toutes ses forces la boula qui grimpa… Qui se stabilisa… Et déboula dans l'autre sens, arrachant un cri à Hellébore. La jeune fille aux cheveux blancs  s'effaça devant le poids de la boule de neige, disparaissant dans la poudreuse. Les autres éclatèrent de rire, dans le langage qui leur était propre et le Pichu se jeta sur la boule de neige qui écrasait l'hybride et commença à creuser. Un peu plus loin, Xylobium s'amusait à un tout autre jeu, envoyant ses chaînes de grêle pour geler les pavés, au moment où les passants marchaient dessus. Cette petite farce le rendit hilare et il gela une allée entière, regardant les humains perdre soudainement l'équilibre et prendre des postures ridicules, tentant de se raccrocher à n'importe quoi.

Hellébore se mit à gigoter sous sa couche de neige, la faisant rouler pour se dégager et un autre cri se fit entendre.. Creusant un tunnel sous la neige, le Pichu avait rejoint la surface pour voir d'où venait le roulis et fut emporté, sans avoir le temps de se sauver, pour se retrouver piégé à son tour sous la neige. Hellébore secoua ses cheveux et se releva.  Lotus, qui veillait au grain, se leva et s'approcha. La renarde des neiges regarda alors la neige, ses longues oreilles aux aguets. Localisant finalement le souriceau, elle se positionna au-dessus de lui et se mit à creuser. Elle le repêcha plusieurs dizaines de centimètres plus bas et l'attrapa par la peau du coup, le secoua pour lui retirer la neige et le reposa un peu plus loin, d'un air maternel. Le Pichu se laissa faire, puis se replongea dans le creusement de son tunnel, attirant les cris d'Hellébore, comme elle il détruisait sa boule de neige. Mais le Pichu n'avait aucune envie d'écouter l'hybride et continua à creuser, pendant que le spectre commençait à faire agir ses pouvoirs pour enlever la souris de « sa » boule de neige, lequel répliquait avec ses propres pouvoirs.

Par-dessus le marché, Xylobium s'amusait à essayer de geler les boules de neige qu'Hellébore envoyait avec une fausse rage. Un éclair rouge se jeta soudain dans le groupe, surprenant les trois amis ; la souris envoya un éclair en poussant un cri, l'hybride, surprise, rata son coup et envoya une grêle, au lieu de sa boule de neige et l'Hexagel se retourna si vivement que ses chaînes s'emmêlèrent au niveau du nouveau venu. Lotus s'était aussitôt relevée, les oreilles dressées, prête à défendre son groupe contre un danger potentiel. Elle comprit rapidement néanmoins que son congénère n'était qu'un jeune loupiot et certainement pas dangereux, aussi, elle laissa « les enfants » et Xylobium se débrouiller entre eux dans leur jeu. Depuis qu'elle avait mis-bas de sa portée, le comportement de Lotus avait changé, elle se faisait plus maternelle et avait plus tendance à voir et pressentir les dangers. Ce qui l'amena tout naturellement à vérifier les environs, ce petit renard n'était probablement pas seul et son maître ne devait pas être très loin, il avait certainement été attiré par le jeu bruyant du Pichu et d'Hellébore.

Lotus remarqua deux personnes, dont un autre de ses congénères. La renarde eut un moment d'hésitation en voyant l'humain. Elle côtoyait autant les Pokémon que les humains et les hybrides. Celui-là n'était ni un humain, mais un Pokémon à l'apparence humaine. Lotus n'avait pas besoin de pouvoirs spéciaux pour le savoir, son air, son odeur entre autre, qu'elle reconnut aussitôt. Debout, une patte levée en alerte, elle essayait de se décider. Elle reconnut l'odeur de cette forme étrange, comme étant Kokujin, son compagnon. Cependant, il n'avait jamais abordé cette capacité étrange qui touchait certains humains et Pokémon. Elle était indécise, ces deux Evoli étaient-ils ses autres enfants ? Pas qu'elle le prenait mal, dans leur espèce la fidélité n'était qu'une option, mais elle ne tenait pas à s'en approcher si une autre femelle débarquait dans la zone. Cela faisait de nombreuses semaines qu'ils s'étaient rencontrés. Lotus était immédiatement tombé sous le charme sombre du Noctali. Beaucoup des congénères de ce type avaient quelque chose de sournois et de violent, ce qu'elle ne lui avait pas trouvé.

Échappée de sa maison pour prendre l'air, elle s'était promenée dans des rues éloignées de la ville pour tomber museau à museau avec lui.  Avec la pression des combats en Arène, elle avait eu besoin de s'évader. Faisant partit des trois plus anciens Pokémon d'Eeva, cette dernière leur mettait une pression particulière pour qu'ils soient meilleurs que les autres. Eeva n'avait quasiment aucune défaite, au prix de blessures parfois. Les deux renards avaient passé plusieurs jours ensemble et c'est sans surprise qu'au bout de jours, le caractère de la femelle avait changé du tout au tout, se faisant plus ombrageuse. Mais ils ne s'étaient plus revus ensuite, Lotus avait été consignée dans l'Arène pendant sa gestation, ainsi Kokujin n'avait pas su. La Givrali avait mis-bas il y avait de cela quelques temps et ses petits avaient eu le temps d'être sevrés. Une fois qu'ils avaient été assez grands, Eeva avait simplement annoncé qu'elle les emmenait avec elle pour quelques recherches qu'elle mènerait à Tenkei quelques temps.

Mais aucune autre femelle ne vint. Finalement, Lotus se dirigea vers le mâle, l'observant de son regard abyssal. Elle laissa les enfants jouer ensemble. Elle n'était pas sûre de ce qu'elle faisait, il n'était pas du tout certain qu'il soit content de la revoir ou que la nouvelle de sa descendance le ravisse. On ne savait jamais avec les mâles, mais dans tous les cas, ça ne changeait pas grand-chose, il n'aurait pas à les assumer, c'était son travail à elle et de toute façon, Eeva ne les laisserait pas partir. D'ailleurs, elle était heureuse au fond d'elle d'être une Evoli, son espèce entrait pile dans les projets de recherche de sa maitresse, elle n'aurait pas à voir partir ses petits trop tôt. Lotus aurait préféré que le Noctali soit seul…

« Bonjour Kokujin. » dit-elle d'une voix douce, peut-être un peu plus que d'habitude.


[Je savais que quelqu'un viendrait xD Alors comme je l'explique, les petits sont nés et ont déjà quelques semaines, ce topic se passe parallèlement à celui de Tenkei "Le Silence des Wattouat"]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Nina Wang le Jeu 10 Sep 2015 - 11:19

Un peu plus loin, le groupe d’inconnus s’agitait, jouant avec la neige jusqu’à se retrouver ensevelis sous une épaisse couche de poudreuse. Le Gijinka se laissa aller à rire, sans doute un peu touché par la fraîcheur (sans mauvais jeu de mots) de ces Pokémon qui profitaient simplement de la rudesse de l’hiver pour s’amuser, sans gêner personne.

Il fut cependant un peu moins détendu lorsqu’il aperçut Hinoki qui se jeta parmi eux à pleine vitesse, suscitant des réactions plus ou moins inattendues chez les membres de la troupe. La plus remarquable d’entre elles fut celle de l’espèce de flocon glacé : ses drôles de chaînes qui pendaient bizarrement bougèrent d’une manière telle que le Pyroli s’empêtra dedans et s’étala de tout son long, pour la deuxième fois de la journée, sous le regard blasé de son tuteur du jour. Le Noctali vit alors qu’une représentante de la grande famille des Évoli était là et, qu’alerte, elle était prête à protéger ses camarades, mais lorsqu’elle jugea qu’Hinoki n’était pas un danger, il sentit son cœur tomber dans sa poitrine. Sentant son trouble, Stelmaria se pencha sur le visage de son « Tonton », intriguée.


« C’est rien, va jouer avec eux. Je la connais, c’est tout, je suis surpris de la revoir. »

Fine, la boule de poils sombre comprit et, d’un bond, quitta l’épaule du Gijinka pour aller rejoindre son frère. C’était bien la première fois qu’elle le voyait comme ça, dans cet état, mais elle ne chercha pas à en savoir plus, devinant que c’était « une affaire de grandes personnes ».

En voyant sa compagne hésitante, Kokujin’ tenta de la rassurer en se rapprochant un peu, d’un pas incertain, cependant. Il s’attendait à tout, sauf à tomber nez à nez avec elle. Mais, après tout, s’ils étaient dans la même ville, et s’ils sortaient tout seuls assez souvent, il était normal de se rencontrer au détour d’une ruelle, ou sur l’un des nombreux ponts de la capitale militaire.


« Lotus... »

Craignait-elle de le revoir, ou bien se méprenait-elle sur le lien de parenté (inexistant, d’ailleurs) qui unissait le Pokémon Ténèbres au Pyroli et à l’Évoli qui crapahutaient plus loin ? Après un rapide coup d’œil pour vérifier que personne ne les regardait, Kokujin’ s’enveloppa d’une chape sombre, disparaissant quelques instants pour redevenir visible, sous sa forme d’origine, cette fois. Il se sentait bien plus à l’aise ainsi lorsqu’il s’adressait à d’autres Pokémon, spécialement lorsqu’il s’agissait de sa compagne.

« Bonjour. Tu... Tu vas bien ? »

Même s’il avait du mal à le reconnaître, il était un peu gêné. Non pas qu’il n’avait pas eu envie de la revoir, loin de là. Au contraire, même. Mais... C’était si soudain.

« Le Pyroli et l’Évoli qui jouent avec les autres appartiennent à ma maîtresse, mais je les garde en son absence. Ce sont les enfants du Mentali et de la Phyllali de Nina. Et toi ? Le groupe qui t’accompagne, c’est tes camarades d’Arène ? »

Il se dit que ses dernières paroles étaient comme une sorte de justification. Comme s’il s’excusait d’être venu avec eux, alors qu’il n’était pas leur père, au risque de semer le trouble dans l’esprit de la créature des glaces. Mais comment savoir qu’il la retrouverait, ici et maintenant ? À mesure qu’il parlait, le Noctali reprenait confiance en lui. Sa voix ne tremblait plus. Doucement, il s’avança, avant de frotter sa tête contre celle de la Givrali.

« Tu m’as manqué, tu sais. Je suis content que tu sois là. »

Le Pokémon Ténèbres s’assit lentement, se sentant soudain calme et apaisé. La présence de Lotus lui faisait plus de bien que ce qu’il voulait admettre...

« Comment ça se passe, chez toi ? Ce n’est pas trop difficile, l’entraînement ? »

Même s’il ne le disait pas, il s’inquiétait un peu pour elle : il savait qui était sa dresseuse, et la réputation qu’elle avait. De son côté, il travaillait dur, lui aussi, car Nina était exigeante, mais en ce moment, il passait plus de temps à surveiller ses petits protégés qu’à s’exercer au combat dans la demeure des Wang. Plus serein, il pencha la tête sur le côté, profitant de l’instant présent sans compter. Il la trouva changée, quelque part, mais il fut bien incapable de dire en quoi, ce qui ne l’empêcha pas de la voir telle qu’elle lui semblait : belle. Au fond, il eut l’impression de tomber amoureux une seconde fois. C’était étrange, comme sensation, mais c’était loin d’être désagréable, en fin de compte.


[Un peu court, mais je préfère ne pas trop m’avancer pour ne pas jouer Lotus ^^]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Eeva Slanzar le Jeu 10 Sep 2015 - 20:59



Le Pyroli s’emmêla les pattes dans les chaînes de glace de Xylobium, qu se fit entraîner par la vitesse de petit renard et percuta les autres, qui venait enfin de s’en sortir de toute cette neige. L’ « effet boule de neige » prit alors tout son sens, Hellébore dégringola de la rive jusqu’au canal gelé et glissa sur quelques bons mètres encore. Le Pichu fut éjecté, la tête du bonhomme de neige glissant derrière lui et ne cessant de grossir à mesure qu’il descendait la pente, pendant que Xylobium n’arrivait pas à se défaire du Pyroli. Dressant les oreilles devant cette improbable réaction, Lots secoua la tête et se mit à rire à son tour. Elle ne se leva pas pour les aider, après tout ils devaient bien apprendre à se débrouiller sels et tant q’ils ne risquaient pas de se blesser, il n’y avait aucune raison de vraiment s’inquiéter. Elle avait appris, elle-même enfant que les bleus et les bosses étaient parfois le meilleur maître d’apprentissage qui soit et ces jeunes Pokémon devaient apprendre à faire leurs propres  expériences. Même si l’Hexagel lui, avait passé cet âge depuis quelques temps déjà.

Lotus vit alors la petite Evoli rejoindre les autres, tandis que chacun d’eux essayaient de se dépêtrer de ce méli-mélo. La renarde reporta naturellement son attention sur Kokujin, remontant les traces de pattes du renardeau. Cette forme était un peu dérangeante, elle avait l’impression d’avoir affaire à n humain, alors que ce n’était bien sûr pas le cas. Il prononça son nom, mais avec la voix et le langage d’un humain. Il jeta n coup aux alentours et abandonna son enveloppe humaine. Lots n’avait pas de problème particulier avec les humains, ni même avec ce pouvoir dont Hellébore abusait quotidiennement (autant dire donc, qu’elle y était habituée), mais elle trouva bien plus agréable de retrouver Kokujin comme elle l’avait connu. Les passants, un peu plus loin, n’avaient rien remarqué et faisaient ce qu’ils avaient prévu de faire, passer. Les yeux brillants, Lots se laissa approcher, le Noctali prit la parole le premier.

Finalement, il se sentit obligé de se justifier et lui parut même gêné. Oh mais pourquoi ? Lotus n’avait été que discrète, même si la portée née de cette première rencontre était sa première, elle savait comment pouvaient être les femelles avec leurs petits et leurs mâles. Il n’aurait pas été utile du tout de créer des tensions entre les Wang et l’Arène Slanzar. Même si ce n’était q’une histoire de Pokémon, Lots prenait à cœur la vie et les intérêts de sa tribu. Pourtant, elle n’aurait pas su dire pourquoi elle était soulagée de savoir que ces deux renardeaux ne comptaient pas parmi sa descendance. Ne descendance dont il ignorait l’existence au passage… Lotus esquissa quelques pas, écoutant la suite d’une oreille attentive. Elle se sentait tellement, fébrile, qu’elle avait l’impression de trembler sur ses pattes. Ces deux enfants n’étaient pas les siens et il n’était pour ex qu’une nourrice.

« Oui, sauf le Pichu. Ma maitresse s’intéresse à lui pour ses recherches, il n’a pas l’air de pouvoir évoluer. »

Le cœur battant, elle regardait et laissait faire Kokujin, mais ne se gêna pas pour se poser sur sa fourrure sombre en toute quiétude et confiance. Elle glissa sa tête contre son cou, laissant retomber ses longes oreilles.

« Moi aussi, je ne pensais pas que je te reverrais… » Lâcha t-elle. «  Je veux dire, nos sommes toujours très occupés. »

Ce disant, elle avait reculé d’une patte. Elle aurait voulu dire trop occupés, mais sa loyauté envers Eeva l’en avait empêché. Il fallait dire que cette occupation la lassait. Les entraînements étaient aussi durs qu’interminables, pire que les matches d’arène et quand elle ne combattait pas (puisqu’elle faisait partie de ses favoris), ils faisaient des voyages longs et éreintant. Psychiquement, Lotus était fatiguée et à cela s’était ajouté, pendant quelques temps, sa gestation. Sa question la laissa silencieuse un moment. Elle se dotait que d’être le Pokémon d’un soldat ne devait pas être simple, mais elle avait l’impression qu’Eeva tirait vraiment sur leurs capacités. Mais elle ne voulait pas se plaindre, elle n’était pas la seule a endurer ces entraînements et ils travaillaient tous très dur pour honorer la Championne.

« Ça va. » Dit-elle simplement.

Elle se fit un peu plus distante, légèrement gênée, à cette évocation. Lotus regardait Kokujin dans les yeux. Elle était vraiment heureuse de le revoir, mais elle avait aussi cette nouvelle à laquelle il ne devait pas s’attendre, sur la conscience.

[Tu as bien fait ^^]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Nina Wang le Ven 11 Sep 2015 - 2:18

Un peu dubitatif, le Gijinka prit néanmoins le parti de laisser Hinoki dans sa mouise, considérant qu’il n’était pas en danger. Et puis, avec sa sœur, et toute la joyeuse troupe, il avait l’air de s’amuser, alors il n’avait aucune raison de l’empêcher de se mêler à eux.

Il remarqua en revanche que la femelle semblait plus à l’aise avec sa vraie forme qu’avec celle, humanoïde, qu’il avait arborée jusqu’alors. Il était vrai que cette apparence était un peu étrange, même si elle s’avérait bien pratique, en fait. Elle lui permettait de se fondre dans la masse humaine, mais elle lui donnait parfois l’impression d’être un mensonge ambulant. Comme s’il voulait tromper son monde, alors qu’il n’en avait pas l’intention...

Quand Lotus lui répondit par l’affirmative, en excluant le Pichu du lot, le Noctali jeta un œil au groupe. Ils avaient tous l’air très différent, malgré leurs caractéristiques communes de Pokémon Eau ou Glace. Stelmaria et Hinoki juraient un peu dans tout ce bleu et ce blanc, avec leurs couleurs brunes et rougeâtres ! Un peu triste pour la souris, il dit à voix basse :


« Oh, le pauvre. S’il veut évoluer, ça doit être dur à vivre, comme situation... Mais après tout, il est peut-être très bien comme ça. »

Quand la Givrali se colla un peu plus à lui, le Pokémon Ténèbres ferma les yeux, la laissant faire sans rechigner. Son pelage glacé n’était pas désagréable, contrairement à ce qu’il avait pensé la première fois qu’il l’avait aperçue, et il sentit un flot de sensations et d’émotions remonter en lui, avec une certaine nostalgie. Il se surprit même à « ronronner » brièvement. Lui qui avait vu sa précédente dresseuse se jeter du haut d’une falaise pour en finir avec la vie, il n’aurait jamais cru être heureux et serein à ce point un jour... Mais il rouvrit ses rubis quand elle recula, un peu déçu qu’elle ait rompu le contact si vite.

« Je comprends. J’imagine que la vie de Pokémon d’Arène n’est pas si simple... Je crois que j’ai de la chance d’avoir Nina, finalement. Elle est travailleuse et nous en demande beaucoup, mais elle nous laisse nous reposer sans problème lorsqu’elle l’estime nécessaire. »

Malgré ses paroles, qui se voulaient rassurantes, il perçut un changement dans le comportement de sa compagne. Il ne lui en voulait absolument pas, car il n’était pas idiot au point de songer qu’elle l’avait volontairement esquivé par la suite. Leurs danses avaient été fugaces, mais remplies d’émotions, et sincères, surtout, alors il ne l’avait jamais vue comme une profiteuse ou une lâche qui l’aurait abandonné une fois qu’elle aurait obtenu ce qu’elle voulait. D’ailleurs, qu’avait-elle réellement voulu ? Avait-elle eu un but précis, ou s’était-elle laissée guider par son instinct et par ses envies ? Kokujin’ n’en savait rien, mais il n’avait pas vraiment eu le temps de s’attarder là-dessus. Mewtwo et les Pokémon fous avaient frappé, et les Wang avaient eu beaucoup à faire, pendant et après la crise. Le Noctali, lui, était souvent désigné comme gardien de ceux qui restaient à la maison, alors il avait bien vite enfoui tout ça en lui, comme d’habitude.

« Lotus, tu es sûre que ça va ? Quelque chose te tracasse ? »

La gêne de la Givrali commençait à l’inquiéter, en vérité, même s’il était assez confus sur les raisons de son angoisse. Avait-elle quelque problème à lui cacher, quelque mauvaise nouvelle à lui annoncer, pour se comporter ainsi ?

« Tu sais, je ne te jugerai pas. Je n’ai pas à le faire, et je n’en ai ni le droit, ni l’envie. »

Tendrement, mais dans une attitude protectrice, il lui donna un léger coup de tête, pour l’encourager à se confier. Il savait combien garder sur le cœur ce qui devait être partagé pour aller bien pouvait peser et changer quelqu’un, à l’usure. Ce qu’il avait vécu avant de rencontrer Nina, il ne le souhaitait à personne, pour rien au monde.

« Quoi que tu aies sur la conscience, tu peux me le dire. Je suis là, et si tu as besoin d’aide, pour quoi que ce soit, je ferai mon possible pour te soutenir. »

Plus loin, Stelmaria cessa subitement ses jeux et tourna son regard vers son « Tonton », sentant comme une tension étrange entre les deux êtres. Enfin, plutôt qu’une tension, c’était un malaise, quelque chose qui les séparait, invisible, sans qu’elle comprenne pourquoi. Pourtant, ils se connaissaient et s’entendaient bien, non ? C’était un peu comme Maman et Papa, pour elle, même si ce n’était pas exactement la même chose. Plutôt perspicace pour son jeune âge, la petite Évoli se détourna pour retourner vaquer à ses occupations, sans toutefois oublier la drôle de scène qui se déroulait, à quelques mètres de là. Si Kokujin’ savait ce qui l’attendait... Même si c’était dans l’ordre des choses, le ténébreux renard serait sans doute surpris si Lotus sautait le pas et lui parlait des petites créatures dont il ignorait encore l’existence, et avec lesquelles il partageait plus qu’un lien concernant leur espèce.


[« Kokujin’, t’es papa ! Alors, heureux ? » xD]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Eeva Slanzar le Ven 11 Sep 2015 - 23:34



En réalité, ces pouvoir un peu étrange la mettait mal-à-l’aise. Elle n’aimait pas vraiment lorsque Hellébore revêtait sa forme semi-humaine, mais celle-ci semblait revivre. Encore que ses derniers temps, on cas semblait s’améliorer, mai la renarde ne pouvait s’empêcher de penser que ce n’était pas normal… Ce malaise était encore plus particulier avec Kokujin, il ne s’agissait pas de n’importe qui pour elle, alors… Peut-être qu’elle ne s’y serait jamais, mais en attendant, elle se sentait bien plus rassurée par la forme originelle du Noctali. La Givrali regarda un moment le Pichu, en fait, on savait depuis longtemps qu’il fallait d’autres conditions que d’atteindre un certain niveau de puissance ou une pierre évolutive, certains Pokémon n’évoluaient que s’ils étaient parfaitement en harmonie avec eux-mêmes. Oh on s’en occupait bien et il n’était pas malheureux en apparence, mais il n’évoluait pas. Elle l’avait surprit une fois, à tripoter une Pierre Foudre, la remuer dans tous les sens et même à essayer de la ronger. Non, le Pichu n’était pas bien comme ça, mais ne semblait pas plus comprendre que les autres pourquoi il n’évoluait pas.

Tout en pensant au sort de la souris, qui resterait probablement ainsi, la Givrali ne voulu pas démoraliser le mâle. Il n’y avait pas plus malheureux qu’un Pokémon mal évolué… Mais personne n’y pouvait rien. Lotus se fit plus distante, le regard dans le vague, elle semblait perdue dans la contemplation du groupe d’enfants, mais il n’en était rien. Cela lui rappelait seulement qu’elle avait évolué par loyauté envers Eeva, une loyauté à sens nique d’ailleurs, à l’époque des faits. Lotus n’était pas en conflit avec elle-même, mais c’était à se demander –pour la première fois- si elle n’avait pas commis ne errer. Enfin, plus personne n’y pouvait rien, elle ne savait pas elle-même en quoi elle aurait choisi d’évoluer sans ça. Mais à quoi bon y penser maintenant ? Ce n’était pas comme si elle pouvait revenir en arrière, par contre, mais pourrait au moins veiller à ce que ses enfants prennent la forme qui leur convenait le mieux, une qu’ils ne choisiraient pas pour quelqu’un, qui ne leur rendrait pas. En effet, même si la Championne avait elle aussi évolué en quelques sorte, elle avait toujours considéré comme normal le choix de la Givrali.

La voix et les paroles de Kokujin ramenèrent difficilement Lotus à la réalité. Elle était épuisée à vrai dire, de cette vie de Pokémon d’Arène, Eeva n’en avait jamais assez et combattait toujours, tout le temps… Lotus se sentait mal, la pression, l’épuisement et sa loyauté depuis tellement d’années ! Elle avait passé toute sa vie à suivre Eeva. Le problème était peut-être là, Lotus n’avait pas l’impression d’avoir de repos. Lotus ressentait le trop plein de tout, tout ce qu’elle avait emmagasiné depuis des années. Il était possible que sa gestation ait pu percer cette poche d’émotion qui gonflait depuis des années, sans que ce linceul de glace qu’elle s’était forgé ne tombe ; c’était comme si sans prévenir, tout cela s’effondrait sur lui-même. La pression montait, parce qu’elle ne voulait pas craquer et qu’elle ignorait totalement comment Kokujin prendrait la nouvelle. S’il partait en la laissant là, ce serait pire que tout… S’il l’abandonnait dans cette sorte de désespoir, sans lui laisser le choix… Elle craignait une blessure invisible qui ne pourrait guérir.

Tout avait l’air trop compliqué, Lotus ne savait pas elle-même comment elle en était arrivée là. Cela ressemblait à sa situation quelques mois auparavant, elle s’était esquivée de l’Arène, après un combat particulièrement éreintant et un entraînement quasi immédiat, alors qu’elle n’avait pas donné le résultat qu’aurait vol voir Eeva, tout en ayant donné le meilleur d’elle-même. En colère, mais déçue, elle avait filé entre les pattes de Benji –un bon humain- pour sortir par la porte d’entrée, restée ouverte. Oui, elle était sans doute coupable d’avoir fait perdre son match à Eeva, mais elle avait fait de son mieux ! La nuit était tombée rapidement et elle avait erré un moment avant de se retrouver du côté des Wang, mais elle avait pris bien soin de ne pas se montrer aux humains. C’est là qu’elle avait rencontré Kokujin, sans doute attiré par le bruit qu’elle avait pu faire, malgré sa discrétion. Elle avait eu besoin ce jour-là, une présence amicale, d’un soutien et d’amour. Et même si elle n’était qu’un Pokémon, elle en avait besoin et ce n’était pas le genre de chose qu’Eeva était capable de donner. En tout cela, le Noctali avait été parfait, pour soulager sa peine et panser un peu ses blessures.

C’était un peu pareil aujourd’hui. Il avait l’air de vraiment s’inquiéter – ce qui n’était pas vraiment le cas de la plupart des mâles, qui ne pensaient par ailleurs q’à leur confort personnel- et même si elle ne fit aucun commentaire, elle li en était reconnaissante… Il se rapprocha finalement e la femelle, qui se laissa faire et Lotus laissa tomber sa tête contre lui. Sans un mot et sans trembler, des larmes commencèrent à se former à travers son regard de nuit, mis à peine prirent-elle forme, qu’elle gelèrent en étoile de glace. L’isatis ne cherchait pas à retenir le poids de ses larmes, se contentant de les laisser couler un moment, en essayant de retrouver l’usage de la parole. Ce qui n’était pas simple, un noeud énorme s’était formé et semblait ne plus vouloir se défaire. Lotus resta un moment silencieuse.

« Non » Répondit-elle finalement à sa première question. « Je n’ai plus envie de combattre. Mais ma maitresse n’est pas le genre à laisser quelqu’un lui dire non. Tu comprends ? Où est-ce que j’irais ? Parce q’elle ne l’acceptera jamais et puis… »

Maintenant qu’elle laissait l’abcès s’écouler, il lui semblait impossible de se taire. Elle ne pouvait plus s’arrêter et surtout, il devait absolument comprendre sa position… Si elle se mettait Eeva à dos, c’était aussi ses petits qu’elle mettait –à son sens- en danger. Une véritable mère ne pouvait pas laisser faire ça et elle se sentait prise en otage de ce point de vue là. Surtout maintenant que la Championne était en voyage et avait pris ses petits avec elle… Lotus regrettait d’ailleurs, de ne pas s’y être plus opposé, elle aurait dû insister, quitte à montrer les crocs…

« C’est que je.. Je, je ne peux pas mettre en danger nos petits. » Dit-elle d’une voix légèrement tremblante.

La femelle pencha la tête de côté, la relevant très légèrement et lançant un regard en biais a renard noir, aux aguets.

[Alors, heureux? xD
Ps : ce clavier est une souffrance -_-]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Nina Wang le Lun 2 Nov 2015 - 2:27

Lorsque le regard de Lotus se perdit dans le vide, Kokujin’ resta silencieux, n’osant pas la ramener tout de suite à la réalité. Peut-être avait-elle besoin de s’évader un peu, il n’en savait rien, il n’était pas dans sa tête... Mais, plus que cette distance étrange, il y avait autre chose, pas vraiment un malaise, mais un sentiment diffus que le Noctali ne parvenait pas à identifier. Elle semblait avoir... Peur ? Mais peur de quoi ? De lui ? D’elle-même ? De l’avenir, des conséquences du passé ? Totalement perdu, le Pokémon sombre se remémora leur rencontre. Des images lui revinrent à l’esprit, notamment celle d’une créature qui avait un besoin vital d’espace, d’air et d’intimité. Elle avait eu besoin de vivre, tout simplement.

Quand ils se retrouvèrent de nouveaux collés l’un à l’autre, la vague de désespoir qu’il ressentit émaner de Lotus submergea Kokujin’ à un point tel qu’il eut l’impression que quelque chose se cassait en lui. Il se sentait si impuissant, maintenant qu’elle se montrait plus fragile que jamais ! Ramené à ses propres souvenirs douloureux, ceux qui avaient envahi son âme au point de la rendre si noire que seule Nina avait pu la faire revenir à la raison, le Pokémon Ténèbres se força à rester calme, à ne pas paniquer. S’il affichait le moindre signe de faiblesse, il ne ferait que la chagriner davantage. Elle avait confiance en lui, elle se laissait aller à pleurer contre lui, il devait se montrer fort et sécurisant. Oui, sécurisant. Il essaya de retrouver ce qu’il avait éprouvé quand Nina l’avait aidé, lui : comment avait-elle agi, déjà ? Et lui, comment avait-il réagi et pris ce qu’elle lui avait donné ? Ce fut dans cette tornade confuse que la Givrali reprit la parole, avec difficulté. Le cœur du Noctali cognait fort contre sa poitrine, mais malgré tout, il voulait prouver qu’il était là, même si le comportement de son aimée lui faisait peur, non pas parce qu’il la craignait, mais parce qu’il était effrayé par ce qu’elle gardait pour elle, par ce qui la mettait dans un tel état. Évidemment qu’elle n’allait pas bien ! Il avait pu le constater par lui-même, mais l’entendre de sa gueule rendait la chose plus concrète, plus complexe à appréhender.

La renarde bleue lui expliqua alors qu’elle était lasse de combattre, mais qu’elle n’avait pas le choix. Pas d’endroit où aller ? Kokujin’ n’était pas d’accord.


« Je ne suis pas à ta place, ma maîtresse est quelqu’un de bien. Je ne dis pas qu’Eeva est une mauvaise humaine, mais elle manque probablement d’empathie. Je crois que je comprends, quand même, même si je ne le vis pas. Par contre, tu n’es pas à la rue, tu sais. Tu pourrais venir chez moi. Le Major et Anouchka sont des humains gentils, eux aussi, si tu as besoin de repos, d’un foyer où on te laissera tranquille, nos portes te sont ouvertes, avec grand plaisir. »

Cependant, la Givrali laissa entendre qu’il y avait autre chose. Alors, respectueux, il la laissa finir, calmement. Ce qu’elle lui annonça par la suite, en revanche, eut de quoi le rendre fébrile ! Première pensée : nos QUOI ? Seconde pensée : OH PAR SUICUNE ! Troisième pensée : ah oui quand même, ça c’est de la nouvelle !! Quatrième pensée : JE SUIS PAPA OLALALALA. Tout ce flot de réflexions successives et ininterrompues se traduisit par un grand blanc où on percevait aisément le choc, alors que les yeux de Kokujin’ restaient ouverts en grand, fixes. Il était réellement estomaqué, parce que quand même, on n’annonçait pas ça tous les jours à tout le monde, quoi.

« Waw. Euh... Désolé, c’est juste que, euh, comment dire, je ne m’y attendais pas. Et je n’étais pas au courant, mais ça, tu dois t’en douter. »

Le pauvre Noctali se sentit soudain très, très bête, démuni, désemparé et surpris tout à la fois. Après quelques instants, il se reprit enfin.

« Lotus, je... Je suis vraiment heureux, là, tout de suite. Ça ne se voit peut-être pas, mais... ! »

Mû par une impulsion soudaine, le Pokémon Ténèbres frotta sa tête à celle de sa compagne, longuement, ne trouvant pas les mots pour lui transmettre ce qu’il ressentait. À la joie de se savoir père se mêlait la crainte d’imaginer leurs petits chez cette Championne qui ne pensait qu’à la performance et à la victoire. Et si cette folle de rousse les forçait à combattre alors qu’ils préféraient les concours ? Et si elle les obligeait à évoluer vers une forme qui ne leur plaisait pas ?

« Je comprends mieux tes angoisses. Elles sont justifiées, d’après ce que tu me décris de ta dresseuse. Mais ne t’en fais pas. Je suis là, on va s’en occuper ensemble, tous les deux. Je ne te laisserai pas toute seule, et je ne te laisserai pas tomber, d’accord ? Aie confiance, ça va aller. On va s’en sortir. »

De nouveau, il appuya sa tête contre celle de Lotus, plus serein qu’il ne l’aurait cru. Il avait tellement eu peur qu’elle lui annonce une maladie, un départ ou quelque chose de cruel ou de grave ! Si ce n’était « que » ça, il avait moyen de lui venir en aide, et cela le rassurait, quelque part. Oh, bien sûr, on ne s’improvisait pas père comme ça, même si, souvent, ça tombait comme ça, sans prévenir. C’était quelque chose qui changeait la vie, que ce soit pour l’un ou pour l’autre, il avait pu le constater avec les nombreux petits de Genki et de Miyana. Mais, jusqu’à présent, tous ces petits Évoli n’avaient été que joies, rires et découvertes. Alors, pourquoi pas les leurs ?

« Est-ce qu’ils ont déjà des prénoms ? Est-ce qu’on a deux fils ? Deux filles ? Un de chaque ? Wow, c’est tellement... ! »

Partagé entre son bonheur et son angoisse devant l’état de Lotus, Kokujin’ ne savait pas vraiment sur quelle patte danser. Une autre question le taraudait, menaçant de jaillir à tout moment, mais il n’osait la poser, tant la déception qui découlerait d’une réponse négative serait grande à ses yeux...


[Très heureux ! Very Happy
Désolée pour le temps de réponse, event et IRL sont passés par là ^^
En espérant que le délai t’aura laissé le temps de t’habituer à ton nouveau clavier XD]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Eeva Slanzar le Ven 20 Nov 2015 - 23:17



Lotus était reconnaissante à Kokujin de ne rien dire, de lui laisser le temps. Que pouvait-il faire de toute façon ? Les humains étaient si possessifs et invasifs… Elle n’avait connu qu’elle toute sa vie, e dehors de ses jeunes années, dont elle se souvenait mal d’ailleurs. Par crainte de trop les regretter peut-être. Quand Élodée et Hamamélis s’étaient enfuies, elle avait rusé de les suivre, à la recherche de leur ancien maître, mais avait-elle eu bien raison ? Ses deux amies ne les avaient pas retrouvés, mais elle, aurait pu. Mais c’était trop tard, maintenant, bien trop tard. En bon Pokémon Ténèbres, Kokujin était très bien placé pour recevoir ses émotions les plus sombres, mais surtout, il la comprenait et c’était un présent sans prix. Toujours silencieux, Lotus n’essaya pas de rompre l’ambiance, elle n’en avait aucune envie et n’avait aucune parole pour cela. Alors elle se contenta de laisser sa tête posée sur la fourrure tiède de son compagnon. Bien loin d’imaginer les pensées qui tourbillonnaient dans sa tête, elle écoutait battre le cœur du Noctali et le sien lui répondre en écho.

Il se passa longtemps, avant que Kokujin reprenne la parole, pour lui parler de son humaine. Il avait de la chance, la sienne leur portait une attention particulière qui n’était ni motivée par son rôle, ni par les recherches… Mais à l’annonce, à sa déclaration… Entendre que son terrier était le sien si elle le désirait lui réchauffait le cœur à un point… C’est comme si elle se changeait en Pyroli à l’intérieur. Elle se détacha de sa fourrure soyeuse et pencha la tête, les yeux soudainement illuminés. Ne sachant que dire, elle garda le silence, mais son regard parlait pour elle. Ce n‘est qu’après cette offre, ce cadeau d’n refuge sûr pour elle, que Lotus pu enfin parler de ce qui lui tenait à cœur. Elle ne fut pas déçue du résultat, à la fois inquiète et curieuse, elle bougea ses oreilles en regardant fixement Kokujin. Il n’avait pas l’air de se sentir bien. Il était immobile depuis plusieurs secondes et elle se demanda réellement si elle ne l’avait pas figé dans la glace. Mais non, visiblement, il n’avait simplement pas su comment formuler une réponse intelligible. Il avait vraiment l’air bizarre, mais cet air justement, l’amusa un peu. Elle frémit.

Il était d’ailleurs tellement déstabilisé qu’il n’arrivait pas vraiment a exprimer sa joie, mais ce n’était pas le plus important aux yeux de Lotus… Le plus important, était qu’il le soit, heureux et non pas indifférent. Dans sa précipitation, il se jeta presque sur elle pour lui exprimer ses sentiments, que Lotus reçu avec plaisir. Cette réaction plus que positive la soulagea énormément… Il savait maintenant, les raisons de ses angoisses et le lui fit savoir, mieux encore ! C’était inespéré ! Il lui affirma vouloir élever leurs petits ensembles ! Cette fois, les paroles du mâle lui arrachèrent des larmes de joie qui se cristallisèrent aussitôt. Elle avait tellement e peur qu’il lui annonce qu’il n’en avait cure, que c’était son problème et non le sien, qu’elle n’avait qu’à se débrouiller seule, en bonne femelle… Lotus ne connaissait pas vraiment de famille heureuse, la sienne avait été une catastrophe, mais savoir qu’elle n’était pas seule et surtout qu’elle pouvait, qu’ILS pouvaient protéger leurs petits d’Eeva si nécessaire, était la chose la plus importante au monde et Lotus avait l’impression d’avoir une chance extraordinaire… Alors qu’elle pensait à un avenir plus serein, Kokujin, tremblant d’émotion chercha à en savoir un peu plus. Non sans fierté dans la voix, la renarde des neiges commença un portrait de leurs enfants.

« Nous avons deux fils, l’aîné se nomme Cyanea, c’est le plus calme et le plus avenant, mais il a aussi un caractère égoïste, c’est difficile de lui faire comprendre l’avantage de prendre soin de sa meute… Il n’aime pas trop la compagnie des autres Pokémon, pas plus que des humains d’ailleurs. Le plus jeune s’appelle Hébès, il ne ressemble pas beaucoup à son frère, il pense aux autres avant de penser à lui-même, mais c’est un tempérament solitaire... »

Lotus marqua une pause.

« Il me semble qu’ils sont précoces tous les deux, dès qu’ils ont été capable de marcher, je le ai vu utiliser des attaques… »

Elle resta pensive un instant, inquiète à l’idée que ses petits ne soient pas vraiment normaux.

« Je n’en connaissais pas certaines. » Avoua t-elle au renard noir, posant son regard dans le sien.

Ce n’était pas si facile de dresser, en quelques mots, un portrait précis de leurs deux petites boules de poils. Tout en parlant, elle revoyait les deux renardeaux recroquevillés sur eux-mêmes le jour de leur naissance, minuscules, trempés et tremblants. Se précipitant vers elle pour prendre leur première têtée et finalement se rouler en boule contre son flanc jusqu’au lendemain. Ils s’étaient assez vite dressés sur leurs pattes et s’étaient mis à gambader un peu partout dans le Jardin d’Été, provoquant Ravel et herchant à tirer la longue queue de Pyracantha. Heureusement, les deux chiens s’étaient montré compréhensif, même s’il avait fallut leur apprendre un peu à se modérer. Ils avaient rapidement fait un jeu aussi de faire tourner Benji en bourrique, totalement tombé amoureux des deux petits qui avaient appris très vite à l’attendrir. Et puis, devenus un peu plus grands, ils s’étaient faits un peu plus indépendants, osant gambader un peu plus loin, se faufiler entre le jambes des humains et décamper de préférence, là où ils n’avaient pas le droit. Ah la vie n’était pas de tout repos avec deux renardeaux à élever, mais on ne pouvait qu’apprécier cette ambiance légère et insouciante qui apportait un peu de gaieté dans l’Arène.

Lotus se détacha de Kokujin complètement rassurée. Encore une fois, il lui parut un peu bizarre. C’était comme s’il était sur le point de dire ou faire quelque chose, mais qu’il s’en empêchait. Ou alors, il était tout simplement ému ?



[La même ^^’’’
Et pas vraiment, j’ai encore des lettres qui sautent, j’ai beau relire…]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Nina Wang le Mer 25 Nov 2015 - 2:22

Le Noctali sentit sa compagne émettre une chaleur vive, qui le surprit d’abord, puis le rassura ensuite, sans qu’il sache pourquoi. Sans doute était-elle heureuse de savoir qu’il serait là pour l’héberger si elle le voulait, ou en cas de problème...  

Une fois le premier choc passé, il constata que Lotus avait les larmes aux yeux, comme si elle était... Soulagée ? Alors quoi, elle ne lui faisait pas confiance ? Avait-elle cru qu’il se défilerait ou l’enverrait paître en lui annonçant qu’ils étaient parents ? Il décida néanmoins de se montrer indulgent : la renarde des glaces avait une maîtresse suffisamment exigeante et une vie suffisamment difficile pour qu’il l’accable en lui reprochant d’avoir douté de lui. Quand on menait une existence pareille, il y avait de quoi se méfier de tout et ne croire en personne.  

Quand Lotus entreprit de lui décrire leurs deux petits, Kokujin’ l’écouta avec attention. Deux fils, rien que ça ! Il était très fier, mais il ne le montra pas, concentré pour écouter la suite. Cyanea et Hébès, des noms de plantes, comme Lotus, s’il ne se trompait pas... Pourquoi pas, cela ne lui déplaisait pas, à vrai dire. Nina préférait des noms symboliques, emblématiques ou très liés au passé du Pokémon, c’était une autre logique, mais aucune n’était meilleure qu’une autre. Curieux, il l’interrogea :


« C’est toi qui les as choisis ? Les noms, je veux dire. Je les trouve originaux, mais j’aime bien. »

Apparemment, l’aîné se la jouait perso, tandis que le second était plus sociable et plus altruiste, mais en même temps solitaire... Deux caractères radicalement opposés, ce ne devait pas être de tout repos !

« C’est bien qu’ils ne se ressemblent pas, la diversité apporte toujours quelque chose, selon moi. C’est dommage que Cyanea ne soit pas plus ouvert, mais je suis sûr qu’on pourra l’éduquer comme il faut. On ne change pas profondément la personnalité de quelqu’un parce qu’on le veut, mais avec nos efforts combinés, rien ne me paraît impossible. »

Le Noctali se surprit à s’improviser philosophe. Il fallait croire que ce nouveau statut le rendait un peu plus rêveur qu’il ne l’aurait cru ! Toutefois, lorsque sa compagne évoqua des attaques que leurs petits utilisaient, alors même qu’elle ne les connaissait pas, le mâle ne put s’empêcher de redresser la tête et de bomber le « torse », affichant ostensiblement sa fierté et son orgueil.

« Ah, je pense que je sais pourquoi ! Par hasard, est-ce qu’ils n’auraient pas fait ça ? »

Enthousiaste, le Pokémon Ténèbres disparut dans un léger nuage de fumée, à la manière d’un ninja qui aurait utilisé un jutsu pour se volatiliser dans la nature. Puis, il redevint visible, mais il se trouvait désormais derrière une petite poupée absolument adorable de Noctali. Sa miniature avait des yeux très grands, mais cette version de Kokujin’ était plutôt réussie !

« C’est Clonage, avec une partie de mon énergie, je peux créer un substitut de moi-même. En combat, le clone attire toutes les attaques dirigées contre moi, et il est détruit s’il prend trop de dégâts. Mais c’est assez pratique si tu veux t’enfuir ou si tu cherches à manigancer quelque chose pendant que ton adversaire prend ton substitut pour cible. Tiens, en parlant de manigances... »

Le Pokémon sombre recula, fixa intensément la Givrali, comme s’il calculait quelque chose à son sujet, puis fit mine de lui foncer dessus. Il s’arrêta cependant à quelques centimètres d’elle, avant de lui expliquer :

« Je connais une technique de mon type un peu particulière : avec elle, plus la puissance d’attaque de mon adversaire est grande, plus mon attaque sera puissante. Elle permet de retourner la force de mon ennemi contre lui, je l’aime beaucoup. Elle s’appelle Tricherie. »

Très fier de sa démonstration, il enchaîna :

« Alors ? Est-ce que tu les as vus utiliser l’une de ces deux capacités ? Si tu as vu autre chose, n’hésite pas à me le décrire. Je suis certain qu’ils ont hérité de certaines de mes techniques, mais comme tu ne les connais pas toutes, tu ne pouvais pas deviner... En tout cas, ne t’inquiète pas, je pense qu’ils sont comme les autres Évoli. Les deux petits que je garde nous ont parfois surpris avec des attaques que leurs parents n’ont maîtrisé que tard, à force d’entraînement, par exemple, alors ça ne m’étonne pas vraiment, ce que tu me dis. »

Toujours en se voulant rassurant et prévenant, Kokujin’ saisit la petite poupée à son effigie et la déposa devant sa compagne.

« Normalement, le clone est détruit lorsqu’il est touché, mais vu que je l’ai généré en étant hors de combat, il ne craint rien de plus qu’une peluche classique. J’ai pensé que... Qu’on pourrait le donner à nos petits, pour me présenter à eux et pour qu’ils sachent qu’ils ont un père qui ressemble à ça... Enfin, je ne veux pas te forcer, hein, si tu trouves ça trop prétentieux ou totalement idiot... »

Penaud, le renard noir baissa la tête en laissant un peu ses oreilles retomber. Finalement, il osa se risquer à poser la question qu’il brûlait de laisser sortir depuis qu’elle lui avait annoncé la nouvelle.

« Dis... Tu penses... Qu’on pourrait aller les voir ? Que je pourrais les rencontrer pour de vrai ? »


[Je sais bien que Clonage donne une peluche identique pour tout le monde (j’ai la vraie d’ailleurs xD), mais je trouvais l’idée d’une peluche à l’effigie de Noctali plus sympa pour le scénario ^^]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Eeva Slanzar le Jeu 26 Nov 2015 - 22:19



Un peu moins raide, Lotus n’en attendait pas moins la réaction de Kokujin.

« Oui, je n’avais pas l’intention de laisser faire quiconque. » Dit-elle, pensant bien sûr à Eeva, c’était quand même ses enfants, avant d’être ses Pokémon !  En revanche, elle n’était pas sûre d’apprécier l’entendre dire vouloir que son fils aîné change de caractère… Changer les caractères, vouloir qu’ils changent leur nature, ce n’était pas ce qu’elle était prête à laisser faire.  « C’est sa personnalité, il aura bien le temps de se rendre compte qu’il a besoin de sa meure. » Argumenta Lotus en secouant la tête. La femelle abaissa ses longues oreilles. Cyanea était si jeune, à peine sevré !

En revanche, elle était d’accord sur un point, même si cela lui était égal dans le fond, qu’ils soient différents leur apprendraient beaucoup de choses. Et pis, Kokujin changea subitement d’attitude, bombant le poitrail dans une attitude de fierté extrême, faisant dresser une oreille à Lotus. La raison de ce revirement pour le moins surprenant s’expliqua d’elle-même, se dressant sur ses pattes, il disparut soudainement, surprise, mais pas plus que quand son fils l’avait fait, elle tourna la tête pour chercher le Noctali. Sauf qu’à la différence de son fils, son « double » était bien plus réaliste. Lotus était rassurée, mais à vrai dire, elle aurait dû s’en douter… Ce n’était pas la seule attaque qu’ils avaient hérité de leurs parents. Puis, il lui fit également la démonstration de Tricherie, exactement ce qu’avait fait Hébès. Oui en fait, c’était bête de ne pas y avoir pensé plus tôt. Surtout qu’ils avaient montré un talent qu’elle avait elle-même appris. À vrai dire, Lotus n’avait jamais rencontré d’autres mères, alors c’était un détail qu’elle ne risquait pas de savoir… Pour ne pas avoir connus ses parents, comme beaucoup de Pokémon de compagnie, elle ne savait pas si elle-même avait hérité de certaines capacités…

« Oui Cyanea connaît ces deux attaques-là, mais il a aussi hérité Hydroqueue de moi. Son frère aussi. Mais Hébès ne semble pas connaître Clonage. »

En bonne mère et dès qu’ils reviendraient à la maison, elle savait qu’elle devrait leur apprendre les rudiments du combat, non pour en faire des bêtes d’Arène comme le voudrait certainement Eeva, mais simplement pour leur enseigner les rudiments de la vie, dans le monde Pokémon, il fallait savoir se battre pour se défendre. On ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber et Lotus avait tout lieu de penser que plus vite ils sauraient se défendre, mieux se serait, personne ne pourrait lui faire croire le contraire. Pas après la vie qu’elle avait mené et qu’elle venait encore… Ce n’était pas que l’histoire de l’Arène. Si sa maitresse semblait avoir oublié ce temps-là, la Givrali, pas du tout. Et puis de toute façon, elle était bien décidée à faire valoir son droit et personne n’aurait rien à y redire, même si elle devait y montrer les crocs ! Sortant de sa rêverie, Lotus vit Kokujin saisir son totem pour lui déposer entre les pattes. Avec une certaine timidité, il lui offrait pour qu’elle puisse à son tour l’offrir à leurs petits en son nom.

« Je le ferais. » Promit la Givrali.

En fait, elle ne trouvait pas l’idée ridicule, peut-être était-ce le fait de vivre parmi les humains depuis sa naissance, mais elle trouvait cette idée plutôt mignonne. Et puis dans le fond, cette petite intention lui fit plaisir, c’était la preuve qu’il aimait déjà ses fils et qu’il voulait vraiment les connaître… C’était le plus important pour elle. Et puis, même si ce n’était qu’une peluche, Cyanea et Hébès sauraient à quoi ressemblait leur père. Jusque-là, elle ne leur en avait jamais parlé et eu non plus, de fait, ne semblaient pas trop se poser la question… Mais il y avait tellement de monde à la pension, plein de nounous et de « tontons », ils n’avaient sans doute pas trop le temps de se poser la question. Attendrie par l’attitude du mâle, elle relâcha ses oreilles en arrière avec une mimique émue. C’est alors que d’une voix timide, il lui posa la question qui lui tenait à cœur. Ah c’était pour ça qu’il avait l’air bizarre depuis tout à l’heure ? Relevant une oreille, la Givrali reçu sa requête avec un sentiment incertain. Pas qu’elle ne veuille pas le laisser voir leurs Evoli, au contraire… Mais il allait être déçu…

« Kokujin… C’est le problème… » Laissa t-elle traîner. « Ils ne sont pas au terrier. » Avec une boule dans la gorge, Lotus dû néanmoins exprimer pleinement son inquiétude au Noctali. Sa voix se mit à trembler un peu. «  Eeva les a emporté avec elle à Tenkei… C’est si loin et ils sont si petits… »

Qu’est-ce qui avait pu motiver la Championne à emmener de tout petits Evoli dans une terre hostile ? Cette fois, ce fut à son tour de baisser la tête, un peu en biais, les oreilles tombantes. Quand elle parlait de danger tout à l’heure, c’était surtout ça. Lots connaissait la rousse par cœur, elle savait qu’elle était dans le genre aventurière et qu’elle n’hésitait ni à se mettre en danger, ni à rentrer dans le tas. Si jamais ses enfants lui revenaient avec, ne serait-ce qu’un poil de travers ! Risquant n regard vers le mâle, alors que son cœur avait au moins quadruplé de volume sous sa fourrure de givre, elle leva le museau vers Kokujin, désireuse de savoir malgré tout comment il prenait la nouvelle… Et encore, lui, ne connaissait pas Eeva comme elle, la connaissait…


[Ben en rp c’est aussi comme ça que je le vois, c’est quand même vachement plus crédible qu’une poupée de supermarché xD]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Nina Wang le Ven 27 Nov 2015 - 15:55

Kokujin’ acquiesça, laissant entendre par là qu’il s’était mal exprimé. Bien sûr qu’il ne voulait pas changer complètement la personnalité de leur petit... Il voulait simplement éviter qu’il échappe à leur vigilance et à leur autorité tant qu’il ne saurait pas se débrouiller tout seul... Il voulait à tout prix éviter les écueils et les dérives. En fait, en gros, il avait peur d’être un mauvais père s’il laissait ses fils partir dans une mauvaise direction, tout simplement.

Lotus sembla toutefois surprise de voir son compagnon lui faire la démonstration de deux de ses attaques, mais elle lui assura que leurs petits maîtrisaient déjà des attaques qu’elle-même connaissait. L’expression du Pokémon sombre changea de nouveau, et son « visage » s’éclaira.


« Non seulement ils ont des techniques de leur père, mais ils en ont aussi de leur mère ? Décidément, je suis déjà fier d’eux, et je pense que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. J’espère simplement que ton humaine n’en profitera pas pour les exploiter en les faisant aller dans un sens qui ne leur conviendrait pas... »

Lorsque la Givrali lui promit qu’elle donnerait la petite peluche à leurs Évoli, le mâle baissa la tête, timidement, avant de murmurer :

« Merci. »

Mais alors qu’il s’était enfin décidé à poser LA question, Lotus sembla hésiter, avant de lui dire qu’il ne pouvait pas les voir parce qu’ils n’étaient pas là où ils auraient dû être. Si la créature des Ténèbres avait laissé éclater sa joie l’instant d’avant, cette fois, son enthousiasme se dégonfla comme un ballon de baudruche percé... Une fois de plus, il eut plusieurs étapes dans sa réflexion : zut, je ne peux pas les voir... Puis : comment ça se fait qu’ils ne soient pas chez eux à leur âge ? Et enfin : QUOI ? Cette folle de rousse les a emmenés OÙ ??? Là-haut, là où Nina avait été envoyée en mission plusieurs années auparavant pour un premier contact avec les autochtones ? Là où elle avait été sans lui faute de place dans son équipe ? Ce pays flottant dont il ne savait rien d’autre que ce que sa maîtresse avait pu lui raconter ? Après le silence, ce fut une colère sourde qui envahit le Noctali.

« Quelle folie d’avoir fait ça. Bien sûr, je suis déçu et triste de ne pas pouvoir les voir, mais je suis surtout furieux qu’elle ait eu le culot de les prendre avec elle dans un endroit pareil. Ils sont si jeunes... Et déjà embarqués malgré eux dans des aventures qui ne les concerneront pas avant un moment. Enfin, qui ne devraient pas les concerner, en fait, puisque c’est trop tard. »

En s’apercevant qu’il s’était emporté devant Lotus, alors qu’elle était tout aussi impuissante que lui, il baissa de nouveau la tête, puis dit doucement :

« Lotus, je suis désolé... Je sais bien que tu n’y es pour rien et qu’elle ne t’a pas laissé le choix. Pour elle, ils doivent lui appartenir, tout comme j’appartiens à Nina, mais ce n’est pas une raison pour agir de manière aussi irresponsable. Je trouve que pour une Championne d’Arène, elle prend des risques inconsidérés en emmenant avec elle des Pokémon aussi jeunes. »

La mine sombre, il ajouta :

« Enfin, si tout le monde est toujours revenu sain et sauf de ses expéditions, je suppose que ce sera pareil pour nos fils et qu’on peut lui faire confiance. De toute façon, c’est la seule chose qu’il nous reste à faire : attendre et espérer que tout se passe bien. »

Trouvant qu’il avait été un peu trop alarmiste et pessimiste, il se rapprocha d’elle et frotta sa tête contre la sienne pour la rassurer. Un peu plus enjoué, il lui lança :

« Et puis, avec tout ce qu’ils ont hérité de nous, je parie que même si elle les fait combattre, ils mettront une dérouillée à leurs adversaires ! J’ai confiance en eux. En tout cas, ne t’en fais pas. Je ne te laisserai pas toute seule, ni pour les élever, ni pour attendre leur retour. Encore une fois, si tu veux venir chez moi, n’hésite pas, c’est parfois un peu bruyant et animé, mais ma famille est la tienne. »

Ce fut à ce moment-là que la petite Évoli calme et discrète s’approcha doucement et regarda fixement Lotus. Faisant aller son regard d’un adulte à l’autre, elle décida finalement que c’était bon et donna un léger coup de tête à la renarde des glaces au niveau de sa patte, comme pour lui dire « allez, courage ! », alors même qu’elle ignorait la raison de cette déprime générale chez « Tonton » et sa « chérie ». Finalement, elle reporta son attention sur le Noctali, qu’elle dévisagea de ses grands yeux déjà remplis de sagesse.

« Ne t’inquiète pas, ça va aller, Stelmaria. Ton frère n’embête pas trop les autres, j’espère. »

La boule de poils brune secoua la tête de gauche à droite, et ses oreilles, avec ce geste, produisirent un bruit ressemblant à un « flap flap » qui fit rire le Noctali. Il posa une patte sur le sommet du crâne de la petite.

« Très bien. Allez, retourne jouer avec Hinoki, et surveille-le bien, qu’il ne fasse pas trop de bêtises. Je compte sur toi, je te confie une tâche très importante ! »

Devant le ton faussement sérieux de Kokujin’, Stelmaria acquiesça et courut rejoindre le groupe, plus loin, se sentant investie d’une mission divine, même si elle savait très bien qu’il plaisantait et que c’était à lui de veiller sur eux, à défaut de voir le Pyroli faire attention à sa petite sœur. Le Pokémon Ténèbres soupira, regrettant de savoir ses petits si loin. Il aurait vraiment aimé qu’ils fassent partie, eux aussi, de tous ceux qui jouaient là-bas avec insouciance et légèreté...


[Plus crédible que le pseudo-dinosaure qu’on a dans les jeux surtout xD « Modèle unique, taille unique »... XD]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Eeva Slanzar le Dim 29 Nov 2015 - 1:39


Savoir le mâle fier de ses enfants, sur n simple portrait parlé rendait Lotus heureuse et fière elle aussi. Quelque part, elle avait bien fait « son travail ». Et maintenant, elle savait qu’en cas de malheur, elle pourrait lui confier leurs petits. Dans le fond peu lui importait ce qui lui arriverait à elle, sa vie n’était qu’un long et pénible sacrifice, alors un peu plus ou un peu moins ne faisait plus la différence… Non, du moment que Cyanea et Hébès étaient en sécurité... Personne ne connaissant l’identité de leur père, les deux Évoli ne risquaient donc rien. Enfin, rien ne serait plus facile que de cacher deux petits Évoli dans une autre portée d’Évoli. Mais Lotus garda ses pensées pour elle, la femelle ne voulait pas laisser croire qu’elle n’était pas assez fort ou assez combative pour garder ses enfants après d’elle et réagir en cas de nécessité. On n’était pas un Pokémon de Champion sans avoir une certaine notoriété… Kokujin semblait aussi s’inquiéter assez de leur sort et sa place devait être terrible, car il savait maintenant avoir une descendance, qu’il ne pouvait pas approcher et qui ignoraient son existence. Une situation bien solitaire… Une situation bien triste.

Le Noctali acquiesça, donnant raison à la Givrali et lui confia se sentiments, mais elle aurait été loin de se douter que ce simple fait le rende furieux… Peut-être parce qu’il n’en avait pas l’air justement, avec son apparence très calme. Les combats Pokémon, en vérité, ne devraient pas concernés ceux qui n’y s’y intéressaient pas ou a contrario, les jeunes Pokémon. Lotus avait parfois tant de mal à comprendre les humains et leurs ambitions. Kokujin s’excusait, mais elle ne pouvait pas lui donner tord et le sien était sans doute de ne pas mieux les avoir protégés. Néanmoins, elle savait aussi qu’en dépit des apparences –et elle était très bien placée pour le savoir- Eeva tenait à ses Pokémon, surtout ces dernières années. Ainsi, la Givrali ne pouvait pas s’empêcher d’avoir confiance malgré tout : elle ferait tout ce qui était humainement possible pour que rien n’arrive à personne. L’ennui, c’est que justement les capacités humaines étaient relativement limitées. Pas seulement comparées à celles des Pokémon… La vie n’était pas facile avec la Championne, mais Lotus devait bien avouer une chose, à aucun d’entre-eux, il n’était jamais rien arrivé de grave.

Les voyages d’Eeva se passaient rarement sans action, ils n’avaient plus qu’à attendre son retour… Et essayer de réparer les dégâts, en espérant qu’il n’y en aurait pas. Il fallait espérer. Kokujin avait raison, mais la femelle était partagée entre plusieurs sentiments, tout cela était très confus et la seule choses de sûre était qu’elle souhait leur retour le plus rapide possible. Pour lui remonter le moral, Kokujin affirma que leurs enfants étaient déjà suffisamment précoces pour s’en sortir. Lotus releva ne oreille. Elle ne connaissait pas le niveau d’entraînement de Kokujin, mais si Nina, qui –elle le savait- était gradée dans l’Armée de leur pays, c’est que forcément il avait du talent et du potentiel. Un potentiel qu’il avait transmit et elle-même ne faisait pas partit des plus mauvais Pokémon. Après tout, les défaites étaient relativement rares dans l’Arène… Tous les Pokémon de la rousse n’étaient pas pris dans l’équipe Championne, alors leurs enfants devaient forcément avoir un grand potentiel en eux. C’était peut-être aussi pour ça qu’elle ne les avait pas donnés dès qu’ils avaient été sevrés, elle espérait sans doute les entraîner à leur tour et les intégrer dans la dream team. D’un côté, c’était u honneur, mais d’un autre…

Rassurée sur l’état des choses, elle lui rendit son geste affectueux, son regard se perdant sur le groupe de jeune Pokémon n peu plus loin, lancés dans une bataille de boules de neiges, de plus en plus grosses, dont certaines s’étaient mises à léviter dangereusement, chacun répliquant à sa manière –et comme dans toutes les bandes d’enfants- les uns se vexant contre les autres, il y e rapidement un mélange de diverses attaques détournées, partant dans tous les sens. À ce moment, l’Évoli quitta le groupe pour les rejoindre, se sentant relativement en retrait soudainement, Lotus accueilli son geste sans trop savoir quoi répliquer. Puis, répondant à Kokujin dans un bruit d’ailes de Nosferapti, elle les planta là pour rejoindre son frère. À leur niveau, un rayon jaillit soudain de Xilobium, qui s’amusait à détruire les boules de neige lui arrivant dessus. Vexée, Hellébore confectionna une boule géante, d’environ trois mètres de diamètres et la souleva du sol… Alarmée, Lotus se leva, voyant la catastrophé, mais trop tard : dépassée par sa propre boule de neige, Hellébore ne pu la tenir plus longtemps et elle retomba sur tout le groupe de Pokémon.

Dans un cri de joie et de surprise, la souris laissa échapper un éclair plus gros que ce qu’elle avait eu l’habitude de faire jusqu’à présent. La Givrali s’était avancée, en position stop. Xilobium fut le premier à sortir de l’épaisse couche de neige, tenant dans son fouet gelée la souris en extase (ou transie de froid) et la déposa à terre. Le Pichu se secoua et brilla soudain. La Givrali dressa les oreilles, ça ! C’était la lueur des évolutions ! Et puis… Plus rien. La lumière disparut. Comprenant que on évolution venait de s’achever avant même de pouvoir commencer, Lotus laissa retomber ses oreilles, désolée pour la souris, qui se laissa tomber dans la neige. Disparaissant trois mètres plus bas. Hellébore sortir alors de son trou, tenant le Pichu dans ses pattes. Pauvre Pichu ! Le jeu cessa et Givrali secoua la tête. Le soleil commençait à disparaître déjà. La souris se releva, la tête basse et sursauta dans un énorme éternuement. D’n point de vue pratique, cela ne signifiait seulement que bien sûr il n’était pas prêt à évoluer, mais surtout qu’il en était capable. Et visiblement, quand il était loin d’Eeva.

« Il est temps de rentrer maintenant, il va faire nuit. » Affirma Lotus.

La souris ne pourrait pas supporter le froid plus longtemps et il valait mieux éviter qu’elle ne tombe malade. Lotus se leva et se dirigea son groupe, mais dans sa tête, elle hésitait. Puis, sur n coup de tête, elle revint sur ses pas en trois bonds élégants, pila devant Kokujin  lui fit une lèche sur la joue, puis refit demi-tour et attrapa le Pichu par la peau du cou. Lotus s’éloignait, la démarche digne, mais surtout satisfaite, avec un grand sourire intérieur, ne se retourna plus, vers l’Arène de Fla’or.


[Fin pour moi ^^ ... Dommage, à un mois de plus, ce topic aurait fêté ses un an xD
A quel dommage !!!]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Trois boules de neige [Nina]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum