[ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Message par Tyrion Horrendous le Dim 15 Fév 2015 - 19:45

Fury regarda son dresseur, un peu surpris. Le dragon pensait qu'ils n'allaient pas s'attarder dans les plaines, mais apparemment le jeune homme avait d'autres idées en tête puisque... Eh bien puisqu'ils étaient toujours là. Le dragon savait que l'on ne pouvait pas tout faire en un jour, mais quand même, il s'attendait à un poil plus d'entrain de la part de son partenaire humain. Au lieu de ça, le jeune homme était resté assis un long moment pour regarder l'emplacement de son ancien village. L'herbe avait repris ses droits sur l'ancienne parcelle de terrain et on ne pouvait plus du tout voir une trace d'habitation. Le dragon carmin et azur comprenait que son partenaire puisse être un peu triste de quitter cet endroit où il avait grandi et qui avait été rayé de la carte en une nuit, mais il pensait également que trop s'attacher au passé sans être capable d'en tirer quelque chose ne le ferait pas avancer. Si le Terrosien restait triste et déprimé de ne pas avoir pu faire quelque chose cette nuit là, le grand dragon ne pourrait rien faire. Néanmoins, pour avoir fréquenté le jeune homme pendant presque quatre ans, il se disait que ça ne pouvait pas être ça, qu'il n'était pas coincé à cause de la mélancolie, mais à cause de quelque chose d'autre. Et en effet, l'homme à la jambe d'acier réfléchissait.

Tyrion n'était pas triste ou nostalgique, loin de là. Il préférait juste partir avec un plan plutôt que de complètement se jeter dans l'inconnu. L'objectif final était de détruire Drago et son organisation, en avertissant au passage toutes les personnes possédant des Dragons qu'une personne dangereuse se baladait. Jusqu'à présent, il ne s'était attaqué qu'aux petits villages et aux Pokémon sauvages, mais le danger pouvait être partout, n'est-ce pas ? Sauf que pour détruire cet homme, il devait se battre sur le même terrain que lui, et pour le moment ça n'était pas le cas. Pour ça, il faudrait qu'il soigne Fury afin qu'il retrouve sa puissance d'antan et dans ce but, il avait des Guérisseurs à trouver. Selon ses théories et ses idées très sommaires, il allait devoir combiner le savoir d'un Maître de l'Eau, et d'un autre de la Terre. Et dans ce but, il allait devoir filer à Mizuhan, il avait des gens à trouver là-bas. Pourtant, trouver simplement des personnes et leur demander un service ne suffisait pas. Le jeune homme fonctionnait avec le principe d'échange, il voulait pouvoir apporter quelque chose aux autres en retour. Dans l'état actuel des choses, il n'en était pas capable.

Un éclair gris le tira de ses pensées. Il se redressa et regarda en contrebas, apercevant d'autres petits éclairs gris du même genre. Des Pokémon sauvages, rien de bien inquiétant. Le dragon s'ébroua et se leva, s'apprêtant à partir, comme si la présence des créatures avaient sonné l'heure du départ. Mais le Terrosien ne bougeait pas. Le reptile gronda doucement. Ca n'était que des petits Pokémon, y'avait franchement pas de quoi s'inquiéter. Alors pourquoi il ne bougeait pas... ?


« Attends un peu. J'ai entendu dire que cette espèce là était utile pour trouver des objets enfouis, et elle aide beaucoup les Ramasseurs dans leur quête. »

Le titanesque Pokémon resta un moment surpris. Il n'était pas sérieux là... ? Ils allaient vraiment partir chercher une bestiole de ce genre, qu'on pouvait trouver un peu partout ? Furieux, Fury laissa échapper un peu de fumée blanche de ses naseaux, mais il se soumit à l'idée. Si ça lui faisait plaisir, ils n'auraient qu'à partir après. Et ensuite, c'est lui qui mènerait la danse et qui pousserait son dresseur vers l'avant.

Tyrion se releva et vérifia que sa jambe meurtrie n'était pas trop ankylosée, essayant de marcher un peu avec. Une fois certain de ses appuis, il s'élança vers l'avant, suivant la trace des petits Medhyéna qu'il avait vu. Il repéra trois jeunes qui cavalaient aux trousses d'un quatrième. Le brun s'interrogea, se demandant s'il s'agissait là d'un jeu ou d'autre chose... Sans compter que les quatre louveteaux fonçaient droit sur une jeune fille. Il jeta un coup d'oeil à Fury pour voir s'il pouvait tenter une Draco-Rage mais ça n'était pas possible, il risquait de toucher la femme. Alors tandis qu'il se rapprochait, il prit une grande inspiration et cria à l'adresse de la demoiselle, en espérant qu'elle l'entende :


« Mademoiselle ! Faites attention à vous ! »
avatar
Tyrion Horrendous
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 31
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Message par Anthere Osarian le Dim 22 Fév 2015 - 16:09

Une fois encore, Anthere avait reçu une lettre qui, sans la presser de rentrer, le lui faisait comprendre. Cela faisait déjà quelques années qu'elle voyageait, libre comme l'air, s'étant quasiment établit à Seian. Elle y était depuis des mois et y travaillait, mais plus par nécessité que par envie. Mais cette fois, Anthere allait pouvoir repartir. Mais cette lettre était un ennuie. Elle savait que ses parents avaient besoin de son aide pour tenir la ferme, sauf que... Sauf qu'Anthere n'avait pas tellement envie de reprendre la ferme familiale. Elle s'était habituée à vivre un peu à la bohème et rêvait plutôt de voyage, de Pokémon et de concours d'équitation. Ou pas forcément de voyage, mais elle ne voulait pas vivre dans une ferme toute sa vie en faisant la même chose tous les jours. Chaque jour se ressemblait, semer, planter, rempoter, cueillir et recommencer le lendemain. Et puis, Maho était éloigné de toute, même Yiling n'était pas vraiment à côté. La jeune fille aimait les grands espaces, mais la civilisation aussi. Elle voulait un autre genre de vie que celle d'une paysanne.

C'est avec une certaine tristesse qu'Anthere pensa que malheureusement, à moins d'un coup du sort exceptionnel, les paysans restaient des paysans. Ce qui était vrai pour ses parents et ses grands-parents, le serait probablement pour elle aussi. C'était comme ça, où on avait la chance de naître dans la bonne famille dès le départ ou bien... Anthere était horriblement gênée, elle n'avait pas vraiment l'intention de rentrer... Mais comment le faire comprendre à ses parents ? Ils pensaient que maintenant qu'elle avait voyagé à Terros, qu'elle reviendrait et prendrait sa place dans la ferme, plus vraiment comme une aide, mais comme un membre actif, réellement actif... Comment leur faire comprendre sans les décevoir ? Elle ne pensait pas non plus qu'ils accepteraient cette idée. Mais la jeune fille avait ses qualifications pour s'installer en tant que professionnelle, de même, elle pouvait s'occuper de chevaux. Par contre, elle n'avait ni terre, ni argent pour cela. Cette question la tourmentait, mais Anthere voulait absolument trouver autre chose. Par ailleurs, ils n'avaient pas l'air spécialement enjoué de la savoir depuis si longtemps à Terros, mais pour quelle raison, elle ne savait pas. Toute la question était de savoir si elle oserait aller au bout de ses envies ou pas.

Et puis ! En plus de ses aptitudes pour l'équitation et tous les sports, les Pokémon (quoiqu'on en dise !), elle savait maintenant utiliser ses pouvoirs. Elle pouvait trouver autre chose à faire avec ces talents que balayer une cour, planter des fleurs et arroser la serre. Dans les écuries, elle alla droit dans la stalle d'Ourasi qui piaffait d'impatience, il avait dressé les oreilles dès qu'elle était entrée dans les écuries. Ses bagages étaient faits et elle n'avait plus qu'à l'étriller, sa petite terreur des écuries et l'harnacher. Enfin... Lui mettre son mors, elle n'avait plus que ça, après l'épisode désastreux de l'auberge où elle avait dû donner sa selle pour essayer de réparer les dégâts causés par Persik. Elle sortit le poney et le brossa vite fait, vérifia tous les points stratégiques.Sans conteste, il y était habitué. Ce cheval était un cheval de concours, elle en était persuadée et ça ne datait pas d'hier. Anthere rangea les brosses et tout ce qui lui appartenait et passa à Ourasi son mors de cuir. Il n'avait aucune autre courroie et seulement ses rênes.

« Aller, on s'en va, on pars vers Flamen ! » S'exclama t-elle.

Elle lâcha ses Pokémon et monta en selle en souplesse. Elle fit partir Ourasi et après dix minutes, elle lui fit prendre un bon train, il avait besoin de courir et elle-même avait besoin de se vider la tête. Rien ne valait une bonne galopade. Mais elle dû faire rentrer ses Pokémon, s'ils pouvaient suivre un galop lent, ils n'avaient aucune chance de pouvoir suivre un Ponyta lancé à pleine balle ! Ourasi et Anthere furent donc rapidement seuls, galopant à pleine vitesse dans la plaine vide de Terros. Ils arrivèrent donc rapidement dans les collines. Ils déboulèrent comme des flèches et ralentir progressivement, le temps pour le poney de reprendre son souffle et d'aviser un peu ce terrain inconnu. Entre deux collines, il avait l'air plutôt bon et entama une descente tranquille avant de repartir au galop, surgissant presque des collines. Lancé dans un galop régulier et rapide, Anthere entendit une voix d'homme. Sans trop comprendre ce qu'il criait, elle se retourna et vit un groupe de Medhyena lui foncer dessus. Enfin... Ils pouvaient toujours essayer de lui foncer dessus, ils n'étaient pas prêts de la rattraper elle et Ourasi !

Elle fit faire volte-face au poney, dont la crinière s'enflamma. Il n'y avait généralement rien à craindre de petits groupes, surtout quand il n'y avait pas de Grahyena dans le lot, ce qui était le cas. Toute sa petite équipe était parfaitement capable de s'en sortir face à eux, sans compter qu'ils étaient plus nombreux. Pourtant, Anthere ne fit pas appel à ses Pokémon. Elle laissa les balles à sa ceinture sous sa veste et pris ses rênes à une main. Le poney frémissait en attenant son ordre. Elle attendit qu'ils soient assez près, à la fois pour les avoir à portée et pour savoir s'ils comptaient l'attaquer (ce qui semblait être le cas, ils ne s'étaient pas laissés impressionner par les flammes du poney et n'avaient ni ralentit, ni dévié). Puis elle se concentra pour extirper l'eau du sol et commença à façonner une forme, comme lui avait appris Abby (ou essayé parce que si elle avait bonne mémoire, la terrosienne avait pris un bain ce jour-là !). La chose prit la forme de ce qui semblait être un tourbillon -un peu raté- d'où se formèrent des sortes de tentacules. Oui bon, ça n'y ressemblait pas trop, mais au moins, c'était assez consistant pour qu'elle puisse les diriger. La chose était plutôt inoffensive de toute façon, surtout destinée à entraver, voire bloquer. Deux Medhyena se laissèrent piéger par deux des tentacules qui agissaient comme des chaînes.


Dernière édition par Anthere Osarian le Jeu 28 Mai 2015 - 18:24, édité 1 fois

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 1139

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Message par Tyrion Horrendous le Lun 20 Avr 2015 - 23:15

Tyrion ressentit un léger soulagement lorsqu'il se rendit compte que la demoiselle chevauchant un Ponyta l'avait entendu. Elle pouvait mieux gérer la situation ainsi, et il détourna rapidement les yeux pour se concentrer sur le sol à ses pieds et ne pas tomber après un faux mouvement, s'empressant de rejoindre la cavalière et les louveteaux, se demandant s'il pourrait en convaincre un de le suivre. Il jetait quand même de temps en temps des coups d'oeil à la brune au fur et à mesure qu'il se rapprochait. Vu sa technique pour immobiliser deux canidés, il en déduisit qu'elle était une élémentaliste de Mizuhan. Peut-être qu'elle aurait des informations à lui apporter, mais pour le moment, la question n'était pas là.

Le Medhyéna en tête, plutôt maigre et chétif par rapport à son congénère, trébucha et s'étala par terre de façon assez pitoyable. En quelques foulés son congénère était sur lui. Et le Terrosien, qui venait d'arriver, compris qu'il ne s'agissait pas d'un jeu. Le Pokémon ayant l'ascendant dévoila ses crocs blancs, tandis que celui en dessous se recroquevillait sur place, se faisant tout petit, cherchant à montrer sa soumission. Mais l'autre n'en tint pas compte et sa geule plongea, commençant à mordre et à pincer les épaules, les pattes et le ventre du petit loup. Ce dernier piaulait de douleur en fermant les yeux, criant déjà grâce, sans obtenir de résultat.

Un Rugissement puissant se fit entendre, et une sphère de flammes écarlates s'écrasa juste devant les deux Pokémon. Le loup dominant releva la tête, et croisa le regard furibond de Fury. Le dragon battit de ses ailes déchiquetés en poussant un grondement encore plus sourd, lui intimant de partir ; la prochaine attaque ne le manquerait pas, et ses griffes non plus. Le Medhyéna, comprenant qu'il ne ferait clairement pas le poids face à ce monstre. Il lâcha sa proie et s'enfuit à toutes pattes, sans se retourner pour s'occuper de ses deux congénères coincés par la jeune femme. Ces derniers comptaient s'enfuir aussi dès qu'ils seraient relâchés, en admettant qu'ils le soient.

Tyrion s'approcha et s'agenouilla pour passer doucement sa main sur le flanc du Medhyéna, regardant les blessures qu'il avait reçu. Les plaies n'étaient clairement pas profondes, ça n'était rien de très grave, mais le jeune homme ne put s'empêcher de constater qu'il y avait d'autres blessures, plus anciennes et qui semblaient avoir du mal à cicatriser. Apparemment, il recevait toujours des nouveaux coups, qui rouvraient les anciennes entailles et en ajoutaient de nouvelles. La plupart étaient mineures, mais elles étaient nombreuses.

Le petit Pokémon rouvrit les yeux et fixa le Terrosien, ne sachant absolument pas comment réagir. Il hésitait entre le mordre, fuir, ou rester paralysé par le regard du Drakkarmin. Il ne bougea pas, le cœur battant, les oreilles rabattues sur son crâne sous la crainte. Le jeune homme afficha alors un doux sourire.


« Tout va bien mon grand, tu n'as pas à t'en faire, Fury ne te fera rien. Je voudrais juste regarder tes plaies, et voir si je peux te soigner, mais si tu ne veux pas, je comprendrai. »

Il sourit et lui caressa l'épaule doucement, n'osant frotter sa tête ou son ventre de peur de l'effrayer en se posant sur des zones sensibles de son corps. Puis il se releva et regarda la Mizuhanienne, toujours souriant.

« Merci de m'avoir aidé, je suis rassurée que vous n'ayez rien eu. Je constate que vous êtes une manieuse d'eau, je pourrai vous poser quelques questions ? C'est une maîtrise qui m'intéresse sur certains points. »

Fury le regarda et lui donna un coup de patte sur l'épaule. Le jeune homme oubliait quelque chose, quelque chose d'important quand on parlait à quelqu'un.


« Désolé, je manque à tous mes devoirs ! Je m'appelle Tyrion, et lui c'est mon Drakkarmin, Fury. Je suis un Terrosien. Et vous ? Si cela ne vous ennuie pas, bien sûr. »

Il cherchait à engager le dialogue tranquillement, voulant s'assurer qu'elle n'ait rien eu, même si elle semblait en grande forme. Il jeta un coup d'oeil au Medhyéna qui semblait ne plus savoir quoi faire. Il n'avait pas envie de rester auprès des deux humains et de leurs Pokémon, mais il n'avait plus vraiment envie de retrouver sa meute, surtout après cet incident. Et puis, il n'osait pas s'enfuir à cause du grand dragon. Ce dernier se rapprocha de lui et gronda avec douceur, pour le rassurer. Il s'installa à côté de lui mais ne dit rien, se contentant de regarder les deux dresseurs. Il ne demandait rien, n'attendait rien, et son attitude calme finit par apaiser temporairement le louveteau, qui finit par s'asseoir, ne sachant toujours pas quelle décision il devait prendre.
avatar
Tyrion Horrendous
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 31
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Message par Anthere Osarian le Lun 4 Mai 2015 - 19:10

Bon le truc, c'est qu'elle n'était pas une pro de l'attaque, Anthere ne s'était jamais contentée que de se défendre et toute notion d'agressivité lui était étrangère. Hors là, en dehors des deux prisonniers, il restait d'autres hyènes qui voulaient volontiers lui trouer la peau. Ce qui était plutôt étrange d'ailleurs. Ils devaient probablement être affamés et en étaient résolus à chasser n'importe quoi pourvu que ça se mange... Anthere ne voyait pas d'autres explications. Ou pas... Du coin de l'oeil, Anthere vit un autre Medhyena s'acharner sur un qui était en piteux état, cela lui rappelait des souvenirs, pas forcément des bons... Ça couinait de partout et au bout d'un moment, le tentacule s'effondra, Anthere avait relâché la pression et l'un des Medhyena s'enfuit, tandis que l'autre se retournait vers elle. En ultime recours, elle ouvrit largement les bras, rassemblant l'eau étalée au sol et toutes les ressources dont elle disposait et leva une grande vague. Effrayée, la hyène fit demi-tour en jappant, entrainant ses camarades.

Un peu plus loin, l'homme qui l'avait interpellée était en compagnie de l'un de ces canidés. Anthere descendit de cheval et le rejoignit. La hyène était dans un sale état et avait plusieurs morsures sur lui. La jeune fille n'était pas experte, mais il semblait qu'en fait le groupe l'avait poursuivit lui et non pas elle, ses blessures étaient encore fraîches. Instinctivement, Anthere bloqua ses sentiments. Elle aussi avait eu un Medhyena, qu'elle avait été obligée d'abandonner à un autre dresseur tant l'animal était devenu compliqué. Dangereux surtout, Anthere avait eu du mal à s'en remettre. C'était aussi la façon dont ça c'était passé... Elle n'avait pas besoin de son don d'Empathie pour savoir que le canidé était transit de peur... Le poney lui, ne regardait pas la hyène, mais l'homme en ronflant. Il s'était arrêté net à quelques pas de lui. En entendant le son caractéristique de son cheval, Anthere qui avait amorcé un geste vers le garçon, se détourna pour rassurer le poney.

« T'inquiètes pas. » Dit-elle en lui flattant l'encolure, avant de se retourner vers le garçon.

Ce dernier possédait ce qui semblait être un dragon, qu'Anthere n'avait encore jamais vu. Il avait une drôle de tête à vrai dire, comme si on s'était amusé à découper sa silhouette de manière irrégulière. Le garçon essayait de rassurer l'animal, qui de toute façon savait qu'il était acculé. Mais à la place du jeune homme, elle n'aurait pas tenté de le toucher, au risque dangereux de se faire mordre ; un animal blessé était toujours dangereux et imprévisible. Tout ce que pouvait faire Anthere à ce stade, c'était essayer de lui insuffler son propre calme et des émotions apaisantes. Ça aurait au moins le mérite de le calmer et peut-être de ne pas mordre le jeune homme ? La Mizuhanaise se concentrait, c'était un exercice qui n'était pas évident et qu'elle n'avait commencé à maîtriser qu'il y avait peu de temps. Intrigué, le poney dressa une oreille en avant, alors que l'autre faisait l'aller-retour d'avant en arrière.

« Ce n'est rien... J'ai des baies et diverses potions si vous voulez, ça devrait faire l'affaire en attendant un Guérisseur... » Dit-elle machinalement, mais elle détourna rapidement le regard du Medhyena, c'était trop de mauvais souvenirs.

« Heu oui... Si vous voulez, mais je ne suis pas experte en la matière... » Dit-elle un peu surprise. S'il était là, enfin s'il espérait qu'elle puisse l'aider pour un entrainement ou un truc du genre, il était plutôt mal tombé : elle ne pensait avoir ce qu'il fallait pour l'aider dans ce sens, mais bon, elle saurait bien ce qu'il lui voulait... Il se rattrapa bientôt en se présentant. « Anthere, je viens de Mizuhan... »

Il avait de drôle de manières cela dit, mais elle n'y prêta pas une grande attention. Par contre, légèrement derrière elle, le poney avait changé d'attitude et avait cessé de ronfler. Non parce qu'il était rassuré et que cette personne lui inspirait confiance, mais plutôt parce qu'il était prêt à mordre en se jetant sur lui s'il se rapprochait un peu plus. Les oreilles plaquées, les naseaux pincés, il n'était d'ailleurs pas très loin de découvrir ses dents en secouant la tête. Sachant à l'avance la réaction de son poney, Anthere posa une main sur son encolure, le faisant sursauter tant il était tendu.

« Ah oui... Attention à Ourasi, il n'est pas très aimable... »

Bien que, c'était plutôt à elle de faire attention à ce qu'il ne morde pas et que « pas très aimable » pouvait facilement se remplacer par « carrément dangereux ». Comme elle eut conscience de manquer, elle, aux règles de sécurités élémentaires, elle se tourna vers le poney qui grimaçait toujours et le renvoya dans sa balle.

« Heum... Alors, qu'est-ce que vous vouliez savoir exactement ? Je suis pas certaine de pouvoir vous aider, surtout que la Terre n'est pas vraiment mon élément... »

Pourtant, Anthere avait une grande connaissance -physique- de la terre et des plantes, ce qui était sans nul doute quelque chose qui l'aurait bien aidée, si elle était née à Terros... C'était plutôt bizarre non ? Elle avait des difficultés avec ce qui normalement devait lui être facile... Comme quoi, il n'y avait pas de règle absolue...

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 1139

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Message par Tyrion Horrendous le Ven 26 Juin 2015 - 12:08

Tyrion était le plus calme possible, espérant que sa sérénité gagne le jeune louveteau. En réalité, il n’était carrément pas inquiet. Il savait qu’il ne forcerait pas l’animal à subir son contact, et il se disait que s’il se faisait mordre, c’est qu’il l’aurait cherché. Ainsi, il connaissait toutes les réactions envisageables par le Pokémon –l’attaque, la fuite, la passivité- et il était prêt à réagir aux trois. Néanmoins, le jeune loup se calma, se laissant légèrement gagné par les émotions d’Anthère et de Tyrion. Il était toujours nerveux, aux aguets, mais il n’essayerait pas de fuir ou de mordre. Par contre, les réactions du Ponyta, avant que la dresseuse ne le rappelle, lui faisait sacrément peur, et il préférait encore la présence du Drakkarmin, bien flippant aussi dans son genre, mais qui avait l’air plus calme. Le Medhyéna ne doutait pas qu’il pouvait lui arracher la tête d’un coup de dent, tout comme il savait que le cheval pouvait lui faire gicler la cervelle d’un coup de sabot bien –ou mal ?- placé, mais l’hostilité du poney envers le jeune homme le poussa à s’éloigner et à rester avec le dragon, qui restait calme, observant le brun, sachant pertinemment ce qu’il voulait demander à la demoiselle.

Le dresseur porta son regard vers le Ponyta, et hocha la tête doucement aux paroles de la Mizuhanienne, montrant par là qu’il avait bien compris les indications, et que de toute façon il n’approcherait pas un Pokémon qui ne voulait pas de lui. Et là, c’était plus que clair que le dénommé Ourasi ne souhaitait pas être proche du garçon. Il ne s’en formalisa pas –Fury pouvait se montrer teigneux aussi quand ça lui prenait- et il garda une distance respectueuse. Puis, il se tourna vers la demoiselle à qui il devait des explications.


« Je ne demande pas forcément une grande démonstration, ou quelque chose du genre, je suis plutôt en quête d’informations sur les éventuelles capacités des Maître Elementaux du Pays de l’Eau, particulièrement des Guérisseurs. »

Il eut un sourire et désigna les ailes déchiquetées de Fury au loin, qui semblait converser avec le jeune loup.

« Comme vous le voyez, mon dragon a été blessé aux ailes. Ce qui est gênant, c’est que ces ailes lui permettent d’absorber la chaleur pour accroître sa puissance, et depuis l’incident, il est grandement diminué, ce qui l’irrite pas mal je dois dire. Je suis donc à la recherche de plusieurs Maître de l’Eau, des Guérisseurs confirmés, pour savoir s’ils sont aptes à recréer les parties manquantes, qui sont donc composées d’écailles, de tissu mou, de nerfs, de sang, etc. Je sais que les Mizuhanien peuvent, à terme, maîtriser le sang. En fait, je souhaite savoir si mon idée est envisageable et si vous avez une connaissance qui pourrait m’aider dans ce but. »

Le jeune homme n’en disait pas assez. Son objectif, à terme n’était pas uniquement de réparer les ailes du Drakkarmin, mais bien de les améliorer, afin qu’il puisse voler. Mais dans ce cas, on rentrait dans le domaine du squelette qui lui, collait davantage à la maîtrise de la Terre, car il devrait revoir toute la position du squelette, pour qu’il puisse se redresser. De plus, on ne pouvait pas créer et implanter un os à partir de rien, il faudrait une base, un lien. Tyrion avait bien une idée de comment faire, mais ça nécessiterait plus de l’alchimie et un Terrosien. Il aurait besoin de combiner plusieurs éléments s’il voulait s’en sortir. Il sourit toujours, un peu gêné.

« Et ne vous excusez pas que la Terre ne soit pas votre élément. Je ne suis pas sûr moi-même d’en maîtriser un. Je demande surtout des informations théoriques sur ce que je pourrais ou non faire, si jamais vous avez une idée. »


Le jeune loup observait toujours le grand dragon, l’air intrigué. La frayeur passé, il redevenait un Pokémon qui, il fallait l’avouer, était jeune. Et donc, potentiellement bourré de conneries. Il était maintenant plus calme et il devait le reconnaître, plutôt intéressé par cet étrange duo. C’est vrai qu’ils n’avaient pas l’air aussi soudés que l’avait été la jeune fille et son poney. Pourtant, ils étaient ensemble, et ils l’avaient défendu de l’attaque de sa meute. S’il s’était fait ainsi battre, c’est parce qu’il était vu comme trop faible. C’était lui le souffre-douleur du groupe, celui sur qui la fureur de tout le groupe s’abat quand quelque chose ne va pas. Aujourd’hui, il avait perturbé l’entraînement à la chasse en piaulant de douleur lorsqu’un congénère avait heurté son flanc déjà douloureux. Leur proie l’avait entendu et avait filé. Et tout le groupe s’était retourné comme un seul homme contre le petit Medhyéna, qui avait senti le danger et avait fui. Et c’est sur la victime poursuivie par ses bourreaux qu’Anthère et Tyrion étaient arrivés.

Le canidé savait que s’il retournait auprès des siens, il n’y survivrait pas. Oh, jamais l’un d’eux n’allait le tuer au sens strict du terme, à moins qu’il n’essaye, un jour, de défier l’Alpha. Mais il finirait par succomber à ses blessures et à la faim. Il ne mangeait que très peu, étant toujours le dernier à se nourrir, et ses blessures n’avaient pas le temps d’être soignées qu’il en subissait de nouvelles. Le règne animal, ce n’était pas très amusant. Et comme il n’était pas encore capable de faire de vraies bonnes actions (bien surveiller les plus jeunes lors de la chasse, défendre le territoire contre un intrus, réussir à tuer une proie) il n’était jamais vraiment récompensé. Il était fatigué par le fait d’être constamment aux aguets, sous pression, et à cause de son corps meurtri qui n’arrivait pas à se remettre. Mais là, pour une fois, il tentait de se détendre, auprès de cette espèce de géant protecteur. Il ne pouvait rien faire d’autres. Il n’avait nulle part où aller, et le seul endroit où l’on voudrait bien de lui (même si c’était contraint et forcé) il savait qu’il n’atteindrait probablement jamais l’âge adulte. Il ne savait pas quoi faire, et c’est pourquoi, lorsque le dragon lui proposa de venir avec eux, parce que son maître aurait besoin de ses talents, le jeune Pokémon resta interdit un long moment. Il ne pensait pas que l’on pourrait un jour avoir besoin de sa présence. Mais apparemment si. Le Pokémon ailé tenta d’expliquer tant bien que mal que les humains n’ayant pas les sens performants, ils avaient besoin de certains Pokémon pour certaines choses, et que s’ils étaient venus ici, c’était entre autre pour trouver une créature comme lui.

Le dragon se releva lourdement, et retourna près de son maître et de la demoiselle, laissant le louveteau seul. Désormais, le choix était sien s’il voulait ou non les suivre et accepter de leur faire confiance.

Tyrion observa le jeune Pokémon qui ne bougeait pas, et soupira.


« Si votre proposition concernant des baies ou des potions tient toujours, je suis partant. Il va avoir besoin de pas mal de soins. A condition qu’il se laisse approcher… »


[Désolée pour le retard ! Je balise quand je suis chez moi, là au travail c’est un peu plus compliqué ^^’ Fais-moi signe si quelque chose ne va pas ^^]
avatar
Tyrion Horrendous
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 31
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Message par Anthere Osarian le Mer 1 Juil 2015 - 17:10

Les réactions d'Ourasi n'étaient dirigées que vers Tyrion, ce qui était aisément constatable, puisqu'il ne portait aucune attention particulière envers les Pokémon étrangers ; le dragonnet et la hyène ne l'intéressait guère, trop occupé a signifier à cet humain là qu'il avait tout intérêt à garder ses distances. Quant au reste, un cheval qui veut viser juste, vise juste, il ne tape à côté que parce qu'il le veut… Ce qui constitue déjà, un avertissement très sérieux. Mais une fois dans sa Pokéball, il ne représentait plus de danger pour l'humain. Pourtant, malgré ses airs de cheval sauvage, Ourasi avait fait de très nets progrès, il y avait de cela quelques années, Ourasi se serait jeté sur Tyrion pour le mordre le plus sauvagement possible. Ce qui était déjà arrivé, soit dit en passant, dans les premiers mois de voyage d'Anthere. L'homme qui avait tenté un geste agressif vers Anthere, par malheur, s'était rapproché du poney qui n'en avait fait qu'une bouché, vu la blessure béante qu'avait laissé le poney dans son bras, il y avait fort à parier qu'il n'en avait plus l'usage, aujourd'hui… Malgré ses progrès, mieux valait tout de même garder ses distances, ne serait-ce que par simple prudence.

Anthere réfléchissait… Pas de grandes démonstrations… Soit, mais encore fallait-il qu'il le dise ce qu'il recherchait exactement ! Malheureusement, Anthere n'était peut-être pas la bonne personne a qui s'adresser, mais tant qu'elle ne saurait pas de quoi il en retournait exactement… Il finit par le faire cependant, ce qui était une évidence pour lui ne l'était pas pour Anthere, la blessure n'était pas vraiment visible vu la morphologie du dragonnet… La question cependant ,était difficile et bien loin des compétences de la jeune femme… Elle n'avait pas de notion de soin en matière de magie, alors pour reconstituer une aile en partie… Il faudrait peut-être bien plus que des pouvoirs de guérison en fait. Le front plissé, Anthere se concentrait à la fois sur ce que venait de lui dire le jeune homme, ce qu'elle voyait et ce qu'elle savait déjà. En fait, la magie ne pourrait pas tout faire comme par enchantement… Et puis, il y avait aussi une dimension psychologique pour chaque soin, hors plus une blessure était importante… Et puis, il n'y avait pas que la musculature à prendre en compte, il devrait réapprendre à se servir de ses ailes et il faudrait rétablir tout un système nerveux. Anthere n'était pas une experte, mais elle avait déjà vu des chevaux blessés, parfois gravement.

« Ça sera difficile et il ne suffira pas d'un Guérisseur seulement. » Finit-elle par dire. « On ne peut pas faire de miracle, mais je pense qu'il faudrait plusieurs genres de Guérisseurs, de l'Eau, de l'Air… Il n'y a pas que du muscle ou des tissus à soigner, mais aussi tout un système nerveux. Et ce sera surtout le temps et la nature qui décidera dans quelles proportions les soins seront possibles… Votre dragon devra aussi réapprendre à utiliser ce qu'il n'a plus… Il lui faudra faire de la rééducation et il a sûrement des séquelles psychologiques avec. Il faudrait sûrement trouver quelqu'un de spécialisé dans les dragons… » Anthere cessa de parler, elle cherchait, mais à vrai dire ses connaissances étaient plutôt limitées… « A Nalcia, il y a des spécialistes des Pokémon volants bien sûr, puisque c'est leur domaine. Et Peter, le dresseur de dragon le plus réputé, évidemment. Ça ne coûte rien d'aller voir. Vous pourriez aussi utiliser l'homéopathie, ça aide parfois beaucoup et si les herbes ne peuvent pas faire de mal, pourquoi s'en passer ? La consoude est merveilleuse pour les problèmes osseux et tendineux, l'huile essentielle de lavande est idéale pour calmer et… L'huile de poivre noir peut être utilisée pour soigner les blessures musculaires.

Mais il vaut mieux demander à un Guérisseur, avant de tenter quoique ce soit. »
Conclut-elle sur un ton dégagé.

Elle connaissait par cœur ce genre de plante, l'homéopathie, l'aromathérapie, sa mère avait une serre et Anthere avait grandi dedans avant même de savoir marcher et parler.

« Peut-être que des Guérisseurs de la Terre seront utiles, il faudra sûrement des cataplasmes et puis, ils seront plus indiqués pour les problèmes osseux, la minéralisation, ce genre de choses… »

Elle espérait avoir pu l'aider, mais il aurait été bien plus facile de le faire si son dragon avait été un cheval… Anthere se souvenait de toutes les leçons de botanique qu'avait pu lui enseigner sa mère, Valériane n'avait jamais cessé de lui parler de tous les bienfaits des plantes, dans les domaines les plus variés. Sa mère était une véritable passionnée, qui avait tout enseigné à sa fille, qui selon elle, prendrait naturellement sa place le moment venu. Le dragonnet vint finalement vers eux et Tyrion accepta sa proposition. Alors, Anthere s'agenouilla, prenant soin de ne pas trop se salir, son pantalon beige, spécialement coupé pour monter à cheval risquait de vite changer de couleur ! Mais l'herbe était sèche et la terre pas trop poussiéreuse. La jeune femme ne se pressait pas. Elle sortit de sa ceinture une Pokéball un peu particulière, elle avait une sorte de calotte, ceci afin de la distinguer des autres. Il était arrivé un moment où Anthere en avait eu assez de sortir tout un bric-à-brac pour seulement son coffret aux herbes… Elle lui avait donc attribué une noigrume particulière. Et puis après tout, si des Pokéball pouvait accueillir des Pokémon immense, pourquoi pas le contenu d'un sac de voyage ? De sa noigrume spéciale, elle sortit un joli coffret en bois, dont elle releva le couvercle.

À l'intérieur, elle dégagea deux petits casiers plein de fioles, révélant en dessous, une collection impressionnante de pots, de fioles, de baies et d'herbe. Le tout dégageait un mélange de senteur aussi varié que le nombre de potion qu'il semblait y avoir. Il y avait aussi quelques instruments en bois ou en verre, comme un mortier et un pilon ou de quoi distiller des huiles. D'un geste précis, Anthere choisit ses ingrédients, jetant un rapide coup d'œil au Medhyena et se décida pour ce qui ressemblait à des pâtes de fruit rosâtre. Elle saisit deux fioles différentes, l'une semblant pleine d'eau ambrée et l'autre d'huile. Saisissant une troisième fiole, Anthere les mélangea dans des proportions précises : il ne fallait jamais utiliser une huile pure. À partir de ce moment, une forte odeur de lavande se dégagea du mélange. Anthere boucha la troisième fiole et la tendit à Tyrion, avec les petits carrés fruités, sentant la baie Sitrus.

« Ça, c'est un mélange de baie Sitrus et de baie Tomato, ça devrait le remettre en forme, mais il faudra surtout qu'il mange à sa faim. » dit-elle, reconnaissant la malnutrition et la fonte des muscles. Après tout, Ravel avait souffert de la même chose, même si son cas avait été plus désespéré, si affaiblit qu'il n'aurait probablement pas survécu sans son intervention ; sa survie avait été une question d'heures. « Et ça c'est de l'huile de lavande, pour calmer l'anxiété, quelques gouttes dans l'eau à boire ou en massage. »

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 1139

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Hear the wolf cry [Anthère]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum