[ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par Sylver Belister le Lun 20 Avr 2015 - 0:36

"Yuko, lance Rebondifeu!"

La flamme percuta un chêne situé à dix mètres de là, puis une des flammèches produitez par l'attaque frappa le rocher situé à cinq mètres de là. Puis je m'approchai de l'arbre en feu, et, mobilisant ma maîtrise, je l'éteignis avant qu'il ne se propage. Exactement ce que j'avais souhaité et prévu. Une preuve que le feu n'était pas aussi incontrôlable que j'avais pu le croire jusqu'à une époque assez récente...

"Bien joué, ma petite!"

Et pour la récompenser, tandis qu'elle revenait vers moi, je la caressait sous le menton, à l'endroit où elle préférait. Depuis la fin de notre expédition dans le temple de la terre, j'avais remarqué un certain accroissement dans mes pouvoirs. A tel point que je me sentais enfin prêt à me mettre en place. Et ainsi à enfin honorer la promesse que j'avais faite à la jeune fille.

BlackJack laissa passer une lueur approbatrice dans ses yeux vifs. Assise au sommet d'un arbre, elle observait attentivement notre séance d'entraînement. Kaiser était quelque part au-dessus de nos têtes, en train de s'adonner aux plaisirs de la voltige, plaisirs que je ne partageais hélas pas. Quant à Tétrocruchamoule...

"Grand benêt naïf en approche. Je répète, grand benêt naïf en approche! Franchement, Seigneur Belister, jusqu'ici, je n'ai rien objecté à votre plan, parce que quoi que couteuse en temps, je trouvais votre approche logique, bien que j'en conteste toujours la finalité, mais sur ce point, vous êtes plus têtu qu'un troupeau de Psykokwak migraineux. Il est vrai, je le reconnais, qu'aller fouiller la caserne d'Abyan est le meilleur moyen de trouver ce que vous cherchez. Et profiter du cadre d'une épreuve pour s'y introduire est une bonne idée, quoi que étrangement audacieuse venant de vous. Les jeunes filles ont bel et bien le don de vous faire tourner la tête... Mais... Vous aviez VRAIMENT besoin de vous exercer à la formation pour parfaire votre personnage? On perd tu temps, là, avec un gamin qui... Raaaah, rien qu'à voir ça tête, je pressens que nous allons y passer une semaine pour le former! Au moins!

Comme à mon habitude, je ne relevai pas les sarcasmes de la lettre volante. Je lui demandai simplement:
- A quelle distance est-il de nous?
- A quatre kilomètres d'ici environ.
-Bien. Nous verrons bien. Mais si ce jeune home est tel que vous le décrivez, alors je suis sûr que nous avons à faire à un élément prometteur."


Et j'appelai Kaiser. Il guiderait le jeune homme jusqu'à nous. J'avais officialisée, lors de mon récent passage sur Tenkei, mon statut de Défenseur, et j'étais maintenant habilité à former de jeunes recrues. Et vu que mon plan consistait effectivement à former un jeune homme pour faire diversion dans la caserne d'Abyan, je devais donc être convaincant dans ma tâche, pour ne pas éveiller les soupçons. Et pour cela, rien ne valait un petit entraînement!...
Yuko entendit le jeune homme arriver bien avant moi. Je le vis tout de suite à la manière dont elle se figea soudain, fixant un des buissons. Puis, finalement, elle fonça vers le nouvel arrivant, en jappant et en réclamant des caresses, comme à son habitude. Je savais déjà qu'elle ne se calmerait pas avant que le jeune garçon - White si j'en croyais la convocation que j'avais reçue un peu plus tôt dans la semaine- ait accédé à sa demande.

"Bien le bonjour, jeune homme, me présentai-je, tout en m'inclinant respectueusement. Je me présente, Kiplinger, Sylver Kiplinger, conteur itinérant originaire du Cosmo Canyon en Flamen, et nouvellement formateur au poste de Défenseur. Je tiens à être honnête avec vous, je ne suis Défenseur que depuis quelques mois et vous serez mon premier élève. Néanmoins, je pense que nous pouvons faire du très bon travail ensemble!

-C'est sûr que vous vous accordez très bien tous les deux. Avec vos têtes d'ahuris, vous pourrez battre des records. Dans le domaine de la naïveté, bien entendu, coupa le T, de sa voix psychique parfaitement audible par tout le monde.
-Ne tenez pas compte de ce qu'il vous dit, pour lui, tous les humains se valent et sont d'incorrigibles niais incompétent. A nous de lui montrer qu'il a tort, à défaut de pouvoir l'en convaincre... Bien! Pour commencer, je propose que nous fassions plus ample connaissance. J'ai lu sur la convocation que j'ai reçue que vous désiriez devenir Défenseur et que vous vous appeliez White Tama. Est-ce exact? Et si ça l'est, pouvez-vous m'expliquer quelles sont les raisons qui vous poussent à choisir cette voie? J'aimerais également que vous me montriez, si vous en avez bien sûr, les "techniques" que vous avez mises au pont avec votre élément. Ah, et une dernière chose, j'aimerais également faire connaissance avec vos Pokémon, et plus particulièrement votre, ou vos, Pokémon de feu. Ils seront mis à contribution pour le premier véritable exercice de cette épreuve, et j'aimerais les évaluer, si vous le permettez, bien entendu!"
Et je souris au jeune homme, dans le but de le mettre à l'aise! Loin de moi l'idée de l'effrayer!

Yuko commença alors à tourner autour du jeune homme. Décidément, ce dernier lui plaisait bien, ce qui était une bonne chose. En effet, depuis le temps, j'avais appris à me fier au feeling, jusqu'ici infaillible, de Yuko concernant les nouveaux-venus. Si elle les appréciait au point de vouloir se faire caresser par eux, alors ils étaient dignes de confiance. Ceci était donc de bonne augure pour l'épreuve à venir. Bien que légèrement stressé à l'idée de jouer pour la première fois le rôle du formateur, je me rassurait en me répétant la liste des exercices que j'avais prévu pour cette épreuve. Une gamme d'exercices assez variés, qui testerait les compétences e White en tant qu'élémental, mais aussi à tester les motivations du jeune garçon. Car il maîtrisait tout comme moi un élément connu surtout pour ses propriétés destructrices et il avait pourtant choisi de l'employer pour la défense, et non pour l'attaque; et je me devais d'avouer que j'étais assez curieux de connaître ses explications quant à son choix de carrière: se rapprochaient-elles des miennes?

[Un départ assez simple, présente-toi avec tes Pokémon.Tu peux aussi caresser le chien (c'est même obligatoire, elle insistera jusqu'à ce que tu le fasses. Oui, j'utilise mon rôle de formateur pour contraindre les gens, na!). Tu peux aussi parler au Zarbi mais il t'écoutera pas, il est trop occuper à dicter la marche du monde (ou à croire qu'il le fait)^^ Bref, un simple post de présentation, les choses sérieuses commenceront ensuite^^ MP si problème^^]

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 44
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par White Tama le Mar 21 Avr 2015 - 14:14

« Où… suis-je… ? »

Tout était flou autour de lui. Il ne reconnaissait même pas les lieux. En fait, il ne les connaissait tout simplement pas. Il parvenait seulement à apercevoir des silhouettes noires qui bougeaient trop à son goût, ne parvenant à distinguer si c’était un homme ou une femme. Mais il y avait des gens autour de lui et le garçon ne pouvait pas bouger. Comme paralysé sur un lit trop dur, une table sûrement, il n’aimait pas mais ses pensées étaient tellement mélangées qu’il ne parvenait même pas à additionner plusieurs mots à la suite. Ces personnes, elles étaient agitées et parlaient sans cesse, des mots incompréhensibles pour le jeune homme. Mais soudain, une voix se distingua des autres. Une voix plus grave et plus appuyée. « Ne t’en fais pas mon garçon, nous allons prendre soin de toi. ». Une main posée sur l’épaule du blessé et ensuite, c’était le trou noir…

Lorsqu’il rouvrit les yeux, c’était le silence. Il cligna plusieurs fois les paupières pour que sa vue revienne à la normale et constata qu’il était dans une pièce dont il ne connaissait absolument pas les murs. Le style de la maison était très différent de ce qu’il avait pu voir avant. Les murs étaient hauts où étaient gravés de sculptures étranges. White râla lorsqu’il tenta de s’asseoir mais n’y parvint. La douleur sur son flanc gauche. Cette douleur, de vifs souvenirs revinrent à lui. Sa maison, ses retrouvailles avec son père et la blessure provoquée par le Scarabrute.  Là-bas, il avait tiré un trait sur le passé mais il avait aussi perdu un être cher. Arhead avait été tué par Sandovan. Des larmes coulèrent de ses yeux, mouillant l’oreiller. White avait tout raté. Mais vraiment tout.

« Tu as repris connaissance, c’est une bonne chose. »

White tourna sa tête sur le côté et vit un homme d’une carrure imposante et portant une sorte d’armure rouge. Il était accompagné d’un homme et d’une femme quelconque qui quittèrent les lieux suite à sa demande. Lorsqu’il s’approcha du lit du blessé, le garçon put l’observer. C’était un bel homme certes mais son regard appuyé le rendait difficile à cerner. Ce dernier s’assit sur le lit du garçon, à ses aises et s’adressa à lui comme s’ils s’étaient toujours connus ;

« Nous t’avons aperçu sur le dos de ton oiseau, inconscient. Heureusement sinon tu y serais sûrement resté. »

Il sourit. White n’aimait pas trop ce qu’il se passait. Il ne connaissait pas ce type et qui sait, il était peut-être de mèche avec son père. Mais dans son état, il ne pouvait pas faire grand-chose d’autres que de rester allongé sur le lit.

« Vous… vous me voulez quoi ?  osa-t-il demander, un peu sur la défensive

- Tu es un garçon très intéressant, White. Et j’ai vraiment envie de t’aider tu sais. Il marqua une pause, voyant le regard inquiet et incompris de son nouveau protégé. Je ne vais pas tourner autour du pot. Arhead était comme un père pour moi, comme il l’a sûrement été pour toi. Et je ne vais pas te mentir mais nous t’observions depuis toujours, en silence. Tu es quelqu’un de spécial et malgré quelques péripéties sans grandes importances que tu as vécues jusque là –il sourit et étrangement cela gêna le jeune homme- j’aimerais vraiment faire de toi quelqu’un d’exceptionnel. Tu en as les capacités, crois-moi. »

Sur ces mots, il quitta le lit et ne répondit plus à aucune des questions que le jeune homme lui posait. Il instaura le silence et lui conseilla même de se reposer avant que les choses ne commencent réellement. White ne comprenait plus rien. Arhead ne lui avait jamais parlé de ça, qu’il était surveillé, de ce type, de tout ça en fait ! En tout cas, personne ne voulait répondre aux questions du garçon.

Quelques jours plus tard, White pouvait enfin bouger ! A croire qu’ils avaient mis quelque chose dans ses repas, le forçant à garder le lit toutes ces journées ! Il pouvait même sortir de sa chambre –ou cage dorée- et prendre ainsi l’air. Enfin sortir, c’était un grand mot puisqu’il n’avait accès qu’au balcon de sa chambre, donnant sur une espèce d’arène. Le soleil tapait fort en ce début de matinée et la chaleur commençait à grimper. Posant ses mains sur le rebord, il se pencha en avant pour observer les lieux. Il se trouvait à Terros, sûr mais où exactement ? Une ombre passa au-dessus de lui et prit de panique, le garçon recula, manquant de tomber en arrière. Khamsin se posa sur le rebord et émit un cri, content de revoir son dresseur. L’humain se reprit et s’excusa auprès de son Pokémon d’avoir eu peur comme ça. Il lui offrit une caresse, rassurant son fidèle ami qu’il allait bien.

«  C’est une belle créature que tu as là. »

White se retourna et vit à nouveau l’homme en rouge. Il en conclut que s’il ne l’avait pas tué, c’était qu’il avait vraiment besoin de lui. Peut-être pouvait-il lui faire confiance finalement ? Enfin quand même, on lui avait menti depuis toutes ces années ! White ne répondit pas, jugeant que cela n’était pas nécessaire.

« Si tu peux te lever de ton lit, c’est que tu vas beaucoup mieux. Viens, suis-moi. »

Le garçon ne broncha pas et le suivit. De toute façon, il n’avait pas autres choses à faire que de le suivre et obéir à ses ordres, s’il voulait s’en sortir. Qui plus est, il n’avait même pas ses affaires avec lui et tout ce qu’il portait, c’était un pantalon et un haut aux manches courtes. Vulnérable en soi. Ils déambulèrent dans d’immenses couloirs mais ne croisèrent personne. Comme s’il n’y avait qu’eux… Quelques minutes plus tard, il arrivait dans la fameuse arène remplie de sable. L’hôte invita White à rentrer dans l’arène et avec un peu de recul, y entra finalement, ne voulant sûrement pas le décevoir.

Mais rien ne se passa. Enfin pour le moment car dans un grondement, quatre pics de roches sortir du sol, encerclant le garçon. Pris de panique, celui-ci se mit en position de défense. La voix de l’homme en retrait ne l’aida clairement pas car dans son état, il ne se sentait pas capable de faire face à ça. Pour lui, il n’était pas complètement guéri. Ce fut un échec, White ne parvint pas à se défendre et se blessa. Cet exercice continua, continua sur plusieurs jours et le garçon n’en pouvait plus. Pourquoi faisait-il cela ?! Et pourtant, lors d’une énième tentative, White se déchaina, n’en pouvant clairement plus qu’on le traite de la sorte. De ses mains jaillirent des flammes et plus il se concentrait et plus elles devenaient imposantes. Même quelques flammes sortirent du dôme de roche qui l’avait emprisonné, avant que celui-ci n’éclate complètement. Le brun fut complètement entouré de flammes lorsqu’il sortit de sa prison, et l’homme en rouge ne put esquisser un sourire de satisfaction. Elles s’éteignirent et épuisé par l’effort, le garçon s’évanouit.

White se retrouva ensuite à nouveau dans sa chambre. Ses bras étaient recouverts de bandages suite aux brûlures subies pendant l’entraînement. Il ne s’était pas attendu à maîtriser son élément comme ça. Il ne pensait même pas qu’il avait une telle puissance en lui. L’homme en rouge revint, toujours l’air confiant. Il lui annonça ses projets ; White était convié à passer une épreuve un peu spéciale. Comment pouvait-il se permettre de décider à sa place ? Mais il ne manqua pas de lui rappeler que sans lui, le garçon serait sûrement mort. Avec son aide, il l’entraîna à mieux maîtriser son élément et puisqu’il était Maître des Lames, il était temps pour lui d’utiliser son élément comme défense.


Le jour J arriva. Le Flamenois avait rendez-vous sur les Collines Siffl’herbe. Il s’y rendit à pieds vu que visiblement, le lieu où on l’avait soigné et le lieu de l’épreuve n’était pas si éloigné que ça. Il fut accueilli par un Caninos un peu surexcité. Et visiblement, c’était une femelle. En tout cas, elle ne semblait pas agressive et doucement, White lui offrit une caresse sur la tête. C’est à ce moment là que son examinateur se présenta à lui sous le nom de Sylver Kiplinger. C’était un Flamenois, comme lui et donc il maîtrisait l’élément feu. C’était une bonne chose ? Ou pas, il était défenseur élémental que depuis peu mais au moins, il avait son grade et donc, était confirmé. Le nouveau « père protecteur » du garçon n’aurait pas choisi ce vieux monsieur sinon. Mais le fameux Sylver fut coupé dans son élan par un Pokémon lévitant et ayant la forme d’un T. Mais visiblement, cela ne semblait guère le gêner, aussi il continua sur sa lancée ; « J’ai lu sur la convocation que j’ai reçue que vous désiriez devenir Défenseur et que vous vous appeliez White Tama. ». Le garçon fit seulement un oui de la tête. Et comme pour la précédente épreuve, il lui demanda les raisons qui l’avaient poussé à s’orienter vers ce « métier ».  Mais chose étrange, il demanda à faire connaissance avec ses Pokémon, chose qu’il n’avait pas faite dans sa première épreuve. Il haussa les épaules légèrement et se dit que cela faisait sans doute partie de l’épreuve en elle-même. Quitte à faire ce qu’il demande, autant partir sur de bonnes bases !

« C’est exact, je m’appelle White Tama, originaire de Flamen, non loin de Geffen. » il marqua une courte pause. « J’ai décidé de devenir Défenseur quand un de mes amis a été grièvement blessé lors d’une mission effectuée au Parc Safari. J’ai pris conscience de mon incapacité à le protéger, lui ou les autres personnes. Et puis, ayant obtenu un titre de Maître des Lames, j’aimerais orienter mes pouvoirs élémentaux sur la défense. »

Est-ce que cela allait ? En tout cas, ce n’était pas en agitant son épée qu’il pourrait y arriver. Finalement, il avait décidé de se laisser « bercer » par cet homme qui l’avait recueilli et soigné. Il savait sûrement ce qu’il faisait de lui et pour le moment, le garçon n’avait aucune piste concernant son père. Et avant de passer à la demande suivante, le brun offrit une nouvelle caresse à la petite chienne. Elle était drôlement attachante ! Puis White se redressa et fit apparaître ses Pokémon qui jusque là, voyageaient avec lui.

Samovar fut le premier à apparaître et en profita pour s’étirer tout en faisant jaillir ses flammes derrière son dos. Hime lévita autour de son dresseur, Cloud fit quelques acrobaties, content de pouvoir sortir à nouveau de sa poké ball. Le petit Pichu grimpa le long du corps du garçon, préférant l’altitude. Le majestueux Khamsin s’était posé sur une branche alors que les deux derniers restaient à l’écart. Aconit n’avait fait la rencontre du garçon qu’une seule fois et il avait été surpris du comportement de son dresseur et Aigual ne l’acceptait toujours pas.

« Voici mes compagnons de route. Je n’ai malheureusement qu’un Pokémon feu dans mon équipe mais Samovar m’accompagne depuis  le début et ça se passe plutôt bien entre nous. Ce n’est malheureusement pas le cas pour Aconit et Aigual, qui sont encore de jeunes recrues… »

C’était un peu étrange qu’un Flamenois n’ait qu’un seul Pokémon feu et deux Pokémon aquatiques… Mais bon, jusqu’à présent, tout c’était bien passé, espérons que cela reste. Bon, maintenant, il devait lui montrer quelques « techniques » de sa maîtrise élémentale. Jusqu’à présent, il l’avait utilisé au feeling et n’avait jamais attribué de nom à ses attaques. Il haussa les épaules en regardant Samovar et se détacha du groupe pour être plus à l’aise. Il avait préalablement fait descendre Kiito de son épaule. Le garçon ferma les yeux et se concentra. Doucement, il sentit ses mains devenir chaudes voire brûlantes et en ouvrant les yeux, elles étaient enflammées. Heureusement, il portait toujours ses gantelets pour éviter qu’il se brûle. Jusqu’à présent, il n’avait fait ça que pour repousser des attaques ennemies alors il ne savait pas si c’était suffisant ou pas. En fait, White utilisait plutôt son pouvoir au moment propice, pas sur demande. Il laissa les flammes s’embraser quelques secondes avant de rassembler ses mains et ne créé une sorte de bouclier de feu qui protégeait une bonne partie de ses membres supérieurs. La démonstration ne dura que quelques secondes, de peur qu’il ne contienne suffisamment son pouvoir et regarda Sylver.

[ Hrp : pardon pour ce long début, je devais mettre les choses au point pour le bg de White ^^. J'espère que ça te va, sinon tu peux me mp ^^ ]
avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1827

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par Sylver Belister le Mer 22 Avr 2015 - 0:26

Ainsi, il souhaitait maîtriser les flammes pour pouvoir défendre autrui et rééquilibrer ses capacités martiales. C'était un bon choix. En fait, c'était même mon rêve étant jeune, alors que je pensais encore pouvoir devenir un escrimeur réputé. Un escrimeur qui aurait maîtrisé le feu pour se défendre. Mais quoi qu'il en soit, je n'avais pas à juger ce choix, éminemment personnel du jeune garçon, aussi gardai-je le silence, ponctuant son explication d'un simple hochement de tête. Puis il poursuivit sur ses Pokémon. Aussitôt, je tâchai de le rassurer:


"Oh, ne vous en faites pas, je suis moi-même défenseur du feu, mais Yuko est mon unique Pokémon de ce type. A ce propos, je vous prie de m'excuser, je vous ai demandé de me présenter vos compagnons, mais j'ai omis de faire de même! Je suis enchanté de les rencontrer- de vous rencontrer, ajoutai-je en m'adressant directement à ses créatures. Tout d'abord, il y a Yuko, que vous connaissez déjà.


Voici BlacJack, dis-je en désignant ma chatte, toujours perchée sur sa branche, qui adressa un signe de tête au jeune garçon en guide de salut. Kaiser, mon Ptéra, est quelque part au-dessus de nos têtes..."

Comme s'il avait entendu qu'on parlait de lui, le dragon de pierre poussa un formidable rugissement. Mais je m'aperçus ensuite qu'il fixait le Rapasdepic du jeune homme d'un oeil intéressé. Il le provoquait en duel. Ou tout du moins, il l'invitait à un combat. Comme à son habitude, Kaiser voyaiyt en l'affrontement la plus haute expression de la grandeur d'une créature, fut-elle humaine ou Pokémon. Et cet adversaire ui semblait à sa hauteur...

"Quelle brute stupide! Commenta une voix que je connaissais bien. Quand comprendra-t-il que la force et les muscles ne sont rien sans un cerveau pour les guider? Le jour où il trouvera plus fort que lui... Et encore... Je vous le dis, seigneur Belister, il est tellement obtus que JAMAIS il ne reconnaîtra MA supériorité... Quoi? Mais vous êtes encore là vous?"

Apparemment, il venait tout juste de se souvenir de la présence de White. Puis il retourna dans son mutisme condescendant. Pour un être qui s'enorgueillissait de ne jamais rien oublier de l'histoire du monde, la situation était assez ironique.

"Bien. Nous allons commencer par quelques exercices de base. Le but de tout défenseur est donc, comme son nom l'indique, de pouvoir défendre soi-même comme autrui. A cette fin, l'élément peu donc être utiliser pour bloquer une menace, mais pas seulement. Il peut aussi l'entraver ou encore la contenir, l'enfermer dans une sphère d'énergie élémentaire.
Notre élément est le feu, commençai-je en guise d'introduction et n invoquant une flamme au-dessus de ma main. C'est probablement l'élément le plus difficile à se représenter en tant que moyen de défense-et non d'attaque. Pourtant, comme n'importe quel élément, le feu peut être dompté et se plier à la volonté de celui qui l'a conjuré."


Et pour illustrer mes propos, je fis mincir la flamme qui dansait au dessus de ma main, puis elle s'élargit. Elle avait à présent une forme circulaire de même diamètre que ma paume.

"Vous voyez, on peut facilement en faire un bouclier, et de plus grande taille si nécessaire. Tout est affaire de... Concentration.

Le feu que vous générez avec votre pouvoir est identique au feu naturel que vous trouvez dans la nature après un orage, dans ce sens ou lui aussi a besoin d'air pour brûler. Vous devez doc invoquer une flamme, puis la contrôler en respirant. Plus vous respirez fort, plus vous alimentez la flamme, plus celle-ci sera puissante et donc difficilement contrôlable. Plus vous vous calmez, plus le feu en fera autant. Et comme je viens de vous le montrer, vous pouvez également vous servir de ce phénomène pour modifier la forme de vos flammes. Vous pouvez en faire des boucliers, des liens... Tout ce qui vous paraître adéquat pour vous protéger.

Que diriez-vous de vous y exercer? La technique du bouclier a beau être basique, elle est probablement la plus utilisée des techniques par les défenseurs, des novices comme vous et moi, jusqu'aux gardiens les plus expérimentés. Mais je parle encore et toujours, et je ne vous laisse pas l'occasion de vous exprimer. Si jamais vous avez déjà connaissance de ce dont je suis en train de vous parer, n'hésitez pas à m'interrompre et à me le dire. Bien, comme je le disais, je vous propose de créer votre propre bouclier. Pour cela, invoquez simplement une flamme, puis inspirez pour la faire grossir. Ensuite, ralentissez votre respiration pour calmer la flamme, et pouvoir ainsi la "modeler" de façon sommaire". Attention toutefois à ne pas vouloir aller trop vite! Si vous inspirer trop fort d'un coup, vos risquez de générer une flamme incontrôlable. Allez-y petit à petit. Augmentez progressivement la taille de votre flamme, tout en faisant des pose pour la contrôler lorsque vous sentez que vous commencez à perdre le contrôle. Puis, une fois qu'elle a atteint la taille requise, respirez à nouveau pour lui donner la forme de votre choix.

Pour une première fois, je pense qu'un cercle de la taille de votre visage me semble tout à fait convenable et raisonnable. N'hésitez pas à me demander si vous avez besoin de conseils. Pour la suite... Blacjack s'il te plaît, peux-tu faire à notre jeune ami une démonstration de ton attaque Jackpot?"

La chatte sauta aussitôt de sa branche et me rejoignis, s'arrêtant à mes pieds. Elle était maintenant à dix mètres de son ancien perchoir. Puis, sans crier gare, elle sortit un petit objet métallique de derrière sa pièce faciale et la lança sur une brindille située juste en dessous de la branche sur laquelle elle était assise. Le projectile fusa et brisa net le bout de bois.

"Rassurez-vous, aucun de ces objets n'est de taille à vous blesser. Vous l'avez peut-être deviné mais une fois que vous aurez construit votre bouclier, je vous demanderais de le tester avec Blacjack, qui vous tirera dessus depuis cette même distance, à peu près. Tous les projectiles qu'elle vous lancera sont combustibles. Elle le fera pendant quarante secondes, à vous d'en incinérer le plus possible. Bonne chance, je vous regarde".

[Deux étapes pour ce premier exercice:
-Créer un bouclier élémetaire, en suivant les étapes décrites Par Sylver. Insiste sur les sensations et les sentiments de White, c'est quand même son premier bouclier^^
-Bloquer les attaques à distance de la Miaouss pendant 40 secondes. Tu peux en esquiver certaines, mais le but est avant tout de démontrer l'efficacité de ton bouclier^^
Bonne chance!]

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 44
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par White Tama le Jeu 23 Avr 2015 - 20:15

L’examinateur, Sylver, en avait également profité pour présenter ses Pokémon. L’écoutant, l’apprenti regardait chacune de ses créatures et franchement, il y avait du beau monde sur ces plaines et cela le mettait un peu mal à l’aise. Mais tant que les siens se tenaient correctement, tout allait bien, non ? D’ailleurs, l’immense Ptéra, Kaiser de son vrai nom, vit Khamsin, qui ce dernier ne bougea pas de sa branche, préférant garder un œil sur son dresseur. Ce n’était pas son premier Pokémon ni même son dernier mais entre les deux, il y avait un truc : White pouvait lui faire pleinement confiance. Ce qui inquiétait plus le garçon, c’était les deux dernières recrues : Aconit et Aigual. Si jamais ils venaient à perturber l’épreuve… Non, cela n’arrivera pas hein ? White pouvait leur faire confiance ? Enfin en tout cas, ils étaient plus « sages » que la lettre lévitant. White ne prit pas en compte ses remarques, préférant se concentrer sur son épreuve plutôt que sur les réflexions qu’il pourrait dire…

Et finalement, c’était plus compliqué que cela n’y paraissait. Jusqu’à présent, il n’avait utilisé son pouvoir élémental que lors des affrontements, que ce soit pour se défendre ou attaquer alors lui demander de faire ça, là maintenant, il trouvait ça plus complexe. Enfin bon, n’était-il pas là pour apprendre à maîtriser et perfectionner son art élémental dans la défense ? En tout cas, son examinateur le mettait en confiance et franchement, c’était plutôt rassurant. A moins qu’il ne cache son jeu et qu’au final, cette épreuve soit un vrai supplice pour le garçon… Enfin pour le moment, il ne demandait rien de bien dangereux, tout allait bien…

Bon, l’épreuve pouvait enfin commencer. Sylver proposa donc de commencer par des exercices de base. Rien de mieux pour s’échauffer ! White posa son regard sur son examinateur et écouta attentivement ses instructions. Même s’il parlait énormément, il était très intéressant. Et puis, tout ce qu’il disait avait du sens et méritait l’écoute. D’ailleurs, White n’avait jamais songé à utiliser son pouvoir pour enfermer quelque chose ou entraver son adversaire. Et tout en expliquant cela, Sylver fit apparaître une flamme au-dessus de sa main et parvint même à la contrôler. Une affaire de concentration… Evidemment car pour parvenir à modéliser du feu, il faut en avoir ! « Invoquez une flamme, puis la contrôler en respirant. ». A ses mots, cela semblait tellement facile et pourtant…

Pour la première partie, White devait parvenir à contrôler sa flamme et s’il y parvenait, à créer un petit bouclier enflammé. Ce qu’il avait fait avant n’était rien comparé à ce qu’il s’apprêtait à faire. Là, il devra énormément se concentrer pour maintenir sa flamme et que celle-ci ne s’emballe pas mais une fois cela fait, il devra également redonner de la concentration pour maintenir en forme le bouclier de feu ! Le garçon se détacha du groupe pour garder quelques distances si jamais il y avait un souci. Un danger est si vite arrivé… Doucement, il ferma ses yeux et tenta de calmer sa respiration. Il était légèrement en stress, normal puisqu’il passait une épreuve mais il devait avant tout se détendre. Faire le vide dans son esprit. Lorsqu’il se sentit près, White rouvrit ses yeux et tendit sa main droite, paume en l’air. Ses rouges yeux fixés dessus, il se concentra pour faire apparaître une flamme, minuscule. Mais qu’importe, il devait la maîtriser. Le garçon inspira doucement pour que celle-ci puisse grandir mais sa respiration était quelque peu saccadée et la flamme bougeait trop. Le brun stoppa sa respiration, la flamme cessa de bouger. C’était vraiment complexe pour le garçon mais il n’abandonnera pas. Doucement, il reprit sa respiration et la flamme se mit à nouveau à grandir. Mais dans la flamme, il vit quelque chose ; une silhouette humaine familière et soudain la haine le gagna rapidement. La flamme se mit à jaillir vivement et White dût tout annuler.

« Je… Je suis désolé… J’ai perdu le contrôle. » dit-il en se penchant en avant pour s’excuser de son inattention soudaine.

Aussitôt il se redressa et se remit au travail. Avait-il le droit à l’erreur ? En tout cas, il n’était pas brillant au point de réussir du premier coup et par conséquence, il devait vraiment faire le vide dans son esprit, oublier toute cette tragédie. Pour le moment, il ne devait pas penser à ça. Une fois qu’il refit le vide dans son esprit, White se concentra à nouveau et invoqua une nouvelle fois une flamme. Il devait vraiment prendre son temps, se familiariser avec ce pouvoir. Avec calme, le jeune homme fit grandir sa flamme en utilisant sa respiration, inspirant lentement mais sûrement, tout en veillant à ce que sa flamme ne s’emballe pas à nouveau. Et lorsque celle-ci semblait s’agiter trop vivement, le garçon cessa de respirer. Au bout de quelques minutes, il parvint à générer une flamme faisant pratiquement toute la paume de sa main et celle-ci ne s’emballait pas. Il y était parvenu, finalement. C’était étrange comme sensation… Il ne ressentait aucunement la douleur du feu mais il pouvait sentir sa chaleur traverser tout son bras… Et surtout, comme quoi garder son calme était très important. Mais maintenant, il devait lui donner une forme plus plate et arrondie pour en faire un petit bouclier. Cette étape semblait plus complexe que la première mais il y parviendra !

White était seul pour le moment car pour lui, il n’y avait rien autour. Ainsi, il pouvait se concentrer sur la modélisation de son feu. Ainsi, il se concentra à nouveau, essayant avec sa respiration de donner une forme convenable à sa flamme qui prenait vie dans sa main. Cette étape lui demandait énormément de concentration car non seulement il devait modifier la forme originelle de sa flamme mais il devait aussi la maintenir à cette taille et faire en sorte qu’elle ne s’emballe pas et ne brûle tout ! Enfin si le garçon prenait feu, ses Pokémon aquatiques pourraient lui venir en aide… Mais étrangement, il y avait trop de choses encore autour de lui et à nouveau, il ferma les yeux. Dans son esprit, il tenta de visualiser sa main et la flamme. Avec calme et concentration, il vit la flamme se mouvoir dans une direction ou une autre comme le voulait le garçon. Il fronça légèrement les sourcils, espérant ne pas perdre le contrôle de son propre feu. Et après quelques secondes de « combat » entre lui et son élément, il parvint à lui faire faire prendre une forme plate et arrondie. Lorsqu’il rouvrit les yeux, revenant ainsi à la réalité, il avait réussi à modéliser sa flamme comme il le voulait. La sensation était la même que précédemment, cette chaleur recouvrant tout son bras mais il ne savait pas trop comment décrire cette sensation. Une chose était sûre, elle n’était pas désagréable. Après White ne cria pas au joie, ayant trop peur de perdre le contrôle à nouveau mais il ne manqua pas de sourire puisqu’il avait réussi !

Maintenant, ils pouvaient passer à la suite. Une suite qui laissa le jeune homme perplexe ; Sylver demanda assistance à sa Miouss qui descendit de sa branche pour rejoindre son dresseur. Le garçon suivit chacun de ses mouvements en gardant toujours le contrôle de soi-même et de la flamme. « Blackjack s’il te plait, peux-tu faire à notre jeune ami une démonstration de ton attaque Jackpot ? ». Le brun redressa un sourcil sans trop comprendre où il voulait en venir. Aussitôt, le félin sortit une sorte de pièce et la lança sur une pauvre brindille qui fut coupée nette. White écarquilla les yeux et se demanda ce qu’il pouvait bien lui passer derrière la tête… « Rassurez-vous, aucun de ces objets n’est de taille à vous blesser. ».

« Si vous le dites… » murmura-t-il, légèrement inquiet

Et ensuite, Sylver lui expliqua ce qu’il attendait du garçon pour la seconde partie : il devra tester ainsi son « bouclier » de flammes en utilisant les projectiles du Miaouss. La démonstration ne durera que quarante secondes. Quarante secondes qui vont lui sembler être une éternité… Puisque dans cet exercice, White devait réussir plusieurs objectifs ; non seulement il devait garder la forme de son bouclier de feu mais en plus il devait tester sa « résistance ». Et par-dessus tout, garder le contrôle de soi sinon son bouclier pourrait s’annuler ou le brûler ! Le garçon appréhendait cette seconde partie. Mais si son examinateur lui proposait cela, c’est qu’il en avait les capacités. Il fit signe de la tête que le Miaouss pouvait y aller. La première vague de pièces volante fut courte et déstabilisa le garçon puisqu’il ne fit que les esquiver par pur réflexe et faillit à plusieurs reprises annuler son bouclier. Le guerrier ne s’était pas attendu à ce que l’attaque soit si rapide. Mais ce n’était pas là le but de son exercice. Aussitôt, il se redressa et tenta de positionner sa main droite qui « tenait » le bouclier de feu là où les pièces pourraient venir. Il était difficile pour lui de toutes les consumer mais il parvint totalement à maîtriser son élément puisque celui-ci ne semblait pas changer de forme. Et contrairement à ce qu’il pensait, que ce genre d’exercice serait dur, et bien non ! Au contraire, il ressentait une telle puissance en lui, il débordait d’énergie même !

Une fois les quarante secondes écoulées, White cessa d’alimenter sa main en feu et regarda sa paume. La chaleur qui émanait en lui quelques secondes auparavant s’était dissipée et sa main regagna une température normale. Il se sentait étrangement confiant et cela ne lui déplaisait pas. Alors il était capable de contrôler son pouvoir et celui-ci n’était pas une émanation de sa haine. Il serra le poing et regarda son examinateur. Avait-il tout de même réussi l’exercice ? En tout cas, ce Mr Kiplinger était un bon examinateur.

[ Hrp : voilà, j'espère que ça ira ^^ ]
avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1827

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par Sylver Belister le Sam 25 Avr 2015 - 17:27

Lorsque je lui annonçai qu’il allait bientôt se retrouver sous une pluie de Projectile, White ne parut pas très rassuré. Mais il s’en sortit remarquablement bien, et tandis qu’il manipulait habilement son bouclier pour incinérer les bouts de métal qui lui fonçaient dessus, je me permis un petit sourire approbateur pour saluer ma performance. Mais alors que j’étais absorbé par ce phénomène, une voix résonna soudain dans ma tête. Une voix que je ne connaissais que trop bien…

« Dites-moi, seigneur Belister, je suis assailli par un doute affreux…
-Vous connaissez donc le sens de ce mot ?, Plaisantai-je.
-Très spirituel. Non, je me demandais tout à coup si je m’étais présenté convenablement à ce garçon… Je n’ai pas souvenir de l’avoir fait, et puisque ma mémoire ne ùe fait jamais défaut, contrairement à la vôtre…
-Effectivement, vous ne lui avez pas décliné votre patronyme
, répondis-je.
-COMMENT ?. HORREUR, INFÂMIE ! Les humains se doivent de savoir qui je suis ! Il en va de leur salut ! La connaissance est le premier pas vers la compréhension ! Je vais de ce pas réparer cette ignominie !
-Non, coupai-je. Attendez qu’il ait fini son exercice.
-Puisqu’il le faut ».

Lorsque White eut terminé, Tétrocruchmoule lui sauta littéralement dessus :

« Excusez-moi jeune homme, mais j’ai omis de vous communiquer mon nom tantôt. Je suis Tétrocruchamoule, premier Zarbi de la Multitude, et accessoirement son leader. Nous sommes un groupe de Zarbi qui se sont consacrés à l’étude du monde et à la retranscription des événements qui se déroulent suer Erasia. La quête de savoir est notre seul guide. Sur ce, je vous prie de m’excuser, mais des informations qu’on vient de me transmettre par télépathie requièrent mon attention immédiate ! »

Et il replongea dans son mutisme habituel.

Pour ma part, je félicitait White d’un bref hochement de tête assorti d’un sourire.

« Bien, très bien jeune homme. Je dois vous avouer que je ne m’en suis pas sorti aussi bien que vous la première fois que j’ai créé un bouclier.

Vous avez été effrayé à moment donné par la puissance de votre flamme, n’est-ce pas ? Pour ne rien vous cacher, je l’ai été aussi. Et je le suis encore. Car un bouclier de feu n’est pas aussi inoffensif qu’un bouclier de terre par exemple. Si un maître de la terre en vient à perdre sa concentration au point que son bouclier tombe sur le sol, il y a peu de chances qu’il se passe quelques chse de grave. Mais si mon bouclier de feu, o le vôtre en vient à tomber au sol alors que nous sommes, comme ici dans une forêt, le désastre est assuré. Ceci dit, je tiens à vous rassurer, je ne vousaurais jamais fait passer une épreuve ici si je n’étais pas capable de prévenir tout risque d’accident. Mais vous devez toujours avoir à l’esprit que si votre bouclier peut vous sauver la vie, il peut également causer des ravages par simmple contact. De ce point de vue, la prudence dont vous avez fait preuve tout à l’heure en éteignant votre feu n’est pas un mal, au contraire, et vous vous en êtes formideblement bien tiré ».


Parlant ainsi, je tâchai de mettre en confiance le jeune garçon, notamment pour l’exercice qui l’attendait. Depuis que White avait comncésonn exercice de concentration, Yuko faisait des aller-retour entre les arbres les plus proches et notre position, ramenant à chaque passage des pignes de pin dans sa gueule. Finalement, lorsqu’elle en eut amassé un tas conséquent à mes pieds, je la caressai sous le menton afin de la remercier de ses efforts, puis je lui offrit en récompense sa baie préférée. J’e proposai également une à BlackJack, ma seule autre Pokémon qui en mangeait, mais, fidèle à sa nature fière, elle refusa le présent. Je ne m’en formalisai pas et reportai mon attention sur White :

« Bien. Maintenant que vous maîtrisez bien cette technique, nous allons marcher un peu, jusqu’au lieu de votre seconde épreuve ». Nous marchâmes ensuite sur un bon kilomètre avant d’atteindre l’orée d’un bois de taille moyenne, que j’avais aperçu tout à l’heure en venant, alors que j’étais sur le dos de Kaiser.

« Voilà, nous sommes arrivés. Je vais à présent vous expliquer quelle sera votre tâche. Tout d’abord, sachez que vous bénéficirez de l’appui de votre Feurisson pour cet exercice. Il sera le seul de vos Pokémon autorisé à vous aider. Vous pouvez faire rentrer vos autres compagnons dans leur balls, ou les laisser ici avec moi. Je vous fais confiance pour ne pas requérir leur aide.
Tout d’abord, je vais avoir besoin du concours de votre Feurisson. Mister T, à vous l’honneur ! »


Le T nous regarda, White et moi, d’un œil méprisant, puis il s’exécuta de mauvaise grâce et fixa la bête de feu, comme nous l’avions convenu. Après quelques secondes, il s’en écarta, retrouvant son impassibilité habituelle.

« J’ai repéré cette forêt tout à l’heure depuis le ciel, et grâce à ses pouvoirs, ce Zarbi en connait le plan. Il vient de transmettre ses connaissances à votre Pokémon. Ce sera donc à lui de vous guider jusqu’à l’autre sortie de ce bois, que j’ai matérialisée à l’aide d’un drapeau que Kaiser et moi-même avons planté à une autre sortie de ce bois un peu plus tôt dans la journée. Trouvez ce drapeau et vous aurez réussi l’épreuve.

Il ne s’agit pas d’une course d’orientation, vous n’avez pas de limite de temps En revanche, BlackJack tentera à nouveau de vous gêner en vous jetant ces pignes de pin à la figure. Et cette fois-ci…
-Cette fois-ci, JE serai aussi de la partie,
coupa fièrement le T, et JE m’occuperai également de vous mettre des bâtons dans les roues ! Ce ne sera pas aussi facile qu’avec cette chatte, vous verrez ! Dorénavant, ses projectiles feront des loopings, des accélérations surprises, ou encore frapperont certaines parties sensibles de votre anatomie et de celle de votre Pokémon ! HAHA
-Cependant,
intervins-je pour calmer le jeu, il ne s’agit que de pignes de pin que vous et vortre Pokémon n’aurez aucun mal à brûler. Pour prévenir tout risque d’incendie, Yuko vous accompagnera. Elle n’interviendra pas en votre faveur, mais sa Torche sera très utile pour absorber tout départ d’incendie éventuel, aussi n’ayez pas peur de vous défendre.
Enfin, une dernière chose : votre Pokémon n’aura certes aucune difficulté à consumer ces projectiles, mais c’est VOTRE habileté de défense que je veux tester. Vous devrez donc brûler un maximum de projectiles qui vous prendront pour cible, afin que votre Pokémon puisse se concentrer sur la voie à suivre. S’il prend trop de coup, il risque de s’agacer et de chercher ses assaillants, ce qui ne manquera pas de vous égarer. Bien qu’il ne soit pas très grand, ce bois est assez touffu. De plus, mes Pokémon lanceront parfois l’assaut à des points stratégiques, come des carrefours par exemple, afin de vous séparer de votre Poémon et de vous perdre. S’ils y arrivent, l’exercice sera considéré comme un échec. Vous aurez droit à cinq minutes avant que mes Pokémon commencent à vous attaquer. Profitez-en pour définir un plan de défense avec votre Pokémon, et protégez-le du mieux possible.
Si jamais vous vous perdez, Kaiser vous surveille depuis les airs, il vous retrouvera, tout comme, je n’en doute pas, votre Rapasdepic. Quand vous vous sentirez prêt, entrez dans le bois. Alors l’épreuve commencera. Bonne chance !

[Ton but est donc de sortir de ce mini labyrinthe végétal en suivant ton Pokémon, qui connait le chemin, et en lui évitant au maximum de se faire toucher. Pour plus d’information, n’hésite pas à MP. Bonne chance Wink]

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 44
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par White Tama le Jeu 30 Avr 2015 - 17:05

White avait terminé cette partie. Brûler les projectiles que le Miaouss lui envoyait, ça il ne s’y était pas attendu mais bien qu’au début il en ait évité par pur réflexe, il s’était finalement lancé dans l’épreuve. Son bouclier était resté à la même taille, sa flamme ne s’était pas emballée comme précédemment. Non, il avait su garder le contrôle de soi-même. Mais alors qu’il venait tout juste de terminer son exercice, il fut littéralement pris par le Zarbi en forme de T qui jusqu’à présent ne s’était tout bonnement pas intéressé au garçon. Visiblement, il s’appelait Tétrocruchamoule, « premier Zarbi de la Multitude » et donc son leader. White ne comprenait absolument pas ce qu’il racontait mais par politesse, il l’écouta. Cela faisait sûrement parti de l’épreuve, non ? Et aussitôt, il se tut. Haussant les épaules, le garçon le laissa faire et fut rapidement rejoint par son examinateur qui ne manqua pas de le féliciter. D’ailleurs, il fut impressionné que le jeune homme y parvienne du premier coup ce qui gêna un peu le garçon.

Puis Sylver continua et ne manqua de mentionner que White avait pris peur de la puissance de sa flamme. Il raconta aussi la différence entre un élémentaliste de la terre et un élémentaliste du feu, comme quoi les dégâts que leur élément pourrait provoquer par une perte du contrôle de celui-ci ne seraient pas les mêmes. White regarda alors sa main droite ; il avait réussi à éteindre son feu et c’était un bien. Qui sait, sûrement… Pourtant cette silhouette, il aurait aimé la brûler… Enfin, pour le moment, il avait réussi les deux exercices alors il pouvait continuer l’épreuve ! Et ce n’était pas le moment de ressasser le passé, il était en examen là. Mais soudain, l’attention du jeune Flamenois se porta sur la Caninos puisqu’elle revint auprès de son maître. En fait, pendant que White était concentré, il n’avait plus fait attention à ce qu’il l’entourait et une petite montagne de pignes de pin se trouvait aux pieds de son dresseur. « Bien. Maintenant que vous maîtriser bien cette technique, nous allons marcher un peu, jusqu’au lieu de votre seconde épreuve. ». White acquiesça en faisant oui de la tête et demanda à ses créatures de les suivre.

Ils marchèrent un moment et finalement, le groupe s’arrêta devant une orée d’un bois. White observa les alentours et se demanda bien ce qu’ils pouvaient faire ici. Sylver enchaîna, expliquant alors la prochaine étape ; pour cette seconde partie de l’épreuve, White pourra compter sur son fidèle compagnon, Samovar. Les deux comparses se lancèrent un regard alors de le porter à nouveau sur l’examinateur. A partir d’ici, les autres n’auront pas le droit d’intervenir. A ces mots, White rappela ses cinq Pokémon mais laissa Khamsin sorti, qui s’était perché sur une branche, à l’entrée du petit parcours. Il savait que celui-ci n’interviendrait pas, pas comme Kiito qui était trop sensible ou Aigual qui n’aimait pas trop le garçon et par conséquence, pourrait lui faire échouer son épreuve. Sylver expliqua ensuite les règles : White devait trouver un drapeau, planté dans ces bois. Cela semblait fastoche aux premiers abords mais il y a toujours un mais. Et celui-ci était plutôt conséquent.

Il s’agissait d’une course d’orientation dans laquelle le garçon n’avait pas de limite de temps. Mais certains Pokémon de Sylver allaient lui mettre des bâtons dans les roues. Mais ce qui surprit plus le garçon fut que le fameux Zarbi, le leader d’un groupe dont White ignorait totalement l’existence allait participer ! Et qu’en plus, avec ses pouvoirs psychiques, il pourra contrôler la trajectoire des objets qui attaqueront le garçon. « Ou encore frapperont certaines parties sensibles  de votre anatomie. ». White eut un léger sourire, se demandant s’il était vraiment sérieux ou pas… Mais Sylver reprit la parole et n’oublia pas de mentionner que ces pignes de pin seront consumables par le feu et que du coup, il n’aura aucun mal à les « détruire » comme précédemment. Et prévoyant comme jamais, la Caninos accompagnera le garçon pendant l’épreuve pour prévoir tout risque d’incendie. Evidemment. Mais le vrai but de cette épreuve était le suivant : White devra tout faire pour que Samovar ne reçoive que très peu voire aucun projectile sous peine que celui-ci ne s’énerve. Il devra donc défendre son Pokémon pendant que celui-ci lui ouvrira le chemin pour trouver le fameux drapeau. Par ailleurs, White et Samovar seront attendus à des points stratégiques pour que ceux-ci soient séparés et ne mette fin à l’épreuve par un échec.

Bien, ils avaient donc cinq minutes avant le début réel de la seconde partie. En tout cas, cela s’annonçait tendu mais White devait faire confiance à son Pokémon tout comme lui devait faire confiance à son dresseur. Dans cette seconde épreuve, c’était au dresseur de protéger son Pokémon et lui éviter ainsi le plus possible le contact avec les pignes de pin. Le garçon mit un genou à terre et s’adressa à Samovar ;

« Tu connais le chemin alors je te suivrais. Du coup, moi je te protègerais, enfin après tout dépend du type d’assaut qu’on nous lancera mais je ferais tout mon possible, crois-moi. »

Le garçon caressa sous le cou de son Pokémon qui approuva la caresse. Puis l’humain se leva et regarda l’entrée de la forêt. Il était temps pour lui de commencer cette seconde partie et d’y parvenir avec brio sinon, il sera recalé et qui sait s’il pourra recommencer. Surtout qu’il allait devoir rentrer bredouille chez son nouveau « mentor » qui risque de piquer une crise. Non, il ne devait pas penser à ça, faire à nouveau le vide dans son esprit et penser à maîtriser son élément pour protéger Samovar. Bien, il était temps d’y aller. Il lança un dernier regard sur son examinateur et pénétra dans la forêt.

Samovar était donc en tête, guidant l’humain ainsi que la Caninos qui était présente pour éviter tout incendie. Il y avait un tel silence que ça en était inquiétant. White scruta les alentours, veillant à chaque recoin d’où pourraient surgir les Pokémon de Sylver. « Yuko vous accompagnera. Elle n’interviendra pas en votre faveur, mais sa Torche sera très utile pour absorber tout départ d’incendie éventuel, aussi n’ayez pas peur de vous défendre. » repensa-t-il alors en regardant Yuko juste derrière lui. Mais jusqu’à quel point sa capacité était puissante ? Le feu du jeune homme pourrait très bien s’emballer comme précédemment… Dans sa progression, White prépara son feu dans sa main tout en surveillant son Pokémon qui lui montrait le chemin. Les premières minutes, rien ne se passa mais soudain, un buisson se mit à gigoter une pigne de pin fut projetée sur Samovar. Aussitôt le garçon s’interposa et usa de son feu pour brûler le projectile. Il n’y eut qu’un seul tir, sûrement une première mise en garde mais le groupe s’était arrêté.

« Bon, ce n’était qu’un avant goût de ce qu’ils nous préparent… »

White regarda Samovar et ils se remirent en route. Le garçon continua de maintenir sa flamme dans la paume de sa main droite et scruta toujours les alentours. Puis, ils arrivèrent dans un carrefour et étrangement Samovar s’était arrêté. White regarda son compagnon, se demandant ce qu’il avait. « Mes Pokémon lanceront parfois l’assaut à des points stratégiques, comme des carrefours. ». Et même pas ses phrases résonnèrent dans l’esprit du garçon qu’une pluie de pommes de pin leurs tombèrent dessus. Samovar étant au premier plan, il allait tout se prendre si son dresseur n’intervenait pas à temps ! Puissant dans ses forces, White parvint à maîtriser une seconde flamme dans sa paume gauche. Puis il dépassa son hérisson de feu et joignit ses deux mains pour que la flamme grandisse. Et un grand bouclier de feu apparu, consommant la pluie de projectiles. Le bouclier ne dura que quelques secondes. L’humain regarda Samovar et Yuko et visiblement, ils n’avaient rien eu. Tant mieux.

« Aïe ! » cria le garçon.

Le Flamenois se massa son postérieur car il s’était pris… une pigne de pin. Celle la, elle était pour lui… Puis ils se remirent en marche, suivant toujours l’hérisson de feu. Plus ils s’enfonçaient dans la forêt, plus il faisait sombre et l’atmosphère devenait inquiétante. White continua de surveiller les alentours car cette première vague n’était qu’un amuse-gueule, le Zarbi préparait sûrement une attaque légèrement différente. Et même pas quelques secondes après cette réflexion, une pigne de pin fut jetée dans leur direction. White se mit devant son Feurisson pour le protéger mais ledit projectile contourna au dernier moment l’humain pour venir percuter Samovar. Le Pokémon feu secoua sa frimousse, légèrement sonné et le dresseur le regarda, incompris. Puis il se rappela que le Zarbi en forme de T était de la partie et que du coup, il pouvait contrôler la trajectoire des projectiles ! Là ça se compliquait…

White comprit qu’ils étaient trop lents et que même s’il n’y avait pas de temps pour cette épreuve, ils étaient des cibles trop faciles depuis le début. Le garçon s’adressa alors aux deux Pokémon et leur conseilla d’accélérer le pas. Même s’ils étaient en mouvement, le brun pourra toujours protéger son Pokémon. Une nouvelle pigne de pin se dirigea sur l’hérisson de feu mais au dernier moment, White la brûla en lançant une boule de feu. Au moins, il évita qu’une seconde fois, Samovar se fasse attaquer. La suite se passa sur le même principe, lorsque le groupe arrivait sur un carrefour, à peine eurent-ils le temps de changer de direction qu’ils se faisaient attaquer et évidemment, White usa de son feu pour protéger son compagnon. Il n’oublia pas aussi la présence du Caninos qui l’aidait grandement en empêchant la propagation d’un incendie.

Cet exercice était beaucoup plus difficile que le premier puisque là, White devait à la fois gérer la puissance de son feu mais aussi protéger son Pokémon qui le guidait jusqu’au drapeau. Les attaques de pignes de pin étaient de plus en plus subtiles et White devait limite prévoir où l’attaque allait venir mais également protéger à temps son guide. A plusieurs reprises, les Pokémon de Sylver avaient tout fait pour que le dresseur se sépare de son Pokémon mais ils étaient parvenus à rester ensembles bien que des fois c’était limite. Gérer à la fois la défense de son Pokémon et ses pouvoirs pour que ceux-ci protègent son ami et ne le blessent… White ne s’était encore jamais mis dans une telle situation, sûrement parce que c’était ses Pokémon qui le protégeaient.

Et bientôt, ils allaient voir la fin du parcours puisqu’ils arrivèrent devant le drapeau. Samovar s’y approcha suivit de Yuko, visiblement satisfaits d’avoir enfin trouvé la sortie. White les rejoignit mais soudain, il sentit comme une menace derrière lui. Aussitôt il se retourna et instinctivement, les flammes dans ses mains apparurent et dans un mouvement circulaire avec ses membres supérieurs, un mur de feu jaillit, comme s’il sortait du sol. Le mur consuma les projectiles et protégea ainsi White mais aussi les deux Pokémon. Le feu se dissipa doucement grâce à la capacité de Yuko et White s’empressa alors de s’emparer du drapeau. Mais il écarquilla les yeux en voyant l’état de ses bras ; ses bras présentaient quelques séquelles de brûlures. Comme il était de l’élément feu, il n’avait rien ressenti et là, il commençait à en ressentir la douleur. Mais il était trop épuisé pour réellement s’en soucier, ayant énormément puisé pour parvenir à sortir de ce mini labyrinthe mais aussi à protéger son compagnon... Heureusement, il semblait aller beaucoup mieux maintenant qu’ils étaient tous sortis de la forêt…

[ Hrp : voilà, excuse moi pour le délai ^^ et j'espère que ça ira ]
avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1827

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par Sylver Belister le Ven 1 Mai 2015 - 19:05

Je me retrouvai donc rapidement seul en compagnie du Rapasdepic de White, qui volait non loin. puisque les miens étaient tous impliqués d'une manière ou d'une autre dans l'épreuve que j'avais imposée au jeune garçon. Je profitai donc de ces quelques instant de calme pour m'asseoir sur le sol et me concentrer en m'entraîner à perfectionner ma maîtrise du feu en solitaire. Au bout d'une heure de méditation , j'entendis un grand cri, que j'identifiai aussitôt. Le signal. Kaiser. L'épreuve était terminée. Je me relevai donc et attendit que mon Pokémon revienne vers moi. Le Ptéra s'accroupit pour que je puisse lui monter dessus et il m'emmena de l'autre côté du bois, là où était arrivé White.

A mon arrivé, j'eus à peine le temps de féliciter d'un sourire satisfait le jeune homme pour sa réussite, que Yuko se jeta sur moi, quémandant toujours plus de caresses, que je lui accordai de bon cœur. Peu après, BlackJack et Tétrocruchamoule émergèrent du bois par la même sortie que celle que White venait d'emprunter. Pour une raison qui m'échappait, Tétrocruchamoule semblait retenir ses saillies lorsqu'il était en présence de ma chatte. Il se contenait également en présence de Yuko, mais j'en avais deviné la raison: ma chienne lui avait sauvé la vie alors qu'il s'était perdu dans la forêt enneigée, non loin de Loukaï. En revanche, pour ma Miaouss... Je suspectais qu'il s'était passé quelque chose entre eux alors que nous explorions le sanctuaire de Reshiram, mais hélas, étant moi-même évanoui à ce moment là, je n'avais pu être témoin de cette étrange scène que Tétro s'était bien gardé de me raconter.

"Alors, demandai-je au Zarbi, quelle est votre opinion sur ce petit exercice? White s'est-il bien débrouillé?
-Vous voulez que je vous parle franchement, je présume?
-Tout à fait. Allez-y, je vous écoute. Mais ceci doit rester entre nous
-C'est bien simple
, expliqua le Zarbi, il est NUL. Il n'a même pas été capable devoir à travers ma feinte la plus basique!
-Vraiment? Il n'a donc stoppé aucun de vos projectiles?
-Si. La plupart même. Mais la question n'est pas là! Pour une fois, faites preuve de bon sens! S'il n'est pas capable d'arrêter une attaque aussi faible alors il risque de se mettre en danger lui-même en faisant face à des menaces bien plus grandes! Pour son propre bien, on ne peut pas le laisser continuer!
-Etes-vous certain que moi-même j'aurais pu arrêter cette attaque?
-Non, mais là n'est pas la question!
-Si, au contraire. Vous me demandez d'enseigner à White des connaissances que je ne possède même pas. Admettez que c'est impossible. Et de toute façon, ce n'est pas mon objectif. Mon but n'est certainement pas de transformer White en un maître accompli en quelques heure, mais simplement de vérifier s'il a acquis suffisamment de base pour pouvoir continuer sa formation par lui-même sur des voix plus complexes sinon plus dangereuse. Au début, il a été pris par surprise, ce ui est tout à fait compréhensible. Je n'aurais pas fait mieux à sa place. Mais de votre propre aveux, il a réussi à esquver vos attaques suivantes, n'est-ce pas?
-Oui, mais cela s'explique aisément! Ce gringalet est jeune et en bonne santé alors que vous vous êtes...
-Un vieil imbécile décrépit?
Terminai-je pour lui. Peut-être. Mais je reste l'examinateur, et je décide que cet exercice est réussi!"

Le Zarbi coupa alors sa connexion télépathique avec moi sans doute pour grommeler quelque insulte à mon égard. J'en profitai pour me tourner vers White:

"Félicitations, jeune homme! Je pense que nous pouvons considérer ce deuxième exercice comme une réussite, d'après le rapport que vient de m'en faire Tétrocruchamoule. Mais si vous le permettez, comme deux avis valent mieux qu'un...
-Dis moi,
demandai-je à Yuko, toi qui étais avec ce jeune homme tout le temps, qu'est-ce que tu as pensé de la performance de White? Il t'a semblé à la hauteur?"

La chienne aboya gaîment en remuant la queue. Je pris cela pour un avis favorable.

"C'est bien ce que je pensais, encore bravo! Maintenant, nous allons...

Mais je ne finis pas ma phrase, coupé dans mon élan par un formidable cri venu du ciel. Kaiser faisait encore des siennes. Et ce cri avait un sens bien particulier: c'était un hurlement de victoire. Soudain, je fus pris d'un doute: pourvu que dans son désir insatiable de combat, le dragon de pierre n'ait pas blessé un innocent!

... Veuillez m'excuser, je reviens"
Et je me mis à courir en direction du cri...
"Qu'est-ce qu'a encore fabriqué cet abruti empierré, marmonna le Zarbi en volant à mes côtés?"

Mais il était trop loin... Et le temps que j'arrive là-bas... Je ressentis soudain une pression sur mon dos, comme si quelqu'un s'appuyait dessus. Puis, à l'extrémité de mon champ de vision, j'aperçus un flash lumineux. Bon sang, mais que se passait-il derrière moi? Je me retournai et Yuko, d'un gentil coup de museau m'invita à... Monter sur son dos?
Il me fallut un moment pour réaliser ce que je voyais. Une silhouette que quelque part, j'avais cru ne jamais revoir. Il y a un an de cela, j'aurais même souhaité ne jamais la revoir. Mais depuis, mon chagrin était apaisé... Yuko n'était plus une petite Caninos... Elle était devenue une magnifique femelle Arcanin, aussi belle que son père. Elle avait dû subtiliser à l'instant la Pierre Feu dans mon sac à dos!

Les sensation du galop sur une monture aussi noble... Depuis combien de temps ne les avais-je pas ressenties? Très longtemps. Trop longtemps... Hélas, je n'avais pas le loisir de m'appesantir sur ce bonheur retrouvé. Il me fallait me dépêcher. Finalement, nous arrivâmes là où Kaiser s'était posé. Non loin de lui se trouvait un Elecsprint, blessé mais encore capable de tenir debout... pour un petit moment. Il ne faisait aucun doute que le Ptera l'avait dominé en termes de force. Satisfait, ce dernier s'envola, cherchant de nouveaux adversaires. Mais la pauvre bête n'avait sans doute pas cherché le combat. Elle s'était simplement retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment, sur le chemin d'u Ptéra en manque de combat. En revanche, maintenant, on voyait bien qu'elle était agressive à cause de la douleur. D'ailleurs, elle me montra les crocs dès qu'elle m'aperçut, quoi que dans son état, elle n'était pas vraiment une menace sérieuse. Mais tout de même. En temps que dresseur de Kaiser, il était de ma responsabilité de la soigner... Ou alors... Oui, les blessures n'étaient pas trop graves,et cela pouvait s'avérer être une bonne occasion!

"Yuko, va chercher White s'il te plaît, moi je vais surveiller cet Elecsprint".

Mais ma chienne hésitait à partir et à me laisser seul avec un Poémon potentiellement dangereux. C'est alors qu'un horrible grincement jaillit d'un arbre proche, qui doucha aussitôt les ardeurs guerrières de l'Elecsprint. Une forme souple en descendit alors, qui s'avança jusqu'à mes pieds, et se campa devant moi. BlackJack. Mais elle aussi avait changé. C'était maintenant une femelle Persian pleine de majesté. Pour l'instant, elle ne disait rien, mais je la savais prête à attaquer au moindre signe d'hostilité. Durant l'absence de Yuko, je tentai d'établir un contact avec l'animal, sans grand sucès. Je soupçonnais la présence de la Persian à mes côtés d'être la cause de cet échec. Et comme elle se tenait devant moi, m'empêchant d'avancer, cela ne facilitait pas les choses! L'Elecsprint se méfait d'elle. Mais la chatte n'avait nulle intention de bouger, aussi lorsque White arriva en compagnie de Yuko, je lui expliquai la situation, puis déclarai:

"Voilà votre exercice suivant: vous devez soigner les blessures de cet Elecsprint. Rassurez-vous, elles ne sont pas très profondes, il ne risque pas d'hémorragie mortelle, mais tout de même une bonne infection. Je vous conseille de commencer par essayer de nouer un contact avec lui, qu'il vous fasse un peu plus confiance. Ensuite, vous devrez vous approcher de lui pour l'examiner et le soigner. Pour cela, n'hésitez pas à l'immbiliser avec des liens ou un mur de feu. Il ne faudra pas que dans la panique il aggrave l'état de ses blessures. Enfin, utiliser votre maitrise et la chaleur de vos flammes pour le soigner. Ne craignez rien, je reste ici et j'interviendrai si besoin. Mais j'ai confiance en vous, tout devrait bien se passer!"

[Tu dois donc soigner l'Elecsprint en suivant les étapes décrites par Sylver: dialogue d'apaisement, immobilisation, puis soin proprement dit. N'hésite pas également à faire des bilan de santé avant et après intervention^^ Ah et si tu pouvais m'envoyer un MP pour me dire quelle serait la classe que vise White après Défenseur... Ca servira pour l'étape suivante! Bonne chance Wink ]

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 44
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par White Tama le Sam 2 Mai 2015 - 12:42

Comme cela faisait plaisir de retrouver la luminosité et cet air frais par-dessus tout. White mit un genou à terre et offrit des caresses à Samovar qui les avait bien méritées. L’hérisson de feu les accepta avec plaisir et quelques secondes après, ils furent rejoints par Khamsin qui s’était tenu à carreau en n’intervenant pas pendant cette épreuve. Le garçon ne manqua pas aussi de le féliciter. Puis le jeune homme regarda Sylver qui était arrivé quelques minutes avant avec son Ptéra. Visiblement, il était en pleine conversation mentale avec le Zarbi, aussi il préféra rester à distance. Etrangement, les commentaires qu’ils pouvaient échanger l’effrayer un peu. En fait, il était en doute, avait-il réussi l’épreuve car il était sorti du labyrinthe avec son Pokémon mais ce qu’il avait fait jusqu’à présent, est-ce que cela satisfaisait le juge de l’épreuve ? « Félicitations, jeune homme ! ». White sursauta légèrement en entendant de vive voix celle de son examinateur. Apparemment, White avait réussi cette seconde partie de l’épreuve Défenseur. Mais il préféra demander l’avis à ses Pokémon et notamment à Yuko, la Caninos qui avait accompagné le garçon pour empêcher tout risque d’incendie dans les bois. « C’est bien ce que je pensais, encore bravo ! ». White posa sa main sur son cœur et ne manqua pas de lâcher un soupire de soulagement. Il avait officiellement réussi cette partie.

« Maintenant, nous allons… » continua Sylver mais un cri les stoppa net. Aussitôt, le Défenseur confirmé s’excusa et se mit à courir dans la direction d’où pouvait provenir le cri. White regarda alors Samovar et haussa les épaules. Il se demanda ce qu’il pouvait bien le mettre dans un tel état mais il n’avait clairement pas mentionné que le jeune Flamenois pouvait le suivre. Aussi, le garçon s’assit par terre, profitant de ces quelques minutes pour reprendre des forces. Khamsin frotta son aile sur la joue de son dresseur voyant qu’il était plein de crasse dues à ses nombreuses invocations de son pouvoir. Et après quelques minutes de répit, un Arcanin apparut devant les trois compères. White se redressa et se demanda à qui ce magnifique chien de feu pouvait appartenir mais il eut sa réponse rapidement quand celui-ci sautilla autour de l’humain. Le garçon écarquilla les yeux et comprit que la petite Yuko avait subitement évolué ! Et bien, quelle surprise ! Doucement le garçon lui offrit une caresse mais sentit que celle-ci lui demandait de la suivre.

Lorsque White aperçut Sylver, il s’empressa de courir jusqu’à lui et vit un Elecsprint en difficulté. Le cri, c’était lui ? Mais à peine eut-il le temps de demander plus de renseignement que Sylver enchaîna ; « Voilà votre exercice suivant : vous devez soigner les blessures de cet Elescprint. ». Pardon ? Voyant visiblement l’air surpris du dresseur, il continua sur sa lancée : « Rassurez-vous, elles ne sont pas très profondes, il ne risque pas d’hémorragie mortelle, mais tout de même une bonne infection. ». Il fallait donc s’en occuper le plus rapidement possible avant que celui-ci ne quitte les lieux avec ces blessures… Bon première étape, White devait faire en sorte que le Pokémon électrique accepte que l’humain s’approche de lui. Peut-être que son expérience lors de la mission au Parc Safari pourrait l’aider dans ce cas présent. White se détacha de quelques centimètres de Sylver en s’approchant du chien mais celui-ci grogna et aussitôt White s’arrêta.  

« Ecoute, tu n’as rien à craindre de moi… » commença-t-il tout doucement.

Il retenta une nouvelle approche mais l’Elecsprint continua de grogner et commença même à montrer les crocs. Cela n’allait pas être facile mais heureusement, la créature blessée était située à plusieurs mètres des humains et Pokémon. Doucement White avança, tendant sa main gauche vers l’Elecsprint.

« Regarde, je ne suis pas armé et je ne te veux aucun mal. Au contraire, j’aimerais te soigner… »

Soigner était un bien grand mot puisque le garçon ne n’avait jamais fait ça. Mais à plusieurs reprises, il avait vu des gens faire alors il pouvait bien essayer, non ? Avec calme et sachant pertinemment ce qu’il faisait, White continua d’avancer tandis que le chien continuait de grogner. Mais il ne s’était pas échappé pour autant car il aurait pu, en puisant dans ses dernières forces, surtout que d’après Sylver, ses blessures n’étaient pas mortelles.

Et de l’autre côté, Khamsin voulut intervenir quand son maître se trouva à même pas à un mètre de la bête sauvage mais tant qu’il ne lui avait pas donné l’ordre, il ne pouvait agir. Le bras encore tendu, White continua d’avancer avec prudence. Comme il s’y attendait, l’Elecsprint sur jeta sur son bras gauche, la gueule grande ouverte. Au dernier moment, White retira son bras et de sa main droite, usa de son pouvoir élémentaire pour faire apparaître une liane de feu. La créature ayant manqué son assaut, s’était écroulée au sol et permit ainsi à White de nouer des liens sur ses pattes avant et arrière pour l’immobiliser. Puis l’humain fit apparaître une troisième liane de feu et la plaça au niveau de la gueule du chien pour éviter qu’il ne morde le dresseur ou quelqu’un d’autre.

« Là, tout va bien… Calme-toi, s’il te plait sinon je ne pourrais jamais m’occuper de tes blessures… »

Le brun posa sa main droite sur l’Elecsprint et le caressa dans le sens des poils pour lui faire comprendre qu’il ne lui voulait rien. Continuant ainsi pendant quelques minutes, la créature électrique finit par céder et cessa de gigoter, permettant alors au garçon d’examiner ses blessures à l’oeil. Elles n’étaient que superficielles puisqu’il s’agissait de griffures causées par le Ptéra mais comme l’avait dit Sylver, cela pouvait provoquer une infection si on ne le guérissait pas. « Utiliser votre maîtrise et la chaleur de vos flammes pour le soigner. ». Oui mais y arrivera-t-il ? Il était devant un être vivant… « J’ai confiance en vous, tout devrait bien se passer ! ». Il avait beau se remémorer les paroles de son examinateur, White tremblait. Il n’arrivait pas à contenir sa peur d’échouer ou de blesser sans le faire exprès la pauvre bête. Mais il n’avait pas d’autre choix, il souffrait et c’était à lui de tenter de le guérir. Surtout s’il voulait devenir Guérisseur. Enfin, ce n’était pas vraiment lui qui voulait s’orienter dans cette voix mais avait-il le choix ? Il avait tellement de dettes envers cet homme qu’il ne pouvait se désister dans ses choix… Mais là, ce n’était pas le moment de penser à qui que ce soit ! Inspirant un grand coup, il invoqua une flamme dans la paume de sa main droite, légèrement petite, et avec sa main gauche, rassura toujours le Pokémon en le caressant et lui murmura des mots comme précédemment.

Avant qu’il ne commence à cautériser les plaies, le jeune homme prit le temps d’examiner où se trouvaient les blessures : l’Elecsprint était blessé au niveau du flanc gauche et à la cuisse. Mais avec les poils, il aura besoin de sa main gauche. Il le rassura une dernière fois et libéra sa main du cou de l’animal pour la posée sur son ventre. Pour le moment calme, l’Elecsprint ne bougea pas mais sa respiration était rapide, sûrement la peur d’être en position d’infériorité et de se laisser toucher par des inconnus. White dégagea les poils d’une des plaies et regarda sa main droite. Il respira doucement pour varier la taille de sa flamme mais aussi lui faire prendre une forme plus adaptée pour cautériser la première plaie. Il ne faudrait pas que l’animal prenne feu non plus ! Lorsque sa flamme prit une forme et une taille correcte, il lança un regard vers l’Elecsprint ; leurs regards se croisèrent :

« Je vais y aller. »

Puis White porta son regard sur la première plaie qu’il allait s’occuper. Il approcha sa main droite et avec concentration, mania la flamme de façon à ce qu’elle cicatrise la plaie. Mais évidemment, l’animal blessé se mit à gigoter, ressentant cette nouvelle douleur. Cela n’aidant clairement pas l’élémentaliste, il posa son avant-bras gauche sur le Pokémon de façon à bloquer ses mouvements tout en continua à cautériser la première plaie. Avec difficulté, il réussit à cautériser la première plaie et passa à la seconde. Et lorsqu’il eut fini de s’occuper des plaies situées sur le ventre de l’Elecsprint, White redressa sa tête mais garda son appuie. Cela lui demandait énormément de concentration et il commençait à ressentir des courbatures. Puis il posa son regard dans celui du chien qui devait clairement lui en vouloir.

« C’est bientôt terminé, encore un peu de patience… »

White se positionna de façon à s’occuper des blessures de la cuisse. Il refit la même chose et veilla à ne pas carboniser son « patient ». En tout cas, cet exercice lui demandait encore plus de concentration que les précédents. Parce qu’il devait s’occuper d’un être vivant et jauger la puissance de son feu. Ce n’était pas comme la petite course d’orientation où il pouvait se permettre de lâcher sa puissance, là il devait faire attention à ce que sa flamme de s’emballe pas et ne carbonise le Pokémon. Et par-dessus tout, le garçon se sentait mal car il avait contraint le Pokémon. Peut-être qu’il aurait ressentit une toute autre sensation si cela avait l’un de ses Pokémon… Et trois minutes après, le garçon avait terminé de cautériser les plaies. Il se redressa complètement et ne manqua pas de caresser l’Elecsprint :

« Voilà… c’est fini… »

Mais il garda toujours l’animal sous les liens et demanda si Sylver pouvait vérifier si c’était bon. Après tout, il était en « entraînement » et évaluation, le Flamenois ne songea même pas à laisser le Pokémon en liberté s’il était toujours blessé. Mais c’était Sylver l’expert et c’était forcément à lui de juger si c’était bien fait. Lorsque l’examinateur fut proche de l’intervention, White jugea nécessaire de lui dire ce qu’il avait fait ;

« Comme vous l’aviez dit, ses blessures n’étaient pas très profondes. J’ai réussi à les cautériser en usant de mon pouvoir élémental mais… J’aimerais que vous vérifiiez si cela vous semble correct. Je ne voudrais pas le libérer en sachant qu’il n’est pas complètement soigné… »

La bête s’était calmée mais était toujours enchaînée de la tête aux pieds. Le garçon posa son regard sur la pauvre bête et espérait qu’il ne s’était pas trompé ou avait foiré quelque part. Des erreurs, il en avait tellement faites par le passé…

[ Hrp : voilà, mp si y'a un souci ^^ ]
avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1827

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par Sylver Belister le Dim 3 Mai 2015 - 21:48

A la demande de White, j'inspectai les blessures de l'Elecsprint. Bien évidemment, White n'était pas médecin, et les plaies qu'il avait refermées laisseraient des traces sur le corps du Pokémon. Ceci dit, les cicatrices étaient plutôt régulières et surtout elles étaient bien refermées. Avec ça, les blessures du Pokémon ne risquaient plus rien.

"Très bien White, vous avez fait du bon travail. Avec ça, ces blessures ne se rouvriront pas de sitôt. Vous pouvez le relâcher."

Dès que White se fut exécuté, l'animal sauvage nous adressa un dernier regard, puis il disparut en courant sans rien ajouter. Il était temps pour moi de faire un bilan de l'épreuve du jeune homme:

"Bien. Vous avez appris à vous défendre, à protéger autrui et à le soigner. Ce sont là les grandes bases du métier de défenseur. Par la suite, vous choisirez de vous spécialiser dans le soin ou dans la défense pure. Ce choix vous appartient. Quant au monde des rêves... Je dois bien avouer qu'il s'agit d'une voie que je n'ai pas vraiment explorée moi-même, et dont je ne puis vous enseigner que les rudiments théoriques, qui sont en fait commun en grande partie avec les arts de la guérison, la seule différence étant que vous soulager les corps et non les âmes. Mais ce n'est pas le modus operandi qui change, simplement l'environnement sur lequel vous exercez vos talents. Je n'ai plus rien àvous apprendre, White,  vous avez déjà quasiment atteint mon niveau. Mais avant de prononcer mon verdict final sur cette épreuve, un dernier exercice vous attend. Prenez le comme un test final, qui compile toutes les connaissances que vous avez acquises. Mais avant que nous ne commencions, je vais avoir besoin de préparation. Je vous prie de m'en excuser. Profitez donc de ce laps de temps pour vous ressourcer, vous et vos Pokémon. Je reviendrai vous chercher lorsque tout sera prêt. A tout à l'heure."

Et je m'éloignai sur le dos de Yuko, en direction d'un arbre isolé que j'avais repéré. J'y retrouvais BlackJack, qui était repartie pendant mon discours. Sachant ce qu'elle avait à faire, elle avait entreposé au sommet de l'arbre deux pierres brillantes, mais sans valeur, que j'avais ramassées au cours de mes voyages.

"Parfait! Tout me semble prêt, nous allons pouvoir commencer cette dernière épreuve.
-Pas trop tôt,
marmonna le Zarbi, qui m'avait suivi. Nous avons déjà perdu trop de temps. Déjà qu'à l'origine, je n'étais pas pour le fait que nous perdions du temps à Abyan, mais là... Nous n'avons tout simplement plus le temps de prendre du bon temps, Seigneur Belister! Bon sang, vous voulez trouver une tueuse ou enseigner la vie à un gamin? Il faut choisir! N'avez-vous pas songé que plus nous perdons de temps ici, plus notre proie risque de passer à l'acte?
-Vous connaissez vous même les conditions que m'ont imposé Flamen. Je serais officiellement reconnu Examinateur pour les Défenseurs lorsque j'aurais fait passer avec succès une épreuve à un Flamenois.
-Et alors? L'autre imbécile de chercheur est flamenois, lui aussi, non?
-Oui. Mais le lieutenant Offson, qui a généreusement accepté de me servir d'intermédiaire m'a appris que notre ami était recherché pour meurtre à Flamen. On trouve encore son portrait sur de vieux avis de recerche. Les conditions de sa condamnation ont douteuses: le faits se sont passés lors de la dernière guerre, aussi nul ne sait ce qui s'est exactement passé. Mais il n'était pas question de faire un rapport reconnaissant cet homme comme défenseur. Lorsque j'aurai mon grade officiel d'examinateur, je pourrai former n'importe qui n'importe où, mais pour le moment, mon autorité en la matière n'est pas reconnu. C'est une chance que Telz ait pu m'aiguiller vers White.
-Alors c'est pour ça que vous êtes aussi indulgent avec ce garçon? Vous avez besoin qu'il réussisse coute que coute son épreuve, hein? Je ne vous savais pas si machiavélique, mais j'approuve l'idée.
-Vous ne le saviez pas, parce que je ne le suis pas. Comme vous l'avez dit plus tôt, lâcher ce garçon dans la nature avec un grade qu'il ne mérite et ne maîtrise pas le mettrait en danger. Et j'ai déjà suffisamment de fantômes qui viennent me hanter la nuit. J'estime honnêtement et sincèrement que White a les qualités requises pour devenir Défenseur. Et ce dernier exercice va nous le prouver.
-Qui vivra verra..."


Et il rompit son lien mental avec moi. J'en profitai pour appeler Kaiser, qui se montra aussitôt, et j'en profitai pour lui expliquer ce que j'attendais de lui. Hélas, je n'avais aucune garantie quant à s coopération: ce que je lui proposai était une sorte de duel entre lui et White. Et fier comme il l'était, le Ptéra n'accepterait l'affrontement que s'il le reconnaissait comme un adversaire digne de lui. Finalement, après avoir écouté ma proposition, le Ptéra rugit et s'envola, tournant autour de l'arbre où se trouvaient les pierres.

"Yuko, va chercher White, s'il te plaît".


Ma chienne s'exécuta, revenant quelques minutes plus tard avec le garçon, que je saluai de ces mots:

"Bien, j'espère que vous êtes bien reposé. Pour cette dernière épreuve, vous agirez de nouveau de concert avec un de vos Pokémon. Cela peut être votre Feurisson, ou n'importe quel autre, mais vous n'avez droit qu'à un seul d'entre eux. Afin de vous aider à faire votre choix, laissez-moi vous expliquer en quoi consiste cette ultime épreuve.

Votre but sera de protéger les pierres qui sont dans cet arbre des assauts de mon Ptéra. Votre Pokémon se concentrera sur l'attaque, et vous sur la défense. Vous devrez donc vous défendre, le défendre, et le soigner le cas échéant. Kaiser a reçu pour consigne de se préoccuper prioritairement des pierres, il ne cherchera pas à vous faire du mal. Mais si vous engagez le combat, il ripostera. Il ne doit pas s'emparer des deux pierres qui sont là-haut en cinq minutes. Bien entendu, vous devrez d'abord, vous et votre Pokémon, attirer son attention pour le détourner des pierres. Vous pouvez déplacer les pierre, et votre Pokémon le peut aussi, mais Kaiser vous prendra alors pour cible. Il vous est également possible de les cacher ailleurs, mais je préfère vous prévenir, Kaiser est extrêmement rapide, et une course-poursuite tournerait vite à son avantage. Bien sûr, j'interviendrai en cas de problème. Eh bien je crois que tout est dit: bonne chance!"


[Tu dois donc éviter que le Ptéra ne s'empare des deux pierres en cinq minutes. Il ne doit pas s'en emparer une seule fois. Tu as le droit de déplacer les pierres et de les cacher ailleurs, mais si le Ptéra ne les voit plus, ou si tu les prends sur toi, c'est toi qu'il attaquera. C'est une sorte de final, où tu dois combiner tout ce que tu vies d'apprendre pour réussir. Bonne chance! Wink ]


Dernière édition par Sylver Belister le Ven 8 Mai 2015 - 14:31, édité 1 fois

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 44
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par White Tama le Ven 8 Mai 2015 - 14:21

Sylver accepta de regarder l’Elecsprint après que le garçon se soit occupé de ses blessures. Par principe, sûrement. Le garçon continua de regarder la bête, notamment les endroits où il s’était occupé de cautériser pendant que son examinateur faisait de même et devait juger le travail de son apprenti. Et puis sa voix résonna, brisant le silence installé pendant l’inspection. White avait réussi son épreuve de guérison et se mit à sourire. Ouf, tout c’était bien passé finalement. Aussitôt il relâcha le chien de ses liens de feu et le laissa regagner sa patrie. Il ne s’était pas jeté sur eux ou ne les avait attaqués avec des décharges électriques. Non au contraire, il leur avait adressé un dernier regard avant de quitter les lieux, oubliant ainsi ce qu’il venait de se passer.

Suite à cela, sir Kiplinger fit un bilan de ce qu’il venait de se passer dans cette épreuve. White se redressa et se mit en face de lui par politesse mais surtout que cela le concernait directement. Il était d’ailleurs prêt à tout encaisser puisqu’il était ici pour apprendre. Enfin, il était là pour évaluer son niveau et savoir s’il avait les qualifications requises pour être Défenseur. White avait appris à se défendre mais aussi à défendre autrui. Et même à soigner ! Partiellement, il n’avait clairement pas les connaissances pour se qualifier de Guérisseur mais n’était-il pas sur la bonne voie ? Sylver lui parla ensuite des autres options qui étaient possibles avec ce grade de Défenseur mais ça, c’était au garçon d’en décider. « Je n’ai plus rien à vous apprendre, White, vous avez déjà quasiment atteint mon niveau. ». Le guerrier écarquilla les yeux ; quand même pas ? Il n’était encore qu’un novice et allait devoir parfaire son entraînement. Mais cela le fit sourire. Cette reconnaissance, cela faisait tellement longtemps… « Mais avant de prononcer mon verdict final sur cette épreuve, un dernier exercice vous attend. ». White le regarda droit dans les yeux et acquiesça d’un mouvement de la tête. Le dernier exercice allait compiler tout ce que le garçon avait pu faire depuis le début de l’épreuve. En tout cas, pendant que son examinateur terminait les préparatifs, White avait l’occasion de se reposer.

Lorsqu’il fut seul, White se rapprocha de Samovar qui était resté en retrait en compagnie de Khamsin. Les deux Pokémon se laissèrent caresser mais furent surtout soulagés que leur dresseur ne lui soit rien arrivé avec cet Elecsprint. Il leur raconta également les mots que Sylver lui avait dit et qu’il allait passer un dernier test avant de savoir s’il avait les qualités pour devenir Défenseur. De toute façon, il allait devoir tout donner pendant cette dernière épreuve. Il fouilla dans son sac et y dénicha une gourde. Il but la moitié d’une traite tellement il avait soif ! Mais il ne manqua pas de donner une baie à ses deux compagnons qui jusque là, c’étaient bien comportés.

La pause ne dura quelques minutes, mais suffisantes pour le garçon et ses Pokémon. Yuko, la magnifique Arcanin vint à leur rencontre et les invita à la suivre pour la suite des opérations. Sylver s’était éclipsé vers un arbre isolé au milieu des plaines. White observa les alentours avant que son examinateur ne prenne la parole et ne donne ses explications pour la dernière partie. Une nouvelle fois, White fera équipe avec un de ses Pokémon, quelque soit le type mais à un seul. Et pour le choix, l’explication de l’épreuve était nécessaire : « Votre but sera de protéger les pierres qui sont dans cet arbre des assauts de mon Ptéra. ». La bonne blague songea White en entendant cela, surtout vu comme il s’en était pris à l’Elecsprint. Evidemment, le Pokémon choisi se concentrera sur l’attaque pendant que White s’occupera de la défense. Et éventuellement le soigner puisqu’à partir de maintenant, il allait devoir mettre tous ses acquis en pratiques. « Il ne doit pas s’emparer des pierres qui sont là-haut en cinq minutes. ». Cinq minutes, c’était sûrement faisable mais le garçon ne connaissait pas encore les capacités du Ptéra de Sylver. Juste qu’il aimait combattre…

Dans cette ultime épreuve, White avait plusieurs choix pour « protéger » les pierres : les laisser à leur place et ainsi ne protéger qu’un seul endroit mais d’une taille plus importante, en donner une à son Pokémon et une à lui mais dans ce cas, il devra aussi se protéger et pour le moment, il ne se sentait pas à l’aise. De plus, Kaiser les prendra pour cible mais d’un autre côté, il n’en prendra qu’un et l’autre pourra soit attaquer, soit défendre son compagnon. C’était sûrement trop risqué. Il y avait aussi la possibilité de les cacher ailleurs mais là, ils étaient en plein milieu d’une prairie avec pour seul arbre en son centre, complètement isolé. « Kaiser est extrêmement rapide, et une course-poursuite tournerait vite à son avantage. ». Bon avec tout ça, il n’était pas très rassuré mais pour le moment, il devait choisir son compagnon.

Samovar venait de passer une première épreuve et s’était pris quelques coups, de plus le feu ne serait sûrement pas aussi efficace contre un Pokémon roche et en plus qui vole. Il voyait bien Khamsin puisqu’il volait et pourrait donc s’en occuper pendant que le garçon défendra les pierres mais un type roche contre un type vol… Non. Un type eau serait parfait mais Cloud n’avait clairement pas le niveau et Aigual… Aigual allait-il accepter que son dresseur lui donne des ordres ? Après, ce serait le moyen pour eux qu’un lien un peu plus « puissant » se créé mais White jouait tout de même son épreuve. Mais il était aussi un de ses Pokémon les plus rapides. White se tourna vers Sylver :

« J’ai fait mon choix pour mon partenaire pour cette dernière épreuve. »

White invoqua son Grenousse. Celui-ci apparut juste à côté de Khamsin. L’oiseau déplia ses ailes pour faire comprendre à la grenouille qu’il ne devait pas faire l’abruti et bien obéir à son dresseur. Au début quelque peu réticent à ce que la créature céleste lui avait « dit », Aigual finit par accepter. Avant que l’épreuve ne commence réellement, White demanda à Sylver quelques secondes pour que celui-ci explique les « règles » et éventuellement l’enjeu réel de cette épreuve. La grenouille finit par acquiescer, et se tint prête pour attaquer. White était sûrement un idiot d’avoir choisi ce Pokémon, il ne connaissait pas trop son style de combat mais il pouvait lui faire confiance. En tout cas, cette épreuve était l’occasion pour eux de mieux se comprendre. White rappela ses deux autres compagnons dans leur balle respective et se mit devant l’arbre, accompagné d’Aigual. Bien, ils étaient prêts.

Sylver n’avait pas menti, son Ptéra chargea dans leur direction. La première offensive les contraint à esquiver l’attaque mais au dernier moment, White invoqua son feu et lança une boule pour dévier la trajectoire du reptile aérien. En tout cas, cela n’avait pas impressionné Aigual qui s’était mis à lui lancer des jets d’eau en l’air, espérant le toucher. Mais visiblement, Kaiser était trop rapide pour que les jets ne le touche et parvenait à les dévier avec facilité. Trop même puisqu’il parvint à se « frayer » un chemin et se dirigea vers l’arbre isolé, mais White parvint à créer un bouclier de feu comme précédemment, et la bête dévia encore. Une minute s’était écoulée. Il n’en restait plus que quatre mais c’était bien intensif.

Comme l’avait dit l’examinateur, le Ptéra ripostait aux attaques provoquées par la grenouille bleue. Tant mieux, ainsi, son attention était portée sur lui et non plus sur les pierres. Mais White devait également protéger son Pokémon en usant de ses pouvoirs élémentaux sinon le combat sera vite perdu d’avance ! Même si Aigual était la faiblesse de Kaiser, leurs niveaux étaient clairement différents ! Et malgré sa petite taille, la grenouille voulait vraiment en découdre avec le dragon. Une nouvelle minute s’écoula. Il n’en restait plus que trois mais ça le garçon ne savait pas. Pour le moment, tout ce qu’il devait faire, c’était veiller à la fois sur les pierres en suivant le dragon du regard mais aussi son Pokémon car le combat était clairement engagé contre les deux créatures !

Et puis quelque chose se passa rapidement sous les yeux du garçon. Pourtant Aigual continuait de lancer des jets d’eau pour tenter de toucher la créature volante mais elle avait toujours cet avantage d’être dans le ciel et le guerrier usait toujours de son pouvoir pour protéger son compagnon. Les deux pierres n’avaient pas bougé et encore heureux sinon c’était déjà perdu d’avance. Non. Puisqu’Aigual eut un moment de faiblesse, sûrement que ces premières minutes de combat étaient vraiment intensives pour lui. D’un battement d’aile, le Ptéra fit valser la grenouille qui s’envola dans les cieux. White tendit ses bras et réussit à rattraper son Pokémon. Rapidement, il constata les blessures, superficielles mais les ripostes de Kaiser étaient vraiment impressionnantes.

Aigual se remit de ses esprits et sauta des bras de son dresseur. A peine eut-il touché le sol qu’il lança un regard vers White puis lui montra le dragon. Oui, ils n’en avaient pas encore fini avec cette épreuve ! Les pierres étaient toujours à leur place mais Kaiser se mit à piquer vers le sol et dans une vitesse fulgurante, se dirigea vers l’arbre, sûrement en quête des pierres puisque c’était sa mission de les récupérer. Aussitôt White se mit dans sa trajectoire. Confiant en lui, il invoqua des flammes dans ses mains et les joignit pour créer un mur de feu. Evidemment, Kaiser dévia sur sa droite mais un sourire s’afficha sur le visage du garçon.

« Aigual, lance Brouillard ! »

Sortant de sa cachette, la grenouille inspira un grand coup avant de lancer une sorte de fumée noire. Le brouillard couvrit suffisamment d’espace pour que tout le monde soit pris dedans, dresseur comme les deux Pokémon.  Instinctivement, White fit demi-tour et se dirigea vers l’arbre qui était lui aussi ensevelit sous le brouillard noir. Il espérait qu’une chose, que les pierres y soit toujours et heureux de constater que c’était le cas, s’en empara et les cacha dans ses vêtements. Malheureusement le brouillard se dissipa quand le Ptéra usa de ses ailes. L’humain avait oublié ce détail si classique et d’un coup, Kaiser se jeta sur lui. Il avait clairement senti que les pierres n’étaient plus dans l’arbre. Ce Pokémon était vraiment impressionnant. C’était trop tard pour que White invoque ses flammes et ne se créé un mur de feu. C’en était fini…

Non car Aigual lança une Vive-Attaque et se prit forcément le dragon. L’attaque fut-elle que les deux Pokémon furent projetés. White rattrapa à nouveau son Pokémon avant que celui-ci ne se fasse mal en tombant sur le sol et constata les dégâts. Tout comme Kaiser, il était sonné mais son état était plus critique. Le garçon serra les dents et se demanda combien de temps il leurs restait. Maintenant que le gamin avait les pierres sur lui, il était devenu la cible. Peut-être aurait-il dû faire ça depuis le début et ainsi, Aigual ne serait pas autant blessé… Quel imbécile…

Profitant que Kaiser soit sonné, White chauffa sa main et la plaça au-dessus de la blessure qu’Aigual s’était faite en frappant l’ennemi. La petite grenouille gesticula sous la douleur, légèrement inconsciente, ce qui n’aidait pas le garçon dans sa maîtrise. Malheureusement pour eux, les quelques secondes de répit se terminèrent ; Kaiser s’était remis de son état d’inconscience et battit des ailes pour reprendre son envol. Et comme précédemment, prit le garçon pour cible puisque c’était lui qui possédait les fameuses pierres. Mais dans l’actuel des choses, il ne pouvait pas user de son pouvoir car ses mains étaient prises et il ne pouvait pas lâcher son Pokémon.

« C’est pas vrai… » murmura-t-il, sentant sûrement la fin.

Il y avait forcément un autre moyen pour qu’ils puissent s’en sortir ! White ferma les yeux et tenta de se concentrer. Il fit le vide dans son esprit et soudainement, il sentit comme une vague de chaleur. Ce n’était pas désagréable mais… Le garçon sursauta en rouvrant ses yeux qu’il était encerclé de la tête aux pieds par un mur de feu. Comment avait-il fait cela ? Aurait-il invoqué inconsciemment ce mur ? En tout cas, Kaiser dût rebrousser chemin et planait au-dessus d’eux maintenant. White jeta un regard dans le ciel puis porta son attention sur Aigual qui n’avait pas bougé. Mais dans son mouvement de tête, il aperçut comme une flamme bleue qui se situait au-dessus de sa tête, sur le côté gauche. Mais cela ne le brûlait pas. Il haussa les épaules et profita de ses quelques instants pour soigner les blessures de son compagnon.

Malheureusement, le mur de feu que White avait généré « de façon spontanée » s’éteignit faute d’avoir de la réserve avec tous ces exercices antérieurs. Car oui, il était encore novice dans la matière et il se sentait très épuisé. Et forcément une proie facile pour le Ptéra qui vit que la défense s’était dissipée. C’était le moment pour lui d’attaquer ! Il se pencha en avant et se laissa tomber dans le vide. White évita l’attaque en esquivant sur le côté mais dans son esquive, il perdit l’équilibre et tomba sur le sol. Il peina pour se relever, sentant ses forces diminuer à chaque seconde… Mais il pouvait compter sur Aigual qui sous l’étonnement du garçon se tenait debout. La créature lança un regard vers son dresseur puis se mit à courir dans la direction de Kaiser.

« Non, attends ! »

Mais son ordre fut comme un lointain écho. La grenouille se présenta devant le dragon qui volait toujours, sûrement prêt à piquer dans leur direction. D’ailleurs, c’est ce qu’il fit, se disant que ce sera la dernière. White tenta de se relever et dans son mouvement, une seule pierre sortit de sa cachette. Il lui en manquait une ! Son cœur se mit à s’accélérer. C’était… fini… Puis son regard se posa sur sa grenouille. Pour que le dragon la prenne pour cible cela voulait dire…

« Aigual !! »

Et soudain, la grenouille bleue se mit à briller. Il était maintenant impossible pour quiconque de distinguer ses moindres détails. Mais une chose était sûre, elle changeait de forme ! Sous le regard impuissant de son dresseur, Aigual venait d’évoluer et semblait être plus sûr de lui. Il lança un cri et avec ses pattes avant, les claqua pour faire apparaître des ondes aquatiques. Son attaque était plus puissante et plus précise que précédemment. Mais c’était tellement prévisible que kaiser les esquiva, étant forcément dans son élément de prédilection. Mais au dernier moment, White se tint devant son compagnon et tendit les bras en avant pour qu’un mur de flammes jaillisse du sol au-dernier moment, le protégeant mais aussi le Croaporal.

Puis quelque chose « sonna ».

[ Hrp : Je suis désolée pour le retard ! Par ailleurs, je me suis permise de "jouer" Kaiser, j'espère que ça ira ^^ ]
avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1827

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par Sylver Belister le Ven 8 Mai 2015 - 23:34

Pleinement concentré sur les effort de White, je fus surprit d'entendre un léger tintement à côté de moi. C'était BlacJack, qui était en train de refaire sa provision de projectiles métalliques, indispensables pour son attaque Jackpot. Mais surtout, elle me regarda et secoua la tête? Je compris le sens de son message. Il est vrai qu'elle possédait une excellente notion du temps et elle avait raison. L'épreuve était terminée.

"Assez", intervins-je alors que Kaiser allait frapper le Craoporal nouvellement évolué de son Croc-Eclair. Aussitôt, le Ptéra se calma, et retourna dans son domaine céleste. Tout les griefs qu'il avait contre le jeune homme avaient maintenant disparu. Après tout, pour lui il s'agissait d'un combat loyal qui obéissait à certaines consignes. Du moment que White avait lui aussi respecté le règlement que j'avais énoncé, il n'avait rien à redire sur sa victoire. E pour saluer la fin du combat, il poussa un formidable rugissement une fois au Zénith de sa trajectoire.

Je le regardai faire quelques instants, puis me retournai vers White:
"Bien. Kaiser ne s'est finalement emparé d'aucune pierre. Ce fut dur, mais vous avez réussi à tenir en tirant parti de ce que vous avez appris. Vos défenses étaient efficaces et vous avez su soigner suffisamment aux moments opportuns. Cette question de timing concernant les soins est primordiale, surtout si un jour vous vous retrouvez à devoir soigner un blessé en plein milieu d'un champ de bataille. Je ne vous le souhaite pas bien sûr, mais sait-on jamais...
D'autre part, j'ai cru remarquer que votre relation, entre votre Croaporal et vous est encore un peu jeune. Vous l'avez capturé récemment, n'est-ce pas? Je dis cela car vous avez passé bien plus de temps à lui expliquer ce qu'il devait faire qu'à votre Feurisson tantôt. Cependant, le lien qui existe entre v
ous s'est probablement renforcé durant cette épreuve, puisque votre Pokémon a évolué.

Il est en revanche vrai que j'ai été quelque peu... surpris par votre choix de Pokémon. Certes, l'eau était un bon type pour lutter contre votre Ptéra. Par contre, votre maîtrise fait que vous n'êtes pas le défenseur le mieux placé pour lui prodiguer des soins. Vous avez sans doute déjà constaté en utilisant votre maîtrise à des fins offensives qu'elles obéissent aux mêmes règles d'efficacité que les attaques de feu des Pokémon? Eh bien il y a aussi des règles d'efficacité concernant les soins: vos capacités de guérisons seront très utiles sur un Pokémon qui correspond à votre maîtrise, comme un Pokémon feu ou foudre. En revanche, si votre type est connu pour son manque d'affinité avec le feu, comme l'eau ou la glace, vos sorts curatifs seront moins efficaces.

Cependant, cet obstacle ne vous a pas empêché de soigner correctement votre Pokémon le moment voulu et cela ne vous a pas empêché de réussir brillamment ce dernier exercice et ce, malgré tout le mal que s'est donné Kaiser pour vous mettre des bâtons dans les roues. Je n'ai rien de plus à ajouter, hormis ceci: votre épreuve est réussie. Toute mes félicitations! A partir de maintenant vous serez considéré comme un Défenseur à part entière! Encore bravo à vous et à vos Poémon qui vous ont aidé dans cette tâche.
Bien, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance pour la suite! Puissent nos routes se croiser à nouveau!"


Et après un dernier salut, je m'éloignai sur le dos de Yuko. Une heure de chevauchée plus tard, j'arrivais dans un village de taille moyenne, où je pris une chambre pour la nuit dans une des auberges de la bourgade. Une fois cette formalité réglée, je rédigeai la lettre d'admission de White et me rendis à pied jusqu'au service de poste le plus proche où je louai un Roucool afin qu'il transporte ma missive jusqu'à Flamen. De retour dans ma chambre, Tétro m'interpella:

"Alors? Que faisons-nous maintenant?
-Eh bien, puisque cette épreuve est terminée, je suppose qu'i ne nous reste plus qu'à partir pour Abyan à la recherche d'informations...
-Enfin... Pas trop tôt... Que de temps perdu! Remarquez, ce gamin m'a surpris, je dois dire. J'aurais cru que le Ptéra n'aurait fait qu'une bouchée de lui, et surtout de sa stupide grenouille. Vous avez vu avec quelle imprudence elle provoquait votre dragon?
-Oui, ce petit Pokémon a un tempérament bagarreur. Mais pour distraire Ptéra fin de gagner du temps, un Pokémon rapide, petit et intrépide était plus intéressant qu'un grand combattant bien bâti et plus sage: si le Poémon de White avait attendu que Kaiser soit à portée avant de le frapper, jamais il n'aurait attaquer, puisque mon Ptéra avait pour consigne de ne pas engager lui-même d'affrontement sans "provocation".
-C'est vrai. A votre avis, il s'agissait d'une stratégie concertée ou d'une tactique improvisée? Personnellement, je penche pour un hybride des deux: la grenouille a suivi son instinct en se servant de l'expérience qu'elle avait déjà face à des adversaires plus gros qu'elle. A savoir que la meilleure tactique consiste à foncer dans le tas. C'est discutable, mais il faut croire que cela marche... Parfois. Mais ce garçon, ce White, a réussi à compléter et à anticiper les mouvements de son Pokémon pour former avec lui une paire efficace capable de retenir ce gros balourd de pierre. J'avoue que je ne m'attendais pas à ça de lui...
-Comme quoi, on ne finit jamais d'être surpris. Pour le reste, je souscris à votre analyse. En plus d'être un bon Défenseur, White est un bon dresseur et c'est ce que je voulais vérifier dans cette dernière épreuve. Il est inutile d'avoir des connaissances théorique sur l'art de la défense et de la guérison si on ne peut pas les exploiter parce que vous êtes un grossier personnage honni de tous. J'ai eu très tôt la preuve que White était d'agréable compagnie mais il me fallait encore savoir comment le percevaient ces Pokémon. Avec ce Grenousse, puis ce Croaporal, j'ai eu ma réponse.
-Eh oui. Une épreuve de plus de terminée... Direction Abyan?
-Direction Abyan!"


[Voilà, tu as réussi ton épreuve et tu es maintenant défenseur, félicitations! Je te laisse conclure, faire ta demande de grade et de points! Encore bravo pour ta promotion et ton évolution et à bientôt Wink ]

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1739

Fiche de personnage
Points: 44
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par White Tama le Sam 9 Mai 2015 - 2:45

« Assez. ». Ce simple mot suffit à ce que le Ptéra cesse son attaque et ne se retire dans le ciel. White laissa ses bras pendre le long de son corps avant de s’écrouler sur ses genoux, complètement épuisé. Aigual, nouvellement évolué en Croâporal s’approcha de lui et le regarda. Le garçon était dans un sal état, sa respiration était saccadée mais cela ne l’empêcha pas de caresser son compagnon. Non seulement il s’était bien battu mais il avait évolué ! Alors ça, il ne s’y attendait pas puisqu’ils n’avaient jamais combattu ensemble. Sûrement qu’Aigual était déjà très évolué lorsqu’il l’avait attrapé, sur les terres de Tenkei. Puis Sylver s’approcha d’eux et doucement, White se leva pour lui faire face. C’était l’heure du verdict. Kaiser n’avait, finalement, récupéré aucune pierre. D’ailleurs, White sortit la pierre de sa poche et la regarda puis son examinateur. « Ce fut dur, mais vous avez réussi à tenir en tirant parti de ce que vous avez appris. ». Alors il avait réussi ?! White écarquilla ses yeux et sourit. Mais mister Kiplinger continua dans sa lancée et donna de très bons conseils au garçon, qui comme la précédente épreuve, les écouta. Cette fois-ci, il n’avait plus le droit à l’erreur. Il mentionna également une relation encore novice entre les deux compagnons. D’ailleurs, ils se lancèrent un regard et avec gêne.

« La capture d’Aigual n’était pas vraiment « prévue » et notre rencontre n’a pas été faite dans de très bons termes… Mais j’ai voulu profiter de cette épreuve pour améliorer notre relation. Qui j’espère aura porté ses fruits. »

Le Flamenois lança un regard sur son Pokémon. Visiblement, c’était le cas. Il avait misé sur lui et avait vu juste. Et puis Sylver fut surpris du choix du garçon. Evidemment, un Pokémon eau alors qu’on maîtrise le feu, ce n’était pas très judicieux comme choix. Mais il avait voulu tester ses compétences. Il fera plus attention par la suite. White acquiesça en écoutant judicieusement les conseils que son professeur lui donnait. Et il le félicita encore une fois. Méritait-il autant d’éloges ? « Votre épreuve est réussie. ». Cela faisait tellement plaisir à entendre ! White fut soulagé d’un poids puisqu’il s’était vraiment donné à fond cette fois-ci ! Le guerrier se pencha en avant pour saluer son examinateur et ne manqua pas de le remercier :

« Je vous remercie de m’avoir fait passer cette épreuve et de vos précieux conseils. Et j’espère que nos chemins se recroiseront également. »

Messire Kiplinger monta sur le dos de son Arcanin et partit. White se tourna vers son Croâporal et lui caressa la tête. Cette évolution, il ne s’y attendait pas et comme il l’espérait, cette épreuve les avait rapprochés. Tant mieux car au début, ça n’allait clairement pas entre eux. C’était une très bonne chose. Le garçon se rapprocha de ses affaires et fouilla dans son sac pour en sortir une baie qu’il donna à Aigual. Il la dévora avant de rentrer dans sa balle. Bien, il était temps pour lui de retourner auprès de ce Terrosien et lui annoncer sa réussite. Bonne nouvelle pour lui puisque c’était ce Terrosien qui lui avait « imposé » cette épreuve mais ce n’était pas une mauvaise chose en soi finalement. White invoqua Khamsin qui déploya ses ailes et monta sur sa créature ailée. Il était temps pour eux de retourner « là-bas ».

La traversée n’était pas très longue mais le soleil commençait déjà à se coucher, plongeant le ciel dans une douce couleur orange. White fut déposé dans l’arène située dans l’enceinte de la grande bâtisse et offrit une caresse à Khamsin. Il fut accueilli par des serviteurs de la maison, de quelconques personnes. Celles-ci l’invitèrent à les suivre ce qu’il fit, légèrement sous la contrainte. Elles le conduisirent dans ses appartements et le laissèrent, seul. Sur la table, il y avait des rafraichissements et de quoi se soigner. Avec toute cette manipulation de son élément, c’était brûler les mains. Ce n’était pas aussi « grave » qu’avant puisque maintenant, il pouvait doser sa puissance élémentale mais il devait quand même se soigner. White se massa les membres supérieurs avec une crème prévue à cet effet et se passa des bandages autour des bras et mains.

Une fois les « premiers soins » appliqués, il faisait déjà nuit noire. La toilette faite, le garçon s’assit sur le rebord du balcon et regarda le ciel. Il y régnait un tel silence mais qui ne dura pas aussi longtemps que l’aurait espéré le jeune homme.

« En voyant cette expression si sereine sur ton visage, je suppose que tu as réussi l’épreuve. »

L’homme en armure rouge, le chef des lieux mais aussi l’hôte du garçon. D’ailleurs, il ne bougea pas de son balcon mais le laissa tout de même s’approcher de lui. Le brun détourna son regard, ne pouvant décidément pas cacher ses émotions.

« Tu recevras bientôt le document officiel mais te voilà à nouveau rattaché au gouvernement de Flamen.

- N’est pas ce que vous vouliez ? coupa White »

Les deux hommes se regardèrent et le sourire qu’il afficha déstabilisa le garçon. White ne devait pas oublier qu’il lui devait la vie quand même. Mais de là à le façonner à sa façon… Ce sentiment d’être le pantin de quelqu’un d’autre… White n’aimait pas trop mais visiblement, cet homme encore inconnu semblait posséder des informations importantes sur son père… Ce n’était peut-être pas le moment de se le mettre à dos.

« Tu as bien mérité du repos. »

Sur ces mots, il quitta la chambre, laissant un jeune homme légèrement perplexe sur ses attentions à son égard. Et puis finalement, White haussa les épaules et se dit qu’il était tout de même libre de ses mouvements, il trouvera bien une solution d’échappatoire si jamais cela tournait mal ici… Du moins, il l’espérait… Sur ces dernières pensées, le garçon se dirigea vers son lit et ne méritait qu’une chose, une bonne nuit de sommeil !

[ Hrp : Merci beaucoup pour cette épreuve, c'était un réel plaisir d'avoir rp avec toi ! J'espère que c'était réciproque ^^ A bientôt ! ]
avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1827

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve White Défenseur [White/Sylver]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum