[ Clos ] Silence à trois. [solo/contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Silence à trois. [solo/contrainte]

Message par Yugo le Jeu 16 Juil 2015 - 23:20

J'ouvre les yeux. Je vois un plafond blanc au dessus de moi. Ou suis-je ? Je me remémore alors mon accident dans les montagnes. Je ne peux m'empêcher de m'écrier le nom de mon Pokémon, mais les douleurs reviennent. J'entends alors :

-Vous devez rester couché.  La voix s'approcha tandis que je tournai un peu la tête. Bonjour, vous vous sentez comment ?

C'est un vieil homme assez grand, les cheveux blanc et une moustache lui descendant jusqu'au menton. Il porte une veste blanche avec une croix rouge sur un Maillot vert kaki.

-Je me sens comme après être passé sous un troupeau de Tauros.

-C'est un bel accident que vous avez eu. une jambe cassée, quelques côtes aussi, et une petite blessure à la tête. Et alors que j'essaie de me relever, réveillant des douleurs, il me maintient sur le lit. Pas bouger, j'ai dit ! Vos camarades vont bien.

Il fait un signe de tête de l'autre côté, Je me tourne et vois Kimi sur une chaise, enfermée dans son oeuf. Elle doit dormir encore. Le Riolu, lui, est assis sur le bord de la fenêtre, donnant sur les montagnes.

-Je ne suis pas docteur en Pokémon, mais votre Riolu était en mauvais état, quand vos amis vous ont amenés. Mais il était surtout affamé. Vous prenez pas soin de vos compagnons ?

-On vient de se rencontrer. Répondis-je.

Le médecin s'excuse, m'ordonne de me reposer, puis se retire en silence. Je me tourne à nouveau vers la petite créature bleue.

-Tu veux que je t'aide à retrouver ton maître ? Il ne me regarde même pas. Je m'excuse de t'avoir attaqué comme ça. Je n'aurai pas dû, excuse-moi.

Il se retourne vers moi un instant, puis se remet dans sa position initiale. Je continue :

-Mais si tu veux, je peux t'aider à retrouver ton maître... enfin si tu accepte, bien sûr. Je ne veux pas te forcer. Le voyant sans réaction je poursuit. Tu veux pas ? Tu vas faire quoi ?

Il se tourne alors et je le remarque alors des petites larmes. Je tend un bras, pour qu'il s'approche. Une fois arrivé près du lit, je lui pose une main sur la tête.

-N'ai pas peur, on va retrouver ton maître, je suis sûr. Et je suis sûr qu'il sera fou de joie de te retrouver aussi.

Il me lâche alors un petit sourire timide, puis retourne sur le bord de la fenêtre. Le sommeil me gagne à nouveau brutalement.

...

Encore ce rêve. Je me vois, me tenant fièrement devant une cabane sous un ciel magnifique. A côté de moi, Kimi, devenu une fière Togekiss, se tient sur une barrière. J'aperçois devant moi tout un tas de Pokémon. Oui, je me tiens dans ma propre pension, ou je recueille toutes sortes de créature. Keiba, évoluée elle aussi, cours au loin sans jamais s'arrêter. Devant une fenêtre, mon petit Spoink, devenu Groret, se relaxe tout en souriant tranquillement, allongé sur un banc. A côté de la cabane, sur la droite, un Triopiqueur est occupé dans un petit jardin. Sur la gauche de la bâtisse se trouve une grande grange, où une Grodoudou est occupé à remplir les écuelles, aidée par un Mélodelfe. De ce côté là, un Raflésia dirige un petit troupeau de Pokémon de type plante en tout genre, pendant qu'une Joliflor danse un peu plus loin, pour le plaisir d'autres créatures.

Puis, d'un coup, je vois le Riolu, devenu un peu plus grand, il marche tranquillement pendant quelques mètres et s'arrête devant moi. Et voilà qu'il se mets à parler.

-Ben alors! Tu veux être un grand dresseur et tu sais même pas si j'évolue ?

...

J'ouvre à nouveau les yeux. Je regarde autour de moi, dans la lumière du lever de soleil. Kimi, elle, s'est déplacé sur le bord du lit, avant de se renfermer à nouveau. Le Riolu s'est endormi, toujours sur le bord de la fenêtre. Je repense alors à ce rêve. Il était étrange, mais il était véridique au moins sur un point. Je ne connais rien sur cette petite créature encore. J'en avais déjà entendu parler, comme ça, auparavant, mais je ne sais même pas s'il évolue ou pas, et si c'est le cas, en quoi ?

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 970

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Silence à trois. [solo/contrainte]

Message par Yugo le Ven 24 Juil 2015 - 9:03

Cela fait déjà un mois que je me trouve bloqué dans cette ville calme et sans histoire. Je me remets tranquillement de mes blessures, bien qu'avec les différents bains thérapeutiques, j'ai l'impression de me remettre plus rapidement que je le prévois moi-même depuis que je suis dans cette auberge magnifique.

...

Il y a à peu près une quinzaine de jours, j'ai quitté rapidement l'hôpital pour me trouver un hôtel pas trop cher, et là encore, j'ai subi la même histoire qu'à Omashu. Je me promenais avec Kimi, béquille à la main, ayant encore mal à ma jambe droite. Et alors que je regardais la façade d'un palace à l'air classieux sans me résigner à y entrer, Kimi sur l'épaule, j'entendis un petit cri de surprise dans mon dos. Je voulu me retourner pour voir d'où provenais se son, mais aussitôt, deux mains me poussèrent à y entrer pendant qu'une charmante voix féminine me disais :

-Maître Beifong, il ne faut pas rester ici, entrez.

Je voulus résister et dire que je n'étais pas ce Beifong, mais avant que quelqu'un m'entende, j'étais installé dans un somptueux fauteuil, et une dizaine de jeune femme se précipitèrent pour me demander des ordres. La propriétaire des lieux surgit à son tour, pour me saluer tout en s'inclinant à son tour.

-Je suis honoré de vous voir, Maître Beifong. Vous êtes ici chez vous.

-Excusez-moi, mais je ne suis pas la personne que vous dites. Je m'appelle Yugo. La coupai-je

La femme, d'un âge mûre mais ayant gardé tous ses charmes de jeune femme, me regarda droit dans les yeux. Les servantes se chuchotèrent alors entre elles.

-Veuillez nous excuser, Monsieur, mais vous ressembler tellement à Maître Beifong.

-Je ne connais pas de Monsieur Beifong, mais je ne prends aucun mal. Répondis-je en souriant. Veuillez m'excuser mais je ne pense pas avoir les moyens de rester dans un endroit si chic. Finis-je en baissant un peu les yeux.

-Il n'en ai pas question. Pour nous excuser de cette méprise, nous vous invitons. Puis en regardant ma béquille, elle continua. Nous vous promettons un service et un soin digne de nos plus estimés clients.

Et pendant que la matrone elle-même me conduisait à une suite luxueuse, j'osai demander qui était ce fameux Beifong pour qui elle me prenait, sans préciser qu'on m'avait déjà appeler ainsi par le passé.

-Cette maison fait partie des possession de la famille Beifong, une famille de très haute lignée d'Omashu. La rumeur dit que notre maître, Yousuke Beifong, qui devait reprendre la tête de la famille et d'Omashu même, a été assassiné, mais beaucoup espère que ce soit faux.

Alors qu'elle me regardait, je me sentis un peu gêner, mais ne dit rien. Elle continua.

-Notre maître était quelqu'un de doux, instruit autant qu'on le peux, et gentil avec tout le monde, même les classes les plus basses de la population. Mais il était d'un naturel solitaire également. Le Togépi, que vous possédez, est un noble Pokémon, vous savez. Rare sont ceux qui en possède, bien qu'on dit qu'il y en a seulement à Omashu. D'ailleurs, notre Maître actuel, Monsieur Beifong, le père de notre regretté Yousuké Biefong, possède également un Togékiss, qu'on dit une des plus grandes merveilles d'Omashu.

Puis elle poussa une porte en toile et me fis découvrir une pièce somptueuse. Elle était immense, l'autre extrémité donnait sur un petit couloir débouchant sur un jardin magnifiquement entretenu. Et, pour quelle raison, je ne saurai le dire, je lui répondis tout en admirant le lieu.

-Je vous prie de m'excuser, mais je viens de Kamiki.

-Il n'y a pas de mal. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, je vous prie de nous appeler. Et demandez ce que vous voulez, la maison vous l'offrira.

Je n'eu pas le temps de répondre, la femme était déjà repartie en refermant silencieusement et soigneusement la porte.

...

Cela faisais deux semaines entières maintenant que j'étais là-bas, profitant des services de l'hôtel, tout en étant gêné en moi-même. Mais actuellement, je n'ai plus de douleurs à la jambe. Je pourrai même dire que je me sens guéri. Mais, pour éviter les inquiétudes de Kimi, je vais voir de temps en temps le médecin en espérant qu'il me dise que je suis totalement guéri. Quant au petit Riolu, depuis que je l'ai capturé, il passe tout le temps à déprimé en regardant le paysage, que ce soit à l'hôpital où dans le gite. Il ne veut pas se balader et pas non plus s'amuser. Je m'inquiète un peu, mais il mange suffisamment. Je me dis donc qu'il doit passer un cap par lui-même, pour avoir perdu son ancien propriétaire, et que l'on peut rien faire contre ça.

Et alors que je regarde une échoppe, une vendeuse me complimente les produits de son stand, mais, perdu dans mes pensée, je n'ai même pas écouté un mot de ce qu'elle me dit. Mine de rien, je prends quand même un de ces articles, un encens veine, qu'elle me complimente comme un excellent produit idéal pour l'élevage et la reproduction de... Leveinard ? Je pense, en moi-même, que je n'en ai jamais vu, et je ne sais même pas si j'en verrai un jour. Mais ça pourrai peut-être m'être utile quand j'aurai monté ma pension... si j'en croise un, un jour. Gardant ça pour moi, je retourne donc dans en direction de ma chambre, guidé par le soleil couchant.

Selon le docteur, je peux compter partir d'ici trois jours. Je me suis bien remis de mon accident. J'essaie de m'imaginer où je pourrai aller par la suite. Le monde est grand et il y a plein d'endroit que je n'ai pas vu encore. La banquise de Mizuhan, parait-il, est magnifique. Glaciale, mais magnifique à voir, avec sa ville de glace. Où bien le parc Safari, tout au sud de Flamen, qui était un endroit incontournable pour tout dresseur, me suis-je laissé entendre dire. Je pense que je vais faire comme à mon accoutumé, laissé mes pas me guider où le destin semble me tenter.

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 970

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum