[ Clos ] Libérée, délivrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Libérée, délivrée

Message par Anna Maria Elizabeth le Dim 20 Sep 2015 - 11:26

Dans la plaine de Mizuhan, l'air était frais, l'eau égouttait encore de la pluie récente tombée un peu plus tôt. Dans la vaste étendue sauvage, une jeune fille, avec un Skitty à ses côtés. Cette jeune fille avait un sourire allant d'une oreille à l'autre et ne pouvait s'arrêter de rire. Même si elle le pouvait elle ne l'aurait pas fait.

Plus tôt ce jour-là, beaucoup plus tôt, aux environ de la mie nuit, Anna Maria Elizabeth était sortie en silence de la maison familiale, son petit sac sur le dos et le coffret dans la main. Elle n'avait alors pas fait cent mètres que deux gardes venant en sens inverse l'interpellaient. Sur le coup la jeune fille fut tétanisée à l'idée d'être à nouveau enfermée dans sa cage dorée. Alors que les deux hommes se rapprochaient, elle sentit ses jambes reprendre vie et elle se retourna et courut de toutes ses forces le long des ruelles. Les gardes l'auraient rattrapés finalement, si un vieil ivrogne n'était pas sortis en trombe dans la rue pour trébucher devant les soldats. Et même ainsi, elle continuait à courir jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus respirer, son chaton toujours sur ses talons.

Aux premières lueurs du jour, c'est la pluie qui vint à sa rencontre. Et bien sûr, elle n'avait pris aucune précaution pour cela. Elle déambula donc dans les rues désertes, serrant sa boîte pour la protégée, ignorant où se trouvaient les portes de la ville, pendant encore quelques heures. et alors qu'elle était sur le point d'abandonner et de retourner chez ses parents, la pluie s'arrêta, et elle vit sortir une famille dans la rue. Elle leur demanda donc le chemin. Il lui fallut quelques minutes pour atteindre la sortie, extrêmement fatiguée, totalement débraillée, les habits imbibés d'eau.
...



Dans la plaine de Mizuhan, l'air était frais, l'eau égouttait encore de la pluie récente tombée un peu plus tôt. Dans la vaste étendue sauvage, une jeune fille, avec un Skitty à ses côtés. Cette jeune fille avait un sourire allant d'une oreille à l'autre et ne pouvait s'arrêter de rire. Même si elle le pouvait elle ne l'aurait pas fait.

Elle respirais enfin l'air du dehors, le parfum de la liberté. Elle huma grandement cette odeur fraîche d'herbe récemment lavée par la pluie. Puis l'humaine et le Pokémon coururent dans la plaine, laissant tomber au sol le sac et la boîte en bois, en riant à plein poumons, avant de s'écrouler au sol. Elle était trempée, mais elle s'en moquait, elle était enfin sortie de sa prison d'or. Les deux comparses se roulèrent dans l'herbe. Elle ne s'arrêtaient plus de rire. Pour la première fois elle pouvait se salir, dire ce qu'elle voulait, faire ce qu'elle voulait, personne ne lui dirait rien. Elle se mit à éternuer. Elle se releva alors.

-Ce serai bête que la première chose que je fasse soit de tomber malade, non ?

Elle se releva donc et chercha un moyen de se échauffer. Elle n'avait pas penser à prendre des vêtements de rechange. Anna Maria Elizabeth se rappela un livre où un homme frottait des bouts de bois pour faire un feu. Elle chercha donc un arbre, et courut près de celui-ci pour en arracher une branche. Elle cessa quand elle se fit gifler par celle-ci. Tout en râlant et en se frottant la joue, la jeune fille se décida à ramasser des brindilles au sol. Elle en trouva rapidement. Mais ceux-ci pataugaient dans une flaque de boue. Elle fit une grimace avant de s'agenouiller, et de plonger la main dans la gadoue pour prendre les morceaux. Une fois qu'elle en eut un petit tas, elle en prit un paquet dans chaque main et les frotta ensemble, comme ce qu'elle s'en rappelait dans ses livres.

Plusieurs minutes passèrent. La jeune fille frottait toujours les morceaux détrempés dans l'intention de voir apparaître une petite flamme en vain, sous le regard attristé de Venustatis.


Dernière édition par Anna Maria Elizabeth le Mer 21 Oct 2015 - 16:25, édité 2 fois
avatar
Anna Maria Elizabeth
Informations
Nombre de messages : 30

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Libérée, délivrée

Message par Invité le Dim 20 Sep 2015 - 22:46

Les plaines trempées des piémonts pluvieux, l'ambiance était plutôt muassade malgré la liberté fraîchement (et durement?) acquise lors des derniers jours. Spine passait le plus clair de son temps sous le manteau du jeune garçon pour se protéger des gouttes. Bien qu'il pestait, c'était plus pour la forme que par réel agacement. Ces derniers jours l'avait énormément rapproché de sa nouvelle "compagne" et cette source de chaleur lui faisait le plus grand bien malgré l'effort supplémentaire requis. Il avait beaucoup parlé avec Spine, la petite créature semblant boire ses mots, ne jamais se lasser même s'il doutait parfois qu'elle comprenne vraiment. Leur lien était si naturel qu'il n'avait encore jamais utilisé la pokéball -cet étrange sphère creusée dans un noigrume- que le marchand lui avait laissé avec la Magby. Il faut dire également que, bien qu'il eut croisé des Pokémon chaque jour de sa vie dans la grande cité d'Arkan, il n'avait jamais eu l'occasion de s'approcher d'aussi près ni d'en avoir la responsabilité.

Il avait décidé de se rendre à la nouvelle Gilnéas, pour rendre hommage aux morts et avoir l'occasion de se glisser dans la foule, incognito comme il n'aurait sûrement plus jamais l'occasion de le faire lors du festival de l'hiver. C'est donc assez naturellement qu'il s'était lancé dans la traversée des piémonts pluvieux, son paquetage sur le dos et son pokémon à ses côtés poussé par les vents de la curiosité. Alors qu'une grosse averse démarrait, le jeune homme courut un instant pour arriver à la ville en vue, préférant se mettre à l'abri sous un porche de la bourgade plutôt que de rester transi de froid une fois encore. Alors que l'averse s'arrêtait progressivement il se remit en marche, pressé de traverser cette zone habitée, les vêtements encore mouillés. Il entendit des éclats de rire à proximité. Aussi surpris qu'amusé, il se mit à chercher d'où ils provenaient. Le paysage n'étant que peu couvert, il aperçut vite une jeune fille de son âge, trempée de la tête au pied agitant grotesquement des branchages encore découlinant de boue. A côté d'elle, un petit Pokémon quadripède la regardait d'un air mi-étonné, mi-amusé.

Tiens, que fait elle dehors elle aussi? Elle a l'air d'avoir subi la même averse que moi mais sans trouver de quoi s'abriter. Dosan mon grand, il est temps de te sociabiliser un peu, d'autant que tu aurais toi aussi besoin d'un bon feu pour essayer de sécher. D'autant que tu sois sentir le chien mouillé maintenant... Allez, c'est décidé, j'y vais.

Le garçon reprit donc sa marche silencieuse en direction de la jeune fille. Spine se tenait entre excitation et apeurement, jetant tantôt un oeil aux inconnus, se cachant l'instant d'après derrière le long manteau de son dresseur. Dosan n'y fit même pas attention, trop occupé à s'exercer sur différentes phrases d'approche à l'intention de la jeune fille, chaque scénario lui semblant plus catastrophique que le précédent... Ralentissant de plus ne plus à mesure qu'il aprochait il put de mieux en mieux détailler sa future interlocutrice : de longs cheveux bruns descendaient le long de son dos, se collant de-ci de-delà à sa veste bordeaux ou à son pull blanc qui laissait désormais apparaître sa silouette, ses membre... Un détail vestimentaire attira son attention : malgré la boue qui les maculait, on voyait nettement que les souliers qu'elle portait avaient du être lustrés et brillerai joliment s'il n'étaient pas aussi sales. Cependant, les habits de la jeune fille n'étaient rien à côté des émotions qui ressortaient sur son visage. Malgré l'air jovial et le sourire quasi permanent sur son visage on voyait distinctemment l'air concentré d'une personne appliquée. Elle était littéralement absorbée dans sa tâche (quelle qu'elle fût) et sa capacité de détermination impressionna un instant le jeune homme. Il finit néanmoins par arriver à deux mètres de l'inconnue, prenant une grande respiration, son cerveau s'arrêté, il s'élança :

"Qu'est ce que tu fais ici ? On dirait que tu as bien sali tes souliers, il ne brillent presque plus. Tu t'es perdue?"
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Libérée, délivrée

Message par Anna Maria Elizabeth le Mer 21 Oct 2015 - 17:01

La jeune demoiselle était très concentrée sur sa tentative infructueuse de faire un feu, et ça commençait à l'énerver. Elle aurait bien jeté les bouts de bois au loin, en piquant une crise de colère, si son Skitty ne s'était pas propulsé  à son côté. En levant le regard, elle aperçut un jeune homme venir dans sa direction. Alors qu'il arrivait timidement à sa hauteur, elle se releva. Celui-ci lança sur un ton incertain :

"Qu'est ce que tu fais ici ? On dirait que tu as bien sali tes souliers, il ne brillent presque plus. Tu t'es perdue?"

Elle regarda ses souliers. en effets, ils étaient pleins de boues, et la jeune femme rougit légèrement de honte. Puis elle répondit de toute son éducation, en se prosternant légèrement et en écartant les côtés opposés de son pull.

-Bonjour, Monsieur. Je tentais d'allumer un feu mais... (Elle se retint de maudire à haute voix les morceaux de branches.) Je n'y suis malheureusement pas arrivée. Mes souliers se sont salis quand j'ai été ramasser les morceaux un peu plus tôt. Mais cela importe peu.

Anna Maria Elizabeth avait dit ses dernières paroles en haussant les épaules. Mais elle ne put s'empêcher de jeter un petit regard gêné à ses chaussures de cuir d'un noir de jais, il y avait encore peu de temps. Puis elle se tourna vers la plaine avant de continuer.

-Je ne peux pas dire que je suis perdue, car pour se perdre, il faut déjà savoir où l'on va, n'est-ce pas ? Alors que pour mon cas, je voyage sans destination fixe. Je tiens juste à découvrir le monde, pour le moment. Et vous Monsieur, avez-vous une idée de l'endroit où vous mènerons vos pas ? Je m'excuse, je suis peut-être trop curieuse.

Puis la jeune noble se rendit compte de son manque de courtoisie. Elle se retourna vers son interlocuteur avant de recommencer son geste effectué plutôt. Celle-ci se prosterna légèrement à nouveau, en écartant les côtés opposés de son pull.

-Je vous prie de m'excuser, je ne me suis pas présentée. Je me nomme Anna Maria Elizabeth Gallagher... Elle hésita une brève seconde, mais elle se retint d'une présentation dans les règles. Elle voulait réussir son voyage sans profiter de l'influence de son père, ni de personne d'autres qu'elle même, et ce dès qu'elle avait passé les porte du manoir familiale. Elle tendit donc sa main vers son Pokémon. Et je vous présente ma compagne depuis toujours. Elle se nomme Vénustatis.

Le petit chaton leva fièrement la tête et remonta sa poitrine, à moitié couverte de boue. La jeune Mizuhannienne se retint de rire à se spectacle. La jeune Skitty, qui pouvait montrer une certaine colère à la vue de la poussière, ne montrait rien à la boue qui couvrait la moitié inférieur de son corps. Etait-ce parce qu'elle même avait les pieds recouverts de cette substance pâteuse ?

[HRP : Excuse-moi du retard que j'ai pris pour rédiger correctement.]

_________________

Venustatis
avatar
Anna Maria Elizabeth
Informations
Nombre de messages : 30

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Libérée, délivrée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum