[ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Mer 8 Oct 2008 - 21:55


    Il était déjà à leurs troisième Pokémon chacun, son adversaire était tapis dans l'ombre, son Pokémon aussi, mais ils beneficiaient de l'avantage du terrain, c'était dans ce terrain précisément que Neko et son adversaire s'affrontaient, il savait qui il avait devant lui, il savait quel était son nom, mais pourtant, il n'arrivait pas à s'en souvenir tout de suite, le Pokémon devant Neko était rouge, plus grand que lui, le métal de sa peau brillant grâce à sa capacité Essaim, le terrain était pratiquement détruit, de la poudre argentée dans un coin, de la terre battue par là, le public était en folie, oui, à la Ligue Pokémon les combats étaient acharnés et un public observait la bataille, le garçon aux cheveux blonds souriait, il allait gagner, il savait qu'il allait gagner, l'odeur de l'attaque Vent Argentée lui donnait une pêche à toute épreuve, il en voulait ! Il ne s'était rien passé depuis cinq minutes, Neko et son adversaire avaient leurs Pokémon à côté d'eux, Neko rompit le silence.-Hassamu, Tête de Fer !Le dresseur en face de lui parla, le Cizayox esquiva l'attaque charge du Pokémon sombre, pourquoi Neko ne le voyait pas ? Pourquoi, même à la lumière il ne voyait que du noir sur ce Pokémon ? Même le commentateur censurait le nom du dresseur et du Pokémon, Hassamu toucha le Pokémon qui recula jusqu'à être de nouveau tapis dans l'ombre, Neko criait des "Vas-y !", "Tu vas gagner !", "On peut le battre ensemble !"; A tout bout de champ, mais le Pokémon sortit de l'ombre et envoya un jet d'eau qui n'était pas dirigé vers le Cizayox qui ne bougea pas et soupira en regardant son dresseur, l'attaque au surprit le garçon qui se reveilla brusquement.-Tu vas la fermer crétin ? On essaye de se REPOSER !Apparement cela n'était qu'un rêve, et l'attaque hydrocanon était le seau d'eau qu'on lui avait verser sur la tête, Hassamu l'Insecateur soupirait en regardant son dresseur, tout comme le Cizayox dans son rêve, il eut un sourire et attrapa la tête de son Pokémon avant de le faire s'assoir à côté de lui dans le centre Pokémon, ils étaient partit directement ici, Nidoran sortit, elle regarda Neko, ses yeux rubis profonds le regard plein d'espoir, esperant manger quelque chose. Il sortit un poffin et le lança en l'air, la Nidoran deux yeux énormes poussa un hurlement strident avant de se jeter sur la nourriture comme si elle n'avait pas manger depuis plusieurs mois, Neko eut une tête assez surprise, ses grands yeux ronds et sa bouche fermer en temoignaire. Il n'eut pas le temps de dire ouf que sa Nidoran avait déjà engloutit le poffin et était déjà endormie sur les genoux du jeune garçon. Le blond, avec l'aide de son Insecateur la mirent dans son sac, la tête sortante pour qu'elle respire et ils sortirent du centre Pokémon.Neko prit une grande inspiration et l'odeur des fleurs lui donnèrent une forme du tonnerre, le garçon se mit à chercher Mentarie dans toute la ville, mais ne la trouva pas, il monta sur un toit, aussi étrange que cela puisse parraître, il ne trouvait toujours pas son "amie". Il soupira et une idée lui vînt, elle était si stupide que peut-être qu'on le prendrait pour un idiot, cette idée était complètement conne mais il allait devoir la mettre en pratique car sinon, il ne retrouverait jamais Mentarie.MEEEEEEEEEEENTAAAAAAAAAAAAAAARIIIIIIIIIIIIIIIIIE !!!!!!!!


Dernière édition par Neko le Ven 10 Oct 2008 - 23:17, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2008 - 19:19

La nuit était tombée depuis quelques heures déjà. Elle marchait, droit devant elle, le regard perdu dans le vague. Elle repensait à Neko. Se dresseur plutôt coriasse qui lui avait demandé de le retrouver à Geffen, pour un motif assez banal : une "revanche". Et Givralion dans tous sa? Edrakan aussi elle l'avait rencontré, vu, elle s'était présenté à eux. Pourquoi? Qui étaient-ils? Etaient-ils de simples connaissances, des amis, des énnemis? Tant de questions sans réponses. Lorsqu'elle atteignit la ville, elle y songeait encore. Elle avait rappelé Vulcain. Elle. Mentarie. Ses pensées se mélangeaient dans sa tête. D'un côté il y avait son estime pour elle même, ses combats gagnés avec son pokémon, ses souvenirs perdus, sa rencontre avec Neko, Givralion et Edrakan, celle avec Vulcain, celle avec son pouvoir. De l'autre, sa méprise pour les êtres humain -pour elle-même aussi-, pour la faiblesse, l'ignorance, son goût du sang, et cette pensée qu'elle n'était rien dans ce monde, pas plus que les autres n'étaient d'ailleurs. Tout cela, elle y pensait sans trop savoir pourquoi. *Pourquoi?* soupira-t-elle pour elle-même.

"MEEEEEEEEEEENTAAAAAAAAAAAAAAARIIIIIIIIIIIIIIIIIE
!!!!!!!!"


Elle leva la tête, brusquement, tirée de ses pensée par un cri. Ce cri. Cette voix, qui sonnait en échos dans sa tête, cette voix qu'elle avait déjà entendu, la première voix humaine qu'elle avait daigné écouter. Suivant son instinct, elle fit jaillir de ses mains deux petites boules de feu qu'elle envoya en l'air, comme pour signaler sa position à Neko. Il faisait nuit noire, il devrait les voir. Elle attendit, une réponse, un cir. Des pas retentir près d'elle, dans la ville, elle se tenait dans l'ombre d'un arbre, à l'abri de la lumière des lampadères. Elle attendait, c'était tout, un signe de celui qui attendait sa revanche. Mais était-ce le vrai motif? Elle l'ignorait.

"Neko."

Elle entendait les pas se raprocher lentement, comme si il voulait la faire attendre. Elle attendit, paciente pour une fois. Elle se força à lui décocher son regard le plus froid, dès qu'elle le verrait. Mais elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas non plus se battre à nouveau avec Vulcain : il était épuisé. Elle se battrait elle-même contre Hassamu s'il le fallait, et elle n'attendait que sa.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Ven 10 Oct 2008 - 18:41

    Oh, oui, il l'avait vu, ses petites flammes orangées qui brillaient dans la nuit noire, son cri avait retentit dans toute la ville les fleurs avaient reçus une bourrasque en l'entendant, pourtant il ne voulait pas les reveiller, juste retrouver la fille qu'il cherchait, il s'explosa les poumons à crier son nom, il descendit là d'où les flammes venaient, à l'interieur du sombre bâtiment, il trébucha sur un balai... Stupide balai ! Il boîta en descendant mais en sortant il avait reprit une allure normale, il regardait Mentarie tapis dans l'ombre, il ne doutait pas un instant que c'était elle, les yeux violets trahissait sa présence, et le souffle du souffre que le jeune Magby surnommé Vulcain, Nidoran sortit du sac l'air endormie, et monta sur le crâne du dresseur pendant qu'Hassamu regardait avec son dresseur Mentarie, elle prononça son nom de son ton glacial.

    -T'as mit du temps avant de me trouver !

    Il eut une expression de reproche, croisa les bras et se retourna, il se retourna après quelques secondes et pointa un point lumineux au loin, une lumière rouge s'en dégageait à la base, le reste qui se projetait à l'infini vers le ciel était jaunâtre... Il regarda de nouveau Mentarie, elle avait l'air exténué, elle avait besoin de sommeil. Il reprit la parole, ses yeux bleus partirent sur le sol.

    -Le centre Pokémon est dans cette direction.

    Il passa derrière la jeune fille, elle ne devait plus le voir, il se tenait la tête, il sentait une vibration et un son aïgu dans son crâne, il le tint mais la douleur commençait à devenir insupportable, il tomba à genou, retenant un cri, il arrêta de se tenir le crâne, il ouvrit les yeux, ils étaient brumeux, il tomba allongé sur le sol, Mentarie était partit, les deux Pokémons firent de même, ils tombèrent, deux silhouettes dans de longs manteaux de cuirs, le visage encapuchonné, ils avaient utilisés les pouvoirs psychiques de leurs deux Alakazam. Le garçon était sur le sol, l'un d'eux attrapa ses balls et récupéra les Pokémons, il rangea ses Pokéballs dans ses poches de son long vêtement, il saisit la main du garçon et le leva, le mettant comme un sac à patatte dans son dos.

    -J'en fais quoi ?
    -Reste là, je vais chercher la fille... Alakazam.


    Le Pokémon ouvrit un portail devant eux, une attaque Teleport qui les mena directement devant le Centre. L'homme encapuchoné attendait Mentarie, il devait effacer de sa mémoire tout souvenir concernant le jeune garçon, les observant depuis un moment, il savait que sa cible n'était pas facile et qu'il allait avoir dû mal à penetrer son esprit pour la manipuler, Neko lui... C'était la source des recherches, sa famille le suivait, il avait été un sujet d'observation, comme son frère, observer par ce Pokémon là... Qui l'avait suivit toute son enfance...

    -Bonsoir... Mentarie.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Sam 11 Oct 2008 - 17:54

[euh... Vulcain est dans sa pokéballe ;] ]

"T'as mit du temps avant de me trouver !"

Il était là, son air de reproche s'abbatant sur le sol, juste devant Mentarie. Elle aimait bien faire craquer ses adversaires d'impatience, mais elle avait pris son temps, pour une fois, économisant ses forces. La route avait été longue. Neko pointa du doigt un point luminessant dans le ciel sombre, sans lui laisser le temps de se justifier.

"Le centre Pokémon est dans cette direction."

Elle senti son sang bouillir dans ses veinnes. Son regard flou devint tout à coup glacial, lucide. La follie allait l'envahir : prétendait-il lui pouvoir lui donner l'ordre l'aller se reposer?! Une lueur de mépris s'alluma dans ses yeux, une lueur de rage folle et incontrolable aussi.

"Je n'ai pas besoin d'aide! Ne t'imagine pas que je vais dormir dans cet endroit miteux! Je HAIS les centres pokémon, et je HAIS ceux qui croient pouvoir me donner des ordres!"

Son ton cassant indiquaient bien au dresseur blond de ne pas sous-entendre qu'elle était trop faible pour se battre, d'autant plus qu'elle mourrait pour sauver son égo. Elle continua, alors qu'il s'était glisser derière elle, dans l'ombre. Elle ne voyait pas se qu'il faisait, elle s'en foutait.

"Je ne suis venu que parce que tu me l'a demandé, mais si je pers mon temps ici, tu le regrettera!"

Un bruit de chute se fit entendre, une silhouette à terre se distingait à peine dans l'ombre. Elle aluma une flamèche au bout de son index droit, avant de découvrir celui qui tenait tant à sa revanche alongé sur le sol, inerte.

"Neko?!"

Elle sentit le danger. Il arrivait, il était tout proche. Hassamu et un autre pokémon rongeur qui devait aussi appartenir au dresseur blond étaient dans le même état que leur maître : on aurait dit une épidémie. Consciente du danger et prise d'une vague de panique, Menta' abendonna les trois corps inertes et courrut en dirrection du centre pokémon, comme le lui avait indiqué Neko. Savait-il se qui allait se passer? Etait-ce un piège? Ou bien lui indiquait-il une échapatoire? D'autres questions se posèrent dans sa tête, mais elle n'eut pas le temps de se haïr plus pour sa lâcheté qu'elle entendit des voix venant de derière...

"J'en fais quoi ?
-Reste là, je vais chercher la fille... Alakazam."

Ils allaient venir... La chercher. Pourquoi? Un pokémon humanoïde fit son apparition juste devant elle, suivit de l'homme qui devait être son dresseur. Son ton glacial lui faisait froid dans le dos, mais elle ne le montra nullement :

"Bonsoir... Mentarie.
-Qui êtes-vous? Qu'est-ce que vous me voulez?!"


Elle n'aimait pas sa, mais tenait tête à cet homme étrange et effrayant, toujours aussi aggressive avec les inconnus. Pas la meilleur façon de se faire des amis mais comme elle n'en voulait pas particulièrement... Une lueur rougeoyante s'alluma dans son regard, des flammes se formèrent autour de ses mains, elle était prête à en découdre. Un bref regard en arrière lui indiqua que Neko n'était plus là, mais qu'un autre homme portait un sac bien grand pour un sac de voyage, et bien plein aussi. *Neko?* songea-t-elle. Hors de question d'impliquer Vulcain dans cette histoire, c'était son problème, et pour elle, c'était la faute de Neko, c'était lui qui l'avait attiré ici, lui qui l'avait forcé à voyager de nuit, lui qui avait drainé ses forces. Elle se modit d'être venu, d'avoir cru que sa se passerai bien, d'être aussi faible que sa et surtout d'avoir rencontrer se... Neko.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Sam 11 Oct 2008 - 19:38

    Les derniers sentiments qu'elle aurait ressentit à l'intention de Neko seraient de la haine, de la colère et de la peur. En faîte, elle n'aurait jamais dû le rencontrer, c'était une erreur dès le commencement. Si seulement il ne s'était pas échappé, ils auraient tout de même pu eviter de voir briser la chaîne des souvenirs de la jeune fille à propos du garçon, les autres personnes qu'il avait rencontré ne connaissait même pas son nom et oublierait bien vite son visage, ce sale traître allait devoir payer. L'homme prit deux bouts de sa capuche et la fit descendre sur ses épaules, ses yeux verts se posèrent sur ceux de la jeune fille qui était très petite comparé à lui. Son sourire froid et sadique se posait sur un visage pâle encadré par des cheveux rouges comme le feu, un maître de Flammen, ce n'était un secret pour personne, des le moment où on voyait ce visage. Sous ses yeux des tatouages triangulaires dirigés vers le bas, ils étaient aussi verts que ses yeux. Il posa ses mains recouvertes par des gants le long de son grand manteau en cuivre et son sourire sadique disparut pour une expression froide. Il monta sa main droite au niveau de son visage et fit un signe négatif avec son index.

    -C'est dommage de devoir briser la chaîne de tes souvenirs !
    Mais bon, vous ne vous connaissez que depuis quelques heures...
    Donc ça ne va pas te gêner...


    Il ne prit même pas la peine de se présenter, et ne répondit pas du tout à la question de Mentarie, comme s'il s'en fichait royalement, et c'était le cas, il avait comme mission d'effacer les souvenirs de la jeune fille aux yeux violets, c'était tout, il n'avait pas de temps à perdre, il commenda à son Pokémon psy sa tâche. Alakazam pointa une de ses cuillères vers la poitrine de Mentarie et une carte avec un haut en forme de couronne avec une image tel un jeu de carte, sur la moitié, une image de la tête de Neko, sur l'autre moitié de la première face, le visage d'Hassamu, de l'autre côté, une clef/épée. Il montra la carte à Mentarie qui sentait un vide en elle, comme si quelque chose avait disparut, mais elle se souvenait toujours de lui, l'homme saisit la carte à deux mains et la déchira dans un autre sourire carnacier. La jeune fille fut comme transpercer, elle oublia tout ce qu'elle avait vécu avec Neko, elle oublia Hassamu, son combat avec lui, elle l'oublia lui, tout simplement. Alakazam ouvrit un nouveau portail, les deux hommes passèrent dedans, le dernier Pokémon psy eut un sourire étrange, comme si il se déléctait de la confusion qu'ils avaient apportés dans l'esprit de Mentarie, puis il passa par le portail, et disparu, comme tout souvenir de Neko qui était avec les deux hommes... Mentarie était seul dans la rue, il n'y avait plus que la lumière des reverberes pour éclairer la jeune fille qui parraissait très troubler...


    ________________________________



    Le portail s'ouvrit. Ils apparurent dans une salle qui ressonait à chaque pas des deux personnes. Un grand néon étrange apparut et une lumière blanche illumina la grande salle. Neko fut jeté violemment sur le sol et Alakazam le reveilla, un homme arriva, capuche sur la tête, comme l'autre homme baraqué qui n'était pas comme celui au visage découvert. Il se leva et vut l'homme qui arrivait, d'un pas assurer, un air effrayé.

    -Qui... Qui êtes-vous ?!?
    -Oh... C'est vrai que tu ne nous connais pas... Je suis Xehanort... Axel et Lexaeus...
    On va apprendre à faire connaissance, tu vas rester un peu avec nous...
    Mais le nom de "Neko" n'est pas le bon, tu es Ven.


    Neko deglutit difficilement. Ven ? C'était quoi ça, Ven ? Non, il s'appelait Neko ! Xehanort saisit son bras, et dévoila son visage, une peau bronzée, une chevelure blanche/grise, et deux yeux noisettes. Son visage semblait triste, mais il n'en était rien, c'était un visage naturel. Il emmena le garçon et l'enchaîna, ses chaînes étant reliés à des hommes qui étaient des maîtres élémentaux qui maîtrisait le feu, et les chaînes en fer n'étaient pas en fer pour rien. Si Neko refusait de parler, il serait electrocuter par ses maîtres qui utilisaient la foudre en élément second... Il avait besoin d'aide... Quelqu'un... De l'aide...


[Prochain post -> Neko revient, le topic n'est pas fini !]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 13:09

L'homme sourit bisarrement, parla :

"C'est dommage de devoir briser la chaîne de tes souvenirs ! Mais bon, vous ne vous connaissez que depuis quelques heures... Donc ça ne va pas te gêner...
-Quoi?! Mais c'est quoi votre problème?!"

Elle se défendit à peine, pensant que l'homme était un peu détraqué mentalement, mais son Alakazam pointa une cuillère sur elle, l'air décidé à obéir à son dresseur. Mentarie se senti espionnée, observée, ses souvenir, même si il lui en restait peu, elle ne voulait pas les perdre. Quoi que... Si elle oubliait Neko, peut-être que les problèmes seraient finit? Elle ne voulait pas penser comme sa, elle avait déjà perdu sa prime enfance avec ce genre de jeu de mémoire, elle ne voulait pas se sentir plus vide qu'elle ne l'était. L'homme saisit quelque chose qu'elle ne pouvait voir, fit mine de la déchirer. Le vide qu'elle ressentit l'acheva, elle tomba à genou. Quelque chose l'avait trenspercé jusqu'au fond de son être, quelque chose d'inimaginable. Un grand vide s'était emparé d'elle, et elle finit par se demander se qu'elle faisait ici. La tête lui tournait, elle devait avoir besoin de sommeil. Elle n'éprouvait pourtant pas tant que sa le besoin de dormir, mais elle se sentait mal. Elle ne vit pas l'homme s'éclipser et son pokémon lui lancer un regard satisfait, temps mieux pour elle.

"Qu'est-ce qui se passe?"

Murmura-t-elle, d'une voix à peine audible. Son regard habituellement mauvais et moqueuer reflétait sa crainte et paraissait aussi vide qu'elle. Elle avait perdu. Deuxième chance, deuxième échec.

"Qu'est-ce qu'il m'arrive?"
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 13:20

    Il était par terre, regardant Xehanort d’un air furieux, ou plutôt rempli de haine. Il avait déjà était électrocuté plusieurs fois car les réponses qu’il lui donnait n’était pas satisfaisante. Il haletait, torse nu, les bras et les jambes enchaînés, son regard bleu porté sur celui qui le faisait souffrir, il serra les dents encore une fois, l’électricité le traversant pour la cinquième fois, les décharges n’étaient pas énormes mais il souffrait énormément. Il cracha un peu de sang cette fois, et releva la tête, des mèches collées sur son visage à cause de la sueur, il transpirait, la chaleur que la foudre qui le traversait était insupportable, et les brûlures étaient visibles, sont visages montraient aussi des marques de coups, de coups de poing, Lexaeus à côté de lui tapait l’une contre l’autre ses immenses mains. Xehanort le regardait toujours de haut, lui qui était sur le sol, les bras en l’air, retenu uniquement grâce au chaîne.

    -Quel est ton nom ?
    -Je… Je suis… JE M’APPELLE NEKO !!!
    -Mauvaise réponse…


    Il hurla, le sang continua de couler de sa bouche, il baissa la tête, hurlant encore, à s’en déchirer les poumons, l’électricité devenait insupportable, il n’en pouvait plus… Il continua d’haleter, il faillit perdre conscience, mais il se ressaisi au dernier moment, le moment où il allait sombrer dans les méandres de son esprit torturer par les questions…
    Pourquoi voulait-il tant qu’il se nomme « Ven » ?
    Pourquoi le faisait-il souffrir, lui qui n’avait rien demandé ?
    Pourquoi sa famille n’avait rien fait pour protéger leur fils ?
    Ces questions, et beaucoup d’autres tournaient dans sa tête, il hurlait encore intérieurement pour que cela cesse, il ne voulait plus souffrir, il ne voulait plus à avoir à réfléchir, il voulait le calme, mais comment faire, il était prisonnier… Xehanort se retira, demandant à ses soldats de faire autant, Axel regarda Neko maintenant enchaîné par les bras à une grande barre de fer, il eut une expression de désolation, l’homme passa une main dans ses cheveux rouges vifs et soupira.


    -Eh, attendez, je vais aux toilettes…

    Il eut de la part de Xehanort un « Dépêche-toi ! », mais Lexaeus ne dit rien. Il les laissa partir et s’approcha de Neko, il le regarda pendant un petit moment, puis il soupira, le garçon l’observait, comme s’il était à moitié mort. Axel s’approcha des mains de Neko et fit s’enflammer les chaînes, puis les détruisit en laissant Neko tombé sur son dos, pour éviter qu’il tombe sur le sol, il l’adossa au mur à côté et prit de la pommade dans l’armoire à pharmacie qui se trouvait tout près de là, en cas d’extrême urgence, Axel vida le tout, et l’appliqua sur les blessures de Neko, il ne semblait qu’à moitié conscient, cela faisait de la peine à son ancien ami. Une fois la pommade étalée sur les plaies, Axel l’aida à se lever, et il soupira, il aurait tant voulu ne pas vouloir faire ça, mais il y était obligé. Il s’adressa à Neko.

    -Ven, écoute, je ne peux pas recréer la chaîne des souvenirs de Mentarie alors écoute bien !…
    La famille de ton père était sous les ordres de Xehanort depuis le début, c’est eux qui on organisé ta création, ta naissance.
    Une fois né, tu as toujours été observé par un Mentali, ce Mentali…
    Il était à moi, et une fois que tu as atteint l’âge de sept ans, Xehanort a voulu qu’on se porte sur ton frère, ce que j’ai dû faire, malheureusement…
    Ven, ce nom vient de « Version » « Expérimental » de « Naminé ».
    Xehanort te l’a attribué puis il a demandé à tes parents de changer ton nom pour « Neko ».
    Tu n’es pas forcé de me croire, mais ce que je te dis est la vérité, maintenant, suis-moi.


    Neko fut surprit par toutes ses révélations et il décida de croire Axel, il le suivit, celui-ci allait plutôt vite car à moins d’une bonne vieille gastroentérite, personne ne restait aussi longtemps aux toilettes. Ils arrivèrent finalement dans une salle que Axel avait réussi à garder secrète à Xehanort, où reposait deux épées à la forme de clef, l’une était blanche, comme le côté pur de Neko, l’autre noire, comme la tristesse qu’il avait au fond du cœur. Axel les prit après s’être identifier et les donna à son ami.

    -La blanche s’appelle Tendre Promesse, comme la promesse que Mentali avait acceptée, de rester ton ami pour toujours.
    La noir c’est Souvenir Perdu, pour me faire pardonner d’avoir briser la chaîne des souvenirs de Mentarie, c’était un ordre, j’en suis désolé.
    Ce sont les Keyblades.
    Bien, maintenant, tu dois fuir, Alakazam va t’ouvrir un portail, tu dois rejoindre Geffen puis repartir pour Terros, dépêche-toi !


    Xehanort venait de découvrir que les chaînes ne tenaient plus son otage, il hurla de fureur, Axel sortit son Pokémon de sa Pokéball et créa un portail dans lequel il poussa Neko dedans, il fut dans la seconde qui suivit transpercer par un katana que Xehanort venait de planter dans son estomac. Du sang coula de sa bouche, le cœur de Neko s’arrêta, il s’apprêtait à le remercier, mais le sourire d’Axel l’interloqua. Pourquoi souriait-il alors qu’il allait mourir ? Etait-il heureux de mourir ? Attendait-il sa fin ou s’était-il suicidé ? Les questions se bousculaient encore dans la tête du garçon qui ne comprenait pas plus la réaction de son sauveur, dans un ultime effort, il lui donna quelques mots, ses derniers mots.

    -Garde-moi… Dans tes souvenirs…
    -A… Axel… AXEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL !!!


    Il hurla le nom de son ami, et il se retrouva sous la lumière d’un réverbère, à genou, fixant le sol, les yeux mouillés par la culpabilité d’avoir tué Axel, c’était de sa faute, dans chacune de ses mains, les épées que son ami lui avait donné. Les Keyblades… Key qui signifie « clef » en anglais et Blade qui signifie « lame »,littéralement la « lame-clef », ce nom collait bien à l’arme qui avait la forme d’une clef tout en gardant son aspect d’épée. Neko se leva, peut-être qu’Axel ne voulait pas qu’il soit triste, il voulait qu’il garde ce sourire qu’il lui avait adressé pour la toute dernière fois,il passa sa main sur son visage et se retourna, il regarda autour de lui la ville et s’installa sur un banc, regardant le sol, toujours sous la lumière du réverbère… Il regarda à côté de lui, deux balles rouges et blanches étaient là, contenant ses deux amis, Hassamu et Nidoran. Il les prit et les mit dans ses poches, il n'avait pas le moral pour leurs parler. Il se mit à vagabonder dans les rues, cherchant la paix, du sang sous la bouche, il s'en fichait, les quelques personnes autour de lui le dévisageait, il était criblé de blessure toute plus importante les unes que les autres, la pommade attenuait la souffrance mais pas l'apparence, il continua de marcher, puis il aperçu Mentarie, cette jeune fille à terre, il se rapprocha d'elle puis fit un pas en arrière, il repensa aux paroles d'Axel, elle ne se souvenait plus de lui... C'était trop tard, il ne pouvait rien y faire, il soupira et s'approcha tout de même de son ancienne camarade.

    -Est-ce que ça va aller ?
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 13:42

Des pas. Du bruit qui resonnait dans la tête de Mentarie comme des coups de marteaux dans sa tête. Le bruit cessa un instant. Un pas, puis quelqu'un vint à sa rencontre. Qui? Pourquoi? Trop de questions dans sa tête, pas assez de réponse pour elle -aucune en fait-. Elle vit l'ombre de l'inconnu se pencher, sa voix prononcer :

"Est-ce que ça va aller ?"

Elle ne répondit pas. Elle n'avait plus la force de le singler de ses répliques désagréables, mais elle s'en fichait. Elle avait déjà entendu cette voix. Peut-être au festival du feu, il y avait tellement de voix là-bas. Elle se redressa un peu, puis se leva, se retourna pour fixer l'intrus. Un jeune dresseur blond à en juger par les pokéballes à sa ceinture. Qui était-il? Elle l'avait déjà vu, mais ne savait pas qui il était. Elle parvint à articuler :

"Qui es-tu?"

Ne prennant pas la peine de se maudir plus pour sa faiblesse et son ton triste, ni même pour la non-agressivité dont elle faisait preuve, elle se contenait de fixer le sol, l'air las et sans volonté. La flamme rouge qui y dansait quelques instant auparavant n'y était plus, seul un océan de violet terne et uni dominait, et pas une once de joie n'y brillait. Elle avait besoin de savoir où elle était, se qu'elle faisait là, pourquoi elle ne s'en rappelait pas. Mais ce n'était pas en faisant par de ses question à n'importe quel inconnu venu de nullepart qu'elle trouverai de réponse à ses interrogations.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 13:57

    Elle parraissait troubler, cela ne faisait que quelques minutes qu'il ne s'était absenté, pourquoi avait-il provoqué tant de malheur autour de lui ? Pourquoi était-il né ? Il se maudissait ! Il voulait tant que Mentarie ne soit pas si choquée par ce qui venait de se passer, le mieux étant de couper les ponts avec elle, car si elle continuait de le fréquenter, elle aurait des problèmes, le parfum de la ville se faisait oublier et remplacer par une odeur de brûler, comme si quelqu'un tentait de détruire les fleurs en créant des flammes, il se retourna et vit quelqu'un, une torche à la main, en train d'embraser les fleurs, il fut interloquer et ne répondit même par à la question de Mentarie, préférant sortir une Pokéball, il lança son Insecateur au combat, il avait reprit du poil de la bête et il n'avait pas assisté à la séance de torture que son maître avait été soumis. Il se retourna rapidement vers Mentarie et lui murmura qui lui expliquerait plus tard, pour l'instant, l'homme sortait un Vortente et un Aeromite qu'il lança à l'assaut des deux enfants qui allaient sûrement devoir combattre, Neko, ne se souvenant plus que Mentarie ne connaissait pas son identité l'appela.

    -Mentarie ! Appelle Vulcain et arrêtons-le, Hassamu Plaie-Croix !

    Le Pokémon s'élança vers Vortente, les lames formants une croix, un rayon lumineux violets se dégagea de celles-ci et il toucha le Pokémon qui riposta après s'être relevé avec une attaque Tranch'Herbe, Hassamu fut touché et légèrement entaillé, le combat dans la nuit, des Pokémons Plante, Insecte et Feu se battant ensemble dans la ville aux mille parfums... Neko regarda Mentarie, elle était toujours un peu désorienté mais il fallait qu'elle se batte, il n'aurait jamais la force de les affronter tout les deux, Vulcain serait d'une grande aide, sa force de feu aiderait Neko à vaincre le pyromane. Le garçon venait de remarquer que les deux Keyblades étaient toujours là, il les saisit, près à aider son Pokémon s'il avait besoin d'assistance pour battre Vortente, le pouvoir élémentaire de Mentarie l'aiderait avec Vulcain à vaincre Aeromite, ils devaient proteger le parfum de la ville sinon, elle perdrait tout son charme et ce serait une catastrophe...
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 17:24

Quelqu'un était là. L'inconnu se retourna, ne prenant même la peine de lui répondre. Elle n'y prit pas garde, toujours aussi désorientée. Une odeur de brûlé vint lui chatoiller les narines : l'homme brûlait des fleurs. Quelle importance? Le garçon se retourna, evoya une pokéballe en l'air, d'où surgit une mante verte aux lames éguisées.

"Mentarie ! Appelle Vulcain et arrêtons-le, Hassamu Plaie-Croix !
-Quoi?!"

Comment connaisait-il son nom et celui de son pokémon? L'homme avait sortit son Vortente et son Aéromite, qui combataient déjà contre l'insécateur. Elle voulait des réponses, et n'était de toutes façon pas en état de se battre. Elle n'avait pas oublié comment se battait Vulcain, comme elle en fait, mais refusait de l'appeler tant que cet inconnu ne lui aurai pas répondu.

"Qui t'es?! Je n'ai pas eu de réponses, comment tu me connais?!"

Plus aggassée et perdue qu'autre chose, elle se planta devant le dresseur du pokémon ninja, le regard aussi persuasif qu'interrogateur, les bras croisés. Le combat qui faisait déjà rage derière elle? Elle s'en fichait. Elle ne ferait rien avant d'avoir les réponses à ses interrogations. Qui était-il pour lui donner des ordres? Après tout, elle pouvait très bien partir, le laisser avec ses problèmes et s'en aller. Hassamu -qui devait être le nom de l'insécateur- s'élença vers le Vortente et lui lacéra la tête de ses deux lames tranchantes, causant de sérieux dégâts. Ils étaient juste derière elle, et tous se bruit l'aggassait : l'interrogation laissa place à la colère dans son regard, et une once de follie s'empara d'elle. Ses mains s'embrasèrent, elle se retourna sans prévenir et lacéra l'Aéromite qui jusque là n'avait encore rien fait, rien subbit. De la poudre tomba de ses ailes, celle qu'il utilisait habituellement pour voler lors des jours d'orages, et il ne put s'envoler plus haut pour s'échapper de la fournaise. Il avait une aile à moitiée consumée à présent. Il s'écrasa par terre, Menta' refit face au jeune dresseur.

"T'es contant maintenant? Tu va enfin me répondre?!"

L'ignorence. Elle detestait sa. Et quand elle ignorait quelque chose de crutiale, elle entrait dans une colère noire. Ses sautes d'humeur pouvaient en déconcerter plus d'un, surtout les gens dottés d'une logique à toute épreuve. Redevenu un peu plus calme, elle attendait ses réponses, se battrait ensuite.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 18:02

    Elle refussait catégoriquement de combattre, ça posait une sacré colle à Neko qui allait devoir se battre seul, Hassamu fut attrapé par deux fouet qui resemblaient à des lianes, au moment où Mentarie lui demandait encore qui il était, il sauta, les deux Keyblades en main vers les lianes et trancha les lianes avant de donner avec son Insecateur deux coups au Vortente qui tomba KO, ils étaient bien synchro et les deux armes de Neko s'alliaient parfaitement avec les deux lames d'Hassamu, Mentarie après s'être violemment enervé mit KO, sans sortir Vulcain de sa ball, l'Aeromite en l'embrasant avec fureur. L'homme voulut s'enfuir mais Neko lança Souvenir Perdu tel un boomerang et il fut assomé sur le coup, la lame-clef, revenant dans sa main, il esquissa un sourire et se retourna vers Mentarie.

    -Je suis Neko, et si je te connais c'est parce que toi tu m'as oublié, ta chaîne des souvenirs a été brisée, cela signifie que tu n'as plus aucun souvenir sur moi ou sur ceux qui ont un rapport avec moi.
    Pour ta gouverne, tu te trouves à Geffen, on s'est rencontrés dans les plaines fleuries, maintenant, je dois t'eviter d'avoir d'autres problèmes, oublies-moi, et pris.
    Pris pour ne plus à avoir à me revoir, chaque personne que je connais est maintenant une cible de mes ennemis...


    Ses ennemis... Ses yeux bleus devinrent un peu plus sombre et il indiqua à Hassamu de le suivre, il avança, laissant Mentarie seule, après quelques pas, il se tourna à moitié, un ton déprimé, triste dans la voix.

    -Adieu, Mentarie...

    Il se mit à courir aussi vite que son Pokémon, les Keyblades dans le dos, il ferma les yeux, et les rouvrit juste au bon moment pour eviter de se prendre un mur. Une fois que Mentarie ne pouvait plus le voir, il se retourna, un air triste, il quitta Geffen, il devait rejoindre Terros, comme Axel lui avait dit, car il devait respecter les paroles de son ami, car il était... Son ami.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Invité le Dim 12 Oct 2008 - 19:05

[poste sous contrainte : faire intervenir un pokémon]

Vortente était K.O, Aéromite était K.O, leur dresseur était K.O. Maintenant, elle voulait des réponses.

"Je suis Neko, et si je te connais c'est parce que toi tu m'as oublié, ta chaîne des souvenirs a été brisée, cela signifie que tu n'as plus aucun souvenir sur moi ou sur ceux qui ont un rapport avec moi.
Pour ta gouverne, tu te trouves à Geffen, on s'est rencontrés dans les plaines fleuries, maintenant, je dois t'eviter d'avoir d'autres problèmes, oublies-moi, et pris.
Pris pour ne plus à avoir à me revoir, chaque personne que je connais est maintenant une cible de mes ennemis..."


Perplexe, Mentarie crut un instant que c'était vrai. Pouvait-elle faire confiance au dresseur blond? Ridicule : c'était impossible de perdre ses souvenirs comme sa, en claquant des doigts. Quoique... Elle avait déjà oublié son passé une fois, pourquoi pas une seconde? Elle le fixa, déstabilisée par ses paroles. Le regard de Neko s'assombrit, il indiqua à son pokémon de le suivre, et partit sans même se retourner :

"Adieu, Mentarie..."

Il quitta Geffen en courant, sans laisser le temps à la jeune fille de dire un mot de protestation, de l'assahir à nouveau de questions, ou même de lui dire au revoir. Elle vit son ombre rétrécire, jusqu'à ne même plus la voir. Le soleil commençait à pointer, et elle réalisa qu'elle était exténuée. Elle s'assit sur un banc en bois sombre sous une torche à présent éteinte, près d'un arbre entouré de quelques buissons d'épineux quelconques. Elle voyait la ville commencer à s'activer, à se réveiller peu à peu sans y pretter une attention particulière. Devait-elle rattrapper Neko? Il devait sûrement être déjà loin maintenant. Un bruissement derière elle la fit sursauter : se n'était pas le vent qui faisait s'agiter les branches : c'était un pokémon. En effet : un Miaouss sortait des brachages bas pour vebir faire ses griffes sur le banc en ronronnant. Il vint même se frotter contre elle, en emmettant toujours se petit bruit de moteur caractéristique des félins. Elle le caressa et essaya même de l'attrapper. Malheureusement pour elle, le chat des villes devait déjà être dresser : le trait de lumière rouge émis par la pokéballe se brisait toujours au moment où le Miaouss aurait dû rentré dedans.

"Bah, temps pis."

Avait-elle soupiré. Une petite vieille passa devant elle et appela le Miaouss d'un air souriant :

"Mimou, Mimou! Vient ici mon chaton tu veux.
-Ce Miaouss est donc à vous?, fit Menta', d'un ton neutre, Alors je vous le rend, il est très gentil. Bon, il faut que j'y aille, au revoir!"

Sur ces mots, elle reposa le petit chat sur le banc et partit en courrant là où Neko avait disparu dans l'ombre : elle voulait d'autres explications, comme qui était ses ennemis et pourquoi s'en prennaient-ils à lui. Si ils avaient de bonnes raisons, elle repartirait ou leur livrerai peut-être elle même le garçon, mais sinon, pourquoi ne pas essayer de résoudre son problème? *Je dois être ou complètement stupide, ou complètement folle, mais j'irai jusqu'au bout!* songea-t-elle, avant de quitter elle aussi Geffen.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La ville aux mille parfums [Mentarie + libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum