[ Clos ] Ho ho ho [Edward / Lyse]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Ho ho ho [Edward / Lyse]

Message par Edward Harris le Sam 22 Oct 2016 - 17:32

La question de Lyse le prit quelque peu au dépourvu. Tout au long de la nuit, il s'était lui-même posé tout un tas de questions plus ou moins difficiles, en avait même perdu le sommeil, mais il était tellement enivré de bonheur, et un peu de vin, soyons honnêtes, qu'il en avait oublié la principale. A vrai dire, il ne s'était même pas imaginé que la question puisse se poser. Ils étaient ensemble et n'avaient jamais été aussi bien – lui en tous cas ne l'avait jamais été – et toute réalité extérieure semblait futile. Enfin, tout ça était bien joli, mais en attendant il ne savait pas quoi répondre, et si il prenait trop de temps pour réfléchir, Lyse allait se poser des questions. Ca faisait déjà quelques secondes qu'elle attendait sa réponse, nichée au creux de ses bras. Il ne lui restait plus qu'à improviser. Après tout, c'était en laissant ses sentiments s'exprimer sans passer par le filtre de son cerveau qu'il allait donner la réponse la plus honnête. Enfin, il l'espérait.

_ Euh… On est quoi… Je… Euh… commença-t-il en bafouillant. Je suis pas très doué pour ça, désolé si je m'éparpille… Ce qu'on est… J'ai pas de mot. Je sais pas c'est… C'est toi, et c'est moi et… Je te tiens dans mes bras, et je m'aperçois qu'il y a pas un endroit où je préférerais être en ce moment. Quand je suis arrivé à l'auberge cette nuit, je pensais pas du tout te trouver là, et encore moins me retrouver ici avec toi ce matin, à parler de ça. Et pourtant, maintenant, j'arrive pas à imaginer comment les choses auraient pu se passer autrement, ça me semble tellement… Évident.

Respirer. Il fallait qu'il respire entre ses phrases, sinon il allait littéralement se noyer dans ses propres déblatérations. Lyse ne l'avait pas encore interrompu, ce qui signifiait que, pour le moment, il ne s'en tirait peut-être pas trop mal. La simple idée de pouvoir dire quelque chose de mal le rendait quasiment nauséeux. Ou alors c'était vraiment parce qu'il ne pensait pas à respirer entre ses phrases. C'était pas le genre de choses qui était censé se faire automatiquement chez les gens normaux ?

_ Je… Je sais que ça va pas être si simple que ça. Parce que tu as des rêves, des engagements, et j'ai les miens. Je peux pas plus te demander de partir avec moi que me forcer à rester. Il y a quelques années, je l'aurais fait sans réfléchir mais… Si j'étais resté comme ça, je ne t'aurais jamais rencontrée. Ce que je peux faire, par contre, c'est une promesse. De penser à toi, de te revoir aussi souvent que possible… De repartir à l'aventure ensemble, plus tard. De t'emmener sur les montagnes chez moi, à I'Mai, pour regarder le soleil se coucher sur la mer. Je veux voir tout ce qu'il y a à voir, et si ça pouvait être avec toi, j'en serais plus qu'heureux…

De deux choses l'une : premièrement, il ne se rappelait déjà plus du début de sa propre réponse tellement il s'était dispersé en se débattant avec ses sentiments. Deuxièmement, il était conscient de ne pas avoir réellement répondu à la question. Ce n'était pas faute d'essayer mais… Il avait tant à dire, et il ne savait même pas par où commencer. Il caressa doucement la joue de la Flamenoise et baissa les yeux pour rencontrer son regard.

_ Je sais pas si ça répond à ta question… Mais voilà. Je sais pas comment on appelle tout ça, j'ai pas de vrai mot à mettre dessus, mais si ça te va j'aimerais qu'on soit… tout ça.

Voilà ? C'était tout ? C'était nul ! Il n'aurait pas pu trouver quelque chose de plus… de plus… de mieux ? C'était trop tard pour y penser, de tout façon, et vu comme il s'était embrouillé dans ses propres propos, arrêter là était probablement la meilleure chose à faire. Lyse n'avait pas l'air trop mécontente de ce qu'elle entendait – elle n'avait pas encore fuit, au moins – aussi se contenta-t-il de lui adresser son demi-sourire habituel.

_ Et…

Il rougissait. Il le sentait. C'était terrible.

_ Je pense que je suis amoureux de toi. Et je meurs d'envie de t'embrasser encore, ajouta-t-il alors que son sourire s'élargissait malgré lui.

Ils se séparèrent après un petit moment. Ils avaient beau être dans leur monde depuis la nuit précédente, le temps continuait de filer et Lyse avait des impératifs. Elle était probablement même déjà un peu en retard. Edward ramassa ses affaires et passa son manteau sur ses épaules.

_ Ca sert à rien que je me recouche, je suis bien trop réveillé pour dormir. Je vais plutôt aller voir si on a besoin de mon aide quelque part… Vous avez bien une infirmerie ou un dispensaire par ici, non ? Je fais ça un peu partout où je passe, dernièrement. Oh, et manger un morceau, ajouta-t-il suite à un coup de tête de Spike qui rappelait son existence au bon souvenir de son dresseur, un peu trop sur son nuage à son goût. Et puis toujours tenter ma chance pour une chambre, on sait jamais. J'ai bien eu la chance de tomber sur toi par hasard.

Il s'étira et regarda un petit moment au dehors avant de se rapprocher de Lyse et de la porte.

_ T'inquiètes pas pour ta clé… Je vais sortir discrètement, et t'auras qu'à suivre dans cinq secondes, ils n'y verront que du feu, fit-il en remontant sa capuche. Par contre ta collègue d'hier soir… Bon courage pour la supporter aujourd'hui, de ce que j'ai vu, elle a l'air du genre à aimer les histoires.

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 408

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ho ho ho [Edward / Lyse]

Message par Lyse le Sam 22 Oct 2016 - 22:01

Edward disait n’importe quoi, tout ce qui lui passait par la tête, et pourtant tout ce qu’il affirmait avec hésitation et pudeur ne faisait que remplir Lyse de joie. Elle sentait qu’il était mal à l’aise, un peu comme elle, mais d’un malaise plutôt doux, celui qu’on a quand on fait quelque chose de plaisant mais qu’on ne sait pas encore trop comment s’y prendre et qu’on a peur de se tromper. Elle ne l’interrompit donc pas, attendant patiemment qu’il réponde à sa question. Elle savait qu’il le ferait… en tout cas, s’il était vraiment dans le même état qu’elle, il le ferait. Pour le mettre en confiance, elle lui frottait le dos patiemment à chaque pause qu’il s’octroyait dans ses tirades.

- Je… Je sais que ça va pas être si simple que ça. Parce que tu as des rêves, des engagements, et j'ai les miens. Je peux pas plus te demander de partir avec moi que me forcer à rester.

Ah… Évidemment. La Flamenoise se sentit soudain lourde et lasse, comme si elle venait de tomber d’une échelle émotionnelle de laquelle elle venait juste d’atteindre le sommet. Évidemment que les choses ne pouvaient pas être aussi simple et que ce n’était qu’un doux rêve...

- Ce que je peux faire, par contre, c'est une promesse. De penser à toi, de te revoir aussi souvent que possible… De repartir à l'aventure ensemble, plus tard. De t'emmener sur les montagnes chez moi, à I'Mai, pour regarder le soleil se coucher sur la mer. Je veux voir tout ce qu'il y a à voir, et si ça pouvait être avec toi, j'en serais plus qu'heureux…

Elle leva les yeux vers lui, soulagée et heureuse. Par réflexe, elle resserra son étreinte contre lui pour lui transmettre toutes les émotions qu’elle ressentait à cet instant, et à quel point elle voulait rester avec lui, au plus près possible de lui. Que même si, comme lui, elle ne voulait pas jeter ses rêves et ses projets aux orties, elle voulait lui montrer les plus beaux endroits de Flamen, retourner affronter des Légendaires dans des recoins perdus avec lui… Bref, comme les quelques mois de l’année précédente !

- Et…  Je pense que je suis amoureux de toi. Et je meurs d'envie de t'embrasser encore.

Lyse frissonna, et cette fois elle réussit à maintenir son regard. Elle souriait, lui aussi. Sentait qu’elle en avait le droit et que ça ne serait pas pris comme bizarre ou dérangeant, la jeune femme dévisagea le Terrosien, observant sa peau, ses yeux bleus foncés qui brillaient à la lueur de la bougie. Elle passa sa main contre sa joue et sa barbe de trois jours qui lui râpa un peu la paume.

- D’accord. Mais un seul, alors.

Et cette fois, ce fut elle qui s’avança pour embrasser les lèvres de son partenaire. Le baiser ne dura qu’un instant, peut-être pour garder le côté magique de la chose. Elle ne voulait pas s’habituer trop vite aux chocs électriques qu’elle ressentait dans tout le corps. Et puis, aussi un peu parce qu’elle devait vraiment y aller, maintenant, et si elle traînait encore plus, elle n’était pas sûre de réussir à se motiver pour lâcher Ed. Il valait mieux se forcer tout de suite plutôt que d’espérer que la Lyse du futur le ferait mieux qu’elle. La Flamenoise s’éloigna donc de son ami et rassembla rapidement ses affaires pour se mettre en route aussi vite que possible. Étonnamment, Edward en fit de même, et il répondit au regard interrogateur de la jeune femme en expliquant qu’il ne pouvait plus dormir et qu’il préférait aider. Spike signala d’ailleurs sa présence, et Lyse réalisa avec gêne qu’il avait été là tout du long. Oups ! À quel niveau d’intelligence était ce Pokémon, déjà ? Suffisamment pour avoir compris qu’il avait assisté à quelque chose d’intime ? Dans le doute, elle préféra éviter son regard si elle le pouvait. Elle allait s’avancer vers la porte pour appliquer le plan qu’elle avait proposé, à savoir sortir avant, laisser les clés à Ed, et les récupérer plus tard, mais son compagnon avait une autre idée.

- T'inquiètes pas pour ta clé… Je vais sortir discrètement, et t'auras qu'à suivre dans cinq secondes, ils n'y verront que du feu. Par contre ta collègue d'hier soir… Bon courage pour la supporter aujourd'hui, de ce que j'ai vu, elle a l'air du genre à aimer les histoires.

- Ah, oui, Serah… Bah, elle m’embêtera un peu avec mais passera vite à autre chose. Elle sera plus du genre à me tirer les vers du nez en privé qu’à en faire une affaire publique. Par contre euh… J’suis en retard, alors j’aimerais pas avoir à attendre trop non plus. Essaye de ne pas te faire voir, hein ?

Elle allait vraiment devoir courir, et même comme ça elle ne serait pas à l’heure, c’était sûr. Les enseignants de la Guilde allait la mettre de corvées. Et elle aurait moins de temps pour profiter de Ed, du coup ! Heureusement, le Terrosien semblait avoir compris le message, et il était prêt à se mettre en route, quand Lyse pensa à quelque chose.

- Eh, Ed ?

Le garçon se retourna. Mais la Flamenoise hésitait, elle n’était pas sûre que c’était le bon moment pour discuter de ça, surtout s’ils étaient pressés. Et vu sa réaction de la veille, ça serait probablement peu délicat d’aborder le sujet sans tâter le terrain. Elle esquissa un sourire rapide et secoua la tête.

- Non, rien. On verra plus tard, c’est pas urgent et je suis trop à la bourre. Allez, fonce !

S’il avait perçu son malaise, il n’en dit rien et sortit de la pièce. Lyse resta là à observer la porte quelques dizaines de secondes, attendant de ne rien entendre dans le couloir pour s’y lancer à son tour. Pendant ce moment de silence et d’immobilité, ses pensées tournaient dans sa tête. Elle était heureuse, et souriait comme une idiote, voire riait tout doucement toute seule, mais en même temps il y avait une ombre au tableau. Quand elle la reverrait, est-ce que Mélian lui en voudrait ?

Lyse l’apprentie exploratrice remplaça Lyse l’amoureuse anxieuse quelques instants plus tard, et la jeune femme se concentra sur le programme de sa journée à venir, tandis qu’elle s’élançait dans la guilde.
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 322

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum