[ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Mizuki Ana le Lun 15 Fév 2016 - 22:35

Bonsoir à tous et bienvenue à la Fête de la Lune, la célébration donnée en l'honneur de Cresselia, de la Lune et de l'amour ! Je vous propose pour fêter un petit RP 100% détente, ouvert à tous, sans limitation de nombre de personnages présents, sans ordre spécifique, sans contrainte de durée (vous pouvez faire trois posts puis partir, vous pouvez vous insérez à la seconde page, vous pouvez poster que au début puis à la fin et pas au milieu...) ou de doublons (double-comptes autorisés si vous avez envie que plusieurs de vos personnages fassent un tour à la fête !).

En contrepartie, on ne vous attendra pas si vous ne postez pas rapidement ; n'hésitez pas à poster un message vide que vous remplirez dans les 24 heures (sinon, on le supprime) si vous tenez absolument à réagir à ce qu'à fait / dit le personnage précédent ; les posts doivent toujours faire plus de 500 mots ; et les double-posts restent interdits.

Have fun, et n'hésitez pas à nous rejoindre ! Si vous avez besoin d'idées ou de contexte, n'oubliez pas de relire la présentation du lieu, celle du festival ainsi que la description de Cresselia dans le Légendex, et de poser toutes vos questions à Kaé Smile


------------------------------


Une ou deux personnes bousculèrent Mizuki, alors que la jeune fille cherchait à se faire toute petite pour progresser au milieu de la foule dense et colorée. Elle se sentait à l'étroit au milieu de tous ces gens, et sa robe de fête bleue pâle, choisie dans le plus pur style Terrosien (et louée pour un prix tout à fait honnête à un costumier de la Ville Lunaire), était lourde et l'empêchait de marcher à son aise ; mais malgré tout, l'ambiance festive faisait son effet sur la Nalcienne, qui ne pouvait s'empêcher de sourire et de secouer la tête en rythme avec la musique. C'était l'une des premières fois de sa vie qu'elle faisait escale à Terros. Une vraie visite, cette fois, pas simplement un arrêt sur le trajet de Flamen à Mizuhan. Ni l'amour ni la Lune ne l'intéressaient particulièrement, mais elle avait eu envie de voir à quoi ressemblait cette fête typique du pays de la Terre.

Par ailleurs, elle avait fait quelques recherches sur la Déesse protectrice de la ville : Cresselia. La Dresseuse était curieuse de voir si les légendes à son sujet étaient vraies, et s'il était réellement possible de l'apercevoir en vrai le soir de la fête de la Lune. C'était toujours intéressant de voir un Pokémon fabuleux de près, surtout quand la créature était connue pour maîtriser aussi bien des forces psychiques que des forces oniriques. Mizuki ne se faisait pas trop d'illusions, elle n'aurait aucun moyen d'approcher le Légendaire ce soir... Mais cela ne l'empêchait pas de tenter sa chance, elle aussi.

La Lune rose montait lentement dans le ciel. Il restait encore un peu de temps avant qu'elle n'atteigne son apogée et que Cresselia n'apparaisse. D'après ce que la Nalcienne avait entendu dire, toutes les lumières de la ville seraient éteintes à ce moment-là, afin que chacun puisse admirer le ciel de la nuit dans toute sa splendeur. En attendant, la ville était très éclairée, et on trouvait des lanternes de mille et unes couleurs à chaque coin de rue, ce qui faisait que l'astre du soir n'était qu'une vague lueur pâlote que les gens se contentaient de surveiller du coin de l'oeil, pour le moment.

Sentant venir la fatigue, Mizuki chercha un coin où s'asseoir, mais comme on pouvait s'y attendre les meilleures places étaient déjà prises depuis longtemps. Alors, pour se consoler devant cette triste constatation, la jeune fille se mit en quête de quelque chose à manger qui soit sucré et chaud, car la soirée était plutôt froide malgré l'agitation ambiante. Elle avisa vite un vendeur de crêpes dont l'échoppe n'était pas trop assaillie par les clients, et y acheta une douceur pour se faire du bien au moral. Néanmoins, il fallait qu'elle se rappelle d'économiser un peu, puisqu'elle n'avait plus de revenus fixes depuis qu'elle avait quitté le magasin de ses parents. Les missions et les petits boulots, c'était pratique, mais ça ne durait qu'un temps.

La Nalcienne se fit encore une fois bousculer.

"Excusez-moi", lança-t-elle poliment, mais sans s'empêcher de lever les yeux au ciel et de montrer à la personne son agacement. Enfin quoi, personne ne regardait où il allait, ce soir ?

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1903

Fiche de personnage
Points: 54
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Violette le Mar 16 Fév 2016 - 15:35

" Lily ! Liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiilyyyyyyyyyyyy ! Reviens ici !"

Mais bien évidemment, la chovosouris ne m'écoutait pas et n'en faisait qu'à sa tête, me forçant à courir en pleine foule pour tenter de la rattraper, ce qui n'était pas une mince affaire, vu la foule qui nous entourait ! D'abord, la petite ville était pleine de monde venus célébrer la fête de la Lune, mais surtout, les Chovsourir semblaient de sortie, attirés par la cacophonie joyeuse qui se dégageait de cet attroupement humains, et si la plupart de ces Pokémon semblaient apprécier la fête, cela n'arrangeait pas mes affaires ! Dans le tumulte, j'avais même perdue Hugo de vue et bien que je n'étais pas inquiète car Doc, perchée sur mon épaule, sentait sa présence, cela me contrariait un peu.

Après des retrouvailles mouvementées à Alfen, Hugo m'avait proposé de me faire visiter son pays natal, ce que j'avais bien sûr immédiatement accepté avec enthousiasme. Après tout, c'était une occasion parfaite d'en découvrir plus sur la vie de mon cher et tendre, d'autant plus que mon dernier séjour à Terros avait été des plus brefs. Et puis, en guise de bonus, il m'avait annoncé qu'un festival, le festival de la Lune, allait bientôt avoir lieu sur une île voisine de son île natale, appelée île de la demi-lune.

J'avais quelque peu rougi lorsqu'il m'avait expliqué que ce festival était à la fois un hommage à Cresselia, la divinité onirique gardienne de cette île, et un lieu de rendez-vous des amoureux. Mais bon après tout, ce n'était pas le premier festival où nous nous rendions ensemble, et puisque ma dernière expérience en la matière à Omatsu s'était révélée très positive, j'avais rapidement accepté.

Notre arrivée sur l'île s'était pourtant annoncée sous les meilleurs auspice puisqu'à mesure que notre monture de location, un immense Rapasdepic, se rapprochait de l'île, nous pouvions apercevoir la magnifique Lune Rose qui commençait à poindre dans le ciel alors que le jour déclinait. Hormis moi-même, Doc avait été la plus captivée par ce spectacle, et elle n'avait pas quitté l'astre lunaire des yeux depuis, souriant gaiement à chaque fois qu'elle l'apercevait au-dessus d'elle. Apparemment, cet astre devait être une puissance source de bonheur pour les humains et les Pokémon pour émouvoir ainsi ma fée. Mais je dois avouer que j'étais contente de la voir aussi heureuse.

En fait, ce voyage était également pour moi une bonne occasion de me rapprocher de mon maître, qui était retourné à Flamen, mais ce dernier semblait ne pas se formaliser de mon absence : nous correspondions régulièrement par courrier et à chaque étape de mon voyage, il me demandait d'aller récolter dans la zone où je e trouvait une herbe emblématique du coin. La plupart du temps, ces végétaux étant assez rare, je ne les avaient vu que dans les livres, et j'étais plutôt excitée à l'idée de les découvrir en vrai ! Mais depuis le temps, mes sacoches étaient bien remplies, et j'avais hâte de retourner présenter à mon maître les résultats de mon travail.

Mon passage à Alfen m'ayant également permis de régulariser ma situation, qui n'était d'ailleurs pas si irrégulière, j'en avais profité pour me rendre à la banque afin de retirer un peu d'argent. Désormais, je n'aurais plus besoin de compter uniquement sur la générosité des moines des différents temples ou sur mes connaissances sur la flores pour me procurer de quoi manger, et ce n'était pas plus mal !

Bref, notre voyage avait très bien commencé, et en plus, j'étais en compagnie de mon cher Hugo, de quoi me mettre d'excellente humeur J'avais même profité de l'occasion pour me vêtir de ma tenue de cérémonie, que je gardais pour les grandes occasions. Il s'agissait d'un Kimono typiquement Mizuhanien blanc surmonté d'une épaisse ceinture rouge, que mon père m'avait ramené d'un de ses voyages à l'occasion de mon dix-septième anniversaire. C'était le dernier souvenir qui me restait de lui, et j'y tenais beaucoup... Bien sûr, non sans coquetterie, je m'étais empressée de demander à Hugo comment il me trouvait avec une fois ma tenue enfilée ! Mais alors que nous nous posions et que le Rapasdepic repartait vers le relais de Pokénavettes le plus proche, je m'imaginais déjà seule - dans la mesure du possible - avec Hugo, en train de nous embrasser sous cette magnifique lune rose, symbole de l'amour... Lorsque soudain, une voix m'avait rappelé à la réalité ! Une voix fluette qui s'était exclamé :

"Hmmmm, mais ça sent trop bon par ici !"

A partir de là, les événements s'étaient enchaînés trop vite pour que je les maîtrise : Lily avait commencé à foncer sur plusieurs personnes pour les embrasser avec son nez, et je m'étais lancée, horrifiée, à sa poursuite en fendant la foule, perdant Hugo par la même occasion !
Je passai devant plusieurs stands sans trop y prêter attention, lorsque soudain, la voix mentale se fit à nouveau entendre, plus proche cette fois-ci :

"Hmmm, elle aussi, elle sent très bon !"

Doc, qui m'aidait dans ma traque malgré sa propension à danser sans arrêt depuis que nous avions atterri, preuve que l'atmosphère était chargée de bonne humeur, m'indiqua alors la source de la voix grâce à ses pouvoirs. Quant à Flèche, qui se tenait sur mon épaule droite tandis que la Kirlia occupait la gauche, elle avait été très claire : si Lily méritait selon elle un bon Choc Mental pour avoir causé tout ce raffut, c'était à moi, en tant que dresseuse, de lui administrer la punition idoine, et elle ne m'aiderait donc pas !

Enfin, je repérai ma Chovsourir grâce à Doc : elle se tenait au-dessus d'une échoppe qui vendait des crêpes et semblait particulièrement intéressée par la foule qui faisait la queue juste devant... Oh non ! Elle n'allait tout de même pas dévorer les achats des clients ? A cette simple pensée, je rougis. Mais pas longtemps ! Vite Violette, tu dois faire quelque chose, avant que...

Mais alors que j'approchais de Lily discrètement, sa Poké Ball en main pour la faire rentrer de force, j'entendis le fatidique :
"Hummmm, elle sent bon celle-là"

Et avant que je puisse réagir, elle fonça sur la cliente qui venait juste de récupérer sa crèpe, une femme plutôt forte d'une quarantaine d'année. Cette dernière, qui commençait à manger goulument sa friandise, poussa un cri indigné lorsque Lily la heurta doucement avec son groin et leva les bras au ciel pour chasser le parasite qui venait troubler son repas. Lily s'éloigna sans problème, mais alors que je m'approchais de la femme pour m'excuser cette dernière ne m'accorda pas un regard et partit au pas de course, sa crêpe à moitié mangée en main en grommelant des insultes. Elle semblait très irritée et bouscula même sans la remarquer, une jeune fille blonde qui mangeait elle aussi sa crêpe juste à côté.

Lily devait absolument arrêter son cirque ! Avec toute cette foule, elle risquait de déranger bien plus qu'une ou deux personne, et cela m'inquiétait. Aussi, c'est avec une mine contrite que je m'excusai auprès de la jeune fille blonde. Elle aussi semblait assez irrité par la bousculade mais au moins, elle ne s'était pas enfuie :

"Vous... Vous allez bien ? Je suis vraiment désolée mademoiselle, c'est à cause de ma Chovsourir que vous avez été bousculé... Elle est encore jeune et elle a encor du mal à réprimer sa joie devant une si grande fête... Est-ce que je peux faire quelque chose pour...
- Ah tu es là Violette ! M'interrompit alors Lily, d'une voix mentale si forte qu'elle était audible par tous les gens alentour. Dis, tu sais que je me suis trompé avec cette grande dame qui vient de partir en courant ! Je pensais que c'était elle qui sentait bon, mais en fait, c'était juste sa crêpe ! Eh mais on dirait que t'en as trouvé une qui sent vraiment bon ! Vous sentez rudement bon mademoiselle, lança-t-elle à l'inconnue en robe bleue. "

Et sur ses entrefaites, elle lui fonça dessus pour la renifler avec son groin. Ce n'était pas désagréable, mais très surprenant, et surtout terriblement gênant pour moi, aussi, je brandis ma Poké-Ball ais avant que j'ai pu l'activer pour rappeler ma Pokémon, un homme non loin de moi lança :
"Hé regardez ! La Lune Rose est pile poil au dessus de nous ! C'est magnifique !"

Hélas, comme il avait parlé relativement fort, les gens alentour accourent, créant instantanément un mini mouvement de foule qui me fit perdre Lily et la demoiselle blonde de vue. J'étais bien bête avec ma Poké-Ball brandie ! Par chance, ce brassage humain me permit de retrouver Hugo, et c'est d'un air que j'espérais pas trop inquiet que je lui demandai :

"Ah Hugo, tu es là, Lugia soit loué ! Tu n'aurais pas vu Lily ? Elle s'amuse à renifler la moitié des participants à ce festival, il faut l'arrêter avant que ça dégénère ! Doc, est-ce que tu sens sa présence ?"

_________________

Violette
Informations
Nombre de messages : 101

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Hugo le Mar 16 Fév 2016 - 15:39

« Hum… Violette, ça te dirait qu’on se rende à Terros ? Maintenant que tu as régularisé ta situation vis-à-vis de la justice Nalcienne, on pourrait peut-être se rendre dans mon pays natal pour que je te le fasse visiter, t’en penses quoi ? En plus, je pense qu’on serait dans les temps pour assister au festival qui honore Cresselia. Je sais qu’on a déjà fait pas mal de festivals récemment, mais celui-ci a une symbolique particulière… »

*

Finalement, Hugo n’avait pas dû à insister pour convaincre Violette de se rendre au pays de la terre. La jeune femme avait immédiatement accepté de participer à la fête de la lune, surtout lorsque le Terrosien lui expliqua qu’il s’agissait d’une fête dédiée à la lune et aux amoureux. Le jeune homme s’y était déjà rendu plusieurs fois lors de son enfance et en gardait de merveilleux souvenirs. Le blond se laissait alors submerger par la nostalgie alors que le Rapasdepic qui emmenait les deux amoureux filait droit dans les airs. Hugo sentait les mains de Violette s’agripper à ses hanches mais son esprit était ailleurs. Il se revoyait, jeune enfant, au festival, dans les bras de sa mère aujourd’hui disparue. Cela faisait longtemps qu’il n’avait plus repensé à elle de cette façon. Traumatisée par la mort de cette dernière, il avait préféré repoussé ces souvenirs douloureux dans un coin de sa tête pour tenter d’oublier.

L’énorme rapace finit par se poser au sol dans un bruissement d’ailes. Hugo descendit de la monture et aida sa petite amie à faire de même. Le jeune homme avait dompté sa crinière blonde qu’il avait plaquée en arrière tandis qu’il avait enfilé un kimono vert sombre. Le festival était comme chaque année une réussite, et des milliers de personnes semblaient avoir fait le déplacement pour venir célébrer Cresselia. Hugo leva les yeux et esquissa un sourire en voyant la teinte rosée qu’arborait la lune. Ce festival avait une grande importance aux yeux du jeune homme, et pour rien au monde il ne tolérerait un faux pas. Le jeune homme posa ensuite son regard sur Violette avant de sourire de plus belle.

« Tu sais bien que tu es la plus belle, surtout dans cette tenue. »
finit-il avec un clin d’œil taquin.

Mais à peine avait-il fini sa phrase que la jeune Nalcienne s’était lancée à la poursuite de sa chauve-souris accro aux bonnes odeurs. Violette était partie tellement rapidement qu’Hugo la perdit de vue en quelques secondes. Hébété, il resta planté où il se trouvait plusieurs secondes, avant de finalement hausser les épaules. Il ne pouvait rien arriver à Violette avec Doc à ses côtés, et la petite ballerine le retrouverait facilement une fois Lily rattrapée.

Hugo fit alors glisser trois Pokéball le long de son ample manche de kimono et invoqua ses Pokémon avant de leur sourit tendrement. Si l’amour qu’il portait à Violette était incommensurable, celui qu’il portait pour ses Pokémon n’avaient pas de limite.

« Bon les amis ! On est à Terros, c’est-à-dire notre pays de natal à presque tous. Derrière moi se déroule le festival de la lune… Mais rassurez-vous, pas de risque d’attaques comme à Mizuhan, ce festival n’a rien de lugubre, c’est plutôt pour fêter l’amour, tout ça. Donc j’veux bien vous emmener avec moi mais uniquement si vous faites attention à pas vous perdre parce que vu la foule, ça sera difficile de vous retrouver. Ok ? Alors c’est parti ! »

Hugo s’élança alors dans les diverses ruelles de la ville lunaire. Bien sûr, les meilleures choses se trouvaient probablement dans les plus grandes artères, mais pour le moment, le natif n’avait pas vraiment envie de se confronter à la foule oppressante. Le Terrosien s’imprégnait de l’ambiance environnante, de la joie et de l’amour qui flottait dans l’air. Il s’arrêta quelques instants devant une troupe d’artistes ambulants qui pratiquaient une bataille de danse typiquement Terrosienne. Les pas de danse étaient extrêmement similaires à ceux qu’utilisent les maîtres de la terre, bien ancrés dans le sol, précis et sans fioriture.

Le jeune homme finit par se désintéresser des artistes et se remit à déambuler dans les rues de l’île lunaire, heureux de pouvoir renouer avec ses racines. Mais sa béatitude fut de courte durée, en effet, cette dernière stoppa au moment-même où Sophos le prévint que Leio et Irémia avait disparu.

« Sophos, utilise ton flair pour voir si tu arrives à déterminer leur position… Il faut les retrouver, et vite ! »

Le puma s’activa alors et se mit à renifler et gratter frénétiquement le sol. Il finit par se relever et indiquer à son dresseur de le suivre. Courant à en perdre l’haleine, Hugo suivait son Pokémon qui s’éloignait de plus en plus du centre des festivités.

« Tu es sûr de où tu vas ? »

Le blond reçut un simple « Persiaaan » sûr de lui en guise réponse. Le jeune homme, après quelques minutes de course, finit par déboucher sur une place excentrée où se trouvait une troupe armée de Terros composée d’environ 10 hommes. En jetant un regard circulaire, il aperçut son lionceau courir après un Salamèche et son oursonne courir après le plus jeune, visiblement en colère.

« Leio ! Irémia ! Revenez TOUT DE SUITE ici ! Mais ça va pas de partir comme ça sans prévenir ? Vous m’avez fait une de ces peurs ! »

Les deux Pokémon stoppèrent alors immédiatement leur course poursuite, manquant de peu la collision tant le freinage fut brusque. Les deux Pokémon revinrent tête baissée vers leur dresseur tandis qu’une jeune femme d’environ dix-huit ans s’approcha de lui. Hugo la détailla rapidement et leur ressemblance le troubla profondément. Ainsi, ils partageaient la même couleur d’yeux, de cheveux, et nombre de leurs traits étaient étrangement similaires. La militaire ne sembla cependant pas plus s’en formaliser que ça et prit la parole avec une rigueur qui trahissait une éducation stricte.

« Vos Pokémon étaient en sécurité ici, monsieur. Votre Hélionceau s’est visiblement pris d’amitié avec mon Salamèche et l’a suivi alors que nous retournions à notre camp. Quand nous nous en sommes rendus compte, nous avons préféré attendre ici que le dresseur de ses deux Pokémon se présente pour les récupérer. Je suis désolée pour le dérangement occasionnée, et j’espère que cela n’entachera pas votre festival ! Bonne soirée, monsieur. »

Hugo était toujours abasourdi par la rencontre qu’il venait de faire, au point qu’il ne répondit qu’un bête « bonne soirée » maladroit à son interlocutrice. Quand celle-ci fut hors de son champ de vision, le jeune homme se ressaisit et se retourna vers ses Pokémon, le visage légèrement crispé.

« Non mais sérieusement ? Irémia, tu aurais dû me prévenir immédiatement que Leio se faisait la malle plutôt que de partir toute seule à sa rescousse… Bon, heureusement que vous êtes tombés sur quelqu’un de l’armée, et pas sur un braconnier ou je ne sais quoi… Allez, on n’en parle plus, revenez dans vos Pokéball. »

Hugo soupira profondément et se mit à rebrousser chemin, discutant de tout et de rien avec Sophos. Ils finirent par déboucher sur une des grandes places que le jeune homme avait voulu éviter précédemment. Il s’apprêtait à faire demi-tour quand un mouvement de foule se créa, lui permettant de tomber tomba nez à nez avec Violette.

« Euh… J’ai déjà eu assez de problèmes avec les miens… » marmonna le jeune homme entre ses dents, avant de se reprendre. « Mais non, je t’avoue que j’ai plusieurs Chovsourir sur le chemin mais ce n’était pas Lily… On va la chercher ensemble ?» finit-il par demander à sa chère et tendre, d’un air complice.

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 2 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match

Hugo
Staff • Noteur
Informations
Nombre de messages : 280

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Ayme le Mer 17 Fév 2016 - 13:07

Une fête de l'amour ? Vraiment ?

Ayme avait d'abord cru à une blague lorsque Marck, son tuteur, lui annonça qu'ils allaient voyager à Terros pour participer à un festival... De la lune et des cœurs... Déjà que les festivals n'étaient pas vraiment la tasse de thé de la flamenoise, qui plus est avec ce thème, elle était tout sauf motivé.

Lors de leur voyage sur le dos du Dracofeu de Marck, Ayme tenta par mille et une façons de lui soutirer des informations. Pourquoi diantre voulait-il se rendre à cette maudite fête ? C’était ridicule ! Mais tout ce qu’elle avait réussit à savoir, c’est qu’il devait rencontrer quelqu’un dans ce lieu, à ce moment précis. Qui et pourquoi, cela restait un grand mystère à la jeune élémentale.
Nox blotti contre elle, se tenant tant bien que mal, Ayme s’accrochait fermement à la selle empruntée pour le voyage. Voler à dos de dragon devait lui faire drôle, vu que sa première rencontre avec ce spécimen à failli la laisser cuite à point au fond d’un temple. Mais la rouquine avait mis ses aprioris de côté, pour une fois, et finalement était devenu copain-copain avec Flenn, le Pokémon de Marck. Et alors qu’ils traversaient la mer, Ayme lui caresse le bout des écailles pour se détendre : Il n’avait jamais vu autant de flotte de sa vie, mais cela ne la rassuré pas vraiment. Elle lâche un frisson à l’idée de tombé dans se bleu immense. En temps qui fille du feu, il faut avouer qu’elle n’avait jamais eut le temps d’apprendre à nager…

On arrive

Ayme se risqua un regard, même si elle n’était pas alaise à l’idée de volé au dessus de l’eau dans un pays étranger. Mais la curiosité pris le pas, après tout, c’était la première fois qu’elle allait dans un autre pays. La ville lunaire trônait en hauteur, parmi la végétation dense et verdoyante, avec une architecture boisé et traditionnel qui changer énormément de ce qu’elle avait l’habitude de voir. Le soleil finissait doucement sa course dans le ciel, illuminant le paysage de sa douce couleur orange et doré. Quelques lampions étaient déjà allumés et même de loin, on comprenait qu’un événement se tramait. La cadre était splendide, elle ne pouvait le nier. Mais malgré tout elle soupira. Tout ceci était une perte de temps, elle avait d’autres priorité que de fête les éloges de l’amour…

Ils atterrirent en douceur loin du centre ville et Marck parti rendre la selle. A son retour, il lui donna quelques pièces et lui balança un “Allez vous amuser”, comme de vrai gamin ! Nox et la rouquine lui tirent la langue alors qu’il avait le dos tourné, mais elle rangea quand même les pièces dans sa bourse. Après tout, elle était bien la dernière à refuser quelques brindilles.
Nox sur l’épaule, ils s’avancèrent vers les festivités qui commençaient à peine. Quitte à être venues jusqu’ici, autant voir pourquoi tout le monde s’excitait non ?

La musique augmentait au fur et à mesure qu’ils approchaient. Le brouhaha se faisait de plus en plus fort et les odeurs des stands plus intenses. En moins de quelques minutes, les jeunes voleurs se trouvèrent au milieu d’une foule colorée et enjouée qui déambulait en groupe ou entre amoureux, profitant de la soirée. Dans sa combinaison noir, Ayme faisait un peu tache sur ce tableau aux teintes variés, mais avec l’habitude, elle se faufila dans la foule comme personne et passa presque inaperçus. Comme une ombre.
Au milieu de tout se monde et cette activité, nos deux petits voleurs ne put s’émécher de vieux réflexes, et chacun de leur côté il récupéra une à deux bourses chacun qui pendaient goulument aux ceintures des invités.

Mais le ventre de l’Evolie ne tarda pas à rouspéter, et la bave au coin des lèvres, Nox dirigea sa dresseuse vers un stand de crêpes à l’odeur ma fois forte appétissante. Ils commandèrent alors deux sucreries et chercha ensuite une place où s’installer pour manger tranquillement. Mais tout les bancs était pris, il ne rester même pas un centimètre sur les murets, et après deux ou trois bousculade, la patience d’Ayme avait atteint son sommet.
Elle rangea alors les crêpes soigneusement dans leur emballage puis dans son sac, et escalade la maison la plus proche, suivit de Nox qui sautait de poutre en poutre pour suivre son ami. Arrivé sur le toit, au-dessus du bordel et au calme, ils s’allongèrent tous les deux et regarda le ciel lunaire en mangeant leur crêpes tranquillement.

C’est vrais que l’aspect rose de cette lune est très bizarre, on en a jamais eut des comme ça à Flamen…

Nox répondu avec un petit rôt. Plus pour annoncer que son repas était fini et qu’il se foutait bien de la couleur de la lune. La rouquine ricana, il ne changera donc jamais.
Alors qu’ils digéraient tranquillement, Ayme sorti la pierre qu’elle avait prise au temple du volcan pour l’observer encore une fois… Elle avait un aspect si particulier et attirant, qu’elle n’arrivé pas à la définir. Son cœur dense et aéré à la fois semblait presque vivant, comme des milliards de poussière d’or qui flottaient au milieu d’une cage d’ambre.
Et alors qu’elle observait sa pierre sous tout ses coutures, une ombres surgit de nul par !

La flamenoise n’eut pas le temps de voir la paire de griffe s’accrocher à la pierre et s’envoler avec en croissant fièrement.

Bordel !!” Cria la voleuse réveillant son Evolie au passage.

Sans réfléchir, elle cavala à la poursuite de son voleur, suivit de prés par Nox qui ne comprenait pas tellement la situation, mais compris que l’heure était grave. Le corbeau tenta de semer ses poursuivants, mais avant que celui-ci s’envole au loin, hors de leur porté, Ayme réagit :

Nox lance météore vite !!

Et sans se poser de questions, Nox sauta sur le dos de sa dresseuse, puis sur sa tête. Et dans son saut, en plein élan, il balança une dizaine d’étoiles brillantes. Avec une précision parfaite, plusieurs d’entre elle toucha le piaf en plein vole, qui chuta vers le sol, surement blessé.
Ayme réceptionna son Pokémon et observa le point de chute de son assaillant. Malheureusement il était malin, et c’était rapidement caché au milieu de la foule. Ne pouvant voler, il tenta se s’échapper en se dissimulant.

Le couple de flamenois descendit donc dans les ruelles, le regard vif ils cherchaient des indices sur leur proie. Ayme cru l’entre apercevoir, mais n’eut pas le temps de confirmer ses doutes alors qu’une touffe violette vient la heurter violement, la projetant au sol.

Enervé, la rouquine se tourna le visage tordu par la colère, et s’apprêtait à balancer toutes les insultes de son catalogue. Mais ses mots se coincèrent dans sa gorge quand elle vit qui l’avait bousculer.

Violette ?!?

Drôle de coïncidence, mais elle ne tarda pas à aperçoit Hugo.
Ha oui… La fête de l’amour, elle aurait du s’y attendre...
[HRP : Re coucou les amoureux, c'est la boulette qui débarque  xD]


Dernière édition par Ayme le Mer 17 Fév 2016 - 16:48, édité 1 fois

_________________

Ayme
Staff • Designeuse
Informations
Nombre de messages : 497

Fiche de personnage
Points: 114
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par White Tama le Mer 17 Fév 2016 - 15:22

Son initiation à la Cité Arkan étant terminée, le jeune homme n’avait plus rien à faire dans le pays de l’eau. Ainsi, il décida de regagner le pays de la Terre, pour retrouver son maître qui devait sûrement être impatient de voir les « progrès » de son jeune disciple. Pourtant, White ne se sentait pas particulièrement plus « puissant » qu’avant. Cette Eumacia était quelqu’un de spécial niveau caractère mais très douée dans la maîtrise élémentale, ce qui avait permis au jeune guerrier de s’orienter définitivement vers le statut de Guérisseur. Mais il avait beaucoup à apprendre sur le domaine et était encore loin d’y être. Mais cela ne le décourageait pas !

Aussi, Khamsin avait fait tout le voyage pour retrouver son jeune dresseur. L’oiseau était en bien mieux état qu’avant son départ et avait réussi à faire le voyage tout seul. À croire que son maître lui manquait terriblement ! En tout cas, White était content de retrouver son ami en bien meilleure santé. Et finalement, il était temps de regagner les terres de Terros puisque le brun n’avait plus rien à faire à Mizuhan. Pour cela, il devait traverser les Piémonts pluvieux puis l’Océan. Heureusement, ce voyage dans ce sens était beaucoup plus court que celui qu’il avait fait auparavant et Khamsin semblait être d’aplomb pour supporter son dresseur sur son dos. Avant de quitter le domaine d’Eumacia, le brun ne manqua pas de la remercier pour son enseignement et sa patience envers le jeune homme. Une fois les modalités faites, White chevaucha son Pokémon et le lança vers l’Océan.

« Quoi ? Le bateau ne va pas directement à Palma mais fait un détour par la Ville Lunaire ? » se plaignit le jeune homme, au bord du guichet.

White jeta un regard sur la carte que lui montrait le matelot. Apparemment, il y avait un festival à la Ville Lunaire en ce moment et le bateau était obligé d’amarrer là-bas. Le garçon haussa les épaules et acheta son ticket, tout ce qu’il voulait c’était rentrer chez « lui ». Et puisqu’il avait du temps devant lui avant que le bateau ne quitte le port, le brun s’installa sur un banc pour regarder sa carte et trouver le bon itinéraire pour regagner la demeure de Rashawn. Doucement, une ombre apparut sur sa carte et instinctivement, White redressa sa frimousse pour voir qu’Hime était sortie de sa balle. Doucement, la créature se pencha en avant et semblait scruter un point particulier de la carte. Il suivit son regard et vit qu’elle regardait l’Île de la Demi-Lune.

« Oui, c’est ici qu’on s’est rencontrés… Remarque, tu as sûrement envie d’y retourner après tout ce temps. De toute façon, le bateau ne quittera le port qu’une fois le festival terminé. »

Après tout, puisqu’il était obligé de s’y rendre, pourquoi pas…

***

Par contre, il ne s’était pas attendu à un tel festival et à voir autant de monde ! À peine eut-il mis un pied dans la ville qu’on commença à l’entraîner dans les ruelles, entre chant et danse ! Légèrement déstabilisé, le garçon n’arrivait pas à suivre le rythme qu’on lui imposait et s’éclipsa rapidement dans une petite allée sombre mais surtout pas autant animée ! Il reprit tranquillement son souffle mais fit la tronche quand sa Pokémon se mit à rire.

« Un festival de l’amour ? Si j’avais su, je serais resté à l’auberge et… Hime, reviens ! »

Son Pokémon eut un comportement étrange qui interpella son maître. Aussitôt, ce dernier se mit à la poursuite de la sorcière violette, se faufilant dans la ruelle tout en évitant les obstacles. Lorsqu’il réussit enfin à rattraper sa créature, il se pencha en avant pour reprendre son souffle.

« La prochaine fois, préviens moi avant de t’éclipser comme ça… »

Lorsqu’il se redressa, il porta son attention sur sa créature puis comme elle, il scruta le ciel : la Lune était magnifique ce soir et différente de d’habitude. Une teinte rose au lieu de son blanc ordinaire, sûrement un phénomène qui se déroulait pendant cette période de l’année... D’où la fête des amoureux ? Puis il se mit à sourire à son tour, et reporta son attention sur son Pokémon :

« Dis moi, avais-tu un amoureux avant qu’on se rencontre ? »

Voyant l’air étonné d’Hime, il éclata de rire quelques secondes, puis il s’excusa de son geste et aussi de l’avoir capturée. À l’époque, il n’était qu’un gamin, et peut-être qu’elle voulait tout simplement jouer avec l’humain. Et lui, il l’avait attrapée en n’ayant pas réfléchi une seconde qu’il l’avait peut-être éloigné de sa « famille »… Mais voyant la réaction de son Pokémon, White comprit que ce n’était pas le cas. Et si leur destin était lié après tout ? En pensant à ça, il préféra détourner son regard de sa créature et l’invita même à rejoindre la foule, c’était là-bas l’ambiance. Lié à quel point ? C’était vrai que depuis qu’Hime avait évolué, c’était comme si elle avait mûri. Peut-être parce que c’était également la seule « fille » du groupe et qu’elle y jouait un rôle important au sein de l’équipe… Une sorte de grande sœur ? En tout cas, sa présence lui était dorénavant indispensable…

Pour rejoindre les festivités, il fallait regagner les grandes places, là où tout le monde dansait, bougeait au rythme de la musique. Il y avait aussi des stands où on pouvait se régaler des spécialités de la région et le brun ne manqua pas de se faire plaisir. Personne n’était là pour le lui empêcher alors il ne se priva pas ! Malheureusement pour lui, un homme hurla soudainement . Ses mots, quelque peu noyés par la musique se firent quand même entendre puisqu’il y eut un mouvement de foule. White se demanda sur le moment s’il n’y avait pas encore un problème comme pour le précédent festival. Mais un si grand mouvement provoqua une bousculade et White fit tomber sa petite gourmandise sucrée sur le sol. En même pas une seconde, elle était déjà piétinée par d’autres. Déçu de n’y avoir pu goûter mais n’ayant plus accès au stand avec tout ce monde scrutant le ciel, le jeune homme s’éclipsa du mieux qu’il put pour respirer (et maudire celui qui lui avait gâché ce moment). Soutenu par sa Pokémon, le jeune homme se dirigea plus en périphérique de la grande place, là où il pouvait un peu mieux bouger. Et soudainement, une espèce de boule de poils lui passa sous le nez mais trop rapidement pour s’avoir si c’était un objet volant non identifié ou un Pokémon de la ville…

« Oulà, attention ! »

White retint une jeune femme blonde qui avait sûrement perdre son équilibre suite au récent mouvement de foule. Par ailleurs, il veilla à bien poser ses mains sur ses épaules et non autre part pour ne pas attiser une colère soudaine venant de cette inconnue…  

_________________


Avatar & signature : @senykokina

White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1711

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Mizuki Ana le Mer 17 Fév 2016 - 15:51

La femme qui lui était rentrée dedans ne lui accorda même pas un regard. En revanche, une adolescente en kimono s'approcha d'elle prestement et lui présenta ses excuses. Mizuki la regarda d'un air interdit, ne saisissant pas bien ce que la jeune fille avait à se reprocher dans cette histoire, et commença à sourire pour la rassurer. Après tout, il n'y avait pas de mal ! Elle aurait juste voulu un peu plus de politesse et d'attention, dans cette histoire. Mais en voyant de quoi parlait l'inconnue, qui semblait sincèrement désolée, et tandis que la dresseuse était brutalement interrompue par sa Pokémon, Mizuki se sentit très amusée par la situation, bien que très surprise par cette attaque de groin inattendue. Elle sursauta en riant lorsque la créature qu'elle ne connaissait pas du tout lui fonça dessus une nouvelle fois.

"Hé ! Ha ha ! Il n'y a pas de mal, ne vous..."

Un nouveau mouvement de foule, particulièrement dense et puissant, l'empêcha néanmoins de finir. Le Pokémon renifleur lui fut violemment projeté dans les bras, et la Nalcienne trébucha pour de bon, serrant les dents avant l'impact avec le sol.

"Oulà, attention !"

La terre était moins basse que prévue, et beaucoup plus douce aussi. En réalisant assez vite que des bras lui retenaient les épaules, Mizuki comprit que quelqu'un avait stoppé sa chute et l'avait rattrapée ; elle leva les yeux pour observer celui qui lui était venu en aide, et se trouva face à un jeune homme brun un peu plus vieux qu'elle. Les personnes autour des deux jeunes gens remuèrent de nouveau, et la Nalcienne se retrouva carrément dans les bras du garçon, collé contre son torse. La situation était très bizarre, et elle ne put s'empêcher de rougir, un peu étourdie. C'est seulement lorsqu'elle sentit que quelque chose remuait contre elle qu'elle se rappela du Pokémon qui lui était rentré dedans, et qu'elle était en train d'écraser dans ses bras.

"Pa-Pardon !!!" cria-t-elle en le relâchant. "Pardon, vous aussi !!", ajouta-t-elle toujours en criant en direction de celui qui lui était venu en aide, et tout en faisant un pas en arrière pour ne pas le gêner d'avantage et leur éviter à tous les deux de rester dans cette situation gênante plus longtemps. Elle espérait pouvoir s'éloigner pour pouvoir s'en tirer à bon compte - elle se serait pris la honte un peu et elle n'aurait plus revu ce jeune homme, rien de bien grave en somme - mais évidemment, la foule dense empêchait tout espoir de fuite. Elle détourna le regard sans savoir comment se redonner une contenance, et avisa le Pokémon qui trouvait qu'elle sentait bon, toujours dans les parages. Elle remarqua par la même occasion l'absence de la jeune fille qui l'accompagnait alors.

"Mince", s'alarma-t-elle à voix haute.

Elle connaissait très mal cette espèce de Pokémon, qui venait de Tenkei pour ce qu'elle en savait ; mais il était assez évident qu'il était de type Psy. La télépathie qu'il avait utilisée était un indice de taille, bien sûr, mais Mizuki pouvait le ressentir aussi. Elle tenta de communiquer avec lui.

Excuse-moi, tu es perdu ?

Mizuki ne savait pas trop si la créature allait être capable de retrouver sa famille - ou s'il s'en fichait, vu son état. Il n'avait pas l'air bien inquiet et continuait de renifler tout autour du groupe avec enthousiasme. Dans le doute, comme sa dresseuse l'avait vu pour la dernière fois avec elle, peut-être serait-il mieux qu'elle garde un oeil sur lui. Elle essaya de l'appâter.

... Tu veux une crêpe ?

La Nalcienne se tourna pour essayer de s'approcher d'un des stands qu'elle avait repéré sur le chemin, et constata que le jeune homme était toujours à côté d'elle. Incapable de retenir ses mots, elle demanda avec une suprise et une sincérité désarmante :

"Tiens, vous êtes encore là, vous ?"

Et elle se couvrit la bouche de ses mains en catastrophe.

"Pardon ! J'ai été surprise... Et merci beaucoup de m'avoir rattrapée... et désolée de vous être tombée dessus..."

Mizuki ne savait plus du tout où se mettre.

[Violette, s'il y a un problème avec ma vision de Lily qui continue à voleter, préviens-moi et je modifie de suite !]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1903

Fiche de personnage
Points: 54
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Violette le Mer 17 Fév 2016 - 21:17

Ah zut, voilà que Violette était repartie alors que Lily allait justement lui conseiller de goûter une de ces appétissantes friandises qui sentait si bon. Elle n'avait pas compris pourquoi sa dresseuse s'inquiétait autant. Après tout, elle ne faisait de mal à personne et la plupart des gens qu'elle reniflaient se laissaient faire, parce qu'ils savaient que sa marque portait bonheur... Zut, mais elle était passée où Violette ?

C'est alors que la jeune fille blonde qu'elle venait d'humer commença à lui parler... Par télépathie ! Tiens, intéressant ! Ce serait bien pratique si Violette apprenait à faire la même chose ! Elle lui demanda si elle était perdue.

"Non, non, rétorqua Lily avec son enthousiasme coutumier, tout va bien ! Je suis juste ici pour découvrir de nouvelles bonnes odeurs ! Et d'ailleurs, je vous l'ai déjà dit mais vous sentez rudement bon mademoiselle"

Mais ce que lui proposa ensuite la jeune fille intéressa la chauve-souris poilue au plus au point. Une... Une crêpe ? Ces machins ronds qui sentaient si bon ? Le rythme de ses battements d'ailes s'accéléra sous l'impatience !

"Oh oui ! Oh oui oui oui oui oui ! Euuuuh s'il vous plaît !"

Violette avait passé suffisamment de temps ces derniers mois à lui apprendre la politesse pour que ses leçons portent leurs fruits... Sauf en ce qui concernait les bisous surprise !

Mais alors que Lily suivait avec avidité la jeune fille qui se dirigeait vers le stand de crêpes, un deuxième malotru la bouscula, et elle serait tombée sans l'intervention in extremis d'un jeune homme. Lily tenta bien de la retenir avec ses pouvoirs psychiques, mais elle n'était pas assez rapide.

La jeune fille entama alors une drôle de discussion avec son sauveur. Hélas, elle semblait complètement avoir oublié la crêpe !

Et ma crêpe ! Se plaignit Lily intérieurement.

Heureusement, une bonne nouvelle olfactive vint lui remonter le moral : le jeune homme, celui qui venait d'empêcher la fille en bleu de tomber... Il sentait super bon !!

"Excusez-moi, monsieur, lui lança-t-elle, mais vous sentez super bon !"

Et sans rien ajouter, avec sa brusquerie habituelle, elle lui fonça dessus groin en avant pour le renifler et lui faire un bisou.

***

" Tu penses qu'elle est par là Doc ?"

Ma fée tendit un bras pour confirmer la direction indiquée, et me fit un sourire. Cela faisait maintenant un bon quart d'heure que je tournais avec Hugo pour repérer Lily, tout en suivant les indications de Doc. En temps normal, nous serions arrivés bien plus vite à destination mais la foule omniprésente ralentissait beaucoup notre progression, nous contraignant parfois à faire de grands détours pour finalement... Revenir à notre point de départ, non loin du marchand qui vendait des crêpes !

J'aperçus alors de loin l'inconnu en robe bleue, qui était en compagnie d'un homme... Et Lily qui voletait autour d'eux ! Un instant, j'eus envie d'intervenir pour la faire entrer de force dans sa ball, mais bien vite, je me ravisai. Après tout, ces deux-là formaient peut-être un couple et je risquai d'interrompre leur tête à tête... Et puis, vu que la jeune fille semblait en train de sourire, la présence de ma Pokémon semblait ne pas les gêner...

Je finis par chercher conseil auprès de mes deux autres Pokémon, chacune d'entre elle étant perchée sur une de mes épaules. Si le regard fermé de ma chatte m'enjoignais à être d'une sévérité exemplaire, Doc se contenta de sourire à nouveau et de pointer Lily et le couple qui l'accompagnait. En effet, ils n'avaient pas l'air d'être dérangés par la chauve-souris... Et puis, je ne tenais absolument pas à les déranger... Finalement, je me rangeai à l'avis de Doc, ce qui me valut un nouveau sourire et une petite danse de sa part, ainsi qu'un haussement d'épaules de la part de Flèche. Je fus pleinement rassurée sur ma décision lorsque Lily, qui avait fini par me repérer, me lança :

"Ah tu es là Violette ! On s'amuse bien hein ? Et ya plein de gens qui sentent bon à cette fête, c'est génial ! Je me suis même fait de nouveaux amis ! Je te rejoins un peu plus tard !"

Je compris bien vite qu'elle ne parlaient pas d'autres Chovsourir, pourtant nombreux dans cette ville mais des deux humains à côté d'elle ! Après tout, si elle ne les dérangeait pas. Je lui fis simplement un sourire pour approuver sa décision, tout en lui faisant tout de même promettre d'être sage ! Puis je lui transmis via Doc les coordonnées du lieu où on devait se retrouver : à l'endroit même où le Rapasdepic avait atterri, dans une zone suffisamment déserte où on pouvait facilement se repérer.

Soudain, une idée s'empara de mon esprit. En fait, cela faisait un moment que j'y pensais mais jusqu'ici, la disparition de Lily m'avait empêché d'y réfléchir plus en avant... Tout à l'heure, lors de nos recherches, j'avais repéré un petit kiosque au toit ouvert qui laissait filtrer les magnifiques éclats produits par la lune. Et une musique entraînante s'en échappait. Vu que nous étions en pleine fête des amoureux, il s'agissait probablement d'une piste de danse !

J'attirai donc Hugo un peu à l'écart et lui expliquai ce que j'avais en tête :

"Je viens de trouver Lily et je lui indiqué où elle devait nous retrouver. Elle m'a promis d'être sage et a l'air de bien s'amuser alors... J'ai pensé que nous aussi on pourrait profiter de la fête, en amoureux..."

La rougeur habituelle commençait délicatement à me monter aux joues...

"Je ne sais pas si tu as vu mais pas loin d'ici, il y a un kiosque où on peut danser... Si ça te dit..."

Mais alors que nous en prenions la direction, main dans la main, je me laissai porter par mon enthousiasme et commençai à courir, entraînant mon cher Hugo dans mon sillage... Lorsque soudain, une silhouette se matérialisa devant moi à un croisement, et à ma grande horreur, je ne pus l'éviter et je finis ma course au sol, tout comme l'autre jeune femme, manquant de peu d'entraîner Hugo dans ma chute. La fille lança alors un chapelet d'insultes bien senties tandis que je rougissais de honte. Mais elle termina sa tirade par un "Violette ?" étonné...

Je regardai alors pour la première fois la personne que j'avais bousculé, mais au lieu de m'excuser, ce que j'avais initialement prévu de faire, je ne pus que lancer un "Ayme ?" tout aussi surpris. Puis bien vite la honte repris ses droits : non seulement je n'avais pas fait attention, mais en plus, j'avais bousculé une amie !

"Oh... euuuuh... Bonsoir Ayme ! Balbutiai-je. Comment allez-vous... C'est moi qui vous ai bousculée, je... Je suis vraiment désolée, je ne vous ai pas fait trop mal au moins ?"

La gêne rendait mes phrases de moins en moins intelligibles. Par Lugia, mais qu'est-ce que je pouvais être maladroite !


Dernière édition par Violette le Jeu 18 Fév 2016 - 17:30, édité 4 fois

_________________

Violette
Informations
Nombre de messages : 101

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Hugo le Jeu 18 Fév 2016 - 14:54

« Pardon, pardooon, excusez-nous, pardooon, laissez-nous passer s’il vous plait… »

La foule était tellement dense et compacte que s’y faufiler pour rechercher Lily était devenu un véritable calvaire. Les gens ne se bousculaient pas, la plupart des badauds étaient même courtois et s’écartaient facilement pour laisser passer les amoureux, mais quand même… Alors qu’ils suivaient tant bien que mal les instructions de Doc, les amoureux finirent par revenir au point de départ. Hugo commençait vraiment à devenir exaspéré par cette petite chasse au trésor.

« Raaaah, mais où est ce qu’elle peut bien être ? Elle ne peut pas avoir disparu tout de même ! »

Il suffit alors que le jeune homme commence à se plaindre pour que la chauve-souris décide de réapparaître, virevoltant en toute innocence autour d’un couple de jeunes adultes qui devaient sûrement « sentir très bon ». Si Hugo se serait, pour une fois, plus facilement rangé du côté de la sévère Flèche, le jeune homme se contenta d’accepter et d’hausser légèrement les épaules quand la Nalcienne lui annonça qu’elle ne comptait pas punir sa Pokémon et qu’en plus de ça, elle lui avait donné un point de rendez-vous. Hugo serra alors la main délicate de Violette dans la sienne et se mit à marcher à son rythme, déambulant dans les rues de la ville lunaire. L’astre de la nuit était d’ailleurs à son apogée, recouvert d’un voile rosé. De loin, la lune ressemblait à une immense pierre précieuse, brillante de mille feux, inondant la citée des amoureux de sa lumière.

Soudainement, Violette s’arrêta et proposa au Terrosien de se rendre à un kiosque qu’elle avait repéré quelques instants auparavant. Le blond fut alors pris au dépourvu mais devant le visage empourpré de sa belle, il ne put hésiter bien longtemps.

« Bien sûr que ça me dit ! Par contre je te préviens, mon niveau de danse est semblable à… Celui d’un Kokiyas… Un Kokiyas malade ! »

Cette remarque fit rire le couple aux éclats avant que Violette se mit à entraîner le jeune homme dans une légère course tellement elle était impatiente de partager ce moment avec lui. Cependant, l’euphorie du moment empêcha Hugo de réagir quand sa moitié se heurta à une jeune femme qui venait d’apparaître en travers de leur chemin. Hugo aida alors immédiatement Violette à se relever quand il reconnut l’inconnue qui avait coupé leur élan. Voyant que la gêne commençait à submerger Violette, le blond décida de prendre la parole, tout en enlaçant l’herboriste par les hanches.

« Bonsoir Ayme, ravi de vous revoir également ! Vous êtes de passage dans le pays ? Vous auriez eu tort de vous en priver ! J’espère vraiment que le festival vous plaira ! »

Puis un rire communicatif reprit les tourtereaux quand ces derniers se regardèrent dans les yeux. Cette soirée était tellement magique, leur amour était exacerbé. Ils n’avaient qu’une seule envie, c’était de danser sous la lune bénite de Cresselia, comme si leur amour en serait d’autre plus fort.

« Vous nous excuserez Ayme, mais nous allons continuer par-là » fit Hugo, tout en désignant du menton le chemin dont venait le rousse. « Mais toutes les activités typiques du festival se trouvent derrière nous, allez y faire un tour, vous allez être séduite par mon pays ! On se revoit peut-être plus tard, et dans le cas contraire, passez une bonne soirée ! »

Les amoureux n’attendirent pas leur reste et se remirent immédiatement en route vers le kiosque qui n’attendait qu’eux, tout en repartant dans des éclats de rire. C’est donc avec les larmes aux yeux qu’Hugo arriva près de la piste de la danse. Il s’arrêta quelques secondes pour se redonner une contenance avant de se retourner vers Violette et de lui tendre la main tout en lui demandant :

« Voudriez-vous m’accorder cette danse ? »

Hugo adressa un sourire éblouissant à sa chère et tendre avant de l’emmener sur la piste de danse où trois couples valsaient déjà sur un air de harpe. Les couples dansaient d’un même rythme, d’un même souffle, tandis qu’un Mélokrik frottait ses bras l’un contre l’autre pour accompagner le musicien. Hugo plaça alors sa main gauche dans la main droite de Violette, et plaça sa main droite sur les hanches de son amour. Il fallut un petit temps d’adaptation au jeune homme pour qu’il ne marche pas sur le pied de son amoureuse, mais il finit par rentrer dans le rythme, virevoltant au son de la mélodie. Le kiosque comptait maintenant quatre couples, éclairés très légèrement par des Funécire qui lévitaient autour de la structure en bois. Le rose de la lune s’intensifiait et Hugo se demandait si cette année, il allait aller avoir la chance d’apercevoir la divinité onirique. Il finit par balayer cette interrogation, se disant que de toute façon, il était occupé de vivre un rêve éveillé, et que jamais il n’aurait espéré être heureux à ce point.

Mû par cet élan de bonheur, le Terrosien prit la jeune femme dans ses bras et la souleva délicatement du sol avant de la faire tournoyer dans les airs et de la redéposer avec toujours milles précautions. Le blond déposa alors un tendre baiser sur les lèvres de Violette.

« Je t’aime Violette, je t’aime de plus en plus chaque jour qu’Arceus fait… Merci… Merci pour tout. » fit le jeune homme avant d’embrasser chastement le front de la jeune femme.

_________________


Twinkle twinkle little star...:


♥':



1 RP - 2 RP - 0 évent - 0 épreuve - 0 mission - 0 match

Hugo
Staff • Noteur
Informations
Nombre de messages : 280

Fiche de personnage
Points: 30
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par White Tama le Sam 20 Fév 2016 - 14:58

Instinctivement, le jeune homme avait posé ses mains sur les épaules de la jeune femme qui avait subitement perdu l’équilibre à cause d’un mouvement de foule. Lorsqu’elle se redressa doucement pour regarder son « sauveur », White pu voir enfin son doux visage et ses beaux cheveux blonds. Par contre, un second mouvement se créa, et sans pouvoir tout contrôler, la petite blonde se colla dans les bras du garçon, collé contre son torse. Légèrement gêné par cette situation, le brun ne bougea pas mais ne se sentit pas aussi bien qu’avant. Ses joues devinrent rouges de honte et quelques personnes autour d’eux les regardèrent en chuchotant.  Que pouvaient-ils bien se dire ? Quoi, ils ne pensaient quand même pas qu’ils étaient ensembles ?! Mais aussitôt, la jeune femme tenta de se retirer car visiblement, elle tenait dans ses bras une petite boule de poils. White posa son regard sur le Pokémon et se demanda s’il ne s’agissait pas de la fameuse ombre qu’il avait vu passer quelques minutes auparavant.

Pendant ce temps, Hime qui n’avait pas lâché des yeux son dresseur, semblait adopter une attitude de jalousie, comme si cette humaine n’avait pas sa place là où elle était… Mais ça, White ne le savait pas puisqu’il était occupé ailleurs… Mais elle ne fit rien, puisqu’elle n’avait pas le droit et aurait peur de blesser son maître.

Toujours dans cette situation gênante, le jeune homme ne bougea pas et préféra que ce soit la jeune femme qui fasse le « premier pas ». Bah oui, c’était bien la première fois qu’une fille lui tombait dans les bras ! Mais aussi, il ne voulait pas la blesser physiquement et moralement aussi (c’était peut-être fait exprès après tout ?). En tout cas, White observa la scène du mieux qu’il put puisque visiblement la foule ne semblait pas vouloir les séparer… Mais, par miracle, la demoiselle parvint à se dégager des bras de son sauveur, profitant du fait que la foule s’était légèrement écartée du « couple ». Cette dernière s’orienta vers un stand de crêpes, laissant le Pokémon chauve-souris et White seuls. D’ailleurs, White entendit une voix et se tourna vers le Chovsourir se demandant si cela venait bien d’elle. Sur le coup, le garçon ne comprit pas ce qu’elle voulait dire mais en la voyant foncer sur lui pour poser son groin sur sa joue, il se pétrifia. C’était quoi son délire ?

Une fois le « bisou » terminé, la créature se retira et semblait être heureuse. Le guerrier la regarda avec un sourire forcé puis se tourna vers sa Magirêve qui bouillonnait de jalousie. La sorcière s’approcha dangereusement de la chauve-souris bleue mais White s’interposa et li expliqua la situation, enfin que ce n’était pas aussi grave que ça. Mais il trouva l’attitude de son Pokémon étrange, comme si elle avait de réels sentiments envers lui… « Tiens, vous êtes encore là, vous ? ». White se retourna pour faire face à la jeune blonde qui visiblement, ne s’attendait pas à ce qu’il soit encore là. Mais elle se rattrapa rapidement en s’excusant et en le remerciant de l’avoir rattrapée.

« Il n’y a pas de quoi. » lui répondit-il avec le sourire. « Maintenant que tout va bien, je vais me retirer. Bonne fin de festival ! »

White leva sa main pour leur faire signe qu’il les quittait. Il se faufila entre les gens qui ne dansaient pas mais stagnaient sûrement pour une attraction, profitant qu’ils ne bougeaient pas pour ne pas bousculer malencontreusement quelqu’un. Après quelques minutes après, il se retrouva à la périphérie de la ville. D’ailleurs, il se trouvait en face de la mer et fort heureusement, il n’y avait pas autant de monde qu’en centre ville. Il marcha tranquillement dans le petit chemin longeant la plage observant le ciel qui prenait de plus en plus une teinte rose.

Hime se rapprocha de son dresseur, mais resta légèrement en retrait derrière lui, comme si son attitude avait blessé son maître qui ne disait plus rien. Et pourtant, ce n’était pas le cas, juste qu’il n’aimait pas les mouvements de foule comme ça, qu’il avait suffisamment donné lors du précédent Festival à la Nouvelle-Gilnéas mais également à celui d’Omatsu. Ainsi, ils longèrent la plage et malheureusement, il leur arrivait de tomber sur des couples… White n’étant pas très à l’aise avec ça, il préférait les ignorer.

« Hime ? »

Le brun s’arrêta et se retourna puisqu’il ne ressentait plus la présence de son Pokémon à ses côtés. Et en effet, la sorcière violette s’était subitement arrêtée et semblait regarder une partie de la plage. White se rapprocha d’elle et regarda en bas. Il n’y avait rien alors pourquoi s’arrêter ? Il mit quelques secondes avant de se rendre qu’il s’agissait de l’endroit même où il l’avait capturée ! Cela faisait combien de temps déjà ? Presque cinq ans… Le jeune homme attendit que son Pokémon décide de reprendre la route, ne voulant pas la brusquer dans ses souvenirs…

Ils ne restèrent pas longtemps dehors, White préférant retourner à l’auberge pour être prêt à partir une fois le festival terminé, puisqu’il avait hâte de retourner au manoir de son maître actuel, de retrouver un lieu qu’il connaissait bien maintenant…

[ Hrp : je désengage White pour faire venir Eden un peu plus tard, si y’a toujours du monde dans la salle Wink ]


_________________


Avatar & signature : @senykokina

White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1711

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Mizuki Ana le Mar 23 Fév 2016 - 16:00

Juste après les excuses de Mizuki, le garçon se retira prestement, laissant derrière lui une sensation de jalousie et de frustration étrange. Cela ne semblait pas venir du jeune homme, pourtant, à moins que la jeune femme ne l'ait vraiment vexé avec sa réplique idiote ! La Nalcienne le regarda distraitement tenter de s'éloigner en fendant la foule, puis revint à ses Wattouatt. La créature psychique volante était toujours là, et Mizuki se rappela de sa proposition en terminant de manger sa pâtisserie.

"Ah oui ! Ta crêpe !"

Les explications que lui avaient données la créature à propos de découvrir de nouvelles odeurs étaient un peu étonnantes, mais Mizuki les avaient trouvées amusantes. Elle profita de pouvoir discuter avec le Pokémon pour en apprendre plus à son sujet, puisqu'après tout, elle ne connaissait rien de cette espèce, et encore moins de cet individu en particulier.

"Est-ce que tu as un parfum préféré ? En terme de crêpes, je veux dire. Je peux en prendre plusieurs si tu veux, mais je n'ai pas énormément d'argent, et il faudra les manger en entier, hein !"

Afin de mieux comprendre le goût qu'avait la créature pour se mettre ainsi en quête de parfums agréables, la jeune femme se laissa prendre au jeu et hûma les produits proposés pour choisir ceux qu'elle considérait comme les meilleurs, odorifiquement parlant. Le marchand la regarda d'un air curieux mais amusé, mais elle s'en fichait puisque pour mieux sentir, elle avait fermé les yeux. Après quelques instants, elle avait fait son choix, et rouvrit les yeux pour regarder son compagnon, en souriant.

"Moi, j'aime bien ces trois là, qu'est-ce que tu en penses ?" demanda-t-elle en désignant trois gâteaux. "Crêpe à la gelée de Fraive, à la gelée royale d'Apireine - wow, je n'ai jamais goûté un tel truc... Et une mélange noisette-canelle !"

Ayant fait ses propositions, elle laissa le Pokémon faire ses propres choix en surveillant quand même qu'il retenait ses ardeurs et ne fonçait pas sur le stand pour tout renifler, comme il l'avait fait plus tôt avec la Nalcienne. Après avoir payé pour ses achats, Mizuki commença à interroger son nouvel ami.

"Alors, dis-moi... La fille de tout à l'heure, c'est ta dresseuse ? Moi aussi, je suis dresseuse de Pokémon. Mais je n'en connais pas beaucoup des comme toi... Tu es quel genre de créature, exactement ? Tu as un surnom ? Moi, c'est Mizuki, mais mes Pokémon m'appellent souvent Mizu."

Deviner ses types probables, ce n'était pas le plus difficile : vraisemblablement, la bestiole était volante et psychique. Deux domaines qu'affectionnait Mizuki, accessoirement, donc elle et ce Pokémon ne pouvaient que bien s'entendre à partir de là ! Mais ça n'indiquait pas vraiment quelles étaient les spécificités de son espèce, ou tout simplement son caractère personnel. Cette manie de renifler, par exemple, ça lui était propre ?

[Ayme, rejoins-nous Very Happy Sinon, ça fait 500 pile-poil, mais 500 quand même Razz]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1903

Fiche de personnage
Points: 54
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Violette le Mer 24 Fév 2016 - 23:16

Lily fit un grand sourire et se lécha les babines lorsque la jeune fille se rappela la friandise qu'elle lui avait promise, peu après le départ du garçon. Il n'était pas resté d'ailleurs, et c'était bien dommage, car il dégageait une très bonne odeur, mais d'un autre côté, la jeune Chovsourir n'était pas pressée de revoir la Magirêve qui l'accompagnait ! Elle avait bien cru qu'elle allait se faire attaquer par le fantôme ! Pourtant, Lily n'avait pas été méchante avec lui, et elle n'avait pas non plus menacé son dresseur ! A moins que la sorcière ne fût jalouse ? Elle voulait un bisou elle aussi ? En général, Lily préférait renifler ce qui avait une odeur, mais si le spectre croyait lui aussi que la marque des Chovsourir portait bonheur, alors il en voulait peut-être une lui aussi... Bah, Lily aviserait si elle le recroisait. En attendant, il était l'heure de manger !

Et voilà justement que la fille en bleu lui conseillait plusieurs parfums ! Au début, la chauve-souris fut tentée d'aller renifler le stand dans son ensemble, mais elle se retint pour une raison toute simple : à l'intérieur de l'échoppe, les odeurs étaient bien trop mélangées pour qu'elle repère leur nuance avec précision. Elle se concentra donc sur les trois échantillons qui lui avaient été présentés, et ce fut la dernière qui remporta ses faveurs :

"Je pense que je vais prendre la... Comment ça s'appelle déjà ? La cannelle ! J'aime bien ce goût sucré et un peu douceâtre ! Et j'aime beaucoup la noisette aussi ! Par contre, euuuh, je vais en manger que la moitié, si tu veux, on peut partager. Mon estomac est aussi petit qu'il en a l'air alors je pense pas que je pourrais tout avaler !"

Et tandis qu'elle commençait à dévorer la nourriture, la fille lui posa d'autres question, auxquelles elle répondit de bon coeur, sans cesser de s'empiffrer :

"Voui, la fille de tout à l'heure, c'est -SCROUCH- ma dresseuse, elle s'appelle Violette, et on s'est rencontré chez moi, sur l'île du mémorial -SCROUNCH. Je suis une Chovsourir, un Pokémon Psy et Vol, comme vous dites, vous les humains, et avant de rencontrer ma dresseuse, je vivais avec toute ma colonie dans une grotte. Ah et sinon, je m'appelle Lily, et mes amis m'appellent... Bah Lily en fait - SCROUNCH ! Contente de te connaître Mizu ! Et sinon, qu'est-ce que je peux dire sur moi... Ben comme tous les Chovsourir, j'adore découvrir des choses avec mon nez ! En fait, quand je suis née, mon oeuf est tombé de la corniche où il était jusque dans le champ de fleurs qui poussaient en dessous. Ces fleurs sont les premières que j'ai sentie de ma vie. Ca sentait tellement booooooooooon ! Encore meilleur que cette crêpe, et pourtant, elle est super bonne ! Et depuis, les bonnes odeurs ça m'a pas quitté, et j'essaie d'en trouver des encore meilleures !

C'est pour ça que je voyage avec Violette d'ailleurs ! Elle est herboriste, donc elle connait très bien les fleurs, et elle les manipule souvent ! Et l'odeur finit par s'imprimer sur elle ! C'est comme ça que je l'ai détecté la première fois ! Et depuis, je voyage avec elle, et on découvre plein de nouvelles odeurs ensemble ! Et toi, pourquoi tu voyages, Mizu ?"



***

Après avoir rencontré Ayme, nous étions finalement arrivés, Hugo et moi, au kiosque que j'avais repéré un peu plus tôt, et c'était le moment idéal, car l'orchestre allait justement entamer un nouveau morceau. Malgré les révélation de mon cher et tendre, qui m'avait avoué être un piètre danseur, j'étais inquiète en ce qui concernait mon propre niveau. Pour me remonter le moral, Doc ne trouva rien de mieux à faire que de se téléporter sur la piste de danse, et de commencer à danser. Bien évidemment, elle était gracieuse et parfaitement en rythme, comme si elle n'avait fait que ça toute sa vie. Ce qui était plus ou moins le cas ! Pour la première fois, j'étais presque jalouse de ma Pokémon, et lorsque je m'en rendis compte, le rouge me monta aux joues. Puis, tandis que Flèche descendait de mon épaule pour nous observer de loin.

Mais lorsque les premières notes retentirent, mon appréhension s'envola, et je me laissai entraîner par la musique...

Je souris tendrement devant la déclaration que me fit Hugo alors que le morceau s'emballait et lui répondis d'une simple "Merci à toi mon amour" avant qu'il ne m'attrape et ne me fasse délicatement tournoyer dans les airs. Mais comme il put s'en rendre compte, je maîtrisais déjà cette figure, et lui adressai un sourire ravie une fois que mes pieds touchèrent le sol.

En ce qui concernait la danse, je n'étais pas complètement manchote, et ce grâce un professeur que j'avais eu dans ma jeunesse, qui n'était autre que mon frère. Alors qu'il n'avait que douze ans, il avait absolument tenu à apprendre à danser, et mon père avait fini par céder et l'avait autorisé à descendre dans la vallée, en ville, prendre des cours. Au départ, cela devait simplement lui permettre de développer son sens du rythme, utile pour ses tours de magie, mais bien vite, il se prit au jeu et décida de m'enseigner sa passion. Je me souvenais surtout du conseil le plus important qu'il m'avait donné : "le plus important dans la danse, c'est de savoir être assez rapide. Si tu l'es, tu pourras toujours t'adapter à ton partenaire - et accessoirement esquiver ses pas mal placés. C'est la première étape. Ensuite, si besoin, force-le à s'adapter au morceau."

Ici en l'occurrence, il était en quatre temps, mais Hugo, au départ, avait tendance à aller un poil trop vite sur la fin, et à ignorer l'un des temps. Mais en faisant d'amples gestes du bras, je réussis à ralentir sa cadence, et au final, il se débrouillait très bien. Il faut dire qu'il était agile et possédait -grâce à sa maîtrise de la terre ? - Un équilibre à toute épreuve, qui lui permettait de tenter des figures assez ardues. Une preuve de plus qu'il était merveilleux... Quant à moi, même si je n'avais pas dansé depuis des années, il me suffisait d'observer au passage l'oscillation des petits Funécire pour me mettre dans les temps.

Le rythme lent et doux et la lumière rosée donnait une ambiance très intime à la piste de danse, pourtant fréquentée par quatre couples. Les cuivres, majoritaires dans le morceau qui se jouaient, accentuaient l'aspect langoureux de la mélodie, et bien que lente, on aurait cru qu'elle ne cesserait jamais, ce qui n'était pas pour me déplaire. Lorsqu'enfin les dernières notes se turent, je lâchai la main d'Hugo et reculai doucement, le remerciant de mon sourire spécial pour le sublime moment qu'il venait de m'offrir.

_________________

Violette
Informations
Nombre de messages : 101

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Eden Sovial le Mar 1 Mar 2016 - 20:54

Finalement, les trois apprentis étaient autorisés à rentrer à l’académie mais leur « séjour forcé » instauré par le maître Don Saguiel aux quatre coins de Mizuhan s’était trop ébruité et ainsi ils furent la risée de l’établissement devant les autres élèves. Lucas, Aaron et Eden avaient pu retrouver leur chambre respective, leur confort personnel et leur famille également mais ce bonheur n’était qu’éphémère quand ils savaient les autres moqueurs. Pour Aaron, il feintait de ne pas les écouter, préférant ignorer ces imbéciles, tandis que les rires semblaient affectés le blondinet. Surtout que les autres élèves avaient eu vent que ce dernier avait gagné un ruban lors d’un Concours de Pokémon, et qu’en plus Eden jouait de la harpe ! Alors depuis son retour, Eden se faisait rare, préférant bouger quand cela lui semblait être utile plutôt que de se promener dans les allées et se faire rire dessus… Après, on lui avait dit que c’était des idiots et que les Concours touchaient tout le monde, garçon comme fille et qu’il n’avait pas à avoir honte… Malgré les conseils d’Aaron et la sympathie de Lucas, Eden ne sortait plus…

***
« Tu en es sûr que ça va marcher ?

- On verra bien. Allez, on se lance !
»
***

Les jours se ressemblaient tous, les cours s’enchaînaient de la même façon, les plus doués réussissaient tandis que les moins bons devaient redoubler d’efforts. Il arrivait même que les bons ne réussissent pas toujours. En tout cas, Eden en était la preuve, depuis son retour, le blondinet n’avait pas la tête à s’entraîner dans sa maîtrise élémentale. Comme s’il abandonnait son rêve de devenir Alchimiste ou même Invocateur, comme le désirait le maître. D’ailleurs, ce dernier en avait plus que marre de voir son élève dans cet état malgré ses colères répétées, aussi Don Saguiel préféra le laisser bouder dans son coin sachant pertinemment qu’il reviendrait sur la bonne voie. Et un puis un soir, après avoir passé une dure journée comme les précédentes, le blond rentra dans sa chambre en soupirant d’avoir encore entendu les rires moqueurs des autres. Ne pouvaient-ils pas le laisser enfin tranquille non ? De vrais gamins… Alors qui laissa tomber son sac sur son lit, Eden aperçut une lettre qui n’y était pas ce matin. Il la prit dans ses mains et constata qu’elle lui était bien attribuée, par contre, il ne reconnaissait pas l’écriture d’un proche. Calmement, il en lit les grandes lignes avant de s’exclamer :

« QUOI ?! Un autre Festival ? »

Le garçon jeta la lettre sur son lit avant de s’asseoir pour remettre ses idées en place. Un Festival allait se dérouler bientôt à Terros, plus précisément à la ville Lunaire et Eden était invité. Enfin, invité d’une étrange façon… Apparemment, certains organisateurs avaient eu vent de ses talents de dresseur dans la coordination et dans la musique et aimeraient le voir sur les lieux pour animer les prochaines soirées. Au début, il eut du mal à se convaincre de l’authenticité de la lettre, bien qu’elle porte le « sceau de Terros ». Et finalement, il se prit au jeu et demanda de quitter l’académie. Etant d’un rang supérieur, il avait l’autorisation de sortir, surtout que cela pourrait lui faire un bien fou et parce que le maître ne s’opposa pas à son petit voyage, préférant le voir aussi éloigner de lui qu’à ses côtés à ne rien faire…

Il y avait évidemment des navettes qui partaient en direction de l’Île de Demi-Lune pour que le plus de monde puisse participer à l’évènement. Eden n’aimait pas trop ça mais il ne pouvait ignorer la missive qu’il avait reçue, surtout que cela pourrait venir d’une haute personnalité… Ainsi, le blond prit le bateau qui partit de la Nouvelle-Gilnéas pour se rendre à la Ville Lunaire. Puisqu’il s’y était pris avec du retard, le festival avait déjà bien commencé et Eden eut bien du mal à se mouvoir parmi toute cette foule. C’était pire qu’au précédent festival, parce que l’île n’avait pas non plus une aussi grande superficie que sur le continent même. Et par-dessus tout, il n’y avait aucun lieu de rendez-vous mentionné sur la lettre !!! S’était-il fait avoir comme un bleu ? Alors qui la relisait dans un coin tout en évitant qu’une personne le bouscule (ou qu’il ne bouscule quelqu’un, ce sens pouvant très bien marcher), Eden plissa les yeux et crut reconnaître l’écriture de…

« Eh bah alors mon garçon ? Que fais-tu tout seul ici ? Allez viens ! »

Malheureusement pour lui, une belle jeune femme aussi blonde que lui, lui agrippa le bras et l’entraîna au milieu des danseurs. Impossible pour lui de refuser son offre alors il se laissa emporter par les pas qu’elle lui imposait. Et parce que la danse ce n’était pas son truc, ses mouvements furent plus que maladroits mais voyant que son compagnon de danse faisait des efforts, la demoiselle l’aida volontiers en prenant ses mains dans les siennes pour lui servir de modèle. Ainsi, ils tournèrent sur eux-mêmes, suivant le rythme de la musique et les autres danseurs aux alentours. Il s’agissait visiblement d’une danse de la région, mais étant Mizuhanien, Eden avait bien du mal à les suivre mais étrangement, il se sentait bien. Oui, il souriait même, jusqu’à en rire aux éclats ! Malgré des retards dans ses mouvements en tentant de suivre les autres personnes, il riait ! Il riait de sa maladresse mais aussi de passer du bon temps, loin des autres…

« Tu vois, je te l’avais dit que ça marcherait ! Eden tombe toujours dans le panneau. Il est trop prévisible… »

Caché derrière un stand de confiseries, Aaron et Lucas observèrent leur ami danser tout en rigolant par moment de le voir galérer autant. Jusqu’à ce que deux jeunes femmes, une brune et une jolie rousse ne les prennent par le bras pour les inviter à danser à leur tour. Ainsi, les trois garçons furent pris dans le tourbillon de la danse, jusqu’à épuisement…

_________________

Eden Sovial
Informations
Nombre de messages : 206

Fiche de personnage
Points: 18
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Mizuki Ana le Ven 4 Mar 2016 - 11:25

Lily était donc devenue amatrice de bonnes odeurs après un accident de naissance ? Il y aurait pu y avoir pire, comme séquelle. Mizuki finissait la demi-crêpe que lui avait laissé la Chovsourir, gardant pour elle son étonnement concernant la taille de son estomac. En la voyant foncer dessus un peu plus tôt, elle avait vraiment pensé que la créature, certes petite, était une vraie gloutonne, alors qu'il n'en était rien. La Nalcienne s'en voulait un peu d'avoir jugé trop vite, mais l'avantage était qu'elle avait économisé plus d'argent que ce qu'elle n'avait cru devoir dépenser !

« Euh, moi… Eh bien, je voyage pour plein de raisons. Parce que j'aime beaucoup ça, déjà ! Je suis fille de marchands qui vivent et travaillent à Alfen exclusivement, j'ai passé toute mon enfance là-bas, et je m'ennuyais beaucoup. Alors j'ai pris la route dès que j'en ai eu le courage, et je ne l'ai presque jamais regretté. »


Il y avait bien les jours où le confort manquait un peu, des jours où la solitude et l'incertitude quant à l'endroit où on sera le lendemain pesait un peu. Il y avait eu les fois où les tensions entre les quatre voire cinq nations avaient pesé si lourd qu'elle avait dû cacher sa nationalité, comme s'il s'agissait d'une tare, et celle où elle avait subi les caprices du destin ou des Pokémon Légendaires. Mais il y avait aussi eu les progrès qu'elle avait fait, les gens qu'elle avait croisés et ses amis Pokémon qu'elle avait rencontré. Il y avait eu les nouveaux pouvoirs miraculeux qu'elle avait découverts, et ce soir, il y avait cette Lune rose qu'on ne pouvait voir qu'ici, une fois par an, et qu'elle admirait pour la première fois. Peut-être que demain, Mizuki aurait froid, serait fatiguée, et rêverait d'un peu plus d'argent pour pouvoir s'offrir quelque chose de chaud à manger. Peut-être même qu'elle s'en voudrait un peu d'avoir dépensé ne serait-ce qu'une pièce pour offrir une crêpe à un Pokémon qu'elle ne connaissait pas et qu'elle ne reverrait sans doute plus, emportée par l'ambiance festive. Pour le moment, en tout cas, elle était bien.

« Et puis, quand j'étais petite… Quand j'ai commencé à avoir des Pokémon en fait, je me disais que ça… ça devait être cool de faire le tournoi de la Ligue Pokémon. Mais, c'est difficile… Je n'ai pas assez confiance en moi, je me disperse… J'avais ce rêve quand je suis partie de chez moi, il y a plusieurs années, et maintenant j'ai l'impression de ne plus en être capable.»

Quelque part, elle perdait en motivation devant ce défi de taille, mais ne parvenait pas à l'abandonner complètement pour se consacrer à autre chose. Déjà parce que ça ne lui laissait plus de but – au moins, viser huit badges et défier le Conseil, c'était concret. Mais si elle se limitait à devenir une Maîtresse des Esprits confirmée, comment saurait-elle qu'elle avait atteint son objectif ?  Ne pouvait-on pas toujours atteindre un meilleur niveau, dans ce genre de domaine ? Il n'existait pas vraiment de chef Maître des Esprits à vaincre pour prouver ses capacités, après tout.

Stop. La Lieuse s'arrêta juste à temps et revint à la réalité. En marchant ainsi droit devant elle, elle était arrivée jusqu'à une piste de danse aménagée sur une place, et avait failli monter dessus sans rien regarder, ce qui aurait forcément conduit à une catastrophe. Heureusement, ses sens psychiques superpuissants l'avaient avertie juste à temps, songea-t-elle avec ironie. Au moins, à défaut d'être impressionnant, c'était assez pratique, même si elle rêvait de plus.

Puisqu'elle était là, elle en profita pour observer les danseurs. Elle constata que la fameuse Violette se trouvait là et profitait de la musique avec celui qui était probablement son compagnon. Ils s'en sortaient bien, et leur couple était très beau à regarder virevolter, mais Mizuki n'avait pas envie qu'on la surprenne en train de dévisager – ça risquait de les mettre mal à l'aise autant qu'elle. Alors elle laissa glisser son regard vers un des autres couples et retint difficilement un sursaut de surprise.

« Mais c'est Eden ! »

Ca alors, ils n'arrêtaient pas de se croiser, ces temps-ci. La Nalcienne regarda son camarade dresseur de Psystigri danser en se demandant si son accompagnatrice était sa petite amie. En tout cas, il paraissait très heureux d'être avec elle ! La jeune fille hésita, puis s'autorisa à lui faire un petit signe de la main lorsque leurs regards se croisèrent, tout en le présentant à Lily.

« C'est un ami à moi, on élève à distance une fratrie de Psystigri. »

[N'ayant évidemment aucun moyen de savoir qu'Eden et Lily se connaissent peut-être déjà Razz]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1903

Fiche de personnage
Points: 54
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Sherrinford Jones le Mer 9 Mar 2016 - 21:42

Le jeune homme regardait la piste de danse tandis que ses deux chauve-souris, l’une réelle, l’autre morphée, voletaient au-dessus de lui. On aurait pu croire qu’elle cherchait à rester discrète. En réalité, elle faisait tout pour faire en sorte que Sherrinford la remarque. Sa femme passait de cavalier en cavalier comme l’exigeait les pas de la musique qui était en train d’être jouée. Une musique d’ailleurs un peu plus entrainante que les airs romantiques qui avaient été joués jusque là et qui donnaient la nausée à l’Alyphirois.

Il ne s’était d’ailleurs pas prié de le faire savoir à Liz qui lui avait alors conseillé d’aller danser avec un arbre pendant qu’elle irait se chercher un VRAI partenaire. Pourtant, contrairement aux apparences, Liz ne cherchait pas à faire de son mari un cocu. Non, elle souhaitait simplement l’énerver, et elle y parvenait à merveille. Ce n’était pas les hommes qui lui tournaient autour qui excitaient sa jalousie, mais bien les coups d’œil qu’elle lui jetait de temps en temps qui exacerbaient son exaspération. Comme si elle lui disait :

« Tu vois, moi je m’amuse, et pas toi ! NA ! »

Il repéra alors une jolie jeune fille parmi celle qui ne dansaient pas et songea un instant à l’inviter à danser juste pour que Liz perde de sa superbe, mais il se ravisa aussitôt. La pauvre demoiselle serait victime d’une des crises de Liz alors qu’elle n’aurait rien demandé. Le pire, c’est que Liz n’était même pas jalouse. Pour elle, tout ceci était un jeu. Elle pensait avoir tous les droits sur son mari et le lui faisait savoir. Bien sûr, ce dernier ne se laissait pas faire et le lui faisait également savoir. Mais même si elle criait beaucoup, Sherrinford savait que cela ravissait Liz car elle pouvait ainsi continuer à jouer les pestes, au grand dam du jeune homme qui aurait aimé que ce jeu stupide cesse de temps en temps.

Pourtant, leur relation avait bien commencé, quoique de manière étrange : débarqué de Midgard après avoir été séquestré un an par d’étranges geôliers, il avait fini par arriver à Terros où il avait cherché du travail à la caserne locale. Là-bas, pas de primes pour le chasseur qu’il était, ce qui tombait plutôt mal, mais un des soldat lui avait confié une drôle de mission qu’il avait acceptée, faute de mieux : servir de garde du corps à sa fille, une brillante chercheuse, qui avait reçu des menaces suite à certaines de ces recherches assez controversées.

Le jeune homme avait donc accepté et s’était rendu chez cette fille de son âge, qui l’avait fraichement accueilli. Mais un mois plus tard, il l’avait sauvée in extremis d’un fou armé d’une épée. C’est là qu’il avait compris quel genre de recherche menait Liz : elle cherchait à démontrer que si les dieux existaient, aucun de ces Pokémon, hormis peut-être Arcéus, n’avait pris part à la marche du monde. Bien sûr, elle ne pouvait nier certains faits historiques comme l’intervention des oiseaux élémentaire lors du déclenchement des dernières guerres. Mais elle cherchait surtout à prouver que la plupart des catastrophes qu’on imputait à la colère des dieux pouvaient s’expliquer par une action purement naturelle ou humaine, et noin surnaturelle. Durant ces recherches, elle avait découvert que les Zarbi de Flamen étaient eux aussi des férus d’exactitude historique qu’elle, et avait sympathisé avec certains d’entre eux.

Et depuis qu’elle avait prouvé que la destruction d’il ne savait plus quel temple de Nalcia causé il y a plusieurs centaines d’années par la foudre n’avait pas, contrairement à ce que racontait la croyance populaire, était causée par Elector, qui se trouvait dans son domaine sur Terros au même moment, elle avait acquis une certaine renommée… Ce qui avait immanquablement attiré l’attention de certains fanatiques contre qui Sherrinford s’était engagé pour la protéger.

Finalement, ces journées entières collés l’un à l’autre les avaient rapproché, mais il avait fallu que le père de Liz débarque à l’improviste chez elle un jour où les deux jeunes gens étaient au lit ensemble. Bien que très traditionaliste, il n’avait pas désapprouvé cette union, puisqu’après tout, il, avait lui-même envoyé ce jeune homme qui lui avait semblé prometteur veiller sur sa fille. En revanche, il leur avait imposé deux conditions sans quoi Sherrinford aurait dû quitter Terros à jamais.

D’abord, il devait prouver à son beau-père qu’il était capable de protéger Liz de tous les dangers. Comme son expérience de garde du corps semblait ne pas suffire au soldat, ce dernier avait obligé le chasseur de primes à subir un entraînement ereintant, nuit et jour, pendant trois longs mois où il n’avait pas vu Liz, avant d’être déclaré « apte ». La seconde condition, encore plus drastique, leur imposait d’être mariés pour pouvoir rester ensemble, ce que les deux avaient acceptés.
Mais si Liz aimait véritablement son mari, nul doute que son mauvais caractère ne supportait pas qu’on lui ait forcé la main, et l’aliphyrois en faisait régulièrement les frais, comme ce soir. Finalement, il alla jusqu’à la jeune fille en robe bleue, pas pour danser, il avait horreur de ça, mais il lui demanda poliment :

« Bonsoir mademoiselle. Dites-moi, je peux savoir où vous avez acheté vos crêpes ? Elles m’ont l’air délicieuses et j’aimerais bien en prendre une moi aussi. »

Que Liz le voie et pense qu’il allait faire un cadeau à cette inconnue tiens ! Ca lui ferait les pieds ! Mais alors qu’il écoutait la réponse, il entendit un drôle de bruit qui provenait d’au-dessus de lui. Il y avait maintenant non plus deux mais trois chauves-souris au-dessus de tête qui voletaient ensemble. Mais la troisième ne ressemblait pas au deux autres : c’était une boule de poils bleue pourvue de deux ailes et d’un groin en forme de cœur.
Sans prévenir, alors qu’elle semblait s’amuser avec Carmine et Laglu, la Chovsourir lui fonça dessus, pas bien vite cependant, et il l’attrapa au vol sans lui faire mal et lui demanda :

« Tu veux quoi toi ? »

A sa grande surprise, le Pokémon lui répondit :

« Un bisou ! Tu sens boooooon ! »

Et elle se tortilla, échappa à son emprise et lui fit un bisou de son groin en plein sur le front puis repartit voler avec ses camarades. Sherrinford regarda alors en direction de la piste… Et éclata de rire ! Liz s’était arrêtée de danser et ne riait plus du tout, une expression de colère mêlée de dépit se lisait sur son visage. Liz n’allait pas lui en vouloir de s’être laissé embrasser par un Pokémon. Mais elle avait perdu de sa superbe parce que finalement, contrairement à ses dires, Sherrinford aussi venait de bien s’amuser ce soir-là avec ce bisou ! Comme quoi, leurs petites joutes d’esprit pouvaient être très divertissantes, parfois…

Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 26

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Eden Sovial le Jeu 10 Mar 2016 - 21:18

Ainsi, Eden fut entraîné de force dans la danse, sa compagne lui montra comment faire et se mit même à rire devant la piètre performance de son jeune danseur. Mais malgré cela, le blondinet ne broncha pas et au contraire, se força à faire comme elle, prit dans le rythme de la danse Terrosienne. Par contre, il eut du mal à le garder quand ils devaient changer de partenaire lors de la musique suivante imposant alors ce changement entre danseurs. Et lors d’un énième échange, il croisa le regard d’Aaron, aussi rouge qu’une tomate. Eden voulut se rapprocher de son ami pour en savoir plus sur sa présence en ces lieux mais il fut rapidement attrapé par une nouvelle jeune femme aux longs cheveux bruns. Puis lors d’un mouvement les obligeant à tourner sur eux-mêmes, il croisa Lucas, son autre camarade, qui semblait bien galérer à danser (encore plus qu’Eden). Le blond haussa un sourcil et puis lui vint la lettre qu’il avait reçue ! Mais oui, c’était eux les commanditaires !!

Ainsi la musique s’arrêta, imposant alors une petite pause pour les danseurs. Eden remercia alors sa partenaire actuelle en se penchant légèrement en avant et en profita pour quitter la scène avant que la musique ne reprenne et qu’on le choppe à nouveau. Il avait terriblement mal aux jambes et aux bras à force de piétiner mais aussi de les lever en suivant un rythme qu’il ne connaissait pas. Il fut rapidement rejoint par Aaron et Lucas qui avaient du mal reprendre leur souffle. Eden attendit donc quelques secondes puis leur demanda pourquoi ils étaient ici bien qu’il avait sa petite idée. Pris sur le coup, les deux garçons s’excusèrent de l’avoir entraîné là-dedans mais dernièrement, ils avaient remarqué qu’Eden n’avait pas la forme ainsi que le moral et que ce genre de festival aurait pu lui changer les idées. Le blondinet soupira tout en croisant les bras et finalement, ne les gronda pas, au contraire, il afficha un large sourire et les remercia de leur initiative, qu’il était aussi content d’avoir des compagnons comme eux.

« Mais bon… Il va bien falloir que je trouve une petite punition pour m’avoir fait ça dans le dos et… »

Mais il se tut et s’éclipsa discrètement sans qu’Aaron et Lucas comprennent sur le moment. Jusqu’à ce que deux bras les enlacent et que deux jolies têtes brunes ne dépassent de leurs épaules. Ainsi, ils furent à nouveau entraînés dans le rythme de la danse de leur plein gré. Eden savoura sa réussite en les regardant galérer puis finalement, il quitta l’espace de danse, ne voulant pas retenter cette expérience. Mais lorsqu’il se rapprocha de certains stands, il lui sembla reconnaître quelqu’un mais avec la foule, il le perdit de vue. C’est alors que Myrallis sortit de sa balle et sauta rapidement les épaules de son dresseur pour ne pas être piétinée. Eden ne manqua pas de la gronder parce que vu le monde qu’il y avait, ce n’était vraiment pas le moment de se perdre mais la petite boule de poils grise pointa sa minuscule patte dans une direction. Par ailleurs, il eut l’impression qu’elle s’était adressée à lui comme si elle avait été douée de parole.

« Tu as vu quelque chose ? Bon je veux bien aller voir… »

Peut-être qu’elle avait tout simplement faim et qu’une bonne friandise sucrée lui faisait envie. Remarque, à Eden aussi car la faim commençait à se faire ressentir (et soif aussi). Ainsi, le jeune homme s’engouffra dans la masse humaine qui s’était regroupée pour regarder les danseurs. Il s’excusa de les gêner et surtout de tenter de se frayer un passage en les dérangeant. Mais les gens étaient plutôt conciliants. Sauf éventuellement un dernier spectateur qui n’apprécia pas le comportement du garçon et lui fit un croche-patte. Eden manqua de se rétamer sur le sol mais il tituba légèrement, tentant de garder son équilibre. Il ne chercha pas cependant à savoir si le spectateur l’avait fait exprès ou s’il s’était simplement pris les pieds dans les siens. Lorsqu’il se retourna, personne ne semblait faire attention à sa présence… Eden haussa seulement les épaules et lorsqu’il reporta son attention devant lui, il tomba presque nez à nez avec une jolie blonde en tunique bleue.

« Je suis désolé de vous avoir effrayée et… Mizuki ? »

L’étonnement pouvait rapidement se lire sur son visage. Oui, il s’agissait bien de Mizuki, la jeune femme qu’il avait rencontrée une première fois à la forêt des Chats et peu de temps avant le festival lorsqu’il était de passage à Nalcia ! Ah c’était donc elle que Myrallis avait vue ? Ou bien sentie vu que la demoiselle pouvait facilement communiquer avec certains types de Pokémon (la chance songea-t-il sur le moment) La petite chatte avait dû ressentir sa présence grâce à ses pouvoirs psychiques. Eden se gratta alors la joue, légèrement rosie par sa gêne de voir son amie dans une si belle tenue ;

« Eh bien… On va finir pas croire qu’on est beaucoup plus liés que ça à force de se croiser ! » tenta-t-il en rigolant légèrement, pour cacher sa gêne.

C’était nul ça Eden… Mais la petite Psystigri semblait ravie de voir la dresseuse de son frère et sa sœur, mais et eux, étaient-ils présents d’ailleurs ? Pendant qu’elle semblait les chercher, l’attention du blondinet se porta sur trois Chauve-souris qui volaient sur place au-dessus de leur tête : deux Nosférapti ainsi qu’un Chovsourir qui ne lui était pas si inconnu que ça mais il préférait ne rien dire, ayant peur de se tromper (après tout, les Pokémon se ressemblaient pas mal entre eux). Mais jusqu’à ce que la boule de poils volante se jette sur l’autre jeune homme présent aux côtés de Mizuki, Eden ria aux éclats, reconnaissant alors la fameuse Lily et ses bisous ! Si elle était là, Violette ne devait pas être bien loin… Décidément, c’était le festival des retrouvailles !

_________________

Eden Sovial
Informations
Nombre de messages : 206

Fiche de personnage
Points: 18
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Festival] Lunar Treat [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum