[ Clos ] Souvenir (Solo/Capture)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Souvenir (Solo/Capture)

Message par Sherrinford Jones le Lun 22 Fév 2016 - 0:05

Il était de retour au lac du dragon. Depuis combien de temps déjà ? Quatre mois... et avant cela, combien de temps avait-il passé dans l'isolement et le noir les plus complets ? Pas loin d'un an. Cette journée avait commencé de manière bizarre. Comme à son habitude, il s'était réveillé dans le noir, dans sa cellule, mais cette fois-ci, il n'avait pas entendu les sons caractéristiques de la présence de ses geôliers. Certain qu'ils n'allaient pas tarder à venir l'humilier une fois de plus, il avait attendu sans la moindre appréhension. Mais ils ne s'étaient pas montrés...

Plusieurs minutes plus tard... A moins que ce ne fut des heures, il n'aurait su le dire, plongé dans l'obscurité , de drôles d'yeux phosphorescents apparurent dans le noir. Lorsqu'ils se rapprochèrent, il se rendit compte qu'il s'agissait de diamants. Et lorsque les diamants avaient commencé à lui parler dans son esprit, il avait cru être devenu complètement fou.

Mais les minerais avaient vite dissipé ses doutes : ils appartenaient à un Pokémon Spectre, un Ténéfix apparemment prénommé Dawson qui tentait de communiquer avec lui. La bête noire lui expliqua alors en riant qu'elle était venue ici pour se nourrir des joyaux qu'elle avait senti. Ainsi, en plus de sa cellule, ce lieu était aussi une cache de richesses... Il demanda ensuite au spectre s'il avait neutralisé ses geôliers. Le fantôme lui apprit que ces hommes étaient morts. Il les avait vu se faire tuer un peu plus tôt par une femme rousse, mais cette dernière n'avait pas poussé plus loin son exploration et était aussitôt repartie. Le Pokémon sombre dévora tous les diamants présents, mais l'humain réussit à en soustraire un à sa gloutonnerie. Le spectre mangeait sans se préoccuper du prisonnier, lorsque ce dernier déclencha sa malédiction suite à un clin d'oeil dû à une poussière. Aussitôt, il commença à insulter le spectre, qui ne s'en formalisa absolument pas. Puis, une fois le flot d'injures terminées, le fantôme, qui avait apparemment perçu - grâce à ses étranges yeux ? - que la malédiction de l'homme provenait de son regard, lui conseilla de porter des lunettes pour protéger ses orbites des clignements intempestifs.

Au début, le prisonnier avait cru qu'il plaisantait. Le fantôme était partit peu après sur un mystérieux "A bientôt". L'homme avait fini par sortir dehors, complètement hébété par la lumière du soleil... On le disait vampire, cela n'avait jamais été aussi vrai, avec son teint blafard, ses immenses cernes et ses vêtements sales et en lambeaux qui ressemblaient au suaire d'un mort. Il reconnut immédiatement les alentours d'Aliphyr et malgré ses réticences, il descendit en ville. Les gens le prenaient pour un vagabond et lui jetaient des regards méprisant, y compris les marchands... Jusqu'à ce qu'il donne à l'un d'entre eux parmi les plus véreux son diamant, en échange d'un bon repas, de nouveaux habits... Et de lunettes. Dans un besoin extrême, il dut même se résoudre à laisser le vendeur l'arnaquer : hormis ses maigres emplettes et après une féroce négociation, il n'obtint que quelques pièces d'argent, tout juste suffisantes pour payer son retour sur Erasia. Mais pour l'instant, le plus important pour lui était de fuir sans attirer l'attention, et un mendiant armé d'un diamant était bien assez remarquable comme ça.

Il choisit sa destination complètement au hasard. Le lac du dragon, non loin de la capitale du pays nommé Mizuhan. Un bon endroit pour disparaître quelques temps. Ses souvenirs de l'an passé étaient encore assez flou, mais il croyait savoir qui l'avait fait prisonnier. Ses anciens employeurs avaient de la mémoire... Mais avec le recul, il en était arrivé à la conclusion qu'ils n'étaient pas ceux qu'ils prétendaient être... Ce qui ne les rendaient pas moins dangereux...

Perdu dans ses conjectures, il admirait la surface du lac, qui curieusement l'aidait à apaiser ses pensées... Jusqu'à ce qu'il croie devenir fou : à dix mètre de lui, son reflet l'observait et lui faisait de petits sourires et des gestes de la main. Sauf que l'homme ne souriait pas, et ne riait jamais. Et ce reflet ne provenait pas de l'eau, mais de la terre ferme. Craignant un traquenard, complètement à découvert, il passa aussitôt à l'attaque et enfourna son poing dans la tête de son double. L'attaque devait être décisive, car il était encore faible à cause de sa captivité... Mais son sosie absorba le choc, tandis que son visage se transformait en une bouillasse rose bonbon qui demanda : "Métamorph ?"

Puis il reprit sa vraie forme de...slime informe. L'homme ne connaissait pas ce Pokémon, mais ce dernier ne paraissait pas hostile semblait intéressé par l'humain : il s'amusa à le copier et à reprendre sa véritable apparence trois fois de suite. Pour finir, alors que l'homme, peu impressionné par ses capacité lassé par ce spectacle, repartait vers la ville, le Pokémon le suivit. Pour une raison mystérieuse, il tenait absolument à impressionner son nouveau dresseur...

L'humain ne fit aucun commentaire, mais le laissa faire... C'est alors qu'une douleur à la tête le ramena à l'instant présent. Il n'était pas au lac du dragon, mais chez lui, à Seian, dans son lit, aux côtés de sa femme... Qui venait de lui envoyer son poing fermé en plein visage. Sujette à de nombreux cauchemars, Liz avait la fâcheuse tendance de se défendre un peu trop vigoureusement. En plein dans son propre rêve, sa femme grogna ensuite un "va te faire foutre connard !" bien senti. Son adversaire du soir devait être particulièrement tenace. Pourtant, son épouse n'avait rien d'une guerrière, mais son tempérament lunatique et passionné s'accordait bien avec celui, plus calme mas tout aussi changeant, de son mari. Avec elle, Sherrinford avait l'impression que sa malédiction avait disparu : quatre-vingt-dix pour cent du temps, elle était d'une humeur de Ponchien en présence de son mari, qui se faisait alors traiter de tous les noms, surtout s'il osait l'interrompre dans ses recherches. S'il était de bonne humeur, il passait outre. Si ses yeux était mal lunés, il lui répondait et leurs disputes spectaculaires finissaient inlassablement par terrifier les voisins. Heureusement, leurs querelles de couple s'étaient calmées lorsque Liz avait eu la riche idée de capturer un Hypnomade chargé de les hypnotiser tous les deux si jamais ils s'énervaient trop. Et heureusement, il existait les dix autres pour cent du temps... Le moment où elle ne prétendait pas qu'elle restait en couple uniquement par convenance familiale et parce qu'elle avait contracté un syndrome de Stockholm !

Ils n'étaient pas seul dans la pièce : dans un coin, trois Zarbi, les partenaires d'étude de sa femme, dormaient, tandis qu'une quatrième était endormie juste à côté du coussin de Sherrinford. Cette quatrième lettre flottante aimait bien l'homme et sa femme, surtout parce qu'ils la défendaient face à ses trois comparses querelleurs. L'Hypnomade dormait dans le salon, mais au plafond, celui qui se faisait autrefois appeler Hunter entendait clairement le battement d'ailes de deux chauve-souris. L'une n'était autre que Carmine, l'autre était une des dernières expérimentations de Laglu, le Métamorph moqueur.

Pour la première fois, le dresseur était satisfait de sa vie. Il avait une femme qu'il aimait, deux Pokémon fidèles... Hélas, il avait de bonnes raisons de penser que cela n'allait pas durer. D'abord, il y avait ces interrogation auxquelles il n'avait pas trouvé de réponse : qui était la femme rousse qui l'avait sauvée... Pourquoi Dawson s'était-il intéressé à lui ? Et surtout, qui étaient ses geôliers ? Qui étaient vraiment ses anciens employeurs ? Autant de questions auxquelles il n'avait pas encore la réponse... Mais surtout, il était conscient de la menace qui planait sur la tête de sa femme. Et là était toute la différence. Cette fois-ci, ce serait lui qui mènerait la danse. Bientôt, il devrait mettre le plan qu'il avait imaginé en action. Bientôt, le simple notable de Seian redeviendrait le Chasseur...
avatar
Sherrinford Jones
Informations
Nombre de messages : 30

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum