[ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par PNJ le Lun 21 Mar - 21:59

Un vieil homme regardait le paysage, en sortant de sa maison, son fidèle Caninos à ses côtés. Le ciel annonçait une bonne journée. Depuis qu'on lui avait demandé s'il était partant pour évaluer le niveau d'une personne voulant devenir éleveur, il n'arrêtait pas de se demander ce qu'il allait faire. Malgré son air bourru il aimait voir les gens se dépasser pour aider les autres. Pour sa part, il consacrait tout son temps pour ses Pokémon. Il se tourna donc vers les bâtiments. Une énorme grange, capable de tenir plusieurs troupeaux de Pokémon en entier, dominait le reste de la propriété, épaulée de deux tours. Celle de droite était son silo à grain, et celle de gauche, le réservoir d'eau potable.

Il appela aussitôt ses deux assistants, un Tortank et un Roucarnage. Au Roucarnage, il demanda de vérifier, comme tous les matins, le niveau de grains et d'eau dans les deux réservoirs. Puis se tournant vers la grange, il lança :

-Suis moi, Shuko, on va sortir tout le monde.

La tortue le suivit sans faire d'histoire. Quand ils ouvrirent les portes en bois, tout le petit monde commença à se réveiller, prêts à être sortis. Pendant que le Tortank, aider d'un Caninos, emmenaient les Cabriolaine dans un parc à côté de la bâtisse, l'homme sortit les Chevroum dans un autre enclos, à quelques distances. Le Roucarnage attendait que le vieil homme eu terminé pour lui faire signe que les deux silos étaient encore suffisamment plein. Le maître des lieux regarda autour de lui. La tortue finissait de sortir un petit troupeau de Donphan et de Phanpy, deux Ponyta et une Galopa étaient partir courir d'eux même, comme ils en avaient l'habitude et un petit troupeau de Pokémon disparate attendait encore patiemment dans la grange qu'on leur dise où aller se promener. Il y avait encore une couple de Mélodelfe et leur petits, quelques Coxy, une bande de Miaouss et, comme surveillant ce petit troupeau hétéroclite, se tenaient deux Rhinoféros et deux Rhinocorne. Une fois tout ce beau monde bien éparpillé, l'oiseau se positionna sur l'un des deux cylindre de bois, pour observer tout se beau monde d'un oeil vif. L'homme se posa sur la chaise à bascule, sur le perron de sa maison, le Caninos à côté de lui. Quant au Tortank, il se recroquevilla dans un coin à l'ombre. L'homme sortit alors sa pipe, d'une poche intérieur de sa veste et la tendit vers le chien, pour que celui-ci l'allume. Et le vieil homme attendit ainsi la jeune femme, confortablement installé.

Son élève ne tarda pas. Il se leva alors et parla d'une voix forte tout en s'approchant.
"Bonjour! Je me nomme Hans! Tu es celle que j'attends, n'est ce pas ? Qui es-tu et qui t'accompagne ?"

Il pensais être clair en parlant. Il voulais savoir quel liens celle-ci tenait avec ces Pokémon.

[Rien de compliquer, il faut juste te présenter, toi et tes compagnons.]
Spoiler:

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1061

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par Miku Hatsune le Mar 22 Mar - 0:09


« Défi ? »


Un grand sourire sur les lèvres, Miku ajusta son sac sur ses épaules et, après avoir salué la vieille dame qui s’occupait de sa pension en son absence, elle se donna une impulsion sous les pieds pour décoller littéralement. Arrivée au faîte de sa pyramide imaginaire, elle croisa le regard de Nebula, qui se glissa sous sa maîtresse pour la réceptionner en douceur. La Nalcienne rit, vraiment heureuse de voler de nouveau avec son amie, puis se laissa emporter vers un endroit précis des Landes Verdoyantes, là où on lui avait donné rendez-vous.

En effet, peu après le départ d’Eden, la jeune femme avait reçu un message rapide qui la conviait à l’épreuve qu’elle avait demandée. Dans la missive, on l’avait informée de l’identité de son examinateur, et elle avait été flattée d’apprendre que ce serait Monsieur Hans, le célèbre Éleveur connu dans tout Nalcia pour son exceptionnel cheptel de Chevroum et la qualité du lait qu’il produisait grâce à ces Pokémon. Même s’il avait aussi la réputation d’un campagnard bourru et assez peu à cheval sur les convenances et les politesses de la vie en société, sa réputation d’Éleveur n’était plus à faire, et elle remercia les autorités de l’avoir aiguillée vers cet homme qui, elle n’en doutait pas, serait un très bon professeur pour elle. Miku étant de toute façon une élève sage et appliquée, il n’y avait aucune raison pour que la rencontre se passe mal, non ?

Tandis que l’Altaria filait dans les cieux, Eumenis, la petite Nirondelle, gazouillait gaiement avec Reddo, le Coxy timide que la jeune femme avait recueilli il y avait de cela quelques années. Parfois, Nestor, l’Abra qui veillait sur la Nalcienne, se téléportait un peu n’importe où, tantôt près de sa maîtresse, tantôt directement sur sa tête, là où la Pikachu avait déjà pris place et d’où elle le chassait chaque fois qu’il revenait à la charge. Dans les bras de Miku, le chaton dormait paisiblement, pas impressionné le moins du monde par la vitesse ou l’altitude... Et un peu à l’écart, Promantis planait paresseusement, le Cradopaud juché sur son dos comme un cavalier de l’impossible. Satisfaite de voir une grande partie de toute sa petite famille avec elle, la Ramasseuse repensa au mot qu’on lui avait adressé, et dans lequel on lui avait précisé que Hans l’autorisait à emmener l’intégralité de ses Pokémon avec elle pour l’épreuve. Elle avait d’abord trouvé ça surprenant, avant de comprendre qu’il voulait probablement voir les créatures dont elle s’occupait déjà pour mieux la jauger. La Prêtresse ressentait un mélange d’excitation et d’appréhension, très différent de ce qu’elle avait éprouvé lors de son passage au rang de Marcheuse, mais cela ne lui déplaisait pas, bien au contraire, et c’est avec un bon état d’esprit qu’elle aborda à la fois le challenge à venir et la pension de Monsieur Hans, qu’elle voyait se dessiner à l’horizon.


« On y est ! »

Tous les Pokémon volants descendirent en même temps pour se poser dans l’immense jardin au milieu duquel trônait la bâtisse du vieil homme. Les joues rosies par le vent et l’enthousiasme, l’apprentie Éleveuse sauta à terre, laissant Fulmina gambader librement dans l’espace infini dont elle disposait, puis jeta un coup d’œil circulaire, avisant un Tortank couché à l’ombre, un Caninos aux pieds de la chaise à bascule et un Roucarnage au regard perçant qui surveillait discrètement tout le monde. Ce monsieur avait des Pokémon très différents, comme Miku, et cette dernière était persuadée de n’en voir qu’une infime partie ! Moïra bailla dans ses bras, observant d’un air curieux son nouvel environnement, et la jeune femme s’inclina, avant de répondre, rayonnante :

« Bonjour, et enchantée, Monsieur Hans ! Je suis Miku Hatsune, Tireuse et Prêtresse au Temple de l’Air Boréal, en tant que Marcheuse. Avant toute chose, je vous remercie d’avoir accepté de prendre mon examen en charge, c’est très gentil de votre part, alors que vous devez être fort occupé avec tous vos Pokémon... »

Se tournant vers Nebula, elle lui confia la petite Miaouss en la déposant délicatement dans ses plumes cotonneuses. Elle siffla ensuite, rappelant près d’elle tous ses compagnons déjà à l’air libre, avant de libérer ceux qui étaient encore dans leurs Balls d’un geste ample. De nombreuses lueurs jaillirent autour de la Mystique, révélant à Hans la grande famille de son élève.

« L’Altaria s’appelle Nebula, c’est ma toute première compagne. Je vais vous épargner l’énumération des noms de tout le monde, ce serait sans doute ennuyeux pour vous. Mais ce sont tous de précieux amis qui partagent ma vie dans la joie comme dans la peine, et c’est avec grand plaisir que je les ai tous emmenés avec moi pour qu’ils assistent à l’épreuve, même si certains ne pourront probablement pas m’aider. D’ailleurs, je vous remercie de nouveau de m’avoir permis de les prendre avec moi. »

La jeune Nalcienne s’inclina de nouveau, avant de reprendre, toujours souriante :

« Je voudrais d’ailleurs vous préciser que je n’ai pas emprunté la voie habituelle des aspirants Éleveurs : mon maître, le doyen du Temple de l’Air Boréal, a tenu à me faire découvrir le Ramassage parce qu’il pensait que ce serait plus adapté à mon caractère et à mes capacités, car je refuse toute forme de violence dans la mesure du possible. Les combats de Pokémon ne sont pas une chose que j’apprécie, mais si vous me demandez d’y prendre part dans le cadre de l’examen, je le comprendrai parfaitement et je me plierai à vos requêtes. Merci encore pour le temps et la faveur que vous m’accordez. »

Entourée de l’intégralité de ses Pokémon, l’apprentie attendit patiemment que son aîné lui donne le signal du début de l’épreuve, le cœur battant, mais heureuse d’en être enfin arrivée là.

[Je vais renommer Miku « Courbette-sama » tellement elle est polie là xD]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par PNJ le Mar 22 Mar - 0:36

L'homme écouta la jeune fille se présenter. Il la trouvait un peu trop polie, mais n'en dit rien. Il regarda ensuite tous les compagnons de la demoiselle. Miku était une prêtresse, c'était peut-être pour ça qu'elle en faisant autant. Il lâcha avant toute chose :
-Si tu crois que tes courbettes vont te faciliter les choses, tu te goures, gamine. Et je dirai même que tu comences à me gonfler, alors arrêtes. Moi c'est Hans, pas de Monsieur, compris ?
Il regarda tour à tour la jeune fille et ses créatures.
-Sache que moi-même je n'apprécie pas les combats. Les Pokémon sont plus heureux à gambader qu'à se taper dessus.
Il avait lancé cette dernière phrase en lui lançant un sourire qui se voulait complice.
-Mais trêve de bavardage. On va voir si tu sais autant agir que causer.

Il lui fit signe de le suivre et se dirigea vers l'étable. Rendu devant le bâtiment aux portes ouvertes, Il dit simplement :
-Neuf jours que j'ai pas fait l'ménage ici. J'veux ça propre.

Le sol de la grange était recouvert d'un mélange de paille, de terre séchée, et d'excréments. Les mangeoires vides étaient recouvertes de crasses. Les abreuvoirs croulaient sous la paille. La poussière régnait sur tous les murs et les poutres. A droite de la porte, contre la paroi, étaient accroché des outils diverses, pelle, râteau, croc et bêche.

Il désigna deux trous grands comme une tête d'homme, actionné par un mécanisme de roues qui sortaient des murs latéraux.
-Ici, c'est les grains, et là, l'eau. Tu peux en utiliser comme tu veux, tant que tu ne vides pas tout. Je te laisse la matinée.

Sur ces mots, il se retourna et se posa sur la chaise à bascule. Par précaution, le caninos préférait rester devant le bâtiment.

[Tu dois nettoyer le bâtiment en un post. Les Pokémon de l'éleveur ne te gêneront pas, mais ne t'aideront pas non plus.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1061

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par Miku Hatsune le Mar 22 Mar - 2:05


« Rudesse »


Aïe. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la jeune femme ne s’attendait pas à un tel accueil. Elle qui avait toujours appris à être polie et à toujours s’adresser aux autres avec respect et déférence, elle n’aurait jamais imaginé qu’on lui reprocherait un jour d’être trop... Trop « elle », peut-être ? Sa réaction première fut de baisser les yeux et de courber l’échine pour se protéger de ce qu’elle prenait comme une agression injustifiée, mais elle ne bougea pas, écoutant simplement le sermon du vieil homme. Shoota, en revanche, ne l’entendit pas de cette oreille, et elle se manifesta en faisant une brève apparition, certes discrète, mais parfaitement visible : derrière Miku, une silhouette sombre se dessina, la mine sombre et menaçante, tandis qu’une puissante bourrasque émanant de la Nalcienne souffla les alentours, comme pour avertir ce « sale vioque » que « hé, t’as pas intérêt à lui faire du mal parce qu’elle est polie et courtoise et elle t’a rien fait ». Étonnée de la réaction disproportionnée de son double, la Marcheuse se mordit la lèvre, espérant de tout cœur que Shoota n’avait pas blessé son examinateur. Il y avait bien longtemps que son alter ego ne s’était pas montré, et plus longtemps encore qu’il ne l’avait pas mise dans des situations un peu délicates... Toutefois, son apparition fut aussi rapide qu’anecdotique et, au grand soulagement de la Mystique, Shoota ne resta que quelques secondes, translucide, avant de s’évanouir dans l’air, laissant son hôte reprendre le contrôle total de son corps. Le cervidé avait fait un pas en avant, alerté par le changement subtil mais perceptible de l’atmosphère jusqu’alors légère, et les yeux du Xatu s’étaient teintés de bleu, au cas où l’oiseau aurait eu besoin d’intervenir... Mais ils retrouvèrent leur calme une fois la tempête passée.

Retrouvant sa contenance, Miku releva la tête lorsque son professeur lui expliqua qu’il n’aimait pas non plus les combats, accompagnant même ses mots d’un sourire complice qui rassura la Nalcienne. En remettant les choses dans leur contexte, elle comprit que ce Monsieur qui voulait se faire appeler Hans avait sans doute été plus embarrassé par « l’excès » de politesse dont elle avait fait preuve qu’autre chose, et qu’il avait simplement réagi de manière un peu bourrue pour revenir sur un terrain qu’il connaissait mieux. Il ne devait pas être quelqu’un de méchant, s’il avait une telle réputation... Quoique méfiante, la Mystique lui emboîta le pas, suivie de ses Pokémon, et regarda le bâtiment que le vieil homme lui désigna. Tout en écoutant les consignes, elle mesura l’ampleur de la tâche : la grange était dans un état déplorable, sale et laissée à l’abandon... Quand elle apprit que ce n’était le résultat que de neuf jours de négligence, elle écarquilla les yeux. Seulement ?! Elle aurait juré que cela faisait au moins un mois qu’il n’avait pas touché à cet endroit ! Elle avait donc la matinée pour faire le ménage là-dedans... Heureusement qu’elle avait pris tous ses Pokémon avec elle, vu le travail qu’il y avait ! En silence, elle hocha la tête, puis, avant toute chose, attacha ses longues couettes en deux chignons, histoire de ne pas être gênée dans ses mouvements. D’un sifflement, elle fit venir ses compagnons autour d’elle, tout en les regardant un à un, commençant déjà à écarter mentalement ceux qui ne lui seraient d’aucun secours en raison de leur jeune âge ou de leurs faibles capacités. Elle prit alors la parole :


« Nestor, Tanaquil, Tintinna, pouvez-vous sortir l’intégralité du contenu de la grange avec vos pouvoirs, s’il vous plaît ? Je vais m’occuper des outils, mais j’ai besoin de vous pour la paille et le reste. Ah, je vais vous sortir des sacs pour tout ce qui est à jeter. Essayez de ne pas tout mélanger, d’accord ? »

La Tarsal et l’Éoko acquiescèrent d’un air enthousiaste, alors que l’Abra, impassible, ne dit rien, se contentant pour toute réponse d’un léger scintillement psychique. Les trois Pokémon se mirent au travail, se séparant pour ne pas se gêner, alors que l’humaine s’affairait également, aidant ses compagnons dans leur tâche en s’y attelant avec eux pour gagner du temps. Certains objets fixes ne purent être déplacés, mais l’opération prit moins de temps que prévu grâce à leurs efforts combinés. Miku fit alors signe à tous ses Pokémon, hormis Nebula, de s’écarter.

« Allez, on va souffler toute la poussière et la saleté légère. Ensemble ! »

La jeune femme déplia Tenbuki, son bâton de métal rangé sous forme de barrette dans ses cheveux en temps normal, puis, en se tenant bien droite, elle invoqua un fort courant d’air qui traversa la grange d’une extrémité à l’autre, alors que l’Altaria battait puissamment des ailes pour renforcer la bourrasque. D’impressionnantes quantités de poussière tourbillonnèrent, d’abord en suspension, puis à l’extérieur. Les poutres, le sol, les abreuvoirs, les mangeoires, tout fut expulsé, hormis les silos et leur contenu, que la Nalcienne avait pris le soin de protéger avec les couvercles et une barrière d’air supplémentaire au cas où. Le Dragon et l’humaine toussèrent un moment, puis échangèrent un regard entendu.

« Bien joué ! Murex, je vais avoir besoin de toi, maintenant. Arrose le sol pour faire partir toute la saleté que tu pourras retirer. Je vais m’occuper des murs avec les autres. »

Aussitôt, le coquillage d’or s’exécuta, inondant copieusement le sol jusqu’à le détremper avec des jets d’eau à haute pression pour décoller la crasse la plus incrustée. La jeune femme, elle, s’attaqua aux parois, aidée de Tanaquil, de Moïra et de l’étrange batracien qui l’avait rejointe à la fin de son aventure au Sillage du Dokurogu. Chacun mit la main à la pâte à sa manière, grattant, essuyant et décapant au mieux les murs de bois pour leur redonner leur lustre d’antan. La Nalcienne, avec une espèce d’éponge de grande taille munie d’une surface « grattoir », frotta énergiquement pendant de longues minutes, avant de s’arrêter, une fois sa part de travail terminée. Voyant que ses Pokémon s’étaient bien débrouillés de leur côté, elle les félicita, avant de lâcher :

« Maintenant que tout est propre, on va faire sécher la grange, et on pourra s’occuper de remettre de la paille propre, de la nourriture et de l’eau. Hermélios, je compte sur toi ! »

Le Caninos de la Nalcienne s’avança au centre du bâtiment, puis fit monter la température de son corps, en veillant à ne pas mettre le feu à l’édifice. L’air sembla miroiter et onduler à mesure qu’il augmentait la chaleur, mais le surplus d’eau s’évapora rapidement. Après une caresse à son chien de feu, elle se redressa, puis se dirigea vers le tas de paille encore utilisable issu du tri initial de ses Pokémon et s’en servit pour remettre les boxes dans un état acceptable, puis demanda au Caninos d’Hans où était la réserve de paille propre pour finir sa tâche, la récupération ne lui ayant pas permis de remplir correctement et entièrement toute la surface. Une fois sa réponse obtenue, elle acheva cette étape, s’essuya le front et, avec un grand sourire, cria :

« Minna, tout le monde prend un peu de grain et remplit une mangeoire, on se répartit bien pour ne pas se marcher dessus et pour aller plus vite ! »

Branle-bas de combat général ! Tout le monde s’activa soudain lorsque Miku leva les protections et les couvercles du silo à grain, et chacun piocha à son rythme, en faisant la queue quand il y avait une trop grande affluence, afin de garnir les récipients à nourriture. Ceux qui avaient des bras prélevaient directement à la source, les Pokémon dotés de pouvoirs psychiques faisaient léviter une certaine quantité de grain correspondant à leurs capacités, et la Nalcienne se servait de la pelle en guise d’outil d’approvisionnement. Cela prit un peu plus de temps que ce que la Prêtresse avait prévu, mais le groupe put enfin passer à l’eau, en répétant la manœuvre, un peu plus lentement, toutefois, pour ne pas en renverser et en mettre partout en gaspillant le précieux liquide.

Lorsque les abreuvoirs furent tous remplis, Miku gratifia chaque Pokémon d’un mot doux et d’un geste affectueux, s’épongeant le front d’un revers de la main. Elle leva les yeux vers le ciel et constata que le Soleil était déjà haut. Il devait être près de midi.


[Travail terminé Razz]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par PNJ le Mar 22 Mar - 7:28

Lorsque la jeune femme eu terminé, et qu'elle fit demi-tour, le Caninos de l'éleveur se mit à aboyer joyeusement. Hans, avait quitté sa chaise et s'affairat à l'intérieur, sortit à ce moment-là. Il s'approcha du bâtiment. Arrivé près de la jeune fille, il la vit en nage, puis regarda la grange. et lança un sourire. Sans dire un mot, il tourna la tête.
-Shuko!
Ensuite il entra dans la bâtiment. Il sentit aussitôt que l'air avait été chauffé. Il regarda la jeune fille et ses Pokémon, puis sans un autre mot, il sortit. Le tortank apporta une table de cuisine qu'il déposa à mi-chemin entre la maison et la grange.
-Après l'effort, le réconfort.
Et pendant que le Tortank repartit hercher deix sièges, le Roucarnage revenait avec un grand panier, qu'il déposa sur le meuble. A l'intérieur l'homme sortit un plat encore chaud contenant un civet de Laporeille, et un plat de mélange de légumes. Puis le Tortank fut de retour avec les chaises, qu'il plassa soigneusement à côté. Le Roucarnage fut rapidement de retour avec des patés dans un énorme plat. Le Caninos lui, était partit en courant, et revenait avec un petit panier, contenant les couverts, ainsi que des verres et une bouteille d'eau, qui perlait de sa fraîcheur.
-Pour ceux qui n'aiment pas les graines. Dit-il en désignant le plat qui fut déposer au sol. Bon appétit.
...

Quand le repas fut bien digéré, il se releva.
-Bien mangé ? Eh bien on reprend tranquillement.
Il marcha tranquillement en direction des Pokémon derrière les clôtures. Il désigna d'abord les Chevroum.
-Ces bêtes sont ma fierté. J'ai un troupeau de près de cinquante têtes, tous bien éduqués, plein de joie de vivre, et donnant du bon lait. C'est ce grand espace et mon bon traitement, qui leur donne de si bon plaisir à donner du lait. Puis montrant les Cabriolaine. Et ça, c'est leurs petits. Il y a un peu moins de trente chevraux ici même. Certains sont déjà bien grands, mais une bonne partie de ces bêtes sont jeunes encore. Certains n'ont que quelques jours. Je te demanderait seulement de les rentrer dans l'étable. Ils savent nous obéir au doigt et à l'oeil, à mon Totank, mon Caninos et moi. Mais nous ne t'aideront pas, bien entendu. Je te laisse faire, bonne chance.

Il avait lâché cette dernière phrase en donnant une tape amicale à Miku, qui l'avait propulsé contre la barricade. L'homme retourna aidé la grosse tortue à ranger le mobilier dans la maison, le chien sur leurs talons. Quand au Roucarnage, il avait repris son poste de vigie.

[Bon, maintenant tu dois simplement réussir à rentrer le troupeau dans la grange, ce qui représente un parcours de plus ou moins cinq cent mètres. Ce bétail est d'âge assez varié mais, comme dit plus haut, certains sont jeune. Tu va devoir montrer de l'autorité pour les guidé, mais si tu en fait trop, certains vont se coucher par la peur, et d'autres vont fuir. Bonne chance.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1061

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par Miku Hatsune le Mar 22 Mar - 22:04


« Contrôle »


Fatiguée, mais contente d’avoir fini la tâche demandée, Miku regarda le Caninos avec une certaine appréhension, mais lorsqu’il aboya d’un air joyeux, elle se sentit rassurée. Quand Hermélios faisait ça, c’était bon signe, en général, elle osait donc espérer qu’elle pouvait interpréter les vocalises de celui d’Hans de la même manière. Toutefois, elle fut surprise de voir le Tortank et le Roucarnage s’affairer pour dresser le couvert et apporter de quoi manger... Elle était en pleine épreuve, et ils faisaient une pause déjeuner ? Un peu gênée et ne sachant pas trop quoi dire, tout en se souvenant de la réaction du vieil homme à ses politesses, elle se contenta d’un simple « merci beaucoup », avant de se mettre à table et de commencer le repas avec ses Pokémon. Tout le monde mangea avec plaisir, en prenant soin de ne pas gâcher en renversant quoi que ce soit, mais la jeune femme fut frappée du mutisme dans lequel son examinateur s’était enfermé. Il n’était pas très à l’aise en société, ni très bavard, mais elle trouvait que c’était encore pire que ce qu’elle avait imaginé... Mais après tout, chacun avait son caractère et ses habitudes, et il était reconnu comme étant un professionnel de l’élevage, alors elle pouvait lui faire confiance.

Une fois la pause terminée, Miku déposa sa Miaouss et sa Tarsal, qui s’étaient endormies sitôt la dernière bouchée avalée, sur une couverture qu’elle étala à même le sol, dans l’herbe verte. Elles étaient encore jeunes et avaient besoin de pas mal de sommeil, surtout après avoir fait de tels efforts. Avec un sourire, elle les caressa, avant de les confier à son Xatu, qui se posta en sentinelle près des deux princesses assoupies.

La jeune femme suivit alors Hans, qui lui montra son cheptel de Chevroum, puis le troupeau de Cabriolaine, tout en lui expliquant ce que représentaient ces bêtes pour lui et en l’informant de l’âge des chevreaux, avant de lui donner la nouvelle consigne. Rentrer ces Pokémon dans l’étable, hein... L’accolade que donna le vieil homme projeta la Nalcienne en avant, lui faisant faire connaissance avec la barrière devant elle. Un peu sonnée et hébétée, elle se releva, vérifiant qu’elle n’avait rien de cassé, puis laissa le propriétaire des lieux s’éloigner, tandis qu’elle réfléchissait déjà à la méthode qu’elle allait employer. Bon... Une trentaine de créatures, toutes jeunes, certaines plus que d’autres, qui semblaient dociles, mais qu’elle ne connaissait pas, et qui seraient sans doute imprévisibles face à l’inconnu... D’un geste, Miku appela à elle le Caninos et la Delcatty à la fourrure carmin.


« Je vais avoir besoin de vous pour les guider et les empêcher de faire des écarts sur le côté. Oh et, Atlas, Fulmina, venez ici, vous aussi. Vous vous mettrez derrière. Quant à toi, Elaphos, tu prendras la tête. Tu es celui de nous tous qui s’apparente le plus à leur espèce avec ton apparence, je pense que ce rôle te revient. »

Même en essayant de paraître assurée, la Prêtresse n’en menait pas large ! Elle n’avait jamais eu à faire ça, puisque tous ses Pokémon étaient relativement obéissants et dociles. Elle craignait de voir la situation lui échapper, mais si elle partait perdante, elle savait pertinemment que les Cabriolaine allaient le sentir et devenir nerveux. Il fallait à tout prix qu’elle se force à penser de manière positive, comme elle avait l’habitude de le faire. La mine déterminée, elle lança :

« Prêts ? On y va ! »

Enthousiastes, les heureux élus pour l’aider dans sa tâche se mirent en mouvement, se plaçant autour du troupeau comme Miku le leur avait demandé. Mais les difficultés arrivèrent tout de suite : aucun Cabriolaine ne parut vouloir bouger le sabot pour sortir de l’enclos ! Incrédule, la jeune Mystique les regarda l’espace de quelques secondes.

« Euh... »

Ce furent les seuls mots qui sortirent de sa bouche. Fort heureusement, Hermélios eut la présence d’esprit de japper suffisamment fort pour faire réagir les chevreaux. Ils étaient probablement accoutumés à cet environnement sonore avec le Caninos d’Hans, et la jeune femme, après avoir levé les yeux au ciel en maudissant son manque de jugeote sur le moment, remercia son Pokémon de penser pour deux. Au moins, l’intervention d’Hermélios avait eu l’effet escompté : les bêtes eurent un sursaut, puis se décidèrent à bouger enfin, comme tirées d’une étrange torpeur. Cependant, elles partirent dans tous les sens, comme elle l’avait craint... Son Tenbuki à demi-déplié à la main, elle s’approcha du groupe pour tenter de les rassembler.

« Non, non, pas par là ! »

Se plantant devant un petit rebelle, elle écarta les bras pour l’impressionner, ce qui le fit s’arrêter net et repartir dans la direction opposée, vers le troupeau. Un autre faisait de petits sauts, surexcité et testant les nerfs et l’autorité de l’apprentie, qui indiqua à Pardalis de s’en occuper en lui faisant les gros yeux et en se gonflant pour paraître plus grosse qu’elle ne l’était vraiment. Miku ne sut pas déterminer ce qui avait le plus marqué le Pokémon entre la fourrure toute hérissée ou la couleur saugrenue de la chatte, mais cela fonctionna : le cabri se calma et alla vers les autres. Mais ils n’avaient fait qu’une cinquantaine de mètres, et l’étable était encore si loin ! Non, elle ne devait pas se décourager, pas si vite. Reprenant le dessus sur ces tendances pessimistes qui ne lui allaient décidément pas, elle dit, un peu plus assurée :

« Hermélios, je compte sur toi pour les rabattre sur le flanc droit, et sur toi, Pardalis, pour surveiller le flanc gauche. N’hésitez pas à leur montrer qui commande, mais ne les terrorisez pas non plus, ils ont besoin de guides et de repères, pas de bourreaux, d’accord ? »

À l’arrière, le Nidorino poussait gentiment avec le crâne ceux qui traînaient un peu trop, tandis que Fulmina, un peu plus pragmatique, laissait crépiter ses joues quand un Cabriolaine tirait un peu trop sur la corde et faisait mine de s’en aller et de s’écarter du chemin. Petit à petit, le troupeau retrouva une certaine cohésion, même s’il était à présent scindé en trois : la première partie suivait docilement Elaphos, voyant en lui un avatar de patriarche dont le brame faisait très forte impression sur les plus jeunes ; la seconde, celle composée du plus grand nombre de Pokémon, était celle qui nécessitait le plus de surveillance et d’attention, car ses membres avaient tendance à s’agiter plus que les autres. La dernière, enfin, était en retrait derrière, plus timide et moins confiante : les chevreaux, la tête basse, avançaient d’un pas hésitant. Songeant que c’était sans doute le noyau « fragile » du cheptel de jeunes, la Nalcienne laissa son Haydaim emmener ceux qui le suivaient sans problème et se concentra sur ceux-là. Elle rangea Tenbuki, puis s’agenouilla près de l’un d’eux, tendant sa main vers le Pokémon apeuré et le laissant venir à elle à son rythme, pour lui prouver qu’il n’avait pas à la voir comme une menace.

« Regarde, cette main ne te fera pas de mal. L’autre non plus, d’ailleurs... Allez, tu vois ? Là... »

L’humaine laissa le Cabriolaine toucher ses doigts du bout du nez, puis lui lécher la main timidement. Quand elle comprit qu’il n’avait plus peur, elle se redressa sans faire de gestes brusques, rangea complètement son Tenbuki et se plaça à peu près à égale distance du groupe deux et du groupe trois. Finalement, elle inspira profondément et laissa son don premier, celui qui rythmait sa vie et celle de ses compagnons, s’exprimer pleinement.

Spoiler:


Taihei (Sérénité, Paix)


• Chant de paix de niveau 2. C'est son chant de paix le plus puissant, quand elle n'est pas forcée d'endormir quelqu'un pour le calmer. Comparable à un Doux Parfum transposé de manière sonore, il permet de diminuer, voire de neutraliser l'agressivité d'un humain ou d'un Pokémon, grâce aux vibrations de l'air. Plus la sérénité intérieure de Miku est stable, plus le chant sera efficace. Peut être interrompu, et nécessite donc de protéger Miku jusqu'à ce qu'elle l'ait achevé.

De puissantes vibrations émanèrent de la jeune femme, se propageant en cercles concentriques autour d’elle pour toucher les Cabriolaine à sa portée. Les premiers étaient déjà rentrés tranquillement dans l’étable, emmenés par Elaphos, lorsque le chant de la Prêtresse atteignit le reste du cheptel. Les plus turbulents, ceux du milieu, furent apaisés par les vertus de la voix de la Nalcienne, tandis que les réservés, ceux qui se bornaient à rester derrière, sentirent une sorte de voile enveloppant les réchauffer de l’intérieur pour les rassurer et leur murmurer : « je suis là pour vous soutenir et vous accompagner ». La prière de la Mystique toucha donc les chevreaux à différents niveaux, mais le résultat dépassa même ses espérances : les retardataires soudain enhardis se rapprochèrent des autres, et les plus nerveux retrouvèrent un calme bienvenu et salvateur pour la jeune apprentie. Il ne restait qu’une centaine de mètres à faire, et le troupeau parut se « dérouler » sans aucun problème, marchant paisiblement jusqu’à l’étable, sous l’œil attentif d’Elaphos, posté à l’entrée du bâtiment. Miku accompagna les derniers Pokémon, s’assura qu’ils étaient bien tous là, ferma les portes et s’assit carrément sur le cervidé, en profitant de l’occasion pour lui murmurer des mots de remerciement et pour reprendre son souffle. Ses compagnons, qui s’étaient improvisés chien, chat, souris et dinosaure de berger, vinrent s’asseoir à ses pieds en remuant oreilles et queue, attendant probablement une parole gratifiante, eux aussi.


[Je n’étais pas super à l’aise avec l’exercice, Miku n’avait jamais fait ça, donc j’ai fait au mieux avec ses talents et ses Pokémon, en espérant que ça ira ^^]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par PNJ le Mer 23 Mar - 10:43

Hans regarda la jeune femme se démener avec le petit troupeau, avec un sourire sur les lèvres. Elle se débrouillait pas trop mal. Quand celle referma les portes, l'homme sortit de la maison, frottant sa barbe blanche. Miku s'était installée sur son cerf, ses autre compagnons à ces pieds. Arrivé à sa hauteur, il lança :

-C'est pas trop mal. Félicitation. Je pense te donner une dernière épreuve, et si tu la réussit, je te considérerai comme une éleveuse accomplie, et ma porte te sera toujours grande ouverte.

Le maître des lieux se dirigea vers un petit jardin sur le côté du grand bâtiment, où on pouvait apercevoir des coccinelles butiner de fleurs en fleurs. Comme pour passer le temps, il continua à expliquer le rôle de sa petite ferme.
-Ici, j'élève également d'autres Pokémon que mes chèvres, et ils ont tous un rôle qui leur est propres. Les Miaouss, que tu vois là bas, - il les désigna à l'ombre de la grange - chassent les petites créatures indésirables. Les Coxy font un bon miel, que j'aime déguster au matin. Et mes petites fées m'aident à soigner les Pokémon qui se blessent. Les autres jouent plus un rôle de gardiens.On est tous une belle et grande famille.

Il avait dit ces mots sur un ton enjoué. Arrivés auprès de la famille rose, les humains contemplèrent un petit Mélo qui jouait avec sa grande soeur Mélofée, et un petit Coxy. Ils s'envoyaient une petite balle de coton. Le vieil homme attrapa le petit Pokémon rouge, sous les cris de protestations de celui-ci.

-Ce Pokémon s'appelle Shyatsu. Il est âgé de seulement trois mois, et il y a deux semaines, il a été blessé à une aile par une bourrasque qui l'a surpris et l'a cogné contre la grange. Aujourd'hui, il est rétabli mais il ne peut pas voler. J'aimerais que tu l'aides, s'il te plait.

Le petit insecte avait pris un air triste. La tortue et le chien s'occupaient de leurs côté à rassembler les Chevroum et les conduisaient dans la grange.

-Pour ma part, je vais être occupé avec mes Pokémon, mais tu peux utiliser tous les tiens si tu veux. Sache seulement que tu ne seras pas sous surveillance quand même. J'ai pu voir aujourd'hui que tu savais travailler en équipe avec tes compagnons, que tu savais être autoritaire, mais pas tyranique. Je vais maintenant voir si tu sais faire preuve de douceur et de compréhension... Il leva la tête vers les rhinocéros, qui regardaient fixement la jeune femme. Et si tu sais travailler sous pression aussi.

Puis il partit dans la grange en souriant, où se trouvaient déjà le troupeau de chèvres, la tortue, le chien. L'oiseau, lui, était parti de dégourdir les ailes.

[Ce que je demande ici, c'est de la subtilité. Le Coxy manque de confiance en soi. Tu dois l'aider, et tu peux utiliser tous tes Pokémon si tu veux. Mais si tu es trop directe, ou tu mets trop de pression sur le petit insecte, les Rhinocorne et Rhinoféros te chargeront pour protéger le petit pensionnaire au moindre cri. En cas de violence, le résultat sera le même, mais les consequences arriveront plus vite ^_^ Fais ton RP jusqu'à ce que tu pense que l'insecte pourra voler (même si ce n'est que sur quelques centimètres) Si tu as des questions, je suis toujours à ta disposition. Bonne chance.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1061

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par Miku Hatsune le Mer 23 Mar - 16:22


« Sérénité »


Touchée par les félicitations de son examinateur, la jeune femme se contenta néanmoins d’un simple sourire, d’une part parce qu’elle avait bien enregistré que les politesses n’étaient pas sa tasse de thé, et d’autre part parce qu’elle était déjà bien fatiguée et qu’elle voulait économiser ses forces. Après tout, l’examen n’était pas terminé...

Lorsque le vieil homme lui annonça toutefois qu’il ne lui demanderait plus qu’une chose avant de la considérer comme une Éleveuse à part entière, elle ne put empêcher l’étonnement de se peindre sur son visage. Déjà ? Certes, ce qu’elle avait déjà accompli lui avait demandé beaucoup de travail, d’énergie et de maîtrise, mais elle ne s’attendait pas à arriver au bout de l’épreuve aussi vite... Enfin, l’après-midi était déjà bien avancée, après tout, et c’était lui le professionnel, pas elle. S’il en était là de ses estimations, elle s’en remettait à lui bien volontiers. D’une petite tape amicale sur l’encolure de son Haydaim, elle lui fit comprendre qu’il devait suivre Hans, et le cerf s’exécuta de bon cœur.

Le professeur lui expliqua alors les différentes fonctions de ses Pokémon, et elle constata avec amusement que Moïra, réveillée, jouait avec les Miaouss de l’Éleveur, à l’ombre de la grange désormais brillante comme un sou neuf. Chaque groupe de Pokémon avait une fonction bien spécifique, et elle le croyait volontiers quand il disait qu’ils formaient tous une belle famille. Si Miku avait plutôt tendance à accueillir un maximum de créatures différentes, elle ressentait la même chose avec ses compagnons. Quand son aîné attrapa le Coxy, visiblement pas très content d’avoir été interrompu dans ses jeux, la Nalcienne revit une scène qu’elle avait déjà elle-même vécue, lorsque son propre Coxy avait atterri chez elle. Elle écouta alors calmement les consignes, en prenant bien en compte tous les paramètres de la situation, puis hocha la tête et observa attentivement la coccinelle qu’Hans avait posée par terre avant de partir vaquer à ses occupations. Avant toute chose, la Prêtresse s’accroupit pour se mettre à la hauteur du Pokémon, avant de murmurer :


« Enchantée, Shyatsu. Je suis Miku, et je suis sûre qu’ensemble, on pourra faire en sorte que tu voles à nouveau. »

Même si le volume sonore de sa voix était assez bas, le ton, lui, était assuré et confiant. La jeune femme était en effet intimement persuadée qu’elle parviendrait à aider ce Coxy, comme elle avait aidé celui qui était avec elle, désormais, et comme elle avait déjà aidé tout un tas de Pokémon avant lui. Oh, elle n’était pas orgueilleuse au point de penser qu’elle était une héroïne capable de sauver tout le monde. Elle était parfaitement consciente de n’être qu’une humaine, certes avec des qualités et des dons divers et précieux, mais bien petite à l’échelle d’Érasia, de Tenkei ou de tout autre univers dont elle ignorerait encore l’existence. Mais ce que lui avait demandé Hans, elle le faisait au quotidien, et elle se sentait presque faite pour ça. Alors, avec délicatesse, elle effleura l’aile blessée, à présent guérie, mais qui posait problème.

« Je peux la voir, s’il te plaît ? »

Quoiqu’un peu méfiant, Shyatsu ouvrit ses élytres pour lui donner accès à l’objet de ses malheurs. Avec d’infinies précautions, la Prêtresse passa ses doigts fins dessus, arrachant un frisson à l’insecte, puis reprit la parole, un peu plus fort.

« Tout va parfaitement bien, ici. Maintenant, on va s’occuper de cet endroit. »

En disant cela, elle lui avait posé l’index sur le sommet du crâne. Le Coxy se recroquevilla, mais Miku lui sourit.

« Nebula. »

L’Altaria se rapprocha et se coucha pour permettre à sa maîtresse de hisser la coccinelle sur son dos cotonneux.

« N’aie pas peur, elle va juste rappeler à ton esprit ce que tu as oublié. Même si tu as peur, je te demande de nous faire confiance à nous, à défaut de te faire confiance à toi, pour le moment. Est-ce que tu es d’accord ? »

Un peu timide, mais rassuré par la voix et le comportement de l’inconnue, le Coxy fit un petit « oui » de la tête. Avec des gestes lents, le Dragon décolla, s’élevant peu à peu dans les airs avant de commencer à avancer. Sur un signe de sa maîtresse, elle entreprit alors de tourner et de décrire des cercles au-dessus de la Nalcienne, qui les surveillait d’en bas, le regard pétillant. Nebula, sentant que son cavalier temporaire se laissait griser par cette impression de liberté retrouvée, devint un peu plus hardie et téméraire, et il ne fallut que quelques minutes à Shyatsu pour laisser échapper un cri, non pas dû à la peur ou à l’indignation, mais au plaisir retrouvé de voler en dansant avec les vents. Quand elle le jugea bon, l’Altaria redescendit et se posa lentement devant Miku.

« Alors ? Comment c’était ? Tu sais le faire, toi aussi, tu t’en souviens ? »

Un peu penaud, le Pokémon opina du chef. D’un léger sifflement, la Nalcienne appela son Coxy, qui voleta tranquillement vers elle.

« Voici Reddo. Il était comme toi quand il est arrivé chez moi, blessé et incapable de voler. Mais regarde comme il est maintenant. Il était dans un état lamentable, ce n’était pas beau à voir, je t’assure, et vois comme il est heureux et à l’aise, aujourd’hui ! S’il a pu le faire, il n’y a aucune raison que tu restes cloué au sol à te lamenter sur ton passé, parce que tu peux décoller, toi aussi. Reddo, montre-lui, s’il te plaît. »

La Marcheuse était dans sa bulle, ne prêtant absolument pas attention aux Rhinocorne et aux Rhinoféros qui la scrutaient sans ciller. Ce n’était pas de l’inconscience ou du dédain, loin de là : simplement, elle était tellement concentrée sur sa tâche que plus rien d’autre ne comptait, et elle savait que ses autres Pokémon veillaient sur elle en prenant garde à ce que rien ni personne ne puisse la détourner de la mission que l’Éleveur lui avait confiée. Sereine, elle vit donc sa coccinelle pousser gentiment Shyatsu à marcher, puis lui faire une grande démonstration d’acrobaties aériennes, avec grand bruit, ce qui fit même rire l’humaine et le « malade ». Reddo afficha alors un air déterminé, puis fit vrombir ses ailes en se plaçant à côté de Shyatsu, qui resta perplexe. Mais le Pokémon de Miku insista, à grands renforts de cris et de gestes, incitant finalement l’insecte d’Hans à faire l’effort de faire bouger ses ailes à son tour. La Mystique échangea un regard avec Nebula, fit un signe discret à son Éoko pour qu’elle émette un son apaisant et agréable, puis fit naître un courant d’air sous Shyatsu, le plus discrètement possible. Le Coxy, sans doute trop focalisé sur sa tâche pour s’en rendre compte, fut lentement soulevé de terre, centimètre par centimètre, et la joie manifeste que vit l’apprentie en lui la conforta dans sa démarche. Peu à peu, le Pokémon s’éleva, gagnant en confiance à mesure qu’il prenait de l’altitude, puis se risqua à faire un déplacement latéral, à gauche, puis à droite, toujours soutenu par la jeune femme. Reddo fit alors un clin d’œil à sa maîtresse. C’était le signal qu’elle attendait : subrepticement, elle arrêta de faire affluer son pouvoir élémental, laissant Shyatsu livré à lui-même. La coccinelle chuta de quelques centimètres, puis se stabilisa, les yeux écarquillés. En quelques secondes, l’insecte comprit ce qu’il venait de se passer, et il revint vers l’humaine en volant tout seul, sans même s’en apercevoir.

« Tu vois ? Je t’ai peut-être aidé, mais tu t’en sors déjà très bien sans moi. Allez, file avec Reddo, je suis sûre qu’il a plein de figures à te montrer ! »

Convaincu qu’il était capable d’évoluer dans les airs comme avant, Shyatsu suivit son congénère, qui s’était lancé dans une danse endiablée et sonore. Alors que Tintinna se posait délicatement sur son épaule, les autres Pokémon de la Marcheuse félicitèrent chaleureusement la coccinelle du vieil homme et s’installèrent pour regarder danser le duo de Coxy, sous l’œil bienveillant et ravi de la Mystique de l’Air.

[Thérapie en quatre étapes, et voilà le travail Very Happy]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par PNJ le Mer 23 Mar - 22:13

Alors que Hans sortait avec un sot de lait dans chaque main, il fut surpris et heureux de voir Shyatsu voler. Ce n'était pas encore haut, mais c'était déjà un début de rétablissement. Le Coxy de Miku l'invitai à venir jouer avec lui, mais déjà toutes les autres coccinelles s'étaient jointes aux deux autres créatures. Les Pokémon de roches continuaient à regarder la scène avec méfiance, mais quand ils virent le maître sortir, ils se détendirent, mais restant sur leurs gardes. Il tendit les récipients pleins à la tortue, qui les emmena à l'intérieur. L'homme s'approcha de Miku.

-Je ne peux que te féliciter, Miku. Tu as su redonner confiance à Shyatsu, sans énerver les Rhinocorne et Rhinoféros. Comme quoi tu sais être autoritaire, mais douce envers les Pokémon. Et pour moi, c'est le point le plus important. Je suis sûr que tu feras une excellente éleveuse. Mais n'oublie pas un détail, on ne finit jamais d'apprendre sur nos amis.
Il finit sa phrase en posant sa main sur le chien, qui le suivait encore. Puis il prit Miku dans ses bras et la serra bien fort. Le groupe de Coxy dansèrent autours de la jeune fille et de ses compagnons.
-Je vais faire le nécessaire pour que tu sois reconnue comme une bonne éleveuse. Et si tu repasse par ici, tu sera toujours la bienvenue. Tu peux rester autant de temps que tu veux ici. Et mes Pokémon t'accorderont leur confiance, vu que tu as la mienne.

Tout en parlant, il rejoignit le Tortank devant la grange.

-Bon, j'ai encore du travail. Je dois finir de traire ces Chevroum. Si tu veux me donner un coup de main, tu es la bienvenue. Je t'apprendrai.

Et pendant que nous parlions devant le bâtiment, un petit Cabriolaine s'était approché du cervié de la jeune femme. Apparemment, il avait été impressionné par le Pokémon, et voulait profiter un peu plus de sa présence.

-On dirai que tu n'as pas laissé tout le monde indifférent. Je t'en fait cadeau de félicitation, si tu l'accèpte parmi ta famille, bien entendu.
Sur ce, il entra et s'assit près d'une chèvre, qui attendait son tour, le tortank réunissait les parents, aidé du Caninos.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1061

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par Miku Hatsune le Mer 23 Mar - 23:33


« Admiration »


Occupée à admirer le spectacle des coccinelles qui volaient ensemble au-dessus du groupe, la jeune femme sursauta en entendant Hans s’adresser à elle et la féliciter, en affirmant qu’elle ferait une excellente Éleveuse, mais qu’elle ne cesserait jamais d’apprendre sur les Pokémon. Le souffle coupé par l’étreinte de son aîné, elle prit quelques secondes pour retrouver sa respiration, puis s’inclina simplement, avant de dire :

« Je l’espère. Et je suis bien consciente de cela. Il y a tant à savoir, et on découvre encore de nouvelles espèces, alors je sais à quoi m’attendre. »

Le vieil homme lui accorda l’hospitalité, qu’elle accepta bien volontiers, vu la fatigue de ses Pokémon – et la sienne, il fallait bien l’avouer. Elle s’apprêtait à suivre son mentor pour voir comment il faisait pour traire les Chevroum lorsqu’un Cabriolaine s’approcha d’Elaphos, une lueur d’admiration dans le regard. Miku l’identifia assez vite comme ayant fait partie du groupe de tête, celui qui avait suivi docilement son Haydaim, et elle sourit à son compagnon, qui semblait le premier étonné d’avoir un fan. Toutefois, la plus étonnée de tous fut probablement la Nalcienne, qui écarquilla les yeux devant la proposition de l’Éleveur. Elle, repartir avec un chevreau de l’élevage du célèbre Monsieur Hans ? En était-elle digne ? Comme pour la rassurer et chasser ses doutes, le jeune Pokémon vint lui donner un coup de tête amical dans le ventre, la bousculant assez pour la déstabiliser. En se rattrapant à son cerf adulte, elle lui lança :

« Hé ! Ne prends pas trop tes aises non plus, hein ! »

La mine boudeuse du Cabriolaine la fit éclater de rire, à tel point qu’elle dut s’asseoir en se tenant les côtes, tellement la tête qu’il faisait était comique. Elle en oubliait même la gentillesse de son mentor, avec ces bêtises !

« Ah, euh, bien sûr que je suis d’accord. Tragos, ça te va, comme nom ? »

Le chevreau sautilla en bêlant, ce que la jeune femme prit pour un « oui ». Elle lui proposa ensuite de rentrer dans une Ball, ce qu’il fit bien volontiers, d’un coup de tête bien placé, avant d’être libéré par sa nouvelle dresseuse. Il allait lui donner un peu de fil à retordre, celui-là, mais elle se sentait prête à relever le défi sans problème. Mais en voyant qu’Hans s’éloignait pour aller finir son travail avec les Chevroum, l’Éleveuse fraîchement promue s’écria :

« Hans-sam... Je veux dire, Mons... Euh, Hans, attendez-moi ! »

Craignant de se faire distancer par le propriétaire des lieux (c’est qu’il marchait assez vite, pour un vieil homme !), la Prêtresse lui courut après pour le rattraper et assister à la manœuvre, s’asseyant à côté de lui et se contentant de regarder sagement dans un premier temps. Quand elle dut passer à l’action à son tour, elle eut bien du mal à reproduire les bons gestes, par manque de dextérité et d’habitude, mais aussi par peur de faire mal à la bête, qui la regarda d’un air blasé comme pour lui dire « tu peux y aller, petite, j’en ai vu d’autres, hein, te gêne pas ». Finalement, un peu plus assurée, elle sortit de cette initiation un peu plus confiante, et contente d’avoir pu essayer quelque chose de nouveau. Il était assez tard, et le Soleil commençait déjà à se coucher lorsqu’ils sortirent de la grange. Puisqu’elle allait rester pour la soirée, elle proposa de l’aider à faire à manger, ce qu’il refusa tout net, mais réussit à obtenir le droit de mettre la table, ce qui était déjà une petite victoire pour elle. Le dîner fut convivial et l’ambiance un peu plus chaleureuse qu’au précédent repas, ce qui s’expliquait sans doute par le contexte un peu différent. Après tout, ils n’étaient plus en épreuve, et la journée touchait à sa fin, rendant l’atmosphère un peu plus propice aux échanges. Après avoir débarrassé, elle s’excusa auprès de son hôte.

« Je vais vous laisser un moment, je dois m’occuper de mes Pokémon, surtout qu’ils ont tous bien travaillé pour m’aider, aujourd’hui. À plus tard. »

Elle s’inclina alors très légèrement pour ne pas le froisser, au cas où, puis sortit s’assurer que tous ses compagnons allaient bien. Elle prit le temps de laver et de brosser chacun d’eux, vérifia qu’ils n’étaient pas blessés, puis s’endormit contre son Altaria, vaincue par la fatigue, mais avec une sensation d’accomplissement et d’achèvement. Ce soir, elle ne rêverait plus de devenir Éleveuse : elle en était une à part entière.

[Et voilou ^^ Merci beaucoup pour cette chouette épreuve pliée en 48h, c’était top Wink]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Éleveuse [Miku]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum