[ Clos ] Extrapolation [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Extrapolation [Solo]

Message par Lehna le Jeu 31 Mar 2016 - 19:12

Le voyage de la cité des réfugiés à celle des fêtards fut assez calme, même si difficile pour la noble. Elle se retrouvait une fois ce plus sur les routes avec rien que ses deux pieds pour avancer, et Lune n’était même plus là pour soigner ses plaies. La fatigue qu’elle avait réussi à disperser quelque peu ces dernières semaines était revenue au galop, et pour agrémenter le tout, elle devait en plus s’occuper des mouvements d’humeur de Givre devenue de plus en plus insupportable. À un moment, il fallu même qu’elle demande à Boréal de la mettre hors-course, tant elle était intenable.

Il arrivait par moment que Cassiopée vienne rendre visite au groupe. Lehna tenta dans ces moments-là d’en apprendre plus sur elle, mais ses efforts n’étaient pas récompensés. Tout ce qu’elle savait était que cette femme semblait avoir un certain intérêt pour sa personne, et qu’elle était Élémentale de l’eau. Son caractère était aussi tout à fait atypique : elle ne parlait que quand cela lui plaisait, et n’hésitait pas à ignorer les remarques qui ne l’intéressait pas. Lors d’un confrontation contre Givre, elle n’avait pas hésitée à manquer de suffoquer la bête qui avait tenté de la charger, et il avait fallu que Saphir et sa maîtresse s’interpose pour qu’elle laisse l’animal tranquille. Sa présence était aussi complétement aléatoire : elle venait et allait quand cela lui plaisait, sans aucune indication de ce qui la poussait à se présenter ou pas au groupe réduit.

Au bout d’une dizaine de jours de ce rythme difficile, la noble finit enfin par atteindre la cité où on l’attendait. En quelques demandes, elle fut dirigée vers les bâtiments administratifs de la ville, où elle demanda à rencontrer la personne en charge de toute cette histoire. On l’introduisit assez rapidement à un petit homme rondouillet, à qui elle expliqua sa situation.

Mais mademoiselle, nous n’avons jamais envoyé un quelconque coursier pour vous chercher.
Je suis désolée, toutefois on m’a affirmé le contraire à la Nouvelle-Gilnéas, expliqua la princesse, confuse elle aussi. On m’a dit que vous aviez besoin de moi ici.
L’homme se grata le menton. Je ne sais que vous dire ; si on a eu besoin de vous à un moment, ce dernier est passé depuis longtemps. Mais à nouveau, je n’ai aucun souvenir et même aucune trace de vous avoir appelé ici !

Vexée, la princesse sortit en tournant les talons au type, en grinçant les dents. Que signifiait cette histoire ? Qui aurait pu lui jouer un coup aussi bas ? Alors qu’elle ruminait ces questions, elle avança dans les rues de bourgade, jusqu’à ce qu’un visage familier l’interpelle. Cassiopée était là, à quelques mètres, en train de commander un cornet de churros à un marchant du coin. Instantanément, la connexion se fit dans l’esprit de la princesse, qui comprit enfin ce qui venait de se passer. Elle s’avança vers la femme, et se posa devant elle, le regard furieux.

C’est toi qui m’a joué ce tour ? gronda-t-elle. Il n’y a jamais eu de messager m’appelant à Comodo, n’est-ce pas ?
Cassiopée ne prit même pas la peine de tourner la tête pour lui répondre. J’ai juste dit au maire de la Nouvelle-Gilnéas de te trouver une excuse pour te sortir de là. Je ne pensais pas que tu serais crédule au point d’y croire, dit-elle platement en saisissant le cornet qu’on lui donnait. Tu as quelques pièces à me filer ? Je suis à sec.

La noble se mit à bouillir. Évidemment que j’y ai cru, on m’a réclamé ici !
Et tu as répondu à l’appel, comme la bonne petite chienne que tu es, répondit l’autre. Désolée monsieur, il semblerait que vous allez m’offrir ce cornet, ma garante n’a plus de sous.
Si vous ne pouvez pas payer, pas de fritures pour vous ! répondit le commerçant qui ne sembla pas se préoccuper de la dispute entre les deux femmes.

En moins d’un clin d’œil, Cassiopée avait manipulée la bière d’un passant du coin, et avait sur le comptoir, une lame de glace effilée sous le cou de celui qui avait osé la contrariée. Tout le monde dans les alentours se figea, y compris la noble qui ne savait pas comment réagir.

Vous êtes sûr de ne pas pouvoir faire un effort ? retenta-t-elle avec un sourire inquiétant. Quand le type menacé hocha la tête, elle relâcha son emprise et se dépêcha de se mettre en route, en grignotant les friandises qu’elle venait de voler. Derrière elle, Lehna tenta de la suivre, mais la perdit rapidement dans la foule. Les mots de la femme résonnait encore dans son esprit : « la chienne que tu es »… Elle n’était la souillon de personne, et ne comptait pas se laisser faire par une idiote qui se pensait plus maline qu’elle.

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 308

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum