[ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Soriu Tiadramat le Mar 12 Avr 2016 - 14:36

... ... ... Depuis le moment où elle s'était noyée, Lehna ne s'était pas réveillée. Il savait qu'elle était vivante, sa poitrine se soulevait mais ... aucun réveil ... Et autant dire que ça ne faisait rien pour rassurer les pokémon de la jeune femme. Est-ce qu'elle se rendait un peu compte de la situation ? De l'état dans lequel elle mettait ses pokémon en décidant de ne pas se réveiller ? Il ne savait pas pourquoi elle était ainsi, il ne pouvait pas lire dans son cerveau, il ne pouvait pas envahir son esprit. Il avait compris depuis le temps qu'il y avait comme une sorte de barrière ... ou d'entité qui la protégeait contre ses pouvoirs. Du moins, une partie de ses pouvoirs. Il pouvait toujours la soulever et utiliser sa puissance psychique sur elle, ce n'était pas pour autant que c'était une bonne nouvelle.  Soulevant toujours Lehna comme la princesse qu'elle était, cela avait provoqué un grognement de mécontentement en direction de Cryptero même si la pokémon savait PARFAITEMENT qu'il n'avait pas trop le choix. Enfin, il en avait plusieurs mais il évitait de les utiliser. Et même si cela agaçait la pokémon qui ne pouvait rien faire pour l'en empêcher.

Bref, maintenant, il avait remarqué aussi que la Cryptero se bagarrait en continue avec le dénommé Givre. Visiblement, ils étaient tous les deux mécontents de la situation et Soriu faisait attention à ce que cela ne dégénère pas en une certaine violence. Ce n'était vraiment pas le bon moment pour avoir plus d'ennuis que nécessaire et il surveillait du coin de l'oeil les deux pokémon. Ils étaient maintenant à Loukaï, dans la forêt enneigée ... du moins, c'était vers là qu'ils se dirigeaient. Peut-être que ce fameux village caché aurait une solution pour réveiller la jeune femme ? Bon, s'il avait encore Elena, il aurait peut-être trouvé une solution ... avec un certain Devorêve ... Il y avait peut-être Friyendia ? Non, il ne pouvait pas prendre le risque de mettre en danger Lehna mais aussi ses pokémon. Il allait donc utiliser des moyens un peu plus conventionnels. Ce n'était pas si dérangeant que ça ... si on essayait de bien y réfléchir.

Enfin, dérangeant oui et non. Il se sentait un peu impuissant malheureusement et il ne pouvait rien faire pour arranger la situation. Pfiou ...  Depuis qu'il avait fait la promesse au père de Lehna, il fallait dire que tout était devenu très vite épuisant. Enfin, il prenait ça avec le sourire et son rôle de chevalier lui allait parfaitement non ? Même s'il se sentait fatigué ... Combien de temps qu'il portait Lehna ? Combien de jours qu'il s'occupait d'elle ? Bah, elle ne s'en rendait sûrement pas compte et elle en avait rien à faire, il y avait de très grosses chances que ça soit ... mais bon, qu'importe ... Il n'était pas là pour se plaindre. Le plus important était la santé de la jeune femme et il se demandait maintenant s'il y avait une quelconque séquelle chez elle ou non ? Si elle se réveillait, est-ce que son cerveau s'était arrêté trop longtemps ? Et zut ! Voilà qu'il accéléra le pas, évitant les complaintes de Givre et Garuda. Pas le temps pour les disputes, ils valaient mieux que ça non ? Une vie était peut-être encore en danger et ils ne s'en rendaient pas compte, à force de se battre pour des choses parfaitement futiles. Tsss ! Vraiment ...

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1743

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Lehna le Mar 12 Avr 2016 - 22:31

Lentement, la lucidité de la demoiselle commença à revenir alors que son rêve s’évanouissait dans les méandres de son subconscient. Elle avait imaginé qu’elle était une sirène qui voguait dans les profondeurs de l’océan, sans limites ni frontières. Elle avait l’impression de flotter alors que les sensations du monde extérieur commençaient à lui revenir doucement ; ses yeux commencèrent à se déplisser légèrement, s’adaptant lentement à la lumière du monde extérieur. Petit à petit, la princesse commençait à revenir à elle, jusqu’à se rendre compte qu’elle était en réalité allongé dans le vide, à plusieurs pieds du sol, et lévitait en avançant de manière incompréhensible. Alertée, elle commença à tenter de se relever avec des résultats peu convaincants, n’ayant aucun appui dans son environnement pour l’aider. Faisant tilter sa tête, afin d’essayer de comprendre un peu mieux ce qui se passait, elle vit les arbres défiler et, à sa droite, Givre qui se cognait contre des troncs sur le chemin.

Laissez-moi descendre… dit-elle faiblement en tentant de se « débattre ». Finalement, son corps retrouva le sol, et il lui fallu quelques temps pour s’habituer à nouveau à la gravité. Elle comprit que c’était Soriu et ses pouvoirs de Maître de l’Esprit qui l’avaient transportée, même si elle était encore incertaine d’où ou de pourquoi. En regardant autour d’elle, elle finit par reconnaître l’endroit où elle se trouvait… malheureusement. Elle plissa des yeux en se redressant au possible, mécontente.

Qu’est-ce que l’on fait à Loukaï ? demanda-t-elle un peu sèchement. Parmi toutes les destinations où elle aurait pu atterrir, celle-ci était probablement la pire. Elle se souvenait encore de sa halte ici, il y a de nombreuses années. C’était son premier arrêt dans son incroyable voyage destiné à la « libérer » des entraves qu’elle ne pouvait plus supporter. C’était même ici qu’elle avait rencontré… lui. En pivotant sur elle-même, elle se retrouva face au concerné. Elle était visiblement fâchée, malgré des cernes encore présentes sous ses yeux. Elle ne comprenait pas pourquoi on l’avait « kidnappée » et amenée ici, et cela l’éreintait au plus haut point.

Toutefois, elle n’eut pas le temps de s’exclamer davantage que Givre se mit à rugir comme jamais avant. Sa maîtresse se tourna vers la furie, poussa un soupir puis s’intéressa à l’animal. Elle commença par lui demander ce qui n’allait pas, et quand cela ne la calma pas, elle la gronda en lui demandant de se taire, mais la renarde ne s’agita que davantage. Lehna allait la forcer à revenir dans sa ball quand la créature l’esquiva pour lui passer à côté, courant à fond la caisse dans le village. Lehna serra les dents ; cela lui revenait maintenant, c’était aussi ici qu’elle l’avait capturé elle.

Givre, revient ici ! hurla la femme, en se mettant à la poursuite de son Pokémon. Elle la suivit au travers des allées, Saphir et Boréal sur les talons, les deux parfaitement alertés d’une part par le comportement au réveil de leur maîtresse et de l’autre par celui de la Pokémon évolutif. Au coin d’un tournant, elle finit par rattraper la fripouille, qui faisait face à un autre Évoli, qui grognait tout autant qu’elle. Givre et ce nouveau venu se regardaient dans le blanc des yeux, face à face, les babines retroussées, prêts à s’attaquer au cou l’un de l’autre.

La scène frappa la princesse de ressemblance, à la différence prêt qu'au lieu d’avoir une Évoli dans son camps, elle avait eu un Écayon, à l’époque. C’était comme cela qu’elle avait capturé cette petite folle à la base : un renard en furie s’en était pris à elle, elle avait riposté, Soriu l'avait conseillé, et après réflexion elle avait décidé d’adopter la bête… Avec un peu de recul, elle regrettait un peu cette décision, à présent.


Au prochain message je vais capturer la bête o/ xD

Soriu peut lire dans l’esprit de Lehna, mais tant que l’une de ses personnalités la contrôle, l’autre est « planqué derrière » :-o Donc si c’est Lehna qui est réveillé, tu ne vois que ses souvenirs et pensées à elle, et vis-versa si c'est Cassiopée :-x Donc si Lehna dit ne rien pigé à la situation… tu peux confirmer qu’elle ne te mens pas x) xDD Si t’as besoin d’aide pour éclairer ça, n’hésite pas à me contacter Razz

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 298

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Soriu Tiadramat le Jeu 14 Avr 2016 - 19:17

"Je vous laisses descendre mais si je vois un seul geste malheureux venant de vous ... Je serais prêt à vous réceptionner, compris ? Quant à Loukaï, j'ai considéré que c'était le meilleur endroit pour vous soigner ... vu que je ne savais pas quel mal vous aviez."

Vouvoiement, tutoiement ... Il devait s'adresser à elle de quelle façon ? Il n'en avait strictement aucune idée. D'ailleurs, était-ce parce qu'instinctivement, il voulait retourner à leurs débuts ? Il ne savait pas ... mais il voyait que la jeune femme regardait autour d'elle ... avant de se tourner vers lui. Lorsqu'elle le regarda d'un air irrité, il s'était approché suffisamment d'elle, collant son front contre le sien avant de lui chuchoter :

"Vous semblez vraiment fatiguée, mademoiselle ... Lehna. Il vaut mieux pour vous que vous vous reposiez le plus tôt possible ... et justement, sans que cela soit à cause d'une noyade ou autre."

Il avait ... compris qu'elle avait comme des trous de mémoire. En lisant dans ses pensées, il avait senti qu'elle ne se moquait pas de lui. Il n'y avait aucune trace de la noyade dans ses pensées, ce qui voulait dire clairement qu'elle n'était pas au courant de tout ça. Il resta ainsi, pendant quelques secondes, ses yeux se baissant sur les lèvres de la jeune femme. Elles étaient si proches .. et en même temps, il y avait déjà goûté non ? Bon, le goût de l'eau salé car elle était en train de se noyer, ce n'était pas un bon souvenir. Il eut un petit rire avant de retirer son front, disant calmement :

"Allons bon, pour l'heure, vous n'avez pas de fièvre mais je vous surveilles, compris ? Après le froid, avoir trop chaud n'est pas une bonne chose."

Il évita de se préoccuper des grognements de Cryptero qui était toujours aussi mécontente de la situation alors que le jeune homme ne faisait rien pour arranger ça. De plus, les cris de colère d'une certaine Evoli commencèrent à se faire entendre alors qu'ils se décidaient à aller voir pourquoi de telles invectives de la part de la pokémon. Encore une fois, un sourire se dessina sur les lèvres de Soriu en remarquant que Givre tenait tête ... à une autre Evoli ? Bien entendu ... Ah ... Et devant le regard irrité de Lehna, il comprenait qu'elle avait visiblement le même souvenir partagé entre elle et lui. D'un sourire amusé, voilà qu'il demanda d'une voix enjouée :

"Besoin d'aide ou de conseils pour capturer ce terrifiant Evoli, mademoiselle Lehna ?"

Aucune moquerie dans le ton. Simplement, la situation s'y prêtait et c'était toujours bon de la fairers bon de faire sourire la personne non ? Elle devait peut-être un petit effort ... mais en vue de la fatigue et du caractère assez spécial de Lehna, peut-être que ce n'était pas le moment de la titiller ? BAAAAAAAH ! Qu'importe, il était certain que tout ira bien. Il surveillait de toute façon le tout pour être sûr que rien de grave n'allait arriver. Enfin bon, pendant un bref instant, de la mélancolie vint envahir son unique oeil valide. A l'époque, Elena était encore vivante ... n'est-ce pas ? Il ne s'en rappelait plus ... Peut-être qu'il voulait éviter de s'en rappeler en fait ? Enfin bon ... Il allait voir comment Lehna allait réagir. Elle pouvait se montrer particulièrement odieuse, il n'avait pourtant jamais eut cette sensation avec les pokémon ... ce qui faisait qu'au fond de lui, il pensait qu'elle était bonne ... même si elle agissait de telle sorte qu'elle ne voulait pas le montrer ... Enfin bon, il n'allait pas le lui dire de vive voix non plus. Il n'était pas assez fou pour ça.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1743

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Lehna le Sam 16 Avr 2016 - 18:23

Lehna, debout derrière Givre, avait entendu la remarque de Soriu, mais décida de ne pas y répondre. Elle se remémorait sa dernière tentative, où elle avait du accepter l’aide de cet homme pour réussir sa capture. Toutefois… la situation était, tout de même, quelque peu différente. D’abord, leur adversaire ne semblait pas vouloir les fuir, contrairement à la manière dont Givre avait réagi, et ensuite, elle ne cherchait pas à s’encombrer d’une seconde bête sauvage comme la renarde. Honnêtement, elle commençait même à se demander s’il n’était pas temps de la laisser partir, vu son comportement récemment. Après tout, on était revenu à sa demeure natale…

Givre se mit à grogner, poussant un Rugissement cherchant à intimider l’ennemi. Visiblement, elle était prête à en découdre avec cet animal… Ne voyant pas de raison de lui refuser cette satisfaction, Lehna accepta de tenter de jouer au jeu, n’ayant rien à perdre, ce coup-ci.

Jet de sable !

Sans attendre un instant de plus, l’Évoli, ravie d’aller au combat, répondit à l’appel de sa maîtresse. Bondissant en avant, elle se retourna sur elle-même et se mit à gratter le sol avec ses pattes arrières, balançant un épais manteau de poussière sur l’Évoli en face qui poussa un râle lorsque le sable lui piqua les yeux.

Charge ! répliqua immédiatement Lehna, qui voulait profiter de cet instant d’inattention pour porter un coup critique. Ce fut bien efficace, et les deux se mirent à rouler en boule, l’un sur l’autre. En particulier, la princesse demanda à Givre de griffer comme elle le pouvait. Sans originalité, l’Évoli assaillant répondit de même, en ajoutant une petite touche de Météores. Les étoiles vinrent percuter Givre de plein fouet, sans qu’elle ne puisse les éviter, la forçant à battre en retraite. Elle recula donc, laissant du temps à leur ennemi pour se redresser. Cette fois-ci, ce fut lui qui profita de cet instant pour lancer l’assaut avec une Vive-Attaque flagrante. Il cogna à nouveau la femelle, et ils recommencèrent à rouler en boule l’un sur l’autre.

Morsure ! tenta la coordinatrice, et son animal y répondit tout de suite. Toutefois, à ce moment-là, Lehna remarqua quelque chose de bizarre, une sorte de « dissonance » dans le comportement habituel de Givre. Elle adorait la bagarre, et n’avait jamais jugé nécessaire de retenir ses coups, loin de là. Quand elle taclait un adversaire, si c’était toujours amusant pour elle, ce n’était jamais pour jouer. Elle visait les points faibles, les zones tendres et les organes vitaux. Alors que là… elle se contentait de grignoter l’oreille – même si vigoureusement – de l’autre Évoli. Lehna fronça les sourcils, et ordonna à Givre de lâcher l’autre. La bête grogna un peu, mais obéit, à contrecœur. La noble s’approcha du curieux couple, et s’agenouilla à leur côté. Sur ses talons, Saphir l’accompagna, et s’assit à leur hauteur. Maintenant qu’elle les observait de plus près, elle les trouvait très similaires. Tous les Pokémon d’une espèce se ressemblait au moins un peu, mais ces deux-là étaient particulièrement identiques. Saphir s’approcha et se mit à renifler les deux bêtes, avant de se tourner vers la dresseuse, la dévoilant avec ses grands yeux bleus.

Vous… vous vous connaissez tous les deux ? demanda la femme, un peu perdue.

En réponse, Givre bondit sur l’autre Évoli, lui faisant un grand câlin-coup de boule, une spécialité à elle. Lehna remarqua alors que c’était un mâle, contrairement à sa petite furie. Vous êtes amants ? tenta la demoiselle, toujours aussi égarée. Ce coup-ci, Givre grogna, désignant qu’elle n’était pas sur la bonne piste. Lehna posa un moment, cherchant une autre explication.

Vous êtes… frère et sœur ? essaya la coordinatrice, continuant le jeu de mimes. Son animal y répondit en sautillant un peu partout. Tout à coup, tous les morceaux du puzzle tombèrent en place dans l’esprit de la princesse ; cela expliquait tout, du caractère de Givre à son comportement récemment. Elle avait été séparée de sa famille… et c’était Lehna qui en était responsable. La femme sentit tout à coup une boule se former dans sa poitrine, alors qu’elle comprit ce qu’elle avait fait. Humpf, de quoi se souciait-elle ? Ce n’était pas son genre de ressentir de la pitié pour ces pauvres bêtes. Givre l’avait bien servi, et elle n’avait pas à regretter son acte.

Cela dit, maintenant que Givre était revenue chez elle, il serait probablement difficile de la convaincre de rester dans son équipe, à moins de la traîner, et la princesse ne souhaitait plus s’encombrer de difficultés supplémentaires. Elle se releva donc, prête à laisser sa compagne derrière, lorsque celle-ci lui fonça entre les jambes, commença à embêter Saphir, puis coursa son frère à travers la petite clairière. Ils ne s’éloignèrent pas, restant dans la zone, s’amusant avec Boréal qui les traquaient. À vu d’œil, en réalité, ils ne semblaient pas avoir envie de partir.

L’animal partageait l’agressivité de Givre, mais était un peu plus fluide dans ses mouvements, et semblait plus habile, même si un peu moins téméraire. Contrairement à un glacier inébranlable, il ressemblait plus à… une cascade, un torrent d’eau.

Je m’en sors très bien seule, répondit enfin Lehna à Soriu, malgré elle un peu fière de son « accomplissement ». Mine de rien, elle en avait fait du chemin, en trois ans…

Oui bravo, ce coup-ci tu ne t’es pas complètement raté, répliqua une voix qui devenait trop familière. Du coin de l’œil, Lehna remarqua qu’apparemment, la femme à la peu blanche les avait suivi jusqu’ici. En serrant les dents, elle lui tourna le dos, préférant l’ignorer. Elle remarqua alors la nuit qui commençait à tomber, et la fatigue qui ressurgissait. Elle se frotta un œil, puis se tourna vers l’homme.

Tant qu’à être ici, autant y faire une courte halte, proposa-t-elle. Elle aurait, de loin, préféré continuer à marcher, même épuisée, mais elle savait qu’il y avait moyen d’avoir ici un repas chaud et un bon lit, à condition d’en payer le prix. Elle n’avait plus grand chose sur elle à force de tout dépenser, mais peut-être qu’en négociant elle pourrait récupérer quelque chose d’intéressant en échange. Givre… Torrent… Vous venez ? appela-t-elle, et sans se faire prier, les bêtes, à l’unisson, se mirent à la suivre à travers la bourgade.


Cassiopée n’est évidemment pas présente sur les lieux, c’est juste Lehna qui l’imagine interagir avec elle (puis qui l'ignore complètement x) ).

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 298

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Soriu Tiadramat le Jeu 5 Mai 2016 - 19:56

Et bien, ça ne s'était pas vraiment passé comme il l'avait envisagé. Du moins, c'était tant mieux en un sens et il avait vu que Lehna avait fait des progrès depuis le temps. Il ne pût s'empêcher de sourire en se disant que oui, malgré les apparences, son aura de championne était maintenant présente, bien présente. Mais lui-même, en trois années, qu'est-ce qui avait changé depuis tout ce temps ? Il était devenu un chevalier mais à part ça, y avait-il autre chose ? Il n'en avait aucune idée malheureusement. Ah ... Enfin, Lehna venait de lui adresser la parole et voilà qu'il disait d'une voix amusée:

"Mes félicitations. C'était une bien belle "capture", dira t-on. Tout ne passe pas obligatoirement par la force. Mes félicitations pour cette réussite. Hum ... Oui, allons-y, ça sera une bonne chose. Suivez-moi, et bien entendu ... grimpez sur elle."

Il avait bien remarqué que la jeune femme était exténuée. A partir de là, il n'y avait pas cinquante mille solutions hein ? Il fallait tout simplement sortit la noigrume magique ! Voilà que Nephene fit son apparition quelques instants plus tard, penchant sa tête pour que Lehna puisse grimper dessus. Par mesure de précaution, il utilisa ses pouvoirs psychiques pour aider les pokémons de la demoiselle à grimper sur la Milobellus aux écailles chromatiques. Et lui-même ? Et bien, il se plaça dans le dos de Lehna, prenant place de telle façon qu'il pouvait intimer à Nephene de prendre le chemin à suivre. Il n'avait pas été jusqu'à placer une main autour du ventre de Lehna pour éviter qu'elle ne tombe mais si elle avait un petit problème comme la dernière fois, il était alors prêt à agir en conséquence. A partir de là, autant de pas se poser trop de questions non plus.

"Il ne manquerait plus que l'on retourne à l'endroit où vous connaissiez cette bonne femme ... Enfin celle d'il y a quelques temps ... Mais bon, même si c'était le cas, qui nous dit qu'elle est encore vivante ? Vu son âge avancé ... Ah ... La vie est éphémère."

Il avait poussé un léger soupir désemparé à cette vérité ... concrète. Néanmoins, il n'allait pas faire de gestes trop brusques. Lehna avait besoin de se reposer, son corps était encore faible et bien entendu, il avait évité d'évoquer le ... petit problème qu'il avait eut avec le fait de l'avoir sauver. Ah ... Cette femme était problématique, jusqu'au bout. Néanmoins, peu à peu, les minutes s'écoulaient et heureusement pour lui, il avait rappelé tous les autres pokémon. Oh, par contre, il préférait ignorer le regard inquisiteur et colérique d'une certaine emplumée qui voulait visiblement faire régner la loi et l'ordre par ici. Dommage mais bon, avec sa petite crise de jalousie, il ne pouvait pas réellement contrer ça, n'est-ce pas ? Il poussa un léger soupir désabusé. Ils allaient bientôt finir par trouver une auberge ou alors une maison de campagne, un endroit où le gîte et le couvert seront disponibles, n'est-ce pas ? Il finit par chuchoter :

"Ne vous préoccupez pas pour le payement de la chambre, je me charges de ça, mademoiselle Lehna. Disons que la paye d'un chevalier reste conséquente ... et que malgré tout, je n'ai jamais vraiment l'utilité à tout ça ... Comme quoi, l'argent ne fait pas le bonheur. Ah ... Mais bon, ça y contribue grandement. Nous sommes bientôt arrivés. Vous allez pouvoir vous reposer avec votre nouvel ami."

Il disait cela avec une petite pointe d'amusement, gardant le sourire bien qu'elle ne pouvait sûrement pas le voir. Ce n'était pas bien grave dans le fond. Le plus important était surtout d'emmener Lehna en sécurité, le reste importait peu.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1743

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Lehna le Mar 10 Mai 2016 - 20:32

Lehna regarda ses animaux s’amuser ensemble, en particulier Givre et son frère retrouvé. Plus elle le regardait, plus elle pensait que « Torrent » serait un prénom adapté à cette seconde fripouille qu’elle venait d’adopter, visiblement. Elle avait beau fouiller autant qu’elle le pouvait dans sa mémoire, elle ne se souvenait pas avoir vu son Évoli – femelle, maintenant il fallait préciser lequel – aussi heureuse. La bougresse avait toujours été très caractérielle et ronchon, et la princesse avait fini par penser que cela faisait simplement parti de son attitude naturelle. Toutefois, cette nouvelle façon d’agir de la renarde la faisait revenir sur cette réflexion. Elle restait toujours violente et agressive dans ses actions, mais l’étincelle compétitive que Lehna était habituée à voir briller dans ses yeux était – presque – complétement disparue. Elle était toujours présente, mais dans une intensité bien moindre que tout ce que la coordinatrice avait vu jusqu’à présent chez elle. Visiblement, son frère servait « d’inhibiteur » sur elle, et calmait la façon dont elle percevait le monde extérieur, en quelque sorte. Lorsqu’elle était avec lui, Givre n’avait pas de raison d’être compétitive, et Lehna se mit à espérer que, en utilisant cette influence correctement, elle pourrait aussi traficoter certains défauts de caractère un peu trop présent chez la Pokémon évolutif, telle que son obstination et son envie insatiable de rébellion, par exemple…

La Championne ne dit rien lorsque Nephene fit son apparition devant elle. Elle contempla silencieusement le magnifique serpent blanc, qui faisait renaître en elle une vive impression de déjà-vu – impression qu’elle maintenait depuis son réveil, mais qui s’accentuait de minutes en minutes. Sans un mot, elle accepta l’invitation de la créature à monter sur son dos, et s’assit dessus en amazone. Elle laissa Soriu s’occuper de ses animaux – en particulier, cela était presque amusant de le voir galérer avec les deux Évoli, qui remuaient dans tous les sens comme des fous dès qu’ils perdirent le contact avec la terre ferme, et ne broncha pas lorsqu’il s’installa derrière elle. En réalité, cela donnait presque l’impression qu’elle ne s’en était pas rendue compte, comme si les informations qui lui arrivaient du monde extérieur étaient minutieusement triées et sectionnées, et qu’elle laissait de côté celles qu’elle ne voulait pas traitées. Et visiblement, celle de la proximité avec l’homme faisait parti des sujets qu’inconsciemment, elle évitait avec soin.

Contrairement à la première fois que le curieux couple avait pris ce chemin, il se passa dans un silence presque religieux de la part de la noble. Elle ne s’exprima que pour le « remercier d’avance » de son offre ; elle n’allait pas refuser qu’on lui paye un gîte et des couverts, d’abord par principe car, de sa vie, elle n’avait jamais eut à payer quoi que ce soit avec de l’argent qui venait de sa poche, mais aussi car, tristement, elle était à sec en terme de sous. Elle s’était apprêtée à négocier de quoi être hébergée par un autochtone, mais si le garçon voulait dépenser son oseille pour elle, elle n’avait pas dire non. C’était plus simple et moins fatiguant pour elle, s’il était sincère – et son expérience avait montré qu’il ne revenait jamais sur sa parole, celui-là.

Pendant tout le chemin, la femme semblait plongée dans ses pensées – même si c’était probablement juste de la fatigue – et ne décrochait pas son attention de Givre et Torrent, qui apparemment lui donnait matière à réfléchir. La dernière fois qu’elle avait visité Loukaï, elle était une jeune princesse à la recherche d’une excuse pour s’extirper du cocon familiale, et pour ce faire, elle s’amusait à utiliser toutes les pirouettes et discours plombant qu’il lui fallait, comme elle avait tenté de faire sur Soriu, il y a trois ans. S’il y avait une chose qu’elle avait apprise au court de son périple, c’était bien qu’elle n’avait pas besoin de parler pour « communiquer » avec le Maître de l’Esprit. Ses paroles étaient vaines contre lui, et elle avait donc appris à les économiser en sa présence. D’une certaine manière, cet idiot l’avait rendue plus sage…

Il ne leur fallut pas longtemps pour arriver devant une vieille bicoque qui frappa Lehna par sa familiarité. Elle n’avait pas bougé d’une once, fidèle à elle-même, malgré les années passées, malgré tous les événements lointains ou récents. La princesse descendit de la monture – sans même la remercier, c’était presque sous-entendu à ce stade de relation – et s’avança vers l’étrange porte en bois. Elle avait presque peur de ce qui pourrait l’attendre de l’autre côté lorsqu’elle frappa trois petits coups dessus, mais ne se laissa pas le temps d’y réfléchir plus longtemps. Ils entendirent du bruit, puis une petite femme ronde, un peu trapue, les accueillit en leur demandant, avec l’hospitalité légendaire des habitants de Loukaï, « c’qu’ils voulaient les touristes ». La princesse se grandit un peu, tête haute et épaules droites, pour désigner ses intentions.

Nous cherchons un gîte où dîner et passer la nuit, et aux dernières informations que nous possédons, vous pouvez nous aider à résoudre ce dilemme-là.

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 298

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Soriu Tiadramat le Lun 16 Mai 2016 - 13:33

Ah ... Un visage dont il se rappelait. Bon, ce dernier avait quelques rides en plus mais ce n'était pas bien dramatique. Du moins, à ses yeux, ce n'était pas un vrai problème. Le jeune homme aux cheveux blancs avait remarqué que cette personne ne reconnaissait pas Lehna. Hahaha ... Ni lui d'ailleurs, n'est-ce pas ? Bon, ce n'était pas bien grave, il ne pouvait pas en vouloir à cette vieille femme. D'ailleurs, aux propos de Lehna, elle fit un petit sourire avant de tendre la main :

"Tant que vous avez de l'argent, il n'y aura aucun problème. Venez donc ... Je vais vous préparer votre chambre pour deux."

"Hum ... Euh ... Enfin bon, d'accord."

Il s'apprêtait à ouvrir la bouche mais n'en fit rien. Résultat : Le regard courroucé de Garuda était des plus éloquents. HEY ! Il n'allait pas perturber une vieille personne qui était déjà plus que troublée non ? Le souci de la vieillesse, ce n'était pas une bonne chose hein ? Il ne pouvait pas se permettre de ... Enfin bon, qui vivra verra ! Le jeune homme aux cheveux blancs donna l'argent nécessaire, surtout pour avoir un repas consistant en plus d'une chambre correcte avant de finalement rappeler une partie de ses pokémon. De toute façon, il n'allait pas pouvoir faire grand chose d'autre, n'est-ce pas ? Pendant que la vieille femme préparait à manger, il observa les environs : Mouais ... Comme la dernière fois, il n'y avait personne. Il y avait bien le gîte et la couvert mais en même temps ... Ah ... Pfiou ... Lehna n'avait pas l'air dans son assiette. Pendant qu'il aidait au repas, il vérifiait que tout soit convenable et correct pour la jeune femme. Ah ... Depuis ce jour, il était un peu perturbé. Il avait l'impression d'en avoir profité et ce n'était pas raisonnable de sa part.

Le jeune homme aux cheveux blanc observa la princesse du coin de l'oeil. Son nouveau ami était des plus des amusants, comme celle qui le perturbait depuis tellement de temps. C'était une bonne chose que Lehna retrouve des couleurs mais il n'avait malheureusement AUCUNE idée de comment l'aider. Il sentait que c'était en elle ... ce souci. Cette chose qui l'avait empêcher d'utiliser ses pouvoirs psychiques sur elle ... Enfin, plus profondément. Néanmoins, il n'était pas l'heure de se poser plus de questions à ce sujet. Lorsque le repas se termina et qu'il était temps d'aller dans la chambre, il était aussi temps ... de comprendre ce que cela voulait dire. Il n'y avait qu'une chambre et même si Lehna grognait de mécontentement, la vieille femme signala qu'elle n'allait pas leur en donner une seconde maintenant que le payement était fait. Bon ben ... Il observa le lit deux places, finissant par dire à Lehna :


"Je ne comptes pas dormir ce soir pour ne pas vous déranger, mademoiselle Lehna. Il faut bien quelqu'un pour veiller sur votre personne, n'est-ce pas ?"

Il avait dit cela sans méchanceté ni arrogance. C'était simplement ... que lui-même ne voulait pas commettre d'impair envers elle. Et bon, cela serait une erreur stupide ... vraiment stupide. Ah ... Enfin bon, maintenant, il était temps de passer une soirée ... qui pouvait être relativement calme. Tout allait dépendre de la jeune femme et de sa réaction à tout cela. De son côté, il allait plutôt se concentrer sur la suite du voyage. Disons qu'il avait encore beaucoup à faire ou presque ... Il ne savait pas véritablement quand il y aurait de fin à tout ça ... et ça ne le dérangeait pas tant que ça. Au moins, il avait un but dans son existence.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1743

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Lehna le Lun 16 Mai 2016 - 20:25

Comme promis, Soriu s’occupa de payer tous les frais nécessaire pour le confort de la princesse – ou presque, au détail près qu’ils devraient partager une chambre, visiblement. Si Lehna n’appréciait pas l’idée, elle n’allait pas se rebeller contre et faire un caprice pour avoir ce qu’elle voulait ; en effet, la noble était confiante qu’avec son niveau de galanterie apparent l’homme s’efforcerait de lui laisser le lit, quitte à dormir à même le sol, et au final c’était tout ce qui lui importait.

Le repas était simple, mais nourrissant. Tout en gardant la tête haute, la princesse s’empiffra des victuailles de l’hôte, comme si elle n’avait pas mangé depuis des jours. En particulier, elle se délecta de la soupe chaude, qui, à défaut d’être goûteuse, lui donnait cette impression de réconfort au ventre que seules les soupes savent faire. Une fois rassasiée, elle s’excusa de table, prête à aller se reposer. Ses paupières se fermaient toutes seules, et son corps lui donnait l’impression de se traîner à chaque pas. Malheureusement, Givre et Torrent n’étaient visiblement pas du même avis ; ils se mirent à pleurer qu’ils ne voulaient pas dormir, qu’ils voulaient rester avec le feu, et qu’ils seraient sages, promis. Leur dresseuse, trop fatiguée pour les réprimander, préféra demander à Boréal de s’occuper d’eux et de les surveiller. Le furet refusa de premier abord, voulant rester avec la princesse, mais après une courte « conversation » avec Saphir, accepta de faire comme demandé. Laissant donc trois de ses quatre animaux dans le salon, la femme monta jusqu’à la chambre, et commença à déballer ses affaires.

Elle n’eut pas grand chose à reprendre à la proposition du garçon. D’abord parce qu’elle avait l’habitude qu’on la surveille, et ensuite car elle n’avait jamais eu rien contre les larbins servant de garde du corps, tant que ces derniers ne l’empêchaient pas d’agir comme elle le souhaitait. Faites comme bon vous semble, tant que vous ne me dérangez pas. Maintenant, vous permettez une minute ? J’ai besoin de me changer, insista-t-elle en claquant presque la porte au nez du garçon.

Un peu plus de dix minutes après, le garçon put entendre un grattement provenant de la porte fermée. C’était Saphir qui lui indiquait que sa maîtresse s’était couchée, et qu’il pouvait rentrer s’il le souhaitait. Très soucieuse du bien-être de Lehna, elle était rassurée que le Maître de l’Esprit accepte – littéralement – de veiller sur elle ; entre lui dans sa chambre et Boréal au rez-de-chaussée, la princesse ne pourrait pas s’échapper aussi facilement que ce qu’elle avait fait quelques nuits auparavant. Dans la chambre, la championne était déjà sous les couvertures, en train de dormir. Sitôt changée, elle s’était affaissée comme un roc dans le lit, exténuée. Saphir laissa Soriu se mettre à l’aise et alla s’installer à hauteur du visage de la femme, et l’accompagna dans son lourd sommeil.

***

Le soleil s’était couché depuis plusieurs heures déjà, et tout le village de Loukaï dormait paisiblement. Cassiopée longea le sentier délimité par quelques arbres, jusqu’à arriver à la bicoque où reposait la princesse. Elle n’avait guère apprécié d’être ignorée de la sorte plus tôt dans la soirée, et elle voulait le faire comprendre à celle qui n’avait pas daigné lui prêter son attention, après tout ce qu’elle avait fait pour elle. Sans un bruit, elle escalada la bâtisse, puis utilisa sa maîtrise de l’eau pour ouvrir la fenêtre de la chambre de la demoiselle. Elle se glissa dans la pièce sans émettre le moindre son, et referma le hublot. À pas de chat, elle esquiva les quelques meubles de la petite pièce, glissant dans l’espace comme si elle était faite d’eau liquide. Évitant la Chaglam, elle s’assit sur le bord du lit, et pencha sa tête en avant, regardant la femme dormir. Ses longs cheveux si noirs qu’ils en étaient violets coulèrent comme une cascade sur le lit, alors qu’un sourire dévoila ses deux canines affutées.

Soudain, elle sentit un regard se poser sur elle, et tourna la tête pour constater de quoi il s’agissait. Elle vit alors qu’elle était observée depuis le fond de la pièce par ce qui semblait être une jeune homme. Cassiopée se leva, délaissant Lehna, et s’avança vers cet individu, lentement, sans faire de bruit. C’était en effet un mâle, avec des cheveux blancs et un œil invalide. Cela lui donnait un aspect un peu chétif et frêle, comme quelqu’un qui a besoin d’aide ou de support. Finalement, elle le trouvait mignon, ce type-là. Décidant que cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas amusée, Cassiopée s’avança jusqu’à être à moins de quelques centimètres du visage de l’homme. Il semblait un peu tendu et crispé, mais cela ne faisait que conforter la démone dans son idée. Quand il ouvrit la bouche pour dire quelque chose, elle lui posa un doigt dessus pour l’en empêcher, puis fit glisser sa main derrière sa nuque, réunissant leurs lèvres dans un baiser à la fois langoureux, doux et torride.


Cassiopée is back x) xD Du point de vu de Soriu donc, lui il a juste vu Lehna se lever de son lit, et s’approcher de lui :-o Sauf que bah dans la tête de Lehna du coup c’pas Lehna du tout, c’est Cassiopée ^^’ Si t’as besoin d’aide si tu veux lire ce qui se passe dans la tête de Cassiopée fais-moi signe, j’essayerais de t’aider au mieux. :-o Je te laisse donc nous expliquer la réaction de Soriu face à ça, je n’ai perso aucune « restriction » disons sur ce qui se passe après (t’façon Lehna aura tout oublié au matin x) xD) ; ce qui se passe après est complétement up to you ! x)

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 298

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Soriu Tiadramat le Mer 18 Mai 2016 - 14:13

Il était tard ce soir, vraiment très tard et pour autant, il n'avait pas sommeil. Assis simplement sur une chaise, il s'était mis à veiller longuement sur Lehna. Avec cette petite inquiétude qu'elle lui avait faite en plongeant dans l'eau glacée, autant dire qu'il était depuis plusieurs jours méfiant et sur les rotules. Les pokémon dormaient et même Garuda avait fini par trouver le sommeil. Ce n'était rien d'anormal, il n'allait pas forcer ses pokémon à ne pas dormir. Néanmoins, voilà que Lehna avait finit par se lever, se dévoilant dans ce qui semblait être une nuisette aux atours des plus nobles. On voyait bien que ses vêtements n'étaient pas ceux provenant du couturier du coin mais d'un artisan adepte de l'aiguille, avec les tissus les plus fins et les plu doux possible. Le souci ? C'est que Lehna, il avait ouvert son oeil valide, celui-ci devenant complètement rose. Aussitôt, il s'était mis à jeter un oeil dans les pensées de Lehna ... et il avait compris le problème. Il avait enfin mis le doigt sur ce qui était vraiment le gros défaut ... Elle ne semblait avoir aucune pensée rationnelle par rapport à la soirée. C'était comme si tout était effacé de sa mémoire. Non ... Elle était "différente" à l'intérieur même de sa mémoire. A partir de là, ça ne servait à rien de croire ne serait-ce que la moindre de ses paroles mais aussi de ses gestes. Lorsqu'elle l'embrassa, son oeil resta vide ... comme ses réactions. En étant maître de l'esprit, on avait appris à contrôler ses émotions et ses sentiments, encore plus lorsque l'on avait été si proche d'une Gardevoir, proche au point d'avoir ... ce résultat.

"... ... ... ... ... Tu as fini ?"

Le ton était sec et neutre. L'oeil était devenu rose alors que l'index droit se posait sur le front de Lehna, Soriu ne détournant pas son visage de celui de la jeune femme avant de reprendre la parole :

"Je ne sais pas si tu es un pokémon spectral ou autre. Je ne sais pas qui tu possèdes, il y a sûrement des choses qui me dépassent et de loin ... Mais j'ai des connaissances sur d'autres sujets. Pour l'heure, on va plutôt dire que tu vas aller dormir, n'est-ce pas ? Bonne nuit."

Il fallait une décharge assez importante mais pas mortelle pour déconnecter complètement le cerveau de Lehna et la faire plonger à nouveau dans le sommeil. Avec son doigt posé sur son front, voilà qu'il envoya une salve d'énergie psychique, celle-ci pénétrant dans le crâne de la jeune femme alors que l'autre main de Soriu se plaçait déjà dans le dos de Lehna. Avec douceur, voilà qu'il l'avait rattrapée avant qu'elle ne tombe au sol. Pfiou ... Vraiment, pourquoi fallait-il que ça se passe toujours ainsi ? Il poussa un léger soupir avant de la soulever, la remettant correctement dans le lit. Heureusement pour lui, il n'avait réveillé personne et il n'avait pas dans l'idée d'abuser de la faiblesse mentale de Lehna. Il n'était pas de ce genre. Lentement mais sûrement, il finit par reprendre sa place sur la chaise, mettant son visage entre ses mains pour réfléchir. Mais rien n'y faisait et il avait juste besoin de se vider l'esprit. Il n'était pas certain de vraiment comprendre mais, il avait fini par se lever et s'enfoncer dans le lit après avoir simplement retiré son haut, restant en pantalon de toile. Il avait juste besoin d'un lit ... et de sombrer dans le sommeil. Le cas de Lehna, il allait voir ça demain matin.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1743

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Lehna le Jeu 2 Juin 2016 - 20:56

Cassiopée ne se désespéra pas de la non-réactivité de l’homme face à ses avances. En réalité, elle se fichait de ce qu’il pensait, et se contentait de faire ce qui lui plaisait. Quand il lui demanda si elle avait « fini », un sourire narquois se profila sur son visage, et elle se passa rapidement la langue sur la lèvre supérieure, avant de se décaler un petit peu pour atteindre son oreille.

Je n’ai même pas commencé… murmura-t-elle, accompagné d’un faible ricanement qui aurait fait hérissé les poils de nuque à un individu plus… normal que Soriu.

Toutefois, avant qu’elle ne puisse continuer dans son élan, l’homme força une distance entre eux et commença à lui adresser la parole avec un sérieux qui lassa la jeune femme, d’autant plus que ce qu’il disait n’avait aucun sens.

Je suis… tout ce que tu désires… dit-elle avant de tomber dans le sommeil forcé qu’on lui imposait.

***

Les yeux de la princesse s’ouvrirent lentement, alors qu’ils s’acclimataient à la lueur du jour qui traversait la fenêtre de la chambre. Prenant une longue inspiration, elle s’étira les bras, et cogna contre ce qui semblait être un édredon sur son lit. Encore dans les vapes après sa nuit, elle se dressa légèrement sur ses coudes, cherchant son chat, qui d’ordinaire était toujours la première personne à lui souhaiter le bonjour, en se frottant contre sa figure. En regardant autour d’elle, elle vit une touffe de poils, mais ils n’étaient pas du bleu saphir de sa créature ; ils étaient… blancs ?!

Comprenant brusquement ce qui se passait en assemblant tous les morceaux du puzzle, la noble hurla et lança un coup de pied violent dans l’intrus qui s’était infiltré dans sa couche, jusqu’à l’éjecter au sol. Soudain, elle était tout à fait réveillée et consciente de ce qui l’entourait. Son rythme cardiaque s’était accéléré, et avec un second coup elle s’assura que ce bon à rien qui se prétendait chevalier avait définitivement quitté son lit. Elle se redressa pour lui faire face, les joues rouges de colère et les yeux un peu plissés. Elle était presque mignonne, plus naturelle que ce que Soriu n’avait jamais pu l’observer ; elle n’était pas maquillée ou coiffée, et réagissait selon ses impulsions et ses émotions, chose qu’elle ne dévoilait qu’extrêmement rarement.

Comment oses-tu ? gronda-t-elle, très fâchée. Je te fais confiance et c’est comme ça que tu me remercies ? Tu devrais avoir honte ! dit-elle avant de se redresser sur son lit, agrippant les couvertures pour se voiler. Elle n’avait pas grand chose à cacher, mais le sentiment d’avoir été ainsi « abusée » la poussait à avoir ce genre de réaction. Tu te clames grand serviteur puis tu t’introduis dans le lit des femmes dès qu’elles ont leur dos tourné ? Sais-tu que je pourrais te faire enfermer pour ça ?

Alerté par les cris, Boréal rentra fougueusement dans la pièce, sous sa forme humaine. Il posa son regard sur l’homme au sol, à moitié nu, le dévisageant avec un air accusateur. Il saisit le garçon par le bras, et commença à le trainer dehors, avec la claire et ferme intention de lui faire quitter la chambre de la demoiselle.


Désolée je t’ai un peu powergamer sur la fin, j’espère que cela te va sinon n’hésite surtout pas à me le dire, je corrigerais sans aucun souci Smile J’espère que tu as pu apprécier cette intervention de Lehna « au naturel » ! x) xD

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 298

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Soriu Tiadramat le Dim 19 Juin 2016 - 15:35

On n'avait beau être chevalier et maître de l'esprit, lorsque l'on dormait et que l'on se prenait un violent coup de pied dans les omoplates pour se faire projeter hors du lit, ça ne faisait JAMAIS du bien, loin de là. Face contre terre, tentant de reprendre ses esprits brièvement, ses neurones comme ses pensées se connectèrent bien rapidement. Il avait dormi ... dans le même lit que Lehna ? C'était pas un peu rapide ? Est-ce qu'il avait sauté quelques étapes ? Néanmoins, en voyant l'air colérique de la jeune femme aux cheveux bruns, il poussa un léger soupir. Normal qu'elle soit en colère, il avait les mêmes réactions qu'elle et il ne pouvait pas lui en vouloir de se comporter de la sorte. C'était même tout le contraire. Il la regarda longuement avant de finalement entendre ses paroles :

"Non, je ne comptais pas m'inviter dans votre lit, mademoiselle Lehna. Si je le voulais, je l'aurai fait depuis bien longtemps, n'est-ce pas ? Et cela vous aurait permis de profiter de ma personne, psychologiquement. Si vous mettez tout en ordre dans vos pensées, je pense que je n'aurai pas besoin de m'expliquer sur le fait que je me sois retrouvé dans le lit, du moins, pas plus que nécessaire. Il s'avère que j'ai eut un gros coup de fatigue hier ... à cause d'une certaine personne qui est intervenue mais je reconnais amplement que j'aurai mieux fait de m'écrouler contre un mur plutôt que de chercher le premier endroit où me reposer. Si je dois me retrouver enfermé pour cela, je le ferais. Il vous faudra juste patienter en attendant que je sortes de là, non ? Enfin, je ..."

Il s'arrêta dans ses propos, remarquant le Gijinka qui venait de lui prendre le bras. Bien entendu, c'est vrai. Dans les faits même, il n'avait pas à rester dans la chambre de Lehna maintenant qu'elle était réveillée. Avec un petit hochement de tête positif, il fit un petit sourire à Boréal avant de faire réapparaître son haut, disant d'une voix calme :

"Je vais voir si le petit déjeuner a été préparé ... du moins, si on en a un avec la chambre. Si ce n'est pas le cas, j'irais en faire un par moi-même. Vous pouvez descendre d'ici trente minutes, trois quarts d'heure au grand maximum."

Et maintenant, il était hors de la pièce, avec Boréal. En vue des cris de Lehna, Garuda était vite arrivée, lisant dans les pensées du jeune homme comme dans un livre ouvert. Il ne chercha pas à s'exprimer, malgré les piaillements de colère. Si elle était capable de le lire, elle devait donc parfaitement savoir qu'il n'y avait rien eut entre elle et lui, du moins, dans le lit. Il vint s'accroupir devant le Dimoret sous forme humaine, poussant un profond soupir avant de dire :

"Ne t'en fait vraiment pas. A force, tu dois me connaître, non ? J'ai bien trop de respect pour cette jeune femme imbue d'elle-même, exécrable, parfois un peu trop peste, pour faire une telle chose, surtout dans son dos. Hier, j'ai eut un petit souci ... qui devient récurent depuis quelques temps. Et je n'ai aucune solution pour arranger ça et aucune personne à qui je pourrais en parler. Mais si cela doit se reproduire, je prendrais les mesures nécessaires ... pour éviter tout contact avec elle. Elle est bien la seule femme dont je peux me préoccuper maintenant. Je ne voudrais pas qu'il lui arrive la même chose qu'aux précédentes."

Et c'était bien pour ça qu'il voulait absolument garder une certaine distance avec Lehna. Malgré les tentatives de cette autre personnalité, il se refusait tout simplement. C'était un chemin sans issue, il n'y avait aucune chance pour qu'il puisse s'en sortir ... sans que cela ne devienne problématique. Mais bon ... Mais bon ... Ah ... Il était un peu fatigué, il devait avouer. Parfois, ça lui arrivait d'avoir quelques pensées qu'il préférait effacer d'un geste de la main. Il invita le Dimoret à l'accompagner s'il voulait préparer le petit déjeuner ou voir ramener un plateau repas à Lehna. Vu le tempérament de la jeune femme, il y avait des chances qu'elle ne veuille pas déjeuner avec lui. En plus, la petite vieille signala que c'était à eux de se faire un petit déjeuner ... Bref ... Il avait du boulot et il avait retroussé ses manches. Zou ... Conception de petit-déjeuner en cours.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1743

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Lehna le Mer 29 Juin 2016 - 20:58

Lehna suivit l’homme de son regard fâché alors qu’il quittait la chambre avec Boréal. Pour qui il se prenait celui-là ? Il pensait vraiment si bien la connaître ? Comme si elle aurait accepté quelqu’un comme… comme… comme lui. Il se pensait vraiment si malin avec ses arguments “chics” ? Il croyait vraiment pouvoir la faire douter de ses propres pensées avec quelques belles paroles confuses bien formulée ? Elle avait inventé ce concept, elle n’allait donc pas se laisser prendre par ce piège si évident.

Rassemblant ses esprits, elle finit par lâcher la couverture qui lui servait de protection, et se mit à la recherche de son chat. Saphir n’aurait jamais laissé ce bougre s’immiscer dans son lit, il avait donc dû lui faire du mal ou la menacer. Elle souleva les draps, mais ne vit aucune trace du félin. Elle allait paniquer à nouveau lorsque la Chaglam entra par la fenêtre, l’air de rien. Abasourdie, la maîtresse lui demanda ce qu’elle faisait dehors de si bon matin, à quoi l’animal répondit en rouissant légèrement et en faisant gratter ses deux pattes arrières sur le sol. La princesse comprit tout de suite : il n’y avait pas de litière pour animal dans cette chambre, il avait donc fallu que la créature s’en improvise une… Soupirant, Lehna tendit une main et tapota sur le matelas pour inviter la bête sur le lit, qui se dépêcha de la rejoindre et du lui faire – enfin – son câlin du matin.

De l’autre côté de la porte, Boréal écoutait le discours de Soriu en plissant des yeux lorsqu’il se mit à insulter ouvertement la coordinatrice. Il était reconnaissant à Soriu de les avoir ramassé, lui et le Mustéboué, alors qu’ils étaient perdus dans la rue après le décès de leur maître précédent, mais il l’était encore plus à la championne d’avoir mis un toit au-dessus de leur tête, et surtout d’avoir bien voulu adopter Véloce. Il était possible qu’elle ne s’intéressait qu’à sa personne pour ses talents, mais rien ne l’avait forcé à garder un Pokémon aussi difficile que la belette, alors qu’elle avait déjà un renard qu’elle avait du mal à canaliser. Elle aurait pu le rejeter sitôt soigné mais non, elle avait tenu sa parole, et il la respectait pour cela. Toutefois, le Dimoret n’eut pas le temps de s’indigner des remarques que l’homme faisait qu’il changeait de sujet, parlant de « souci » qu’il avait eu. Vu la tournure de la phrase, il semblait indiquer qu’il avait lui-même des ennuis, mais ayant conscience de la dernière bêtise que sa maîtresse avait faite la dernière fois qu’elle s’était supposément couchée pour dormir, il préférait s’assurer qu’elle avait été sage ce coup-ci.

Quels genre de “soucis” ? demanda-t-il sur un ton grave, sans parler très fort, comme s’il avait peur d’être entendu.

Il accompagna ensuite l’homme au rez-de-chaussée, où ils trouvèrent Givre et Torrent allongé l’un sur l’autre, endormis, se donnant des coups même dans leur sommeil. Il l’aida ensuite à préparer le repas, ne prononçant pas plus de mot que ce que le strict nécessaire demandait. Il était en train d’installer des assiettes sur la table commune pour les humains quand la noble les rejoignit dans la salle. Elle était à nouveau vêtue de ses parures, était maquillée et coiffée, et semblait rien qu’avec cela se sentir un peu mieux. Toutefois, elle se crispa quand même en voyant le garçon, mais ne dit rien. Elle avait passé toute la demi-heure qu’on lui avait laissé à réfléchir à une réplique acerbe à sa tirade, mais n’avait malheureusement pour elle rien trouvé de convaincant. Elle se contenta donc de l’ignorer. C’était ainsi que la princesse secoua les deux Évoli qui se mirent aussitôt à courir dans tous les sens, et s’installa à la table, attendant explicitement et sans chercher à le cacher qu’on la serve.


La bonne grosse mauvaise foi du premier paragraphe x) xD Si elle est autant fâchée c’est évidemment parce qu’elle sait qu’il a raison mais refuse de l’admettre Razz

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 298

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Soriu Tiadramat le Dim 10 Juil 2016 - 17:23

"Il lui arrive parfois ... de ne plus avoir toute sa tête. Je ne vais pas vous réveiller plus qu'il n'en faut pour ne pas vous inquiéter mais ... j'imagine que tu sais ce qu'est une sorte de somnambulisme ou alors une schizophrénie ? Et bien, ça ressemble à peu près à ça ... Je ne sais pas si c'est vraiment le cas mais dans l'idée ... Dis-toi qu'il semblerait que Lehna aie une autre personnalité, qui parfois fait son apparition lorsqu'elle dort ou alors qu'elle est fatiguée. Je t'avoue que je ne sais pas d'où ça vient, pour quelle raison elle est apparue mais si je devais donner un ordre d'idée, j'imagine que ça serait à cause des derniers évènements avec son père. Tu sais, le mensonge sur le fait qu'elle soit enceinte et tout. Lehna, malgré les apparences, reste une demoiselle assez fragile mentalement ... Elle peut se donner les allures qu'elle veut, elle n'en reste pas moins humaine. J'ai aussi les limites et il en est de même pour elle. C'est pourquoi je ne vais pas la juger et que je vais rester auprès d'elle ... Jusqu'à ce qu'elle finisse par me jeter comme un malpropre de façon définitive. Ce jour-là, je ne pourrais malheureusement rien y faire, désolé."

Il disait cela avec lenteur. L'idée d'être séparé de la jeune femme lui traversait parfois l'esprit mais la sécurité de Lehna primait avant tout le reste. Ce n'était pas à lui de faire les manoeuvres de départ si Lehna ne voulait plus de lui. Il tenta de rassurer le Dimoret d'un sourire avant de reprendre brièvement :

"Mais je ne comptes pas l'abandonner. Elle a besoin d'un soutien ... même si elle ne veut pas le dire. Je suis juste très mal placé de mon côté. Toutes les femmes que j'ai connues, de près comme de loin, si elles ne sont pas pokémon voire si elles le sont, ça s'est généralement mal passé ... Donc on évite de déborder du rôle que l'on m'a octroyé. Elle a son petit caractère mais ça ne change pas que je compte tout faire pour améliorer sa vie."

Qui, des fois, il fallait avouer, n'était pas vraiment facile, facile. Il le savait parfaitement et c'était bien pour ça qu'il ne se plaignait pas vraiment dans le fond. Maintenant, il sevrait un petit déjeuner, pas trop copieux pour la jeune femme. Il en était de même pour tous les pokémon du duo, Soriu faisant comme à son habitude, un repas plus que correct pour être sûr et certain que chacun et chacune ait assez à manger. Il ne faisait pas trop de différences. Par contre, lui-même, de son côté, ne semblait pas vouloir trop manger. Etrangement, oui, il n'avait pas faim. Peut-être était-ce tout simplement à cause de cette matinée. Non pas qu'il avait trouvé cela déplaisant que de dormir avec Lehna mais rien ne s'était passé. Il ne l'avait pas pris dans ses bras ou autres. C'était juste dormir et dormir ... Juste ... Bon ben, réaction déplaisante et compréhensible. En même temps, le manque de confiance de Lehna envers lui, malgré les années, cela faisait toujours un peu mal. Il espérait juste que le repas conviendrait à la jeune femme, voilà tout.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1743

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Lehna le Sam 30 Juil 2016 - 17:39

Boréal resta silencieux en écoutant les explications de Soriu. Inquiet ? Il l’était déjà depuis quelques temps, sa dresseuse avait tenté de se noyer, tout de même. Il analysa les hypothèses émises par le Maître de l’Esprit qui, même si encore incomplètes et trouées, semblaient tenir plus ou moins la route. C’était donc un souci au niveau du cerveau de la jeune femme ? Le Dimoret ne savait pas s’il était rassuré ou pas de ces suppositions ; dans ses hypothèses à lui, il avait aussi imaginé qu’un esprit maléfique s’était installé dans le corps de la jeune femme. D’un côté donc, Soriu avait l’air de dire que Lehna n’était pas possédée, mais d’un autre cela impliquait qu’elle agissait selon sa propre volonté…

L’homme continua son discours en expliquant qu’il ne comptait pas laisser tomber la princesse, à moins qu’elle ne le rejette explicitement. Boréal était assez convaincu qu’elle n’irait jamais jusque-là. Elle n’appréciait pas sa compagnie, mais il ne l’avait jamais vu demander à quelqu’un de la laisser, à l’exception de son père, et encore, elle n’avait pas le courage de le faire « explicitement ». Elle était plutôt du genre à préférer se garder autant d’atout en poche que possible, même si l’atout en question l’ennuyait.

À la fin de la conversation, il se contenta de hocher la tête à son interlocuteur, avant de sortir avec quelques un des plats préparés par ses soins, ceux de Soriu et de la mégère qui s’était levée entre temps. Il donna une assiette à sa dresseuse, puis reprit sa forme originale et s’installa avec les autres Pokémon. S’il appréciait sa capacité à morpher en humain, il ne l’utilisait surtout que lorsqu’il avait besoin de doigts – parce que les griffes ne lui permettaient pas vraiment de faire la cuisine par exemple ou manipuler certaines choses aisément –, ou lorsqu’il souhaitait communiquer avec un membre de l’espèce humaine – parce que c’était tout de même rudement plus pratique pour se faire comprendre que les cris. Mais, à part ses cas-là, il préférait rester dans sa peau de Pokémon, rien que pour la raison simple qu’ainsi ses sens et réflexes étaient bien plus pointus et efficaces.

La princesse déjeuna ce qu’on lui présenta sans rien dire, encore quelque peu fâchée de la manière et surtout des conditions dans lesquelles elle avait été réveillée. Non loin, Givre et Torrent se disputaient de la nourriture et en faisait donc valser partout, pendant que Saphir faisait sagement sa toilette du matin à côté de la cheminée éteinte. Lorsqu’elle eut terminé son repas, Lehna se leva de son siège, et claqua des doigts dans une tentative de rappeler à l’ordre les deux fauteurs de troubles. Évidemment, cela ne suffisait pas à les calmer, et elle ordonna alors aux Évolis de quitter la maison pour aller jouer dehors, afin qu’ils exportent le bordel qu’ils créaient dehors. Elle présenta ensuite ses remerciements à l’hôtesse pour son accueil, qui lui répondit en frottant sans aucune tentative de discrétion son pouce avec son majeur, expliquant ainsi qu’elle souhaitait être dédommagée pour son travail. Sans remords, la noble lui indiqua de s’adresser à Soriu, vu qu’il avait, de manière si chevaleresque, proposé de payer pour l’ensemble de la troupe de la femme, et quitta les lieux.

Dès que tout le monde fut dehors, elle se dépêcha de mettre le groupe en route, souhaitant rejoindre au plus vite son arène, qu’elle avait à nouveau négligé depuis bien trop longtemps.


C’est mon dernier message je pense ici du coup, faudra qu’on se relance peut-être un sujet à Arkan après qu’elle est fait passer ses deux matchs ^-^ Je te laisse donc conclure si tu le désires et faire la demande de notation ? ^-^

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 298

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Qu'est-ce qui pourrait être pire ? [Lehna]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum