Kabuto Kimiyuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kabuto Kimiyuki

Message par Kabuto Kimiyuki le Sam 7 Mai 2016 - 0:14

Moi

Âge : 21
Loisirs : Mangas, visual novels (999 fangirl forever <3), vidéos youtubes, et littérature fantasy/SF/Fantastique. Ainsi que le basket
Comment avez-vous connu le forum ? Je sais plus, mais il me semble que c’est en googlant « forum rpg pokemon ». Et comme ça m’a paru un des plus complets… Very Happy
Quelle est la couleur du chat ? Il me semble que ce saltimbanque est attrapé par Yugo !


"Fortune aveugle suit aveugle hardiesse"
Prénom : Kabuto
Nom :Kimiyuki
Sexe :
Âge : 20 ans
Date de naissance : aux environs de 196
Pays : Mizuhan
Classe de base : Élemental
Si Élémental, quelle maîtrise : Eau
Classe envisagée : Animiste (dans un premier temps.)
Biographie : Ma vie. Il m’est assez difficile de la décrire. Elle n’a pas toujours été facile. Elle ne l’est toujours pas. Je n’aime pas m’appesantir sur mon passé, ne vous attendez donc pas à une description fleurie, pleine de bons sentiments et de nostalgie.
Je suis né à Hakunomizu, un petit village situé sur la banquise Nord, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Fla’Or. Si le nom vous est inconnu, c’est normal. Pas plus de dix familles y vivent, et je n’ai jamais « vu » le village figurer sur aucune carte. Sur ce village au bout du monde, je suis né juste quelques années après mon grand frère, Tsurugi, dans une famille de guerriers. Tsurugi signifiant épée, on m’a naturellement donné le nom de Kabuto, « casque. ». Nos destinées étaient toutes tracées : nous devions chacun défendre l’honneur de la famille Kimiyuki, chacun à notre manière. Évidemment, nous n’étions pas un clan de guerriers extrêmement renommés et proches du couple royal, comme les fameux Incorruptibles, mais depuis mon arrière-grand père, chaque homme de la famille se destinait à servir le pays d’une manière ou d’une autre.
Jusqu’à moi. Ma mère a découvert relativement tard ma cécité. Il paraît que j’avais les yeux très clairs quand j’étais enfant, et que c’était moins évident que maintenant. Mais au fur et à mesure que mon regard blanchissait, le fait que je me cognais partout ne pouvait plus passer pour de la simple maladresse.
Ma cécité m’a causé beaucoup de problèmes. Un homme doit être utile à sa famille, à son village et surtout à son pays. C’est connu. Je ne pouvais pas l’être en me battant. Ce qui ne m’a pas empêché d’essayer. Je pense que je me suis battu (et fait copieusement tabasser) par tous les garçons de mon âge dans ce village. J’étais assez têtu à l’époque, et je croyais que je m’améliorerais forcément en me faisant tabasser de plus en plus. Je suis même parti affronter un Farfuret chapardeur dans l’espoir que ma maîtrise de la glace ou de l’eau se réveillerait si je subissais un stress critique. Tout ce que j’ai récolté, c’est une grosse balafre dans le dos, 3 semaines alité, et un père et frère furieux. Pas furieux parce que j’avais mis ma vie en danger, non, mais parce que j’avais ridiculisé ma famille.
Cette aventure a eu une conséquence positive : ma famille, y compris ma mère, s’est enfin mis à me chercher une utilité. J’ai été envoyé à la chasse avec le reste des hommes, pour m’occuper des menues tâches. Et mon frère a commencé à me donner des leçons d’auto défense. J’étais passé d’une ignorance teintée de mépris et d’embarras à une avalanche constante de remarques rabaissantes de la part de mes chers frère et père. C’était une nette amélioration, croyez-moi.
J’ai donc partagé mes journées entre les entraînements physiques, la lecture qui était mon seul plaisir, et m’occuper d’un œuf de Pokémon dont j’avais la charge. On pourrait se demander d’où je tiens mon si grand sens de l’humour ? Je le tiens de ma mère, une femme qui jouait le rôle de tampon entre les autres hommes de ma famille et moi. C’est véritablement elle qui m’a apporté le peu d’harmonie dont j’avais besoin. Toujours un ton moqueur et doux, toujours une remarque pleine d’esprit, toujours un livre qu’elle achetait à Fla’Or lorsqu’elle partit en voyage. C’est elle qui m’a gardé en vie, elle qui a refusé qu’on me laisse dehors dans mes linges lorsque je suis né, elle qui est venu me chercher quand mon père m’as un jour abandonné à Fla’Or, elle qui a pansé les plaies du Farfuret. Je lui dois tout.
Une fois mes 18 ans arrivé, je vivais presque dans un foyer paisible. Jusqu’à ce qu’arrive la guerre. Père partit. Il ne resta plus que Tsurugi, de trois ans mon aîné, pour prendre soin de la famille. Heureusement, le couple royal est réputé pour sa fiabilité, et l’argent que gagnait père arrivait régulièrement. Mais il suffisait à peine à nourrir 3 bouches, et avec moins d’hommes dans le village pour chasser, nous avions moins de nourriture. Alors, Tsurugi, Le Héros de L’Eau, L’Avatar Réincarné, choisit de partir aussi. Mère le laissa partir, à contrecœur. Je restai, seul homme au village, à part les vieillards, les femmes, et les enfants.
Risée du village. Infirme inutile. Bouche supplémentaire, en ces temps durs.
Condamné à le rester jusqu’à ce que les hommes, les vrais, reviennent de guère auréolés de gloire. Et qu’ils me parlent soit avec pitié, soit avec mépris.
Je pense que vous pouvez comprendre l’amertume qui était mienne, lorsque je décidai d’agir.
Une semaine durant, je préparai mes affaires dans la plus grand discrétion, avec l’aide de Kimi, qui avait entretemps éclos. Puis un jour, je laissai un mot tout simple à Mère.
« Je pars. Dis à père et frère que je ne reviendrais qu’accompagné de leur précieux Honneur. Je t’aime. »

Et je partis.

Caractère : Il est très difficile de se décrire soi-même. Si je devais absolument le faire, je me décrirais tout d’abord comme calme et réfléchi. En même temps, avec mon éducation, je ne pouvais pas vraiment évoluer en une boule d’énergie hyperactive. Se déplacer doucement, en faisant attention aux éventuels obstacles, et aux éventuels mauvaises intentions, cela rend… prudent. Certains me trouvent distant et froid. Je ne leur en veux pas, c’est vrai que je peux le paraître parfois. Il ne faut cependant pas me prendre pour un bellâtre solitaire enfermé dans sa tour d’ivoire. Je suis très très loin de cette description. Mais disons qu’avant de m’ouvrir à quelqu’un, je m’assure avant toute chose qu’il ne me veut pas de mal. Et même s’il est tout à fait amical, je garde toujours mon bâton à côté de moi. Confiance n’exclut jamais prudence.
Sinon, avec les gens que j’apprécie, je suis toujours le premier à plaisanter. Des années d’enfermement à lire des livres d’aventures épiques dans des contrées lointaines m’ont poussé à me perfectionner dans l’art de la « punchline », comme le disent les Terrosiens. J’aime les jeux de mots courts, percutants, et surtout drôles. Ils ont été ma seule arme durant toute mon enfance. Être aveugle, est presque la pire humiliation possible lorsqu’on vit dans le Grand Nord. Etre aveugle et sans défense, c’est inenvisageable.
Oui, je suis aveugle. Comme on peut s’en douter, ce handicap a eu une énorme influence sur ma personnalité. Enfant rieur, je suis passé à adolescent extrêmement taciturne dès que j’ai pu comprendre ma difformité et l’horreur qu’elle cause à ma famille. Mais j’ai eu le temps de me relever de mes blessures, et d’accepter cette faiblesse avec tout ce qu’elle implique. Je n’aime néanmoins pas qu’on me rappelle ma déficience oculaire, et pire que tout, je hais qu’on me prenne en pitié. Si une réplique cinglante attend les hypocrites qui me plaignent sans rien comprendre, je me montre impitoyable avec ceux qui se moquent de moi. Si le coup de bâton ne vient pas tout de suite, le poison vient après. Saviez-vous que les feuilles de Blizzaroi mélangées avec de la morve de Polarhume font un très puissant laxatif, en plus de provoquer des maux de ventres assez douloureux ? Oui, c’est lâche. Oui, c’est mesquin. Mais la vie l’a été avec moi, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas me venger sur quelques fils de Lippoutou.
Où en étais-je ? Ah, oui, l’humour, le calme et le sens de la réflexion, conjugués avec jusque ce qu’il faut de sournoiserie. Quoi d’autre… ? Je pense que je suis très chanceux. On me rétorquera sans doute que ce n’est pas un trait de caractère, mais permettez-moi d’affirmer le contraire. Naître dans un village reculé dans le Grand Nord, aveugle, et survivre jusqu’à 20 ans, témoigne du fait qu’Arceus veille sur moi. Je ne sais même pas à combien d’occasion j’ai échappé à la mort. Mon entourage, proche ou non, a eu plein d’occasion de se débarrasser de moi dans la neige. Et j’ai survécu, soit parce qu’ils ne l’ont pas fait, soit parce que ma volonté de survivre était plus brûlante qu’un Sulfura nouveau-né.
Oui, ma volonté de survivre est définitivement un trait de caractère fort chez moi. J’ai dû me battre chaque seconde depuis mes dix ans pour affirmer que mon existence était nécessaire. J’aime bien ma vie, mes parchemins, manger, boire, rire, m’occuper des Pokémons. En tout cas, assez pour ne pas me laisser faire lorsqu’elle est rude. J’ai un bâton, et je n’hésite jamais à m’en servir même si je sais ne jamais faire tout à fait le poids face à un guerrier avisé. Mais je me débrouille pas mal face aux novices non entraînés.  
Je déteste pas mal de choses. Les gens condescendants, la faiblesse, la maîtrise de la glace, le bruit, mais surtout, surtout les traîtres. Quand on est aveugle, on ne peut pas vraiment se fier au premier venu, et lorsque j’accorde ma confiance, elle est quasi absolue. Et si l’amour est aveugle, la haine est sourde, et il est assez difficile de me faire entendre raison une fois que mon avis est fixé sur une personne. Je fais tout pour faire de sa vie un enfer. Même si, c’est assez difficile d’appliquer une vengeance ronflante et douloureuse pour quelqu’un comme moi.
Mais j’aime bien pas mal de choses également. Tout d’abord les livres. Je ne sais pas lire comme les G.N, évidemment, mais en passant mes doigts sur un parchemin avec une qualité suffisante, je peux interpréter ce qui est écrit. Enfin, pour peu que l’écriture soit bien tracée. J’ai donc une légère préférence pour les poèmes, encrés impeccablement et dont les arabesques ont un galbe parfait… Oui ? Que veut dire G.N ? La réponse officielle est Gens Normaux. La réponse officieuse est Gros(ses) Niais(es). En effet, la normalité est une notion relative, qui ne veut en soi rien dire. Suis-je vraiment moins normal qu’un étranger qui bat ses Pokémons pas assez obéissants selon lui ? Suis-je plus normal que mon père, ce gros plein de soupe et d’idéaux aveugles, engagé dans une guerre qui ne nous fait mourir de faim ? Vous pensez-vous normal, vous ?
Hum, excusez-moi, c’est mon côté philosophione* qui prend le dessus. J’ai tendance malheureuse à me laisser emporter dans mes propres pensées, et à ne jamais rester concentré sur un détail. Avantage : je suis toujours conscient de mon environnement entier en même temps. Inconvénient : je suis incapable de me concentrer sur une tâche à la fois. Comme vous décrire ce que j’aime, ce que j’avais commencé quelques instants auparavant. Concentrons-nous donc.
J’ADORE LES POKEMON. Ils ne vous jugent pas, ne vous traitent pas de sale aveugle, vous donnent une affection quasi illimitée une fois apprivoisés (et du caca. C’est fou ce qu’un Pokémon va aux toilettes en une journée.) Et tout ça en échange de nourriture et de soins réguliers. Si les humains bénéficient de mon humour parfois cinglant, il m’est parfois arrivé de me montrer à la limite du vieux papi gâteux face à des Pokémon, surtout des jeunes. Hum… je n’aurais peut-être pas dû révéler cette information.
Enfin, mon dernier trait de caractère qui vaut la peine d’être mentionné, est que j’aime bien citer mes auteurs préférés. Sauf que pour, beaucoup, ils sont étrangers. Et que personne ne m’a jamais appris d’autres langues que le japonais, et un peu de français. Il m’arrive donc de citer parfois des phrases qui peuvent sembler complètement aléatoires, dans des contextes qui n’ont rien à voir. Par exemple :  « Foru nonnu chaalus bi aze buréivu éndu aze sturonnngu aze eusse !* » en faisant bouillir du thé, en pensant aux forêts riches en théiers de Terros.  Cela peut parfois causer… quelques malentendus.
Sur ce point ridicule, je vais arrêter de me décrédibiliser, et juste résumer en quelques adjectifs : Calme, cultivé, loyal, prudent, sournois, drôle, et un peu excentrique.

Description physique : Alors mon dresseur c’est le plus beau ! Le plus fort ! Et le plus mignon de touuuuuuuus les mâles humains ! Comment ça, qu’est-ce que je fous là ? Mais vous êtes complètement débiles ou quoi ? Vous pensiez vraiment qu’un aveugle allait se décrire physiquement ? Sérieusement, vous avez une cervelle de Grelaçon ou quoi ?
…Hmmm Grelaçoooon…
…Tout est bon dans le Grelaçon…



Quoi ? Ah oui ? Qui suis-je ? J’m’appelle Kimi ! On va faire connaissance un peu plus tard. Pour le moment, mon travail c’est de vous décrire mon dresseur. Sans trop exagérer, j’ai compris, arrêtez de me lancer ce regard de Polagriffe en rut. Mon dresseur est suuuper grand, il fait environ 4 fois ma taille… donc  1 mètre 60. Ce qui, comparé aux humains de son âge est plutôt petit… MAIS C’EST UN DÉTAIL ! EST-CE QUE JE VOUS DEMANDE SI VOS CHAUSSURES SENTENT LE REMORAID MOI ?! Posez pas de questions déplacées !...
Bon. Malgré sa taille écrasante, c’est plutôt un joli humain. Les traits fins, presque androgyne, une peau super blanche, et des lèvres assez fines. La plupart du temps il garde les yeux fermés. Entre nous, tout le monde le préfère comme ça. C’est pas qu’il est moins joli avec les yeux ouverts, c’est jusque des yeux de Magicarpe mort, aussi laiteux que la neige, ça met un peu mal à l’aise. Et pas que moi, hein ! Quand il pointe ses yeux sur vous, on dirait qu’il voit toutes les mauvaises choses que vous avez faites depuis que vous êtes sortis de l’œuf, c’est vraiment super impressionnant ! Enfin, quand on n’a pas l’habitude !
Sinon il a des cheveux noirs comme l’aile d’un Cornèbre, et il les laisse pousser jusqu’au milieu du dos. La plupart du temps, il les laisse retomber devant son visage, pour le cacher peut-être.
S’il cache son visage, il ne cache jamais ses oreilles. Question de survie, qu’il dit. Et je le comprends. Si mon autre œil était plus là, je me fierais vraiment beaucoup plus à mon ouïe.  Quoi d’autre…. ?
Ah ouais, malgré sa taille et sa couleur de peau, il est vraiment musclé. Certes, ce n’est pas franchement une montagne de muscle entraînée à lutter à mains nues avec des Polagriffes sauvages. Mais derrière la dégaine de Gringolem, ses muscles sont bien proportionnés et bien entraînés. Il vit dans le froid depuis plus longtemps que moi, et ça se voit sur son corps que la vie a pas été tendre avec lui. Pas la moindre couche de graisse, juste des muscles saillants recouvrant des os apparents. Je me souviens que la première fois qu’il a enlevé ses vêtements devant moi, j’ai été super impressionné par la grande cicatrice qu’il a dans le dos. Trois longues traces de griffures parallèles qui partent du haut de son épaule gauche, jusqu’en bas à droite de sa hanche. Mon dresseur, c’est un dur ! Un vrai Pingoléon !... ‘fin vous comprenez ce que je veux dire.
Bref, s’il est musclé, on peut pas vraiment dire qu’il ait une force physique impressionnante. Il se bat avec un bâton. Il se bat assez bien pour vous handicaper (de manière plus ou moins permanente, selon l’endroit où il vise), et je pense même qu’il pourrait tuer un autre humain, voire un Pokémon humanoïde en visant la tête, mais je pense pas qu’il soit une menace sérieuse pour tout être avec un minimum d’entraînement. C’est là que j’interviens. J’utilise mon attaque Jet d’Ô*, qu’il transforme en brume, pour s’enfuir, ou se battre sur un pied d’égalité.
Mais on n’est pas là pour parler de mon corps de dieu, de mon bec divin, et de mes ailes de la destructiooooon. On est là pour parler de son corps de dieu sec, de son visage divin, ET DE SES PATTES DE LA DESTRUCTION. Comme je l’ai dit, si le combat est loin d’être son point fort, il a une excellente endurance. Pour se rendre utile à la famille, il a plusieurs fois participé à des expéditions de chasse dès son enfance. Du coup, il sait marcher vite, longtemps, sans aucun souci. Des fois, rien qu’en se taisant et en écoutant attentivement, il arrive à prévoir une tempête… dix minutes avant que le premier nuage apparaisse ! C’est presque de la magie ! Ou bien sa très bonne ouïe, qui est renforcée dans de grands espaces découverts, lorsqu’il n’y a pas de vent… Mais ne m’empêchez pas de rêver, sales pessimistes ! Il est donc tout à fait apte à survivre seul en plein dans la toundra hostile de Mizuhan… avec des vêtements chaud et des provisions.
Sinon, si ma magnificence ne vous a pas gelé l’esprit, vous devez bien vous doutez qu’il n’a pas des goûts vestimentaires extrêmement excentriques. Seul un mot d’ordre lui vient à l’esprit lorsqu’il doit s’habiller : confortable et chaud. (JE SUIS UN POKEMON PLUS INTELLIGENT QUE LA MOYENNE. Je ne sais pas compter. OUI, TOI, l’abruti du fond, je t’ai vu me faire la remarque. Maintenant va te faire… noyer par des Lamantine, tiens !)  La plupart du temps, des habits en fourrure de Kaimorse, qu’il trouve particulièrement confortable, pour l’extérieur, et un Yukata plus traditionnel pour l’intérieur. Lorsqu’il doit voyager au sud, une tunique marron, simple, surmontée par une grande cape avec une capuche pour bien cacher ses yeux. Sinon, il fait vraiment très attention à son physique. Ses cheveux sont toujours lisses, et quand ils ne peuvent être soigneusement peignés, ils sont attachés en une queue de cheval. Son visage avec son nez fin, qui ressemble presque à un bec de Cadoizo est toujours impeccablement nettoyé, et affiche toujours un sourire. Il réussit l’exploit de le transformer, en quelques secondes de narquois à avenant. Je sais pas comment il s’est entraîné à faire cela, mais purée, ça marche du tonnerre.
Détail amusant, et il rougit très facilement. Même si ses expressions oscillent entre sourire et visage impassible, toute émotion forte se verra sur son visage comme un Caninos sur la banquise. Et comme il s’énerve assez facilement tout en s’efforçant de ne jamais le montrer, il est plutôt facile de lire en lui une fois qu’on le connaît un peu.
Enfin, une dernière de ses particularités. Lorsqu’il a besoin d’accomplir un travail important, ou qu’il est en chasse, et tant qu’il ne se considère pas en sécurité, il noue un morceau de tissu blanc très serré autour de son front. On lui demande souvent pourquoi. Apparemment cela l’aide à se concentrer et à ne pas relâcher sa vigilance. Mais cela lui cause surtout des maux de tête réguliers, qui apparemment l’aident à rester sur le qui-vive.
Logique d’humain, j’ai renoncé à comprendre depuis le temps. Je suis trop vieux pour ces c******.


Particularités : Aveugle, les yeux blancs.  Balafre qui lui parcourt le long du dos. Ouïe excellente.

"Impossible n'est pas Kimi"
Premier Pokémon :Tiplouf
Sexe du Pokémon :
Surnom du Pokémon :Kimi ou Kimi-chan ou Kiki ou Mimi ou Salepiafreviensici
Particularités : Borgne (oeil droit)
Autres remarques : Philosophione : Néologisme inventé Kabuto désignant une personne faisant, ce qu’on appellerait aujourd’hui « de la philosophie de comptoir ». Référence à Phione, qui dans la littérature lue par Kabuto, est décrit comme étant une copie moins bonne, un servant du véritable prince des mers, Manaphy.
«  Foru nonnu chaalus bi aze buréivu éndu aze sturonnngu aze eusse ! » : Hum… Tentative pitoyable de dire la devise de Terros, prononcée par un japonais avec un accent à couper à l’Insécateur.
Jet d’Ô : C’est l’attaque Pistolet à Ô. Sauf que comme le BG de Erasia a bien insisté sur le fait que c’était un monde médiéval, j’ai changé le nom par souci de RP.


Dernière édition par Kabuto Kimiyuki le Sam 7 Mai 2016 - 9:59, édité 1 fois
avatar
Kabuto Kimiyuki
Informations
Nombre de messages : 24

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabuto Kimiyuki

Message par Yugo le Sam 7 Mai 2016 - 1:03

Bienvenue à toi.

Tu a écrit:Et comme ça m’a paru un des plus complets…

Eh bien merci ^_^ en général les nouveaux arrivants se plaignent car on a trop de règle, il parait. Poulou

Pour ton soucis d'écran, je vois pas d'où ça vient, je m'en excuse. Mais je suis sûr que quelqu'un arrivera bien à t'aider.

Je m'occuperai de ta fiche demain... plus tard dans la journée. J'ai lu rapidement et j'ai noté que :

-un coupin aveugle aussi ^^
-un coupin qui veut appeler aussi son Pokémon Kimi ^^

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabuto Kimiyuki

Message par Elvira Tertia le Sam 7 Mai 2016 - 2:57

Bienvenu parmi nous ! Au plaisir de te croiser en rp !

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1067

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabuto Kimiyuki

Message par Kabuto Kimiyuki le Sam 7 Mai 2016 - 11:16

Merci pour vos gentils messages. ^^
J'ai résolu mon problème, c'était mon antivirus qui faisait n'importe quoi. Du coup j'ai pu terminer les derniers détails. Désolé, c'est pas une présentation magnifique, mais j'ai jamais été doué avec le code. ^^'
avatar
Kabuto Kimiyuki
Informations
Nombre de messages : 24

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabuto Kimiyuki

Message par Yugo le Lun 9 Mai 2016 - 7:37

Personnage fort sympathique ^_^ et histoire intéressante également.

Je te donne donc 13 points pour ta fiche, plus les 5 points de pays, ça te fait 18 points. Je vais faire le nécessaire pour que tu RP tout de suite ^_^ Actuellement nous sommes en plein événement pour le carnaval (comme tu l'as sans doute vu ^^) et que tu es bien sûr invité à la fête si le coeur t'en dit d'y participer. Poulou

Bon RP à toi Poulou

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabuto Kimiyuki

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum