[ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Mar 7 Juin 2016 - 14:43

Les Piémonts Pluvieux de Mizuhan était de grandes plaines d'un vert pâle à perte de vue à la rare végétation. L'endroit n'était pas dépourvu de charme, mais la dame du pays du feu ne raffolait pas particulièrement de la température. Un climat qui était très doux, selon leur dire des rares personnages qu'elle avait croisés. Une fine pluie tombait sur le paysage, recouvrant d'une pellicule d'eau la plaine. Il n'y avait aucun vent pour le moment, mais il ne faisait que se faire attendre et le peu de végétation semblait être tombées dans un état dormant, silencieux sur ce paysage quelque peu triste. Il ne fallait pas non plus parler de la brume qui avait pris lentement forme au niveau du sol, laissant un effet plus particulier au décore. La guerrière était bien enveloppée dans ses fourrures de Cadoizo et de Polarhume, les meilleurs d'après le couturier qui lui avait fait une bonne offre. Les premières fourrures qu'elle avait eues en sa possession a Fla'or avaient été faites que pour dépanner le temps qu'elle trouve quelque chose de meilleur et maintenant qu'elle portait des habits de Mizuhan, elle comprenait très bien pourquoi il n'en avait pas de meilleur pour vous garder au chaud. Elle était très peu habituée aux froides températures d'ici même les plus ‘'tempérées ". Même Sören avait eu le droit à un habit de fourrure, il fallait remercier la silhouette assez humanoïde de l'insecte et la patience d'ange qu'avait eu le fabricant, mais maintenant, il pouvait marcher librement aux côtés de sa maîtresse. Le monstre avait toujours eu de la difficulté à se ‘'reposer " dans sa Pokéball, s'agitant toujours et devenait autant problématique pour Elvira, qu'elle avait abandonné l'idée de la garder enfermé et avait déboursé un peu plus.

Pourtant, la combattante ne regrettait en rien son choix d'avoir pris le large, d'avoir changé aussi abruptement de paysage. Elle se sentait revivre, elle s'habituait tranquillement aux changements de températures. Elle appréciait beaucoup plus qu'elle l'aurait imaginée la température plus fraîche et l'étrange lourdeur silencieuse. Même les Pokémon respectaient l'atmosphère de l'endroit. Ce qui était le plus étrange, était l'effet qu'avait l'endroit sur Elvira et Sören, s'était apaisant. Les deux êtres marchaient silencieusement sous la neige tombante, écoutant le bruit de leurs pas presque étouffés par la moîteur de l'herbe, brisant un peu le silence. Il y avait bien sûr quelques Pokémon qui rôdaient ici et là, mais ils semblaient bien se fondre dans la nature environnante. Il y avait un ou deux Étourvol qui se cachaient dans les quelques arbres non loin d'eux. Elle avait cru entrevoir un Phanpy et un Zigzaton, mais elle n'aurait pas su réellement dire si c'était l'exactitude, elle commençait à apprendre les Pokémon présents à Mizuhan. Il était fasciné par toute la faune et la flore présente, mais surtout par la faune. Elle rencontrait des nouveaux venus qu'elle n'avait jamais vus, certains Pokémon qu'elle avait entendu dire que leur nom et maintenant, elle pouvait les voir en chair et en sang. Même si extérieurement, elle semblait neutre à toute cette agitation, son regard brilla de mille feux face à tout ce nouveau monde.

En passant près d'arbres, elle effraya une petite famille de Rattata qui se sauva vers les hauteurs. Cette scène tira un petit sourire à la dresseuse qui se sentait rempli qu'une nouvelle émotion, la légèreté d'esprit. Même Sören sembla, pour une fois, partagé le sentiment de L. Quand elle posait une nouvelle fois son regard sur lui, elle fut incapable de retenir un rire. La mélodie de sa voix avait fait sursauter l'Insécateur avant de le faire rougir, il balaya ensuite l'air de ces lames comme pour repousser l'émotion, se détournant pour s'approcher de l'arbre où les Rattata s'étaient enfuis. Elvira terminait de rire pendant que Sören sembla bouder dans son coin, grattant distraitement l'écorce de l'arbre. Ce n'était pas son premier passage ici, la première fois s'était révélé très dangereux. Elle s'était retrouvée sur la trajectoire d'un troupeau de Tauros, elle n'avait jamais eu aussi peur de se faire piétiner.

‘'Aller viens, laissons, c'est pauvre petit tranquille. Nous avons encore beaucoup de chemin à faire.'' Lui soufflait doucement L.

Tout en reprenant sa route, Elvira invitait son compagnon à la suivre, lui tendant la main comme le ferait une jeune mère à son enfant. Aussi malheureux que pouvait avoir l'air Sören, cette vision lui offrait toujours un bonheur extrême. Sans plus attendre, il s'empressait d'aller la rejoindre, tendant sa propre main-lame vers la sienne. Elvira glissait les doigts le long de l'extérieur, ou la membrane de la chair retenait la lame acérée et vient s'accrocher au niveau du poignet, à la base de l'arme. Parfois, la guerrière voyait davantage son compagnon vert comme un humanoïde, qu'un Pokémon. Mais ce qui était encore plus étrange, était qu'elle le voyait comme un jeune enfant à chérir, un enfant qui ne demandait qu'à être aimé. Sören était particulier, différent des siens en bien des points. Physiquement parlant, il était dérangeant, les marques et cicatrices laissées par un tortionnaire cruel ne laissaient aucun doute sur son ancienne position. Il avait également des proportions assez frappantes, plus grandes et un peu plus larges que la moyenne, il devait bien dépasser les siens d'une bonne tête et demie et on parlait bien des plus grands de son espèce. Dans ses étranges habits de fourrure, si on l'observait de dos, il ressemblait presque à un être humain, le capuchon de fourrure cachant le dos de sa tête.

Leur marche silencieuse finit par les guider vers un petit plateau surélevé, offrant une vision bien délicieuse de ce qu'il se trouvait en contrebas. Par la fascination, Elvira laissait tomber son sac de voyage sur le sol humide et trempé. Elle faisait encore quelques pas sous le regard interrogateur de Sören, s'arrêtant près du rebord pour observer le troupeau de Phanpy. Le mâle alpha, ce qui ressemblait à un Phanpy plus gros et sombre s'occupait de son groupe, s'assurant que tout le monde le suivait dans cette grande traversée. La brume n'était pas encore complètement déposée partout, permettant aux étrangers de voir les plus petits Phanby s'amuser pendant que d'autres se reposaient dûs à la longue route qu'il avait faite. Elle était tellement fascinée par le troupeau, qu'elle ne remarquait même pas le danger qui approchait à grande enjambée.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 26 Fév 2017 - 12:17, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Molly Hale le Mar 7 Juin 2016 - 17:15

Après le Festival du Feu, Molly et White avaient passé la soirée à déambuler dans la capitale de leur pays, conversant joyeusement et s’émerveillant de chaque nouveauté qui se présentait dans leur champ de vision. Ils étaient finalement rentrés au manoir des Hale, avant de se séparer le lendemain, le brun ayant des obligations auxquelles il ne pouvait se dérober, tandis que la rousse était restée chez elle, profitant d’un répit bien mérité. Ses Pokémon étaient fatigués par des années de voyage et d’aventures, et elle-même avait besoin de calme et de repos pour se ressourcer. Elle avait donc passé plusieurs mois à Omatsu, à s’occuper de ses compagnons, en portant une attention particulière à Brontès, la Luxio abîmée par la vie, et elle en avait profité pour parfaire sa maîtrise élémentale, sans négliger son entraînement de guerrière. Avec la petite lionne, elles avaient créé ensemble une étincelle, au sens propre comme au sens figuré ; Brontès avait retrouvé un peu de ses capacités électriques, alors que sa maîtresse avait senti un éclair crépiter au bout de ses doigts lors d’un échauffement particulièrement intense. Ce phénomène avait rapproché les deux êtres, et la lionne s’était enfin ouverte à l’humaine, qui s’était félicitée d’avoir persévéré avec elle.

Néanmoins, ce calme et cette inactivité apparente avaient commencé à lasser Hecate, qui avait montré des signes d’agitation et de nervosité. La Meneuse n’avait pas mis longtemps à comprendre qu’elle devait repartir en pleine nature pour permettre à la louve de s’épanouir pleinement, et elle avait, dans un premier temps, permis à sa compagne de sortir comme elle le voulait pour faire la course avec les Pokémon des Plaines Fleuries. Mais la jeune femme avait senti que cela n’était pas suffisant, et elle ne mit que quelques jours à se préparer pour un voyage vers Mizuhan, là où tant de choses s’étaient liées, et où tant d’autres avaient été dénouées...

Taka avait, de son côté, insisté pour venir, estimant qu’elle avait été mise à l’écart un peu trop longtemps à son goût, et ce fut Brontès, à la surprise générale, qui avait accepté de lui laisser sa place dans l’équipe, consentant à s’améliorer d’elle-même pendant l’absence de la jeune patronne. En promettant qu’elle donnerait des nouvelles régulièrement, Molly avait donc quitté la demeure familiale et avait fait route vers les Piémonts Pluvieux, sillonnant les cieux sur le dos de son Airmure géant.

Quand elle fut sur place, elle retrouva avec une émotion certaine ces plaines verdoyantes qui s’étendaient à perte de vue, et elle se mit immédiatement à la recherche de la meute qui avait été près d’elle lors de son épreuve de Meneuse. Ce furent les loups qui la trouvèrent en premier, fondant sur elle comme les prédateurs qu’ils étaient, mais avec des intentions tout à fait amicales. Tous l’avaient reconnue, hormis les plus jeunes, qui n’étaient pas encore nés la dernière fois qu’elle était venue là, et la Flamenoise constata que ceux qu’elle avait quittés alors qu’ils n’étaient que des Medhyena étaient devenus de jeunes adultes au poil brillant et aux crocs acérés. Elle en retira une certaine fierté, même si elle n’avait été qu’un tout petit épisode dans leur vie de louveteaux.


« Hecate ? »

Sa propre louve, un peu à l’écart, avait quand même été approchée, notamment par l’Alpha, qui était venu la saluer. En sentant le regard appuyé de son humaine, la Grahyena se mêla aux autres comme elle l’avait fait avec sa meute à elle autrefois. Tous ici savaient ce que l’ancienne Alpha avait perdu, et aucun d’entre eux ne se risqua à lui rappeler des souvenirs douloureux qui l’auraient isolée davantage.

« Vous m’avez tous tellement manqué... Et elle avait besoin de revenir ici. Vous êtes d’accord pour nous laisser chasser avec vous ? »

Un concert de jappements, de cris et de hurlements s’éleva, alors que les plus jeunes sautillaient autour de la rousse agenouillée parmi eux. Radieuse, la Flamenoise se débarrassa de tout accessoire superflu, laissa son Airmure s’envoler avec ses affaires pour les suivre de là-haut et s’élança avec la meute, courant avec eux comme l’une des leurs. L’herbe humide sous ses pieds la galvanisait, et la sensation d’appartenir à un grand tout la grisait, alors que le vent qui sifflait à ses oreilles donnait à ses joues une légère couleur rosée. Se réhabituant rapidement au langage de la meute, elle décrypta leurs échanges et suivit les mouvements en tant que finisher, changeant de place au sein de la structure par rapport à sa dernière visite. Quand son unité se déporta vers la droite, elle en fit donc tout naturellement de même, s’engageant sur une sorte de plateau un peu en hauteur.

Mais lorsqu’elle aperçut une silhouette à la chevelure aussi flamboyante que la sienne, elle fit un bond en avant et émit un son bref et guttural pour faire cesser l’assaut, prenant temporairement la place d’Alpha. Aussitôt, tous les loups s’arrêtèrent net dans leur lancée, certains freinant des quatre pattes pour ne pas percuter la femme et son Insécateur emmitouflé dans des vêtements d’humain. Droite et fière, Molly prit néanmoins quelques instants pour retrouver son souffle, se doutant bien que son interlocutrice ne comprendrait pas le langage des Grahyena. Alors que sa poitrine se soulevait à un rythme rapide, elle se tourna vers ses compagnons, s’accroupit et leur murmura quelque chose, avec des signes d’apaisement, afin de s’assurer qu’ils avaient tous parfaitement compris sa requête. Elle se redressa ensuite et se remit face à la rousse, tout en lui souriant.


« Désolée, on ne pensait pas tomber sur un humain pendant notre chasse. J’espère qu’on ne vous a pas fait trop peur ! »

Hecate s’avança en trottinant, puis s’assit près de sa maîtresse, tout en dévisageant les deux inconnus. La jeune femme lui passa la main sur le crâne, puis reprit :

« Cette meute vit ici, les Piémonts sont leur territoire, et c’est la période où les grandes chasses reprennent, après l’hiver, vu que les troupeaux migrent et se rassemblent. En général, ils ne mangent pas les êtres humains, mais tu as quand même de la chance que je sois revenue au bon moment, parce qu’ils n’ont encore pas dû manger aujourd’hui ! Encore désolée pour la frayeur causée... Je suis Molly Hale, et voici Hecate, ma Grahyena. Le rapace qui vole au-dessus de nous s’appelle Steers. Est-ce que je peux vous aider, tous les deux ? »

Alors qu’elle parlait, un jeune loup s’approcha d’elle et lui donna un coup de museau dans la paume pour quémander des caresses. Un tout petit Medhyena se faufila entre ses jambes et vint se lover à ses pieds, provoquant chez la Meneuse un grand éclat de rire. Elle se pencha alors vers lui, faisant tinter les bracelets en pierre volcanique noire qu’elle portait autour des poignets et des chevilles en l’honneur de l’être auquel elle vouait un culte depuis toujours.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 41
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Jeu 16 Juin 2016 - 18:50

L'atmosphère était de rêve, le troupeau en bas d'une beauté esquisse et le paysage était tout aussi envoûtant. L se sentait tout simplement bien. Il n'y avait pas cent manières de décrire ce qu'elle ressentait. La jeune femme était dans un domaine d'émotion nouvelle, l'apprivoisant doucement, mais en même temps avec rapidité. Il était stupéfiant pour elle de ressentir toutes autant de bonnes choses, c'était si différent et loin d'être aussi vide que le désert. Elle ne faisait aucune comparaison entre les deux univers, c'était des environnements tellement différents qu'elle n'aurait rien trouvés en commun. Ils furent les premiers à réaliser, s'agitant un peu. Le mâle alpha réagit en poussant un cri pour rattraper son groupe qui réagit dès l'ordre offert. Elvira observait silencieusement, ne comprenant pas immédiatement la nouvelle agitation. Elle avait tellement été absorbée par l'environnement, qu'elle n'avait pas ressenti l'approche animale. Elle n'était pas non plus une experte en troupe animale et encore moins en survit, elle ne connaissait que les bases et était surtout spécialisée dans des environnements arides et désertiques. C'était encore une fois Sören qui réagit, laissant son instinct frapper, beaucoup plus présent que la plupart des Pokémon ‘'dompté ". Le monstre vert n'était pas une créature docile et beaucoup pensaient que c'était encore un Pokémon sauvage. Il n'avait qu'un très grand respect et estime envers la gamine qui l'avait sauvé, pour le restant, il s'en fichait pas mal.

Il avait déjà prit place dans son dos, les lames sorties et pointées vers la direction de nouveaux venus. Il réalisait, qu'elle devait définitivement être plus alerte à ce qui l'entoura, être moins époustouflée par son environnement. Il était clair que cette lacune finirait par la tuer. C'était comme avec le troupeau de Taurus, elle ne comprenait toujours pas comment elle avait pu manquer ceci. Alors, aussi rapidement que le lui permettait son corps de guerrière, elle se retourna pour observer la femme a la tête du groupe de Grahyena. Une nouvelle fois, elle fut surprise par les évènements de la vie, comment une humaine était elle retrouvée à la tête d'une meute ? Ses mains étaient déposées sur la poignée de ses armes, crispées par la crainte d'un combat à venir. Son regard violacé avait eu pendant un instant la sauvagerie d'un animal acculé et prêt à combattre jusqu'à la mort.

Quand la voix de la jeune femme s'éleva, douce et calme, elle eut l'effet d'une douche froide sur le volcan qui menaçait d'exploser. L'une de ses mains se retirait de son arme et se posait sur le bras du monstre au regard fou. Nerveusement, la bête tournait la tête vers elle, retrouvant un semblant de lucidité dans son regard fou. Se dégageant de derrière la haute stature de l'Insécateur, déjà très grand pour ces semblables. Elle vint quelque peu s'interposer entre Sören et la meute, voyant que la situation n'était pas aussi grave qu'elle aurait pu l'être. Il gardait le silence tout au long de son discours, observant la jeune femme et la meute au complet. Étrangement, cette dernière semblait très calme, beaucoup plus qu'elle l'aurait attendue de la part d'un groupe aussi impressionnant de Pokémon sauvage. Même si elle était toujours craintive, ce qui était devenu un état d'esprit présent depuis le début de son aventure et surtout l'épisode de Tarouga. Elle restait au moins certaine sur une chose, si la femme leur avait voulu quelconque mal, elle n'aurait pas arrêté la meute comme maintenant. Même si le visage de la guerrière se voulait neutre, son regard était très partagé et dévoilait bien plus sur son était d'esprit qu'elle l'aurait voulu. Bien rapidement, la curiosité prise place, mais était toujours remis en place par l'agitation palpable de son compagnon de fortune qui se sentait agressé par autant de formes présentes. Elle s'exprima à son tour que quand Molly terminait.

‘'Aucun problème, je comprends que nous sommes loin de la civilisation et que je devais m'attendre à la présence de Pokémon sauvage… Je… Nous sommes des voyageurs qui traversent le Piémont pour se rendre à la Nouvelle-Gilnéas. Je suis Elvira et lui présent, c'est Sören. Ne vous en faites pas pour son agitation, il a toujours été ainsi, mais je conseille de tenir les vôtres loin de lui, disons qu'il est très… Impulsif et craintif…''

Il n'y avait aucune menace dans sa voix, qu'une triste réalité. L'Insécateur qui dépassait d'une bonne tête et demie sa maîtresse s'agitait une nouvelle fois, laissant ses lames mordre l'air autour de L sans qu'elle semble paniquée de la situation, habituée ou confiante que la bête ne lui ferait aucun mal. Elle était davantage mal à l'aise de la présence de l'humaine que des Pokémon, au moins, il n'y avait qu'une autre tête humaine et non dix.

‘'Je ne pense pas réellement que vous pourriez m'aider, je connais quelque peu l'endroit où je vais, mais je dois avouer me sentir dépassée par l'environnement. Je ne suis pas originaire d'ici et je rencontre différents évènements qui semblent m'offrit quelques difficultés bonnes ou mauvaise. Alors, je ne dirais pas non à quelques conseils…'' Glissa doucement L, quelque peu heureuse de peut-être trouver une aide extérieure qui serait beaucoup plus habille qu'elle dans ce tout nouvel univers.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 26 Fév 2017 - 12:25, édité 2 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Molly Hale le Jeu 30 Juin 2016 - 17:55

La jeune femme qui se tenait debout sur le plateau parut plus qu'étonnée par l'irruption de la meute et de celle qui la menait. Alors quoi, n'avait-elle pas entendu le groupe approcher, malgré le bruit de pas caractéristique d'un nombre important de créatures qui se déplaçaient ensemble ? Comment pouvait-on être absorbé à ce point dans une tâche contemplative, pour ne pas sentir quelque chose d'aussi gros arriver ? Heureusement pour la rousse, celui qui l'accompagnait avait un instinct déjà un peu plus développé, et il s'était retourné dans un geste brusque pour faire face à l'éventuelle menace que pouvaient représenter les intrus. La réaction de l'inconnue trahit une angoisse certaine, et il n'y avait aucune trace d'une quelconque résignation dans son regard. Elle avait mis la main sur ses armes, dans une attitude on ne pouvait plus claire : elle était prête à défendre chèrement sa peau si les circonstances venaient à l'exiger. C'était une guerrière, à n'en pas douter, mais fort heureusement pour elle, Molly ne venait pas en ennemie ; même si la Meneuse ne savait rien du niveau de l'autre rousse, le simple fait qu'elle ait mis un tel temps à s'apercevoir de sa présence révélait une maîtrise plutôt sommaire de l'art de la guerre et du combat... Jamais un guerrier expérimenté n'aurait laissé de telles lacunes dans son espace vital immédiat, et même sa posture était pleine d'ouvertures. L'Insécateur qui était avec elle serait probablement son plus grand soutien en cas de danger, mais dans l'état actuel des choses, Molly pourrait sans doute la liquider en quelques secondes sans le moindre problème, avant même que l'insecte ait pu faire quelque chose.

Mais la Flamenoise n'avait aucunement l'intention de leur faire du mal, ni à elle, ni au Pokémon. Elle était simplement en pleine chasse, avec ceux qu'elle considérait comme faisant partie de sa famille, pas sa famille humaine, non, mais sa famille « sauvage ». Elle comprit toutefois que le plus urgent était de rassurer le duo sur ses intentions réelles, et cela commençait généralement par le dialogue, chez les humains. L'inconnue parut se détendre et s'occupa de calmer son compagnon dans la foulée en posant sa main sur le bras de la mante verte. Alors que Molly parlait, la rousse observait la meute, qui devait être impressionnante, non seulement par sa taille, mais également par sa nature. Il fallait dire qu'on ne croisait pas tous les jours une meute de loups en pleine course, et il y avait de quoi se sentir tout petit et assez vulnérable face à de telles bêtes, surtout lorsqu'un être humain semblait en avoir pris la tête, pour une raison ou pour une autre. Un mélange d'émotions contradictoires passa dans le regard améthyste de l'inconnue, de la crainte, de l'admiration, peut-être, mais aussi et surtout de la curiosité, ce qui était tout à fait légitime. Pour bien montrer à la rousse qu'elle n'avait absolument aucune raison d'avoir peur, Molly prit le tout petit Medhyena dans ses bras et le laissa lui lécher le visage, alors qu'elle riait aux éclats.

L'étrangère se présenta comme une voyageuse quelque peu égarée en route vers la Nouvelle-Gilnéas, et Molly sourit, se souvenant de sa dernière visite là-bas, pour la Danse des Lumières. Elle s'était perdue avec une autre Flamenoise, Lyssa, dans des cryptes en sous-sol, et des Spectres les avaient égarées dans le dédale, par jeu... Elle avait néanmoins pu assister au lâcher de lanternes, qui constituait le clou du spectacle de la Nouvelle-Gilnéas, avant de rentrer chez elle, enfin. Toujours souriante, le chiot dans les bras, elle prit la parole.


« Ça tombe bien, je suis déjà allée à la Nouvelle-Gilnéas, je vais pouvoir vous indiquer le chemin sans trop de problèmes, vous avez de la chance ! Par contre, vous devriez faire un peu plus attention, si je peux me permettre... Il y a d'autres espèces sauvages dans le coin, et elles se laisseront guider par leur instinct. Les Pokémon ne sont pas très agressifs, en règle générale, mais il faut toujours se méfier. Quant à Sören... Eh bien, je comprends tout à fait. Pas d'inquiétude, la meute ne s'en approchera pas, ils sont conscients de leur position et de ma présence pour les brider. »

La rousse se tut, s'appliquant à s'occuper de ceux qui l'entouraient. Elle s'accroupit pour caresser le jeune Grahyena qui la collait un peu, puis déposa le louveteau au sol, le temps de nouer un tissu de la même couleur que son vêtement contre sa poitrine en l'attachant dans son dos. Elle récupéra ensuite son protégé, qu'elle glissa dans le porte-bébé-Pokémon de fortune, sans le réveiller. Tout en s'attelant à sa tâche, elle écoutait Elvira, qui lui avoua être un peu perdue dans les Piémonts. Elle n'était pas contre quelques conseils et astuces pour survivre dans un milieu qui était parfois plus hostile qu'il n'y paraissait au premier abord... Il n'y avait rien d'étonnant à cela. N'importe qui se sentirait dépassé par les événements, dans une telle situation. La Meneuse se redressa, toujours souriante, et reprit :

« La première chose à faire, c'est de toujours rester attentive aux mouvements autour de soi, que ça se passe près ou loin. Tout signe d'activité peut être synonyme de danger à venir, que ce soit la charge d'un troupeau de Tauros, l'envol d'une nuée d'oiseaux agressifs ou l'arrivée d'une meute de loups, fit-elle avec un clin d’œil complice à la rousse. Ensuite, ici, la pluie peut arriver absolument n'importe quand, donc il faut toujours prévoir de quoi s'abriter, parce que les arbres sont plutôt rares... Mais attention en se déplaçant, parce que les Piémonts ont été le théâtre d'une grande bataille, il y a quelques années. C'était vraiment impressionnant, je faisais partie des soldats... Quoi qu'il en soit, il reste encore des traces de ce conflit, comme des armes abandonnées et parfois plantées un peu n'importe comment, ou des malheureux tombés au combat qui n'ont pas eu la chance d'être enterrés décemment. Il y en a de moins en moins, avec le temps, mais c'est quelque chose qu'il faut vraiment prendre en compte. D'ailleurs, si vous tombez sur un corps, je vous serais très reconnaissante de lui offrir une sépulture digne, si vous en avez le cœur... »

De douloureux souvenirs étaient remontés à la surface, et le visage de la jeune femme s'était assombri, mais elle ne se laissa pas gagner par la peine et se ressaisit en quelques secondes. Il n'était pas question de déprimer Elvira à cause de ses propres expériences difficiles, surtout qu'elle lui avait explicitement demandé de l'aide. Elle n'était pas là pour l'entendre se plaindre ou se lamenter. De nouveau enjouée, la fille des Hale lança :

« Enfin, il y a aussi des choses agréables dans le coin, comme des plantes comestibles ou aromatiques pour agrémenter les plats du voyageur, qui sont parfois plutôt dégueulasses, n'ayons pas peur des mots ! D'ailleurs... J'ai de quoi manger, dans mes affaires, et j'ai aussi à boire. Je chassais avec la meute parce que j'aime leur compagnie et leur mode de vie, mais j'ai quand même des solutions de secours en cas de grosse galère. On peut faire une pause, du coup... À moins que vous n'ayez envie d'apprendre à chasser à la manière des Grahyena. »

Attendrie par le minuscule Medhyena qui dormait profondément, lové contre sa poitrine, la rousse l'observa quelques secondes, puis reporta son regard céruléen sur Elvira, un sourire aux lèvres. Elle ne savait pas si elle allait se laisser tenter par la proposition, mais elle devait reconnaître que l'idée lui plaisait bien. Elle n'en voudrait toutefois pas à l'autre jeune femme (chez laquelle elle croyait deviner des origines flamenoises, au vu de sa couleur de cheveux, mais elle pouvait se tromper) de choisir l'autre solution, moins excitante, mais quand même bien plus pratique dans un cas pareil.


[Message rédigé pendant un cours de gestion publique locale... Je suis décidément incorrigible xD]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 41
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Lun 4 Juil 2016 - 21:20

Lentement, mais sûrement, un sentiment de sécurité se plaçait entre elles. Bon d'accord, c'était plutôt le sentiment respect et de supériorité que lui offrait la femme derrière elle. Elle sentait que cette dernière pouvait la retourner dans son pantalon en moins deux. Elle avait été distraite et ce geste lui avait coûté quelque chose, sa dignité. Il fallait qu'elle arrête d'être tête en l'air de la sorte, qu'elle soit plus alerte. Être dans un dojo l'avait abrutie sur les dangers extérieurs. Tout en observant la femme qui dégageait quelque chose de spécial, sûrement un effet de la meute, elle pouvait également observer les loups sombres derrière Molly. Ils étaient impressionnants et un immense respect se dégageait d'eux tandis qu'ils observaient et écoutaient leur Alpha. C'était sûrement le bon terme parce qu'elle s'était si facilement imposée. Dans cette douce réflexion, elle retirait ses propres mains de ses armes, le geste était inutile et elle le savait. La meute entière devant elle le lui prouvait en ce moment même. Derrière elle, elle entendit l'alpha pousser un cri et la meute quittaient à grande enjambée. Un tel geste ne l'étonnait pas, c'était ce qu'on appelait l'instinct de survie. Plusieurs questions viennent ensuite en tête de L, comment une femme humaine, c'était elle retrouvée à la tête d'une meute ? C'était sûrement la plus grosse question. C'était un mélange de bêtes humanités fascinantes. Elle écoutait attentivement la femme s'exprimer tout en gardant un œil sur Sören. Il s'était lentement calmé, baissant à nouveau ses bras pour observer en bougeant quelque peu la tête en écoutant les bruits.

L se sent encore plus rassurée de savoir que la femme connaissait la bonne direction pour se rendre à la ville. Il fallait avouer qu'elle était un peu fatiguée de courir dans la nature dans des directions incertaines. Elle aimait bien la nature, elle appréciait l'air pur, mais en même temps, il y avait toujours l'incertitude de retrouver un lieu de civilisation, pas qu'elle aimait davantage la civilisation. Elle rougit quelque peu devant l'avertissement de la rouquine. Elle avait raison, elle aurait dû être sur ses gardes, plus alerte et elle s'en voulait. Elle aurait très bien pu tomber sur quelque chose de plus mauvais. Elle était un peu reconnaissance envers le destin.

‘'Je sais, vous avez raison… Je devrais être plus alerte, mais disons que… Je ne sortais pas beaucoup avant…''

Tout ceci lui était nouveau, elle venait du désert, elle n'avait donc jamais vu de foret et de plaine aussi luxuriante. Il y avait tellement d'espèces différentes sur ses terres. Elle était heureuse d'avoir quitté le dojo, il n'y avait plus rien pour elle là-bas, sauf des souvenirs douloureux. C'était désespéré, mais au plus profond ‘elle-même, elle espérait toujours qu'il revient un jour. Ce n'était pas en quittant le dojo qu'elle pourrait savoir s'il était ou allait revenir, mais elle avait eu besoin de cette retraite. Elle s'était promis qu'elle reviendrait un jour, mais revient au moment présent. Le petit Medhyena était plus que mignon et avait su faire fondre le cœur de la guerrière. Elle était quelque peu envieuse, elle aurait bien aimée cajoler une si petite créature. Peut-être qu'elle pencherait pour ce genre de créature, mais elle était sûre que Sören n'apprécierait pas et chercherait sûrement à faire la peau à une si petite créature.

Quand elle s'exprimait à nouveau, l'attention de L lui revient immédiatement. Elle s'exprimait avec confiance et expérience. Elle avait vu bien des choses et elle lui faisait confiance. Dans tous les cas, elle ne pouvait pas réellement douter de ses compétences. Alors, le lieu était donc rempli de surprise. La faune était son plus grand danger, ensuite, il y avait la pluie. Ensuite, vinrent un peu d'histoires, c'était donc ici qu'avait eu lieu de la Grande guerre. Elle n'avait pas réalisé qu'elle traversait le théâtre même de meurtres à grande échelle. Elle hochait lentement la tête, elle n'était peut-être pas originaire d'ici, mais les gens qui étaient morts méritaient toujours du respect. Ils avaient cru combattre pour leur croyance, leurs idéologies et leurs pays.

‘'J'étais loin et isolée quand la bataille à éclaté, mais je comprends et accepte votre demande. Je ferai de mon mieux pour offrir quelque chose de décents à ces gens, certains étaient originaires de mon pays.''

Elle ne connaissait pas la douleur de la guerre, elle n'avait jamais mise les pieds sur un champ de bataille. Encore moins fait face à deux camps qui couraient pour s'entretuer. Elle ne voulait même pas imaginer le sentiment qu'il pût frapper face aux champs de bataille, les cris des gens agonisants ou sous l'adrénaline du combat. Pour le moment, elle n'avait rien vu ou même aperçu, c'était soit par chance où elle avait été trop inattentive envers son environnement. Cette dernière option lui faisait quelque peu peur. La suite des évènements frappait le visage de la jeune femme en la peinturant avec un peu de surprises. Elle l'invitait à aller chasser avec eux? Elle n'était pas sûre si elle avait bien compris le sens ou même l'offre. Une blague peut-être ? Pourtant, la jeune femme lui semblait sincère. Elle rougit un peu plus, elle ne savait que penser, mais une petite envie avait été implantée et après réflexion, l'idée n'était pas si… Mauvaise ? Cette femme venait tout juste de faire fondre le cœur de L en deux simples mouvements. Elle était une vraie magicienne. C'est d'une voix marquée par la timidité et légèrement tremblant d'excitation.

‘'Et bien… Si vous êtes vraiment sérieuse, je n'irai pas contre l'idée de courir et d'observer votre… La meute ? J'aimerais découvrir un autre côté d'ici ? Je suis assez curieuse et disons que… Ça me semble intéressant.''


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 26 Fév 2017 - 12:32, édité 2 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Molly Hale le Jeu 8 Sep 2016 - 22:58

Elvira, loin de s’offusquer devant l’avertissement de Molly, se contenta de rougir et d’expliquer qu’elle n’avait pas eu l’habitude de sortir énormément dans sa vie passée. Si la Flamenoise ne connaissait absolument pas ce mode de vie, elle qui avait passé pas mal de temps à suivre son père dans ses pérégrinations archéologiques, elle pouvait deviner, voire concevoir, à quel point la vie sauvage, dehors, pouvait se révéler déroutante et étrange. Il était donc plus que normal qu’Elvira n’ait pas eu les réflexes élémentaires de survie dont la fille d’Alpha ne saurait se passer. Avec un mélange de bienveillance et de compréhension, Molly acquiesça, tout en souriant.

Devant le regard quelque peu envieux de son interlocutrice, l’Alchimiste l’invita à s’approcher pour effleurer doucement la tête du Medhyena profondément endormi et lové contre elle, si elle le souhaitait. Avec l’autorisation de leur alpha temporaire, les parents du petit ne diraient rien, mais garderaient un œil sur l’étrangère, juste au cas où. Molly écouta la réponse de la rousse au sujet des défunts, avant de lui murmurer :


« Merci pour eux. Ils ne méritaient pas ce sort. Quand j’ai participé, j’ai tenté de ramener les soldats à la raison, et j’ai tout fait pour les arrêter, avec un compagnon. Nous n’avons pas pu empêcher le carnage, à notre échelle, mais nous avons pu sauver quelques vies. »

Au moment où elle s’apprêtait à repartir sur une note plus joyeuse, elle sentit qu’un loup tirait sur son vêtement, et elle se retourna. Le Pokémon avança jusqu’à un monticule de terre, un peu plus loin, d’où dépassait justement un squelette encore vêtu d’une armure désormais rouillée et en piteux état. Le cœur de la jeune femme se serra à la vue de ce triste spectacle.

« Le malheureux a dû être enseveli à la hâte... Un instant. »

Se détachant d’Elvira pour quelques minutes, la Flamenoise entreprit de rassembler de la terre en quantité, aidée par ses compagnons de la meute, en faisant le moins de bruit possible, à la fois pour éviter de réveiller le Medhyena et pour offrir au mort le respect qui lui était dû. Une fois sa tâche achevée, elle se releva, murmura quelque chose d’inaudible, puis reporta son attention sur son interlocutrice. Après tout, si les disparus méritaient d’avoir une sépulture digne et un peu d’attention, les vivants, eux, avaient encore besoin d’aide. Et puis, Molly avait appris, en le payant assez cher, que vivre dans le passé n’apportait jamais rien de bon.

La proposition de Molly parut séduire Elvira, qui se montra à la fois étonnée et enthousiaste à l’idée de se joindre à la meute. D’un signe de la main, la Meneuse fit descendre son Airmure, qui se stabilisa tout près d’elle, afin qu’elle puisse déposer le Medhyena enroulé dans le tissu sur son dos. Ainsi, libre de ses mouvements, elle pourrait participer activement à la chasse, au lieu de regarder simplement de loin. Après avoir effectué quelques étirements, elle reprit la parole.


« Au sein d’une meute, la hiérarchie est bien définie, et elle gouverne l’ensemble de la vie en communauté, que ce soit pour interagir, pour manger ou pour chasser. Chaque individu a une place et un rôle bien précis. Les plus jeunes sont les Oméga, ce sont ceux qui ont besoin d’être protégés, vu que ce sont les plus vulnérables. Avec eux, tu as généralement les Faibles, qui sont les Pokémon malades ou trop vieux pour être efficaces. Il faut savoir que malheureusement, en cas de dégradation de leur état de santé, ou si leur handicap est persistant, ces bêtes sont écartées de la meute, parce qu’elles constituent un fardeau que les autres ne peuvent pas assumer éternellement. Lorsqu’ils sont condamnés, les Grahyena se cachent pour rendre leur dernier souffle. Il existe des exceptions, bien sûr, surtout quand la meute se porte suffisamment bien pour accompagner ses blessés ou ses vétérans jusqu’à la fin.

Ensuite, en fonction de leur constitution et de leurs aptitudes, les Grahyena sont répartis en plusieurs groupes. À côté de moi, tu as le couple Alpha, chargé de coordonner toute la meute. Ce sont ceux qui ont les plus grands privilèges dans le groupe. Celui là-bas s’appelle Goldrinn, et son physique fait de lui un Tank, capable d’encaisser les plus gros coups de la part de ses proies. Son frère, à côté, c’est Lo’Gosh, et lui est taillé pour la vitesse : c’est un Sprinter. Leur rôle est assez évident, d’après leur nom. Le groupe que tu vois ici, c’est les Attaquants, les plus féroces des Grahyena, ce sont eux qui sont chargés d’infliger un maximum de dommages aux proies. Eux, ce sont les Balanced, les Équilibrés, leur travail change au cours d’une partie de chasse, vu qu’ils ont de bonnes capacités un peu partout, ils peuvent aller en renfort dans n’importe quelle configuration. Enfin, les plus spécialisés de tous sont sans doute les Finishers. Leur rôle consiste à achever leurs proies en frappant en des points précis.

Au cours de sa vie, un Grahyena peut tout à fait changer de rôle, en fonction de son âge, de l’évolution de ses capacités ou encore s’il en fait la demande auprès du couple Alpha. Je précise également que ce que je viens de t’expliquer est valable pour cette meute-là, et qu’a priori, ce modèle a cours dans la plupart des meutes de Pokémon qui vivent de cette manière, d’après mes recherches et les échanges que j’ai pu avoir avec d’autres Meneurs ou comportementalistes. Mais il est tout à fait possible que tu croises des groupes de Pokémon dont l’organisation est radicalement différente. Les Donphan, par exemple, vivent sur un modèle matriarcal, qui n’a donc rien à voir avec celui que je t’ai exposé.
»

Molly marqua une pause, laissant le temps à Elvira d’assimiler tout ce qu’elle venait d’entendre. Après un moment, elle reprit :

« Quand je suis avec eux, en principe, je me substitue au couple Alpha, parce que j’ai appris à les connaître lors de mon épreuve de Meneuse, au cours de laquelle ils m’ont laissé ce rôle. Et toi, que préfères-tu ? Si tu veux participer de manière active, il te faut choisir un rôle en particulier, mais tu peux aussi te contenter de nous suivre de loin si tu veux simplement regarder. »


[Tu as le droit de me taper pour mon retard u_u
Au cas où, j’ai repris le modèle de mon épreuve de Meneuse, si jamais tu as des questions n’hésite pas ^^
J’espère que la partie de chasse sera fun Razz]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 41
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Jeu 22 Sep 2016 - 2:15

Elvira était partagée devant le sourire de bienveillance de la femme. Elle n’avait jamais eu affaire à ce genre d’interaction. C’était étrange et en même temps rassurant . Elle n’était pas, bien sûr, si c’était ce qu’elle ressentait réellement, mais elle se contenterait bien de ça. Silencieuse, elle observait sa nouvelle compagne qui s’exprimait doucement. Elle refusa poliment l’offre que lui offrait la meneuse avec le petit, la guerrière ne se sentait pas assez à l’aise à s’approcher davantage surtout avec le regard entendu des parents. Elle ne doutait aucunement que la rouquine en face d’elle sache tenir son groupe, mais il y avait toujours une petite crainte. Elle se contenterait d’observer sans plus, c’était déjà bien suffisant pour elle de voir un tel groupe d’aussi près et surtout à l’état sauvage.

Elvira offrit qu'un signe de tête marquée d'un léger sourire aux remerciements. La guerrière n'était peut-être pas à l'aise avec les vivants, mais elle l'était beaucoup plus avec les morts, ils ne parlaient pas et ne jugeaient pas non plus. Tendit que la femme s'éloignait en s'excusant, l'un des siens avait repéré un corps mal enseveli. Une certaine tristesse avait envahi son interlocutrice et elle le comprenait bien. La jeune femme avait (semble-t-il) vécu quelque chose de particulier et de marquant dans un passé beaucoup plus proche qu'on ne pourrait le croire. Elvira avait été très loin de tout ceci, cachée dans le désert d'Ôtai. Elle préférait celui de Lamanka, sûrement à cause de l'oasis. En désert, elle n'aurait aucun problème à vagabonder et même à y survivre. C'était le paysage et les températures bien différentes des déserts de Flamen qui la perturbait un peu.

Après quelques minutes de silence pour les défunts, la meneuse revient vers elle, appelant son compagnon d’acier qui descendit rapidement. Elle y déposait le bébé et elle-même en profitait pour rappeler Sören qui laissait entendre un sifflement de mécontentement. Elvira était réellement enthousiaste à l’idée de courir avec la meute, mais elle doutait sûre que l’Insécateur se sentirait attaqué d’une manière ou d’une autre. Elle préférait éviter le moindre problème immédiatement. Il vient ensuite une explication complexe et détaillée du futur plan de match. Molly prit la peine de lui expliquer en moindre détail les actions qui allaient être faites tout au long de la chasse.

Elvira se sent touchée qu'elle prenne la peine de tout lui expliquer. Ce n'était pas tout le monde qui prendrait une telle débutante dans son groupe. Tout en écoutant Molly lui parler, Elvira en profitait pour observer le groupe, surtout ce que nommait Molly. Elle jetait un coup d'œil au couple alpha, puis le Tank et pour finir le sprinter. Ensuite, viennent les attaquants, les Équilibrés et les finishers. Chacun des rôles était bien défini et très facile à savoir. Par contre, la guerrière hésitait un peu entre les Équilibrés ou même les finishers, mais après une rapide réflexion, elle préférait ne pas prendre une trop grande place dans le groupe, elle avait la crainte de tout faire fourrer.

Elle prit quelques secondes de plus pour y penser puis offrir une réponse franche à sa compagne. Elle était un peu nerveuse, mais excitée à la fois de parcourir cette forêt et de chasser en compagnie d'une meute.

‘’ Je voudrais y participer de manière active, l’idée de simplement regarder de loin ne me semble pas aussi intéressante. Je crois que le poste avec les Équilibrés m’irait le mieux, je favorise toujours une technique égale quand je combats, même si parfois, je m’emballe un peu trop. Je suis prête quand vous le voulez. Si vous avez d’autres conseils, je ne suis pas contre. ‘’


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 26 Fév 2017 - 12:37, édité 2 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Molly Hale le Mar 27 Sep 2016 - 22:15

Patiente, Molly laissa tout le temps nécessaire à l’autre jeune femme pour bien observer la meute et digérer tout ce qu’elle venait d’entendre. Comme son père, la Flamenoise avait tendance à s’emballer quand elle parlait de quelque chose qui lui tenait à cœur. Constatant que son pavé oral n’avait pas découragé Elvira, elle sentit le soulagement poindre dans sa poitrine.

Lorsque son interlocutrice eut arrêté sa décision, tout en expliquant son choix, la Flamenoise hocha la tête. C’était une sage décision, à l’image du groupe sur lequel elle avait jeté son dévolu, et elle ne manqua pas de le lui faire savoir.


« Très bien, c’est une place appropriée pour bien se fondre dans la masse et être assez polyvalente. Exceptionnellement, je vais rester avec toi et laisser le couple Alpha mener la chasse, pour t’épauler et te montrer en temps réel. Tu fais bien de demander des conseils maintenant, parce que dans le feu de l’action, nous n’aurons de temps que pour des échanges brefs et réduits à des cris ou des gestes de la main.

Si tu veux vraiment rendre l’expérience aussi vivante que possible, je pense que le mieux à faire est de se laisser porter dans un premier temps, puis de prendre des initiatives quand tu le sentiras. Je n’ai malheureusement rien de plus précis à te dire : dans la nature, malgré toutes les stratégies et les plans que des créatures comme les Grahyena peuvent élaborer, le plus important, c’est l’instinct. Le feeling, comme diraient les Terrosiens. Ne perds pas trop de temps à réfléchir ou à calculer, ou tu te feras distancer si vite que la meute sera loin avant que tu ne t’aperçoives de ton retard.
»

Elle sourit de nouveau à Elvira, puis échangea avec Hecate un regard mêlant complicité, enthousiasme et félicité. Les deux camarades se sentaient plus vivantes que jamais, et la perspective d’une course-poursuite ensemble, au sein de cette famille sauvage, les enchantait au plus haut point.

« Lo’Gosh va nous trouver une piste. En plus d’être un excellent Sprinter, il a un flair exceptionnel. »

Le loup à la fourrure d’ébène, truffe au sol, s’agita subitement, remuant la queue et avançant de plus en plus vite, avant de s’arrêter net et de lancer un jappement qui généra un frisson d’excitation dans chacun des adultes de la meute. Molly ressentit cette vague épidermique, et elle en eut la chair de poule. Pour quelqu’un qui s’était présenté comme un pacificateur, elle donnait l’impression de se contredire, mais elle considérait que la vie sauvage, avec ses aléas et sa cruauté, n’avait absolument rien à voir avec les massacres planifiés et sanglants au nom de sottises auxquels les humains se livraient sans la moindre retenue. Ici, elle ne tuait que pour survivre et aider sa « famille » à rester là, et elle avait appris au fil du temps qu’aucune proie n’était abattue au hasard. Celles qui tombaient sous les griffes et les crocs des Grahyena étaient toujours faibles, malades, âgées ou handicapées d’une quelconque manière. Bien sûr, il arrivait aux canidés de prélever une bête en pleine forme dans un cheptel, mais c’était plutôt rare, et cela participait néanmoins à la régulation naturelle et au grand cycle de la nature dans lequel elle se sentait si bien.

Le grondement lâché par Lo’Gosh fut le signal du départ : les deux loups dirigeants s’élancèrent en courant, suivis par le reste du groupe. Molly fit un signe rapide à Elvira, puis partit à son tour, gardant un œil sur sa propre louve qui s’éloignait d’elle pour rejoindre son « corps d’armée ». Avant d’être une Alpha, dans sa meute désormais décimée, Hecate avait été Finisher, et elle n’avait pas changé de rôle depuis qu’elle s’était refait une place dans ce clan, différent du sien, mais dans lequel elle évoluait bien depuis qu’elle avait été acceptée en même temps que Molly. Après s’être assurée que son Pokémon allait bien, la jeune femme lança :


« Je pense qu’on piste des Tauros, je le sens au comportement de la meute et à leur manière de se mouvoir. »

Elle fut rapidement confortée dans son hypothèse par une énorme masse qui bougeait au loin en soulevant d’épais nuages de poussière. Le troupeau mugissant et tempêtant était composé d’une trentaine d’individus, mais certains sous-groupes se détachaient un peu du peloton. La Meneuse repéra un bovidé dans une troupe à l’arrière et émit un grondement rauque à basse fréquence compris par la totalité de la meute. Discrète, l’humaine venait de désigner leur cible ; le Tauros en question était plutôt jeune, mais il était de toute évidence plus essoufflé que le plus vieux de son troupeau. D’un coup d’œil, la Flamenoise jaugea son état. Problème cardiaque ou pulmonaire, sans aucun doute, chez un Pokémon qui avait eu la malchance de naître en assez mauvaise santé. Au vu de l’écart qui se creusait assez vite entre lui et le reste des Tauros, la Meneuse comprit que même un puissant Guérisseur n’aurait rien pu faire pour lui. La moindre malformation, qu’elle soit physique ou cérébrale, était fatale dans la nature, et souvent incurable dans le monde des humains... Ce constat conforta Molly dans ses convictions.

Le mâle Alpha s’écarta soudain, suivi de près par deux autres Grahyena massifs – deux Tanks – et deux Attaquants. Un second groupe, composé de plusieurs Balanced et de deux Sprinters, se désolidarisa de la meute pour aller semer la terreur dans le troupeau et le désorganiser par la même occasion. Galvanisée par la présence de sa famille sauvage, la Meneuse bondit, dégaina son fouet à plaques d’acier et le fit claquer près des Tauros sains, mais encore trop près de leur proie à son goût.


« À l’attaque ! »


[Nous voilà dans le feu de l’action Very Happy
Je te laisse carte blanche pour le déroulement de l’attaque en elle-même, n’hésite pas à improviser et à te laisser guider bestialement (xD), je m’adapterai en conséquence Wink]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 41
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Mar 4 Oct 2016 - 19:19

Elvira hochait la tête fébrilement, maintenant que l'idée de courir se concrétisait complètement dans sa tête. La fébrilité d'une course entourée de prédateurs était un étrange sentiment, mais emballant à la fois. Elle écoutait chacune des phrases offertes, mais elle devait avouer être un peu déçue qu'il n'y est pas davantage de conseil, mais en même temps, elle devait dire qu'il ne devait pas avoir des tonnes de conseil à aller courir avec une meute. Quand même confiante, elle n'avait pas peur de courir, elle avait l'habitude et appréciait bien l'exercice en soi, mais elle était sûre qu'elle découvrirait un tout nouveau degré à la course. Sören dans sa boule, elle ne ressentait plus aucune crainte pour ce qui était des accidents qu'il pouvait causer. Tout comme le groupe, elle ressentit la fébrilité du moment, mais ce n'était pas simplement la sienne, elle avait l'impression que comme dans une vague, elle était frappée par celle de groupe. C'était particulier, tel un miasme qui dégoulinait de chacun pour venir se propager sur elle et lui faire vivre chacune des émotions.

Puis une seconde vague venait la frapper quand Lo'Gosh trouvait une cible. Dans le même état de hâte, elle donnait le pas pour suivre le groupe. La course entamée, elle était curieuse de voir qui serait la cible du groupe. La sensation de courir était grisante, l'odeur de la forêt mélangée à celle des bêtes lui étaient enivrantes et semblait l'aider en lui conférant une puissante énergie sauvage. Sans le réaliser immédiatement, ils avalèrent la distance pour finalement atterrir dans une plaine dégagée où un peu plus loin devant eux s'élevait un nuage de poussière. Étrangement, L comprenait que c'était leur cible, elle ignorait encore ce qu'était le Pokémon, mais elle pouvait presque savoir, même à cette distance, que l'animal en question était puissant et se tenait en groupe. Sans même le voir, elle avait senti que la bête ne serait pas un repas facile, elle pouvait presque s'imaginer les muscles tendus sous le cuir de la peau. Secouant un peu la tête, elle reprenait pied dans la réalité du moment présent.

La meute bougea dans une harmonie qui aurait pu être envieuse à n'importer quel peloton de soldat, elle savait que la meute serait très efficace et commença à ressentir la nervosité de se savoir à la hauteur du travail. Pourtant, les conseils de Molly lui revenaient en tête,‘' laisse-toi porter par l'instinct, le moment présent ‘'. L'autre rouquine n'avait pas tort, à quoi bon se faire du sang d'encre si le combat n'avait pas encore commencé. Elle faisait confiance à la meute, elle devait leur faire confiance. En ce moment présent, elle était encadrée par Molly sur sa gauche et sur son droit un impressionnant Grahyena. Elle n'avait jamais été aussi proche de ces créatures, elle pouvait sentir la chaleur qui se dégageait de son corps, parfois le poil long venait frotter contre sa peau et dans des cas plus rares, le loup qui semblait être à côté d'elle l'aidait à redresser son chemin, en pressent pendant un instant sa musculature contre sa hanche.

Elle était fascinée par autant de force, Elvira entendit à peine la phrase de Molly sur la cible qu'ils chassaient, mais ces mots étaient assez pour la tirer de sa fascination et la faire regarder devant eux où elle voyait enfin leur cible, un jeune Taurus. Elle n'eut aucune pensée pour leur victime, pour elle, c'était la loi de la nature et elle n'était pas une spécialiste en comportement animal. Elle savait qu'il y avait une fragile balance à respecter avec la nature et elle ne doutait pas un instant que s'il avait choisi cette cible, ce soit pour une bonne raison. Quand son équipe ce m'était à bouger, elle suivait son groupe ainsi que Molly, tirant ses armes. Tout en suivant le rythme du groupe poussait un puissant crié en frappant les lames d'acier ensemble, laissant le son frappé l'air. Elle-même était surprise de se sentir aussi énergique à sa tâche, à défaut d'avoir une mâchoire de loup et des griffes acérées, elle pouvait très bien être imaginative et faire comme Molly. Bondissant à son tour, elle se rapprochait un peu du jeune Taurus avec son groupe dans le but de l'isoler un peu mieux, elle supposa qu'il fallait agir rapidement avant que le groupe de Tauros pense autrement.

Mais pour le moment, la jeune femme ne voulait pas trop s'impliquer dans le retrait de la bête, elle voulait observer encore un peu et repérer des failles qui pourraient lui être plus utile. Molly était un parfait exemple pour elle, elle devait avouer être curieuse de voir un humain être capable d'interagir avec la meute, elle savait qu'elle apprendrait beaucoup de cette chasse. Elle pourrait en tirer une expérience enrichissant et remplit de surprises et d'intérêts. Rapidement, pendant que l'un des loups géants faisait claquer sa puissante mâchoire sur le côté droit du Taurus, la bête se retirait vers la gauche, s'éloignant un peu du troupeau. Elvira ralentissait un peu sa course pour se faufiler derrière puis sur le flanc droit du Taurus pour aller donner un coup de main au Grahyena qui cherchait à éloigner. Du plat de sa lame sombre, elle venait à son tour frapper la cuisse de la bête, laissant davantage de son éclaté dans l'air que de mal arrive à la bête, pourtant, l'effet semblait assez. La bête bondit sur la gauche, comme apeurer par le son.

Maintenant qu'il avait réussi à éloigner leur proie, elle attendait la suite avec impatience. Est-ce que le troupeau allait revenir pour lui donner une certaine protection ? Où allaient-ils simplement l'abandonner pour sauver les leurs ?


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 26 Fév 2017 - 12:43, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Molly Hale le Sam 7 Jan 2017 - 17:55

Emportée par la meute et stimulée par la présence de chacun de ses membres, Molly fonça vers le groupe de Tauros sains, avec ses camarades Balanced. Les Sprinters qui avaient pris une avance considérable sur le reste du groupe se mirent à assaillir les individus à portée de crocs, s’approchant d’eux et venant les frôler sans leur laisser le moindre répit. Effrayés par ces redoutables prédateurs, certains Tauros s’écartèrent violemment du troupeau, qui commença à se disloquer en perdant des éléments-clés de leur défense. Quelques coups de mâchoire claquèrent près des pattes des bovidés, signe que les Attaquants passaient aux choses sérieuses. Ils furent rejoints par d’imposants Tanks qui se placèrent entre leurs congénères et les plus violents des Tauros, car si la majorité d’entre eux fuyait simplement, les plus belliqueux se défendaient à coups de cornes et de sabots. Un taureau se déporta brusquement sur sa gauche pour rentrer dans le lard d’un énorme loup, mais celui-ci se contenta d’encaisser et reprit sa course, imperturbable, aussi étonnant que cela puisse paraître !

Estimant rapidement que le groupe de « fouteur de pagaille » s’en sortait bien sans elle, la rousse revint sur ses pas et appréhenda la situation de ceux chargés de s’en prendre à leur proie. Rapidement isolée par les loups d’ébène, la victime désignée courait désormais seule et loin de son troupeau, peu à peu encerclée par les Attaquants et les Balanced. Quelques Tanks parsemaient le groupe de tête et s’interposaient instantanément entre eux et le Tauros esseulé chaque fois qu’il tentait de porter un coup ; Goldrinn osa même charger directement le bovidé pour le déstabiliser et le précipiter dans le giron de la meute, droit dans la gueule de son frère en plein sprint. Lo’Gosh le griffa prestement, dans un bond gracieux et agile, avant de retomber au sol et de continuer sa course.

Mais tout n’était pas gagné pour les Grahyena. En effet, un Tauros massif à la musculature conséquente était revenu en arrière et chargeait carrément les carnivores sans se démonter ! Le sang de la Meneuse ne fit qu’un tour, et elle cria :


« Elvira !! »

Espérant avoir attiré l’attention de sa compatriote, elle fit un virage serré, calcula sa trajectoire, puis se propulsa dans les airs, aidée par sa maîtrise avancée du feu et de la combustion. Comme une comète dotée d’une queue embrasée, Molly décolla et, d’un mouvement du bras, envoya un petit choc électrique au colosse qui lui permit de le ralentir assez pour sa manœuvre. Lorsque son corps redescendit vers le sol, elle s’arc-bouta suffisamment pour pouvoir atterrir sur le dos de la bête, qui mugit de douleur et de colère.

« Avec moi ! »

L’Alchimiste invita fortement la rousse à la suivre et à venir s’occuper du gros Tauros avec elle, afin de laisser le champ libre à ceux qui chassaient le jeune bovidé. D’un sifflement bref, elle appela à elle sa propre louve, qui se rapprocha mais resta à l’écart pour attendre le moment opportun. Un Tank vint également s’ajouter au petit détachement, accompagné d’un Attaquant et d’un Balanced, histoire de mettre la pression à ce monstre qui souhaitait, malgré tout, sauver celui des leurs qui se trouvait en danger de mort. Assailli de toutes parts, le Tauros fut forcé d’interrompre sa charge et de se décaler sur le côté, mais il laissa échapper un mugissement rageur lorsqu’il comprit, en voyant la victime poursuivie et harcelée qui s’éloignait avec ses bourreaux, qu’il venait d’échouer dans sa tâche. Pire encore, il était fort probable qu’il laisse également la vie dans sa tentative désespérée... Mais il ne renonça pas pour autant. Quelque chose de sauvage passa dans son regard, son comportement changea subrepticement, et lorsqu’il freina brutalement, il manqua de faire passer Molly par-dessus tête. Avec une certaine horreur, la jeune femme reconnut la forme d’une des cornes abîmées du titan, aperçut une cicatrice sur le sommet du crâne du Pokémon et identifia rapidement sa monture improvisée.

C’était le Tauros qui avait failli la tuer lors de son épreuve de Meneuse, et elle était à présent sur le dos de la créature responsable du trou béant devenu une cicatrice encore visible sur son ventre... Déjà que la balafre qui traversait son abdomen, démarrant sous le sein et terminant sa course sur sa hanche, n’était pas spécialement belle à voir, la petite « touche perso » ajoutée à la marque par le colosse avait bien failli la faire quitter ce monde ! Au souffle bruyant émis par la bête dans ses naseaux, elle sut qu’il l’avait reconnue, lui aussi.


« Très dangereux ! Attention ! On se connaît ! »

Espérant ainsi qu’Elvira comprendrait le message et l’avertissement, Molly se cramponna fermement aux cornes de la créature enragée, puis serra ses jambes du plus fort qu’elle le put pour ne pas être désarçonnée. Sous ses cuisses, le Tauros savait pertinemment que son jeune congénère était de toute manière condamné, Grahyena ou pas, et que la nature l’aurait pris un jour ou l’autre, prochainement, mais il était surtout furieux que son troupeau ait abandonné l’un des leurs comme ça. Oh, il avait bien senti que cette femme faisait partie du cycle et était plus proche de la nature et des êtres qui la peuplaient que tous les humains qu’il avait pu voir jusqu’alors, mais par respect pour le jeune sacrifié aux prises avec les loups, au loin, il se battrait pour sa vie. Il éprouvait également une certaine considération pour cette humaine qui évoluait parmi eux, et c’était pour lui une raison supplémentaire de ne pas lui faire de cadeau en lui opposant une résistance mémorable.


[Le Tauros tueur, le retour xD Tu es libre de suivre Molly contre « Hamuul », le super-Tauros, ou d’aller aider les autres Grahyena pour mettre à mort la proie désignée, car l’avertissement de Molly te sert surtout à choisir ce que tu préfères pour la suite ^^]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 41
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Lun 20 Fév 2017 - 15:32

Elvira était occupée à offrir son aide aux loups d'ébènes, quand la voix de Molly s'était élever dans l'air pour l'interpeler. La jeune guerrière tourna la tête vers la meneuse, l'observant faire son vol plané à l'effigie d'une comète. Ça avait une certaine beauté, ce n'était quand même pas tous les jours qu'on pouvait voir un humain-comète. Elvira la regarda atterrir sur le dos du Tauros qui était beaucoup plus impressionnant qu'elle n'en avait jamais vu. Ils allaient réellement combattre une telle créature. Elle supposa que la meneuse savait ce qu'elle faisait et décida qu'il serait préférable de la suivre. Après avoir accordé un dernier coup de plat de lame au jeune bovidé, le jetant un peu plus dans la gueule des loups présents. Elle vient serrer les Jumelles, frissonnant sous le son du métal qui frottait contre le fourreau. C'était un son si exaltant et annonciateur de sensation forte.

Tout en ralentissant sa course, elle interpella Sören qui ivre de l'action eut quelques difficultés à quitter le combat. Cependant, quand elle l'interpella une deuxième fois l'insecte vert décrocha et revient immédiatement dans la direction de sa maitresse. En deux-trois battements d'ailes et de sauts, il rejoint très rapidement la rouquine. Il passa devant elle, ralentissant la course en connaissant ce qu'elle avait derrière la tête. Au même moment, la rouquine sautait en posant une main sur l'épaule de l'imposante créature verte et elle vient prendre place dans son dos. Elle appuya ses pieds au niveau de ces hanches, là où elle savait qu'il ne sentirait aucun inconfort ou même douleur de sa part. Sören était tout de même une créature assez puissante qui était capable de supporter son poids plume.

Tout en s'approchant, son regard mauve revient sur Molly et le Tauros. Sincèrement, la guerrière ne savait pas quoi penser. Sa taille était imposante, ses cornes majestueuses étaient un signe qu'il avait longtemps combattu. Son regard se posa sur les jambes et les sabots du monstre, sous sa course la musculature de la bête était presque effrayante. Ces robustes muscles roulaient sous l'effort qu'il offrait. Une nouvelle fois, la voix de Molly tirait Elvira de ses observations. Ainsi donc la bête était connue de Molly et elle semblait même la redouter. La rouquine laissa échapper un claquement de langue, montrant son inconfort et exaspération. Elle devait avouer, qu'elle aurait apprécié que cette chasse soit ‘' facile " ou plutôt sans grand encombre.

Elvira ne savait pas quoi faire, encore moins comment réagir dans ce genre de situation. Elle ne connaissait rien des manœuvres à suivre et elle n'était même pas sûre d'être capable de bien réagir à ce qu'allait lui demander Molly. Il se pouvait qu'elle se trompe dans l'une de ses demandes, mais ceci ne l'empêcha pas d'aller rejoindre la meneuse comme elle l'avait demandée. Elle vient positionner Sören non loin du monstre et de la petite troupe qui avait rejoint Molly.

‘' Bien comprit ! Que faire ? ‘' S'exclama-t-elle à son tour rapidement.

Elle leva les yeux vers cette dernière, attendant la suite des événements. Elle était ici pour apprendre, mais si elle n'avait pas de guide pour lui expliquer ou même lui montrer, la tâche serait difficile. Pourtant, Elvira savait qu'elle devrait combattre ce monstre, elle n'avait pas peur de le faire et elle attendrait une opportunité pour ceci.

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Molly Hale le Mar 21 Fév 2017 - 0:59


Au loin, la meute avait complètement écarté leur proie des autres Tauros, scellant le sort de la jeune victime. Désormais, seules la patience et l’endurance des loups pourraient mettre à mort le condamné que plus personne ne pouvait sauver, et Molly se détacha physiquement et mentalement du groupe. Elle était, de toute manière, bien trop occupée avec son propre adversaire pour pouvoir se permettre de regarder ailleurs !

Une véritable dichotomie se créa alors parmi les chasseurs, alors que pour les chassés, la rupture était totale, actée et appartenant déjà au passé. Autour du jeune Tauros, l’ambiance était lourde et pesante, même si l’effet de groupe et le frisson de la chasse donnaient aux Grahyena l’énergie nécessaire à la course poursuite. L’épée de Damoclès matérialisée par les nombreux coups de crocs et de griffes de Goldrinn et de Lo’Gosh se faisait plus aiguisée, plus tranchante et plus pressante. La meute s’étirait et se rassemblait en duos ou trios ramassés, ressemblant à un cœur battant à un rythme lent et paresseux, guettant la mort imminente de celui qui permettrait de l’alimenter.

À l’opposé, Molly s’était engagée dans un véritable rodéo sur le dos du Tauros massif à la corne zébrée de fissures. Couvert de stigmates qui marquaient son corps comme autant de souvenirs de combats mémorables, le taureau n’en était pas à sa première confrontation avec un ennemi puissant, d’autant plus qu’il retrouvait là une adversaire qu’il avait manqué de faire basculer du côté des morts. Sous ses cuisses, la rousse sentait la force phénoménale de sa monture improvisée, et malgré son rude entraînement, elle était aussi sûre d’arriver à rester sur le dos de la bête que de trouver un jour un prince charmant ! Bien loin de la vision idéale du beau jeune homme venant délivrer sa belle d’un terrible maléfice, le tableau offert par Molly et sa monture récalcitrante faisait plutôt penser à un duel à mort où tous les coups seraient permis.

Voyant qu’elle avait capté l’attention d’Elvira, la Meneuse calcula rapidement l’impact d’une intervention de l’autre rouquine et en arriva à la conclusion que ce serait la mener à une fin certaine. Elle ne connaissait pas le niveau de la jeune femme, et n’étant pas certaine de pouvoir dompter ce monstre elle-même, elle préférait ne pas risquer la vie de quelqu’un d’autre pour un combat qui n’avait rien à voir avec elle. Avec peine, la Flamenoise cria :


« Empêche les autres d’approcher ! C’est entre lui et moi ! »

Le Tauros, d’un violent coup de rein, faillit désarçonner sa cavalière, qui se cramponna et amplifia son feu intérieur pour dégager une chaleur étouffante. Puisant rapidement dans l’air ambiant, l’Alchimiste se créa une gaine embrasée souple et chatoyante. Surpris, le Pokémon se cabra, prenant la Meneuse de court. Accrochée à la fourrure dorsale du monstre, elle dut mobiliser toutes ses forces pour ne pas tomber à la renverse et se faire piétiner dans la foulée. Après quelques instants en équilibre précaire, le Tauros retomba sur ses antérieurs, laissant à Molly le laps de temps nécessaire pour ceindre ses cornes en deux mouvements de poignet. Secouant la tête, le Pokémon fit craquer le cuir de l’outil, mais Molly ne lui laissa pas de répit et substitua Chante-Acier à l’instrument plus classique et plus fragile.

« Ha ! »

Tirant d’un coup sec, la Meneuse ramena le crâne du monstre en arrière, lui ôtant ainsi une partie de sa liberté de mouvements. Furieux, le vétéran chargea dans tous les sens, freinant brusquement et négociant des virages si serrés qu’il manqua de basculer sur le flanc. Il faisait parfois des sauts impressionnants, ébranlant le sol de son pas lourd, alors que ses sabots martelaient l’herbe aplatie et rasée par endroits. S’en remettant à Elvira, Molly fit abstraction de tout ce qui l’entourait et, d’un geste expert, immobilisa complètement sa monture. La bouche écumante, le Tauros banda tous ses muscles, mais il rencontra une résistance telle qu’au bout de plusieurs minutes longues et éprouvantes, couvert de sueur, il se relâcha, s’avouant vaincu. Le souffle court et en nage, Molly détacha une sphère de sa ceinture et y enferma la créature, se retrouvant d’un coup sur le sol, sans support sous ses jambes pour la soutenir. Manquant de se casser la figure, Molly se rattrapa in extremis et prit quelques instants pour respirer.

« La vache, c’est le cas de le dire... Je suis claquée. »

Une main sur le genou, légèrement penchée en avant, la rousse jeta un œil à la Ball qu’elle tenait fermement, puis, haletante, brandit son trophée, avant de s’accroupir pour caresser Hecate qui venait de la rejoindre en trottinant.

« Je crois qu’ils en ont terminé, là-bas. »

En effet, la meute avait cessé de bouger, massée en cercle autour de ce qui était probablement le corps sans vie de leur victime.

« Problème respiratoire, ce jeune était condamné. On peut déplorer la peur et la souffrance générées par cette partie de chasse, mais au moins, il est libre, à présent. Tu te joins à nous ? »


[C’était pas prévu, mais parfois c’est drôle, les surprises xD N’hésite pas à prendre des initiatives sur les éventuels gêneurs pendant le combat de Molly, je te laisse des ouvertures exprès pour que tu te fasses plaisir ^^]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 41
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Jeu 23 Fév 2017 - 0:18

Empêcher les autres de s'approcher. Le tout semblait être une tâche assez facile et pourtant, elle douta un instant de ses compétences à bien réussir cette manœuvre. En fait, le plus gros du travail avait été fait, les loups d'ébènes s'occupaient du jeune bovidé qui semblait lentement tomber sous les puissants coups. Elvira ramenait son attention sur ceux qui maintenaient le restant du troupeau à distance. Elvira offrit une pression sur l'épaule de Sören, signe qu'elle voulait qu'il ralentisse et lui pointait l'autre côté de Molly et son adversaire. Sören ralentit encore un peu avant de bander ses muscles de jambes pour effectuer un majestueux bon. L'atterrissage était un peu plus rude que l'aurait pensée Elvira, mais elle s'accrocha de toutes ses forces aux épaules vertes de l'insecte.

Elle reprit sa respiration, laissant le choc du coup passer dans son corps. Son regard vient scruter l'horizon, glissant sur le troupeau qui courait. La ligne de corps pressés était longue et diverses. Malgré son manque de connaissances, elle commençait à faire la différence entre les mâles et les femelles. Le pelage de ces dernières était plus pâle. Dans son observation, elle remarqua que les jeunots du troupeau étaient maintenant concentrés au centre du tas, empêchant toutes nouvelles approches des loups. C'était une technique efficace, si seulement ils avaient réagi plus rapidement, mais en même temps auraient-ils eu le temps ?

Pendant son observation, elle remarqua une nouvelle agitation au sein du groupe. Il aurait été trop beau qu'il ne se passe rien durant l'affrontement. Deux bovidés avaient décidé de venir en aide à leur compagnon et ils se frayaient maintenant un chemin hors du troupeau. Les problèmes arrivaient plus rapidement qu'elle l'aurait crue. Serait elle capable de gérer deux de ces montres ? Elle pouvait toujours demander un coup de main à Axill, mais il était encore un personnage qu'elle avait de la difficulté à cerner. Pourtant, il serait temps qu'ils apprennent à se connaitre, elle n'allait pas toujours le garder dans sa sphère et elle doutait que Sören soit capable de gérer les deux adversaires à la fois.

Dans un mouvement rapide, elle tirait la Pokéball d'Axill cependant, elle s'arrêta pour l'observer un moment. Depuis combien de temps l'avait elle ? Depuis plusieurs mois, ils avaient traversé quelques petites aventures ensemble, comme le concours au canon. Un sourire s'étirait sur ses lèvres pendant qu'elle appelait la sphère noire. La forme originale du Spectrum se dessina dans les airs. Il jeta un regard avare autour de lui avant de revenir sur sa jeune maîtresse.

* Enfin ! Tu en as mis du temps ! On va mettre quelque chose au clair toi et moi, je ne veux plus JAMAIS pénétrer dans cette absurdité ! * Déclara-t-il dans sa tête.
‘’ Arrête… Plaindre…. ‘’ Déclara Elvira dans une phrase coupée par les mouvements de Sören qui avait effectué un autre saut pour se rapprocher de l’action.
* Je ne me plains pas, je dis seulement mes envies…* Le fantôme fit un tour sur lui-même, observant son environnement et la situation. * Hum… À ce que je vois, tu as besoin d’aide à dompter ces deux petits rigolos. *
‘’ Nous avons seulement besoin de les faire fuir, rien de plus… ‘’ Souffla-t-elle doucement
* Ce n’est pas plaisant si on ne peut que s’amuser avec eux sans plus… *

La guerrière soupire, mais en même temps comprend ces paroles. Pourtant, la rouquine ressent ce genre de sentiment quand l'ennemi est humain et qu'il était mauvais. Ces Tauros ne voulaient que protéger l'un des leurs. Elvira soupirai avant de s'exprimer à ses deux compagnons Pokémon.

‘’ Finissons ceci rapidement et évitons de les tuer, ils ne font que ce qui est de mise dans ce genre de situation, défendre les siens. ‘’
* Bien Ma’am ! * Répliquait la voix malicieuse d’Axill.
‘’ Scyyyytheeerrr ! ‘’ S’exclamait Sören.

La réponse de ses compagnons la fit sourire et elle sautait du dos de son compagnon vert. Le monstre bougea quelque peu, étirant ces muscles avant de s'élancer vers l'un des Tauros qui le chargeait. Axill tournait rapidement autour de la jeune femme avant de s'élancer rapidement contre l'autre Tauros qui utilisait la même chose que son compagnon. L'Insécateur sautait vers le haut évitant la charge avant d'utiliser une plaie-Croix sur le Tauros. Avec une rapidité surprenante, il vient trancher en surface le cuir de la bête, lui offrant un magnifique X sur le dos. Un peu de sang giclait de la plaie en même temps que le cri de douleur de la bête. Sören atterrit sur le dos de son ennemi et recommença une deuxième fois l'attaque, gravant un deuxième X sur le dos et cette fois-ci la bête grondait avant de tourner brusquement, percutant son compagnon de course.

Pour ça part, Axill eut une surprise déplaisante. Quand il désirait effectuer son attaque préférée contre le Tauros, il réalisa qu'elle était inefficace. Il recommençait une deuxième fois, mais malheureusement pour lui, Poing ombre n'avait aucun effet sur le Taureau.

‘’ Change d’attaque ‘’ Lui criait Elvira. ‘’ Vas-y avec Hypnose et Coup Bas. ‘’ Terminèrent elle les mains en porte-voix pour ce faire entendre.

Le Pokémon spectre soupirai avant de s'exécuter docilement. Il apparut brusquement devant le Tauros qui brisa sa charge surpris et envoya une onde mentale à la bête qui fut déstabilisée un instant. Même si l'effet ne dura qu'un instant, cependant Axill eut assez de temps pour administrer un coup Bas, frappant avec les ombres le poitrail de la créature. Cette dernière n'eut même pas la chance de réagir qu'elle se faisait percuter par son confrère. Tous deux poussèrent un cri de douleur et de confusion avant de ralentir et de freiner leur course.

‘’ Sören, Plaie-Croix ! ‘’

Le monstre réagit immédiatement frappant les lames croisées, touchant le flan à découvert de la deuxième bête. Les deux bêtes s'arrêtèrent à trois pas d'Elvira, lui offrant un long frisson d'adrénaline et de peur. Elle ressentait sur sa peau le souffle chaud des bêtes qui génèrent de douleur, le tremblement de la terre sous leurs puissants sabots. Elle croisait le regard de l'une de bête et elle y lissa un mélange de peur et de colère. Les bêtes reculèrent sous la pression du Pokémon insecte et du spectre, tournant les talons pour retourner comme deux âmes blessées dans leur troupeau. Sören revient vers sa dame pendant qu'Axill regardait les deux bêtes s'éloigner avec déception.

* J’aurais bien aimé goûter de leur chair, elle avait l’air appétissant. *
‘’ Une autrefois peut-être. Beau travail, à tous les deux… ‘’ Déclarait Elvira en offrant une caresse à Sören.

Elle se tourna vers Molly qui venait tout juste de terminer avec son propre combat. Elvira offrait un sourire mi-timide mi-carnassier à la jeune femme. C’était une expression à la fois étrange et pourtant qui allait bien à Elvira. Ce sourire en coin lui allait à merveille, une perfection troublante.

‘’ Heureuse de voir que tu as réussi ton combat. Ce sera avec plaisir Molly… Ah, je te présente Axill, il a une humeur assez sombre, mais il n’est pas mauvais… ‘’ Souligna-t-elle prête à suivre la jeune femme vers les siens.
* Humour noir, je ne crois pas que ce soit le bon terme, je suis seulement réaliste et fataliste. * Déclara la voix grave et caverneuse du spectre dans la tête des deux femmes.

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Molly Hale le Dim 26 Fév 2017 - 0:02

Aux prises avec deux des bovidés revenus subitement pour aider leur camarade, Elvira fit appel à son Insécateur, ainsi qu’à un Spectrum facétieux. Ce dernier fut très surpris devant l’échec d’une de ses attaques, mais il changea de tactique grâce à la consigne de sa maîtresse, et cela paya. De son côté, Sören fit un carnage en tailladant les deux Pokémon jusqu’au sang, confirmant la nature sauvage et sanguinaire que Molly avait pu déceler chez lui au premier regard. Finalement, après une belle frayeur pour Elvira, les créatures retournèrent vers leur troupeau, comprenant que le jeu n’en valait pas la chandelle. Leur jeune camarade était déjà à terre, il était donc inutile qu’ils viennent mourir pour une cause perdue.

La meute, rassemblée et immobile, s’était tue, attendant solennellement que la rouquine les rejoigne pour constater le résultat de leur partie de chasse. Reprenant son souffle, la Meneuse s’avança d’un pas souple, s’arrêta devant le corps et le toisa. Les blessures superficielles étaient nombreuses, ce qui n’avait pas dû lui occasionner des douleurs effroyables. En revanche, elles l’avaient épuisé à petit feu, et l’unique marque béante dans la gorge de la bête, signature d’un finisher particulièrement habile, indiquait que le taureau était mort sur le coup. Une mise à mort propre et efficace, libératrice pour le jeune Pokémon et surtout synonyme de repas conséquent pour la meute, somme toute. Tout autour, les Grahyena se calmaient, laissant retomber le frisson de la chasse pour se préparer à celui, bien moins exaltant, d’un déjeuner bien mérité. Mais, surtout, ils attendaient le signal de Molly, le signal qui signerait la fin d’une phase et le début d’une autre, et qui représentait un code majeur dans leur famille hiérarchisée où chacun avait sa place.

Renversant la tête en arrière, la Meneuse inspira profondément, avant de hurler, comme un véritable loup l’aurait fait, d’abord seule, puis suivie et imitée par ses pairs. À force de vivre avec eux, elle avait appris leur langage et avait son propre timbre de voix ; elle comprenait leurs échanges et leurs attitudes, tout comme ils déchiffraient parfaitement les siens. Les plus jeunes, tentant de reproduire les hurlements de leurs parents, ne produisirent qu’un son faible et enroué, bien plus aigu, aussi. Revigorée par cette communion, comme si la fatigue de la poursuite et de la lutte n’avait jamais existé, la Flamenoise se pencha au-dessus du corps, puis l’effleura en murmurant quelque chose. Lorsqu’elle tapota doucement dessus, le couple Alpha se jeta sur les meilleurs morceaux, suivis par les Grahyena les plus importants de la meute après eux. Hecate suivit le mouvement, ravie de pouvoir à nouveau partager un repas avec ses semblables.


« Vous avez tous très bien travaillé, je suis fière de vous. »

Avec sa maîtrise, Molly se tailla un énorme morceau de viande, qu’elle découpa ensuite en deux. Lorsqu’elle se redressa, elle se dirigea vers Elvira en souriant. Bien que maculée de sang, elle garda une expression amicale et engageante pour s’adresser à elle, tout en lui offrant une pièce de viande.

« Tiens, c’est pour toi. Bon, évidemment, nous, on va la cuire, ne t’inquiète pas. J’ai l’estomac assez solide pour la manger crue, maintenant, mais je vais éviter de t’imposer ça, je ne voudrais pas que tu sois malade. »

L’ombre du gigantesque rapace de métal s’étira au sol, et Steers se posa, portant toujours son minuscule passager sur son dos. Un peu à l’écart de la meute, qu’ils laissaient manger tranquillement, le petit groupe s’installa dans l’herbe, tandis que Molly préparait le feu. Piquant le steak sur un bout de bois qu’elle avait taillé à la va-vite, elle le posa sur le dispositif rudimentaire qu’elle avait confectionné et attendit patiemment que la cuisson fasse son œuvre.

« Tu t’es bien débrouillée avec tes deux adversaires, ils n’étaient pas petits, en plus. Tu as dû avoir peur quand ils se sont arrêtés juste devant toi, non ? Ces bêtes sont plutôt impressionnantes, même quand on a l’habitude d’en côtoyer. »

Assise en tailleur, l’Alchimiste récupéra sa part et entama son repas avec entrain.

« J’espère que ça t’a plu, en tout cas. Je ne pense pas que tu feras ça tous les jours, mais c’est justement ce qui rend les choses belles et uniques ! »

Une fois le repas terminé pour les humains comme pour les Pokémon, la jeune femme se leva et rejoignit la meute repue. De la proie, il ne restait que des ossements recouverts par de très rares lambeaux de chair. Dans la nature, le gaspillage n’avait pas cours, et rien n’était perdu. À la ceinture de la Meneuse, la sphère s’agita, et Molly en libéra son occupant. L’air grave, elle échangea un regard lourd de sens avec lui, avant qu’il ne se tourne vers les loups. Le temps se figea, et resta suspendu un long moment, jusqu’à ce que la rousse brise le silence.

« Hamuul. »

Le Tauros titanesque eut un frisson, puis détailla chaque Grahyena en les scrutant un à un. Finalement, il inclina lentement la tête, avant de se mettre à part en s’éloignant des loups d’ébène. Le couple dominant, après avoir imité le geste du monstre, retourna parmi la meute. La fille d’Alpha expliqua calmement la scène qui venait de se jouer à Elvira, ne voulant pas la laisser ses probables interrogations sans réponses.

« Les Tauros, comme les Grahyena, sont des Pokémon à l’instinct grégaire très fort, et ils ont également une certaine forme d’honneur. Hamuul est venu défendre son compagnon parce qu’il faisait partie de son troupeau, mais il le savait condamné, et il reconnaît sa défaite pour cette fois, de même qu’il les remercie d’avoir mis fin aux souffrances de ce jeune individu. C’est assez complexe à décrypter, et les interactions entre les Pokémon sauvages sont parfois incompréhensibles parce qu’elles échappent à tout système humain, mais c’est cela qui rend la vie dans la nature si intéressante, à mes yeux. »


[Et voilà ! J’ai préféré conclure avec une fin assez ouverte pour te laisser le choix de la manière dont tu veux finir le topic. C’est donc fini pour moi, merci à toi à et très vite en RP 😉]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 41
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Elvira Tertia le Lun 27 Fév 2017 - 3:15

Elvira souriait quand elle porta son attention sur Molly. À une distance respectable, elle avait observé la meute autour du taureau, méditant sur les évènements qui s'étaient produits. La chasse s'était passé beaucoup mieux qu'elle  l'avait espérée et maintenant elle se reposa en reprenant son souffle. Quand l'humaine jugea qu'ils pouvaient commencer à manger, la meute se jeta sur la viande fraîche. Dans une hiérarchie encore mystérieuse aux yeux de la rouquine – si elle se souvenait bien – les loups alpha commencèrent, ensuite viennent graduellement les autres dans un ordre particulier. La meneuse vient ensuite la rejoindre, un beau gros morceau de viande sanglant entre les mains. Elvira s'imaginait déjà mordre dans la chair chaude de l'animal.

‘' Merci pour cette partie de chasse, elle était très plaisante même si elle m'a tirée de ma zone de confort. Je n'aurais jamais imaginé me retrouver parmi une meute de loups. ‘' Déclara la rouquine avec un sourire accroché aux lèvres.

Il était vrai qu'elle avait été très loin de sa zone de confort, mais étrangement elle avait apprécié ce sentiment. Elle avait eu la chance d'essayer quelque chose de nouveau et c'était une expérience qu'elle n'oublierait pas de sitôt. Quand Molly se mit en mouvement pour s'éloigner un peu du groupe et trouver un endroit confortable pour manger le repas, Elvira la suivi docilement. Pourtant, elle jetait un coup d'œil derrière elle, observant une dernière fois le troupeau de Tauros s'éloigner d'eux. Aux yeux de la guerrière, c'était des bêtes à la puissance étonnante qui dégageait une puissance aura de sauvagerie. C'était étrange à décrire en mots ou même en sentiment, mais elle se sent satisfaite de cette journée de chasse.

Elle avait déjà chassé, mais c'était toujours de petites créatures qui ne lui avaient jamais donné une quelconque difficulté. Après CETTE chasse, elle avait réellement compris le sens unique de LA chasse. Toujours encore un peu légère des émotions, elle sent quand même la fatigue venir taquiner les muscles de son corps. Inlassablement souriante, elle venait prendre place devant l'autre rouquine aux yeux d'azur, écoutant tranquillement ces paroles.

‘’ Merci, je dois avouer qu’ils m’ont donné un frisson d’incertitude et je n’étais pas sûre si nous réussissons ce combat. ‘’
* Une dit pas de bêtise, nous avions tout en contrôle. Nous avons joué comme des pros ! * S’exclama la voix caverneuse d’Axill dans sa tête.
‘’ Oui, vous avez fait – tous les deux – un très beau travail. Merci beaucoup de m’avoir écouté. ‘’ Souffla Elvira.

Sören poussait ce qui ressembla à un cri d'encouragement. Il était toujours incertain avec cet insecte, mais la guerrière comprit le sentiment qui se cachait derrière. Elle souriait en tendant la main vers lui, caressant délicatement la chair verte brûlée de l'une de ces cuisses musclées. Elle ramena ensuite son attention sur Molly. Elle attrapait à son tour le morceau de viande chaud dégoulinant de gras et de sang, mordant dedans pour voir la cuisson. Elle fermait les yeux un instant, savourant le liquide de la chair couler dans sa gorge. C'était tout simplement délicieux. Cette viande avait bien meilleur goût quand on y avait mis autant d'effort. À son tour, elle gardait le silence, préférant manger pendant que le repas était chaud.

Pendant ce temps, Axill disparaissait dans ses vêtements, ne laissant qu'une légère fumée derrière lui en déclarant :

* ce sera maintenant mon lieu de plaisance, je n'irais plus jamais dans cette sphère qui me retient prisonnière. *

Au même moment, Elvira passait à deux doigts de s'étouffer avec sa viande en entendant le mot ‘'plaisance ". Était-il réellement sérieux ? Elle n'était pas un lieu de plaisance et elle serait encore moins le ‘'substitue " de sa sphère de transport !

‘' Axill, il va falloir que nous allions une sérieuse discussion ! ‘' Murmura-t-elle très bas pour qu'il soit le seul à l'entendre.

Elle reprenait son repas en silence, une petite lueur brillante dans les yeux. Il allait réellement falloir qu'elle remette en place ce spectre qui s'en permettait de plus en plus. Pourtant, elle se sentait -d'une étrange manière – touchée et heureuse. Elle devait être complètement marteau pour se sentir de la sorte, mais en même temps… C'était bien la première fois qu'on lui disait qu'on tenait à elle… Même si on la comparait en ‘' lieu de plaisance ‘'.

Une fois le repas terminé, elle observa Molly se lever et s'éloigner vers sa meute. Silencieuse, Elvira observa la femme interagir avec les siens. La vision était d'une beauté envoûtante, il était fascinant aux yeux de la rouquine aux yeux améthyste de voir une humaine dans ce genre d'environnement sauvage et pourtant elle y avait sa place. Quand cette dernière sortie la Pokéball de leur dernier adversaire, Elvira se relevait, s'approchant un peu de cette dernière. N'était-il pas trop tôt pour le faire sortir ? Elle ressentit son cœur se serrer un peu et si les choses tournaient mal. Cependant, encore une fois elle fut surprise, Molly avait encore une fois, la situation bien en main. Encore une fois, elle l'écouta silencieuse, hochant simplement la tête pour comprendre qu'elle avait bien compris.

Le monde animal était un univers bien particulier, mais d'une beauté à couper le souffle.

‘' Merci de tes explications, ce fut un agréable moment. ‘' Termina-t-elle.

Elle restait encore un peu avec Molly, continuant de poser des questions sur la meute et quand il vient le moment de se séparer, elle les remercia pour ce moment inoubliable.


(Un agréable petit Rp, merci beaucoup et au plaisir de rp à nouveau avec Molly !)

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un jour parmi tant d'autres, et pourtant... [Pv Molly Hale]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum