[ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Nagil Daune le Mar 9 Aoû 2016 - 19:13

Enfin mon dernier boulot, pensai-je quand j’appris que j’étais choisis pour un job et ainsi gagner assez d’argent pour m’acheter le matériel pour partir. J’allais devoir garder huit enfants pendant quelques heures l’après-midi avec l’aide d’une autre personne. Ça ne devrait pas être trop compliqué comme travail, ce ne sont que des gosses. En plus, il y a les pokémons des parents pour nous aider et surtout, il y a Sirius, mon malosse. Je remerciai le coursier et comme il était l’heure d’y aller, je sorti à sa suite pour aller à l’école.

La journée me parut très longue car je songeai toute la journée à ce que j’allais faire cet après-midi et que dès le lendemain je partirai à la découverte de notre monde. Plusieurs professeurs m’interpelèrent à propos de mes rêvasseries mais je n’en n’avais rien à faire car je ne serai plus là au prochain cours. Quand ils furent finis, je fonçai chez moi et je marchai d’un pas pressé, Malosse derrière moi (même s’il peinait à me suivre). En chemin, je faillis renverser plusieurs personnes par inadvertance et foncer dans des murs ou dans d’autres choses. Il y avait un grand soleil, ce jour-là et il faisait très beau comme souvent à Geffen mais malheureusement, je ne pourrai pas aller dans le parc avec Sirius.

Dès que je fus rentré, ma maman m’interpela :
-Ça va, Nagil ? Tu as passé une bonne journée ?
-Très bien, dis-je avec un grand sourire, mais je me réjouis d’être demain.
-Ah oui, pourquoi ? demanda-t-elle interloquée de me voir si heureux.
-À partir de demain, je voyage à travers le monde. Dans une heure, je fais mon dernier travail et j’aurai assez d’argent pour partir.
-Quoi, tu pars déjà ? Moi qui pensais que tu resterais jusqu’à la fin de l’année. Ça va me faire drôle d’être seule à la maison.
-Mais maman, arrête de te plaindre, dis-je lassé de l’entendre répéter les mêmes choses, tu sais bien que papa est là. En plus on en a discuté une centaine de fois.
-Ok, c’est bon, j’arrête. Et tu pars où pour commencer ?
-Je pense que je vais d’abord aller à Omatsu. Et puis de là, je verrai bien ce qu’il y a à explorer et où entrainer Sirius.
-C’est déjà un bon début, mais maintenant, tu vas te reposer car tu as une grosse après-midi. Il faut que tu sois en forme pour ton dernier travail.
-Ok maman, je vais faire une sieste, répondis-je en faisant la moue, moi qui aurait préféré jouer avec Sirius.

Je montai alors les quelques marches qu’il y avait pour atteindre ma chambre et me jetai sur mon lit. Sirius décida alors de monter également dessus et de se rouler à côté de moi. Je m’endormi tout de suite car j’étais crevé et nous dormîmes ainsi pendant une demi-heure. Je me réveillai en sursaut car maman cria après moi :
-Nagil ! Lève-toi, tu vas être en retard !
Je me changeai en vitesse et dévalai les escaliers, mon malosse à ma suite et criai :
-À ce soir maman !

Je couru dans les rues de Geffen, à la recherche de la bonne adresse. Je bousculai plusieurs personnes et manquai de tomber deux ou trois fois. J’accélérai encore l’allure car il ne me restait que quelques minutes, quand après un virage (assez serré), j’aperçu la maison. Je fus soulagé quand, juste après avoir frappé à la porte une grande dame vint m’ouvrir :
-Bonjour, soufflai-je en essayant de reprendre ma respiration, je viens pour le job. J’espère que je ne suis pas en retard.
-Non pas du tout. Entre donc mon grand, on va attendre ta camarade dans le salon. Ce sera plus confortable.
Je fis rentrer Malosse dans sa pokéball et m’installai dans le canapé. Il ne me restait plus qu’à attendre cette mystérieuse personne avant de commencer ce dernier travail.
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 233

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Belial le Mar 9 Aoû 2016 - 23:01

Libérée délivrée ! Mais pourquoi je pense encore ça moi ? Enfin bref, cette fois c’est la bonne ! Ma mère a enfin décidé de me lâcher un peu la grappe ! Je peux enfin retourner sur Erasia ! Comme quoi, j’ai eu une bonne idée en lui montrant toutes les techniques que j’ai développée lors de mon combat contre la prêtresse volaille ! D’après ma sorcière de génitrice, j’ai le niveau d’un Défenseur ! C’est cool ça ! Mais bon, rien à foutre pour le moment, je suis LIIIIIIIIBRE, je peux enfin partir ! Et cerise sur le gâteau, comme mon apparence féminine n’est pas connue sur Erasia, j’ai même pas besoin de m’habiller en pétasse vierge ! Je peux enfin mettre ma robe noire favorite et aisser mes cheveux rouge sang flotter au vent ! C’est pas beau ça ? Pour ma première sortie sans surveillance, j’ai décidé complètement au pif d’aller à Geffen.

Enfin, je voulais quand même retourner à Flamen vu que je connais un peu le pays mais PAS dans une putain de désert brulant où il se passe jamais rien comme la dernière fois ! Dans une ville pour changer ! Je veux voir du monde, et à défaut de pouvoir tuer des gens, je pourrais toujours sélectionner mes futures victimes parmi la population… MOUAHAHAHA !
Allez, on est parti ! Et je monte avec l’œuf – qui entretemps s’est trouvé toute une troupe de bouffe télépathe - et Devil sur le Corboss de ma mère qui m’emmènera de la Canopée jusqu’à Geffen… Et qui bien sûr, il sera chargé de me surveiller de loin. Mais bon, il est quand même moins envahissant que ma mère ou ma sœur !

Et nous sommes donc montées sur le piaf tandis que la méduse bleue nous suivait en lévitant. Et bien évidemment, les problèmes ont commencé cinq minutes après le décollage, alors que nous n’avions même pas quitté la canopée : cette abru… Merde, elle est télépathe ! Cette indélicate Noeunouef femelle disais-je s’est donc subitement rendu compte qu’elle avait le mal de l’air ! Et elle a dégueulé, et je vous laisse deviner SUR QUI !!!! PUTAIN DE BORDEL DE MERDE ! MA SPLENDIDE ROBE GACHEE PAR UN LIQUIDE VERT DEGUEULASSE QUI SENT L’ŒUF POURRI ! JE HAIS LES PETITS POKEMON, JE HAIS LES ENFANTS ! Heureusement que je me suis pas découvert un petit frère d’ailleurs… Quoique… J’aurais pu le disséquer…

Grâce à un effort énorme – que dis-je, surhumain ! – de volonté de ma part, j’ai réussi à ne pas la tuer sur le champ et à me retenir de la balancer par-dessus bord. De toute façon, ses pouvoirs psy auraient ralenti sa chute, et ça n’aurait servi à rien. Heureusement, j’ai une tenue de rechange identique, mais quand même… Bordel, cette petite c…réature a déjà chevauché le Corboss de ma mère, elle aurait pu me prévenir qu’elle aimait pas voler ! Elle l’a fait exprès, j’en suis sûre ! La sale petite… Télépathe !

Résultat, j’ai dû changer mes plans : à peine posée à Geffen, je suis allée directement dans une échoppe acheter deux balls pour l’œuf et son copain méduse… ET J’AI DEPENSE PRESQUE TOUT MON FRIC A CAUSE DE CES DEUX PETITES CR…EATURES ! MERDE ! JE FAIS COMMENT POUR BOUFFER MAINTENANT ! YA PAS DE POKEMON A CHASSER DANS CETTE PUTAIN DE VILLE A PART CEUX DES DRESSEURS !

Heureusement, le sort décida d’être clément avec moi. Le sort, oui, Devil non : alors que nous passions devant un panneau d’affichage, elle essaya d’attirer mon attention dessus par un cri. Mais j’étais dans une telle colère suite à mon souillage par cet empaffé d’œuf… Oh et puis merde si elle m’entend, de toute manière elle me dit pas un mot depuis qu’elle m’a vomi dessus – que je ne fais même pas attention à ma souris. Mais bien évidemment, vous la connaissez, cela ne la dérange absolument pas puisqu’elle dispose d’autres arguments. Et je me prends donc une décharges e pleine gueule. Merci Devil. Moi aussi je t’aime. Grâce à toi, je viens de trouver qui je vais manger ce soir… Enfin ça, c’estle compte rendu en différé de ma réaction. En direct, ça a donné ça :

« TU VEUX QUE JE TE BOUFFE C’EST CA ??? »

Mais bon, si Devil avait peur de moi, ça se saurait. Elle a simplement tendu un bras vers un panneau d’affichage. Voilà qui était étrange.

« Tu sais lire, toi maintenant ?
-En fait,
intervint timidement Joan, c’est moi qui lui ai demandé de te montrer ça… Moi, je sais lire…
-Vraiment ? Et t’as appris ça où ? En demandant à un de tes copains œuf ?
-Non, en regardant comment faire dans ton cerveau… »


Mouais… Au moins elle essaie de s’amender pour sa conduite… Je vais laisser passer son intrusion… Pour cette fois… C’est quoi ces fameuses affiches ? Des primes ? En tout cas ya une récompense inscrite en bas… Dans mon état actuel, avec mon incapacité d’utiliser des armes, je doute de pouvoir… Ah non, des petits boulots… Eh mais… Il est bien payé celui-là !

Voyons voir ce que c’est… Garde d’enfants… Bah, c’est que pour quelques heures ? Ca devrait aller alors… Ah, voici l’adresse. Je demande des précisions au premier péon que je croise. Paaaarfait, c’est juste à côté, j’y vais de ce pas !

Une fois arrivée, je suis reçu par une dame fort sympathique – tellement sympathique que ça m’irrite au point de vouloir la tuer sur le champ ! Mais pense à la récompense Belial, pense à la récompense. Et puis, ses mignons Pokémon que je vois à ses côtés, un Ramboum et un Colossinge seraient pas très contents si je tuais leur dresseuse sous leurs yeux ! Et elle me fait rapidement le topo sur ma mission, topo dont je n’ai absolument rien à battre : Huit gosses, blabla, difficiles, blabla, plusieurs baby sitter par semaine, blabla… Je la rassure en mettant autant de persuasion que possible dans ma voix, ce qui à l’air de marcher plutô bien. De toute manière, avec moi, ils ont intérêt à être sage, sinon c’est pas huit pisseux que la mère va récupérer à son retour mais cinquante morceaux ! MOUAHAHAHAHA !

Bref, l’entretien se passe bien, je suis prise et la mère m’informe qu’un garçon sera là pour ‘épauler. Bah, du moment que je reçois la récompense inscrite sur le tableau… Ca fera moins de travail pour moi, tout bénef ! Elle m’informe aussi que ses Pokémon seront là pour m’aider ! Parfait ! Tout bénef je vous dis !

Et elle me demande de revenir dans deux heures, lorsqu’elle sortira avec son mari pour faire quelques courses.
J’étais au rendez-vous, pile à l’heure. J’étais au rendez-vous juste à temps. Mais avant d’entrer, méfiante, je lançai à mes escla…Pokémon :

« Vous trois, vous restez ici et vous viendrez que quand je vous le dirai d’accord ? Je veux pas d’une autre connerie du style de l’autre qui dégueule dans le salon de la dame qui doit me donner des sous, ok ?
-Mais…
Protesta Joan.
-OKAY ??? AUTREMENT JE VOUS ENFERME TOUS DANS VOS POKEBALL !!!!
-Oui chef, répondit-elle finalement ! »


Bien qu’elle ait maintenant tout une bande d’œuf qui la suive, elle restait la seule à communiquer avec moi, et la seule dont je connaissais le nom… A moins qu’elle ne soit la seule à en avoir un ? En tout cas, elle semblait être la chef de son groupe, et ça m’arrangeait plutôt : grâce à mon ascendant sur elle, je pouvais contrôler tout le groupe d’œufs télépathes, ce qui pouvait s’avérer utile.

Finalement, j’entrai. La mère se trouvait dans la pièce après le vestibule où elle m’avait reçu tout à l’heure, une sorte de salon. Elle était toujours aussi souriante et un de ses gosses était accroché à ses jupes. Apparemment il avait pas l’air ravi de me voir lui… Bon, au moins, je terrorise toujours les enfants… MOUAHAHA ! SI je pouvais leur flanquer rapidement la trouille pour les faire tenir tranquille, cet après-midi serait un vrai jeu d’enfants – c’est le cas de le dire ! Sa mère parut ne pas s’apercevoir de ma réaction. Elle me présenta rapidement le jeune hommes assis sur le canapé voisin – que j’appellerai garde-chiourmes numéro deux en attendant de savoir son nom, que j’utiliserai uniquement s’il me plait Mais bon, rien qu’au premier abord, il a l’air moins con que la prêtresse volaille et il est plutôt beau gosse, même si j’aime pas les hommes. Ni les femmes d’ailleurs. J’aime personne. Mais bon, ça fait quand même deux bons points pour lui !
La mère me souhaite bonne chance, demande gentiment à son gamin – Timmy – de la lâcher et s’en va rejoindre son mari qui est déjà au marché, dit-elle. Et elle se casse ! Bon débarras ! Bon, première chose à faire vite imposer mon style dictatorial avant que…

Bien évidemment, comme vous vous en douter, rien ne se déroula comme prévu. Et si ça vous fait rire par avance, sachez que je vous maudit, vous, tous vos ascendants, et tous vos descendants ! Cet abruti de Viskuse n’a rien trouvé de mieux à faire que de traverser le mur du salon pour lancer un joyeux :

« Bonjour tout le monde » !

Le gosse – Timmy – qui n’était déjà pas très rassuré en ma présence, commença à pleurer VRAIMENT TRES FORT, et il se précipita dans la pièce voisine en hurlant :

« OUIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNN YA UN FANTOME DANS LA MAISON ! ET LA DAME QUI NOUS GARDE, C’EST UNE SORCIERE !!! »

ESPECE DE SALE PETIT CON DE FROUSSARD ! Si jamais il alarme toute sa fratrie avant que j’aie pu… A CAUSE DE TOI, MON APREM COOL VA ETRE FOUTUE ! REVIENS ICI AVANT QUE…

Faut que je passe ma fureur sur quelqu’un sinon je rattrape ce gosse braillard et je le bute ! JE HAIS LES ENFANTS ! Heureusement, j’ai un exutoire tout trouvé à ma rage ! Et tout proche aussi !

« Rockmachin, TU DEGAGES !
-Mais j’ai pensé que…
-YA PAS DE MAIS ! QU’EST-CE QUE J’AVAIS DIT ? DEHOOOOOOOOOOOOORS !
-Ok, ok »


Et il disparut en repassant à travers le mur.
Par miracle, je réussis à me calemer quelques secondes, le temps de demander à mon collègues :

« Est-ce que… Gniiii -crissement de dents sous l'effet de la rage -… Tu pourrais… Essayer de le calmer un peu ? Le temps que je me prépare… Pyschologiquement à passer un après-midi merdi… Merveilleux ! Merci ! »

Bon, j’avais un peu jeté le merci comme un jette un os à un Ponchiot, mais au moins j’avais été polie, hein ! Alors venez pas me faire iech avec ça. MAIS BORDEL, OUI , JE SUIS UNE PUTAIN DE SORCIERE, OUI JE HAIS LES ENFANTS ET SI CE BRAILLARD DE TIMMY SE LA BOUCLE PAS TOUT DE SUITE, JE LE FAIS CUIRE DANS MON CHAUDRON, FOI DE BELIAL !

Bref, au terme de ces deux premières minutes de babysitting, j’étais sûre d’avoir fait impression, à défaut d’avoir fait bonne impression. Comme d’hab quoi…

[Belial, le croisement parfait entre Super Nanny et Cruella Denfer ! MP si souci Wink ]

_________________
avatar
Belial
Informations
Nombre de messages : 40

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Nagil Daune le Dim 21 Aoû 2016 - 9:42

Ce fut quelques minutes après que je me sois assis dans le fauteuil que j’entendis frapper à la porte, c’était ma collègue. Je ne savais toujours pas qui c’était, peut-être un camarade de classe, enfin j’espérais. En tout cas, je croisais les doigts pour ne pas tomber avec une illuminée ou une folle. La maitresse de maison vint attendre la fille dans le salon, accompagnée d’un de ses enfants – Tommy – accroché à sa jupe. Elle s’était placée de manière à voir ma coéquipière arrivée. Je pus voir alors sur le visage du petit que quelque chose n’allait pas et c’est là qu’elle passa la porte. Elle portait une longue robe noire et elle avait de longs cheveux rouges. Bref, elle était assez étrange et faisait un peu peur. Tout ce que je ne voulais pas avoir. La dame parti alors au marché rejoindre son mari.

Nous n’étions que nous trois dans le salon, quand un pokémon passa à travers le mur. Ce fut surement la goutte qui fais déborder le vase car le petit se mis hurler qu’il y avait un fantôme et que la fille était une sorcière. Ce qui n’était pas faux d’après moi. Elle engueula son pokémon qui reparti aussi tôt, puis elle se tourna vers moi pour me demander :
-Est-ce que… Gniiii -crissement de dents sous l'effet de la rage -… Tu pourrais… Essayer de le calmer un peu ? Le temps que je me prépare… Pyschologiquement à passer un après-midi merdi… Merveilleux ! Merci !
-Bien chef, marmonnai-je en me levant.

J’allai dans la pièce voisine en réfléchissant à une manière de calmer le petit. Perdus dans mes pensées, j’avançais vers Tommy quand quelque chose me tomba dessus et me coupa le souffle. En reprenant mes esprits, je remarquai que c’était un collosinge. Il m’écrasait totalement et sans pour autant pouvoir bouger, je pouvais respirer. Sirius sortis alors de sa pokéball, et me regarda en inclinant la tête, l’air de dire : Comment tu as foutu pour te retrouver dans une situation pareille ? Je parvins à prononcer quelques mots :
-Va chercher la fille, dis-je à bout de souffle.

Il se rua vers le salon et j’entendis quelques aboiements, puis plus rien. J’étais concentré sur les voix étouffées qui me parvenait du salon et de ce fait, je ne remarquai pas tout de suite les huit petits visages penchés au-dessus de ma tête. Un des petits, que j’identifiai comme Tommy, pris la parole :
-C’est un de ceux qui doivent nous garder, et en plus il est allié avec la sorcière. Qu’est-ce qu’on en fait Georges, demanda-t-il au plus âgé, qui devaient avoir 12 ans.
-Je pense qu’il faut qu’on le laisse comme ça. Il est bien avec colosinge, regardez, ils s’aiment déjà.
Suite à cette répartie, assez nul, ils éclatèrent tous de rire. Cependant, ce ne fut que de courte durée car Sirius arriva, sans la fille, en trombe et se mit à aboyer après les enfants (pensant sûrement que ceux-ci me faisait du mal), ce qui bien sûr effraya les enfants. Pris de peur, ils partirent tous en hurlant. Georges cria alors qu’ils devaient se cacher pour ne pas que le méchant chien et son maître ne les trouvent. Il ne resta dans la pièce, que Sirius, le colosinge et moi. Mon fidèle compagnon vint se placer à côté de moi et je décidai de prendre les choses en main :
-Colosinge, dis-je avec ardeur, laisse-moi partir, je suis là pour garder les enfants, pas leur faire du mal.
Malosse m’appuya de deux courts jappements. Le colosinge parut hésiter quelques secondes, avant de finalement se relever pour me libérer.
-Merci, dis-je gentiment, avant d’ajouter en lui grattant la tête, ça c’est un bon colosinge.

Une fois remis de mes émotions, je remarquai que les enfants avaient disparus, cachés quelque part dans la demeure.
-C’est parti pour le cache-cache, marmonnai-je avant de demander à Sirius et à colosinge leur aide pour retrouver les petits. Ils sont doués pour se cacher, me dis-je, ils ne font aucun bruit et bouge pas d’un poil. Je sens que je vais galérer pour les retrouver.
C’est Sirius qui me sortit de mes pensées car il aboyait après un meuble. Je m’approchai du meuble et ouvrit la porte. C’était Tommy, qui était recroquevillé à l’intérieur.
-Alors mon grand, il ne faut pas avoir peur, dis-je doucement, employant le même ton que ma maman utilise quand je fais un cauchemar, je vais pas te manger. Je suis juste là pour m’amuser avec toi le temps que ton papa et ta maman ne sont pas là. Tu viens, on va chercher tes frères et sœurs.
-T’es pas un méchant, alors ? demanda-t-il doucement.
-Non pas du tout.
-Et ton chien non plus ?
-Tu verras, il est aussi doux qu’un wattouat, dis-je en lui tendant la main qu’il prit avec un peu d’hésitation.
-C’est parti pour le cache-cache, annonçai-je avec un peu plus d’entrain qu’il y a quelques minutes.
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 233

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Belial le Lun 22 Aoû 2016 - 22:59

Je ne m’énerverai pas… Je ne m’énerverai pas… Pense à la récompense, Belial, ne t’énerve… Oh et puis merde à la fin ! SI VOUS CONTINUEZ A GUEULER COMME CA LES MIOCHES, VOUS ALLEZ SOUFFRIR !

Heureusement, dans une tentative désespérée pour rendre moins agressives mes paroles – pas question d’effrayer davantage des gosses qui criaient déjà bien assez comme ça, j’arrivai à transformer mes chapelets d’injures en un simple :

« MERRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR »

Que je ne terminai jamais, interrompue par l’arrivée d’un petit Malosse qui jappait. Ta gueule le clebs ! Mais diplomatie oblige, je me contentai de le foudroyer du regard. La mère ne m’avait pas parlé de ce Pokémon… Il devait donc s’agir de celui de mon collègue.

Le chien fila alors dans la direction opposée, revenant sur ses pas. J’y vais, j’y vais pas ? Oh et puis merde, autant aller voir es gamins et passer mes nerfs dessus, si nécessaire, ça facilitera… Nos rapports futurs ! Il m’emmenait là où se trouvait mon collègue. Et pour être franche, quand je l’ai vu, j’ai explosé de rire. A défaut des enfants, ce jeunot semblait avoir un franc succès auprès du Colosinge puisque ce dernier était entendu de tout son long sur lui. D’après ce que m’avait dit la mère – sa dresseuse, il s’agissait d’un mâle, aussi je ne pus m’empêcher de poser la question qui me brûlait les lèvres d’un ton narquois :

« Ca a l’air de bien coller entre vous ! Mais du coup, ça se passe comment ? Qui fait le mâle et qui fait la femelle ? »

Bon, blague à part, ya quand même un truc qui collait pas. La mère m’avait dit que son Pokémon était normalement amical. Donc il faisait quoi là ? Il écrabouillait amicalement le baby-sitter ? A moins qu’il ne s’agît bien sûr d’un rite nuptial en toute amitié propre aux Colosinge. Pour être franche, je ne connaissais pas cette espèce de Pokémon, mais il semblait un peu trop insistant à mon goût.

Des filaments de foudre jaillirent donc de mes doigts, prêts à donner une bonne décharge à la bête si elle ne lâchait pas très vite prise. Mais avant que j’eus pu l’attaquer, mon compagnon d’infortune réussit à le calmer en le persuadant qu’il était un allié… La chance, moi la dernière fois que j’avais essayé ça avec un Ouvrifier un peu trop collant, ça avait pas marché… Mais bon, le point positif c’est que ça m’avait donné une excellente raison pour le tuer ! MOUAHAHAHAHA !

Mon partenaire, que j’appellerai Beau Gosse tant que je ne connaîtrais pas son nom, parce que oui, il était beau mais pas aussi beau que moi quand je me déguisais en mec, faut pas déconner, proposa ensuite une partie de… « cache-cache ».
Franchement, je vous prends, vous mes lecteurs – et fans – à témoin… J’AI UNE PUTAIN DE GUEULE A AIMER JOUER A CACHE-CACHE ? SERIEUX ! Les seules fois où j’ai joué à « cache-cache, ça c’est toujours terminé par la mort de celui que je cherchais ! Mais malheureusement, pas question de buter les gosses… Aujourd’hui du moins. Pense à la récompense Belial, pense au bon repas qui va avec…

Je croisai alors les bras tout en prenant l’air pas commode qui m’allait si bien. Avec ça, pas besoin de mots. Ma simple expression faciale était très explicite. Elle signifiait : « Un cache-cahce ? Mais bien sûr ! Commencez par aller vous asseoir sur un Marracachi et on en reparle ensuite ! »

Les gamins quittèrent donc la pièce pour aller se ccher et je me désintéressais rapidement des agissements de Beau Gosse. Le seul avantage que je voyais à ce jeu, c’est que les gamins essaieraient d’être le plus discret possible pour pas se faire repérer. Donc avec un peu de chance, ils la fermeraient enfin et je pourrais avoir la paix… Si je mettais vraiment de la mauvaise volonté à les trouver, y-avait-il moyen de faire durer la partie jusqu’au retour des parents ?

Alors que je réfléchissais à cette intéressante question, quelque chose traversa le mur le plus proche. Pour la deuxième fois. LA PUTAIN DE DEUXIEME FOIS DE TROP !

« Rockman ! QU’EST-CE QUE J’AVAIS DIT BORDEL DE MERDE !
-Bah allez, râlez pas, cette fois-ci, j’ai fait attention à ce qu’il n’y ait plus un seul enfant dans la pièce avant de…
-JE ME FOUS COMPLETEMENT DES ENFANTS ! JE NE VEUX PAS T’AVOIR DANS…
-J’ai entendu dire que vous faisiez un cache-cache ? Je vous écoutais depuis la pièce voisine. Si ça vous intéresse, je peux vous aider à…
-TA GUEULE ! J’EN AI RIEN A FOUTRE DE CE CACHE-CACHE ! ET TU VAS…
-Tiens, je sens la présence d’un Pokémon à l’étage ! »


Bordel de merde, et moi qui pensait que la méduse était plus obéissante que sa copine l’œuf ! Elle l’était dix fois moins, ouais ! Mais cette histoire de Pokémon aiguisa mon intérêt. La mère ne m’avait parlé que de deux Pokémon : Colosinge, qui était amoureux de Beau Gosse, et un Ramboum, qui lui aussi était censé se trouver au rez de chaussée… D’après sa dresseuse, il n’avait pas le droit d’accéder aux étages… Putain, si même les Pokémon de cette maison venaient me faire chier… Oh et puis vous savez quoi ? Un soure machiavélique apparut sur mon si beau visage. Le Ramboum, c’est pas un gosse… Donc il va prendre pour tous les autres !

« Conduis-moi à ce Pokémon demandai-je à Rockman sur un ton surprenamment calme où perçait une pointe de sadisme.
-Oui, chef ! «


Et il me conduisit devant une porte fermée à l’étage. D’après la mère, c’était là que se trouvaient la plupart des chambres. J’ouvris alors la porte d’un grand coup de pied la faisant claquer au passage ! Par le cul de Reshiram ce que ça fait u bien d’évacuer sa frustration ! Mais le meilleur restait à venir :

« Espèce de sale Pokémon désobéissant, tu vas… Mai qu’est-ce que tu me chantes Rockman ? C’est pas un Ramboum !
-Je n’ai jamais dit que c’était un Ramboum,
se défendit la méduse. Mes pouvoirs me permettent de capter l’énergie vitale des corps, pas de déterminer l’espèce à distance ! Je peux à peine différencier les Pokémon des humains alors les Pokémon entre eux… » Il réduisit ensuite la portée de sa télépathie pour que moi seule puisse l’entendre : « Par contre, je peux vous confirmer qu’il y a deux humains dans cette pièce. Probablement des enfants… »

Je sais, je suis pas conne, merci ! Pas comme le pauvre Pokémon qui gesticulait pitoyablement sur le sol. Un Ecayon, qui avait apparemment sauté hors de son bocal, posé sur une étagère au-dessus de lui. Quel nul ce Pokémon. Et si je le… Ouais mais non. Il appartenait sans doute à un des deux locataires de cette chambre. Comment je sais qu’ils sont deux ? Parce qu’il y a deux lits dans la pièce. Je sais, je suis géniale. Et d’après Rockman, les gosses étaient encore dans la pièce…

« Sortez, dis-je alors sur un ton glacial je sais que vous êtes ici ! »

Deux têtes sortirent alors chacune s’extirpant de sous son lit respectif. Deux têtes identiques, je précise. Des jumelles. Pendant qu’elle sortait, je choisis de remettre le poisson à sa place. Mieux valait le laisser survivre cette fois pour lui offrir une mort mille fois plus atroce plus tard…

« T’as cassé notre expérience ! Glapit alors une des deux fillettes qui ne devait pas avoir plus de dix ans.
-On voulait savoir si Bonbon était bien un poisson volant et s’il pouvait voler pour regagner son bocal. Johan, à l’école de dressage, il nous a dit que les Ecayon, c’était des poissons volants ! »

Donc le poisson était bien le leur. Elles étaient un peu connes, ces gamines, mais je sentais chez elle un… esprit scientifique en devenir, qui plaisait à la médecin que j’étais.

« Mais non, rétorquai-je, ça vole pas un Ecayon ! Les seuls Pokémon qui volent, c’est… Mer…credi, comment vous appelez ça sur Erasia ? M’en rappelle plus ! Fin bref, ce sont des poissons tous plats avec des ailes, comme les oiseaux. Il a des ailes votre Ecayon ? »

Un duo de « non » me répondit.

« Donc c’est pas un poisson volant ! Vous voyez ? »


Les jumelles réfléchirent bien cinq minutes à ma démonstration puis finalement, l’une d’entre elle me demanda :

« Tout à l’heure t’as parlé de « vous sur Erasia »… Tu viens du contient volant ?
-Bah oui… »


Un sourire triomphant apparut sur son visage, puis elle enchaîna :

« Mais du coup, les poissons de chez toi, is doivent voler aussi, non ? »

Intéressante théorie… Mais NON !

« Ca marche pas comme ça. Imagine que tu voles sur le dos d’un gros Roucarnage. Toi tu te déplaces dans les airs, mais grâce à ton oiseau, c’est lui qui vole réellement pas toi. Ben le continent volant, comme tu dis, joue le même rôle que l’oiseau ! C’est lui qui vole, pas ceux qui sont dessus ! Et là d’où je viens, les poissons font comme ici, ils nagent dans l’eau ! C’est tout ! »

Bordel, mais pourquoi je me retrouve à expliquer l’astronomie ou je sais quoi à ces deux-là ! Qu’est-ce qu’on s’en branle ?
Les deux gamines réfléchissent encore un moment puis la deuxième me demande :

« Dites, vous êtes bien une sorcière ? On a entendu Tommy le crier tout à l’heure…
-Oui, je suis une sorcière.
-Cool
Répondit sa soeur ! Dites, comment on devient une sorcière ? »

… Des… Gamines… Qui veulent devenir sorcières ? Mon dieu, y-aurait-il de l’espoir pour cette jeunesse ?

-C’est simple, écoutez-moi bien les gamines ; Pour être sorcière, il faut deux choses. La première, c’est vouloir être plus fort que les autres. La seconde, c’est de vouloir vous venger de quelqu’un qui vous a fait du mal. »

Ouaip. Si je compile mon expérience avec celle de ma mère, j’en arrive à cette conclusion.

-Quand vous dites se venger de quelqu’un… Se venger de maman quand elle nous force à manger des épinards, ça compte ? »

Ouais… Dix ans c’est peut-être un peu jeune

« Non. Il faut que ce soit quelqu’un qui veuille VRAIMENT vous faire du mal. Pas quelqu’un qui pense agir pour votre bien.
-Ah… Mais du coup on fait quoi maintenant ?
-Maintenant ? Vous descendez à la cuisine ! On jouait à cache-cache, non ? Bon ben vous descendez là-bas et vous attendez que je trouve les autres…
-Mais…
-Si vous êtes sage,
improvisai-je, je vous montrerai un truc de sorcière ! Sinon…
-Cool !
glapirent les gamines. On y va ! »

Et elles descendirent. Deux de moins. Plus que 6 à trouver. Et celles-là se tiendraient tranquille. Pour le reste, beau gosse pouvait s’en charger ! Et au pire, j’avais ma méduse traqueuse avec moi. D’ailleurs, celle-ci profit du départ des enfants pour me demander :

« Et du coup chef, on fait quoi ?
-Rockman…
-Oui ?
-TA GUEULE ! JE DORS ! »


Mieux vaut qu’il se la ferme celui-là !Ok, il m’a aidé mais je lui ai rien demandé ! Et là tout de suite, j’ai bien mérité quelques minutes de repos, non ? Au moins trente… Pensai-je en m’allongeant sur un des lits…

_________________
avatar
Belial
Informations
Nombre de messages : 40

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Nagil Daune le Ven 26 Aoû 2016 - 18:56

Pourquoi je me suis lancé là-dedans, fut ma première pensée après avoir prononcé ces paroles, je ne sais même pas par où commencer. Enfin, je peux peut-être demander au petit, voir à Sirius.
-Tommy, dis-je gentillement, tu ne saurais pas où sont cachés tes frères et sœur ?
-Non, désolé, répondit-il tout penaud, j’ai foncé vers l’armoire et je n’ai rien vu.
Il eut à peine fini de parler, qu’on entendit des pas dévaler les escaliers. C’était deux petites fillettes, totalement identiques, qui descendaient. Elles foncèrent vers une pièce voisine, que je supposai vu ce que j’en voyais, être la cuisine, sans même nous prêter attention.
-C’étaient mes sœurs Tanaïs et Anaïg, me chuchota-t-il, je peux aller les rejoindre ?
-Oui, vas-y mais pas sans colosinge pour vous surveiller. Et surtout ne faites pas de bêtises pendant que je cherche les autres.
-Ok… euh… Comment tu t’appel ?
-Moi, c’est Nagil et lui, c’est Sirius, dis-je en montrant l’intéressé.

Tommy fonça rejoindre ses sœurs tandis que je me tournai vers Sirius en lui faisant comprendre qu’il devait chercher les enfants. Il renifla plusieurs fois l’air avant foncer vers la pièce d’à côté, qui donnait sur la rue. Je le suivis et remarquai une drôle bosse derrière les tentures, elle n’était pas très grande mais elle se voyait aisément.
-Je crois que je t’ai trouvé, dis-je en écartant le rideau pour découvrir un petit garçon, de maximum 5 ans. Il serrait dans ses bras un petit pokémon qui ressemblait fort à un pichu.
-Zut… tu m’as trouvé. T’es trop fort, comment tu as fait ? demanda-t-il impressionné.
-Disons… que j’ai du flair, répondis-je en regardant discrètement Malosse, et tu veux bien aller rejoindre les autres dans la cuisine ?
-Si tu veux mais je peux jouer avec ton malosse, s’il te plait.
-Bien sûr mais pas maintenant, je dois d’abord chercher tes frères et sœurs.
-Ok, ça va. Tu viens Dedenne, dit-il à son pokémon que je ne connaissais pas.

Après que le petit aie gagné la cuisine, je demandai à Sirius de chercher les autres enfants. Cette fois-ci, il se dirigea vers les escaliers et s’arrêta à leurs pour m’attendre. Je lui fis signe de monter et je le suivis. A l’étage, il y avait plusieurs portes fermées et je ne savais par laquelle commencer, quand je vis une porte entre-ouverte et décidai donc de commencer par celle-là. En entrant, je remarquai un berceau et m’en approchai. À l’intérieur, il y avait un bébé, âgé de quelques mois seulement, qui dormait paisiblement. Cependant, Malosse gronda après le berceau.
-Tais-toi, lui dis-je légèrement excédé, tu vas réveiller le petit.
Sirius émit alors un court jappement, tout en se couchant pour regarder sous le lit. Je regardai alors en-dessous, pour voir ce qu’il y avait, et je vis un petit garçon.
-Je t’ai trouvé mon grand, déclarai-je avec un grand sourire.
-Mais… je pensais être bien caché, dit-il tout penaud, c’est nul, je voulais gagner
-Ce n’est pas grave, tu gagneras la prochaine fois. Mais va retrouver les autres dans la cuisine. Mais avant, est-ce que tu sais où sont les autres ?
-Non je sais pas du tout mais j’ai entendu des voix dans la chambre d’à côté un peu avant que tu ne montes.
-Merci pour l’info, répondis-je en souriant.

Il descendit les escaliers en courant. Je sortis juste après lui en prenant bien soin de fermé la porte derrière moi. Je me dirigeai vers la pièce que le garçon m’avait indiquée et ouvris doucement la porte. En voyant qui il y avait dans la chambre, je fus extrêmement surpris. À l’intérieur, il y avait deux lits, un bocal avec un poisson, un écayon je crois, et la méduse étrange qui accompagna l’autre fille. Celle-ci était là aussi, dans la pièce et en plus elle était allongée sur un des lits en train de dormir. Je décidai de l’interpeler
-C’est bon, tu t’es bien reposée, déclarai-je d’un ton que je voulais glacial même si je ne pense pas que j’y arrivai.
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 233

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Belial le Sam 27 Aoû 2016 - 12:42

« -C’est bon, tu t’es bien reposée ? »

Hein quoi ? Qui est ce connard qui ose me déranger pendant ma sieste ! Devil, tu m’as fait chier une fois de trop !

-Devil, m’exclamais-je d’une voix ensommeillée, tu fais chier, je vais te… »

Vu mon état encore bien comateux, la menace ne devait pas paraître très sérieuse. Et vous me connaissez, j’ai HORREUR qu’on me prenne pas au sérieux. Donc pour faire bonne mesure, je rajoutai quelques éclairs qui crépitèrent au bout de mes doigts. Si l’ombre floue qui commençait à apparaître devant mes yeux ne se barrait pas tout de suite, ça allait chauffer pour son cul…

« Euuuh chef, intervint une voix que je reconnus cette fois. Je dus me concentrer pour l’écouter, ce qui interrompit mon attaque
-Quoi encore, la méduse ?
-C’est pas Devil lui ! Je crois que c’est un des enfants … »


Au mot « enfant », je me réveillai tout à fait. Hein ?! Merde ! J’avais failli faire une putain de connerie ! Enfin, je réalisai qui j’avais en face moi.

« C’est pas un enfant, ajoutai-je pour Rockman. C’est mon collègue. Il m’a demandé quoi déjà ?
-Si vous aviez bien dormi…
-Pas assez, »
répondis-je simplement au jeune homme .

Et devine à cause de qui, connard !
Mais je n’eus pas le temps de lui dévoiler le fond de ma pensée pourtant profonde, complexe et… raffinée car un véritable hurlement interrompit notre embryon de conversation.

« Oh putain de bordel de merde ! Quoi encore ! »

Cette fois-ci, le son était bien trop puissant pour provenir d’un seul enfant. Soit ils venaient de monter la chorale des enfers – ce qui m’aurait intéressé en d’autres circonstances pour torturer des gens, soit le coupable n’était pas un humain… Et j’avais ma petite idée sur la question.

Le cri – ininterrompu – provenait du rez- de chaussée, aussi je m’y rendis, de très mauvaise humeur ! PERSONNE NE ME DERANGE QUAND JE DORS BORDEL ! PERSOOOOOOOOOOOONNE ! Les rares personnes qui avaient essayé étaient maintenant en train de dormir. A jamais ! La seule qui pouvait se targuer d’avoir survécu, c’était Devil. Et maintenant Beau Gosse.

J’arrivai alors dans une pièce qui était probablement la chambre des parents, vu le grand lit pour deux personnes qui trônait en plein milieu. Et comme je le pensais, le coupable se trouvait ici. Le Ramboum. Il était juste pathétique. Couché sur le dos, ses pieds et ses bras boudinés n’étaient pas assez grand pour lui permettre de prendre appui et de se relever. Du coup il pédale stupidement dans le vide… Quel naze…

-Ta Gueule !
Pas de résultat.
-La ferme !
Bordel, il gueule toujours autant ce con ! Tout ça parce qu’il est pas fichu de se remettre debout !

« Vous souhaitez que j’absorbe son énergie vitale pour le faire taire, chef ?
- Ah tu peux faire ça toi ? C’est cool ! Mais non, j’ai pas envie qu’il ait des séquelles quand sa dresseuse rentrera. Je tiens à ma récompense. Et j’ai la solution !"


Solution que j’avais apprise en regardant faire Devil. Même si je savais maîtriser la foudre, je n’étais pas encore capable de carboniser tout un village avec un éclair. Par contre, je savais envoyer des décharges de faible intensité, idéales pour paralyser temporairement l’adversaire. Un peu comme les Cage-Eclair de ma souris.

J’envoyai donc un petit arc électrique sur le gueulard qui s’immobilisa aussitôt, la bouche grande ouverte ! Bien fait !

« Ca y est, t’as fini de nous péter les tympans ?
-Chef
, intervint la méduse, je viens de lire ses pensées, et apparemment, c’est un des gamins qui l’a poussé pour s’amuser, avant de s’échapper par la porte fenêtre, là ! »

Bordel encore un petit abruti à rattraper… Petikon, attrapez-les tous ! Ouaiiiiiiiiiiiis… S’il s’est planqué assez loin de la maison, est-ce que je peux le tuer puis faire disparaître la dépouille sans me… Ouais non, la mère comptera ses gosses quand elle rentrera. Et merde à la fin, il est grand ce putain de jardin ! Ah mais au fait…

« Tu peux traquer le gosse dans le jardin en suivant son énergie vitale ? Demandai-je à Rockman
-Oui, si ya pas trop de gens aux alentours, ce sera un jeu… D’enfant !
-Une autre blague comme ça et je te tue. Et c’est pas parce que t’es un putain de spectre que je trouverai pas un moyen ! »


Mais bien évidemment, ça aurait été TROP simple s’il avait JUSTE fallu récupérer le gosse dans le jardin ! Bien évidemment ! Un autre cri – de gosse celui-là -retentit depuis un autre endroit du rez-de chaussée. Et j’avais ma petite idée sur l’emplacement exact ! Mais y’avait déjà ce gosse qui s’était échappé… Et merde… Oh et puis après tout, j’étais pas seule !

Je retournai donc auprès de mon collègue et lui demandai le plus poliment possible :

« Machin, tu veux pas aller voir dans le jardin ? Ya un des gamins qui s’y cache actuellement. Pendant ce temps, je vais… M’occuper… De ce qui se passe dans la cuisine… A plus ».


J’étais particulièrement fière de mon niveau de politesse. Comme quoi, quand je le voulais vraiment… Comment ça j’en ai rien à foutre de son avis à lui ? Bien sûr que j’en ai rien à foutre de son avis à lui ! Vous m’avez déjà vu me préoccuper de quelqu’un d’autre que moi ? Et puis, il est pas obligé de m’obéir… Sauf s’il tient à son intégrité physique, bien entendu.
Alors que j’approchais de la cuisine avec Rockman, les cris reprirent ce qui me mit de plus en plus de mauvaise humeur. Arrivée dans la pièce, je gueulai un bon coup, histoire de passer ma rage :

« QU’EST-CE QU’IL SE PASSE ICI ! »

Apparemment, c’était les deux jumelles qui criaient. Un troisième gamin un peu plus âgé, probablement leur frère, s’amusait à leur faire peur en portant un masque représentant un Léviator. De dos, il ne m’avait pas encore vu et mon entrée pourtant fracassante, ne l’avait même pas fait se retourner…

NON MAIS DIS DONC PETIT CON, JE VAIS T’APPRENDRE LE RESPECT DE TES AINES !

Plutôt que d’hurlai à la mort, j’utilisai ma maîtrise pour générer deux longues langues de flammes qui s’approchèrent insidieusement du garnement. Puis, alors qu’ils n’étaient qu’à quelques centimètres de sa peau, je les fis claquer sur le sol de pierre comme des fouets, ce qui attira son attention. Aussitôt, son visage blêmit et il hurla :

« Aaaaaaaaaaaaah ! Des serpents de feu ! » Tandis que je lançai mes deux « serpents » à l’assaut de son visage. Alors petit con, c’est qui qui crie de terreur ? Le gamin ‘enfuit de la pièce en courant. Oh non mon gaillard, tu m’échapperas pas !

« Rockman, ordonnai-je, puisque t’es là, rends-toi utile ! Va me chercher cet imbécile et ramène-le. Moi je vais rester ici surveiller tout ce petit monde !
- C’est comme si c’était fait !"
me répondit la méduse avec un sourire mauvais. Puis elle s’éclipsa à travers le mur le plus proche.

Les deux gamins m’acclamèrent, fascinées par ce que je venais de faire. Tommy, qui avait été aussi effrayé que ses sœurs par le masque de Léviator, ne savait pas trop à quoi s’en tenir avec moi. Quant au gamin qui tenait dans ses bras ce qui ressemblait à un Pichu obèse, lui semblait réellement terrorisé. Il tremblait de peur en ma présence.

Bah, on peut pas pas plaire à tout le monde, et puis, c’est vrai que ça fait plaisir d’avoir des fans ! Je me surpris même à faire un sourire aux deux gamines. Il y avait peut-être de l’espoir pour cette jeunesse, finalement…

_________________
avatar
Belial
Informations
Nombre de messages : 40

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Nagil Daune le Mer 31 Aoû 2016 - 19:16

Elle se réveilla quasi immédiatement. Malheureusement pour moi, et surtout pour son pokémon (Dévil, je crois), elle était de mauvaise humeur, vu les éclairs qui crépitaient au bout de ses doigts. Elle prit quand même la peine de me répondre qu’elle n’avait pas assez dormi. C’est déjà ça, me dis-je, elle me répond. Elle eut à peine fini sa phrase qu’un cri nous déchira les tympans et ce hurlement, qui ne pouvait pas venir d’un enfant (enfin, je l’espère), venait d’en bas. Excédée, elle descendit voir ce qu’il se passait. J’attendis quelques instants avant de descendre mais le cri s’arrêta soudainement, avant que je n’aie pu faire un seule pas. Ouf, enfin f… pensai-je avant d’être interrompu par un autre cri, humain celui-là. Qui est-ce qui crie encore. La fille, dont je n connait toujours pas le nom, remonta me trouver :
-Machin, tu veux pas aller voir dans le jardin ? Y a un des gamins qui s’y cache actuellement. Pendant ce temps, je vais… M’occuper… De ce qui se passe dans la cuisine… A plus
Repartant aussitôt qu’elle ait finie de parler
-De toute façon, j’ai pas vraiment le choix, dis-je pour moi-même avant d’ajouter en criant pour être sûr qu’elle m’entende, au faite, je m’appelle Nagil, pas machin !

Je descendis, suivis de Sirius et sortis de la maison en direction du jardin. Celui-ci était immense avec beaucoup d’arbres, de buissons… et du coup beaucoup de cachettes ! J’intimai Malosse de passe devant et de chercher l’enfant. Il se mit alors à renifler un peu partout, avant de s’arrêter devant un buisson en fleur et à gronder. Je m’en approchai et déclarai :
-C’est bon, je t’ai trouvé. Tu peux sortir de ta cachette.
J’attendis quelques instants qu’il sorte mais je ne vis aucune réaction de sa part. Du coup, je décidai de contourner le buisson pour le voir et fut surpris de voir ce qu’il y avait. Ce n’était qu’un roucool qui s’envola en me voyant.
-Je t’ai demandé de chercher un enfant, grondai-je Sirius, pas un pokémon
Il baissa alors ses oreilles et sa queue entre les jambes, il fit une mine triste (avec laquelle, je craque toujours).
-C’est bon, c’est pas grave mais est-ce que tu pourrais chercher l’enfant, s’il-te-plait, demandai-je radouci.

Sirius émit un jappement content et reparti à la recherche de l’enfant. J’en profitai alors pour admirer le magnifique jardin qui paraissait très naturel, comme si la nature avait repris ses droits. Les arbres étaient plantés aléatoirement et les buissons non taillés rendaient très bien. Enfin, de mon point de vue… Je fus tiré de mes rêvasseries mon fidèle compagnon qui aboyait au pied d’un arbre. En m’approchant, je levai la tête pour voir s’il était là et ce fut effectivement le cas. J’apercevais une forme humaine dans l’arbre :
-Tu peux descendre, criai-je, je t’ai trouvé.
-Ok, je descends.
Il descendit prudemment de l’arbre mais une fois qu’il eut touché le sol il se mit à courir dans l’autre sens. Sirius, toujours aux aguets, se mit également à courir vers le petit. Celui-ci se fit vite rattraper et arrêté par les crocs menaçant de mon pokémon. Je les rejoignis le plus vite possible :
-Pourquoi as-tu essayé de t’enfuir comme ça ?
-Parce que tu vas me livrer à la sorcière, dit-il d’un air triste et désolé.
-Quelle sorcière… ah, l’autre fille, mais c’est pas une sorcière. De toute façon, je lui laisserai pas te faire du mal, dis-je sur un ton rassurant, même si je pense pas qu’elle essayera. Au fait, tu t’appelles bien Georges ?
-Oui, pourquoi tu demandes ça ?
-Pour rien, et maintenant, rentrons dans la maison pour voir ce que les autres font. Tu viens, rajoutai-je en lui tendant la main.

Il nous fallut plusieurs minutes pour atteindre la cuisine qui donnait aussi sur l’immense jardin. L’autre fille y était toujours, surveillant les enfants qui étaient là. Mais la méduse bizarre n’était plus là. Comme elle ne faisait pas attention, et qu’elle me tournait le dos, je décidai de lui tapoter l’épaule pour lui dire que j’avais retrouvé l’enfant caché dans le jardin.
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 233

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Belial le Mer 31 Aoû 2016 - 20:24

Debout en plein milieu de la cuisine, je n’étais pas peu fière. En même temps, j’avais de bonnes raisons de l’être ! J’étais un peu… comme un général, satisfait que sa dernière campagne se soit particulièrement bien déroulée. Devant moi se trouvaient mes deux fidèles soldates, complètement acquises à ma cause, les deux jumelles. Il y avait aussi un soldat indécis, le jeune Tommy, mais je savais que tôt ou tard, il reconnaîtrait ma grandeur ! Il y avait aussi ce gamin pleutre complètement inutile avec sa souris ! Celui-là, s’il ne lui poussait pas très vite des Pokéball entre les cuisses, il passerait par les armes ! Marre d’entendre ses genoux jouer des castagnettes !

Et puis il y avait ce petit con, cet immonde petit fils de p… Personne bien élevée (on parle de ma cliente quand même !), ce lâche, ce traitre, ce déserteur qui avait essayé d’attirer les autres dans la peur et la mutinerie ! Celui-là, avec son masque, dès qu’on l’aurait rattrapé, je me chargerai personnellement de son cas, et croyez-moi, il va déguster !

Pourquoi une comparaison martiale aussi longue ? J’en ai foutrement aucune idée ! J’en avais envie, c’est tout ! Mais peu importe ! Car moi le grand général Belial ait finalement triomphé de… Soudain, tous mes sens furent en alerte ! QUELQUE CHOSE VENAIT DE M’EFFLEURER L’EPAULE ! ALERTE, BRANLE-BAS DE COMBAT, PREPAREZ LES REPRESAILLES MASSIVES ET NON PROPORTIONNEES ET… Oups ! Je vais pas carboniser un gosse, quand même !
Alors que j’allais invoquer un bouclier de flammes pour repousser l’intrus, ce dernier ne m’attaquant pas, je choisis finalement de me retourner pour voir de qui il s’agissait. Ah oui, machin ! Il m’avait son nom tout à l’heure, mais j’avais pas trop écouté… Argile non ? Ou un truc comme ça ! Nargile peut-être…

« Qu’est-ce que tu veux Nargile ? » Mais je compris en voyant un gosse de plus ! Putain, un de moins à trouver ! J’étais tellement de bonne humeur que je me laissai même aller à le féliciter !

« Bien joué ! Un de moins ! Mais du coup… Il en manque combien ? »

Allez les espèces de sales petits enc… Enfants, on va compter ensemble !

[ HRP : Insérer ici le générique de Dora l’exploratrice]

Donc on a récupéré les jumelles, le gamin à la souris, le fuyard du jardin, Tommy… en comptant le bébé qui dormait tranquillement à l’étage ça faisait six, et celui que pistait Rockman, sept… Et merde, d’après la mère, y’en avait 8 ! Ce qui veut dire qu’il en restait un qui ne s’était toujours pas montré !

J’exposai alors mes conclusions à Nargil :

« Pour l’instant, on a trouvé cinq gamins qui sont ici… En comptant celui au masque de Léviator que Rockman pourcha… Surveille et le bébé à l’étage, ça fait 7. Donc si je me plante pas, il en manque qu’un à trouver, c’est ça ? »

Et après, on les enferme tous dans la cave pour avoir la paix… Sauf les jumelles ! J’avoue, j’ai un faible pour ces petites. De futures sorcières, sans aucun doute !

« Ah d’ailleurs, le gamin au masque Léviator, tu l’aurais pas croisé dans le jardin par hasard ? J’ai demandé à mon Viskuse de le… Ramener… »

Entier… Si possible… Y’avait quand même une récompense à la clé !

J’hésitai encore sur la conduite à adopter pour la suite : nous séparer à nouveau pour chercher les deux gamins manquants ? Hum, je me méfiais quand même de ce qui pourrait se passer dans cette cuisine sans adulte pour surveiller… Et cet abruti de Rockman qui n’était pas là quand j’avais besoin de lui… Finalement, je fis une proposition à Nargile :

« T’en penses quoi ? On se re-sépare pour récupérer les deux derniers ou un de nous reste ici pour surveiller ?
-Si tu pars, on vient avec toi ! »
réclamèrent les jumelles.

Pourquoi pas après tout… Diviser pour mieux régner… Et puis elles étaient les seules gosses dont j’appréciai un tant soit peu la compagnie ici !

Mais avant que je puisse prendre une décision, des voix se firent entendre non loin de nous. L’une, celle d’un garçon, était physique. Je reconnus le timbre de Léviator-boy, qui avait tant effrayé ses sœurs. L’autre n’était autre que Rockman, qui discutait avec le gamin. Ce dernier semblait assez irrité. Le faire parler et bavarder pour le ramener ? Bah, du moment que ça marche…

« Non, j’vous croie pas d’abord ! Léviator, il est plus fort que tous les autres Pokémon ! Et c’est pas le Dedenne de mon frère qui peut le vaincre !
-Et moi, répondit Rockman, je t répète que les Léviator n’aiment pas mais alors pas du tout la foudre !
-Pas vrai ! Un Léviator ça déclenche des tempêtes et des orages ! La foudre, ils en ont pas peur !
-Alors regarde ce que j’ai à te montrer !
-Et comment ! Tout à l’heure, elle m’a eu par surprise, mais elle recommencera pas votre dresseuse ! J’me ferai pas avoir deux fois
-Patron, me demanda alors Rockman avec un sourire glauque, vous pouvez lui montrer… Les effets de la foudre sur un Léviator ?
-Ouais, allez-y, confirma le gamin, chuis sûr que ça fait pas peur !"


Attends… Le gamin venait de me demander de le terroriser gratuitement en jouant les bravaches là ? Bon, ben s’il insiste autant… Mais comment envoyer le jus sans le tuer ? Ah, une idée !

« Dis-moi gamin, vu que tu portes ce masque, j’en déduis que tu te prends pour un Léviator ?
-Ouais, chuis un vrai Léviator ! Ils sont trop forts !
-Et tu te souviens des serpents de feu de tout à l’heure ? »


Les jambes du gosse tremblèrent légèrement à cette évocation ! MOUAHAHA ! Parfait parfait !

« Eh ben un vrai éclair, ça ressemble à CA ! »

Et joignant mes mains, je fis sortir un unique nouveau « serpent élémentaire »… Mais ce dernier était fait de foudre et surtout, il était trois fois plus gros que les précédents ! Il fusa alors sur le gosse qui se réfugia en hurlant dans le coin le plus éloigné de la pièce, sous le rire de ses sœurs, apparemment ravies d’avoir obtenu justice pour le mauvais tour qu’il leur avait joué. Avec un sourire sadique, je rappelai l’élément à moi et fit disparaître l’éclair. Encore une victoire pour connard !

« Un de moins » ! Dis-je alors gaîment à mon collègue.

Bon, et maintenant devinez. Oui, devinez ce qu’il s’est passé PILE à ce moment-là ! A ce PUTAIN DE MOMENT qui aurait dû marquer mon triomphe ! Je vous le donne en mille, des putains de pleurs de bébé se firent entendre à l’étage !
Mon enthousiasme douché, je repris d’une voix lugubre qui ne présageait rien de bon.

« Un de plus… Tu montes ou j’y vais ? »

_________________
avatar
Belial
Informations
Nombre de messages : 40

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Nagil Daune le Mer 7 Sep 2016 - 13:50

Quand elle me demanda si je voulais la laisser seul avec un bébé ou pas, ma réponse fut évidente. Je ne vais quand même pas la laisser s’occuper d’un bébé, pensai-je, le pauvre.
-Non, c’est bon je vais le calmer mais toi, tu peux aller chercher l’enfant manquant ? Sirius n’aura qu’à rester pour surveiller ceux qui sont dans la cuisine. Et puis, il me semble qu’il y en a qui voulaient jouer avec lui, rajoutai-je à l’attention du petit avec le Dedenne.
-Youpiiiiii, c’est trop cool, s’exclama-t-il, je vais enfin pouvoir jouer avec.
-Soyez sage, je reviens dans pas longtemps et Sirius, surveille les bien, il ne doit rien leur arriver. Au fait, mon nom c’est Nagil et pas Nagril ou je sais pas trop quoi, dis-je en me tournant vers l’autre baby-sitteuse.

Je me dirigeai alors vers les escaliers et allai à l’étage. Je m’avançai vers la chambre où se trouvait le bébé qui pleurait quand j’entendis un autre bruit, moins fort celui-là. On aurait dit un pokémon. Je rentrai donc dans ma chambre pour voir qu’il se passait et fut très surpris en voyant ce que c’était. Il y avait un roucool qui volait dans tous les sens en émettant des cris perçants qui avaient dû réveiller le bébé. Seulement, ce n’était pas tout, la pièce était également en pagaille. Plusieurs objets étaient tombés par terre et quelques tableaux étaient déchirés. Des jouets étaient également étalés sur le sol. Il me faudra de l'aide pour tout ranger et comment est-ce que le roucool est rentré dans la chambre, me demandai-je avant d’apercevoir une fenêtre entre-ouverte par laquelle il aurait pu se faufiler. Je décidai de d’abord chasser le pokémon et ouvrit la fenêtre pour permettre au roucool de sortir. Cependant, cela ne se passa pas comme prévu. L’oiseau se posa sur une armoire, hors d’atteinte, et ne bougea plus. J’essaya de le faire bouger en gesticulant et en faisant du bruit mais il ne bougea pas d’un poil. Comme il ne dérangeait plus, j’essaya de calmer l’enfant. Je m’occuperai de l’oiseau après, pensai-je.

Je pris, le petit dans mes bras pour essayer de le calmer et le berça quelques instants avant de me rendre compte que cela ne fonctionnait pas. Je le redéposai alors dans son lit et tentai quelques grimaces pour essayer de le faire rire ou au moins le calmer. Il arrêta enfin de pleurer pour me regarder avec ses grands yeux encore humides et se mit à sourire. Du coup, je commençai à réfléchir à une manière de faire partir le roucool. Je peux peut-être essayer de l’attirer avec de la nourriture. Je vais voir s’il n’y en a pas dans la cuisine. Je fus à peine sorti de la chambre que le bébé se remit à pleurer. Désespéré, je passai la tête par la porte pour voir ce qu’il se passait : le roucool s’était remis à voler dans tous les sens tout en piaffant. Je descendis quand même en vitesse pour prendre de la nourriture, mais je dus chercher pendant plusieurs minutes avant de trouver une boite remplie de nourriture pour pokémon. Après avoir pris une grosse poignée de nourriture, je remontai dans la chambre :
-Roucool, regarde ce que j’ai pour toi, dis-je afin de capté son attention.

Cela du fonctionné car j’avais à peine déposé la nourriture sur le rebord de la fenêtre qui fonça droit dessus. Une fois qu’il fut dehors, je refermai la fenêtre précipitamment pour ne pas qu’il rentre à nouveau. Ceci fait, je me tournai vers le bébé qui pleurait toujours mais moins fort et employé la même technique que tout à l’heure. Cela fonctionna à nouveau et en quelques minutes il s’était calmé pour se rendormir paisiblement.
Soulagé, je redescendis calmement dans la cuisine pour voir si tout se passait bien et fus étonné de voir que Tommy et le propriétaire du Dedenne s’étaient endormis au côté de Malosse qui faisait de même. Tandis que Georges et son frère, qui portait toujours son masque de Léviator, discutaient avec animation du pokémon le plus puissant. Il ne manque plus qu’un enfant, pensai-je inquiet, j’espère qu’elle va le trouver rapidement.
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 233

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Belial le Jeu 8 Sep 2016 - 22:57

Bon bah bonne chance avec le bébé… Narguilé ! Ok, ok je blague ! J’ai bien entendu qu’il s’appelait Nagil. J’attends qu’il s’en aille vers l’étage tout en laissant son chien ainsi pour garder les gosses pour me pencher vers mes deux plus grandes fans et leur demander :

« Dites-moi, les petites… Vous pouvez m’en dire un peu plus sur votre dernier frère ?
-En fait c’est une sœur,
commença la première.
-Notre sœur aînée, renchérit la seconde, la plus âgée de nous huit.
-Et comment elle s’appelle votre sœur ?
-Alicia. C’est la plus rusée aussi. Ca va pas être facile de la trouver. Elle peut être partout
-Ca, c’est mon affaire. Je suis une sorcière au cas où vous l’auriez oublié. J’ai des pouvoirs magiques. »


Aussitôt, es yeux des deux gamines recommencèrent à briller.

« Oh, on peut les voir ?
-C’est aussi chouette que ce que vous avez fait tout à l’heure avec les éclairs ?
-Non, ce sera pas aussi spectaculaire… »


Je vis clairement la déception sur le visage des mouflettes. Je ne pouvais tout de même pas mécontenter mes fans, pas vrai ? Et puis, elles pouvaient m’être utiles !

« Mais si vous surveillez tout le monde ici et que vous les empêchez de faire des bêtises, je vous montrerai un dernier truc à mon retour !
-C’est d’accord ! »
s’exclamèrent de concert les deux fillettes, leur gaité retrouvée. Ne suis-je pas excellente manipulatrice ? Un problème en moins, deux alliés en plus… Je sais, je suis trop bonne… Si cette phrase déclenche des idées… Spéciales, chez certains d’entre vous, félicitations, vous êtes des pervers. Et vous aurez donc de nouvelles de mes boules de feu dès que j’aurai mis la main sur vous !

Mais revenons à nos Frisons. Le plus simple pour le moment c’était de…

« Rockman ! Au rapport !
-Oui patron ! »
La méduse se rangea à mes côtés tandis que je sortais de la cuisine.
« Appelle-moi générale plutôt, ça sonne mieux je trouve !
-Oui… générale… »


Il avait hésité avant de prononcer ce mot, comme s’il en goutait les sonorités dans la bouche avant de les ressortir… Etait-ce la preuve d’une tentative de mutinerie ? Je vais te garder à l’œil mon gaillard, tu vas voir !

« Traque-moi le dernier marmot qui n’est pas dans cette cuisine. A part le bébé bien entendu. Beau Gosse s’en occupe. Apparemment, c’est une fille et la plus âgée du lot. Elle peut être n’importe où dans la maison ou dans le jardin, mais je suppose qu’on peut éliminer de notre liste de recherche les pièces où on est déjà allé… C’est déjà pas mal. »

Pff… C’est même plus marrant ce cache-cache moisi si on peut même plus effrayer les gosses ! Celle-là, elle a intérêt à sortir vite, sinon je la fais sortir de son trou en faisant cramer le jardin et la maison ! Riche idée d’ailleurs ! Je jouai avec cette possibilité pendant quelques secondes avant de me rappeler que je devais rendre le matériel et les gosses intact au retour des parents pour toucher ma récompense ! Et merde ! Et pour couronner le tout, cette fois-ci, ça n’allait pas être de la tarte. A deux, on allait mette du temps à la trouver cette petite conne ! Il était temps de battre la rappel des troupes !
Toujours flanquée de Rockman, je sortis donc de la maison pour retrouver Devil et Joan. L’une était en train de ronger l’herbe, l’autre de dormir mais au moins, elles n’avaient pas bougé, comme je le leur avait ordonné ! Un bon point pour elles ! Ce qui amenait mon capital sympathie à leur égard à -999 points chacune.

« ALLEZ, DEBOUT LA DEDANS ! Criai-je. Ya du travail !
-Hum quoi ?
Bailla Joan.
-J’veux que vous quadrilliez le jardin pour retrouver une potentielle jeune morveuse cachée, d’une dizaine d’années la gamine ! Allez hop, exécution, et que ça saute ! »

Se rappelant qu’elle était actuellement en disgrâce après la délicate affaire du vomi, Joan se réveilla aussitôt et partit à sa recherche. Devil prit un peu plus de temps, le temps de m’électrocuter à vrai dire, pour me signifier qu’elle allait m’obéir, mais qu’elle n’aimait pas du tout qu’on lui parle comme je le faisais ! Bah, tant qu’elle m’obéit, elle peut râler et foudroyer tant qu’elle veut, je m’en fous !

Pendant ce temps, je refais le tour de la maison avec la méduse. Si je peux tricher, je vais pas m’en priver ! Finalement, alors que nous repassions par le salon, Rockman me lança : « tiens, je sens une présence !

-Tu veux dire le Colossinge et le Ramboum qui sont devant nous ? Répondis-je d’un ton méprisant ! Vous deux, ajoutai-je aux deux Pokémon, filez d’ici ! Z’avez du travail dans la cuisine, ya des gosses à garder ! Allez ! Ouste ! »

La lueur de folie qui commençait à s’allumer dans mes yeux les dissuada de protester et ils s’exécutèrent. Après tout, la mère m’avait bien dit que ses Pokémon étaient là pour aider, pas pour faire tapisserie !

-Non, répondit Rockman. Je sens une autre présence… »

Il flotta un peu partout dans la pièce et lança finalement :

« Elle est dans la cheminée.
-Sans blague ! Tout à l’heure, on y était dans cette pièce je te signale ! Comment elle aurait pu s’y cacher avec nous dedans, hein ? Tu te foutrais pas de ma gueule par hasard ?
-J’en sais rien moi, elle a peut-être attendu ailleurs que vous quittiez la pièce pour revenir ici…
-… En pensant que j’y reviendrai pas… Elle est rusée celle-là… »


A demi-convaincue, j’inspectai donc le conduit de la cheminée… Qui était obstrué par une paire de fesses ! Un point pour toi Rockman… Mais d’abord …

« DECENDS ! TOUT DE SUITE !
-C’est ça oui ! me répond la jeune effrontée. Je suis pas aussi gentille que les autres moi ! Si vous voulez gagner, va falloir m’attraper ! Mais je vous préviens, je peux rester ici plusieurs heures…
-Ah tu crois ça ! »


Malheureusement pour elle, j’avais repéré quelques bûches à côté de la cheminée. Nous étions en été donc elles ne devaient pas beaucoup servir, mais malheureusement pour la gamine, elles étaient là ! J’en plaçai donc une dans l’âtre et l’allumai, puis lançai à la jeune joueuse :

« Tu veux que je t’attrape ? Ok, je vais t’attraper ! Mais t’as oublié de préciser « vivante ! »

Rockman me demanda alors si j’étais sérieuse. Je lui répondis que oui tout en lui recommandant d’éteindre les flammes avec son eau si jamais la fille tombait. La jeune garce tint quand même dix bonnes minutes sous une température de plus en plus chaude ! Elle résiste la bougresse pour une simple morveuse Moi ? Rassurez-vous, j’ai l’habitude des chaleurs extrême et des buchers. Et puis, c’est pas moi qui suis juste au dessus des flammes ! MOUAHAHAHA !

Heureusement pour elle, la méduse sentit ses forces décroître et éteignit le feu quelques secondes avant sa chute. Mais elle eut quand même droit à un bon mal de cul consécutif à sa chute ! Ca lui apprendra ! Mais bon, elle avait pas l’air de trop souffrir… Ce qui me faisait bien chier ! J’aurais bien voulu qu’elle se soit pété le coccyx moi ! Ca aurait été drôle… Même si ça aurait mis à mal ma récompense. Enfin bref. Mission accomplie !

« Allez, direction la cuisine ! » Ordonnai-je à ma dernière prise après qu’elle se fut remise de sa chute ! A mon grand plaisir, elle n’en menait pas large !

_________________
avatar
Belial
Informations
Nombre de messages : 40

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Nagil Daune le Dim 18 Sep 2016 - 12:01

Ce fut un grand soulagement quand, quelques minutes plus, l’autre fille passa la porte de la cuisine avec le dernier enfant qui se trouvait être une fille, certainement la plus âgée.
-Cool, tu as trouvé la dernière, mais elle était où, demandai-je intéressé de savoir où la petite s’était cachée.
Cependant, il restait un problème : qu’est-ce qu’on allait faire en attendant le retour des parents. Heureusement, le problème se résolva de lui-même.
-J’ai faim, se plaignit un des enfants, vous pouvez faire quelque chose à manger ?
-Ça va si je te prépare des crêpes ? C’est pas compliqué et c’est super bon. Il me faut juste du lait, de la farine et du sucre.
Je cherchai alors ces ingrédients dans les armoires. Ensuite, ce n’était pas compliqué car il suffit de mélanger les ingrédients après les avoir pesés. Cependant, je n’avais pas pensé à la cuisson et puisque Sirius dormait, je n’allais pas pouvoir lui demander d’allumer un feu. À moins que…
-Dit Machin, est-ce que tu pourrais t’occuper de cuir les crêpes comme tu peux faire du feu, lui demandai-je poliment. Pendant ce temps-là, je vais mettre la table pour que les enfants puissent manger.

Il ne me fallut que quelques minutes pour mettre la table et j’allais retourner dans la cuisine quand j’entendis à nouveau des pleurs. C’était surement encore le bébé.
-Qu’est-ce qu’il a encore, marmonnai-je à voix basse, exaspéré
Je décidai alors de monter pour voir ce qu’il se passait. La chambre était exactement comme tout à l’heure, en désordre mais le bébé pleurait. Je réfléchis à ce qui avait pu le faire pleurer, pas un roucool cette fois puisque le fenêtre était fermée. Et comme aucune mauvaise odeur ne remplissait la pièce, je supposai qu’il avait faim. Comme les autres en fait, pensai-je. Je le pris dans mes bras et commençai le bercer légèrement tout en redescendant dans la cuisine. Je cherchai en vitesse de la nourriture pour le bébé car je commençais à en avoir marre des pleurs. En effet, je trouvai du lait meumeu dans une armoire ainsi qu’un biberon. Je me dépêchai de le remplir et d’allaiter le petit. Il se mit directement à téter le biberon et se calma. Ce fut un grand soulagement quand il arrêta de pleurer et dès qu’il eut fini de boire, il se rendormit. Du coup, j’allai le recoucher dans son berceau et en voyant le désordre de la chambre, je me dis que j’allais devoir tout ranger.

Je commençai par ramasser le verre brisé, avec une balayette que j’avais trouvé en bas, et les photos. Ensuite, je rangeai les vêtements, pas tout à fait propres, dans les armoires après les avoir repliés. Cela me pris déjà une bonne demi-heure mais heureusement, il ne restait qu’une commode à redresser. De plus, elle ne semblait pas très lourde. Je me mis donc à la tâche et remit le meuble droit. Je remarquai, alors quelque chose de vert qui était, auparavant caché par le meuble. On dirait un…, pensai-je, avant de crier d’une voix pas très virile et de me réfugier dans le coin opposé de la pièce. J’entendis alors des bruits des pas qui accourent ainsi que des aboiements…
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 233

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Belial le Dim 18 Sep 2016 - 14:45

A peine étais-je de retour dans la cuisine avec Alicia qu’un des gamins commença à gémir parce qu’il avait faim. Mouais, rassembler tous les gosses dans la même pièce n’était pas forcément une bonne idée. Malgré le Colosinge et le Ramboum qui s’affairaient autour d’eux à essayer de les occuper, la tension montait… J’vais calmer tout ça à grand coup de Lance-Flamme moi, tu vas voir !

« Madame, madame ! »

Hein ? Quoi encore ? Ah oui, les jumelles…

« Vous allez nous montrer votre truc flamboyant hein ? Comme promis ? »

On vous a jamais appris que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et pas ceux qui les prononcent les filles ? Bah, la vie s’en chargera. Et puis Nagil vient justement de me demander d’allumer le feu pour faire des crêpes… Apparemment je l’ai vexé en écorchant son nom… Roooh, un peu d’humour quoi ! C’est pas comme si j’avais écorché sa peau… Mais ça pourrait venir s’il ne se montre pas un peu plus souple ! Bref, autant faire d’une pierre deux coups. Deux GROS coups !

Je me tournai donc vers le jeune homme et lui demandai avec un sourire en coin -sourire machiavélique bien sûr ! - :

« Tu veux du feu ? Ok, tu vas en avoir ! Regardez bien les petites ! »

Et je fis apparaître un immense mur de flammes au-dessus de mes mains tendues qui touchait presque le plafond. Je dus même hausser la voix pour pouvoir me faire entendre par-dessus le violent crépitement des flammes qui touchaient presque le plafond. Exceptionnellement aujourd’hui, j’allais devoir faire attention à ne rien cramer !

« Ca te va ?" Demandai-je au jeune homme mais en regardant les jumelles. Ca, c’était le spectacle promis. Mais il n’était pas sûr que Nagil apprécie. Bon, pour ce que j’en ai à foutre de lui, je me tape pas mal de l’opinion qu’il se fait de moi… Comme celle de n’importe qui d’autre en fait ! Mais bon, avec un peu de chance, il a raison et les crêpes vont ENFIN contenter ces sales petits cons de morveux. Donc autant l’aider dans sa tâche.

Puis, petit à petit, suivant l’ordre que j’édictais avec mes mains, le violent brasier rapetissa pour n’être plus qu’une inoffensive flammèche que je balançai dans le combustible du four afin que mon collègue babysitter puisse cuisiner !
« C’est mieux comme ça ? » Lui demandai-je avec un sourire ravi !

Les jumelles applaudirent ce tour de force, mais je sentis un autre gamin me tirer par la manche. Encore un fan de plus ? Décidément, j’ai la côte aujourd’hui ! Ca me stresse, j’ai pas l’habitude ! Si ça continue, je vais tuer un ou deux de mes admirateurs pour faire redescendre ma notoriété à un niveau acceptable !
Ah non, en fait, c’est une fan. Alicia, pour être précis. Je comprends qu’elle veut m’attirer quelque part pour me parler en privé, vu la manière dont elle tire sur ma robe.

« Bon, j’te laisse la suite Nagil, si t’as besoin je serai dans le salon avec Alicia, elle a des trucs à me dire apparemment… Rockman, reste ici, au cas où.
-Ok chef ! »


Et je suivis la gamine jusqu’au dit salon. J’espère qu’elle sera rapide parce que j’ai mieux à foutre que de faire la conversation à une mioche ! Mais elle a pas l’air aussi effrayée que tout à l’heure… Dommage ! J’aimais beaucoup son air contrit ! Au contraire, maintenant que nous sommes seules, elle me paraît même un peu trop confiante…

Une fois au milieu de la pièce, elle m’annonce tout de go :

« Dites, tout à l’heure… Vous avez failli me brûler ?
-Ouais, « failli » comme tu dis. Mais je l’ai pas fait…
-Quand même, si je disais à ma maman ou même à la police ce que vous avez fait, vous croyez qu’ils apprécieraient ? »


Attends attends attends… Je rêve ou cette petite essaie de me faire chanter… Mais… Mais … Mais… C’EST PAS COMME CA QUE CA MARCHE ! YA UNE PUTAIN D’ERREUR DE MERDE DANS LE SCRIPT ! C’EST MOI QUI INTIMIDE LES AUTRES, PAS L’INVERSE !

Et le pire, c’est qu’elle a raison… A part la tuer ou coopérer, je vois pas comment l’empêcher de mettre ses menaces à exécution… Je pourrais demander à Joan de lui effacer la mémoire, peut-être qu’elle peut le faire… Mais j’ai pas envie que la mère se plaigne de récupérer un légume à la place de sa fille… Et merde aussi, elle voulait que je les tienne calme, non ?
Finalement, après cinq minutes d’intense rage intérieure ou j’ai pu repasser à loisir dans ma tête le dictionnaire de tous les jurons que je connais, je lui dis sur un ton résigné où pointe malgré tout mon intense colère :

« Qu’est-ce que tu veux en échange de ton silence ?
-Vous êtes plus facile à convaincre que je l’aurais cru…
-Et toi plus rusée que ta tête de pleurnicharde de tout à l’heure le laissait penser ! Mais je te préviens, tu n’as pas intérêt à me demander n’importe quoi, sinon je demande à mes Pokémon de t’endormir pendant un mois entier, le temps que je mette les voiles très très très loin d’ici !
-Non je pense pas que ce soit difficile pour vous… Ce que vous avez fait tout à l’heure avec les flammes… Apprenez-moi à faire pareil ! »


Et pour me prouver qu’elle ne plaisante pas, elle fait apparaître une flammèche au-dessus de sa main ouverte… Je comprends mieux pourquoi elle aime tant les cheminées… Mais dans ce cas, pourquoi ne s’est-elle pas servie de sa propre maîtrise pour affaiblir mon feu ? A moins que…

« C’est tout ce que je sais faire, révéla-t-elle, confirmant ainsi mon hypothèse informulée. Apprenez moi comment vous faites pour créer vos murs géants et je vous promets que je dirais rien…
-J’espère, sinon je te fais dormir pour les deux prochains mois !
-Ok, marché conclu ! »
Et elle me tendit sa petite main, que je serrai malgré moi.

« Bon, premier truc, on va voir ce que tu sais faire et comment tu manies le feu. Mais pas ici ! Dehors !
-Ok. »


***

« Mais non pas comme ça bor… Boreas ! Plus rapprochées tes mains ! Sans ça, tu peux pas agglomérer les flammes, donc elles vont se disperser et tu n’arriveras jamais à faire mieux que tes flammèches ridicules !
-Oui, oui, j’ai compris… »


La gamine était en sueur. Ah elle voulait apprendre ! J’allais lui apprendre moi ! Et avec le général Belial, on rigole pas ! Du sang, des lamres, des brulures et peut-être un peu plus de maîtrise des flammes, voilà ce qu’elle aura après notre entraînement.

Mais alors que j’allais lui faire recommencer pour la cinquantième fois l’exercice, ses doigts étant bien trop écartés à mon goût, j’entendis un cri perçant qui semblait provenir de la fenêtre ouverte à l’étage.

« C’est la chambre de Maël !S’exclama Alicia
-Maël ?
-Le bébé ! Expliqua Alicia.
-C’était pas un cri de bébé… »


Nagil était à ‘intérieur, il pouvait s’en charger, non ? Mais à voir l’inquiétude sur le visage de mon élève du jour, je me rappelai que si jamais il arrivait malheur au petit, je pouvais dire adieu à la récompense… Oh et puis merde, on était jamais mieux servie que par Belial quand on s’appelait Belial ! Je rentrai donc dans la maison et gravis les marches quatre à quatre jusqu’à la chambre du bébé avant de lancer un tonitruant :

« Qui a crié ? »

Avec tous ces décibels, si c’était un des gamins le responsable, il allait filer doux, foi de Belial ! Mais la première chose que je vis fut une chenille verte qui rampait vers la porte, en essayant de sortir ! La seconde, Nagil qui se trouvait le plus loin possible du ver. Le moins qu’on pouvait dire, c’est qu’il ne semblait pas très à l’aise ! Non, ne me dites pas qu’il a…

Devant sa troche apeurée, je ne pus me retenir et j’éclatai d’un rire féroce.

_________________
avatar
Belial
Informations
Nombre de messages : 40

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Nagil Daune le Ven 30 Sep 2016 - 19:29

L’autre baby-sitter entra dans la pièce et la première chose qu’elle fit, c’est rire. Elle pourrait au moins m’aider, pensai-je.
-C’est bon, tu as fini de te moquer de moi ? Tu pourrais m’aider, ce serait sympa. Tu pourrais le carboniser ou quelque chose comme ça, je t’ai vue faire dans la cuisine.
Je n’avais pas fini de parler que je me dirigeais vers la porte tout en longeant le mur pour rester le plus loin possible du chenipan. Ce fut un grand soulagement que je fus sorti de la pièce. En plus Malosse m’attendait là et dès que je m’approchai de lui, il me sauta dessus et me lécha le visage comme pour me réconforter.
-J’ai rien, c’était juste un chenipan, lui dis-je en lui grattant la tête, enfin, tu sais à quel point j’ai peur de ces petites bêtes là. Je m’adressai ensuite à l’autre fille. Merci de m’avoir aidé même si tu t’es d’abord moquée de moi. Au faite, les parents ne devraient pas tarder, le jour commence a décliné. En attendant, je vais voir ce que font les enfants dans la cuisine.

Je redescendis, toujours accompagné de Sirius, et je fus à peine entré dans la cuisine que je fus assailli par les jumelles.
-Elle est où la sorcière, demanda l’une des deux.
-Elle est dans la chambre du bébé avec votre grande sœur, je sais pas trop ce qu’elles font.
-Merci, répondirent-elles en en cœur.
-Au faite, pourquoi vous la cherchez, demandai-je à mon tour.
-Secrets de filles ! crièrent-elles en fonçant vers les escaliers.

Bon, comme les enfants jouent tranquillement dans la cuisine, je crois que je vais m’occuper de Sirius. Je cherchai alors de la nourriture pour pokémon, et en trouvai assez facilement. Il y avait même des bols à côté, dont avec écrit Ramboum et Colosinge dessus. Je les pris donc, ainsi qu’un en plus pour Malosse. Après avoir rempli les gamelles, j’appelai les pokémons en question mais seul Sirius et le Ramboum vinrent et Colosinge manquait à l’appel. Ne le voyant pas arriver, je demandai aux enfants s’ils ne l’avaient pas vu mais ils me répondirent qu’il avait disparu quand j’avais crié comme « une fillette ».
-Je n’ai pas crié comme une fillette, j’ai juste eu très peur et en plus mon cri était des plus viril.
-C’est toi qui le dit, répondis le petit avec le masque de Léviatore.

Je commençai alors à paniqué, les parents allaient bientôt revenir et on avait perdu un de leurs pokémons. Ça aurait plus si cela avait été un des enfants mais quand même, il fallait retrouver le pokémon. Je fonçai alors aux escaliers et criai :
-Machin, tu peux chercher en haut après le Colosinge, il a disparu. Pendant ce temps-là, je vais le chercher en bas.
Je me mis donc au travail directement et commençai à chercher dans les pièces du bas. Cependant, mes recherches furent infructueuses et le Colosinge restait introuvable. Où est-ce qu’il pourrait bien être, me demandai-je, peut-être dans le jardin. Je sortis alors pour voir s’il n’y était pas et après une dizaine de minutes de recherche, je rentrai bredouille dans la maison. Je commençai à me dire qu’on ne le retrouverait pas quand quelqu’un frappa à la porte. Oh non, voilà les parents…
Cependant, quel ne fut pas mon soulagement, quand la porte s'ouvrit, de voir le colosinge aux côtés des parents. Ceux-ci firent une rapide inspection pour voir si tout allait bien et après une dizaine de minutes, ils revinrent vers moi et ma collègue pour nous donner une bourse. Je fis signe aux enfants en guise d'au revoir, bien content 'avoir fini ce job. C'était plus épuisant que je ne l'aurais cru, mais bon l'autre fille m'a quand même bien aidé. Même si ses méthode ne sont pas toujours des plus orthodoxes... Sur ce je rentrai chez moi en compagnie de mon Malosse.


Dernière édition par Nagil Daune le Lun 3 Oct 2016 - 19:19, édité 1 fois
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 233

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Belial le Dim 2 Oct 2016 - 21:45

Mouahahhaha ! Peur d’un Chenipan ! Quel faible ! Oh merde, je crois que je l’ai vexé… MOUAHAHAHAHA ! Bon, la bonne nouvelle c’est que cri de bidule n’a pas fait pleurer le bébé. Il a l’ai plutôt intrigué par ce qu’il se passe. Sinon, je me serais mis très en colère, oh oui !

D’un geste sûr, j’attrape le ver fauteur de trouble d’une main et le place au niveau de mes yeux en lui lançant d’un ton dur :

« Et maintenant, qu’est-ce que je vais faire de toi ? »

La bestiole se débat pour échapper à mon étreinte. Voilà qui me fait plaisir ! Enfin quelqu’un qui me témoigne le respect qui m’est dû dans cette maison ! Je pourrais la carboniser dans la seconde… Ou encore le griller avec mes éclairs… Dilemme, dilemme ? Que choisir ? Autant demander l’avis du public !

« A ton avis, demandai-je à Alicia, c’est quoi le plus radical ? Le cramer avec des flammes ou le griller avec la foudre ?
-Vous… Vous allez le tuer ?
-Non, je plaisantais. Je vais le libérer »


La jeune fille poussa un soupir de soulagement… jusqu’à ce que j’ajoute :

« Et après, je vais lui offrir une barbe à papa et on ira remonter ensemble la rivière Sonata dans un Canöé que les Manternel auront tissé pour nous ! Bien sûr que je vais m’en débarrasser. »

Et merde, après l’autre nul que j’ai vexé, je crois bien avoir choqué celle-là. Vraiment ? Il me semblait pourtant qu’elle en avait plus dans le pantalon… Même si techniquement, elle n’en est pas pourvue… Je dois dire que mon élève me déçoit… Mais d’un autre côté…

Malgré sa petite taille, cette créature a causé un sacré ramdam en réussissant à effrayer un gaillard dix fois plus grand qu’elle ! Un tel exploit mérite bien récompense. Et puis, c’était Nagil qui le premier m’avait proposé d’occire l’immonde bête qui l’avait fait crier comme une femme. Et c’est aussi pour ça que je la tuerai pas. Juste pour le faire chier !

« Tu iras loin dans la vie toi », dis-je finalement à l’insecte, avant de le reposer sur le rebord de la fenêtre ouverte. Et il redescendit… Mais pas le long du mur ! Je remarquai en effet qu’une branche d’un arbre proche arrivait jusqu’à la fenêtre de la chambre du petit. Et d’ici, je voyais pas mal de Chrysacier qui pendaient au branches… Et de Chenipan qui grimpaient sur le tronc !

Pour finir, un cri venu du sol attira mon attention. C’était cet imbécile de singe géant qui s’échinait à détacher de l’arbre les chenilles à sa portée… Pour les empêcher d’atteindre le bébé sans doute.

« C’est bizarre, remarqua alors Alicia, j’avais pas fait attention à Colosinge jusque-là… Il était dans le jardin avec nous ?
-Nan. On était seule. Mais comme on revenait pas et que j’ai dit à personne qu’on allait s’entraîner, il a dû sortir nous chercher de l’autre côté du jardin… Et il a entendu le cri de mon imbé… inestimable collègue, et il a rappliqué là, en bas, où il a vu les Chenipan. Et puis de toute manière, qu’est-ce qu’on s’en fout ? »


Oups, ce « foutre » m’a échappé. Tant pis. NE RIEZ PAS BANDE DE PERVERS !

« Oui, répondit Alicia, vous avez raison… Mais il faut aider Colosinge, si on fait rien, les chenille vont continuer à envahir la chambre…
-On n’a qu’à prendre Mael avec nous et envoyer Nagil à sa place pour s’en occuper !
-Bonne idée »
me répondit Alicia en souriant sournoisement.

Ah, elle a repris du poil de la bête, parfait !

« Mais plus sérieusement, on fait quoi ?
-Tes parents tiennent à cet arbre ? »


J’ai toujours aimé les feux de joie, je vous l’avais pas dit ?

« Oui, énormément ! C’est leur arbre d’épousailles, il a été planté ici le jour de leur mariage. »

Et merde ! Mais pourquoi je peux jamais faire des trucs funs hein ? Bon, dans ce cas ce sera un feu sans joie !
J’attendis donc que la chenille que j’avais épargné regagne le tronc principal. Plus vite, grosse limace ! Enfin, après une interminable attente, je fis apparaître dans ma main une lanière de flammes que j’agrandis bien vite pour en faire un fouet qui claqua une seule fois, brisant la branche qui débouchait sur la fenêtre. Problème réglé, et sans effusion de sang pour une fois ! QU’ON ME DONNE IMMEDIATEMENT UNE MEDAILLE DE HEROS NATIONAL POUR CE GESTE ! MOUAHAHAHAHA !

Au moment où je frappais, j’entendis des bruits de pas derrière moi. C’était les jumelles qui me cherchaient pour que je leur montre un autre tour. Eh bien, je venais de faire d’une pierre deux coups ! Vu l’étincelle qui brillait dans leurs yeux, elles en avaient eu pour leur argent ! Et apparemment, Alicia aussi avait été impressionnée par la technique, puisqu’elle me demanda :

« Dites, vous pourriez m’apprendre à faire ça aussi ?
-Une autre fois. Tes parents ne vont pas tarder. L’entraînement est terminé pour aujourd’hui. »


La déception se lut dans son regard, mais elle fut bien vite remplacée par une lueur malicieuse, celle de la trublionne qui avait hâte d’apprendre de nouvelles techniques pour traumatiser autrui… Cette petite ira loin !

Une fois au rez-de chaussée, je vis Nagil s’agiter dans tous les sens. Ah oui, c’est vrai qu’il m’avait demandé de chercher le Colosinge disparu.

Alicia me regarda, puis elle fit de même avec ses deux sœurs et demanda à voix basse d’un ton moqueur :

« On lui dit ?
-Tu connais la réponse,
répondis-je en lui rendant son sourire. »
Les jumelles se contentèrent de sourire.

Ca, c’était pour m’avoir fait monter pour pas grand-chose, mon cher Nagil !

Finalement, les parents arrivèrent quelques minutes plus tard, en compagnie du Colosinge qui les avait rejoints dans le jardin. La mère me remit une bourse contenant mon salaire, et je fis simplement au revoir de la main aux enfants et à Nagil avant d’aller retrouver mes Pokémon dehors, qui étaient heureux d’arrêter enfin de tourner en rond pour rien, et de me barrer. Enfin terminé ! Bon, c’était globalement très chiant mais y’avait quand même eu quelques moments cools !
Quant aux enfants, leurs réactions suite à mon départ avaient été variées : Léviator boy avait légèrement tremblé, Timmy m’avait adressé un sourire timide, les autres je les ai complètement ignorés… Sauf bien sûr les trois gamines qui elles m’ont fait de grands sourires au moment de mon départ ! Bon au final, je dois reconnaître que Nagil fait un bien meilleur babysitter que moi, lui il sait penser aux trucs indispensables lorsqu’on s’occupe d’enfants alors que moi… Je carbure un peu trop à l’instinct. Mais bon, je pense que je n’ai pas menti à Alicia. Je reviendrai. Et on va tout cramer ! MOUAHAHAHA !


[ Et voilà, fini pour moi ! MP Sylver si tu as le moindre problème avec mon post ! Et surtout, merci à toi pour ce RP, c'était très rigolo et je me suis bien amusé ! A+^^]

_________________
avatar
Belial
Informations
Nombre de messages : 40

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par PNJ le Mer 5 Oct 2016 - 9:47

Le père de famille traînait un peu des pieds en arrière, un lourd, très lourd sac de provision sur le dos. C'est que ça mangeait comme pour trente une famille de dix ! Il laissa sa femme prendre les devants, impatiente de rentrer à la maison ; il la connaissait depuis le temps, il avait beau la rassurer que, clairement, leurs gamins savaient se débrouiller seuls, en tant que mère elle était toujours stressée à l'idée de retrouver la maison en flammes. En particulier depuis qu'Alicia avait fait preuve de quelques habilités particulières.

En retrait dans la rue, il vit sa femme remonter le perron, et entrer dans la maison, qui avait l'air intacte, à vu d'œil. Quelques instants plus tard, un jeune homme et une jeune femme sortirent de la baraque et traversèrent le portail, avec quelques pièces à la main.


« Hé ! » interpella-t-il à l'intention des deux baby-sitter d’appoint. « Merci pour votre aide, et d'avoir tenu jusqu'au bout ! Attendez, j'ai un petit quelque chose pour vous, » ajouta-t-il en fouillant dans sa poche. Il en tira une clochette ainsi qu'un boîte bizarre. « Ce n'est pas grand chose, mais j'espère que cela dédommagera les traumatismes que mes chers enfants vous ont fait subir. Choisissez celui qui vous intéresse, » finit-il dans un sourire, avant de reprendre sa route pour rejoindre sa belle famille.

_________________

Comme vous pouvez-vous en doutez et comme personne est mort, vous avez bien réussi cette très difficile mission. Razz Je regrette un peu de ne pas avoir eu le temps d'intervenir (c'pas tous les jours qu'on peut jouer huit bambins en furie Razz) mais vous n'avez clairement pas eu besoin de moi. x)

Comme Nagil s'est quand même mieux débrouillé comme baby-sitter que Belial (normalement les gardes d'enfants ne sont pas censés essayer de les faire en barbecue x) xD) (cela dit, ce n'est pas un reproche, ton RP était très bien mais faut voir les choses en face, le personnage de Nagil était plus adapté à cette situation Razz), j'ai décidé de symboliser cela ainsi au niveau de la récompense : Nagil, tu as le choix entre un CT Patience ou un Grelot Zen, et Belial tu pourras réclamer l'objet que Nagil ne désire pas. Dans les demandes de récompenses, je veux donc voir d'abord un message de Nagil avec l'objet qu'il choisit puis un de Belial avec l'objet qu'il reste. Smile

Bravo à tous les deux et bonne continuation ! Smile

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 910

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Le baby-sitting, un travail pas si facile

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum