[ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Mai Tokiha le Sam 8 Oct 2016 - 0:23

[Contraite n°2 : Insister sur la psychologie du personnage]

Mai avait décidé de partir plein nord, selon les indications glanées, sur la route. Elle avait donc marché toute le reste de la journée, jusqu'à la tombée du jour. En regardant autour d'elle, dans la lumière décendente, elle ne vit que de l'herbe à perte de vue, coupée à plusieurs mètres devant par une route poussiéreuse à force de passage. Elle décida de le rejoindre et de continuer encore un peu sur ce chemin, mais le Draby poussa un petit cri derrière elle. Il était fatigué. Elle sourit.

-D'accord, on continue juste pour trouver un endroit où boire, aussi. Promis, on s'arête aussitôt.

Le petit dragon poussa un profond soupir de fatigue, mais poursuivit sa marche dans l'herbe. Les étoiles ne dominaient pas encore le ciel quand ils passèrent près d'un petit étang. Le dragon ne chercha même pas à communiquer, il s'écroula sur les fesses. La jeune femme capitula et déposa son arme et son sac au sol. Elle s'affala par terre, mais sa vision diminiua grandement. Celle-ci s'occupa à ramasser des morceaux de bois proche, et essaya une nouvelle de créer une flamme sur les quelques branchages secs qu'elle venait d'entasser. La flamme qu'elle créa était bien top grande, mais celle-ci lécha le tas qui s'enflamma. La flamenoise regarda un petit moment Charlotte, qui volait joyeusement autour de sa tête, malgré qu'elle avait été chassé de son perchoir favori. Mais le bois se consumait vite, la jeune fille chercha alors du bois plus gros, pour nourrir le brasier. Elle se posa finalement auprès du feu, après avoir déposer une montagne de branchage par dessus la flamme. Le dragon la regarda de la tête aux pieds, elle était crasseuse.

-Autant profiter de l'étang. S'exclama-t-elle.

Elle se déshabilla entièrement, puis se plongean dans l'eau, sous la surveillance des deux Pokémon.

Pendant son bain, elle se mit à penser. D'abord à son père, qu'elle avait laissé seul, dans le canyon de Flamen. Elle pensa aussi à son oncle, qui l'avait poussé à partir, sous peine de ne jamais intégrer l'armée qu'elle vénérait. Elle avait été furieuse de cette situation, mais maintenant, elle pensait à le remercier. Sa rencontre avec la jeune femme lui avait un peu ouvert les yeux. Elle pensait aussi à le remercier pour la leçon qu'il lui avait fait.

Mai reconnut en elle même qu'avant son départ, elle était un peu trop... comment avait dit le Colonel ?... Tête brûlée. Mai avait toujours grandit à l'écart de Cosmo Canyon depuis toute petite, avec son père. Elle avait passé toute son enfance avec son père, assurant personnellement son éducation physique et intellectuelle, primant sur le premier aspect. De ce fait, elle connaissait tous les monts Efferos, qu'elle avait parcouru de long en large avec son parent. Et de ce fait, elle fonçait sans arrêt, sans même réfléchir aux conséquences. Après son départ de la capitale du feu, elle avait parcouru beaucoup de chemin, jusqu'à Alfen. Là encore, elle avait foncé tête baissée et elle s'était attirée de graves ennuis qui ont obligé son oncle à venir la rejoindre, lui qui avait horreur des voyages. Elle avait récolté une épreuve, pour montrer qu'elle savait aussi être calme, avec un petit festival. Une seconde leçon lui avait été imposée également. Elle regarda alors Charlotte.

Le petit Pokémon était tout l'inverse de ce qu'elle était. Petit, faible, peureux, l'humaine avait eu dû mal à comprendre son oncle, et aucun intérêt pour la bestiole. La rencontre avec le dresseuse dans la forêt l'avait fait beaucoup réfléchir, jusqu'à avoir mal à la tête. et maintenant, elle  était rendu à se demander ce qu'elle allait faire, dans son bain.

Pourtant, elle avait déjà décidé ce qu'elle allait faire. Rencontrer ce fameux Peter. Elle voulait voir de ses propres yeux cet homme si puissant, grand dresseur de dragons. Mais après la rencontre dernière, elle voulait aussi connaître ses Pokémon, aussi bien le puissant Kagutsuchi, que la chétive Charlotte. On lui avait toujours appris que la force était essentiel pour vivre dignement, et voilà que cette femme lui avait montré une autre façon de vivre. Et pourtant, elle ne semblait pas craintive, ni asservie. Ce que son père lui avait appris n'était-il pas valable pour tout le monde ?

_________________
avatar
Mai Tokiha
Informations
Nombre de messages : 33

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 16
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Anthere Osarian le Mer 19 Oct 2016 - 16:45

Plusieurs cris horribles résonnèrent dans les plaines. En levant les yeux dans le ciel sans nuage, il fallait chercher des petits points, très haut, s’agiter. Cinq ou six points sombres et un blanc. Ces cris provenaient de cinq Rapasdépic qui s’acharnaient à poursuivre le point blanc. Celui-ci était un Altaria, mais son corps céruléen du même bleu que le ciel se confondait parfaitement, de sorte qu’à par ses ailes cotonneuses, on ne le distinguait presque pas. L’Altaria venait de traverser le territoire des Rapasdépic sans s’en soucier, il ne les considérait pas comme dangereux et se moquait bien de leur protestations. C’est pourquoi les rapaces le poursuivaient. Jusque là, il s’était contenté de les ignorer, mais ils étaient rapides et l’avaient rattrapé, à présent, ils commençaient à vouloir attaquer. Au bout d’un certain temps et passablement agacé, l’oiseau-dragon perdit patience et se retourna sans prévenir, et envoya un puissant souffle draconique. Deux des Rapasdépic ne purent l’éviter et tombèrent comme des Aéromites.

Les trois autres firent un demi-tour avant de faire face à nouveau vers le dragon. L’un d’eux chargea avec une très grande rapidité, à laquelle l’Altaria ne put faire face, mais il était entraîné… Il attendit patiemment qu’il soit à porté et quand l’Aéropique le frappa, il rétorqua en profitant d’être à porté avec un Bélier. Tournant sa tête vers les deux autres, il généra de la Brume pour se dissimuler, coupant net la progression de celui qui tentait un Bec Vrille. L’Altaria surgit sur le côté et l’attaqua avec une Furie. Le temps de se tourner vers le cinquième, il était déjà quasiment sur lui, les ailes luisantes. L’Altaria s’emmitoufla alors dans son plumage de coton, qui sembla soudainement tripler de volume et encaissa le choc. Quand le Rapasdépic le dépassa, il se mit à virevolter, effectuant une sorte de danse étrange. Mais entre temps, les trois autres volatiles avaient reprit leurs esprits. Il les chargea en donnant des coups de bec et les rapaces se dispersèrent. Le dragon en profita ; il descendit en piqué et prit de la distance.

Puis il se retourna et de son bec jaillit un long trait gelé. Calculant la trajectoire des oiseaux, il en toucha deux sans trop de problèmes. Ils gelèrent et firent une chute vertigineuse. Le dernier se fit tout à coup moins sûr de lui et battit en retraite, mais le dragon ne comptait pas le laisser s’enfuir. Rancunier, il ouvrit encore une fois le bec et cette fois, c’est une boule lumineuse qu’il propulsa dans le dos du Rapasdépic. Quand elle le toucha, il poussa un cri déchirant, avant de tomber du haut du ciel. Satisfait, l’oiseau-dragon fit un demi-tour élégant et perdit de l’altitude en battant à peine de ses ailes de coton. Petit à petit, il devint plus facilement visible d’en-bas, jusqu’à ce qu’il frôle la cime des rares arbres. Si quelques personnes en bas, perdues dans les herbes de la lande de Nalcia, avaient suivit avec angoisse le combat aérien, l’oiseau-dragon n’avait jamais douté de sa victoire. Il était rare qu’un Pokémon sauvage soit très puissant et il le savait bien. C’est pour cela qu’il référait surgir de n’importe où et attaquer, parfois, les Dresseurs de Pokémon.

Récemment, il avait fait des siennes du côté de la Route Victoire, il s’était attaqué aux Dresseurs du coin et avait ravagé leur équipe de Pokémon entraîné pour combattre la Ligue. Évidement, il n’était pas fou, il avait attendu que les dits Pokémon soient occupés où déjà affaiblis, car il savait aussi que la plupart des Dresseurs avaient six Pokémon sur eux. C’était entre autre l’une des nombreuses informations qu’il avait retenue tout au long de son entraînement. Car l’Altaria n’était pas un Pokémon sauvage, il ne craignait ni les humains, ni leurs Pokémon et il était même nommé. Cela faisait maintenant plus d’un an que Persik avait faussé compagnie à sa maitresse et ses compagnons et il n’avait pas décoléré depuis, bien décidé à montrer à un avorton de moineau non-évolué à quel point il était puissant. La cerise sur le gâteau, c’est qu’à certains endroits qu’il avait parcouru, il avait sentit une puissance folle le submerger. C’était surtout grâce à ça qu’il avait semé la terreur sur la Route Victoire. Mais depuis qu’il l’avait quitté, cette vague semblait s’être apaisée aussi. Très sur de lui et un brin arrogant, il pensait simplement qu’il l’avait maîtrisé.

À présent, Persik volait bas. Il avait fait une longue traversée et il commençait à amorcer sa descente. Il avait besoin de se poser et de récupérer un peu, aussi finit-il par atterrir, au beau milieu de la route. Il se posa en travers des deux sillons de terre dessinés par le passage fréquents de caravanes. Allongé, il écoutait attentivement et observait. Il entendait des clapotements, un peu plus loin, venant de l’étang qu’il avait survolé rapidement sans vraiment le voir, mais surtout le vacarme des divers Pokémon des environs, en particulier les Roucool, Piafabec. Il regardait les Granivol se laisser porter par le vent, comme de vulgaires feuilles mortes.

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 60
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Mai Tokiha le Jeu 3 Nov 2016 - 19:23

La jeune fille releva la tête brusquement. Elle constata alors que la somnolence et la faim la gagnait. Mai se releva donc et sortit de l'eau. La flamenoise s'arrêta sur ses habits pleins de poussière. Ils étaient tellement sales que les couleurs devenaient difficiles à différencier. Elles les attrapa donc et les plongea dans l'eau pour essayer de les nettoyer. Elle revint ensuite près du feu et les étendit sur une branche proche pour les faire sécher.

Mai attrapa ensuite sa claymore, la traîna derrière elle, et entreprit de chasser un gibier à manger. La Drabby poussa un petit cri, mais le fait que la flamenoise soit nue comme un ver ne semblait pas la gêner, car elle lui lança un regard interrogateur. Sur ce, il la suivit calmement, et ils partirent donc à la chasse. Charlotte, quant à elle, se posa sur la tête de sa jeune maîtresse, faute de trouver un endroit où se poser.

Ils marchèrent un petit moment, avant de trouver un petit animal à cornes. Elle posa silencieusement l'arme sur son épaule, et fit quelques pas vers la créature qu'elle ne connaissait pas.

-Tu crois que c'est bon ? Chuchota-t-elle au dragon, qui haussa simplement les épaules.

Elle essaya de soulever l'arme imposante de sa main droite, mais dût ajouter la gauche sous le poids de l'objet. Elle fit un pas en avant, en jetant l'épée de toutes ces forces. L'animal eut à peine le temps de retourner la tête, que celle-ci explosa à l'impact. Charlotte s'était envolée, affolée par le geste brusque de sa maîtresse, dont elle ne s'attendait pas. Après tout, c'était sa première session de chasse à la méthode de Mai.

-Wouhou! J'ai rien perdu! S'exclama celle-ci dans un cri de joie.

Kagutsuchi s'approcha alors et commença à tirer ce qui restait de la pauvre bête, pendant que l'humaine partit ramasser la claymore, enfoncée profondément dans le sol. Elle s'arrêta ensuite et regarda autour d'elle, cherchant une prochaine proie. Elle entendit plusieurs bruits alentours, sans en déterminer la provenance. Elle pensa d'abord à plusieurs choses tombées au sol, des choses lourdes. La jeune fille regarda autour d'elle, mais ne voyait rien. Cependant, elle vit uniquement un petit groupe de Granivol volant au vent, qu'elle ignora totalement.

-Même pas de quoi nourrir un Fouinette.

Elle fit demi tour pour retourner à son camp, quand elle apperçut derrière un arbre un Pokémon qui venait d'apparaître. Elle le reconnut aussitôt. Un Altaria, la forme évoluée de Charlotte. Elle le savait bien, car la jeune fille qu'elle avait croisé dans les bois lui en avait montré un identique. Elle s'approcha doucement, renonçant à le tuer pour le manger et traîna l'arme imposante derrière elle. Mais l'excitation monta tout de même en elle.

-Salut mon tout beau. Tu est un Pokémon sauvage, toi ? Fit-elle en s'approchant de l'animal, une main tendue pour l'amadouer.

Elle ne faisait plus attention à ce qu'il y avait autour d'elle, captivée par ce magnifique dragon descendu du ciel. Sinon, elle aurait pu avoir remarqué l'air terrifié de la petite Charlotte en apercevant son congénère. Où encore un Rapasdepic étaler de tout son long dans un état lémentable à quelques distance plus loin devant.

_________________
avatar
Mai Tokiha
Informations
Nombre de messages : 33

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 16
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Anthere Osarian le Mer 23 Nov 2016 - 0:37

Ayant prit possession de son chemin, Persik prenait du repos. De loin, il ressemblait à un simple oiseau, de bonne taille, perdu dans un nid de coton, un véritable nuage. Placidement, il regardait à gauche ou à droite, s’attardant sur le mouvement des herbes, formant des vagues sous la brise ou alors sur quelques mouvements issus du ciel. Le bruit qu’avait fait la petite créature dans l’étang ne lui avait pas échappé. Cependant, cette créature, cette humaine était décidément trop frêle pour l’intéresser et ce n’était pas le Tylton qu’il avait aperçu qui lui avait fait dire le contraire. Persik avait donc décidé que cela n’était pas digne de son intérêt. Son Pokémon était trop insignifiant, trop faible pour espérer marquer son intérêt. Il errait depuis longtemps maintenant et ne cherchait que les adversaires les plus forts. Généralement, il aimait tendre une embuscade près des villes qui avaient une arène ou regroupaient de nombreux dresseurs. Ayant lui-même été un Pokémon de ce genre, il savait donc très bien ce qu’on attendait de ces Pokémon et quel était leur entraînement, en général. Quoique ces derniers temps, il ‘avait rien trouvé de fameux… Où étaient donc passés les Dresseurs qui combattaient en vue de la Ligue ?

Il entendit des clapotements prolongés, lointains, mai il n’y prêta pas plus d’attention que cela. En revanche, un peu plus tard, des bruissements et des glapissements de peur se firent entendre, non loin de là. Les cris, déchirants, se succédèrent, puis un choc beaucoup moins naturel. Sa vue perçante qui permit de distinguer, entre les broussailles un spectacle insolite. Une jeune humain se promenait et tua avec une arme si démesurée que s’en était ridicule, un Cabriolaine qui n’avait rien demandé. Sa mort violente ne provoqua pas d’émotion particulière chez Persik, mais visiblement, une personne qui chassait avec une arme qu’il était à peine capable de soulever souffrait d’un certain déséquilibre quelque part… Persik pencha la tête sur le côté, l’air peu commode. L’avorton de dragon dépeçait sa part, Persik le regardait à travers les broussailles. La fille disparut et revint avec son tas de ferrailles dans les bras. Étant Tylton, il avait déjà Anthere utiliser ce genre d’outil quand elle cuisinait, mais qui pouvait tenir dans la main et elle ne ressemblait pas à une naine avec au moins. Mais a bien y réfléchir, Persik ne croyait pas que cela servait à la cuisine. Il pencha la tête dans l’autre sens et gonfla ses plumes.

Des Granivol se laissèrent porter par le vent et la fille qu’il voyait jusque là à travers des buissons remarqua sa présence. Qu’elle remarque ou non, cela lui était plutôt égal. Par contre, elle tenait toujours à la main ce qu’il identifiait comme une arme, vu qu’elle avait servit à dépecer l’autre Pokémon et cela ne lui plaisait pas. D’ailleurs, il n’appréciait pas non plus qu’on s’introduise dans son espace personnel sans y être invité. Il ouvrit le bec, d’un air menaçant, mais elle ne sembla rien vouloir entendre. Et cette petite impertinente s’obstinait à avancer vers lui. Pire que ça, elle avançait la main vers lui. Est-ce qu’elle espérait le capturer d’une manière aussi grotesque ? La Rapasdépic en question, se réveilla de son choc et dans une agitation confuse et terrifiée, il se releva et s’en alla à tire d’aile, glapissant. Fixant d’un air mauvais la main tendue, il étendit son long coup et tenta de la saisir d’un méchant coup de bec. Se relevant moitié, une claqua du bec une seconde fois, les plumes de son corps gonflées, les ailes légèrement ouvertes. Ses intentions étaient on ne peut plus claires, il ne voulait pas d’elle dans son espace personnel et elle avait tout intérêt à tourner les talons très vite et s’enfuir !

[Voilà, comme tu peux le voir, Persik est de « très mauvaises plumes » ! Mais je n’ai pas fait trop méchant ^.^]

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 60
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Elvira Greyhunt le Mer 4 Jan 2017 - 1:37


Rencontre mouvementée

Avec Persik l’Altaria


Quelques semaines après son séjour chez Miku.
Perdue sur les chemins de Nalcia.
En route pour Alfen.

Ils étaient tous les deux penchés dans l'herbe haute, observant silencieusement la créature qu'ils suivaient depuis un petit moment. Elvira glissait les doigts entre les herbes, élargissant sa vision sur l'oiseau à la toison de nuage et de ciel. Elle n'avait déjà vu de telle créature, mais jamais d'aussi près. Quelque peu fascinée par la bête, elle avait presque oubliée son but premier, se rendre à Alfen. Miku avait été un hôte exemplaire, une amie, une confidente et une guérisseuse hors pair. Même si la dame du pensionnaire lui avait répété qu'elle n'était pas une guérisseuse pour Pokémon, elle avait su faire des miracles avec Sören et elle lui devait beaucoup. Depuis qu'il était sorti de son coma et qu'il avait reprit conscience de son environnement, il semblait plus alerte et présent, mais surtout un peu plus calme.

Elle-même avait pu récupérer de sa chute et son bras allait beaucoup mieux. Elle en avait même appris un peu plus sur l'épée qu'elle avait récupérée. C'était un type de Pokémon spectre qui se ''réincarnait ". C'était plutôt une âme de guerrier qui prenait possession d'une arme, mais pour elle c'était un peu la même chose. Pourtant, elle n'avait toujours pas réussi à communiquer, il semblait ignorer Axill et le Spectrum s'était désintéressé du Pokémon en déclarant qu'il n'en tirerait rien, mais il avait déclaré qu'il avait entrevu des souvenirs, souvenirs qu'elle avait demandées de voir. Le tout avait été une découverte intéressante et surprenante à la fois, parce que ces souvenirs avaient été en fait des cauchemars de guerre et le plus intrigant, avaient été la voix délicate d'une femme qui chantait, mais aucune image d'elle, seulement une voix. Par la suite, elle avait fait d'étrange rêve, comme si le Pokémon avait compris qu'elle voulait en apprendre plus, surtout après qu'elle lui est offerte un nom, Bélen.

Il y avait beaucoup de choses qui s'étaient passés durant ces semaines de congé, elle s'était fait une nouvelle amie, la petite Sitara l'avait pris en grande affection et avait refusé de la laisser quitter. Ils en étaient donc venus à un accord. Pour le moment, elle voyageait avec elle, en sécurité dans sa Pokéball. Axill avait un peu rechigné à l'idée d'Avoir un ''bébé " avec eux, mais sans plus, surtout après que Sören est montré son désaccord, il semblait lui-même sous le charme de la petite. Le Spectrum boudait en ce moment même, elle était cachée dans son ombre, tendit que Bélen, faisait ce qui faisait le mieux jusqu'à maintenant, le mort dans son dos, il avait remplacé la perte des Jumelles.

Les yeux rivés sur l'animal, Sören poussait un faible grognement, anticipant l'action qui allait venir. Depuis son réveil, il s'était montré débordant qu'une nouvelle énergie, sans oublier qu'il avait démontré une force d'aptitude beaucoup plus grande qu'elle l'avait connu. Par contre, ils étaient légèrement désavantagés face au Pokémon de type dragon et vol, sans oublier qu'il avait une certaine résistance au type insecte. Elle savait qu'elle pouvait compter sur Axill qui se ferait un méchant plaisir à venir aider, il avait besoin d'un dé-fouloir et sinon, ils auraient leur soupé de ce soir. Elle crut entendre Axill rire un peu et l'impression de l'entendre licher ses lèvres d'anticipation. Elle avait pris la peine de leur rappeler que le but premier était de le capturer, une monture qui volait, était toujours utile, surtout en ce moment...

Dans tous les cas, aussi bien profiter de cette journée pour faire quelque chose de productif, comme utiliser cette femme comme pure diversion. Il était clair, qu'il lui manquait quelque cellule, même la rouquine n'aurait pas été se jeter dans la gueule de l'Altaria aussi facilement. Mais bon, c'était la loi du plus fort et Elvira désirait réellement ce Pokémon, il semblait déjà puissant et une monture volante serait grandement apprécié. Elle donna l'ordre à Axill de frapper par surprise avec un poing d'ombre, laissant la forme gigantesque jaillir du sol sous le menton de la bête dans le but de la déstabiliser avant de demander à Sören d'utiliser hâte pour se rapprocher de leur cible. Elle était légèrement montée sur son dos, elle lançait avec force la Pokéball qui vient percuter la tête emplumée, mais elle avait compris son erreur que trop tard, quand la balle tombait au sol sans même s'activer...
Code by Joy

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1147

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Anthere Osarian le Mer 4 Jan 2017 - 18:16

Persik, trop occupé à menacer la gamine qu’il avait en face de lui, n’avait ni vu, ni sentit venir celle qui arrivait par derrière. En fait, il prit un coup direct dans le bec et ressentit un choc derrière sa tête. Par réaction pure, il décrivit avec ses ailes un mouvement en arc-de-cercle, envoyant de l’air tranchant à ce qui venait de le frapper. Puis, il se tourna, l’œil mauvais, dans la direction d’où était venu le choc… Derrière lui, à quelques pas, il pu voir une Pokéball gisant lamentablement au sol, a moitié ouverte. Difficile à dire s’il était plus vexé qu’en colère. Non mais cette fille le prenait pour un ridicule Pokémon sauvage ? Dès lors, le dragon-oiseau se désintéressa complètement de la gamine pour se focaliser vers le dresseur. Persik eut une drôle de lueur dans les yeux. Il était de très mauvaise humeur, toujours en colère et passablement vexé, mais il était aussi opportuniste et il semblait qu’il soit tombé sur un dresseur. Visiblement, un dresseur semblant croire qu’il était capable de la battre. C’était sans compter sur l’entrainement que lui avait prodigué son propre dresseur, celui qu’il suivait en solitaire depuis un an et son égo.

En effet, Persik, très sûr de lui-même, ne doutait jamais de gagner un combat. Jusqu’alors, aucun dresseur de Pokémon ne l’avait vaincu. C’est donc avec un air suffisant qu’il accueillit la dresseuse. Il s’envola tout en se retournant. Il se mit alors à danser, invoquant la force et la vitesse ancestrale des dragons. En plus ça tombait bien, il avait faim… L’insecte devant lui ferait un repas idéal. Il prit un peu d’altitude, analysant un peu la situation, faire face à trois adversaires ne l’impressionnait pas, aucun des Pokémon ne serait un très grand problème, quant au dresseur… Savait-il voler ? Non ? C’était bien embêtant pour lui… Persik se mit donc hors de portée de l’humaine, le spectre lui semblait le plus faible des deux Pokémon, mais l’autre lui était clairement désavantagé. Pour repousser le gêneur, à savoir le Spectrum, il lança un cri effroyable, capable d’effrayer certains adversaires. Pour son second adversaire, il lui réservait quelque chose d’un peu plus conséquent, mais il était évident que Persik ne prenait pas au sérieux le Spectrum.

En revanche, ni son adversaire, ni lui-même ne prenait d’un fait en soi amusant ; tous les deux connaissaient le dresseur de l’Altaria. SI Persik s’était douté que sa dresseuse était en danger et qu’on l’avait malmenée d’une manière quelconque, il se serait dirigé immédiatement dans la petite ferme pour la défendre. Il ignorait donc parfaitement que loin de poursuivre son voyage à travers le monde et sa conquête des Badges d’Arène du monde entier, la jeune femme avait été forcée de s’exiler de sa propre maison et se trouvait aujourd’hui bien loin des continents d’Érasia. Persik ignorait aussi que cette dresseuse, juchée sur son insecte, connaissait également un membre de l’équipe que la Mizuhanaise avait formé, Horizon, le Marill. Il était le dernier venu dans la petite équipe et jusque là Persik l’avait trouvé plutôt sympathique. S’il n’avait pas pris un aussi mauvais caractère en évoluant, aujourd’hui, il aurait certainement survolé une bonne partie du pays natal d’Anthere pour la retrouver, Horizon sur son dos.

Mais Persik ignorait tout cela et n’avait aucune raison de le soupçonner. Aussi, il s’apprêtait à faire regretter à cette femme son geste. Dominant l’insecte quelque peu alourdit par la présence de sa dresseuse sur son dos, il décida d’en profiter. Il laissa échapper un long chant mélodieux. Mais la beauté du chant de l’oiseau-dragon était trompeuse ! Il s’agissait là d’une attaque qu’il avait apprise assez récemment. Il s’était rendu compte que ce long cri féerique provoquait des blessures mentales. C’est du moins ce qu’il avait pu constater en l’utilisant sur un Pokémon quelconque. L’apprentissage de cette nouvelle attaque avait été presque spontannée et il n’en connaissait pas encore tous les effets. Il ne manquait donc pas une occasion de la tester dès que l’occasion se présentait. Il se moquait tout aussi bien de blesser la dresseuse, après tout, c’est elle qui avait cherché les ennuis ! D’un œil mauvais et relativement narcissique, il fit encore quelques battements d’ailes pour se surélever et voir les effets de son chant sur l’Insécateur.


[Alors, pour répliquer à ton Spectrum, Persik lui a lancé Tranch’Air, puis il s’est boosté avec Danse Draco. Ensuite, il a utilisé Étonnement sur Spectrum et Voix Enjôleuse sur Insécateur ^^
C’est un peu chargé en attaque, mais je voulais nous éloigner un peu du lieu de départ.
Comme d’habitude, je te laisse juger de ce qui réussi ou pas sur tes Pokémon Smile

Pour Yugo, nous l'attendons depuis plus d'un mois et malgré un MP envoyé, nous n'avons eu aucun signe de vie, nous continuons donc sans lui... De plus, ce n'est pas la première fois que ça arrive.]

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 60
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Elvira Greyhunt le Sam 7 Jan 2017 - 15:32


Rencontre mouvementée

Avec Persik l’Altaria


‘’ Et meeerdeee... ‘’

Furent les seules paroles qui sortirent de sa bouche avant qu'elle ne soit soulevée de terre pas Sören pour éviter l'attaque Tanche'Air. L'animal avait réagi beaucoup plus rapidement qu'elle ne l'aurait pas cru, ce qui voulait dire qu'il était plus fort qu'il en avait eu l'air. Elvira n'était plus très sûre si le fait de l'avoir attaquée dans le but de l'attraper avait été une bonne idée, surtout, qu'il semblerait que la bête appartenait déjà à quelqu'un. Les yeux rivés sur la Pokéball ouverte, elle fit retentir un claquement de langue ennuyée. Comment allait elle se sortir de là ?

Pourtant, elle n'eut pas eu le temps de penser bien plus loin que la créature avait réagi au quart de tour. Jamais, au grand jamais Elvira aurait cru entendre un cri aussi effroyable. Le cri était tellement puissant qu'elle due ce couvrir les oreilles pour en atténuer le son, mais il semblerait qu'Axill eut moins de chance. Pendant une fraction de seconde, elle eut l'impression de le voir blanchir avant de disparaître dans le sol et le voir revenir vers elle dans son état gazeux habituel. Elle sentait son corps vaporeux venir se blottir contre elle, brulant quelque peu sa peau au passage. Oui, la bête était beaucoup plus puissante qu'elle l'avait cru et elle s'en mordait maintenant les doigts.

Et comme pour lui reprocher son erreur, elle ressentit un élan de douleur dans son bras droit, celui-lui-même avait été blessée durant le ''combat'' de Médérick et son père. La douleur lancinante et déchirante que lui avait donnée et fait Bélen pour la protéger de l'attaque surprise du Vaututrice. Elle prenait une grande respiration, tentant de calmer son cœur qui commençait à s'emballer. Elle n'aurait jamais cru qu'il serait aussi difficile de retourner dans son monde après ce court las de temps dans un lieu tranquille. Était-ce vraiment les vacances forcées de Miku qui étaient en cause ? Ou la peur de passer proche de la mort une deuxième fois ? C'était inévitablement un mélange des deux. Mais déjà, un chant mélodieux les frappait. Il était étonnamment beau pour sortir de la gorge de l'animal, trop parfait pour une gorge animale, mais elle comprit son erreur que trop tard.

Elle sautait du dos de son compagnon en poussant un cri mi-rageur mi-frustré. En atterrissant au sol, elle se retournait immédiatement, observant l'oiseau couleur cyan s'élever vers le ciel. Le battement de ces ailes de nuage faisait soulever la longue chevelure de la guerrière, donnant l'impression à une crinière de flamme. Maintenant, ils étaient encore plus dans les ennuis, elle aurait préféré qu'il reste au sol ou simplement ne jamais croiser sa route. Elle sentait Bélen s'agiter un peu dans son dos, mais ne réagit pas, elle ne connaissait aucunement ses compétences et ne désirait pas l'utiliser, du moins encore... Elle attrapait Sören par le bras, l'interpellant une deuxième fois dans le but de le tirer de cette situation fâcheuse, si le Pokémon avait réellement réussi à enjôler l'Insécateur, ils auraient d'encore plus gros problème, pourtant, quand elle vit ses yeux, elle fut encore plus surprise.

Ils étaient complètement vitreux...

Il n'y avait aucune réaction de la part de son compagnon. C'était comme s'il était qu'une statue de marbre vert. Elle avait beau crier pour essayer d'en tirer une quelconque réaction de sa part, mais rien. Que lui avait donc fait l'oiseau ? Elvira doutait fortement que ce soit une réaction normale à ce genre d'attaque, mais ce qu'elle ignorait, c'était que dans la jeunesse de l'Insécateur, du temps où il appartenait à Saramis, il avait subi un vigoureux entrainement... Vigoureux n'était pas le bon terme pour simplement décrire les années de tortures et de souffrances qu'il avait enduré et subit de la part de ce Maître des ombres. Sören avait été dédié pour un tout autre but que celui de docile compagnon de route. Elle ignorait, qu'un jour tout ceci se retournerait contre elle. Saramis avait longtemps travaillé pour trouver une manière de contrer cette attaque sur l'Insécateur et le mieux qu'il avait eu avait été cet état qu'il avait combiné avec un geste pour le sortir de cette torpeur.

En désespoir de cause, elle vient claquer des doigts proches de son visage pour tirer une réaction à ses yeux qui, comme par magie se dilata et il revient à lui. Il secouait la tête tout en clignant des yeux pour retrouver ces esprits. Toujours un peu confus, il poussait un gémissement en se prenant la tête entre les lames, avant de poser les yeux sur Elvira qui était toujours inquiète.

''... Pas le temps... Il faut... Bouger vite... Maintenant... SÖREN ! ''

À son nom, l'Insécateur posait les yeux sur elle, son rayon de soleil, sa flamme éternelle. Il se devait de la protéger. Il levait les yeux vers le ciel, les posant sur l'oiseau-dragon qui les défiait. Il savait qu'en ce moment, ils n'avaient aucune chance, surtout qu'il avait vu l'autre Pokémon revenir se cacher. Ils n'avaient pas besoin de ceci, mais pour le moment, c'était l'heure d'une retraite stratégique, il ne pouvait pas rester ici. Tout en effectuant Hâte à deux reprises, il observait son environnement. À plus de cinq cents mètres, avec de la chance, il pourrait y trouver refuge et ils auraient un certain avantage. La bête ne pourrait pas passer aussi librement entre les troncs et ils pourraient se cacher derrière certains. Puis aussi rapidement que lui permettaient son corps et ces aptitudes, il attrapait la gamine et s'élançait dans les herbes hautes. Leurs tracés étaient assez faciles à suivre, mais bien rapidement, l'insecte utilisa Reflet à deux reprises, donnant l'impression que deux autres pistes prenaient place dans les herbes.

Code by Joy


HRP : Bon, c'est le temps de prendre la fuite ! Une fuite stratégique !
Bon, ton attaque sur Axil a fonctionner, celle sur Soren un peu moins, mais tu as " gagné du temps. Sinon, Sören se booste avec hâte deux fois avant de faire Reflects deux fois pour augmenter son esquive et quitter avec Elvira en poche de patate vers la forêt ! Je vais tellement me manger la raclée de la vie x)

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1147

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Anthere Osarian le Mar 17 Jan 2017 - 19:10

L’oiseau bleu battait puissamment des ailes, soulevant des nuages de poussières en-dessous de lui. Pour l’instant, le spectre avait l’air dans les choux, alors que la mante lui semblait bizarre, le regard dans le vide et complètement amorphe. C’était une bénédiction et Persik n’allait certainement pas la laisser passer. Pendant que ses deux adversaires le laissait tranquille un bref instant, Persik se retourna soudainement pour bombarder le Spectrum d’un Dracochoc. Ceci fait, il s’enfuit et se retourna vers l’Insécateur, prenant de la distance avec le Spectrum. L’Insécateur réagissait enfin, il lança une Hâte, imité immédiatement par Persik qui lui se lançait une Dansedraco. S’étant ardemment entraîné depuis près de deux ans pour gagner toujours plus de puissance, l’Altaria n’allait pas en rester là. Il avait l’occasion de battre un adversaire un peu plus à sa mesure que ces derniers temps, et n’allait pas s’en priver… Il n’en serait que plus puissant. Il se lança à la poursuite de l’insecte quand celui-ci choisit de battre en retraite. Au même moment, il lançait un Reflet pour se couvrir. Sur ses talons, Persik ouvrit brusquement les ailes, dans une large attaque Tranch’air. De cette manière, il repéra assez facilement les faux Pokémon de son véritable adversaire.

Les arbres craquèrent lourdement et Persik se rendit rapidement compte que l’insecte était pour l’instant un peu plus rapide que lui. Qu’à cela ne tienne. Il remonta en chandelle au-dessus de la cime des arbres, survolant le Pokémon et son dresseur de plus haut. A partir de là, il piqua en avant, puis se concentra, il effectua un élégant demi-tour, sentant la présence de son ennemi non loin de lui. Dans toute la zone, une lueur rouge émana. Puis, elle devint aride et les Pokémon sauvages des alentours se mirent à suffoquer, les arbres à brûler, les plus petits et fragiles, à se calciner sur place. Persik venait de lancer une canicule sur cette partie de la forêt. L’Insécateur allait plus difficilement pouvoir se cacher maintenant. Il avait aussi un boulet à traîner, s’il tenait à sauver sa dresseuse, alors que lui avait l’avantage de ne s’occuper de personne d’autre que lui-même. Le dragon fit confiance à son instinct (comment pouvait-il en être autrement ?) et plongea sous le couvert des arbres. Il était certain d’y retrouver le Pokémon et son humaine et c’est exactement ce qui se passa. Légèrement surélevé, il les dominait encore par l’altitude, alors qu’il observait la mante se démener pour s’enfuir.

Il attendit de voir si l’insecte partait enfin en ligne droite pour le surprendre. Il se présenta un peu plus loin, devant lui, à quelques mètres du sol. Persik lui bloqua le passage. Deux arbres brûlés tombèrent, comme pour s’assurer que l’Insécateur ne pourrait pas fuir. Ravi de sa manœuvre, Persik n’attendit pas un seul instant pour se gonfler les plumes et charger le Pokémon. Tête la première, il tenta de lui rentrer dedans d’un bon coup de tête bien placé, avant de faire demi-tour. C’est alors qu’il vit au sol un objet tout à fait anodin. Un long ruban. Persik n’avait pas une passion cachée par les rubans et autres franfreluches, mais il se trouvait que celui-ci attira son attention. Pourquoi ? Comment ? L’humaine, il en était certain, venait de le perdre, il avait dû tomber pendant qu’il lançait un Bélier à son Pokémon et pendant sa charge, il avait reconnu les effluves qui en émanaient, mais ce n’était que pendant que le combat s’était suspendu une fraction de seconde qu’il en fût certain. Oui, ce ruban, il se reconnaissait et il reconnaissait parfaitement le parfum qui y était associé.

Cette odeur, ce parfum sur ce ruban, c’était Anthere. Alors par quel hasard ce Pokémon et cette fille avaient-ils eu ce ruban précisément ? Il ne savait pas, mais il pensa tout de suite qu’il avait été dérobé à sa propriétaire. Il revoyait sa jeune maitresse. Une bouffée de colère monta en lui et si ses plumes avaient pu rougir pour illustrer sa colère, l’Altaria serait instantanément devenu écarlate. Maintenant, tout de suite, il poussa un cri effroyable. Persik avança, gonflé d’agressivité et s’empara du ruban comme d’un trésor profané. L’Insécateur n’avait que cinq secondes chrono pour s’expliquer sur la question ; pourquoi avait-il pris l’objet de sa maitresse ? La question était claire et simple. Persik avait appris quelques techniques aussi sympathiques que puissantes ces derniers temps et il se ferait une joie de le tester sur le Pokémon insecte si celui-ci ne lui répondait (ou obéissait, il n’y avait plus de différence à ce stade !) pas de suite, et peu lui importait la présence d’un humain sur son dos quand il lui enverrait son ultime assaut ! L’œil mauvais, Persik attendait la réponse qu’il exigeait du Pokémon.

[Bon alors, Persik à l’air super mauvais dans ce post, mais il n’est pas surpuissant, il est juste très très confiant quant à ses capacités. Il fait son « cake » comme on dit chez nous xD Bon par contre, il plaisante pas et fait pas semblant de taper non plus lol ]

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 60
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Elvira Greyhunt le Lun 23 Jan 2017 - 3:06


Fear the specter...

Avec Persik l’Altaria

Contrainte n’4 ;  Faire intervenir le climat.

Jusqu'à maintenant, le climat de la lande Verdoyante avait été esquisse. La température c'était délicatement rafraichi. Sans pour autant devenir trop fraiche ou même froide, elle avait apporté une agréable fraicheur sur la chaude journée. Malgré le fait qu'ils avaient longtemps marché dans la gigantesque pleine d'herbe sous un haut soleil de plomb, il y avait toujours eu un délicat vent pour faire danser la toison végétale qui s'étendait à perte de vue. Elle avait admiré les fleurs danser sous le vent, écoutée la mélodie de Pokémon de type insecte et plante. Elle eut la chance de voir quelques apparitions de Pokémon qui, tout comme elle, profitait de cette charmante température.

Elle devait avouer, que c'était dans ces rares moments où elle se sentait le mieux. Après son séjour chez Miku, elle s'était sentie apaisée jusqu'à l'âme. À un tel point qu'elle était partie le coeur léger avec de nouvelles résolutions. Elle avait même ressenti le désir d'agrandir la famille avec un magnifique spécimen... Elle avait tellement été embobinée par la température et l'environnement enchanteur, qu'elle s'était fait magnifiquement avoir, mais au moins, c'était l'une des plus belles manières.

Dans son esprit encore embrouillé, elle rêvait d'herbe dansante sous le vent, que les rayons chauds du soleil caressent son visage. Elle rêvait de la caresse de l'herbe sur ses jambes et sur la paume de ses mains. Que le vent tiède vient soulever sa longue chevelure. Elle avait presque eu envie de retirer son armure et de s'allonger dans l'herbe, de fermer les yeux et d'apprécier encore un peu la quiétude du lieu... Prendre encore un peu de temps ne lui aurait pas fait de mal et elle le pensait réellement en ce moment.

Quand l'attaque Tranch'Air frappa, Sören lança de toutes ces forces le corps d'Elvira vers le ciel, lui offrant un vol plané donc elle ne s'attendait pas. Elle aurait dû crier, pourtant, la vision que lui offrit l'insecte à ce moment lui coupa le souffle, lui faisant oublier pendant une fraction de seconde. Tandis que la lame d'air sifflait sous elle et que Sören se jetait au sol pour éviter l'attaque, son regard se portait sur la lune qui était ronde et haute dans le ciel maintenant sombre. La vision de cette sphère lunaire était particulière. Jamais auparavant elle n'aurait jamais portée une attention particulière à cette vision. Pourtant, en cette douce nuit, elle avait l'impression que la lune rayonnait de mille feux et elle ne parlait même pas, des étoiles qui picoraient le ciel sombre.

Elle était encore distraite par la vision du ciel quand Sören la rattrapait, la ramenant au moment présent. Ils touchèrent le sol avec force, ralentissant un peu Sören. Pendant qu'il l'avait lancé vers le ciel, il s'était brusquement retourné, se jetant au sol en envoyant une puissante lame d'air en direction de L'Altaria pour l'obliger à s'élever un peu plus dans les airs. C'était tout juste si ensuite il avait réussi à retrouver pieds pour rattraper Elvira. Il se lançait une troisième fois Hâte avant de repartir sous le couvant de la forêt.

Toutefois, ils ne purent pas profiter d'un moment de repos, la bête avait déjà répliqué. Ils avaient pris refuge derrière des arbres, pour le moment caché de la vision de l'oiseau. Tout en reprenant leurs souffles, ils guettaient la bête qui n'en avait pas fini avec eux. L'attaque ne vient pas immédiatement, mais fut annoncée par une atroce chaleur qui leur coupa le souffle. Elvira était originaire de Flamen et avait vécu toute sa misérable vie sous la chaleur étouffante du désert, mais cette chaleur était beaucoup plus intense que tout ce qu'elle avait connu. Bien rapidement, elle entendit les cris de douleur des autres Pokémon, mais ce fut de voir une partie de la magnifique plaine de fleurs et d'herbe partir en fumée qui lui fendit le cœur.

Tout ceci ne lui servait à rien... Elle savait que certain Pokémon avait tendance à être susceptible, mais de l'à tout faire cramer pour une Pokéball sur la tête ? Il était clair que ce Pokémon en avait gros sur le coeur. En quelques secondes à peine, la toile de beauté et la douce température se transformaient en une toile aride et désastreuse. L'herbe verdâtre avait viré au brun calciné, le sol s'était asséchée à plusieurs endroits, les fleurs colorées avaient disparu comme poussière au vent.

Dû au brusque changement de température, un vent violent s'était soulevée, balayant les flammes et l'herbe qui continuait de bruler. Elvira en vient à avoir de la difficulté à respirer, sans oublier que Sören avait de plus en plus de mal à bien supporté la chaleur. Il avait une bonne endurance, mais le vieux souvenir d'une torture au feu semblait le taquiner, le rendait nerveux que jamais. Quand ils entendirent à nouveau les battements d'ailes du monstre, Sören prit quelque peu peur et agrippait Elvira, la jetant sur son épaule. Par mégarde, il lui coupa légèrement la cuisse, lui tirant un faible cri de douleur. La jeune femme s'agrippait de toutes ses forces à son compagnon, observant vers le ciel, la venue de l'Altaria.

C'est par surprise que l'oiseau bleu apparut devant eux, leur coupant la route et comme pour s'assurer qu'il ne pourrait pas aller plus loin, des arbres tombèrent sous leur poids, surement affaibli à cause des flammes qui mangeaient leurs racines et l'écorce. Sören ralentissait quelque peu quand la bête se décidait de charger. Sören était alourdit par le poids de sa compagne, il voulût se jeté sur le côté, mais malheureusement, il avait mal calculé leur trajectoire qu'Elvira recevait de plein fouet une branche. Tous deux perdirent l'équilibre et ils furent séparés. Elvira fut repoussée contre un arbre le frappant durement en lui coupant le souffle. Sören avait été légèrement touché, roulant à son tour dans l'herbe brûlée pour se redresser d'un coup sec, cherchant du regard Elvira. La jeune femme était maintenant inconsciente, face contre la terre chaude et elle avait un peu de sang qui lui coulait à la commissure des lèvres. Son matériel avait été éparpillé tout autour d'elle, éventré par la branche, l'une des ganses s'y était accrochée. Le tissu avait eu beaucoup de temps à son actif et le sac avait connu de bien meilleur jour et celui-ci avait été son dernier.

Il posa enfin les yeux sur elle... Et sombra dans la folie.

Ce fut ce moment qu'Axill retrouvait ses esprits. Le Pokémon Spectre ne prenait pas bien longtemps pour comprendre la situation qui allait éclater. Même lui sentait la colère monter en lui, quand il réalisait que la petite avait été si durement touchée. Mais ce qui lui fit encore peur, c'est quand il tourna son attention sur Sören. Il reconnut immédiatement le regard vide, le monstre venait de se réveiller... Axill s'extirpait du corps de sa compagne, quand l'Altaria poussait un effroyable cri en dérobant le ruban. Le Pokémon spectre n'avait rien à faire de ce bout de tissu et le laissa donc faire. Tandis que la bête posait des questions qui étaient complètement ignorées par Sören qui était sur le point de répliquer avec une attaque Tranche-Nuit, le regard fou et sauvage, Axill l'interceptait avec une attaque Hypnose.

Maintenant l'insecte temporairement endormi, Axill soulevait lentement Elvira entre ses bras. Sous le regard colérique de la bête, il changeait d'apparence pour revêtir celle plus humanoïde d'un homme. Des bandages sombres s'enroulaient autour de lui dans une combinaison très sombre. Ce n'était pas la première fois qu'il volait cette apparence ou même sa voix. Un humain aurait pu reconnaitre l'apparence du légendaire assassin Ghostblade, mais il en était différent pour un Pokémon. La vision était tout de même impressionnante, de certains endroits de la fumée sombre s'échappait et quand il relevait la tête au masque de bandage noir, son regard s'illuminait d'une flamme violacé brillante de malice et malsaine. Il se redressait de toute sa grandeur quand dans son dos, un énorme clou sombre apparu, volant dans les airs, prêt à lui transpercer les omoplates. Il venait de déclencher Malédiction, mais il attendait le bon moment, le gardant comme une menace. Puis enfin une voix grave et caverneuse s'élevait dans tous les sens...

*Un Marill du nom d'Horizon nous l'a offert, il recherchait sa maîtresse, une dénommée Anthère... Je ne répondrais plus à aucune de tes questions... Passe ton chemin où tu goûteras à ma Malédiction... Ou que tu ailles, ou que tu sois, tu ne pourras pas en échapper parce que tu n'as plus la protection de ta maîtresse. Tu n'as plus accès à cette noix qui te relie à elle et qui te protège de mon attaque. Maîtresse qui semble avoir disparu depuis des mois, abandonnant un Marill et d'autres Pokémon à leurs sorts... Il la recherche désespérément... Vagabondant ici et là dans l'espoir de retrouver une faible piste d'elle... J'ai eu accès à des visions, des souvenirs de ce qui s'est passé et tu as manqué le clou du spectacle... Retourne chez toi et va contempler le désastre... Va et ne te retourne pas, ou meure de ton arrogance, parce que même mort, j'hanterai tes rêves le restant de tes jours. * Terminait Axill en commençant à enfoncer le clou dans son dos pour montrer qu'il n'aurait pas peur d'activer sa menace. Il avait peur, jamais avant maintenant, il n'avait eu affaire à un Pokémon aussi violent... Il ignorait quoi faire et c'était ça seule manière de se protéger lui et sa maitresse inconsciente. Si seulement, la bête avait été moins agressive. Axill espérait maintenant qu'Elvira se réveillerait rapidement, ou même qu'il y est un changement dans la situation.

Le vent soufflait toujours, chassant les flammes et la poussière des cendres, poussant des nuages à l'apparence lourde. L'un d'eux passait devant la lune, atténuant énormément la luminosité des lieux, rendant la scène encore plus dérangeante. Puis un éclair lumineux explosa dans le ciel, illuminant pendant un instant la scène avant qu'elle ne retombe dans les ténèbres... L'air commençait à devenir lourd d'humidité tandis qu'un deuxième éclat brisait le ciel ténébreux.
Code by Joy


Dernière édition par Elvira Tertia le Lun 23 Jan 2017 - 13:33, édité 2 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1147

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Mai Tokiha le Lun 23 Jan 2017 - 11:45

Mai s'était arrêtée quand le Pokémon sembla bien moins amical que le dernier Altaria qu'elle avait croisé. Pas du tout amical même. L'instant d'après, Sans même qu'elle comprenne quoi que ce soit, une masse sombre avait surgit pour frapper l'oiseau, avant qu'une balle frappe la créature bleue... et retombe au sol sans effet. Celui-ci se retourna alors aussitôt et la flamenoise se sentit oublier. Elle resta tout de même sur place fasciner de seconde en seconde. Le Pokémon faisait preuve de la grande puissance des dragons, et la jeune femme jubilait à chaque démonstration.

la guerrière s'extasiait de chaque attaque du Pokémon, en s'écriant d'enthousiasme comme un enfant de dix ans devant un spectacle de prestidigitation à Charlotte, revenue sur sa tête.

-Waaah! Trop fort! Ca je connais, c'est la Danse Draco!... Il est trop beau! WAAAAHH! il chante trop bien, en plus!

Et alors que le groupe de combattant commença à s'éloigner, elle courut une petite distance pour crier à Kagutsuchi de rappliquer en vitesse pour admirer la vraie puissance dragonnière. Puis elle courut après l'oiseau.

La nuit était maintenant tombé, mais une lueur commença à luire un peu plus loin. Elle s'arrêta à quelques distances. Le Pokémon faisait flamber ne partie de la forêt.

-Tu vois, Charlotte, toi aussi, tu pourra devenir aussi terrible que ça. Lança-t-elle au piaf, sur sa tête, compeètement figé par la peur. Puis se tournant vers le Draby qui la rejoignait elle continua. Et toi aussi tu seras aussi superbe, bien sûr.

Elle remarqua alors que le petit dragon tenait ses vêtements dans ses bras, elle réalisa qu'elle était encore nue. Elle se rhabilla en vitesse et se plongea dans la fournaise pour suivre le majestueux et tout puissant Altaria.

-Waaah! Trop fort!

Kagutsuchi lui donna alors un coup de pied dans la jambe, puis tendis un de ses bras vers les humains, coincés par les flammes.

-Quoi ? Mais ils ont pas l'air d'avoir besoin d'aide.

Elle remarqua alors un homme, tenant une jeune femme dans ses bras, inconsciente, un Insécateur hors combat à côté d'eux.

-Ah! Peut-être que si en fait. Mais il est trop beau!

Nouveau coup de pied dans la jambe, nouvelle douleur. La jeune femme attrapa alors sa claymore dans son dos et la lança entre les combattant, pulvérisant un arbre au passage avant de se planter dans un autre plus épais un peu plus loin. Mai se déplaça de quelques mètres pour éviter le tronc qui s'étala sur le sol, tout en faisant face au dragon céleste.

-Ca suffit, oui, Sublime Oiseau ? La violence ne résout rien.

Sur ces mots, le petit dragon regarda sa maîtresse avec un air ahurit. C'est elle qui disait ça ?

-Je suis sûre que toute votre colère est injustifiée. Je vous propose plutôt de vous défouler autrement, mais si vous tenez à vous battre, je serai votre adversaire, au nom de la justice.

Ah bah voilà, il reconnaissait enfin sa maîtresse. Plus de muscles que de jugeotes. Est ce qu'elle avait une once d'intelligence, Kagutsuchi était toujours incapable de le dire. Toutefois, le Tylton, devinant ce qu'attendait la jeune humaine qui lui servait de perchoir, retrouva assez de force pour s'envoler en hurlant et se cacher dans un petit terrier, déjà occuper par des Laporeille. Mais ceux-ci étaient trop terrifié par ce qui se passaient au dehors pour l'en chasser.

La jeune humaine, quant à elle, attendait une réaction de l'Altaria, prête à bondir pour récupérer son arme dans un premier temps.

_________________
avatar
Mai Tokiha
Informations
Nombre de messages : 33

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 16
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par PNJ le Dim 29 Jan 2017 - 11:20

[ Message d'intervention du PNJ suite à la demande d'Elvira ici ]

Le combat qui se préparait, ou du moins l'air effrayant de l'Altaria furieux, firent s'enfuir les petits Pokémon du coin, qui n'avaient pas la moindre intention de se prendre une bourrasque ou un Draco-Souffle perdu ou quoi que ce soit du genre ! Des petits Laporeille bondissaient, en panique, tandis que des Prismillion colorés abandonnaient les fleurs à nectar dont ils se délectaient quelques instants plus tôt, pour se mettre à l'abri.

[ Il n'y avait aucun nouveau Pokémon à trouver dans les Landes Verdoyantes. En revanche, vous avez pu observer un type de fleurs particulier... Ça sera peut-être utile plus tard. ]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1072

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Anthere Osarian le Mar 7 Fév 2017 - 16:12

L’Altaria fixait d’un œil mauvais ceux qui avaient osé le déranger et le prendre pour un vulgaire Pokémon sauvage. Si encore ils n’avaient pas suggérés, en essayant de lui faire combattre un Spectre ridicule, qu’il était un faible Pokémon… Grave erreur, à ce sujet, Persik n’était pas à prendre avec des pincettes ! Menaçant et très sûr de lui et de ses capacités, il surveillait néanmoins les alentours, remuant un peu la tête, surveillant l’humaine et son insecte. Comme tous ses congénères, il possédait la vue à la fois perçante et exceptionnelles des oiseaux, une particularité physionomique propre aux oiseaux. Il avait donc un large champ visuel et en hochant de la tête, il supprimait le faible champ mort. L’attaque en traître que lui préparait le spectre ne pouvait pas lui échapper. Pourtant, il resta parfaitement calme. S’il n’avait jamais beaucoup apprécié, dans le temps, d’être un petit Tylton, minuscule et faible, il ne pouvait cependant pas dire que cette vision de volatile était un handicap, bien au contraire.  A l’intérieur, il s’amusait déjà et ridiculiser le Spectrum serait pour lui un grand plaisir…

Cependant, le discours de ce faible Pokémon (si faible que, visiblement, il en était mort). Pendant les quelques petites secondes de silence, entre sa question et la réponse qu’il attendait, Persik s’était plus ou moins préparé à ce qu’il allait entendre, tout sauf ce qu’on lui révéla. Horizon avait offert le ruban d’Anthere ? Des dizaines de questions lui vinrent et c’est quand il entendit le spectre profaner ses menaces, qu’il eut bien envie de se moquer de lui. Mais plus malin, il se contenta de fixer intensément l’Insécateur et comme il s’y attendait, celui-qui-refusait-de-lui-obéir, le fit tout de même… Persik ne pouvait pas douter de sa supériorité, il était obéit, sans avoir besoin de rappel à l’ordre. Le plus important, maintenant, n’avait rien à voir avec le babillage inutile du spectre. Il pouvait bien le menacer, mais encore fallait-il être assez puissant pour que sa Malédiction ait un quelconque effet. Ce qui ne pouvait être le cas, pas devant le magnifique Dragon qu’il était ! Non, non, le plus important, c’est qu’un malheur était arrivé à Anthere… Mais où étaient tous les autres ? Il n’avait pas parlé des autres Pokémon.

A la pensée de sa maitresse, Persik se radoucit. Ah tiens, parlons-en des autres ! Où était le soit-disant Grand Khan, Maître parmit tous les Maîtres des Oiseaux ?! Hors d’état de combattre si c’était Horizon qui avait pour tâche de retrouver Anthere et il était bien le plus faible de toute leur compagnie ! A l’exception de la Tarsal, mais qui avait l’excuse d’être un bébé, elle. Ces nouvelles étaient de bien mauvaise augure…Anthere elle aussi possédait de pouvoirs, pourquoi ne s’était-elle pas défendue ? Pourquoi et où avait-elle disparue, pourquoi avaient-ils été séparés ? Cette tête de linotte spectrale n’en savait rien, Persik le préssentait. L’oiseau-dragon avait développé un sale caractère, enorgueillit par ses pouvoirs de dragons, c’était plus que certain, mais il aimait profondément Anthere. Elle ne l’avait pas capturé, c’était lui qui l’avait choisie. Sa jeune maitresse était quelqu’un de doux, d’affectueux et de sensible et même quand elle n’arrivait pas à dresser ses Pokémon, elle ne les forçait jamais au-delà de leurs capacités.

Elle ne les forçait même pas à évoluer et leur laissait le choix de disposer d’eux-même, ce qui était rare chez un humain. Faisant taire ses propres envies, il se souvenait parfaitement qu’elle s’était démenée pour trouver une forme évoluée qui conviendrait à Akasie. Bon, la renarde avait choisis une fragile forme de plante, mais c’était son goût et Anthere l’avait respecté. Pour bien la connaître, Persik songea qu’elle aurait préféré un Mentali, mais elle avait choisi d’écouter son Evoli. Il savait avoir une maitresse exceptionnelle et ce qu’il venait d’apprendre était inquiétant. S’il avait été là, il ‘aurait permit à personne de s’en prendre à elle, c’était certain. Il y avait quelque chose de grave là-dessous et Persik entendait bien en apprendre plus. Horizon était un brave Pokémon, il aimait bien les humains et s’entendait avec tout le monde. En fait, il n’avait eu aucun mal mettre de son côté le groupe qu’il avait en face de lui… Cela ne l’étonnait pas beaucoup, mais ne pas entendre parler des autres et d’Ourasi et de Quidam était mauvaise signe.

Il s’était passé quelques secondes de silence et aux dernières menaces du Spectre, Persik ricana. Il lui demanda s’il pensait sérieusement que sa pitoyable Malédiction aurait un effet, alors qu’il avait à moitié succombé à sa plus faible attaque ? Moqueur, il se retourna et donna un battement d’ailes, au même moment, une lame passa à quelques mètres et la gamine qu’il avait laissé sur place un peu plus tôt, vint l’interrompre. La toisant comme une gamine mal-élevée (on n’interrompt pas les grandes personnes quand elles parlent !), prit un ou deux mètres de hauteur. Entre-temps, la Canicule qu’il avait levée s’évanouit et l’air frais remplaça rapidement l’atmosphère insupportable qu’il avait créée. Persik se moqua de tous les petits Pokémon des deux Dresseurs. Il fit juste mine de claquer son bec vers le chaton qui n’oserait jamais le toucher, il en était persuadé et fit remarquer au Spectre qu’il avait l’air bien malin avec sa Malédiction qui resterait sans effet. Persik savait avoir raison, il n’était plus temps pour lui de s’entraîner, ni d’écraser ses ridicules adversaires. Il n’était plus dans son mode de combat, en fait, il devait garder toute sa puissance pour la mettre au service d’Anthere.

L’Altaria s’extirpa de la forêt et alla se poster un peu plus loin. Il regardait vers le Nord-Ouest. Debout sur une branche à mi-hauteur d’un arbre, il repensait. Il y avait un peu plus d’un an de cela, excédé par le comportement de Khan, il avait fait preuve de sa puissance à toute une auberge, dont il ne se souvenait pas du nom. Il s’était entraîné sans relâche depuis. Il avait pensé que, naturellement, Anthere aurait fait de même avec ses autres Pokémon. Il savait que la jeune femme n’aurait pas cherché à le poursuivre et le retrouver, justement parce qu’elle était capable de le comprendre et de le respecter. Quel pays avait-elle atteint maintenant ? Elle était une voyageuse, elle aimait visiter et découvrir… Tout ce temps passé à Terros, peut-être avait-elle fait route vers Flamen ? Mais depuis tout ce temps… Il était resté longtemps à Nalcia, n’aurait-il pas entendu parler d’elle si elle y avait été ? Persik avait chassé les Dresseurs. Il aurait forcément croisé Anthere un jour ou l’autre.

Le ruban n’avait plus aucune importance. Il le laissa là. En fait, il serait même intéressant de le laisser ici. S’il avait reconnu le parfum d’Anthere, il portait aussi celui du Marill et le sien. Si les autres passaient par là, ils comprendraient. Après tout, eux savaient ce qui était arrivés, ce ruban abandonné serait une piste pour eux. C’était trop bête, il avait perdu son temps et son énergie avec ces dresseurs amateurs et il avait maintenant un but qui passerait par-dessus tous les autres. L’ennui était de savoir par où commencer. Même pour un dragon, le monde était grand. En réfléchissant, au clair de lune, il en vint à penser qu’en cas de problème, les Pokémon, les amis et la famille étaient toujours les premiers au courant. Les compagnons étant perdus, Horizon partit il-ne-savait-où, il ne restait que les amis d’Anthere et sa famille. La majorité de ses amis et sa famille étaient à Mizuhan, entre la petite ferme, dont il gardait un excellent souvenir et la ville de Seian. Elle s’était fait aussi quelques amis de voyage… Mais il n’avait aucune idée de l’endroit où les trouver. Il allait donc commencer par Mizuhan. Le Bulbizarre pourrait l’aider.


Spoiler:

[Quel caractère de merde xD
Je laisse la fin en suspens, je trouve que c’est bien pour ce message et faire cesser les hostilités ^^]

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 60
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Elvira Greyhunt le Jeu 9 Fév 2017 - 1:02

Le Spectrum était à deux doigts d'éclater dans une rage noire. Ce n'était pas une rage à proprement parler, mais plutôt un mélange de peur personnelle, d'inconfort et de frustration. Une frustration qui était décuplée par le lien qu'il avait avec l'Insécateur. Malgré l'état endormit du monstre vert, il ressentait dans le subconscient de la bête, la tempête de folie qui voulait le happer. Il avait presque peur de se faire entrainer dans l'univers macabre et incompréhensible de la bête. Elvira était toujours inconsciente, mais il la sentait revenir vers lui lentement. Il réalisait, qu'il y avait eu beaucoup plus de peur que de mal. Toujours sous l'apparence illusoire du Ghostblade, Axill observe le dragon plumeux, réfléchissant à sa prochaine action. Il doit avouer être très impressionnée par le dragon et maintenant qu'il a l'esprit un peu plus tranquille, il assimile plus rapidement les actions qui s'activent autour d'eux. Pendant que l'oiseau semblait s'être ‘'calmé ", un terme complètement inexact pour décrire ce qui se passait, une énorme épée sortie de nulle part pour venir frapper le tronc d'arbre qui se trouvait non loin de Sören.

Des petits morceaux de bois explosèrent et certains vinrent rebondir sur le corps endurci de l'Insécateur et du Spectrum. Axill, qui jusqu'à maintenant avait été complètement focalisé sur l'oiseau-dragon, détourna un faible instant son attention sur la jeune femme qui s'interposait entre lui et le dragon. Axill était quelque peu troublé et indécis à propos de la jeune femme, soit elle était très compétente ou simplement stupide d'aller se jeter devant un Pokémon de cette envergure et plus il l'observait, plus la deuxième option semblait être la bonne. Pourtant, Axill remerciait intérieurement la jeune femme qui lui offrit la meilleure des distractions.

Le Spectrum laissa tomber l'illusion et reculait pour mettre un peu plus de distance entre lui, Elvira et le Dragon. Avec l'une de ses mains griffues, il vient prendre la Pokéball qui était dans le sac à dos non loin et rappelait son compagnon. Il eut la réflexion qu'il devait peut-être faire quelque chose pour Sören et ces cauchemars. Cependant, c'était le gémissement d'Elvira qui le ramena au moment présent, la jeune femme semblait lentement retrouver ses esprits. Lentement, il vient trouver refuge derrière un arbre et il se rapprocha du sol, déposant la jeune femme sur ce dernier pour lui offrir un appui convenable. Encore une fois, son esprit était attiré par une tierce présence, réalisant que l'épée avait ouvert son œil et avait commencé à enrouler son écharpe bleue autour du bras d'Elvira, le même qu'il avait déjà blessé. Axill lui envoya un avertissement, mais le Monorpale l'ignora complètement, continuant à s'enrouler autour du bras. Axill remarqua tout de même la différence, cette fois-ci, Bélen était plus calme. Il savait que durant leur séjour à la pension de Miku il s'était produit quelque chose entre eux, mais il ne pouvait pas dire quoi, il avait souvent été absent, désireux de découvrir un peu plus les alentours et d'approfondir ses propres connaissances.

Beaucoup de choses s'étaient passées durant leur séjour chez cette Marcheuse de rêves. Cette pension avait été un bienfait pour eux, mais cet évènement était un coup très dur pour eux. Il espérait seulement qu'il n'y aurait aucun effet négatif à tout ceci.

* Elvira ? Tu m'entends. *
‘' Oui… Que ce passe-t-il ? ‘' Demande la voix un peu tremblant de la guerrière.
* Tu as raté l'arrivée d'une cinglée et le départ du dragon… Il n'est pas bien loin, mais son esprit est occupé ailleurs. Je conseille donc que nous quittions rapidement. * Souligna le Spectrum.
‘' Sören et Bélen ? Est-ce qu'ils vont bien ? ‘' Demanda-t-elle en se prenant la tête à une main.
* Le premier est dans sa Pokéball et le deuxième accroché à toi comme un bébé à sa mère. *
‘' Oui… je viens de le sentir… Tout va bien Bélen… ‘' Commenta-t-elle en se levant.

Pendant un instant, elle eut la nausée et sa vue se brouillait un peu. Elle avait une douleur désagréable au niveau du dos et aux fesses. Elle tourna la tête vers la jeune femme qui se trouvait toujours là, observant le Dragon qui était allé se percher plus loin, une expression pensive. Décidément, ce n'était certainement pas son jour de chance. Elle réussit à faire quelques pas et récupéra son sac, ou plutôt ce qui en restait avant. Bélen reprit sa place dans son dos, mais ne relâchait pas son emprise sur son bras. Il lui laissa suffisamment de mouvement pour bouger son bras sans trop de difficultés. C'était tout de même une étrange sensation. Elle avait l'impression d'avoir une membrane qui la suivait partout. Axill soupira puis reprit son état gazeux préféré pour trouver refuge dans les vêtements de la femme. Ils venaient tous d'essuyer la pire des défaites et il devait méditer sur cette impuissance qu'il avait ressentie.

Pour sa part, Elvira qui était bien décidée de partir sans demander son reste, offrit quand même des paroles d'avertissements à la jeune femme qui observait encore l'oiseau-dragon.

‘' Je suppose qu'un merci, serait de mise… Merci… À ta place, je ne resterais pas ici… Il a un caractère assez… destructeur… ‘' Termina-t-elle en regardant au loin les ravages qu'il avait faits…

Elle offrit un dernier regard à la femme puis au dragon à plume bleue avant de tourner les talons et de quitter dans une direction. Elle ignorait complètement si elle allait vers une ville, tout ce qui comptait était de mettre le plus de distance entre elle et cet Altaria.


[HRP : Bon, c'est ma sortie peu glorieuse, après une telle débandade, je crois que je vais aller me cacher dans un coin ! Je vous souhaite une bonne continuité et à une prochaine fois ! ]

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1147

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pensée de coin du feu [libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum