[ Clos ] Le temps d'un instant... [Solo/Capture]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Le temps d'un instant... [Solo/Capture]

Message par Elvira Tertia le Sam 8 Oct 2016 - 22:42


Le temps d'un instant...

Contrainte/Solo


Dites-moi, n'est-il pas étrange qu'un Pokémon comme moi se sente vide ? Qu'un être fait de métal est perdu sa raison de vivre. Je n'ai plus envie de combattre et pourtant, c'est ma raison de vivre. Mes rebords, son tranchant comme l'épée, m'a garde est faite pour être empoignée fermement et permettre à mon porteur de m'utiliser. J'ai pourtant une magnifique écharpe qui me permet de m'enrouler autour de l'avant-bras de mon porteur et je suis offrir de ma force, alors pourquoi je me retrouve seul ? Pourquoi tu m'as abandonné ? Dis-moi compagnon de fortune, amie sincère, frère de combat. Je ne comprends pas la raison qui t'a poussé à me déposer ici, à m'abandonner sur la tombe de cet étranger que je ne connais pas. Il est vrai que j'ai arrêté de fonctionner correctement, mais toutes ces choses que tu me demandais de faire étaient tout simplement trop. Mon esprit ne pouvait plus accepter tout ceci et pourtant, si j'avais su ce que tu ferais, j'aurais recommencé que pour toi. Je sais que tu n'étais pas le meilleur des hommes, que tu courais les rues dans des buts malsains et que tu faisais partie qu'un gang de voleurs, mais je t'avais accepté comme tel. Je n'appréciais pas tout ce qui pouvait arriver, encore moins la moitié de ce que tu me demandais de faire, mais je t'aimais, tu étais mon dresseur, mon maître et mon compagnon. Maintenant, je ne suis plus rien et toi, tu es parti. Je trouve ironique ton geste toi qui m'avais promis de ne jamais m'abandonner.

Malgré toutes les petites lumières que je vois s'élever dans le ciel, c'est une belle vision, je trouve l'endroit froid et vide, tout comme moi. Même si je me suis enveloppée dans mon foulard, je sens toujours la morsure de la pierre sous moi. Je n'aime pas cet endroit, je le déteste et j'aimerais le quitter, mais je n'ai pas la force de bouger et encore moins de partir. Je me déteste pour ce que je suis devenu. J'aimerais retrouver la joie de vivre, passer outre la tristesse qui m'envahit, mais l'espoir que tu reviens me hante toujours. J'espère toujours que tu reviens vers moi et que tu m'offres tes excuses pour m'avoir abandonné, mais voilà, je suis toujours ici et toi absent. J'ai longtemps pleuré ton absence, mais maintenant mes larmes se sont éteintes et plus rien ne sort de mon œil. Mon esprit est à vide d'émotion, je recherche tant de choses, mais tu me les as tout retirés. Je ne suis qu'une carcasse vide qui n'attend qu'à être aimé une seconde fois.

De mon trône de pierre, j'entends les pas de quelqu'un qui s'approche. J'espère grandement que ce soit toi. J'ignore la raison de la présence de cette personne, mais je ressens un peu de joie. La première chose que je remarque est sa chevelure d'un rouge éclatant. Je crois voir du sang dans cette chevelure, une tâche si vive, rempli d'une passion contagieuse. Ensuite, ce doux visage aux traits inexpressifs. Je me demande pourquoi une si jeune dame comme toi ne sourit pas et ce qu'elle Fait ici. Ce cimetière n'est pas un endroit pour une femme. Pourtant, je suis heureuse de réaliser que je ne suis pas seule, que toi, inconnue soit présente. Je sens une autre présence à ses côtés, une présence maligne et violente. La femme me semble pourtant calme, loin d'être affectée par l'atmosphère lourde du lieu. Lentement, une autre forme se dessine à ses côtés et je vois l'insecte géant qui dégage tout ce mal. Il m'intimide, m'effraie comme jamais personne n'a pu le faire.

Je vois la jeune femme observer autour d'elle, faire quelques pas dans une direction avant d'aller dans une autre. Elle semble chercher quelque chose, mais en même temps, elle ne semble pas savoir quoi. Elle me fait presque rire, à tourner en rond dans ce lieu de malheur. Le Pokémon à ses côtés me semble beaucoup plus agité qu'il aurait fallu, mais ce n'était pas son trouble qui était le plus apparent, mais son apparence. Son corps entier était recouvert de marques et de cicatrices. C'était ce corps dévastateur qui m'avait fait mal. Je pleurais sur mon abandon et pourtant, il y avait bien pire. Je me sentis stupide de me plaindre sur moi-même. Je n'ai pas été utilisé comme jouet à dissection comme toi. Malgré ma peine, tu me donnes espoir en me montrant qu'il y a bien pire comme situation. Pendant que je vous observe, je finis par remarque le regard de l'insecte qui est sur moi. Je te vois t'approcher de moi silencieusement sans que ta maîtresse se soucie de ton départ. Ton regard est aussi sombre et froid que la mort et tout ce que je trouve à faire est de m'enrouler dans mon foulard et d'arrêter de bouger.

Je fais le jeu du mort en espérant que tu passes ton chemin.

Et pourtant, tu t'arrêtes devant moi et m'observe en silence. Je ressens sur ma peau de métal son regard scrutateur. Il me fait peur et pourtant, je ne peux détacher mon attention de ta peau. Quand tu approches ta lame de moi, je me raidis et je m'imagine les pires choses, mais tu ne fais que lentement déposer la pointe sur mon étui. Pourtant, ta caresse est douce et délicate. Tu pousses un grognement que je ne comprends pas, un mot pour moi ou pour ta maîtresse ? Pourtant, cette dernière tourne immédiatement son attention sur toi et fini par s'approcher tandis que tu continues à passer ta lame sur moi. La femme à la chevelure de sang finit par poser les yeux sur moi et je vois de l'interrogation se dessiner un peu sur ses traits. À son tour, elle vint caresser le foulard bleu.

‘'Qu'as-tu trouvé là ? C'est… Magnifique, mais depuis quand tu es intéressé par ce genre d'objet ?''

Cette femme n'était certainement pas d'ici et n'avait pas une connaissance poussée des Pokémon sinon elle aurait su ce que j'étais. Mais d'une certaine manière, j'étais rassurée qu'elle me confonde avec un bel objet. Elle me trouvait magnifique et ses mots m'avaient profondément touché. Mais toi, tu avais compris que j'étais beaucoup plus qu'une belle épée. Tu pousses un autre grognement et elle te regarde avec un tel regard. Mon dresseur ne m'avait jamais regardé comme tel et j'en suis un peu jalouse. Je vois la femme me regarder une nouvelle fois et je ne bouge toujours pas, je fais toujours la mort. La main toujours posée sur moi, je sens la chaleur de son corps sur mon acier froid et elle me revigore lentement.

‘'On devrait continuer notre chemin, nous avons beaucoup à faire et cet endroit me donne des frissons désagréables.''
‘'Grrrr''
‘'Quoi ? Je ne fais pas dans le vol de tombe Sören''
‘'Rrrrrr''
‘'Tu rouspètes en plus ? Tu es vraiment sérieux ?''

Je te vois poser une pression plus ferme sur moi. Je ne comprends pas bien tes motifs et je n'en veux pas à ta maîtresse de vouloir continuer son chemin, elle ne me connaît pas. Pourtant, tu restes là, les yeux rivés sur moi. Tu t'acharnes à vouloir me prendre avec toi. La femme t'observe puis finit par observer autour d'elle avant de soupirer. Elle retire le sac qui couvre son dos et le dépose sur la stèle. Elle m'attrape lentement et me soulève. Je la sens nerveuse et elle regarde une nouvelle fois autour d'elle avant de me glisser dans l'une poche qui se trouve dans l'emplacement du dos. Je comprends rapidement que cette femme est une guerrière la pochette est en fait un étui pour y cacher une arme de mon seize. Elle glisse ses doigts une nouvelle sur moi fois avant de mettre le sac sur son dos et soupirer une nouvelle fois. Je l'entends parler :

‘'Ne prend pas cette habitude ! Tu la porteras quand nous aurons quittés la ville, mais pour le moment, je la garde. Je ne veux certainement pas qu'on se fasse traiter de voleurs et pilleurs de tombe.''

Prise ainsi dans ton dos, je me retrouve confortablement entourée de chaleur, c'est un sentiment différent et très plaisant. Je n'avais jamais ressenti un tel sentiment de bien-être. Ma chance aurait-elle tourné ? J'espérais tellement que quelqu'un me prenne et m'amène loin de tout ceci et voilà que mon souhait est exaucé.
Code by Joy

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum