[ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Elvira Tertia le Mer 19 Oct 2016 - 23:46

[Contrainte n’ 4 : faire intervenir le climat.]

« Ichigo ichie »

La première chose qui la frappait Elvira était une chaleur étouffante. Elle ressentait la caresse du soleil, celle du vent et elle sentait son corps était lourd. Elle avait l'impression de suer à grosse goûte. Malgré la chaleur qui l'enveloppait, elle avait froid. Ce n'était pas le froid naturel d'une température base, mais plutôt quelque chose de surnaturel. Elle se sentait morte. Pas physiquement, mais psychologiquement parlant. Si elle avait ouvert les yeux, elle se serait surement régalée sur le paysage qui l'entourait. Le soleil était haut et brillait fort, reluisant sur la surface du lac. Il y avait des nuages d'une blancheur exquise, vagabondant paresseusement. Des Tylton accompagnées de leurs parents des Altaria qui planaient en compagnie des nuages.

Le vent de Nalcia soufflait rêveusement, les guidant vers leur prochaine destination. Une panoplie de Pokémon de type vol vagabondait sous la douce température. Il y avait plusieurs Carapuce qui s'étaient attroupés autour d'elle, curieux de la forme de fourrure blanche qu'ils avaient tirée de l'eau claire du lac de la liberté. Ils l'avaient trouvé flottant dans l'eau après la chute qu'elle avait faite durant la nuit. Elle était apparue comme par magie du ciel et avait atterri dans l'eau brisant le sommeil des créatures aquatiques. Une fois la peur passée, ils l'avaient sortie de l'eau et elle avait été chanceuse parce qu'elle avait perdu connaissance.

Malgré la beauté extérieure, elle était absente et ne savourait rien de tout ceci. Tournée vers elle-même, elle essayait d'apaiser la colère et la tristesse de son âme. Elle avait appris tellement de secrets qu'elle ignorait comment les gérer. Sa vraie mère était vivante, elle avait retrouvé M et maintenant un assassin furieux en avait après elle, sans oublier qu'elle avait perdu les Jumelles. Il y avait également ce Pokémon qui lui avait broyé le bras droit, le même qui était tatoué et siphonner de l'énergie. Elle se sentait vide et lasse. Le Monorpale avait été également tiré de l'eau et jeter sur la berge avec le restant de son équipement. Il avait repris son apparence de vieille épée abandonnée et c'était à nouveau enroulé dans son foulard et fermer son unique œil.

Une nouvelle fois, le délicat vent de Nalcia venait caresser son visage, mais il n'eut aucun effet sur sa douleur. Lentement, les larmes montèrent aux coins de ses yeux et elle bougeait enfin, se recroquevillant sur elle-même. Elle avait tellement pensé à lui, elle s'était posée amplement de question sur lui et tout ce temps, il avait été à porter de main. C'était donc lui qu'elle avait ressenti plus d'une fois. Pourquoi le destin avait-il été si cruel avec elle, elle avait eu tellement d'espoir qui lui avait été arraché si rapidement. Une nouvelle fois, le désespoir l'envahissait et elle éclatait en sanglots pendant que les Carapuce quittaient surpris. Son poing s'abattait dans l'herbe en poussant un cri de douleur et de rage.

Lentement, un vent malin prenait place, chassant les nuages blancs pour les remplacer par ceux plus sombres et gorgée de pluie. L'herbe et les feuilles étaient battues par le vent et les Pokémon quittaient rapidement pour trouver le refuge de leur maison, mais elle, elle ne bougeait pas, insensible à tout ceci. C'était le moment qu'Axill faisait son apparition, s'accrochant au corps de la guerrière. Il essayait de lui faire, savoir et comprendre sa présence, mais malheureusement, elle semblait enfermée sur elle-même. Pour la protéger d'un coup de chaleur, il faisait fondre avec une attaque poison ses vêtements. Il s'assurait de ne pas faire fondre ses vêtements sous la fourrure, mais malheureusement ce n'était pas encore un chirurgien professionnel. Surtout qu'à deux reprises, son poison touchait la peau de L, ce qui lui donnait des vomissements et des brûlures à rajouter à son bras, déjà en charpie.

Il essayait cette fois-ci de lui parler mentalement, glissant dans son esprit comme il avait l'habitude de le faire ces derniers mois. Pendant que la pluie commençait à tomber, il essayait de faire un écran entre elle et Elvira, l'enveloppant en évitant de recouvrir son visage, il se penchait vers l'intérieur de son esprit blessé. Elle semblait s'être enfermée dans un cocon d'acier, impénétrable même par la tempête spirituelle qui frappait. Une pluie sauvage identique à celle qui avait pris place dehors. Une tempête faisait rage dans le cœur de la demoiselle et elle allait être submergée si Axil ne faisait rien. Telle une ombre, il plongeait et prenait l'apparence qu'il avait l'habitude de prendre. La silhouette unisexe apparaissait devant l'ovale sombre, y posait les mains et murmurait quelque chose à l'entité qui y était enfermée.

Le cocon semblait se fissurer facilement sous les paroles de l'ombre et dévoilait la jeune femme. Son apparence semblait changer un instant pour prendre celle de l'homme qu'il avait vu la vieille. Il savait que ce n'était pas la bonne chance de la tromper, mais il était prêt à tout pour la protéger et la garder en ce monde. Il était quelqu'un d'égoïste, il le savait très bien et l'acceptait.

À l'extérieur, les éclairs avaient commencé à zigzaguer dans le ciel, on aurait un monstre qui crevait les lourds nuages. Le vent se déchaînait et finalement, Elvira revenait à elle, réalisant la température extérieure. Avec grand-peine elle s'extirpait du miasme d'Axill et attrapait son matériel. Elle avait l'impression d'être comme ses feuilles, elle se sentait si faible et impuissante face à la force du vent et de la pluie. Pluie qui devenait de plus en plus torrentiel à chaque fois que le tonnerre frappait dans les environs du lac. Elle sursautait parfois sous le son qu'offrait le tonnerre si fort et puissant. Si seulement puissant, il était maître de la situation, pas comme elle. Elle attrapait son sac et hésitait un instant devant l'épée. Son bras droit était encore endolori et elle saignait encore un peu, mais la plupart des blessures avaient croûté durant la nuit. La pluie avait commencé à laver le sang, mais sans réellement réussir à laver. De son autre main, elle allait coincer l'épée dans son sac et faisait rapidement un pansement à son bras, elle s'occuperait de tout ceci plus tard.

Sous la pluie, elle traînait sa carcasse dans une direction, elle espérait y trouver refuge. Axill avait trouvé refuge dans son ombre, endroit où il appréciait plus que tout. Il essayait de la supporter mentalement. L'autre Pokémon restait silencieux, écoutant tout ce qui semblait se passer autour d'eux.  Au loin, enfin un bâtiment semblait se dessiner. Malheureusement, elle ne portait pas attention au pur style traditionnel mizuhanien. La structure était une beauté en soi un paradis architectural qui aurait fait saliver n'importe quel architecte.

Pourtant, la jeune femme n'avait aucune intention d'y apporter de l'attention, tout ce qu'elle désirait était un endroit qui pourrait la cacher de la pluie. Tous ses vêtements lui collaient à la peau, sa chevelure ressemblait à un miasme foncé qui lui cachait une partie du visage, sans parler du bandage mouillé qui était entaché de sang, elle faisait pitié à voir. Elle remontait le paver joliment décoré, ne réalisant pas qu'elle se trouvait dans une pension Pokémon, elle allait frapper à la porte, trois coups secs et forts.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Mar 2017 - 12:00, édité 3 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Miku Hatsune le Sam 22 Oct 2016 - 0:02


« Ichigo ichie* »


Les mains douces plongèrent à nouveau dans la bassine d’eau fraîche posée tout près de la jeune femme pour y tremper le tissu déjà rougi par le liquide vermeil. Ce dernier se dilua encore un peu plus dans l’eau, laissant la compresse retrouver un peu de sa couleur d’origine. Avec des gestes lents et précis, les doigts s’enroulèrent autour de l’étoffe pour l’essorer et la vider du surplus, avant de l’apposer sur la plaie béante de l’insecte vert. L’animal ne bougea pas, plongé dans un sommeil artificiel et réparateur par celle qui s’occupait de lui depuis des heures. Consciencieusement, la Nalcienne nettoya la blessure en répétant la manœuvre, puis leva sa paume au-dessus de la tête de l’Insécateur pour sonder son état. Une goutte d’eau s’écrasa sur le front de la bête, qui ne tressaillit même pas. Pour le moment, il semblait être dans une telle quiétude que même le déluge qui s’était abattu dehors n’aurait pu le réveiller.

Sans quitter son protégé du regard, Miku murmura :


« Tanaquil, va me chercher la sacoche, d’accord ? »

La Tarsal affairée à côté de sa Maman se précipita, manquant de se prendre les pieds dans sa robe blanche. Elle revint quelques instants après avec la précieuse besace, dans laquelle Miku piocha pour récupérer un onguent particulièrement puissant. Elle en étala une bonne quantité sur le corps du Pokémon Insecte, puis enroula plusieurs bandages autour des membres qui avaient souffert. Si elle n’avait pas vu la chute dans le cauchemar de la créature, la Marcheuse aurait juré qu’il avait été roué de coups au point d’en perdre conscience.

« Merci. Je reviens, tu veux bien veiller sur lui un moment ? »

Prenant très à cœur son rôle d’infirmière, Tanaquil hocha vigoureusement la tête. Souriante, Miku se redressa, fit souffler une brise apaisante dans la pièce d’un geste ample du bras, puis tourna les talons pour aller s’enquérir de l’état de sa Dynavolt. Fraîchement arrivée à la pension, la créature survoltée avait réussi l’impossible, à savoir dégeler le cœur de glace du Givrali qu’elle avait recueilli plusieurs mois auparavant. Mieux encore, et de manière tout à fait inespérée, ils avaient eu un véritable coup de foudre, si bien qu’Eiar n’avait pas tardé à couver un œuf dont l’espèce de l’occupant était restée inconnue jusqu’à son éclosion. Une minuscule Évoli en était sortie, mais elle avait vite grandi et pris des forces, débordant d’une énergie qui faisait un peu défaut à sa mère depuis peu. La Nalcienne avait mis cela sur le compte de la fatigue et de l’émotion, et elle constata qu’elle ne s’était pas trompée lorsqu’elle vit les trois Pokémon ensemble. Eiar et sa fille jouaient à se poursuivre, la mère se prêtant au jeu comme une enfant qu’elle était toujours, au fond, tandis que le père, plus réservé, se contentait de veiller sur elles de loin. Néanmoins, leur agitation les amena à percuter le Givrali, qui grogna d’un air contrarié.

« Sitara, fais attention à ton père et excuse-toi. »

Penaude, l’Évoli inclina la tête jusqu’à toucher le parquet de la chambre, tirant un rire à la Marcheuse.

« Je pense que ça ira comme ça. »

Alors que la Nalcienne se penchait pour caresser l’animal, Caesar, son Prinplouf, entra en trombe, termina sa course en glissade sur le ventre, puis désigna l’entrée avec sa nageoire.

« Oui ? Nous avons de la visite ? »

Elle eut à peine le temps d’achever sa phrase qu’on frappa à la porte de trois coups assurés et puissants. Surprise, mais pas effrayée, Miku courut vers l’ouverture en bois pour aller ouvrir, Sitara, Caesar et Pardalis sur les talons. Lorsqu’elle ouvrit, une silhouette haute et flamboyante, mais surtout trempée et blessée, apparut dans l’encadrement.

« Yôkoso**... Oh, par les vents ! Entrez, entrez ! »

La Prêtresse s’écarta pour laisser passer la femme, puis referma la porte derrière elle et la poussa vers la salle d’eau, presque en lui forçant la main. La Delcatty à la fourrure carmin, aux aguets, hérissa le poil en sentant l’ombre de l’inconnue s’agiter, comme si une quelconque présence y était dissimulée. L’hôte attrapa une serviette, puis commença à frotter vigoureusement les épaules et la tête de l’étrangère, tout en lui disant :

« Qu’est-ce qui vous a pris de vous promener sous une pluie pareille ? À moins que vous n’ayez été prise dans l’orage malgré vous... Et quelle vilaine blessure ! Tenez, continuer à vous sécher, je vais m’occuper de ça. »

Joignant le geste à la parole, elle fourra la serviette dans les mains de la rouquine, puis entreprit de défaire le bandage sans même lui demander son avis. Comme pour son protégé, elle lava la plaie, avant d’approcher ses mains et de laisser une lueur douce émaner de ses paumes pour entourer la jeune femme d’une vague de chaleur diffuse.

« Je suis désolée, je ne suis pas Guérisseuse, je me suis spécialisée dans la Marche dans les Rêves, mais je pense pouvoir au moins empêcher que cela n’empire. Vous aurez probablement une cicatrice, du coup... Oh, et je suis Miku, et voici Caesar, Pardalis et Sitara. Vous êtes dans ma pension, vous risquez donc de croiser mes Pokémon un peu partout. Ne vous inquiétez pas, je suis Prêtresse au Temple de l’Air Boréal, vous pouvez me faire confiance pour vos blessures. Quelles que soient leurs origines, d’ailleurs. Néanmoins, je suis bien plus habile lorsqu’il s’agit de maux de l’âme. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à me solliciter. »

La Marcheuse avait d’ores et déjà pris la situation en main, sous l’œil curieux et intéressé de Sitara, qui fixait l’étrangère en remuant la queue. Caesar, lui, la détaillait de la tête aux pieds pour essayer de la cerner, tandis que Pardalis, la gardienne de la maison, ne quittait pas l’ombre étrange de la rousse des yeux. Juste au cas où.

[* « Une chance, une rencontre ». Pourrait se traduire par « Chéris chaque rencontre, car elle sera unique ».
** Bienvenue
Voilà, entrée en matière ^^ Elvira ne peut pas avoir vu Sören, il est dans une pièce fermée et à l’écart, sans compter que Tanaquil émet une sorte de « vague psychique » à une certaine « fréquence » qui lui sert à troubler les étrangers qui s’approcheraient de « son » malade (oui, elle prend sa mission très à cœur xD). On les fera se revoir au prochain post Razz]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 276

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Elvira Tertia le Jeu 27 Oct 2016 - 22:16

"It was a strange piece, somehow, a warm, lonely piece."


La porte s’ouvra sur un joli visage féminin. Une longue chevelure bleue cyan attirait son regard, flottant au vent quand l’air s’engouffrait dans le hall. La voix délicate et enthousiasme lui répondaient. Elvira se laissa attraper sans rouspéter ou émettre la moindre plainte. Elle était presque reconnaissante de cette obligation amicale. Pourtant, même si elle avait apprécié de s'exprimer, il n’y avait que du vent. Elle était démoralisée de la situation. Elle laissa un soupir franchir ses lèvres, c’était apprécier de se faire manipuler de la sorte. Poussée dans ce qui ressemblait une salle de bains, elle laissait tomber son matériel, inutile en ce moment. La serviette jetée sur sa tête et ses épaules était grandement appréciée, encore plus la poigne qui lui frotta ensuite les endroits. Elle se laissa tomber sur un banc, ou un espace qui lui permettait de s’asseoir pour permettre à la jeune femme de s’occuper d’elle. Il était très rare qu’elle tolérât qu’on la touche et en ce moment, Axill semblait fascinée par l’étrangeté de la scène. Sa maîtresse était tellement docile qu’il en était perturbé. Les yeux clos, la guerrière était dans un état second, elle ne voulait pas parler, mais elle devait le faire, ou était-elle ? Et surtout, où était Sören ?

Le visage caché par la serviette, elle avait pour ordre de se sécher seule. Une nouvelle fois docile, elle porta la main au geste, écoutant étrangement la maîtresse des lieux. Il n’y avait aucune énergie dans son geste, une poigne molle qui essaya tant bien que mal de promener la serviette. Ce fut Axill, qui découragé, par son geste, vient prendre sa place. Il sortit de l’ombre de L et vient créer des semblants de membres et vient frotter à sa place. Le bras de L retombait mollement à ses côtés. Elle se détestait en ce moment. Un nouveau soupir franchit ses lèvres, non pas de solitude ou de désespoir, mais plutôt de satisfaction. C’était chaleureux et réconfortant. Elle ignorait ce que cette dame venait de faire, mais c’était apaisant. Lentement, elle levait enfin les yeux vers sa compagne, l’observant franchement pour la première fois. La jeune femme était belle, exotique même. Ces grands yeux bleus lui donnaient l’impression qu’elle pourrait si fondre sans plus de raison et trouver un peu de paix, enfin. Elle ne le réalisait que maintenant, mais sa voix avait un petit quelque chose de particulier. Cette voix était envoûtante. Elle faisait un étrange effet à la guerrière et elle aurait dû se sentir mal à l’aise, mais elle ne l’était pas… Ce qui était encore plus troublant pour elle et Axill qui lui-même semblait quelque peu affecté. Il était complètement sous le charme de la femme, mais jamais il ne l’avouerait.

‘’ Ou sommes-nous ? La date, le lieu et le pays ? ‘’ Sa voix était faible, mais assez forte pour raisonner dans la salle.

Savoir où elle était serait un grand plus. Elle devait également retrouver son Pokémon. Sören, il ne pouvait pas être loin, il devait être tout prêt. Sûrement à l’extérieur à paniquer. Elle imaginait déjà les pires scénarios et s'il n’avait pas été téléporté en même temps qu’elle. Elle porta son regard sur son bras, puis sur l’épée qui était une nouvelle fois, enveloppée dans son écharpe, à nouveau endormi. Elle devrait essayer de communiquer avec lui ou elle, ou… Elle ignorait complètement ce qu’il était.

‘’ C’est mieux… Que rien… Merci… ‘’ Souffla-t-elle. Elle aurait aimé garder le silence comme elle le ferait d’ordinaire, mais ses lèvres bougeaient encore. ‘’ Enchantée… Vous tous… On me surnomme L, lui ses Axill ‘’ Dit-elle en pointant le Spectrum camoufler en Fantominus qui garda le silence, mais offrait un hochement de tête. ‘’ Merci de l’hospitalité, mais je dois rapidement retourner à l’extérieur, Sören, mon ami… Mon Pokémon est quelque part perdu dehors… ‘’ Elle ignora pourquoi elle s’était expliquée, mais elle le faisait. ‘’ On a été brusquement séparée… C’est complexe à dire ou même à expliquer… Nous étions dans une grotte de Mizuhan et l’instant d’après j’étais ici… ‘’ Elle garda le silence un instant.

Pourquoi elle lui expliquait tout ceci ? Pourquoi prenait-elle le temps de s’expliquer sur un sujet si personnel ? Elle ne connaissait pas cette jeune femme, elle lui sembla si jeune et pourtant, elle avait tellement. Une pension ? Ce n’était pas rien, et regardée tous ces Pokémon qui l’entouraient. Ils l’aimaient, l’appréciaient tout simplement. Était-ce les derniers évènements qui la rendaient si vulnérable ? Elle voulait voir Sören, elle voulait revoir Médérick, leurs retrouvailles avaient été de si courte durée.

‘’ Je me suis réveillée près d’un lac, j’étais seule… Non Axill était là et… ‘’ Elle jetait un rapide coup d’œil à l’épée endormi avant de reprendre ‘’ Sören n’était plus là… J’ai cherché un moment, mais la pluie à finit par tomber et c’est le seul endroit que j’ai trouvé… ‘’

Au même moment, Axill abandonnait la serviette qu’il jetait sur les cuisses de sa maîtresse. Il tournait rapidement autour d’elle avant de disparaître dans ses vêtements en laissant un dernier sillage de gaz derrière lui. Elvira souffla sur le restant en soupirant une nouvelle fois. Axill était parti ce caché parce qu’il en avait mare de se faire autant surveiller par le dénommer Pardalis, à qui il avait offert un dernier regard rempli de sous-entendus.

‘’ Il est timide, il faut le pardonner ‘’
* Ce n’est pas vrai ! *
‘’ Merci pour l’offre… Mais je préfère qu’on reste loin de ma tête, vous ne voulez certainement voir ce qu’il y a le dedans… ‘’ Dit-elle platement et elle non plus ne désirait pas que quelqu’un fouille son esprit. Surtout qu’elle se sentait tellement perdue en ce moment même.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Mar 2017 - 12:01, édité 3 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Miku Hatsune le Dim 30 Oct 2016 - 0:43


« Ichigo ichie »


Tout en s’occupant de sa seconde protégée, Miku prit le temps de l’observer, alors qu’elle s’était laissée tomber sur le banc carrelé intégré directement au mur de la salle d’eau. La rousse semblait si lasse qu’elle donnait l’impression qu’elle s’effondrerait au moindre coup de vent, comme si on lui avait arraché tellement de choses d’un seul coup qu’elle en était restée hébétée. Quelque part, elle lui rappela l’insecte qui dormait profondément, veillé par la Tarsal. Mais la Nalcienne sursauta lorsqu’un Fantominus sortit de l’ombre de l’étrangère pour la remplacer dans sa tâche, à savoir le séchage de ses cheveux et de ses épaules. Jugeant probablement que sa maîtresse n’était pas en état de faire ça toute seule, le spectre avait jailli des ténèbres et frottait énergiquement les zones trempées avec des membres de brume. La jeune femme n’avait côtoyé que peu de spectres, et elle sentait confusément qu’elle était encore hantée par le souvenir des âmes arrachées à ce monde lors de la Catastrophe de Mewtwo, mais celui-ci ne paraissait pas tourmenté ; seulement inquiet pour sa dresseuse, apparemment, il mettait toute son énergie à lui apporter un peu de chaleur. C’était plutôt paradoxal, pour un fantôme...

Subitement, la rouquine interrogea Miku, posant successivement trois questions qui firent mesurer à la Nalcienne l’ampleur des dégâts chez elle. Elle était tellement désorientée qu’elle en avait perdu tous ses repères, qu’ils soient spatiaux ou temporels ! Calmement, la Marcheuse dit d’une voix posée, comme pour apporter la quiétude qui manquait à l’étrangère dans la pièce :


« Nous sommes à Nalcia, tout près du Lac de la Liberté. Juste à côté, il y a le Temple de l’Air Boréal. Nous sommes situés dans le nord du pays, pour être exacte. Quant à la date... Nous sommes en 216, en été. Et je crois que c’est mercredi », ajouta-t-elle, un peu hésitante. Elle perdait parfois la notion du temps quand elle restait à la pension, à couler des jours plutôt paisibles... Quand la rousse se présenta sous le nom de « L », la Nalcienne ne dit rien, se contentant d’acquiescer silencieusement à la remarque télépathique de son Abra, qui était carrément dans une pièce voisine. « Ce n’est pas son véritable prénom, mais son esprit est verrouillé pour le moment, et c’est un tel champ de ruines que je te déconseille de t’y aventurer, même dans les Rêves ». C’était donc critique à ce point... Toutefois, elle écouta les propos de la Flamenoise jusqu’au bout pour éviter de la perdre davantage. Déjà qu’elle avait du mal à faire des phrases entières et cohérentes... Son pressentiment enfla alors dans sa poitrine, comme un doute qui se serait changé en conviction profonde. Néanmoins, Miku préféra revenir d’abord sur ce que « L » avait dit pour clore ses paroles.

« Je comprends et respecte votre choix. Je ne me permettrais pas de vous forcer à quoi que ce soit si vous ne le voulez pas, sachez simplement que je suis là si vous avez besoin d’aide. Vous pouvez avoir confiance en moi, j’ai déjà affronté des choses terribles et vu des rêves brisés au point de retenir leurs détenteurs entre deux mondes. Je ne prétends pas avoir la solution à tous vos problèmes, je suis simplement certaine de pouvoir vous apaiser, même si cela ne dure qu’un temps. »

Avec si peu d’informations en sa possession, hélas, Miku ne pouvait qu’élaborer des hypothèses et proposer son soutien. Marquant une pause pour laisser le temps à l’étrangère de tout assimiler, la Prêtresse reprit ensuite, toujours aussi calme :

« Je... Je ne voudrais pas vous donner de faux espoirs, mais... Je vais vous demander de rester assise et calme pour écouter ce que je vais vous dire jusqu’à la fin. J’ai recueilli un Pokémon, aujourd’hui même, dans un état critique, le corps couvert de blessures. Sa psyché est également très endommagée suite à un violent traumatisme, je l’ai donc endormi artificiellement afin qu’il puisse récupérer sans chercher à se débattre avec son corps ou avec ses démons. Nul doute qu’il guérira, mais cela prendra du temps, au moins trois ou quatre jours, au minimum. Pour qu’il puisse se mouvoir à nouveau sans risquer une rechute, il lui faudra une semaine. Quant à vous, je n’ai pas le pouvoir de vous imposer de rester si vous voulez partir à tout prix, mais je peux dire simplement en vous voyant qu’il vous faudra au moins autant de temps pour que votre bras soit sans danger. Et pour avoir de nouveau les idées claires, aussi. »

Miku passa une main sur le crâne de la Delcatty, qui se calma instantanément. Axill venait de se volatiliser dans un pan du vêtement de la rousse, et la Nalcienne s’excusa à son tour.

« Je suis désolée, Pardalis est la gardienne de la maison, et elle avait senti sa présence depuis le début. Ne vous connaissant pas, elle avait peur que ce soit un intrus mal intentionné, mais maintenant qu’elle a constaté qu’il était avec vous, elle le laissera tranquille, vous avez ma parole. »

Rassurée, la chatte s’assit près de Sitara, qui osa se risquer à aller flairer la dénommée « L ». Très intéressée, comme fascinée par la jeune femme, elle capta un peu tard l’aura spectrale qui émanait de l’épée enroulée dans un tissu, au sol, et elle recula, une patte levée, tiraillée entre son désir d’en savoir plus sur l’étrangère et sa crainte de ce « drôle de truc qui avait l’air vivant mais pas trop en fait ».

« J’essaie de comprendre ce qu’il a pu vous arriver mais, à part un mauvais tour joué par un Pokémon Psy assez puissant, ou une amnésie collective et forcée, je ne vois pas vraiment... »

Pesant le pour et le contre, et estimant finalement que la Flamenoise était assez maîtresse d’elle-même pour pouvoir entendre la suite, la Marcheuse demanda d’un ton neutre :

« J’aurais besoin de précisions pour être certaine de ce que je vais vous montrer. À quelle espèce de Pokémon appartient Sören ? »

Comprenant que l’heure était grave, les compagnons de la Prêtresse se turent, fixant l’inconnue d’un air sérieux.

« En fonction de votre réponse, je vous amènerai voir celui que j’ai recueilli. Mais je préfère être claire, au risque d’insister : si je n’ai pas le moindre doute quant à l’amélioration de son état de santé, à l’heure actuelle, il ne doit être ni réveillé, ni déplacé, sous aucun prétexte. J’ai bien dit aucun. Nous pourrons parler si nous ne crions pas, car son sommeil est suffisamment profond pour le couper du monde extérieur, mais il ne faudra pas chercher à le contacter. Il a besoin de réparer son corps, mais aussi et surtout ses blessures spirituelles, et peu importe le lien qui peut l’unir à qui que ce soit, il ne doit pas être rétabli pour le moment. Cela pourrait compromettre sa guérison, et en tant que Marcheuse et maîtresse des lieux, je ne le permettrai pas. Tant qu’il sera ici, il est sous ma protection. »

Le visage de Miku, si doux d’ordinaire, était devenu sévère, et son ton catégorique, sans appel. Même si elle avait quelqu’un de démuni en face d’elle, elle ne tolèrerait aucun écart à ce sujet : la gentille Prêtresse pouvait se changer en véritable tigresse si l’un de ses protégés était en danger, et elle n’hésiterait pas à faire usage de ses talents ou de ceux de ses Pokémon pour le préserver. Néanmoins, devant la mine quelque peu déconfite et inquiète de son hôte, elle se radoucit, attendant la réponse qui déciderait de la tournure qu’allait prendre l’échange.

[Miku passe en mode « Prêtresse dévouée qui défend ses patients jusqu’à son dernier souffle » xD Finalement, ce sera pour le prochain post, mais je préfère faire les choses bien, quitte à ce que ça prenne un peu plus de temps ^^]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 276

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Elvira Tertia le Lun 31 Oct 2016 - 1:58

"It was a strange piece, somehow, a warm, lonely piece."

Elvira était à peine rassurée quand elle comprit qu'elle se trouvait à Nalcia. C'était un pays qu'elle n'avait jamais vu et qui était complètement à l’ opposer de sa position. Pourquoi ici, dans quel but ? Elle se sentait encore plus perdue qu'à l'ordinaire. Elle laissa échapper une plainte devant les informations. Elle était dans un tout nouvel endroit qu'elle ne connaissait que de nom et sur le marché, son meilleur ami était absent. Quand l'Abra essaya de se faufiler dans son esprit, Axill réagit au quart de tour, bloquant son esprit dans un voile de ténèbres et répliquait à l'intrus qu'il n'avait aucun droit ici.

* ELLE EST À MOI ! BAS LES PATTES MISÉRABLES ! *

Le Spectrum ne mâchait pas ses mots envers ceux qui touchaient à ce qui lui appartenait. Surtout qu'il avait été pris par surprise et c'était la véritable raison qui l'avait poussé à trouver refuge dans les vêtements de L. Il était prêt à combattre pour protéger caché ce qui était sien et ces pensées sombres qui vivaient étaient sienne. Il ne les alimentait pas, il n'en avait même pas besoin, la vie de la demoiselle était si troublée qu'elle semble être un puits inépuisable, il y avait également l'insecte vert qui regorgeait de surprise, ces pensées étaient encore plus troublées et il y avait tellement fouillé qu'il avait découvert des secrets qu'il gardait pour lui.

Elvira leva une nouvelle fois les yeux sur elle devant ses douces paroles. Dans toute cette étrangeté, elle avait confiance en elle. Elle avait l'impression qu'elle pouvait lui offrir ce qu'elle demandait. Mais elle ne voulait pas qu'on fouille dans sa tête et encore moins oublier, même pour un temps, ce qui faisait ce qu'elle était. Par politesse, elle répondait quand même.

‘' Merci… J'y penserais ''
* Menteuse… *

Elle ne répliqua rien à Axill, elle le sentait crisper, comme si quelque chose le dérangeait. Elle était à deux doigts de lui poser des questions, mais il sembla s'enfermer dans un lourd silence, ne laissant échapper qu'un simple

* Ne t'inquiète pas… *

La seconde tirade de la jeune femme était particulière et attira l'attention de la guerrière. Elle sembla reprendre un peu de vie, donnant toute son attention à la maîtresse des lieux. Ce qu'elle prononça ressemblait à Sören. Par contre, même si, SI, c'était bien Sören, il semblait dans un état bien critique. Pire qu'elle l'aurait cru. Il était vrai que pour n'importe qui, physiquement parlant, Sören était un champ de guerre, son corps était ravagé par les vieilles blessures d'un vestige lointain. Il était vrai que mentalement, elle avait toujours compris qu'il n'était pas stable, mais elle l'avait toujours connu ainsi…

Prendre des vacances. Plutôt prendre du temps pour elle pour récupérer. Elle posa les yeux sur son bras fraîchement soigné. La douleur avait été amoindrie et beaucoup plus supportable. Elle eut le réflexe de le ramener proche d'elle, le déposant sur ses cuisses. Elle ne se sentait pas de taille à rester seule en ce moment et ‘' l'invitation " était des plus opportunes. Même si, elle découvrait que le Pokémon en question n'était pas Sören, elle pourrait toujours prendre le temps de se reposer pour faire le point sur la situation actuelle.

‘' Je suppose que, quoi qu'il arrive, un peu de repos ne ferait pas de mal… Je comprends, elle ne faisait que son travail… À mon avis, je ne lui en veux pas…‘'

L'approche du petit Evoli ne passa pas inaperçue aux yeux d'Elvira. Elle l'observa un instant, réalisant pour la toute première fois le petit chien brun. Il était mignon et visiblement curieux. Pourtant, son recul ne passa pas inaperçu et elle baisa les yeux sur l'épée. Elle l'avait presque oublié lui. Qu'allait-elle faire de lui, peut-être elle ? Elle, délicate petite chose semblait avoir peur de lui. Lentement, elle étira sa main non blessée et attrapait l'épée, la ramenant sur ses cuisses en la serrant. C'était une sécurité, elle ne désirait pas qu'il y soit d'autres blessés. Elle doutait fortement que, quoi que ce soit arrive, mais juste au cas où. Devant les questions de Miku, L garda le silence. Elle ne lui en voulait pas, de se poser des questions et de chercher à comprendre le mal qui les frappait.

‘' Je ne crois pas que le Pokémon en question me voulait du mal, ou que je sois frappé par une amnésie collective et forcée. Je n'ai pas encore tout compris moi-même, mais il semblerait que quelqu'un cherche à me tuer par vengeance, à cause de ma famille. Famille qui d'après, les dire d'une vieille connaissance, ce retrouvé être fausse… ‘' Souffla-t-elle. ‘' J'étais dans une grotte de Mizuhan, attendant qu'une tempête se calme quand Axill m'a averti d'une présence. J'avais toujours eu l'impression de sentir que parfois, je n'étais pas seule, mais je n'avais jamais eu de confirmation. Il s'est avéré que j'étais suivi par un Maître des ombres, un ami d'enfance très proche. '' Elle se tut à nouveau, fermant les yeux un instant pour contrôler les émotions. ‘' Les retrouvailles ont été courtes durées… Que quelqu'un d'autre arrivait. Tous c'est rapidement passée ensuite, j'ai eu l'impression que tout autour explosait et je ne parle pas de feu, mais plutôt un féroce combat entre deux maîtres des ombres. Puis, j'ai été blessée en me défendant contre un Vaututrice. J'ai perdu mes armes, presque un bras et je suppose, que j'ai perdu connaissance à cause de la brusque téléportation. ‘' Elle se tut une nouvelle fois.

C'était un grossier résumé de la situation. Sa vie était un chantier de merde et elle se doutait fortement que ce ne fût certainement pas la dernière chose qu'elle allait apprendre. Comme pour se distraire un peu, elle tendit la main vers l'Évoli, lui laissant la chance de sentir son odeur et peut-être avoir de la chance à recevoir quelques caresses.

‘' Sören est du type insecte, un Insécateur beaucoup plus grand que la normale. Il dépasse presque les six pieds. Son corps est très musculeux, mais il est quand même très fin, j'ai toujours pensé, qu'il avait eu un entraînement spécial vu les traits silencieux qu'il m'a démontrés… Il est… Son corps est recouvert de cicatrices, c'est un champ de bataille… Je l'ai eu comme ceci… Je pourrais décrire chacune de ses cicatrices, qu'elles aient les attraits d'un coup de couteau, ou même d'une brûlure… Il a été torturé quand il était plus jeune, ce qui a brisé son esprit et le rendu très imprévisible et instable. Mais je l'ai toujours aimé pour ce qu'il était, il m'a sauvé plus d'une fois…‘' Termina-t-elle doucement.

Elle parlait comme une femme qui s'exprimait de son âme sœur. Sa voix s'était adoucie, tout comme les traits de son visage, offrant une toute nouvelle apparence d'elle. Pourtant, cette scène ne durait pas très longtemps, comme si la réalité revenait rapidement la chercher. Elle poussa un soupir puis avec un peu des difficultés, elle tira sur la lanière de cuir qui lui servait à attacher ses cheveux. Axill vient avec l'aide de longs tentacules d'ombres prendre la tâche en main. Il relevait ses cheveux et vient en faire une queue-de-cheval, dégageant son visage et dévoilant l'étrange cicatrice sur ça joue gauche. La première marque son oreille gauche, la pire traverse l'oreille jusqu'à la mi-joue et la dernière traverse le coin de l'œil gauche en descendant jusqu'à lobe d'oreille. Les cicatrices étaient maintenant fines et montraient qu'elle était très vieille. C'était Sören qui lui avait fait durant une crise psychotique.

‘' Je comprends… Et j'accepte vos conditions… Je n'ai pas la force de me battre, pas en ce moment. ‘'


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Mar 2017 - 12:02, édité 4 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Miku Hatsune le Dim 6 Nov 2016 - 16:00


« Ichigo ichie »


« L » ne parut pas particulièrement ravie d’apprendre qu’elle était à Nalcia, ce que pouvait comprendre Miku sans problème. Néanmoins, l’expression du visage de la rousse changea, comme si quelque chose se tramait en elle, et ce moment coïncida avec une pensée courroucée de la part de l’Abra. Ce dernier lâcha un simple « méfie-toi d’eux, ils ne sont pas ce qu’ils prétendent être et dissimulent des choses » avant de se murer dans le silence à son tour. Nestor était le Gardien de la jeune femme, veillant principalement à ce que ses souvenirs d’un passé qui serait désormais un futur pour les Érasiens ne refassent jamais surface. Mais il était parfois si concentré sur sa tâche et si attelé à la mener à bien qu’il se montrait intrusif et impoli envers les étrangers qui lui semblaient suspects. En vérité, il avait parfaitement compris que l’inconnue était réellement en détresse, mais il n’avait aucune confiance en ce Fantominus, et il ne regardait pas d’un bon œil spirituel la créature qui avait fait peur à Sitara. Mais plus vexé que fâché contre le Spectre, il effaça sa présence pour se rendre indétectable. La Nalcienne comprit qu’un dialogue impossible à entendre pour elle s’était joué quelques instants auparavant, mais elle décida de ne pas relever. La rousse était déjà assez accablée comme ça pour ne pas la charger d’un poids supplémentaire.

Sitara, rassurée quand le drôle de truc fut un peu plus enfermé et sous contrôle, osa risquer une patte sur la cuisse de l’étrangère, remuant légèrement la queue, en quête de câlins. Jugeant que l’animal n’était pas encore assez curieux pour devenir embêtant, Miku ne lui dit rien, se contentant de la surveiller d’un œil tout en écoutant « L ». La pauvre femme avait visiblement de gros ennuis, et elle était en danger de mort après avoir livré un combat qui lui avait coûté cher et lui avait valu d’atterrir ici.


« Je vois tout à fait ce que vous avez pu ressentir, car j’ai déjà eu l’occasion d’affronter un Maître des Ombres, à Mizuhan, et sans l’aide de mes Pokémon, je ne sais pas comment ça aurait tourné. C’est très impressionnant, et très risqué, aussi, parce que même notre propre ombre peut devenir notre pire ennemi... Je suis désolée de vous savoir dans une telle situation, mais je peux au moins vous promettre que tant que vous serez ici, vous serez en sécurité. J’ai beaucoup de Pokémon, dont certains savent très bien se défendre, la pension est entourée de runes et de prières de protection qui repoussent les individus aux intentions belliqueuses, et mes pouvoirs de Marcheuse peuvent neutraliser quelqu’un en l’endormant pour protéger à la fois l’attaquant de lui-même et ses victimes de lui. Et puis, je sais tirer à l’arc. De toute manière, en cas de problème ou d’invasion de grande envergure, je pourrai contacter mes pairs du Temple de l’Air Boréal, tout près, pour qu’ils nous viennent en aide. Vous pouvez vous reposer en toute sérénité, ici. »

Sitara, contente de voir la main tendue de l’étrangère, avança son museau pour renifler et flairer délicatement, avant de se frotter carrément aux doigts de la rousse en émettant une sorte de ronronnement. L’Évoli remuait la queue à toute vitesse, ravie de s’être fait une copine.

La Marcheuse laissa « L » parler de nouveau, silencieuse, de son Pokémon, avant d’échanger un regard entendu avec Pardalis. Cela correspondait parfaitement à la créature qu’ils avaient recueillie, et après avoir laissé la flamboyante jeune femme s’attacher les cheveux avec l’aide d’Axill, elle hocha la tête. Sans s’attarder sur les cicatrices sur le visage de son hôte – elle avait déjà compris qu’elle menait une vie mouvementée -, la propriétaire des lieux se redressa.


« Suivez-moi. »

Sa voix était très douce, mais son visage restait ferme et sérieux, dans un étrange mélange d’empathie et de sévérité. La Delcatty à la fourrure carmin lui emboîta le pas, suivie de près par Sitara, qui jetait des regards à « L » sans trop regarder devant elle. Une fois arrivée devant un grand panneau coulissant, Miku posa la paume de sa main contre la paroi et chuchota :

« Tanaquil, je suis là. »

Aussitôt, quelque chose dans l’air se déforma, comme si la pression venait de se relâcher. La mine grave, la Marcheuse fit coulisser la porte, dévoilant la pièce au centre de laquelle son patient était allongé, sur un futon à même le sol. À son chevet, la petite Tarsal leva la tête, faisant un timide signe de la main à la nouvelle venue.

« Le voici. »

La Nalcienne pénétra dans la pièce pour s’agenouiller à la droite de l’Insécateur, vérifiant son état par la même occasion. Le Prinplouf resta sur le pas de la porte, n’osant pas entrer de peur de faire une gaffe, avec sa maladresse légendaire. D’autres Pokémon se regroupèrent, notamment Nebula, l’Altaria, et Hermélios, le grand Arcanin proche de Pardalis, mais tous se tinrent tranquilles à l’extérieur pour ne pas troubler le repos de l’insecte. Le moment était grave et important, ils l’avaient tous perçu, mais ils tenaient à être là pour savoir si la dame aux cheveux orangés était liée à ce mystérieux Pokémon au corps et à l’esprit ravagés.

« Je suppose qu’il s’appelle Sören. »

Le changement d’expression de la rousse, sa description de son compagnon, les ressemblances troublantes avec ce qu’elle savait de son patient... Tout laissait à croire qu’il s’agissait bel et bien de la même créature, et les paroles de l’Éleveuse n’étaient là pour que confirmer ce qu’elle savait déjà. Muette, la Prêtresse laissa à l’inconnue le temps et l’espace nécessaires pour assimiler ce qui lui arrivait et prendre la pleine mesure de l’état de son Pokémon.

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 276

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Elvira Tertia le Lun 21 Nov 2016 - 13:58

"It was a strange piece, somehow, a warm, lonely piece."

Elle était soucieuse et épuisée de tout ce qui se passait. Les explications, l’attentent, l’étrange comportement de ses Pokémon, sans oublier la gentillesse de Miku. Se pouvait paraître complètement stupide, mais Elvira n’était pas habituée à autant de douceur. Elle venait d’un monde qui malgré la chaleur du désert était froid. Elle avait vraiment trouvé une chaleur réconfortante àSören et en maître Vito. Maître qui avait tout simplement disparu du jour au lendemain sans laisser de trace, lui arrachant encore une fois l'un des rares sources de réconfort qu’elle avait. Elle craignait plus que tout de le perdre, il avait toujours été là pour elle-même s’il était brisé et détraqué. Elle l’avait toujours accepté comme il était et maintenant qu’elle se retrouvait complètement seule, elle était effrayée. Axill se sentait quelque peu vexé par les sentiments de sa compagne, mais dans un sens, il comprenait le sentiment qu’elle essayait de chérir, il faisait pareil avec elle. Il n’était qu’une sphère égoïste qui était prête à tout pour garder ce qu’il voyait sien.

L’épée faussement endormie ne ressentait rien face à tout ceci. Il avait fait son travail de la protéger et il cherchait encore pourquoi il l’avait fait. Il avait bougé de lui-même, réagir dans le seul but de protégé, ou peut-être de tuer. Il était complètement insouciant de son entourage, s’accrochant seulement à la seule source de chaleur qui l’avait pris. Il était comme un parasite, mais étrangement, inconscient de son état. Il se sentait vide, de tout. Non, c’était un mensonge, depuis qu’il s’était nourri sur elle, de sa chair et de son sang, sans oublier de sa force vitale en passant par une petite partie de son âme, il avait l’impression que quelque chose avait changée, comme s’il s’était rappelé quelque chose. C’était particulier et troublant à la fois, parce que c’était comme une émotion ou plutôt une sensation qui l’accaparait.

La main qui l’avait repris, avait immédiatement attiré son attention. La paume contre le foulard tâché de vieux sang était chaude et il ne put s’empêcher d’aller chercher encore une fois cette chaleur, ou plutôt cette énergie. Elle était comme une drogue qu’il découvrait, la meilleure des sensations. Il n’absorbait pas réellement l’énergie, mais si frayait plutôt un chemin pour retrouver cette sensation qu’il avait ressenti, se faufilant tel un globule ennemi indétectable pour se rendre à une destination qu’il ne connaissait même pas encore.

L’apparition de l’Évoli changeait quelque peu l’attention de la guerrière, une douce et délicate distraction qui aida la rouquine à se concentrer pendant un instant. Elle vient à son tour caresser la boule de poils, grattant avec fermeté, mais délicatesse la tête de la petite bête qui semblait bien appréciée les cajole. Axill ne souffla aucun mot, mais observait de très proche le rapprochement entre sa maîtresse et le jeune chiot. Il appréciait et détestait à la fois l’interaction qu’il y avait. Quand Miku annonça qu’il était temps d’y aller, la guerrière souleva son corps engourdi et suivi le pas de la marcheuse des rêves. Tout en observant la longue chevelure de la femme, elle glissait le Monorpale dans son dos, l’accrochant à sa place habituelle. Elle avait déjà entendu parler des marcheurs de rêves, des êtres doués d’un donc particulier, ils avaient appris à pénétrer les rêves des gens et à y voyager librement.

Le chemin lui sembla long, très long et l’anxiété avait repris le chemin de son cœur. Elle était nerveuse, elle désirait autant que possible que se soit-elle et en même temps, elle souhaitait que ce ne soit pas lui. S’il était autant en piteux état, elle aurait mal et elle ignorait s’il survivait. Elle avait peur de tout ceci.

Quand ils arrivèrent devant une cloison à l’apparence normale, la guerrière s’interrogea un peu. La curiosité prit un peu le dessus, puis comme par magie une porte apparue. Elle était donc là depuis le début, camouflé par un Pokémon. Son souffle se coupa un instant quand la jeune femme pénétra la pièce avant de se décaler et de lui offrir la pire des visions. Son cœur manqua des bonds et elle eut l’impression que l’air était lourd à respirer et qu’elle pesait sur son âme. Son monde venait encore une fois de s’effondrer. Elle était tremblante devant cette terrible vision. Elle dut s’accrocher au cadrage de la porte, ses jambes avaient toute la misère du monde de la supporter. Axill était complètement silencieux face à tout ceci, sentant l'esprit de sa maîtresse s’égrainer sous l’émotion. L’émotion fut si forte et pressante que des larmes coulèrent sur son visage et pourtant, elle restait sans voix. Il n’y avait aucun sanglot qui s’écoulait de sa gorge, aucun son n’était capable de s’échapper de sa gorge trop serrée par l’émotion, elle avait peine à respirer. Elle réussit à faire deux pas vers lui avant que ses jambes ne la lâchent et qu’elle se retrouve à genoux. Toujours autant tremblante, elle tendit une main vers lui, mais ne le toucha pas, retirant son geste pour le ramener vers son corps et venir frapper au sol, avec hargne. Un très faible sanglot réussit enfin à s’échapper de ses lèvres et les larmes redoublèrent d’ampleur, maintenant mélangée avec la colère et une pointe de haine. Allait-il réellement s’en sortir ? Il était dans un pitoyable état. De ce qu’elle pouvait voir des blessures, il avait été pris entre deux coups, sans oublier qu’il avait surement eu moins de chances qu’elle durant sa chute. Elle se doutait également, qu’il avait aggravé le tout en voulant la chercher. Tout ce qu’elle réussit à dire et qu’elle répétait faiblement était :

‘’ Je suis désolée, tellement désolée… ‘’

Elle était anéantie, elle se sentait comme le pire des déchets. Elle avait failli à son rôle de protecteur. Comment les choses avaient-elles pu autant dégénérer ? Elle ne connaissait même pas cet homme, n’avait aucun souvenir de lui, alors pourquoi s'était-il attaqué à elle ? Elle avait tellement de questions et il n’y avait personne pour y répondre.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Mar 2017 - 12:03, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Miku Hatsune le Lun 21 Nov 2016 - 16:55


« Ichigo ichie »


L’anxiété de la rousse était palpable, et même sans être Maîtresse de l’Esprit, Miku pouvait presque la toucher du doigt. Lorsqu’elle se décala pour laisser entrer l’étrangère, elle sentit son cœur se serrer devant cette vision. La jeune femme se tenait à l’encadrement de la porte, ses jambes menaçant de se dérober sous elle, alors que la Nalcienne devinait sans mal le poids de la culpabilité s’abattre sur ses frêles épaules. Jugeant qu’il valait mieux la laisser évacuer tout ce flux d’émotions négatives, Miku n’intervint pas tout de suite, alors qu’un silence pesant seulement troublé par les faibles sanglots de la rouquine s’installait. Un très léger bruit s’éleva quand une larme s’écrasa contre le parquet, suivi d’un coup de poing rageur de « L » qui pestait contre elle-même. Estimant qu’elle avait suffisamment tempêté et pleuré comme ça, la Marcheuse posa une main douce et compatissante sur son épaule, tout en parlant d’une voix qui se voulait rassurante.

« Il s’en sortira. Il lui faudra du temps, mais il s’en sortira, j’en suis certaine. Tout ce qu’il lui faut, c’est du repos. Beaucoup de repos. Et à vous aussi. S’il vous sent dans cet état, il guérira plus lentement, et avec plus de difficultés. »

Sitara s’approcha et se lova sur les genoux de la rousse, sans lui demander son avis, en produisant un son similaire à un ronronnement. Hermélios, le grand Arcanin au port altier, entra dans la pièce, et une vague de chaleur envahit aussitôt l’espace, réchauffant l’atmosphère en un clin d’œil. Pardalis, fidèle à son rôle de protectrice, se tenait bien droite, mais tout près du canidé à la fourrure rayée. Mais, rompant l’ambiance lourde et grave, une coccinelle pénétra dans la pièce et, après quelques pirouettes aériennes, s’illumina brusquement, se changeant en une version d’elle-même plus grande et dotée d’antennes un peu plus longues. Une fois métamorphosé, Reddo voleta jusqu’à la jeune femme éplorée, puis saisit ses mains entre ses pattes en faisant vrombir ses élytres, avec un sourire radieux.

« Reddo veut vous faire comprendre que rien n’est jamais perdu. Quand il est arrivé ici, il n’arrivait plus à voler, et ses ailes étaient dans un état lamentable. Pourtant, il a réussi, et il a même évolué pour vous prouver que rien n’est impossible. Seule la mort est grave, et je vous promets que je ne laisserai pas Sören s’en aller. »

La Nalcienne fit un joli sourire à son Pokémon, le remerciant pour sa gentillesse et le félicitant par la même occasion.

« Tanaquil, je vais faire du thé. »

La Prêtresse se releva avec des gestes précis et lents, avant de sortir d’un pas feutré, confiant ainsi l’Insécateur et sa maîtresse à ses propres Pokémon. Elle s’affaira en cuisine, ne laissant que le bruit de l’eau qui bout s’échapper de la pièce, avant de revenir, quelques minutes après, pour poser un plateau sur lequel trônaient deux tasses fumantes et une assiette remplie de biscuits divers.

« Servez-vous, vous en avez besoin. Jeûner ne fera que vous affaiblir, et cela ne l’aidera pas à aller mieux. D’accord ? »

Douce mais ferme, gentille mais insistante, la maîtresse des lieux laissait entendre à la rouquine que si elle ne mangeait pas pour son bien à elle, elle devait au moins le faire pour celui de son Pokémon allongé sur le futon.

« Ne vous forcez pas et prenez le temps qu’il faut, vous êtes mes protégés, tous les deux. Tous les quatre. »

Le Coxyclaque libéra un parfum doux et agréable dans l’espace environnant, puis se posa non loin de l’étrangère. Après un instant, la Marcheuse se décida à reprendre la parole.

« Pardonnez ma question... N’avez-vous pas un nom plus facile à dire ? Vous allez rester un moment ici, alors autant que je sache au moins comment je dois vous appeler. Un simple prénom suffira, ne vous en faites pas pour ça, et tout ce qui se dira ici ne sortira pas de ces murs, vous avez ma parole. »

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 276

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Elvira Tertia le Mer 23 Nov 2016 - 0:45

"It was a strange piece, somehow, a warm, lonely piece."

La première réaction de la guerrière, sous la caresse réconfortante, fut de se raidir. Elle était si peu habituée à ce genre de contact, qu'elle en avait presque perdu la notion. Il ne fallait pas oublier non plus que la belle éleveuse était encore une inconnue. Pourtant, quand Elvira posa ses yeux sur Miku, elle comprit qu'elle ne pouvait pas combattre une telle force de la nature et elle n'en avait pas envie. Elvira devient lentement docile, jamais auparavant, elle n'avait pas été aussi tranquille. Quelques petites coulèrent encore avant de se tarir, la femme avait raison, elle devait se montrer forte même si la vision était difficile à accepter. Le geste suivant la surprise tout autant, le jeune Évoli venait de s'installer sur ses jambes. La guerrière était quelque peu déstabilisée par toute cette familiarité. Elle ne comprenait pas très bien pourquoi le jeune Pokémon faisait ceci. Elles ne se connaissaient pas et pourtant l'Évoli agissait aussi ouvertement avec elle. D'ordinaire, les Pokémon la fuyaient, elle semblait dégager une étrange odeur qu'ils n'appréciaient pas, surement celle du sang. Elle semblait avoir une aura à problème, les attirant comme le miel pour les abeilles.

Elle hocha simplement la tête, acceptant facilement les paroles de l'éleveuse. Elle avait raison, elle devait rester forte pour Sören. Lentement, mais surement, ses doigts timides vinrent caresser le poil semi-long de l'Évoli. C'était une sensation agréable. Son poil était soyeux sous le toucher et la petite bête semblait plus que tout apprécier ses caresses, à moins que ce soit son imagination. Elle retrouva du réconfort dans ce ronronnement, se concentrant sur la sensation qui se déroulait sous ses doigts et ses cuisses. La venue de l'Arcanin passa encore moins inaperçue avec le réchauffement abrupt de la salle. La chaleur eut un effet bénéfique sur les nerfs d'Elvira qui se détendit un peu plus et qui fut très réceptive à l'approche de la coccinelle géante. La transformation fascina la guerrière, illuminant son regard. Elle était grandement touchée par le cadeau que venait de lui offrir Reddo. Ce n'était pas tous les jours qu'on avait la chance de voir une métamorphose de ce genre. À son tour, elle offrit un sourire à la coccinelle, le remerciant de ces encouragements.

Elle hocha doucement la tête, chassant les dernières larmes qui s'étaient accrochées à ses cils. Elle rendait doucement la caresse, serrant entre ses mains puissantes et marquées par le combat les petites mains de Reddo, murmurant un faible ‘' Merci " avant de le laisser partir. Sa maîtresse le félicita puis annonça qu'elle allait faire le thé. Elvira se sentir quelque peu mal à l'aise à l'idée de se retrouver seule dans cette pièce qui lui semblait maintenant bien remplie. Axill profita de ce moment de silence pour interpeller L. Il quitta ses vêtements, s'échappant des craques telle la fumée sombre qu'il était et reprit son apparence de Spectrum. Il aimait bien camoufler sa vraie apparence sous les traits de sa première évolution. Il flotta lentement dans la pièce, observant avec son grand regard les êtres présents dans la salle. Il les scruta, les étudiants un après un en les évaluant et en le catégorisant du faible à puissant. Il repéra ceux qui seraient un grand danger, avant de ramener son attention sur Elvira.

Il l'observa un instant, flottant dans l'air la tête à l'envers et il tira brusquement la langue à la guerrière. Langue qu'elle attrapa et tira vers elle pour lui offrir un puissant câlin. Il fut tellement surpris, qu'il eut tout juste le temps de mettre son corps solide, laissant des filets de ténèbres s'échapper de son corps triangulaire. Ses yeux se plissèrent pendant un instant, incertain de la manœuvre à suivre et surtout de l'impulsivité de sa maîtresse. Il connaissait cette faiblesse chez elle, mais d'ordinaire, elle était tournée sur les combats et non sur l'émotion de ce genre. Il se débattit un instant, puis sembla abandonner quand il avait compris qu'elle ne lâcherait pas prise. Elle avait caché son visage contre son ventre, le pressant fortement contre sa chair. Il savait qu'il aurait pu facilement se déprendre, simplement devenir immatériel aurait fonctionné et pourtant… Il appréciait le geste… À force de fouiner dans son esprit et de la côtoyer à tous les jours, il se sentait lier, par simplement de manière figurante, mais littéralement. C'était faible et très mince, mais il sentait que quelque chose évoluait et qu'elle avait un étrange ascendant sur lui.

* Elvira… * dit-il doucement.
‘’ Humm ? ‘’ Souffla-t-elle distraitement en écoutant l’agitation dans l’autre salle.
* Je… Ce n’est pas ta faute… On le retrouvera… *

La guerrière ne souffla aucun mot. C'était une phrase ambiguë, qui voudrait-elle retrouver en premier ? Médérick ou l'homme qui les avait mis dans cet état ? Elle ferma les yeux, Vito l'avait toujours averti de ne jamais se laisser tomber dans l'envie de la vengeance et pourtant, plus que jamais elle avait envie de se venger. Miku arriva ensuite pile au bon moment, la tirant de ses idées noires et elle relâcha doucement Axill. Le Spectrum ressentit une petite pointe de déception avant de retourner flotter dans les airs au-dessus de la tête d'Elvira, pensif.

Tout en jetant un coup d'œil à Sören, elle prit la tasse de thé bien chaude et y trempa les lèvres. Elle était habituée à la tasse trop chaude et y trouvait même du réconfort. La sensation de brûlure qui descendait le long de la gorge pour se jeter dans son estomac, lui rappelait le désert d'Ôtai et le manque de talent de maître Vito. Tout en ramenant ses yeux fatigués sur le plateau, elle dévisagea pendant une longue minute les biscuits. Elle n'avait pas faim, mais encore une fois, Miku avait raison. Elle devait faire des efforts pour soutenir Sören. Ne pas prendre soin d'elle-même ne ferait que rajouter un poids inutile sur les épaules de l'insecte géant. L'arôme ne lui sembla pas appétissant, sans parler qu'elle avait peur de ne pas réussir à garder le tout dans son estomac. Le terme de protéger la fit sourire un peu, sourire qui fut un peu plus accentué quand l'aura bienfaitrice de la coccinelle vient taquiner ses narines. Elle osa enfin étirer la main vers l'un des biscuits. Elle but une nouvelle gorgée et elle prit une petite bouchée de la friandise. Axill observait attentivement la scène, toujours silencieuse. Il ressentait du soulagement à la voir se détendre un peu. D'ordinaire, elle était aussi raide qu'un balai, elle devait rarement de sa routine et en même temps, elle était aussi impulsive qu'un ouragan. Il avait remarqué qu'elle avait beaucoup de misère avec les autres, surtout les êtres humains. Peut-être que la présence d'autant de Pokémon et de l'aura du Coxyclaque y était pour quelque chose.

Même après sa question, Elvira resta silencieuse. Serait-il sage d'offrir son nom ? Pourquoi s'en soucier, elle se trouvait à des kilomètres de sa dernière destination et très loin de chez elle. Elle levait un regard un peu timide sur l'éleveuse et un certain malaise commençait à se faire sentir autour d'elle malgré l'atmosphère des plus agréables. C'était si difficile de parler d'elle-même.

‘’ Elvira Tertia… ‘’ Souffla-t-elle.

La famille Tertia avait été autrefois un support très important durant les deux dernières guerres. Ils avaient offert un support économique, sans oublier que le maître de la maison était un diplomate sévère et un négociateur doué. Il s'était rapidement démarqué des autres pour ses manœuvres peu orthodoxes et une approche différente et parfois brutale. Le maître de la maison avait perdu sa femme, il y avait plusieurs années. La pauvre femme n'avait pas pu supporter la mort prématurée de ces trois garçons. On connaît la jeune femme, mais il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas fait d'apparition publique et elle avait ‘' disparu " vers ses cinq ans. C'était à cette époque qu'elle se retrouva sous la tutelle du maître Vito.

‘’ Depuis combien de temps êtes-vous éleveuse ? Et qu’est qui vous a poussée à le devenir ? ‘’ Demanda-t-elle rapidement dans le but de changer la conversation.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Mar 2017 - 12:05, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Miku Hatsune le Lun 5 Déc 2016 - 21:57


« Ichigo ichie »


Sitara « ronronna » de plus belle quand elle sentit la caresse de L sur son poil soyeux. Attirée comme un aimant par la rouquine, l’Évoli semblait l’avoir complètement adoptée, sans lui demander son avis à un seul instant. La Nalcienne, en posant son regard sur la boule de poils, sut que la créature quitterait les lieux en même temps que l’étrangère, sans pouvoir mettre de mots sur cette sensation. Elle sentit une sorte de flash dans son esprit, et elle comprit que son intuition avait été renforcée par une vision de l’avenir de son Xatu. Il était plutôt rare que de telles « prémonitions » viennent à elle, puisqu’elle n’était pas Maîtresse de l’Esprit, mais lorsque cela se produisait, les annonces se révélaient toujours exactes. Elle en éprouva une certaine tristesse. Sitara était si jeune ! Surtout, comment ses parents allaient-ils prendre la nouvelle ? Pour Eiar, Miku savait que la maman comprendrait, mais pour le Givrali... Rien n’était moins sûr.

Quand Reddo entra dans la pièce et évolua, la jeune rouquine lui rendit son étreinte, sans doute pour remercier la coccinelle de son geste, avec un sourire. Définitivement, cette attitude allait bien mieux à cette jeune femme meurtrie que la morosité et le chagrin ! La Nalcienne prônait toujours l’optimisme, et voir ce changement – même infime -  dans le comportement de son hôte lui mettait du baume au cœur.

Elle n’assista pas à l’échange silencieux et lourd de sens entre le Spectrum et sa maîtresse, mais ses Pokémon, eux, n’en perdirent pas une miette, cherchant probablement à mieux cerner celle qui avait été invitée plus ou moins malgré elle à la pension. Néanmoins, la plus surprise fut sans doute Miku qui, en revenant dans la pièce, trouva un spectre un peu différent de ce qu’elle avait pu voir juste avant. Elle ne s’en formalisa pas, connaissant la tendance de ces Pokémon à jouer des tours parfois pendables, y compris à leur propre Dresseur.

Miku s’agenouilla à nouveau, savourant son thé fumant à son rythme, sans perturber la quiétude du moment. L’Arcanin vint se coucher dans le dos de la Marcheuse, qui s’appuya contre lui en soupirant, tandis que la Delcatty chromatique se lovait carrément entre les pattes du canidé, affichant là sa proximité avec celui qui était récemment devenu son compagnon. Reddo, toujours joyeux, resta près de la rousse, échangeant gaiement avec la petite Tarsal garde-malade. Deux créatures félines déboulèrent alors en trombe dans la pièce, suivies par l’Altaria aux ailes immaculées qui leur jeta un regard sévère. Pour toute réponse, la Miaouss et la Chaglam se blottirent l’une contre l’autre, et le Dragon parut presque soupirer quand il déplia ses ailes duveteuses pour les entourer et les réchauffer, un peu à l’écart. Ces deux idiotes avaient fini par tomber dans l’eau, à force de chahuter, et elles grelottaient de froid malgré la chaleur relative du moment. La Nalcienne eut un petit rire : elle ne pouvait pas s’empêcher de se moquer de ses deux agitatrices, même si elle était un peu fâchée de leur irruption et de leurs bêtises.

Quand, finalement, l’inconnue daigna livrer son nom, Miku eut un doux sourire, un de ceux qui réchauffent le cœur et mettent en confiance le plus bourru des loubards et le plus méfiant des malfrats.


« J’aime beaucoup, c’est un joli prénom qui sonne bien... »

Sitara agita ses oreilles, réagissant à la remarque comme en écho à la pensée de sa maîtresse. La Marcheuse venait en effet de songer que le nom de la Flamenoise s’accordait plutôt pas mal avec celui de l’Évoli... Mais elle fut interrompue dans le fil de ses réflexions par les questions d’Elvira. Le ton employé et la précipitation dans sa voix furent assez limpides pour l’hôte : la jeune femme ne tenait pas à être interrogée davantage sur elle, et donner son nom complet et véritable avait sûrement été un gros effort pour elle. Inutile de la brusquer, donc, se dit Miku en réfléchissant à sa réponse.

« Je suis Éleveuse depuis quelques mois seulement. Au début, je me contentais de recueillir les Pokémon blessés et de les garder avec moi s’ils le voulaient, mais à mesure que ma famille s’agrandissait, j’ai commencé à réfléchir sérieusement à un projet d’avenir qui correspondrait à ce mode de vie. Au gré de mes voyages, j’ai découvert ce métier, et comme j’ai eu la chance d’avoir à ma disposition un terrain que les moines et prêtres du Temple de l’Air Boréal m’ont offert pendant mon apprentissage... J’ai décidé de transformer cela en occupation plus prenante et capable d’offrir un asile et un endroit de repos à n’importe quel Pokémon qui en aurait besoin. Et comme je suis quelqu’un de très curieux, j’essaie de venir en aide au plus grand nombre de créatures possible. Cela donne de la diversité à ma pension, et j’ai même commencé à recevoir des demandes de la part de mes frères et sœurs du Temple, mais pour le moment, je me contente de ce que j’ai déjà. Je suis consciente d’avoir beaucoup, et j’en remercie les vents chaque jour. »

La Nalcienne gratouilla son énorme Arcanin au niveau du menton, lui arrachant un soupir de contentement.

« Et puis, ça tombe bien, comme je suis Marcheuse et Prêtresse, je peux aussi accueillir des humains en détresse, j’ai suffisamment de place pour cela. Je crois que finalement, j’ai conjugué mes deux passions en un seul endroit. J’aime toujours autant voyager, mais parfois, rester ici quelques semaines me fait du bien, même si ce n’est pas toujours de tout repos. »

La Mystique jeta un œil à Sören, dont l’un des pansements s’était un peu relâché et teinté d’un liquide rouge sombre. Tous les autres bandages étaient intacts, signe que la guérison des autres plaies avaient entamé son processus.

« Je vais devoir changer celui-ci, la blessure est un peu plus profonde. Regardez, le tissu est encore tout blanc ailleurs, c’est plutôt une bonne nouvelle. »

Avec une douceur extrême, la Nalcienne posa sa tasse désormais vide sur le sol, avant de s’approcher de l’Insécateur toujours immobile.

« Vous voulez regarder comment je procède ? Je ne vous propose pas de m’aider, c’est encore un peu délicat pour cette plaie-là. »

Avec une certaine diplomatie, la Marcheuse du Temple essayait d’inclure Elvira à la démarche tout en gardant son rôle de maîtresse de maison, d’hôte et de médecin. Sans rien ajouter, elle attendit le signal d’Elvira pour commencer son travail.

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 276

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Elvira Tertia le Ven 23 Déc 2016 - 18:47

"It was a strange piece, somehow, a warm, lonely piece."

Elvira hochait simplement la tête sous le compliment que lui offrait la délicate prêtresse. Un '' merci '' timide s'étirait de ses lèvres. C'était bien la première fois qu'on lui disait que son nom était joli. Lentement, mais surement, la guerrière se détendait dans cette pièce de repos. L'air chaud et l'odeur fruitée et sucrée du Coxyclaque aidait grandement. L'expression de son visage se détendait lentement, pour offrir une certaine douceur volatile. Au moins, comme le soulignait la maîtresse des lieux, elle n'était plus morose et dépressive.

À son tour, elle prenait la tasse de thé et en buvait lentement le contenu. C'était une boisson chaude et agréable qui l'aidait un peu plus dans sa méditation intérieure. Même si la vision que son compagnon Sören la tristesse toujours, mais Axill avait un peu pris contrôle de cette partie, assimilant les énergies négatives. Il devait avouer qu'il se régalait, mais en même temps, n'appréciait pas trop de voir sa compagne aussi dépressive. Pourtant, pendant qu'il observait les autres êtres de la pièce, son attention finit par tomber sur l'épée qui ''dormait ". Il y avait un moment qu'il avait des doutes sur elle, mais en même temps, elle dégageait tellement peu d'énergie qu'il ne savait pas qu'en penser. L'épée était encore un mystère pour lui.

Elle but lentement sa gorgée de thé, laissant la chaleur lui couler le long de la gorge, tout en lui brûlant le gosier, lui rappelant qu'elle était toujours vivante. Sa main s'activait toujours à caresser l'Évoli qui n'avait toujours pas quitté ses cuisses. Elle ne réagit même pas devant l'étourderie des deux nouveaux venus, de déposant qu'un regard brillant sur elle. Même si elle avait beaucoup voyagé, elle n'avait pas eu la chance de pouvoir profiter de la vue des Pokémons. Il en avait tellement, qu'il était dur de bien satisfaire cette curiosité.

Tout en écoutant la dame lui parler de son métier et de ses passions, elle se laissa envoûter par le son de sa voix. La femme a la crinière de ciel, avait un timbre très particulier qui affectait d'une manière ou d'une autre la rouquine. Elle ferma les yeux un instant, écoutant la mélodie de son histoire. Elle était donc l'une des prêtresses du temple de l'Air Boréal. Elle était donc chez une dame de marque. Miku semblait être une personne très occupée, entre voyages et prendre soin de ses patients, elle ne devait pas avoir beaucoup de temps que pour elle. Pourtant, devant l'expression que lui offrait la dame, elle semblait heureuse dans ce mode de vie et appréciait énormément ce qu'elle possédait.

La guerrière en vient à l’envier un peu, pourrait-elle un jour être aussi heureuse ? Elle avait l’impression que tout ce qu’elle aimait ou approchait se retrouvait dans une situation délicate. À cette pensée, l’image de Nagil vient la taquiner. Il était si jeune et innocent la dernière fois qu’elle l’avait vu. L’était-il toujours ? Elle l’espérait sincèrement. Pourtant, elle commençait à croire qu’elle apportait la poisse à ceux qui s’approchaient un peu trop d’elle, allait-il aussi arriver quelque chose à Miku ? Au moins, la femme semblait être plus en mesure de se protéger que d'autres, sans oublier qu’elle n’était pas seule et bien accompagnée. C’était peut-être un peu égoïste de sa part, mais elle ne désirait pas quitter immédiatement, elle se sentait bien ici, autant entourée de présences.

Quand la prêtresse fit savoir son envie de changer les pansements de Sören, Elvira se raidit un peu, fermant pendant une fraction de seconde les yeux avant de les ouvrir et de hocher la tête. Elle ne pouvait pas refuser à Sören des soins. Elle déposait lentement sa tasse sur le parquet, avant de prendre l’Évoli dans sa main. C’était ferme et délicat à la fois, puis elle la déposa au sol pour se tourner vers le corps de Sören, faisant signe à la dame de commencer. Elle était nerveuse de la voir agir, mais elle savait que c’était pour son bien. Pourtant, elle demanda ;

'' Ça vous dérangerait de m'expliquer le procédé. J'aimerais comprendre et en même temps me concentrer sur le son de votre voix. ''

Elvira ne voulait pas déraper, ou même faire une erreur qui pourrait lui être fatale ou même à Sören. Elle désirait plus que tout, que pour une fois, tout aille bien pour eux... Elle ne demandait pas la lune, ou même le soleil, seulement un peu de paix, du moins pour quelques jours.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Mar 2017 - 12:07, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Miku Hatsune le Sam 7 Jan 2017 - 16:09


« Ichigo ichie »


Surprise d’être ainsi délogée de son confortable fauteuil humain, Sitara papillonna des oreilles en dévisageant Elvira sans comprendre. Puis, lorsqu’elle vit Miku se pencher sur l’Insécateur, elle interpréta ce geste correctement et s’ébroua avant de s’asseoir bien sagement près de la rouquine. Lorsque cette dernière demanda à la Nalcienne de lui expliquer le procédé pour changer le pansement, la Prêtresse hocha doucement la tête, un peu étonnée, néanmoins, de la seconde partie de la requête qui venait de lui être formulée.

« Aucun problème, mais le plus important est d’observer pour pouvoir reproduire les gestes par la suite. »

Avec douceur, Miku saisit le bout de tissu coupable et commença à tirer dessus pour le dérouler sans faire de geste brusque. Couvrant une bonne partie du pied, le pansement se laissa défaire sans trop d’histoires, et la jeune femme souleva le membre blessé pour permettre le passage du tissu. Au bout d’une bonne minute, la plaie fut dégagée, et la Nalcienne se pencha au-dessus de Sören pour inspecter la blessure.

« Comme vous avez pu le voir, j’ai défait le bandage sans forcer, en insistant un peu quand le tissu s’était accroché ou collé à cause du sang. Il faut vraiment faire doucement, parce que si on tire trop fort, on peut arracher de la peau ou des croûtes, ce qui ne ferait qu’aggraver les choses. Sans compter que cela pourrait rouvrir la plaie et la refaire saigner, évidemment. »

Examinant le pied de l’Insécateur sous toutes les coutures, Miku sembla satisfaite par l’évolution de la cicatrisation.

« Ensuite, il faut s’assurer qu’aucun corps étranger, comme une saleté ou une poussière quelconque, ne se soit introduit dans la plaie, car cela pourrait causer une infection, avec de la fièvre et des complications qu’il faut absolument éviter. Comme j’ai lavé ses blessures régulièrement et que j’ai fait attention, tout va bien à ce niveau-là. Je vais quand même vérifier et passer de quoi assainir l’espace autour de nous, au cas où. »

Spoiler:

Taihei (Sérénité, Paix)

• Chant de paix de niveau 2. C'est son chant de paix le plus puissant, quand elle n'est pas forcée d'endormir quelqu'un pour le calmer. Comparable à un Doux Parfum transposé de manière sonore, il permet de diminuer, voire de neutraliser l'agressivité d'un humain ou d'un Pokémon, grâce aux vibrations de l'air. Plus la sérénité intérieure de Miku est stable, plus le chant sera efficace. Peut être interrompu, et nécessite donc de protéger Miku jusqu'à ce qu'elle l'ait achevé.

La Mystique tendit les mains et commença à psalmodier, tandis qu’une brise se mettait à souffler dans la pièce pour envelopper le patient et ses infirmières improvisées. Le chant, dont le but premier était surtout de calmer les individus agressifs ou belliqueux, avait également des propriétés curatives, et la combinaison de la maîtrise de l’air et de celle du son faisait souvent des merveilles. Au-dessus de la blessure, l’air parut plus pur et plus sain, et les tissus visibles se resserrèrent imperceptiblement à mesure que le chant se déroulait. Tout se stabilisa lorsque la prière s’acheva sur une dernière note qui flotta dans l’air encore un moment.


« Je ne suis pas Guérisseuse, mes pouvoirs de guérison physique sont donc assez limités, comme je l’ai déjà précisé. Ce qui prendrait quelques heures à un Guérisseur, je mets plusieurs jours à le réaliser. Mais je pense que les dommages subis par Sören sont surtout psychiques, et cela, en revanche... »

Marquant une pause, la Prêtresse laissa entendre que pour le reste, elle allait plus vite qu’un camarade n’ayant pas choisi d’arpenter les Rêves. Elle eut un sourire doux.

« Quoi qu’il en soit, je suis plutôt contente de l’avancement de la cicatrisation. On va pouvoir mettre un pansement neuf. »

Avec ses toutes petites mains, Tanaquil tendit un bandage propre à sa Maman, qui en déposa une extrémité sur la peau de l’insecte vert. Invitant Elvira à poser sa main sur le tissu immaculé, la Nalcienne enroula délicatement le tissu autour du pied de l’Insécateur, avant de fixer le tout en passant l’autre bout sous un morceau du pansement qui n’était pas en contact direct avec la peau. Ainsi, elle n’utilisa aucun produit pour maintenir le bandage, et elle ne veilla à ne pas trop serrer pour ne pas couper la circulation du sang du Pokémon.

« Voilà. Je ne changerai pas les autres tout de suite, je les ai refaits plus tôt dans la journée et l’état général de Sören est plutôt satisfaisant à ce niveau-là. Seul celui qu’on vient de mettre nécessitait qu’on s’en occupe. Maintenant, on va le laisser se reposer, il a de bonnes infirmières avec lui, et je leur fais confiance pour nous appeler au moindre souci. »

Miku se releva et se dirigea vers la porte, suivie de près par sa Pikachu, qui les avait rejoints.

« Je vais commencer à préparer à manger pour ce soir. Si vous voulez m’accompagner dans la cuisine, ne vous gênez pas. »

Il ne fallut pas plus d’une heure à la maîtresse de maison pour réaliser ses plats, et lorsqu’elle arriva dans la pièce dédiée aux repas, ses Pokémon avaient déjà fait le nécessaire pour que tout soit prêt. Après avoir disposé les plats et assiettes, elle s’assit et annonça calmement :

« Après le dîner, je réveillerai Sören pour qu’il mange quelque chose, lui aussi. Il lui faut un minimum de nourriture pour assurer le bon fonctionnement de son corps et accélérer la guérison, et un maximum de repos. Mais pour le moment... Ittadakimasu !* »

[* Bon appétit !
Je ne suis pas médecin – ni infirmière, et il est possible que je décrive pas super bien le processus, mais c’est comme ça que je fais quand j’ai un bobo, sauf que je mets du produit antiseptique au lieu de chanter pour invoquer du vent qui guérit xD]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 276

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par PNJ le Sam 4 Fév 2017 - 19:30

[Message d'intervention du PNJ suite à la demande d'Elvira ici]

L'homme était assis au bord du Lac de la Liberté, sous la pluie, depuis plusieurs heures, et surveillait le bouchon de sa canne à pêche. Une prise mordit et tira sur la ligne ; le pêcheur ferra le poisson et sortit un Magicarpe de l'eau. En constatant ça, il soupira, agacé. Depuis qu'il était là, il n'avait trouvé que ça. Lui, ça lui aurait bien fait plaisir de trouver un p'tit Carapuce ! Un Barloche au pire ? Mais non, des Magicarpe, et encore des Magicarpe...

[Il n'y avait aucun nouveau Pokémon à découvrir au Lac de la Liberté.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 982

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Elvira Tertia le Lun 6 Mar 2017 - 13:11

"It was a strange piece, somehow, a warm, lonely piece."

À son tour, elle prenait place sur ses talons, les mains posées sur ses cuisses. Les cuisses un peu plus écartées pour garder un équilibre précaire. Elle était peu habituée à cette position, mais à voir agir la prêtresse, elle assimila que s'était peut-être la manœuvre à suivre. Pendant une fraction de seconde, quand elle avait déposé l'Évoli au sol elle redouta que cette dernière quitte. Pourtant, elle était encore une fois surprise par les Pokémon et encore plus par cette petite boule de boule qui lui montrait une étrange affection. Encore maintenant, Sitara restait près d'elle à attendre. Attendre quoi. Elle ne pouvait pas le dire, mais ce geste la réconforta un peu.

En silence, Elvira observa la Miku travailler. Les yeux rivés sur le torse de son compagnon vert, elle regarda son torse se soulever sous un rythme régulier. Quand la voix de la prêtresse s'élevait dans les airs, la rouquine fit glisser ses yeux sur les jambes pour s'arrêter au niveau du pied. Devant la plaie en contrôle, elle poussait un soupire pour chasser une partie du stress qui s'était sournoisement installé. Distraitement, sa main vient chercher - une nouvelle fois – la fourrure de l'Évoli, glissant les doigts dans les longs poilés soyeux. Sa main vient chercher au niveau de sa tête, caressant la base des longues oreilles entre deux doigts en remontant vers les pointes avant de lâcher l'oreille. Elle glissait ensuite les doigts sur le dessus du crâne avant de redescendre dans la nuque et gratter un peu sur les côtés de la mâchoire.

Ce simple exercice lui permit de canaliser son stress et de bien suivre les paroles et consignes de Miku. Les blessures de l'Insécateur lui semblaient moins pires qu'elle l'avait imaginée avec tous ces bandages. La prêtresse – même si elle avait souligné qu'elle n'était pas guérisseuse – avait fait un très beau travail et cette constatation lui fit le plus grand des biens. Il vient ensuite le moment ou elle ne comprit pas immédiatement le sens, ‘' d'assainir l'espace ‘'. Que voulait dire Miku par là ? Quand son chant s'éleva dans l'air et que ses mains tendues s'illuminèrent lentement, Elvira sembla comprendre un peu ce qu'avait voulu dire la femme.

Elle ne savait pas ce que faisait la prêtresse, mais une chose était sûr s'était efficace. Quand le vent l'enveloppait, elle se sentait immédiatement apaisée. C'était un étranger, mais combien agréable sentiment de calme et de bien-être. Elle ferma les yeux, appréciant le geste et ce vent bienfaiteur. Elle avait déjà entendu parler des marcheurs de Rêves et de leur spécialité, mais elle n'avait jamais été témoin d'un tel exploit, c'était d'une beauté exotique.

Une fois le travail terminé, la lumière s'amenuisait pour finalement disparaître complètement. Toutefois, un agréable aura de paix persista dans la pièce, enveloppant chacune des personnes présentes. Elvira se sentait tout simplement bien. Non, ce n'était pas simple, mais divin. Elle prenait une grande respiration tout en fermant ses yeux un instant, mais déjà la voix de la prêtresse s'éleva dans l'air tiède. La rouquine maintenant plus calme et sereine avec elle-même, leva les yeux vers Miku l'observant et l'écoutant en silence. Elle hocha la tête devant c'est propos, il était déjà l'heure du repas. Elle avait l'impression qu'elle était ici depuis que depuis quelques minutes.

Elle baissa les yeux sur ses mains, puis sur Sören. Elle n'avait pas particulièrement envie de quitter le confort de la pièce. Elle était bien entourée et elle savait qu'elle n'est pas une très bonne cuisinière, elle serait qu'un poids mort pour la prêtresse.

‘' Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais bien rester dans cette pièce, je ne serais qu'un poids inutile pour vous dans cette cuisine… ‘' Murmura-t-elle doucement.

Elle voulait méditer un peu dans cet environnement propice à la paix. Sören était maintenant hors d'état de nuire, Axill volait paisiblement autour – lui-même affecté par le calme du chant – et l'épée semblait être retombée dans son sommeil. Il ne bougeait plus depuis leur arrivée, son unique œil clos. Elvira devait réfléchir à plusieurs sujets comme, qu'allait elle faire maintenant ? Et ce Pokémon qu'elle avait confondue avec une simple épée décorative. Il y avait pire comme sujet, le retour de Médérick. Son père qui voulait la tuer ? Pour quelle raison ? Et plus encore… Sa mère biologique était toujours en vie. CE sujet en particulier la troublait au plus haut point. Tout au long de sa longue méditation, elle caressait l'Évoli – si bien sûr cette dernière restait – ce qui l'aidait à se focaliser et à penser.

Pourtant, elle eut l'impression que le souper vient beaucoup plus rapidement qu'elle  l'aurait crue.  Quand on vient la chercher pour la guider vers une nouvelle pièce, elle suivait sans rouspéter. Elle avait réalisé au cours de cette heure, que son estomac avait faim et son esprit avait été légèrement distrait par ceci. Pourtant, même si elle avait trouvé certaines réponses, d'autres étaient restés sans réponses. Quand elle pénétra la salle à manger, la table était déjà misée avec des plats qu'elle ne connaissait pas, sans parler de toute la bonne odeur qui l'avait accueilli. Elle prenait la place qu'on lui donna à la table, observant émerveiller la nouvelle nourriture qu'elle allait goûter. Aucun des plats sur cette table lui étaient familiers, elle allait donc offrir à ses papilles gustatives de toutes nouvelles sensations et goûts.

‘’ Merci beaucoup, pour tout Miku… ‘’ Murmura Elvira devant ces dernières paroles.

Aux yeux de la guerrière tout ce que venait de lui offrir la prêtresse. C’était surement l’un des plus beaux cadeaux qu’elle avait reçus dans les dernières années de sa vie. Elvira savourait chacun des plats qui se présentaient à elle, découvrant à chaque bouché une nouvelle sensation et un gout tout aussi exquis que l’autre, mais une partie de son esprit était en permanence tournée vers le corps endormi de Sören. Elle était impatiente de retrouver son compagnon.

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 39
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Miku Hatsune le Lun 20 Mar 2017 - 22:39


« Ichigo ichie »


Heureuse de voir que le calme avait gagné chacun des êtres présents dans la pièce, Miku quitta l’endroit l’esprit serein. Elle ne se vexa pas non plus lorsqu’Elvira lui fit part de son souhait de rester là, plutôt que de l’accompagner en cuisine. Après tout, elle était invitée à la pension, elle pouvait donc tout à fait choisir ce qu’elle voulait faire.

Fredonnant gaiement, la maîtresse des lieux apporta tous les plats et mangea de bon cœur, satisfaite de la curiosité de son hôte. La cuisine de Miku était à la fois mizuhanienne et nalcienne, sans compter qu’elle connaissait quelques recettes d’autres pays, grâce à ses frères et sœurs du Temple de l’Air Boréal venus de tous les horizons. Les remerciements d’Elvira ne trouvèrent pour réponse que le sourire doux et semblable à un baume de la Marcheuse. Le repas se déroula dans le calme, les convives n’échangeant que quelques rares paroles pour profiter pleinement des mets.

Quand elles eurent terminé, elles se dirigèrent à nouveau vers la pièce où dormait Sören, et la jeune femme entra en chantant, avant de maintenir une note puissante qui pulsa aux alentours. Les murs semblèrent soudain repoussés par la voix de la Prêtresse, et les plus sensibles des Pokémon de la jeune femme se recroquevillèrent, sachant que l’onde sonore ne durerait pas. Miku s’agenouilla alors auprès de son patient, qui ouvrit les yeux avec lenteur.


« Bonsoir, mon grand. Je t’ai apporté de quoi manger. »

Laissant à l’insecte le temps d’assimiler ce qu’elle venait de lui dire, la Nalcienne approcha le plat qu’elle avait amené de la bête. Ce dernier huma le fumet avec méfiance, avant de s’en emparer et de le manger avec précaution. Son corps était encore faible, mais l’étincelle qu’elle put lire dans sa pupille sauvage conforta Miku dans son idée. Il allait mieux, et la jeune femme voulait proposer une expérience sans doute inédite à Elvira pour la faire participer à la guérison de son ami, quelque part.

Après avoir laissé la créature et sa compagne quelques instants, Miku fit un signe à l’humaine pour lui indiquer qu’elle allait endormir l’Insécateur à nouveau. À l’aide de l’un de ses chants de paix, elle replongea Sören dans un sommeil profond, avant de murmurer :


« Sa psyché reste endommagée, mais elle se reconstruit peu à peu. Les cauchemars que j’ai pu visiter s’espacent doucement, et je commence à entrevoir de meilleures ondes dans ses aventures oniriques. »

Certains Pokémon de Miku quittèrent la pièce, notamment les plus petits, guidés par leurs aînés. Néanmoins, l’Altaria et l’Évoli restèrent près de leur maîtresse, tout comme l’Arcanin, qui posa sur la Nalcienne un regard protecteur.

« Je n’aurais pas pensé à une telle proposition si son état était encore trop préoccupant, à la fois pour lui éviter un traumatisme et pour vous épargner une vision trop alarmante de son univers mental. Mais je pense qu’il est prêt. Je vais me rendre dans son Rêve, une fois de plus. »

Dans un geste rassurant et encourageant à la fois, Miku prit la main de son hôte entre les siennes. Une expression énigmatique, mais également bienveillante, se peignit sur son visage, qui montra soudain les marques d’une expérience solide et certaine.

« Je t’emmène ? »

[Les moments de powergaming ont été vus au préalable, bien sûr ^^
« Allez viens, j’t’emmène au vent ~ » Very Happy]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 276

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] « Ichigo ichie » [ Miku Hatsune ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum