[ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par PNJ le Sam 22 Oct 2016 - 16:58

Antagonismes et Synergies



Au sommet de plusieurs grandes colonnes rocheuses qui composent le Cosmo Canyon, l'agitation est à son comble ! Tout autour, disséminés en cercle sur différents points rocailleux en hauteur, les spectateurs échangent des impressions sur l’évènement organisé dans ce village d’ordinaire tranquille. Tous les regards sont tournés vers les terrains d'affrontement improvisés, en contrebas : la terre aride et sèche qui tapisse le sol des plateaux rocheux est en effet sur le point d'accueillir des jouteurs d’un genre inédit, qui ne sont pas là pour se battre de manière conventionnelle, mais pour mettre à l'épreuve leurs talents en matière d'adaptation, de coopération et de logique ! Les participants se rassemblent dans chacune des arènes naturelles désignées pour être le théâtre de la compétition... Et lorsque le grand feu allumé au centre du Cosmo Canyon se met à flamber, une clameur s'élève du public : le concours peut commencer !



Tsubasa Reservoir Chronicle IV – Run For Your Life



Au-dessus de chaque terrain, un disque de pierre flottant et entouré de flammes lévite, avec un Lion de Feu au regard sévère en guise de gardien... Il est facile de deviner qu'ils seront les arbitres, voire les maîtres, des différents jeux qui vont mettre à l'épreuve la matière grise des participants !

Votre seule limite - ou presque ! - est donc votre imagination...


_________________

Votre but est donc de créer un véritable parcours d'obstacles à l'aide de votre Pokémon. Afin de gêner un maximum vos adversaires dans leur progression, et donc dans l'obtention d'un ruban, vous aurez, lorsque ce sera à votre tour, 20 minutes (RP parlant) pour construire, élaborer et ériger un labyrinthe avec votre partenaire. Le duo qui devra résoudre l'énigme aura alors 5 minutes (toujours RP parlant) pour réfléchir à une stratégie efficace et utilisant toutes les capacités à la disposition de son partenaire. Le tandem mis à l'épreuve n'aura pas de limite de temps, mais s'il est jugé trop lent ou trop mauvais par le Lion de Feu qui supervise le duel, il aura un Malus et sera automatiquement sorti du labyrinthe pour laisser la place au tour suivant.

Pendant l'élaboration du dédale, le duo qui devra franchir les obstacles sera isolé et à l'écart, afin de prévenir tout risque d'avoir un indice sur l'épreuve à affronter.

Les rôles seront ensuite inversés au tour suivant. Au dernier tour, toutefois, les candidats devront collaborer pour sortir ensemble d'un dédale qui reprendra les éléments les plus corsés des deux labyrinthes proposés précédemment.

Attention, même si l'accent est mis sur la collaboration entre le dresseur et son Pokémon, il faut que les capacités de ce dernier soient mises en valeur par rapport à celles de l'humain. Dans ce cadre, l'utilisation des maîtrises élémentales est strictement interdite.

Vous avez trois messages chacun pour convaincre le jury, et le vainqueur de chaque duel recevra un ruban. Au total, 3 rubans sont en jeu : le ruban « Futé du Dédale », le ruban « Rusé du Labyrinthe » et le ruban « Stratège de l'Énigme ».

L'ordre de passage sera Lehna → Gareth → PNJ. Vous avez dix jours pour répondre à votre tour, sous peine d'être éliminé de la compétition, et donc de laisser le ruban à votre duo d'adversaires.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1075

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par Lehna le Dim 23 Oct 2016 - 19:23

Lehna resta immobile, debout sur le bord du terrain, alors que les spectateurs s’agitaient dans les gradins. Elle entendait des cris et des applaudissements, mais focalisait toute son énergie à ne pas se laisser distraire par ces bruits environnants. Il était hors de question de réitérer le fiasco qu’avait été la Danse des Lumières ; elle n’allait pas se laisser avoir par des chansons idiotes ou des apparitions vagabondes, et resterait concentrer sur sa tâche, peu importe ce qui se passerait autour d’elle.

Dès le moment où on lui avait annoncé le thème du concours, elle avait commencé à élaborer toute une panoplie de stratégies diverses et variées. Dans cet environnement, elle et son équipe étaient particulièrement désavantagés : la terre était aride et l’atmosphère sec, ses Pokémon de type Eau n’allaient guère apprécier le voyage. Il n’y avait rien pour l’aider, et on lui avait même interdit l’usage de sa maîtrise au profit de celle de son compagnon.

Toutefois, la noble n’était pas venue pour se plaindre de son triste sort, ou pour se laisser abattre par les obstacles qui se présentaient à elle. Plutôt que de s’apitoyer sur elle-même, elle avait choisi le Pokémon dans son équipe qui était le plus polyvalent et qui avait le plus l’habitude des températures plus chaudes que celle d’Arkan. Lame le Moustillon se tenait donc à côté d’elle, droit comme un « I », se pavanant légèrement en saluant la foule. Il semblait apprécier l’attention qu’on lui portait, et ne stressait pas quant à sa future performance, confiant qu’il serait à la hauteur. Lehna, elle, fixait l’adversaire qu’on lui avait désigné : Gareth Ivanoé, le célèbre Champion de la Cité de Seian. Elle ne l’avait jamais rencontré, mais avait entendu de nombreuses rumeurs à son sujet. En particulier, il serait probablement plus à l’aise dans cet environnement rocheux que la femme, mais elle ne s’en offusqua point : sa victoire n’en serait que plus impressionnante.

Finalement, on demanda à Gareth de quitter le terrain, laissant Lehna seule, avec vingt minutes pour créer un labyrinthe à l’intention de l’homme et de sa Mysdibule. Pour commencer, la princesse prit le temps de se placer au milieu de l’esplanade, de s’incliner devant le public pour le saluer, avant de commencer, enfin, son œuvre.


Frozen : Coronation Day de Robert et Kristen Lopez

Aiguise tes lames, indiqua-t-elle au Moustillon, tu vas en avoir besoin.

Pendant que le concerné exécutait une élégante Danse-Lames au milieu du terrain, Lehna traçait sur le sol, à l’aide des talons de ses chaussures, un large anneau d’environ un mètre d’épaisseur, puis nota trois entrées. Une fois son « travail » terminé, elle siffla son animal, qui se dépêcha de la rejoindre.

Coquilame puis Taillade, il faut creuser ce sol et extraire environ trente centimètres de roches, ordonna-t-elle. Elle lui aurait bien demandé de forer plus profondément, mais elle savait que cette étape le fatiguerait déjà beaucoup, et elle ne pouvait pas se permettre de l’épuiser dès les premières minutes du concours.

Lame brandit son coquillage qui avait pris la forme d’une épée, et le planta dans le sol. Il suivit le tracé de sa maîtresse, puis commença à taillader les blocs de terre de toutes ses forces. La princesse, qui pourtant n’avait pas l’habitude du travail manuel, était à ses côtés, en tain de l’aider à déblayer les morceaux qu’il braisait. Lorsqu’ils eurent terminé ces zones-là, Lehna en nota des nouvelles, puis ils se remirent au travail. Il faisait chaud, le temps était lourd, et la princesse sentait les gouttes d’eau perlé de son front alors qu’elle bougeait un autre rocher brisé. Définitivement, ce genre d’activité n’était pas son fort, mais elle n’avait pas le choix et devait aider sa créature dans son travail, sinon il s’épuiserait trop vite et ne finirait jamais dans le temps imparti. Ravalant sa fierté de noble, elle mit les mains à la pâte.

Un peu plus de dix minutes après le lancement du chronomètre, Lehna se leva, et contempla leur travail. Il était de bien piètre qualité par rapport à celui qu’un maître de la terre aurait pu accomplir – ou probablement n’importe qui d’autre qu’eux, en réalité – mais serait suffisant pour ce qu’elle avait en tête. Devant elle se tenait une multitude de cercles imbriqués les uns dans les autres, reliés et séparés seulement par quelques parcelles. Elle lança un coup d’œil à son compagnon, qui était bien fatigué par l’effort qu’il venait de fournir. Elle se plaça ensuite au centre du labyrinthe, son animal à ses pieds.

Je sais que ce n’est pas facile, mais on y est presque, le rassura-t-elle. Pour toute réponse, l’animal bomba le torse, désignant qu’il ne voyait pas de quoi elle parlait. Elle sourit puis se releva complétement, droite, fière, enfin prête à utiliser les outils avec lesquels elle et son Pokémon étaient plus familiers. Pistolet à O ! Inonde ses interstices ! Sans se faire prier, l’animal s’exécuta. En moins de quelques minutes, les tranchées s’étaient remplies d’eau. Pour la touche finale, Vent Glace, près du sol ! ordonna-t-elle, prestement, car ils manquaient légèrement de temps. Sans prendre le temps d’une petite pause, l’animal enchaîna, et un souffle glacé cogna les jambes de la demoiselle. Le vent froid déposa une fine pellicule de glace de quelques centimètres à peine sur la totalité du terrain qu’ils venaient de bâtir. Elle ne tiendrait pas longtemps, mais serait suffisante pour handicaper leur opposant pendant les minutes qu’ils auraient pour résoudre le dédale qu’avait préparé Lehna et Moustillon.

Quand la cloche sonna la fin des vingt minutes, la noble demanda immédiatement à Lame de cesser son attaque – qui ne se fit pas prier vu son état de fatigue après l'effort si intense qu'il venait de fournir en si peu de temps – et admira le travail. À cause de la glace, la Mysdibule et son maître devrait s’avancer prudemment dessus, sans aller trop vite, sous faute de glisser. Vu leur poids, s’ils essayaient de s’avancer sur une zone inondée, le gel se briserait et ils se retrouveraient plongé dans l’eau, et ils perdraient des précieuses secondes voire minutes à se dégager de l’eau boueuse. De plus, la lumière reflétée par le soleil sur le givre éblouissait, empêchant les candidats d’analyser le dédale dans son ensemble et de déterminer à l’avance le chemin le plus sûr à emprunter.

Venez donc nous rejoindre au centre ! invita-t-elle, avec son sourire malicieux et ses yeux brillants.


HRP:
Pour visualiser un peu mieux le labyrinthe créé, j’ai fait un le petit schéma suivant. Smile



Les zones en bleus seraient donc l’eau (les zones que Moustillon et Lehna ont creusées), et en brun la terre ferme ; le tout est recouvert d’une fine pellicule de glace, comme expliqué dans le RP. Smile

Si vous avez des questions ou des remarques à faire ou si quelque chose ne convient pas, n’hésitez pas à me contacter. Smile

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 274

Fiche de personnage
Points: 70
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par Gareth Ivanoé le Mar 1 Nov 2016 - 22:18

Lorsqu’on lui signala que son adversaire avait terminé de mettre en place son labyrinthe, Gareth revint sur le terrain avec Mysdibule, un peu anxieux. C’était la première fois qu’il se risquait à l’exercice des Concours Pokémon. Il y était allé un peu les mains dans les poches, songeant que l’épreuve serait intéressante, sans plus d’arrière pensée. Maintenant qu’il était là, il se demandait tout de même s’il parviendrait à bien répondre à ce que les spectateurs et juges attendaient de lui. Évidemment, sa Pokémon et lui feraient de leur mieux, mais il ne garantissait pas que ce soit suffisant. Oh well. Il avait connu pire que perdre à un spectacle.

Arrivant sur la scène, le Champion et sa camarade durent plisser les yeux à cause de la luminosité fortement accrue. Gareth cligna des paupières plusieurs fois et cru distinguer, au sol, un immense miroir qui reflétait la lumière. Pendant que lui et Mysdibule s’adaptaient à cette agression inattendue, Lehna Fran, son adversaire, leur adressa un défi légèrement malicieux. L’énigme qu’elle avait concocté consistait donc à la rejoindre… Comme le Terrosien ne voyait rien qui était censé l’empêcher de le faire, il supposa qu’elle avait piégé le terrain. Le grand miroir devait donc avoir un autre but que juste leur refléter de la lumière dessus. Gareth s’avançait jusqu’à l'extrémité de la zone et toucha le sol du bout des doigts. Il s’agissait de glace. Il fit un pas dessus, et constata que la couche était suffisamment fine pour se craqueler. Le Champion demanda à sa partenaire de faire le test… Elle était plus légère que lui, et la glace ne se fissura pas immédiatement. Au second pas, quand elle transféra son poids entièrement sur sa jambe posée au sol, la couche de gel craqua tout de même. Le duo fit l’inventaire de ce qu’il savait.

La zone était très probablement piégée, recouverte par une couche de givre fragile et empêchant de voir clairement les zones à risques (quel qu’il soit). Mysdibule étant la plus légère, elle pouvait se déplacer en risquant moins de passer au travers, mais il ne fallait pas non plus trop compter dessus. Ils ne purent pas forcément trop y réfléchir d’avantage, puisqu’on vint faire signe à Gareth qu’il était temps de se lancer dans la résolution de l’énigme. Le Lion de Feu qui supervisait leur groupe le regardait de ses yeux sombres.

Sans trop savoir au devant de quoi ils allaient, Mysdibule et le Terrosien s’avancèrent lentement sur la glace, s’efforçant de ne pas glisser et de repérer les dangers du terrain. Après une dizaine de pas, ils comprirent vite : l’humain trébucha et sa jambe s’enfonça dans de l’eau boueuse, après avoir percé la couche solide. Gareth cria de stupeur, déclenchant des rires dans l’assemblée (et chez sa Pokémon). Il dégagea tant bien que mal son pied de la vase, observant la zone fondue autour de lui. C’était donc de ça qu’il s’agissait, des tranchées remplies d’eau ? Une solution (assez inélégante, il le reconnaissait) aurait pu consister à avancer droit devant lui vers la coordinatrice, en se fichant bien de la boue, voire en y allant le plus vite possible pour tenter de l’esquiver. Très honnêtement, la crasse ne l’inquiétait pas vraiment. Il n’était pas trop sûr pour Mysdibule, ceci dit, même s’il se doutait bien que, comme lui, ça n’était pas ce qui la dérangerait le plus.

Par contre, concernant Lehna, le Lion de Feu et les spectateurs, il était assez certain que ça n’était pas du tout ce qu’on attendait de lui. On n’était pas à l’armée après tout. Cependant, ni lui ni Mysdibule n’avaient de moyen de détecter avec certitude les chemins à suivre. Frustrée de son incapacité et de celle de son dresseur, la Pokémon cornue décida de prendre les choses en main et se tourna vers le Moustillon. Elle commença par le provoquer en se moquant de lui puis, voyant que ça n’avait que peu d’effet, changea de stratégie pour tenter de le charmer à la place. Elle libéra des phéromones dans l’air pour tenter de séduire et d’attirer à elle l’adversaire, afin d’étudier ses mouvements. Puisqu’il avait construit le labyrinthe, il devrait normalement savoir se déplacer sans tomber dans les pièges, et ils n’auraient plus qu’à l’imiter !

Bien sûr, sauf que non. L’adversaire maîtrisait mieux son Pokémon que ça, et Mysdibule, de plus en plus agacée, s’assit pour se mettre à pleurer des larmes de crocodiles. Gareth ne savait plus trop ce qu’elle espérait avec ça, peut-être amadouer l’opposant ou les juges, mais il se pencha vers elle, un peu mal à l’aise.

“Hm, Mysdi ? Je ne crois pas que ça va marcher comme ça, tu sais.”

La petite capricieuse cessa son cirque en bougonnant. Maintenant qu’elle était énervée, elle avait juste envie de foutre un bon coup de corne à l’adversaire pour se détendre, pas de se promener en manquant de tomber dans l’eau à chaque pas. Gareth avait définitivement eu une drôle d’idée de les inscrire à cette mascarade. En attendant, l’humain avait commencé à établir un plan. Il l’expliqua à sa camarade pour qu’elle lui donne son avis.

“Bon. Vu qu’on ne voit rien, il va falloir y aller petit à petit et obtenir de la visibilité petit bout par petit bout… Et ça va passer par se débarrasser de cette glace. Sauf que, vu que tu ne peux pas la faire fondre...”

Mysdibule répondit à cela en haussant ses épaules. Bah oui, elle n’allait pas soudainement apprendre à maîtriser une attaque Déflagration, comme ça d’un coup.

“... Donc, on va plutôt la casser. Enfin, en espérant que cela soit autorisé, évidemment.”

Ah, ça ! Au moins, s’ils voulaient constater que la pixie en avait dans la corne, les spectateurs n’allaient pas être déçus ! À défaut de mettre en avant son intellect et sa grâce, cette stratégie allait au moins permettre d’exposer clairement sa puissance et son endurance. Mysdibule, remontée à bloc, fit claquer sa seconde mâchoire avec entrain. Elle allait avoir la classe, et puis c’est tout !

“Ok, je vois que l’idée te plaît, commenta Gareth en souriant. On commence, alors. Mur de Fer !”

La Pokémon écarta les bras et les gens, puis tendit sa corne vers le ciel. Elle se créa une nouvelle couche de métal protectrice sur tout le corps, prenant une couleur argent brillante, et pensant soudainement beaucoup plus lourd. La Mysdibule se remit en position plus détendue, le tout avec des crissements métalliques.

“Et maintenant… on frappe !”

La Pokémon leva sa corne et la refit tomber contre le sol avec fracas, brisant la glace dans le zone autour d’elle et révélant la véritable nature du terrain à cet endroit. Elle fit trois pas - en arrière - de plus, et rebelote. BAM ! BAM ! BAM ! Pas à pas, la créature avança le long des chemins. Cependant, rien ne garantissait que la route qu’elle suivait amenait à la Mizuhanienne. À moins de révéler tous les chemins possibles, ni Gareth ni Mysdibule ne voyaient trop comment trouver un moyen plus rapide.

“Tu sais ce qu’on dit… on suit toujours la frontière de droite.”

La Pokémon encaissait plutôt bien la fatigue, le duo pouvait donc se permettre quelques erreurs de parcours. Par contre, autant on lui avait dit qu’il n’y avait pas de limite de temps, autant Gareth devinait l’ennui se dessiner sur le visage de l’arbitre. Mysdibule avait beau être impressionnante, passé la première minute ça devenait moins intéressant. Voyant qu’ils s’étaient tout de même approchés de la jeune femme, le Champion eut une idée pour faire un peu de spectacle.

“Ok, stop maintenant ! Avance droit vers elle à l’aveugle.”

Sa partenaire leva les yeux, sans trop comprendre. Au cas où il ne l’avait pas remarqué, elle pesait vraaaaiment plus lourd, au point qu’il aurait probablement beaucoup de mal à le sortir de l’eau si jamais elle tombait dans une tranchée inondée. La créature de métal ne voyait absolument pas l’intérêt de changer de stratégie si près du but. Elle hésita donc, mais le Terrosien insista, confiant. Relativement, du moins.

Mysdibule se retourna donc pour faire face à Lehna et son Moustillon, et avança droit devant elle un peu timidement. Chacun de ses pas faisait bruyamment craquer le sol sous elle, et son dresseur suivait sa trace. Soudain, la glace se déroba sous elle, dévoilant de l’eau.

“Maintenant, Feinte !”

La chute de la Pokémon sembla se stopper, puis la créature s’évapora et réapparut plus loin en avant, glissant sans obstacle juste devant l’adversaire.

“Utilise ta corne pour te stopper !”

Mysdibule planta ses faux crocs dans la glace pour s’immobiliser avant de déraper trop loin. Déstabilisée, elle tomba sur les fesses, mais au moins, elle avait atteint son objectif. Gareth sauta par dessus la rivière artificielle pour la rejoindre, et glissa comme elle avant de tomber lui aussi.

Les deux compagnons se relevèrent, riant de leur propre ridicule pour dissimuler leur gêne. Puis l’homme s’avança vers son opposante pour lui serrer la main.

“Me voici, mademoiselle Fran.”

_________________

En cours :
0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Gareth Ivanoé
Informations
Nombre de messages : 130

Fiche de personnage
Points: 101
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par PNJ le Ven 4 Nov 2016 - 21:39

Duel de Champions





La mine sévère et l’œil alerte, la créature à la fourrure orangée scrutait les participants. Il avait entendu murmurer la foule au sujet de ces deux-là, qui étaient apparemment Champions d’Arène tous les deux, et il avait été désigné pour superviser leur affrontement, mais Khadgar ne s’en sentait pas plus flatté, ni plus stressé. Avec sa réputation de Lion de Feu revêche et critique, il aurait pu passer pour un Juge difficile et mandaté spécialement pour jauger ces deux individus possédant déjà leur petite notoriété, mais il n’en était rien. Pour lui, ils étaient des humains comme les autres.

Lehna, la titulaire du titre à Arkan, avait ouvert le bal en créant un labyrinthe qui se voulait joli et brillant à l’extérieur, mais qui cachait un chemin boueux et peu ragoûtant dessous. Pourquoi pas. Curieux de voir ce que proposerait l’homme de Terros, il regarda attentivement la manière dont il s’y prenait avec sa Mysdibule. Constatant que le Pokémon était plutôt capricieux et tentait d’amadouer le Moustillon adverse, Khadgar grogna, manifestant sa désapprobation face à la tentative de « corruption » du Pokémon Acier. Mais le duo changea rapidement de tactique et se mit soudain à briser la glace à grands renforts de coups de mâchoire cornue, produisant un vacarme pas très plaisant. Le Lion de Feu se renfrogna. S’ils n’avaient que ça en guise de preuve de leur ingéniosité... Le jeu allait vite tourner court. Le disque de pierre sur lequel était juché l’arbitre descendit lentement pour se rapprocher de Gareth, qui sembla voir l’expression contrariée de l’animal et modifia sa stratégie en conséquence. Voilà qu’ils avançaient droit devant eux, maintenant... Pris au dépourvu par la glissade de la Mysdibule, le Champion ordonna une manœuvre qui lui permit d’échapper à la chute, avant de lui demander de s’accrocher carrément à la glace pour éviter de s’écraser tête la première aux pieds de Lehna.

Lorsque le duo arriva devant l’adversaire, Khadgar hocha la tête, indiquant aux Maîtres de la Terre discrètement disposés tout autour du terrain qu’ils allaient pouvoir entrer en jeu. En quelques gestes, ils firent sortir les quatre participants du labyrinthe avec un énorme pilier de terre qui leur poussa sous les pieds avant de se changer en pont droit et simple. Les Mystiques de l’Eau s’avancèrent alors à leur tour et, aidés de leurs congénères de Terros, aplanirent le terrain et en firent disparaître l’eau pour lui rendre son état d’origine.

Silencieux, Khadgar réfléchissait. La femme était plus habile et, contrairement à ce qui se dégageait d’elle au premier abord, avait fait un jeu d’obstacles à la fois sobre et ingénieux, qui avait donné du fil à retordre au Champion de Seian. Ce dernier, plus pragmatique et moins délicat, avait choisi d’exploiter la force brute de son Pokémon et avait fait plusieurs tests, ce qui lui avait permis de ne pas être pris par surprise par le dérapage de la fée. Chacun avait son propre style, mais le Lion de Feu attendait de voir comment Gareth allait faire pour donner matière à réfléchir à son adversaire. De la même manière, il était curieux de voir la Mizuhanienne à l’œuvre pour résoudre l’énigme qui l’attendait.

Une pause de dix minutes fut annoncée. Une fois le temps écoulé, le rigide Khadgar récupéra sa place, inflexible, pour indiquer la reprise du concours.


_________________

Dites bonjour à Khadgar Razz

Le Lion de Feu a observé Lehna, Gareth et leurs Pokémon, et il n’a rien à redire pour le moment. Il a trouvé Gareth un peu lent et « brut de décoffrage », mais on demande ici d’arriver à évoluer dans un labyrinthe, donc tant que ça passe, ça passe xD

Les rôles sont donc inversés, et c’est à Gareth de créer un parcours d’obstacles que Lehna devra surmonter.

L'ordre de passage sera Gareth → Lehna → PNJ. Vous avez dix jours pour répondre à votre tour.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1075

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par Gareth Ivanoé le Dim 13 Nov 2016 - 21:59

Le Champion de Seian regagna l’arène après quelques minutes de pause entre les épreuves, durant lesquelles il avait proposé quelques stratégies à Mysdibule. Il eut la surprise de constater, en arrivant sur la scène, que le terrain était comme neuf malgré la première manche. Pas de chance : le labyrinthe de Lehna lui avait donné quelques idées, et il aurait bien utilisé les bases qu’elle avait déjà mises en place pour sa propre énigme. Il échangea un regard avec sa Pokémon, et tous les deux se mirent au travail : le Terrosien et la Pokémon trompeuse creusèrent une version similaire au dédale qu’avait proposé la Mizuhanienne, l’un avec ses mains, l’autre avec son imposante mâchoire à tout faire, s’en servant comme d’une pelle.

Bien entendu, il ne s’agissait pas de copier purement et simplement le travail de son adversaire. L’énigme que voulait soumettre Gareth n’avait, après tout, pas le même objectif que la zone piégée de la Championne. C’est pourquoi Mysdibule et lui en firent une version réduite en superficie, mais aux chemins plus profonds. La Fée y rentrait toute entière, et s’il avait bien jugé la taille de l’adversaire de sa Pokémon, le Moustillon aussi. La terre avait déjà été travaillée et était relativement meuble ; de plus, l’humain comme la Pokémon étaient assez solides, et cette partie du travail, bien que harassante, ne s’éternisa pas. Gareth jugea qu’il devait leur rester un peu moins de la moitié du temps alloué à la mise en place de leur énigme. Cela tombait bien, car ils n’avaient clairement pas fini leur besogne.

En effet, la principale caractéristique des Mysdibule n’était pas leur capacité à creuser le sol, mais bien leur amour de la tromperie et du mensonge… Et le duo comptait bien jouer avec ce point ! Seul, leur labyrinthe n’était pas bien compliqué à traverser. Mais en y ajoutant deux ou trois accessoires, on pouvait facilement se retrouver avec une énigme un peu plus retorse, malgré le manque de temps et de moyen pour mettre en place quelque chose de grandiose. Enfin, sa Pokémon saurait faire en sorte qu’on croie à ses mystifications. Le duo commença donc à rajouter des panneaux coulissants ou déplaçables à certains endroits. Quelques uns pouvaient s’actionner avec des pièges : si le Moustillon ou sa dresseuse marchaient à cet endroit, alors ce mur s’enfoncerait dans le sol, dévoilant un autre chemin… Mais peut-être que ce chemin-là serait un cul-de-sac ? Ou qu’il déclencherait un autre piège, qui lui déplacerait d’un certain angle cet autre mur, qui bloquerait ainsi une sortie… Les possibilités étaient multiples. D’autres panneaux seraient bougés directement par Mysdibule ou, si elle en ressentait le besoin, par Gareth après une indication de sa part.

Voilà qui était fait pour les murs amovibles. Mais le duo terrosien, qui avait encore un peu de temps devant lui, ne voulait pas se limiter à cela. Sur certains murs, ils dessinèrent en gravant dans l’argile un semblant de trompe-l’oeil, pouvant faire croire qu’il y avait un chemin dans cette direction. L’illusion était limitée, surtout en s’approchant, mais tout ce qui pourrait retarder les adversaires était bon à prendre.

La dernière étape fut réalisée en deux minutes, avec la qualité que cela impliqua : Gareth et Mysdibule réalisèrent deux ou trois répliques en terre de la Pokémon, postées à différents endroits du labyrinthe. Définitivement, ni l’un ni l’autre n’avaient de talent de sculpteur, mais très honnêtement, ça n’était pas si mal pour un premier essai. Jugeant qu’ils étaient arrivés presque au bout du temps imparti, le Champion fit signe à sa camarade de prendre position, tandis que lui-même creusa une dernière fois, pour créer un petit escalier d’entrée au labyrinthe. Puis, il fit signe à sa Pokémon, qui ajouta la touche finale à leur tour de passe-passe. Elle créa un Champ Brumeux dans la zone de spectacle, qu’elle déploya bien dans toutes les allées du labyrinthe avec un Vent féérique. La fumée rose était un peu opaque, et surtout suffisamment magique pour qu’on puisse se laisser prendre par toutes les tromperies qu’ils avaient ajoutées. Enfin, elle y ajouta un Doux Parfum pour réduire au maximum les capacités de concentration des adversaires. Dans la brume féérique, Mysdibule était maintenant invisible.

Pour la suite du plan, les deux s’étaient mis d’accord durant leur préparation. Gareth, posté dans le labyrinthe (et bien visible en raison de sa taille, comme le serait Lehna si elle acceptait de se prêter au gens en participant avec son Pokémon), n’agirait que si sa partenaire avait besoin de son aide, et le lui signifiait avec une attaque Relais. Son rôle serait uniquement de déplacer les deux panneaux amovibles qu’il avait à sa disposition… La vraie chef d’orchestre de ce tour de magie serait Mysdibule. Entre ses Rugissements, ses Croco-Larmes, ses cris d’Étonnement et ses Feintes, son but était de perdre complètement son opposant, et de l’empêcher de se fier à sa vue, son odorat et son ouïe. De plus, elle gèrerait entièrement les positions de ses faux-murs, selon ce qu’elle devinait de l’emplacement du Moustillon… Car, aussi vrai que l’adversaire ne pouvait pas la voir, entre le brouillard et la taille des parois, elle était au moins aussi aveugle que lui concernant ce point.

Lorsqu’on fit entrer Lehna dans l’arène, Gareth, à moitié visible dans les tranchées et la fumée rose, la salua et lui désigna l’entrée du parcours.

“Voici notre épreuve ; il s’agit d’une petite partie de cache-cache ! Ma Mysdibule vous attend dans ce labyrinthe, et votre… hm… Moustillon ? doit la retrouver.”

Gareth avait hésité sur le nom du Pokémon, encore peu familier des créatures de Tenkei. Mais il se reprit et sourit à la Championne.

“Bien entendu, votre Pokémon doit entrer dans le labyrinthe lui-même, et pas simplement rester à l’extérieur pour essayer de la trouver. De votre côté, je suppose que vous faites comme vous voulez. Oh, et aussi, j’ai dit que Mysdibule “attendait”, mais elle ne compte pas rester immobile jusqu’à ce qu’on la trouve !”

Pour confirmer, la corne de la Pokémon s’éleva au dessus de la brume magique et claqua deux coups, avant de replonger pour se dissimuler. Gareth pouffa… Sa Pokémon avait tellement confiance en ses talents de trompeuse qu’elle avait même donné sa position initiale à l’adversaire ? La filoute.


[En relisant les règles, je n'ai pas eu l'impression qu'intervenir (sans rajouter des choses) sur l'énigme était interdit pendant le temps de passage de l'adversaire, donc Gareth a utilisé cette statégie. flower Si elle est jugée trop cheatée, il acceptera la sanction sans problème.]

_________________

En cours :
0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Gareth Ivanoé
Informations
Nombre de messages : 130

Fiche de personnage
Points: 101
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par Lehna le Mer 23 Nov 2016 - 10:26

Lorsque l’homme et sa Pokémon s’avancèrent pour résoudre son labyrinthe, Lehna ne dit rien et resta stoïque, attendant patiemment que le duo la rejoigne. Le Moustillon était un peu plus impatient, et la princesse du le rappeler à l’ordre avec un petit claquement de langue à deux reprises. Finalement, l’autre champion arriva enfin à sa hauteur, dans une dégaine qu’elle ne se permit pas de commenter ; ce n’était pas son rôle, et il n’était pas dit qu’elle s’en tirerait mieux que lui lors de sa propre épreuve. Quand Gareth la salua, elle afficha un large sourire, avant de lui tendre la main pour qu’il la serre, en bonne adversaire ; elle pourrait peut-être gagner quelques points auprès des jurys si elle montrait sa capacité à être fair-play.

Une fois ces banalités terminées, on fit sortir la noble du terrain afin qu’elle et son animal se reposent, s’hydratent, et se préparent à la suite des événements. Environ une demi-heure plus tard, on vint les chercher pour les raccompagner dehors, où le maître de la terre les attendait. De la même manière qu’elle l’avait fait, il les invita le rejoindre dans son œuvre pour retrouver sa Pokémon cachée.

La princesse, son animal sur les talons, s’avança jusqu’à l’entrée du dédale. Il ne fallut pas longtemps à la coordinatrice pour comprendre les tours qu’on leur avait installé. Une fumée rose et opaque planait dans les couloirs, un parfum envoûtant leur titillait les narines, et des bruits ne cessaient de créer des échos contre les murs. Avec cette panoplie de ruse, la Mysdibule tentait de priver ceux qui oserait entrer dans son domaine de leur sens. Le cerveau de la coordinatrice carburait, imaginant scénarios et idées dans tous les sens, démêlant les ficelles du sac de nœuds et de problèmes qu’on lui tendait. Finalement, la cloche annonçant la fin de ses cinq minutes de réflexion retentit, et il était temps de passer à l’action. Elle regarda son compagnon, puis, se décidant, lui demanda d’entrer dans le labyrinthe sans elle.

Je serais tes yeux, lui dit-elle, porte bien ta lame haute et droite.

Très fier, l’animal opina, fit une pirouette pour déployer son coupillage en coquilame devant son public, puis s’avança dans la brume. Lehna n’aimait pas l’idée de le laisser « affronter les dangers » seul, mais elle lui serait bien plus utile en hauteur, à analyser ce qui se passait et concocter un plan d’action, qu’à traîner derrière lui. De plus, il fallait bien qu’un des deux membres du groupe garde la tête froide et propre de toutes ces odeurs ensorcelantes. Malheureusement, le Moustillon était assez petit, et une fois dans la brume, la femme aurait été incapable de le distinguer si cela n’avait été pour son coquilame qu’il gardait, comme elle l’avait demandé, tendu vers le ciel.

Dès que l’animal pénétra dans son enceinte, la maîtresse des lieux fit des siennes en produisant un claquement bruyant de la mâchoire qui permit à Lehna de repérer sa position. Tu ne devrais pas m’offrir des avantages de la sorte, murmura la dresseuse. Lame, Encore ! l’invita-t-elle, saisissant sans hésiter l’opportunité qu’on lui laissait.

Moustillon se mit à applaudir et acclamer la dernière action de la Mysdibule, encourageant avec lui tous les spectateurs à faire de même, pour la convaincre de recommencer. Éprise par l’attention qu’on lui donnait, la Pokémon n’hésita pas, et recommença la manœuvre. Lehna sourit : envoûtée par le public, il lui faudrait probablement un peu de temps pour comprendre ce qui se passait vraiment, temps que la princesse s’appliquerait à exploiter. D’autant plus que, pendant qu’elle était occupée à faire sa belle devant le monde, elle en oubliait de déverser ses Feintes et autres combines de ce genre, permettant à la loutre de se fier, pour le moment, à son ouïe.

Hydroqueue au fur et à mesure que tu avances, reprit rapidement la dresseuse. Elle savait que l’influence de l’auditoire finirait par s’essouffler, et elle ne voulait pas manquer de passer à côté de ces précieux instants. Elle guida donc son animal dans les dédales, pendant qu’il s’appliqua à déverser de l’eau derrière lui, qui se transforma aussitôt en boue au contact du sol. Ainsi, non seulement l’animal saurait par quel chemin il est passé, mais si jamais il venait à l’idée à la Mysdibule de passer par cette route, la loutre n’aurait alors qu’à suivre les traces qu'elle laisserait dans le sol.

Le Moustillon avançait bien, pendant que la Pokémon tromperie offrait un second Encore à l’appel du public. Lame, plongé dans la brume parfumée, commençait à se sentir un soupçon étourdi, comme s’il avait bu un peu trop de cette boisson rouge au raisin qui traînait parfois sur la table à manger de sa maîtresse. Tout se déroulait comme sur des roulettes ; il se sentait en confiance, capable de tout. Il avança jusqu’à la prochaine intersection en se pavanant, et au moment où la princesse lui indiquait d’aller à droite, lui repéra dans le brouillard une curiosité sur sa gauche… En plissant des yeux, il distingua une forme et sentit l’adrénaline monter en lui. C’était elle, elle était là ! Ignorant l’ordre de la championne, il se précipita sur sa gauche, fonçant sur l’adversaire avec sa lame toujours levée. Il entendit la femme appeler son nom, mais ne broncha pas : elle n’était pas sur le terrain, elle ne pouvait pas savoir ! Dans un cri de victoire, il abattit son arme sur sa vision, qui atteignit sa cible dans un « CLONK » brutal qui fit redresser les poils de son dos. Tombant de son nuage, il vit un rocher se fendre puis éclater en mille morceaux sous l’impact de son attaque. Il observa sa bêtise un moment, puis remonta timidement son arme à la surface du Champs Brumeux.

À l’extérieur du labyrinthe, la maîtresse de l’eau se posait des questions. Tout se déroulait sans problème, puis, sans crier garde, l’animal avait décidé de désobéir à son commandement, et avait percuté une chose dans un drôle de bruit qui avait raisonné dans toute l'arène. Il avait ensuite disparu quelques instants, avant de donner à nouveau signe de vie. Lehna ne savait pas ce qui s’était passé, mais elle n’aimait pas cela ; pour signaler son mécontentement, elle lança un court sifflement qui fit grimacer le concerné, qui savait qu’il venait de se faire gronder. Il reprit alors le chemin inverse qu’il venait d’emprunter, jusqu’à revenir à la fatidique intersection. Tout de suite, il remarqua des traces de pas sur le sol, qui lui indiquait la trajectoire qu’avait suivi son ennemi pendant son « absence ». Recommençant son Hydroqueue pour garder le sol humide et effacer ses propres marques en avançant, il suivit les pas, anxieux de pouvoir prendre sa revanche sur son échec. Un claquement de mâchoire lui indiqua qu’il était sur le bon chemin, et juste après les conseils de sa maîtresse lui confirmèrent qu’il n’était plus loin de sa cible. Il prit de la vitesse, prêt à attraper cette bête infernale. Il l’entendait se mouvoir et la percevait dans le brouillard, signe qu’il devait être tout proche ! Encore un petit effort, gauche, droite, droite, en face, gauche…

Il allait tourner et attribuer le coup de grâce lorsqu’il se prit un mur dans la figure, qui lui tira un cri de détresse. En haut, Lehna remarqua tout de suite la manipulation qui avait eu lieu : lorsque Moustillon avait pris de la vitesse, Gareth avait bougé, et, juste après, un des murs s’était décalé. Il y avait donc des façades piégées en plus de tout le reste… De son côté, le Pokémon comprit aussi la ruse, lorsqu’il remarqua que les traces qu’il suivait avait été coupées par le mur dans lequel il venait de rentrer. Il n’y avait pas de doute, elle s’était cachée derrière.

À cause de ces techniques, il était évident que Lame n’arriverait jamais à attraper la fripouille en la poursuivant. Il faudrait la faire sortir de son trou, et la faire venir à lui. Lehna guida son animal pour contourner la cloison à problème – animal qui se grattait son nez qui lui faisait mal, mais heureusement, grâce à la brume le public ne le voyait pas essuyer quelques larmes. Arrivé à une intersection non loin de la Mysdibule – si on en croyait son quatrième claquement, qui serait probablement son dernier, l’ambiance dans les tribunes commençant à faiblir – Lehna lança un ordre bref à son coéquipier.

Vent Glace ! Dissipe la brume pour la voir, et utilise l’air froid pour la ralentir !

Sans attendre, la bestiole répondit à l’appel. Un courant d’air gelé traversa le couloir dans lequel se trouvait la loutre, balayant un moment le Champ Brumeux. Immédiatement, le Moustillon repéra dans un coin la femelle qu’il traquait, et se lança à sa poursuite. Comprenant la manœuvre, la proie s’élança dans un autre dédale, s’enfonçant sans la branche où son brouillard qui était encore intact. Lorsque la loutre arriva à l’endroit où il l’avait vu, elle s’était volatilisée depuis plusieurs secondes, et recommençait à faire résonner des bruits de Croco-Larmes et Rugissements.

Refusant d’abandonner, le Moustillon suivit les pas qu’il repérait sur le sol. Depuis le temps qu’il arpentait ses ruelles, il avait quasiment inondé tout le parc, et pouvait maintenant utiliser cette information pour avoir une vague idée de l’endroit où se trouvait la Mysdibule. Toutefois, il refusait de s’élancer à sa suite tant qu’il aurait pas le feu vert de sa maîtresse ; son petit nez fragile n’accepterait pas un second coup de la sorte…

Soudain, sa maîtresse le fit s’arrêter de nouveau. C’était là, le bon moment. Si Lame arrivait à comprendre ce qu’elle attendait de lui, il pourrait enfin mettre la main sur cette furie qui le narguait depuis tout ce temps.

Vent , commença à répéter la princesse, avant de claquer deux fois des doigts, Glace ! Recommence ! indiqua-t-elle.

L’animal mit un moment à réagir. D’un côté, l’ordre était clair, de l’autre, ce n’était pas du tout du style de sa maîtresse de tenter à nouveau une stratégie qui n’avait pas fonctionné la première fois. Et puis, il y avait ces deux claquements de doigts, qui était le signal qu’elle utilisait pour mentionner un « détournement »… Pensant comprendre ce qu’on attendait de lui, il exécuta l’attaque, puis s’empressa de s’avancer dans le couloir opposé à celui qu’il venait de « nettoyer » et que la Mysdibule n’avait pas emprunté. Le résultat ne se fit pas attendre, en face de lui, il vit s’avancer une silhouette brune, qui essaya désespérément de faire demi-tour en constatant sa présence. Mais il était trop tard pour elle : en utilisant Aqua-Jet sur la boue, la loutre glissa aisément jusqu’à sa cible, se plaçant devant elle en lui pointant son épée sous la gueule…

Le silence se fit pendant quelques lourdes secondes dans l’assemblée, puis le voile féerique s’abaissa, dévoilant les deux concurrents, sous les applaudissements de la foule. Lehna sourit. Le but du Vent Glace n’avait jamais été de venir à bout de la brume – elle savait que cela n’aurait pas été possible – mais de tromper l’ennemi en faisant croire que son Moustillon avait emprunté un couloir alors qu’en réalité, il l’attendait dans l’autre… La Mysdibule s’était fait avoir en supposant l’action de la loutre en se basant sur sa première utilisation de cette stratégie, ce qui avait permis au petit chevalier de prendre l’avantage. Et, de son côté, la loutre avait tout à fait compris l’intérêt de la seconde manœuvre ; il y aurait peut-être moyen d’en tirer quelque chose, après tout, de ce petit chenapan.

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 274

Fiche de personnage
Points: 70
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par PNJ le Lun 28 Nov 2016 - 21:32

Duel de Champions





Impassible, Khadgar observa le Champion de Terros mettre en place son propre labyrinthe, avant d’inviter Lehna et son Pokémon à pénétrer dans le dédale. Néanmoins, seul le Moustillon entra, et le Lion de Feu fronça les sourcils. Le duo n’était-il pas censé progresser ensemble ? L’animal jeta un œil à ses congénères en retrait, qui comprirent son doute et échangèrent quelques murmures pour se mettre d’accord. Finalement, ils se retournèrent vers l’arbitre, puis hochèrent la tête, jugeant qu’il n’y avait rien de non réglementaire dans la manœuvre.

La Mizuhanienne attrapa une occasion en or comme une balle en plein vol en utilisant Encore pour pouvoir localiser au mieux la Mysdibule un peu trop confiante. Après une course-poursuite plutôt tendue, la loutre parvint enfin, en trompant son adversaire et en le prenant à son propre jeu, à atteindre la fée d’acier. Les applaudissements retentirent dans l’assemblée, et les quatre participants furent conduits à l’écart, alors qu’une pause de quarante-cinq minutes était annoncée. Khadgar se dirigea vers ses pairs, accompagné des maîtres élémentaux, et ils se mirent à discuter vivement de la dernière étape, tout en prenant soin de se garder des oreilles indiscrètes...

Lorsqu’on vint chercher Lehna, Gareth et leurs partenaires, on leur annonça que l’arbitre allait leur donner la marche à suivre. D’une voix grave et posée, Khadgar s’adressa à eux.


« Bien. Vous allez devoir évoluer tous ensemble dans un labyrinthe dont vous reconnaîtrez certaines caractéristiques. Cette fois, néanmoins, vous aurez plus de contraintes que lors de vos passages respectifs. En effet, si l’un d’entre vous déclenche plus de trois pièges, vous serez tous considérés comme en situation d’échec, et vous serez évacués du dédale dans la seconde. De plus, vous disposerez de trente minutes pour arriver au centre, pas une de plus. Vous comprendrez aisément ce que vous devez viser quand vous le verrez, ne vous inquiétez pas.
Puisque vous devez coopérer, il est naturellement interdit de s’en prendre à vos partenaires, ou de les mettre volontairement dans une situation difficile qui ralentirait leur progression. De plus, vous aurez des pièges un peu différents à éviter, et il vous est fortement recommandé de ne pas vous éloigner trop les uns des autres, car vous aurez tôt fait de vous égarer dans le dédale.
Prenez place. L’épreuve commence dans trois... Deux... Un... »


Aussitôt le compte à rebours achevé, la gigantesque illusion se dissipa, révélant un nouveau labyrinthe. À première vue, il ressemblait pas mal à ce que Lehna et Lame avaient proposé, mais un peu plus loin, le relief se transformait quelque peu, laissant place à des mini-collines aux flancs accidentés. Dès l’entrée du labyrinthe, on pouvait voir des crevasses remplies d’eau et couvertes de glace, mais aussi des chemins peu avenants et pourtant obligatoires : ils semblaient peu solides, dans le meilleur des cas, et factices, dans la pire des configurations. Il serait très risqué de s’y aventurer, car pour certains d’entre eux, le moindre contact ferait dérober le sol sous les pieds des concurrents en les précipitant dans des trous tantôt vides, tantôt tapissés d’une mélasse rappelant la boue de Lame. Peu après, de petites étendues d’eau à l’apparence calme cachaient en réalité des mécanismes qui, approchés de trop près, déclencheraient l’apparition de murs de pierre qui pourraient bloquer la vue ou assommer sérieusement le pauvre fou qui aurait osé se pencher au-dessus de l’onde.

Agrémentant le dédale, des statues plus vraies que nature se tenaient immobiles... Pour le moment. Certaines d’entre elles recelaient un mécanisme indispensable à l’ouverture d’un passage, dans de faux culs-de-sac... Alors que d’autres, plus vicieuses, cachaient une fumée piquante ou soporifique qui entraverait sérieusement la vue et l’odorat des participants. Il ne tiendrait qu’aux Pokémon de se fier à leur instinct pour activer les bonnes statues.

Enfin, trônant au centre du dédale, une mini-statue représentant un Tic était emprisonnée dans un bloc de glace solide et dégageant une épaisse fumée blanche. Les deux duos auraient donc intérêt à arriver suffisamment à l’avance pour pouvoir le briser et récupérer le totem afin de réussir leur traversée du labyrinthe.


_________________

Et voilà la troisième et dernière manche !
Comme annoncé, ce dernier labyrinthe reprend les « points forts » des deux précédents, avec quelques ajouts Razz
En vrac, vous aurez à composer avec tous ces éléments : crevasses remplies d’eau et recouvertes de glace, chemins de terre très fragiles, faux chemins en trompe-l’œil (« cool un chemin » mais non xD) qui débouchent sur des cavités plus ou moins profondes et plus ou moins remplies de boue, eaux dormantes mais cachant des murs amovibles à jaillissement rapide (xD), statues en pierre ou en terre tantôt salvatrices (mécanisme d’ouverture de chemin bouché par un mur) tantôt traîtresses (fumée qui pique et qui ensuque)... Pour finir, au milieu, vous arriverez devant un pilier de glace cylindrique d’environ un mètre cinquante de hauteur et d’environ cinquante centimètres de diamètre. Il vous faudra le casser pour en extraire la statue de Tic en métal au centre.

Vous avez trente minutes RP parlant pour arriver au centre du dédale, extraction de la statue comprise. Si l’un des quatre membres active trois pièges, vous serez « éjectés » du labyrinthe. Cela n’influera en rien votre notation, je tiens à le préciser ^^
Pour ce tour, vous êtes libres de décider d’un ordre de passage, mais celui qui doit poster aura dix jours pour envoyer son message, tout comme son partenaire, qui aura également dix jours pour poster après le premier message.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1075

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par Lehna le Dim 11 Déc 2016 - 21:08

Une fois que Lame eut enfin réussit à attraper son adversaire, on fit quitter les lieux aux participants dans la petite loge où le duo avait pu se reposer précédemment. Lehna espérait qu’elle pourrait utiliser ce délai pour communiquer avec l’autre champion, étant donné qu’il leur faudrait travailler de concert pour le dernier exercice, mais, malheureusement, les organisateurs ne les laissèrent pas se parler. Elle ne revit d’ailleurs le Terrosien qu’environ une bonne demi-heure plus tard, lorsqu’on les guida pour revenir sur scène. Leur juge les accueillit en leur présentant brièvement les règles de ce tour, avant de leur donner le top départ sans préavis. Non seulement ne les avait-on pas laissé s’entretenir précédemment, mais on les avait de plus privés des cinq minutes de préparation laissées au début des épreuves précédente ? La princesse était assez déçue, d’autant plus que leur audition serait chronométrée. Il leur faudrait découvrir les talents des uns et des autres au fur et à mesure de leur avancé, ce qui promettait de rajouter une couche de difficulté supplémentaire au challenge.

En lançant un coup d’œil rapide à l’infrastructure qu’on leur présentait, Lehna ne vit pas de seconde entrée, seulement celle qui se présentait devant eux. Elle était arrangée pour dévoiler des corridors d’eau couvert de glace, un concept avec lequel elle était bien familière. Ayant encore en tête les « exploits » de Gareth et Mysdibule pendant ce challenge, la noble serra les dents, se disant que ce n’était pas gagné. Toutefois, elle n’allait pas non plus se laisser abattre facilement ; prenant la main de Gareth, elle le conduisit vers l’accès au labyrinthe.

Je vais t’apprendre à marcher sur la glace tel un Pingoléon, expliqua-t-elle à son partenaire avec un gentil sourire. Lame, occupe-toi de Mysdibule, s’il-te-plait.

Répondant à l’ordre de sa maîtresse, le Moustillon fit un petit signe pour indiquer qu’il avait compris le message, puis demanda à la Pokémon tricherie de rester parfaitement droite pendant que lui la poussait comme une statue en patinant sur la glace. Mysdibule étant capable d’être assez stoïque, la manœuvre fonctionnait relativement bien. Comme la loutre poussait sa compagne par derrière, celle-ci entreprit de le guider, lui faisant aussi soigneusement de possible éviter les endroits où la banquise était piégée ou trop fragile pour être empruntée. Le système marchait assez bien, et les deux purent s’avancer de manière raisonnable dans le dédale de ruelles givrées.

De leur côté, les humains avançaient à un rythme bien moindre. La princesse préférait perdre du temps pour avancer de manière sûre plutôt que de se dépêcher et risquer de précieuses longues minutes pour se rattraper d’une chute ou d’un piège. Ils trouveraient bien un moyen de gagner du temps sur des chemins moins délicats. De plus, les animaux, qui se mouvaient plus rapidement, les rejoignait fréquemment en détaillant ce qu’ils avaient pu observer comme chemin à chaque tournant. Grâce à ses informations, la princesse commença à dessiner un plan du lieu ; elle expliqua à Gareth que si ses capacités d’observation et d’adaptation étaient limitées, elle serait capable, en se concentrant fortement, de dresser une ébauche du labyrinthe dans sa tête afin de mieux guider le groupe.

Le Moustillon et la Mysdibule, toujours poussée par la loutre finirent par se retrouver, au détour d’un couloir, face à une petite surface d’eau. Le Pokémon eau s’en approchant, jugeant le lieu, avant de signaler à sa compagne qu’il allait y entrer pour rejoindre l’autre côté, pour voir ce qu’il pouvait y trouver. Sentant le piège, la fée tenta de le dissuader, mais il se pavana en expliquant qu’il ne fallait pas qu’elle s’inquiète, et que tout cela était de son domaine, après tout. Il plongea donc, confiant, mais pas pour longtemps : sitôt fut-il sous l’eau qu’un grondement se fit entendre et qu’une ombre apparu au-dessus de l’imprudent. L’animal paniqua, relâchant un paquet de bulles, puis fit demi-tour et se hâta de rejoindre la banquise qu’il avait quitté. Il utilisa un Aqua-Jet pour gagner de la vitesse et éviter un large block de pierre, qui lui coinça tout de même sa dorsale arrière sur le sol. Souffrant, il lança un Hygroqueue pour se dégager, qui lui fit atterrir en catastrophe devant la Mysdibule, abasourdie. Il se releva un peu penaud, sa nageoire dorsale un peu gonflée et rouge, alors qu’un klaxon lointain indiquait qu’il venait d’écouler son premier strike.

Il rejoignit lentement sa compagne, et commença à nouveau à la pousser silencieusement. Une fois de plus, son impulsivité lui avait joué des tours, et il se sentait un peu honteux. Il resta cloitré dans son mutisme pendant quelques instants, avant de finalement ravaler sa fierté et s’excuser auprès de la demoiselle, expliquant qu’il aurait dû l’écouter, et qu’il ferait plus attention pour la suite. Il commença à prendre plus volontiers les conseils de sa partenaire, acceptant enfin qu’il n’aurait pas – et surtout ne pourrait pas – venir à bout de cette épreuve seul.

D’autant plus qu’ils finirent par quitter « son domaine » pour des corridors de terre, où il était encore moins habile. Toutefois, ayant une bonne vitesse, il continuait à servir d’éclaireur, couvert par sa coéquipière qui se tenait plus en retrait. Entre deux pièges, ils découvrirent une statuette qui, une fois touchée, actionna un mécanisme qui déboucha le cul-de-sac voisin. Comprenant que ces objets permettaient d’aller de l’avant, il s’approcha nonchalamment d’une autre, mais cette fois fut agressé par une fumée étrange ; avant qu’il ait pu en ressentir les conséquences, la Pokémon tromperie l’avait sorti du mauvais coup, et un autre coup de klaxon indiqua que la fée en était à son deuxième strike : encore un, et l’épreuve était terminée. Pour éviter d’en arriver-là, par la suite, les animaux s’appliquèrent à « affronter » les bustes ensemble, dans un véritable travail d’équipe : Lame les activait à distance grâce à son Pistolet à O, alors que Mysdibule utilisait Vent Féérique pour repousser les éventuelles attaques.

Le quatuor se promenait depuis de longues dizaines de minutes lorsqu’un cliquement régulier, de plus en plus audible, atteignit leurs oreilles. Ils ne leur fallu pas longtemps pour comprendre qu’il s’agissait du compte à rebours pour le délai qu’il leur était accordé, et le groupe commença à avancer plus rapidement, légèrement stressé par cette nouvelle. Comme ils avaient pris leur temps au début pour analyser correctement leur terrain de jeu, ils avaient raisonnablement bien exploré le labyrinthe et Lehna arrivait à les guider sans trop de mal, indiquant au moins avec certitude les chemins qu’ils ne faillaient pas emprunter. La troupe courrait presque lorsqu’ils commencèrent à entendre des numéros parlés à voix haute et claire…

« Quinze, quatorze… »

La bande était maintenant dans leurs derniers instants de la course, et ses membres envoyèrent la prudence au diable et se mirent à foncer. Devant la nouvelle intersection qui se présenta à eux, la princesse hésita un instant, avant de proposer son expertise.

Le chemin de droite nous fait revenir sur nos pas ! Mais on avait repéré un piège sur celui de gauche, et on aura pas le temps de le désactiver !

N’hésitant pas une seconde, le Moustillon écouta – pour la dernière fois de ce tour – son instinct impulsif et fonça devant, tirant la Mysdibule derrière lui.

« Dix, neuf… »

Avant que quiconque puisse faire une remarque, les Pokémon étaient déjà à plusieurs mètres des humains. Soudain, lors d’un pas fatal, Lame sentit le sol se dérober sous ses pieds. C’était le signal qu’il attendait : la petite loutre utilisa alors toute sa force et sa nouvelle énergie cinétique dû à la chute pour faire pivoter sa compagne, avant de la lâcher et de l’assaillir par le Pistolet à O le plus puissant qu’il pouvait produire. Poussée par le jet d’eau, la créature d’acier arriva à atterrir de l’autre côté du piège, pendant que la loutre tombait dans le vide.

« Six, cinq… »

Lame !

En même temps que le cri de sa maîtresse, le klaxon retentit pour indiquer que le Moustillon avait écoulé son second strike. Il tomba lourdement sur le sol, et se redressa en se frottant le cou. En levant les yeux, il vit sa dresseuse, penchée au-dessus du trou, lui tendant la main pour l’aider à se relever avec un sourire. Elle était fière de lui : il s’était élégamment sacrifié pour sa compagne, mettant en avant le groupe sur sa propre personne. Maintenant, Lame comptait sur la Mysdibule pour résoudre la fin de cette énigme, afin que son sacrifice ne soit pas en vain. Il hurla à sa partenaire de le venger, l’encourageant à aller jusqu’au bout et à gagner ce tour.


Ce message a été écrit avec l’aide de Gareth et a été validé par lui avant son envoi, pour s’assurer que je ne rédige rien qui le powergame ou aille à l’encontre de ses personnages. ^-^ J’espère qu’il conviendra, et m’excuse pour le délai que j’ai causé. :-x

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 274

Fiche de personnage
Points: 70
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par Gareth Ivanoé le Mer 21 Déc 2016 - 22:01

Mysdibule s’était faite avoir comme une débutante, et elle vivait plutôt mal d’avoir été prise à son propre jeu, la tromperie. Tandis qu’on les faisait sortir de la scène, Gareth essayait de la réconforter et de la dérider un peu, sans grand succès. De ce qu’il savait sur la suite du concours, il y avait une épreuve de coopération. Il ne fallait pas que la Fée sabote le spectacle en refusant de travailler avec le Pokémon Eau. Lorsqu’il lui fit part de cette remarque, elle lui lança un regard noir, encore plus énervé… Le Champion, qui la connaissait bien, savait qu’elle voulait dire par là qu’elle était vexée qu’il la considère capable d’une telle chose. Du coup, même si elle était fâchée, il était rassuré.

On les rappela finalement, et le Lion de Feu qui les arbitrait jusque là leur annonça les règles de la prochaine épreuve. Comme ils s’y attendaient, il s’agissait d’une étape en coopération. Gareth nota l’information concernant des “pièges”, comme quoi ils étaient limités dans le nombre qu’ils déclencheraient. Son imagination commença à travailler pour supposer la nature des obstacles… Il n’eut pas à attendre trop longtemps pour confirmer ou non ses hypothèses. Le paysage, jusque là caché, fut dévoilé. Le terrain avait été transformé pour former des galeries, des zones inondées et gelées, des sculptures. Le Champion et sa Pokémon prirent quelques secondes pour analyser ce qu’ils voyaient, mais Lehna et son allié, plus rapides qu’eux (ou peut-être plus inquiets par rapport à la clepsydre), les tiraient déjà vers l’entrée. Gareth rougit en réalisant que la Champion mizuhanienne l’avait attrapé par la main. Elle proposa de lui apprendre à se déplacer correctement sur la glace, tandis que son Pokémon s’occupait de Mysdi. Ca n’était pas de refus, au contraire. Dans un premier temps, le Terrosien tenta d’imiter sa propre Pokémon en restant immobile, mais il n’était pas aussi rigide que la Pokémon métallique, et avait tendance à trembler, pencher ou simplement trébucher et se plier en avant, par réflexe, pour abaisser son centre de gravité. Lehna faisait preuve de patience, mais elle gardait sûrement en tête le fait que leur temps était limité…

Heureusement, les deux petites bêtes, plus agiles et rapides qu’eux (enfin, que lui) revenaient régulièrement, et expliquaient schématiquement ou avec des mimes ce qu’ils avaient repérés. La Championne du pays de l’Eau semblait avoir une bonne mémoire spatiale, et elle proposa à l’équipe faire la carte du labyrinthe dans sa tête. Gareth était impressionné. Il ne s’attendait pas à ce qu’une femme sans aucune formation militaire, pour ce qu’il pouvait en juger, et qui n’était “qu’une dame de la cour”, de ce qu’il se disait, puisse s’en sortir aussi bien pour ce genre de choses. En fait, c’était lui qui était parfaitement inutile, pour le moment.

Malheureusement, le temps qu’ils atteignent le bout du couloir givré, un piège avait déjà été déclenché. Ils avaient encore de la marge, mais le signal sonore qui résonna leur rappela qu’il fallait tout de même rester prudents. Désormais, ils étaient arrivés dans une tranchées boueuse mais émergée. Gareth plus familier avec ce genre de terrain, passa devant avec Mysdibule et son camarade Pokémon, observant les couloirs et les sols à la recherche des pièges à éviter. Soudain, la fée d’Acier disparut de leur champ de vision. Le Terrosien s’élança en entendant ses petits cris, et constata qu’elle était, en proie à la panique, agrippée au rebord d’un trou. Le sol s’était probablement dérobé sous son poids, et elle craignait de tomber. Le signal sonore se fit de nouveau entendre, un peu différent du premier, annonçant un nouveau raté, et Gareth s’affaira à ramener sa protégée sur la terre ferme.

“Du calme, du calme, ma grande. Ce n’est pas profond du tout, tu ne te serais pas fait bien mal.”, la rassura-t-il une fois qu’il l’eut sortie de là.

La petite était sous le choc et un peu dégoûtée d’avoir ainsi “échoué”. Elle prit quelques instants pour se remettre, mais le reste de son groupe la poussèrent un peu. Ils n’avaient pas autant de temps qu’ils le désiraient. Tant bien que mal, la fée se remit en route avec les autres.

Peu de temps plus tard, les quatre compagnons eurent à examiner des statues derrière lesquelles ils trouvèrent des interrupteurs libérant la voie. Ils commencèrent, chacun de leur côté, à en chercher d’autres pour pouvoir avancer dans le labyrinthe. Ce fut le Pokémon de Lehna qui, malchanceux, tomba sur un nouveau piège. Mysdibule, deux fois plus attentive depuis sa mésaventure, n’hésita pas : elle lança un Relais pour échanger sa place avec son allié et prendre le coup à sa place. La créature d’Eau se retrouva à l’abri du danger, et la fée métallique, insensible au poison, se retrouva dans un nuage d’une poudre étrange sans trop en souffrir. Néanmoins, cela comptait tout de même comme un piège déclenchée, et de nouveau le signal, le même que le deuxième cette fois, résonna. Gareth comprit qu’il devait y avoir un son différent pour chacun d’eux, permettant de savoir le compte de chacun. Mysdibule était donc à son deuxième, elle n’avait plus le droit à l’erreur… Ils se réunirent pour se mettre d’accord sur une stratégie qui éviterait qu’elle se retrouve exposée.

Ils se mirent d’accord pour que le Moustillon et les deux humains passent devant et s’arrangent pour déclencher les potentiels pièges à distance, utilisant des attaques ou ce qu’ils trouveraient à proximité, et la fée d’acier libérerait le chemin en envoyant un Vent Féérique balayer la zone. Il fallait ensuite essayer de voir, sur les statues n’ayant pas réagi, si elles possédaient un interrupteur, et si cet interrupteur ouvrait une sortie ou fermait un bon chemin. Lehna faisait travailler sa mémoire à fond pour tout cartographier, Gareth, lui, utilisait ses connaissances en terme d’observation pour tenter de voir s’il y avait une logique dans cette énigme… Tout le monde mettait la main à la pâte, mais ils avançaient trop lentement. En essayant d’accélérer, le Terrosien se prit une petite volée d’un liquide urticant sur la main, et un nouveau bruit se fit entendre, sans doute celui qui était associé à son propre décompte. Quelques Pistolets à O de Lame calmèrent la démangeaison, mais il avait l’impression d’être un gamin ayant fait une bêtise.

Réalisant que le temps manquait lorsqu’une voix commença un décompte, le groupe acceléra, ceux qui avaient moins de malus en tête. Arrivés devant une intersection, Lehna expliqua le dilemme : un seul chemin était bon, mais il était piégé. Avant que Gareth ne propose quoi que ce soit, les deux Pokémon étaient partis devant. Le Pokémon de la Mizuhanienne avait apparemment décidé de se sacrifier, puisqu’il se laissa tomber dans un trou pour en éjecter sa partenaire à grand coup de jet d’eau.

“Je pars devant !” lança Gareth à la Championne, qui s’occupait, comme lui auparavant, de récupérer son ami. Mysdibule avait de l’avance, mais elle pouvait toujours les faire perdre au dernier moment si elle n’avait pas renfort. Ils atteignirent finalement la zone où se trouvait un bloc de glace, et l’objectif final de leur traversée du labyrinthe… Il aurait cependant été stupide de croire que cette zone n’était pas la mieux protégée ! Le Champion de Seian ressentit l’arnaque avant même de voir sa Pokémon marcher dessus.

“Mysdi, Feinte ! Tout de suite !”

La Pokémon trébucha de surprise… puis disparut, avant de réapparaître un mètre plus loin, tandis que se déclenchait la vaporisation d’un nuage de spores, à l’endroit où elle aurait dû se trouver. Aucun signal ne retentit, Gareth en conclut que la Feinte avait réussi à tromper le capteur, ou la vigilance de l’arbitre, ou qu’en tout cas Mysdibule n’était pas à proprement parler tombée dans le piège. Il leur restait à peine quelques instants pour finir, mais maintenant la Pokémon était en confiance. Elle tendit sa corne, écarta ses fausses mâchoires, et brisa la glace d’une puissante Force Poigne.

_________________

En cours :
0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Gareth Ivanoé
Informations
Nombre de messages : 130

Fiche de personnage
Points: 101
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par PNJ le Dim 15 Jan 2017 - 17:11

Duel de Champions





Sans manifester la moindre émotion, Khadgar ne tressaillit même pas quand le compte à rebours toucha à sa fin. Une fois les participants sortis du labyrinthe et à l’écart, le Lion de Feu se retira pour participer aux délibérations...

Après ce qui parut être une éternité, Khadgar s’avança devant les Champions, en présence de tous les participants du concours. D’un ton égal, il annonça :


« Les juges ont débattu, et ils ont rendu leur verdict. Si les performances des deux détenteurs du titre de Champion ont été à la hauteur de ce que nous attendions, il a été décidé que Lehna et Lame remporteraient le ruban dédié au vainqueur de leur groupe. »

D’un pas lent, le Lion de Feu fit glisser le ruban sur le sommet du crâne du Moustillon. Une clameur s’éleva du public, accompagné du flamboiement de la torche du Cosmo Canyon...

_________________

Ce message signe donc la fin du concours ! Lehna et Lame gagnent le ruban Futé du Dédale pour leur performance !

À bientôt en RP !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1075

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Antagonismes et Synergies [Lehna, Gareth]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum