[ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Anthere Osarian le Mer 26 Oct 2016 - 12:06

[Ouvert à tous ceux qui veulent regarder la Course Aérienne ! Ce topic se passe pendant l'évent. Nous sommes postés  ici
Pour rappel, Anthere n'est pas reconnaissable, elle a pas mal changé physiquement, s'est coupé les cheveux court et s'habille dans un style du pays]


Anthere s’étira et bailla. Le soleil était déjà levé depuis un moment. Ces derniers jours, elle avait été intriguée par un remue-ménage incroyable au-dessus du Lagon Corail. D’abord, elle s’était inquiétée, puis, retrouvant la raison, elle se disait qu’il était ridicule de penser que les personnes en armures qu’elle voyait, pouvait la chercher. Après tout, ce qui concernait un coin perdu dans Mizuhan, ne risquait pas de concerner les gens d’ici… Cela ne regardait même pas tout son pays natal et encore moins son monde natal, alors celui des autres ! Heureusement, c’était aussi et surtout la présence placide de Spartan et de Pegasus qui lui inspiraient finalement de faire de même. Elle ne pouvait pas trop faire autrement de toute façon, elle était toujours sous le joug de son Empathie et incapable de la contrôler. Alors, elle se contentait de les regarder voler ici et là, sur leur Gueriaigle.

Ce qu’ils s’affairaient ces gens-là ! Ayant vécu quelques temps ici, elle devina qu’il était de la ville montagneuse, dont elle avait oublié le nom. Certains étaient montés sur des Vaututrice, mais parmi eux, il y avait un des Chevaliers Ailés qui se distinguaient des autres et il semblait que les autres Chevalier pensaient la même chose qu’elle. Car parmi eux, il y avait un homme monté sur un énorme Tryoxhydre. Un Pokémon qu’Anthere voyait pour la première fois et dont elle ignorait le nom, mais elle était certaine d’une chose, ce Pokémon-là était un dragon. C’était le seul et autour de lui, il faisait place nette. Personne ne voulait l’approcher, peut-être avaient-ils peur du caractère difficile des dragons ? Peut-être était-il agressif ? D’ici, elle ne pouvait rien dire, il ne formait presque qu’un point noir, maintenant qu’il s’en allait, mais son pouvoir de ressentir les autres n’allait pas aussi loin. Pendant plusieurs jours, ce fut le même manège, jusqu’à ce que plus personne ne vint.

Anthere trouva cela bizarre, toute cette grande agitation et finalement plus rien ! Ce furent ces Pokémon, qui se tournaient souvent vers Dyrinn qui l’incita a aller voir d’elle-même. Elle croisa des marchands qui lui expliquèrent qu’une course était organisée et allait démarrer dans quelques jours… Une course ! Une course aérienne ! Anthere adorait les compétitions et regretta de ne pas avoir Persik sous la main (enfin, pas que pour ça). Oui seulement voilà. Même en ayant son oiseau avec elle, elle ne pourrait jamais participer. Elle s’imagina d’abord que c’était sans doute un événement réservé aux gens du coin et ensuite, si jamais il arrivait un accident par sa faute… Cette idée la fit trembler et lui fit oublier son envie de participer. En revanche, rien ne pourrait la dissuader de la regarder, cette course et ces pourquoi elle partit vers les steppes, non loin de la Canopée et de la Rivière. Seule dans les prairies et sous un soleil de plombs, elle ne risquait as de faire grands dégâts.

Et en effet, quelques jours plus tard, il y eut un charivari incroyable : des centaines de Pokémon volants se réunissaient dans le ciel de Midgard. Il y avait de toute, Des Rapasdépic, des Roucarnage, Airmure, Gueriaigle, Noarfang et même un Tropius ! C’était un Pokémon assez rare et Anthere était presque sûre qu’on en croisait qu’à Comodo. Cela voulait donc dire que cette course était ouverte à tout le monde. C’était donc la planète entière, enfin presque, qui se rassemblait là ! Elle était contente d’être venue (seule) jusque là, elle allait pouvoir la regarder et voir qui, parmi tous les Erasien et les Midgariens, qui se montrerait le plus rapide et le plus habile, pour ce jour. D’expérience personnelle, elle savait qu’une victoire un jour, n’en serait pas une le lendemain. Le « meilleur » était toujours un titre fugace. Mais c’était toujours amusant de se confronter aux autres ou de les regarder le faire.

En arrivant dans les steppes de Midgard, Anthere trouva étrange combien un environnement pouvait changer en seulement quelques kilomètres. Il faisait sec et très chaud, on était loin des températures douces du Lagon. Anthere pensa que c’était à cause de la fausse mer ; les marrées apportaient toujours de la fraîcheur. Mais le plus beaux, étaient que cette immenses landes abritaient des millions de Pokémon ! Pour étudier tous les jours son livre des Pokémon, elle en reconnut la plupart et bien sûr, les troupeaux de Wattouat, dont un gouverné  par un Pharamp. Anthere aimait bien ce Pokémon, il était cool. Et bien sûr, les Ponyta et les Galopa. Elle remarqua aussi d’autres poneys ; mais qui ne ressemblaient pas du tout à Ourasi. Ceux-là étaient noirs rayés de blanc. Ils étaient beaux et incroyablement rapides ! Un Girafarig s’intéressa à elle. Anthere lui cueillit de l’herbe que la créature attrapa et sa drôle de queue sembla se mettre à mâcher elle aussi, avec un drôle d’air absent. Cela la fit rire.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 939

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Shira Shôsai le Mar 8 Nov 2016 - 18:46

Peu de Challengers étaient passés voir Shira depuis qu’il était revenu de Mizuhan, trop peu. Ses patrouilles dans les Plaines Fleuries restaient relativement les mêmes, il restait toujours quelque chose à faire après la catastrophe qu’avait provoqué Mewtwo, mais c’était toujours plus ou moins pareil : vérifier que les populations de Pokémon se portent bien, dégager certains habitats, se rendre de temps à autre à Geffen pour continuer à aider à la reconstruction de la ville...Le Champion songeait que  le cataclysme sans précédent provoqué par le Légendaire avait sans doute refroidit les gens à venir à l’Arène. Difficile de reprendre un cours de vie normal avec ça, c’est sûr...Ses Pokémon qui avaient subis une méga-évolution forcée terminaient lentement de se remettre de la chose. Physiquement, ils se portaient déjà un peu mieux, mais mentalement c’était encore compliqué.

Dépité par cette situation pas très changeante, la nouvelle des courses organisées et du concours arriva chez Shira comme un bon bol d’air frais. C’était enfin une occasion de bouger un peu et de se changer les idées une bonne fois pour toutes. Pour cela il prit la décision de partir loin de chez lui, plus précisément sur le continent aérien, Midgard.

Une course allait avoir lieu, il aurait pu y participer, mais la compétition ne l’intéressait pas. Il voulait juste se fondre dans la population et admirer les prouesses athlétiques des duos concurrents. Le voyage vers les cieux fut relativement long, mais il pu atteindre l’endroit où se trouvait la ligne de départ avec son Noarfang sans mésaventure. Beaucoup de Pokémon volant différents se trouvaient là. C’était plutôt impressionnant. Shira voulu atterrir quand il remarqua la présence d’un des coureurs. Sa tête lui disait quelque chose. Mettant sa main en visière, il observa plus attentivement…

« Mais...C’est Peter ? »

Il l’avait déjà vu sur des affiches, mais encore jamais en vrai. Le Champion de Geffen prit un air sérieux. Si son confrère participait à cette course, cela annonçait du grand spectacle à n’en point douter. Shira avait souvent entendu parler des compétences mille fois avérées de celui qui avait été digne d’avoir sa place au Conseil des 4, mais jamais encore il n’avait vu ce Dragonnier agir. C’était l’occasion. A peine avait-il remarqué sa présence, que l’arbitre donna le signal du départ. Immédiatement, toute l’assemblée se mit en branle : le public, éparpillé un peu partout, lança des acclamations et les coureurs commencèrent leur course. Plutôt que d’atterrir et de se positionner au milieu du public, il ne voulu pas gâcher l’occasion de voir Peter et tenta de suivre la course de loin.

Au début c’était plutôt facile, le temps était beau, la course était bien encadrée par des Chevaliers du Pays, et Shira n’était pas le seul du public à essayer de suivre le mouvement pour assister aux actions des coureurs. Quand tout à coup, le Pokémon de Peter lança une Tempête de Sable. Qu’elle soit pour se renforcer ou pour gêner les autres, ce n’était pas une grosse attaque d’envergure, l’ennui c’est que les vents en amenèrent une partie vers Shira. Noarfang se prit quelques grains dans la figure. L’entraînement que lui avait prodigué le Champion ne gênait aucunement l’oiseau s’il venait à se retrouver aveuglé. Mais les grains de sable lui avaient aussi atteint les oreilles et les narines. La sensation désagréable de grattage et les éternuements ne se firent pas attendre. Même s’il savait que son Pokémon était capable de continuer malgré ça, Shira ne voulu tout de même pas prendre de risques supplémentaires inutiles et décida d’atterrir.

Atterrissage qui se passa moyennement bien : il se posa en battant tellement les ailes qu’il effraya quelques Pokémon de la Savane, dont un Girafarig auquel une jeune fille était en train de donner à manger. La petite girafe prit la fuite en bondissant.

_Désolé, dit le Champion en descendant de sa monture avant de commencer à s’occuper des oreilles de son oiseau. Tout va bien ? (la question s'adressait à la demoiselle)

_________________
avatar
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 103

Fiche de personnage
Points: 183
Âge du personnage: 34
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Anthere Osarian le Mar 15 Nov 2016 - 16:55

Anthere joua un moment avec le Girafarig, lui donnant de l’herbe, lui grattant le museau et le Pokémon se laissa approcher, appréciant même sa compagnie et sa proximité. Il était normalement sauvage, pourtant, il lui semblait incroyablement familier. C’était bizarre non ? Ce genre d’occasion était assez rare, suffisamment pour retenir son attention. Normalement, les Pokémon sauvage avec toujours au moins un peu de méfiance à l’égard des humains ou au moins, faisaient preuve de prudence. Mais à le voir, on aurait dit qu’Anthere et le Girafarig se cotoyaient depuis toujours. Cette confiance que lui prêtait Girafarig ne lui donnait même pas envie de le capturer, comme si ce geste aurait été une trahison. Mais évidemment, ce n’était pas pour cette raison qu’elle ne souhaitait pas le garder. Peut-être se trompait-elle en pensant que ses pouvoirs pouvaient avoir une incidence de ce genre sur la girafe, (il lui semblait qu’ils étaient de type Psy…), mais c’est ce qu’elle croyait. De toute façon, elle ne voulait pas l’exposer à sa présence néfaste. Ce qui était sans doute bien dommage, car elle était convaincue d’avoir en face d’elle un être exceptionnel, sans savoir e quel point de vue, mais elle le sentait comme une idée, une évidence.

Peu à peu, d’autres personnes arrivèrent sur les lieux et formaient des petits groupes ça et là. Après une longue heure, ou peut-être deux elle n’y avait pas prêté attention, il y avait une foule éparse dans les steppes, dont les yeux rivés sur le ciel attendaient impatiemment le début de la course. En compagnie de la petite girafe, Anthere écoutait les discussions, plus ou moins intéressantes. Elle entendit surtout parler les gens du coin, des Dyrinnois, mais il en était venu d’Abyan également. Dans le ciel, à une distance que la jeune femme estimait au-dessus du Lagon, se trouvait une véritable constellation de cavaliers. Les gens qu’elle avait vu  l’occasion se balader dans le coin étaient à présent tous réuni au même endroit et au même moment. La foule qu’ils formaient semblait si compacte qu’on les aurait dit les uns sur les autres et qu’on se demandait s’ils avaient la place de voler dans ces conditions. Comme ils étaient encore très loin, Anthere ne pouvait distinguer autre chose que de grands points noirs voletant un eu partout, faisant du surplace… Dans ces conditions, elle ne pouvait évidemment pas identifier grand monde, mais quand ils se rapprocheraient, ce serait beaucoup plus intéressant !

Et enfin, un grand coup retentit. C’est ce qu’imagina Anthere, beaucoup trop loin pour entendre quoi que ce soit, quand elle vit l’attroupement se précipiter soudain en avant. Elle comprenait parfaitement, cette fièvre qui attendait le début des épreuves, dans l’attente d’entendre le carillon qui donnait le départ et la permission d’exposer ses prouesses. Le démarrage en trombe pour gagner dès le départ du terrain et du temps, sur les autres concurrents et peut-être leur ravir dès le début, la décision qui leur octroierai la première place… Anthere pu ressentir le stress, la joie, l’excitation du début de cette course. Etait-ce elle-même qui se le fabriquait pour bien connaître les terrains de concours où est-ce que ces émotions lui parvenaient depuis les cieux ? Dans un cas comme dans l’autre, elle n’y faisait pas attention, trop occupée à regarder tous les points volants à la fois, dans l’espoir d’y voir plus, peut-être même de prédire leur trajectoire au fur et à mesure qu’ils caracolaient, se dépassaient et virevoltaient les uns au devant des autres.  Sentant son allégresse, le Girafarig se mit à trépigner. Dans le ciel, il y eu de soudaine embardée et Anthere distingua à peine un mouvement qui formait comme un voile.

Petit à petit, on aurait dit que l’un des cavaliers tombaient vers eux. Au départ, Anthere se demanda si l’étrange voile gris en était la cause, mais comme aucun des chevaliers ne sembla se sentir concerné, elle se laissa dire que peut-être, il ne participait pas à cette course… L’atterrissage quelque peut brutal lui fit faire quelques pas en arrière, alors que Girafarig, fit un écart assez impressionnant. Anthere le rejoignit et lui posa la main sur le cou, distraite. Comme elle n’avait pas peur de ce monstre ailé qui venait de leur tomber dessus, il se laissa calmer comme si de rien n’était. Autour d’eux, quelques exclamations avaient accompagné le rapace. Pour certains, des remarques pas très aimables, mais Anthere ne pouvait pas leur donner tord, sur toute la grandeur de la savane, il avait fallut qu’il s’écroule quasiment sur eux.

«Oh, no es nada, señor. » Dit-elle, d’un accent qu’elle s’amusait à avoir répété. « Todo està bien. »

Dans la petite agitaton, elle avait bien sûr comprit dans quelle langue parlait l’homme qui venait de tomber du ciel, mais elle n’avait pas pris garder, elle, dans laquelle elle li répondit. Habituée à parler un peu, ces derniers jours, avec des autochtones, Anthere avait rapidement prit le pli. Mais la présence du Girafarig à ses côtés, réagissant comme un animal familier, pouvait faire penser qu’à ce moment, il avait traduit pour elle un parlé qu’en tant qu’autochtone supposée, elle n’était pas censée connaître…

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 939

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Shira Shôsai le Dim 20 Nov 2016 - 13:46

Shira commença à s’excuser pour le désagrément provoqué. Mais il se rendit bien vite compte que personne ne le comprenait. Les dialectes de Tenkei étaient différents de ceux d’Erasia, et il n’en connaissait aucun. La jeune fille sur qui il avait faillis tomber lui répondis d’ailleurs. Le Champion voulu lui répondre dans un langage de signes, quand il entendit soudain une phrase dans sa tête. C’était une drôle de sensation, mais il l’a reconnut : une traduction psychique par la pensée.

Quelque temps auparavant, Shira s’était rendu à Mizuhan où il avait rencontré la Championne Eeva Slanzar. Cette dernière lui avait demandé un service : récupérer des plantes qui aiderait à remettre son Arène en état (cette dernière ayant été endommagée par un Dracaufeu violent qu’un stagiaire avait maladroitement libéré). Pour cette mission, il avait été accompagné d’une petite fille très gentille du nom d’Aisling qui était elle même originaire de Midgard. Celle-ci possédait un Zarbi qui avait utilisé ses pouvoirs psychiques pour traduire ce que disait la petite au jeune homme. Exactement comme maintenant.

« Hm, elle parle le même langage qu’Aisling en plus. Et donc, ce Girafarig... »

Girafarig, tout comme Zarbi, était un Pokémon Psy mais dont la particularité était d’avoir un deuxième cerveau au bout de sa queue. C’était d’ailleurs ce dernier qui répondait aux sons et aux odeurs, tandis que l’autre était plus adepte du mental. A haut niveau de maîtrise avec son Dresseur, ce Pokémon pouvait même prédire l’avenir proche. Une bien belle créature en somme.

Alors que Noarfang terminait de s’enlever le sable qui lui restait, Shira enleva sa capuche, révélant ses longs cheveux noirs, et s’adressa aux deux amies.

_Bonjour Girafarig, merci de nous traduire notre langue. Dit-il à la petite girafe avant de s’adresser à la jeune fille. Ce Pokémon est à toi ? Il est très intelligent.

Son regard se porta alors sur les participants qui continuaient leur course folle.

_J’étais juste venu observer la course, mais il va être difficile de les suivre maintenant. Le retard est trop grand.

Il aperçu Peter qui rivalisait de technique avec les autres pour leur passer devant.

_Le Champion d’Arène en est forme à ce que je vois. Il sera difficilement arrêtable...As-tu déjà entendu parler de cet homme ? Il paraîtrait que c’est une lég...Hein ?

Shira vit soudainement plusieurs participant chuter vers la terre ferme. Certains d’entre eux furent récupérés par des Chevaliers présents, d’autres furent sauvés par d’autres concurrents. Le jeune homme salua l’initiative, c’était très fair-play de leur part. Quelques uns arrivèrent non loin d’ici en catastrophe, au grand dam de la foule qui s’était déjà fait déranger une fois. A en juger par les visages nauséeux des montures et des chevaucheurs, l’altitude ne leur avaient guère réussis. La vue des vomissements n’était pas plaisante, heureusement quelques docteurs vinrent porter secours aux malades. C’est vrai que faire cette course dans un environnement aussi près du ciel n’était pas faite pour n’importe qui, il fallait déjà être endurant avant d’être rapide.

_Eh bien...Déjà les premiers déclarés forfaits.

Il se retourna vers la jeune fille.

_Tu aurais aimé participer à cette course toi ?



[S’il y a des choses que tu ne comprends pas, n’hésite pas à me demander, parce que j’ai fait ce post en étant assez fatigué ^^"]

_________________
avatar
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 103

Fiche de personnage
Points: 183
Âge du personnage: 34
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Anthere Osarian le Dim 27 Nov 2016 - 20:59

Anthere ne sut pas très bien ce qui se passa. L’homme devant elle avait l’air complètement bloqué soudainement et hésitait à lui répondre. Ce qui était assez étrange, puisqu’il venait de présenter ses excuses un instant juste avant. Excuses d’ailleurs que seul Anthere sembla comprendre et oh ! Elle y était. Elle avait machinalement répondu avec les quelques mots qu’elle connaissait dans la langue du coin, sans prêter la moindre attention à ce bonhomme. Il parlait parfaitement l’Érasien en fait et maintenant, il devait la prendre pour une autochtone. D’ailleurs, il lui confirma au même instant, en saluant « son » Girafarig. Répondre à sa question, pourtant si simple, allait poser un problème, car à tout moment, le Pokémon pouvait prouver un mensonge et soyons franc, qu’on la prenne pour une personne du coin et ce même s’il y avait des milliers d’habitants voire beaucoup plus qui ne la reconnaîtraient jamais et même s’il n’y avait pas écrit « personne recherchée » sur son visage-, cela arrangeait bien Anthere qu’il le croit. Elle répondit toute de même, un peu gênée.

« Je n’en ai jamais douté. »

La chouette secouait son plumage pour le débarrasser d’un nuage de sable et heureusement, le sujet de la conversation se tourna vers la course. L’homme commentait, visiblement venu pour la même chose que la petite foule qui s’était installée dans la plaine. Consciente qu’elle ne verrait pas mieux les Pokémon debout plutôt qu’assise, imita les nombreux spectateurs et prit place, elle aussi dans l’herbe jaunie. La girafe elle, plutôt indifférente à l’événement se remit à brouter. Anthere fit donc ce pourquoi elle était venue et suivait la course tant bien que mal. Après la Tempête de Sable, certains cavaliers se détachèrent nettement du reste du peloton. Certains firent même de brusque écart d’altitude, au point qu’il devenait difficile de les apercevoir et Anthere comme les autres, eut une expression horrifiée quand plusieurs cavaliers tombèrent de leurs montures. Heureusement, les Chevaliers Ailés veillaient sur eux et les rattrapèrent avant qu’ils s’écrasent. Ils étaient tellement pressés de gagner, qu’ils en oubliaient les règles de prudence.

Et puis dans un même mouvement, ils plongèrent tous. Mais ils étaient à portée de la Canopée et disparurent. Leur retour ne se fit pas attendre plus d’une poignée de minutes : les cavaliers remontaient en chandelle après ce brusque plongeon. Probablement un passage obligé, pour qu’ils y aillent tous. Anthere entendit des paroles qui firent mouche. Des Champions, ici ? A Tenkei ? Pour toute réponse, elle haussa un sourcil. Ici, il n’y avait pas de Champion et peu de gens du coin faisaient des combats d’Arène, Anthere doutait même que le citoyen moyen sache ce qu’était un Champion… D’autres part, elle ne savait pas du tout de qui il pouvait bien parler. Les Champions étaient très connus dans leur pays respectif, ce qui lui autorisa un sourire timide. Chaque pays devait dire la même chose de son plus puissant Champion… Pour sa part, Anthere n’en connaissait que trois, dont une ex-Championne. Est-ce qu’il s’agissait de Gareth ? Elle leva le nez, mais cela ne lui en dit pas plus. De toute façon, ne connaissant pas les autres, cela ne ferait pas la différence s’i ne parlait pas du Champion de Seian ?

« Ils vont beaucoup trop vite, ils ne sont pas prudents. » Analysa Anthere. « Je pari que tous ceux qui sont tombés sont des étrangers, ils n’ont pas l’habitude des hautes altitudes. »

Tenkei elle-même était déjà à très haute altitude, alors la course qui se déroulait dans ses cieux était forcément une épreuve pour les Erasiens… Mais bon, on ne pouvait pas penser à tout et elle doutait que les concurrents se soient entraînés a cette altitude avant de s’engager dans la course, contrairement aux Tenkeiens qui eux, y étaient habitués (en particulier les Alyphirois). La nouvelle question de l’homme la laissa hésitante. Elle, c’est sûr, mais… Elle opta pour une autre solution.

« Je ne sais pas. Je n’ai pas de Pokémon volant de toute façon. »

Ses pensées allèrent tout de suite vers Pegasus. Certes, la manta pouvait voler, mais à une certaine hauteur au-dessus de l’eau et elle préférait ne pas penser à Persik.

« Et vous non ? Vous avez un Pokémon volant. »

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 939

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Shira Shôsai le Dim 4 Déc 2016 - 19:50

La jeune fille semblait hésitante sur ses réponses, mais le Champion pensa qu’elle devait être un peu timide. Et puis après tout, il était un étranger qui venait d’atterrir de façon un peu brutale au milieu des gens rassemblés. Cependant, cela ne l’empêcha pas de continuer la conversation.

_J’ai un Pokémon volant, mais pas l’esprit de compétition. Répondit-il du tac-au-tac. Participer à un événement qui consiste à montrer qu’on est le meilleur n’est pas ce que je recherche. De plus…

Son visage et sa voix devinrent soudain plus mystérieux...

_...lorsque j’affronte quelqu’un pour de vrai, je veux qu’il ignore mes capacités.

L’effet était renforcé alors qu’une mèche de cheveux masquait un de ses yeux. Deux secondes de silences s’écoulèrent, quand soudain il repris un air normal, voire même un peu joyeux.

_Mais cela reste un bon divertissement quand on fait partie du public ! Parfois on peut tomber sur du beau spectacle.

Un brancard, tenue par quatre docteurs, passa soudainement devant eux. A son bord y gisait un pauvre concurrent blanc comme un linge qui s’était évanouie. Il fut bientôt suivis par sa monture volante, tirée à bout de bras sur une grande toile par des Chevaliers locaux. La vue de ces corps malades, couplée à une odeur de vomis qui arriva bien vite aux narines de Shira, le força à retenir un haut-le-cœur.

_Bon, du beau spectacle, si l’on excepte les accidents et autres mésaventures pouvant subvenir pendant le trajet...Tu as sûrement raison, ce sont sans doute des Erasiens qui finissent dans cet état. Difficile pour eux de tenir le coup ici. Il faut dire que même la plus haute montagne Erasienne n’atteint pas le sous-sol de votre continent. S’il n’y avait pas d’arbres ici, aucun Erasien ne pourrait respirer très longtemps.

Les participants continuaient de s’éloigner de plus en plus. Les premiers fanions avaient été récupérés, mais les autres étaient désormais plus loin, et malgré sa bonne vue, Shira ne pouvait pas tout voir distinctement. Il put seulement constater que le dragon sur lequel était juché Peter paraissait plutôt en forme.

« Hm, je me demande si le jeune borgne l’a battus. Ça fait un moment qu’il est passé par mon Arène...Est-il déjà au Conseil des 4 ? Ou s’est-il fait recaler ? »

Le "jeune borgne", s’était Soriu Tiadramat. Un challenger un peu spécial qui était venue défier Shira pour son Badge, et qui l’avait obtenus après un combat des plus ténébreux. Bien que le jeune homme s’était montré très compétent (surtout dans le choix de ses Pokémon et de ses attaques), le Champion lui avait tout de même donné quelques conseils quand à sa stratégie un peu "explosive". Cette dernière s’avérant relativement inefficace quand l’adversaire pouvait se cacher et attaquer depuis tous les angles. Ses conseils, Shira espérait qu’il les avait retenus. Après tout, un Champion d’Arène n’était pas seulement là pour délivrer un badge, il était aussi présent pour divulguer un enseignement au Dresseur intéressé.

Les concurrents de la course étant presque hors de vue, le bruit autour commença à courir qu’ils avaient atteint une aire de repos et qu’ils allaient faire une pause avant de repartir. Certains petits marchands en profitèrent pour se disperser parmi la foule et vendre des petites douceurs et des boissons. Shira, lui, s’étira un peu avant de reparler à la jeune fille.

_Bon, je ne vais sans doute pas tarder à repartir. Il ne m’est plus possible de les suivre de cette manière. Mais avant ça, tu veux quelque chose ?

Il pointa du pouce l’un des marchands qui vadrouillait parmi la populace.

_Laisse-moi donc t’offrir un verre, histoire de me faire pardonner pour avoir failli vous écraser, ton Girafarig et toi.

_________________
avatar
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 103

Fiche de personnage
Points: 183
Âge du personnage: 34
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Anthere Osarian le Lun 19 Déc 2016 - 13:51

Tout en scrutant le ciel, Anthere écoutait parler l’homme en noir qi, d’après ce qu’il lui disait, n’aimait pas vraiment la compétition. La jeune femme ne connaissait pourtant rien de plus excitant et galvanisant que e se mesurer aux autres… Mais il était loin d’être le premier qu’elle rencontrait à ne pas y trouver d’intérêt et n’étant pas difficile, Anthere n’avait aucun mal à l’accepter. Après tout, tout le monde ne pouvait pas aimer les mêmes choses ! A contrario, Anthere n’était pas trop le genre à se méfier de tout et de tout le monde, alors qu’on ignore ou pas ses capacités, où était le problème ? Et puis, ce n’était pas tant les capacités qui comptaient, mais la manière de s’en servir. Autrefois, quand elle faisait des compétitions Galopa, tout le monde savait de quoi étaient capable les autres selon la catégorie dans laquelle ils concourraient, ce n’était pas pour ça qu’on pouvait deviner qui gagnerait ou pas. Mai bon, comme elle l’avait pensé une seconde juste avant, tout le monde ne pouvait pas aimer les mêmes choses. Elle ne répondit à sa dernière affirmation, ne trouvant rien à ajouter.

Il était difficile de bien voir ce qui se passait dans la course. A un moment, deux des cavaliers se mirent littéralement à se tourner autour et puis, un Dracaufeu bouscula l’un des deux danseurs et manqua de le faire griller au Lance-Flamme. Le Pokémon de la cavalière (Anthere pouvait voir ses longs cheveux flotter au vent) plongea à une vitesse alarmante. Une attaque de sa part lui permit de couper la cime des arbres et d’empêcher de tomber dessus et la cavalière fut même désarçonnée. Une exclamation proclamée par la foule de spectateur, se retint soudain, en même temps que leur souffle. Allait-elle s’écraser ou l’un des chevaliers la rattraperaient-ils avant ? Mais non ! Son propre Pokémon parvint à la récupérer ! Il y en a qui prenaient vraiment des risques inconsidérés ! Pourquoi ne s’était-elle pas simplement écartée ? Un Tropius se montra plus malin, en restant à l’écart de cette agitation. Anthere perdit de vu le Pokémon, puis le Dracaufeu et tout les autres, ni avant, ni arrière, ils avaient tous prit une telle altitude qu’elle ne les voyait plus.

« Ils sont fous de se mettre en danger comme ça. » Argumenta Anthere, plus pour elle-même que les autres.

Quand referaient-ils surface ? Les bavardages reprirent leur court, les spectateurs, qui n’avaient plus de spectacle à admirer, se désintéressèrent un peu de la course, certains partaient même déjà. Ils allaient sûrement essayer de rejoindre la ville, s’ils le pouvaient, pour accueillir les coureurs à l’arrivée, vers Aliphyr. L’homme en noir commentait également.

« Il y a des Champions qui participent à la course… » remarqua t-elle, quoiqu’un peut en retard.

En l’absence de catégorie, ce n’était pas très juste, les Champions étaient forcément très bien entraînés, ce qui mettait d’office la barre très haut pour tous les autres.

« C’est dommage de mélanger les hauts niveau avec les autres… » dit-elle en référence au Champions.

La remarque, posée en toute honnêteté fusa plus vite que ce qu’Anthere se rendit compte. Quand elle le réalisa, elle se mordit la langue. Peu de gens ici à Tenkei connaissaient l’existence des Champions d’Arène et leur travail… Bravo la discrétion… Sur le coup, elle espéra qu’il n’avait pas entendu, mais comme il ne devait pas s’attendre à ce genre de remarque, il se pouvait bien au contraire, qu’il saute sur l’occasion…

Elle allait devoir trouver une bonne excuse, maintenant, pour justifier cette connaissance. Cette idée la rendit fébrile et sentant ses moyens se perdre, elle commença à craindre également ses propres pouvoirs. Dans l’espoir de noyer le poisson, Anthere accepta, en répondant d’une voix un peu plus aigue et moins assurée que jusque-là. Elle suivit le Champion jusqu’à l’un des stands, tout en prétendant que « son » Girafarig était très indépendant pour ne pas la suivre. De toute façon, ils ne seraient qu’à quelques mètres de là.

« Merci. »

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 939

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Shira Shôsai le Dim 8 Jan 2017 - 12:44

[Désolé pour le temps de réponse, j'ai été pris par les fêtes et la rentrée.]


Les deux jeunes adultes allèrent donc voir un vendeur de passage pour lui acheter de quoi boire. Le Girafarig les suivis juste un peu sans trop s’éloigner et continua de brouter l’herbe de la Savane. Le Champion, qui était habitué à prendre soin des Plaines Fleuries autour de son Arène, se demanda d’ailleurs si les Pokémon sauvages du coin appréciaient la compagnie des humains, exceptionnellement très présente dans le paysage. Ce genre de coin, d’habitude sûrement très calme, était aujourd’hui très animé. Restait plus qu’à espérer que les visiteurs ne détériorent pas le terrain après leur passage, surtout les Erasiens. Sinon, les habitant du continent céleste finiraient par les détester. Mieux valait toujours bien se comporter et montrer l’exemple quand on était pas chez soi.

Dans une langue approximative, Shira essaya de négocier le prix un peu osé du marchand qui profitait un peu trop du tourisme local. Finalement, il réussis sa transaction et tendit une boisson fraîchement achetée à la jeune femme avant de lui répondre sur son avis par rapport à la différence de niveau.

_De rien. Il est vrai que mélanger des Champions avec d’autres niveaux peut paraître injuste, mais devrions-nous pour autant interdire aux Champions de participer à ce genre d’événement ? C’est un débat compliqué. Personnellement, je pense que tout dépend de l’état d’esprit du concurrent : s’il cherche absolument à gagner ou juste à participer pour s’amuser. Mais bien souvent, cela se joue aussi au niveau de l’ego, et comme tout le monde n’a pas le même point de vue, ça rend le débat encore plus complexe.

Alors qu’il achetait à son tour une boisson pour lui, un assemblage d’idées se forma petit à petit dans sa tête.

_Dis-moi, vu que tu y es déjà allé, comment trouves-tu Erasia ?

En effet, il était certain qu’elle soit allé au moins une fois sur le continent d’en bas. La raison était simple : le système de Champions, de Badges et de Ligue n’existait pas sur Tenkeï. Si c’était le cas, Shira en aurait été informé. Or cette fille connaissait ce système. Si elle n’était jamais descendu en bas, elle n’en aurait que trop vaguement connaissance. Le Champion attendit qu’elle lui réponde sur son avis par rapport au continent. Il pensa que cette Midgardienne s’était déjà intéressé à la question.

_Et les Champions, tu les trouves comment ?

Si Shira lui demanda ça, c’était parce que, de manière surprenante, elle avait reconnue certains d’entre eux parmi les participants de la course. A moins d’être Erasienne, elle en avait probablement rencontré certains, ou du moins vu à l’œuvre. Si le sujet l’intéressait, peut-être cette jeune femme serait une challengeuse potentielle ? Pourtant, après avoir là aussi attendu qu’elle lui donne une réponse, Shira enchaîna.

_Tu savais que sur Erasia ils ont un rôle d’apprentissage auprès des Dresseurs ? Leur badge représente la preuve que tu as bien appris auprès d’eux, comme un diplôme. Et si tu réussis à vaincre les cinq Champions Erasiens, tu gagnes l’immense honneur d’aller à la Ligue.

_________________
avatar
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 103

Fiche de personnage
Points: 183
Âge du personnage: 34
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Anthere Osarian le Mer 18 Jan 2017 - 15:30

[Pas de soucis ^^]

La jeune femme suivit le champion vers la marchand. Là, elle le laissa se dépatouiller comme il pu pour négocier les prix. Comme le Girafarig était un peu loin, elle n’était pas certaine de pouvoir utiliser l’excuse du Pokémon psy chargé de traduire les langues. Et si jamais on l’entendait parler, il deviendrait évident qu’elle n’était pas du tout du coin et son subterfuge tomberait à l’eau… Anthere laissa donc le champion se débrouiller et leur ramener les boissons. Anthere comprit en tout cas que s’il était évidemment d‘Erasia, il parlait les rudiments de la langue d’ici…

Leurs boissons en main, ils s’éloignèrent un peu du marchand et il poursuivit la conversation. Une chose était sûre, ils n’étaient pas du tout d’accord sur le fait de mélanger dans une seule et même épreuve, les dresseurs et Pokémon bien plus confirmés que les autres ! Selon Anthere c’était normal : cela revenait à éliminer les autres d’office, autant leur donner tout de suite la victoire quoi ! Mais elle se souvenait aussi qu’elle n’était pas vraiment là pour s’amuser ou se divertir, elle. La jeune femme pensa que ce n’était pas le bon moment pour défendre ses convictions, au risque de se mettre en difficulté.

En revanche, la suite fut encore moins plaisante. Comprenant que le champion était maintenant certain qu’elle avait voyagé sur Érasia, non pas parce qu’elle l’avait dis d’une quelconque manière, mais parce qu’il le supposait, elle allait devoir trouver une pirouette pour se sortir de là. Si elle pouvait éviter de parler d’Érasia… Du moins, en détails, en particulier ceux qu’elle n’était pas censé connaître.

« Je ne sais pas, j’en ai seulement entendu parler par une cousine.
Mais il paraît que ce sont des gens violents avec les Pokémon et très arrogants. »


Si ses paroles paraissaient vraies, c’est parce qu’elles l’étaient. Elle ne se souvenait que trop bien du jour où elle avait affronté le Champion de Fla’or. Enfin, la Championne, une personne cruelle et arrogante, elle n’était pas prête de l’oublier ! Elle repensait avec effroi au jour où elle avait été obligée de lui abandonner son pauvre petit Medhyena… Ce souvenir raviva un peu la peine qu’elle avait eut de le faire. Ces sentiments devaient lui donner l’air de quelqu’un de sensible, horrifiée de ce qu’on pouvait demander à un Pokémon.

En réalité, elle pensait que le Medhyena, son petit Ravel, serait le dernier de ses Pokémon à souffrir de la présence d’Eeva Slanzar. Elle n’avait pas eu le choix de le lui laisser la petite hyène, mais peut-être pourrait-elle le lui reprendre, un de ces jours ? Jusque-là, elle n’y avait plus pensé, mais après tout, pourquoi pas… Où pouvaient bien être ses pauvres Pokémon à présent ? Mais elle ne pouvait pas retourner les chercher… Elle ne pouvait pas…

« Il paraît qu’il y fait horriblement froid. » Répondit Anthere, reprenant la conversation.

En fait, elle comparait simplement cette région de Tenkei (ou Midgard devrait-elle penser !) à Mizuhan. Avoir évoqué les Champions faisait supposer à l’homme qu’elle y avait déjà été une fois. Sur le coup, elle n’avait pas fait attention… Maintenant, autant le conforter dans l’idée qu’elle en connaissait au moins un et ce n’était pas un hasard si elle jetait son dévolu sur la rouquine !

« Qu’ils martyrisent leurs Pokémon dans des enclos fait spécialement pour les faire se taper dessus et qu’en plus, les gens sont bizarres ! »

Pour être honnête, elle se prenait un peu au jeu de la dénonciation. Les gens d’ici ne connaissaient effectivement pas le concept des arènes, et elle avait déjà entendu des habitants de Dyrinn parler de cette façon de certains de leurs mœurs, aux Érasiens. Anthere avait appris qu’ils pouvaient aussi bien passer pour des urluberlus, que des barbares. Anthere n’inventait donc pas complètement ce qu’elle disait.

« C’est cette vilaine rousse qui est un champion et qui maltraite ses Pokémon, ma cousine en avait fait un portrait. »

Et c’était une chance qu’à un moment, les dresseurs et leurs montures se soient rapprochées d’assez près pour laisser le loisir à leurs spectateurs de distinguer quelque chose…

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 939

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par PNJ le Lun 23 Jan 2017 - 20:22

[ Message d’intervention du PNJ suite à la demande de Anthere ici ]

Un peu surpris et impressionnés par les humains qui s'étaient rassemblés dans le coin pour observer la course aérienne, les Pokémon sauvages de la savane n'osaient pas trop s'aventurer hors de leurs nids, ou près de la foule. Les Ratentif et les Miradar se tenaient à bonne distance, surveillant de leurs yeux perçants les potentielles menaces ; un Deflaisan volait en rond au dessus de la prairie, gêné par les participants de l'épreuve. Les seuls qui semblaient ne pas voir le changement étaient les troupeaux de Frison ou de Wattouat, qui broutaient paresseusement.

[Il n'y avait aucun nouveau Pokémon à trouver à la Savane Herbage.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 910

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Shira Shôsai le Mer 8 Fév 2017 - 14:57

Cette "vilaine rousse", Shira la reconnut aussitôt.

_Eeva Slanzar, oui en effet, il faut être bien accroché pour rencontrer cette dame.

Le Champion avait écouté le jeune femme sans l’interrompre. La pauvre s’était tellement emportée dans son discours qu’elle n’avait répondue qu’à une seule de ses questions. Lui, avait siroté lentement sa boisson, ne la quittant pas du regard, hochant de temps à autre la tête à ce qu’elle avait dit. Après avoir donné le nom de la "méchante rouquine", il reprit :

_Cette dame est assez dure, c’est vrai. Mais il ne faut pas croire que tous les Champions sont pareils. S’ils sont devenus Champions, ce n’est pas seulement pour leur esprit stratège, c’est aussi parce qu’ils entretiennent des liens particuliers avec leur Pokémon. Il y a des Champions bien plus sympathiques que ça, je t’assure. Ton discours est celui de quelqu’un qui ne connaît pas beaucoup le système Erasien…

Il baissa la tête, termina sa boisson, puis...avec une soudaine lenteur...il croisa les bras...avant de déclarer :

_Enfin c’est ce que j’aurai dit...s’il n’y avait pas deux choses qui clochaient…

Dans son esprit, Shira avait collecté des pièces de puzzle, les avaient analysées, retournées, assemblées, et même s’il pouvait se tromper, il en avait tiré certaines choses...Il releva la tête et déclara :

_Premièrement, tu parles uniquement d’Eeva car ta "cousine" t’en a parlé : quelqu’un de violent, aux cheveux roux, maltraitant les Pokémon, habitant dans un lieu froid. Tu n’es donc sensé connaître qu’un seul Champion Erasien. Or, tout à l’heure, quand tu observais la course, tu as dit qu’il n’y avait non pas un, mais "des" Champions. Tu en as donc reconnus "plusieurs" au lieu d’un. Et tu avais raison, il y en avait deux : Eeva Slanzar, et Peter le Dragonnier. Alors comment se fait-il que tu l’as reconnu, lui, si tu ne connais que Eeva ?

Shira leva alors la main et tendit son index et son majeur pour faire un 2.

_Deuxièmement : la façon dont tu décris Eeva. Dit-il en appuyant bien sur ses mots. Ton discours manque de détails, ce qui serait normal pour quelqu’un qui en a seulement entendu parler, mais...il n’est pas mensonger. Au contraire, ton discours est sincère...très sincère...voire même trop. Il suffit d’écouter le son de ta voix et de regarder ton visage pour se rendre compte que tu en veux beaucoup à Eeva, et que donc tu dis la vérité. Mais alors où est le problème, me diras-tu ? Parce qu’une très grande sincérité, exprimée de cette manière avec autant de volonté, ne peut pas venir d’une personne qui en a "seulement entendu parler"...mais plutôt d’une personne qui l’a vécu !

Il prit une inspiration.

_Pourtant tu as commencé par me dire que c’était une…"cousine" qui t’en avait parlé…

Son visage arbora soudain un sourire. Il s’avança très près de la jeune femme et posa sur elle un regard pénétrant.

_En un mot comme en cent...tu caches quelques choses, très chère.

Il laissa un bref instant de silence, puis lâcha un petit rire. Pas un rire méchant ou crâneur, mais plutôt un petit rire d’enfant qui pense avoir trouvé la solution de l’énigme. Ce genre de choses l’amusaient.

_Ne t’inquiète pas, ton secret ne me regarde pas. Je ne vais pas chercher à te tirer les vers du nez, ni à intervenir dans ta vie, à moins que tu ai besoin d’aide…

Son sourire devint malicieux, et il mit son index devant sa bouche comme pour dire « chut ».

_Mais tu sauras désormais qu’il n’est pas facile de cacher la vérité à Shira Shôsai, Champion de l’Arène de Geffen, spécialiste des Ténèbres, des Ombres, des Secrets, et de tout ce qui est caché en général.

_________________
avatar
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 103

Fiche de personnage
Points: 183
Âge du personnage: 34
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Anthere Osarian le Jeu 9 Fév 2017 - 1:37

Anthere termina sa boisson et regarda s’éloigner la masse de Pokémon volants.

« C’est fini. » dit-elle, plus pour elle-même.

Maintenant, il faudrait rejoindre Aliphyr pour voir la fin de la course… Non pas que la jeune femme n’en ai pas envie, mais cela lui posait un énorme problème… Le simple fait d’y penser et son malaise revenait. Si par malheur dans la foule… Un chant mélodieux se fit entendre, quelque part dans la forêt, détourna son attention. Elle sentait ses mains se refroidir, comme une moiteur fébrile. Une pensé la rassura cependant ; il y avait peu de chance que le moindre glaçon tienne dans la chaleur de la savane ! Et puis, le discours de l’homme la surprit un peu.

Sans y penser et de manière très naturelle, elle haussa les épaules.

« Qu’est-ce que ça change, un ou plusieurs ? » dit-elle.

En fait, il avait tord. Elle ne savait pas qu’il y en avait d’autres et pour cause, les deux seuls autres Champions qu’elle pouvait reconnaître, n’étaient pas venus ou bien, n’étaient pas assez prêts pour qu’elle puisse les distinguer. Dans sa réponse, l’homme pouvait simplement ressentir qu’il était tombé à côté, quant au reste de ses explications… Dans la mesure où rien dans ce qu’elle avait dit n’était bizarre, cela ne reposait sur rien. C’était plutôt le sien qui se contredisait ! Anthere le regarda, sans être très convaincue de ce qu’elle entendait. En fait, son discours lui semblait tellement peu crédible au vu du peu qu’elle avait pu dire… Comme tout le monde, elle aait parlé au pluriel, pas de quoi casser trois patte à un Lakmecygne. Même si elle savait qu’elle mentait. Toutefois, elle n’apprécia pas du tout qu’il se permette de franchir une certaine distance vis-à-vis d’elle, celle que par respect on ne franchissait pas. Sa réaction fut directe ; elle se défendit. En fait, saisit par son sentiment, le Girafarig le prit en écho et réagit d’un Choc Mental. Du point de vue d’Anthere, cela donna quelque chose de très bizarre.

D’abord, son instinct à elle lui commanda de se protéger de ce type bizarre, elle sentit un froid surnaturel prendre possession de ses mains, mais sa propre peur soudaine créa une sorte d’impulsion émotionnelle et psychique que prit le Girafarig, grâce (ou à cause !) de sa nature. L’animal sursauta et envoya une onde, là d’où il ressentait l’agression. D’un point de vue plus externe, le Girafarig défendit Anthere.

« Vous êtes malade ! » se défendit-elle. « Je ne sais même pas qui est Peter ! »

Tout autour, les spectateurs les regardaient, assez bizarrement. Comme Anthere ne s’était pas gênée pour hausser le ton, l’homme en noir devenait le centre de l’attention générale. Pour toute réponse, Anthere secoua la tête doucement et tourna les talons. Lui tournant le dos, elle repartait vers Dyrinn. Elle remontait les mains au niveau de son ventre et les serraient aussi fort qu’elle le pouvait. Il s’en était fallut de peu… Sans l’intervention du Girafarig… Il aurait pu y avoir un drame encore ! Le cœur battant et tremblante d’émotion, elle essaya de s’approcher du Girafarig, qui restait tétanisé.

« Merci l’ami. » lui souffla t-elle, accompagnant la parole au geste, d’une caresse sur la tête.

Comme elle se montra rassurante, parlant bas et gentiment, la girafe la suivit fébrilement, se collant presque à elle. Intérieurement, Anthere luttait contre la panique qui commençait à prendre le dessus, elle sentait son pouvoir se manifester et elle craignait par-dessus tout de blesser quelqu’un. Le froid intense qui se manifestait à l’intérieur de son corps était la preuve flagrante qu’il suffisait d’un rien pour que tout bascule à nouveau. Elle se détachait de la foule aussi vite que possible, sans courir, et sans marcher trop vite. Au contraire, il fallait qu’elle se calme. Même ce pauvre Girafarig risquait d’être blessé. Elle ne pouvait pas risquer un autre épisode du genre de celui de l’auberge de Yiling et préférait s’en aller, avant qu’un drame n’arrive. Anthere songeait, tout en s’éloignant que ce type bizarre devait être l’un de ces adeptes de la théorie du complot, du genre bien atteint en s’imaginant tout et n’importe quoi ! Elle n’avait rien à cacher, seulement à empêcher son pouvoir de tuer des gens. Et Tenkei était parfaite pour cela.

En toute mauvaise foi, elle ne pouvait qu’être en désaccord avec le babillage du bonhomme. Mais en toute honnêteté, c’était de son propre pouvoir qu’elle avait peur. Il valait mieux qu’elle retrouve la compagnie protectrice de ses nouveaux amis, à eux au moins, elle ne pourrait pas faire de mal…

[Ayé tu l’a vexée !]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 939

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Shira Shôsai le Lun 13 Fév 2017 - 15:34

Shira ne pouvait bien sûr par lire dans les pensées. En voyant la réaction très défensive de la jeune femme, il y avait plusieurs possibilités : peut-être avait-il touché une corde sensible, peut-être pensait-elle qu’il allait découvrir quelque chose, ou peut-être au contraire ne le pensait-elle pas. Peut-être même qu’elle n’avait tout simplement pas compris ce que le Champion lui avait dit et que son raisonnement pourtant clair ne lui avait pas paru sensé. De tout cela, Shira n’en avait aucune certitude.

Néanmoins...il avait cherché à la déstabiliser, et ça avait marché à la perfection. Elle ne se sentait pas à l’aise : mis à par le Champion qui avait pris une allure inquiétante à ses yeux, quelque chose l’embêtait. Quelque chose à cacher. Même s’il ne savait pas quoi, du moins eu-t-il la satisfaction d’avoir découvert qu’elle possédait un secret.

Ce genre de mini-découverte l’amusait. Mais Shira n’était pas homme à entrer dans l’intimité et les secrets des gens sans raison. Après tout : absolument tout le monde avait des secrets ou des choses à garder pour soi. Certains avaient besoin d’être confiés à des confidents pour aider la personne à se soulager. D’autres devaient vraiment rester secrets car il s’agissait parfois de ce que certains appellent "le jardin secret" : un espace de liberté dans l’esprit des gens où ils peuvent se ressourcer et se reposer. Quelque chose de très spirituel en somme.

Non, Shira n’était pas du genre à chercher les secrets sans raisons. Dans cette situation, il avait juste découvert que la jeune femme cachait quelque chose. L’étape suivante consistait ensuite à savoir si elle avait besoin d’aide par rapport à ce secret ou pas.

Sauf qu’il ne put même pas le savoir : malgré qu’il lui ai dit qu’il n’allait pas lui tirer les vers du nez, à moins qu’elle ait besoin d’aide, elle tourna aussitôt les talons après l’avoir vivement traité de malade.

En temps normal, il aurait bien essayé de la suivre en douce pour en savoir plus et être sûr de la situation. Sauf que pour le coup, il avait manqué de prudence. La scène avait fait réagir trop de monde autour, et alors qu’elle s’éloignait, trop de gens regardait déjà le Champion d’un drôle d’air. Bon, au moins, personne ne savait vraiment ce qui s’était passé. Tout le monde pouvait donc imaginer le pire comme le moins pire en ce qui concernait cet étranger aux cheveux noirs : une dispute amoureuse, une rencontre avec une personne louche, un simple désaccord, ou une tentative d’agression, tout était possible du point de vue des gens. De ce fait, personne ne pouvait vraiment être sûr de ce qu’il s’était passé, il était donc encore possible de s’éclipser sans trop faire parler de soi, à condition de garder la tête basse.

Les conditions d’une filature n’étant plus propices, le Champion décida d’abandonner l’histoire et de redescendre sur Erasia comme il comptait déjà le faire. Il espérait tout de même que la jeune fille l’oublie, et que son…"secret" ne soit pas trop terrible. Avec un peu de chance, ses prochaines expériences avec les Champions seront plus...agréables.

Shira remit donc son capuchon, remonta sur son Noarfang et quitta le continent céleste.


[Bon bah du coup j'ai finis ^^ Merci en tout cas d'avoir "relancé" mon perso avec ce rp.]

_________________
avatar
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 103

Fiche de personnage
Points: 183
Âge du personnage: 34
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Course Aérienne [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum