[ Clos ] Bombs Away [Solo/Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Bombs Away [Solo/Contrainte]

Message par Edward Harris le Lun 14 Nov 2016 - 22:04

Contrainte n°5 : Faire intervenir un objet

Edward était revenu à la Nouvelle-Gilnéas depuis quelques jours. Le Docteur Riggs et Lorenta avaient été surpris de le revoir aussi vite, même s'il avait fait la promesse de revenir rapidement donner un coup de main dans le petit dispensaire des taudis. Au départ, il n'avait pas prévu de rester et comptait aller rejoindre Lyse à Nalcia rapidement, mais Riggs avait réussi à le convaincre. Lorsqu'il lui avait raconté ce qui s'était passé à Palma et comment il avait, de sang froid, tranché la gorge d'un homme, il n'avait rencontré, à sa grande surprise, aucun jugement.

« Il y a parfois des choses que l'on doit faire, même si ce sont des crimes, même si elles sont impardonnables. Parce que quelqu'un doit en prendre la responsabilité. Le plus difficile, c'est de trouver la force de vivre avec. C'est pour ça que je suis ici, à aider les gens. Chaque vie que je sauve m'apporte un peu de réconfort. »

Edward s'était donc mis au travail, cherchant le réconfort promis. Il passait plus de quinze heures par jour au dispensaire, s'arrêtant à peine pour manger et n'allant dormir que lorsqu'il tombait de fatigue. Et même là, il était réveillé par d'effroyables cauchemars. Lorenta s'était fait du souci pour lui les premiers jours, mais Riggs l'avait convaincue de le laisser tranquille, tant qu'il travaillait convenablement.

Exceptionnellement, ce soir là, Edward ne travaillait pas. Son patron l'avait traîné hors de l'infirmerie, sous prétexte de lui changer les idées. Les réfugiés Flamenois du quartier avaient monté une grande tente au milieu de leurs taudis sous laquelle ceux qui le souhaitaient pouvaient partager un repas. Riggs avait eu raison, l'ambiance chaleureuse qui régnait sous la toile, malgré le froid, faisait du bien à Edward qui se surprit à rire pour la première fois depuis des semaines et mangea de bon coeur.

_ Hé toi !

C'était la voix de Riggs, assis un peu plus loin, qui se leva soudain en pointant du doigt un homme qui cachait quelque chose sous son manteau. L'inconnu partit aussitôt en courant.

_ Harris ! Arrête-le ! Ordonna le colosse.

L'homme évita d'un crochet le Terrosien qui s'était levé mais n'aperçut que trop tard Spike qui se jeta dans ses jambes pour le faire trébucher. Riggs se jeta sur lui et le déposséda de l'objet qu'il cachait sous ses vêtements. Il afficha aussitôt un air inquiet.

_ Tiens moi ça une seconde, fit-il à Ed en lui tendant l'objet.

C'était une simple cruche en terre cuite, ébréchée à plusieurs endroits. Edward ne comprenait pas. Est-ce que le type avait cherché à la voler ? Dans ce cas, pourquoi Riggs avait-il l'air de prendre tout ça autant au sérieux ? Et puis… Il y avait quelque chose de bizarre. Le broc était chaud. Pas brûlant, mais il dégageait une chaleur qui lui réchauffait les mains, gelées par le froid automnal. Et il vibrait. Quelque chose n'allait pas. Son pressentiment fut confirmé lorsque son patron renvoya tous le monde s'abriter chez soi. Tout à coup, il n'avait plus vraiment envie de tenir l'objet, ni même de se trouver à proximité.

_ Qu'est-ce qui se passe, Doc ? Demanda-t-il en fronçant les sourcils.

_ Tu le sens pas ? Répondit l'autre. C'est une bombe alchimique. Quelqu'un s'est amusé à dérégler son équilibre élémentaire pour le rendre instable, et maintenant, au premier stimulus…

_ Stimulus ? Demanda Edward qui n'avait maintenant plus DU TOUT envie de tenir l'objet dans ses mains.

_ Vu que je soupçonne fortement des Mizuhaniens d'être derrière ça, je dirais… De l'eau, tout simplement.

_ De l'eau… Dans une cruche… C'est vraiment tordu, dit-il en secouant la tête. Pourquoi ils feraient ça ?

_ Nationalistes de merde. Ils n'aiment pas beaucoup les Flamenois, surtout depuis qu'ils ont perdu la guerre. En tous cas on peut pas garder ça ici, c'est trop dangereux. On va la balancer à la mer, ça va faire un joli feu d'artifice.

C'est ce moment que choisit l'homme encapuchonné pour se relever et utiliser sa maîtrise de l'eau pour projeter le contenu d'un verre posé sur la table sur Edward en lui suggérant avec insistance de cesser de respirer prématurément. Le jeune homme réagit heureusement juste assez rapidement et eut le temps de se détourner pour faire rempart de son corps et protéger la bombe. Le terroriste n'eut pas le temps de réaliser son échec car le poing massif du docteur s'écrasa sur son nez, l'envoyant au pays des songes.

_ Ca va, Harris ? Demanda-t-il aussitôt.

_ Humidement. Mais on est encore en un seul morceau donc ouais. Juste pour info, cette… cruche… Si elle explosait, ça ferait quoi ?

_ Ca réduirait en cendre cette tente et une partie des habitations autour, environ. Et nous avec. Si on la balance à la mer, il faudra faire gaffe à la lancer assez loin. D'ailleurs on ferait bien de se dépêcher d'y aller.

_ Pourquoi ?

_ Parce que c'est sûrement pas ce guignol qui a fabriqué cette bombe, donc il est peut-être pas tout seul. Et parce qu'il pleut à peu près trois fois par jour ici et que j'aimerais bien qu'on s'en débarrasse avant.

Les deux médecins, talonnés par Spike, partirent en courant en direction de la mer. Edward tenait toujours la bombe contre sa poitrine, cachée sous son manteau. Alors qu'ils arrivaient au port, une silhouette se dressa sur leur chemin, une main tendue devant elle. Tandis qu'ils avançaient vers elle, l'océan se mit à gonfler et une vague immense commença à déferler sur eux. Ne voyant pas d'autre solution, Edward lança la cruche dans les air, aussi fort que possible, et lança simultanément un appel mental à Gale qui jaillit hors de sa ball à toute vitesse et l'attrapa au vol. Alors que la chauve-souris filait vers le large, Riggs fit lui aussi appel à un Pokémon.

_ Ajna, Poing Glace !

Le Tygnon apparut au milieu du chemin et frappa la paroi liquide qui s'écrasait sur lui, gelant instantanément la vague qui se retrouva figée en plein mouvement. Edward s'aida de ses couteaux en les utilisant comme des pitons pour escalader le mur de glace, mais lorsqu'il arriva au sommet, la silhouette avait disparu.

Au loin, une explosion sourde retentit tandis que Gale revenait à tire-d'aile et se posait sur l'épaule de son dresseur.

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 315

Fiche de personnage
Points: 18
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum