[ Clos ] Wir Fliegen [Solo/Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Wir Fliegen [Solo/Contrainte]

Message par Aisling Hops le Lun 28 Nov 2016 - 15:44

[ Contrainte n°9, insister sur un sentiment particulier ]

« C’est pas vrai ?! On l’avait y’a même pas cinq minutes !!

- Sérieux, si on récupère pas ce document, on va prendre cher !

- Tant pis, oublie le doc, on se casse d’ici avant qu’on se fasse choper !! »

Deux hommes semblaient bien agités et en colère qu’une gamine leur ait piqué un soi-disant document. Ils renversèrent leurs tiroirs et armoires à même le sol, éparpillant alors une tonne de paperasse et autres vêtements qui devaient cachés les précieux documents. L’un d’eux invoqua une flamme et y mit le feu, brûlant alors des années de travail qu’on leur avait confié. Ils avaient perdu un papier si important, qu’ils devaient quitter la ville rapidement. Mais pourquoi ? Tapis dans l’ombre, une jeune rouquine trembla de tout son corps, serrant alors une sorte de rouleau protégeant ledit document tant recherché par les deux hommes mystérieux… La peur la guettait à chaque instant.


Quelques heures plus tôt

Aisling s’était quelque peu habituée à la vie à Abyan. Elle n’avait pas revu Alice parce qu’elle la savait occupée avec ses devoirs de jeune Prêtresse. Si bien qu’elle avait du occuper ses journées autrement et comme elle ne pouvait pas se permettre de vivre sans le sous, elle s’était mise à parler de ses capacités de Ramasseuse pour gagner de l’argent aux différentes personnes qu’elle pouvait croiser. Evidemment, beaucoup l’ignorèrent et elle eut du mal à trouver ses clients mais franchement, ça payait plutôt bien sa petite affaire. Tellement bien qu’un jour, alors qu’elle s’apprêtait à quitter Abyan étant donné qu’elle devait encore se rendre à Torcan avant de passer à Linaewen, quelqu’un l’interpella.

« Eh, petite ! ». Aisling se retourna, pour faire face à un homme d’une trentaine d’année, ravissant au passage. « C’est bien toi, la Ramasseuse qui offre ses services ?

- Oui c’est moi ! répondit-elle, énergiquement. Vous avez perdu quelque chose ?

- Oui c’est ça, j’ai perdu quelque chose d’important !  répondit-il, avec une légère hésitation qui n’échappa pas à la rouquine.

- Malheureusement, je comptais quitter la ville et…

- Et si je doublais la récompense ? Tu es vraiment la seule que je connaisse et j’ai entendu que du bien sur ton travail. »

L’homme semblait être bien insistant et pour que la gamine accepte son offre, il proposa alors de lui verser une petite somme avant qu’il déposa dans sa main. Il lui expliqua alors que le document qu’il avait perdu était très important et qu’il portait sur un projet que lui et quelques amis avaient mis en place. Devant son inquiétude d’avoir perdu quelque chose qui lui tenait à cœur, Aisling ne put refuser et accepta alors. Un petit plus avant de quitter la ville, pourquoi pas ? Elle se renseigna sur ce qu’elle devait chercher : ledit document se trouvait dans une espèce de boîte noire en forme de tuyau. Mais évidemment, il l’avait perdu alors qu’il sortait avec d’autres amis et complètement ivre de sa soirée, le document s’était perdu dans une rue pas très accueillante.

Lorsqu’Aisling arriva sur les lieux, elle hésita une seconde à s’y engouffrer, se rappelant alors sa petite mésaventure avec les orphelins des rues. Voodoo sortit de sa balle et se proposa alors de faire un premier tour pour s’assurer qu’aucun danger n’était notable pour sa dresseuse. Alors qu’elle était seule, Aisling se demanda alors si on ne lui avait pas révélé de fausses informations. Franchement, qui irait boire dans un endroit pareil ? N’ayant plus aucune nouvelle de son Pokémon et complètement apeurée de s’engouffrer dans un tel lieu, la rouquine se décida à rejoindre son ami malgré tout. Voodoo avait la capacité de traverser les murs et autres substances, faisant de lui un très bon ramasseur.

« Voodoo… reviens s’il te plait… » bafouilla-t-elle en marchant entre les déchets de la ruelle.

D’ailleurs, une ombre fit renverser une bouteille qui se brisa sur le sol, arrachant un cri strident à l’Aliphyroise. Elle se recroquevilla sur elle-même, tremblant de partout. Elle resta dans cette position un moment jusqu’à ce que son Polichombr revienne vers elle, l’air ravi.

« Oh Voodoo… Tu es revenu… Viens, on quitte cet endroit et tant pis pour la requête… Je veux partir d’ici… »

Alors qu’Aisling s’apprêtait à quitter la rue dépotoir de service, son Pokémon s’interposa. Il semblait s’agiter et la gamine comprit qu’il avait trouvé quelque chose mais franchement, elle n’avait absolument plus envie de continuer. On s’était tout simplement moqué d’elle encore une fois ! Sûrement un coup des jumeaux…  N’appréciant pas que sa dresseuse abandonne aussi vite, Voodoo chopa sa manche et tira dessus. Ceci arracha un râle de colère et une dispute entre les deux compagnons d’aventure…

« C’était quoi ces cris ?! »

Rapidement, Aisling et Voodoo se cachèrent derrière un tas de déchets. Apparemment, il y avait quelqu’un dans cette ruelle. Une autre voix interpella la première et la gamine en déduit qu’ils étaient deux hommes mais elle ne reconnut pas la voix des jumeaux. Il s’agissait donc de parfaits inconnus. L’un des hommes s’approcha de sa cachette, si bien que la peur d’être découverte l’emballa et que son cœur battait la chamade dans sa poitrine. Qui sait ce qu’il pourrait faire d’elle ?! Mais heureusement, il fut rappeler par son comparse et ainsi, il ne vit pas la rouquine. Par contre, elle vit clairement le tube d’emballage qu’on lui avait bien détaillé !

Malheureusement, ils l’avaient en leur possession et ne semblaient pas vouloir s’en détacher. Comment le récupérer alors ? En plus, ils ne semblaient pas être copain-copain avec le type qui avait soi-disant perdu le document. Il se le serait fait voler ?! Mais pourquoi mentir alors ? Ah mais oui ! Parce que sinon, il n’aurait pas pu amadouer la gamine qu’est Aisling ! Il aurait dû faire le sale boulot à sa place…

« Oh le petit salop… » murmura la gamine, remplaçant sa peur par de la colère.

Puis Aisling eut une idée. Elle attendit que les deux hommes rentrent dans leur tanière, découvrant alors une porte qu’elle n’aurait jamais trouvé avec toute cette crasse pour la dissimulée. Bon, son idée était risquée et elle devait en donner beaucoup pour y parvenir. Mais on l’avait roulée et entraînée dans cette histoire, elle comptait bien récupérer ledit document, et si document il y avait. Alors qu’elle s’apprêtait à faire le premier pas, elle se cacha à nouveau, l’air bouleversé. Voodoo se demanda alors ce qu’il se passait, aussi il traversa le tas de déchet pour observer la scène. Et quelle scène !

« Tu en es sûr que c’est ici ? Sérieux, ça put trop !

- C’est pour quoi c’est la meilleure cachette. Ils n’iraient pas s’installer dans un palace… réfléchis un peu. »

Les deux jumeaux. Là c’était vraiment eux et Aisling eut à nouveau peur de se retrouver en face d’eux. Elle ne les appréciait pas encore très bien et elle angoissait trop qu’ils se moquent à nouveau d’elle. Visiblement, leur arrivée interpella les deux voyous qui sortirent de leur cachette. Voodoo était aux premières loges et lorsque les deux voleurs se mirent à la poursuite des jumeaux, il revint auprès de sa dresseuse, complètement horrifiée. Le Pokémon pencha légèrement sa tête sur le côté et ne comprit pas pourquoi.

« C’est pas vrai… Ce sont des adorateurs de la Déesse Noire… » marmonna Aisling, tremblant de tout son être.

Aisling avait vaguement entendu parler des adorateurs de cette secte. Elle pensait qu’il s’agissait d’une simple légère urbaine mais apparemment, ils en subsistaient encore. Voodoo se cogna contre sa dresseuse pour lui faire comprendre que c’était le moment de récupérer le document étant donné qu’ils ne l’avaient pas avec eux lors de la course poursuite !

« Ok, on le récupère mais on le remet à la milice, je veux rien à voir avec cette secte ! » répondit-elle, se dépêchant alors de rentrer dans la tanière. Une fois dedans, les deux compagnons découvrirent une pièce en bordel. « Ok Voodoo, cherchons-le et on quitte cet endroit rapidement ! »

Les deux amis se mirent alors à la recherche de leur trésor. Fort heureusement, il n’était pas si bien caché et ils n’eurent aucun mal à le récupérer. Malheureusement pour eux, la poignée secrète tourna, indiquant alors que les deux voyous étaient de retour. C’était trop tard pour quitter la pièce ! Aussi, Aisling se cacha dans une autre pièce, dans une espèce de tonneau légèrement abimé par le temps. Elle serra contre elle son précieux trésor (ou pas) et mit sa main devant sa bouche pour calmer ses respiratoires saccadées par la peur. La porte légèrement entre ouverte, elle pouvait entendre tout ce qu’il se passait dans la salle à côté.

« Bordel, ces salops nous ont déjà retrouvés !

- Merde, on a plus grave ! Le parchemin a disparu !

- Bordel ! C’était un coup monté ! Je paris que c’est Karv qui a récupéré le parchemin ! Merde, on est foutus !! »

Ils commencèrent alors à tout renverser par terre, toute une tonne de documents et vêtements typiques des différentes tribus. L’un d’eux invoqua son feu et brûla alors les preuves. Ils comptaient tout brûler de leur passage ici, aussi le second commença alors à déverser une sorte de liquide étrange un peu partout, notamment dans la pièce où se trouvait Aisling. D’ailleurs, elle paniqua à l’idée qu’il renverse le tonneau mais non, il se contenta de faire ce qu’il devait faire. Mais ce n’était pas pour autant qu’Aisling cessa de trembler, tout en tentant de calmer sa respiration. Le manieur du feu invoqua une nouvelle flamme et rapidement, celle-ci se propagea dans toutes les pièces ! Le feu prit bien, aussi ils décidèrent de quitter les lieux avant que quelqu’un ne remarque l’incendie.

Aisling se dépêcha alors de sortir de sa cachette mais remarqua que le feu s’était un peu trop développé. Complètement paralysée par la peur de finir carboniser à cause d’un vulgaire document qui ne lui apporterait rien de bon, elle paniqua. Elle ne pouvait pas finir ici ! Par comme ça ! C’est alors que Voodoo se mit à émettre une sorte de son qui calma progressivement sa dresseuse.

« Oui, tu as raison. Je dois me calmer. Vortice, lance Pistolet A O ! »

Aisling invoqua son Coquiperl qui aussitôt cracha son eau pour qu’ils puissent se frayer un chemin parmi l’incendie. Une fois dehors, il n’y avait personne dans les environs, aussi elle rappela son Pokémon et entreprit de quitter les lieux avant que cela ne dégénère. Quelques minutes après, quelqu’un avait remarqué la fumée.

Plus loin, Aisling cessa de courir comme une malade et regarda alors si personne ne l’avait suivie. Non. Elle tenta de calmer sa respiration mais rien n’y faisait. Elle savait qu’en gardant cette horreur avec elle, elle aurait de gros ennuis mais étrangement, elle fut trop curieuse de savoir. Après tout, elle avait risqué un peu sa vie pour récupérer cette chose. Doucement, elle récupéré ledit document et commença à le lire. Elle ne comprenait pas tout mais visiblement, il y avait quelque chose dans les Vestiges d’Ebène qui pourrait compromettre la Secte de Zekrom. Elle remit le papier à sa place ;

« Ok… Bon, il faut qu’on se débarrasse de ça. Comment faire ?

- Je peux t’en débarrasser si tu veux. »

Cette voix la tétanisa sur place. Elle pourrait la reconnaître entre mille. Elle hésita à se retourner et finalement, le fit, se retrouvant alors en face de Nardacyon. Le garçon en noir s’approcha d’elle et ne se gêna pas pour récupérer le tube d’emballage.

« Tu devrais être plus discrète. J’ai senti ta présence même derrière ce sac de déchets, rétorqua-t-il en souriant.

- Espèce de… ! Rends-le moi ! s’énerva Aisling

- Je croyais que tu voulais t’en débarrasser ? Je t’offre cette opportunité. ». La rouquine cessa alors de récupérer le tube et semblait se calmer. « Bon, je sais pas comment tu as eu vent de tout ça mais tu devrais oublier toute cette histoire. C’est pas pour les petites filles.

- Parle pour toi ! Que comptes-tu en faire ?! Tu sais que ces types étaient des adorateurs de la Dées… »

Mais Nardacyon posa son index sur les lèvres d’Aisling pour qu’elle se taise. N’ayant plus accès à la parole, elle regarda alors le garçon, toujours encapuchonné et le regard légèrement assombri. La peur la regagna aussi vite, si bien qu’elle imagina alors Nardacyon en parfait membre de la Secte noire. Là, elle était clairement dans la mouise pas possible.

« Oublie, sérieusement. » C’était clair et net. Il demanda confirmation et Aisling, toujours terrifiée par cette hypothèse qui trottait dans sa tête, fit un signe léger de la tête pour acquiescer. « Bien. »

Nardacyon se redressa et regarda alors son trophée, le sourire aux lèvres. Cette image la tétanisa encore plus, si bien qu’elle devait faire quelque chose.

« Voodoo, Feu Follet !! »

Le Polichombr invoqua trois boules de feu qui lévitèrent rapidement en direction du tube d’emballage qui prit feu. Le garçon lâcha alors le précieux qui se consuma sous ses yeux, impuissant. Vu son visage décomposé, Aisling se rassura d’avoir bien agi, malgré une pointe d’angoisse sur la suite. En effet, Nardacyon se redressa et chopa la gamine par les épaules, lui criant dessus :

« Mais tu es complètement idiote ?! Tu sais ce que tu viens de faire ?!

- Oui… J’ai détruit une preuve, tenta de sourire Aisling, à la limite de pleurer sous la menace.

- Et tu en es fière ?!

- Nardacyon ! »

Derrière le garçon en noir, Nahum apparut. Vu son souffle, il avait couru. Il s’approcha du duo et comprit rapidement ce qu’il s’était passé. Il posa une main sur l’épaule de son frère pour qu’il se calme et regarda la rouquine qui tremblait. Il soupira devant se trop plein d’émotion :

« Ne restons pas ici. La milice est déjà sur les lieux. Aisling, tu viens avec nous. »

En effet, dans la rue adjacente, les habitants se mirent à crier au feu. Aussi, Nahum prit les devants et entraîna son frère et l’Aliphyroise dans un endroit plus calme et à l’abri des regards. Seule face aux frères, Aisling serra Voodoo contre sa poitrine, s’attendant à des représailles de leurs parts. Le silence pensant qui régnait dans la pièce ne présageait rien de bon. Lorsque ça commença à se calmer dehors, Nahum prit la parole :

« Eh bien, on pensait que cette poule mouillée de Karv s’était enfin décidé à agir mais visiblement non, il t’a envoyé faire le sale boulot à sa place on dirait, dit-il en s’adressant à la rouquine, adossée dans son coin.

- Vous êtes des membres de la secte de Zekrom ? osa poser Aisling pour en avoir le cœur net.

- Sérieux ? Tu ne sais pas te taire ?! cria Nardacyon, ce qui fit lâcher un petit cri aigu de la part de la gamine.

- Calme-toi, reprit Nahum à l’attention de son frère, un brin énervé. Non, tu n’as pas à t’inquiéter pour ça. Nous étions en fait à la recherche du document que tu as brûlé car il pouvait nous apporter des informations importantes sur cette secte.

- Pourquoi vous êtes à sa recherche ? On raconte qu’il vaut mieux éviter tout contact avec cette hérésie…

- Sûrement parce que nous avons des comptes à rendre avec l’un de ses membres. »

Un nouvel arrivant apparut de derrière un rideau séparant deux pièces. Aisling reconnut aussitôt Sharnaak. Le bel homme s’approcha de la jeune fille terrorisée par toutes ces révélations et lui prit sa main pour la rassurer. Contrairement aux jumeaux, il savait s’y faire pour apaiser les mœurs.

« Je suis navré que tu sois mêlée à tout ça, jeune fille. » commença-t-il en douceur. D’ailleurs, sa voix avait quelque chose d’apaisant, si bien que la rouquine cessa de trembler de peur et reprit une respiration normale. « Tu n’as pas à t’en vouloir, tu pensais bien agir en brûlant ce document. Tu voulais protéger tes amis. » dit-il en mentionnant les jumeaux. « Malheureusement pour nous, nous n’auront pas les informations manquantes… »

Sur ces dernières paroles, Sharnaak se redressa et se dirigea vers une porte, suivit des deux garçons. Soudainement, Aisling se sentit tourmentée. Oui, elle avait pensé bien agir en brûlant les preuves… Mais c’était de sa faute s’ils ne pouvaient pas avancer. Et contrairement à ce Karv, elle leur faisait confiance.

« Je… J’ai lu le document ! » cria-t-elle, ce qui valut un retournement des trois garçons. « Je sais où se trouve la secte… Je peux vous le dire mais à une condition. Je viens avec vous ! Je veux croire en ce que vous m’avez dit. Je veux croire en vous. »

Nardacyon voulut intervenir face à cette révélation mais Sharnaak l’en dissuada en mettant son bras devant le garçon. Il regarda alors la gamine, en détresse face à cette révélation.

« C’est d’accord. Mais évidemment, tu seras sous ma protection. »

Visiblement, cette remarque alerta les deux jumeaux qui poussèrent un « quoi » synchro tandis qu’Aisling sourit, ravit d’apprendre cette nouvelle. Voodoo ne put s’empêcher de soupirer : sa dresseuse ne faisait-elle pas attention ? Elle qui voulait ne rien à voir avec cette secte, la voilà partie pour enquêter dessus… Avec des inconnus… Bon, il était temps que le Polichombr prenne les choses en mains et s’occupe de sa maîtresse, quitte à la blesser moralement. Il ne pouvait pas la laisser souffrir et qui sait ce qu’il pourrait l’attendre là-bas.

_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum