[ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par Lyse le Ven 23 Déc 2016 - 16:41

- Lyse, tu as l’air surexcitée… À t’agiter comme ça, tu vas faire fuir les Pokémon du Donjon. Ou attirer Elekthor !

La jeune femme tenta de se calmer un peu, en vain. Elle avait le sourire jusqu’aux oreilles et ne pouvait pas s’empêcher de fureter partout dans le célèbre donjon Terrosien. En quelques minutes, elle était redevenue une boule d’énergie, et c’était à peine si ses mains ne se mettaient pas à flamber spontanément.

- Lyse…

- Roh, c’est bon, Joris ! Au pire, s’il vient, peut-être qu’il pourra m’apprendre à maîtriser la Foudre correctement.

- Ouaaaaais, je ne suis pas entièrement convaincu.

- Sans rire ! Je suis à moitié venue ici pour ça ! C’est l’un des lieux et l’un des Pokémon le plus en rapport avec cet élément. Quand on a parlé de visiter ce donjon, je me suis dit que c’était une bonne occasion.

L’Adepte de la Guilde des Explorateurs hocha la tête. La logique de son apprentie n’était pas sans fondement, puisque c’était dans ce même donjon que, d’après la légende, les Flamenois anciens avaient appris à maîtriser l’électricité. Pour autant, il n’avait pas l’air très motivé à rencontrer en face à face le Messager des orages, surtout à cause de l’indiscipline d’une bleue. L’homme mit sa main sur l’épaule de la jeune femme, la forçant à arrêter de gesticuler partout.

- D’accord, d’accord, mais DU CALME. Tu auras le temps de voir le temple dans ses moindres recoins, ne t’inquiète pas… En attendant, à avancer devant tous seuls, on risque de perdre les autres.

Lyse et Joris regardèrent derrière eux… En effet, le reste du groupe suivait, mais moins vite. La Flamenoise serra les poings, inspira profondément, non pas de colère, mais bien pour se forcer à être plus patiente. D’un pas lent et calculé, elle s’avança vers un mur pour observer l’architecture ancienne de Terros. Son aîné la suivit, et tenta de faire la conversation, en espérant ne pas la relancer.

- Tu dis que tu es à moitié venue pour ça… C’est quoi l’autre raison ?

Les yeux de la jeune femme se mirent à pétiller, et son camarade craignit qu’elle ne s’agite de nouveau, mais elle resta relativement immobile.

- Kiran ! C’est la première fois qu’on me propose une exploration de groupe avec le boss, c’est une occasion à ne pas laisser passer ! Et puis, un donjon à visiter ! Alors oui, certes, normalement tous les secrets de ce lieu ont été découverts et je préfèrerais aller vers l’inconnu, mais c’est quand même passionnant ! Et on ne sait jamais, on pourrait tomber sur une salle qui est restée scellée jusqu’à aujourd’hui !

Joris sourit. Au moins, cette fille ne les avait pas rejoints par hasard ! Elle avait le goût de l’aventure, l’optimisme nécessaire pour se lancer (ça ne servait à rien de partir si on était persuadé qu’on n’allait rien trouver), la motivation !

- Et puis…

Cette fois, la Flamenoise s’était un peu mise à rougir, mais semblait plus gênée que surexcitée.

- Et puis… C’est Terros, quoi. Il y a quelqu’un que j’aimerais aller voir à Terros, je me suis dit que je pourrais en profiter.

Joris n’avait jamais vu Lyse dans cet état-là. Elle souriait timidement, le rose aux joues, et détournait le regard en se triturant les doigts. Il ne résista pas à l’envie de la titiller un peu.

- Oooh ? Lyse aurait-elle un amoureux caché à Terros ??

La Flamenoise leva les yeux au ciel. Elle regrettait d’avoir abordé le sujet, et en même temps ça lui faisait plaisir de parler de Edward.

- C’est pas… c’est… Oui ? Je sais pas ? Il est pas vraiment caché, c’est juste que… On ne s’est pas vus depuis près d’un an. On s’envoie des lettres régulièrement et tout mais… Bon, pas si régulièrement. J’ai cru comprendre qu’il lui était arrivé un gros truc il y a quelques mois mais il ne m’en a pas dit beaucoup plus et je n’ai pas pu lui demander des détails. J’ai juste pensé que ça lui ferait plaisir que je vienne le voir ? Non ?

- … Ne me demande pas ça à moi…

- Attends !

Une fois n’était pas coutume, c’était la jeune femme qui faisait signe à son partenaire de se taire. Elle lui désigna un coin du couloir où il se trouvait, et il fronça les sourcils pour voir ce qu’elle lui montrait… Il y avait bien quelque chose qui bougeait, mais la lumière du jour qui rentrait par les petites ouvertures dans le mur n’était pas suffisante pour distinguer quoi dans la pénombre.

Lui intimant toujours le silence, Lyse fit apparaître sa camarade Kungfouine aussi discrètement que possible, puis s’avança à pas d’Absol vers “la chose”. L’explorateur la suivit, un peu incertain. C’était probablement un Pokémon, et puis voilà ?

D’ailleurs, il les avait entendus approcher, et commença à s’agiter. En voyant de quoi il s’agissait, Joris comprit un peu mieux la réaction de sa partenaire, qui se tourna immédiatement vers lui avec un grand sourire. Elle tenta de chuchoter, mais elle avait du mal à se contenir.

- C’est un Pokémon fossile !!! Et il est chromatique !!!

- Lyse, non…

- Je crois que tu as mal entendu, c’est un Pokémon fossile et il est chromatique et il n’y a aucun “Lyse, non” qui tienne dans un tel cas ! Tu aurais presque plus de chance de m’arrêter devant un Dragon !!

Comme annoncé, la jeune femme et sa Pokémon se mirent en chasse. L’homme hésita quelques temps - ils allaient vraiment semer les autres… Et s’ils se perdaient ? - mais d’un autre côté, si elle y allait seule et qu’elle se perdait, il serait responsable, en tant qu’Adepte.... - en fait, quoi qu’il décide de faire, il savait déjà que Kiran le réprimanderait pour ne pas avoir su gérer la folle de mystères et d’Histoire qu’était Lyse. Foutu pour foutu, il voulait au moins voir si elle allait réussir à rattraper le truc… Un Kabuto s’il avait bien vu… Et se moquer d’elle si ça n’était pas le cas. OH OUI, IL ALLAIT BIEN SE FOUTRE DE SA GUEULE À CELLE-LÀ.

Lyse se reprochait d’être devenue aussi impulsive et agitée… quelque part dans un coin de sa tête qui n’était pas occupée par l’idée d’attraper ce magnifique Pokémon qui avait croisé sa route. Sa Kungfouine était sur ses talons, sans trop comprendre ce qu’on lui voulait dans un premier temps. Être appelés en plein milieu de l’action était une expérience que les Pokémon de la jeune femme avait pris l’habitude de vivre. Elle repéra cependant le Pokémon qui s’enfuyait devant elles, et qui semblait être la cible de la dresseuse. Une capture, alors ? L’adversaire, bien qu’ayant plein de pattes, était moins rapide que les deux poursuivantes. Mais il pouvait se glisser dans des espaces plus réduits… Lyse voulait l’empêcher de s’enfuir, pour commencer !

- Détecte sa trajectoire et Bluff !!

La Pokémon combat analysa les différentes possibilités de fuite, observa les gestes et déplacements de la cible… Et sauta pour se mettre juste devant lui, avant de lui mettre une petite baffe qui le surprit. Le Kabuto s’arrêta, interloqué.

- Assomme-le !

Kungfouine se concentra et mit un uppercut sur la tête du Pokémon casque. Celui-ci s’affaissa, immobile.

- Oula, doucement, le casse pas… Je pense que ça va suffire.

Lyse lança une sphère de capture sur la bestiole paralysée et affaiblie, qui n’eut pas vraiment de moyen de résister et se laissa enfermer sans réagir. Lorsque Joris la rejoignit, la jeune femme était tout sourire (au grand dam de son partenaire).

_________________
Thème de Lyse

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 308

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par White Tama le Mar 17 Jan 2017 - 12:34

Son séjour sur l’île I’o Maï venait de se terminer. Malgré sa mésaventure dans le Vapula, White avait dû mettre un terme à ses entraînements en charmante compagnie sur la voie de Guérisseur et se concentrer sur sa propre guérison. Son bras gauche ayant été cassé, à part regarder les autres œuvraient, il n’avait rien pu faire pendant plus d’un mois (juste prendre quelques notes avec le droit mais ce n’était pas facile…). Mais au moins, il en avait profité pour se « reposer » et se remettre des quelques révélations que Shinhwa lui avait fait là-bas. De toute façon, en rentrant au manoir de Rashawn, il aurait plein de questions à lui poser, notamment sur Vajra. Comment avait-on pu le mettre à l’écart de cette Organisation ?! Par ailleurs, étant profondément déçu par leur comportement à tous, le garçon ne prit pas le chemin vers les Collines Siffl’herbe, au grand dam d’Hime qui lui imposait de rentrer immédiatement sous peine d’être congédié un long moment.

Ainsi, sur le dos d’Aconit, le Flamenois traversa à son rythme les plaines Terrosiennes, faisant un large détour en passant par la cité de Seian afin de se reposer une nuit. L’agitation des rues en cette saison ne l’intéressait guère et parce qu’il n’avait tout simplement pas le moral pour s’adonner à leur joie partagée. Malgré les nombreuses interventions de sa Magirêve, essayant de sombrer son esprit pour le forcer à rentrer, White faisait barrière pour se concentrer sur la méthode par laquelle il allait interroger Rashawn sur Vajra. Et ce même si Shinhwa lui avait demandé de laisser ça de côté. Depuis le début, on ne lui avait rien dit et ça, il leur en voulait terriblement. Sachant pertinemment qu’il se ferait réprimander par son comportement enfantin, il savait que le maître avait besoin de lui pour retrouver Sandovan ou tout simplement faire pression sur ce dernier.

Tandis qu’il scellait sa monture terrestre pour quitter le plus rapidement la cité animée, le garçon entendit vaguement parler d’une Guilde d’Explorateurs qui se dirigeait vers le Donjon de Célosia. Dans un premier temps, cela ne l’intéressait guère mais lorsqu’il entendit parler de l’histoire de ce Donjon et la présence du Légendaire Electhor, cela lui fit tilt dans sa tête. Lorsqu’il avait séjourné sur l’île, un Guérisseur maîtrisait la Foudre et s’en servait comme conducteur pour permettre à certaines personnes ayant perdu la motricité de la retrouver momentanément. Il s’agissait là que d’expériences et il y mettait du sien pour réussir mais si jamais il y arrivait…

* Pour quoi pas… *

Voyant son dresseur le regard posé sur les deux personnes en pleine discussion, Aconit comprit que le jeune maître avait déjà décidé de la destination. La monture donna un petit coup de museau dans le coude de son dresseur et lui fit comprendre qu’il serait temps d’y aller. Le brun termina de le sceller et passa les rênes au-dessus de sa tête pour le faire sortir de l’écurie. Une fois en dehors de la cité, il grimpa sur son dos et lui donna un coup de talon pour qu’il se lance. Ils devaient ainsi donc longer le Lac de Seian par le Sud pour rejoindre le fameux Donjon. Après une rude traversée de plaines qui se changèrent rapidement en collines puis en chaine montagneuse, le duo arriva enfin devant l’édifice.

Tous deux furent subjugués par une telle immensité. Depuis le temps qu’il séjournait à Terros, White n’avait jamais pris le temps de « découvrir » le pays. Autant le faire s’il comptait y vivre… Marchant au pas, l’atmosphère avait radicalement changé dans le coin ; l’air était plus humide et un vent souffla sur la grande vallée parsemée de pics de roches rongés par l’érosion. Le ciel s’était assombri, comme si un orage n’allait pas tarder à tonner. Aussi, White serra un peu plus son étreinte sur les flancs de sa monture pour l’inviter à prendre le trot et rejoindre rapidement l’entrée des lieux avant qu’ils ne soient mouillés.

À l’entrée du Donjon, White remercia Aconit d’une caresse et le rappela dans sa balle. Lorsqu’il poussa la grande porte, un crissement résonna dans tout le hall… Au moins, ça annonçait sa venue dans les lieux. L’intérieur était parfaitement conservé puisqu’il y avait des torches qui éclairaient les lieux. Du coup, pas la peine d’utiliser sa maîtrise du feu. Un peu hésitant, le garçon s’aventura dedans tout en observant les parois et piliers de la salle d’entrée. Il marchait tout en tournant sur lui-même mais soudain, il tomba nez à nez avec un Mimigal qui s’était gentiment laissé glisser du plafond grâce à sa toile. Le brun poussa un cri de peur et manqua de tomber en arrière lorsqu’il avait reculé de quelques pas.

C’est alors qu’Aigual sortit de sa sphère et lança un sheauriken pour couper la toile. La pauvre petite bête s’écrasa sur le sol et eut du mal à se remettre sur ses pattes.

« Nan mais tu étais obligé de faire ça ? Arrêtez d’être toujours derrière moi, vraiment ! » s’énerva le brun en se mettant à genoux pour aider l’insecte. « Ok, j’ai eu peur parce que cette bestiole m’a pris par surprise mais vraiment, je peux me débrouiller tout seul ! Arrêtez de me couver à chaque fois, j’y arriverai pas sinon ! »

L’Amphinobi resta tout droit et regarda son dresseur aider le Mimigal à se remettre sur ses pattes. Rapidement, l’insecte s’enfonça dans la pénombre pour rejoindre sûrement sa cachette. Comme s’il ne prenait pas en compte les reproches de son maître, Aigual ne bougea pas d’un iota. White se redressa et ramassa son sac, énervé, avant de reprendre sa marche. Voilà que maintenant son Amphinobi se mettait à le surprotéger… Sérieusement ?

Alors qu’ils marchaient à une certaine distance l’un de l’autre, White se répéta sans cesse les méthodes et théories qu’il avait appris auprès de Shinhwa pour éviter qu’Aigual ne sonde son esprit et ne vienne lui parler. Vraiment, il n’avait pas envie de faire conversation là. Puis soudain, ils entendirent comme un cri d’excitation, ce qui les arrêta dans leur élan. Ah oui… les Explorateurs… Aigual voulut en savoir plus mais aussitôt, White énuméra les outils et leurs fonctions pour la médecine tout en reprenant la marche. Dépité par le comportement de son dresseur, Aigual le suivit comme un petit Ponchiot. Pourquoi ne le rappelait-il pas dans sa balle alors ? Sûrement parce qu’il en ressortirait aussitôt dès un quelconque « sentiment de danger ».

Au détour d’un carrefour de couloirs, White entendit comme une voix bien distincte. Il s’en approcha et en conclut qu’il s’agissait d’une femme. Il hésita quant à se présenter mais alors qu’il comptait faire demi-tour, le parquet se mit à grincer, annonçant clairement sa présence… Aigual ne put s’empêcher de sourire.

_________________
avatar & signature  : @yosakuh


avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1650

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par Lyse le Dim 29 Jan 2017 - 13:08

Lyse, Joris et Kungfouine tournèrent la tête dans la direction d’où était venu le craquement, et remarquèrent une… non, deux silhouettes humanoïdes dans l’ombre. La lumière des torches n’était pas assez puissante, ou trop vacillante, pour qu’ils puissent déterminer avec plus de clarté ce qui se tenait là. Ils s'immobilisèrent en se demandant s’il n’avait pas dérangé d’autres Pokémon potentiellement agressifs ou territoriaux… En se déplaçant lentement, la Flamenoise créa une boule de feu qu’elle fit avancer avec douceur vers les ombres, pour voir de qui ou quoi il s’agissait. Les deux Explorateurs soupirèrent de soulagement en constatant qu’il s’agissait d’humains. Enfin, un humain et un Pokémon probablement apprivoisé. Lyse créa plus de lumières et elle et Joris s’avancèrent vers la personne.

- Bonjour ! lança la jeune femme.

- Bonjour, ajouta l’homme qui avait pris sa voix et sa posture d’Adepte de la Guilde plein de responsabilité. Vous faites partie du groupe d’exploration ?

Très honnêtement, l’Explorateur expérimenté ne reconnaissait pas cet homme, mais il n’avait pas forcément une mémoire des visages infaillible.

- Je crois que le groupe est en arrière, vous avez dû les perdre en avançant trop vite, reprit Joris en réalisant que si des non-membres de la Guilde qui les accompagnaient avaient suivi l’exemple de Lyse et avaient avancé tout seuls, ils risquaient d’en avoir perdu quelques autres.

- Joris, souffla Lyse. Je ne crois pas qu’il faisait partie du groupe quand on est partis… Ça doit être un gars qui n’a rien à voir avec nous. Eh, dit elle avec une voix plus forte et en souriant. Si vous n’êtes pas avec le groupe, vous pouvez quand même venir faire la suite de la visite avec nous sans problème ! Ça me paraît plus sûr que d’y aller seul, on ne sait jamais.

L’Adepte lui mit une petite tape sur la tête pour la punir d’essayer de lui piquer son boulot, ou de proposer à des étrangers au groupe de le rejoindre sans en référer au chef d’expédition. Un mec seul, avec un Pokémon bizarre derrière lui, qui se trouvait dans une salle sombre d’un donjon… Soit c’était un touriste qui voulait juste visiter, auquel cas pas de problème, soit c’était un pilleur de trésor (et Kiran n’aimait pas les pilleurs de trésor… Selon le lieu, pour des raisons d’éthique ou de concurrence), soit c’était un truc encore plus glauque auquel Joris ne voulait même pas réfléchir. Depuis qu’ils avaient eu vent des actions d’un groupe bizarre dans des catacombes à Mizuhan, leur groupe préférait se montrer prudent lorsqu’ils visitaient des endroits similaires.

Nilya s’était approchée du duo inconnu, pendant que les deux humains palabraient et prenaient du temps à se décider, intéressée par le curieux Pokémon qui accompagnait l’homme. La Kungfouine se fiait à son instinct, qui lui dictait que ces deux-là n’étaient pas dangereux, ou, en tout cas, animés de mauvaises intentions. Elle s’avança à petites enjambées vers la créature et s’arrêta à un mètre de lui, la tête tirée en arrière pour voir ses yeux. Le Pokémon mystérieux était grand, et stoïque.

- Ah, Nilya, qu’est-ce que tu fais ? cria Lyse en direction de sa Pokémon quand elle remarqua qu’elle avait rejoint l’homme. Désolée si elle vous dérange, s’excusa-t-elle ensuite en s’avançant vers eux à son tour pour la récupérer.

Maintenant qu’elle était à un mètre de l’homme, autant en profiter pour faire la conversation, le temps que Joris aille voir Kiran pour lui demander s’il connaissait l’inconnu, s’il acceptait qu’il les accompagne si jamais ça le tentait, bref la paperasse quoi. L’Adepte fit un signe à l’apprentie pour lui signaler qu’il revenait vite, et elle lui répondit par un signe de la main, avant de se tourner de nouveau vers le Pokémon et son dresseur.

- Votre ami est très sage, contrairement à la mienne… elle est un peu jeune, je crois, je l'ai adoptée après qu'elle a eu des problème avec son précédent dresseur, alors je ne suis pas trop sûre. C’est un quoi ? Un Pokémon de Tenkei ?

_________________
Thème de Lyse

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 308

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par White Tama le Lun 30 Jan 2017 - 22:30

Malheureusement, son poids avait trahi sa présence si bien que le plancher grinça. Lui qui voulait se faire discret et explorer le Donjon à son propre rythme, c’était fichu. Il ne put faire marche arrière que les explorateurs s’étaient rapprochés d’eux, boule de flamme en main pour s’éclairer mais aussi dévoiler la présence du duo. Des manipulateurs du feu tiens. Des confrères ? Du moins, la jeune femme qui avait invoqué la flamme était forcément Flamenoise. Ces derniers leur souhaitèrent un bonjour chaleureux qui n’avait rien de méchant à ce que le brun soit là. Tant mieux, il n’avait pas spécialement envie de chercher des noises avec des inconnus (encore une fois). L’homme qui semblait être le plus expérimenté et le plus âgé prit la parole en expliquant à White que le groupe était plus en arrière et que par conséquence, il avait dû le perdre en cours de route. Ce qui n’était pas vraiment le cas.

Tant dis que le guerrier voulait répondre à leur bonjour dans un premier temps, la jeune femme l’en empêcha en chuchotant discrètement avec son collègue et sûrement ami de voyage. Le brun haussa un sourcil, les laissant faire. Après tout, il avait tout son temps et plus il le prenait, moins il avait envie de rentrer. Car au final, il n’avait même pas pris le temps de réfléchir à ce qu’il allait raconter au maître, une fois de retour au manoir. Seulement après que la demoiselle ait terminé de s’exprimer, son acolyte lui donna une tape légère sur la tête. Ce n’était pas nécessaire d’en venir à la violence, après le garçon ne connaissait rien d’eux. Mais cela ne l’empêcha pas de sourire (légèrement gêné cependant).

« Bonjour. » commença-t-il, espérant les calmer. « En effet, comme l’a souligné votre amie, je ne fais pas parti du groupe d’exploration. J’ai eu vent de l’histoire de ce donjon alors que je comptais rentrer chez moi. » Pas sûr qu’ils accrochent à cette explication. « J’ai cru comprendre que le Légendaire Electhor venait dans les parages et par conséquence, je m’attendais à y trouver des adorateurs de l’oiseau mais visiblement non. »

Dans son dos, l’amphibien souffla. Ayant parfaitement ressenti cette « réaction » comme une moquerie, le guerrier donna un coup de coude à sa créature, le sourire aux lèvres face aux jeunes gens. Comme si de rien n’était. D’ailleurs, pourquoi n’était-il pas retourné dans sa balle celui-là ? Il servait à rien là, à part effrayer les explorateurs car il fallait le reconnaître, les Amphinobi ne pullulaient pas encore sur Erasia. Malgré les présentations, le jeune homme qui devait s’appeler Joris, ne semblait guère satisfait. Pourquoi White avait l’impression qu’on le jugeait un peu trop facilement ? Il n’avait quand même pas un look de brigands ou d’attardés…

Pendant qu’on le jugeait, Aigual n’avait pas bronché quant au petit accrochage avec son dresseur. Il était resté stoïque bien qu’il aurait aimé lui rendre la pareil mais bon, il n’avait pas spécialement envie de mettre ko son dresseur aussi facilement. Par contre, son regard se posa alors sur la petite fouine qui s’était approchée d’eux. Il reconnaissait la créature mais sûrement pas son dresseur. Bien qu’ils se soient rencontrés sur Midgard, White n’avait pas passé énormément de temps pour en connaître toutes les créatures s’y trouvant. Cependant, la petite Kungfouine ne faisait absolument rien de bien méchant, elle avait juste été intriguée par ces deux inconnus, notamment le batracien mais visiblement, sa dresseuse l’interpella.

White n’avait nullement sentit que la petite fouine s’était approchée d’eux et regarda alors la jeune femme reprendre sa créature. Il remarqua cependant que le « Joris » n’était plus là. Ceci inquiéta le brun… Mais bon, il n’était pas seul, aussi il devait répondre à la demoiselle avant que cette dernière ne se mette à le craindre. Oui, il n’avait pas spécialement envie de se mettre tout le monde à dos dès les premières rencontres mais pour le coup, il devait choisir ses mots…

« Oh ne vous en faites pas, elle ne m’a pas du tout embêté. » oui, elle ne lui avait pas foutu un coup de poing dans le tibia ou sur le visage. « Aigual paraît sage là mais il a son caractère. » commença White en montrant son compagnon batracien. « Il a été insupportable au début mais depuis quelque temps, on va dire qu’il s’est calmé. Et oui, il s’agit d’une créature de Tenkei, un Amphinobi. »

L’Amphinobi plissa ses yeux en direction de son dresseur. Il ne pouvait pas le nier, il avait été une vraie plaie au début de leur rencontre, même quelques temps après. Mais lors de leur rencontre, Aigual était jeune et inexpérimenté et d’ailleurs, il se demanda s’il aurait fait mieux en étant resté sauvage… Car depuis qu’il était la créature du brun, il n’avait fait qu’évoluer, physiquement mais mentalement aussi.

« Au fait, je m’appelle White. » mais une ombre se dessina derrière la jeune femme, peut-être plusieurs. « Tiens, on dirait que votre ami revient. »

Avec une bonne ou mauvaise nouvelle ? White ne leur en voudrait pas qu’ils refusent que l’étranger s’incruste dans leur groupe d’exploration.

_________________
avatar & signature  : @yosakuh


avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1650

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par PNJ le Ven 3 Fév 2017 - 12:57

[Message d'intervention du PNJ suite à la demande de White ici]

Alors que les explorateurs faisaient la rencontre du jeune homme décidément bien trop surveillé par ses Pokémon, de légers murmures parcoururent les membres de l'expédition. Toutefois, il n'y avait rien d'habituel dans cette manœuvre, simplement de la curiosité envers le nouveau venu. Tout semblait calme aux alentours, et rien ne perturbait la quiétude des lieux... Pour le moment.

[Il n'y avait aucun nouveau Pokémon à découvrir dans le Donjon de Célosia.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 965

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par Lyse le Mar 7 Fév 2017 - 20:39

La musique d'ambiance...

- Je suis Lyse, répondit la jeune femme sur le même ton que White. Ah, oui ! Alors, Joris ? demanda-t-elle en s’avança pour accueillir son supérieur.

L’Explorateur observa White un instant, puis avança son bras… pour lui serrer la main.

- Kiran m’a dit de me fier à mon jugement. Désolé d’être un peu soupçonneux, on ne sait pas forcément sur qui on tombe… En tout cas, vous êtes le bienvenu pour nous rejoindre si vous préférez être en groupe, et si l’exploration guidée vous intéresse. Je m’appelle Joris, ajouta-t-il pour se présenter correctement.

Puis, l’Adepte fit un pas de recul pour se mettre face à Lyse et au dresseur de l’Amphinobi.

- Le groupe devrait nous rejoindre d’ici cinq minutes. Quelqu’un s’est blessé en trébuchant, donc y’a rien de grave mais ça les a retardé. Ils ont demandé à ce qu’on n’avance pas trop en les attendant, donc Lyse, s’il te plait, on ralentit le rythme, okay ?

La Flamenoise haussa les épaules, un peu vexée. Cette remarque, c’était un peu comme une remontrance de la part du chef de la Guilde, après tout. À la place, elle s’adossa au mur du couloir et fit apparaître le Kabuto chromatique qu’elle avait attrapé juste avant, pour faire connaissance, le soigner, et en grande partie pour l’admirer. Il tenta de se carapater sitôt sa paralysie dissipée, mais Lyse ne l’entendait pas de cette oreille, et elle le maintenait fermement. Pendant ce temps-là, Joris posait toutes sortes de questions au nouveau-venu. D’où il venait, ce qui l’amenait dans le Donjon, en particulier… Puis, quand il commença à se détendre un peu, il aborda d’un ton plus amical d’autres sujets : ce que faisait White dans sa vie, quel genre de Pokémon étaient les Amphinobi (Lyse écouta distraitement cette partie-là, n’ayant aucune connaissance de cette espèce).

Le temps passait doucement, mais le reste du groupe n’arrivait pas encore. Lorsque Joris et White cessèrent de parler, Lyse remarqua un bruit de fond auquel elle n’avait pas accordé d’attention pour le moment. Joris réagit lui aussi. Le groupe tendit l’oreille.

- … C’est… de la pluie, non ?

Alors que Lyse finissait sa phrase, un puissant coup de tonnerre résonna à l’extérieur. Ils sursautèrent, mais l’orage semblait être encore assez loin, le bruit n’était pas assourdissant. En revanche, considérant l’endroit où il se trouvait, il était annonciateur de problème. Joris fit signe aux deux autres de se mettre en route pour rejoindre le reste des membres de l’expédition. Ils les trouvèrent regroupés devant une fenêtre observant l’extérieur avec plus ou moins d’anxiété. Le ciel s’était encore assombri par rapport au moment où ils étaient arrivés, et la pluie tombait doucement sur le Donjon de Célosia.

- Kiran… commença Joris en s’avançant vers le Maître de la Guilde des Explorateurs, qui regardait pensivement le ciel à travers l’ouverture.

Conscient que tous attendaient de lui qu’il indique la marche à suivre, le chef réfléchissait pour prendre une décision raisonnable. Tout le monde, bien sûr, savait qu’un orage ici risquait d’annoncer la venue d’Electhor, et personne (sauf peut-être deux ou trois naïfs comme Lyse ou White) n’était très motivé à rester dans le donjon si c’était le cas. D’un autre côté, ici, ils étaient à l’abri de la pluie et d’un potentiel éclair qui leur tomberait dessus. Il prit la parole en souriant, essayant d’être rassurant pour toutes les personnes qui étaient aujourd’hui sous sa responsabilité.

- Écoutez, commença-t-il avec son accent de Flamen. L’orage n’est pas encore là, et rien ne dit qu’il va arriver jusqu’ici. Nous allons continuer l’exploration, mais on ne se sépare plus. S’il s’avère que le temps se dégrade, on commencera à redescendre pour s’abriter dans les ancienne geôles du sous-sol.

Lyse aurait bien voulu demander si ceux qui se sentaient d’attaque pouvaient continuer vers le haut même si l’orage se rapprochait, mais elle se retint. Il y avait plusieurs raisons à ça : déjà, elle n’aimait pas trop faire la maline devant Kiran. Même si elle avait sa petite réputation de survoltée parmi les jeunes recrues de la Guilde, et qu’elle savait que le chef avait entendu parler d’elle à cause de ça, elle restait quand même assez intimidée pour vouloir garder un minimum de crédibilité à ses yeux. Elle était une apprentie, et elle se voulait être une apprentie sérieuse et attentive, même quand elle était très voire trop motivée.

Une autre raison était aussi que, même si l’envie la titillait de finir l’exploration dans tous les cas, et d’avoir la chance d’observer Electhor si elle le pouvait… Elle ne se sentait pas de taille face à un Légendaire sauvage et agressif, d’après ce qu’il se disait. Lyse ne voulait pas se mettre en danger, et mettre un potentiel accompagnateur (Kiran ne laissait jamais les membres de ses équipes avancer seuls surtout face à un tel danger, alors les nouveaux…) en danger. Elle avait bien vu ce que l’expédition Sulfura avait donné !

Les autres murmurèrent, puis acceptèrent la proposition du leader, même si certains étaient manifestement effrayés. Kiran prit la tête de l’expédition, non sans avoir jeté un regard vers White, le nouveau venu dans le groupe, et Lyse, la tête brûlée qui tenait encore dans ses mains son Kabuto chromatique qui donnait des coups de pattes. Bien décidée à montrer qu’elle était sage, la Flamenoise marcha bien à la suite, accompagnée de Nilya, écoutant les directives et les différentes descriptions qu’énonçait leur guide. Elle se rapprocha de White et lui parla à voix basse pour ne pas déranger l’exposé.

- Vous avez parlé d’Electhor tout à l’heure… Du coup, ça vous intéresserait de le voir, s’il venait vraiment ?

Promis juré, elle demandait ça dans le simple but de faire la conversation et sans idées derrière la tête.


[Il approche...]

_________________
Thème de Lyse

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 308

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par White Tama le Lun 13 Fév 2017 - 19:54

Ainsi, la demoiselle maniant le feu s’appelait Lyse. C’était toujours plus agréable de se présenter, surtout si le jeune homme comptait rester avec eux pour l’exploration du Donjon. Son camarade revint donc auprès d’eux. S’attendant sûrement à un refus, White sursauta légèrement quand le fameux Joris lui tendit sa main, comme signe de bienvenue.

« Il n’y a pas de mal, c’est une réaction tout à fait normale. » répondit le brun en lui serrant la main. « Et c’est avec plaisir que je me joins à vous. Moi, c’est White. »

Des fois qu’il n’aurait pas entendu quelques secondes avant. Puisqu’il était « l’intrus » du groupe, le Flamenois préféra rester en retrait, aussi il apprit qu’un membre de la guilde s’était blessé et que par conséquence, le groupe aurait un léger retard pour les rejoindre. Personnellement, cela ne le dérangeait pas d’attendre le reste du groupe, surtout si c’était pour rencontrer le grand chef de l’expédition mais visiblement, ce n’était pas le cas de la jeune Lyse qui préférait continuer son exploration. Contrainte qui la poussa donc à s’occuper de ses créatures. D’ailleurs, Joris en profita alors pour poster quelques questions au brun.

White n’aimait pas trop étaler sa vie privée mais il ne pouvait pas non plus mentir car il ne savait pas qui il avait réellement en face de lui. Un Maître de l’Esprit ? Cependant, le garçon ne pouvait pas non plus dévier les questions sinon cela paraîtrait louche. Ainsi, White répondit à Joris dans un premier temps de façon hésitante puis doucement, une ambiance de confiance s’installa et le Flamenois comprit que ces gens ne lui voulaient aucun mal. Ils n’en avaient sûrement strictement rien à faire de lui mais pour une raison quelconque, ces gens avaient envie d’en savoir plus sur cet inconnu qu’ils invitaient dans leur groupe privilégié. Joris semblait être intéressé par Aigual mais étant donné que White n’avait encore jamais vu d’Amphinobi sauvages, il ne pouvait lui en apprendre d’avantage que ce qu’il savait à propos de son Pokémon.

Malgré les questions qu’on lui posa et ses réponses fournies, ils étaient toujours que tout les trois (enfin six avec les Pokémon). C’était comme si le temps ne s’était pas écoulé depuis le début de leur conversation ou que le groupe s’était perdu… Pourtant, d’après les dires de Joris, ils n’étaient pas aussi loin que ça… Soudain Lyse se demanda si elle n’entendait pas de la pluie et d’un coup, il y eut un coup de tonnerre. Le coup fut tellement puissant qu’ils avaient tous sursauté. Il faut dire que l’endroit n’était pas très accueillant aux premiers abords et s’il se mettait à tonner, cela n’annonçait rien de bon… D’ailleurs, Joris prit les devants et conseilla aux jeunes gens de rejoindre le reste de la troupe.

Finalement, ils les trouvèrent dans une salle où la plupart des membres observaient le ciel assombri et annonciateur d’éclairs. White vit dans leurs regards inquiétude et angoisse. Il ne savait pas trop pourquoi de telles expressions car pour lui, ce n’était qu’un orage de passage. Mais ça, c’était uniquement parce qu’il ne connaissait pas l’histoire du lieu et ce qu’il pouvait s’y trouver… Encore en retrait et se sentant pas spécialement en « phase » avec le reste du groupe, White les jugea du regard. Aigual se tint à ses côtés et lui suggéra d’éviter ce genre de comportement sous peine de représailles. Ses conseils, il pouvait se les garder… Jusqu’à ce que le chef Kiran prenne la parole, comme pour rassurer la troupe d’explorateurs.

Donc ils allaient continuer l’exploration. N’ayant pas tout suivi, White prit les devants et osa interpeller un membre de la guilde pour de plus amples informations sur cette hésitation. On lui raconta alors que la foudre était souvent annonciatrice de la venue du Légendaire Electhor. Le garçon hésita à lui demander « et alors ? » mais il eut le déclic lorsqu’il vit un éclair zébrer le ciel par la fenêtre. En effet, ce serait triste de finir sa vie électrocuté… En espérant que ces fameuses geôles soient faciles d’accès…

White garda son regard sur la fenêtre de la salle et Kiran passa juste devant pour mener le groupe. Cela ne l’empêcha pas de lancer un regard dans la direction du brun. Leurs regards se croisèrent l’espace d’une seconde. Il y avait un souci ? White lâcha un soupire et se dit que ce type ne lui faisait pas forcément confiance. En même temps, ils ne se connaissaient pas parce qu’ils ne s’étaient jamais vus avant là, ce court instant. Au moins, il avait fait tilt que c’était lui, l’intrus. Qu’importe, White n’était pas là pour faire le bazar mais plus pour se changer les esprits avant de rentrer.

Le groupe se remit donc en quête de découvertes et merveilles du Donjon mais l’ambiance n’était plus la même. Le tonnerre tonnait au loin et on sentait qu’il n’allait pas tarder à s’abattre dans la région. S’il s’agissait du lieu du Divin Electhor, alors ce Donjon était capable de supporter sa foudre et ses excès de colère. Pourquoi s’inquiéter alors ? Aigual marcha juste derrière son dresseur, légèrement angoissé à l’idée de recevoir une attaque électrique. Mais ce n’était pas à White de le rappeler dans sa noigrume étant donné que c’était lui, et lui seul, qui en était sortit. S’il se sentait menacé, l’amphibien n’avait qu’à prendre l’initiative. En suivant le rythme et écoutant les explications de Kiran, White en apprit un peu plus sur le pays de la Terre. Cependant, il sentit une présence se rapprochant de lui : Lyse. Le Flamenois lui répondit calmement et doucement :

« Je pensais qu’il y aurait des adorateurs de ce Pokémon dans le Donjon mais visiblement non. Après, le voir… Je sais pas trop. En fait j’ai pas spécialement envie de me retrouver devant un Pokémon Légendaire une seconde fois. » répondit-il en riant légèrement, repensant à sa visite au Temple Hydro.

Surtout que là, il n’était pas obligé de monter jusqu’en haut du Donjon pour connaître son état de santé. Aucune mission n’avait été dépêchée et même s’il y en avait une, il fuirait. White n’allait pas remettre sa vie en jeu pour rien. Dehors, le tonnerre grondait de plus en plus, de façon régulière comme si ce phénomène n’était pas naturel. Et il ne l’était pas. Les éclairs zébraient trop souvent le ciel assombri, comme si c’était voulu.

« Et je doute qu’on puisse s’approcher de lui aussi facilement… »

Lorsqu’il porta son attention sur Lyse, il ressentit comme de l’envie et une étrange excitation l’envahir. Comme si cette dernière lui avait envoyé ses ondes d’exploratrice. Non, ils ne pouvaient pas quitter le groupe alors que justement, ça pourrait craindre ! Kiran l’avait lui-même dit que si le temps se dégradait trop, ils iraient dans les… Mais si c’était juste pour le voir à travers une fenêtre ? Ils ne feraient rien de « dangereux » ? Et bon, c’était un Pokémon Légendaire, un être mystique et il n’apparaissait sûrement pas tous les jours… Aigual sentit que son dresseur commençait à se torturait l’esprit, qu’il hésitait à se lancer à l’aventure mais aussi qu’il refusait de mettre des gens en danger…

« Ce n’est pas tous les jours qu’on peut en voir un… » murmura-t-il.

_________________
avatar & signature  : @yosakuh


avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1650

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par Lyse le Lun 27 Fév 2017 - 23:58

Post sous contrainte : faire intervenir des Pokémon étrangers

- Ah oui ? Vous avez déjà rencontré un Pokémon légendaire agressif ? demanda Lyse, sincèrement intéressée.

Rencontrer ces créatures mythiques n’était pas si rare, finalement ; un certain nombre d’entre eux se mêlaient aux hommes et apparaissaient dans des festivals ou des cérémonies en leur honneur, d’autres venaient volontiers en aide aux voyageurs sur les routes ou dans les temples. Mais ceux-là étaient plutôt parmi les dociles ou peu puissants (toutes proportions gardées, bien sûr ! Et puis c’était à relativiser : Ho-oh était une créature disponible pour son peuple, et pourtant il avait en lui la force de créer le jour et de raser un pays…). Les Pokémon légendaires dangereux vivaient plutôt reclus, ou avaient été repoussés dans des terres lointaines et périlleuses, desquelles on ne s’approchait pas par hasard. Si White avait eu à croiser la route d’une de ces créatures, il était probablement lui aussi porté sur l’exploration et la prise de risque ! Lyse était bien placée pour le savoir, elle qui était allée chercher Sulfura jusque dans son nid (et ça avait failli mal finir, d’ailleurs).

- Non, vous avez raison, il sera sans doute entouré de mille éclairs, beaucoup trop mortels pour qu’on puisse espérer le rejoindre… Mais c’est vrai que ce serait une vision rare…

La Flamenoise hocha la tête en envisageant la scène, mais se fit une raison. Elle n’était absolument pas au niveau pour gérer le Messager de l’orage s’il l’attaquait, ou simplement si sa puissance était tellement ingérable qu’il était obligé de libérer de la foudre sans intention d’attaquer. Elle n’avait plus la naïveté du jour où elle avait rejoint Edward et Melian pour aller à la chasse aux Plumes de Feu - c’était aussi une chose qu’on lui avait apprise à la Guilde. Elle chassa ses idées d’escapades de sa tête et tenta de se détendre, mais l’ambiance semblait plombée. Même si les explorateurs attitrés faisaient de leur mieux pour présenter l’histoire des Vikingr et de la construction de la tour par le Maître architecte Celosia avec enthousiasme, on sentait bien que tout le monde jetait régulièrement des coups d’oeil par les ouvertures, afin de constater l’avancement des nuages sombres.

Lyse entendit un cliquetis au-dessus de sa tête, et elle tendit le cou pour voir de quoi il s’agissait. Elle sursauta, et tapota l’épaule de White pour lui montrer le phénomène. Une ligne de Mimigal, marchant en rang comme des Fermite, se déplaçait au plafond et se faufilait dans une fissure. Les insectes semblaient agités, mais aucun de brisait l’ordre de la rangée…

- Regardez, chuchota la jeune femme. Ils se pressent… On dirait qu’ils s’enfuient, non ?

Un coup de tonnerre, plus proche encore qu’avant, l’interrompit et fit trembler légèrement les murs, ainsi que sursauter les Pokémon Poison. L’un d’entre eux perdit son accroche à la pierre et tomba sur la tête de Lyse, qui frissonna en éructant un “geurgh !” de surprise et de dégoût. Elle secoua les cheveux pour que la bestiole tombe par terre, et l’insecte, sans demander son reste, se remit à escalader le mur pour rejoindre sa famille. Lyse prit quelques instants pour refaire correctement sa coiffure, temps pendant lequel les visiteurs, de moins en moins à l’aise, se mirent à murmurer avec appréhension tandis que le vent se levait et s'engouffrait par les fenêtre. Une torche fut soufflée, ce qui plongea le couloir dans le noir et rajouta à l’anxiété ambiante, puis se ralluma d’elle-même, fonctionnant sans doute sur un principe similaire à une lanterne alchimique.

Les rafales qui traversaient les salles vides et les couloirs du Donjon sonnaient comme des plaintes d’âmes damnées. Ni Kiran, ni Joris ni aucun autre Adepte de la guilde ne pouvaient plus se leurrer à présent : Electhor s’approchait, il serait bientôt sur son perchoir, et il était temps de se mettre à l’abri. Le chef fit signe à ses subordonnés de préparer le processus : compter tout le monde, mettre en rang les gens, bien montrer que la situation était maîtrisée. Lyse rappela Nilya et son Kabuto dans leur ball pour leur offrir une protection de plus, au cas où.

- Nous allons redescendre jusqu’au sous-sol, dans le calme, annonça Joris. Nous aurons le temps d’y arriver avant qu’Electhor n’atteigne le Donjon, mais dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il y vit depuis plusieurs centaines d’années et que le bâtiment ne s’est jamais effondré.

Sans doute avait-il voulu se montrer rassurant et cela marcha sur la plupart des apprentis explorateurs… Mais pour les civils, le résultat était plus discutable. Dans le doute, Lyse ajouta une couche supplémentaire pour apaiser White et son Amphinobi.

- Ne vous en faites pas, Kiran, et un bon nombre de membres de la Guilde, se sont déjà retrouvés dans des cas pires que celui-là, ils savent bien gérer les situations de crise ! Vous pouvez leur faire confiance.

Peut-être que le Flamenois n’avait pas du tout besoin de ça - il avait dit s’être déjà trouvé devant un Pokémon légendaire, donc peut-être qu’il connaissait ce genre de scénario. En tout cas, le groupe se mit docilement en marche, traversant les couloirs et redescendant tous les escaliers qu’ils avaient monté (ce qui était, quelque part, encore plus déprimant). Ils durent néanmoins ralentir à de nombreuses reprises, car ils n’étaient pas les seuls à chercher un abri. Plusieurs hordes de Pokémon sauvages s’engouffraient par la moindre fenêtre pour ne pas se retrouver à la merci des rafales et des éclairs à l’extérieur. Au début, ce fut quelques Hoot-hoot, puis de mignons Natu sautillant sur le dos de leurs parents Xatu, et cela restait mignon. Lyse fut vraiment moins attendrie lorsqu’une nuée de Maskadra leur fondit dessus, déclenchant des cris de panique et bloquant complètement une issue. C’était, pour ne rien gâcher, en plein milieu d’un escalier, et beaucoup manquèrent de se tordre la cheville à cause de la surprise et de la gêne. Les humains battirent des bras, par réflexe, pour se dépêtrer des insectes, jusqu’à ce que les Pokémon se dispersent. Une fois le calme revenu, il en resta un certain nombre au sol, les ailes arrachées ou brisées. C’était triste, mais il y avait des priorités ; ils avaient perdu pas mal de temps.

Un nouvel éclat de tonnerre gronda, à l’instant même où un éclair déchira le ciel et tomba exactement sur le donjon. Tout devint blanc et rempli d’énergie électrique, et les gens furent trop sonnés par le choc de cette lumière intense et de ce bruit inouï pour crier. Les pierres vibrèrent et quelques graviers s’écoulèrent du plafond. Les Adeptes réagirent promptement et remirent le groupe en marche avant que qui que ce soit n’annonce l’évidence et ne déclenche une panique générale :  Electhor était arrivé, et il était juste au dessus d’eux.

Lyse était surexcitée. Effrayée et curieuse à la fois. Elle jetait régulièrement des petits coups d’oeil à Kiran, d’autres à Joris, et finalement à White. Les deux premiers la tuerait si elle s’éloignait, et par dessus tout ils la vireraient de la Guilde. Mais le troisième avait semblé un peu intéressé par l’oiseau, alors peut-être… Non, ça n’était pas sérieux. La priorité était de se mettre le plus loin possible du Pokémon, là où ni les éclairs ni les vibrations ne pourraient les atteindre. Ensuite, peut-être que Kiran et d’autres membres lanceraient une expédition vers le légendaire, et là elle se proposerait, mais pas avant. Voilà. Il fallait qu’elle reste sérieuse, et pour cela, elle se concentra sur ce possible scénario.


[Pour le moment, on descend, mais si tu veux nous faire monter pour une raison ou une autre - et pas forcément dépendante de notre volonté Wink - tu peux Very Happy Idem si tu préfères, au contraire, faire descendre Electhor Very Happy ]

_________________
Thème de Lyse

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 308

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par White Tama le Lun 13 Mar 2017 - 19:46

Le garçon avait répondu ceci sans vraiment avoir réfléchi aux conséquences que cette « rencontre » pourrait provoquer. Mais rapidement, les conseils d’Aigual firent irruption dans son esprit en lui rappelant ce qu’il s’était passé au Temple Hydro. En effet, il avait déjà eu à faire à une créature Divine, s’il pouvait en éviter une seconde… Cependant, sa remarque n’échappa pas à la jeune femme qui revint dessus. Ne pouvant dévier le sujet parce qu’il l’avait lancée dessus, White inspira légèrement, veillant à ne pas déranger le groupe en lui répondant :

« En fait, j’en ai rencontré deux au cours de mon voyage. Entei lors du Festival du Feu à Omatsu mais ça, c’était plutôt cool comme rencontre. » commença-t-il en souriant, se remémorant les différentes choses qu’il avait pu voir à ce moment. « Et j’ai fait la connaissance de Registeel, le Golem Gardien. » son visage s’obscurcit légèrement, comme s’il essayait de fouiller dans sa mémoire ce qu’il s’était passé et comment il en était arrivé là. « C’était une mission à laquelle nous devions savoir comment le Golem allait et franchement, ce n’était pas très fameux de ce que je peux me souvenir. Et j’ai pu seulement récupérer ça. »

White fouilla dans une de ses poches de son sac pour y sortir la Perle Fer qu’il avait pu obtenir. L’objet en question n’était pas très bien poli et ressemblait plus à un caillou mais c’était là le métal du Golem et une preuve qu’il y était allé. Lorsque Lyse eut suffisamment le temps de la regarder, le garçon la rangea précieusement. Il s’agissait quand même d’un sacré trésor.

« À moins d’être des créatures robustes, je doute qu’on puisse y résister. » répondit-il à Lyse en faisant référence aux éclairs. « Après, on dit que certains Pokémon Légendaires se montrent cléments et acceptent la présence des humains à leur côté. Mais vu que le Donjon semble vide et inhabité, je ne pense pas qu’Electhor soit intéressé d’être approché… »

White porta son attention sur l’environnement qui les entourait. Des torches étaient allumées et permettaient aux aventuriers de parcourir le donjon sans avoir à user de leur maîtrise mais c’était vide. Il y avait bien quelques meubles abimés par le temps et les âges mais sinon… Pas une âme qui vive. Malgré leur présence, les torches allumées ne semblaient guère rassurer le Flamenois. L’air s’était rapidement humidifié et un vent froid s’engouffrait dans les couloirs et salles. En même temps, il faisait un temps à ne pas mettre un Caninos dehors avec cet orage qui se rapprochait de plus en plus.

Tandis que le garçon essayait de s’intéresser aux histoires contées par leur guide, Lyse vint lui taper gentiment son épaule pour attirer son regard vers le plafond. Des Mimigal passèrent juste au-dessus de leur tête et s’engouffrèrent rapidement dans les trous des murs et plafonds. White baissa son regard et le porta vers son Amphinobi qui avait vu la scène. Etant de type eau, il ne se sentait pas spécialement en sécurité et ça, le Flamenois le vit ;

« Aigual n’est pas rassuré non plus… »

Et là, le coup avait été violent, faisant trembler à la fois les murs et plafonds du donjon. Tout le groupe se mit également à sursauter et l’atmosphère vira rapidement à de l’angoisse et de la peur. White s’approcha d’une fenêtre ouverte et sentit que le vent soufflait plus fort qu’avant mais que les sombres nuages n’étaient plus aussi loin que ça. Les éclairs zébrèrent le ciel à intervalles irréguliers. Un sombre présage arrivait… Une bourrasque s’engouffra dans le donjon, le repoussant violemment. Mais pour éviter de se retrouver les fesses à terre, White se colla contre le mur et constata que le groupe se mettait à murmurer comme quoi le mieux serait de rebrousser chemin.

Le Flamenois rejoignit sa compagne d’exploration, tandis que Joris tentait de calmer les fidèles en leur expliquant que le Donjon n’avait jamais plié face aux éclairs d’Electhor. Il y avait cependant une première fois à tout, pensa White mais il ne voulait pas démoraliser les troupes. Mais peut-être qu’en effet, le Donjon était plus solide que ça et pouvait résister aux colères du Divin Oiseau, du moins, pour eux. Lyse s’adressa au garçon en lui expliquant que Kiran était un bon explorateur. White n’en doutait pas, ça c’était sûr mais un malheur pouvait si vite arrivé…

« Il ne serait pas le Chef sinon. » répondit-il en souriant.

Suite à sa petite remarque White s’approcha d’Aigual, posa sa main sur son épaule et l’invita à rentrer dans sa noigrume plutôt que de subir ça. La créature aquatique hésita mais dans l’état actuel des choses il ne pouvait pas faire grand-chose et face à un Divin, il ferait pâle figure. Contraint mais résigné, Aigual disparut. Le groupe entreprit alors de faire marche arrière pour rejoindre les sous-sols et éventuellement se mettre à l’abri. Beaucoup présentaient un visage triste et déprimé pour la simple et bonne raison qu’ils rebroussaient chemin. White s’en fichait un peu, il était juste un peu inquiet que prenaient les évènements.

Leur marche fut constamment dérangée par la faune locale qui s’engouffrait dans les couloirs et escaliers à la recherche d’un abri le temps que l’orage se calme. Certains n’hésitèrent pas à se bousculer pour avoir la meilleure place. Plusieurs membres du groupe durent se battre contre cette nuée de créatures sauvages pour éviter de se blesser. Après ce déboire, les humains purent constater que certains Pokémon gisaient au sol, blessé mais essayant quand même de trouver un coin.

Alors que White voulut aider un Anorith blessé et incapable de se remettre sur le ventre, un éclair toucha le Donjon. En l’espace d’une seconde, tout était devenu blanc et le contact de la foudre avec la bâtisse avait fait sursauté plus d’un, engourdit la plupart des résidents par les picotements électriques suite au choc. Le guerrier sentit son corps vaciller et tomber en arrière mais un membre explorateur lui attrapa la main pour qu’il se colle contre le mur, le temps de reprendre ses esprits. Le garçon ne manqua pas de le remercier mais à cause de ce terrible choc, des morceaux de murs et de plafonds s’étaient détachés et tombaient dans le vide, certains vinrent s’écrouler à côté des membres. D’ailleurs, un cri retentit et un jeune homme s’écroula à terre, hurlant de douleur. Un morceau de mur lui était tombé sur la cheville.

White s’empressa de le rejoindre et constata que sa cheville saignait mais qu’il était aussi incapable de marcher. L’espace d’une seconde, il se demanda alors si les membres de l’expédition allaient le laisser à son triste sort pour rejoindre rapidement les geôles pour leur propre survie ou bien ils allaient réagir... Non, il n'avait pas à les juger ainsi !

« Calme-toi ! » lui lança-t-il, retirant alors sa main de sa plaie pour mieux l’observer. « Je vais la cautériser légèrement le temps de calmer l’hémorragie. »

Ne lui laissant guère le choix, White posa sa main droite sur la plaie et la fit chauffer. Evidemment, le blessé hurla de douleur à cause de la chaleur qu’il subissait mais de son bras gauche, le Flamenois le repoussa de façon à ce qu’il ne le gène pas. L’intervention ne dura que quelques secondes, ce n’était là que des premiers soins sommaires. Puis il lui demanda de se mettre sur son dos. On l’aida et White, avec un poids supplémentaire, reprit la marche vers les sous-sols.

Les coups de tonnerre étaient de plus en plus fréquents et les éclairent zébrèrent de plus en plus le ciel assombri. Mais progressivement et s’assurant que tout le monde suivait, le groupe d’explorateurs et de civils parvinrent finalement à rejoindre les geôles. Il y avait beaucoup de Pokémon sauvages venus se mettre à l’abri mais étant donné qu’ils étaient tous dans la même mouise, ils acceptèrent la présence des humains, à condition qu’une entente soit permise…

White déposa le jeune blessé contre un mur froid de la bâtisse et souffla quelques secondes de cet effort considérable. Il sentit des regards posés sur lui et se demanda alors si son « intervention » avait été juste ou un peu bourrine… En même temps, c’était comme s’il avait attaché le gamin pour pas qu’il le gêne dans sa manœuvre élémentale… Visiblement un des membres semblaient être un spécialiste des soins et s’occupa rapidement du jeune homme, appliquant onguent et bandage autour de la plaie. Le brun s’octroya quelques secondes de repos. En fermant ses yeux, il put entendre les grondements de tonnerre et se demanda alors si Electhor comptait s’éterniser un moment dans les parages… Il serait dommage que les explorateurs ne puissent plus sortir du Donjon…

[ Hrp : non non, on est très bien en bas 8D on va tous se coller les uns aux autres pour avoir chaud o/ ]

_________________
avatar & signature  : @yosakuh


avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1650

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par Lyse le Sam 8 Juil 2017 - 19:20

Il faisait sombre et très froid dans les cachots les plus profonds du donjon de Célosia, mais au moins, ici, la menace d'Electhor semblait moins dangereuse. Le tonnerre grondait et résonnait encore au-dessus d’eux, et dans la pierre, mais au moins il n’y avait plus ni foudre ni vent (à part celui qu’on entendait dans les couloirs, comme un fantôme hurleur). Tout le monde en profita pour se remettre. On entendait les uns et les autres discuter - “ça va ? Tu n’es pas blessé ?” “Ne vous inquiétez pas, ça ne durera pas longtemps” “Est-ce que quelqu’un aurait une gourde d’eau à me passer ?”. L’inquiétude était présente, mais la solidarité entre les membres de l’expédition aidait chacun à se rassurer sur la situation.

Lyse s’était assise par terre, contre un mur en pierre. La paroi était glacée et la jeune femme grimaça en sentant le froid dans son dos. Elle n’était pas la seule, mais heureusement ils étaient nombreux, et plusieurs d’entre eux maîtrisaient le Feu. Le groupe allait vite se réchauffer, se disait-elle. Elle se tourna vers White, qui était resté silencieux à côté d’elle.

- Vous êtes soigneur ? Je vous ai vu vous occuper de ce garçon… Je ne m’y connais presque pas en soins par la maîtrise du Feu… Je suis plus douée pour blesser (et me blesser) avec.

Faisant ce commentaire, elle découvrit légèrement ses mains gantées pour montrer à son compatriote sa peau pleine de cicatrices de brûlures, avant de les cacher de nouveau.

- Souvenirs de mes premières tentatives… Je suppose que ça arrive à tous les élémentaux, particulièrement ceux de notre élément, non ? Bon, je dis ça, mais en vrai je suis devenue beaucoup plus adroite avec.

Tout en discutant, la jeune femme réalisa qu’elle n’avait pas eu si souvent l’occasion de discuter de maîtrise avec un autre manieur de Feu expérimenté. Elle en profita pour poser quelques questions à White sur ce qu’on pouvait prodiguer comme soin avec leur élément commun. Ca pouvait toujours servir lors d’une prochaine mission, après tout !

- D’ailleurs, je pensais qu’une brûlure était plus dangereuse qu’une simple plaie… Je croyais qu’on risquait plus d’avoir des complications, pourtant je crois que vous avez cautérisé la plaie du blessé, non ? Ca vaut le coup, généralement ?

Elle en profita pour décrire ses propres techniques d’Amplificatrice, pour accélérer les capacités régénératrices naturelles de son corps, en utilisant la chaleur, et demanda au jeune homme s’il avait lui aussi des techniques de ce genre, mais avancées. Leur discussion, et toutes les autres dans la salle, s’interrompirent quand un nouveau puissant coup de tonnerre fit vibrer le plafond. Ils portèrent leur regard vers le haut, comme s’ils espéraient pouvoir voir à travers la pierre pour distinguer où se trouvait la menace. Maintenant que l’adrénaline était retombée, Lyse se sentait un peu fatiguée, et elle avait surtout froid…

Par réflexe, elle ouvrit ses paumes et invoqua le feu dans ses mains, puis le laissa glisser sur sa peau comme de l’eau chaude. Elle en proposa même à son partenaire comme elle lui aurait offert un bout de pain. Joris les rejoignit alors et s’affala à côté de la jeune femme.

- Pfiou, quelle galère ! Enfin, au moins on n’a perdu personne, tout le monde a l’air de s’être un peu remis, pas de gros blessé… Mais qu’est-ce qu’on se caille ! Tu peux m’aider un peu ?

- Sûr.

Lyse se tourna vers son camarade de Guilde. Ce dernier ne maîtrisant pas le Feu, elle allait devoir le réchauffer elle-même, avec sa maîtrise, contrairement à White à qui elle avait pu lancer distraitement sa Flammèche. Restant à une distance raisonnable de la peau de son ami, la Flamenoise passa ses mains enflammées le long de ses bras et de son torse pour lui prodiguer suffisamment de chaleur. Lyse plissa le nez quand Joris grogna de contentement.

- J’espère que tu n’es pas en train de t’imaginer que je te fais un massage ou je ne sais pas trop quoi.

L’homme se mit à rire mais ne répondit rien. Lyse laissa couler en levant les yeux au ciel. Une fois réchauffé, l’homme se releva en remerciant son apprentie.

- Bon, pas tout ça… Eh, Lyse. Kiran a parlé - ça reste entre nous trois, évidemment, okay ? - de remonter si jamais ça avait l’air de se calmer un peu dans pas trop longtemps. Pas tout le monde, hein, que quelques explorateurs aguerris, histoire de voir si on ne peut pas récupérer des Plumes de Foudre.

L’apprentie ouvrit la bouche de surprise. Elle voyait les yeux de Joris pétiller, en bon chercheur de trésor qu’il était.

- Si jamais… Tu veux que je glisse ton nom pour faire partie de l’équipe ? Tu n’es pas ce que j’appellerais une exploratrice aguerrie encore, mais tu avais l’air très motivée tout à l’heure.

Cette fois, ce furent ses yeux à elle qui s’ouvrirent en grand et qui se mirent à briller, comme s’ils étaient remplis d’étoiles. Elle lâcha dans un chuchotement aigu et surexcité :

- Tu parles que j’veux !

L’homme se retint de rire devant autant d’enthousiasme, puis il se tourna vers White.

- Ca vous intéresserait aussi ? Vous pensez que vous auriez le niveau pour gérer en cas de pépin (même si normalement ça ne risque pas grand chose, hein !) ? Quoi que vous décidiez, sachez que c’est une faveur rare qu’on vous ferait en vous emmenant avec nous… Je vous ai vu vous occuper d’un des gars, tout à l’heure, ça serait une façon de vous remercier.

_________________
Thème de Lyse

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 308

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par White Tama le Mer 26 Juil 2017 - 16:08

Le tonnerre grondait toujours et cela ne semblait guère se calmer. Electhor devait se trouver juste au-dessus du Donjon pour que le sol tremble à chaque éclair transperçant le ciel sombre. Le vent soufflait également, s’engouffrant sous les portes encore en état ou entre les blocs de pierre rongés par l’érosion. L’espace d’un instant, White regarda la paume de sa main droite et se demanda alors s’il pourrait un jour manier la foudre. Certains élémentaliste du Feu y parvenaient pourquoi pas lui ? En supposant que cette éventualité ne soit possible, il referma sa main quelques secondes lorsque Lyse intervint. White tourna son regard vers sa camarade d’expédition et l’écouta. La jeune femme retira ses gants pour montrer ses mains au garçon l’espace de quelques secondes avant de les remettre.

« Je suis seulement apprenti. Je reviens justement d’un apprentissage où j’ai amélioré ma maîtrise du feu pour m’orienter vers Guérisseur mais j’ai encore des progrès à faire, je suis juste un grade en dessous, Défenseur. ». White montra ses gantelets à Lyse et en retira un également pour lui montrer ses mains. « Je pense que oui. » lui répondit-il en souriant. Puis il remit son gantelet. « J’ignore si nous sommes les seuls qui souffrons de notre pouvoir élémentaire… Je veux dire, l’eau ça ne brûle pas comme elle ne peut couper, sauf si on la transforme… »

En remettant correctement son gantelet, White s’étonna de parler de ça avec quelqu’un. Il parlait guère de sa maîtrise sauf avec Shinhwa parce qu’il s’agissait de son maître de formation et qu’il jugeait ce genre de conversation peu intéressante, surtout avec des inconnus. Peut-être en avait-il tout simplement trop fait et que maintenant, on allait le juger sur ce qu’il avait fait. Lui qui aurait aimé être plus discret que ça, c’était foutu… Finalement, il n’était pas parvenu à se fondre dans la foule d’explorateurs…

« Avec une certaine maîtrise de son feu et de soi-même, on peut éviter les complications. Après, il n’est pas rare d’avoir des cicatrices après la cautérisation et je pense que ton ami en aura... » White marqua une pause, pensif. « Je sais pas si cela vaut le coup mais il faut savoir que ce ne sont que les premiers soins et d’un côté, cela évite que la plaie ne soit infectée. »

Suite à cela, Lyse lui parla de sa maîtrise du feu en tant qu’Amplificatrice et cela intrigua d’avantage le garçon qui l’écouta avec attention et curiosité. Malheureusement pour lui, White ne pouvait augmenter son feu intérieur et ne créer qu’un boulier ne le dépassant physiquement. Il lui parla également de souvent faire équipe avec Samovar son Feurisson pour lui fournir l’élément principal surtout lorsqu’il se trouvait dans des endroits privés de lumière. Et tandis que leur conversation devenait intéressante, un puissant coup de tonnerre retentit. Le silence s’installa aussitôt après dans le groupe, la peur se lisant sur certains visages désespérés. L’endroit était trop humide à cause de la violente tempête qui faisait rage dehors et White n’aimait pas cette atmosphère. Il regretta d’être venu dans le Donjon… Comme s’il allait trouver des adeptes de l’Oiseau dans un endroit aussi isolé…

Les genoux recroquevillés vers sa poitrine et les bras autour d’eux, White soupira légèrement. Depuis combien de temps étaient-ils dans les geôles ? Electhor comptait-il un jour s’envoler ailleurs ou allait-il rester ici plusieurs jours à déchaîner le tonnerre ? Quelle poisse… Certains explorateurs commencèrent à éprouver de la fatigue tellement l’angoisse était grandissante ; le tonnerre ne semblait guère s’éloigner… Alors que Lyse s’apprêtait à proposer de son feu au guerrier, son compagnon, Joris de ses souvenirs, les rejoignit. Pendant qu’elle s’occupait de son camarade de Guilde, White profita de la petite flamme générée par Lyse pour se réchauffer à sa façon en l’ayant remerciée. Il était inutile de faire un feu de camp car la fumée les asphyxierait *… mais ils ne pouvaient pas non plus réchauffer tout le monde étant donné l’environnement.

D’une oreille curieuse mais surtout parce qu’il était à côté d’eux, White entendit leur conversation. Il fit mine de ne rien entendre, posant son regard devant lui et observant le reste de la guilde. Récupérer une Plume de Foudre ? Ce passage dans leur discussion fit tilt dans la tête du garçon ; qu’est-ce que c’était ? Un artefact du Divin pouvant octroyer le pouvoir de la foudre à quiconque la possédant ? Malheureusement, il fallait être un explorateur et être plutôt bien formé dans ce domaine. Deux statuts que White ne possédait pas, malheureusement. Jusqu’à ce que Joris le propose au jeune guerrier.

« Eh bien… disons que cela m’intrigue. Mais de là à dire si j’ai le niveau… Je ne voudrais pas être un point mort pour votre groupe. ».

Comme le disait Joris, il s’agissait d’une « faveur » pour un étranger à la guilde mais de là à le remercier parce qu’il s’était occupé d’un blessé… White s’était promis de ne plus rien à voir avec les Légendaires… Mais la tentation était trop grande et sans réellement y avoir réfléchi, il lâcha direct :

« C’est d’accord. Je veux bien vous accompagner. »


[ Hrp : * « on ne fait pas de feu dans un donjon ! » 8D ]

_________________
avatar & signature  : @yosakuh


avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1650

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par Lyse le Sam 12 Aoû 2017 - 15:02

Lyse était excitée comme un Statitik - elle aimait bien cette nouvelle expression, qu’elle utilisait beaucoup depuis qu’elle avait elle-même récupéré un spécimen de l’insecte. Elle tentait de ne rien en montrer, mais voir Joris et quelques autres Adeptes de la Guilde se préparer pour leur expédition secrète, et savoir qu’elle en ferait partie, ça lui donnait énormément d’énergie, et au moins autant d’impatience. Elle avait tellement hâte que la tempête se calme un peu et qu’ils puissent monter sans danger !! La jeune femme se tourna vers White avec un énorme sourire pour voir s’il avait l’air aussi pressé qu’elle, puis elle revérifia que Joris n’avait pas profité de sa demie seconde d'inattention pour partir sans elle.

Les civils dans la pièce commençaient à se détendre un peu. Certains échangeaient même des blagues, et commençaient à voir la situation d’un meilleur oeil. Après tout rien de vraiment grave n’était arrivé, et ils en riraient sans doute plus tard. C’était le bon esprit ! Si on voulait accompagner la Guilde pour une sortie, il ne fallait pas s’attendre à ce que ce soit juste un pique-nique. Lorsqu’elle était allée au repaire d’un oiseau messager légendaire, elle ne s’était pas contentée de l’entendre de loin, elle s’était retrouvée face à lui et il avait bien fallu gérer ! Alors, pour juste un orage et une bonne frousse, les explorateurs n’avaient pas vraiment à se plaindre, pensait Lyse avec un sourire.

Finalement, Kiran partit devant, et Joris fit un signe à la Flamenoise, qui se leva aussitôt comme si elle était montée sur ressort.

- Allez White, en route !

Si elle ne s’était pas retenue, elle aurait presque attrapé la main de l’homme pour le forcer à se lever et à marcher plus vite ! Elle rejoignit son partenaire pour qu’il lui fasse un debrief rapide.

- On va partir à cinq ou six… Kiran est allé devant pour vérifier que la voie était libre, les autres vont rester ici pour gérer les accompagnants. Vous êtes prêts tous les deux ?


Lyse hocha la tête, elle était super-prête. Joris les conduisit vers le haut du Donjon ; ils repassèrent exactement par le chemin qu’ils avaient suivi pour descendre en sous-sol, recroisant donc tous les Pokémon blessés (ou pire) qu’ils avaient vus plus tôt… Maintenant qu’ils n’étaient plus dans la précipitation (en tout cas, pas le même genre de précipitation), Lyse se sentit triste et mal à l’aise en les voyant. Elle préféra les ignorer autant que possible, mais cela lui serra le ventre.

Ils arrivèrent finalement plus haut que le niveau qu’ils avaient atteint la première fois, et ralentir le rythme pour être sûrs de ne pas se perdre en avançant au hasard. La pluie n’avait pas cessé, nota Lyse, mais l’orage serait bientôt parti. Il n’y avait presque plus d’éclair et beaucoup moins de vent, et la tour de Célosia avait cessé de trembler dangereusement. L’exploration était donc redevenue une simple partie de plaisir, surtout qu’il n’y avait plus toute une bande de gens avec eux. Les trucs de groupe, c’était chouette, mais la Flamenoise préférait les plus petits comités !

Les explorateurs purent profiter de la montée pour observer les runes sur les murs et discuter d’Histoire de Terros, et des Vikingr. Lyse, qui s’y connaissait qu’en Histoire de Flamen, écouta attentivement. Elle savait deux, trois trucs sur le rapport entre la maîtrise de la Foudre et ce lieu. Mais elle ignorait qu’avant même qu’Electhor ne décide de s’y installer, avant même qu’il soit utilisé comme une prison par Flamen, il s’agissait d’une démonstration de puissance de la part d’un peuple dépourvu de pouvoir élémentaire. Savoir que des humains n’avaient utiliser que leur propre force pour créer une telle tour… Peut-être aussi avaient-ils des Pokémon pour les aider, ceci dit. Les runes n’en parlaient pas explicitement apparemment… (ou alors, la personne qui se chargeait de les leur traduire ne comprenait pas tout). Ils en virent à discuter du légendaire lui-même.

- White, est-ce que vous savez maîtriser la Foudre, vous ? demanda finalement la Flamenoise à son compatriote. J’arrive à la rediriger mais j’ai encore de grosses difficultés à la générer… c’est entre autre pour ça que j’ai voulu participer à cette exploration, à vrai dire.

Même sans voir Electhor directement, si elle pouvait simplement obtenir une Plume de Foudre, ça pourrait sans doute lui être d’une grande aide avec ses pouvoirs d’Amplificatrice. Evidemment, il ne fallait pas non plus trop se faire d’illusion, l’artefact était rare… Mais aujourd’hui, ils avaient l’air d’avoir leur chance !

Le petit groupe d’explorateurs arriva finalement au pinacle du Donjon, où les attendait leur chef ; il leur fit signe de ne pas avancer trop vite et leur montra un point à l’autre bout de la plateforme : entouré par des nuages particulièrement noirs, Electhor se préparait à peine à quitter la tour. Ils avaient failli le rater de peu ! À cette distance, et à moitié cachés derrière un muret, ils ne pouvaient pas bien voir, mais ça n’était sans doute pas plus mal : vu l’aura du Légendaire et la multitude d’éclairs autour de son corps, il n’avait pas l’air commode du tout ! Comme Sulfura, il avait l’air extrêmement puissant, mais d’une manière plus… censée, peut-être ? Lyse n’arrivait pas à savoir si ça lui donnait l’air plus ou moins dangereux que son semblable du Feu.

Image ! Smile

En silence, les explorateurs regardèrent l’oiseau prendre son élan et décoller. Il s’éloigna peu à peu du donjon, accompagné par le mauvais temps. Quand il fut sûr que la zone n’était plus dangereuse, Kiran se releva et commença à fureter sur la plateforme. Les autres en firent de même, à la recherche des précieuses plumes. Lyse en ramassa quelques unes, mais elle dut admettre être un peu déçue du résultat - elle s’attendait à quelque chose de plus grandiose, plus énergétique, et là… Ces plumes paraissaient un peu fades. Elle les montra à White pour avoir son avis sur la question (s’il s’y connaissait).

Apparemment elle n’était pas la seule à s’interroger, puisque Joris observa ce qu’il avait ramassé, et secoua la tête.

- Fausse alerte ! Ce ne sont pas des plumes de Foudre. Ce sont juste des plumes lambdas… Elles ne sont pas chargées d’électricité.

Lyse se joignit aux soupirs de déception. Elle regarda son butin d’un oeil un peu moins brillant… Mais d’un autre côté, ça pouvait toujours lui servir de souvenir. La jeune femme mit l’objet dans son sac. Tant pis pour l’artefact ; il restait tout de même plein de choses à observer, au sommet du Donjon, et sans doute y’aurait-il pas mal de trucs à découvrir sur la foudre - le pouvoir de l’electricité semblait être partout, depuis le passage d’Electhor ! L’exploratrice avait même ses cheveux sérieusement dressés sur son crâne !

_________________
Thème de Lyse

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 308

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par White Tama le Mar 15 Aoû 2017 - 10:12

Le guerrier n’était pas aussi excité que sa camarade d’expédition mais cette sensation étrange qui l’animait depuis peu le rendait instable. Il s’était juré de ne plus rien à voir avec des Légendaires puisqu’il avait vécu des moments plutôt difficiles en leur présence mais là… il était… excité, c’était le mot au final. La curiosité et peut-être le fait de quitter le groupe principal pour se faufiler dans le Donjon en douce le titillait à un point. Le sourire aux lèvres, White suivit Lyse qui suivait le chef et son ami Joris. Tout doucement, on leur expliqua la marche à suivre ce que White approuva en hochant la tête et ils prirent ainsi le chemin inverse afin de remonter vers le Donjon. La remontée n’était pas très jolie à voir puisque les explorateurs purent voir les dégâts causés par la foudre du Légendaire : bâtiments comme Pokémon n’ayant pu se mettre à l’abri... Doucement, l’excitation de White redescendit mais pas totalement. Il était toujours animé de cette curiosité concernant les Plumes de Foudre. Et si jamais, en mettant la main sur cet artefact, il pourrait la maîtriser ?

Le mini-groupe progressa plutôt bien, suivant le même chemin que précédemment. Ils allèrent même un peu plus loin, avant que la foudre ne s’abatte sur le Donjon et ne les fasse descendre vers les geôles. White resta en arrière mais sur ses gardes. Ils passèrent devant une fenêtre dont la vue dehors était impressionnante ! Malheureusement, il pleuvait toujours autant et ce climat, le brun le détestait car sa maîtrise du feu était très limitée… Mais au moins, l’orage semblait se calmer ; l’Oiseau était-il toujours là ? Malgré cette hypothèse, le petit groupe en profita alors pour découvrir de nouvelles fresques relatant l’histoire du pays. White en apprenait de plus en plus sur son pays d’adoption comme son pays d’origine ; les gens du passé avaient de l’imagination…

« Non, tout ce que je peux faire pour le moment, c’est du feu et contrôler la chaleur de mon corps. » commença-t-il. « C’est déjà très bien ! Il faut du temps pour parfaire sa maîtrise. Tout le monde n’évolue pas de la même façon et y va à son rythme.» répondit-il à Lyse, se voulant rassurant. « Je suis pareil. J’ai vu un Flamenois maîtriser la foudre pour tenter de guérir un blessé qui n’arrivait plus à bouger les jambes. Je me suis dit que si je rencontrais des personnes proches de ce Pokémon j’y arriverai mais le Donjon était vide. Et vous avez parlé de ces fameuses Plumes de Foudre… Alors c’était l’occasion. »

C’était un peu égoïste ? Pourtant, White désirait réellement s’améliorer dans sa voie choisie et aider enfin convenablement les gens. Pour le moment, c’était que provisoire, c’était des premiers soins qui demandaient des soins plus poussés derrière. Après plusieurs minutes de marche, le groupe parvint enfin au niveau le plus élevé du Donjon. Kirian prit les devants en veillant à ce qu’aucun danger ne se déclare. Lorsqu’il jugea les lieux sécurisés, il leur fit signe de s’avancer doucement ; cachés derrière un muret, ils purent voir une masse nuageuse plus sombre où crépitaient une multitude d’éclairs. Le Légendaire se trouvait dedans. White parvenait faiblement à distinguer la forme du Pokémon et tant mieux enfin jusqu’à ce qu’il déploie ses puissantes ailes jaunes et noires. Dans un puissant cri, Electhor s’envola, emportant avec lui sa colère orageuse.

Les yeux écarquillés, White observa l’Oiseau disparaître dans la masse nuageuse. Plusieurs minutes s’écoulèrent entre cette découverte impressionnante et le calme qui s’en suivit. Doucement, la pluie cessa de s’abattre sur le Donjon et le ciel gris se dissipa. Le chef quitta sa cachette et s’approcha de la zone où se trouvait Electhor quelques minutes auparavant. Les autres firent de même puisque tout danger semblait écarté et White les suivit. Il y avait plusieurs plumes jaunes mais lorsqu’il en prit une, le Flamenois ne sentit aucune décharge électrique, même légère soit-elle. Cette fausse joie fut révélée par Joris qui confirma à ses camarades qu’il ne s’agissait pas des Plumes de Foudre. Un sourire s’étira sur les lèvres de White.

« Même si ce ne sont pas des vraies… Le spectacle que nous avons vu en valait le coup. »

White rangea les plumes qu’il avait pu récupérer dans son sac et observa les environs. L’air était plus respirable et le temps plus clément. Doucement, il se rapprocha d’un rebord de l’édifice et porta son regard sur la vaste plaine qui s’étendait à perte de vue. Il se dit que ce n’était pas le moment pour lui d’arriver à maîtriser la foudre et que cela prendrait le temps qu’il faudra. Et tandis que les explorateurs fouillaient les yeux en quête d’autres plumes ou d’objets en rapport avec Electhor, le garçon prit le temps de se reposer de toute cette excitation.

Le temps passa et il était temps pour eux de retrouver leurs confrères restés en bas. Maintenant que la tempête était belle et bien finie, ils pouvaient quitter les geôles et reprendre leur petite expédition. Malheureusement pour White, il était temps pour lui de rentrer au manoir de son maître, légèrement à contre cœur. Il remercia chaleureusement les explorateurs pour l’avoir accepté dans leur groupe, notamment Kirian, Joris et Lyse. Il leur souhaita bonne chance pour la suite de leurs périples et leurs découvertes. Un dernier salut et le Flamenois quitta le Donjon, content de cette expérience mais aussi de sa maigre découverte.


[ hrp : fin pour moi ! c’était vraiment fun d’rp avec Lyse ! À bientôt Wink ]

_________________
avatar & signature  : @yosakuh


avatar
White Tama
Admin' • Respo Partenariats & Votes
Informations
Nombre de messages : 1650

Fiche de personnage
Points: 1
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des vertes et des pas mûres [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum