[Manoir de Peter] « Impossible ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Eeva Slanzar le Mer 4 Jan 2017 - 23:57

Dans la chambre, de lourds rideaux tamisaient l’éclat du soleil qui aurait baigné toute la pièce s’ils n’avaient pas été tirés. Dans cette chambre, quelqu’un dormait profondément dans le lit.  Une silhouette mince se devinait sous les draps et la femme à qui elle appartenait avait la peau pâle et les cheveux roux. La Championne de Fla’or dormait profondément depuis plusieurs jours. Sa présence ici était directement liée à quelques événements datant de deux ou trois semaines. Pour commencer, elle s’était octroyé une pause dans sa vi de championne et de chercheur, après qu’un stagiaire ait fait flamber une partie de la pension et qu’il fallut engager des travaux de réparation. Elle était donc partie en mer, avait croisé Peter et ensemble, ils avaient essuyé l’attaque de braconniers plutôt bien organisés. Par la suite, ils avaient jeté l’encre à Comodo et s’en était suivi tune rencontre un peu opportuniste. Ils avaient rencontré un militaire qui les avait pris pour d’autres et avaient dû affronter un Méga-Laggron. Dans ce combat, Eeva et Peter avaient vu deux de leurs Pokémon évoluer, mais pas sans difficulté.

En effet, comme lors des évènements dus à la chute de la météorite, les Pokémon avaient momentanément perdu la raison et avaient attaqués leur dresseur. Eeva avait été assez gravement blessée, même si elle avait enduré la douleur sans le montrer. Peter lui avait prodigué des soins de bases et elle aurait sans doute dû, à ce moment-là, prendre du repos. Mais elle n’en avait rien fait. Tut au contraire, elle s’était envolée vers le Canyon Cosmo à Flamen, puis elle avait fait un crochet par les plages de Comodo avant de filer, sur un coup de tête puéril, vers Tenkei en vue d’une grande course aérienne. C’était cette course qui lui avait fait sacrifier ses dernières forces. Elle avait été longue et éprouvante, surtout lorsqu’elle avait essayé une tempête provoquée par les Dieux. Si elle avait su à ce moment que la tempête n’avait rien de naturel, elle n’aurait jamais tenté de le traverser, par défi. Mais c’était un tout, si elle avait été raisonnable, jamais elle n’aurait fait cette course.

Seulement, Eeva n’était pas –et n’avait jamais été- quelqu’un de raisonnable. La rousse bougea légèrement, se tenant sur le côté. Elle se mit à flotter entre deux mondes, à mi-chemin entre le monde onirique et la réalité. Eeva avait l’impression de ne pas être où elle aurait dû, elle sentait que le lit n’était pas dans le bon sens, que les draps ne lui donnaient pas la même sensation au toucher que les siens. Elle n’entendait pas non plus l’activité normale de sa pension, car ses appartements se situaient au-dessus de la serre… A ce stade, elle n’arrivait pas non plus à rassembler ses souvenirs. Pourquoi se sentait-elle aussi fatiguée ? Elle avait un sentiment étrange, celui d’avoir oublié de faire ou d’oublier quelque chose. Elle remua, et se tourna de l’autre côté, face à la porte. Elle se rendormit profondément, sans pouvoir éclaircir ses idées, ni résister à la lassitude qui l’assommait, littéralement.

Il était bien plus tard quand Eeva bougea à nouveau. Cette fois, son esprit se fit soudainement plus clair. Elle entr’ouvrit les yeux, aveuglée par la faible lueur qui filtrait à travers les rideaux. Incertaine, elle regarda un moment la chambre dans laquelle elle se trouvait et qui n’était pas la sienne. La chambre était vaste et d’un tout autre style que ce qu’elle avait connu dans sa vie jusque là. Sans comprendre, Eeva se releva, laissant glisser les draps de ses épaules dénudées. Difficilement, elle essaya de rassembler ses souvenirs. Qu’avait-elle fait hier ? Le combat contre Pyracantha et Paeony lui revint en mémoire. Mais non, elle savait que ce n’était pas ça. Non, elle se revoyait partir pour le Village Cosmo et puis, dans les airs, chevauchant Dictame et narguant Peter. Ah oui, la course. En revanche, elle ne se souvenait pas de la manière dont elle s’était terminée.  Oh elle se souvenait a peu près d’avoir fait quelques acrobaties, puis d’avoir passé la ligne d’arrivée, mais… Un vague flash lui revint, celui d’avoir murmuré à Peter à un moment, que ce n’était « que la chance du débutant ». Mais c’était tout. Où était-elle maintenant ?

Égale à elle-même, la rouquine se leva, le corps endoloris et jeta un regard vers une chaise. Il y en avait trois, dans cette chambre et un fauteuil, mais aucun qui ne portaient ses vêtements. Elle se dirigea alors vers l’armoire et l’ouvrit. Des vêtements, il y en avait… Mais ce n’était clairement pas des vêtements de femme et surtout pas les siens. Tant pis. Elle enfila ce qu’elle trouva à sa taille, un mélange de vêtement qui lui donnait un air garçonne. Un pantalon blanc près du corps, une veste bleue aux allures de redingote rehaussé d’un col dans les tons jaunes et des bottes, quasiment des cuissardes sur elle. Eeva sortit de la chambre et chercha une trace de vie dans ce qui commença à se présenter comme un immense manoir.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 396

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Peter le Dim 15 Jan 2017 - 16:41

La matinée était déjà bien avancée, mais exceptionnellement, Peter n’était pas dehors à s’entraîner avec ses Pokémon. Assis dans un confortable fauteuil, détendu mais concentré, il était penché sur une feuille qu’il noircissait consciencieusement, tantôt en griffonnant, tantôt en s’appliquant avec minutie. Au-dessus de son épaule, Kairyuu observait attentivement le dessin qui prenait forme, en fronçant parfois les sourcils.

« Alors, t’en penses quoi ? Tu penses que je devrais songer à faire plus grand de ce côté ? »

Le Dracolosse hocha la tête, posa sa patte sur le croquis et tapota un endroit précis. Le Champion sourit.

« Oui, tu as raison. »

Le Dragonnier gomma son trait, puis en traça un nouveau plus ample. Un léger frisson lui parcourut l’échine, et il se tourna vers le Dracaufeu roulé en boule près de l’âtre.

« Hakkatsu, s’il te plaît. »

Le saurien eut un léger soupir, puis souffla sur le bois de la cheminée pour raviver les flammes dormant sur les braises paresseuses. Le Nalcien, lui, croisa le regard admiratif de la petite Sonistrelle, qui fixait avec un intérêt non dissimulé la coupe posée au-dessus du foyer, près du portrait de Polydora. Un sourire bienveillant se peignit sur son visage.

« Ne t’inquiète pas, tu auras ton moment de gloire toi aussi, quand le moment viendra. »

Satisfaite, Om bomba le torse et reporta son attention sur un duo bagarreur qui troublait la tranquillité des lieux. En effet, le Coupenotte narguait le Tylton qui, d’abord timide, se révéla un peu plus vindicatif que prévu et envoya valser Nozdormu d’un coup d’ailes bien placé. Fascinée, Om décida d’encourager les deux belligérants chacun à son tour, jusqu’à ce qu’ils fassent une alliance improbable et se mettent à attaquer Atramédès, jusqu’alors profondément endormi près du Dracaufeu. Surpris et courroucé, le Diamat réussit à mettre ses deux têtes d’accord pour se répartir la tâche. La première essaya de mordre Malygos, alors que la seconde couvrait sa camarade en faisant barrage contre Nozdormu. Du coin de l’œil, Peter les surveillait mais, ne voyant rien qui nécessitait son intervention, il les laissa à leurs jeux. Ces moments de loisir et d’amusement pouvaient se révéler fort utiles, car les plus jeunes de ses Dragons apprenaient à réfléchir et à élaborer des stratégies, même innocentes au premier abord, et ce qu’ils tireraient de ces jeux pourrait leur servir en match, ou lors de crises majeures.

Le Nalcien se remit au travail, et il avança dans son croquis jusqu’à ce qu’il sente un fumet délicat parvenir à ses narines. Plutôt content de sa progression, il posa son crayon et dit à voix basse :


« Tiens, elle a déjà commencé à faire à manger. »

Il se leva et s’étira, avant de se diriger vers la cuisine. Il y trouva effectivement sa Draco en pleine préparation d’un plat typique de Mizuhan, un de ceux dont Polydora avait le secret. Une vague nostalgie traversa le Champion, et il murmura simplement :

« Merci. »

La Gijinka ne se retourna pas, mais le message, assurément, était passé. Entendant un bruit de pas en provenance d’un couloir proche, Peter tourna les talons pour se diriger vers l’entrée de la cuisine.

« Notre Jirachi à l’Étoile Dormante est réveillée, on dirait. »

Dans un bruissement d’ailes, Om vint se poser sur l’épaule de son maître, curieuse. Lorsqu’Eeva apparut dans l’encadrement de la porte, Peter fut surpris de la voir habillée avec ses vêtements à lui, mais comprit rapidement que ceux de la Championne n’étaient pas encore secs, et donc impossibles à enfiler. Il la détailla de la tête aux pieds, sans la moindre gêne, par jeu, puis lui lança :

« Ça te va plutôt bien. »

Laissant un léger silence planer, il fit un signe de tête pour désigner la Draco aux fourneaux, avant de reprendre, un doux sourire aux lèvres :

« Elle est meilleure que moi dans ce domaine, la plupart du temps. Tu te joins à nous ? »

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 290

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par PNJ le Ven 20 Jan 2017 - 14:42

[ Message d’intervention du PNJ suite à la demande de Peter ici ]

Dans un étage supérieur du Temple de l'Air, une prêtresse observa l'extérieur par une fenêtre. Elle venait de voir un mouvement dans le ciel qui avait attiré son attention. Il s'agissait d'un reflet sur le plumage métallique d'un Airmure, qui planait majestueusement. La femme l'observa un moment, puis en revint à ses tâches quotidiennes. La vie, pour elle, était telle qu'elle l'avait toujours été, dans ce temple aérien.

[Il n'y avait aucun nouveau Pokémon à trouver au Temple de l'Air Boréal.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 910

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Eeva Slanzar le Jeu 2 Fév 2017 - 20:58

Se dirigeant vers une fenêtre, Eeva regarda au dehors, plissant les yeux à cause de la lumière trop forte. En fait, le décor était loin de ce qu’elle s’attendait à trouver. Elle devinait que les toitures en contrebas appartenir au même manoir d’où elle se trouvait, et elle voyait très bien la montagne aussi. Mais surtout de nombreux pics, des ravins, dont la silhouette sombre semblait déchirer le ciel d’un bleu pur. Elle estima être trop loin pour distinguer une route, s’il y en avait une et les détails se noyaient dans les ombres. Les pics étaient visiblement très hauts ou les ravins très profonds. Mais cette suite de montagnes et de vide ne lui disait rien du tout. Dans ses souvenirs, ils se trouvaient dans la région montagneuse d’Aliphyr, il se pouvait donc qu’ils n’en soient pas très loin. Le plus étonnant, c’est que quelle que soit la fenêtre par laquelle Eeva tentait d’identifier les lieux, c’est qu’elle y trouvait le même paysage. En fait, Aliphyr aurait dû se trouver quelque part à l’horizon, mais aucun sommet ne se détachait et la région n’était pas si étendue que cela. Et si c’était quand même le cas, la savane n’était pas visible non plus, ni les nombreux îlots flottants. Ni le ciel d’Erasia.

Eeva se sentit soudainement très lasse, elle n’était pas debout depuis très longtemps, mais elle avait la sensation d’avoir fait une longue randonnée. Elle marchait depuis un moment dans les couloirs vides. Les pièces, nombreuses, dont Eeva ouvrait les portes pour trouver quelqu’un la troublaient. N’aurait-elle pas dû tomber depuis longtemps sur les occupants de ce manoir ou au moins, les serviteurs ? Sans parler d’inquiétude, Eeva ne parvenait pas à se souvenir ce qui avait pu arriver entre la fin de la course, dont elle ne se souvenait pas vraiment et son réveil. Elle fut contrainte de marcher encore un moment, de changer d’étage, d’ailes et probablement de planète quand elle trouva une salle à la porte ouverte. Il y avait de la lumière orangée qui s’en échappait et elle sentait une vague de chaleur. Elle pensa tout de suite à un feu, ça sentait le bois brûlé. La prote était tout juste entr’ouverte, mais elle s’approcha en s’attendant à trouver le maître des lieux.

Eeva poussa la porte et vit une sorte de salon. Vu l’état des autres salles qu’elle avait visité, ce salon semblait être une des seules pièces habitées. A côté d’un crayon, il y avait un carnet à dessin, d’une certaine taille. Eeva reconnu un croquis, mais de quoi… Les traits suggéraient une sorte de cuve, le décor, des éléments extérieurs. Eeva pensait à un bassin, elle-même en avait fait construire et réparer pour son Arène. C’est en pensant à elle qu’elle se demanda où était Peter d’ailleurs… Mais des cris et des claquements de mâchoires attira son attention. Jusque là, elle n’était pas assez entrée pour les voir, mais la porte cachait en partie toute une flopée de Pokémon, tous des dragons. Elle ne connaissait pas toute l’équipe de Peter, mais il lui sembla soudain assez évident qu’il était dans les parages. C’est en fait en apercevant le Dracolosse et le Dracaufeu qu’elle se demanda comment elle ne les avait pas vu en entrant… Au même moment, une agréable odeur vint lui chatouiller les sens, lui rappelant par la même occasion, qu’elle était affamée. Une idée amusante lui vint à l’esprit, est-ce qu’elle devait s’attendre à voir Peter avec un joli tablier de cuisinière ?

Sûre de le trouver, elle suivit tout simplement le fumet qui se dégageait de la cuisine. Elle la trouva un peu plus loin, en poussant une énième porte. Dans une posture habituelle, elle fut surprise de voir de dos une femme aux fourneaux, à l’aspect un peu étrange, sans trop savoir pourquoi et Peter à ses côtés. Ah, ce n’était donc pas lui qui portait le tablier ! Elle ne savait pas si elle devait être déçue ou non, d’un côté, elle aurait pu garder dans sa mémoire une image amusante capable de tuer toute sa crédibilité de champion bodybuildé, d’un autre, il était peut-être très mauvais cuisinier… Enfin, ça ne serait jamais pire qu’elle ! Mais c’était peut-être mieux comme ça. Elle nota en tout cas, que Peter avait l’air surprit. Sa réaction était un peu curieuse, elle se demanda un peu pourquoi. Mais sa tenue en effet un peu originale, c’était de vêtements d’homme, mais qui soulignaient sa féminité par cet air un peu garçonne, même si pour sa part à elle, il ne s’agissait que de vêtements qu’elle avait pu trouver et enfiler (et qui lui allaient). Il y eu un moment de suspend, où Eeva attendit une remarque, mais la phrase que prononça Peter, n’était pas du tout celle qu’il aurait pu dire. Bizarre.

Le regard d’Eeva croisa celui de Peter, qui, clairement, la reluquait ! La rouquine eut une expression d’un fraction de seconde, elle agrandit les yeux et pencha la tête sur le côté d’un millimètre, le regard à la fois interrogateur et amusé. Mais cette expression interrogative disparu aussi vite qu’elle était apparue.

« Je suis ravies que tes vêtements te plaisent… » dit-elle en maintenant un faux air neutre, l’ombre d’un sourire sur les lèvres qui ne laissait pas deviner ses pensées. Mais tout en parlant, elle songea que c’était peut-être d’avantage ce qui s’y trouvait qui lui plaisait…

« Qu’est-ce qu’on mange ? » demanda t-elle soudainement, passant du Galifeu au Tiboudet.

C’était aussi la seule phrase qu’elle était capable de prononcer dans une cuisine. Elle s’était avancée vers Peter, pour regarder les casseroles et le feu vif qui brûlait en dessous. Sans toutefois vraiment le quitter du regard ; elle était d’ailleurs, toujours légèrement tournée vers lui.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 396

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Peter le Lun 27 Mar 2017 - 18:14

Sans se détourner de sa tâche, la Gijinka s’affairait, pas gênée par l’irruption d’Eeva dans la pièce. Elle sentit un léger trouble chez son maître, néanmoins, et elle s’écarta pour permettre à leur hôte d’observer à loisir ce qu’elle leur préparait.

« Tu verras, c’est un plat de Mizuhan, l’une des spécialités de ma mère. Je crois que tu n’en trouveras pas de meilleurs, même là-bas. C’est vraiment bon, en tout cas. »

Laissant les deux femmes seules, Peter emporta le couvert pour mettre la table, surveillant au passage ses plus jeunes Dragons. Rien ne l’inquiéta dans leurs jeux, il n’intervint donc pas et retourna à la cuisine, sans se priver de jeter un coup d’œil appuyé à Eeva.

« Comment tu te sens ? Pas trop courbaturée ? La course a été rude, sans compter qu’on a eu la visite des Génies de Tenkei, pour couronner le tout... Ah, et la femme au Drattak a été arrêtée, au fait. Trop dangereuse. »

Passant la tête par-dessus l’épaule de sa Draco, frôlant la rouquine au passage, il inspecta ce qui mijotait et échangea un regard avec la cuisinière, qui hocha la tête.

« On te laisse dresser et l’amener tranquillement. »

Invitant Eeva à l’accompagner, le Champion la laissa passer devant, alors que la Sonistrelle perchée sur son épaule tendait le cou pour humer la Mizuhanienne d’un air curieux. C’était qu’avec les vêtements du maître, elle sentait drôlement bon le Dragon, maintenant ! Bien sûr, ils avaient été soigneusement lavés et pliés, mais une vie entière passée aux côtés de ces créatures finissait par imprégner chaque parcelle de la peau...

« Ça fait quelques jours que tu dors, je n’ai pas cherché à te réveiller parce que tu en avais besoin. Je n’ai pas touché à tes Pokémon non plus, hormis ceux qui se sont manifestés d’une manière ou d’une autre. Parce qu’ils avaient faim, par exemple. »

La Gijinka entra alors dans la pièce, amenant des plats fumants et appétissants. Une fois les humains servis, elle se détourna pour aller partager son repas avec les autres Pokémon du Nalcien, en reprenant sa forme d’origine. Comprenant qu’elle préférait les laisser seuls, Peter lui adressa un regard indescriptible, mais qu’elle comprit avant de se consacrer à ses camarades.

« Eh bien, après toi. »

Après avoir goûté le plat, le Champion se souvint soudain d’un détail qui avait son importance. S’il avait été un jeune garçon d’une quinzaine d’années, il aurait sans doute rougi en évoquant ce fameux « détail », mais l’homme qu’il était désormais se contenta d’ajouter sur un ton détaché :

« Ah, au fait, tes vêtements sont en train de sécher. Elle a réparé ce qu’elle a pu et elle a recousu le plus gros, mais à certains endroits, ils étaient trop abîmés. Il faut dire aussi que tu n’as pas été exactement la plus prudente des concurrentes. »

Un coup d’œil furtif à la rousse lui donna un sourire léger, non pas parce qu’il se moquait d’elle, mais parce qu’il se souvenait de ce qu’elle lui avait dit quand elle avait franchi la ligne d’arrivée en tombant dans les pommes. Il ne lui fit pas l’affront de lui montrer la coupe trônant fièrement au-dessus de la cheminée, toutefois. Il ne pouvait pas se targuer de la connaître par cœur, mais il en savait déjà suffisamment pour se douter qu’elle l’avait probablement déjà vue.

« Après le repas, on ira voir si j’ai d’autres vêtements qui t’iraient, si tu veux. »

Le Champion du Temple se tut alors, laissant la parole à son hôte. Après tout, il avait assez parlé, et elle avait peut-être des choses à lui dire ou des questions à lui poser, après tout.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 290

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Eeva Slanzar le Jeu 13 Avr 2017 - 17:09

La chaleur étouffante de la pièce la rendait à peine supportable, espérant y échapper, Eeva déboutonna sa veste jusqu’à se sentir beaucoup plus à l’aise. Elle avait horreur de se sentir confinée. Elle jeta un coup d’œil à la mixture qui frémissait dans les casseroles, sans faire de commentaire. En cuisine, elle savait tout juste empiler tranche de pain et tranche de viande, c’était Benji qui s’occupait de tout. Peter disparu un instant, pendant lequel Eeva alla s’appuyer négligemment contre un meuble quelconque, elle regardait fixement la Draco, perdue dans quelques pensées. Elle resta concentrée sur la Gijinka, elle avait conscience de l’observer avec insistance et ne s’en sentait pas gênée le moins du monde, cela ne la dérangeait pas non plus de mettre mal-à-l’aise ceux qu’elle regardait de la sorte ; quand elle voyait tout, prenait note de tout et analysait ce qu’elle regardait. Elle avait cet air imperturbable, dont on ne savait pas s’il était lointain ou au contraire très présent. Peter revint presque tout de suite. Il lui posa quelques questions auxquelles Eeva ne répondit pas tout de suite, mais son regard jusque là ancré sur la Draco, se fixa sur lui quelques secondes. Il était passé si près d’elle qu’il l’avait frôlé. A ce moment, Eeva avait ce même regard posé sur Peter.

« Mais pas du tout. » dit-elle. En une fraction de seconde, elle avait abandonné cet air étrange et inhabituel. L’instant de flottement avait totalement disparu. « Hmm tant mieux. »

Elle se souvenait très bien de cette dresseuse. Elle aurait bien aimé l’affronter en duel, pas en match, mais se confronter seule à seule contre elle. De toute façon, elle lui avait subtilisé le cerceau, elle l’avait donc emporté sur elle. Même si elle n’avait pas manqué de se mettre sérieusement en danger pour ça. L’évocation des Génies célestes la fit frémir. Ça, elle ne risquait pas de l’oublier. Mais pour sa défense, dans la masse nuageuse, plus épaisse que jamais, elle n’avait vu aucun des Pokémon. C’est bien trop tard qu’elle les avait apperçu… c’est avec un frisson glacé lui parcourant l’échine qu’elle se demanda si il ne serait pas trop risqué de retourner à Tenkei maintenant. Si c’était la course qu’ils avaient mal pris, que devaient-ils penser de son intrusion dans leur aire ?

*Comme un défi.* se dit-elle.

C’était fini heureusement et l’assurance qu’il ne descendrait pas spécialement pour venir lui dire deux mots, dissipa son malaise. Surtout s’ils ne savaient où chercher. Elle réalisa alors qu’elle avait potentiellement disparu de la circulation. Ça n’avait pas beaucoup d’importance, elle rentrerait dans peu de temps. En attendant, elle allait pouvoir profiter de sa liberté. Au moins pour quelques jours. Dsitraite, elle se demanda sans vraiment comprendre ce qu’elle avait entendu, ce qu’il comptait dresser avec sa Draco ? Cela lui était égal de sauter des repas, ça serait loin d’être la première fois, mais pour cette fois, elle avait une faim tenace. Mais Peter l’invita à la suite, ce qu’elle fit en se décollant du vaisselier sans grande classe. Elle passa devant lui, avant de se faire littéralement renifler par son espèce de peluche en poils de Sonistrelle. Elle préféra ne rien dire, tout en pensant qu’il serait peut-être temps de prendre un bain ! Eeva passa devant le Pokémon en lui adressant des gros yeux. Elle n’avait pas intérêt à cafter ! Peter l’emmena dans le salon, où le couvert était mit.

Alors comme ça, elle avait dormi plusieurs jours d’affilé ? Ça pouvait expliquer –c’était même la seule explication- pour qu’elle ne se souvienne pas précisément de la fin de la course. Son corps lui rappelait en tout cas à chaque seconde, que ça n’avait pas été de tout repos. Elle avait mal partout, pas seulement les courbatures, mais quelques blessures aussi. La Gijinka revint avec les plats, Evve, elle, voyait le perchoir. Elle regardait Dictame, suspendu fermement, entièrement dissimulés par ses ailes membraneuses. Lui aussi avait particulièrement été éprouvé par cette course, il avait eu le droit à quasiment tout ce qu’il n’aimait pas. Elle le sentait profondément endormit, il ne devait pas avoir bougé de ce perchoir depuis qu’ils étaient là. Ses autres Pokémon en revanche, et bien elle n’avait même pas vérifié leur présence. Peter reprenait le fil de la conversation, jusque là, elle n’avait pas été bavarde. Eeva confronta son regard avec celui de Peter, un sourire en coin quasiment invisible.

« Mais… Les vêtements ça s’enlève. » dit-elle soudainement. « Et ça se change. » termina t-elle, un ton un peu plus bas. Le sort de ses vêtements lui importait peu, après tout, elle pouvait en racheter des neufs.

« Où sont mes autres Pokémon ? Mes balles sont vides je crois. » Reprit-elle d’un ton léger.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 396

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Peter le Lun 8 Mai 2017 - 22:45

La Sonistrelle ouvrit de grands yeux jaunes devant le regard de la dame rousse. Quoi, c’était pas sa faute à elle si elle sentait le Dragon maintenant, hein ! Et puis quoi encore ?! Elle souffla dans ses naseaux d’un air fâché et Peter, n’ayant pas suivi l’échange silencieux, ne put que constater la mine courroucée de son Pokémon. Il éclata de rire, avant de suivre Eeva et de s’installer à table à son tour.

Quand la Championne fit remarquer que les vêtements s’enlevaient et se retiraient, le Nalcien haussa les sourcils, sans interrompre son repas.


« Eh bien, jusqu’à preuve du contraire, et étonnamment, oui. »

Regardant son homologue mizuhanienne avec un intérêt non dissimulé, il se tut, avant de répondre à sa question.

« Certains de tes Pokémon sont dans la pièce (parfois un peu à l’écart), comme ton Nostenfer, que tu as déjà dû apercevoir. D’autres sont sur la terrasse avec certains des miens. Quant à tes Pokémon aquatiques, je n’ai pas vraiment pu leur donner le loisir de se dégourdir les pattes... Le plan d’eau dont je dispose est beaucoup trop petit. D’ailleurs, j’envisage de creuser un bassin en condamnant quatre pièces dont je ne me sers jamais. Cet endroit est bien trop grand pour quelqu’un qui vit seul avec ses Pokémon, de toute façon. »

Quand le repas fut terminé et la table débarrassée, le Champion du Temple se dirigea vers ses jeunes compagnons assoupis. Épuisés par leurs jeux, ils se relevèrent néanmoins tous pour quémander de l’attention. Malygos voleta jusqu’à l’épaule du Dragonnier pour s’y jucher, Nozdormu essaya de grimper sur la jambe de son maître avec un succès relatif, et les deux têtes d’Atramédès se disputèrent pour avoir la faveur de Peter, qui rit de bon cœur.

« Allez allez, il y en aura pour tout le monde. »

Quand il se redressa, il vit que la Gijinka avait repris son apparence animale et l’observait d’un œil bienveillant. Il eut un sourire doux et, après un dernier regard vers les recrues de nouveau endormies, s’adressa de nouveau à Eeva.

« Si tu veux visiter les lieux, fais comme chez toi, mets-toi à l’aise. Ah, et si tu veux aller voir tes Pokémon sur la terrasse, elle t’y accompagnera. Les sanitaires sont par là, et n’hésite pas à te servir à la cuisine si tu as besoin de quelque chose. J’ai du travail pour le moment, je vais essayer d’avancer mon croquis, mais tu peux me solliciter quand tu le souhaites. »

La Draco le fixa pendant quelques instants, intérieurement désolée. Elle avait toujours admiré sa capacité à travailler sans relâche, mais elle déplorait également sa difficulté à lâcher prise, surtout quand il le fallait. Sentant le regard insistant de son amie de toujours, le Champion du Temple releva la tête et ajouta :

« Enfin, sauf si tu veux m’aider, bien sûr, auquel cas je suis preneur de tout conseil. Je suis loin d’être expert en Pokémon aquatiques ou en architecture, et je m’étais pour l’heure contenté d’emmener mon Léviator au Lac tout proche, mais là... J’ai vraiment besoin d’un plan d’eau dédié pour eux. »

Bon, c’était un peu mieux, même si la Draco aurait souhaité qu’il se montrerait plus avenant avec la rouquine. Enfin, après tout, elle ne pouvait pas lui en vouloir, il côtoyait si peu les humains qu’il en avait presque oublié les bonnes manières. Elle n’avait plus qu’à espérer qu’Eeva n’était pas trop à Galopa sur tous ces codes qui, franchement, ne servaient qu’à mettre des barrières entre les gens, à ses yeux.

« Tu veux boire quelque chose ? »

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 290

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Eeva Slanzar le Mar 9 Mai 2017 - 1:48

Le Sonistrelle renâcla, regardant Eeva de ses yeux globuleux. Alors que Peter passait devant elle en riant, Eeva capta le regard du mini-dragon et pour compléter le tableau comique, lui mima un geste en articulant silencieusement « Je te surveille ». Eeva n’aimait pas les cafteurs…. Un léger sourire en coin, elle suivit Peter, qui s’attabla. Le séjour promettait d’être amusant. C’est quand elle se mit à manger, que la rousse se rendit compte qu’elle était affamée, comme si elle n’avait pas mangé depuis des lustres. Ce qui était exactement le cas, en fait. Parmi tous les couverts mis à disposition (et ne comprenant pas très bien pourquoi il y en avait autant, quel intérêt), Eeva saisit les premiers qui lui tombèrent sous la main et entama le repas. Elle crevait tellement de faim qu’elle aurait dévoré n’importe quoi, mais elle devait reconnaître que le plat du Gijinka n’était pas mal. Même si elle n’avait aucune idée de ce que c’était. C‘était bon et cela la réchauffait de l’intérieur, tout en lui redonnant de nouvelles forces, elle le sentait à chaque bouchée et essayait avec difficulté de ne pas trop se jeter dessus. Et de ne pas trop montrer qu’elle n’avait… aucune éducation.

Parce qu’elle n’était pas bête, elle voyait bien, vu la tête de la maison, que Peter n’était pas vraiment un gamin de la rue. Il y avait même fort à parier, pensait-elle, que gamin, il ne savait pas à quoi pouvait ressembler une rue. Un gosse de riche quoi. Suivant cette réflexion, elle se rappela sans mal qu’à une époque, elle n’aurait pas supporté de se retrouver dans une maison qui puait le fric. Elle n’aurait sans doute jamais adressé la parole à Peter étant gamine : elle ne supportait pas les gosses de riches, par pure jalousie. Elle avait même pu leur faire quelques misères, en les attendant à la sortie de leurs belles maisons immaculées et si parfaites… Ça avait l’air loin tout ça. Tout en y repensant, elle finissait son assiette pour la troisième fois. Ils discutaient, mais Peter ne la quittait pas du regard, elle trouvait même qu’il la regardait étrangement. Elle ne dirait pas qu’il y avait de l’avidité dans son regard, elle se pencha un peu sur la question en le lui rendant. Non il avait l’air intéressé. Par quoi, c’était la question. A moins qu’il n’ait quelque chose à lui demander, ce qui pourrait expliquer pourquoi il l’avait ramenée ici et pas chez elle.

Eeva, pourtant, ne lui posa la moindre question et plus elle attendait ce que Peter, selon elle, avait à lui demander, et moins il semblait à même de le faire. Un peu bizarre comme attitude. Il lui confirma que certains de ses Pokémon se baladaient ans le domaine, tandis que d’autres restaient tranquille. A l’évocation du Nostenfer, Eeva jeta un coup d’œil par la fenêtre. Pas étonnant, elle ne l’avait pas vraiment épargné, Dictame était en pleine récupération… Pourtant, ses entraînement étaient réputés violents, alors c’était dire l’épreuve qu’ils avaient passé ensemble dans cette course ! Quant à ses Pokémon aquatiques, Campanule et Silvius devaient en avoir marre d’être enfermés depuis plusieurs jours. Visiblement, Peter ne possédait rien d’autre qu’une petite marre. Pour Silvius, le temps de rentrer, ça pouvait aller, mais évidement pour la méduse ou le dragon aquatique, évidement, beaucoup moins. Et vu le caractère du monstre rouge, elle imaginait bien que le sortir dans un lac publique était un problème. Construire un bassin n’était pas idiot, en revanche, l’idée de le faire en intérieur et surtout, la manière dont le déclara Peter, lui parut étrange.

Eeva se contenta de le regarder sans rien dire, essayant de déchiffrer ses paroles. C’était bizarre, est-ce qu’il n’aimait pas cette maison et n’avait aucun scrupule à en démolir plusieurs pièces, ou bien n’aimait-il pas y vivre ? Elle aussi vivait seule dans l’Arène, mais, elle sentait que ce n’était pas pareil… Est-ce qu’il le regrettait ? Eeva sentit comme un flottement, mais le repas étant terminé, ils étaient à table depuis une bonne heure au moins, Peter se leva et lui tourna le dos pour se diriger vers ses Pokémon. Eeva trouva un nouveau changement. Elle se faisait des idées ou Peter avait encore changé d’attitude ? Il lui parut beaucoup plus naturel, soudainement. Mais quand même, c’était bizarre. Puis il se tourna de nouveau vers elle, en l’invitant à faire comme chez elle. Bien que cette invitation lui parut mécanique et qu’elle serait visiblement sous surveillance pour aller sur la terrasse. Est-ce qu’il craignait quelque chose de particulier ? Eeva ne se vexa pas le moins du monde. Il la lâchait dans son manoir, sans trop se soucier d’elle, mais semblait vouloir donner les… Manières d’usages ? C’était comme tout à l’heure, plutôt mécanique, pas vraiment chaleureux.

Notez qu’elle s’en foutait, elle-même était très froide –et ce n’était pas que sa réputation-, n’avait aucune manière, n’était même pas polie et n’invitait jamais personne à rester, ni même à entrer chez elle. Tout en laissant le silence s’installer, pour une fois, Eeva se taisait et analysait un peu. Se taire n’était pas sa spécialité. Sentir les choses par contre, par leur présence ou leur absence… C’était bizarre comme les deux semblaient s’entre-mêler. La rousse se rendit compte alors, que depuis qu’ils s’étaient rencontrés, pour ainsi dire, elle s’intéressait à lui, à chaque fois sur des petits détails, qui pouvaient paraître comme insignifiants. Ça aussi, c’était bizarre. Et nouveau. Cette révélation lui donna sans doute un air étrange, mais elle s’en rendit compte et répondit enfin à Peter.

« J’ai vu assez d’eau pour un bon bout de temps. » dit-elle, faisant référence à la tempête des dieux qu’elle avait essuyée avec Dictame. « Mais je veux bien quand même. »

Si elle n’avait pas mangé depuis plusieurs jours, c’était à peu près la même chose pour l’eau. Elle alla se servir elle-même, saisit une bouteille. Sans se soucier de ses manières, elle ramena la dite bouteille en revenant vers Peter et but au goulot, tout en jetant un œil sur le dessin de Peter.

« Hmm c’est pas mal. Mais bon, ça, c’est une piscine. Ça ne fait pas assez naturel pour ressembler à un espace de vie. Les Pokémon aquatique aiment nager évidement, mais ils aiment aussi se cacher, explorer. La plupart sont des proies, ils n’aiment pas être à découvert. Tu as prévu quoi pour la végétation ? »

Elle-même avait aménagé le bassin de la pension, qui ne ressemblait pas beaucoup à autre chose qu’un chaos de roches et de glace, pour le bassin d’hiver et une véritable forêt sous-marine pour l’autre. Enfin, elle avait fait ce qu’elle avait pu avec les locaux qu’on lui avait laissé… Elle avait assez de moyens, aujourd’hui, pour tout refaire, mais les locaux tenaient encore debout et tant que personne ne viendrait les détruire consciencieusement au cours d’un match, elle n’avait aucune raison de gaspiller son argent dans de nouveaux aménagements. Eeva posa la bouteille au sol et désigna le fauteuil près du feu, pour travailler sur le dessin. Elle-même prit place sur le bras du fauteuil, toujours sans se soucier de ses manières, de sa familiarité, ni même si elle pouvait le gêner dans sa façon de se comporter. Maintenant qu’il lui parlait de Pokémon, elle s’absorbait dans ce travail de consultation, elle ne portait aucune attention à ses manières. Et puis, après tout, il l’avait invitée à se mettre à l’aise non ? (tant pis pour lui !). Tout en soumettant une question d’ordre technique à Peter, Eeva releva la tête pour le regarder dans les yeux, après s’être penché pendant de longues minutes sur le plan.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 396

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Manoir de Peter] « Impossible ! »

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum