[ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Edward Harris le Lun 16 Jan 2017 - 20:11

_ Harris ! Viens voir par ici deux minutes !

Le Terrosien laissa tomber le linge qu'il était occupé à laver et sortit de la crypte qui faisait office d'infirmerie. Il fallut, comme d'habitude, quelques secondes à ses yeux pour s'habituer à la lumière du soleil, après plusieurs heures passées sans voir la lumière du jour. Le Docteur Riggs était assis sur un muret et lui faisait signe de grimper le rejoindre. Il tenait dans chaque main une chope qui devait, le connaissant, ne pas contenir que de l'eau.

_ Désolé, Docteur, j'ai pas mal de boulot là…

_ Arrête de discuter et grimpe, je te rappelle que c'est moi ton patron, gamin ! Ordonna le colosse avec un grand sourire.

Edward obtempéra avec un soupir et se hissa sur le muret. Riggs lui tendit une chope qui était remplie d'une bière légère aromatisée à la fleur d'oranger.

_ Ca fait combien de temps que t'es là ? Deux mois ? Trois ?

_ Quelque chose comme ça, ouais, répondit le garçon, se demandant où il voulait en venir.

_ Tu bosses bien, tu sais plein de choses et ce que tu sais pas tu l'apprends vite. Mais à part bosser tu fais quoi ici ? Tu soignes les gens comme si ta vie en dépendait, mais tu ne connais personne, et personne ne te connaît. C'est à peine si j'arrive à te faire boire un verre avec moi.

_ Je…

_ Je te demande pas de te justifier. Mais ton boulot au dispensaire est terminé.

Edward manqua de laisser tomber son verre, surpris par l'annonce inattendue de son renvoi, effectif immédiatement.

_ Je te mets pas dehors, expliqua le médecin. Mais il est temps que tu te conduises comme un homme et que t'arrêtes de fuir je sais pas trop quoi. Bon dieu, Harris, t'as une petite amie qui t'attend et ça fait trois mois que tu dis que tu vas aller la voir « un jour » !

Le Terrosien ne répondit pas et se lança dans une contemplation de ses pieds qui étaient tout à coup devenus la chose la plus intéressante du monde. Il se sentait comme un gamin qu'on venait de prendre la main dans le pot à biscuits.

_ On va déjà commencer par te changer les idées, fit Riggs en lui donnant une tape dans le dos qui manqua de le faire tomber de son perchoir. Y a deux trois trucs que je voudrais que tu fasses pour moi avant que tu partes. Y a une jeune fille en ville qui veut apprendre à devenir lieuse. Du coup j'ai donné ton nom.

_ Quoi ?! S'exclama le garçon. Mais je…

_ « … suis pas capable », je sais. Je t'ai vu avec Spike, crois-moi, tu maîtrises suffisamment le sujet pour former une néophyte. De toute façon c'est pas comme si t'avais le choix, elle est supposée arriver en début d'après-midi. T'as plutôt intérêt à te mettre à réfléchir, gamin, termina-t-il en sautant à terre. Oh, et si je te revois près d'un patient, je te fous dehors à coups de pieds au derrière.


A peine quelques heures plus tard, Edward attendait au lieu que Riggs lui avait indiqué, adossé contre une arche de pierre qui marquait une des multiples entrées des catacombes de la ville. Spike somnolait à ses pieds, tandis que Flare, logée autour de son cou, se délectait de grattouilles sous le menton, son péché mignon, en ronronnant. Il ruminait ce que le médecin lui avait dit plus tôt. Maintenant que le seul endroit sur Erasia qu'il considérait comme un véritable point de chute n'en était plus un… Il allait bien être obligé d'aller de l'avant, effectivement. Le problème, c'était qu'il ne savait pas dans quelle direction tout ça allait l'entraîner.

Il soupira et s'étira. Il se demandait quel genre de personne allait être sa nouvelle "élève". Il se demandait également comment il allait bien pouvoir se débrouiller pour ne pas se ridiculiser devant elle...

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 344

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Hako le Mar 17 Jan 2017 - 20:29

Dès que Pomone avait à peu près récupéré de la course aérienne, Hako avait annoncé le retour vers Erasia. Le groupe avait repris la route vers le monde d’en bas, rejoignant d’abord la côte Est de Mizuhan. Mais la Tropius semblait encore vraiment épuisée, et se fatigua beaucoup lors de ce vol. Plus que de coutume, en tout cas. Mettant le bien-être de sa monture avant son confort personnel, le Terrosienne décida de l’envoyer, ainsi que Gaï, chez une femme qu’elle avait rencontrée plusieurs mois avant à Kabana. Melian Niniel, dresseuse professionnelle de Kabana et médecin, lui avait fait beaucoup d’effet lorsqu’elle était passée (puis restée, un peu) dans la ville cachée de la forêt d’Agata.

L’ancienne Championne avait répondu, quelques jours après son arrivée à la Nouvelle Gilnéas, pour lui indiquer qu’elle ne pouvait pas s’occuper elle-même des Pokémon, mais qu’elle les avait confiés à un de ses collègues Éleveur à Seian, en qui elle avait confiance, et qu’elle continuerait de chercher un peu le dresseur d’origine du Ningale. À Tenkei, Hako avait rencontré un ami de la personne en question, mais impossible de trouver l’homme lui-même. Dans tous les cas, Melian lui retirait deux épines du pied, même si, en attendant, la guerrière était contrainte de rester sur place, ou de trouver une autre monture, ou de se déplacer à pieds pour traverser le pays de l’Eau. Dans un premier temps, Hako décida de visiter la ville de réfugiés.

Elle en profita aussi pour poursuivre ses entraînements quotidiens avec Léto et Serpies. Ni l’un ni l’autre ne lui laissaient le moindre répit. La jeune femme s’épuisait à la tâche… entre la maîtrise des plantes qui était largement moins simple dans l’environnement de la ville que dans les forêts où elle aimait s’installer, et cette sensation de blocage qu’elle avait dès qu’elle tentait de comprendre la manipulation des ombres, elle avait de quoi travailler. La louve noire avait pourtant cherché un environnement propice à sa matière, et Hako visitait régulièrement les catacombes. Malheureusement, il semblait que ses réussites étaient toujours involontaires. Quand elle n’y faisait pas spécialement attention, elle pouvait souvent devenir presque indétectable dans les endroits sombres (à condition d’être immobile). Dès qu’elle essayait de le faire consciemment, c’était peine perdue.

Elle avait rencontré un homme, un jour, alors qu’elle était assise à l’entrée des cryptes souterraines. La jeune femme profitait d’une pause et elle s’était levée en vitesse en entendant quelqu’un arriver. L’inconnu avait sursauté. Elle avait dû donner l’impression d’apparaître de nulle part… En tout cas, elle était sur la défensive, n’appréciant pas d’être prise par surprise au milieu de sa session.

Le nouveau venu était assez grand, chauve et barbu. Il avait l’air un peu vieux mais assez vif d’esprit. Il était resté silencieux, mais ses sourcils se levèrent lorsqu’il constata que la jambe droite de la jeune femme devant lui était dans l’ombre et invisible. Pas cachée, invisible. Il pointa le membre du doigt.


“Vous êtes une maîtresse des ombres ?”

Hako baissa les yeux sur sa jambe en se demandant de quoi parlait cet homme, et constata le phénomène, qui se dissipa aussitôt. Surprise, elle tenta de forcer de nouveau le processus, déplaçant son pied dans l’ombre, hors de l’ombre, puis de nouveau dans l’ombre… Sans succès. L’homme l’observait toujours… Elle aurait pu l’ignorer et s’éloigner plus profondément dans le sous-sol, mais il semblait connaître un peu le phénomène, alors elle lui répondit, toujours en retrait.

“J’essaye.”

L’inconnu acquiesça comme s’il voyait de quoi elle parlait, et se présenta. Il lui expliqua que son nom était Riggs, docteur de son état, et qu’il avait un jeune apprenti maître des ombres sous son aile. Il pouvait lui proposer de l’aider si cela l’intéressait. Hako était un peu lasse, après deux ans passés à tenter de comprendre seule le processus sans faire de réels progrès. Il était temps d’accepter qu’elle avait besoin d’aide, l’expérience lui avait appris qu’on ne gagnait rien à se jeter seul tête la première dans le travail sans en maîtriser les bases. La jeune femme avait donc dit oui.

“Okay. Je vous l’enverrai dans l’après-midi, ici-même. Edward, il s’appelle. Blond, l’air un peu déprimé, toujours avec un Nidorino qui s’appelle Spike.”

Hako avait regardé partir Riggs en se demandant ce qu’il était venu faire ici en premier lieu. Est-ce qu’il avait perdu quelqu’un qui était enterré là, et était venu lui présenter ses respects ? Ou alors, il avait senti d’une quelconque façon qu’il y avait là une femme qui était dans la tourmente ? Après quelques minutes, elle s’en désintéressa, tandis que Léto réapparaissait, sortant des ombres après une petite balade, prête à reprendre l’entraînement de l’humaine.

La Terrosienne passa donc le reste de sa matinée à tenter d’imiter la Grahyéna, puis s’éloigna de la ville pour trouver de quoi manger, avant de revenir à l’heure annonçée. Il y avait un jeune homme avec un Nidorino et un Feurisson qui attendait, ce qui n’était pas surprenant, mais Hako réalisa seulement à ce moment-là ce à quoi allait ressembler son après-midi. Elle n’était pas vraiment habituée à avoir des professeurs humains, et elle appréhendait un peu, à vrai dire. La jeune femme avança vers l’inconnu.

“Vous êtes Edward ?”

[Tu me dis si y'a un truc qui colle pas avec Riggs Smile]

_________________


Thème de Hako
En cours :
0 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 260

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Edward Harris le Jeu 19 Jan 2017 - 23:34

Edward releva la tête au moment où l'inconnue l'interpella. Elle affichait une expression quelque peu inquiète, comme si elle appréhendait autant que lui la suite des événements. Elle appréhenderait probablement beaucoup plus si elle savait à quel point son professeur n'avait aucune idée de ce qu'il faisait. Le tout était de donner le change… Et de prier pour avoir de la chance, ou un éclair de génie. Il la gratifia donc d'un sourire amical tout en se décollant du mur.

_ C'est bien moi, répondit-il avec un petit signe de la main. Je te présente Spike et Flare, ajouta-t-il en désignant tour à tour le Nidorino et la Feurisson qui partit se rouler en boule dans la capuche de son manteau. Je t'en prie, ne me vouvoie pas, on doit avoir environ le même âge, ça me fait un peu bizarre.

Il ponctua sa dernière phrase d'un rire nerveux. On ne pouvait pas vraiment dire de lui qu'il avait une autorité naturelle. En plus de ça, il était un peu impressionné par la jeune femme. C'étaient probablement ses cheveux et ses yeux, noirs comme la nuit. Enfin, il lui fallait surtout penser à la suite. Il se remémora ce qui s'était passé lors de sa rencontre avec Soriu. Rétrospectivement, il ne pouvait pas faire pire. Au moins il était certain que ses Pokémon n'allaient pas donner à l'inconnue l'impression qu'ils souhaitaient secrètement la réduire en pièces. Que de bons souvenirs… Un premier pas serait probablement d'essayer de cerner un minimum la personne qu'il avait en face de lui. Ca lui permettrait au moins de s'adapter un petit peu par la suite. Oh, et d'apprendre son prénom, vu que Riggs n'avait pas trouvé utile de le lui donner. Il regarda autour de lui, cherchant un endroit où s'asseoir. Il choisit finalement de se hisser sur le muret qui longeait le passage descendant dans les catacombes et fit signe à la fille de le rejoindre.

_ Assieds-toi, si tu veux. Avant qu'on commence euh… J'ai deux trois trucs à te demander. Déjà pour savoir un petit peu à qui j'ai affaire, vu que je crois pas pouvoir t'apprendre quoi que ce soit sans rien connaître de toi. Je veux bien que tu me présentes le Pokémon qui t'accompagnera cet après-midi, aussi. Donc voilà : qui es-tu ? Qui sera ton compagnon ?

Edward écarta les mains en souriant pour appuyer la simplicité de la chose. Ca allait déjà être un premier pas. Et puis il s'aperçut qu'il avait oublié quelque chose.

_ Euh… Mes excuses, ce serait probablement plus poli si je commençais. Edward Harris, Terrosien, médecin de mon ét… Enfin non, ex-médecin, plutôt… J'aspire à devenir Maître des Ombres un jour, mais ça, tu dois déjà le savoir, sinon tu serais pas ici. Et… voilà. Spike a été mon compagnon lorsqu'on m'a formé, et on va faire de notre mieux pour te transmettre ce qu'on a appris.

Le Nidorino grogna son assentiment. Il avait l'air beaucoup plus sûr de lui que ne l'était son dresseur. Au moins, il pourrait toujours compter sur son soutien, c'était rassurant.

_ Oh, et une dernière chose. J'voudrais que tu me dises pourquoi tu es là. Pourquoi tu veux devenir Lieuse. J'ai pas vraiment besoin de le savoir, par contre toi, il faut que tu saches réellement quelles sont tes motivations. C'est un lien plus profond que la simple capacité de communiquer en se passant de mots, c'est un lien de l'âme et du coeur, si on peut dire. J'ai juste besoin de savoir que tout est bien clair dans ta tête. Et rassure toi, je crois pas qu'il y ait de mauvaise réponse. Il y a des gens qui cherchent la puissance, d'autres qui veulent tout simplement être plus proches de leurs Pokémon… Les raisons ne manquent pas. Je poserais bien la même question à ton Pokémon mais… Il semblerait que je sois dans l'incapacité d'entendre sa réponse de toute façon, alors je devrai lui faire confiance pour ça.

Il avait pensé demander aussi à la jeune femme si elle se rendait compte que les Maîtres des Ombres souffraient d'une réputation exécrable, mais s'était ravisé. Après tout, lui-même ne s'en était jamais soucié, et elle avait l'air de savoir ce qu'elle faisait de toute façon. Il se tourna vers elle et lui fit un sourire pour l'encourager à répondre.

[Le blabla obligatoire de début d'épreuve, j'ai essayé de pas faire trop guindé, ça allait mal à Ed x) Bref, tu sais ce qui te reste à faire =D]

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 344

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par PNJ le Ven 27 Jan 2017 - 22:13

[Message d'intervention du PNJ suite à la demande de Hako ici]

Alors qu'Edward s'asseyait sur le muret, quelque chose remua derrière lui, dans ce qu'on aurait pu prendre pour un petit groupement de champignons hallucinogènes. En proie à la panique la plus totale et tirée de son sommeil diurne, la créature féérique cligna des yeux, sursauta en découvrant l'humain beaucoup trop proche d'elle à son goût et prit ses racines à son cou, s'enfuyant plutôt vite pour un Pokémon doté de si petites pattes !

[Vous avez découvert un Spododo à la Nouvelle-Gilnéas !]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 945

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Hako le Jeu 2 Fév 2017 - 0:00

Hako s’avança vers Edward, mais sans s'asseoir, malgré sa proposition. Elle était bien debout, pour le moment, et espérait que la leçon, ou les présentations, du moins, n’allaient pas traîner en longueur. Avant même de pouvoir répondre à la question du jeune homme concernant qui elle était, et qui était son compagnon, celui-ci reprit et se présenta lui-même, apparemment par politesse. Edward Harris, apprenti Maître des Ombre, accompagné par un Nidorino nommé Spike… Rien de nouveau par rapport à ce que lui avait dit Riggs plus tôt. Pourtant, Hako ne fit pas de remarque : pas besoin de lire les esprits pour voir que le “professeur” était tendu. Et puis, au moins, elle pouvait constater de près ce qu’était un Nidorino, maintenant qu’elle en avait un sous les yeux. La Terrosienne s’avança vers la créature avec délicatesse, s’agenouillant à sa hauteur.

Quand elle se releva, Edward en était à demander ses motivations pour apprendre à maîtriser les ombres. Hako grogna légèrement. Elle n’avait pas particulièrement envie d’expliquer à cette personne, ou à qui que ce soit, ses motivations, ses réflexions qui l’avaient conduite à prendre cette décision. Elle… le sentait juste bien ? Elle en avait simplement envie ?

La jeune femme se rappelait sa rencontre avec Abigail, qui avait été le déclencheur. La “sorcière” de la forêt de Tenkei lui avait montré comment se fondre dans les ombres pour s’y déplacer, comme utiliser son sang comme un poison, ou un antidote. Hako se rappelait qu’à ce moment-là, son sentiment avait été que la femme se comportait comme un Pokémon ; et pour une humaine élevée en pleine forêt comme une créature sauvage, qui avait pu constater en voyageant qu’elle était une exception et que les hommes apprenaient plutôt à vivre en coupant leur lien avec nature… Cela avait quelque chose d’attirant. Elle se souvenait aussi qu’elle avait fait beaucoup plus attention à ce que pouvaient lui apporter ses Pokémon, à partir de cette rencontre. Abigail lui avait expliqué la différence entre la maîtrise des éléments, qui étaient… Comment dire… disons que les humains pouvaient avoir ça en eux, naturellement. Mais la maîtrise des ombres et des poisons venaient d’une coexistence entre les humains et les créatures de ces types. Apprendre l’existence de cette façon de dresser ses Pokémon avait permis à la jeune Déployeuse de changer sa relation avec ses disciples.

Quand elle avait quitté sa forêt, elle avait promis à Iolem, son protecteur alors mourant, qu’elle vivrait pour apprendre à des créatures plus faibles qu’elle à devenir fortes. Mais elle voulait maintenant voir ce que ces créatures avaient à lui apporter, à elle. Et autant la maîtrise des plantes lui venait assez aisément, autant, malgré l’aide de Léto, celle des ombres était aussi insaisissable que l’obscurité elle-même. Quand à son apprentissage des poisons… Elle n’avait, pour le moment, rencontré aucun Pokémon capable de lui en enseigner les bases. Peut-être qu’elle pourrait demander à Edward de lui prêter son Nidorino pour quelques temps, si leur coopération se déroulait sans accroc.

Mais quand même, elle n’avait pas envie de raconter tout ça à ce garçon… Ça nécessitait vraiment beaucoup trop de mots, et de temps. Elle tenta de faire concis, et convaincant.


“Je suis Hako. Léto est ma partenaire, annonça-t-elle tandis que la hyène s’avançait vers l’autre duo, se révélant à la lumière et faisant tinter le Grelot Zen accroché à son cou. J’ai appris l’existence de la maîtrise des ténèbres et des poisons par une personne, qui semblait se battre comme un Pokémon, et qui semblait avoir beaucoup appris des siens. Cette… philosophie… m’a intriguée. Et m’attire.”

D’ailleurs, concernant le point de vue de sa Grahyèna, l’inversion hiérarchique avait été la bienvenue, puisqu’elle avait permis à la créature de se venger des longues heures d’entraînement auparavant infligées par la Dompteuse. La louve noire ricana en y repensant. Bon, très sincèrement, elle y était allée gentiment. D’une part parce que Hako, quoi qu’elle lui ait fait vivre par le passé, était devenue une bonne dompteuse et que Léto avait réellement pu évoluer (au sens figuré du terme autant qu’au sens propre) avec son aide. L’humaine était autant une bonne cheffe à qui obéir qu’une bonne jeune élève à entraîner, même si son talent naturel dans le domaine des ténèbres était quasi-inexistant. D’autre part, parce qu’à chaque fois qu’elle se sentait devenir agressive, son Grelot se mettait à sonner et elle ne pouvait pas lutter contre la douceur de ce son. C’était magique, ça l’apaisait tout de suite. Elle réalisait vite qu’il était moins fatigant d’être calme qu’énervée en permanence.

À terme, cependant, elle ne pensait pas vraiment à ce que pourrait lui apporter le fait que Hako sache se débrouiller seule avec le maniement des ombres. Elle s’en fichait assez, à vrai dire… Peut-être que ça lui éviterait d’avoir à gérer ça seule lorsque son pouvoir faisait partie d’une stratégie - honnêtement, la fois où elle avait dû cacher un groupe à répétition dans les ombres avait été sérieusement éprouvant, elle n’avait pas hâte de recommencer. Peut-être que l’humaine serait capable de mieux la comprendre, et comprendre ses besoins, et l’entraîner encore mieux. Qu’est-ce qu’elle en savait. Elle n’était qu’une Grahyéna, après tout. C’était bien un truc d’humains de chercher à connaître les motivations de tout et tout le monde. L’herbe n’avait pas besoin de but pour pousser, après tout.

“À l’heure actuelle, reprit Hako, le temps passé avec Léto a été insuffisant pour que je parvienne à des résultats. C’est pour ça que ce Riggs m’a proposé de faire appel à toi.”

Elle allait ajouter “du coup, tu peux m’aider, avec tout ce que je t’ai expliqué ?”, puis se ravisa et préféra attendre de voir ce qu’allait en dire le garçon.

_________________


Thème de Hako
En cours :
0 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 260

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Edward Harris le Lun 6 Fév 2017 - 17:41

Bon. Elle n'était pas très bavarde. Pas bavarde du tout, même. Autant Edward appréciait les gens capables d'aller droit au but, autant il aurait aimé disposer d'un peu plus d'informations sur la personne qu'il allait devoir former. Qu'est-ce qui avait pris Riggs de lui demander de former une parfaite inconnue ? Enfin, au moins il connaissait son nom, ce qui était un début. Quant à ses motivations… Elles étaient bien différentes de celles qui l'avaient poussé à devenir lui-même Lieur. C'était d'ailleurs un côté de la maîtrise qu'il connaissait plutôt mal. Apprendre de ses Pokémon pour se battre comme eux… Soriu lui en avait parlé, bien entendu, mais il était resté satisfait du lien mental et émotionnel qui l'unissait avec ses Pokémon et n'avait jamais trop cherché à approfondir. Malgré tout, il lui avait dit qu'il n'existait pas de mauvaise réponse, et il le pensait sincèrement. De plus, il avait un bon sentiment à propos de la jeune femme. Le fait qu'elle s'attarde sur Spike avant même de lui répondre lui avait donné l'impression de quelqu'un qui se souciait des Pokémon, peut-être même plus que des humains. Le fait que Spike soit d'accord avec lui le conforta dans cette vision des choses.

Un problème se posait néanmoins. Le Pokémon qui allait l'accompagner était un Pokémon Ténèbres, et Edward n'avait pas la moindre expérience concernant les pouvoirs liés à la maîtrise des ténèbres. Il aurait aimé pouvoir la former de manière complète, mais ça risquait d'être compliqué. Cependant, d'après ce qu'il avait entendu, elle ne partait pas de zéro et présentait par avance certaines dispositions à la maîtrise de l'ombre, contrairement à lui, à l'époque. Alors, peut-être que lui apprendre à utiliser le lien entre elle et son Pokémon lui donnerait les clés nécessaires à l'apprentissage des pouvoirs qu'elle convoitait.

_ Eh bien… Comme tu peux le voir, je suis plutôt spécialiste des Pokémon Poison. Mais ce qui nous intéresse tout particulièrement ici, c'est le fameux lien dont je te parlais. Une fois que tu auras réussi à mettre le doigt dessus, je suis sûr que tout un tas de possibilités s'ouvriront à toi, comme ça a été le cas pour moi.

Il tendit son poing fermé devant lui et lui montra le dard translucide qui émergeait lentement de sa peau, entre les deux phalanges, en s'efforçant de ne pas trop grimacer. Il avait beau maîtriser la technique, elle n'en restait pas moins plutôt désagréable à exécuter. Une goutte de venin perla de la pointe et s'écrasa par terre entre les pavés, faisant flétrir une mousse qui poussait là et n'avait rien demandé à personne. Il éjecta ensuite totalement le dard qui se brisa sur le sol, comme du verre. Il termina d'écraser les fragments sous son talon avant de se retourner vers Hako.

_ Pas très impressionnant, je sais. Mais efficace. Enfin voilà… Je te propose qu'on commence maintenant ? La suite se passe à l'intérieur, ajouta-t-il en montrant l'entrée des catacombes.

Il la guida un bon moment dans le dédale de salles et couloirs obscurs, à la seule lueur de sa lanterne. Cette partie reculée des souterrains avait été laissée à l'abandon, et était le lieu de repos de milliers de cadavres non identifiés. Il avait passé la zone au peigne fin le matin même pour vérifier qu'aucune secte de pilleurs de tombes n'avait élu domicile dans le secteur et avait même pris la liberté de fermer certaines grilles de manière à isoler totalement le secteur. De cette manière, ils allaient être tranquilles. Il s'arrêta soudain à l'entrée d'une salle et sortit de sa poche deux morceaux de tissu noir.

_ Un pour toi, un pour Léto, expliqua-t-il. D'expérience, la privation sensorielle est un bon moyen pour faciliter l'appréhension du lien entre humains et Pokémon. La première étape, c'est que tu arrives à l'identifier et t'en servir.

Il attendit qu'elle bande les yeux de son Pokémon et lui fit signe d'en faire autant pour elle. Lorsqu'elle eut terminé, il la dirigea vers un couloir sur la gauche.

_ Spike, tu restes là, comme on a dit ?

Le Nidorino acquiesça et Edward baissa un levier qui provoqua la chute d'une grille, séparant les deux humains de leurs Pokémon.

_ Le but du jeu va être de vous retrouver, sans utiliser vos yeux, évidemment, expliqua-t-il aussitôt. Spike va rester avec Léto au cas où il y aurait un souci, vu qu'elle n'y voit rien. Quant à toi… Gale ira avec toi, fit-il en faisant apparaître le Nosferalto. Il te protégera en cas de problème, il peut y avoir des Pokémon sauvages à se balader dans le coin. Juste… Essaye pas de lui faire des câlins si tu tiens à tes doigts. Pour y arriver, vous allez devoir y mettre du vôtre toutes les deux et réussir à utiliser le lien qui vous unit. Vous saurez vite quand vous l'aurez trouvé. Bon courage.

Il guida la jeune femme par le bras jusqu'à l'entrée d'un tunnel.

_ Pars par ici, c'est le seul chemin qui vous permettra de vous retrouver. C'est un sacré labyrinthe, et plutôt grand, mais ne te décourage pas. Et si jamais quelque chose ne va pas… Mes Pokémon sont avec vous, je vous retrouverai facilement. Une fois que vous serez réunis, suivez-les jusqu'à moi, et on continuera. Oh, j'allais oublier.

Il sortit de sa poche deux petites boules de cire qu'il déposa dans la main de Hako.

_ Pour tes oreilles. Ce sera plus simple pour toi si t'es pas dérangée par des bruits parasites.

Edward recula et s'engagea dans un autre tunnel, fermant la grille derrière lui. Il espérait que l'expérience fonctionnerait aussi bien pour Hako qu'elle avait fonctionné pour lui.

Bon ! Du coup j'ai un peu copié ce que Soriu m'avait fait en première épreuve, parce que je la trouve très très bien. Hako et Léto sont aveugles et doivent se retrouver dans le labyrinthe en utilisant le lien. Pour ça j'te propose de faire en deux posts : un avec Hako, un avec Léto. Et pour rendre les choses plus croustillantes, si tu le veux, des Pokémon sauvages sont susceptibles de vivre dans les coins que vous explorer. Tu peux jouer Spike et Gale si tu le désires, considère les comme un prêt le temps de ce petit jeu. Amuse toi bien =3

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 344

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Hako le Dim 19 Fév 2017 - 21:32

Léto eut un léger mouvement de piétinement quand Hako s’avança vers elle avec le bandeau, ne comprenant pas immédiatement ce qu’on lui voulait… Puis elle ricana comme la hyène qu’elle était. Un bandeau. Un bandeau ? Est-ce que quelqu’un ici s’était dit qu’elle serait incommodée par l’absence de lumière ? Le tissu lui grattait à peine le nez. Elle n’était pas comme l’humaine, elle. La guerrière avait à peine adopté la pénombre. La Grahyéna, elle, était née dans l’obscurité et avait été façonnée par les ténèbres. Certes, elle avait vécu une grande partie de sa vie dans la lumière… Mais la nuit était dans son sang. En plus, elle avait un excellent odorat, et ses oreilles n’étaient pas en reste. Cet exercice serait un jeu d’enfant, elle en était persuadée.

La Pokémon se tourna vers le Nidorino lorsqu’elle sentit celui-ci approcher, afin de bien l’identifier, et elle secoua ses oreilles lorsque la grille de métal se referma, gênée par la résonnance. Enfin, elle entendit les deux humains s’éloigner, puis, tout redevint silencieux. Il n’y avait que les respirations d’elle et de son partenaire qui étaient encore audibles à proximité. Comme il ne se passa rien pendant quelques secondes, Léto comprit que Spike attendait d’elle qu’elle se mette en route. Elle renifla autour d’elle, gratta le sol, puis se mit en marche, droit devant elle. Son partenaire restait à quelques pas derrière elle pour ne pas influencer ses choix ou ses actions. Elle avança donc doucement, car bien qu’à l’aise avec son bandeau, elle n’en était pas moins aveugle dans un environnement qu’elle ne connaissait pas, et voulait éviter de se prendre un mur dans le museau, ou de se tordre un patte sur une fissure dans le sol. En particulier, devant un témoin.

Les deux Pokémon progressèrent dans le couloir jusqu’à arriver à une intersection. Léto pouvait sentir des courants d’air dans sa fourrure venir de trois directions différentes, sans compter celle d’où ils arrivaient. Maintenant qu’elle s’était habituée à être aveugle, il allait falloir réfléchir à l’autre partie de l’exercice : il ne s’agissait pas simplement d’avancer dans un labyrinthe, mais de retrouver sa maîtresse. Là… C’était l’étape qui pêchait un peu. Incertaine de ce qu’elle devait faire pour choisir la voie à suivre, Léto huma l’air et tendit les oreilles, faisant tourner sa tête dans toutes les directions pour tenter de déceler la trace de Hako quelque part. Sans succès, évidemment. La Pokémon n’en savait rien, mais les cryptes de la Nouvelle-Gilnéas s’étendaient sous la totalité de la ville et au-delà. Hako était probablement beaucoup trop loin pour être repérée aussi simplement, Edward y avait probablement veillé. Agacée, la Grahyèna commença à tourner en rond, grognant en sourdine. Le Nidorino ne bougeait plus, il la regardait probablement s’énerver seule, et cette pensée la frustrait encore plus. Ben oui. Elle n’avait aucune idée de la marche à suivre, alors que Spike était probablement plus expérimentée. Il n’avait qu’à lui apprendre, s’il était si doué !

Léto aboya et battit furieusement l’air de sa queue. Elle s’agitait tant qu’elle fit tinter son Grelot Zen, dont le son doux la détendit soudainement. Elle secoua la tête pour l’entendre à nouveau et laissa le tintement remplir la pièce. En soupirant, elle s’affala au sol pour réfléchir à une solution, grognant vers Nidorino pour savoir s’il voulait l’aider un peu, mais le Pokémon de l’examinateur semblait vouloir la laisser chercher un peu seule d’abord. On ne pouvait pas lui reprocher de prendre son rôle au sérieux. Léto ferma les yeux sous son bandeau et tenta de se remémorer les moments passés avec sa maîtresse, pour trouver le moindre indice sur comment la repérer dans la grotte.

Elle se souvenait qu’à une époque, où l’humaine avait dû faire des efforts pour tenter de mieux comprendre sa louve, Hako avait pris l’habitude de méditer avec elle. C’était une femme qu’elle avait rencontrée qui lui avait appris cette technique. Dans ces moment-là, la Terrosienne en profitait souvent pour la masser en profondeur, et pour vérifier la santé des griffes et des crocs de la Grahyèna. Léto se concentra sur la sensation imaginée des mains de l’humaine sur son dos et ses pattes. En acceptant de suivre l’humaine, elle avait accepté de vivre avec les créatures du jour et de la lumière - même si, elle devait l’admettre, elle avait aussi passé une bonne partie de sa jeunesse sauvage en vie diurne. En parallèle, Hako, en côtoyant la hyène, avait elle-même acquis une part d’ombre… Pas quelque chose de philosophique ou de méta-physique. Léto était bien au dessus de ces considérations d’humains, elle pensait plus concrètement. L’humaine avait été influencée par la créature des ténèbres, et les ténèbres étaient désormais en elle aussi. Et ça, c’était quelque chose que la Grahyéna pouvait comprendre et déceler.

La Pokémon sauta presque sur ses pattes pour se remettre debout, surprenant un peu Spike au passage. Léto se plaça face aux trois possibilités de sortie et se concentra. Celle de gauche n’avait l’air de conduire à rien. Les deux autres semblaient prometteuses, à égalité… La Grahyéna y discernait une source de pouvoir similaire à la sienne. Sauf qu’Hako ne pouvait être que d’un côté… Elle comprit, aux déplacements soudains de Spike, que l’une des sources était un ennemi en approche, et se mit sur la défensive, finalement plus gênée par son masque qu’elle ne l’aurait cru. Le Nidorino s’était placé devant pour la protéger, comme son maître lui avait demandé de faire, mais la louve ne comptait pas rester derrière sans réagir.

La masse ténébreuse qu’elle avait repérée dans le tunnel au centre s’était mise en mouvement droit vers eux, ce qui laissa supposer que la bonne direction était le troisième chemin, celui de droite. Mais la menace était rapide, et elle n’était pas seule : au bruit uniquement, Léto jugea qu’ils étaient trois. L’odeur lui faisait penser à un sol de forêt. Elle montra les crocs face aux agresseurs qu’elle ne pouvait voir ou détecter. Elle ne voulait pas forcément se battre, surtout si c’était elle et le Pokémon Poison qui s’étaient introduit à tort sur le territoire de ces Pokémon, mais elle tenait tout de même à montrer qu’elle n’avait pas peur et qu’elle ne se laisserait pas intimider si vraiment les autres comptaient s’en prendre à eux.

Spike, pour dissuader les adversaires - un Tengalice et deux Grainipiot, comme lui pouvait le voir - d’avancer, balança devant son groupe des Pics Toxik, tandis que Léto Grondait pour se mettre en conditions. Il fallait le reconnaître, les plus petits ennemis semblaient hésiter. Mais le chef, le Tengalice, n’avait pas l’air impressionné du tout. Il fonça sur l’élément faible du duo, la louve aveugle, et se fit cueillir par un double pied du rhinocéros miniature, alors que Léto se mit à hurler d’un aboiement qui résonna sous la pierre. Un des Grainipiot prit la fuite, effrayé, mais l’autre tenta d’imiter son leader et se jeta sur le Pokémon d’Edward, marchant sans faire attention en plein sur les épines empoisonnées. Spike et Léto s’arrangèrent ensemble pour mettre en fuite le Pokémon aux éventails à coup de griffes et d’épines, sans prêter attention au plus petit qui s’effondra avant même de les atteindre, les pieds irrités et très douloureux.

Lorsque le calme revint, Léto s’approcha du Grainipiot, suivant le Nidorino pour éviter de marcher aussi sur les pics toxiques. Elle le renifla, et comprit vite la situation, à ses couinements. La hyène aurait bien pu le laisser là, mais Hako pouvait s’occuper de lui (et Edward aussi, probablement, devait penser Spike), et aucun des deux humains n’auraient donné son accord pour qu’ils s’en prennent à la faune locale (ou qu’ils abandonnent le Pokémon à son sort). Les deux animaux se mirent d’accord, et Léto récupéra le blessé en tenant son appendice de cupule entre ses crocs, avec autant de douceur que possible.  

Le trio se dirigea vers le dernier chemin. Ils avaient fait une intersection… Il n’en restait plus que… un nombre indeterminé. Il fallait espérer que Hako avait fait plus de progrès qu’eux, sinon l’épreuve risquait de traîner en longueur.

_________________


Thème de Hako
En cours :
0 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 260

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Edward Harris le Jeu 23 Fév 2017 - 22:21

Edward avait laissé là la Terrosienne et s'était dirigé vers une salle attenante qu'il avait aménagé en prévision de la suite de l'après-midi. Ils n'en étaient pas encore là, mais au moins la salle était éclairée et il y avait de quoi s'asseoir. Vu le temps que cette épreuve lui avait pris, à l'époque, il avait probablement un bon moment devant lui. Il espérait que tout se passerait bien pour Hako. La lâcher les yeux bandés dans les catacombes sans autre indication que se débrouiller pour retrouver son Pokémon n'était pas sans risque. Ceci dit, Spike et Gale veillaient au grain, et il leur faisait suffisamment confiance pour ne pas trop s'inquiéter.

Il partit s'asseoir sur un rebord rocheux qui faisait tout le tour de la salle et bailla. Flare, qui était toujours blottie contre le cou du garçon, en profita pour sortir de sa cachette. Elle descendit le long de son bras et sauta sur ses genoux où elle se roula en boule après avoir cherché quelques secondes une position confortable. Le Terrosien se mit, par réflexe, à la gratter derrière les oreilles, ce qui ne tarda pas à lui tirer des ronronnements satisfaits.

Au bout de quelques minutes, Edward, qui se sentait d'humeur quelque peu taquine, décida de s'amuser un peu. Il attrapa donc sa petite Pokémon par surprise et la retourna sur le dos avant de se mettre à chatouiller son ventre découvert, la faisant pousser de petits cris joyeux. La Feurisson avait beau se débattre en essayant de griffer et mordiller les mains gantées de son dresseur, ce dernier la tenait bien et poursuivit cette insoutenable torture pendant un bon moment, avant de libérer enfin une Flare échevelée et toute heureuse. Edward ne prenait que rarement le temps de s'amuser ainsi. Il n'était certes pas avare en petits gestes affectueux envers ses Pokémon – en tous cas ceux qui n'essayaient pas de lui arracher la main lorsqu'il les approchait – mais tout ça manquait un peu de joie, depuis l'incendie, et c'était là une grande première. Flare décida donc de marquer le coup et, en s'appuyant de ses pattes avant sur son torse, le gratifia d'une petite léchouille sur la joue qui lui arracha un éclat de rire.

Le jeune homme finit par sortir une pomme bien rouge de sa poche et la frotta contre sa manche pour la nettoyer, avant de sortir un couteau et de la couper en quartiers avec des gestes assurés.

_ T'en veux ? Proposa-t-il en tendant un quartier à la petite Feurisson qui goûta du bout de la langue.

C'était sucré et un petit peu acide, pas vraiment désagréable, mais pas non plus un goût qu'elle aimait vraiment, aussi décida-t-elle de quitter les genoux de son dresseur pour se dégourdir les pattes. Puisqu'ils étaient partis pour attendre, Edward décida de laisser sortir Sting et Leaf. L'Ortide recommençait doucement à lui faire confiance. Depuis l'incident à Palma où elle avait été témoin de l'assassinat d'un homme sans défense par son dresseur, elle s'était montré distante. Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, et ne souhaitait pas la brusquer. Il espérait simplement qu'elle finirait par comprendre et lui pardonner. Il fit une distribution de quartiers de pomme, que les deux nouveaux venus appréciaient sans modération, et retourna s'asseoir.

Il fronça les sourcils et ressentant une forte hausse d'activité du côté de Spike et Léto. A cette distance, il lui était difficile de communiquer avec son Pokémon par la pensée, mais il arrivait toujours à capter ses sentiments. Quel que soit le souci qu'il ait eu, celui-ci ne dura que quelques instants, après quoi le rythme cardiaque du Nidorino redescendit à son niveau habituel. C'était bien le signe que rien de grave n'était arrivé. Du côté de Gale, rien n'avait bougé, pour le moment. Devant lui, Flare et Leaf s'étaient mises à jouer ensemble. L'Ortide soufflait de petits nuages de spores colorées dans lesquels la Feurisson s'amusait à sauter pour les disperser, sous le regard méprisant de Sting qui, décidément, n'était vraiment pas très drôle.

Edward soupira. Ca faisait combien de temps ? Une demi-heure ? Plus ? Impossible de savoir combien de temps avait passé, dans les souterrains. Il allait devoir prendre son mal en patience.

HRP : Ce petit interlude mignon vous a été proposé par moi. Merci de votre compréhension. =D

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 344

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Hako le Mer 8 Mar 2017 - 0:48

Hako grimaça en voyant ce qu’était en train de faire le garçon. Autant l’idée de transformer son sang en poison ne la choquait pas plus que ça, puisque la seule personne qu’elle avait vu faire ça n’avait pas semblé souffrir, ou subir des déformations corporelle particulières… autant s’extraire un dard de la peau, c’était beaucoup moins ragoutant en plus d’avoir l’air douloureux. Elle voulait bien apprendre l’art des poisons, mais si ça nécessitait de se faire pousser des épines un peu partout sur le corps comme un Dardargnan, ou comme le Nidorino devant elle, la jeune femme était plus refroidie. Au pire des cas, elle pouvait se spécialiser uniquement dans les ombres, non ? Elle réfléchissait à ses motivations, tandis qu’Edward la guidait vers la suite de l’épreuve, et lui tendit deux morceaux de tissus noirs. Des bandeaux, comprit-elle alors que l’homme parlait de privation sensorielle.

Interdite, la jeune femme s’approcha de sa Pokémon pour lui cacher les yeux. Léto eut l’air surprise, puis elle ricana. Hako ne voyait pas trop ce qu’il y avait de drôle, mais elle n’allait pas empêcher la louve de s’amuser de la situation si elle le voulait. Elle attacha ensuite son propre masque autour de sa tête et se retrouva complètement aveugle. Déjà qu’on n’y voyait pas grand chose, dans ces catacombes… La guerrière sentit son équilibre vaciller légèrement au bout de quelques secondes. Elle retira ce qu’elle venait de penser : même le pas grand chose qu’elle pouvait voir avant était plus pratique que l’obscurité complète dans laquelle elle se trouvait. Hako sursauta de surprise lorsqu’un bruit métallique résonna derrière elle. Elle se sentait moyennement confiante, ainsi handicapée. En tout cas, elle sortait complètement de sa zone de confort. Si au moins elle avait un peu mieux connu le lieu et ses pièges possibles, encore…

Elle écouta Edward finir d’expliquer l’exercice. Léto et elle étaient séparées et devaient se rejoindre sans utiliser leurs yeux pour se trouver. Sachant qu’il s’agissait de sous-sol et que la Grahyéna était dans un autre couloir, quel était l’intérêt du bandeau ? À part la forcer à se cogner à tous les murs, et à trébucher sur toutes les irrégularités du sol… Sauf si la relation entre un Lieur et son Pokémon permettait de voir les obstacles arriver, c’était juste du sadisme. En plus, elle avait apparemment une aide - volante, au bruit qu’elle faisait, mais ça ne donnait pas beaucoup d’informations - de laquelle elle ne devait pas s’approcher sous peine de perdre des doigts. Non, vraiment, cette histoire de bandeau, ça la mettait mal à l’aise, dans de telles conditions. Edward en rajouta une couche en lui donnant en plus ce qui, au toucher, ressemblait à des boules de… quelque chose de mou et un peu collant… pour ses oreilles. Il voulait donc la priver de deux sens ! Pourtant, quand leurs mains se touchèrent, Hako se détendit un peu. Quelque chose dans ce contact lui faisait sentir qu’il était quelqu’un de confiance, et qu’il ne l’envoyait pas au casse pipe. Et puis au pire, elle avait encore un certain nombre de Pokémon sur elle, en cas de situation vraiment critique…

Un peu anxieuse, la femme mit les bouchons à ses oreilles, se retrouvant donc sourde en plus d’aveugle. Déstabilisée, elle mit la main contre un mur, cherchant à se raccrocher à d’autres sensations tangibles. Le sol sous ses pieds, la pierre contre sa paume, le vent déplacé par la créature volante qui l’accompagnait. Elle fit un pas en avant sans s’éloigner de la paroi, incertaine. La jeune femme avança de nouveau, lentement, son bras libre vers l’avant pour éviter de se prendre un autre mur dans le visage par surprise, ou pour pouvoir se rattraper si elle tombait au sol. L’oiseau commençait à s’impatienter, il volait en rond dans la salle. Il fallait dire que le cirque de l’apprentie Lieuse durait depuis plusieurs minutes, puisqu’elle n’osait pas se lancer. En se fiant aux mouvements du volatile (et ce n’était pas simple puisqu’elle n’était pas maîtresse de l’air, et qu’elle ne pouvait pas se fier à ses oreilles, juste à son toucher…), elle détermina tout de même une distance minimale à marcher sans croiser d’obstacles.

Hako fit quelques pas en avant, comme si elle se lançait d’une falaise : le plus vite possible et sans réfléchir. Elle se détacha de son pilier et n’hésita plus pendant cinq ou six mètres. Au bout de quoi elle s’arrêta de nouveau, réalisant qu’elle ne savait plus dans quelle direction aller. La jeune femme était un peu ennuyée, puisqu’elle n’avait pas vraiment d’idées sur la manière de réaliser l’exercice. À part se lancer au hasard et passer des heures à errer (et encore, vu sa vitesse)... Mais elle était assez sûre qu’on attendait plus d’elle que simplement de la chance. Alors elle se concentra. Elle entendait le sang taper dans ses oreilles, ainsi que sa propre respiration, amplifiée. Le tissu du bandeau lui donnait chaud à l'arête du nez. Outre la pierre sous ses pieds, rien ne lui indiquait où était la verticale et l’horizontale. Elle ne pouvait pas être plus perdue, et plus à l’écoute du moindre signe extérieur, que maintenant.

Et puis, finalement… un point dans son champ de vision devint plus sombre encore que l’obscurité dans laquelle elle était plongée. Comment dire… C’était comme si elle découvrait que, alors qu’elle se croyait dans le noir complet, elle constatait qu’en fait elle n’avait été que dans du gris, puisqu’une zone plus noire encore venait contraster avec le reste. Comme si elle avait fermé les yeux en pleine journée ensoleillée, et posé un doigt sur sa paupière. Elle vit un autre point, mais lui était plus clair, et mobile. Il était plus flou aussi, il avait tendance à apparaître et disparaître, alors que le premier, lui, restait marqué sur l’oeil de la guerrière. Considérant qu’il s’agissait du signe qu’elle attendait, Hako avança dans la direction de cette tâche, toujours lentement et les bras en avant. Elle faisait bien, puisqu’elle manqua de se prendre un mur, et tâtonna pour déboucher sur une sortie. Ca lui avait pris un bon quart d’heure, mais eh, elle avait traversé la première salle.  Plus que… un certain nombre. Elle préférait ne pas y réfléchir.

Hako se laissa donc guider, concentrée sur l’aura d’obscurité, prenant de plus en plus confiance au fur et à mesure qu’elle parvenait à avancer, toujours lentement, certes, mais très sûrement, sans avoir de problèmes particuliers à noter. Elle lâcha le mur au bout de quelques minutes, et finit même par laisser retomber ses bras, détendue, marchant de manière plus naturelle. Elle devait sans doute choper le coup, puisqu’elle parvint à esquiver tous les murs dont elle s’approcha. Elle les sentait, elle les frôlait souvent, surtout les premières fois, mais elle s’arrêtait assez tôt pour ne pas se cogner dessus.

Une fois, l’aura claire qu’elle avait plus ou moins ressentie un peu plus tôt s’agita vivement à proximité. L’apprentie Lieuse s’interrompit dans son mouvement, cherchant à comprendre le sens de ce signe, mais au même moment, son partenaire de quête commença à battre des ailes dans sa direction, l’agressant à coup de Cru’Aile et autres Tranch’Air.


“Aïe aïe ouch aïe, mais arrête ça enfin !” répliqua la guerrière en mettant ses mains devant son visage face à la position qu’elle imaginait plus ou moins être celle du volatile. S’il réagissait aussi vivement, cela voulait sans doute dire qu’il y avait un danger devant… Mais elle ne voyait rien, ne décelait rien… Et l’aura sombre, qu’elle avait décidé un peu arbitrairement d’associer à Léto, était droit devant. “Qu’est-ce qu’il y a ?”, demanda-t-elle à son compagnon, bien que consciente qu’elle ne pouvait ni le voir ni l’entendre ni, a priori, le comprendre. Rien ne lui venait à l’esprit ou comme réaction, donc elle avança de nouveau, bientôt interrompue par de nouvelles attaques invisibles. Hako chercha à comprendre, et elle mit les mains en avant, puis autour d’elle, puis au-dessus et au sol. Apparemment, à dix centimètres devant, il n’y avait plus de sol. Ce n’était pas qu’il ne lui venait “rien” à l’esprit, c’était plutôt “du rien”. À quatre pattes, elle chercha un passage sécurisé pour traverser ce qui ressemblait à une grosse faille au milieu du terrain. Arrivée au bout du couloir sans embûches, elle se releva et remercia l’oiseau. Ses méthodes étaient plutôt agressives, mais il avait rempli son rôle de protecteur.

Le duo progressa dans les cryptes. Au fur et à mesure qu’elle apprivoisait ses nouvelles sensations, Hako avait l’impression de déceler de nouvelles ombres, plus ou moins colorées, plus ou moins intenses, qui allaient et venaient autour d’eux. La plupart disparaissait aussi vite qu’ils apparaissaient. Deux nouvelles tâches, cependant, se firent de plus en plus fixes. Il devint clair qu’elles se trouvaient sur leur chemin. Sans savoir de qui ou quoi il s’agissait, l’examinée accepta de se soumettre au destin. Elle finit par se retrouver dans la même salle… et là, Gale eut un sursaut de surprise.

Edward était de l’autre côté de la pièce. Il était aussi accompagnée par Léto. Bien sûr, Hako ne pouvait pas le voir, mais elle remarqua que quelque chose n’allait pas net avec l’oiseau. Il n’attaquait pas, il n’avançait pas. En fait, il avait l’air d’attendre quelque chose d’elle, ou des deux arrivant.


“Bah alors ! J’ai retrouvé ta Pokémon en premier !”


Incapable d’entendre quoi que ce soit, la Terrosienne ne réagit pas du tout. Le jeune homme s’avança alors et lui posa la main sur l’épaule, la faisant sursauter de nouveau. Le contact n’avait pas l’air agressif, et le fait que Gale ne fasse rien rassura, quelque part, la jeune femme. Peut-être avaient-ils croisé un Gilnéen en balade… Dans une telle situation, pouvait-elle enlever son bandeau ? Dans le doute, elle le garda.

“Je ne peux pas discuter avec vous. Je ne vous vois pas et je ne vous entends pas.”

L’homme se mit à rire joyeusement. Léto, à côté de lui, ricana et sauta sur sa dresseuse pour lui lécher les mains. La dresseuse trébucha, ne s’attendant pas à se faire bondir sur le ventre.


“... ?”

La dompteuse aveugle caressa la Pokémon, reconnaissant en quelques instants le corps de sa propre Grahyéna.


“... Léto ?”

L’animal aboya avec enthousiasme tandis que la femme lui gratta la tête.

“Tu n’as déjà plus ton bandeau ? L’exercice est fini alors ? Je peux enlever le mien ?”

Non, attends. Quelque chose lui semblait louche, comme si tout ça avait un goût de pas fini. Déjà, parce que l’aura d’origine qu’elle suivait depuis le début était toujours détectable, mais pas du tout dans le coin. L’aura sombre de la louve qu’elle avait sous les yeux était similaire mais pas semblable. Ou l’inverse. En tout cas, cela n’était pas la même. Cette créature avait l’apparence physique exacte de Léto, mais pas la même émanation. Sauf qu’avec des sens en moins, elle n’était pas certaine de pouvoir faire complètement confiance à son instinct. La jeune femme avait besoin de soutien.

“Gale, j’ai l’impression que ce Pokémon n’est pas Léto, mais je ne comprends pas trop ce qui se passe.”

Apparemment, cette remarque suffit à décider l’oiseau sur ce qu’il fallait faire, puisqu’il avait un sentiment similaire concernant l’Edward. Mais si Hako lui confirmait que la Léto n’était pas sa Léto, il n’avait plus qu’à se défouler un peu sur ces clones ultra louches. Il se défoula suffisamment pour faire trébucher sa partenaire, et surtout pour mettre en déroute les deux autres. Aux premiers coups, le Terrosien et la louve se mirent à japper et changèrent d’apparence, se transformant en petits renards obscurs. Les Pokémon s’échappèrent, poursuivi sur quelques mètres par Gale, tandis que la jeune femme se relevait et se préparait à reprendre l’exercice.


“... Gale ?”

L’air restait statique, jusqu’à ce que le Pokémon ne revienne donner des coups d’aile dans le coin. Le duo repartit doucement vers la suite de la grotte. Hako avait l’impression que Léto se rapprochait. Tant mieux, parce qu’elle fatiguait pas mal de son côté. Cela tirait sur son endurance de devoir forcer sur des sens dont elle n’avait pas l’habitude.

Heureusement, l’ombre de sa Grahyéna finit par finalement la rejoindre, accompagnée par deux autres auras. Cette fois, Hako avait bien le sentiment qu’elle était arrivée au bout (ou alors, c’était simplement qu’elle en avait sa claque).

“Léto ! Tu nous amènes quoi ?” demanda la dresseuse en accueillant sa Pokémon et le truc tout rond qu’elle tenait entre ses crocs. Elle n’était pas sûre de pouvoir déjà enlever son bandeau, mais Gale attrapa le tissu dans sa bouche et l’arracha, réglant la question à sa place. La Terrosienne fut rassurée de constater qu’elle ne s’était pas trompée, et qu’il s’agissait bien de sa Pokémon, avec celui d’Edward, et un autre qui paraissait blessé. Il allait falloir l’amener au médecin rapidement, à première vue. L’humaine retira finalement ses bouchons d’oreille, et suivit Spike et Gale (qui, en fin de compte, n’était pas un oiseau mais une chauve-souris…) vers leur maître. Avec un peu de chance, le retour allait être moins long que l’aller.

_________________


Thème de Hako
En cours :
0 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 260

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Edward Harris le Jeu 6 Avr 2017 - 22:19

Lorsque le petit groupe le rejoignit enfin dans la pièce, Edward releva la tête en souriant et se leva pour aller féliciter Hako. Il en profita pour récupérer silencieusement auprès de Spike et Gale les informations qu'il avait manquées sur le déroulement de l'épreuve. Tout s'était bien passé, apparemment, même s'il s'en voulait un peu pour l'incident du gouffre au milieu du chemin. Il avait manifestement oublié de vérifier ce passage particulier… D'un autre côté, il n'avait pas eu beaucoup de temps pour se préparer, et la zone qu'il avait délimitée dans les catacombes pour l'épreuve couvrait une sacrée surface…

_ Bien joué à toutes les deux, fit-il en s'approchant. J'espère que ça a été pour vous, j'ai cru comprendre que vous aviez rencontré deux ou trois petits soucis, mais rien de bien grave. Désolé pour le coup du gouffre au milieu du chemin, je dois avouer que je l'avais loupé celui-là, et c'était franchement dangereux…

Il fouilla un moment dans sa poche et en sortit une chute de bandage propre qu'il tendit à la jeune femme.

_ Tiens, t'as une coupure sur la joue, fit-il en lançant un regard réprobateur à Gale qui fit semblant de ne pas le voir. Et qu'est-ce qu'on a là ?

Le garçon s'approcha de Léto qui tenait toujours le Grainipiot inconscient dans sa gueule. Il s'agenouilla et n'eut même pas besoin de lire les pensées de Spike pour poser un diagnostic, tant il était familier des symptômes que manifestait le petit Pokémon.

_ En voilà un qui a voulu se frotter à plus fort que lui et qui s'y est piqué… littéralement. Pose-le là, je vais m'en occuper vite fait bien fait. C'est pas bien méchant mais vous avez bien fait de me le ramener, laissé dans la nature il serait probablement mort…

Edward tira un couteau de sa ceinture et utilisa le plat de la lame pour extraire de la patte du Pokémon gland un Pic Toxik qui était rentré d'un bon centimètre avant de se casser et de déverser son poison. Il vérifia rapidement qu'aucun autre dard venimeux n'était resté planté puis, satisfait, attrapa dans son sac un petit flacon rempli d'un liquide liquoreux qui dégageait une bonne odeur sucrée. Il en imbiba une autre chute de bandage qu'il noua autour de la patte du petit blessé.

_ Il va encore être K.O. pendant un petit moment, mais l'extrait de baie devrait neutraliser le poison assez rapidement.

Le Terrosien retourna auprès de son sac en soupirant et se rassit sur la pierre qu'il venait de quitter avant de s'étirer.

_ Reposez-vous deux minutes, asseyez vous, j'ai de l'eau, du thé au citron, froid par contre, et des pommes, offrit-il en sortant de son sac le kit du parfait goûter.

Il piqua d'ailleurs l'un des fruits sur la pointe de son couteau et le coupa d'un geste expert en quartiers qu'il donna à Spike et Gale pour les remercier de leur assistance. L'épreuve suivante allait être moins pénible pour tout le monde, ce qui était plutôt une bonne chose.

_____________________________

Une fois tout le monde reposé et désaltéré, Edward emmena Hako et Léto dans une des salles attenantes. La pièce, un carré d'une vingtaine de mètres de côté, n'était éclairée que par un petit brasero dont la lumière était partiellement occultée par des plaques métalliques qui tenaient debout grâce à un assemblage fragile de cailloux et autres bouts de bois. Ce n'était certes pas une œuvre d'art, mais Edward avait fait de son mieux, et l'important était que la structure remplisse son rôle : la lueur de la flamme était assez forte pour éclairer légèrement jusqu'aux murs de la pièce, mais laissait néanmoins les angles plongés dans une pénombre quasi totale. Une personne immobile pouvait assez facilement y rester invisible… Et c'était justement le but du jeu.

_ Riggs m'a dit que tu avais certaines prédispositions pour te cacher dans l'ombre… Ca devrait pas être trop difficile pour toi, du coup. Maintenant que tu as pris conscience du lien qu'il y a entre toi et Léto, tu vas pouvoir l'exploiter pour rendre tout ça encore plus simple. Du coup on va compliquer un peu l'épreuve, histoire de te donner un peu de challenge, fit-il avec un clin d’œil. Tu vas commencer dans ce coin là, continua-t-il en pointant du doigt la pénombre. Le but pour toi, ça va être de devenir invisible, ce qui ne devrait pas être trop dur, et ensuite… passer dans ce coin là, tout en restant invisible. Et recommencer au coin suivant. Moi je vais m'asseoir ici, au milieu, et on va dire que le but du jeu, c'est d'arriver derrière moi et de me faire « bouh » dans l'oreille. Si je te vois, t'as perdu, et tu recommences. Prends ton temps, t'as le droit à autant d'essais que tu veux.

Sur ces mots, le Terrosien s'assit en tailleur au pied du brasero et poussa d'un signe de tête son élève à se lancer.


HRP : je pense que c'est plutôt clair du coup, utiliser les pouvoirs des ténèbres pour te rendre invisible, garder cette invisibilité en passant dans une zone légèrement éclairée, tout ça dans le but d'aller faire bouh à Ed. Pas de pression, tu peux rater autant de fois que tu veux, et on a tout le temps du monde!

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 344

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Hako le Lun 24 Avr 2017 - 23:39

Hako récupéra le morceau de tissu que lui tentait le garçon pour panser la plaie qu’elle avait sur la joue, et qu’elle avait alors oubliée (ou pas remarquée jusqu’à présent… En tout cas, elle ne s’en était pas inquiétée). Ses gestes trahissaient sa distraction, tandis qu’elle observait Edward s’occuper du Pokémon qu’avait ramené Léto. Il lui rappelait les Pomdepik de chez elle. La Terrosienne tenta de se souvenir si elle avait déjà croisé cette espèce et si elle en connaissait le nom, mais elle ne parvenait pas à se concentrer. L’exercice dans le noir l’avait pas mal fatiguée, en faisant appel à des ressources qu’elle n’avait pas l’habitude d’utiliser.

Du coup, la proposition de repos de son compatriote fut accueillie avec reconnaissance. La jeune femme se laissa tomber au sol, face au Lieur, et Léto vient poser son cou sur ses jambes pour réclamer des caresses. Les deux amies mangèrent et burent, et la louve piqua même un mini-roupillon, tandis que sa maîtresse débriefait l’exercice, et surtout ses ressentis et ses difficultés, avec Edward. Elle en profita pour aborder le point qu’elle n’avait pas encore vraiment compris, jusqu’à présent.

“Gale et moi avons aussi croisé des créatures qui… Physiquement, l’un d’entre eux était l’exacte copie de Léto. Pas un autre Grahyéna. Je connais ma Pokémon autant que moi, et c’était son corps que j’ai senti sous mes doigts… Mais son émanation était différente. Gale a alors attaqué et les deux… choses… sont parties.”

Ils commencèrent à en discuter. Est-ce qu’il y avait, dans ces catacombes, certains de ses Pokémon qui avaient le don de voler l’apparence d’autres ? Ou bien des Pokémon Psy ou Spectre qui les avaient plongés dans une illusion, au moins tactile pour l’humaine ? Comme elle n’avait pas pu voir ni entendre, Gale était le seul témoin véritable de la scène, mais elle n’était pas en mesure de le comprendre. En tout cas, son hypothèse était la plus probable. C’était un peu inquiétant ; l’humaine réalisa que, ayant eu ses yeux et ses oreilles à ce moment-là, elle aurait très bien pu ignorer l’aura de la créature et se faire complètement avoir par le déguisement. Décidément, elle aurait appris de nombreuses choses, aujourd’hui.

Les deux jeunes gens passèrent à la suite lorsque Hako termina son gobelet de thé citronné. Edward la conduisit dans une pièce voisine, préparée pour l’occasion, puisqu’un feu l’éclairait légèrement. Le Lieur lui expliqua alors ce qu’il attendait d’elle… ce qui ne manqua pas de la faire grimacer un peu, car elle se sentait encore assez peu confiante. “Ca ne devrait pas être trop dur”... Il exagérait un peu. Riggs avait pu constater, lorsqu’il l’avait vue ce matin-là, que ses “prédispositions”, comme il disait, étaient encore hasardeuses, voire erratiques…

Le Terrosien s’assit par terre en attendant qu’elle lui montre l’étendue de ses talents. Il avait tellement insisté sur la simplicité de la chose dans sa tirade qu’Hako se sentit bien bête. Certes, elle avait le pouvoir de devenir invisible dans les ombres… Mais jusqu’à présent, elle n’en avait toujours pas compris le mécanisme ! Timidement, elle s’approcha d’un recoin, le plus sombre possible, et mit ses mains contre le mur comme si elle attendait qu’il l’absorbe. Elle n’osait pas vraiment faire face à son accompagnateur, agacée de son incapacité. Comme pour la narguer, ou au contraire parce qu’elle sentait que sa maîtresse était dans la panade, Léto se releva, secoua sa tête, et fonça dans le mur avant de fondre dans l’ombre comme s’il avait existé un tunnel invisible. La Grahyéna aboya, invisible, immatérielle même. C’était bien beau, mais ça ne l’aidait pas des masses. Voyant que les minutes passaient et qu’elle n’avançait pas, Hako ressentit le besoin de se justifier.

“Désolée, je ne sais pas trop ce qu’a dit Riggs à mon propos, mais j’ai encore du mal avec cette technique…”

“Hm ? répondit le garçon derrière elle, avec un ton étonné. Je ne te vois plus, pourtant…”

Hako baissa les yeux vers son corps et ses jambes, et elle constata qu’il disait vrai : elle était invisible… Enfin, ombragée, plutôt. Elle ne se distinguait plus, et l’obscurité n’était pas la seule cause du phénomène. Néanmoins, c’était léger… La moindre de ses respirations, le moindre mouvement lui donnait l’impression de se voir, furtivement, comme un mouvement d’air. Elle bougea une jambe millimètre par millimètre pour voir si elle pouvait se déplacer ainsi…

“Ah, vue !”

Mince. Repérée, alors qu’elle était encore dans une zone peu éclairée… Qu’est-ce que ça allait donner une fois à la lumière du feu ? Elle ne pouvait pas se permettre de simplement devenir un ombre à la surface de l’ombre, pour réussir ; il fallait qu’elle s’y enfonce. Encore une fois, elle appuya sur le mur comme pour fusionner avec la roche, sans le moindre succès. Léto jappa de nouveau. Léto… Elle était dans l’ombre, elle, non ? Hako ferma les yeux pour tenter de nouveau de la repérer. Si elle avait réussi à la retrouver dans un dédale, elle pouvait bien réussir à la rejoindre alors qu’elle se trouvait littéralement sous ses yeux. Léto… Léto… L’humaine la devinait presque, floue dans une zone sombre. Elle avança pour la rejoindre, plus loin que ce que la forme de la pièce ne pouvait lui permettre, normalement. La jeune femme rouvrit les yeux quand elle sentit le museau chaud et poilu de sa Pokémon frôler son bras.

Elle était revenue dans le monde en nuances de gris qu’elle avait découvert avec Abigail lors de leur fuite dans la Canopée. En se tournant, elle put distinguer Edward en blanc derrière elle, comme à travers la porte vers un autre monde. Celui de la lumière. Autour d’elle, tout n’était qu’ombres et silhouettes. Si elle se rappelait bien, il était possible de se déplacer dans ce paysage monochrome comme dans le monde réel, et aussi de s’y “enfoncer” plus profondément. Pour le moment, Hako ne voulait pas trop s’y risquer. Elle n’avait pas peur du noir, mais elle admettait craindre de se laisser submerger et de se retrouver coincée dans cet étrange paysage.

La jeune femme prit ses marques, et se déplaça dans cette représentation inversée de la salle souterraine. Sa Grahyéna, ayant rempli son rôle de guide, resta près d’elle sans la presser. Hako se rapprocha de nouveau de la frontière avec la lumière, pour tester. Elle avait l’impression de se mouvoir, mais en même temps elle se sentait fixe dans l’espace, regagnant simplement sa visibilité, sa matérialité. Deux sensations contraires que son cerveau, refusant les paradoxes, avait bien du mal à gérer. Pour rester dans cette zone d’entre-deux, cela nécessitait plus de concentration qu’être plus enfoncée dans le noir. Message reçu, elle s’éloigna de nouveau.

Bien. Maintenant qu’elle était là, il allait falloir penser à poursuivre l’exercice. Hako se déplaça vers l’un des murs éclairés qu’elle était censée franchir, et elle réalisa bien vite le problème. Ici, l’ombre était fine ; elle serait donc obligée de rester dans la zone un peu bâtarde qu’elle avait identifiée un instant plus tôt. Inspirant à fond pour se préparer à la sensation désagréable de n’être ni ombre, ni corporelle, Hako s’avança contre la paroi. Si on pouvait le décrire avec des termes du monde de la lumière, on aurait pu dire qu’elle avait l’impression de nager, collée au sable, dans quelques dizaines de centimètres d’eau. Il n’était pas facile de se mouvoir, et elle avait l’impression que le “haut” de son coeur était émergé. Comme un Kecléon, elle n’avait plus tant l’impression d’être à l’abri dans un autre monde que d’avoir une peau prenant l’apparence du mur derrière elle, mais visible malgré tout.

D’ailleurs, Edward plissa des yeux juste dans sa direction. La femme s’immobilisa, limitant son attention à sa capacité à rester fondue dans le mur.

“Vvvvvv….”

Rester immobile…

“... vvvvv...”

Elle tourna son oeil vers le jeune homme en espérant qu’il la confonde avec les mouvements des flammes projetées sur la roche, mais sans succès.

“.... vvvvue. Yup.”

“Erf.”

Alors qu’elle soufflait, La Terrosienne se sentit redevenir parfaitement visible et matérielle. Elle leva les yeux au ciel. C’était dur, cette histoire ! Docile, elle retourna à son point de départ, et recommença, parvenant au moins plus aisément à rejoindre Léto dans l’ombre.

Comment faire pour traverser cette zone ? Hako observa, se demandant s’il fallait s’enfoncer plus pour y parvenir, ou si au contraire, en devant en plus une ombre qu’avant, elle ne risquait pas de craindre encore plus la lumière du feu. Elle regarda le plafond et le sol, cherchant des passages moins éclairés où se faufiler. Mais le feu, même si ses lueurs n’étaient pas homogènes, atteignait au moins un peu chaque endroit. Hako soupira, attirant le regard d’Edward dans sa direction. Elle crut le voir sourire, comme s’il lui disait “allez, courage ! “, alors qu’il ne pouvait pas la voir pour le moment.

La Terrosienne se détendit, appréciant ces encouragements silencieux. Elle décida de tenter une première idée, et s’éloigna du garçon et de la salle pour progresser dans les ténèbres. Elle fit quelques mètres, jusqu’à ne presque plus distinguer l’autre côté derrière elle. L’apprentie Lieuse se sentait comme si elle avait fait le plein d’énergie sombre, capable de la protéger de l’énergie lumineuse du feu plus longtemps. Elle tenta de nouveau de parcourir la paroi de roche illuminée ; cette fois, le niveau “d’eau”, pour poursuivre la métaphore, semblait avoir un peu augmenté, même s’il diminuait de nouveau au fur et à mesure de la progression de la jeune femme vers l’autre coin. La lumière du feu dansait sur le mur, et les ombres en faisaient donc autant ; Hako s’adapta en suivant les mouvements des vagues de ténèbres et de lueurs. Elle parvint au second angle à temps avant de perdre son obscurité protectrice. Plus que deux murs !

Aussi silencieusement que possible, la jeune femme expira. L’exercice n’était pas simple, même si elle comprenait mieux la technique. Si elle perdait son élan, elle n’était pas sûre de pouvoir tout recommencer une nouvelle fois. Il fallait que ce coup-ci soit le bon, et donc qu’Edward n’ait aucune idée de sa position, pour pas qu’il ne se méfie. Hako eut envie de s'asseoir par terre pour se reposer un peu, mais elle n’était pas sûre d’avoir envie de repartir après. Autant en finir le plus vite possible. Une nouvelle fois, elle s’éloigna du brasero, et encore une fois, elle s’élança contre le mur. Ce fut plus simple cette fois. Elle prenait le pli. Espérons que cela ne signifiait pas qu’elle allait restée coincée… Pendant un instant, arrivée au troisième coin, elle se demanda d’où lui venait cette peur de ne plus pouvoir revenir à la lumière. Grahyéna passait de l’un à l’autre sans problème, il lui suffisait donc de la suivre pour s’extirper. Pourtant… Elle ne pouvait s’empêcher d’appréhender.

Dans tous les cas, elle touchait au but. Au milieu du troisième mur qu’elle avait à traverser, l’ombre d’Ed vacillait. Il lui suffisait de l’atteindre, et elle n’aurait qu’à se glisser jusqu’à lui. Sauf s’il décidait de bouger, pour une raison ou un autre. Il ne fallait pas lui laisser ce loisir, ni la possibilité de savoir qu’elle approchait. Elle reprit son petit rituel de chargement, mais moins longtemps qu’avant (puisqu’elle allait moins loin), et s’avança contre le mur vers la silhouette du garçon. Une fois dedans, elle dut changer sa perspective pour se déplacer vers le sol et se glisser en dessous. Ce fut un exercice particulier de perception, mais rien n’était impossible dans ce monde où l’espace n’existait pas réellement. Hako était désormais derrière le Terrosien, et en dessous de lui. Elle avança dans son dos, et avant qu’il n’ait pu réagir, s’extirpa vers le haut puis regagna sa matérialité - l’opération dans le sens inverse aurait eu pour conséquence qu’elle aurait eu du mal à monter vers le plafond, gravité oblige - et lui souffla à l’oreille.

“Me voilà.”

Léto la rejoignit l’instant suivant en aboyant avec entrain. Sa maîtresse était satisfaite de sa performance, mais elle ne fit pas la fière longtemps, et s’assit à côté de son professeur.

_________________


Thème de Hako
En cours :
0 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 260

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Edward Harris le Mer 24 Mai 2017 - 19:00

Edward ne put cacher totalement un sursaut lorsque la jeune femme lui chuchota ces mots à l'oreille. Il avait beau être ici l'examinateur, l'exercice l'avait rendu assez tendu, lui aussi.  Les premières fois, elle avait trahi sa présence en bougeant, peut-être un peu trop vite, peut-être en étant insuffisamment concentrée, mais à partir du moment où elle a eu chopé le truc, et est devenue totalement invisible, il avait scruté sans succès les ténèbres en se demandant où elle pouvait bien être, et à quel moment elle allait surgir dans son dos. Il y avait fort à parier que, si elle avait manifesté sa présence d'une manière moins… douce… il aurait crié comme une fillette. Il tourna la tête vers elle en cachant sa gêne derrière un petit rire nerveux, qui gagna en authenticité lorsque la Grahyéna se mit à fêter la réussite de sa maîtresse.

_ Pfiou, tu m'as fait peur ! Fit-il alors que Hako s'asseyait près de lui. Je pense que ça signifie que tu as réussi, j'ai rien vu venir. Bravo, c'était impressionnant.

Il inspira profondément avant de lâcher un long soupir. Qu'est-ce qu'il devait dire ensuite ? Ah oui, il se souvenait des mots de Soriu.

_ Ca, c'est un aspect du lien, une façon parmi une infinité de possibilités. Je t'ai montré comment moi je savais m'en servir, tu as appris quelque chose de différent, et si tu le souhaites, tu en découvriras probablement d'autres, avec le temps. Personnellement, c'est pas vraiment mon délire, je suis plus intéressé par le lien en lui-même que par d'éventuelles nouvelles capacités… Chacun son truc.

Il se releva et essuya ses mains pleines de poussière sur son pantalon.

_ Je vais aller jeter un œil au Pokémon que tu m'as ramené, pour être sûr que tout va bien. Et puis après ça, je te propose qu'on s'y remette et qu'on termine par un dernier exercice, fit-il avec un sourire.

Il repassa dans la pièce voisine et s'agenouilla près du Grainipiot qui semblait s'être réveillé mais était encore trop groggy pour bouger. C'était signe que le poison était presque purgé de son petit organisme, sans quoi il aurait été plongé dans le coma à l'heure qu'il est.

_ Eh ben mon petit, tu diras merci à la dame, parce que sans elle tu te serais pas réveillé, fit-il à l'adresse du petit Pokémon qui ne devait pas comprendre grand-chose de toute façon. La prochaine fois que tu tombes sur un Pokémon poison tu y réfléchiras à deux fois avant de l'attaquer.

Il se releva et fit un signe de tête à Spike qui se tenait près de lui. Après tout, c'est lui qui allait jouer le rôle le plus important dans l'épreuve qui allait venir. Il se tourna ensuite vers Hako.

_ Du coup, pour la suite, ça se passe par ici, fit-il en pointant du doigt une salle qu'ils n'avaient pas encore visitée. Prends ton temps, tu me rejoins quand tu es prête.

La terre battue étouffa le bruit de ses pas au moment où il entra dans la pièce. C'était une grande salle circulaire, faiblement éclairée par des torches accrochées aux murs. Il s'avança jusqu'au mur opposé, suivi par Spike, et sortit un bandeau qu'il commença à nouer sur les yeux du Nidorino.

_ Comme à l'entraînement, tu gardes l'esprit ouvert, tu t'énerves pas, et tu fais de ton mieux, ok ? On a peut-être plus l'habitude qu'eux de jouer à ce jeu, mais je pense qu'on ne doit pas les sous-estimer, on risque d'être surpris.

Lorsque la jeune femme entra enfin, il lui lança un bandeau roulé en boule.

_ Attrape ! C'est pour Léto. Le dernier exercice, ce sera un petit combat amical, entre elle et Spike… Avec quelques petites subtilités. Les Pokémon auront les yeux bandés, ce sera donc à nous de les guider, et, parce qu'on est là pour ça, il faudra les guider sans parler, juste par l'esprit. Maintenant que t'as chopé le coup, ça va t'apprendre à t'en servir de manière spontanée. Et pour être sûr que Léto ne se servira pas de son flair…

Edward montra une petite fiole en cristal qu'il tenait entre ses doigts, avant de la fracasser en la lançant contre un mur. Aussitôt, une forte odeur de menthe emplit l'espace, masquant toutes les autres.

_ Et voilà, comme ça tout le monde suivra les mêmes règles. On commence dès que vous êtes prêtes, bon courage !

Une fois les préparations terminées, Edward fit un clin d'oeil à son adversaire, et envoya un ordre mental à Spike qui partit sur le côté en courant. Avant de rentrer dans le mur, il dévia de sa trajectoire pour lancer une charge, corne en avant vers la Grahyéna.

HRP :Et voilà, pour la fin on se fighte ! Donc les règles… Ben c'est limpide, nos Pokémon ne voient rien, ne sentent rien (à part de la menthe =D) et n'entendent pas grand-chose parce que la terre battue étouffe pas mal les bruits. C'est donc à nous de les guider, mais au moindre mot, c'est la disqualification, alors chut ! =D

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 344

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Hako le Mar 13 Juin 2017 - 23:11

Hako et Edward discutèrent, pendant que la jeune femme se remettait de ses émotions, sur ce qu’était vraiment “être un Lieur” aux yeux du Terrosien… Enfin, ce que ça pouvait être. En réalité, Hako écouta plus qu’elle ne discuta. Elle fatiguait, et puis, même si elle avait un avis sur la question, elle savait que son accompagnateur était bien plus calé qu’elle sur le sujet. Elle aurait bien le temps de se faire sa propre expérience, s’il la jugeait apte à se faire qualifier de Lieuse. Après un moment de silence, le garçon se leva et sortit de la salle pour aller s’enquérir de l’état de santé du Pokémon sauvage qu’ils avaient empoisonné. Hako resta un peu sur place, à se masser les jambes et à gratouiller le dos de Léto, distraitement, puis elle le rejoignit alors qu’il semblait finir son examen. Sans prendre une minute de repos, il repartit vers une troisième salle, “pour la suite”. Mais puisqu’il lui offrit de prendre son temps, la Terrosienne ne se fit pas prier pour en profiter.

Elle s’agenouilla à proximité du Pokémon Plante, qui semblait conscient mais vaseux. Il y avait quelque chose qui lui plaisait chez lui… Elle ne savait pas trop ce qui était arrivé pour que Léto le ramène dans cet état, mais apparemment… Il avait décidé de les affronter, elle et Spike ? Ca voulait dire qu’il en avait dans le ventre. Et la Grahyéna avait eu l’air de penser soit que l’humaine pouvait l’aider, soit qu’il pouvait apporter quelque chose à la guerrière. Hako eut un sourire. Pour le moment, la créature était trop épuisée pour lui répondre, mais plus tard, elle lui proposerait de faire partie de son groupe. En attendant, qu’il se repose, puisqu’il en avait le loisir !

De son côté, elle ne voyait qu’une nuit de sommeil (ou au moins une bonne sieste) pour parvenir à se remettre de sa fatigue musculaire et mentale, mais l’offre d’Edward d’attendre qu’elle soit prête n’était probablement si généreuse. Hmpf… Mine de rien, ils bossaient depuis plusieurs heures là-dessous. Il y avait bien longtemps qu’elle ne s’était plus imposé un tel rythme, elle avait pas mal faibli depuis. Pas question de se laisser aller. Hako se releva, et se dirigea vers la salle voisine, prête à tout.

Elle se fit directement agresser en arrivant par le soigneur, qui lui lança un morceau de tissu. Hako le reconnut en l’attrapant, c’était un des bandeaux qu’ils avaient utilisés durant l’épreuve en aveugle. Edward lui annonça qu’il était pour Léto uniquement, toutefois. Tant mieux, songea la jeune femme avec une pointe de soulagement. Elle s’occupa de le nouer autour de la tête de la hyène qui ne cacha pas son ennui et sa nonchalance en baillant de manière forcée, tout en écoutant attentivement les consignes que lui donnait l’examinateur. La jeune femme ne répondit rien, mais vraiment, cette histoire de combat Pokémon guidé sans parole… ça ne la mettait pas à l’aise. La Grahyéna ne sembla pas plus ennuyée que ça, jusqu’à ce que le Terrosien ne rajoute à l’équation une fiole qui, en se brisant, répandit dans la pièce une puissante odeur mentholée. Là, enfin, elle commença à montrer des signes d’agitation, puisqu’elle sortait de sa zone de confort. Hako elle-même plissa le nez tant l’odeur était forte, et son odorat à elle était largement moins développé.

La dompteuse passa sa main sur le dos de sa Pokémon, puis se mit en retrait, derrière elle, comme elle avait vu faire les “dresseurs” en “combat”. Elle n’y connaissait rien, de base, mais devoir en plus être les yeux de sa Pokémon, en plus de lui transmettre des informations mentalement, ça n’allait pas être une partie de plaisir ! Surtout, comment ça marchait ? Fallait-il simplement penser l’ordre très fort et croire autant que possible que sa partenaire allait l’entendre… ? De toute façon, elle n’allait pas pouvoir y réfléchir trop longtemps, il allait falloir passer à l’action : le Nidorino de Edward venait de se mettre à courir. Léto tournait sa tête hasardeusement, de droite à gauche, en attente d’un ordre ou essayant de détecter son adversaire. Hako se força à garder la bouche fermée, avec frustration, pour ne pas échouer “par réflexe”, et elle se concentra intensément sur l’information qu’elle voulait transmettre, plutôt que de réfléchir à la méthode : “devant toi, gauche, dix mètres. Neuf mètres…  Six…”. Mais Léto ne semblait pas réagir. Elle se contenta de s’immobiliser, le museau droit devant elle, alors que son adversaire se rapprochait de son côté. “Deux, un”...

La Grahyéna grogna et esquiva au dernier moment la charge en se décalant, mais rien n’indiquait que c’était grâce à une information obtenue par télépathie plutôt que par instinct, ou parce qu’elle avait détecté le Nidorino d’une quelconque manière. D’ailleurs, tandis que celui-ci freinait et se remettait face à elle, Léto ne montra pas le moindre signe d’une contre-attaque. Elle attendait un signe de sa maîtresse qui ne venait pas. Pourtant, l’apprentie Lieuse hurlait presque, intérieurement, des ordres variés : “frappe, derrière toi, trois mètres, tourne-toi, mords !!”, sans grand succès. Le Pokémon Poison chargea de nouveau avant que la hyène ne puisse recevoir ou interpréter le moindre signal, et cette fois la Pokémon noire ne parvint pas à l’éviter : elle se prit le choc dans la patte avant et trébucha, alors que Hako ressentait dans sa propre épaule une secousse accompagnée d’une brûlure, et qu’elle porta, par réflexe, son autre main vers une blessure inexistante.

La douleur s’estompa en un instant, mais ce transfert de sensations physiques inspira la jeune femme. Si Léto pouvait lui partager ce genre d’informations, sans doute qu’Hako pouvait aussi le faire… Les bras pendants, elle se courba en avant, montrant les crocs et fronçant les sourcils en direction du Nidorino ; immédiatement, la Grahyéna prit elle aussi une posture plus agressive, commençant à grogner. Oui, après tout, ça ne servait à rien d’essayer d’imiter des combats d’humains : elles étaient beaucoup plus primaires, toutes les deux. Elles faisaient bien plus confiance à leurs instincts qu’à leur logique ou leur savoir technique. Hako fit un premier pas dans une direction qui, si on prenait sa Pokémon comme origine, était celle de l’adversaire, et elle donna un coup de dents dans le vide : aussitôt, Léto bondit en avant et referma sa gueule sur sa cible. Les deux partenaires sentirent le goût acide du poison suintant des épines de la créature violette, elles perçurent ensemble la corrosion dans leurs deux gorges. Les deux reculèrent et toussèrent le venin en parfaite synchronisation.

Forte de ce succès, Hako fit une nouvelle tentative, laissant le temps à Léto de se remettre du choc - après tout, seule la Pokémon avait réellement subi le point poison. L’humain ouvrit la gueule - la bouche, plutôt - et fit mine de crier, mais seul un râle sortit de sa gorge, à peine audible. Elle espérait que, si Edward parvenait à le percevoir, il ne considèrerait pas cela comme un contournement de la règle… En tout cas, sa partenaire ouvrit elle-même sa gueule et émit un puissant Aboiement qui fit vibrer les murs de la grande salle. C'était bien, ce mode de communication... Plus reposant que le reste et que ce l'humaine n'aurait cru. Cela leur venait très facilement, à toutes les deux, puisque c'était plus ou moins dans la continuité de leurs moyens habituels de communication. Elles étaient prêtes à en découdre !

_________________


Thème de Hako
En cours :
0 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 260

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Edward Harris le Mer 12 Juil 2017 - 20:42

Edward s'amusait comme un petit fou. C'était la première fois depuis longtemps qu'il se livrait à un duel amical, qui plus est contre un adversaire d'un niveau sensiblement équivalent au sien. Le Terrosien et son Nidorino avaient certes l'avantage de l'expérience, mais leurs adversaires avaient vite compris le truc et, malgré de petites maladresses et une technique peu orthodoxe. Manifestement, le lien qu'elles avaient développé avait quelque chose de beaucoup plus fusionnel que celui qui l'unissait lui-même à ses Pokémon. Ca pouvait avoir son intérêt, certes, mais ça ne venait pas sans inconvénients : Hako semblait ressentir toutes les blessures infligées à Léto, ce qui risquait à chaque fois de la déconcentrer. De plus, en étudiant les mouvements de la dresseuse, Edward pouvait avoir une idée une fraction de seconde en avance de l'attaque qu'allait lancer la Grahyéna, un peu comme si elle avait donné l'ordre de vive voix. Malgré ça, c'était une technique qui fonctionnait, et Edward n'aurait probablement pas été capable de faire aussi bien à sa place.

La première attaque de la Grahyéna s'était douloureusement retournée contre elle après qu'elle ait refermé ses crocs sur les épines empoisonnées de Spike, mais celle qui suivit fit mouche. L'Aboiement tonitruant obligea l'humain à se plaquer les mains sur les oreilles, et rien à voir avec le lien. L'attaque, dans un lieu confiné comme les catacombes, résonnait et lui vrillait littéralement les tympans. Spike se plaqua à terre, les oreilles rabattues en arrière pour encaisser le plus gros de l'onde sonore, et riposta en lançant une volée de Dards Venins pour faire taire son adversaire. Edward, lui, lança un faux regard de reproche à Hako et forma un « Ouch » muet avec ses lèvres avant de lui faire un clin d'oeil.

Enfin bon, il avait beau s'amuser, il avait tout de même un match à disputer, et même si l'issue du combat n'avait pas la moindre importance, ça n'était pas une raison pour se laisser aller. Pour être honnête, il ne s'était pas vraiment attendu à ce que ses adversaires utilisent une attaque sonore, et ça remettait quelque peu en question la tactique qu'il avait eu en tête jusque là. Il avait prévu de garder ses distances et d'attaquer via des angles différents pour désorienter Léto, mais si cette dernière était capable d'attaquer à distance, qui plus est sans avoir besoin de viser précisément Spike, ça allait être difficile. C'était dommage, après s'être donné le mal d'imaginer une stratégie un peu différente de celles qu'ils utilisaient habituellement, mais ils allaient devoir revenir à leurs premiers amours.

Alors que Spike franchissait d'un bond l'espace qui le séparait de Léto, Edward dessina mentalement l'image d'un pentagramme parfait. Le motif était prévisible, mais il y avait une excellente raison à ça. Alors qu'il envoyait au Nidorino l'ordre d'exécuter son attaque Furie, il ne quitta pas des yeux Hako. La jeune femme était suffisamment dégourdie pour se rendre compte du motif des attaques répétées et tenter d'anticiper pour préparer une contre-attaque. C'est en tous cas ce que lui aurait fait. Sans prendre le moindre pas d'élan, Spike se lança corne en avant sur son adversaire, la frappant de biais pour atterrir derrière elle. Il dérapa dans la terre battue en changeant de direction, reprit appui sur ses quatre pattes et s'élança une seconde, puis une troisième fois. C'est au moment de porter le quatrième coup qu'Edward lança son ordre. Au lieu de repartir, le Pokémon poison feinta et profita de la fraction de seconde qu'il avait gagnée pour se concentrer et canaliser sa Puissance. Il se planta ensuite sur ses quatre pattes, fermement ancrées dans la terre battue, et attendit, corne pointée sur la Grahyéna, que celle-ci lance un nouvel assaut. Le duo était bien décidé à transformer ce qui avait commencé comme un combat Pokémon classique en un exercice auquel ils étaient bien rompus : un duel au corps à corps où le premier à faire une erreur la paierait cher.

Edward, les sourcils froncés sous l'effet de la concentration, ne quittait pas des yeux Hako, prêt à transmettre à Spike où et quand l'attaque suivante allait porter. Il était ses yeux, et savait très bien à quel point c'était handicapant dans ce genre de duel de ne disposer que d'informations de seconde main, aussi devait-il faire de son mieux.

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 344

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Hako le Dim 16 Juil 2017 - 23:14

L’adversaire avait décidé de revenir au corps-à-corps sans attendre que Léto ne se rapproche de lui. Ca risquait de donner à Hako moins de marge de manoeuvre pour faire esquiver ou contrer les attaques à sa louve, mais ça n’était pas bien grave. Puisque Edward et Nidorino avaient repris l’offensive, la Terrosienne se concentra sur les manoeuvres d’évitement, gardant à l’esprit que le moindre contact avec les épines du Pokémon risquait d’avoir des conséquences fâcheuses, en plus des “simples coups”.

L’adversaire lança la première charge, mais pas de face. Le Nidorino fonça et frappa sur un point légèrement décalé de Léto. Hako fit un pas de décalage pour indiquer à sa Pokémon de se déplacer sur le côté afin de ne pas risquer d’être piquée par la corne. Mais l’adversaire se laissa à peine le temps de retrouver une bonne position avant de repartir dans une nouvelle direction, cette fois droit sur la hyène. L’humaine dut faire un véritable bond en arrière pour que, une fois imitée par Léto, elle soit sûre que sa Pokémon puisse se dégager complètement de la trajectoire de la charge. Presque complètement, du moins ; elles avaient été prises par surprise par ce second assaut, et Léto n’avait pas pu complètement éviter l’opposant, qui lui griffa le flanc. La blessure était superficielle, mais elle brûlait, et Hako ne voulait pas jouer avec le poison plus que nécessaire. Réfléchissant à toute allure, elle chercha un moyen de mettre l’autre hors d’état sans avoir à le toucher, et sans qu’il ne puisse toucher son adversaire non plus.

Il n’allait pas être simple de s’éloigner de lui, surtout qu’il chargeait une troisième fois et qu’il fallait de nouveau, instinctivement, savoir comment l’esquiver. Néanmoins, les deux combattants s’étaient rapprochés des limites du terrain, à force de se rentrer dedans. Une ébauche de stratégie commença à se dessiner dans l’esprit de Hako, mais elle n’avait pas le temps de déterminer l’image globale avant de se décider. Elle décida qu’elle verrait au moment opportun comment mettre son idée en place, et fit se décaler Léto, une fois de plus, en direction du mur le plus proche. Le Nidorino fonça une nouvelle fois, en biais. La Terrosienne comprit qu’il tournait autour de sa louve, mais elle n’était pas vraiment sûre de comment, et de si cette information pourrait lui être utile.

Si elle avait été sûre du schéma (s’il y en avait un), elle aurait pu forcer l’ennemi à s’assommer contre une paroi (c’était, réalisa-t-elle, l’image globale qu’elle s’était faite de sa stratégie). Mais il lui manquait trop de données pour que ce plan soit sûr, et puis Edward avait probablement deviné ce qu’elle avait en tête. Il n’allait probablement pas envoyer son champion en direction des parois en le laissant s’écraser, puisque lui voyait bien où étaient les obstacles. Alors, pour éviter le quatrième coup et tenter de reprendre l’avantage et la distance qu’elle avait perdue, Hako mit en place une autre stratégie. Peu importait la direction qu’il allait prendre, le Nidorino allait de toute façon laisser un endroit sûr : celui qu’il allait quitter. Pour s’y rendre, cette fois, l’apprentie Lieuse choisit d’utiliser les nouveaux savoirs qu’elle avait acquis cet après-midi-là. Elle frappa du pied sur le sol, et en laissa une partie s’enfoncer dans l’ombre ; puis elle fit glisser sa jambe dans la direction de l’adversaire. Immédiatement, la Grahyéna s’enfonça entièrement dans le sol, profitant de la faible luminosité, et fonça vers l’endroit indiqué, d’où l’adversaire allait partir d’une seconde à l’autre.

Sauf qu’il ne partit pas. Edward avait-il lu ses pensées, ou avait-il prévu dès le début de la feinter ? Hako n’en savait rien, mais elle fut déstabilisée par l’immobilisme du Pokémon, surprise en plein milieu de sa tentative. Léto ressentit évidemment ce trouble, puisqu’elle ralentit et sa trajectoire hésita comme si elle avait glissé. L’humaine fronça les sourcils. Tant pis ; elle avait choisit un coup à jouer, et elle allait s’y tenir ! Il était de toute façon trop tard pour en changer sans prendre le risque d’un contre. Lorsque Léto atteignit l’ombre du Nidorino, Hako ressortit son pied du sol avec précipitation et énergie. Ainsi, la Grahyéna s’extirpa des ténèbres avec la même violence, cherchant à donner un coup de crâne dans les côtes de son adversaire, directement par en-dessous de lui.

Enfin, ça n’était pas tout ça, mais la manoeuvre était censée fournir à la hyène un moyen de retourner à distance. Aussi, une fois bien dégagée de sous l’adversaire, Hako veilla à ce qu’elle s’éloigne de lui suffisamment avant qu’il ne lui saute encore dessus. Vu que cela avait eu l’air d’être efficace la première fois (et aussi parce qu’elle n’avait pas tellement d’autres attaques qui pouvaient atteindre un ennemi distant, en fait…), elle intima à Léto d’utiliser de nouveau son aboiement, une fois placée dans le dos de sa cible.

_________________


Thème de Hako
En cours :
0 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 260

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Lieur] Hello Darkness... [Hako]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum