[ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Mar 17 Jan 2017 - 17:08

« Recalé. »

Sans un mot de plus, la vieille femme abattit son tampon sur la paperasse devant son nez. La femme en face d’elle s’apprêta à protester, mais un seul regard de la Vétérante lui fit comprendre que ce n’était pas la peine. Comme elle tardait à partir, l’examinatrice reprit.

« Vous ne m’avez pas entendu ? Dehors, et faites entrer le suivant, histoire de servir à quelque chose. »

La demoiselle s’inclina avec respect puis sortit de la pièce en trainant des pieds. De l’autre côté de la porte, elle leva les yeux pour rencontrer ceux turquoise d’un beau jeune homme.

« C’est à vous, » lui annonça-t-elle en serrant la mâchoire et en tentant de retenir les larmes qui voulaient s’échapper. Elle n’avait pas l’air particulièrement faible ou peureuse, et aurait presque été intimidante avec son épée double accrochée dans son dos si elle n’avait eu l’air en état de choc. « Bon courage, vous allez en avoir besoin... » finit-elle par murmurer avant de prendre la poudre d’escampette.

Le garçon pénétra dans la salle, fermant soigneusement la porte derrière lui. La pièce était grande mais pratiquement vide, à l’exception de banderoles ornées du symbole du Pays de la Terre et quelques outils d’entraînement. Vers le fond, une vieille dame de facilement plus de quatre-vingt ans était assise à un bureau, gribouillant des choses sur des feuilles posées devant elle. Lorsqu’elle entendit le bruit de ses pas, elle le pria de venir à elle, à sa façon.

« Approchez, vous ne pensez pas que je vais crier non plus ? »

Lorsqu’elle le jugea suffisamment proche, sans lever les yeux de ses papiers, elle demanda platement, sans émotion.

« Nom ? Prénom ? Expérience ? »

_________________

Bienvenue dans ton épreuve, j’espère que tu ne vas pas la regretter. Razz Pour commencer, il faut juste que tu te présentes à ton examinatrice en déclinant ton identité, tes motivations pour être dompteur, expérience et tout ça. x) Le fun commence dans le message suivant ! Wink

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Bayel Clonbork le Dim 22 Jan 2017 - 16:27

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que le Terrosien Bayel séjournait avec l’énergumène de Miano. Pas spécialement parce qu’il était nourri et logé mais parce qu’il voulait s’assurer que la Luxio Melanya guérissait de ses blessures. Et c’était le cas mais malheureusement pour Bayel, la lionne refusait que ce dernier l’approche. Contrairement au Nalcien qui n’avait aucune difficulté à la caresser. C’est alors qu’on lui raconta son histoire, que la jeune Luxio, sœur cadette de la fratrie, avait été chassée par les humains. Jia Miano ne lésina pas sur les mots employés, révélant alors au gris l’atrocité que l’être humain pouvait avoir. Même si la lionne était guérie, Bayel se sentait obliger de s’excuser et pour cela il devait l’approcher. Mais quand la bête refusait catégoriquement… c’était une toute autre affaire. Après une énième tentative, le Nalcien s’approcha de son ami :

« On dit que seuls les Dompteurs peuvent s’imposer face aux créatures les plus agressives…

- Je suis au courant. Mais je comptais passer ce diplôme pour une toute autre raison.

- Pour ton père ? »

La réponse du Nalcien eut l’effet d’un coup de vent glacial sur le gris. Bayel n’avait pas le souvenir de lui en avoir parlé. Mais si son ami avait répondu cela, c’était le cas. Lors de leur première rencontre ? En même temps, Bayel ne s’attendait pas à faire ami-ami avec lui… Mais avant que le jeune homme ne réplique face à ça, Jia Miano lui tendit une lettre scellée par le sceau Terrosien, détaché. Bayel lâcha un soupire en voyant le regard détaché du Nalcien, comprenant alors qu’il avait déjà ouvert la lettre et forcément lu son contenu. Il lâcha juste un « par précaution » légèrement inaudible. Le gris haussa les épaules et lu sa lettre, qui lui était personnellement destinée.  

« Je suis convoqué à I’maï.

- Doit-on se dire au-revoir ou adieu ? »

Bayel soupira une nouvelle fois devant le sourire de Miano et prit la direction de sa chambre d’infortune. Evidemment que ce n’était qu’un « au-revoir », Bayel avait la ferme intention de réussir cette épreuve et revenir ici pour en apprendre plus sur Vajra. À moins que Jia impose une nouvelle condition pour en savoir plus sur le passé de Sandovan… Le retour à la maison fut écourté étant donné que Bayel n’avait que deux semaines pour se présenter sur le lieu où il passerait son épreuve, soit une à deux journées à cause du long voyage de Nalcia jusqu’à Terros. Mais à son passage, il apprit de sa mère que son épreuve avait été avancée. Initiative prise par Sandovan. Soit, s’il avait terriblement envie de faire de son fils son joujou…

Sur les lieux, Bayel se présenta en montrant aux organisateurs la missive reçue. Comme pour la plupart des novices, le garçon dut attendre que son tour arrive. Il attendit donc dans une salle commune avec des jeunes gens, autant de garçons que de filles, faisant les cent pas et murmurant des phrases inaudibles. Y’avait-il des leçons à savoir ? Bayel avait l’impression de passer un concours écrit, genre pour devenir comptable ou Rattata de bibliothèque… Soudain, la porte s’ouvrit pour laisser entrer une jeune femme le regard attristé (ou terrorisé). Cette dernière s’approcha de Bayel et lui lâcha un « C’est à vous. » qui en disait long sur ce qu’elle venait de subir de l’autre côté. Malgré son encouragement, Bayel ne se déstabilisa pas et entra.

Lorsqu’il passa la porte, le jeune homme la referma derrière lui et put observer alors la salle où il allait subir l’épreuve. La pièce était grande mais pratiquement vide à part quelques banderoles arborant fièrement les symboles du pays. En marchant doucement vers le centre, le gris prit connaissance de la salle en voyant quelques outils utiles aux entraînements accrochés sur les murs. Cette salle ressemblait vraiment à celle de Sandovan… Cette horrible salle où le garçon avait subi bon nombre de coups… « Approchez, vous ne pensez pas que je vais crier non plus ? ». La voix criarde, Bayel vit son examinatrice ; une vieille femme. Mais c’était mal vu de juger une personne, notamment une dame, aussi le gris se rapprocha du bureau de l’examinatrice en silence. Il n’était pas nécessaire de lui répondre, qui sait comment elle pourrait le prendre.

Visiblement assez proche d’elle pour que la vieille femme puisse parler sans élever la voix, Bayel s’arrêta net et d’un coup, elle lui posa trois questions courtes et directes. Elle ne voulait pas savoir le sexe de son élève aussi ? Non, des fois qu’elle n’aurait pas bien vu ? Bon, les deux premières, c’était du gâteau mais pour la troisième… Il n’allait quand même pas sortir : « c’est mon popa qui a décidé de mon avenir à ma place ». Trop enfantin et surtout qu’il était majeur, c’était à lui de prendre de telles décisions. Ca ne passerait absolument pas. « Je veux devenir plus fort. ». Alors là, c’était trop cliché. Même s’il y avait une part de vérité dans cette dernière, comme dans la première en y repensant, Bayel devait rapidement y répondre avant que mamie ne s’impatiente. Il y avait bien la motivation « si je deviens Dompteur, j’aurais le loisir d’écouter l’histoire de mon popa (et accessoirement celle de mon ami un peu spécial) ». Décidemment, ces motivations étaient toutes dénuées de sens.

« Clonbork Bayel. » jusqu’ici, tout allait bien. « Je ne suis sûrement pas aussi expérimenté que les autres apprentis que vous venez de voir passer avant moi, et encore moins comparer à vous, madame, mais j’ai récemment eu à faire à une créature agressive qui refuse que je l’approche, personnellement. Cela peut paraître idiot aux premiers abords mais j’ai l’impression que je ne pourrais l’approcher qu’en la dominant. J’ai vraiment besoin de dominer pour y parvenir. »

Un sourire se dessina sur les lèvres du garçon, qui disparut rapidement. Mais à quoi il pensait ? Bayel écarquilla les yeux et posa quelques doigts sur ses lèvres. Venait-il réellement de dire ces mots ? Les avait-il réellement prononcés ?! « J’ai vraiment besoin de dominer »… L’espace d’un instant, il s’était cru être… lui ? Il devait vite se rattraper avant qu’on interprète ses paroles d’une toute autre façon ! Mais d’un côté… s’il se mettait à hésiter devant un examinateur, cela pourrait lui porter préjudice pour la suite ou même le verdict final. Après tout, cette Vétérante en avait sûrement entendu des plus farfelues que la sienne, de motivation. Comment savoir s’il avait une chance de poursuivre ?
[ Hrp : arf, j’ai toujours eu horreur de cette question « quelles sont vos motivations pour venir travailler avec nous ? »…  « Parce que j’ai besoin d’argent TT » XD ]

_________________


> <
avatar
Bayel Clonbork
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Dim 29 Jan 2017 - 14:37

« Donc aucune expérience, » conclut-elle à la fin du discours du garçon, comme si c’était la seule chose qu’elle avait retenu de ce qu’il lui avait raconté. Elle continua à gribouiller des notes, et leva enfin la tête pour poser pour la première fois son regard sur son candidat. Son nez était crochu et ses yeux tous petits encerclés par des tas de rides. Ses cheveux blancs étaient tirés dans un chignon sec, sans le moindre défaut, comme si même eux avaient peur de contredire la vieille dame.

« Commence par t’échauffer, » dit-elle en faisant tourner sa plume entre ses doigts. « Il y a des armes sur le mur ou dans ces coffres, » indiqua-t-elle dans un mouvement de doigts qui dévoilaient de longs ongles sur une petite main fripée, « sers toi dedans. Fais-moi signe quand tu as terminé, on commencera l’examen. »

Sur ces paroles, elle sortit de sa tunique une poche à tabac, et l’utilisa pour alimenter sa pipe liseuse qui trainait sur son bureau. Elle l’alluma ensuite avec une amulette, et se mit à faire tranquillement des cercles de fumée, tout en examinant attentivement le jeune garçon.

_________________

Ma madame est méchante, mais ne t'inquiète pas ton message précédent était parfait, ta réponse est meilleure que tout ce que j'avais imaginé, continue comme ça. Razz

On commence l'épreuve avec un échauffement ! Il faut donc que tu étires tes muscles, te mettes en forme, tout ça tout ça. ^-^ Il faut aussi que tu choisisses une arme qui te servira pour te le reste de l’examen ; tu n’auras pas l’occasion de changer après cet exo, donc n’hésite pas à prendre ton temps pour faire différent essais, tentatives, et choisir l’arme que tu préfères. Evidemment, si tu préfères te reposer sur ta lance il n’y a pas de souci pour ça, mais tu as là l’occasion de prendre autre chose si le cœur t’en dit. Wink

C’est à toi de gérer ton temps, sachant qu’un examen dure trente minutes (tu l’as appris grâce à ta convocation) ; si tu ne prends pas assez de temps, tu risques de te faire mal par la suite et surtout de faire mauvaise impression à mamie. Si tu prends trop de temps, cela empiétera sur ton temps d’examen et mamie, n’ayant pas le temps de te juger, te recalera ! Elle t’observera attentivement pendant tout ton exercice, j’espère que ton perso n’a pas de « stage fright ». Razz

Bonne chance à toi ! Smile

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Bayel Clonbork le Jeu 2 Fév 2017 - 9:26

On lui avait toujours dit que l’hésitation était le pire ennemi d’un guerrier. Hésiter n’était pas permis quand on exercer ce métier car une seconde d’inattention et la vie pouvait s’arrêter, pour toujours. En même temps, Bayel ne s’était plus souvenu des mots de son père parce que ce dernier avait forcément du le battre quand il les avait prononcés. C’était sûrement ça. Alors en l’espace d’une seconde, le garçon leva ses yeux vers son examinatrice, espérant qu’elle n’ait pas ressenti cette « hésitation » comme son père l’aurait sentit…  Visiblement non mais elle ne mâcha pas ses mots en prononçant « Donc aucune expérience. ». Par contre, pour Bayel, ces mots-ci eurent l’effet d’une flèche lui transperçant la poitrine. Oui il fallait se rendre à l’évidence, à aucun moment Bayel ne s’était exercé pour devenir Dompteur et seulement maintenant, il repensa aux paroles de son père quand il quittait la maison pour voyager. Il aurait dû s’entraîner mais non, il avait fait copinage avec un Nalcien trop gentil pour tuer quiconque ! Quoique… Il devait bien cacher son jeu celui-là d’ailleurs.

Lorsque la vieille dame redressa sa tête, un frisson traversa tout le corps du gris. Faut dire qu’elle en imposait avec seulement son regard. Est-ce que Bayel était déjà recalé ? Faut dire qu’elle attendait sûrement que ces petits rejetons au joli minois soient un minimum taillés et entraînés pour ce genre d’épreuve. Bayel expira doucement par la bouche, essayant de reprendre son calme en se disant que tout n’était pas forcément joué. Car après tout, elle n’avait pas dit explicitement qu’elle refusait de l’examiner, juste qu’en effet, il n’avait aucune expérience dans ce domaine. Il était donc temps d’apprendre, non ? Si du moins on le lui permettait. Et c’était le cas ! L’examinatrice conseilla au jeune homme de s’essayer à différentes armes présentes à la fois sur les murs de la salle d’examen mais aussi dans des coffres. Les quelques coffres qui meublaient la salle d’ailleurs.

Pour éviter tout malentendu comme la première fois, Bayel lui fit signe qu’il avait saisi le message et s’approcha alors du mur de sa droite. Il y avait bien des lances, des épées… des armes typiques de la guerre et toutes plus ou moins imposantes. Apparemment, il n’était pas interdit d’utiliser ses propres armes mais étrangement, Bayel se voyait mal utiliser Aghasura. Et si cette arme était connue des autorités terrosiennes ? Aussi, le brun avait préféré la laisser pliée à côté de ses affaires personnelles. Et de toute façon, les armes qui étaient présentes en ces lieux devaient forcément être utiles pour l’épreuve Dompteur. N’étant pas un adepte des épées longues ou très épaisses, Bayel posa son choix sur un coffre quelconque.

À l’intérieur, il y avait des dagues allant souvent par paire. Bayel connaissait un peu leur maniement, du moins celui que Sandovan lui avait appris étant plus jeune. Le Terrosien en prit une paire et les sortit de leur fourreau. De magnifiques lames… Le regard pesant de la vieille sur lui l’angoissait un peu mais étant donné qu’il n’avait pas non plus toute la journée pour passer cet examen, il ne devait pas trop tarder. Ainsi, Bayel comprit que cette partie de l’épreuve testait à la fois sa capacité à gérer son temps mais aussi son échauffement. Le garçon recula de trois pas et commença quelques mouvements de poignets, tenant fermement les deux lames dans chaque main. Ses premiers mouvements furent saccadés car il hésitait. Cette partie de l’épreuve lui permettait sûrement de choisir une arme adéquate pour la suite. Pour dompter une bête, il fallait éviter de la blesser volontairement car un Pokémon blessé et apeuré ne valait plus rien sur le terrain… Il en avait eu l’expérience avec son Airmure, Sandovan avait été un piètre Dompteur quand il avait offert cette bête ailée à son fils…

Bayel échangea quelques parades mais rapidement, il s’arrêta et déposa les lames dans le coffre. Ce n’était pas ça, ce qu’il recherchait. Ce n’était pas ce type de domptage. Il devait imposer de sa personne sur la bête sauvage et ce n’était pas avec deux lames qui ça allait marcher. Sachant que le temps s’écoulait et qu’il n’avait que trente minutes pour être examiné, Bayel s’acharna à trouver une arme intéressante pour cette partie de l’épreuve. En fouillant, il entendit comme un son métallique. Une chaîne. Après un petit rangement dans le coffre, il en sortit alors deux gantelets recouverts de plaques de métal mais une chaîne suffisamment épaisse et longue était accrochée au-dessus. Intrigué, le garçon se redressa et les enfila. Taille parfaite et la chaîne descendait jusqu’à terre de deux trois anneaux. Il lui était possible aussi de prendre les chaînes dans ses mains mais aussi de les enroulés autour de ses avant-bras pour les protéger. Ça c’était plus sympa et un sourire se dessina sur ses lèvres. Mais comment s’en servait-on ?

Il s’était écoulé pas loin de cinq bonnes minutes, voire plus sûrement. Bayel n’avait pas spécialement pris le temps de savoir à quelle heure son épreuve avait commencé et donc de connaître exactement le temps qu’il restait avant la fin. Maintenant qu’il pensait avoir trouvé la bonne arme pour « dompter », il devait s’échauffer et prendre en main cette nouvelle acquisition. Au début, il tourna les poignets pour que ces derniers épousent parfaitement la forme des gantelets mais aussi qu’il s’habitude à cette sensation sur ses mains. Ce n’était pas désagréable mais pas franchement sympa de sentir cette matière sur sa peau… Il devait faire avec. Une fois cela fait, le Terrosien devait prendre en compte la longue des chaînes et s’habituer aussi à pouvoir les manier convenablement. Ses premières tentatives de lancés étaient médiocres parce que Bayel avait peur de casser quelque chose dans ses essais. Mais à par du vent, il n’avait pas spécialement à s’en faire puisque la salle était quasi vide. À moins de donner un violent coup sur son examinatrice ? Pour cela, il s’était reculé suffisamment pour que ça n’arrive pas...

Deux à trois minutes s’écoulèrent et le gris commença à s’habituer à la fois au poids des gantelets, la longueur des chaînes mais aussi à trouver un bon équilibre avec ses jeux de jambes (il ne fallait pas non plus se prendre les pieds dans les chaînes, ce qui lui était arrivé une fois, à sa grande honte). Cependant, dans ses échauffements, il lui était arrivé d’entrevoir de potentielles actions avec son nouveau jouet qui pourraient être utiles dans le domptage. Lorsqu’il se jugea apte pour la suite, Bayel laissa tomber ses bras lourds le long de son corps, les chaînes pendantes et se tourna vers l’examinatrice qui avait pris grand soin de le regarder en fumant.  

« J’ai terminé l’échauffement. Je suis prêt pour la suite. »

Bayel n’avait jamais été aussi déterminé. Si jamais il réussissait l’épreuve, il irait voir le premier forgeron de la ville pour lui faire les mêmes. Et même s’il foirait. Légèrement essoufflé par l’échauffement, il espérait rapidement passer à la suite sinon il allait se refroidir et cela pourrait empiéter sur la suite de l’examen…


[ Hrp : Voilà, Bayel a seulement testé deux lames avant de trouver son arme de prédilection étant donné qu’il n’a que trente minutes pour faire ses preuves devant mamie ^^. Il a opté pour deux gantelets avec des chaînes pendantes, jugeant cette arme plus « apte » à dompter qu’une lame ou sa lance, pour blesser. J’espère que ça ira ^^ ]

_________________


> <
avatar
Bayel Clonbork
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Jeu 2 Fév 2017 - 10:21

C’était presque si elle pouvait entendre les rouages du jeune garçon tourner da sa tête alors qu’il tentait de résoudre cette situation. Il n’avait peut-être aucune expérience, mais sa débrouillardise et sa rapidité de réflexion semblaient pouvoir contrebalancer ce défaut. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver une arme à son goût et réussir à en maîtriser les bases, ne laissant à la mamie grincheuse aucun autre choix que celui de continuer l’épreuve.

« Très bien, » répondit-elle en vidant sa pipe dans son cendrier. Si elle ne le montrait pas, elle avait apprécié cette petite manifestation de détermination ; être talentueux ou expérimenté ne servait à rien si on avait peur du moindre Chenipan, et Arkeus savait que les Dompteurs devaient souvent faire face à des situations intimidantes.

Rangeant son fumoir, elle ouvrit un des tiroirs de son bureau remplit de Noigrumes, avant d’en sélectionner une, et de ramasser la cravache posée à côté de sa paperasse. Elle descendit alors de son fauteuil, et Bayel put constater qu’elle ne mesurait pas plus d’un mètre cinquante. Elle fit le tour pour se placer à deux mètres de son élève temporaire, avant d’invoquer la créature choisie à ses côtés.

Un Scobolide apparut dans un flash rouge, à peine plus petit que la vieille femme. « La première chose que doit savoir faire un Dompteur est de se jeter dans la gueule du loup. La seconde est de pouvoir calmer le loup auquel il fait face, » cita-t-elle. Sur ces mots, elle leva sa propre arme et la fit claquer sur le dos du Pokémon qui, paniqué, se mit à tourner en rond dans la pièce, complétement affolé.

« Prouve-moi que tu as le cran qu’il faut pour être Dompteur. »

_________________

Très bon message ! On va pouvoir passer à la suite maintenant que tu es armé, avec ton premier « vrai » exercice de domptage ! Il faut donc que tu maîtrises ce Scobolide qui tourne en rond dans la salle, sans intention de s’arrêter par lui-même. Note bien que mamie t’as seulement demandé de « calmer » la bête ; le but n’est pas encore que vous deveniez copain ou que vous vous respectiez, il faut juste que tu arrêtes l’animal de tourner en rond, « c’est tout » (si je puis dire Razz xD).

Le Scobolide se contentera de tourner en rond, et ne lancera donc aucune attaque, et ne cherchera pas non plus à viser quelqu’un en particulier. Il possède trois talents : un qu’on ignorera complètement (Essaim) vu qu’on part de la prémisse que l’animal attaque pas, un qu’il faudra que tu considères sérieusement (Turbo, faisant que sa vitesse augmente à chaque tour) et un que tu peux faire intervenir si tu le souhaites (Point Poison, tu as des chances d’être empoisonné si tu le touches).

C’est complètement à toi de gérer le « Point Poison » ; si c’est un point qui peut t’aider ou si t’as une idée d’un truc chouette à faire avec tu peux le faire intervenir, sinon n’hésite pas à l’ignorer, je ne t’en tiendrais absolument pas rigueur. En revanche, tu devras prendre en compte son Turbo : plus le Scobolide tourne en rond, plus sa vitesse augmente ; il faut donc que tu le maîtrise avant qu’il soit même inarrêtable !

Pour finir, je te signale juste que t’as pas à t’inquiéter de Mamie, elle se décalera en fonction de tes mouvements et ceux du Pokémon, tu n’as donc pas à te préoccuper d’elle, c’est une grande fille qui sait se débrouiller. Razz xD Sur ce, bonne chance, et si tu as des questions n’hésite pas ! ^-^

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Bayel Clonbork le Ven 3 Fév 2017 - 19:46

Plus aucune hésitation. Bayel ne ressentait plus ce sentiment et tant mieux. Il avait trouvé son arme de prédilection pour la suite de son examen. Cependant, il ne savait pas  trop si son examinatrice allait tout faire pour le mettre en déroute parce qu’il avait pris ce type d’arme et pas une autre. Non, qu’importe ce qu’il aurait pris comme arme présente dans cette salle, elle aurait tout fait pour. Malgré cette éventualité, il allait tout faire pour réussir cette épreuve et prouver à Sandovan qu’il n’était plus le petit garçon chétif et peureux d’avant. Et puis il avait tellement hâte de retourner à Nalcia pour retrouver Jia Miano et en apprendre encore plus sur Vajra. C’était là une motivation suffisante. Bayel se repositionna en face de son examinatrice qui lâcha un « Très bien » suffisamment audible pour satisfaire l’élève. Bien, ça commençait plutôt mal avec sa non expérience dans le domaine mais là, il semblait avoir séduit la demoiselle derrière son bureau. Le gris devait donc continuer sur sa lancée tout en faisant attention au temps qui s’écoulait dangereusement.

Attendant la suite, Bayel s’accommoda avec les gantelets tandis que mamie cherchait dans ses tiroirs la suite de l’épreuve. Elle se redressa après avoir trifouillé on-ne-sait-quoi dans son tiroir pour faire le tour de son bureau. Le gris haussa un sourcil en voyant sa petite taille mais il ne fallait pas juger les gens sur le physique, car c’était très mal et pas franchement nécessaire. Surtout que cette dame avait sûrement (voire sûr) des années d’expérience dans le domaine du domptage comparé au novice qui se trouvait en face de lui. Aussi, Bayel ne fit aucune remarque sur sa taille étant donné qu’il ne voulait pas foirer lamentablement sur cette erreur enfantine. Elle lança une noigrume et un Scobolide apparut à ses côtés. La bête ne bougea pa et l’examinatrice prit la parole (cria plutôt). Attentif, Bayel la regarda puis la bestiole : alors pour lui prouver qu’il était apte à être Dompteur, Bayel devait se jeter dans la gueule du Scobolide et le dompter ! C’était une image évidemment !

Sur ces derniers mots, elle claqua son arme sur la pauvre bête qui prit peur et se mit à rouler dans la salle. Bayel échangea un regard avec la grand-mère avant de comprendre le but de cet exercice. Le garçon suivit du regard en tournant sur lui-même afin de discerner la créature qui visiblement ne faisait que tourner en rond. Apparemment, il n’avait pas reçu d’ordre d’attaquer l’apprenti, à moins que mamie ne face interruption pendant le domptage. Bayel fit légèrement bouger ses chaînes comme pour s’échauffer les épaules tout en tournant en rond. Cependant, il remarqua que la bestiole paraissait plus rapide et que s’il continuait à tourner en rond, il allait finir par vomir son déjeuner. Bon, qu’est-ce qu’elle avait dit mamie examinatrice ? Se jeter dans la gueule du loup, ok ça c’était fait puisqu’il était au centre du rond que faisait l’insecte fou. Donc il devait calmer la bête tout en prouvant à madame qu’il avait le cran pour être dompteur. Ok…

En lui-même, le Pokémon n’était pas si terrifiant que ça mais il devait forcément cacher quelque chose qui pourrait craindre n’importe qui. En plus de sa vitesse qui augmentait considérablement à mesure que le gris prenait son temps. Pour le moment, il arrivait encore à distinguer la bestiole mais s’il prenait son temps, il ne pourra plus la voir. Bon, ça n’allait absolument pas ça ! Bayel prit une chaîne dans chaque main et les fit calquer sur le sol. Evidemment, la plupart de ses coups étaient mal portés : soit il était trop loin et par conséquence, il ne parvenait à toucher la bête, soit cela ne faisait que la dévier pour éviter de prendre les coups de chaîne. Pouvant encore distinguer l’insecte, Bayel nota la présence de petites antennes aussi bien à l’avant qu’à l’arrière de son corps. Peut-être pourrait-il y accrocher une de ses chaînes pour la stopper ? Encore fallait-il bien viser…

Bayel serra les poings sur ses chaînes et s’éloigna du centre du rond. Il s’approcha doucement de la zone où le Scobolide passait et il nota qu’en l’espace d’un pas, la bête passait deux fois devant lui. Bientôt trois. Il allait trop vite et si Bayel ne se dépêchait pas rapidement, il ne pourra plus l’arrêter. Mais le cercle qu’il faisait prenait bien la salle, aussi Bayel nota qu’il avait une petite marge. Légère et très courte cependant, si son coup ne marchait pas, il aura tout perdu. Mais le Terrosien remarqua aussi que le Scobolide ne se déplaçait pas, disons qu’il ne déviait pas sa trajectoire de façon à ce que Bayel soit toujours au centre, et donc loin des coups de chaînes. En fait, tant que le garçon ne s’en servait pas pour attaquer, il n’avait aucune raison de dévier. Et d’ailleurs, il n’avait pas spécialement envie de s’en servir pour attaquer et intimider l’insecte ne mènerait à rien puisqu’il ne serait qu’effrayé encore plus.

Le Terrosien s’arrêta à une distance de un mètre entre lui et le Scobolide. Le temps passait et la bête avait largement prit de la vitesse depuis ses premiers essais. En tout cas, l’esprit calme, Bayel ne bougea pas et inspira un grand coup. Il leva sa main droite pour y jeter la chaîne mais le coup foira, forcément. Ses mouvements étaient trop lents maintenant par rapport au Scobolide ! Ne pouvait-il donc plus l’arrêter ? Avait-il foiré l’épreuve ?! Il tenta à plusieurs reprises mais en vain. Il pouvait également sentir le regard sévère de son examinatrice. Ca n’allait pas ! Bayel se prenait comme un débutant !! Mais soudain, le gris eut une illumination. Parce que oui il s’y prenait comme une merde mais il se souvint alors des mots de Miano : « On dit que seuls les Dompteurs peuvent s’imposer face aux créatures les plus agressives… ». Bon la bestiole là n’était pas du tout agressive, juste apeurée par le coup qu’elle avait reçu comme « ordre » mais c’était plutôt s’imposer qui fit tilt dans la tête du Terrosien.

« On va s’imposer alors… » murmura-t-il, le sourire aux lèvres.

Bayel inspira un grand coup et se jeta dans la mêlée. Il se tourna de façon à faire rapidement face au Scobolide, le stoppant net dans sa course. Le coup fut si violent que Bayel crut voler et se cogner contre le mur derrière lui. En même temps, avec toute cette vitesse accumulée… La bête faisait certes du sur-place mais le Terrosien tint bon tout en glissant sur le sol. Tout simplement parce qu’on voulait l’écarter. Cependant, le garçon tint fermement la bête dans ses mains, essayant doucement de les glisser sur sa carapace pour trouver des appuis plus pratiques. Soudain, Bayel ressentit comme un vertige puis quelques douleurs au niveau du ventre. Il avait pourtant les gantelets pour le protéger et… Oh non ! Le Scobolide l’avait griffé avec l’une de ses antennes ! Un second vertige lui prit avec une petite nausée mais Bayel tint bon en renforçant son étreinte sur la bête. D’un violent coup de bras, il la plaqua sur le sol en la faisant basculer sur le côté.

Rapidement, il utilisa ses chaînes pour comme crochet pour le premier anneau de ses chaînes (une à l’arrière et l’autre devant) avant d’entourer entièrement le Scobolide. Un genou plié dessus, Bayel veilla à ce qu’il ne puisse plus s’enfuir en tirant sur ses gantelets pour resserrer les liens. Le souffle coupé, le garçon posa son regard sur la bête qu’il venait d’arrêter. Malheureusement pour lui, il avait été blessé et se sentait pas spécialement bien. Bayel avait négligé ce qui faisait de ce Pokémon, un insecte…


[ Hrp : Alours, Bayel a tenté de pêcher le Scobolide mais ça n’a pas marché (sinon ça aurait été trop facile XD) et donc il a d’abord tâté un peu le terrain avant de se lancer, histoire de voir comment la bestiole pourrait réagir. Etant donné qu’il n’y arriverait pas comme ça, bah… Bayel s’est jeté dedans 8D. Evidemment, il ne termine pas en bon état puisqu’il a subi quand même un sacré choc et qu’il a été touché par le Point Poison (mon pauvre Terrosien) :/ J’espère que ça ira ^^
Après tu as mis : "il faut juste que tu arrêtes l’animal de tourner en rond, « c’est tout »", là il tournera plus 8D ]

_________________


> <
avatar
Bayel Clonbork
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Lun 6 Fév 2017 - 10:39

La vieille dame s’était écartée du centre de la pièce lorsqu’elle avait « lancé » le Scobolide dans sa course, se plaçant un peu en retrait de façon à ne pas gêner son élève du moment ni rater une seule de ses actions. Le garçon mit du temps à réagir, si bien que la dame s’impatienta et s’avança pour se placer à nouveau derrière son bureau, prête à commencer à rédiger la paperasse pour le faire échouer. Toutefois, au moment où elle ouvrit son encrier, le Terrosien décida enfin d’écouter ses conseils, et se jeta, comme proposé, dans la gueule du loup, de manière assez littérale. La mamie releva la tête pour observer la scène, constatant la griffure qu’infligea la créature à l’humain. Lorsque l’animal fut plaqué au sol, incapable de bouger, la grand-mère fouilla le bureau, puis se dirigea à nouveau vers le centre de la pièce. Sans prévenir, elle planta une seringue dans la main du garçon, où sa peau était exposée. Au bout de quelques secondes à peine, l’effet du poison de l’insecte commença à se dissiper, et l’homme se sentait – presque – comme neuf.

« Ne pense pas que je fais cela par gentillesse, » mit-elle en garde, « il s’avère juste que la dernière fois que j’ai laissé mourir un candidat, j’ai eu l’Ordre des Opales sur les fesses pendant des mois, et que j’aimerais éviter que cela recommence à cause d’un imprudent comme toi. »

Son discours n’était qu’un tissu de mensonges. Jamais elle ne risquerait la vie d’un autre être humain, elle était rentrée dans l’armée justement pour protéger les plus faibles, ceux qui n’étaient pas capable de s’en sortir par eux-mêmes. Et si effectivement elle considérait l’acte du garçon imprudent, elle préférait encore des caractères de ce genre plutôt que ceux qui n’agissait pas par peur de ce qui pourrait arriver. Mais cela, elle ne le concéderait pas ; elle n’était pas là pour chouchouter ce Bayel, bien au contraire...

« Si ça c’était trop facile, on va passer à la vitesse supérieur, » annonça-t-elle en libérant une autre Pokéball. Une Brutapode de deux mètres cinquante apparut sur le terrain, et se mit immédiatement à scruter les alentours pour analyser l’endroit où elle se trouvait. Elle finit par voir le Scobolide au sol, enchaîné, et fit le lien avec le garçon qui entravait la créature. Ses pupilles se dilatèrent alors qu’elle comprit la situation ; son instinct maternel – même si elle n’avait jamais rencontré cette autre créature auparavant – se réveilla et elle se mit à s’en prendre à l’agresseur de l’insecte.

Pendant que la bête chargeait sur le Terrosien, la vieille dame recula, rappela le Scobolide dans sa sphère afin qu’il ne soit pas blessé pendant le combat qui allait suivre, et s’installa dans un coin. « Lorsque vous serez devenu amis, on pourra peut-être commencer à s’amuser un peu, » commenta-t-elle, comme si elle s’était ennuyé jusqu’à présent.

_________________

Effectivement, il tournera plus et c’était le but de l’exercice, brillamment réussi. Very Happy Du coup on passe à la suite des réjouissances en entrant dans le vif du sujet : maintenant que tu as fait tes preuves contre le Scobolide, il va falloir que tu calmes et domptes la Brutapode qui t’as prise pour cible ! Contrairement à l’essai précédent, le but final est que tu puisses combattre avec elle, ce qui n’est donc pas encore gagné. x)

Tu auras droit à deux messages pour réussir cet exercice. Dans un premier temps, la Brutapode ne t’agressera qu’avait des attaques physiques au corps à corps (Mégacorne, Charge, Roulade, etc.). Pas d’attaques à distances pour le moment donc. Wink Il est aussi possible qu’elle utilise parfois Abri pour se protéger (parfois, car pour rappel plus tu t’en sers moins ça marche comme capacité :-o). Je te souhaite bon courage pour ce premier message, n’hésite pas si tu as des questions ! Smile

P.S.: L’Ordre des Opales c’est les Avocats de la Défense de Terros. Wink

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Bayel Clonbork le Sam 11 Fév 2017 - 18:57

Bayel tenait tant bien que mal la bestiole entre ses chaînes. Les sensations de vertige étaient plus précoces qu’il y avait quelques minutes et le sentiment de vomir lui brûlait la gorge à tel point qu’il évitait d’ouvrir la bouche ; ce serait sûrement mal vu de sa part de vomir sur la créature d’examen et devant mamie, pardon une dame ! De plus, le jeune homme sentait ses forces le quitter progressivement et il sentait également que sa pression exercée sur sa proie diminuait, progressivement. Tout ce que Bayel espérait là, tout de suite, c’était que mamie déclare ouvertement que cette partie de l’examen était terminée et réussite (ou pas, du moins qu’elle se manifeste) pour qu’il ne libère la bête. Par ailleurs, ses sens étaient légèrement brouillés par le poison qui s’infiltrait dans son sang, le réduisant alors à une petite proie inoffensive et vulnérable. Ainsi, Bayel n’entendit pas quand l’examinatrice s’approcha de lui avant de lui planter (sauvagement ?) une seringue sur sa main. Le Terrosien ne manqua pas de lâcher un puissant mais étrange râle, sorte de mélange de surprise mais aussi de douleur. Le liquide quitta la seringue pour se déverser dans le corps du jeune homme, neutralisant alors les toxines.

Encore légèrement dans les vapes, le gris entendit vaguement ce que son examinatrice lui disait, retrouvant peu à peu ses esprits mais aussi les différents sens qu’il avait vu diminuer jusque là. Elle parlait de candidats, d’Ordre des Opales… Bref, Bayel avait du mal à tout mettre en ordre mais visiblement, elle lui avait sauvé la vie. Après, elle avait sûrement dépassé le quota de candidats décédés pour cette épreuve ? Oulà, ça faisait peur ! Malgré cela, Bayel se redressa tout en ressentant ses forces revenir sans pour autant délivrer sa proie. Tant mieux car il aurait pu continuer l’examen dans cet état. Après, cela aurait pu être considéré comme une faute, une pénalisation pour avoir oublié ce « talent » de son adversaire…  Ainsi, l’épreuve put continuer et la grand-mère invoqua un Bratopode plutôt imposant tant par la taille que par sa musculature. Légèrement en appui sur ses pieds, Bayel prit légèrement peur devant ce mastodonc qui le chargea directement !

Etant donné que le gris était limité dans ses mouvements de fuite, son cerveau fusa pour essayer de trouver une échappatoire à cette sauvagerie si soudaine. Fort heureusement, mamie rappela le Scorbolide, libérant alors les chaînes de l’élève qui put esquiver la puissante charge en se roulant par terre. Le second exercice pouvait donc commencer par un vrai domptage ! Pour le moment, la bête semblait être en colère contre le gris, sûrement parce qu’il avait mis à terre sa progéniture ou un congénère. Oui enfin ce n’était pas spécialement de sa faute mais étant donné que cela faisait parti de l’épreuve, pas question de trouver des excuses pour tout faire foirer.

Dans un premier temps, Bayel ne faisait qu’esquiver les charges de la Brutapode, préférant tâter d’abord le terrain. Cependant, mamie devait s’impatienter et il n’avait pas non plus toute la journée ! Il devait juste rester, quoi quinze, dix minutes ? Rah, le temps filait à une telle vitesse ! Bayel devait donc se servir de ses chaînes et gantelets pour dompter la créature mais comment s’y prendre ? Ouais, faire ami ami avec ça, y’avait mieux… Bayel remarqua alors les deux appendices qui ornaient son crâne et se demanda alors s’il ne pouvait pas faire comme le Scobolide mais ce serait considéré comme du revu ? De plus, elle était l’évolution finale du précédent donc elle avait forcément les mêmes caractéristiques et pourraient donc empoisonner une nouvelle fois Bayel s’il y avait un contact physique…

La Brutapode se mit à racler le sol avec sa patte avant et ses antennes se mirent à briller. Elle prépara une attaque Mégacorne qui pourrait faire très mal. Mais ce serait l’occasion de… Bayel prit appui sur ses jambes, les pliant légèrement tout en serrant les poings pour ne pas perdre les gantelets qu’il jugeait un peu grande mine de rien (sûrement prévus pour des guerriers, des vrais). Qu’importe ce détail, le gris se tint prêt et lorsque la Brutopode chargea en baissant sa tête pour former une vrille lumineuse, Bayel esquiva au dernier moment, manquant par la même occasion de se faire embroché, d’ailleurs, ses vêtements furent déchirés par l’attaque mais ce n’était pas si grave que ça, le coup avait évité la chair humaine. Malgré cela, le garçon ne flancha pas et jeta une de ses chaînes qui par chance s’enroula autour d’une des cornes.  

Cependant, il n’avait pas pris en compte la force et la vitesse de frappe de la créature, si bien qu’il fut entraîné dans la course. La Brutapode s’arrêta net, sentant un poids supplémentaire et la gênant plus qu’autre chose, et Bayel fit un joli vol plané avant de tomber sur le dos. Il hurla sur le coup, le choc étant brutal. Mais lorsqu’il rouvrit les yeux, la bête eut la brillante idée de le piétiner pour l’achever. Ainsi, Bayel roula sur plusieurs mètres avant de se relever, reprenant ses esprits après ces tours sur lui-même. L’idée n’était pas mauvaise mais il avait oublié un gros détail : le poids. Car oui, ce n’était pas avec ses soixante et quelques kilos qui allaient rivaliser avec plus de deux cent ! Mais c’était un détail qu’il pouvait négliger ; ne pouvait-il pas s’en servir pour la suite ?

Quand la bête le chargea une nouvelle fois, Bayel eut une illumination : il devait certes la dompter mais faire en sorte qu’elle l’accepte pour la suite ! Il ne pouvait donc pas utiliser la force, s’imposer de cette façon, celle qu’il avait utilisé pour immobiliser le Scobolide… Cette méthode brutale qui le poussait à attaquer ou enchaîner la bête ne lui plaisait pas, ça ressemblait trop à Sandovan.


[ Hrp : Je n’ai pas utilisé toutes les capacités du Brutapode dans ce premier message parce que je ne voyais pas l’intérêt de faire toute une liste de ses attaques au corps à corps. Notamment la capacité Abri qui je pense, sera utilisée pour la seconde partie du message. Bayel a juste esquivé la plupart de ses attaques et a tenté de la stopper mais cela s’est soldé par un échec. Il a eu une illumination qui viendra au second message x). J’espère que ça ira, mp si y’a un souci ^^ ]

_________________


> <
avatar
Bayel Clonbork
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Lun 13 Fév 2017 - 15:38

La Brutapode tambourinait furieusement des pattes alors que le petit humain ne cessait de rouler sur lui-même pour l’éviter, ce qui avait le don de l’énerver davantage. Il n’arrêtait pas de la fuir, et poussait les limites de sa patience. Elle commençait à accélère et porter des coups de plus en plus violent, si bien que l’un d’un laissa un sale trou dans un mur et fit même trembler la salle, sous le regard impassible de l’examinatrice, qui avaient rechargée sa pipe et profitait du spectacle dans un coin.

_________________

Y’a pas de soucis, tu as bien fait : le but n’était pas de te faire affronter toutes les techniques de corps à corps de Brutapode, juste te donner une idée de la situation dans laquelle tu étais. x) Et tu t’en es très bien sorti ! Wink Je te laisse enchaîner, sachant que la Brutapode commence à être vraiment très en colère et rapide, il te faudra donc agir juste et bien ! Wink

(Mon message est tout mini car tu t’en sors très bien, si tu as des questions ou s’il te convient pas n’hésite pas à me le signaler, j’éditerais. Smile )

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Bayel Clonbork le Mar 14 Fév 2017 - 11:38

Pour le moment, le garçon ne faisait qu’esquiver les nombreuses charges que la Brutapode lui faisait subir. D’ailleurs, Bayel remarqua que ses attaques directes étaient plus rapides qu’avant et beaucoup plus puissantes. Comme si cette dernière avait conservé la capacité Turbo du Scobolide maîtrisé quelques minutes avant. S’il ne faisait pas ami-ami avec elle rapidement, le moindre coup pourrait lui être fatal et il se doutait bien que mamie possède une seringue remplie d’eau de jouvence ! Il lui fallait agir vite et avec précision, sinon il allait finir écrabouiller contre un mur. Cette vision l’angoissa légèrement si bien qu’il avala durement sa salive. Peut-être aurait-il dû prendre sa lance pour passer cet examen ? Non, ce n’était pas de ce domptage qu’il voulait faire ! Pourquoi hésitait-il à ce point dans ses choix ? Ne voulait-il pas se détacher de Sandovan ?! Et puis jusqu’à présent, Bayel avait réussi à se servir de ces gantelets enchaînés et pour le moment, il lui avait semblé avoir fait un sans faute.

Le Terrosien se cramponna sur ses deux jambes, faisant des pas sur le côté tout en plongeant son regard dans celui du Brutapode. La créature ne cessait de gratter le sol avec sa patte avant, prête à charger une nouvelle fois. Elle était imposante et son regard terrifiant mais ce n’était qu’un Pokémon. L’humain n’était-il pas fait pour dompter ces bêtes ? Bayel n’aimait pas trop cette vision des choses, de ce qu’il avait pu lire dans des manuels ou encore écouter de son père mais dans une telle situation, c’était lui ou elle. Pour le moment, la Brutapode ne faisait que gratter le sol nerveusement, laissant alors une chance à Bayel de se rapprocher d’elle doucement. Pour montrer qu’il ne lui voulait pas spécialement du mal, il ne tenait pas ses chaînes dans ses mains gantelées et elles glissaient sur le sol.

Le gris sentait son cœur battre à vive allure contre sa poitrine, à chaque pas. Il devait être à deux mètres de la bête qui pour le moment n’avait pas bougé. Aucun des deux ne flancha en se laissant intimider par l’autre. Se sentant suffisamment proche, Bayel jeta sa chaîne droite sur la Brutapode pour tenter de l’accrocher sur une antenne mais un bouclier verdâtre apparut et annula l’attaque de l’humain. Interloqué, Bayel ne bougea pas et lorsque l’Abri eut fait effet, la bête chargea sans aucune once de sympathie. Au dernier moment, le Terrosien esquiva mais la charge fut tellement puissante qu’il fut balayé par l’effet de vitesse. Bayel fut projeté à plusieurs mètres, laissant le temps à la Brutapode de faire demi-tour pour le charger à nouveau.

Le choc avait encore détruit un mur de la salle. Des morceaux du mur tombèrent successivement tandis que la bête se retirait. Bayel, assis par terre et ayant esquivé l’attaque de justesse, sentit sa vie défiler en l’espace d’une seconde. Là, il y serait passé et aurait été méconnaissable. Mais il remarqua aussi que son ennemi se remettait durement du contre coup. Faut dire que foncer sur un mur en brique avec une telle vitesse et puissance, ça laissait des séquelles. Mais c’était aussi l’occasion ! Bayel se leva vivement et passa derrière la bête ; bon, elle était très grande mais sa taille n’était pas un problème pour lui et ne le sera pas.

« C’est parti ! »

Bayel jeta son bras gauche en avant pour que sa chaîne vienne s’enrouler sur une des antennes. Lorsque cela fut fait, il tira dessus pour s’assurer que c’était bon et grimpa le long du cou de la bête. Il veilla à ce que ses pieds soient bien mis entre les segments de carapace de la Brutapode pour se stabiliser et il jeta à nouveau sa main droite de façon à ce que la chaîne fasse le tour de la tête de sa proie. Il récupéra dans sa main gauche, ainsi, il se forma une rêne provisoire. Ayant repris ses esprits, la créature se mit à bouger sa tête dans tous les sens pour faire descendre le cloporte qui avait osé lui grimpé dessus mais Bayel tint bon en serrant fort ses prises. Ce n’était clairement pas facile de tenir en équilibre avec de tels mouvements, d’ailleurs le Terrosien se demanda d’où lui venait une telle énergie. Cette bête n’a donc jamais été dressée et aurait été capturée comme tel ?! Ce n’était pas un peu brutal pour un premier examen ?!

« Ça suffit !! »

Avec acharnement, la chaîne vint se loger dans la gueule de la Brutapode. Bayel resserra ses liens de façon à ce qu’elle ne baisse plus la tête afin qu’il évite de partir en avant et éventuellement se faire écrabouiller. Ce qu’elle avait tentait de faire à plusieurs reprises. Voyant que cela ne faisait guère d’effet, elle se mit à foncer contre le mur, espérant le faire fuir ou tout simplement le faire tomber mais cela était vain puisque Bayel avait trouvé appui avec ses pieds et tenait fermement la chaîne dans ses mains. Bon, maintenant qu’il était monté sur elle, il était temps de la calmer. Le Terrosien tira de toutes ses forces pour l’obliger à reculer et éviter de se fracasser le crâne contre le mur qui ne ressemblait plus trop à un mur maintenant… La Brutapode recula donc, contrainte par la gestuelle de son parasite et se mit à tourner sur elle-même.

« On se calme ! »

Bayel tira à nouveau sur la gueule de la bête. Elle avait son caractère et ne voulait aucunement céder aux ordres de cet avorton. Mais à force de se débattre inutilement, à se fatiguer en gesticulant dans tous les sens, la Brutapode commençait à montrer des signes de faiblesses. Mais Bayel ne flancha pas, ressentant comme un déjà-vu et continua donc à exercer une certaine pression sur sa chaîne. Il remarqua aussi que suivant une gestuelle particulière, la Brutapode bougeait la tête dans un sens particulier. Avait-elle enfin compris qu’elle n’était plus libre de ses mouvements ?

« Là… C’est fini… » commença-t-il, relâchant doucement la chaîne pour éviter de lui briser le cou. « Je te veux aucun mal… » Ces mots ne lui ressemblaient pas. Parce qu’il changeait et se détachait de l’homme qu’il avait, enfant, pris pour modèle. « Je vais doucement relâcher la pression que j’exerce mais si jamais tu t’emballes, je n’hésiterai pas à tirer dessus comme un malade. »

Le gris inspira un grand coup et doucement, la libéra de son enchaînement. Cependant, la bête fit un mouvement brusque qui l’alerta et le força à reprendre la chaîne en main et resserrer son étreinte dans sa gueule. La Brutapode lâcha un cri de mécontentement. Ce n’était pas gagner… Elle se remit donc à tourner sur elle-même ou à foncer dans tous les sens. Mais pour éviter qu’elle ne se blesse encore en frappant les murs comme une malade, Bayel faisait en sorte de tirer sur les rênes provisoires pour la dévier.

Progressivement, le Terrosien sentit qu’il avait le contrôle sur la bête et que c’était lui qui la dirigeait. Mais il se demandait si une fois qu’il la libèrerait, elle se jetterait sur lui comme précédemment. Il tira sur sa chaîne pour la faire s’arrêter au milieu de la salle et hésita une fraction de seconde avant de murmurer :

« Je vais descendre… et donc te libérer de tes liens… Si toute fois tu m’attaques, je recommencerai… »

La Brutapode ne réagit pas. Même pas à la petite tape amicale que l’humain lui avait fait. Progressivement, elle sentit sa gueule se décontracter et reprendre une position plus adéquate. Libérée de cet enchaînement, elle se tourna brusquement vers l’humain une fois à terre pour lui faire face, et plonger son regard dans les yeux turquoise de cette saloperie. Mais elle ne ressentit plus aucune peur. C’était comme s’il avait dompté cette peur dès l’instant où il avait pris l’initiative de lui monter dessus. Vaincue, elle baissa la tête suffisamment bas par rapport à Bayel. Hésitant à nouveau, le garçon quitta son gantelet droit pour poser sa main directement sur le crâne de la bête. Normalement, si tout était bon, il ne subirait l’effet du Point Poison.


[ Hrp : c’est un peu long mais je pense pas qu’on arrive à dresser une bête aussi facilement et rapidement XD. Donc Bayel a fait du dada sur la Brutapode en s’imposant comme il le pouvait. Voilà, j’espère que ça ira et qu’elle sera ok pour la suite ^^ (sinon, j’suis dans la mouise 8D) ]

_________________


> <
avatar
Bayel Clonbork
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Mar 14 Fév 2017 - 16:39

Lorsque la Brutapode s’inclina enfin devant Bayel, la vieille dame souffla un cercle de fumée, puis tapota sa pipe pour laisser tomber sur le sol le tabac brûlée, avant de la ranger.

« Ce n’est pas trop tôt, » commenta-t-elle avec un ton qui semblait las. D’un mouvement rapide pour sa petite taille et son âge avancé, elle se plaça devant son bureau, et, avec moins de deux mouvements, utilisa sa maîtrise de la terre pour remettre en état les murs de la pièce. Elle prit ensuite une minute pour observer le garçon et son nouvel allié, réfléchissant à la suite et à ce qu’elle avait vu.

« La ligne entre domptage et cruauté animal est bien fine, n’est-ce pas ? » énonça-t-elle de manière assez énigmatique. Dans sa théorie, le rôle du dompteur était justement d’arriver à la percevoir, et l’emprunter. Il savait jusqu’où il devait aller, et il savait quand s’arrêter. Beaucoup d’animaux ne connaissaient que la loi du plus fort, et n’écouterait un humain que si ce dernier se prouvait à eux. C’était ce que le garçon avait fait, mais il semblait encore timide à l’idée d’emprunter cette frontière imaginaire, comme si quelque chose le bloquait. La grand-mère ne commenta rien ; ce qui l’intéressait, c’était les résultats, et comme ceux-ci étaient concluants, elle n’avait rien à ajouter.

Elle consulta sa montre, avant de fouiller ses poches, et en tira plusieurs Pokéball, qu’elle considéra un instant. Elle se décida et libéra un Ohmassacre, qui s’installa entre elle et la Brutapode. Les deux colosses devaient faire à peu près la même taille, et la salle semblait plus petite maintenant que les deux animaux en occupaient une grande partie de l’espace.

D’un geste, la dame poussa le bureau jusqu’à ce qu’il cogne un mur, de façon à ce qu’il ne les embête plus. Cela pouvait paraître bénin aux yeux du garçon, mais cela prouvait qu’elle en avait été suffisamment convaincue par ses actions pour lui faire finir l’épreuve jusqu’au bout, et attendre seulement la fin de cette dernière pour poser son verdict et reprendre sa paperasse. Elle dégaina sa cravache, puis fit signe au nouveau venu – avec lequel elle était clairement en symbiose – de s’en prendre à l’insecte géant.

« Maintenant que vous êtes amis, montrez-moi ce que vous savez faire ensemble ! » ordonna-t-elle en faisant claquer son fouet dans l’air.

_________________

En effet on n’y arrive pas, et c’est bien pour cela que tu avais deux messages. Wink La partie principale de l’épreuve est passée, mais il te reste encore quelques exercices à surmonter !

Mamie t’a donc envoyé un de ses Pokémon à elle, et a commencé à s’en prendre à la Brutapode. Elle proposera d’abord quelques attaques physiques simples (comme Charge, etc.) pour tâter le terrain puis commencera très rapidement à utiliser des attaques de type Électrik, pour faire miroir avec le « problème de Luxray » que Bayel avait évoqué. Son but est de voir ce que vous pouvez faire en tant qu’équipe, et – pour le moment – elle retient ses coups de façon à vous laisser suffisamment de place pour créer un échange ou une stratégie. Tu n’auras qu’un seul message pour la convaincre, car vous commencez à manquer de temps sur l’épreuve, donc il faudra s’appliquer et correctement utiliser ce que tu as appris sur la Brutapode jusqu’à maintenant.

Comme d’habitude, si tu as la moindre question, n’hésite pas à me solliciter. ^-^

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Bayel Clonbork le Ven 17 Fév 2017 - 19:32

À peine le garçon avait-il posé sa main sur le crâne de la bête que mamie s’interposa en faisant une réflexion légèrement désobligeante. Cependant, Bayel se rendit compte qu’il avait tardé sur ce dernier exercice et il se doutait bien que ce n’était pas fini, d’où cette remarque. Le gris se présenta devant l’examinatrice, l’observant utiliser sa maîtrise élémentale pour remettre un peu d’ordre dans cette salle. Le bruit lourd des murs se reformant s’estompa pour laisser place à un silence lourd et pesant. Puis mamie prit à nouveau la parole pour poser une petite énigme à Bayel. Ce dernier haussa un sourcil, hésitant alors à répondre. Cependant, lui avait-elle donné la parole ? Ou peut-être qu’elle n’attendait tout simplement pas de réponse verbale mais des actes.

Bayel se sentit légèrement angoissé : le temps s’écoulait trop vite il lui semblait n’être qu’à la moitié de l’épreuve. Il avait certes trouvé son arme de prédilection, immobiliser un Scobolide et dompter une Brutapode mais il devait forcément lui rester encore un ou deux exercices, voire trois ? Interpelé par son geste de fouille, Bayel ne lâcha pas son examinatrice des yeux, même lorsqu’elle invoqua un Ohmassacre. L’anguille faisait presque la taille de la Brutapode, c’était là une belle bête ! Visiblement gênée, l’examinatrice éjecta le bureau dans un coin de la salle, octroyant plus d’espace avant de sortir sa cravache. Instinctivement, Bayel se cramponna sur ses jambes, prêt à réagir tandis que la Brutapode fit un mouvement brusque de la tête, grattant le sol comme à son habitude. Les choses sérieuses allaient, visiblement, commencer !

Avant même que mamie ne déclare le « combat » ouvert, Bayel se demanda alors si la Brutapode qu’il avait dompté allait réellement lui obéir étant donné qu’elle avait été invoquée par la grand-mère mais sûrement capturée par elle aussi. Certes, il avait réussi à la calmer et se faire accepter par elle, mais un doute subsista en lui. Il remarqua aussi que les Dompteurs avaient la fâcheuse manie de faire claquer leurs armes sur le Pokémon ou même le sol pour que ce dernier réagisse. Bayel avait-il seulement le droit de le faire, là ? Pour ne pas l’aider dans son raisonnement, mamie avait donc ordonné à sa créature d’attaquer directement la Brutapode. Cette dernière ne bougea pas et risquait de se prendre le coup !

« Esquive ! »

Malgré son ordre, la Brutapode ne bougea pas. Pour cause, Bayel n’était pas dresseur et la bête n’avait sûrement pas été « dressée » pour répondre à ce genre d’ordre ci. Et merde, songea le gris qui d’un mouvement brusque, fit claquer sa chaîne droite au niveau des pattes avant de sa compagne. Rapidement, la Brutapode sursauta et esquiva la charge de son adversaire, comme si le bruit du métal sur le sol l’avait « réveillée ». Mais malheureusement pour eux, l’Ohmassacre n’attendit pas pour continuer une seconde charge. Bon, apparemment, la bête avait comprit qu’un claquement au niveau des pattes avant voulait dire « esquive » mais ils n’allaient pas beaucoup avancer là ! Dans cette partie de l’épreuve, Bayel devait donc faire ses preuves en combat. Qu’avait-il retenu de ses précédents exercices ? Que la Brutapode était une créature évoluée du Scolobide ouais, ça lui faisait une belle jambe là !

Par chance, les délais des attaques de l’Ohmassacre étaient plus longs, laissant alors le temps aux deux jeunes « apprentis » de comprendre comment réagir et interagir ensemble. Il remarqua par ailleurs que la Brutapode ne bougeait pas malgré les charges de leur ennemi commun. Bayel s’emmêlait souvent les chaînes, claquant celle de gauche au lieu de la droite. Evidemment, la Brutapode eut du mal à savoir ce que le jeune homme lui voulait entre esquiver et… quoi d’autre ? Bon, la chaîne droite, c’était opérationnel. Mais ils n’allaient pas que faire esquiver ?

Lorsqu’il jugeait opportun de tenter une nouvelle forme de « communication » pour l’attaque, le garçon fit claquer sa chaîne gauche non loin de sa compagne d’épreuve en lui ordonnant oralement de lancer une attaque de type venin (il ne connaissait pas bien les créatures insectes pour en connaître les attaques spécifiques). Les yeux de la bête s’illuminèrent et elle se mit à cracher des boules violettes en direction de l’anguille électrique. Bayel en conclut alors que sa Brutapode avait assimilé le schmilblick de cette façon : chaîne gauche, c’était pour l’attaque et la chaîne droite, c’était l’esquive. Mouais. Ils pouvaient forcément améliorer le truc mais c’était déjà un bon début d’en être arrivé jusque là. Cela lui évitait alors de perdre du temps pour se faire comprendre. Mais le hic, c’était Bayel. Le garçon ne connaissait pas assez la Brutapode pour adapter ses coups de chaîne et assimiler par exemple un son particulier à une attaque spécifique.

Etant donné que le temps défilait à une vitesse considérable, il n’était pas question de perdre du temps à apprendre que ça, ça faisait ça. Quittes à hurler pour se faire, comprendre, c’était là la meilleure des solutions. Suite aux charges, l’Ohmassacre commença alors à faire apparaître de l’électricité tout le long de son corps. Oups. Bayel sentit alors une étrange tension monter en lui et voir cette bête faire crépiter son électricité lui rappela Melanya. Ainsi, à la place de l’anguille, il vit plutôt une lionne. Cette soudaine vision lui redonna de la motivation à poursuivre et aller encore plus loin. Cette dernière lança un rayon chargé dans la direction de la Brutapode. Bayel claqua alors sa chaîne droite :

« Défends-toi ! »

La bête violette invoqua alors une sorte de bouclier verdâtre qui la protégea. L’attaque électrique étant neutralisée, l’Ohmassacre enchaîna en créant alors une zone plus importance d’électricité. De toute évidence, ils allaient être touchés tout les deux s’ils ne faisaient rien. Pour le coup, Bayel n’avait pas d’autres idées que de venir se mettre devant sa compagne et de faire tourner ses chaînes pour créer une sorte de bouclier métallique lui demandant par la même occasion de refaire son Abri. Malheureusement, l’attaque étant répétée, son effet se dissipa progressivement. Bayel, comme la Brutapode, reçurent quelques décharges électriques. Ceci le déstabilisa dans ses mouvements circulaires, cependant, il ne flancha pas.

Le Coup d’Jus se dissipa et sentant quelques picotements encore en lui, Bayel resta debout, les bras le long de son corps. Bien qu’il ait eu envie de s’écrouler à terrer, il se retint de laisser cette victoire à mamie et sa bête électrique. La mâchoire serrée, il résista à cette terrible envie. Se montrer aussi faible ? Hors de question ! Le garçon inspira un grand coup avant de lancer :

« Maintenant ! » lança-t-il en jetant ses mains en avant, les deux chaînes suivant le mouvement.

La Brutapode sauta juste au-dessus de lui en boule et lorsqu’elle toucha le sol, elle fit un surplace de quelques secondes avant de se jeter sur l’Ohmassacre. Il y eut contact mais pas suffisamment aussi longtemps qu’il l’espérait pour un Point Poison. Rapidement, la compagne de Bayel fit un tour autour de lui avant de reprendre une position adéquate, à ses côtés. Le garçon posa sa main sur la Brutapode pour la féliciter de cet enchaînement et lança un regard vers l’examinatrice et son Ohmassacre. Malgré un début un peu chaotique, ils avaient réussi à trouver un moyen de « communiquer ». Certes les chaînes, ça faisait un peu sadique mais le bruit qu’elles produisaient étaient suffisamment important pour réagir, quittes à faire peur ou même la frapper pour plus de réaction.. La peur, la crainte, la douleur… Bayel revenait souvent sur ses états et ne pourrait s’en défaire…  


[ Hrp : Je me suis embrouillée à un moment XD. Alors, Bayel a établi une « communication » entre lui et la Brutapode : un claquement de chaîne droite = esquive/défense et un de la chaîne gauche = attaque. Bon, c’est du très grossier hein… ils se connaissent que depuis quelques minutes x) Et euh… les deux en même temps ? = je fonce sans réfléchir ? XD Voilà, j’espère que ça ira. ]

_________________


> <
avatar
Bayel Clonbork
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Lun 27 Fév 2017 - 11:11

La vieille femme continua à agiter son fouet dans le vent, le faisant virevolter en fonction de la direction dont elle voulait que l’attaque de son amie soit lancée et de son intensité. Elle parlait très peu, seulement pour donner une indication occasionnelle sur le type d’assaut envisagé. Elle s’occupait surtout de regarder son élève du moment, et d’analyser son comportement et celui de sa nouvelle alliée. Même s’il y avait des couacs par moment, elle devait avouer être assez agréablement surprise. La Brutapode semblait avoir adopté le garçon, et celui-ci, même s’il n’était clairement pas familier avec les créatures de ce type, tentait comme il pouvait d’exploiter les qualités qu’il lui avait découvertes – intentionnellement ou pas.

Les yeux de l’examinatrice se plissèrent lorsqu’elle vit le jeune homme chavirer, et esquissa finalement un sourire quand il refusa purement et simplement de se laisser avoir par sa propre faiblesse. Elle ne doutait désormais plus de la capacité du candidat à faire un bon dompteur : l’obstination et la volonté de vouloir se surpasser à tout prix étaient les deux qualités qui pouvaient permettre à une personne de réaliser n’importe quoi. En revanche, il lui restait encore une chose à voir... Que le garçon puisse faire éventuellement un bon dompteur était une chose, maintenant il lui faudrait prouver qu’il avait le niveau pour mériter le titre d’une classe de rang deux.

Elle leva son arme en l’air, et aussitôt l’anguille géante se plaça derrière elle. Doucement, elle posa son front sur celle de sa dresseuse, et dans un flou difficilement explicable, le contour physique des deux examinateurs se déforma jusqu’à ce qu’une seule et même « chose » se tienne debout face à Bayel. Sa figure était humaine, mais le corps de la vieille avait disparu au profit d’un long corps de serpent d’eau. Elle était toujours légèrement plus petite que la Brutapode, mais avait une présence imposante et dégageait une puissance qui ne donnait pas envie d’aller la titiller.


« Portez-moi un coup. Une seule attaque décisive, c’est tout ce que je vous demande... » expliqua la créature avec une voix plus grave que celle de la grand-mère et légèrement électrisée.

Sur cette consigne concise, elle se mit en position de défense. Sa longue queue ondulait derrière elle, prête à repousser les attaques sournoises, alors que ses deux imposants bras protégeaient le reste de son corps. Sur sa tête, sa nageoire dorsale était tendue, indiquant que la madame était bien concentrée sur les mouvements de son opposant qui se tenait en face d’elle. Pour réussir cet exercice, le duo allait devoir faire preuve d’un travail d’équipe exemplaire, et être en symbiose l’un avec l’autre, et c’était bien ce que la Vétéran cherchait à observer dans ce curieux couple. Ils étaient un binôme, deux faces d’une même pièce, et pour arriver à quelque chose il leur faudrait maintenant agir comme tel.

_________________

Dernier exercice, tu arrives au boss final ! Very Happy Tu dois donc asséner un coup à Mamie Berserk, « c’est tout » ! Razz

Cet exercice a deux buts. Le premier est de prouver que Bayel est capable de travailler en équipe avec un autre Pokémon. Dans le test précédent, la communication se faisait bien mais dans un seul sens ; maintenant, Bayel va devoir aussi faire attention à la Brutapode et à ce que elle a à « dire » (c’est le côté Dresseur de cette classe). Le second et principal est de montrer que Bayel a les capacités physiques nécessaires pour justifier un rang deux. Dans le test précédent, Bayel s’épuise à agiter son arme certes, mais il est resté très en retrait ; maintenant il va devoir se mêler au combat avec la Brutapode, et pas « simplement » lui indiquer ce qu’elle doit faire en arrière-plan (c’est le côté Guerrier de cette classe).

Le coup peut provenir de ton personnage ou de son Pokémon, comme tu le sens. Comme pour la majorité des arts martiaux, le coup doit porter sur la personne, et un coup contré n’est pas comptabilisé (d’où la difficulté ; je ne doute pas de ta capacité à toucher Mamie, mais il faudra réussir à percer ou contourner sa garde).

Mamie ne t’attaquera jamais directement. Elle contrattaquera, mais ne portera jamais le premier coup et ne lancera jamais l’assaut contre Bayel ou la Brutapode. Elle restera au maximum en position de défense, et utilisera éventuellement des attaques électriques ou sa maîtrise de la terre pour t’éloigner lorsque tu es trop « collant ». Razz En particulier, cela implique que si t’as besoin de cinq minutes pour te remettre sur pieds, tu peux les prendre, Mamie attendra patiemment que tu l’attaques.

Pour réussir ce dernier test, je te laisse gérer le nombre de message dont tu auras besoin, qui peut varier de un à trois (en gros, à la fin de chacun de tes messages, tu indiques si tu juges avoir réussi ou pas, et je répondrais en fonction). Smile Si tu as une idée de la mort qui tue, alors un message sera sans doute suffisant, mais si ton personnage galère un peu, peut-être que cela peut être intéressant d’allonger un peu le combat... C’est à toi de voir. ^-^

Évidemment, comme d’habitude, si tu as des questions ou des remarques, n’hésite pas à me solliciter. ^-^ Bonne chance ! Very Happy

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Bayel Clonbork le Mar 7 Mar 2017 - 13:19

Ils étaient tout les deux essoufflés ; ces enchaînements improvisés les avaient considérablement épuisés et le temps filait à une telle vitesse. Bayel ne savait pas trop combien de temps il s’était écoulé depuis le début de l’épreuve mais une chose était sûre, il ne devait lui rester guère plus de cinq minutes. Six peut-être ? C’était trop juste pour tenter une nouvelle démonstration à mamie. Mais faire une épreuve sur vingt-quatre ou vingt-cinq minutes, c’était trop court... Que pouvait-il bien faire avec les minutes qu’il lui restait pour valider l’examen ? Après, peut-être qu’il avait déjà prouvé sa valeur envers la vieille femme qu’il était apte à recevoir le grade de Dompteur… Non, il y avait une suite. Ses yeux bleus posés dans celui de son examinatrice, le garçon attendit la suite, la main posée sur la Butapode qui reprenait doucement. D’un geste rapide mais précis de son arme, l’anguille électrique se rapprocha de sa maîtresse pour venir coller son « front » au sien. Le gris leva un sourcil sans trop comprendre et fut rapidement ébloui par une vive lumière.

Lorsque Bayel, mais aussi sa compagne d’infortune, rouvrirent leurs yeux après cette lumière aveuglante, ce qui se présentait à eux n’avait rien d’humain. Ni d’un Pokémon. Le Terrosien écarquilla les yeux devant une telle étrangeté ; l’examinatrice avait tout simplement « fusionné » avec sa créature pour ressembler à une espèce de dragon vert à tête humaine. Le garçon recula d’un pas, surpris mais aussi terrifé de voir un tel phénomène se produire. La Brutapode avait eu la même réaction que le jeune homme mais se sentait peut-être plus en confiance. Encore sous le choc, l’ordre fut cependant donné pour cet ultime exercice : Bayel et sa collègue d’épreuve devaient leur porter une attaque décisive. Certes, le jeune homme avait compris ce qu’ils devaient faire mais… cette bête en face d’eux venait bien de parler ?! Il n’en revenait pas…

Voyant que son collègue n’était plus tout à fait maître de lui-même, la Brutapode lui donna un petit coup de museau contre son coude. Le geste attentionné le fit sursauter et rapidement, le garçon se calma. Ce n’était pas terminé. Les idées claires, il se rappelait alors avoir déjà entendu parler de certaines personnes capable de fusionner avec des Pokémon tellement ils se sentaient proches. En parfaite symbiose plutôt. Ainsi donc mamie avait dans l’idée de terminer l’épreuve ainsi ? Même si humaine, elle ne payait pas de mine, là elle était plus qu’impressionnante, voire terrifiante. En fusionnant avec sa Ohmassacre, elle avait acquis une agilité hors norme et une puissante équivalente.

Voyant que le jeune homme avait repris ses esprits, la Brutapode se mit à ses côtés et non devant. Ainsi, elle voulait lui faire passer le message suivant : « on y va, tous les deux. ». Bayel posa son regard sur sa collègue et comprit qu’elle n’était pas spécialement terrifiée à l’idée d’affronter cette… « chose ». Lui, légèrement parce que faut avouer, ce n’était pas tout les jours qu’on voyait ce genre de phénomène de foire… Mais il s’agissait quand même de son examinateur ! Pouvait-il seulement lui porter un coup sachant que cela pourrait se retourner contre lui ? Visiblement, il le pouvait vu le regard que lui lançait la bête verte.

La Brutapode gratta le sol à nouveau, prête à agir. Quant au jeune homme, il réajusta ses gantelets et veilla à ce que ses chaînes soient encore en état. Apparemment oui mais elles avaient quand même un peu souffert depuis le début de l’épreuve… D’ailleurs, pour éviter de se les prendre dans les pieds, il les prit dans ses mains. Donc ils devaient travailler en équipe et toucher mamie dragon, une fois. Evidemment, Bayel se doutait bien que les contres n’allaient pas marcher et donc des attaques directes ne mèneraient à rien. Il fallait donc mettre au point une stratégie pour la toucher sans qu’elle en prenne conscience et ne se défende.

Alors que le garçon prenait peut-être un peu trop son temps pour trouver une stratégie convenable pour en terminer avec cette épreuve, la Brutapode ne lui laissa pas le d’y penser et opta pour l’attaque directe. Ses antennes positionnées au niveau de son crâne se mirent à briller dans sa charge. Bayel, légèrement en retrait pour le coup, eut un temps de latence avant de se mettre également en course, préférant alors attaquer sur les côtés que de front. Leurs attaques simultanées furent tout simplement annulées par la défense solide de l’examinatrice qui s’aida de son imposante queue pour balayer les gêneurs.

Evidemment qu’une attaque frontale, ça n’allait pas marcher ! Bayel se trouva sur le côté gauche, légèrement en arrière de son adversaire tandis que la Brutapode était toujours de face et continuait de gratter le sol. Le Terrosien se demanda alors s’il ne s’agissait pas d’un avertissement plutôt qu’un moyen de faire passer sa frustration avant de charger. D’ailleurs, il remarqua qu’elle ne grattait plus de la même patte mais celle de droite. Voulait-elle communiquer avec le jeune homme ?

Bayel se posa trop de questions et ne fut pas assez attentif : La Brutapode ouvrit sa gueule pour y cracher une dizaine d’espèce de balles violette. Au début, le garçon crut qu’elle s’attaquait directement à leur adversaire à nouveau. Mais non puisque quelques unes se dirigèrent dans sa direction et pour éviter d’être touché, il utilisa ses chaînes pour se protéger. Mais lors de sa défense, Bayel remarqua que les balles qu’il pensait jusque là visqueuses et collantes s’avéraient être plutôt dures et facile à dévier. Il jeta un rapide regard vers sa partenaire qui secoua sa tête. Pour le coup, il avait merdé mais comment aurait-il pu le savoir ? Tiens, se cherchait-il des excuses ? Bayel ne s’était tout bonnement pas attendu que sa partenaire prenne les devants de cette façon. Bon, elle avait un plan mais pour le moment, il était donc inutile de tenter une nouvelle attaque de ce genre étant donné que mamie dragon avait sûrement saisi le truc.


[ Hrp : Je vais opter pour plusieurs messages (peut-être deux, voire trois si j’y arrive pas au prochain). Pour le moment, c’est un peu le message « chaotique » avant que tout se mette en place ^^. Bayel a encore du mal à bien saisir les mouvements de sa partenaire mais ça va venir x). Donc clairement, ils n’ont pas touché mamie dragon x)
Ps : je préfère le faire en plusieurs messages (cela n’a aucun rapport avec les points), je considère juste que Bayel n’est pas encore apte à réussir du premier coup (et sinon ce ne serait pas intéressant s’il était badass dès le départ). J’espère que ça ira ^^ ]

_________________


> <
avatar
Bayel Clonbork
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par PNJ le Mer 8 Mar 2017 - 10:24

Les yeux rivés sur ses adversaires, la Berserk ne broncha pas, bougeant seulement quand cela était nécessaire. Elle vit le duo tenter de communiquer, mais ne chercha pas à comprendre ce qu’ils voulaient faire. Des étincelles crépitèrent sur le bout de ses bras, sa queue et sa crête, de manière quelque peu incontrôlable. Elle lançait parfois des coups d’œil à une horloge accrochée sur un mur de la salle, surveillant le moment où elle devrait éventuellement annoncer la fin de cet exercice et de l’épreuve.

_________________

Y’a pas de souci, si je t’ai laissé le choix, c’est bien pour que tu l’utilises comme bon te semble. Smile Peu importe tes raisons, tant que le RP (et donc l’épreuve ^-^) est bon derrière et que tu respecte les consignes, je ne te reprocherais rien. o/

P.S. : Les étincelles ne sont pas une difficulté supplémentaire, juste un petit truc RP pour éviter que mon message fasse qu’une seule et unique phrase. x) xD

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 944

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Dompteur [Bayel]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum