Layla [Lucy/Sylver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Layla [Lucy/Sylver]

Message par Sylver Belister le Mer 1 Fév 2017 - 23:23

Après des semaines d’âpre entraînement sous la férule de M, j’avais enfin droit à un peu de « repos ». Un « repos » qui se révélait encore moins tranquille que mes séances d’entraînement avec le meurtrier, puisque sa supérieure en personne avait décrété que je devais entreprendre un voyage avec elle. Et bien évidemment, pas question de discuter avec mes ravisseurs…

Des trois personnes qui me gardaient prisonnier, Laya était probablement, en apparence du moins, la plus humaine. Contrairement aux deux autres, elle ne semblait avoir ni un ego surdimensionné, ni un dégout primaire envers tout être autre qu’elle-même, ni un penchant pour le sadisme et le meurtre.

En fait, n’importe qui qui l’aurait rencontré tandis que nus progressions dans les plaines nalciennes l’aurait trouvé tout à fait charmante. Elle était souriante, très aimable mais aussi très prévenante envers moi. Physiquement, je devais admettre qu’elle était d’une très grande beauté, et pourtant, j’avais vu quantité de belles femmes dans ma vie.

Ses courts cheveux blonds parfaitement coiffés ne faisaient qu’encadrer son magnifique visage délicat. Je lui donnais environ l’âge que mon corps semblait avoir. En nous voyant tous les deux, on aurait pu croire à un couple en voyage. Mais le fait qui me troublait le plus était que, contrairement à Greystone qui ne rêvait que de me tuer, où à M qui ne s’occupait de moi que parce que cela lui donnait l’occasion de jouer avec ses flammes, Layla semblait réellement heureuse d’être en ma compagnie.

Je n’étais pas naïf au point de croire qu’une femme comme elle ne pouvait pas jouer la comédie pour m’avoir dans sa poche avec un petit numéro de séduction. Mais elle ne se comportait pas en femme fatale avec moi. Plutôt en hôtesse exemplaire qui semblait ravie de m’avoir pour inviter. Sauf que bien évidemment, je n’avais jamais eu mon mot à dire.
Depuis le début de ma captivité, elle n’avait commis aucun impair qui aurait mis à mal sa couverture de douceur : aucune menace, aucune privation, aucune humiliation. La seule démonstration de ses pouvoirs effrayants avait suffi à me convaincre que je n’aurais pas le dessus sur elle par la force. Pour le reste, Greystone s’était fait un plaisir de me rappeler que j’étais son prisonnier. Mais Layla… SI ces pouvoirs, encore plus grands que ceux des deux hommes n’en faisaient pas la plus grande menace qui pesait sur Yuu à l’heure actuelle, j’aurais presque pu me laisser avoir. Mais malheureusement pour cette femme, ma colère me protégeait de tous ses charmes.

Ce n’était en revanche pas du tout le cas pour ce qui concernait Lucy. La petite bougie était presque amoureuse de Layla, qui était exquise avec elle. La jeune Funecire était plutôt réceptive aux bons comportements à son égard, mais comme avec moi, Layla n’avait pas commis le moindre faux pas. Pourtant, rationnellement parlant, je ne pouvais que jurer qu’il s’agissait d’une ruse pour mieux gagner ma confiance. De plus, bien que Layla disposât de puissants pouvoirs psy, elle n’en avait quasiment pas besoin pour me contrôler et épier mes faits et gestes : il lui suffisait de demander à Lucy ce que j’avais fait pour que la bougie se fasse une joie de lui répondre. Ceci dit, la chandelle éprouvait toujours une peur instinctive à mon égard, qui l’empêchait de communiquer directement avec mon esprit, sauf lorsque je le lui demandais, ou en cas d’urgence, ce qui préservait quelque peu mes pensées de Layla. Encore qu’elle pouvait très bien utiliser ses propres pouvoirs ou ceux de sa Lippoutou pour m’espionner. Mais jusqu’ici, elle s’en était abstenue, et pour ne pas l’encourager dans cette voie, j’avais réduit nos échanges au strict minimum.

Mais cela faisait maintenant un petit moment que nous avions quitté Flamen pour Nalcia, et Layla ne semblait pas prête à s’arrêter. Or, connaître notre destination, et par là même ce que cette femme attendait de moi, me semblait bien plus important que mon vœu de silence. Je finis donc par le rompre en demandant d’une voix résignée :

« Puis-je savoir où nous allons ?
-Tiens, on dirait que tu t’es enfin décidé à me parler ! Sourit Layla. Je savais bien que mon charme ne resterait pas sans effet indéfiniment.
-Si cela vous plait de croire à vos propres illusions… »


Layla rit de ma répartie puis reprit :

« Je me demande bien qui croit quoi en ce moment ! Bref ! Nous allons à Mizuhan ! J’ai des choses très importantes à t’y montrer, aussi importantes que ton entraînement avec M !
-Vraiment ? Dans ce cas pourquoi ne pas avoir utilisé une monture aérienne pour y aller plus vite ? Ou un bateau pour naviguer directement de Tarouga à la côte sud du pays de l’eau ?
-Pour qu’on passe un peu plus de temps ensemble bien sûr ! Pour discuter, des choses comme ça ! Et d’ailleurs, va donc chercher du bois, il va être l’heure de manger ! »


Et elle enleva son sac de son dos avant d’y piocher une casserole et des provisions. Mais avant que je ne parte, elle ne résista pas au plaisir d’aller caresser Lucy, qui gémit de plaisir lorsque la fille la toucha.

« Vous n’avez qu’à la garder avec vous, dis-je d’un ton roide. Vous avez l’air de tellement vous apprécier mutuellement…
-Souviens-toi de ce que M a dit ! Ce Pokémon et toi devez progresser ensemble ! Et pour ça, vous devez évoluer ensemble ! Elle ne doit pas te quitter d’un pouce !
-Pour que vous puissiez m’espionner par son biais ? »


Layla, ses ingrédients sortit, s’assit à même le sol et commença à peler des racines qu’elle jetait au fur et à mesure dans la casserole. Puis elle s’arrêta à ma remarque, releva la tête vers moi et sourit :

« Entre autres ! Allez, ne traîne pas, j’ai presque fini moi ! »

Je m’éloignai en grognant. Lucy voulut connaître les raisons de ma mauvaise humeur, mais je n’avais pas le cœur à parler avec elle, aussi la rembarrai-je sans ménagement tout en ramassant çà et là quelques branches de bois mort, obéissant autant par devoir envers Yuu que poussé par la faim. Lucy était un nom sorti de mon passé. Un nom que je n’avais pas choisi au hasard. Un nom dont le but n’était certainement pas de me rappeler le bon vieux temps !

Layla ::

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1657

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Layla [Lucy/Sylver]

Message par Lucy MacGregor le Lun 13 Fév 2017 - 18:25



Layla
Feat Sylver Belister


Plusieurs mois s’étaient écoulés depuis la longue et éprouvante course à la Mélopée de la Nymphe. Malgré toutes les péripéties survenues, Lucy en avait gardé un bon souvenir. Bon, d’accord, elle devait bien avouer avoir gardé un très vague souvenir des rencontres qu’elle avait faites, mais tout cela ne relevait que du détail… Dites oui, s’il vous plait… Pour Candle, cette course avait été d’autant plus bénéfique qu’il s’agissait de la première aventure de Lucy sans lui. Juste avec Mane, le membre le plus récent de son équipe, qui plus est. La blonde lui avait montré être capable de se passer de lui. En effet, le Funécire prenait en quelque sorte son rôle de “grand-frère” très à coeur, et de ce fait, il s’inquiétait souvent pour elle. Il fallait dire aussi qu’elle n’avait pas un caractère très facile à vivre et il réparait souvent les pots cassés… Il avait également décidé de s’occuper de l’espèce d’oeuf qu’elle avait reçu pour sa troisième place, trouvant l’objet trop fragile pour être confié à quelqu'un d’autre. Que du positif en somme. Même Mane semblait s’être mieux intégré dans le groupe depuis. Bon, son caractère “my pace” n’avait pas bougé d’un iota, mais il semblait s’être “fondu dans la masse” en quelque sorte.
Et depuis ? Et bien… Pas grand-chose. La joyeuse bande s’était établie depuis quelques temps à l’Auberge du Chat. La blonde donnait une importance particulière à la pratique de ses capacités de Tireuse et d’Elementale, non pas par peur de perdre l’habitude, mais en vue d’un potentiel “test”. Effectivement, quelques jours après son arrivée à l’auberge, Lucy avait reçu une lettre en provenance de Tarouga. Aucun destinataire n’était précisé, son identité n’était de toute façon pas un mystère. L’écriture pointue et penchée de la vieille pirate confirma ses “doutes”. La lettre était assez courte et lapidaire, comme d’ordinaire. Tababa n’avait pas pour réputation de tourner autour du pot. Elle “invitait” la petite Flamenoise à lui rendre visite à Tarouga. La vieille dame était “curieuse” de voir ses progrès à l’arc. De plus, la troupe de nomade de Swapan faisait escale dans la ville mal-famée et lui était “curieux” (elle a bon dos, la curiosité…) de sa maîtrise élémentale… Autant dire clairement “t’as intérêt à être au point si tu veux pas te faire rosser plus que nécessaire”. Autant la blonde savait que Tababa était une Archère d’expérience, autant elle n’avait jamais vu Swapan se servir d’une quelconque maîtrise. Elle le pensait flamenois (avec un nom pareil…), mais elle ne possédait aucune information sur son degré de maîtrise. De toute façon, pas de place au doute : elle devait se remettre au point niveau maîtrise élémentale, elle allait finir rouillée à ce rythme....
C’est au cours d’un de ses entraînements que Candle lui glissa une idée : entraîner la petite Tails, et qui sait, guérir sa peur maladive ? La tâche s’annonçait ardue, mais elle ne pouvait pas laisser sa petite protégée ainsi. La Goupix passait le plus clair de son temps dans sa Pokéball. Lucy l’avait emmenée pour lui faire découvrir le monde et répondre à sa soif de connaissance. On ne voyait pas le monde depuis l’intérieur d’une Ball… L’entraînement avait commencé en douceur, à l’abri des regards -sans Ghost-, pour voir les capacités de la petite renarde. Elle n’était pas habituée à se battre, mais sentant la bienveillance de sa dresseuse, elle y mettait beaucoup de bonne volonté. C’est ainsi que Lucy avait décidé de remonter vers Tarouga, en continuant l’entraînement de Tails sur le chemin.

Après quelques jours de marche, la Flamenoise, voyageant sur le dos de Mane, s’était arrêtée à la Croisée des Vents. Le lieu portait bien son nom, du point de vue d’une Flamenoise peu habituée aux grands courants d’air nalciens. D’ailleurs, le vent fut un premier problème pour Tails : A peine sortie de sa Pokéball, le bruit du vent criant à ses oreilles l’avait surprise et elle était retournée illico à l’abri. Mais une MacGregor ne se décourage pas pour si peu ! Bouchant les oreilles de la renarde cette fois-ci, elle put la convaincre qu’elle n’était pas en danger.

- Bien, Tails, on va continuer ton entraînement ici. Je compte sur toi pour faire comme auparavant ! Cette fois, Ghost sera de la partie, mais ne t’inquiètes pas, il ne t’embêtera pas, sinon, il aura à faire à moi. L’exercice est simple : tu vas juste le cibler avec tes attaques. Bien sûr, il fera tout pour éviter tes attaques, mais il ne répliquera pas. Je veux que tu te mettes dans l’esprit “combat Pokémon”, et je sais que contre Candle, tu n’aurais rien voulu faire...

Voyant son regard peu convaincu et terrifié en voyant le fantôme, Lucy décida de lui faire une petite démonstration. Le soleil brillait dans le ciel nalcien, ce qui était plutôt un avantage pour elle. Claquant des doigts, elle généra un orbe de flamme, qui se mua en un trait enflammé partant droit sur le Fantominus. Celui-ci l’évita au dernier moment. Quelques secondes plus tard, elle entendit la voix plaintive de Ghost dans sa tête.

“C’était pas gentil ça, j’ai failli être touché…”

Faisant mine de n’avoir rien entendu, Lucy invita Tails à l’imiter. Timidement, une petite Flammèche fusa vers le fantôme, qui l’évita sans mal. Bon, c’était un début, même si trop timide encore...Prenant un peu plus confiance en elle, la renarde recommença, encore et encore, de plus en plus fort. Toutefois, un peu trop prise au jeu, Tails finit par lancer une attaque multicolore cette fois, ce qui surprit Ghost. S’écartant précipitamment devant l’Onde Folie, il suivit la course de l’attaque d’un air atterré… Avant de la voir s’écraser sur un Soporifik qui n’avait rien demandé. Evidemment, cela ne lui plut pas du tout, et il fonça furibond sur la renarde. Par réflexe, Mane se jeta sur lui, avec une attaque Bélier, et deux traits de flammes, de Candle et de Lucy, finirent de le mettre KO sous la surprise.

- Bon, plus de peur que de mal. Mieux vaut partir avant d’avoir toute la petite famille, n’est-ce pas Tails ? … Tails ?

Héhéhé… Plus de Tails.

“Elle s’est enfuie en voyant la sale tête du Soporifik, chef.”

- ET TU L’AS LAISSEE PARTIR ? ABRUTI !

Devant l’air paniquée de Lucy, Ghost ne dit plus rien, honteux. N’attendant pas l’ordre de sa dresseuse, il partit de lui-même en éclaireur, espérant réparer sa bêtise. Lucy, elle, était montée précipitamment sur Mane, le Funécire sur l’épaule. L’équidé partit au triple galop, pendant que la Flamenoise criait le nom de la Goupix. Elle ne devait pas être loin, encore…

La petite Tails avait détalé à travers les herbes de la plaine, sans s’arrêter, droit devant elle, à pleine vitesse. Quand elle s’aperçut qu’elle était seule au milieu de nul part, il était trop tard pour qu’elle puisse faire marche arrière. Un mouvement à quelques mètres d’elle lui indiqua la présence d’un homme terriblement grand. Au moins deux fois plus grand que Lucy ! Prise de panique, elle lança une attaque Flammèche dans sa direction, attaque qui s’écrasa sur la droite de l’inconnu, à trop grande distance pour l’inquiéter. Voyant l’échec de son mouvement de défense, la petite renarde n’eut plus qu’une option : elle se roula en boule, cachée derrière ses six queues, en espérant que personne ne la verrait...

HRP:
Tu peux faire agir Ghost si tu le souhaites ^^ J'espère que ça te va ^^


© Aki Epicode




_________________



avatar
Lucy MacGregor
Informations
Nombre de messages : 1417

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Layla [Lucy/Sylver]

Message par Sylver Belister le Lun 13 Fév 2017 - 19:30

Etais-je toujours capable d’utiliser ma maîtrise pour trouver du combustible comme je le faisais jadis dans les mines familiales ? Voilà qui méritait réflexion. Depuis le début de mon voyage avec Yuko, je me reposais surtout sur elle, et sur ses yeux, bien meilleurs que les miens, pour repérer du bois de cuisine…

Intrigué, je fermai donc les yeux, demandai à Lucy de ne pas me déranger pendant les quelques minutes qui allaient suivre, et commençai à respirer longuement, tout en restant à l’écoute de mon feu intérieur. Bien vite, une lueur rouge envahit mon champ de vision et mon esprit. Je ne ressentais plus la sensation de faim qui m’assaillait naguère lorsque je cherchais du charbon. Désormais, les flammes que je générais ne cherchaient plus de quoi se nourrir, mais simplement une cible à dévaster.

La colère qui m’avait envahie fut tellement intense que je ne pus éteindre le feu et fus obligé de le relâcher dans les airs sous la forme d’un petit orbe de feu, ce qui fit sursauter Lucy. Puisque la méthode mystique ne marchait pas, ne restait plus que la bonne vieille méthode des bras et des jambes. Dans cette plaines, les arbres se repéraient d’assez loin, ce qui me fournissait de bons indices sur les localisations probables du bois.

Je me dirigeai donc vers l’arbre le plus proche. Malheureusement, le climat hivernal de ce lieu était bien trop propice pour ce genre de végétation. Avec ma maîtrise, couper ce bois serait un jeu d’enfant, mais il était bien trop vert et humide pour prendre rapidement, et les mousses qui le recouvraient risquaient de dégager à la cuisson une horrible fumée qui gâcherait le gout des aliments, voire les rendrait impropres à la consommation. De plus, passer une heure à assécher ses branches et à en enlever la mousse pour les rendre utilisables ne m’intéressait pas plus que cela.

Restait donc les branches mortes qui étaient tombées au pied des arbres. Heureusement, Nalcia n’était pas surnommé pays du bois pour rien et je trouvai facilement de longues brindilles parfaites pour commencer à me constituer un petit fagot. Mais alors que je me baissai de nouveau pour ramasser une troisième branche, Lucy, qui regardait dans mon dos, sursaut soudain et me lança d’un ton paniqué : « Attention ! »

Mon corps réagit par réflexe, habitué à mes séquences d’entraînement avec M. Plusieurs fois, mon « professeur » avait ordonné à l’un deux d’entre nous d’être les yeux de l’autre, tandis que le premier, qui ne pouvait voir l’attaque, était chargé de la contrer. Automatiquement, je générai donc un bouclier de feu assez grand pour nous couvrir Lucy et moi.
Mais l’attaque escomptée ne le percuta jamais : évaluant enfin la situation après avoir dressé ma défense, je m’aperçus que la Flammèche qui nous visait… Venait de s’’écraser à cinq bons mètres de moi. Ou bien j’avais à faire au plus mauvais assassin du monde, ou bien je n’étais pas visé.

J’adressai alors un regard noir à mon Pokémon pour lui faire comprendre que je goutais très peu à ce genre de plaisanteries. Elle se confondit en excuses… Puis pointa quelque chose dans l’herbe que j’avais pris jusqu’ici pour des reflets de lumière rouge. Je fis alors quelques pas et vis qu’il s’agissait d’une sorte de fourrure rouge !

« C’est un Pokémon ! glapit alors Lucy. Il nous a attaqué ! Il est méchant ! »
« Vu comment il a visé, il devrait être capable de rater un Wailord à trois mètres ! »


Malgré tout, mon bouclier n’avait pas disparu, se déplaçant avec moi. Je n’avais pas encore choisi comment j’allais gérer cette « menace. » Il s’agissait très probablement d’un jeune…

« Dis, c’est quoi un Goupix ? » Me demanda Lucy, qui lisait dans mon esprit.
« Je croyais t’avoir dit de me demander la permission avant de lire dans mon esprit ?
-Désolée… »


Même si ces intrusions régulières ne me plaisaient pas du tout, elles étaient bien inoffensives, aussi décidai-je ne pas la punir pour cela… Pour le moment…

« C’est un Pokémon renard originaire d’Erasia. Un Pokémon feu.
Finis-je par expliquer. Celle-là est jeune parce que ces queues sont encore très rapprochées.
-Ah ? Elles s’éloignent quand le Pokémon grandit ?
-Elles se divisent. Plus le Pokémon est vieux, plus les queues sont séparées. »


Sans doute la renarde avait voulu se défendre ? A moins qu’elle ne préférât jouer… Mais dans ce cas, elle ne cacherait pas de manière aussi voyante sous ses propres queues ! Dans un paysage aussi verdoyant, sa couleur rouge se voyait de loin, malgré quelques feuilles mortes ! Soit elle jouait à cache-cache, soit elle crevait de trouille. Et je n’avais absolument pas envie de jouer.

« Je vais lui parler ! Décida alors Lucy. Je crois que je me suis trompée… Elle a pas l’air bien méchante, non ? Sinon elle nous aurait déjà ré-attaqué, je crois…
-C’est ça, »
répondis-je d’un ton lointain, plus préoccupé par le bois à ramasser que par les jeux de Lucy.

Lucy prit ma remarque dédaigneuse pour une autorisation et s’envola en souriant vers la peluche rouge qui ne bougeait toujours pas. Je fis alors disparaître mon bouclier d’un claquement de doigt. Vu ses réactions et maintenant qu’elle savait que Lucy l’avait repérée, la Goupix se tiendrait tranquille ! L’attaquer ne servirait à rien, d’autant plus que décharger toute ma puissance ardente, encore bien limitée, sur un Pokémon doué de la Torche me semblait d’une utilité assez limitée…
Mais alors que je pensais enfin pouvoir m’adonner tranquillement au ramassage du bois, Lucy se manifesta à nouveau dans mon esprit :

« Hé, ya un autre Pokémon qui arrive ! Un spectre je crois ! »

Effectivement, je vis bien vite le Fantominus qui se dirigeait vers nous. Encore un fichu blagueur, comme cette renarde ! Je l’accueillis d’un ton passablement énervé, irrité par ces trublions qui venaient m’empêcher de vaquer tranquillement à mes affaires, sans toutefois faire mine de l’agresser :

« Qu’est-ce que tu veux, toi ?! Tu vois pas que j’essaie de ramasser du bois ?! »


_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1657

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Layla [Lucy/Sylver]

Message par Lucy MacGregor le Jeu 23 Fév 2017 - 0:58



Layla
Feat Sylver Belister


La petite renarde, “cachée” derrière ses queues multiples, attendait l’attaque du grand méchant humain qu’elle avait aperçu. Attaque qui ne vint finalement jamais. Elle écarta donc légèrement son rideau de fourrure… Avant de tout resserrer d’un coup en voyant le Pokémon blanc s’approcher. Elle attendit encore… Tiens… Toujours pas d’attaque ? Laissant finalement sa curiosité l’emporter, la Goupix risqua un oeil… Avant de sauter sur ses quatre pattes, toute contente. Candle ! Son cher Candle était venu à son secours ! Mais l’engouement soudain de la renarde s’évapora bien vite comme neige au soleil. La bougie en face d’elle avait une odeur… Féminine… Et inconnue surtout… Zut... C’était pas Candle, en fait… La face de la renarde se décomposa lentement, sous le regard bienveillant de la Funécire. Et d’un seul coup… Tails fondit en larme avant de retrouver sa position bouboule de sécurité.

Ghost, culpabilisant affreusement, sillonnait la plaine à toute vitesse, espérant retrouver la petite renarde. Un flamboiement soudain attira cependant rapidement son attention. C’était peut-être elle ! Mais alors… Elle était sûrement en danger ! Sans prendre la peine de garder ses idées au calme, le Fantominus fonça vers la source de lumière aperçue. Heureusement pour lui, sa cible n’était pas trop éloignée, aussi il lui fallut seulement quelques minutes pour rejoindre le lieu désiré. Et bingo ! Il aurait reconnu cette forme recroquevillée entre mille ! Mais… Elle était attaquée ! Bon, il fallait l’avouer, Ghost avait fait un rapprochement un tantinet rapide. Tails était toujours morte de trouille, aussi n’était-il pas étonnant de la voir se terrer de la sorte. Mais l’homme et le Funécire se trouvait un peu trop près d’elle à son goût -surtout la bougie-. Ah, il ne pouvait pas les voir, ces sales Pokémon juste bon à éclairer la nuit et à faire la morale à tout bout de champ ! Et il osait mettre la main sur son jouet préféré ? Ah ça non ! Ni une ni deux, il s’interposa entre la renarde et la bougie en lançant la plus belle attaque Grimace dont il était capable, puis en enchaînant sur une attaque Léchouille. Cette fois, c’est lui qui protégerait Tails ! C’est lui qui récolterait les félicitations de Lucy !

Toutefois, Ghost n’était pas le seul à avoir vu le bouclier de feu. Plus loin dans la plaine, Lucy avait également remarqué la lueur soudaine. De plus, Candle lui avait confirmé que le Fantominus avait l’air de s’y diriger sérieusement. Il n’en fallait pas plus pour la Flamenoise. Elle avait confiance en ses Pokémon. Elle ne doutait pas un seul instant qu’il n’ait pas retrouvé la renarde peureuse. Le groupe de retardataire avait donc mis le turbo pour rattraper le fantôme. Mine de rien, Lucy s’en voulait terriblement. C’était son idée, l’entraînement à la Croisée des Vents. C’était elle qui n’avait pas remarqué le Soporifik. C’était elle qui n’avait laissé la Goupix s’enfuir et se perdre. C’était elle qui arriverait en dernière pour la protéger. Elle faisait une bien piètre dresseuse… Non seulement, elle ne réussissait pas à aider Tails avec sa peur maladive, mais en plus, elle la mettait en danger. Si quelqu’un avait touché à un seul de ses poils… Elle risquait de déverser toute sa frustration sur lui sans se poser de question, coupable ou non. Elle avait le fantôme en visuel à présent. Et quand ce dernier plongea vers le sol, le sang de la blonde ne fit qu’un tour. Elle avait senti l’urgence du fantôme. Elle avait vu la renarde au sol. Elle voyait les deux silhouettes qui menaçaient ses Pokémon. Encore une fois, Lucy tirait des conclusions trop hâtives. Mais elle n’arrivait plus à garder son calme. Sans prendre la peine de garder son sang-froid, elle tira une flèche de son carquois, banda son arc, et tira aux pieds de l’homme pour le dissuader d’approcher, et elle arma de nouveau son instrument.
Soudain, elle sentit une sérénité troublante envahir son corps. Sans s’en rendre compte, elle baissa son arc et sa respiration reprit un rythme normal. Elle vit la scène sous un nouvel angle. L’autre Funécire semblait autant surpris que terrorisé, et l’homme… Passablement furieux ? Baissant les yeux, elle croisa le regard de Candle. Son garde-fou. Combien de temps lui avait-il fallu pour comprendre la situation ? C’était un fin observateur, un Pokémon très perspicace. Pour la première fois, Lucy se demanda qui il était. Ou plutôt, qui il avait été. C’était étrange, elle le sentait. Il avait été humain autrefois. Contrairement à Ghost.
Un petit glapissement la ramena sur le plancher des Ecremeuh, tandis qu’une boule de fourrure rousse fonça s’empêtrer dans les sabots de Mane. Stoïque, l’équidé ne bougea pas, se demandant encore comment Candle pouvait être en face de lui et sur son dos. Se méfiant de l’homme, Lucy descendit doucement du Ponyta, et s’accroupit pour accueillir Tails dans ses bras. Elle ne savait pas trop comment réagir vis-à-vis de l’individu qu’elle avait agressé -il fallait bien l’avouer- gratuitement. Elle était totalement en tord, elle le savait mais…
Un poids atterrit soudain sur sa tête, l’obligeant à contempler le sol. Le Funécire avait bondit sur son crâne, et souriait aimablement aux deux inconnus. Puis il se pencha en avant -dans la mesure du possible- avant de s’adresser directement dans l’esprit de l’homme et de la Funécire.

“On s’est un peu emportés. Cette petite Goupix s’était enfuie et on s’est fait un sang d’encre. Lucy n’est pas méchante, excusez-là. Excusez-nous.”

Lucy n’avait pas besoin d’entendre le message de son plus vieil ami. Il était toujours là pour réparer les pots cassés. N’empêche que là, ils étaient quand même louches, les deux inconnus...

© Aki Epicode




_________________



avatar
Lucy MacGregor
Informations
Nombre de messages : 1417

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Layla [Lucy/Sylver]

Message par Sylver Belister le Jeu 23 Fév 2017 - 21:37

J’observais Lucy s’approcher toute joyeuse de la renarde d’un œil méfiant. Le Pokémon avait peut-être voulu nous attaquer tout à l’heure, et si la bougie ne faisait pas assez attention, il pourrait recommencer… La Goupix écarta un instant ses queues avant de les refermer de plus belle.

Mais le petit renard ne m’intéressait pas vraiment, et je guettais plutôt les gestes du fantôme face à Lucy qui avait commencé à lui faire d’affreuses grimaces devant lesquelles je restais de marbre, me contentant de lui opposer une regard dur et inflexible. Sa Léchouille fut en revanche évitée par Lucy, qui rit aux éclats, prenant cela pour un jeu. Qu’il veuille la faire rire ou lui faire mal, c’était raté dans les deux cas. Mais il n’allait pas s’en tirer à si bon compte !

« Recommence un coup comme ça et je te carbonise la langue ! »

L’instant d’après une flèche se ficha non loin de mes pieds ! Le fantôme faisait diversion ! Me maudissant de m’être fait avoir comme un débutant, je commençai à générer à nouveau un bouclier de feu lorsque je reconnus enfin le tireur qui s’approchait de moi à dos de Ponyta. Dans la liste des pires rencontres que je pouvais faire à ce moment précis, cette personne n’était pas au niveau de ma sœur, mais elle était très bien placée tout de même. De la même manière que l’archer – ou plutôt l’archère – avait baissé son arme, je suspendis mon geste, interrompant mon attaque.

La fille, que j’avais bien reconnue, descendit de son cheval et récupéra sa Goupix qui se jeta dans ses bras. Sa monture semblait être troublée par la présence de deux Funécire, un sur son dos, un à ses pieds, mais la deuxième bougie, qui avait bien mieux saisi la situation, sauta de la tête de sa dresseuse et présenta ses excuses à Lucy et à moi. Mieux valait tard que jamais.

Je n’étais pas du tout à l’aise. Apparemment, la blondinette ne m’avait pas reconnu, sinon elle se serait déjà adressée à moi directement. Mais le spectre lui pouvait très bien me reconnaître en sondant mon esprit... Encore que… S’il était assez malin pour lire toute mon histoire, il comprendrait très vite pourquoi il ne valait mieux pas parler de moi !

Pendant deux minutes, je me rappelais en boucle les pires moments de ma captivité, pour que Candle – puisque tel était son nom – comprenne ce qui m’était arrivé, mais aussi pour le dissuader de révéler mon identité à sa dresseuse. Cela ne ferait que la mettre en danger. En fait, le simple fait d’être ici avec moi la mettait en danger…
Connaissant la petite, je savais qu’elle ne partirait pas tant qu’elle n’aurait pas compris ce qu’il s’était passer, et l’effrayer ne servirait qu’à la faire attaquer de nouveau et donc à prolonger son séjour ici. Je lui fournis donc un résumé rapide de la situation en priant silencieusement pour que cela lui suffise et qu’elle s’éloigne :

« J’étais simplement ici pour ramasser du bois. Mon tas est ici. » dis-je en le pointant du doigt. « Ni moi ni mon Pokémon n’avons fait quoi que ce soit au vôtre. La Goupix a simplement craché du feu quand elle nous a vu, par peur j’imagine. Ma Funécire s’est approché d’elle mais c’était par curiosité, rien de plus. Elle ne l’a même pas touchée. Aussi, maintenant que ce malentendu est dissipé, nous allons…
-Dites, vous voulez jouer avec moi ?
-Lucy ! »
dis-je d'un ton autoritaire.

Merde ! Ma Funécire, qui me regardait d’un air étonné, avait échappé à ma vigilance et elle avait commencé une conversation joyeuse avec le Ponyta et Candle, et elle allait les convaincre de rester ! Si cela arrivait… Sans compter que la gamine allait trouver cela étrange que je connaisse -apparemment - son prénom !

Et comme si cela ne suffisait pas, la seconde suivante me prouva que les choses pouvaient toujours empirer : un craquement caractéristique retentit suivi d’une voix mentale féminine qui demanda :

« Tout va bien ? J’ai ressenti qu’il y avait du monde avec toi…
-Tout va bien Saki, ces gens ne sont pas des ennemis. »


L’apparition détourna mon attention de deux Lucy. Saki hocha gracieusement la tête pour montrer qu’elle avait compris, puis elle fit une révérence devant Lucy et ses Pokémon pour les saluer. D’un naturel aimable et avenant, elle était toujours courtoise avec tout le monde, y compris avec moi. De tous les êtres qui avaient pris part à ma capture, humains comme Pokémon, Saki était la seule contre laquelle je n’éprouvais aucun ressentiment. Elle avait toujours fait de son mieux pour me soigner lorsque Greystone s’était « amusé » avec moi, allant même parfois jusqu’à tomber d’épuisement. La majestueuse Gardevoir était également la raison qui expliquait pourquoi sa dresseuse n’avait pas basculé complètement vers la folie et n’était pas devenu un être aussi sadique que ses collègues. Sa coiffe bleue inhabituelle la rendait reconnaissable entre ses semblables, mais c’était bien pour son caractère que je l’appréciais et non pour son chromatisme. D’une loyauté sans faille envers sa dresseuse, elle était pourtant capable de compassion et d’enpathie, ce qui n’était pas une mince affaire vu les humains qu’elle côtoyait.

Par chance -ou non ? – Saki ne m’avait pas appelé par mon prénom, ce qui n’aurait pas manqué de titiller la curiosité de Lucy, et donc de la faire rester plus longtemps. Il était donc toujours possible que…
Un second craquement similaire au premier retentit, mettant un terme à mes rêves de départ rapide. Layla se trouvait désormais aux côtés de son Pokémon

« Eh bien, s’éleva une voix bien humaine chargée de reproches, tu en mets du temps ! J’ai déjà tout préparé pour le repas moi ! Je n’attends plus que ton bois pour le feu ! Oh mais que vois-je ?! Des amis à toi ? »

Et elle s’approcha de moi pour me prendre la main. Elle adorait faire croire que nous étions un couple en public, car elle savait très bien que cela me déplaisait mais que je ne pouvais pas m’y opposer sous peine de recevoir une punition. Mais ici, le risque était encore plus grand : plus je me donnais en spectacle devant Lucy (l’humaine), plus elle risquait d’avoir envie de rester pour en savoir plus, et plus elle serait en danger ! Si jamais elle se souvenait de moi, il n’était pas exclu que Layla la tue ou la lobotomise simplement pour être sûre que les autorités ne viendraient pas un jour me secourir.
Je la laissai donc faire sans toutefois parvenir à me dérider pour faire passer ce geste pour un contact naturel entre deux êtres qui s’aiment.

« Nous venons simplement de nous rencontrer…
-Ah ? Comme c’est dommage ! »


Elle se tourna ensuite vers Lucy et lui dit  avec un sourire aimable:

« Saki, ma Gardevoir, m’a dit qu’il y avait eu du grabuge ici… Mon fiancé ne vous a pas attaqué au moins ? Il n’est pas méchant mais il a tendance à réagir au quart de tour quand il est surpris, je suis désolée… Je sais ! Que diriez-vous de partager notre repas pour nous faire pardonner ? Il y en a largement assez pour nous trois et nos Pokémon ! Qu’en dites-vous ? »

Puis vers moi :

« Tu es d’accord chéri, n’est-ce pas ? Ramasse donc ton bois et rejoins-nous !
-Oui…

-Franchement, ajouta-t-elle dans ma tête, tu devrais être un peu plus heureux à l’idée de revoir de vieux amis, non ? »

Puis elle rit et se retira de mon esprit, ravi de sa farce, me laissant dans seul dans un abîme de rage impuissante…

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1657

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 56 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Layla [Lucy/Sylver]

Message par PNJ le Ven 24 Fév 2017 - 10:36

[Message d'intervention du PNJ suite à la demande de Lucy ici]

Le vent soufflait sur la prairie, faisant tourner paresseusement un des nombreux moulins qui y été installé. Les Étourmi s'amusaient dans les courants d'air, et les Céribou se laissaient porter par le souffle, se promenant au grès du vent. Certains troupeaux de Wattouat broutaient tranquillement l'herbe verte et grasse, pendant que leurs Dresseurs les tondaient pour récupérer leur laine et coudre quelques vêtements chauds. La vie suivait son court tranquille dans la vaste plaine.

[Il n'y avait aucun nouveau Pokémon à découvrir à la Croisée de Vents.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 895

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Layla [Lucy/Sylver]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum