[ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par PNJ le Dim 5 Fév 2017 - 18:32



Que vous soyez arrivés par bateau, par la voie des airs, que vous soyez un nouveau venu ou même un habitué, vous ressentez immédiatement l'agitation qui règne en maitre ici. Pourtant, vous êtes fraichement arrivé et vous savez qu'il y a quelque chose de différent, de plus enjoué. Dans l'air salin du port, il y a une agitation plus prononcée qu'habituellement. C'est une agitation joyeuse et qui semble emballer plusieurs personnes ici. Intrigués, vous tendez l'oreille pour capter quelques bribes de conversations. Vous chassez immédiatement les conversations qui tournent autour du commerce et de la vente. Vous ignorez celle des voyageurs qui désirent quitter, que ce soit en payant ou même en offrant leur aide sur les bateaux. Puis lentement, vous captez des rumeurs, des murmures d'un concert qui serait ouvert à tous. Maintenant que votre curiosité a été attisée, vous offrez un peu plus votre attention aux murmures.

‘’Un concert tu dis ? Ou ça ? ‘’ Demande un marin.
‘’ À la plage, pas loin du port ! C’est la petite valine qui le fait avec sa troupe ! ‘’ Lui répond un marchand du coin.
‘’ Ah ! La petite me semble bien enjouée ces derniers temps, les p'tits on besoin bouger ? ‘’
‘’ Tu sais bien qu’elle adore ça ! Je l’ai vu passer plutôt, elle invitait les gens. Elle est peut-être encore là ? Je vais y aller avec ma p'tite famille, ma fille et ma femme vont être contentes. ’’ Poursuit le marchand.

Vous perdez le fils de la conversation, ce n'est pas comme si vous étiez intéressé par la famille de l'homme. Vous reprenez donc votre route, cherchant des brides de conversations ou même la jeune femme en question. Il ne vous faut pas longtemps pour la trouver. Une musique attire rapidement votre attention, des instruments à vent et des percutaient s'élèvent dans la foule, suivis par une jolie voix. Elle invitait la foule à se rapprocher d'elle. Vous la repérez immédiatement, installée sur une caisse de bois elle dépasse la petite foule qui s'est installée autour d'elle. Elle est habillée manière frivolement aux tons de différents blancs et de bleus. Il y a plusieurs breloques océaniques qui décorent son habit ainsi qu'une coiffe qui décore sa longue chevelure bleue. Un grand regard d'un azur brille de mille feux et elle s'exclame d'un ton charmant et enthousiasme :

‘' Vous êtes cordialement invité à un concert cette soirée même ! Notre troupe des Danseurs Océaniques vous invitent à venir regarder nos plus talentueux acrobates, baladins et comédiens à venir jouer pour vous. Venez nombreux, vous savez bien qu'ils apprécient plus que tous les spectateurs nombreux et si nous sommes chanceux, peut-être même que nous attirerons l'attention de la reine de la scène ! ‘'

Il y a plusieurs exclamations, des cris de joie qui encouragèrent la jeune femme aux traits délicats et joyeux. Plusieurs enfants semblent se jeter dans les cercles et aller danser et jouer un peu avec les musiciens qui se laissent emporter par le flot. La musique se brise un peu avant de reprendre de plus belle avec la voix de la femme qui répond rapidement aux questions des plus curieux.

‘' Vers quelle heure devons-nous venir ? ‘' Demande une femme.
‘' Un peu après le souper, vous savez ou se trouve la petite baie ? Longez un peu la plage de ce côté-ci et après une dizaine de minutes vous la trouverez, mais le concert ne commencera qu'à la nuit tombée. ‘' Répondit Valine.
‘' Valine, Valine ‘' S'exclame un des enfants. ‘' Ils vont être là ? Les Pokémon bleus, ils vont pouvoir jouer avec nous ? ‘'
‘' S'il n'est pas trop tard peut-être après le concert, sinon je vous y amènerai demain. ‘' Dit Valine en sautant au sol.

Ainsi donc, il y aura un spectacle ce soir. Une activité qui semble encourager plusieurs personnes présentes à y aller. Plusieurs personnes exprimaient leurs consentements et leur personne au concert et lentement la foule se disperse, mais pourtant dans tout le port, on ne parle que de ceci, invitant les voyageurs à s'arrêter plus longtemps pour venir voir un phénomène extraordinaire. Lentement, vous regardez autour de vous, avant de lever les yeux vers le ciel, le soleil indique la fin de l'après-midi, il vous reste encore quelques heures à tuer avant que le concert commence…


[HRP : Bonjour, bienvenu au port et j'espère que vous vous amuserez ! S'il y a quoique se soit qui vous dérange, ne vous gênez pas de me le dire. Je ferais de mon mieux pour vous distraire !]


Dernière édition par PNJ le Dim 12 Fév 2017 - 23:30, édité 1 fois

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 965

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Aisling Hops le Lun 6 Fév 2017 - 17:03

« - Nahum, je te laisse t’occuper du bateau qui nous emmènera.

- Bien, maître, répondit le garçon en redressant sa tête pour regarder le Prêtre.

- Et emmène donc la petite princesse avec toi, elle a besoin de changer d’air. Pour Nardacyon, je ne m’inquiète pas trop.

- Bien. »

Le garçon aux yeux violets quitta la pièce, laissant Sharnaak à ses occupations. Il traversa les différents couloirs et salles du Temple pour rejoindre la sortie qui faisait aussi office d’entrée. Dehors, il commençait à faire sombre étant donné que l’eau filtrait la plupart des rayons solaires. Le garçon leva les yeux en l’air et se demanda s’il n’était pas trop tard à la surface pour réserver un voyage. Mais lorsque Nahum tourna son regard sur le côté, il trouva la jeune fille, adossée contre un pilier, les cheveux cachant son visage. Faut dire que depuis leur retour du Cimetière des Âmes, ça n’allait pas fort. Il s’approcha de la jeune femme, posa sa main sur son épaule en lui lâchant un petit « hey » compatissant. Aisling tourna légèrement sa tête pour voir qui l’interpeller mais ne broncha pas. Même si elle voulait rester seule, elle s’était habituée à leur présence (ou harcèlement). N’ayant pas plus de répondant, Nahum lui expliqua alors ce que le Maître attendait d’eux, aussi il prit l’initiative de lui prendre la main pour se diriger vers la sortie d’Abyan…

Une fois dehors, à l’air libre, ils n’étaient pas si loin du port du Lac Lazuli. Tant mieux car c’était là leur destination. Aisling suivit le jeune homme toujours le visage caché par sa capuche. Puis elle leva les yeux vers le ciel qui devenait de plus en plus orange, signe que la fin de soirée approchait. Depuis son retour de l’Archipel, elle avait été suivie constamment par un Ptéra mais n’étant pas sa créature, elle n’avait pu le faire entrer à Abyan. Alors dès qu’elle sortait de la ville submergée, la bête s’empressait de voler au-dessus d’elle, terrorisant les gens… Mais étrangement, la créature ailée n’était pas là.

« Aisling, ne te perds pas.

- J’arrive ! »

Rapidement elle rejoignit le blond. Le port était très animé en cette soirée, il y avait beaucoup de murmures entre les marins comme les marchands récupérant leurs marchandises ou troquant de vieilleries pour des bijoux et objets rares. Un petit marché s’était formé apparemment... Aisling tentait de les écouter mais elle ne devait pas perdre Nahum de vue, sinon elle serait perdue. Quoique, elle pourrait se débrouiller hein, ce n’était plus une enfant. Mais c’était qu’il avançait vite ! Soudain, il s’arrêta si vite qu’elle faillit lui rentrer dedans.

« Attends moi ici, je reviens. »

Contrainte d’obéir, Aisling regarda alors Nahum se diriger vers un matelot qui semblait tout à fait normal. La rouquine savait pourquoi ils étaient là : il était grand temps de se rendre aux Vestiges d’Ebène et pour gagner du temps, ils allaient remonter la Rivière Sonata via un bateau. Malheureusement, personne ne voudra les déposer à même aux vestiges tout simplement parce qu’elles sont maudites. Ils allaient donc devoir faire une longue traversée à pieds… Tout en attendant, la gamine veilla à ne pas gêner les passants et il lui arrivait de tourner sur elle-même tellement il y avait du monde. Décidément, stationner en plein milieu, c’était pas très judicieux, est-ce que Nahum était aussi idiot que son frère ? Aisling se posta alors contre une cabane, là au moins elle ne gênerait pas.

Toujours en attendant, elle ne put s’empêcher d’écouter les conversations des alentours. Et puis, si c’était si secret que ça, les gens ne parleraient pas en public. Et toc. Regardant en face d’elle pour ne pas se faire repérer ou paraître désagréable envers le couple d’hommes, la gamine put entendre leur brève conversation : apparemment un Concert était en préparation, sur une plage non loin de là. Un certaine « Valine » était le centre de leur conversation.

« J’ai fini, viens on rentre. » répondit Nahum, prenant le chemin du retour. Après quelques mètres traversés parmi la foule, « Tu écoutes les conversations des autres, maintenant ? Tu sais que c’est impoli, demoiselle.

- Et alors ? Ils n’ont qu’à pas parler aussi fort ou en public.

- Tu marques un point. Mais fais attention, certaines personnes aiment répandre de fausses rumeurs pour tromper. Et d’autres n’hésitent pas à payer des petits moineaux pour écouter ce qu’on raconte et agir dans l’ombre pour mieux attaquer. Tu dois toujours faire attention autour de toi.

- Des petits moineaux ? Nahum… toi et ton frère, vous étiez… »

Le garçon s’arrêta, interrompant Aisling dans son hypothèse. Vu sa réaction, la gamine eut une nouvelle révélation sur leur passé mais surtout parce qu’elle vit un petit gamin quitter les lieux aussi précipitamment. On les avait donc bien écoutés... Soudain, une voix féminine s’éleva parmi la foule et une masse humaine semblait se rassemblait à un certain point du port. Intriguée, Aisling s’y approcha au grand désespoir du blond. Alors qu’il voulut lui attraper le bras pour la tirer de cette foule, Nahum la perdit. En effet, la gamine s’était faufilée parmi l’attroupement pour se retrouver devant, avec des enfants.

La jeune femme qui se trouvait au centre de cet amassement humain était d’une telle beauté qu’Aisling crut voir une sirène, comme dans les contes. Cette dernière invitait tout le monde à venir voir le Concert et n’hésita pas à faire monter l’envie en parlant d’une certaine « Reine de la scène ». Aisling était toute émerveillée qu’elle avait du mal à tenir en place. Plusieurs personnes questionnaires la belle femme concernant les conditions pour voir ce fameux concert et lorsque des bambins s’adressent à elle, Aisling comprit qu’il s’agissait de la fameuse Valine dont les deux hommes parlaient quelques minutes auparavant. Mais de quels Pokémon bleus parlaient-ils ?

Lorsque la foule se dispersa, Nahum attrapa le bras d’Aisling et vu son souffle saccadé en plus de son visage sévère, la gamine en conclut qu’il avait du batailler pour la rejoindre. En même temps, s’il découvrait sa tête, il paraîtrait plus sympatoche et abordable, et ainsi les gens auraient plus envie de faire causette avec lui ou l’aider.

« Viens, on rentre.

- Non. J’ai envie de voir ce Concert. Tu n’es pas obligé de rester, je peux me débrouiller toute seule. Vraiment. » insista-t-elle en voyant que son camarade allait répondre.

Le blond n’insista pas et lâcha son bras. Peut-être qu’en effet, il la couvait trop et que par conséquence, cela nuisait à sa progression personnelle. Car après tout, avant qu’elle ne les rencontre, elle voyageait seule et semblait bien se débrouiller. Se retrouvant seule, Aisling lâcha un soupire et porta son regard sur le ciel ; il ne faisait pas encore nuit et par conséquence, elle avait encore une voire deux bonnes heures devant elle avant que le fameux Concert ne commence !

L’Aliphyroise décida donc de quitter le port pour se rendre vers la fameuse plage. Elle constata qu’il y avait déjà du monde, beaucoup de familles venues sûrement des quatre tribus pour assister à ce spectacle qui visiblement, allait se passer sur le lac. La jeune fille scruta les alentours et remarque que des stands s’étaient formaient pour que les marchands vendent leurs spécialités. Cool étant donné qu’elle n’avait rien prévu pour le repas. Et comme elle était seul, elle n’allait pas se priver tiens !

Ayant fait ses achats, la rouquine partit s’installer dans un coin de la plage. Heureusement, elle avait toujours une serviette dans son sac qui allait lui servir pour s’assoir et comme le ciel était bien déjà, il risquait de faire plus froid, alors son châle acheté à Dyrinn allait servir ! Bien installée, Aisling commença son dîner un peu tôt mais elle était tellement impatiente que le Concert commence et pour rien au monde elle ne voudrait être gênée en mangeant. Ou que des enfants viennent crier à côté d’elle. Ça, elle en avait horreur alors normalement, elle s’était suffisamment approchée du bord de l’eau pour qu’elle soit tranquille là-dessus.

_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 120

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Gareth Ivanoé le Jeu 9 Fév 2017 - 21:13

Monté sur le continent flottant pour faire du tourisme et remplir ses obligations de Champion en capturant de nouvelles créatures à entraîner, Gareth s’en mettait plein les yeux. Il était passé par Dyrinn et la Canopée, puis la Rivière Sonata jusqu’au Lac Lazuli, et prévoyait bientôt d’aller voir Ayban et la Place d’Ivoire. Les tribus de Tenkei (ou Midgard, comme l’appelaient les locaux) semblaient plus rustiques que Terros, mais elles avaient beaucoup de charme, et une culture propre extrêmement développée. Le jeune homme profitait de ce “voyage d’affaire” autant que possible.

Avant de partir, le Terrosien s’était renseigné sur les points d’intérêt où s’arrêter. L’un des maîtres de la Terre de l’arène, qui retournait régulièrement vers le continent flottant (la rumeur disait qu’il y avait trouvé une petite amie), lui avait parlé des spectacles d’Otaria. Gareth, qui savait que les espèces insulaires étaient normalement complètement différentes des Pokémon érasiens, avait été surpris, jusqu’à ce que l’apprenti lui explique.

“Ce ne sont pas vraiment des Otaria. C’est leur espèce locale. Je ne me souviens plus du nom, mais ils y ressemblent un peu. En tout cas, c’est une merveille à voir et à entendre, mais pendant la Sublimation (c’est leur carnaval, plus ou moins…) la ville est trop bondée pour que ça soit agréable… Honnêtement, je vous conseille plutôt d’aller voir une répétition un peu avant ou un peu après. C’est moins sophistiqué, mais très beau malgré tout.”

Cela avait semblé intéressant, et c’était donc ce qu’il avait prévu de voir ce soir, puisqu’une telle séance d’entraînement était prévu pour les Otaria tenkeiens. Avec ses rudiments de la langue du pays, et l’aide de nombreux Pokémon psy servant officiellement de traducteurs (un service qu’Erasia devait penser à développer s’ils souhaitaient avoir plus de touristes, d’ailleurs), le Champion avait réussi à trouver le nom d’une éleveuse qui allait se donner en spectacle le soir même sur une petite plage. Gareth s’y rendit très tôt, laissant sortir ses Pokémon pour qu’ils puissent s’aérer et s’amuser au bord de l’eau, avant l’heure prévue.

Comme à leur habitude, Kungfouine et Laporeille ne purent pas passez plus de cinq minutes ensemble sans se chercher des poux, et commencer à se bagarrer. Le lagomorphe avait le sang chaud, et il adorait faire parler ses poings ; la fouine, elle, profitait de ces moments pour s’entraîner au combat. Ils étaient plus rivaux qu’ennemis, mais la situation dégénérait parfois, donc le dresseur professionnel s’assurait de toujours veiller au grain. En plus, depuis qu’ils étaient arrivés à Tenkei, terre de naissance de la combattante, elle semblait plus animée. Peut-être qu’elle reconnaissait des choses, ou bien peut-être qu’elle ne voulait pas se laisser marcher dessus par un Pokémon érasien alors qu’elle jouait à domicile !

De leur côté, sa Mysdibule et son Etourmi étaient bien plus calmes… L’oiseau s’était perché sur la corne de la créature d’acier, laquelle marchait à côté de son dresseur, au même rythme que celui-ci. Elle observait le soleil qui se couchait sur le lac. Grâce à un jeu de reflets, on devinait presque les bulles de la cité de l’Eau, au fond. Le Terrosien se frotta les épaules, l’air se rafraichissait sérieusement. Il avait prévu de quoi se couvrir et de quoi garder ses Pokémon au chaud, heureusement. D’ailleurs, il vérifia que les deux furies étaient encore en vue, et s’inquiéta de remarquer qu’ils s’étaient beaucoup rapprochés d’une autre spectatrice, dans leur course. Le Champion les rejoignit à grands pas avant qu’ils ne la bousculent ou ne lui jettent du sable dessus.

“Hep vous deux ! Ca suffit les bêtises !”

Les Pokémon arrêtèrent de se lancer des coups, mais Laporeille trébucha et tomba aux pieds de la jeune femme. Gareth souffla, excédé, et tendit la main au lapin pour l’aider à se relever, puis s’avança vers la demoiselle qui n’avait rien demandé.

“Je suis désolé, j’espère que mon Pokémon ne vous a pas dérangée…”

Ah mince, elle ne parle probablement pas érasien, réalisa l’homme en grimaçant, tandis qu’il réfléchissait aux mots pour dire sa phrase dans la langue de l’île.

“Lo siento… uuuh… mi Pokémon… uh, como esta ?”

Il avait un sacré accent, et les mots étaient complètement hâchés puisqu’il n’arrivait pas à les prononcer correctement. Il espérait néanmoins que le langage du corps était suffisamment clair pour montrer qu’il regrettait les actions de son Laporeille. Tandis qu’il baragouinait, Mysdibule l’avait rejoint, et elle tira sur ses vêtements pour attirer son attention : devant eux, le soleil était vraiment très bas, le ciel s’était assombri et la Lune montait ; le spectacle allait probablement commencer bientôt. D’ailleurs, la place se remplissait, il était temps de trouver une place. Gareth s’assit par terre, à environ un mètre et demi de la jeune femme, pas trop près pour ne pas faire bizarre, et pas trop loin parce qu’il avait un peu la flemme de chercher ailleurs. De toute façon, il allait bientôt faire nuit et le spectacle ne tarderait pas, donc elle aurait tout loisir de l’ignorer.


[Ca va être bien, j'en doute pas du tout o/]

_________________

Thème de Gareth

En cours :
1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Gareth Ivanoé
Informations
Nombre de messages : 117

Fiche de personnage
Points: 101
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par PNJ le Lun 13 Fév 2017 - 1:58

Il était très facile de trouver l’endroit donné pour le concert. Il ne fallait que longer la plage pour tomber sur un petit paradis décoré de guirlandes, de fleurs, de coquillage et de lanternes où s’échappaient des lumières colorées. Des bancs avaient été installés non loin des pavillons. L’endroit avait été aménagé pour accueillir une bonne centaine de personnes, des kiosques divers avaient été installés pour ravitailler en nourriture, boissons ou même en souvenirs les passants qui en avaient envie.

La plage s’était rapidement remplie de la populace locale et externe. Plusieurs ethnies se côtoyaient en ce jour spécial et apprécié. Plusieurs enfants jouaient gaiment, courant librement sous le regard des parents. Cependant, pour que la foule ne s’ennuie pas en attendant le spectacle, il y avait des jongleurs et des troubadours qui étaient présents pour alimenter l’amusement et l’intérêt de la foule. Une musique d’ambiance avait été mise en place par les mêmes musiciens de l’après-midi, invitant les gens à se dégourdirent un peu les jambes dans des danses connues de tout Tenkei. Les enfants étaient rapidement pris en charge par des animateurs qui les guidèrent au travers la foule dans diverses petites activités qui les tenaient occupées le temps des préparations.

Dans l'eau, à quelques mètres de la plage, les préparatifs de la scène étaient en cours. La scène ressemblait à une large plateforme en bois flottante. Des décorations de fleurs, de roches colorées et de coquillage entouraient la scène. De statues à l'effigie de plusieurs créatures marines, qui venait d'une même famille donnait l'impression de soutenir la scène et de jouer autour. Certaines effigies, les plus jeunes, soutenaient sur le nez des sphères de verre aux couleurs différentes. Chacune des sphères captait les rayons de la lune, jetant un rayon lumineux dans l'eau pour illuminer l'eau qui entourait la plateforme. Sous les cercles colorés, il commençait à avoir une certaine agitation, de petites bulles d'air venaient fendre la surface de l'eau et à des intervalles réguliers il y avait de plus grosses bulles qui perçaient la surface pour flotter dans les airs et éclater en plusieurs petites bulles qui continuaient vers le ciel.

Quand enfin la lune se retrouva à son zénith, des silhouettes aux formes féminines apparurent sur la plateforme. Valine était toujours habillée de ses accoutrements de l'après-midi et les deux autres personnes qui étaient avec elle revêtait un habit similaire, mais différent. Les deux jumelles avaient un large sourire en tenant la pose autour de Valine. Au même moment, des silhouettes sortirent de l'eau sur la plage devant la scène. Six d'entre elles étaient humains et chacune d'entre elles étaient accompagnées par un Pokémon peu connu. Leurs corps ressemblaient effectivement aux Otaria. À la différence de la couleur bleutée du corps de ces créatures. Il avait un nez allongé blanchâtre au bout rose. Un collier de fourrure épaisse qui ressemblait à un large froufrou bleu pâle qui leur donnait une allure amicale.

Dans la meilleure des synchronisations, les six Otaquin se soulevèrent sur leurs queues et ils frappèrent dans leurs palmes bleutées. Les humaines qui étaient présentes avaient fait de même, donnant le rythme à la musique qui s'activa sur un tout autre ton. Les jongleurs et les troubadours, avaient entre-temps bougé, pour re-diriger l'attention de la foule vers la scène. Quand toute l'attention leur fut offerte, la voix de Valine s'éleva :

‘' Bienvenue à vous tous et je suis bien heureuse de vous voir en si grand nombre. J'espère que nos jongleurs et troubadours vous ont bien tenus occupés. Il ne faut surtout pas oublier de remercier les marchands qui se sont installés pour vous servir de leur mieux. Nous allons maintenant commencer, j'espère que vous passerez un magnifique moment avec-nous ! Accueillez bien fort notre troupe ! ‘'

La foule s'exclama et les Otaquin répondirent immédiatement en envoyant une volée de bulle qui éclata joliment. Les demoiselles et damoiseaux qui accompagnaient les Otaquin se mirent à leur tour en mouvements. Ils tirèrent de leurs dos des voiles colorés attachés par un bout par une tige de bois. Ils se mirent à danser derrière les Otaquin offrant un voile coloré aux bulles d'eau. Sous les rayons de la lune, les voiles semblaient presque s'illuminés. Les jongleurs qui étaient dans la foule plutôt vinrent ce poster de chaque côté de la ligne d'Otaquin et des danseurs du ventre. Ils commencèrent à lancer des balles qui quand elles rentraient en contact avec les bulles d'eau des Otaquin, elles s'illuminaient dans différentes couleurs.

Puis lentement, les voix des jumelles s'élevèrent dans l'air, suivies par celle de Valine. Tout en chantant, ils entamèrent une chorégraphie fluide qui semblait montrer les mouvements des vagues. Les Otaquin semblèrent s'enthousiasmer aux sons des voix et entamèrent une série d'acrobaties, rendant la foule encore plus enthousiasme.


Dernière édition par PNJ le Dim 12 Mar 2017 - 13:51, édité 2 fois

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 965

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Aisling Hops le Ven 17 Fév 2017 - 16:30

Seule, Aisling patienta que le spectacle commence. Elle dégusta sa friandise de la soirée se demandant alors ce qu’elle pourrait bien voir. Mais elle repensait aussi au visage inquiet de Nahum quand elle lui avait demandé de la laisser seule… Mordant une bouchée dans sa galette encore fumante, elle se demanda alors pourquoi, là tout d’un coup, ils s’occupaient gentiment d’elle. Enfin, faut voir comment au début ils l’avaient abordée ! C’était sûrement dû au fait qu’elle avait lu le parchemin mais elle pouvait tout aussi bien écrire ce qu’elle se souvenait et les laisser se débrouiller tout seuls… Tout en réfléchissant, elle ne remarqua pas que ses lèvres touchaient encore la galette et soudain, elle se mit à crier parce qu’elle s’était brûlée la lèvre supérieure. Quelle idiote ! Des regards se tournèrent dans sa direction et honteuse, elle s’excusa. Oh là, si elle commençait comme ça, ils ne l’accepteront pas lors de la représentation !

En silence et dans son coin, Aisling termina son repas. La représentation n’ayant pas encore commencé et étant donné qu’il y avait encore les stands et quelques troubadours pour occuper les spectateurs, son cri de surprise et de douleur s’était rapidement estompé avec le bruit alentour. Ainsi, assise sur sa serviette, la rouquine attendit patiemment que le bal commence. Pour le moment, le soleil venait à peine de se cacher derrière les montagnes Aliphyroises et vu l’ambiance festive, il serait difficile de faire taire toute cette foule. Soudain, de l’agitation arriva non loin de la gamine qui tourna sa tête pour y apercevoir deux petites créatures se chamaillant. Elle reconnut une Kungfouine et une Laporeille. C’est alors qu’une voix masculine s’éleva, poursuivant les deux petites canailles. Aisling ne comprit pas le message quand le bel homme se mit à lui parler.

Enfin cela ne lui fit pas tilt dans sa tête toute de suite. Mais… c’était un Erasien ?! Un Erasien était présent !!! En même temps, ce spectacle avait du faire le tour de Midgard mais aussi d’Erasia ! Les yeux d’Aisling se mirent à briller. Non seulement il était bel homme mais étrangement, il dégageait quelque chose d’agréable. Malgré sa carrure, on ne ressentait aucune menace émanant de sa personne (en même temps, il ne devait pas avoir peur de bouboule). Voyant qu’il avait compris qu’Aisling était Midgardienne, il se mit à parler dans sa langue natale mais avec difficulté. Mais c’était étonnamment mignon venant de lui.

« No… es… Grave… » répondit-elle dans sa langue natale, lentement avec des gestes pour se faire comprendre.

Sérieux, elle avait un Erasien devant elle, et non, la peur la terrorisait tellement qu’elle n’arrivait pas à trouver les mots en erasien ! En même temps, de quelle nationalité était-il ? Car bon, elle connaissait qu’un peu le Mizuhanais, le Terrosien vaguement… Il serait peut-être temps de capturer une créature psychi-… Mais quelle idiote ! KIRCHEIS voyons ! Elle fit un rapidement signe au jeune homme de patienter quelques secondes pour en sortir une noigrume. Sans la lancer Aisling invoqua son Zarbi en forme de poisson. La créature psychique cligna plusieurs fois des yeux, signe qu’on venait de le déranger dans son sommeil. Cependant à la vue de belles femmes non loin de là, il « s’éveilla » mais sa dresseuse l’attrapa fermement pour le coller contre lui, sachant pertinemment ce qu’il allait faire.

« Reste ici, pervers. Tu vas me servir de traducteur, fais ton boulot. » Contraint, le Zarbi se mit à émettre des ondes pour que les deux jeunes gens puissent enfin se comprendre. « Voilà. Donc oui je disais que ce n’était pas grave, vos compagnons ne m’ont pas du tout dérangée. Ah… On dirait que ça va bientôt commencer… » termina-t-elle, portant son attention vers le lac, découvrant alors la scène fleurie.

Plusieurs personnes s’installèrent autour d’eux, laissant maintenant peu de choix dans les places. Cependant, le bel homme s’assit non loin de la rouquine, trouvant une place qui semblait le sied. Tandis que les stands commencèrent à fermer pour faire le moins de bruits possibles et éviter de diffuser de la lumière qui pourraient gêner le spectacle, l’orchestre et quelques organisateurs firent en sorte que la foule soit concentrée sur la plateforme flottant sur l’eau. Rapidement, le silence s’installa et deux formes humaines prirent place dessus, de chaque côté d’une très belle femme dont Aisling reconnu la fameuse Valine.

Emerveillée par ce début de prestation, la rouquine serra Kircheis contre elle. Non seulement sous l’émotion mais parce que cet idiot pourrait léviter vers les jeunes femmes et tout faire foirer… Elle aurait aimé s’y approcher plus mais elle pourrait faire peur aux otaries bleues et faire annuler le spectacle. Quoique, elle était suffisamment bien positionnée pour ne rien rater ! Valine, cheffe de la soirée, invita alors aux spectateurs d’accueillir les vedettes et artistes de la soirée. Sans hésitation, Aisling applaudit tout en gardant Kircheis collé contre sa poitrine.

Fort heureusement, il faisait agréablement bon en ce début de nuit et aucun nuage à l’horizon, si bien qu’il était facile d’observer les performances des artistes aquatiques mais aussi la nuée de bulles qu’ils crachaient. Doucement, la rouquine cessa d’applaudir mais ne manqua aucun mouvement des Otaquin. Ces créatures étaient si gracieuses et tellement mignonnes que ce serait dommage d’en louper une miette. Mais l’espace d’une fraction de seconde, elle se tourna vers l’homme qui s’était installé non loin d’elle. Il avait fière allure et dégageait une certaine prestance, était-ce quelqu’un de connu en Erasia ? Cependant, les voix des deux jumelles ainsi que Valine lui suggérèrent de laisser cet inconnu de côté et de profiter du spectacle, du début à la fin…  

_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 120

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Gareth Ivanoé le Ven 3 Mar 2017 - 22:36

La jeune femme commença à répondre lentement, détachant les mots, sans doute pour aider Gareth à la comprendre. Cela marcha relativement bien, puis qu’il reconnut dans la phrase un mot semblable au terrosien, et un autre à l’érasien : s’ils avaient effectivement le même sens que ce qu’il connaissait, alors le Champion pouvait en déduire qu’elle venait de lui dire quelque chose comme “pas grave”. Il sourit, un peu gêné par l’attitude de ses Pokémon, et surtout légèrement pensif concernant les similitudes entre les trois langues. Il était loin d’être linguiste ou d’avoir la plus basique connaissance en la matière, mais le fait que des mots puissent se retrouver dans deux mondes différents qui ne s’étaient a priori jamais rencontrés avant quelques années plus tôt seulement… Le Terrosien se demanda si toutes les langues du monde et des univers parallèles de Palkia ne descendait pas, peut-être, d’un dialecte unique. Le langage des dieux, peut-être.

Cependant, tandis qu’il réfléchissait, l’autochtone s’agita, et Gareth lui jeta un coup d’oeil, par curiosité. Il fut surpris de la voir sortir un Zarbi et de s’en servir comme traducteur.

“Voilà. Donc oui je disais que ce n’était pas grave, vos compagnons ne m’ont pas du tout dérangée. Ah… On dirait que ça va bientôt commencer…”

“Eh bien…” commença l’homme, un peu secoué de ce brusque passage d’une langue à une autre.

Non, en réalité, ce qui le surprenait le plus était que cette femme possède un Pokémon originaire d’Érasia. Certes, il avait lui-même une Kungfouine, créature du continent flottant, mais c’était parce qu’on la lui avait confiée. Était-ce le cas aussi pour cette femme, ou bien était-elle elle-même descendue sur le monde d’En Bas ? Gareth aurait voulu continuer à papoter, mais il ne voulait pas déranger la spectatrice. Il se tourna lui aussi vers le lac pour observer le spectacle.

Trois femmes en tenue de scène étaient arrivées sur la plateforme posée sur l’étendue d’eau. Elles furent rejointes par un groupe d’humains et de Pokémon, les fameux Otaria locaux. Le Dresseur professionnel ouvrit de grands yeux pour détailler les créatures, malgré la distance et l’obscurité. Il fit rapidement le lien entre l’apparence des otaries, et celles des présentatrices. C’était classique, mais réussi… Gareth était satisfait de ce qu’il voyait. On ne lui avait pas menti, cela avait un certain charme. Il se joignit aux applaudissements joyeux et enthousiastes lorsque la maîtresse de cérémonie annonça le départ.

Il n’était pas maître en la matière, mais ce qu’il voyait ressemblait à l’idée qu’il se faisait des concours Pokémon professionnels… C’est-à-dire, d’un niveau supérieur (pour ne pas dire largement supérieur) à celui auquel il avait participé, mais réservé à une seule espèce de Pokémon. Et en grand groupe. Le spectacle d’habileté se transforma en concert lorsque les trois premières femmes se mirent à chanter, rapidement accompagnées par les pitreries des animaux. C’était très beau… D’ailleurs, cela avait même un peu calmé Kungfouine et Laporeille. La première observait en silence, debout devant son dresseur, et le second s’était blotti entre les jambes de l’humain, qui lui grattait la tête. Mysdibule, les bras croisés, admirait aussi la scène avec un intérêt poli. Par contre, Etourmi s’était endormie sur sa corne. Brave petiote. Le Champion sourit avec attendrissement, et tourna machinalement la tête. Son regard croisa rapidement celui de sa voisine, qui était apparemment en train de l’observer la seconde précédente. Peut-être qu’elle voulait lui dire quelque chose ? En chuchotant pour déranger le moins de monde possible, il entama la conversation, espérant la dérider si elle était timide.

“Excusez-moi… est-ce que vous pouvez me dire le nom de ces Pokémon, sur la scène, s’il vous plaît ? Oh, et, d’ailleurs, votre Zarbi, il vient d’Érasia ?”

Quelqu’un se racla la gorge derrière eux pour signaler qu’il gênait, et il s’inclina, gêné de s’être fait reprendre comme un chenapan. Il se reconcentra sur le spectacle, se demandant s’il avait une signification particulière pour les Abyanais… ou pour les Midgardiens plus généralement. Est-ce que le chant de la maîtresse de cérémonie était une prière ? Ah… Il était facile de laisser son imagination vagabonder, surtout quand on ne comprenait ni la langue ni les coutumes !

_________________

Thème de Gareth

En cours :
1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Gareth Ivanoé
Informations
Nombre de messages : 117

Fiche de personnage
Points: 101
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par PNJ le Dim 12 Mar 2017 - 15:47



Kaze no Ne
Kirameku hoshizora wa yume no manimani
Tadayotteru watashi e to katarikakeru

En ce moment même, s'il y avait eu plus d'un Érasien dans la foule, plusieurs auraient été grandement surpris par la langue choisie. La voix de la chanteuse s'éleva lentement, s'expriment dans un délicat japonais qui donna un ton plus mystérieux, voire exotique à la chanson et au spectacle. Valine fut la seule à chanter, laissant monter lentement sa voix sur le rythme délicat de la harpe, du triangle ainsi que de la cithare. Quand Valine termina son premier couplet, la cithare démarra rapidement un nouveau rythme où les tambours et une trompette se joignirent aux premiers musiciens. Tels des spectres lumineux, ils jaillirent de la foule, prenant un pas de danse plus léger pour venir rejoindre les autres orchestrateurs. Après un petit moment les voix respectives des jumelles accompagnèrent d’un ton plus délicat que celle de Valine. Les gamines d'un âge moins mûr que leur grande compagne, finirent par prendre des instruments pour accompagner leur voix, l'une d'elles prenait des maracas qui rajoutèrent une agréable tonalité joyeuse et la deuxième attrapait une harpe pour y faire danser habilement les doigts.

Après un petit instant, il y eut un solo de flûtes et de tambours, laissant à Valine le temps de reposer sa voix, tout en continuant d'effectuer une série de pas de danses, toujours accompagnés des Jumelles. Il était clair pour un habitué de Mizuhan que la langue parlée n'était pas parfaite, mais la musique camouflait assez bien les fautes de prononciations et pratiquement personne n'aurait pas pu dire si Valine et les petites avaient la langue parfaitement.

C'est durant ce petit interlude que de nouvelles formes se joignirent de nouvelles formes sur la scène et sur le parterre. Les formes, des évolutions aux Otaquin apportèrent avec elle une volée de petites bulles qui donnèrent l'impression de voir une pluie d'étoiles. Les Otarlette, d'un bleu plus turquoise que les Otaquin soulevèrent leurs corps plus élancés laissant bouger leurs jupons naturels comme des vagues blanches en mouvements. Plusieurs Otaquin vinrent les rejoindre, venant lancer des bulles aux couleurs vives qui étaient rapidement rattrapées par la queue en forme de cœur des nouvelles demoiselles. Les bouts de leurs pattes, de leur "queues" et de leurs oreilles sont blanches. Ces dernières sont même formées par la succession de trois "boules" qui imite des couettes. C'est à ce moment que l'on remarque que les costumes de sœurs jumelles ressemblent à leur apparence de danseuse de ballet.

Quand Valine et les demoiselles reprennent la chanson, laissant leur voix s'élever une nouvelle fois dans l'air frais de la plage, une nouvelle surprise attendait les spectateurs. Les Otarlette semblent cette fois-ci abandonner la jonglerie pour offrir une chorégraphie bien à elles. Ce qui est surprenant dans leurs mouvements c'est l'apparence combien humaine de la danse. Il y règne une harmonie surnaturelle, signe qu'elles ont durement travaillé cette danse. Sous les rayons de la lune, la horde de danseurs -autant Pokémon qu'humain – danse avec une grâce et une fluidité envoûtante.

Pendant un instant, la foule semblait s'être arrêté, les yeux brillants des gens suivaient les bulles lumineuses qui montaient dans le ciel sombre. Lesdites bulles donnaient l'impression de voguer sur une eau imagina et quand elles arrivèrent à une hauteur respectable, elles explosèrent pour laisser tomber une fine pluie aussi lumineuse et colorée que les jeux de lumière des danseurs. Il y avait beaucoup de travail, de pratique et d'organisation derrière ce spectacle au clair de lune. Telle une grande vague organisée, les danseurs bougèrent sur le parterre et tel des serpents d'eaux, ils osèrent pénétrer un peu la foule pour continuer l'envoûtement qu'ils avaient sur eux. Certains d'entre eux c'étaient rapprochés de la berge et avec leurs mains, ils effectuaient des mouvements de va-et-vient, imitant les mouvements des vagues et lentement l'eau commença à bouger, comme charmé à son tour. Ensuite, dans des déplacements rapides, mais coordonnées ils firent jaillis des filaments d'eau et commencèrent à les guider au travers les parterres, offrant toujours une danse exotique qui ne brisait aucunement la fluidité des danseurs présents.

Quand les ‘'serpents " d'eaux passèrent proches des Otaquin et des Otarlette, certains sautèrent à l'intérieur, montant lentement dans le ciel pour continuer sur plusieurs étages le spectacle. Les rayons de la lune étaient filtrés au travers les langues d'eaux et des bulles, presque amplifier pour jeter une nouvelle lumière sur le parterre et une partie de la scène flottante où étaient les trois demoiselles. Pour quelqu'un qui était observateur, on pouvait commencer à voir et remarquer un trou en plein centre de la plateforme de bois, ou lentement, les serpents d'eaux semblaient commencer à diriger leur lumière lunaire. Tout ceci n'était qu'une préparation pour le bouquet final. Ils attendaient tous la vraie star du spectacle.      

Cependant, l'action ne semblait pas s'arrêter là. Devant les yeux ébahis de la foule, plusieurs hommes et femmes semblèrent une nouvelle fois sortir de nulle part pour s'approche de personne qui se trouvait dans la foule. Les danseurs dans des costumes moins farfelus, mais dans les mêmes couleurs, traversaient la foule pour trouver un partenaire. Une fois qu'ils semblaient avoir trouvé celui ou celle qui leur plaisait, ils offraient une légère révérence en tendant la main vers leur futur partenaire. Une fois que le partenaire acceptait, ils attrapaient la main gentiment tendue et les entraînaient dans une étrange valse rythmée. Ensemble et guidés par le danseur professionnel, ils retraversaient la foule pour revenir au parterre et offrir quelque chose d'un peu plus d'interactif à la foule.

Il y avait même certains Otaquin qui s'approchaient de la foule, offrant des bulles d'eau à envoyer vers le ciel. Ils tendaient leur création à une personne, imitait le geste de les lancer vers le haut et les bulles commençaient lentement à flotter. Une fois à une distance sécuritaire de la foule, elles explosaient dans une fine pluie tiède qui venait rafraichir la populace.



HRP : Désolée du temps de réponse, j'espère que ça vous ira ! S'il y a quelque chose, vous pouvez m'envoyer un Mp. =D

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 965

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Aisling Hops le Jeu 23 Mar 2017 - 19:04

Aisling serra fort Kircheis contre elle. La demoiselle se demanda alors sur l’instant si elle n’aurait pas dû répondre à cet inconnu et l’ignorer. Non pas qu’il était déplaisant à regarder, bien au contraire, mais c’était un étranger. Quoique, elle adorait Erasia et sa réaction serait considérée comme légèrement raciste. Mais dernièrement, elle se méfiait de tout… Sûrement parce qu’elle avait encore du mal à leur faire confiance et qu’elle s’était embarquée dans une histoire pas possible… Là, elle voulait juste se détacher du Temple et profiter de ce moment pour se divertir… Par ailleurs, il y avait trop de monde pour qu’il puisse agir à sa guise sans que son comportement soit anodin, il pouvait certes se jeter sur elle mais vu la foule, il se ferait rejeter par son comportement. Cependant, son regard étonné interpella la gamine. Avait-il quelque chose de déplaisant ? Kircheis leva son œil vers le haut pour regarder sa dresseuse sans trop comprendre ce qu’il se passait. Son esprit était trop embrouillé pour qu’il puisse le lire correctement (et parce qu’aussi, elle n’avait pas les idées d’une femme mûre, donc ça l’intéressait pas).

Un son sortit juste de sa bouche quand le spectacle commença. Aisling porta son regard vers l’estrade qui flottait au milieu du lac. Trois femmes dansaient et chantaient, accompagnées par des Otaquin. La rouquine avait vaguement entendu parler de cette espèce de Pokémon mais elle n’en avait jamais vu jusqu’à aujourd’hui. C’était donc une première. Pour une future chercheuse, ce n’était pas du joli tout ça ! Emerveillée, Aisling retomba en enfance. C’était vraiment beau et gracieux. Malgré la beauté du spectacle, elle détacha son regard de ce dernier pour observer le bel homme. C’était à ce moment précis qu’il la regardait aussi et rapidement, la gamine tourna sa tête, honteuse et tout rouge. Oh làlà, il n’allait pas croire qu’elle était intéressée à lui parce qu’il l’avait accostée quelques secondes avant ?!

Kircheis se mit à vibrer, traduisant alors les paroles de l’inconnu à sa dresseuse. Aisling cessa alors de faire sa timide et le regarda à nouveau, un peu plus sérieuse. Puis elle porta un rapide regard sur la scène centrale, comprenant alors que cet Erasien ne connaissait pas cette espèce. Un sourire s’étira sur ses lèvres et essayant de ne pas déranger les spectateurs, elle lui répondit, en lançant un petit regard derrière eux :

« Il s’agit d’Otaquin. Ils sont similaires à des Otaria par chez vous. Malheureusement, je n’en sais pas plus, désolée. » elle laissa un petit temps avant de reprendre. « Non, je l’ai attrapé à la Tour de l’Eternité, sur Midgard. »

Vu la question qu’il venait de lui poser, Aisling supposa qu’on puisse trouver des Zarbi sur le continent Erasien. Ainsi, il ne s’agissait donc pas d’une espèce exclusive au Continent Céleste, contrairement aux Otaquin qui crachaient une nuée de bulles d’eau. Les premières notes calmèrent la foule et c’est alors qu’une voix s’éleva parmi les jeunes femmes ; les paroles choquèrent certains Migardiens mais pas la rouquine. La langue Mizuhanienne était magnifique et agréable à écouter. Aussitôt, la gamine porta son regard sur la chanteuse et se laissa porter non seulement par la voix de Valine mais aussi par le rythme de la musique, en se balançant légèrement sur les côtés.

Soudain, une nouvelle espèce arriva sur scène. Le regard ébahi, Aisling en déduit qu’il s’agissait des évolutions des Otaquin vu leur forme. Ces dernières accompagnèrent leurs cadettes en offrant une nouvelle nuée de bulles qui scintillèrent grâce aux rayons lunaires. De plus, les lanternes postées autour du lac et recouvertes d’un tissu coloré différent offraient tout simplement un spectacle haut en couleur. La foule était subjuguée ! C’est alors que des danseurs accompagnèrent le spectacle en utilisant leur maîtrise pour créer des espèces de filets d’eau qui dansaient au rythme de la musique.

Quelques Otaquin s’approchèrent du bord du lac pour cracher à nouveau une nuée de bulles d’eau qui éclatèrent juste au-dessus des têtes des premiers rangs. Etant parmi eux, Aisling en reçut et cela la fit légèrement sursauté à cause du choc thermique mais ce n’était pas désagréable tout au long. Kircheis grogna légèrement, seulement. Cependant, entraînée par la danse rythmée, Aisling s’était légèrement rapprochée du bel homme… c’était involontaire ! Loin de là elle irait faire du rentre dedans ! Malgré cela, elle ne put s’empêcher de l’observer plus en détail (étant donné qu’elle était près de lui, autant en profiter)... Il avait fière allure et se comportait comme un maître d’armes. Etait-il Chevalier ? Malgré cela, la demoiselle ne put s’empêcher de penser à une éventuelle attaque pendant le spectacle. Ce ne serait sûrement pas la première fois… Malgré le temps qui avait passé depuis la découverte mutuelle des deux Continents, certaines tensions semblaient persister…  

Soudain, il y eut quelques brouhahas légers, et certains spectateurs pointèrent du doigt l’estrade. Visiblement, quelque chose allait se produire sous peu… Aisling reporta alors son attention au centre de l’estrade mais quelqu’un s’était soudainement mis devant elle. Elle leva les yeux pour se rendre compte qu’un danseur pas plus vieux qu’elle s’était mis dans la tête de l’inviter à danser. Essayant d’être polie, la rouquine refusa d’un geste de la main mais le danseur en profita pour la tirer et la plaquer contre lui avant d’entamer quelques pas de danse qu’Aisling eut du mal à suivre. Libéré de sa « prison », Kircheis lévita au côté de l’Erasien, savourant ce spectacle ridicule qu’offrait sa dresseuse maladroite.

Aisling sourit bêtement, tentant de suivre le rythme du danseur tout en évitant de lui marcher sur les pieds (ou sur d’autres spectateur). Mais cette soudaine agitation parmi les spectateurs l’intriguait : qu’est-ce qu’il allait se passer sur l’estrade ? Pourvu que le jeune danseur ne la garde pas trop longtemps, elle ne voulait rien louper !


_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 120

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Gareth Ivanoé le Jeu 6 Avr 2017 - 19:02

L’insulaire lui répondit finalement. Elle chuchotait, pour ne déranger personne. Gareth entendit les mots en Tenkeien sortir de sa bouche, et, en surimpression, la traduction qu’en faisait son Pokémon dans sa tête. Gareth nota qu’elle connaissait les Otaria, ce qui lui laissa penser qu’elle était effectivement déjà allée sur ses propres terres, entre autre pour attraper son Pokémon Psy… Mais, en entendant la suite de sa phrase, le Champion réalisa qu’il avait surinterprété. Il apprit du même coup que des Zarbi vivaient aussi sur le continent flottant ! C’était une surprise. Rien d’impossible ou d'invraisemblable, mais il ne s’y était pas attendu. Le Terrosien remercia la jeune femme pour son temps et ses explications, et se concentra pleinement sur le spectacle, n’ayant pas envie d’être celui qui ferait fuir les artistes à force de ne rien écouter.

Il ne s’attendait pas à entendre un chant en mizuhanien ici, et mit quelques instants à resituer d’où il connaissait cette langue. Eh bien ! Les échanges entre les nations de Tenkei et celles d’Érasia avaient bien progressés, si même les cérémonies officielles de l’un ou de l’autre utilisaient désormais des codes du voisin. Ou peut-être que l’artiste n’était elle-même pas originaire d’Abyan, l’hypothèse n’était pas à exclure. Gareth admira le travail des danseurs et musiciens. Finalement, il s’était trompé : cela n’avait rien à voir avec un simple concours Pokémon. Ici, les Pokémon intervenaient autant que l’eau du Lac Lazuli ou que la lumière de la Lune… Une nouvelle espèce, qui, à moins qu’il ne se trompe, était probablement l’évolution des plus petites créatures, fit son apparition. Des maîtres de l’eau s’amusaient à créer bulles et couloirs aquatiques dont se servaient les différents Pokémon pour leur animation… C’était vraiment à couper le souffle. Tout était parfaitement coordonné.

Les artistes s’étaient, pour certains, approchés des spectateurs. Quelques humains invitèrent les touristes à danser avec eux sur la musique entrainante ; un petit nombre de Pokémon, des Otaquin, donc, offraient à ceux qui en souhaitaient des bulles à lancer vers le ciel. L’un d’entre eux avait choisi Gareth pour recevoir son cadeau. Le Champion se prêta au jeu et, délicatement, il envoya son ballon aqueux vers le ciel, le regardant monter avec douceur avant d’éclater en brume brillante. L’animal semblait ravi de son effet, et l’homme lui sourit, tentant de le caresser ; néanmoins, même s’il avait accepté le présent de l’otarie, il restait pour lui un étranger. L’animal s’effraya et retourna rapidement dans l’eau, hors de portée de Gareth, un peu déçu.

Un jeune homme vêtu d’un costume bleu et clairement reconnaissable comme appartenant à la troupe profita de ce moment pour inviter le Terrosien à danser. Celui-ci eut un instant d’hésitation, puis il se laissa attraper les mains et tourbillonna en rythme avec le danseur professionnel. La musique et l’ambiance de la soirée le mettait comme en transe, et il ne voulait pas jouer au rabat-joie inutilement. D’ailleurs, même ses Pokémon s’étaient mis à gigoter en accord avec le chant.

L’Abyanais le guida donc pendant quelques secondes… Puis, avec une fluidité extrême, il fit tourner Gareth et le lâcha de telle façon que le Terrosien se retrouva en un instant avec une autre danseuse de la troupe. Le premier avait récupéré un autre partenaire. Tout s’était fait de manière rapide et extrêmement simple que, si les danseurs avaient été jumeaux, le Champion n’aurait jamais remarqué qu’il en avait changé ! La femme qui l’avait récupéré dansa avec lui quelques instants, puis elle procéda de nouveau à un échange… Cette fois, Gareth se retrouva avec une dame qui n’était probablement pas de la troupe ! L’inexpérience des deux danseurs les fit ralentir et hésiter sur leurs pas, mais cela ne dura, puisque de nouveaux artistes virent les récupérer avant que cela ne devienne trop gênant pour l’un ou l’autre. Leurs aptitudes étaient impressionnantes, pour parvenir à gérer ainsi des novices, nota l’homme.

Il y eut plusieurs autres échanges jusqu’à la fin de la chanson. Gareth se retrouva même avec la fille au Zarbi ! Le chant cessa néanmoins, et en même temps que lui, la danse. Lorsque les instruments se turent, la foule se tourna vers la scène, où s’étaient rassemblés les danseurs  - ça alors, les spectateurs avaient réussi à finir sans l’aide du moindre pro ?! Impressionnant ! Tous ensemble, les touristes applaudirent la performance.

_________________

Thème de Gareth

En cours :
1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Gareth Ivanoé
Informations
Nombre de messages : 117

Fiche de personnage
Points: 101
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par PNJ le Lun 10 Avr 2017 - 11:16

Le danseur sourit gentiment à la demoiselle maladroite, la guidant sereinement sur la piste de danse. Quand il la sentit suffisamment en confiance, il la fit voler dans les airs, avant de confier la demoiselle à un autre danseur. Les spectateurs, tournoyant sur la scène au même rythme que les artistes, se retrouvaient tout à coup acteur de la représentation ; chaque particularité de chacun ajoutait une touche de réalisme au tableau, forçant les cultures à se mélanger et les différentes ethnicités à se rencontrer et apprendre à se connaître.

Finalement, les danseurs remercièrent leurs collègues temporaires pour leur performance, et le silence qui se fit dans le port incita tout le monde à applaudir la représentation, tandis que les valseurs retrouvaient leur place. Lorsque le calme régna à nouveau dans le lieu, une bande de Lanturn illumina la scène, attirant l’attention de tous sur son centre.

Une nouvelle voix s’éleva dans les airs, et enveloppa toute la salle, si bien qu’il n’était pas possible d’en déterminer la source. La voix enjôleuse, timide au début, prit de plus en plus de force, rejoint petit à petit par l’orchestre qui l’accompagnait. Soudain, sous l’éclairage des Pokémon Lumière, un nouvel animal fit son entrée, sautant gracieusement sur le devant de la scène. Même Valine s’était éclipsée pour laisser la place au véritable maître de cérémonie : l’Oratoria. La magnifique créature s’installa au milieu de la place, puis les Otaquin et Otarlette se mirent à lui lancer des bulles d’eau qui captèrent et renvoyèrent la lumière de la Lune. N’utilisant aucune autre influence que celle de son chant, la star se mit à se servir de sa voix pour manipuler les bulles, les faisant danser et virevolter en utilisant l’intonation de son ton seul. Au bout de quelques minutes de cette performance, il dissipa les bulles dans le public, où des artistes – qui s’étaient infiltrés dans les gradins pendant que tout le monde admirait le Pokémon eau – les réceptionnèrent. L’Oratoria utilisa alors son Aria de l’Écume pour faire grandir les sphères, jusqu’à ce qu’elles soient plus larges qu’un Darumacho sous sa forme trans. En observant les billes, il était possible de voir des flux rosés et bleus flotter dedans, comme si des émotions en étaient prisonnières.

Soudain, d’un accord commun, toutes les bulles explosèrent, libérant le pouvoir de purification que l’animal avait enfermé dedans. Les êtres vivants présents se sentirent soudain plus légers, oubliant le temps d’un chant leurs soucis, leurs ennuis, et leurs troubles. Leurs émotions négatives furent dissoutes, laissant seulement un sentiment d’apaisement et de sérénité comme nul ne l’expérimentait souvent. La musique s’estompa doucement, jusqu’à ce que Valine se remontra au côté de son animal, s’inclinant devant son public, signalant la fin du spectacle. Un dernier feu d’artifice illumina le ciel sous les applaudissements, et bientôt chacun du reprendre la route pour rentrer chez eux. Le cœur léger, le public s’anima en échangeant leur moment favori du spectacle, et en vantant les mérite de la coordinatrice qui avait rendu tout cela plausible.

_________________

J’ai « élargi » le pouvoir de l’Aria d’Oratoria pour donner un peu plus de matière au message. ^-^ Je vous laisse profiter de ce moment de paix pendant lesquels vos personnages se rappellent de leur meilleurs souvenirs, et sont ouverts avec les autres et eux-mêmes. Smile Ceci est le dernier message du PNJ, et vous avez donc un message chacun pour conclure et faire la demande de notation. Smile

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 965

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Aisling Hops le Sam 22 Avr 2017 - 20:13

Elle avait bien du mal à suivre le rythme que le danseur lui imposait. Pourtant, malgré méli-mélo dans ses pas, elle ne pouvait s’empêcher de rire de sa maladresse. Rapidement, la honte se transforma en joie et Aisling oublia qu’elle ne savait pas danser. Après tout, elle n’était sûrement pas la seule et ce genre d’évènement naissait d’imprévus. Et malgré cela, le danseur restait avec elle tandis que certains échangeaient de partenaires. Elle n’aurait quand même pas une touche ? Non, loin de là ! En tout cas, le coupe continua de suivre le rythme de la musique et soudain, Aisling se retrouva dos contre le torse du danseur. Là, c’était bizarre, non ?! Et puis sans réellement comprendre ce qu’il lui arrivait, la rouquine s’éleva dans les airs. La peur l’envahit et elle lâcha un cri avant de retomber dans les bras du danseur, une seconde après. Le cœur battant, elle eut du mal à se remettre de cet « enchaînement » qu’elle se retrouva dans les bras d’un nouveau danseur.

Aisling ne comprit pas la suite des évènements, elle trouvait que cela allait un peu trop vite pour elle et ne s’attendait pas spécialement à changer de « compagnons » aussi. Pourquoi s’était-il amusé à la lancer dans les airs ? Et d’ailleurs, COMMENT avait-il pu faire ?! Non mais Aisling, ce n’était pas une plume quand même ! À force de changer de partenaires suivant le rythme qu’on leur imposait, Aisling se retrouva pour les dernières secondes de chant dans les bras du guerrier. Une gêne s’installa rapidement en elle, et doucement, la rouquine se retira, le visage rouge.

« Désolée… »

Kircheis ne manqua pas de traduire ça et de faire comprendre au bel homme qu’elle était vraiment terrorisée d’être tombée dans ses bras. En même temps, c’était un colosse pour elle ! Malgré cela, les danseurs s’étaient arrêtés et après avoir remercié les spectateurs de leur performance, le silence s’installa à nouveau. On pouvait entendre facilement les souffles essoufflés. Quelques secondes de répit et une voix s’éleva. La rouquine chercha dans la foule sa provenance, comme la plupart des spectateurs mais rien. Même Kircheis ne semblait savoir d’où elle provenait. Malgré cette incertitude, c’était agréable à écouter et on pouvait presque ressentir cela comme une berceuse. Doucement, Aisling ferma ses yeux et retrouva un souffle plus serein. Mais lorsqu’elle rouvrit les yeux, la scène accueillit une nouvelle vedette : une Oratoria, une sortie de Lamantine avec des attributs de sirène. La belle créature s’empara des sphères d’eau pour les faires grossir. La foule s’émerveilla devant ce nouveau spectacle et lâchèrent des cris d’admiration.

Une sphère lévita juste au-dessus du groupe d’individus entourant Aisling mais aussi le soldat. La gamine leva sa tête en l’air pour l’observer et constata qu’une espèce de flux violacé s’y trouvait. Plutôt une sorte de voile dansant au rythme de l’eau de la sphère. Puis d’un coup, elle éclata, libérant une multitude de gouttelettes sur le public. Non pas que cela la dérangeait d’être à nouveau mouillée, Aisling se sentit étrange tout d’un coup. Toutes ses craintes et peurs s’étaient envolées. Elle leva doucement ses mains, paumes tournées vers le ciel pour y recevoir cette pluie bienfaisante. Ce n’était pas une eau ordinaire. Il y eut plusieurs acclamations dans le public ; certains remercièrent la sirène de sa purification, d’autres applaudirent la prestation qu’on venait de leur offrir.

Libérée d’un poids qui la rongeait depuis peu, Aisling sourit, ce qui étonna son Zarbi. C’était comme si elle avait eu une illumination. Qu’avait-elle bien en tête ? Il usa de ses pouvoirs psychiques pour sonder son esprit et écarquilla son seul œil. Décidément, cette gamine était très étrange. Cette bénédiction ne dura que quelques secondes mais cela avait fait un bien fou et avait refroidit certaines personnes encore chaudes pour danser. Malgré cela, un dernier coup fut lancé puis une explosion de lumières illumina le ciel sombre de la nuit, annonçant alors la fin du spectacle. On invita alors aux spectateurs de regagnaient leurs foyers. Aisling prit son Pokémon dans ses bras pour ne pas qu’il se perde (ou bien qu’il aille se faufiler sous des jupes…).

Quelle chance qu’elle ait pu y participer. Et seule en plus. Quoique, est-ce que les jumeaux auraient aimé ce genre de spectacle ? Peut-être étaient-ils dans la foule ? En tout cas, il était bien tard et comme il n’y avait plus aucune autre attraction, il était temps de quitter les lieux. Mais lorsqu’elle se retourna, elle tomba à nouveau sur le beau soldat. En même temps, il n’avait pas eu de raison de bouger pardi ! Puisqu’elle ne se sentit plus aussi gêné qu’avant, elle s’adressa à lui :

« J’espère que le spectacle vous a plu. » commença-t-elle en souriant. Puis voyant que la foule se dispersait assez rapidement et dans le calme, elle enchaîna, histoire de faire causette plutôt qu’un rapide au-revoir et basta. « J’ai entendu dire que sur Erasia, il y avait des Concours où on note la prestation des Pokémon. Est-ce que celle de l’Oratoria en était une ? Ou du moins s’en rapprochait-elle ? »

Aisling n’oubliait pas qu’elle était très intéressée par les coutumes Erasiennes et qu’elle aimerait bien les « montrer » à son peuple. Elle trouvait que les liens erasio-midgardiens étaient encore trop tendus alors qu’il n’y avait aucune raison. Ah oui, à part que les Erasiens avaient tenté de coloniser le continent céleste… Enfin c’était de l’histoire ancienne. Elle aimerait lui poser énormément de questions sur son pays mais il avait sûrement envie de retourner dans sa chambre pour prendre congés de tout ça.

« Enfin en tout cas, c’était vraiment beau. Je ne savais pas qu’on pouvait utiliser les pouvoirs des Pokémon de cette façon. Et euh… Il commence à se faire très tard, je vais devoir y aller. Passez une bonne fin de soirée, monsieur. » termina-t-elle en le saluant.

C’était rapide mais elle ne voulait pas non plus l’embêter. Aisling prit donc la direction du passage vers Abyan, suivant une foule revenant du spectacle. Mine de rien, elle venait de vivre quelque chose d’inoubliable mais malgré toute cette excitation, elle commençait à fatiguer. Vite, le lit !

[ Hrp : désolée pour le retard ! Voilà, mini-event terminé ! C’était vraiment sympa comme thème ^^ (dommage qu’Elvira ait dû partir :/). Plush ! ]

_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 120

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Gareth Ivanoé le Sam 6 Mai 2017 - 21:36

L’ambiance changea drastiquement. Sans savoir à quoi il devait s’attendre, Gareth sentait que le bouquet final arrivait. Une voix s’éleva, surnaturelle et magnifique. Le Champion et les autres spectateurs mirent quelques instants à comprendre qu’elle appartenait à un nouveau Pokémon arrivé sur la scène. La créature était accompagnée par des musiciens, mais elle chantait seule : son aria avait une telle force qu’elle s’appréciait mieux en soliste.

Son chant semblait d’ailleurs capable d’agir sur l’eau, si on se fiait au mouvement de nouvelles bulles qui étaient venues agrémenter le décor. À moins que cela ne soit qu’une mise en scène ; en tout cas, elles “dansaient” en rythme. Gareth se mit à sourire devant cette vision adorable. Le concert le remplissait d’émotions positive, entre la beauté du spectacle et le fait qu’il partageait ce moment avec des gens venus de partout qui semblaient ressentir la même chose. Il avait envie de se remettre à danser tout en ayant l’impression que cela serait comme manquer de respect à la cantatrice, comme si son chant était à écouter et à admirer seulement.

La danse des bulles s’acheva par une explosion aqueuse et brumeuse. L’humidité augmenta d’un coup, mais ce fut doux, simplement comme si le groupe s’était retrouvé dans un nuage. Gareth soupira d’aise tandis que son dos se relâchait encore plus qu’avant, comme s’il avait gardé en lui des tensions dont il n’avait pas eu conscience jusqu’alors. Il fit signe à ses Pokémon de se rapprocher de lui et leur gratta la tête ou les prit dans ses bras, l’un après l’autre. Ils étaient sa fierté et sa joie, et il tenait soudainement à le leur faire comprendre. D’ailleurs, eux aussi avaient l’air très paisibles, beaucoup plus que d’habitude en tout cas. Laporeille et Kungfouine se tenaient même côte à côte sans se donner des coups de pattes ! Et Etourmi s’était endormie, elle. Le Terrosien prit délicatement la boule de plumes dans ses bras pour en débarrasser Mysdibule. Il ressentait tellement d’amour pour ces petites bêtes qui partageaient sa vie.

En écoutant ses voisins, et la manière dont ils remerciaient la sirène pour sa “bénédiction”, le Dresseur professionnel supposa que cet état d’immense sérénité et de débordement de reconnaissance et d’amour était de son fait. Il se concentra de nouveau sur le chant, songeant qu’il s’agissait là d’un pouvoir incroyablement puissant et précieux. Il ne fallait pas perdre cette occasion de se laisser remplir par cette bienfaisance.

Finalement, la maîtresse de cérémonie revint sous les projecteurs pour remercier son public. Il y eut de nouveaux applaudissements (enfin, l’érasien était désormais un peu limité dans ses mouvements, mais le coeur y était), et des lumières virent illuminer le ciel nocturne avec fracas. Son oiselle leva la tête, réveillée en sursaut, mais Gareth la rassura en lui caressant le dos, la tête et le cou. Lentement, les gens commencèrent à bouger. L’homme jugea plus prudent, ou plus efficace, d’attendre que la foule se disperse pour se mettre lui-même en route. Il vit la jeune femme aux cheveux roses avec laquelle il avait un peu discuté plus tôt, et elle le regardait aussi. Il sourit, et elle relança la conversation, lui posant des questions sur l’équivalent érasien du spectacle de la soirée.

“Oh, euh… Je ne suis pas un expert en Concours, à vrai dire. Mais je pense que ce que vient de faire Ora… Oratoria ? Oui, je pense que ça y ressemblait beaucoup. Plus exactement, que ça y aurait eu tout à fait sa place. Après, les Concours érasiens ont souvent des thèmes imposés - le seul auquel j’ai participé en avait un en tout cas -, donc il faut que ça tombe dedans ! Comprenez que s’il s’agit de noter la résistance ou l’intelligence d’un Pokémon, ce genre de show ne suffit pas… Tout ceci dit, je vous rejoins sur le fait que c’était sublime. Passez vous aussi une bonne fin de soirée, mademoiselle, soyez prudente sur le retour, et merci de m’avoir accordé un peu de votre temps.”

Gareth s’inclina légèrement pour montrer sa gratitude envers cette inconnue qui avait répondu à ses questions, lui avait accordé une danse, et était même venue lui demander son retour sur la prestation. Il la regarda ensuite s’éloigner pendant quelques secondes, jusqu’à ce qu’elle soit cachée par la foule. Il patienta quelques minutes supplémentaires, avant de se mettre lui-même en route pour prendre un peu de repos. La soirée avait été riche en émotions.

_________________

Thème de Gareth

En cours :
1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Gareth Ivanoé
Informations
Nombre de messages : 117

Fiche de personnage
Points: 101
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Le concert ! [Aisling Hops & Gareth Ivanoé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum