[ Clos ] Secret Treaties [Solo/Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Secret Treaties [Solo/Contrainte]

Message par Edward Harris le Lun 13 Fév 2017 - 19:20

Contrainte n°1 : Insister sur la description des lieux et des personnages

Un silence assourdissant régnait sous la tente, seulement brisé par quelques éclats venus de l'extérieur. Edward, assis dans un confortable fauteuil en acajou doublé de velours rouge contemplait avec un intérêt exagéré ses chaussures. Le tissu lourd et épais qui recouvrait la yourte permettait de conserver à l'intérieur une relative fraîcheur, en comparaison à la fournaise du dehors. Une tenture mal fermée coupait l'espace en deux. Derrière elle, on pouvait apercevoir une simple paillasse défaite, sur laquelle étaient entassées des affaires en vrac – vêtements, papiers, et une arme métallique qu'Edward connaissait bien pour l'avoir vue à l’œuvre quelques années auparavant. La tente avait manifestement été montée pour rester, puisqu'un plancher avait été posé pour éviter aux occupants de marcher à même le sable et la roche. Sous ses pieds était étendu un magnifique tapis orné de motifs floraux rouges, bleus et verts, une des spécialités de la région, lui avait-on appris, sur lequel paressait Spike en attendant que les humains terminent leur discussion. Une véritable calamité à nettoyer, pensa le Terrosien : chaque coup de vent dehors charriait à l'intérieur un peu de sable qui allait se perdre dans les entrelacs de vignes du tapis. Devant lui était installé un grand bureau, taillé dans le même bois que son fauteuil. Ses pieds finement ciselés, qui se terminaient en un motif rappelant des serres d'oiseau de proie, soutenaient un lourd plateau au centre duquel avaient été incrustés des bois de différentes essences et de la nacre afin de réaliser un grand dessin dans lequel le jeune homme reconnut Ho-Oh, le fameux Pilier Gardien dont Lyse était une si fervente admiratrice. Cette dernière était d'ailleurs plus ou moins la cause du silence oppressant qui régnait entre les occupants de l'abri. De l'autre côté du bureau, installée dans un fauteuil semblable au sien, la propriétaire des lieux dardait vers lui un regard sévère.

Ruby Tuesday portait une longue robe de couleur sable – quelle originalité en plein milieu du désert de Lamakan ! - serrée à la taille par une large ceinture en étoffe noire, qui s'arrêtait juste au dessus de ses chevilles et tenait grâce à deux simples bretelles qui laissaient nus ses bras bronzés sur lesquels se dessinaient, en plus clair, de multiples cicatrices. Elle avait laissé libre son épaisse chevelure rousse qui cascadait sur ses épaules. Appuyée sur un des accoudoirs, les jambes croisées, elle fixait son interlocuteur d'un air plutôt contrarié.

_ C'est non.

Edward releva la tête en brisant enfin le silence. Les sourcils de la Flamenoise se froncèrent encore plus, si c'était possible.

_ Je comprends que ça soit important pour toi, mais franchement, je suis loin d'être le candidat idéal, et j'ai promis à Lyse.

_ Je te donne l'occasion de faire justice pour l'assassinat de ton père, et tu refuses ?

_ La démarcation entre justice et vengeance est très fine… Et honnêtement, je sais pas de quel côté je me situe en ce moment. Par contre je sais ce qui est important, là, maintenant. Je sais comment contacter votre gars à Omatsu, ajouta-t-il en se levant. Quand j'aurai décidé, j'irai le voir et je m'occuperai de tout ça… Et tu auras ton agent infiltré.

Alors qu'il se dirigeait vers la sortie, les deux gardes qui la gardaient firent un pas de côté pour l'empêcher de sortir. Il sentit son cœur accélérer d'un coup tandis que Spike se mettait à pousser un grognement sourd et menaçant. Le duo n'avait rien à voir avec les guignols de Mizuhan avec qui il avait eu maille à partir à la Nouvelle Gilnéas. Ceux là ne portaient pas d'uniformes identifiables, seulement un plastron en cuir noir sans manches avec un pantalon léger de la même couleur et des bottes ferrées. Chacun avait au côté un large glaive qui avait l'air trop lourd pour que lui-même puisse le manier efficacement. Eux, par contre, vu la taille de leurs bras et leur musculature, ne devaient pas avoir le moindre souci pour s'en servir. Il portaient tous deux leurs cheveux noirs coupés à ras, à la mode militaire et n'avaient pas vraiment l'air de vouloir blaguer. En regardant de plus près leurs visages, Edward ne put s'empêcher de remarquer plusieurs ressemblances : la forme des yeux, le même nez un peu épaté, la même ligne capillaire en pleine récession… Des frères ? Peut-être même jumeaux, qui sait ?

_ Repos, fit la voix de Ruby derrière lui. Laissez le partir.

Sans poser de questions, les deux costauds reprirent leur place initiale, sous le regard méfiant de Spike, qui restait sur ses gardes.

_ Edward, l'interpella-t-elle à nouveau. Tu es sûr que tu n'as rien d'autre à me dire ? Un détail que tu aurais oublié ?

Le jeune homme pensa immédiatement au carnet que lui avait légué son père avant de tomber dans les flammes. Pour une raison qu'il ignorait, il avait préféré le garder secret jusqu'ici. Maintenant qu'il savait où et comment trouver le meurtrier de son père… Il n'avait aucune raison de le mentionner.

_ Rien du tout, Ruby. Je t'aiderai, mais pas maintenant, je ne suis pas prêt. Prends soin de toi.

_ Toi aussi, Edward, toi aussi.

La chaleur lui tomba dessus au moment où il sortit de la yourte. Il inspira néanmoins une profonde goulée d'air brûlant et tenta de récapituler. L'homme qui avait tué son père travaillait pour une espèce de guilde d'assassins. Ruby cherchait à démanteler cette organisation, et lui avait demandé de s'y infiltrer pour lui faire fuiter des informations, en lui promettant de lui laisser, en échange, Lekh, celui qui lui avait tout pris. Quelque chose clochait dans tout ça, il le savait. Lui confier une telle opération juste pour lui faire plaisir ? C'était au mieux étrange, il y avait sûrement des gens bien plus qualifiés que lui pour ce travail. D'un autre côté, si justice pouvait enfin être faite…

Il secoua la tête. Ca ne servait à rien d'y penser pour l'instant, tout ce qui comptait, c'était de retrouver sa bien aimée. Depuis son passage à l'Auberge du Chat, elle lui manquait de plus en plus, et il se sentait presque fébrile à l'idée de la revoir bientôt.

_________________
There's nothing like a trail of blood to find your way back home
___________________

Edward's Theme
avatar
Edward Harris
Anim' • Respo Nalcia
Informations
Nombre de messages : 315

Fiche de personnage
Points: 18
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum