De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par PNJ le Lun 20 Mar 2017 - 4:53

À Dyrinn, au pied de l’arbre géant, un marchand aux allures quelques peu louches venait de poser son atelier. Le petit cabanon en bois était mobile et c’est ce qui expliquait aux villageois qu'ils ne l’avaient jamais vu auparavant. L’homme posait ses marchandises sur le comptoir, il les espaçait  à peine les unes des autres.

Chaque marchandise était radicalement différente, elles étaient disposées dans un ordre sûrement inexistant. Car on pouvait passer de tout à n’importe quoi. En observant cela, tout montrait que le vendeur était nouveau dans le métier. Et vu son niveau, l’homme devrait implorer Reshiram pour qu’il puisse vivre avec ce travail.

Une fois tous les produits placés, la prière à Reshiram et tous les astres alignés, le vendeur criait de toutes ces entrailles:
- Venez voir! Venez voir! Vous ne serez pas déçu! J’ai de tout ! Regardez ce magnifique collier, mesdames je vous assure que cet accessoire ravivera la flamme de votre amour conjugal! Et cette parure de Plumes oranges, parfaite pour faire craquer celui qu’on aime!

Par un miracle impensable, l’homme réussit à attirer des clients. Il ne s’agissait majoritairement que de femmes ou d’hommes en quête d’un présent pour leur conquête, mais il avait attiré du monde. Il faut croire finalement que l'homme savait faire vendre. Dès qu’il avait une cliente, il tentait de lui faire acheter le plus possible.

Quand une cliente se présentait à lui, il lui faisait ce sourire hypocrite mais pourtant si chaleureux et vendeur.

- Vous voulez?

- Le bel éventail en Plumes s’il vous plaît!

- Bien-sûr!

Il prit l’éventail et le montrait à la cliente sous tous ses angles.
- Il est très utile pour lutter contre les grandes chaleurs, les plumes emportent avec douceur l’air bien vrai qui vous rafraîchira. Il coûte seulement quinze pièces d’or!

- C’est un peu cher!

- Peut-être bien mais, il a une fonctionnalité cachée!

L’homme poussa un embout en bois sur la face intérieure de l’éventail. D'autres Plumes poussaient alors au bout de l’éventail, les plumes étaient tranchantes. Et pour le prouver, le vendeur coupa une baie pêcha avec ce si bel accessoire.
- Cet éventail est excellent pour se défendre tout en restant sexy! Je vous vend la paire pour seulement 25 pièces d’or!

La femme semblait être intéressée par la seconde fonctionnalité de l’éventail, puisqu’elle acheta la paire immédiatement. L’homme avait réussi à se faire beaucoup d’argent en à peine quelques heures. Mais sa clientèle restait plus ou moins du même genre de personnes. Afin de littéralement déplumer tous les types de passants de leur argent, le vendeur sortît le grand jeu.

Derrière lui, il laissa tomber un drap qui couvrait entièrement le mur du fond. Sur ce mur, il y a avait plusieurs armes toutes faites en Plumes, de quoi satisfaire les hommes qui passaient.
- Guerriers! Guerrières! Approchez vous aussi! Voyez ces Plumes aussi tranchantes de votre fidèle coutelas, elles pourront le remplacer en cas de pépin! Et celles-ci pourront vous servir de flèches! Ce bouclier de Plumes oranges est lui aussi incroyable! Il est plus solide qu’un autre mais pourtant beaucoup plus léger! Il sera votre meilleur ami lors de longues expéditions!

L’homme vendait comme jamais, il avait eu de la chance qu’aucun client ne se questionnait sur l’origine de toutes ces Plumes magnifiques et très utiles. Car si cela arrivait, il serait obligé de fermer son business.

_________________________________

Il y a toutes sortes de choses à acheter mais essayez de ne pas vous faire avoir par ce vendeur qui a l'air pourtant si sympathique!

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me MP ( même des questions qui semblent inutiles comme: les plumes sentent quelle odeur? Les oranges sentent la baie Oran ou Pêcha et les “normales” sentent la baie Oran, ou Ceriz ou Kika.)

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 925

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par Kahlida Haurchefant le Mer 22 Mar 2017 - 22:32

Kahl leva les yeux vers le gigantesque arbre qu'était Dyrinn. Originaire de Tenkei, il en avait souvent entendu parler, mais il n'avait – malheureusement – jamais eu la chance de le voir de ses propres yeux. Encore sur le parterre de terre, il jetait un coup d'œil à Marion, la monture ailée qu'une amie lui avait prêtée. Aaron lui avait offert la possibilité de faire une livraison à un autre marchand de Dyrinn, Kahl avait immédiatement accepté l'offre. Depuis sa sortie a la Nouvel-Gilnéas, il était devenu un aventurier dans l'herbe. Le Rondoudou chromatique s'activa dans sa sacoche de cuir qui était installé sur-le devant du corps de Kahl, obligeant le jeune homme à relever la protection pour la dévoiler aux yeux de tous. Sif poussait un grand soupiré de joie pendant qu'elle leva les yeux sur lui. Elle offrait un grand sourire muet avant de revenir sur le nouvel environnement. Il remerciait Marion, lui offre une gâterie ainsi qu'une caresse avant du laissé au soin de l'étable où il s'était posé. L'Airmure secouait son pelage argenté avant de laisser échapper un cri de joie.

‘' Voilà, je te laisse ici et je reviens sous peu. Prend soin de toi, mon ami. ‘'

Tandis que le jeune homme rapportait son attention sur son environnement, il se mit en marche. Aaron lui avait quelque peu parlé de la culture locale de Dyrinn. Dans cette cité, plus une personne avait de l'importance et du statu, elle était placée assez haute dans l'arbre. C'était une fonction utile, mais aux yeux de Kahl c'était un peu étrange. C'était que le gamin prônait l'égalité et cette technique prônait un statu d'efficacité et le démontrait, parce que plus ils étaient haut placé dans l'arbre, plus ils avaient de l'influence dans la ville. Après qu'il se soit renseigné auprès d'un soldat de la ville, il commença à monter dans l'arbre. On l'avait gentiment renseigné sur le lieu où se trouvait la boutique du marchand. L'homme semblait être installé sur le quatrième palier de l'arbre. L'emplacement lui semblait correct, mais en levant les yeux dans les hauteurs, il n'était plus très sûr de son choix. L'arbre lui sembla si haut d'en bas et maintenant qu'il le gravissait, il avait l'impression qu'il était interminable.

Il dut se renseigner une deuxième fois pour s'assurer qu'il ne s'était pas trompé et au final, il arriva devant une petite boutique. Il y pénétrait en silence, observant curieusement les articles qui s'y trouvaient. Un homme un peu rondelet s'activait derrière le comptoir, il servait en ce moment même un client. Tout en observant la boutique, Kahl lui laissa le temps de conclure avant de s'approcher de lui.


‘' Bonjour, je suis Kahl, le fils adoptif d'Aaron et Marguerite… ‘'
‘' Ah ! Jeune homme je t'attendais ! Je suis heureux de te rencontrer, Julius ! ‘'

Ils échangèrent une poignée de main et un sourire. Kahl tirait de son sac à dos le colis qu'il devait offrir et le tendit à l'homme qui s'empressait de le prendre pour le déposer sur le comptoir. L'objet était très bien enveloppé et Kahl n'avait pas fouillé pour découvrir ce qu'il renfermait. Avec la plus grande des précautions, Julius vient prendre l'un des coins et avec l'aide d'un coutelas vient commencer à couper le papier d'emballage.

‘' C'est bien un Rondoudou chromatique. ‘' Demanda Julius.
‘' Effectivement, elle s'appelle Sif. ‘'
‘' Ils sont assez rares, c'est un beau cadeau que tu as eu. ‘'
‘' J'aime croire que c'est Reshiram qui la mise sur mon chemin. ‘'
‘' Tu es croyant. Je suis étonné, je ne pensais pas que l'étaient Aaron et Marguerite !? ‘'
‘' Non, disons que je crois simplement en une force plus haute et j'ai été… Bercé dans la religion quand j'étais plus jeune. ‘'
‘' Je vois, nous avons tous une éducation différente… Ah ! C'est exactement ce que je cherchais… ‘' S''exclama l'homme.

‘' Tant mieux alors, je suis heureux de savoir que le paquet soit à votre goût. ‘'
‘' Ah, c'est ma femme qui va être heureuse, elle recherche cette sculpture depuis un moment. Encore merci et voilà ce que je vous dois. ‘' Terminait l'homme en tirant une bourse de sous le comptoir.
‘' Merci beaucoup et bonne journée. ‘' Déclarait le jeune homme en attrapant la bouse.

Sur ces quelques mots, ils se séparèrent et Kahl s'empressait à redescendre l'arbre quand une voix masculine attira son oreille. Sa boutique itinérante était installée dans un endroit plus que peuplé. Déjà la liste de personnes semblait augmenter à force qu'il les attirait avec ses produits. La curiosité commençait à prendre le dessus et au final, Kahl se laissait tenter et s'approcha. Il jetait des coups d'œil ici et là, regardant les produits. Il y avait énormément des plumes, mises en valeur de différentes manières. Les gens – surtout les femmes – semblaient s'arracher les produits et au final il réalisait la valeur des produits. Malgré toute la beauté et l'originalité des produits, ils ne valaient en rien le prix qu'il demandait.

C'était une pure arnaque, mais tout comme ‘'bon" marchand, il faisait son argent comme il le désirait. Pendant que plusieurs achetaient des produits, il attrapait une plume simple de couleur orange. Immédiatement, il fut ‘'attaqué " par une odeur de baie. Ainsi donc, les plumes avaient des odeurs. C'était particulier et original.

‘' Ah, je vois que vous êtes un fin connaisseur, les plumes orange sont les rares et leurs odeurs sont savoureuses. Je vous en fais un prix d'ami, 7 pièces d'or. ‘'

Kahl l'observait l'homme, presque incrédule. S'il n'avait pas reçu un entrainement sûr comment rester calme et passible, il aurait dévoilé l'émotion du moment… Sept pièces d'or pour une plume ? Aussi belles et odorantes qu'elles étaient, elles ne valaient jamais le prix, même si elles semblaient aussi résistantes qu'un couteau et tranchant… En même temps, il était sûr que des ninjas ou des gens susceptibles de chercher ce genre ‘'d'arme " à l'apparence anodine trouveraient son bonheur. Il secouait la tête en signe négatif en déposant la plume, l'homme se tournait immédiatement vers un autre client qui désirait acheter ces objets. Pourtant, quand Kahl commençait à tourner les talons, Sif attira son attention sur un autre sujet, une jolie petite broche. Kahl sourit tendrement, avant de prendre la broche et l'examiner un peu… Il pourrait toujours essayer de négocier la babiole pour Sif. L'apprenti marchand fit un signe au commerçant pour lui montrer son nouvel intérêt, mais ce dernier semblait déjà occupé avec une jeune femme, il devait donc attendre son tour. Il devait également lui poser une question, mais où avait-il trouvé ces plumes ?

_________________
avatar
Kahlida Haurchefant
Informations
Nombre de messages : 114

Fiche de personnage
Points: 18
Âge du personnage: 18 étés
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par Kariza Ordia le Ven 24 Mar 2017 - 13:59

Cela fait maintenant près de deux jours que je navigue sur la rivière Sonate, Kilia nageant dans l’eau la plupart du temps et Stéhelo volant autour de la barque (même si par moment, il vient s’y reposer). Mais bonne nouvelle, Dyrinn est enfin en vue. Nous sommes dans la Canopée depuis plusieurs heures mais l’arbre géant au centre de la ville n’est visible que depuis peu. Une fois arrivée, je remarque qu’il y a un petit embarcadère, tout près d’une cabane en bois. Je dévie les courants pour me diriger plus facilement vers les autres embarcations attachées à la berge. Une fois descendue de ma barque, je me dirige vers le cabanon :

Je vous ramène… je commence, avant de me rendre compte que c’était la même femme que quand j’avais embarqué, à plusieurs kilomètres d’ici. Comment avez-vous fait pour arriver avant moi, alors que je suis partie avant vous ?

Arriver avant vous ? Mais on ne s’est jamais rencontrée ! Vous me confondez peut-être avec ma sœur, qui, elle possède un stand près d’Abyan. On nous dit souvent qu’on se ressemble beaucoup.

Je confirme ! Donc, je disais que je vous ramenais la barque que j’avais louée à votre sœur donc.

C’est bien gentil, si vous saviez le nombre de personnes qui ne ramènent pas le bateau. Dans quel monde on vit ! Bientôt, ils ne viendront plus nous trouver avant de louer les barques.

Vous avez bien raison ! Au revoir, mademoiselle !

Je sais, c’est pas très gentil de partir comme ça mais je sentais qu’elle allait parler pendant longtemps, très longtemps. Et puis j’ai des recherches à faire. Mais d’abord, je pense que je vais un peu profiter du paysage et découvrir un peu la ville. C’est quand même la première fois que je viens ici et en plus il parait que le marché est génial. Heureusement, c’est pas fort compliqué de s’y repérer vu que ce que je cherche est au pied de l’arbre géant.

Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour arriver sur place, et je dois bien l’avouer, c’est génial. Il y plein de choses à acheter, de la simple babiole aux plus beaux vêtements, en passant par la nourriture. Même Kilia semble s’amuser. Et bien sûr, je craque pour quelques babioles qui ne sont toutes utiles, comme d’habitude… Et puis, après plusieurs de flânerie, mes pas m’ont guidé jusqu’au pied de l’arbre central. Je n’ai jamais été aussi proche de l’arbre ancestral et celui-ci est vraiment impressionnant. Très impressionnant. Étant curieuse de nature, ma première envie est, en toute logique, de visiter le sanctuaire mais mon regard est attiré par autre chose. Un stand tout à fait banal à première vue sauf qu’il y a beaucoup plus de monde qu’aux autres étales. Étrangement, tout ce beau monde est là pour des plumes, de simples plumes. Enfin pas exactement puisqu’il vend aussi des objets fabriqués à partir des fameuses plumes. En m’approchant, je remarque que certaines plumes sont aussi dures que l’acier tandis que d’autres ont une douce odeur de baie. J’en aurais bien acheté mais malheureusement, je dois garder mon argent. Je fais alors demi-tour pour quitter l’endroit sauf que bien sûr, je bouscule quelqu’un sur mon chemin. Des excuses jaillissent immédiatement de ma bouche :

Je suis vraiment désolée, je ne vous avais pas vu.

En l’aidant à se relever, j’ai l’occasion de mieux l’observer. Le jeune homme a les cheveux blancs, ce qui est assez rare pour son âge.
Mais le plus intriguant, c’est son Pokémon, un Rondoudou. Cependant, ce dernier est d’une couleur étrange pour son espèce. Heureusement, il semble aller bien et j’allais m’en aller pour de bon avant de remarquer ce qu’il a en main. Une plume orange. Une idée germe alors dans mon esprit.

Dites, je suis désolée d’encore vous déranger mais est-ce que, par hasard, vous sauriez d’où viennent ces plumes ? C’est la première fois que j’en vois et elles m’ont vraiment intriguées.
avatar
Kariza Ordia
Informations
Nombre de messages : 22

Fiche de personnage
Points: 33
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par Aisling Hops le Mar 16 Mai 2017 - 14:27

Après l’histoire des Vestiges, Aisling leur avait annoncé qu’elle retournait officiellement chez elle. De toute évidence, ils allaient se revoir et que par conséquence, il ne s’agissait pas d’adieux mais qu’un simple au revoir. Surtout que les jumeaux n’avaient pas fini de l’embêter mais elle leur promis de revenir plus forte et leurs blagues ne marcheront plus sur elle ! À cette promesse, Sharnaak ne put lui souhaiter que bon courage et bonne chance pour sa poursuite. Aussi, ils acceptèrent de la raccompagner jusqu’au port où elle prit un bateau. Une fois sur le large, elle les salua du pont.

« Mais quelle idiote…, commença Nardacyon

- Pourquoi dis-tu cela ? questionna Sharnaak

- Elle vient de prendre le mauvais bateau… je ne peux pas m’empêcher de rire. », termina Nahum.

En effet, Aisling vint sur le devant du bateau pour admirer le paysage mais remarqua rapidement que ce dernier ne prenait pas le canal Nord mais le Sud. Elle se dirigeait vers Dyrinn !! Et impossible de descendre du navire pour en trouver un autre et encore moins de demander au Ptéra puisqu’il n’était pas là. Forcément ! Il venait quand il voulait ! Mais quelle idiote ! Elle n’aurait jamais dû revenir sur ses pas !

Après plusieurs jours de navigation car les vents n’étaient pas favorables (évidemment), Aisling arriva dans le port qui la mènerait à Dyrinn. Elle aimait bien cette étrange ville construite dans un immense arbre, communiant ainsi avec la nature, mais elle avait des projets qui tombaient à l’eau juste parce qu’elle s’était trompée de navire ! Et comme de par hasard, les malheurs n’arrivant jamais seuls, aucun bateau ne repartait dans l’immédiat pour Linaewen. Elle allait donc devoir séjourner au moins une nuit dans la ville. D’ailleurs, il était temps qu’elle se dépêche de trouver une auberge avant qu’elles ne soient toutes occupées car les gens affluaient des quatre coins du Continent.

Elle déambula dans les ruelles tout en redécouvrant le mode de vie des Dyrinnois. Instinctivement, la rouquine prit le même chemin que sa première venue et lors du marché, elle recroisa des têtes connues. Enfin surtout des étales connues ! Car les vendeurs n’étaient pas forcément les mêmes. Une fois sur le marché, elle se demanda si elle n’allait pas recroiser Ethura ; ils s’étaient séparés dans le coin et la dernière fois, il semblait avoir trouvé des indices sur sa mémoire. Enfin bon, elle n’était pas spécialement là pour faire du shopping…

Aisling surveilla ses affaires car des petits voleurs aimaient bien profiter de ces moments festifs pour s’en prendre aux étrangers et surtout à leur bourse. D’ailleurs, elle sentit rapidement un poids sur son épaule et constata que Vilem, son nouveau compagnon était sorti de sa sphère. Le Chacripan semblait humer quelque chose et Aisling ne tarda pas à savoir quoi : un vendeur de poissons grillés. Il était hors de question qu’elle se mette à dépenser de l’argent pour CHACUN de ses Pokémon. Même régime pour tout le monde ! Mais soudainement, son ami changea d’attitude ce qui attira l’attention de la rouquine. Intriguée, elle regarda dans la direction et vit que devant un stand de ? Impossible de savoir quoi puisqu’il y avait une foule pas possible.

« Lui, il sait attirer les clients… » marmonna la jeune femme.

Mais comme bonne Poichigeon, Aisling se laissa approcher, essayant de se frayer un chemin entre les potentiels acheteurs. Par chance, elle arriva devant l’étale, manquant légèrement de s’étaler de tout son corps dessus tellement ça poussait derrière. Malgré cela, elle put admirer la magnifique collection de plumes que possédait ce marchand. Il y en avait de toutes les couleurs et pour tout type d’ustensiles, allant du plus simple comme un plume quelconque à… des armes ? Sérieusement ?

Visiblement, beaucoup de guerriers étaient intéressés par les produits vendus. Aisling se contenterait de son arc et de ses quelques flèches cependant. Puis rapidement, Vilem lui gratta la joue : il semblait être intéressé par une plume particulière. Lorsque la rouquine la prit, une douce odeur s’en émana. C’était doux et agréable mais soudain, elle eut comme un vertige et elle reposa l’article, attirant l’attention du marchand. Ce dernier lui expliqua brièvement la fonctionnalité de cet outil.

« C’est intéressant… » commença-t-elle, le sourire forcé pour ne pas fâcher son interlocuteur. « Mais je n’ai jamais vu ce genre de plumes, de quel Pokémon provienne-t-elle ? »

En entendant ou non sa réponse, elle remarqua une connaissance parmi la foule. Aisling reconnut Kariza, la jeune femme qu’elle avait rencontré non loin d’Abyan et s’approcha d’elle, ne faisant pas attention à Vilem qui s’était emparé de la plume odorante.

« Hop là, mademoiselle. C’est 7 pièces d’or. »

Interloqué, la rouquine le regarda tout en faisant mine qu’elle n’avait rien prit mais le vendeur pointa son animal sur son épaule et la honte envahit la gamine. Etant donné que son compagnon avait « touché » la plume, elle ne pouvait pas la lui rendre. Contrainte, elle paya le marchand sous le regard satisfait de son félin farceur…


[ Hrp : me voilà ! Désolée du retard ! Bon bah Aisling s'est faite avoir, sinon ce serait pas drôle ^^ ]

_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 117

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par Kariza Ordia le Mar 23 Mai 2017 - 15:01

Malheureusement pour moi, il ne sait rien mais alors là, rien du tout à propos de ces plumes. Abandonnant l’idée de l’interroger à propos de ça je commence à fouiller du regard la foule, à la recherche de quelqu’un qui pourrait en savoir plus là-dessus. Soudain, un visage familier retient mon attention. C’est Aisling, la jeune fille qui m’a guidée jusqu’au bateau qui m’a amenée ici. Et je pense qu’elle aussi m’a vue. Du coup, je me dirige vers elle et l’interpelle :

Aisling ! Comment ça va ? Au fait, je me posais une question, tu ne saurais pas par hasard d’où viennent ces plumes ? Parce que j’aimerais bien en avoir mais j’ai pas trop envie d’en acheter à cet arnaqueur.

Sauf qu’elle non plus ne semble pas être au courant de l’origine des plumes.

Mais on peut peut-être se renseigner auprès des gardes pour savoir d’où il vient, puis on s’y rend. Enfin si ce n’est pas trop loin, ce qui m’étonnerait.

Heureusement, des gardes il y en a partout mais aucun d’entre eux ne sait nous dire d’où vient le marchand. La chance nous sourit enfin quand un des gardes nous indique l’arbre central et nous explique qu’à l’entrée, il y a un bureau avec le registre de tous les vendeurs autorisés à vendre ici. Bien entendu, une fois sur place il nous faut attendre que le responsable soit près à nous recevoir. Après environ dix minutes, il nous appelle et nous dit que nous pouvons entrer. Ce que nous faisons.

Que puis-je pour vous mesdemoiselles ? nous demande-t-il.

En fait, nous avons une petite question à propos de l’un des marchands,
commençai-je.

Je préfère vous arrêter tout de suite et vous prévenir que je ne pourrai peut-être pas vous répondre.

Ce n’est pas grave, je préfère quand même demander. Alors j’aurais bien voulu savoir d’où vient le monsieur de l’échoppe juste ici devant, celui qui vend des plumes colorées et odorantes. Pour tout vous dire, nous aurions bien aimé savoir d’où viennent ces plumes.

Je vais peut-être vous décevoir, mais je ne sais pas d’où vient cet homme. Et puis, même si je le savais, je ne pourrais rien vous. Secret professionnel,
déclara-t-il avant d’ajouter, cependant je peux vous dire qu’il ne va pas tarder à fermer boutique et à rentrer chez lui…

Et donc on peut le suivre ! Merci monsieur, nous vous sommes redevable !

Oh mais ce n’est rien vous savez. Au revoir.

Au revoir,
dis-je en m’éloignant.

Nous sortons alors de l’arbre pour nous assoir face à l’échoppe pour surveiller le moment où le marchand partira. Soudain quelque chose me frappa à l’esprit :

Dis Aisling, je me demandais pourquoi es-tu venue à Dyrinn. Je pensais que tu ne comptais pas y aller avant un moment…

Alors que j’attends sa réponse, quelque chose d’autre se passe. L’homme range ses affaires et s’apprête à s’en aller. Je me tourne alors
vers Aisling.

Prête à suivre quelqu’un pour découvrir d’où vienne ces plus ?

Je fais sortir Stéhélo pour qu’il puisse suivre le marchand depuis le ciel et me met en route.e
avatar
Kariza Ordia
Informations
Nombre de messages : 22

Fiche de personnage
Points: 33
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par PNJ le Jeu 1 Juin 2017 - 23:58

Le marchand s’était fait suffisamment de pièces d’or pour manger pendant au moins trois mois, il en voulait toujours et continuait de vendre autant qu’il pouvait. Quand soudainement une jeune femme au cheveux auburn vint interrompre ses transaction. Elle lui posa la question fatidique, celle que l’homme redoutait le plus. La femme voulait savoir d’où venaient ces plumes inconnues tous, tous sauf le marchand.


L’homme lui chuchota : Je ne peux pas vous le dire, secret professionnel. Mais si vous voulez vraiment en savoir plus sur ces plumes, achetez en une et étudiez la et vous trouverez peut-être quelque chose sur leur origine…


Évidemment, le marchand rusé avait tout prévu concernant ces plumes, la jeune Aisling aurait pu être la meilleure Chercheuse du monde qu’elle n’aurait rien trouvé. L'homme avait soigneusement nettoyé ces plumes puis les avait baignées dans des essences de plusieurs baies. Il était donc impossible de trouver les Pokémon auxquels appartenaient ces plumes.


Au cause de Aisling les clients qui cherchaient toujours leur bonheur commencèrent à se poser des questions.


- Elle a raison, elles viennent d'où ces plumes. Vous nous vendez leur rareté et leur beauté mais au final vous les avez juste récupérées sur des Pokémon. J’aurais pu le faire moi aussi!


- Si vous ne voulez pas acheter mes plumes, ça n’est pas un problème, prenez les objets qui sont à côté! Je suis sûr que vous trouverez quelque chose qui est à votre goût.


- Non! Je ne vais pas me faire arnaquer comme tous les autres! Ces objets sont faits avec ces plumes! Dîtes nous où vous avez trouvé ces Plumes, je suis sûr qu’avec, je pourrais me faire les mêmes objets et gratuitement!


- Pourquoi se salir les mains alors que quelqu'un l’a déjà fait pour vous, vous n'avez plus qu’à les acheter à un prix raisonnable!


Le marchand gardait son calme mais il perdait peu à peu le contrôle de la situation et n’allait pas tarder à devoir fermer boutique. Il rangeait discrètement les quelques marchandises qu’il restait sur le comptoir et évitait l’émeute de peu.


- Désolé, je n'ai plus rien à vous vendre, je vais devoir fermer boutique!


Il appelait son Oursaring et son Excelangue pour qu’ils tirent la cabane mobile qui servait de lieu de  travail au marchand ambulant.  Ils s’éloignaient du grand arbre de Dyrinn pour s’enfoncer dans la forêt.

Sur le chemin, l’homme pensait: Satanée gamine! À cause d’elle, je vais devoir changer de place de vente! Mais avant ça, je dois récupérer d’autres plumes.


Le marchand arrêtait ses Pokémon à un certain endroit de la forêt.


- Restez ici et surveillez la cabane, je reviendrais bientôt.


L’homme s’éloignait de ces Pokémon et s’enfonçait encore plus dans la forêt avant de s’arrêter devant un arbre.


- C’est ici, à cette heure là, ils ne devraient pas être dans leur nid. Je vais pouvoir pouvoir prendre mes plumes repartir tranquillement…


Il grimpa à l’arbre et atteignit le nid des mystérieux Pokémon encore inconnus de tous. Mais contrairement à ce qu’il espérait, il y avait bien un Pokémon dans le nid. Le Pokémon oiseau leva la tête, remarquant ainsi le marchand. Si l’animal sauvage était encore dans son nid c’était pour protéger les oeufs qu’elle avait pondus dans la journée.


Le Pokémon donna quelques coups de bec  sur les mains de l'arnaqueur. Ce dernier tombait alors de l’arbre. L’oiseau sorti de son nid pour faire face à l’homme qui s’était brusquement présenté devant lui.


________________________


Vous pouvez suivre le marchand si vous voulez et découvrir quel Pokémon se cachait derrière ces si belles plumes.


Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser par MP.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 925

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par Aisling Hops le Sam 3 Juin 2017 - 16:48

Malgré son achat pas du tout prévu, le vendeur ne lui avait rien dit concernant l’origine de ces plumes. « Secret professionnel ». Certes mais bon, et si un des acheteurs présentait une allergie et s’attaquait au marchand parce que cet idiot ne voulait rien dire ? Y avait-il réfléchi ? Enfin bon, après sa petite question légèrement insistante, quelques futurs acheteurs commencèrent à questionner le fameux marchand qui déviait toujours les réponses. Voyant cet échange, Aisling se questionna de plus en plus le concernant ; ce n’était pas très net tout ça. Et tandis qu’elle s’apprêtait à quitter les environs pour éviter que le marchand ne vienne l’enguirlander par la suite, elle entendit qu’on l’appelait. La gamine s’arrêta net, comme pétrifiée et vit une demoiselle s’approcher d’elle. Mais oui ! Elle avait complètement oublié Kariza avec toute cette histoire ! Retrouvant le sourire (et aussi un rythme cardiaque normal), la rouquine donna sa plume à son félin perché sur son épaule.

« Kariza ! » il fallait presque hausser la voix pour se faire entendre avec toute cette agitation. « Ça peut aller… et toi ? Je vois que tu es arrivée à Dyrinn. » lança-t-elle avec un large sourire. « Malheureusement, je n’ai pu obtenir aucune information malgré mon achat (elle lança un regard en coin à Vilem). Après ce sont sûrement des plumes ordinaires tout simplement peintes et baignées dans du jus de baies. Et personnellement, je voudrais qu’on s’éloigne du coin si tu veux bien… » termina-t-elle essayant de se faire la plus discrète possible.

Kariza était très intriguée par ces plumes et ce vendeur. Remarque, elle était à Dyrinn bien plus longtemps qu’Aisling donc peut-être que cet énergumène était nouveau et que cela sentait l’arnaque. En fait, Aisling était également intriguée par ce marchand qui se taisait dès qu’on demandait l’origine de son gagne-pain… Sérieusement, les Guerriers Ailés répondaient avec fierté que leurs plumes venaient du puissant et imposant Guériaigle. Quel mal y’avait-il à renseigner des gens sur ça ?! Puisqu’elles n’avaient aucune base pour commencer, Kariza proposa alors de se renseigner auprès des gardes, des fois qu’ils en sauraient un peu plus. Pas vraiment au final, si ce n’était que l’un d’eux leur conseilla de se rendre au pied du grand Arbre afin de demander une liste recensant tous les marchands. Tout en suivant sa camarade, Aisling se demanda alors si elles allaient pouvoir mettre la main sur un tel registre.

Une fois sur les lieux, les demoiselles entrèrent dans une étrange bâtisse construite uniquement pour obtenir des renseignements sur la région et la ville. N’étant pas très à l’aise dans un tel lieu, Aisling laissa donc faire son amie qui semblait gérer l’affaire. Suite à cela, on leur demanda alors de patienter avant qu’on ne les appelle. Drôle d’endroit. Et lorsqu’elles purent avoir un entretien avec un responsable, qui s’avérait être un échec. Ou pas…

« Secret Professionnel… J’ai déjà entendu ça quelque part. » piqua la rouquine. « Bon, bah on y retourne ? ».

Suite à cela, Aisling remercia le monsieur qui les avait (légèrement) renseignées (pour ne pas le froisser). Les petites enquêteuses reprirent le chemin inverse pour s’assoir sur un banc qui donnait juste en face de l’échoppe. L’Aliphyroise remarqua que beaucoup de potentiels acquéreurs s’intéressaient grandement à l’origine des articles qu’ils s’apprêtaient à prendre. Il y avait une sacré ambiance…

« En fait… Je pensais prendre le bateau en direction de Linaewen mais en fait non… voilà pourquoi je suis à Dyrinn. » commença-t-elle, jouant avec Vilem et sa plume achetée (à contre cœur ?). « Oui tu peux rire, je ne suis pas très douée ! Mais et toi, tu as pu faire ce que tu voulais ici ? »

Discuter avec Kariza faisait passer le temps et c’était agréable de parler entre filles. Aisling avait l’impression que cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas discutée avec une fille. Faut dire que dernièrement, la gamine avait passé énormément de temps avec deux garçons… Non, ce n’était pas une dépravée ! Puis quelque chose attira l’attention de l’Abyannaise : le marchand rangea ses affaires et quitta la place. En l’observant, l’Aliphyroise remarqua la présence des deux Pokémon qui l’accompagnaient.

« Oui mais alors, on fait très attention et si ça se complique, on s’enfuit, d’accord ? »

Tout en suivant de loin l’homme étrange et sa roulotte, Aisling repensa à sa petite mésaventure à Aliphyr. Son frère avait été là pour l’aider mais ici, elle était seule. Enfin, elles n’étaient que deux et quelques Pokémon pour les aider. En espérant qu’il n’y ait de problèmes…  Le soleil n’allait pas tarder à se coucher et ses rayons étaient masqués par les feuilles, donnant une atmosphère pesante et légèrement horrifiante à la forêt.

Malgré cela, Stéhélo entraîna les jeunes femmes dans la forêt qui ne tardèrent pas à retrouver leur cible. Cachées derrière un buisson, elles purent écouter vaguement la conversation du dresseur avec ses deux Pokémon avant que ce dernier ne s’éclipse un peu plus loin. Aisling fit un signe à Kariza de le suivre mais en gardant une certain distance. Par chance, Vilem était une créature de la nuit et il voyait très bien dans cette obscurité naissante, aussi il parvint à suivre le marchand. Toujours cachée à une distance raisonnable, les demoiselles purent observer le marchand grimper à un arbre.

« Moi qui pensais que ces plumes provenaient d’un de ses Pokémon… il en prend juste dans la nature… » murmura Aisling. « Après, il semble ne rien faire de mal… »

Voulait-elle le défendre ? Pas spécialement mais pour le coup, elle ne comprenait pas pourquoi il insistait sur son silence. C’était juste des plumes de Pokémon sauvages… Mais quel Pokémon hein ?! Une ombre se dressa devant l’homme qui subit une attaque Pic Pic avant de se retrouver au sol. La bête ailée quitta son nid pour se dresser devant son ennemi, les ailes dépliées. C’était la première fois qu’Aisling voyait une telle créature ailée : son pelage était vert et marron, et il semblait avoir une capuche sur la tête. Ses yeux étaient d’un rouge perçant et le bec bien ouvert, avec une sorte de peinture tribale peinte sur son visage.

« Ça s’annonce mal pour lui on dirait ! »

Vilem se cacha dans la capuche de sa dresseuse, effrayé par le cri que le Pokémon sauvage venait de lancer. Aisling hésita : se lancer pour défendre le marchand ou bien le laisser faire. Son esprit lui disait d’y aller mais son corps refusait de faire le moindre mouvement. Ce Pokémon, il dégageait quelque chose de particulier mais surtout d’effrayant.

_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 117

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: De si belles Plumes ! [Pv Kariza Ordia, Aisling Hops]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum