[ Clos ] Braver l'interdit [ Solo / Contrainte / Capture ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Braver l'interdit [ Solo / Contrainte / Capture ]

Message par Aisling Hops le Jeu 11 Mai 2017 - 15:24

[ Contrainte n°5 : faire intervenir un objet particulier ]

Du haut d’une dune craquelée, le vent froid soufflait et balayait les grains de sable. Pourtant, une silhouette emmitouflée dans une cape prévue pour la traversée du Salar s’y pointait, le regard fuyant vers une étrange bâtisse détruite. Il faisait nuit noire mais la pleine lune permettait de s’orienter dans le désert. Une fraction de seconde, la silhouette noire hésita et finalement glissa le long de la pente pour se diriger vers les Vestiges d’Ebène…


Deux jours avant.
Aisling faisait ses bagages pour quitter Abyan afin de retourner chez elle. Elle n’avait pas pu faire toutes les régions de Midgard mais là, elle n’en pouvait plus. Il était pour elle de retrouver sa famille qui l’aimait. De plus, elle ne se sentait plus aussi bien dans la citée submergée qu’au début et l’idée de croiser les jumeaux la hantait terriblement. Non, elle avait pris la décision de quitter la région. Et tandis que le bateau sur lequel elle se trouvait suivait la rivière Sonata pour remonter jusqu’aux Monts d’Odsidienne, son regard se perdit dans l’horizon. Des souvenirs lui revinrent en mémoire ; ses moments passés à Dyrinn avec des retrouvailles inattendues ou encore de nouvelles rencontres à Abyan… Elle avait hésité à se rendre à Torcan mais comme la rouquine avait de la famille là-bas, elle connaissait un peu le territoire… Soudain, Kaiser apparut sur le ponton du bateau, effrayant les matelots et passagers. Plus Aisling car elle avait fini par accepter son étrange présence à ses côtés. Le Pokémon fossile replia ses ailes et plongea son regard dans celui de la jeune femme. La bête ailée avait compris que sa jeune compagne regrettait énormément de choses et que cella la, celle de partir ainsi en les abandonnant allait être terrible. Rongée par la culpabilité, Aisling succomba à l’envoutement du dragon et monta sur son dos pour quitter le navire, sous les regards étonnés des passagers et marins.


Les Vestiges d’Ebène ont longtemps et le seront toujours considérés comme hérétiques. La rouquine le savait pertinemment et pourtant, des amis s’y trouvaient. Aussi, elle préféra braver les interdits pour y pénétrer avec une certaine appréhension mais surtout, une angoisse nourrissante. L’entrée n’était pas très accueillante, et encore moins le couloir principal : c’étaient des ruines et le sable coulait comme de l’eau. N’étant pas aussi agile qu’un félin, Aisling se fraya un chemin entre les morceaux de mur écroulés pour parvenir à une salle plus grande mais pas moins terrifiante. C’était un lieu super pour de l’archéologie mais le contexte ne permettait pas cette étude du terrain. Mais contrairement à ce qu’elle s’attendait, des torches étaient allumées lui permettant de voir convenablement. Ou pas car la gamine buta sur quelque chose et tomba en avant, s’étalant de tout son être.

« Tu parles d’une discrétion ! » râla-t-elle, découvrant alors l’objet de son malheur. « Un arc ? Il semble plutôt en bon état et y’a un carquois aussi… Eh mais ! Il porte les plumes des Guerriers Ailés ! »

En effet, au bout des flèches Aisling remarqua cette plume typique des guerriers Aliphyrois. Mais que faisait une telle arme ici ? Y’avait-il des Aliphyrois ici ? En tout cas, elle ne pensa aucunement aux jumeaux et encore moins à Sharnaak. Mais un bruit l’interpella et rapidement, elle partit se cacher derrière un pilier suffisamment épais pour cacher tout son corps. Des bruits de pas… Puis des voix purent être entendues. Aisling pouvait les entendre et comprendre qu’il s’agissait de Midgardiens mais elle ne pouvait savoir s’il s’agissait des membres de la Secte Noire ou bien des Guerriers, ou Explorateurs… Toujours est-il qu’elle n’était pas dans une meilleure position et que si on la trouvait ici, qui sait ce qu’il pourrait lui arriver ! Elle ferma ses yeux, serrant l’arme et le carquois contre sa poitrine, suppliant la Déesse Blanche de la protéger.

« Mia. »

En ouvrant les yeux, Aisling vit au loin un Chacripan. Visiblement, la bête lui montrait un passage qu’elle pouvait prendre. Elle hésita une seconde mais elle aurait attendu encore plus, elle se serait fait prendre par les deux hommes. Le passage était étroit et peu praticable mais elle n’allait pas chipoter. Lorsqu’elle traversa le petit tunnel, elle tomba sur une autre salle plus sombre que la précédente. D’ailleurs, elle put voir de nombreuses statues cassées de Zekrom. Même si elles étaient en piteux état, c’était toujours impressionnant de voir la représentation d’un Légendaire. Elle constata alors que le félin l’entraînait au fin fond des vestiges, ce qu’elle appréhendait un peu. Mais il était maintenant trop tard pour faire marche arrière. Aisling attacha le carquois à sa ceinture et passage l’arc au-dessus de sa tête avant de continuer sa progression.
Elle n’avait guère eu le temps de s’exercer au tir à l’arc ici même ou dans le passé. Elle avait bien vu son frère Lefay s’entraîner à la maison mais à l’époque, Aisling n’avait eu la force de tendre la corde suffisamment pour éjecter la flèche à plus d’un mètre. Pourrait-elle y arriver cette fois-ci ? Au fil des passages dans des cavités et à grimper sur des morceaux de roches fendues, la rouquine arriva visiblement dans une salle spéciale. Un petit comité d’accueil s’y trouvait d’ailleurs. Située tout en haut d’un pilier encore en état de tenir une partie du plafond, elle s’approcha du vide pour y observer la scène plus bas.

Elle reconnut Nardacyon et Nahum mais elle ne vit pas Sharnaak. À ce moment là, plusieurs hypothèses fusèrent dans sa tête. Cependant, les deux hommes qui se situaient devant les jumeaux, elle ne les avait jamais vus. Intriguée, la gamine se positionna plus en avant, essayant d’écouter leur conversation mais elle n’entendant rien de là où elle était. Par contre, elle avait une sacrée vue sur l’ensemble et elle remarqua alors une ombre venant de derrière les jumeaux. Ni le blanc ni le noir ne s’en était aperçu et Aisling décela une lame.

« C’est pas vrai ! Il faut les prévenir ! »

Mais comment faire ?! Elle hésita à crier mais cela ne pourrait que les embrouiller et permettre à l’assassin de réussir son coup. C’est alors que le Chacripan posa sa patte sur l’arc.

« Tirer ? Mais j’ai jamais… »

L’animal se mit sur ses deux pattes arrière et lui ordonna presque de le faire, comme si cette créature sauvage n’était pas si sauvage que ça, voire possédée par quelqu’un… Perplexe, Aisling se redressa et brandit son arme en y mettant une flèche. La corde tendue lui demandait un sacré effort musculaire et encore plus de viser. Elle avait beau fermer un œil en plus… Voyant qu’elle prenait un peu trop son temps, le félin lui mordit la main qui tenait la flèche et aussitôt, Aisling la lâcha.

Le carreau se cogna contre le mur, manquant la cible mais le bruit averti les deux jumeaux qui sortirent les armes pour se défendre. De son perchoir, le Chacripan fit des signes explicites à la rouquine de tirer mais cette dernière refusait car elle pourrait blesser ses amis. Et doucement, des mains blanches se posèrent sur celles d’Aisling. Guidées par ces mains inconnues, l’arc fut à nouveau bandé, une flèche prête à être tirée.

« Tu ne peux blesser tes amis si tu ne les vises pas… »

Et là, la flèche fusa pour venir se planter dans la jambe de l’assassin, l’immobilisant. Un en moins, les garçons s’occupèrent des deux autres. Aisling baissa l’arme qu’elle tenait dans ses mains et tourna légèrement sa tête pour voir Sharnaak. Mais comment avait-il fait pour venir jusqu’ici ?!


Une fois le ménage fait, Aisling resta dans son coin et observa les trois Abyannais parler entre eux. Visiblement, il ne s’agissait pas des hommes qu’ils cherchaient mais plutôt des hommes payés pour les entraîner dans une embuscade. Alors les papiers qu’elle avait mis tant d’acharnement à récupéré étaient faux ? C’était donc un échec ? Seule, la rouquine regarda l’arc qui était typique des Guerriers d’Aliphyr. C’est alors que Sharnaak s’approcha d’elle :

« C’est une arme magnifique, n’est-ce pas ? Elle a appartenu à un ancien ami. Un Guerrier Ailé, oui. ». À ses mots, Aisling lui tendit l’arc pour le lui rendre mais le Prêtre fit un signe de refus avec sa main. « Je ne suis pas Archer et je serais honoré si tu la prenais avec toi. Tu es née pour devenir Archère, demoiselle et je sais que tu y arriveras. Bien rentrons, nous n’avons plus rien à faire ici. »

Sur ces mots, le Prêtre Blanc quitta la salle sombre suivit de Nardacyon qui ne manqua pas de la remercier pour son aide. Nahum s’approcha d’Aisling, le Chacripan dans ses mains.

« J’ignorais que ce serait toi qui viendrait à notre appel. » commença-t-il, mettant en avant le félin. « Cette petite boule de poils a été contrôlée par mes pouvoirs pour te faire venir jusqu’ici. Je te remercie d’être venue et de nous avoir sauvés. Vraiment. »

À ses mots, le garçon déposa le félin dans les bras d’Aisling avant de suivre les autres. Interloquée, la gamine le regarda partir puis le chat qui ne semblait pas être effrayé par tout ce qu’il s’était passé.

« Eh mais attendez moi ! » cria-t-elle, courant pour les rattraper.

Quelle étrange journée, la voilà en possession d’un arc et d’un Chacripan. Que vont dire ses parents lors de son retour à Aliphyr ?

_________________

> <
avatar
Aisling Hops
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum