[ Clos ] Petite histoire personnelle I [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Petite histoire personnelle I [Solo]

Message par Victoria di Neralitha le Lun 12 Juin 2017 - 22:32

Luce avait décidé de rester quelques temps à Loukai. Par conséquent, elle n’avait plus besoin de ma protection, et comme les ninjas voyaient d’un mauvais œil ma présence dans leur village, je ne m’étais pas éternisée là-bas.

N’ayant rien de spécial à faire sur Erasia, j’étais remontée sur Midgard, chez ma mère. Cette dernière fut contente de me revoir, mais en voyant ma tête, elle choisit de ne pas me poser pas de question. Je passai tout le lendemain de mon retour, vautrée sur mon lit à caresser Song, qui ne se faisait pas prier.
Le jour suivant, j’étais partie pour suivre le même programme, lorsque ma mère fit irruption dans ma chambre en plein milieu de matinée :

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Me demanda-t-elle.
-Rien, rien… Tout va bien…
-…
-Tu partiras pas tant que j’aurais pas parlé, hein ?
-…
Ma mère est très forte au jeu du silence. Elle porte très bien sa couleur de cheveux, si vous voyez ce que je veux dire… Bon… Je suppose qu’on va dire que j’ai perdu…
-Ya vraiment rien de spécial, c’est juste que… Je me sens un peu inutile… Et vide.
Ma mère s’assit sur mon lit à mes côtés. Je me redressai en position assise pour lui faire face.
-Depuis quand es-tu comme ça ?
-Quelques mois… Depuis… Que ma malédiction… A disparu. La tienne marche toujours ?
-Oui. Tu m’as déjà parlé de ta malédiction. Et je t’avais répondu que je n’avais pas d’explication.
-… Et ?
-Je n’en ai toujours pas. Mais j’ai élaboré quelques hypothèses. Toutefois, elles ne la feront pas revenir, si c’est ce que tu veux.
-Non. Je veux juste comprendre. Cette malédiction était horrible mais elle avait son utilité. C’est un peu comme… Avoir un bras difforme. C’est moche et ça fait fuir les gens mais c’est mieux que de ne pas avoir de bras du tout. Sauf que là, je n’ai absolument pas compris comment mon bras a disparu … Une malédiction divine ça ne disparaît pas comme ça, non ?
-Normalement non. Mais l’aspect mystique de cette malédiction n’en est pas l’essence. Son essence est d’être une punition pour ceux qui la subissent. Et tu en tirais bien plus d’avantages que d’inconvénients.
-Donc elle aurait disparu… Parce que j’ai appris à vivre avec ? Parce qu’elle ne me dérangeait pas ? Mais toi aussi ta malédiction t’es très utile, non ?
-Pas autant que tu sembles le croire. Je ne suis pas maître de l’esprit, Victoria. Je n’ai aucun contrôle sur mes visions, et il m’est difficile de décerner leur degré de probabilité. Et c’est encore plus difficile quand la plupart d’entre elles tournent autour de la mort des gens que je vois. »


Donc elle souffrait de sa malédiction… Je dois avouer que je l’avais pas vu venir celle-là. Ma mère m’avait toujours paru si forte et si froide que j’avais bêtement pensé qu’elle exerçait un contrôle total sur ses émotions. D’un autre côté, cela expliquait aussi pourquoi elle n’avait pas vingt coups d’avance sur ses opposants en permanence. Pourtant un détail clochait dans son explication.

« Mais… Nox ne tirait que des avantages de sa malédiction, pas vrai ?
-A l’époque oui. Mais regarde où son orgueil, entretenu par cette même malédiction l’a conduite… Officiellement, elle est décédée en mission, comme tu le sais. Mais je n’ai jamais trouvé la moindre preuve de sa mort. Alors je continue à chercher. Mais elle est malgré tout un très bon exemple des effets de cette malédiction.

N’oublie pas que si elle a été infligé aux di Neralitha, c’est parce qu’ils ont pêché par orgueil, bien malgré eux. Bien qu’ils se soient retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment, c’est leur folie d’orgueil que le dragon blanc a voulu châtier, eux qui avaient osé assister au sommeil d’un dieu. Le but de nos malédictions n’est pas de nous tuer directement. Sinon cela ferait longtemps que nous n’arpenterions plus ni Erasia ni Midgard. C’est plus vicieux que cela. »

Je repensai alors à Luciano. Il était lui aussi une parfaite illustration de l’orgueil démesuré de ma famille, et son trop plein de confiance en lui risquait effectivement de causer sa perte. Et le seul moyen d’empêcher cela était de garder la tête froide… Ce que ma mère s’appliquait à faire. Ca se tenait… Mais moi dans tout ça ?

« Mais moi aussi ma malédiction m’a rendue fière ! J’étais très orgueilleuse de mes talents au combat, de la facilité que j’avais à tuer…
-As-tu perdu ces facultés ?
-… Non.
-Tu vois où je veux en venir ? Prends l’exemple de sa sœur. Ce qui faisait sa fierté et sa réussite en tant que chevalier était sa prétendue infaillibilité. Ses yeux rendaient la justice infaillible de Reshiram. Le reste, son entraînement, son grade, n’était qu’accessoire, des conditions nécessaires pour accomplir son but. Mais toi, ton but a toujours été de…
-… Tuer des connards. Trucider des meurtriers. Planter des crevures. Crever des salauds
-Oui. Et ta malédiction n’était qu’un outil qui te servait à identifier tes cibles. Tu as toujours su dominer tes instincts meurtriers, et ta malédiction n’a jamais pris le pas sur tes principes. Et ces principes sont chez toi bien plus anciens que cette malédiction.
-Le principe de tuer des assassins ?
-Oui. Et son corollaire. Celui de protéger des innocents ?
-Protéger des innocents ? Attends je te suis pas là. J’ai commencé à tuer des assassins quand ma malédiction s’est déclarée, pas avant. Et j’ai réalisé que ça me permettait d’aider parfois des gens des années plus tard ! »


Ma mère ne répondit pas. Elle me regarda droit dans les yeux puis secoua finalement la tête en signe de dénégation.

« Comment ça non ? C’est pas avec Nox que j’ai tué des gens ! Elle voulait à peine que je touche à un couteau de cuisine, alors une arme !
-…
-QU’est-ce qu’il y a, à la fin ?! »


Ma mère posa lentement sa main sur la mienne avant de me répondre. Puis elle prit enfin la parole :

« Je suis désolée de ne pas t’en avoir parlé plus tôt. Mais avec le retour de ta sœur ces derniers mois, j’avais beaucoup à faire et je voulais stabiliser son cas avant de m’occuper ça…
-T’occuper de quoi ?
-Est-ce que tu te rappelles tes cauchemars d’enfance ?
-Quelque uns… Mais quel rapport avec un meurtre ?
-Est-ce que je suis dans l’un de ces rêves ?
-Pas que je sache…
-Aucun avec un couteau non plus ?
-Non…
-Tant mieux alors. Ma mise en scène aura fonctionné en fin de compte.
-Mise en scène ? Tu m’as effacé la mémoire ou quoi ?
-Non. Mais j’ai utilisé ma maîtrise des ombres pour te faire croire que tu n’avais jamais été là où te trouvais il y a vingt ans.
-Accouche bon sang !
-Il y a vingt ans, ton beau-père est mort et j’ai été accusé de sa mort. Je n’ai jamais réfuté ces accusations, parce qu’en un sens, elles étaient vraies. On ne peut pas blâmer une fillette de quatre ans pour ses actes, seulement ses parents…
-Attends, attends… C’est MOI qui l’ai tué ?
-Tu n’arrivais pas à dormir, comme quasiment toutes les nuits à l’époque. Alors tu es venue dans notre chambre, ou ton beau-père me battait parce que je m’étais refusée à lui une fois de plus. J’avais déjà quelques dons en maîtrise des ombres à l’époque, mais je m’étais trop avancée en pensant pouvoir lui résister. C’était un puissant Elemancien après tout.. Il était tellement furieux cette fois-là… Je ne sais pas comment j’aurais fini si tu n’étais pas intervenue.
-Mais… C’est pas possible… Je veux dire, à la limite, je peux comprendre qu’un enfant frappe un intrus pour protéger sa mère, mais j’ai pas pu planifier un meurtre pareil à quatre ans ! Et puis on parle bien d’un homme qui était chevalier ! J’aurais jamais pu le vaincre à mon âge !!
-Et pourtant. Il avait eu la mauvaise idée de laisser trainer son poignard favori sur sa table de chevet. Il dormait torse-nu, et était bien trop occupé à me rouer de coups de poings pour se défendre. Et son arme était parfaitement effilée. Ton coup ne l’a pas tué immédiatement, mais il aurait été fatal de toute façon. Je me suis écartée de lui, puis j’ai récupéré l’arme et je l’ai plantée dans son cœur pour l’achever. Puis je t’ai prise dans mes bras et j’ai utilisé ma maîtrise des ombres pour te ramener dans ta chambre, afin de te faire croire que tu ne l’avais jamais quittée. Ton cerveau a fait le reste.
-Eh bien…
-Et ce n’est pas tout. A l’époque, Nox et toi dormiez dans la même chambre, et elle t’as suivi quand tu t’es levée. Elle t’a vu tuer cet homme qu’elle considérait comme son père. »


Une lumière s’alluma dans mon esprit.

« Attends… C’est pour ça qu’elle a tout fait pour m’éloigner de toi ? Et pour m’interdire d’utiliser une arme ? Elle te prenait pour responsable de mon acte ?
-Le lendemain, elle m’a déclamé un discours très froid dans lequel elle m’expliquait qu’elle n’était plus ma fille et toi non plus par la même occasion. Et malheureusement, le meurtre avait été rendu public et j’ai dû fuir pour sauver ma vie. Je ne voulais pas vous faire subir ça à Nox et toi et je savais qu’elle était assez mature pour s’occuper de toi. J’ai peut-être eu tort. J’aurais dû te garder auprès de moi, malgré les risques… Je ne sais pas.
-Oh tu sais, je t’en veux pas. Nox s’est bien occupée de moi au final, et ensuite, j’ai tracé ma propre destinée… Puis je suis revenue !
-Oui… Elle soupira. Inutile de le nier, notre famille a un lien particulier avec le meurtre. Tes sœurs, toi et moi sommes toutes des meurtrières. Mais de nous quatre, tu es la seule à avoir toujours sciemment choisi qui tu tuais et pourquoi. Au début, ta malédiction et la facilité avec laquelle tu tuais t’ont grisé, mais pourtant, tu n’es jamais devenue une tueuse folle à lier, comme Belial, ou le bras armé d’intérêts « supérieurs » comme Nox. Et contrairement à moi, tu tues pour sauver d’autres vies que la tienne. C’est ça qui a provoqué le premier bouleversement, avant que ta malédiction ne disparaisse. Mais maintenant que tu as pleinement maîtrisé ton état et tes désirs, elle n’a plus aucune Je ne dis pas ça pour que tu attrapes la grosse tête, mais malgré ta vie compliquée et la malédiction, tu as toujours gardé la tête froides pour les sujets les plus sérieux… Même si tu t’autorisais pas mal de libertés sur le reste ! A ce sujet d’ailleurs, je te conseille d’aller te laver ! »


Je me reniflai, surprise par sa remarque… Ok, un bon point pour elle !

« Ok, j’y vais… Ca va mieux maintenant… Je crois…
-Si tu veux absolument des malédictions, je peux toujours t’en jeter une… Ou te former à la maîtrise des ombres !
-Merci mais j’ai vu ce que ça donnait sur Belial… Je préfère éviter si tu veux bien ! »


Comme sa dernière remarque était une plaisanterie, je répondis par un sourire.

« Ah et en parlant d’apprentie,
» reprit ma mère.

Elle s’éloigna de ma chambre quelques minutes puis revint avec un courrier marqué du sceau d’Arkhan.

« C’est qui je pense ?
-Oui ! Et elle demandait de tes nouvelles ! »


Je lus la lettre avec une certaine patience. Effectivement, Yuu me mentionnait dans la missive et voulait savoir comment j’allais. Je dois avouer que j’avais beaucoup apprécié sa compagnie lorsqu’elle était encore l’apprentie de ma mère. Sa froideur ne me dérangeait pas et il en fallait beaucoup pour la troubler. Pourtant, il ne se dégageait aucune malice d’elle, juste, de la tristesse. En un sens, elle me rappelait Nox quand nous étions plus jeunes. Et j’aurais voulu qu’elle devienne comme Yuu. Malgré son jeune âge, la jeune mizuhanaise était d’une maturité exceptionnelle, même si d’après ma mère, elle était bien plus âgée qu’elle n’en avait l’air.

« Je fais lui répondre… Mais d’abord je dois aller à la douche, c’est ça ?
-Ce serait bien oui… Et ensuite j’aurai quelqu’un à te présenter.
-Qui ça ?
-Mon ancien professeur. Une guérisseuse.
-Merci mais non merci. La guérison c'est pas mon truc.
-Oh elle est aussi Maître de l’Esprit et Berzerker. Ce dernier point t’intéresse, je crois ?
-… On va bien voir. »


Je n’étais pas pleinement convaincue, mais d’un autre côté, je n’avais pas abandonné mon objectif de devenir dompteuse, même si ma déprime ne m’avait pas fait beaucoup avancer sur ce chemin. Mais bon… On verrait bien.

_________________

Merci à Dark pour les kits de Victoria, Sylver et Mako !
avatar
Victoria di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 77

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum