[Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par Lehna le Mer 2 Aoû 2017 - 22:34

Un  petit tapotement retentit dans le bureau de la Championne, réveillant le chat qui dormait sur son coussin rose. N’obtenant aucune réponse, un second cognement plus vigoureux signala que la personne à l’extérieur de la pièce avait toujours l’intention de s’entretenir avec la responsable des lieux. Cette dernière soupira, puis indiqua à sa secrétaire qu’elle pouvait entrer. La jeune femme s’avança un peu, n’osant pas s’imposer dans les quartiers de son employeur.

Un Kaorine vient d’apparaître dans l’entrée avec un matelot et un message de détresse madame, expliqua la demoiselle. Leur capitaine aurait eu des ennuis en s’aventurant trop près du Sérac du Lamantine.

Il a mérité ses ennuis s’il est allé fouiné dans ce coin-là, répondit platement la championne, sans lever son nez des papiers qu’elle était en train de traiter.

C’est apparemment plus compliqué que cela, tenta de défendre la secrétaire. Son bateau serait coincé et il aurait besoin de maîtres de l’eau pour l’en extirper.

Lehna soupira. Le chat, comprenant qu’il allait être temps de bouger, s’étira de tout son long, avant de sauter sur le sol. La princesse se leva et se mit en route à son tour, pour aller rencontrer ce fameux moussaillon. L’homme était toujours dans le hall, et il tenta de se tenir droit tant bien que mal lorsqu’il aperçut celle qu’il était venu rencontrer. Il répéta à celle-ci ce qu’il avait déjà conté à Émeline, et en réponse Lehna lui offrit un de ses plus beaux faux sourires.

Ne vous inquiétez pas, nous allons envoyer quelqu’un pour vous aider, répondit-elle. Puis, en se tournant vers sa secrétaire, elle demanda Koa ou son collègue dans la police sont-ils dans le coin ? Ils nous doivent un service si je me souviens bien.

Je suis désolée madame mais ce dernier est actuellement en mission à la Nouvelle-Gilnéas pour le prochain festival…

Lehna serra les dents et jura de tous les mots les plus mauvais qu’elle connaissait dans sa tête, sans laisser paraître sa détresse. Elle se retourna vers le jeune garçon en détresse et lui montra à nouveau toutes ses dents. Je vous accompagnerai moi-même dans ce cas, annonça-t-elle à contrecœur. Laissez-moi juste un instant pour me préparer.

***

Le matelot et Lehna apparurent soudain sur le pont du navire, à côté de la roue, accompagné du Kaorine qui les avaient téléporté. Même emmitouflée dans une fourrure, la mizuhanienne pouvait sentir le froid mordant du lieu. Un petit homme avec un ventre rond et une barbe grise s’approcha d’eux, et rappela la créature psy dans sa sphère. À la vue de sa casquette, la femme comprit qu’il était celui en charge ici.

Bonjour Monsieur, je suis Lehna Fran, la Championne d’Arkan, et je suis venue vous aidez à vous sortir de cette situation, se présenta-t-elle. Le monsieur la scruta de haut en bas, comme s’il était incertain, puis finit par s’introduire à son tour et expliquer qu’il était censé déposer des voyageurs sur l’Île Perdue, mais que des courants l’avaient piégé dans les Séracs. Maintenant, il n’osait plus bouger son navire, de peur que ce dernier ne se fende contre un des nombreux glaciers qui les entouraient.

Lehna hocha la tête, comprenant la situation. Elle libéra ensuite Lame et Songe de leur prison, pour qu’ils puissent l’aider dans sa tâche. Par mesure de sécurité, elle demanda à ce que tout le monde se rend sur le pont, afin que tous les passagers puissent s’échapper avec l’aide de Kaorine si finalement ils n’arrivaient pas à sauver le bateau.

La princesse alla se mettre en place, le Moustillon sur sa gauche et le Psykokwak sur sa droite, lorsque ce dernier pencha sa tête sur le côté, et ses yeux se mirent à briller d’un reflet bleu. La femme fronça les sourcils et s’agenouilla à côté de son animal ; elle savait que cette espèce possédait quelques faibles pouvoirs psychiques, et elle se demandait ce qu’il avait bien pu trouver. La créature désigna les humains, puis cogna sa palme contre le plancher.

Vous êtes sûr que tout le monde est sur le pont ? enquit-elle une fois de plus. Lorsque son Pokémon insista, la femme se redressa, puis annonça sobrement, dans un ton qui ne laissait pas la place à la discussion. Je vais aller vérifier moi-même. Restez ici.

Accompagnés de ses deux animaux, Lehna suivit Songe jusqu’à la calle. Le canard était maintenant très agité, et la princesse avait compris qu’il avait détecté quelque chose qui le troublait dans cette salle. Lentement, la championne descendit les marches une par une, essayant de faire craquer le bois sous ses pieds le moins possible. Elle observa la marchandise, des sacs de nourriture aux tonneaux d’eau potable, avant de finalement demander. Il y a quelqu’un ?


HRP:
Comme dit, j’ai été aussi vague que possible sur l’équipage et leur comportement et tout pour que tu puisses facilement l’utiliser à ton avantage pour justifier ta situation. ^-^ S’il y a quand même des détails qui ne te vont pas, n’hésite pas à me le dire bien sûr. Smile

Petit premier exercice ! Avant de passer de passer aux bonnes grosses actions bien badass, on va commencer gentillet. Razz Lehna ne sait donc pas où tu es dans la calle, tu peux en profiter pour la piéger, la surprendre, l’attaquer de plein front… En gros, faire ce que tu veux ! Tu peux même rester terrée dans ton coin ou « te rendre » si tu préfères, mais on concédera que ce sera quand même un petit peu moins rigolo. x) Bref c’est l’occasion de faire de « l’attaque passive » si tu le souhaites, ou simplement d’improviser un peu comme cela te plait. Smile

Évidemment, dans la mesure du possible, privilégie l’utilisation de ta maîtrise de l’eau. Wink


Dernière édition par Lehna le Sam 23 Sep 2017 - 17:04, édité 1 fois

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 301

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par Mariza le Jeu 10 Aoû 2017 - 21:22

Apparemment, j’avais une dette en karma à rembourser. Peut-être était-ce parce que j’avais menti à mon clan. Peut-être était-ce parce que, par pure flemme, j’avais préféré prendre le bateau jusqu’à Seian plutôt que d’y aller par les routes, et que, lorsque le capitaine de ce rafiot m’avait signalé qu’il n’y avait plus de place pour d’autres passagers, encore moins une femme, j’avais préféré graisser la patte d’un mousse pour qu’il me laisse monter et me cacher dans la cale plutôt que d’être simplement patiente. Je n’étais pas bien sûre ; mais dans tous les cas, j’avais bien senti l’agitation, l’arrêt brutal de l’embarcation, et le froid intense qui s’était installé. Incapable de voir l’extérieur, j’étais bien en peine de savoir où nous étions, mais clairement ça ne ressemblait pas à Terros.

“Bon sang…” marmonnais-je en m’emmitouflant dans une couverture.

Je me sentais prise au piège. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait à l’extérieur, et surtout personne ne savait que j’étais là, sauf si le marin avait parlé. Le doute et l’obscurité commençaient à me faire imaginer toute sorte de scénarios catastrophes… Et si le bateau coulait et que je m’en apercevais trop tard ? Personne n’allait venir me prévenir… Ou si les autres passagers avaient appris ma présence et s’organisaient pour me faire quitter le navire de gré ou de force ? Je me forçai à respirer et à redevenir raisonnable. J’étais enfermée, certes, et ça jouait sur ma psyché puisque j’étais beaucoup plus habituée et à l’aise en extérieur. Mais il n’y avait aucune raison qu’on m’ait repérée, et que ce bateau n’arrive pas à bon port, ou à n’importe quel autre endroit où je pourrai me remettre en route vers la bonne destination. Au pire, j’avais Démanta pour me conduire quelque part… Est-ce qu’elle pouvait nager dans l’eau froide, d’ailleurs… ?

Un bruit me fit sursauter. Je réprimai un juron ; quelqu’un était en train de descendre ! Et pas juste pour venir chercher quelque chose dans la cargaison, comme les préposés aux cuisines l’avaient fait plusieurs fois depuis le départ, vu la lenteur à laquelle la personne approchait. C’était soit quelqu’un qui ne voulait pas être repéré - peut-être un autre passager clandestin ? Il pouvait aller se chercher une autre planque, alors ! - soit quelqu’un qui cherchait quelque chose dans l’obscurité. Je m’immobilisai autant que possible.

“Il y a quelqu’un ?”

Merde. Le doute n’était plus possible désormais, l’inconnue cherchait quelqu’un, et c’était probablement moi. Qu’est-ce qui m’avait trahie ? J’avais volé largement moins que ma part, à peine de quoi survivre, dans les réserves d’eau et de nourriture. Les marins n’étaient quand même pas si pointilleux, si ?

Eh mais, d’ailleurs… qui était cette femme ? J’avais cru comprendre qu’il n’y avait que des hommes à bord de ce bateau. L’hypothèse qu’elle soit une autre passagère clandestine semblait donc probable, mais je ne pouvais pas prendre le risque de me laisser découvrir malgré tout. Il fallait que je réfléchisse à un moyen de détourner son attention pour qu’elle reparte… ou du moins que je puisse me trouver une meilleure planque sans être repérée. Je passai ma tête très légèrement derrière le bord de la caisse qui me cachait histoire d’avoir le minimum de vision sur la scène. Une femme, deux Pokémon… Elle se tenait à proximité des barils d’eau. C’était bon à prendre, ça me laissait quelque chose à tenter. Mais comment maîtriser l’eau sans me trahir…

Je me souvenais alors qu’il y avait sur ce bateau quelques Pokémon de compagnie comme des Miaouss, qui venaient régulièrement fureter du côté des cales. Avec un peu de chance, il y en aurait un aujourd’hui… Oui, Un Miaouss s’était caché derrière l’un des barils en voyant arriver les trois intrus. Jour de chance pour moi et de poisse pour lui. Bon, mon stratagème était probablement un peu gros pour tenir la route, mais ça valait le coup de tenter.

Je me concentrai sur l’eau contenue dans le tonneau et tendit la main légèrement en avant, puis fit quelques mouvements de vague pour commencer à maîtriser le liquide. Je le fis tourner lentement, histoire de me donner un élan ; puis j’en fis tomber un peu sur le chat, en même temps que je me servai du reste pour déséquilibrer le conteneur. Le baril s’écrasa au sol alors que le Pokémon sursautait et prenait la fuite en feulant, et la femme se retrouva inondée par surprise. L’illusion n’était pas parfaite, mais on pouvait croire que le Miaouss avait renversé le reste du tonneau… De toute façon, l’inconnue avait probablement été trop prise par surprise pour repérer les failles du plan. J’en profitais pour m’enfoncer plus loin dans la pièce, espérant que cette attaque sournoise pousserait la femme à partir. Je n'avais pas envie de la blesser inutilement et risquer d'être découverte à cause du chahut, mais je n'allais pas hésiter si sa curiosité m'y forçait.

_________________
En cours :
1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mariza
Informations
Nombre de messages : 89

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par Lehna le Mer 16 Aoû 2017 - 21:02

La princesse continua de s’avancer prudemment dans la calle, faisant attention à chaque bruit et chaque mouvement qui pourraient lui donner une indication sur ce qui se tramait ici. Ses deux Pokémon la suivaient sagement ; le premier en trainant un peu les pieds, visiblement pas particulièrement heureux d’être trainé loin de l’action, le second en se tenant la tête et en massant ses tempes, comme s’il essayait de faire passer par magie un effroyable mal de tête.

La femme continua à s’enfoncer dans la pièce lorsqu’elle perçut un remuement dans sa vision périphérique. Elle n’eut pas le temps de comprendre ce qui se passait qu’un Miaouss affolé lui courut dans les pieds en sifflant, faisant tomber un baril d’eau dans le même moment sur la championne. Sous la surprise, cette dernière lâcha un cri puis recula de la zone de danger, mais il était déjà trop tard : elle était trempée de la taille au pied. Elle tourna sur elle-même pour faire face au coupable, mais il avait déjà disparu derrière d’autres caisses. Elle souffla alors en se tournant vers son canard. Vraiment, tu m’as fait descendre pour me faire découvrir qu’il y avait des Miaouss dans la cale ? Quelle est la prochaine grande découverte ? Des Rattata ? Son ton était probablement un peu plus sec qu’il ne le méritait vraiment, mais la femme était perdue au milieu de nul part sur un radeau dans un froid glacial et à moitié mouillée, donc la situation ne l’amusait guère.

Elle jura en marmonnant, puis maîtrisa l’eau qui lui était tombée dessus pour se sécher. En quelques mouvements, l’élément liquide flotta au-dessus de sa tête. Elle allait le reposer dans le baril en utilisant ses talents pour le redresser, lorsque les yeux du Psykokwak se mirent à briller d’une lumière bleue intense. L’instant d’après, des caisses se bousculèrent dans un mouvement violent, révélant sous les yeux ébahis de la championne une jeune femme. Elle était vêtue telle une amazone, avec de longs cheveux blonds à l’exception de sa frange qui était noire, ce que la princesse, en tant que fille de la cour toujours très investie dans les dernières tendances de la mode et avec un goût prononcé pour les choses belles, trouva assez laid.

Qui êtes-vous ? Que faîtes-vous ici ? cingla la championne, qui comprenait maintenant ce que son animal avait tenté de lui dire. Elle s’excuserait à lui plus tard, dans l’instant présent elle avait une situation de crise à gérer. La demoiselle ne semblait pas très fournie physiquement, mais la démone remarqua du coin de l’œil son arsenal ; ce n’était pas exclu qu’elle sache s’en servir, et qu’elle pourrait donc être un adversaire coriace. Après tout, Lehna le savait mieux que quiconque que l’habit ne faisait pas le moine. Elle essaya alors de se tenir un peu plus droite et haute, pour avoir l’air plus impressionnante, avec un regard qui se voulait sévère.

Ses animaux, quant à eux, restèrent sur le côté, un peu à l’écart. Ils ne se placèrent pas en position offensive, car leur maîtresse ne leur avait pas encore donné le signal pour. Au contraire, elle préférait qu’ils restent en retrait, pour pouvoir couvrir ses arrières en cas de besoin. Ils se contentèrent donc de rester vigilants – parce qu’Arkeus savaient que Lehna punissait durement le manque de concentration –, pour pouvoir agir rapidement lorsque la championne aurait besoin d’eux.


HRP:
Ne prends pas mal la remarque de Lehna sur tes cheveux, c’est juste que j’ai pas souvent l’occasion de la faire juger ce genre de chose, donc j’en profite. x) xD Mes tes cheveux sont très bien, n'en doute pas un instant. x) (Et je te laisse évidemment la juger en retour. xD)

Ceci est donc le message classique de présentation. Razz Comme c’est une épreuve officieuse, tu peux raconter ce que tu veux, ça ne te pénalisera pas. x) S’il n’y a pas assez de matière à utiliser dans le message (c’est-à-dire que tu n’arrives pas à faire 500 mots avec juste une présentation, ça peut se comprendre x) ), tu peux enchaîner sur un second petit exercice : il faut tenter de voler à Lehna l’eau qu’elle maîtrise, qui flotte actuellement au-dessus de sa tête. Comme précédemment, tout est bon pour y arriver : force brute, ruse, etc. Le but à la fin est que Lehna n’ait plus d’eau à maîtriser, parce que tout sera sous ton contrôle. Cet exercice n’est pas obligatoire et tu n’es pas non plus forcé de le réussir parfaitement, mais le mieux tu t’en sors, le plus d’avantages tu auras pour la suite. ^-^


Dernière édition par Lehna le Sam 23 Sep 2017 - 17:03, édité 1 fois

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 301

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par PNJ le Ven 18 Aoû 2017 - 0:49

[Message d'intervention du PNJ suite à la demande de Lehna ici]

Alors que les deux femmes étaient occupées à échanger des politesses trempées et glaciales, un œil rouge doté d'une pupille rouge pâle s'ouvrit péniblement. La créature à laquelle il appartenait se réveilla de mauvaise grâce, observant son environnement sans trop comprendre ce qui se passait. Alors quoi, on ne pouvait même plus dormir tranquille ! Après ces décennies passées à croupir au fond de l'eau, alors qu'elle n'était qu'une âme en peine, elle méritait au moins le repos quand elle le demandait, mince à la fin !

Contrariée, la bête de limon et de rouille s'extirpa de la cargaison où elle avait élu domicile, entre quelques tonneaux. Depuis qu'elle avait été abandonnée là quand on avait changé l'ancre du navire, elle était devenue parfaitement inutile, jusqu'à ce qu'elle approche des Séracs. Là, elle s'était soudain sentie animée d'une énergie nouvelle et, couverte d'algues, un renouveau lui avait permis de s'incarner et de cesser d'être un objet à l'abandon. Mais tous ces efforts l'avaient épuisée... Et voilà qu'on venait la déranger, même ici !

Le Spectre lança un regard mauvais aux deux belligérantes, avant de flotter vers la paroi de bois et de passer à travers pour regagner les eaux. En fin de compte, il n'y avait vraiment que là-bas qu'elle pouvait espérer avoir la paix, après sa mort brutale quand elle était humaine.


[Vous avez découvert un Sinistrail aux Séracs du Lamantine !]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 967

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par Mariza le Mer 30 Aoû 2017 - 23:41

De ce que je pouvais voir, l’inconnue était une collègue maîtresse de l’Eau, vu la technique utilisée pour se débarrasser de celle qu’elle s’était prise dessus. En tout cas, elle avait l’air d’avoir mordu à l’hameçon, et d’être prête à repartir sur le pont. Sauf qu’avant que je n’ai pu soupirer de soulagement, les caisses derrière lesquelles j’étais dissimulée commencèrent à se mouvoir, comme possédées par des spectres. Je sursautai et fis un pas en arrière devant ce spectacle inattendu ; puis je pestai et me mis en position de défense lorsque je me retrouvai entièrement à la vue de la nouvelle venue et de ses Pokémon. Qu’est-ce qu’il venait de se passer ?! Y’avait-il un ennemi invisible supplémentaire ?

“Qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ?”, me lança l’autre avec une voix particulièrement guindée, beaucoup trop pour qu’elle ne soit qu’une passagère clandestine. Pourtant, qu’est-ce qu’elle pouvait être d’autre ?! Les seuls voyageurs autorisés sur ce bateau étaient des hommes, m’avait-on dit. Dans tous les cas, à quoi s’attendait-elle de ma part ? Une présentation complète ?

“Bah tiens ! Et toi, alors ?!”

Non, du calme et un peu de réflexion. Qui que soit cette femme, et peu importait ce qu’elle me voulait, le fait qu’elle m’avait découverte me mettait dans la panade si elle décidait de me dénoncer… Mais si elle-même n’était pas là légalement, elle n’allait probablement pas vouloir ruiner sa propre couverture juste pour le plaisir de bousiller la mienne. Est-ce qu’il était raisonnable de parier sur cette possibilité, par contre… Probablement pas. Elle n’avait pas tenté de m’attaquer et ses Pokémon étaient en retrait, mais c’était sans doute à cause de l’effet de surprise. Dans tous les cas, avec sa bulle d’eau au-dessus de la tête, récupérée grâce à moi - bien joué, Mari -, elle était en position de force… Enfin, si elle savait s’en servir pour autre chose que se sécher.

Encore une fois, parier sur les compétences de maîtrise de cette femme était risqué ; le plus sûr allait être de la désarmer autant que possible. Je levai doucement mes bras jusqu’à avoir mes mains à hauteur de mon visage, en position de domptage aqueux. Si elle s’y connaissait en combat, elle ne pouvait pas rater le fait que je me préparais à un duel de mystiques. Je tentai de me concentrer sur la masse de liquide au-dessus de l’autre femme, afin de la percevoir, ce qui était la première étape pour pouvoir la contrôler. Mes sens d’élémentale me permettaient de la discerner… Mais comme si la bulle était enfermée dans une boîte. Rien d’étonnant à cela, puisqu’elle était soumise à un autre maître pour le moment. Peut-être que ma volonté seule allait être suffisante pour la récupérer. J’esquissai un sourire.

“Si mon nom t’intéresse tant, c’est Mariza. Écoute, si tu es là pour te trouver une planque, je te propose qu’on se partage la cale sans faire de remue-ménage… Par contre, si tu es là pour me dénoncer aux marins, désolée mais je ne vais pas te laisser repartir. Dans tous les cas, j’vais récupérer ton eau pour m’assurer que tu m’emmerdes pas avec, d’accord ou pas, ma belle.”

Aussitôt dit, aussitôt mis en application ; j'exécuterai un mouvement ample avec mes bras, attirant à moi deux lianes d’eau, puis deux supplémentaires, qui vinrent former une deuxième bulle de mon côté de la salle. Évidemment, le temps que l’autre maîtresse ne se rende compte de ce qui était en train d’arriver et ne renforce sa propre domination sur l’élément, les lianes suivants furent difficiles et presque impossibles à récupérer. Elles se firent de plus en plus fines jusqu’à ce que je ne parvienne plus à contrôler la moindre goutte soumise à mon adversaire, et je dus même revenir en position défensive pour éviter qu’elle ne récupère à son tour ce que j’avais réussi à lui voler. Je n’avais pas vraiment prévu qu’elle fût meilleure élémentale que moi (en tout cas, du coup, j’avais perdu mon précédent pari), mais, étonnamment, cela ne m’affola pas. Certes, il allait falloir trouver une autre technique, surtout pour éviter le ridicule après mon annonce… Au pire, il me semblait qu’il restait d’autres tonneaux d’eau dont je pouvais me servir pour obtenir des munitions supplémentaires…

J’en étais là dans ma réflexion, en pleine observation du terrain afin de trouver une idée, qu’un bruit et du mouvement attirèrent mon attention. Une vieille ancre stockée dans la cale se mit à se mouvoir d’une manière qui n’avait rien à voir avec l’oscillation naturelle d’un bateau… De toute façon, l’embarcation était immobile depuis un petit bout de temps. Non, cette ancre avait entrepris de traverser la cale en flottant, réalimentant ma paranoïa. Il y avait donc bien des ennemis invisibles ! En revanche, je compris à la réaction de l’autre femme que la manifestation de la force inconnue l’avait surprise sans doute autant que moi ; l’espace d’un instant, elle avait relâché son contrôle sur l’eau. Je saisis cette occasion, préférant m’occuper de l’objet maudit plus tard. Je parvins ainsi à récupérer de nouveau de quoi gagner un peu de poids dans ce duel de magie, employant uniquement la force brute comme stratégie, et exploitant la moindre faille dans la technique de la femme en face de moi. L’ancre possédée disparut cependant en traversant un mur, et nous nous retrouvâmes de nouveau à nous regarder en Caninos de faïence.

[J'espère que les réactions de Lehna que j'ai décrites ici pour justifier mes coups t'iront, sinon ignore-les, évidemment Wink]

_________________
En cours :
1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mariza
Informations
Nombre de messages : 89

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par PNJ le Jeu 31 Aoû 2017 - 21:44

[Message d'intervention du PNJ suite à la demande de ici]

Debout sur un petit promontoire de roche gelée, la créature à la fourrure immaculée observait le grand bateau coincé dans les glaces des Séracs. Il était vraiment rare de voir des humains ici, mais un truc pareil, c'était inédit ! Oh, il y avait bien quelques brise-glace qui s'aventuraient ici pour ouvrir la voie à des navires marchands, mais c'était la première fois qu'elle en trouvait un immobilisé par la maîtresse des lieux. Curieuse, elle était tiraillée entre la peur et le désir d'en savoir plus, mais un glapissement rauque derrière elle la dissuada de tenter une approche. La bête fixa de ses grands yeux bleutés la structure, une dernière fois, avant de s'éclipser dans le brouillard naissant pour rejoindre sa famille. Le marin qui l'avait à peine discerné, lui, cilla, puis se concentra à nouveau sur sa mission première, à savoir trouver un moyen de dégager le navire de sa prison.

[Un Goupix d'Alola a été aperçu aux Séracs du Lamantine !]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 967

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par Lehna Hier à 17:02

Les grands yeux verts de la renarde fixait le bateau, intriguée par les humains : on n’en voyait pas beaucoup dans ces contrées. À plusieurs mètres d’elle, la Goupix qui avait eu le même élan de curiosité qu’elle s’empressa de rejoindre son groupe à la demande de sa génitrice. La bande se mit ensuite en route, oubliant le bateau derrière eux. La goupil hésita un instant à faire de même ; cela faisait plusieurs mois qu’elle suivait cette tribu, de loin, et jusqu’à présent ses yeux anormalement verts n’avaient pas effrayés les membres qui la composait. Elle n’avait pas sa propre famille : trop faible à la naissance, elle avait été laissée pour morte, et depuis, par instinct de survie, elle suivait de loin les différents groupes de Pokémon Renard qu’elle rencontrait, jusqu’à ce qu’ils soient fatigués de son squattage ou inquiétés par ses attributs physiques anormales qui la rendait trop facilement repérable dans cet univers blanc. Pour le moment, elle n’avait pas encore eu de soucis avec cette bande-là, et ce n’était peut-être pas une bonne idée de la perdre de vue pour quelques êtres humains perdus.

Elle allait donc faire demi-tour quand elle vit, sous l’eau, une créature bouger. Elle s’immobilisa un instant, espérant que ce n’était pas ce qu’elle pensait, qu’elle avait rêvé, jusqu’à ce que cette fois, sans erreur possible, elle aperçut à nouveau la bête. Un éclat d’inquiétude traversa ses yeux : le bateau, et tous ceux qui étaient à bord, étaient en danger. Elle lança un coup d’œil vers le groupe qu’elle suivait, qui commençait à disparaître au loin dans la neige. Tiraillée, elle resta pétrifiée un instant, incertaine de ce qu’elle devait faire. Finalement, elle serra la mâchoire, et se mit à courir en direction du navire ; il fallait qu’elle les prévienne, ou les séracs réclameraient une autre épave à ajouter à leur déjà très grande collection… Elle fit le tour du glacier, et bondit pour tenter d’atterrir sur le pont, où tout le monde s’agitait à tel point qu’ils ne la remarquèrent pas. Malheureusement, ses petites pattes ne lui permirent pas d’atteindre l’endroit visé, et elle se retrouva à glisser le long de la coque, se débattant pour tenter de s’y accrocher tant bien que mal. Elle continua à tomber vers l’eau, paniquant, lorsqu’une ancre couverte de plantes traversa le mur qu’elle tentait de grimper. Le Spectre l’observa un instant avec son unique œil, puis, entendant ses cris de secours, l’aida à passer de l’autre côté de la surface boisée avant de repartir. Décidemment, cette après-midi était bien trop agitée pour lui, il était grand temps d’aller s’installer au fond des mers pour avoir la paix qu’il méritait.

***

Dans le bateau, Lehna se retenait de donner une claque aqueuse à cette hippie sans manières. À la question qu’elle lui avait posée, elle envisagea beaucoup de possibilités, mais avant qu’elle puisse formuler sa réponse, la dame enchaîna en se présentant, et en ouvrant les hostilités avec elle. Lehna était une bonne élémentale, et connaissait les rudiments du combat, mais ce n’était clairement pas son point fort. En particulier, elle ne possédait pas d’excellent réflexes physiques, et elle n’eut pas le temps d’empêcher celle qui disait se nommer Mariza de lui voler une partie de l’eau qu’elle maîtrisait ; elle put se ressaisir à temps, mais la femme avait déjà récupéré facilement un tiers, si ce n’était plus, du contenu du tonneau qu’elles se disputaient.

La championne allait riposter quand un bruit provenant de la cale la fit sursauter – prouvant à nouveau que ses habilités en bagarre n’étaient pas son point fort. Un Sinistrail émergea de derrière une caisse, la renversant sur le passage, et alertant une famille de Rattata qui s’y était réfugiée. Il avait l’air ennuyé par le remue-ménage des humaines, et avec un regard que la princesse devina colérique, il disparut en traversant le mur de la cale. Lehna n’eut pas le temps d’analyser ce qui venait de se passer qu’elle sentit le poids de l’eau qu’elle contrôlait diminuer, mais avant qu’elle ne puisse se ressaisir une créature quadrupède qui ressemblait étrangement à un Goupix blanc émergea de l’endroit où l’ancre avait disparu. Tout ceci devenait vraiment trop bizarre pour la noble, qui commençait à se demander si la dame à laquelle elle faisait face n’était pas une Maîtresse de l’Esprit qui s’amusait à lui projeter des illusions pour la distraire. Elle se reconcentra sur son opposante, tentant d’oublier ce qu’elle venait de voir.

Visiblement, cette femme avait des meilleures compétences de guerrier qu’elle, mais la championne ne se laissa pas déboussoler pour autant. Elle avait sa propre arme fatale, qui lui avait même valu de tenir tête contre une autre championne, dompteuse de son état. Son cerveau tournait à cent à l’heure, compilant les informations qu’elle avait observées jusqu’à présent. Tout d’abord, son but était clair, il lui fallait immobiliser cette passagère clandestine. Ensuite, son environnement était étroit et encombré, et il était difficile de s’y déplacer sans faire des dégâts, comme prouvé à multiples reprises par les différents individus présents. Pour finir, la dame en face d’elle était une élémentale d’eau et potentiellement une manipulatrice des sens.

Songe, protège nos esprits, ordonna-t-elle sobrement. Elle savait que le canard ne pourrait pas lutter contre un véritable maître, mais si elle n’était qu’amateuse en la matière, cela la perturberait déjà pas mal. Dans son dos, la coordinatrice agissait sur l’eau encore sous son contrôle jusqu’à ce qu’elle forme trois fils fins, qu’elle attrapa, un dans sa main gauche et deux dans l’autre, comme des fouets. Sous cette forme, l’eau serait plus maniable, si bien qu’il serait plus facile pour la princesse de la faire se mouvoir dans la pièce comme elle le souhaitait, et qu’il serait plus difficile pour la passagère clandestine de lui voler son élément comme elle l’avait fait précédemment. Sans compter que cela lui permettrait aussi de garder ses distances et donc un oeil sur cette Mariza.

Soudain, la princesse passa à l’assaut. Ses fils visaient explicitement les chevilles et poignets de son adversaire : elle devait l’immobiliser, l’empêcher d’agir, et pour cela rien de plus simple que d’entraver ses mouvements. À chaque fois qu’un de ces coups se faisaient contrer, elle n’insista pas et fit reculer son attaque, seulement pour mieux la relancer par un autre côté. Elle agressa ainsi son adversaire par « pics », espérant l’avoir à l’usure.

De son côté, la fausse illusion déboula dans la cale, percutant quelques caisses sur son chemin. Un peu sonnée, la renarde se redressa tant bien que mal ; constatant qu’il s’agissait d’une femelle, Lame laissa tomber sa maîtresse pour courir à l’aide de la demoiselle en détresse qui était, il fallait l’avouer, pas désagréable à admirer. Il la redressa, puis lui assura que tout allait bien, et qu’il allait la protéger, et il se mit devant elle, son coquilame à la main, prêt à contrer les éventuels résidus du duel qui pourraient fuser dans leur direction. La Goupix, reprenant un peu ses esprits, se mit à essayer de le mettre en garde contre ce qu’elle avait observé, mais son preux chevalier l’ignora, pensant que la pauvre petite était sans doute traumatisée par sa chute et délirante.


HRP:
Ne te préoccupe pas (encore) du début, c’est juste du foreshadowing pour la suite. Razz Pour le moment, comme on est dans un épreuve d’Élémencien, on va se fighter un peu, non ? Very Happy

Comme expliqué, Moustillon est distrait par la Goupix, il ne sera donc pas un problème. Psykokwak continuera à apporter son soutien à Lehna ; pour équilibrer, tu as le droit de faire appel à ton Carabaffe, mais pas ta Démanta (elle est trop grande pour intervenir dans la petite pièce pleine de tonneaux et containers en tout genre :-o). Cela dit, attention : si ton Pokémon intervient, c’est seulement pour taper du canard ou pour te donner une source d’eau ; le but du jeu est quand même qu’au final ce soit Mariza qui fasse la baston et tape sur la « princesse de pacotille », pas d’avoir un combat de dresseurs. ^-^

Si tu as besoin de jouer Lehna, je te laisse un peu de liberté pour ce faire. Smile Si jamais tu as un doute ou des questions, n’hésite pas à me solliciter. ^-^ Cet exercice durera deux tours, puis on passera à la suite ! Smile

FYI, si ça t’intéresse de savoir, comme t’as volé la moitié de l’eau (à peu près, de ce que ce j’ai compris ^-^) et bien tu fais face « que » à 3 fils sur les 6 prévus à la base. o/ ^-^

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 301

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Vos papiers m'amzelle [Mariza]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum