[Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Ombre le Ven 11 Aoû 2017 - 12:33

« … Très bien… »

Yuu avait décidément des capacités impressionnantes pour ce qui était de retenir la théorie. Et même dans la pratique, elle était loin d’être mauvaise malgré ses yeux morts. Pourtant, je n’arrivais toujours pas à m’habituer à l’absence totale de sentiments affichés sur son visage et dans sa voix. Cela donnait l’impression, lorsqu’on lui parlait, qu’elle était concentrée sur un insoluble problème intérieur, tout en vous écoutant malgré tout, ce qui était assez déstabilisant. Heureusement, mes années de scène m’aidaient à donner le change. Je ne tenais pas à la mettre mal à l’aise…

« Eh Ombre, tu peux venir ?
-J’arrive Jester… Yuu, si tu veux bien m’excuser un moment…
-Vas-y »


Et je rejoignis l’Ectoplasma qui m’attendait un peu plus loin. Pour plus de sécurité, nous engageâmes une conversation uniquement mentale afin que Yuu ne nous entende pas.

« Alors ? me demanda le spectre.
-Elle se débrouille très bien, comme tu as pu le constater. Mais… Pour ce qui est de lui faire retrouver le sourire, ça va être plus compliqué que prévu…
-Pff, t’es nul Ombre ! Laisse donc faire une professionnelle du rire comme moi ! En attendant, tu n’as pas oublié notre petit accord, hein ? Et elle esquissa un immense sourire.
-Comment le pourrais-je ? Je vais être dans de beaux draps demain… Tu sais que tu peux être pénible parfois ?
-Merci du compliment ! Et maintenant si tu le permets, je vais expliquer tout ça à Yuu ! »


Et elle se dirigea vers la partie du plateau gelé où se tenait la jeune fille. A l’opposé, Fiesta, solidement accroché à un rocher saillant pour ne pas s’envoler sous les bourrasques, était en grande conversation avec Caillou qui lui indiquait où trouver les meilleures prises. Le Skélénox lunatique était réellement un expert en pierres.
Enfin, à l’abri du vent derrière une corniches se trouvaient Félicie et sa sœur Flèche qui semblaient elles aussi plongées dans une grande conversation mentale. Violette ne disputait pas de matchs cette semaine aussi Flèche avait insisté pour voir sa sœur. Même si la Mistigrix était assez froide avec moi, nos relations s’étaient améliorées et je n’avais aucune raison de refuser sa demande.

Les monts tempêtes m’avaient semblé être un excellent endroit pour l’entraînement de magicienne de Yuu : non seulement je connaissais très bien ces montagnes pour y avoir grandi, mais j’avais laissé dans la maison familiale une bonne partie de mon équipement d’apprenti magicien qui me serait utile pour l’entraînement.

Quant à ma relation avec Yuu… Elle semblait assez heureuse, à sa manière, d’être en ma compagnie, mais Jester avait rapidement décrété qu’elle ne pouvait pas laisser quelqu’un dans un tel état de mélancolie, et elle était prête à tout donner pour lui rendre le sourire, y compris à élaborer des plans tordus.

Le dernier en date lui était venu en tête lorsque je lui avais fait part de mes craintes de réussir à former une jeune aveugle… Elle avait alors répliqué que je me faisais du souci pour rien et qu’elle me prouverait que j’étais capable de former n’importe qui, y compris les premiers venus. Et pour être sûr que j’accepte, elle avait un terrible moyen de pression sur moi puisqu’elle m’avait volé mon dernier caleçon propre. Et c’était ça qu’elle venait de raconter à Yuu, dans l’espoir de lui rendre le sourire.

Sa mission accomplie, l’Ectoplasma revint vers moi avec un sourire que j’interprétais comme relativement satisfait :

« Bon, elle a pas souri bien sûr, mais j’ai senti du remue-ménage dans son esprit, ça a eu l’air de lui plaire intérieurement !
-L’aider à être plus heureuse n’implique pas de la rendre sadique Jester !
-Mais non, je suis pas sadique ! Je m’amuse à tes dépends, c’est pas du tout pareil ! »


Et pour faire bonne mesure, elle me tira la langue. Puis, une lueur s’alluma dans son regard mauvais et elle poursuivit :

« Ah tiens d’ailleurs je viens de capter des présences humaines… Deux pour être précis ! Allez, je nous les amène ! »


Et moi qui avais espéré ne croiser personne dans ces montagnes… Un magicien ne dévoile pas ses secrets comme ça ! Enfin, au moins cela me laissait une chance de récupérer un sous-vêtement propre tandis que je ferai ma lessive, prévue pour demain…

Enfin, comme je savais que de toute façon elle allait bel et bien rameuter des voyageurs, autant me mettre en position.

***

« Soyez les bienvenues, mesdemoiselles. Je suis Ombre le magicien, et voici…
-… Yuu. Son apprentie. Enchantée.
-Puisque vous êtes ici j’imagine que vous avez accepté l’invitation de Jester, mon Ectoplasma…
-Ouais, d’ailleurs à ce sujet, faudra que tu fasses la cuisine après la magie parce que je leur ai promis des gâteaux ! »


Merci Jester de ne pas m’en avoir informé plus tôt… Je jetai un regard vers Yuu qui hocha rapidement la tête. Je ne connaissais personne qui l’égalait pour ce qui était de cuisiner. Je repris :

« Très bien… Voici un premier petit tour assez simple. »

Je sortis une pièce de ma manche. Elle était tout à fait ordinaire, en métal brillant. Je la fis scintiller devant les yeux de tous puis je la jetai en l’air en la faisant tournoyer puis levai les yeux au ciel pour suivre son mouvement jusqu’à ce qu’elle se confonde avec les flocons… Sauf qu’elle ne retomba jamais.

« Alors, demandai-je avec un sourire, où est la pièce ?
-Dans ta manche, me répondit aussitôt Yuu. Et elle n’a jamais quitté ta main. Tu l’as échangée avant de la jeter. Ce que tu as lancé, c’est un palet de glace de la même taille que tu as fait éclater en vol avec tes pouvoirs psy. Avec tous ces flocons qui tombent, vous n’avez sans doute rien vu et vous étiez un peu trop occupé à regarder et à attendre le bel objet brillant. Mais moi je ne vois rien. Par contre je sens la glace. »

Je poussais un soupir de découragement. Yuu était assez douée pour deviner les trucs dans mes tours, mais elle oubliait souvent que son rôle était, en tant que magicienne, de créer des trucs, et non de les dévoiler… Mais j’avais prévu le coup. J’avais un autre tour dans ma manche.

« Très bien, très bien… Dans ce cas, comment auriez-vous dissimulé la pièce, vous ? Par-vous-même, sans vous faire aider par vos Pokémon !
-Allez chuis sympa,
ajouta Jester, je vous donne un indice. La plupart du temps, pour que le tour fonctionne vous devez utiliser des pouvoirs mystiques… Mais sans vous faire voir pour ne pas vous faire prendre ! »

Et pour faire bonne mesure, elle leur tira la langue.

[Vous devez donc répondre à la question d'Ombre. Votre plan n'a pas à être parfait et vous n'avez pas besoin de le mettre en pratique, en parler suffira. Il doit juste permettre d'évaler les capacités imaginatives et tactiques de vos persos. Votre plan doit inclure l'utilisation de votre maîtrise mais vos Pokémon sont interdits. Bonne chance !]

_________________

Merci à Lucy pour les kits d'Ombre et de Luce^^
avatar
Ombre
Informations
Nombre de messages : 87

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Styx Léthé le Mar 22 Aoû 2017 - 23:38

« Salut ! Moi c’est Jester, et vous ? »

Je restai interdite un court instant. Je m’étais préparée au pire en voyant arriver cette Ectoplasma ; son espèce est pas particulièrement connue pour sa bonté d’âme, et vu qu’aux dernière nouvelles c’est pas une espèce qui réside sur ce caillou glacé, je m’attendais à de la baston. Et au final j’me fais sauver d’une avalanche qui me sort un Pokémon ressemblant vaguement à un Sabelette qu’aurait pris un méchant coup de froid. Donc forcément, tout ça m’a un peu décontenancée, et son bonjour jovial n’aide pas.

« Hé, y’a quelqu’un ? Ou vous dormez juste les yeux ouverts ? »

Non mais dis-donc ma grande, t’as une idée d’à quel point c’est horriblement con de dormir dehors par ce temps ? Surtout vu ma tenue ?

« Vous savez, pour moi ça change pas grand-chose. »

… Oh. Pokémon Spectre, j’oubliais. Ca lit les pensées de surface. Bon bah…

« Styx. » Je lâchai mon arme et entrepris de me relever. « Qu’est-ce que tu me veux ? T’es clairement pas du coin. »

« Bah… Disons que suite à un pari mon dresseur doit montrer qu’il peut enseigner à n’importe qui, vu qu’après avoir pris une apprentie il a des doutes, et vu que je vous ai sentie dans le coin, j’ai pensé à vous ? »

« Tiens donc ? Et il enseigne quoi ton dresseur ? Sauver les gens des catastrophes naturelles ? »

« Nan, il est magicien ! Et il est super doué ! »

« Magicien ? Genre, les cartes, les tours de passe-passe, ce genre de magie ? »

« C’est ça ! »

« Huh. » Je m’accordai un instant de réflexion. J’ai rien à perdre… Ca peut être marrant… Et surtout ça va me changer les idées de mes échecs répétés en cryokinésie.

« Ca me va. C’est par où ? »

« Par là ! Par contre… Vous pouvez attendre ici un instant ? J’ai senti quelqu’un d’autre à proximité, ce serait plus pratique… »

« Fais-toi plaiz. »

Je lui rendis son au-revoir d’un p’tit geste de la main et m’adossai à la paroi rocheuse en attendant son retour. De la magie de scène, hein ? Si je m’attendais à ça en venant dans ce trou paumé… Meh, c’est la vie.
____________________________________________________________________________________________________________

Tout en suivant Jester jusqu’au point de camping de son dresseur, je jetai un regard en coin à la jeune fille qu’elle avait ramené quelques minutes plus tôt. Elle a un bon regard, cette blondinette, mais par contre sa garde-robe laisse à désirer. Autant les gants d’opéra noirs j’approuve le côté classe de la chose, mais avec une robe rose qui déborde de froufrous ? Sans parler du petit béret assorti ? Pitié dites-moi que je suis pas tombée sur une de ces petites princesses niaises que je suis contractuellement obligée de baffer !

J’allais faire une remarque sur le sujet quand Jester m’interrompit dans mon élan.

« Hé, Ombre ! J’suis rentrééée ! »

Je relevai les yeux et constatai en effet que deux individus se dressaient devant nous. Alors voyons, un jeune homme charmant tout de noir vêtu vers lequel converge notre guide, ça doit être son dresseur. J’aime bien la tenue, le trois-pièces met ses yeux et ses cheveux en valeur. Et à ses côtés ça doit être son apprentie… Bonjouuuur belle demoiselle à la robe noire rehaussée de rouge ! Et une copine capillaire en plus ! Je sens qu’on va bien s’enten— Wait c’est juste moi ou… Oh. Elle est aveugle j’ai l’impression, vu la façon dont ses yeux vitreux bougent pas. Pas glop. Ah, le monsieur nous parle…

« Styx, enchantée aussi, mais par contre c’est quoi cette histoire de gâteau ? On m’a plutôt parlé de magie… Quoique, j’ai une petite faim, donc je vais pas cracher dessus. »

J’écoutai docilement la gamine se présenter avant de reporter mon attention sur l’intermittent du spectacle. Ok, donc une petite pièce, je suppose qu’il va la faire disparaître entre ses mains… Ah bah pas du tout en fait. Et à entendre sa compagnonne, il a quelques capacités intéressantes. Hm, faudrait que je pense à sortir Dex, il va se plaindre du froid mais il aurait quelqu’un à analyser, on a pas encore croisé de Lieurs ou dérivés il me semble…

Alors, comment réaliser moi-même un tour similaire ? Voyons…

« Bah… Je vois deux options. La première ce serait de l’envelopper d’une fine pellicule d’eau avant de la jeter, et maintenir le tout en l’air hors de vue. Un peu bourrin et faut la météo pour la camoufler, mais ça passe. Plus subtil serait d’utiliser un palet de glace comme vous, mais vu que j’ai pas l’option télékinésie, je me contenterais d’évaporer la glace. Faudrait que l’objet soit creux pour que ça aille plus vite, maintenant que j’y pense. »

Je laissai échapper un soupir las avant d’ajouter, plus pour moi que mon auditoire.

« Enfin… Pour ça, faudrait que j’arrive à le maîtriser, le changement de phase solide... »

Ah, nouvelle idée !

« Ah, une troisième option même. Un peu une combinaison des deux autres en fait. Pas évident à faire, mais enchâsser la pièce dans une gangue de glace initialement transparente, puis au fil de sa montée changer la structure cristalline pour que la réfraction rende le contenu invisible. Et maintenir le tout en l’air, évidemment. »

_________________

^Cliquez pour célébrer la gloire de notre Seigneur^
avatar
Styx Léthé
Informations
Nombre de messages : 512

Fiche de personnage
Points: 128
Âge du personnage: 18 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Lucy MacGregor le Mer 23 Aoû 2017 - 23:53



Tour de magie
Epreuve - Feat Ombre & Styx Léthé


Depuis presque une heure, Lucy progressait sur les sentiers accidentés des Monts Tempête, juchée sur son Ponyta. Malgré la promenade peu aisée, l’équidé de feu semblait encore rayonnant d’énergie et plein de bonne volonté. Dans ces moments-là, la Flamenoise était bien satisfaite du caractère hyperactif de son compagnon. Certes, il avait tendance à beaucoup dépenser son énergie, néanmoins il restait assez résistant. Ainsi, les balades en montagne ne lui posaient pas trop de problèmes. Toutefois, cela n’empêchait pas Lucy de tirer sa tête grognon habituelle.
A vrai dire, son séjour à Tarouga ne s’était pas passé au mieux. Du moins, pas tout du long. Comme l’avait annoncé une missive de Tababa, la pirate avait vérifié elle-même le niveau de la blonde au tir à l’arc, et elle en avait paru satisfaite. Bien sûr, Lucy était encore loin du niveau de l’ancienne pirate, néanmoins Tababa avait pu être témoin des progrès de sa “disciple”. Et elle n’avait évidemment pas oublié de se marrer un bon coup sur l’épisode du “Fantominus-Ramoloss”. Puis, Swapan était arrivé. Lucy apprit alors à ses dépends que le nomade était un Méta-Elemental et qu’en comparaison, sa maîtrise était déplorable. Et en plus de ça, Tababa avait rappelé la prestance des pouvoirs de Hughes. Pour Lucy, c’était trop d’humiliation d’un coup. Elle avait refusé tout net l’aide de Swapan et s’était entraînée seule. Elle avait tenté d’imiter le nomade en faisant jaillir des éclairs, mais elle avait vite compris qu’elle n’avait pas le “déclic” pour cela. Ce nouvel échec l’avait profondément dégoûté de recommencer. Puis, des souvenirs épars de son grand-père lui était remontés en mémoire. Hugues n’avait jamais manipulé la foudre, de ce qu’il lui semblait… Et la pirate put lui confirmer. Par contre, la blonde se souvenait de sa maîtrise de la chaleur. Et d’un souvenir en particulier. Elle, grelottant légèrement un soir d’hiver, et lui, rayonnant pour elle dans son fauteuil, un recueil d’histoires à la main. Dans son souvenir, elle avait eu l’impression de le voir irradier de lumière, comme si elle s’était tenue à côté d’un feu de cheminée, sans que son grand-père ait changé de quelconque manière. Elle s’était alors fixé pour but d’arriver à ce niveau, en vain pour le moment. Pour lui changer les idées, Tababa lui avait alors parlé de la Guilde des Explorateurs, dont avait fait partie Hugues. Elle lui avait conseillé d’aller faire un tour à leur QG, à l’Auberge du Chat, à Nalcia. Et par chance, un bateau allait partir bientôt de Tarouga pour rejoindre la ville d’Eternara. Alors, pour plaisanter, Swapan lui avait conseillé de passer par les Monts Tempête, que l’atmosphère l’aiderait sûrement à maîtriser la chaleur. Il ne pensait pas que la petite blonde allait le croire sur parole…
C’est ainsi que Lucy se retrouva au beau milieu des Monts Tempête, se disant qu’elle avait fait une belle boulette pour s’aventurer dans un endroit pareil. Elle était quasiment sûre de se perdre, et elle ne voyait pas comment un voyage au froid allait l’aider à devenir une fournaise humaine. Par nécessité peut-être ? Tout cela ne lui donnait même plus envie d’aller voir les Explorateurs. Pour quoi faire d’ailleurs ?
Un bruit soudain la fit sursauter, surprenant également Mane qui tourna sur lui-même pour voir l’événement imprévu. La Flamenoise put ainsi voir au loin comme un déferlement de blanc, tandis qu’une sorte de Sabelette blanche passait à côté d’elle… Mais plus important que ça, elle vit -et sentit ?- quelques instants après une forme violette arriver vers elle. Au fur et à mesure que la silhouette approchait et devenait reconnaissable, la figure de Lucy s’illuminait et ses yeux pétillaient.

"Salut, c’est Jes-"
- UN SPEEEEEEECTRE !

Et elle s’écrasa quelques secondes plus tard sur le sol après avoir tenté de faire un câlin à l’Ectoplasma. Soupirant un grand coup, Candle se tourna vers son comparse Spectre et s’excusa pour cette étrange entrée en matière, laissant pour le coup sa dresseuse reprendre ses esprits et se relever toute seule. La bougie écouta alors la proposition de ladite Jester, ce que Lucy entendit partiellement.

- Hein ? Des gâteaux ? Des tours de magie ?

Puis, en haussant les épaules, la Flamenoise se releva, épousseta sa robe et suivit le Pokémon Spectre. Un magicien… Pourquoi pas ? Et il avait peut-être plein d’autres Spectres, qui sait ! Et en effet, c’était le cas. Lucy était aux anges. Tellement de Spectres rassemblés en un seul endroit ! Elle en oublia presque l’autre élève du jour, une grande fille aux cheveux blancs qui la dévisageait depuis quelques instants. La voix ricanante de Ghost retentit alors sous sa tête blonde.

“Je crois que ça se moque de vous, chef.”

Pendant quelques secondes, la figure de la Flamenoise vira au rouge et elle lança un regard assassin à la jeune femme, avant de reporter son attention sur le magicien, un grand homme aux cheveux noirs. Il était accompagné d’une jeune fille, de visu du même âge qu’elle, aux longs cheveux immaculés… Et au regard vitreux. Une aveugle ? Apprentie-magicienne ? Voilà qui était original. La petite troupe se présenta, mais devant le manque de réaction de la blonde, la bougie préféra prendre les devants en tirant sur une de ses mèches de cheveux pour la faire réagir.

- Lucy MacGregor… Bonjour.

Bon, décidément, les bonnes manières, c’était pas encore ça. Et pour en rajouter, le Fantominus s’exclama à sa suite :

“En fait, je crois qu’elle t’a pas trop écoutée, Jester ! Et moi, je veux bien du gâteau !”

Jurant à nouveau une centaine de morts sur le fantôme, Lucy préféra écouter ce qu’Ombre leur préparait. Il sortit une pièce de sa poche, la lança en l’air… Et ne retomba pas. Il demanda alors simplement ce que la pièce était devenue, mais il se fit couper l’herbe sous le pied par son apprentie, qui dévoila toute son astuce sans aucun scrupule -et confirmant sa cécité accessoirement-. La situation et la déconvenue du magicien fit sourire la blonde, mais elle redevint sérieuse à la question du maître du jour. Si c’était elle la magicienne ? Elle devait bien avouer ne jamais s’être vraiment intéressée à la magie. A vrai dire, elle n’avait pas souvenir d’avoir déjà vu un spectacle de magie avant aujourd’hui… Il y avait un début à tout ! Pendant que Styx parlait et exposait ses propres méthodes, Lucy tenta d’imaginer le tour, avec uniquement une maîtrise de feu -et de l’habileté- comme outil. La Mizuhanienne ayant fini de parler, la Flamenoise prit la parole, laissant les idées sortir comme cela lui venait :

- Si je prenais les mêmes conditions que vous, je ferais disparaître le palet de glace en l’enflammant dans les airs… Malheureusement, les flammes sont trop visibles, surtout dans une montagne où la majorité du paysage est blanc. Il faudrait donc avoir le même effet -soit faire fondre la glace- mais sans les flammes. Donc avec la maîtrise de la chaleur. Ce que j’avoue ne pas maîtriser pour le moment.

Bien sûr, Lucy avait sensiblement baissé le ton de sa voix sur sa dernière phrase. Difficile d’admettre ses faiblesses, surtout à des inconnus. M’enfin, elle n’avait aucune raison de le cacher, étant donné que la chaleur restait une solution pour le tour. Relevant la tête, la blonde reprit :

- Néanmoins, je pense que j’aurais quand même choisi un environnement plus favorable pour ce tour. Comme une salle de spectacle par exemple. J’aurais utilisé une fausse pièce en papier ou en carton -assez ressemblant pour duper de loin les spectateurs-, que j’aurais lancé assez haut et enflammé en l’air, en tentant de camoufler les flammes par un jeu de lumière.

© Aki Epicode




_________________



avatar
Lucy MacGregor
Informations
Nombre de messages : 1425

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 16
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Ombre le Sam 26 Aoû 2017 - 13:56

Une fois les réponses données, je m’intéressai tout d’abord à la solution donnée par Styx. Elle était très ingénieuse mais assez ardue à mettre en place, même si c’était tout à fait possible. D’ailleurs, un certain genre de magie utilisait ce genre d’artifices subtils.

« L’idée est bonne en soi, mais de ce que j’ai appris avec ma maîtrise de l’air, faire ce que tu proposes demande pas mal de pratique. La plupart des élémentaux utilisent une quantité d’élément au moins égale à celle de l’objet à déplacer pour ce faire, ce qui n’est pas forcément très discret. Il est possible de réussir ce tour avec moins d’énergie élémentale, mais cela demande une maîtrise très précise de son élément. Et c’est encore plus vrai pour modifier progressivement la réflexion de la glace en moins d’une seconde. Mais il existe une branche de la magie qui se spécialise dans un tel doigté et une telle vitesse d’exécution, c’est la magie de rue. C’est la vitesse qui fait l’intérêt de ces tours car le résultat n’est pas extrêmement extraordinaire mais la difficulté d’exécution en font la splendeur… Par contre, je vous conseille de vérifier vos poches pendant que vous assistez à un tour en pleine, rue, on ne sait jamais ! Et toi Yuu, tu as quelque chose à ajouter ? Tu aurais fait comment pour ce tour ? »


La jeune fille haussa les épaules puis répondit de son ton monocorde :

« Même avec mes dons pour l’alchimie, je serai pas capable de réussir un tel tour comme ça, il me faudrait de l’entraînement. Si je devais faire le même tour tout de suite, je pense que je choisirais la solution de Lucy, c’est plus simple. Modifier l’environnement est quelque chose qu’on peut mettre en place avant le tour et qui ne font pas perdre de temps pendant l’exécution du tour. Si je devais faire le truc, je ferais exactement comme toi Ombre, mais en rajoutant un peu de brume sur scène jusqu’à ma taille. Ca a le double avantage de faire se concentrer l’attention du public sur une zone où il ne se passe rien et de brouiller la maîtrise des maîtres de l’eau comme moi, histoire qu’ils n’éventent pas le tour comme je l’ai fait. »
-Bien, je pense que vous avez toutes les trois de bonnes idées, mais pour le moment, nous allons nous concentrer sur l’idée de Styx. Pour réussir ce qu’elle dit, cela vous demandera une certaine expérience dans votre maîtrise, ainsi qu’un bon sens du timing et de l’observation. Nous allons maintenant voir si vous possédez ces qualités avec un autre petit tour de mon invention ! »


Et j’entraînai les trois jeunes filles vers une plaine enneigée un peu plus loin. Je regardai alors autour de moi à la recherche d’un objet bien précis. Ce fut finalement Jester – qui espionnait mes pensées – qui m’en désigna une.

J’arrachai alors la stalagmite glaciaire du sol et la tendit à Yuu qui la prit en main.

« Avec toute cette neige, tu pourrais créer quatre autre bloc de glace similaires et leur donner une forme sphérique ?
-Sans problème. Quelle taille tu veux ?
-Celle d’une Poké-ball à peu près. »


Trente secondes plus tard elle avait terminé.

« Et maintenant ?
-Tu peux faire des tas de neige d’un mètre de haut à peu près ? Trente, quarante centimètres de large ? De forme plus ou moins cylindrique ? Il m’en faudrait cinq. Puis place les boules de glace à l’intérieur de ces statues sommaires.
-… Ok. »


Il lui fallut dix minutes pour réaliser les statues. Dans le même temps, utilisant mes pouvoirs aériens et psychiques, je créai des répliques des statues de Yuu, mais qui n’étaient qu’une simple enveloppe de neige remplie de vide. Pour la suite, j’allais avoir besoin d’un coup de main. J’appelai donc les deux autres fantômes à la rescousse, qui vinrent se présenter aux deux jeunes filles :

« Enchantée mademoiselle, je suis Fiesta, musicien, pour vous servir !
-Et moi Caillou et je suis géologue ! Vous allez bien ? »


Pendant les présentations et la diversion qu’elles nous offraient, Yuu et moi achevâmes les préparatifs de l’exercice suivant. Désormais, les statues étaient disposées en cercle tels les chiffres sur une horloge de dix heures. Je revins alors vers les deux demoiselles et traçai avec mon pied une ligne dans la neige à environ vingt mètres des bonhommes de neige.

« Bien. Voici un deuxième petit tour de passe-passe. Yuu, mes Pokémon et moi allons faire tourner et intervertir la place de ces statues. Sur les dix, cinq d’entre elles sont pleines et contiennent en elle une boule de glace à mi-hauteur de la taille d’une Poké-Ball. Chacune d’entre vous a droit à quatre tirs et vous devez chacune briser deux de ces sphères depuis cette ligne. Attention, les cinq autres statues ne contiennent que de l’air et nous allons les déplacer histoire de ne pas vous faciliter la tâche. Vous êtes prêtes ? Yuu, quelque chose à rajouter ?

-Simplement que les cinq vraies statues sont faites de neige assez compacte. Vous allez donc devoir prendre en compte non seulement la distance mais aussi la résistance du matériau à traverser dans vos attaques et frapper assez fort sous peine de devoir vous y reprendre à plusieurs fois. Enfin, même si je n’y vois rien, je pense qu’en faisant attention à votre environnement, vous pourrez différencier à l’avance les vraies des fausses statues ce qui vous fera économiser une tentative. Bonne chance. »
Une fois qu’elle eut terminé, je donnai mes dernières consignes :

« Styx tirera en premier, mais je vous laisse voir entre vous si vous voulez alterner vos tir ou faire toutes vos tentatives d’un coup. Voyons voir si vous êtes douées au jeu du passe-passe ! Bonne chance !
-Bonne chance ! »
Reprit Jester. Et elle ajouta :

« Et histoire de vous motiver, je vous annonce que la gagnante recevra un prix très spécial ! Le dernier caleçon propre d’Ombre !
-JESTER ! »


[Chacun d'entre vous doit donc détruire le coeur de deux statues suivant les conditions évoquées par Ombre et Yuu. Attention, les statues bougent pendant que vous tirez mais elle resteront toujours à peu près à la même distance. Vous avez quatre essais pour toucher deux statue chacun, je vous laisse voir si vous voulez faire cet exercice en un seul tour ou alterner deux tirs par deux tirs et la faire en deux tours. Bonne chance]

_________________

Merci à Lucy pour les kits d'Ombre et de Luce^^
avatar
Ombre
Informations
Nombre de messages : 87

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Styx Léthé le Lun 4 Sep 2017 - 1:01

Je rehaussai rapidement le degré de dangerosité de la gamine Lucy alors que celle-ci offrait ses suggestions. Maîtrise du Feu et pas d’accent typique Midgardien ? Ca pue la Flamenoise ! Bon, cela dit, les options qu’elle propose montrent qu’au moins elle a la tête à peu près bien faite, donc je pense pas qu’elle me sautera dessus en criant vengeance pour un quelconque membre de sa famille mort au cours de la guerre entre nos nations. Enfin j’espère.

Et je me prends un tir par le master shiban. Puis par la reine des glaces. Eh, j’ai précisé que ça demandait du doigté le dernier tour ! On m’a pas précisé que fallait en plus rendre ça accessible aux 10-12 ans qui découvrent tout juste leurs dons ! C’est pas la charité ici, le respect pour un truc méchamment classieux, ça se gagne ! Ahem. Désolée pour la digression, je suis probablement juste un peu frustrée.

Pendant que je ruminais sur les remarques de nos formateurs d’un jour, ces derniers nous avaient emmenées à l’écart du campement et avaient commencé à nous préparer un petit exercice pratique… Huh, faudra que je pense à demander un cours privé à Yuu. J’avais bien compris que c’était une compatriote vu ses commentaires sur sentir la glace, mais elle a aussi la pratique on dirait. Y’a moyen qu’elle puisse m’aider pour mon petit souci…

Mes réflexions furent interrompues par l’arrivée de deux autres Pokémon, que je devinai être à Ombre. Spécialiste Spectre on dirait… Tiens, blondinette se retient difficilement de se baver dessus on dirait. Entre ça et comment elle dévorait Jester du regard… Spectrophilie ? Bon à savoir, ça peut faire une diversion en cas de besoin. Je reportai mon attention sur les nouveaux venus, retenant difficilement un commentaire sur leurs noms (Caillou le géologue ? Sérieusement ?).

« Styx, enchanté aussi. Musicien, tu dis ? Dans le sens, tu sers de tambourin, ou vous avez un petit orchestre et tu fais les instruments à vent ? » Oui bon me regardez pas comme ça, vous me connaissez à force, vous savez que c’est ma façon d’entamer une conversation !

A mon grand soulagement, Ombre revint nous voir peu après que Lucy ait fini sa propre intro, et au passage confirmé mon hypothèse. Bon, le… Merde comment ça s’appelle déjà ces bestioles… Ah, oui, Funécire, qu’elle se trimballe est une bonne indication certes, mais ça fait jamais de mal d’avoir des billes assez claires.

J’écoutai les consignes du magicien et de son apprentie d’une oreille, focalisant mon attention sur les piliers de neige qui étaient apparemment nos cibles. Bon, clairement dans un premier temps, faut assurer quels piliers peuvent contenir les bouboules de glace. La remarque de Yuu sur l’environnement est probablement pas anodine…

« Et histoire de vous motiver, je vous annonce que la gagnante recevra un prix très spécial ! Le dernier caleçon propre d’Ombre ! »

… Plaît-il ?

Je me retournai rapidement vers Jester, qui venait de sortir ça d’absolument nulle part. Cette Ectoplasma est bizarre. J’en plaindrais presque son patron… Ah mais suis-je bête, j’ai aucune empathie pour les presque inconnus. Qu’est-ce qu’elle veut que je fasse de son calbute ? Roulant les yeux, je me plaçai au niveau de la ligne de tir, avant de finir de parser les consignes et de me retourner vers la Flamenoise.

« Ca te dérange si j’enchaîne mes tirs ? J’ai qu’un début de plan, mais ça s’orienterait plus vers un combo qu’autre chose. »

Recevant une réponse négative, je m’autorisai un rapide sourire de remerciements avant de chercher ma gourde tout en travaillant mon angle d’attaque. Les cibles avaient commencé leur mouvement entretemps, et je remarquai assez rapidement que certaines d’entre elles semblaient laisser des traces plus profondes que d’autres lors de leurs déplacements. Me remémorant l’explication d’Ombre, je fermai un œil et étendis mes sens psychiques vers les piliers…

Bingo. J’ai p’tet pas encore trop de familiarités avec la glace, mais même moi je suis capable d’identifier un corps vide d’un corps plein, et clairement les cibles suspectes étaient bien celles contenant les sphères aqueuses. Faut croire que c’aurait été un peu trop tendu de les faire léviter pour atténuer cette conséquence de leur masse… Nan même avec de la bonne volonté j’y crois pas, clairement c’est intentionnel pour qu’on ait pas nécessairement à avoir recours à nos Maîtrises pour ça.

Laissant mon eau se mêler à la neige, et la faire fondre en partie pour augmenter mes réserves, je fis un rapide tour de mes options. J’aurais bien demandé à Dex de m’aider à faire ça via sa seule attaque, mais… Nan. Qui sait, à devoir manipuler l’eau glacée qui va en résulter, ça va p’tet m’aider ? Bon par contre, ça veut dire que faire fondre les bouboules à coups d’eau chaude, on oublie. J’dois avoir moyen de les éclater contre les rochers qui nous entourent. Ou bien…

Je sentis mes lèvres s’étirer d’elles-mêmes en un rictus plus confiant alors que j’envisageai une nouvelle approche. Pourquoi ne pas varier les plaisirs, après tout… Je redirigeai une partie de mon attention sur le liquide qui m’entourait, le mettant en lévitation autour de moi puis lui imposant une petite rotation pour limiter son refroidissement. Laissant les tours de mon poignet gauche faciliter le processus, j’attrapai de la main droite l’un des segments extrêmes de mon arme et contemplai rapidement son extrémité légèrement pointue. L’angle est un peu trop obtus à mon goût, mais avec un peu de vélocité…

Je me redressai et me focalisai quasi entièrement sur le mouvement des piliers, isolant deux que j’avais identifiés comme vides et deux autres supposément pleins. Commençant à visualiser ma première salve, j’attendis que mes cibles soient à peu près dans le même secteur… Encore un peu… Maintenant !

« C’est parti ! »

Suivant l’impulsion mentale véhiculée par mon bras, une vague partit s’écraser contre le quatuor ciblé. Mes estimations étaient correctes : les deux vides s’effondrèrent quasi-immédiatement sous la pression du liquide. Surprise agréable, l’un des deux compacts perdit carrément sa partie supérieure, exposant ainsi la sphère de glace en son cœur. Ne perdant pas de temps, je lançai immédiatement mon deuxième « tir » sous la forme de trois tentacules aqueux, qui vinrent s’enrouler autour de l’objet glacé et de mon bras. Un petit mouvement partant du bassin, et la sphère partait s’éclater contre une saillie rocheuse un peu plus loin sur notre gauche. Et d’une !

Je reportai mon attention sur la dernière cible encore intacte. Une partie du revêtement de neige avait été emportée, et le reste était à moitié fondu, mais la forme globale tenait bon. On pouvait toutefois distinguer une partie de son cœur gelé. Parfait.

Lançant en l’air le bâtonnet métallique, je m’imaginai avec délectation la surprise sur les visages de mon entourage lorsque celui-ci s’immobilisa au sommet de sa trajectoire plutôt que de retomber. Enfin, sauf sur celui de Yuu, qui devait avoir compris le truc. Bien que cette distraction n'eut pas l'effet escompté de causer un ralentissement des cibles, je réaffirmai mon emprise sur ce qui restait de mon liquide et, lui donnant la forme d’une sphère, le pressai entre mes mains.

Croyez-moi, c’est plus difficile qu’il n’y paraît de mettre de l’eau sous pression sans avoir une enveloppe solide dans laquelle enfermer de l’air avec. J’avais beau maintenir ma concentration sur la tension de surface, ne dirigeant vers mon arme que le minimum requis pour assurer sa lévitation, je faillis à plusieurs reprises percer la membrane avec mes doigts. Mais elle tint finalement bon, et au bout de quelques secondes, seule ma volonté empêchait le liquide de partir en force vers l’avant. Prenant rapidement appui sur un genou, j’alignai mon tir autant que possible et ouvris un minuscule trou dans l’enveloppe. Un mince jet de liquide fusa vers le pilier fragilisé, traversant aisément la neige fondue pour venir percuter la sphère de glace en son centre.

La force du coup, bien qu’atténuée par la distance, suffit à faire reculer et craqueler le nucléus, et l’enveloppe perdit encore plus de sa structure. Ne maintenant le tir qu’un court instant, je relâchai mon effort et me redressai en jetant en avant mon bras droit. Suivant l’ordre qui lui était imposé, le segment fusa vers la sphère fragilisée, et la brisa dans un son cristallin.

Contrôlant le rebond pour que l’objet finisse dans ma main, je le remis dans son holster tout en adressant un grand sourire hypocrite à mon auditoire.

« Alors avant que vous dites quoi que ce soit, c’est absolument pas ce que vous pensez, et c’est parfaitement dans les règles ! » Je lançai un regard entendu à la demoiselle aux cheveux d’ivoire, ne me souvenant qu’après coup qu’elle risquait de ne probablement pas percevoir un mouvement aussi, euh, visuel d’aussi loin. Etirant mes bras, je reculai de quelques pas pour laisser la place à Lucy.


[Le petit rappel avant de finir comme Ralph Peterson : dans ma prez, il est précisé que les segments de mon arme contiennent une petit quantité d'eau en leur sein, précisément pour ce genre de petits tours Wink]

_________________

^Cliquez pour célébrer la gloire de notre Seigneur^
avatar
Styx Léthé
Informations
Nombre de messages : 512

Fiche de personnage
Points: 128
Âge du personnage: 18 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Lucy MacGregor le Sam 23 Sep 2017 - 22:58



Tour de magie
Epreuve - Feat Ombre & Styx Léthé


Suite à la proposition de la blonde pour le tour de magie, Ombre reprit la parole, après un petit temps de réflexion. Il s’intéressa principalement à la réponse donnée par la dénommée Styx. Lucy devait bien l’avouer, elle ne l’avait pas écoutée, trop concentrée sur sa propre solution. Mais aux dires du magicien, appuyé par la jeune aveugle, sa tactique avait dû être un brin complexe pour un pauvre petit tour de passe-passe. Ajoutez à cela les “compliments” de Yuu sur la solution de la Flamenoise, et celle-ci sentit une bouffée de satisfaction l’envahir. Ses mauvaises habitudes la reprenant, elle afficha un sourire satisfait et releva le menton.
Ensuite, Ombre annonça que le groupe allait passer à l’exercice suivant, et pour cela, il les conduisit à un autre endroit. Visiblement, le “tour” n’était pas encore prêt, aussi s’affaira-t-il pour l’installer, aider par son assistante. Sûrement pour éviter que les élèves du jour ne s’ennuient, deux autres Pokémon du magicien vinrent se présenter. Et à la grande joie de Lucy, il s’agissait encore de spectre ! Mais c’est qu’elle l’appréciait de plus en plus, ce Ombre ! Elle fit donc la connaissance de Fiesta et Caillou, respectivement Grodrive et Skélénox. La blonde se présenta à son tour, des étoiles dans les yeux, suivies de Candle et Ghost, content de discuter avec d’autres Spectres. Ainsi, les préparatifs passèrent pour elle comme un éclair, n’ayant presque pas fait attention à ce qu’ils leur avaient préparé.
Ombre rappela son attention sur l’exercice auquel elle allait se prêter. Elle remarqua vite la structure de l’épreuve en question : un cercle de cylindre de neige, à une vingtaine de mètres de sa position, derrière la ligne de démarcation. Elle put compter dix cylindres. Les explications apportées par Ombre et Yuu lui apprirent que la moitié était des cylindres “pleins” qui contenaient en plus une sphère de glace, tandis que l’autre moitié n’était composée que de “carapace vide”. Le but du jeu : en quatre tentatives, briser deux sphères de glace. Mais une autre difficulté s’ajouta à l’équation : les statues de neige allaient tourner, c’est-à-dire s’échanger entre elles. Lucy allait donc devoir faire preuve de timing dans ses tirs, mais également de justesse et “d’instinct” pour trouver les bonnes statues. A la réflexion, elle trouva aussi un dernier critère : faire preuve de suffisamment de puissance pour briser les sphères, étant donné que les cylindres qui les abritaient étaient pleins, donc fait de neige compact. Néanmoins, pour jouer sur la puissance, elle allait devoir “tâter le terrain”, en d’autres termes, faire un coup pour rien pour jauger de la résistance qu’allaient lui opposer ses cibles.
La Mizuhanienne tira la blonde de ses réflexions. Elle demandait à pouvoir faire toutes ses tentatives sans alternance. La Flamenoise se contenta d’un hochement de tête pour lui répondre, mais en vérité, ça l’arrangeait aussi. L’observation était pour elle une étape importante pour ce genre d’exercice et passer en deuxième allait lui permettre d’avoir plus de temps pour préparer ses propres stratégies... Même si dans le vocabulaire lucyen, “stratégie” était un bien grand mot. Ainsi, sans faire vraiment attention aux diverses méthodes de la jeune femme aux cheveux blanc, la Tireuse suivit des yeux le mouvement des piliers, tapant avec son doigt la cadence des échanges. Bien qu’effectués par deux êtres de chairs et de sang, la blonde eut une impression de périodicité dans le mouvement des piliers. En battant la mesure, cela pourrait l’aider à gérer son timing de tir. Maintenant, plus important, elle allait devoir deviner les “catégories de statues”. Instinctivement, elle baissa les yeux sur le sol enneigé. Logiquement, les statues pleines devaient peser plus lourds et donc déplacer plus de neige que les autres. Et en effet, elle remarqua que certaines statues semblaient “flotter” sur la neige pendant les échanges, tant elles semblaient légères. Ne souhaitant tout de même pas gâcher une autre tentative, Lucy ferma les yeux. En tentant de mettre de côté les bruits parasites que faisait Styx, elle perçut assez vite le crissement de la neige déplacée. Et en se concentrant un peu plus… Certains crissement s’entendaient mieux que d’autres. Pour Lucy, le reste du passage de la Mizuhanienne consista à tenter de vérifier ses observations. Il ne restait d’ailleurs plus que 6 statues : 3 pleines et 3 vides.
Finalement, Styx laissa sa place à la blonde, qui s’avança sans quitter des yeux les statues de neige. Elle joignit les mains et une boule de feu se forma quand elle les écarta de nouveau. Son premier essai ne serait qu’un test. Elle repéra une statue “flottante” et “relativement silencieuse”, la suivit des yeux un instant, puis lança sa boule de feu dessus. Le projectile enflammé traversa la statue -vide- qui finit par s’écrouler par manque de structure. Lucy ramena son bras, hochant la tête d’un air satisfait. Ce tir lui avait appris plusieurs choses : son entraînement au tir portait ses fruits, elle faisait cela presque facilement maintenant -mais là n’était pas vraiment le problème en fait-, elle s’était assez imprégnée de la cadence des échanges, la statue était bien vide comme elle s’y attendait et donc sa méthode de détection fonctionnait, et enfin, une simple boule de feu ne suffirait pas à briser une sphère de glace piégée dans une statue de neige compacte.
Ainsi, pour le tir suivant, la blonde repéra d’abord une statue pleine -avec la même méthode que précédemment- puis concentra ses flammes dans ses mains, qu’elle s’imagina délimiter un espace clos où elle faisait rentrer le plus de flammes possibles. Elle sentait la quantité de chaleur qui commençait à s’accumuler, donc quand elle jugea le moment propice, elle libéra ses flammes en un faisceau enflammé, qui percuta le haut de la colonne de neige. Ouf, elle put voir qu’elle ne s’était pas trompée, il s’agissait bien d’une colonne pleine. Sous l’élan de son attaque, la neige du haut de la colonne avait été éjectée. D’un mouvement de la main de la blonde, les flammes du faisceau emprisonnèrent la boule de glace, qui fondit à vue d’œil avant de n’être plus qu’un souvenir. Bien, il ne lui restait plus qu’une sphère à briser...
Depuis le début de son passage, Lucy n’avait absolument pas fait attention à son public. Son unique objectif était de répondre à la consigne du magicien : briser deux sphères. Elle n’avait cherché à aucun moment à assurer le spectacle ou à tenter des trucs spectaculaires. Elle n’en voyait juste pas l’intérêt. Mais un petit cri lui fit quelque peu changer d’avis. En baissant les yeux, Lucy se rendit compte que Tails étaient sortie de sa Pokéball et qu’elle avait assisté à tout l’exercice -même au passage de Styx-. La curiosité avait pris le pas sur la peur, et la petite renarde avait suivi le spectacle avec beaucoup d’intérêt… Sans trop s’éloigner de sa dresseuse, quand même. Laissant un petit sourire se dessiner sur ses lèvres, la Flamenoise se baissa, lui caressa la tête et lui fit un clin d’oeil. Pour sa petite renarde adorée, elle allait essayer autre chose.
Fermant les yeux, elle laissa des filets de flammes s’échapper de ses paumes, qu’elle rassembla devant elle en une forme longiligne et pointue, s’apparentant vaguement dans l’idée à une flèche. Lucy n’avait absolument pas les compétences pour modeler précisément avec du feu -et franchement, elle avait passé l’âge de la pâte à modeler-, mais elle voulait pour son dernier essai se retrouver avec quelque chose de plus familier. A vrai dire, elle n’avait jamais vraiment manipuler ses flammes autrement que sous forme de boule. La blonde releva les yeux vers les quatre statues restantes. Une dernière observation lui donna l’impression que les statues qu’elle pensait vides s’échangeaient également plus rapidement, contrairement aux statues pleines qui se traînaient un peu plus. Cependant, elle n’était pas trop sûre de cette hypothèse et préféra rester à la méthode précédente. Tant que ça marchait… Tout en fixant son regard sur sa prochaine cible, Lucy commença à faire tourner le pic de feu, non pas sur un plan horizontal, mais en rotation autour de son axe. Puis, pour le lancer, elle alluma des feux derrière ses coudes et à l’arrière du pic, pour pouvoir maximiser sa propulsion. Ses bras furent poussés vers l’avant, et ainsi, elle put donner assez d’élan à son trait de feu, qui traversa à toute vitesse la statue de neige. La sphère de glace fut éjectée et brisée par l’impact, avant de finir en simples gouttes d’eau.
Adressant un petit sourire final à Tails qui la regardait avec de grands yeux, elle fit un simple signe de tête à Ombre, l’air de dire “j’ai fini”. Ghost, quant à lui, s’empressa d’aller rappeler à Jester sa promesse de récompense, car lui y avait fait attention...
HRP:
Désolé pour le délai qu'il m'a fallu.


© Aki Epicode




_________________



avatar
Lucy MacGregor
Informations
Nombre de messages : 1425

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 16
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Ombre le Dim 24 Sep 2017 - 16:13

« Vous avez l’air d’apprécier les traits élémentaires, toutes les deux n’est-ce pas ? » Commentai-je avec un sourire. Vu les tirs finaux des deux demoiselles, impossible de ne pas remarquer leur préférence pour des projectiles précis et effilés. Cela tombait d’ailleurs plutôt bien vu ce que j’allais leur proposer pour la suite.

Yuu et moi laissâmes ensuite les statues survivantes retourner à leur état de matière inerte sur le sol gelé.

Toutefois, une discussion mentale entre Jester et le Fantominus de Lucy me tira de mes pensées, car les deux fantômes prononçaient mon nom : ils discutaient de la fameuse « récompense » promise par Jester, et le ton de cette dernière indiquait qu’elle était ravie que quelqu’un s’en soit souvenu. Mais à mon grand soulagement, elle avait trouvé une ruse pour ne pas avoir à céder mon précieux sous-vêtement :

« Non mais tu comprends, expliquait-elle à Ghost, on n’a jamais déterminé de conditions de victoire pour cet exercice et vu que de toute façon les deux filles l’ont réussi, j’vais quand même pas leur donner une jambe chacune ! C’est plus une farce là, c’est du vandalisme ! »

Et pour faire bonne mesure, et montrer qu’elle n’avait jamais eu l’intention de donner quoi que ce soit en récompense mais qu’il ne s’agissait que d’une blague de plus, elle tira la langue à son confrère fantôme.

Il était temps de faire mon compte-rendu sur cet exercice :

« Bien, très bien, vous avez toutes les deux la puissance requise pour faire de bonnes magiciennes. Ainsi qu’une petite touche d’imagination fort bienvenue ! Styx, j’imagine que votre arme contient de l’eau, pour que vous ayez pu la faire léviter ainsi ? Quoi qu’il en soit, vous avez toutes les deux brillamment réussi ce petit jeu, et nous allons pouvoir passer à la suite ! »

Une fois mon laïus terminé, je cherchais ensuite mentalement Yuu. J’avais quelques détails à mettre au point avec elle concernant un des exercices suivant dont elle aurait la responsabilité.

« Tu aurais une idée d’exercice pour tester l’endurance de leur maîtrise ? Et il faudrait les faire coopérer aussi si possible. Tu as ça en stock ? »

Yuu réfléchit quelques minutes à mes demandes. Comme elle laissait volontairement son esprit ouvert, je voyais les plans et les idées d’exercices défiler dans son esprit. Ce fut Jester qui finalement me fit parvenir sa réponse « orale » :

« Elle a bien une idée, mais il va lui falloir du temps pour tout préparer.
-Combien de temps ?
-Une bonne heure.
-Parfait. Je sais déjà ce qu’elles vont faire pendant ce laps de temps !
-Du coup on va là-bas ?
-Précisément ! »


J’indiquai ensuite directement à Yuu que nous allions nous éloigner et qu’elle pouvait donc préparer son exercice ici en toute sécurité. Fiesta et Caillou se portèrent volontaires pour veiller sur les éventuels Pokémon qui voudraient ne pas participer à l’épreuve. En revanche, je leur demander de s’éloigner un peu afin que personne ne soit témoin de la réalisation de Yuu. Je ne voulais pas qu’un Pokémon, par exemple un des spectres de Lucy, donne des indications à son dresseur sur ce que mon apprentie était en train de construire pour la suite.

Je demandai ensuite l’aide de Félicie et de sa grande sœur. Elles allaient m’être d’une grande aide pour mon prochain « tour ». La plus jeune des deux chattes accepta tout de suite de faire de la magie avec un grand enthousiasme, sa grande sœur s’y résigna en grande partie pour faire plaisir à la petite. Parfait. Cela faisait maintenant un bon quart d’heure que le jeu des statues était terminé. Il était temps de se mettre en marche !

« La suite des événements, c’est par ici ! Veuillez me suivre mesdemoiselles ! Yuu va rester ici, nous la retrouverons un peu plus tard. En route ! »

Et d’un geste fédérateur, j’invitai les deux apprentis magiciennes du jour à marcher à ma suite. Flèche et Félicie faisaient également partie du convoi.

« On peut dire qu’elles te suivent comme ton Ombre ! » ironisa Jester, ce qui m’arracha un sourire.

Enfin, après dix minutes de marche, nous arrivâmes dans une grotte qui s’enfonçait dans la montagne glacée. Je leur fis signe d’entrer et y pénétrai à leur suite. Nous étions dans une première « salle » intégralement recouverte de glace qui comptait plusieurs stalactites et stalagmites ainsi que quelques ouvertures dans le plafond qui laissaient passer la lumière.

« Mesdemoiselles, présentai-je sur un ton faussement grandiloquent, voici la mystérieuse grotte aux miroirs ! »


Et sur un ton redevenu normal, j’ajoutai :

« J’imagine que vous comprenez le pourquoi de ce nom ? »

En effet, il était impossible de ne pas le comprendre : les murs de glace de la grotte reflétaient la lumière solaire de telle sorte que les murs constituaient de gigantesques miroirs. Rien que dans cette première salle, il n’y avait pas moins de huit reflets de ma personne, réfléchis sur diverses surfaces. Deux chemins partaient également de cette première salle pour s’enfoncer dans la montagne. J’expliquai ensuite aux candidates magiciennes :

« Cette grotte ne comporte que deux issues, celle par laquelle nous sommes entrés et une autre de l’autre côté de la montagne. A chaque entrée se trouve une « salle » comme celle-ci avec plusieurs corridors qui en partent. Je vais vous laisser… Disons une heure pour traverser ! Bien évidemment, il ne s’agira pas d’une simple promenade de santé.

Pour commencer, cette grotte est intégralement recouverte de surfaces réfléchissantes, ce qui peut être assez perturbant. Ensuite, il y a une multitude de galeries et de petites salles sous cette montagne, c’est un vrai labyrinthe dans lequel il est aisé de se perdre si on ne fait pas attention. Et enfin, parce que je veux tester vos réflexes, je vais corser un peu le jeu ! Les deux chattes psychiques qui sont avec nous vont-elles aussi traverser la grotte en parallèle de votre avancée et vous envoyer de temps en temps quelques pointes de glace à la figure, histoire de voir comment vous vous débrouillez face à une cible mobile qui vous fonce dessus. Mais pour cela, il vous faudra distinguer le pic de glace de ses reflets ! Bien évidemment, elles ont pour consigne d’arrêter leur tir avant de vous toucher, mais si elles ont à le faire plus d’une fois pour chacune d’entre vous, cela voudra dire que vous manquez de réflexes. Elles commenceront gentiment par des tirs isolés et assez lents et finiront par des tirs plus rapides en salves.

J’ai beaucoup utilisé cette grotte plus jeune pour pratiquer des tours basés sur les illusions, et je suis très curieux de voir si vous serez capable de voir à travers dans des conditions un peu plus difficiles que lors de l’exercice avec les statues !

Vous pouvez choisir de vous engager dans le même chemin ou de prendre chacun le vôtre, mais dans tous les cas, je vous conseille de marquer le chemin que vous avez déjà emprunter sous peine de tourner en rond et d’arriver à la sortie après le délai imparti.
Bien, je crois vous avoir donné toutes les informations dont vous aviez besoin. Normalement, vous ne croiserez pas les chattes qui prendront des chemins parallèles aux vôtres, mais si d’aventure vous les voyiez, vous avez interdiction de les gêner de quelque manière que ce soit. Ca, c’est leur rôle. De même, cet exercice n’est pas une compétition et vous ne gagneriez rien à vous mettre des bâtons dans les roues, mais vous êtes libres de coopérer activement ou de vous ignorer. Tout pouvoir ou capacité autre qu’élémentaire et toute aide de vos Pokémon vous sont interdits, y compris les avertissements mentaux – je n’avais pas oublié les spectres de Lucy. Je veux voir ce que vous et vous seuls pouvez accomplir. Il est également interdit de vous frayer un chemin en utilisant la force brute ou vos pouvoirs. Vous ne pouvez emprunter que les passages déjà existants. Je vous rassure, il y en a bien assez. »


Je donnais ensuite mentalement aux deux chattes toutes les astuces et autres raccourcis que je connaissais à propos de cette grotte, dont la topographie était presque aussi familière pour moi que ma propre maison tellement j’y avais passé de temps lorsque j’étais plus jeune. Les deux chattes partirent en premier dans le même couloir. J’attendis de sentir mentalement qu’elles étaient en place, cachées dans un couloir dérobé que je leur avais indiqué, avant de déclarer solennellement :

« Mesdemoiselles, votre troisième tour de magie débute… Maintenant ! Bonne chance ! »

Et d’un pas théâtral, je me dirigeai vers un des murs miroirs de la salle. Mon reflet sur celui-ci grossissait de plus en plus avant de totalement disparaître alors que je passais à travers le mur en utilisant mes capacités de lieur. Avec ça, il me faudrait moins de dix minutes pour atteindre directement la salle de la sortie où j’attendrai mes candidates. Jester devait déjà y être d’ailleurs. Ce petit tour de disparition avait beau être simple, dans une salle remplie de miroirs, il produisait tout de même son petit effet !

[Vous devez donc traverser la grotte en respectant les indications et consignes d'Ombre (en gras italique. Je rajoute simplement deux indications : si vous prenez le même couloir qui part de la salle d'entrée, à moment donné, les chattes feront tomber une grosse stalactite du plafond pour vous forcer à vous séparer (l'une d'entre vous sera à gauche, l'autre à droite et comme vous n'avez pas le droit de creuser un chemin, chacun devra continuer de son côté). En revanche, si vous commencez séparément, vous pourrez vous retrouver à moment donné mais les chattes vous sépareront comme expliqué ci-dessus à moment donné de sorte que dans tous les cas, vous atteindrez séparément la salle de la sortie. Vous pouvez très bien ne jamais vous croiser si vous le désirez. Durant votre traversée, vous subirez chacune au moins cinq assauts des Miamiaou et vous avez donc droit à un seul joker chacune. Bonne chance !]

_________________

Merci à Lucy pour les kits d'Ombre et de Luce^^
avatar
Ombre
Informations
Nombre de messages : 87

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Styx Léthé le Lun 2 Oct 2017 - 0:20

J’observai silencieusement la blondinette déchaîner l’enfer sur les piliers restants… Ou pas, à ma grande déception, elle se contenta de frappes chirurgicales. Sauf sur le dernier coup, où visiblement elle a subi un gros coup de kawaii de son (sa ?) Goupix et a décidé de faire péter les Watts. J’approuve la foreuse de feu avec extra propulsion, c’est p’tet une ennemie potentielle mais c’est badass, et ça c’est quelque chose qui transcende les frontières et les idéologies.

Je haussai les épaules à la remarque d’Ombre sur le sujet. J’irais pas jusqu’à dire que j’apprécie la technique, mais elle faisait le boulot et c’est ce qui compte.

Profitant du petit répit qu’il nous laissait avant le prochain tour, je libérai Dex pour faire avec lui le point de situation sur mon dernier exercice, histoire de voir si de nouvelles pistes auraient pas pu se dégager côté cryokinésie. J’vous passe toute la partie théorique parce que ce serait vachement chiant, mais suffit de dire que j’ai pas eu le temps de me poser pour un somme avant qu’on doive repartir, laissant Yuu sur place mais accompagnés de deux félins au regard assez flippant.

Après une petite marche sur les contreforts (jolis points de vue d’ailleurs), notre guide nous mena dans une grotte apparemment quelon… Ok j’ai rien pensé, un labyrinthe de miroirs complètement naturel, ça c’est tout sauf quelconque !

Au fur et à mesure qu’Ombre donnait les consignes pour ce tour, je fronçai les sourcils. L’histoire de vouloir tester nos réflexes, c’est une chose, mais je vois pas trop le rapport entre esquiver une attaque et un tour de passe-passe ? Enfin bon, c’t’un détail au final, j’vais quand même pas me laisser impressionner par ça !

Par contre son petit coup de disparaître à travers son propre reflet ça c’est stylé... Dex, une idée de quoi il peut s’agir ?

« Certains Lieurs possèdent une affinité suffisante avec les Spectres pour acquérir leur capacité d’intangibilité. »

« Oh. Bon à savoir ça… » Faisant rentrer le Zarbi dans sa Pokéball, je me dirigeai vers le chemin de gauche en adressant un vague salut à Lucy. « Bon bah, on se voit de l’autre côté alors ! » Et sans lui laisser le temps de répondre, je m’enfonçai dans les boyaux glacés.

Bon. Maintenant, réfléchissons un instant. C’est pas mon premier rodéo dans une galerie des glaces, donc on va appliquer la bonne vieille méthode des labyrinthes et longer le bord gauche. L’histoire des minettes qui font interférence par contre… Si je suis les consignes du monsieur en costume, j’peux pas utiliser mon bâton pour contrer ceux qu’elles vont me mettre dans les roues. Et nul doute qu’elles vont rendre compte. Hm… Quoique…

Etendant mon esprit, je mis en lévitation un des segments de mon arme tout en essayant de me focaliser sur la glace environnante. Nope, va être un peu trop tendu, pas assez de réactivité même en exploitant ce petit trou de la règlementation. Tant pis. Remettant l’objet au fourreau, je préparai rapidement un fouet de liquide et pressai le pas. J’ai aucune idée de la taille de cet endroit, et la limite d’une heure risque d’être un peu—Crick

Je me jetai au sol sans réfléchir à ce craquement venu d’en-haut, laissant mes instincts prendre le dessus pour éviter la stalactite qui venait de se détacher du plafond pour foncer droit sur ma tête. Me redressant à moitié, j’utilisai mon tentacule pour saisir l’objet incriminé et l’éclater au sol avant de scanner la zone du regard, mais sans surprise pas l’ombre d’un chat.

« Sales bêtes. »

Je repris ma marche, affûtant mes sens au maximum pour tenter de prévoir la prochaine attaque. L’omniprésence de mon élément, pour une fois, agissait plus comme une gêne : difficile de se focaliser seulement sur le plafond avec tous ces miroirs. Tiens, en parlant de ça, un virage. Prenons-le donc—

Je me laissai tomber en arrière et vis un pic glacé me passer à quelques centimètres du visage avant de s’éclater contre la paroi. Woh pétard, pas passé loin celui-là ! Et hop, on l’attrape tout comme le précédent, retour à l’envoyeur ! J’en étais où déjà ? Ah oui, le virage piégé. Hm, il avait mentionné de marquer le chemin au cas où, ce qui est pas con, mais comment…

Idée.

Je pris le contrôle d’une autre partie de mon liquide et formai un exosquelette rudimentaire sur mon bras droit. Quelques tapes sur le miroir d’angle pour repérer un point un peu plus fragile… Inspiration et prise de position… Sei ! Mon poing, propulsé à la fois par mon corps et mon esprit, impacta violemment la surface glacée, la fissurant instantanément. Un peu bourrin, mais ça fait le café, et rien que le temps ou un maître des glaces ne puisse réparer.

Donc, ce couloir était… Une impasse. Génial. Demi-tour droite, on reprend la progression !
____________________________________________________________________________________________________________

« Ca commence à devenir chiant cette histoire ! »

Une dizaine de minutes, trois miroirs changés en kaléidoscopes, et deux stalactites ninja esquivées à un poil de cul plus tard, le félin félon qui m’avait pris pour cible avait décidé de changer de tactique, car pour le coup c’est une paire de projectiles qui m’attendait à un carrefour. Bon, j’admets qu’elle est pas si sadique que ça, j’ai eu le temps de voir les missiles en lévitation et de râler avant qu’ils ne me foncent dessus. Esquivant d’un pas sur le côté le premier, je déviai le second d’un revers hydrokinétiquement augmenté. Ca compte comme un échec si je touche le projectile dans un but de contre ? Je suppose que non, vu qu’elle l’a pas arrêté avant. Continuons…

Hop, nouveau croisement, nouvelle altération de curiosité naturelle… Au moins je tourne pas en rond c’est déjà ça.
____________________________________________________________________________________________________________

Plus tard

« BORDEL ! »

Oui je suis en rogne ! J’me suis faite avoir comme une vraie bleusaille cette fois ! J’aurais dû anticiper que c’était trop facile, une simple augmentation du nombre de pipiques toutes les quelques intersections ! Résultat, j’ai relâché ma veille élémentaire et j’me suis faite prendre en traître par une stalactite arrivant de derrière ! Tu parles d’un moyen bien con de gâcher son seul joker !

Grommelant une dernière fois, j’évacuai ma frustration sur le miroir suivant avant de prendre un instant pour me calmer. Bon. Faut une couverture omnidirectionnelle, mais ma défense usuelle pour ce genre de situations va pas faire le taf. On va essayer autre chose…

Je laissai tout le liquide sur moi s’accumuler en plusieurs anneaux en rotation lente autour de ma personne alors que je continuais à progresser. J’ai encore jamais testé ça en conditions réelles, mais bon y’a un début à tout comme on dit.

Gauche (Sei !)… Droite (Sei !)… Gau— OH PUTAIN, de la lumière par là, enfin la sortie ! Libertééééééé !

… Une fois que j’aurai passé le véritable mur de pointes en plein milieu du couloir. Tu veux jouer à ça minette ? Ca me va. Sous l’impulsion des moulinets de mes poignets, les anneaux commencèrent à s’étendre pour former un cylindre homogène autour de moi, lequel se mit à tourner de plus en plus vite sur son axe alors qu’une première salve venait me saluer… Et se faire dévier par la force du courant pour s’éclater sur les murs.

Bon, le souci avec cette technique, c’est que je vois vraiment pas où je vais, et que pour garder une épaisseur potable il est vachement près de mon corps le machin, mais bon, j’peux quand même avancer lentement, et il continue à garder en efficacité. Pas efficace pour un vrai combat vu la concentration que ça me demande, mais on va dire que ça fait l’affaire… Oh mais c’est qu’en plus y’en avait quelques-unes qui m’attendaient derrière, hors de portée de mes sens ! Hé bah, heureusement que je me suis pas contentée d’un mur, sinon j’aurais eu l’air bien conne !

Voyant le sol sous mes pieds perdre les reflets givrés caractéristiques de la grotte pour laisser place à une mince couche de poudreuse, je m’estimai suffisamment près de la dernière salle pour en finir avec les derniers projectiles que je pouvais sentir. Avec un pic de volonté, j’imposai une ultime rotation à mon tourbillon avant de le forcer à s’étendre au maximum, sacrifiant son épaisseur protectrice pour de la portée. Les craquements de stalactites venant s’écraser entre le mur aqueux et la paroi de la caverne étaient tels une mélopée à mes oreilles.

Sans pour autant baisser ma garde, je relâchai mon contrôle et laissai le liquide s’écouler au sol, prenant en compte mon environnement… Yep, plus un projectile en l’air et il me reste à peine quelques pas ! Mission accomplie !

Exerçant un dernier effort pour remettre toute cette eau dans mes gourdes, je parcourus les derniers mètres et m’approchai du mur le plus proche. Un coup d’œil rapide me révéla la présence d’Ombre, apparemment sec, mais pas celle de Lucy ; lui addressant un salut rapide, je me laissai lourdement tomber au sol, dos à un miroir. C’est pas tout, mais garder les sens en éveil et la maîtrise active aussi longtemps, c’est quand même assez crevant mentalement. J’ai bien mérité quelques minutes de repos… Rzzzz…


[Le repos de la guerrière !
Les cinq attaques explicitées in-RP, pour tenir la consigne :
  • Stalactites ninja 1 et 2
  • Première attaque avec anticipation multiple
  • Le joker qu'il fallait bien utiliser pour pas être une Mary Sue, comme quoi juste contre-attaquer ça marche pas toujours
  • Un dernier baroud d'honneur de la Miamiaou, versus une technique à vocation plus défensive, mais qui aurait du mal face à quelque chose de plus rapide ou plus lourd

Auxquelles viennent s'ajouter au moins autant d'autres mentionnées dans la narration, mais que j'avais la flemme de toutes développer Razz ]

_________________

^Cliquez pour célébrer la gloire de notre Seigneur^
avatar
Styx Léthé
Informations
Nombre de messages : 512

Fiche de personnage
Points: 128
Âge du personnage: 18 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Lucy MacGregor le Dim 22 Oct 2017 - 21:47



Tour de magie
Epreuve - Feat Ombre & Styx Léthé


A la remarque d’Ombre sur leur soi-disant préférence pour les traits élémentaires, la Flamenoise se contenta de hausser les épaules en désignant son arc, et en précisant en quelques mots qu’étant Tireuse, elle était naturellement plus familière avec ce genre d’attaques. Du coup, ça devenait plutôt inconscient à la longue… De toute façon, le magicien semblait être tout de même satisfait des performances de ses deux élèves, ce qui contenta également la blonde. Quelques compliments, c’est toujours agréable à prendre, après tout. Finalement, Ombre annonça que le prochain exercice se déroulerait un peu plus loin. Baissant les yeux vers la renarde, elle comprit vite à sa tête qu’elle n’avait pas spécialement envie de bouger, mais qu’en même temps, elle ne voulait pas se séparer de sa dresseuse et de son chevalier bougie. Un petit coup d’oeil autour d’elle lui donna une solution : elle fit un signe à Fiesta et Caillou et leur demanda de veiller sur Tails le temps qu’elle revienne. Les deux spectres acceptèrent, au grand soulagement de Lucy. Elle n’avait pas spécialement côtoyé ces deux Pokémon, mais elle était persuadée qu’ils feraient de gentils “nounous” pour la Goupix peureuse et timide. Elle ne s’inquiétait pas le moins du monde, mais elle n’oublia tout de même pas de remercier Fiesta et Caillou par avance. Elle rejoignit ensuite le groupe prêt à partir, remarquant au passage que Ghost semblait un peu bougon, pour une raison qui lui échappait complètement.
Après une petite marche, Ombre leur annonça qu’ils avaient atteint leur destination : une grotte. Et pour une grotte singulière, c’en était une ! Pas besoin des commentaires du magicien pour comprendre de quoi il retournait. La glace s’était accaparée l’endroit et y régnait incontestablement. Pas une surface n’était laissée libre, et en conséquence, toutes les parois faisaient office de miroirs. La blonde avoua être quelque peu déstabilisée à son entrée. Chacun de ses mouvements s’était démultiplié et encombrait inutilement son champ de vision. En tournant la tête, la Flamenoise remarqua également deux ouvertures au fond de la grotte. Deux entrées vers elle ne savait quoi. Ombre ne tarda pas à donner les règles de ce jeu-ci. En une heure, elle devait sortir de l’autre côté de la montagne, sans se perdre, et en subissant les assauts surprises des deux félins. A l’entente de ces consignes, Candle se frappa le front. Sa dresseuse n’était absolument pas capable de se diriger seule sur un banal chemin, alors dans un labyrinthe ! Évidemment, Lucy avait bien compris ce qui inquiétait la bougie, mais elle ne put s’empêcher de lui promettre -fanfaronne- qu’elle traverserait sans se tromper une fois ! Le Funécire hocha la tête pour lui faire plaisir, mais n’étant absolument pas convaincu par cette promesse… Néanmoins, quand Ombre parla de l’interdiction des “avertissement mentaux”, la bougie changea de suite d’expression. Outré par ce genre d’accusation, il gonfla les joues et on lui imagina même de la fumée lui sortir du crâne. Lucy s’était également assombrie à cette remarque. Rarement en colère, Candle s’adressa tout de même au magicien pour mettre au clair sa pensée :

“Monsieur le Magicien, je vous prierai de ne pas nous prendre pour des tricheurs ! Pour la peine, moi je ne l’accompagnerai pas !”

Et il lança un regard lourd de sens au Fantominus, qui après avoir fulminé intérieurement quelques secondes, capitula et annonça au magicien :

“Je vais faire pareil… Même si ça aurait été drôle de la voir galérer !”

A la fin des explications, Ombre quitta ses élèves en passant à travers un mur, suivi des deux spectres de Lucy qui avaient décidé de le suivre jusqu’à la ligne d’arrivée. Lucy ne put s’empêcher de trouver le magicien super classe avec ce tour, et se jura de lui demander comment faire ça à la fin du cours.
La Mizuhanienne ayant choisi le chemin de gauche, la Flamenoise s’engagea donc dans le chemin de droite. La blonde avouait préférer agir seule, surtout pour un exercice lui demandant d’utiliser ses réflexes. Néanmoins, elle devait bien admettre que l’absence de ses spectres la perturbait. Cela faisait des années qu’elle ne les avait pas quittés, et elle avait la désagréable sensation qu’il lui manquait quelque chose. Comme si elle avait oublié de mettre ses chaussures ou… Autre chose. Elle devait toutefois se reconcentrer sur sa tâche, si elle ne voulait pas arriver trop tard.
Premier problème : le chemin. A part avancer à l’aveuglette, elle ne voyait pas trop comment faire. En réfléchissant un peu, elle pourrait peut-être s’appuyer sur son environnement, comme dans l’exercice précédent. A l’approche d’une sortie, elle allait certainement sentir le vent extérieur, ou alors entendre ceux qui l’attendait de l’autre côté (c’est bruyant un spectre, non ?). Pour le moment, elle ne pouvait pas compter là-dessus, mais le moment venu, elle se servirait de cela. Pour les premiers trajets, elle choisirait plutôt de prendre toujours le chemin de droite. Avant de s’engager dans le couloir, elle s’approcha du mur, une flammèche à la main, et traça une croix sur la paroi en faisant fondre la glace. Voilà, un repère de fait.
Lucy avait passé deux couloirs et marquait l’entrée du troisième. Elle s’était accoutumée au mouvement des reflets quand elle marchait, mais n’avait pas rencontré les chats pour le moment. Evidemment, ça ne devait pas durer et la blonde restait sur ses gardes en conséquence. Et bien sûr, ça ne manqua pas. Elle repéra un mouvement devant elle, qu’elle distingua rapidement comme un pic. Comme elle l’avait craint, les reflets la perturbèrent un peu, ce qui ralentit son mouvement, et ne lui laissa que le réflexe de faire un pas sur le côté… Ou plutôt de déraper sur le sol gelé et de s’écraser en arrière. Bon, elle avait évité le pic et n’avait pas grillé son joker, mais elle s’était fait mal et elle était ridicule. Finalement, elle était bien contente que Ghost ne soit pas là pour voir ça… Légèrement énervée, elle se remit sur ses pieds en maugréant qu’elle ne se ferait pas avoir une seconde fois…
Une nouvelle attaque isolée l’attendait dans le couloir suivant, mais cette fois-ci, Lucy était prête. Ne prenant pas vraiment la peine de réfléchir d’où venait le pic, elle créa des sortes de lianes de feu dans le prolongement de ses doigts et, profitant du sol gelé, elle tourna sur elle-même, fauchant en même temps avec son fouet multiple le pic. Ayant pris sa revanche, la blonde continua son avancée. Elle voulut réutiliser cette même technique à l’assaut suivant, mais elle avait négligé deux points : ça donne le tournis, ce qui la fit donc tituber à la fin de son mouvement, et ça n’arrête qu’une attaque dans la même direction. Elle ne put donc rien faire pour le deuxième pic l’attendant derrière elle. Joker grillé.
Grommelant, elle continua son avancée, réfléchissant à un moyen efficace de contrer les projectiles des chats. Visiblement, elle était obligée de se préoccuper de la provenance des pics. Elle se faisait confiance pour viser juste ensuite -elle se faisait toujours confiance de toutes façons-. Mais pour le moment, elle n’était pas sûre d’être assez rapide pour localiser bien le pic, et tirer ensuite. Lucy prit donc la décision de former une demi-douzaine de boules de feu, gravitant autour d’elle, jouant le rôle de projectiles de contre-attaque déjà disponible pour elle. Elle entra donc dans le couloir suivant, sur ses gardes. Elle entendit vite plusieurs sifflements, et un coup d’oeil sur les reflets lui apprirent que deux pics glacés se dirigeaient sur elle en haut à gauche et en haut à droite (elle regardait sur les miroirs d’où semblait venir le mouvement et où le reflet était le plus gros). Réagissant au quart de tour, elle frappa sur deux sphères enflammées qui passaient devant elle pour les envoyer briser les traits de glace. Pour le moment, c’était efficace. Toutefois, elle n’avait que deux mains. Avec plusieurs pics, cela risquait de ne plus faire l’affaire. La Flamenoise choisit donc de garder une boule de feu dans chaque paume, pour éviter de faire des mouvements inutiles. Ces assauts répétés avaient au moins le bon côté de faire progresser la gamine : elle avait l’impression de remarquer plus facilement les vrais tirs des reflets, et surtout de mieux voir d’où ils venaient, ce qui lui permettait de réagir avec plus d’assurance, et donc plus de force. Ainsi, à la salve suivante, la blonde repéra trois pics, sur lesquelles elle tira une salve de boule de feu (suffisamment grosse pour toucher même si elle visait un peu à côté). Toutefois, elle repéra également un autre mouvement sur sa gauche. Par réflexe, elle sauta sur sa droite, et tira un faisceau de feu vers le stalagmite qui lui tombait dessus.
Un léger sourire se dessina sur son visage. Ce n’était pas vraiment de la satisfaction, mais plutôt une forme de soulagement. A force d’être sur ses gardes constamment, elle gardait sur elle une pression constante qui la fatiguait. Elle sentait son coeur palpiter, puis se calmer peu à peu. Néanmoins, elle ne pouvait pas s’attarder dans ce passage, surtout qu’elle ne savait pas du tout quelle distance elle avait parcouru, ni celle qu’elle avait encore à parcourir. Elle pressa donc le pas, et oh surprise ! Elle sentit un courant d’air dans ses mèches blondes. La sortie était donc toute proche ! Elle suivit donc la brise vivifiante, sentant qu’elle était presque au bout de son exercice… Et pila net quand elle vit un amas de choses brillantes au loin. Pas le temps de réfléchir, c’était sûrement la lumière extérieure se reflétant sur les pics de la dernière salve. Et en effet, au moment où elle rassembla ses mains pour faire jaillir son élément, elle vit le mouvement caractéristique de plusieurs traits qui convergent dans une même direction… Balançant toute l’énergie qu’elle avait accumulée, elle tira un faisceau de flammes pour venir à bout des pics centraux, faisceau assez alimenté pour sortir de la galerie, surtout qu’elle avait cru distinguer la sortie plus haut. Toutefois, elle se doutait bien qu’elle n’avait pas pu avoir tous les projectiles. Ainsi, dès qu’elle avait lâché sa première attaque, elle avait bondi en arrière en formant deux boules dans ses paumes, qu’elle avait lancées vers sa position première en distinguant les pics survivants. Par précaution, du feu jaillit de ses doigts, mais elle ne voyait plus de mouvements traîtres. Elle ne sentait que le vent de la montagne, et n’entendait que les sons extérieurs.
Toujours sur ses gardes, pour une éventuelle dernière attaque traître, elle sortit de la galerie, et se dirigea vers Ombre, un sourire aux lèvres.
HRP:
Encore désolée pour le délai ><


© Aki Epicode




_________________



avatar
Lucy MacGregor
Informations
Nombre de messages : 1425

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 16
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Ombre le Jeu 26 Oct 2017 - 13:37

L’attente dans la salle de sortie promettait d’être assez longue, aussi, pour passer le temps et pour éclaircir certains points, je commençai à discuter avec le Funécire de Lucy qui m’avait suivi en compagnie du Fantominus de cette dernière :

« A aucun moment je n’ai accusé quiconque de tricher. Simplement, si je n’avais pas précisé que le recours aux pouvoirs mentaux était interdit, rien n’aurait empêché ta dresseuse de s’en servir et elle aurait été dans son droit. Ce n’était pas accusation mais une simple règle du jeu. Il est normal pour un magicien de rechercher les failles dans les règles, les exceptions, sans jamais transgresser les règlements ouvertement. C’est comme cela que fonctionne un tour. L’intervention d’une tierce personne, d’un mécanisme caché… Autant d’éléments qui passent pour une « transgression des règles » pour un profane qu’il convient de dissimuler. Et dans le cas où ta dresseuse aurait déjà assimilé cette façon de penser, j’ai voulu que mes consignes soient aussi explicites et détaillées que possibles afin qu’elle me montre vraiment de quoi elle est capable par elle-même. Tu comprends ? »

Un peu plus de trois quart d’heure plus tard, Styx arriva dans la salle, suivie de près par Lucy. Les deux chattes se montrèrent à sa suite par le même passage et la plus âgée des deux sœurs vint me faire son rapport, tandis que la plus jeune s’extasiait à qui voulait l’entendre qu’elle était ravie d’avoir « fait de la magie avec la glace », ce qui fit sourire Jester de bon cœur.

Bien, il était temps de rejoindre Yuu, mais auparavant, j’avais quelques mots à dire à mes deux élèves du jour au sujet de leur performance :

« Bien, vous vous êtes bien débrouillées toutes les deux, comme en témoigne votre présence ici, et je suis heureux de vous informer que vous avez accompli le trajet dans le temps imparti. Toutefois, et ici je m’adresse à Styx, évitez de vous reposer tyrop sur la force brute pour accomplir vos tours. Non pas qu’elle ne fonctionnera pas, mais c’est rarement ce que le public vient voir. Un magicien, bien qu’il doive toujours être en bonne forme physique, n’est pas un monsieur muscle. Pour le reste, j’espère que cette petite initiation aux illusions vous aura plus. La première étape pour en créer soi-même est de s’y confronter et d’arriver à voir à travers celles créées par autrui. J’espère que ce petit exercice vous aura donné envie de continuer dans cette voix pour créer vos propres illusions. Sur ce, je crois bien qu’il est l’heure de retrouver Yuu. »


Et j’ouvris donc la marche pour le chemin du retour, sortis de la grotte et en fis le tour pour revenir à l’endroit où avait eu lieu l’exercice avec les statues. Les vestiges de ces dernières avaient été détruits par Yuu, qui n’avait pas chômé pendant l’heure écoulée : à la place des blocs de glace vaguement humanoïdes se trouvait une drôle de sculpture posée en équilibre sur deux piliers en glace.

Ces piliers rectangulaires étaient identiques et faisaient environ cinquante centimètres de haut. Ils servaient de support à une spirale en trois dimensions, un ressort géant de glace de dix centimètres d’épaisseur qui s’enroulait pas moins de quatre fois sur lui-même. Le ressort s’étendait sur environ quarante centimètre de large et faisait un bon mètre de haut si bien que la hauteur du tout, pilier compris, était presque aussi élevée que sa conceptrice.

Dernier détail que je pus remarquer, la spirale semblait faite de glace mais de glaces de plusieurs sortes car certaines parties de ce serpentin glacé étaient transparentes tandis que d’autres étaient franchement bleues. Toutefois, je gardais mes commentaires pour moi, attendant que Yuu fournisse des explications, ce qu’elle fit sans se faire prier de sa voix hivernale :

« Pour le tour suivant, j’ai décidé de vous apprendre à passer à travers la matière sans avoir besoin de pouvoirs spectraux, juste avec vos éléments. »

Elle passa une main dans la poche de sa robe et en ressortit une pierre rose de forme a peu près sphérique d’environ trois centimètres de diamètre. Elle laissa le temps aux deux apprenties du jour de la contempler puis reprit :

« J’ai caché quatre perles semblables à celle-ci dans la sculpture que vous avez face à vous. Je vous laisse quarante minutes pour toutes les retrouver. Mais attention. Vous avez peut-être pu vous en apercevoir, mais le ressort est instable, et si une partie de ma statue tombe de son support sur le sol, je considèrerai cet exercice comme un échec.

Par conséquent, pour récupérer les perles, il vous faudra recréer la statue au fur et à mesure que vous la détruirez pour fouiller son intérieur. Ce qui implique une parfaite coordination entre vous. L’une devra ouvrir la statue, et l’autre la refermer juste après pour ne pas laisser le temps à l’ensemble de s’écrouler. La structure est assez épaisse pour ne pas s’effondrer sur le champ mais si vous tardez plus de quelques secondes à reboucher un trou, le déséquilibre créé la fera pencher d’un côté et elle chutera. Vu la température ambiante très basse, un simple réchauffement ou refroidissement de la structure suffira à l’altérer mais je vous laisse décider de la méthode à adopter pour cela.

Vous pouvez utiliser votre force brute pour vous l’aider mais je vous le déconseille car vos muscles seront moins précis que votre élément et ainsi vous risquez de détruire une partie essentielle de la construction et de la faire s’effondrer.

Cet exercice testera votre capacité d’analyse, votre capacité à coopérer bien sûr mais aussi, plus spécifiquement, l’endurance de votre maîtrise et votre capacité à jauger la puissance de vos attaque en fonction de la situation.

Enfin, dernière précision, plus la glace vous apparaît bleue, plus elle est froide et plus elle sera difficile à faire fondre. A son stade le plus froid, elle sera même plus difficile à percer que les statues de tout à l’heure aussi vous devrez mettre au point une technique pour forer cette glace sans détruire la statue. Tout est dit pour moi. Bonne chance à vous… C’est parti ! »

Et elle retourna une clepsydre faite de glace et d’eau qui se trouvait derrière elle que je n’avais pas vue jusque-là. Ainsi, les deux filles sauraient à tout moment combien de temps il leur restait. Toutefois, sans être un maître en architecture ou en alchimie, un détail m’avait frappé dans son discours, et après avoir demandé à Jester que personne n’espionnait nos pensées, je lui demandai par télépathie :

« Quarante minutes… N’est-ce pas un peu court pour examiner et creuser une structure aussi grosse ?
-Normalement oui, sauf si elles ont des dons exceptionnels pour le feu et l’eau… Mais c’est justement pendant mon épreuve d’Amplificatrice, parce qu’on m’avait ordonné d’arrêté une cascade, que j’ai eu pour la première fois l’idée – et la technique- pour la figer et en faire de la glace. Je veux voir si cette… intuition… fonctionne aussi chez autrui. Se débarrasser de la partie « superflue » de sa maîtrise de base pour atteindre un objectif précis qui semble impossible et ainsi se découvrir un nouveau talent…
-Je vois… Mais si elles ne sont pas destinées aux maîtrises auxquelles tu penses ? »


Yuu haussa les épaules. Puis :

« Alors je déterminerai leur réussite en fonction du travail réalisé. »

[Vous devez donc récupérer les quatre perles roses présentes dans la structure en suivant les indications de Yuu. Petites précisions sur leur localisations : il y en a une à chaque "étage" du ressort, deux d'entre elle sont prises dans la glace transparente et donc directement visibles mais les deux autres sont dans la glace "bleue" et sont donc plus dure à récupérer et non visibles de l'extérieur. Bonne chance !]





_________________

Merci à Lucy pour les kits d'Ombre et de Luce^^
avatar
Ombre
Informations
Nombre de messages : 87

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Styx Léthé le Sam 28 Oct 2017 - 13:13

[Les deux posts ont été écrits en alternance pour plus de cohérence in-RP. Chacun a posté une partie équivalente.]


La première chose que remarqua Lucy en sortant, c’était l’air réjoui de sa bougie. Visiblement, le Pokémon s’était expliqué avec le magicien, et toute rancoeur était oubliée -si rancoeur il y avait eu-. Ombre ne tarda pas à s’avancer et à leur faire part de sa satisfaction concernant leur exercice.


Au bout de quelques minutes, un fracas de glace et une vague bouffée de chaleur m’arracha à ma torpeur. Prenant un court instant pour reprendre mes esprits, je vis la blondinette sortir de son couloir avec un grand sourire. Ah, on dirait que la pause est finie alors… Je me redressai et me dirigeai vers les deux autres humains alors que les félins de notre chef de cordée faisaient acte de présence.

J’écoutai avec un modicum d’attention le débriefing du patron, avant de hausser les épaules.

« Bah, comment dire… J’avoue que j’avais pas forcément vu les choses sous cet angle en fait. Le cerveau est de suite passé en mode combat. La subtilité, c’est déjà pas mon fort de base, donc forcément… »

Une fois la petite discussion terminée, le groupe se remit en marche pour retourner à leur position initiale. La petite blonde avait fini par s’habituer au froid des montagnes, le chemin du retour sembla donc passer plus rapidement que l’aller. Mais une fois arrivés à destination, la Flamenoise ne put que constater le travail de la jeune aveugle pendant leur absence. Plus de statues à moitié détruites, mais une étrange sculpture à la place. Une sorte de spirale de glace, placée en équilibre à première vue précaire sur deux piliers. Un coup d’oeil avisée lui indiqua également des couleurs disparates sur la construction : des endroits parfaitement transparents où elle voyait une touche de couleur rose, et des endroits bleus opaques. Les deux élèves ne tardèrent pas à savoir ce qu’étaient les significations de ce code couleur : le rose, des petites pierres placées dans la sculpture, le transparent de la glace standard, et le bleu, de la glace plus froide et donc plus solide.

Huh, j’avais pas vu la clepsydre. Original. Je m'approchai de la spire glacée, parsant les consignes de la reine des neiges. Un travail d’orfèvre, cette structure, en tout cas ; arriver à maintenir un delta thermique entre les différents segments du bobinage, le tout avec un effet visuel qui va avec ? C’est pas donné à tout le monde. Faut que je revoie son degré de dangerosité…

Concentre-toi ma fille ! Bon, le souci majeur, je le vois déjà : autant faire en sorte que la structure se casse pas trop la gueule je dois pouvoir me débrouiller, autant regeler l’eau dans les trous ? Nope, pas possible. A moins que Yuu me permette un rapide cours particulier avant qu’on se lance, mais vu que le chrono a déjà commencé, ça va pas le faire. Meh, j’improviserai !

Je me retournai vers Lucy pour lui exposer mon début de plan.

« Bon, voilà le topo. Je devrais pouvoir sentir les billes qui sont dans la partie opaque, je te montrerai où elles sont. Tu t’occupes de faire fondre le machin au niveau des boules, de préférence pas sur toute l’épaisseur, j’fais en sorte que ça nous tombe pas sur le coin du nez pendant ce temps. J’te propose qu’on commence par le haut, histoire que ça simplifie la tâche au début. Ca te va ? »


Jetant un regard en biais à l’argentée, la blonde fronça légèrement les sourcils, n’appréciant vraiment pas de recevoir autant d’ordre en si peu de minutes. Et puis, elle la prenait pour une imbécile ? Un coup d’oeil avec sa bougie l’incita au calme. Bon, Ombre voulait de la coopération -même si ça la faisait franchement chier honnêtement-, il allait donc en avoir… Mais de la bonne humeur, fallait pas trop rêver non plus !
Résolue, Lucy s’approcha de la construction et commença par poser sa paume sur la glace pour juger de la température, mais n’étant pas satisfaite, elle retira ses gants et y alla au contact directe. Les mots de la jeune manieuse de la glace lui revinrent en tête. C’était peut-être son imagination, mais la blonde avait l’impression qu’elle lui avait “conseillé” d’utiliser… La chaleur. Or, pour le moment, Lucy ne le sentait simplement pas. Elle allait donc opérer de manière classique. Une boule de feu se forma dans sa paume, mais par un réflexe bien heureux, la Flamenoise fit de suite un pas en arrière. Elle avait en effet généré de manière naturelle une boule un peu trop grosse pour le travail qu’elle avait à accomplir. Se concentrant en premier lieu sur le contenu de sa main, elle fit réduire la taille de sa boule, en tentant toutefois de garder le même potentiel d’énergie thermique. Mine de rien, cette simple action demandait déjà beaucoup de concentration et la blonde était reconnaissante à son “public” -surtout Ghost et Styx- de rester silencieux. Localisant la petite tache rose au niveau de ses yeux, elle approcha sa main de la structure, “tenant” sa boule enflammée du bout des doigts pour créer un passage à l’objet à récupérer. Elle préféra oublier les élans de vapeur qui se dégageaient et leurs possibles conséquences, et se focalisa seulement sur l’avancée de son forage. Enfin, elle atteignit la pierre rose, qui tomba dans sa main et qu’elle envoya à sa bougie. Immédiatement -et entraînée par l’exercice précédent-, elle se décala pour laisser le champ libre à Styx sur ce niveau.


Je serrai les dents alors que l’effort pour recondenser la vapeur générée par le travail de la gamine se faisait plus intense à chaque seconde. En attendant qu’elle ait fini de libérer la bille, ma seule option était de plaquer cette eau le long de la paroi et de la maintenir fixe dans l’espace, bloquant ainsi l’effondrement de la structure, mais la quantité limitée de liquide rendait la tâche difficile.

Ah, mission accomplie, et d’une ! Laissant la jeunotte faire un petit pas de côté, probablement pour récupérer un peu, je dirigeai le fluide dans la cavité laissée par son orbe de flammes et, avec prudence, fit varier le vecteur selon lequel je la faisais appuyer contre la glace, cherchant le point d’équilibre.

Doucement.

Douuuuuucement…

Quelques instants plus tard, ce point était atteint, et je pus libérer une partie de mon attention pour jeter un oeil à la clepsydre. Nickel, on est largement dans les temps pour le moment.

« Allez, on garde le rythme. Suivante ! »


Se demandant quand la Mizuhanienne allait finir par se taire, la blonde s’occupa sans tarder du prochain niveau, soit le dernier avec la pierre visible. Il ne s’agissait pas du tout dernier étage, mais de celui juste au-dessus. Cela n’avait toutefois rien de rassurant : dès qu’elle commencerait à forer, la sculpture serait déstabilisée, bien plus que dans le cas précédent. Lucy n’avait pas une seconde à perdre dans sa manoeuvre. Elle allait donc devoir changer de tactique, la précédente étant trop lente à son goût. Elle accentua donc sa concentration sur sa petite sphère de feu, pour lui donner une forme plus pointue et cylindrique. Le point délicat restait de garder la température de sa “création” inchangée. Elle devait donc se concentrer au maximum pour garder son feu le plus intense possible. Cet effort lui pesait beaucoup, et son environnement immédiat était vite occulté par cette tâche… Néanmoins, elle sentait comme une sensation familière en faisant cela… Comme si elle se rapprochait de quelque chose, d’un souvenir ou d’une sensation… Mais elle ne gardait pour elle pas une seconde de réflexion. Approchant son pieux enflammé du niveau à forer par son côté droit -le côté où la bille était en somme-, elle commença à altérer la glace de manière la plus précise possible. Son “instrument” était plus efficace que le précédent, le chemin se creusant plus vite et de manière plus fine, plus soignée. Elle se concentrait pour éviter de retirer de la glace de manière superflue. Elle avait également choisi cette fois de creuser en biais et “par le bas”, pour offrir à la bille un conduit de glissement. Ainsi, une fois dégagée, la bille glissa dans le chemin prévu et atterrit dans sa main. Lucy avait de plus en plus chaud.

_________________

^Cliquez pour célébrer la gloire de notre Seigneur^
avatar
Styx Léthé
Informations
Nombre de messages : 512

Fiche de personnage
Points: 128
Âge du personnage: 18 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Lucy MacGregor le Sam 28 Oct 2017 - 13:18

Un petit moment de stress me prit lorsque la structure de glace commença à vaciller sur ses appuis alors que Lucy était sur le point d’extraire la bille suivante. Je compensai en altérant la force d’opposition dans le trou précédent, mais j’overshootai légèrement et le ressort commença à tomber dans l’autre sens! Légèrement paniquée, j’essayai de contrer le mouvement, mais ne parvins qu’à établir un balancier relativement stable le temps que blondinette finisse sa part du travail. Voyant du coin de l’oeil un vague mouvement de rose, je remplis à nouveau le trou qu’elle venait de laisser et profitai d’avoir un deuxième point d’appui pour nullifier l’instabilité.

Calmement, caaaaaaalmement…

Voiiilà, c’est prêt ! Bon, maintenant on passe à la phase deux, les baballes dans la glace opaque. Fermant un oeil, j’étendis mes sens vers l’assemblage à la recherche des objets en question. Pas là… Pas là… Trouvéééée !

J’indiquai à la Flamenoise un endroit bien précis sur le troisième arceau. Que dit la clepsydre ? On est à peu près au tiers, excellent.


La blonde remarqua un mouvement de son acolyte du jour. Elle désignait un point dans le troisième niveau et Lucy comprit vite qu’elle lui indiquait la position de la prochaine pierre rose. La glace était bleue à cet endroit, et ses sens étant monopolisés sur sa tâche, elle choisit de croire la Mizuhanienne sur parole. Elle commença à forer de la même manière que précédemment, néanmoins elle remarqua vite que sa manoeuvre était affreusement inefficace. Elle recula donc sa main avant de faire trop vaciller la structure et rendre la mission de Styx plus délicate encore. Elle se souvint des mots de Yuu, comme quoi un simple réchauffement pourrait altérer sa spirale. Elle devait donc rendre sa maîtrise plus brûlante encore. Elle devait… Devenir son feu en quelque sorte. Irradier de chaleur comme une torche… Ou s’efforcer de garder cette énergie au niveau de ses doigts pour aller chercher la pierre tant convoitée… Lucy plissa les yeux, se focalisant uniquement sur ses doigts, son pieux de feu et la glace à abattre. Faire diminuer les flammes, sans perdre leur chaleur… Se débarrasser du superflu pour ne garder que l’essentiel… Elle s’abandonna donc à une sorte de jeu délicat, comme si son esprit se scindait en deux : une partie “tirait vers le bas” pour faire disparaître les flammes, et l’autre “tirait vers le haut” pour augmenter l’énergie dégagée. Néanmoins, les deux parties opposaient une féroce résistance. Toutefois, tout sembla s’accélérer quand elle jeta un oeil à la clepsydre : elle mettait beaucoup trop de temps ! Non, il était hors de question qu’elles échouent à cause d’elle ! Mais en même temps, elle devait continuer à écarteler son esprit pour ne pas gâcher tous ses efforts… Et alors, ce fut comme si la clepsydre accablait la blonde de son regard pénétrant. Elle sentit son esprit “se divisait” en deux parties, pour reprendre la métaphore. Deux parties distinctes et autonomes. Sa main était dénuée de flammes, mais Lucy la sentait comme irradiait de chaleur. Elle approcha donc ses doigts de la glace… Et plongea ses doigts dedans pour récupérer la pierre, la glace s’altérant rapidement à son contact, comme l’avait dit Yuu.


Pendant que ma comparse d’infortune trouvait un moyen d’aller piocher dans la glace plus résistante du nouveau segment, je me faisais quelques noeuds au cerveau pour réussir à ne m’aider que d’une seule main pour maintenir les deux poches de liquide en position. M’est avis que je vais avoir besoin d’un maximum d’aide pour ce qui va suivre—

BORDEL DE B*TE ! Je sais pas ce qu’elle a fait, mais là elle est en train de plonger dedans comme dans du beurre ! Structure en perdition, ça se répand dans tous les sens, ça fond de partout autour de sa main ! Vite, stabiliser tout ça ! Pas bouger pas bouger pas bouger pabougé pabougé

Crick

Comment ça, crick ?

Je rouvris un oeil pour voir ce qui venait de se passer et… Okay. Comment est-ce que je viens de faire ça moi ? Parce qu’aux dernières nouvelles, la glace, j’ai toujours pas trouvé le truc pour ! M’enfin, toujours est-il que ça m’arrange, c’est un poil de guingois par rapport à avant mais rien que je ne puisse rétablir… Là !

Pointant la dernière bille, j’adressai une recommandation rapide à la pyromaniaque avant qu’elle ne se remette à l’ouvrage.

« Bon, là ça va être méchamment plus coton à tenir tout ce merdier, donc si tu peux aller tailler un peu moins dans le lard que ce que tu viens de faire, ce serait vachement sympa ! »


Sous la remarque de l’argenté, la blonde émit un “Tss” d’agacement. Il n’y était pas allée si fort que ça… De ce qu’elle en avait l’impression. Evidemment, c’était la première fois qu’elle parvenait à maîtriser un temps soit peu la chaleur pure de son élément. Elle était peut-être allée un peu vite… Mais elle n’avait tout de même pas détacher un bloc de la structure d’un coup. Toutefois, le temps filait dans la clepsydre et elle n’avait pas le temps pour ces enfantillages. Elle avait gardé férocement l’énergie dans sa main, de peur de la perdre définitivement, mais elle avait besoin de l’harmoniser. De limiter les pertes de chaleur pour rendre sa manoeuvre encore plus précise. Elle se concentra donc, tentant de restreindre toute son énergie le long de ses doigts, et approcha ses doigts de l’endroit indiqué par Styx. Ce niveau était sans doute le plus difficile, puisqu’il s’agissait du niveau le plus bas. La moindre altération allait altérer méchamment l’équilibre de la spirale, elle allait donc devoir opérer de manière chirurgicale. La pierre ne semblait pas être trop au milieu, mais elle avait les doigts courts. Concentrant son énergie uniquement dans son index et son majeur, elle dégagea un passage de la taille de ses doigts en faisant fondre la glace, dans un premier temps, puis elle concentra son énergie juste dans le bout de ses doigts, pour l’insuffler à la glace qui lui barrait encore le passage. Ne pas déborder du chemin, rester en ligne droite jusqu’à la pierre… Tentant de rester la plus précise possible, elle communiqua une sorte de trait de chaleur en ligne droite, pour dégager un passage à la bille, pour la faire tomber dans sa paume. La Flamenoise n’était encore pas trop sûre d’elle, jouant avec cette nouvelle maîtrise de manière un peu hasardeuse et instinctive. Mais après tout, son boulot était simplement de récupérer les pierres roses. Reconstruire n’était pas dans son domaine.


Je remuai la tête, agacée, pour éjecter une goutte de sueur qui perlait le long de ma joue. Je l’aurais bien essuyée, mais là mes mains étaient pas vraiment dispo pour, donc je fais avec les moyens du bord. En tout cas, et ça me fait quand même très mal au derche de l’admettre, compliments à la blonde : elle a effectivement su rendre son action bien plus précise cette fois. Je pouvais sentir la glace simplement fondre, sans aller jusqu’à la case vapeur, le long d’un cylindre approximatif dirigé droit vers la dernière bille. Et pour le coup, ça me simplifie bien la tâche, parce que je pouvais compenser en direct le long de cette tranchée. Encore un peu… Là, c’est bon, cible libérée.

Je continuai à stabiliser l’ensemble le temps que la chaleur se dissipe. Après réflexion sur ce qui s’était passé au segment précédent, j’ai bien l’impression que je devrais pas avoir à me faire de bourdon sur comment reboucher ce trou-là. Attendons juste un peu… Bingo. La nature ayant horreur du vide, et cette partie de la spire étant vraiment froide, le liquide refroidit suffisamment pour se cristalliser de lui-même. Excellent !

J’aurais bien relâché ma concentration et laissé le tout se casser la gueule, mais… Quelque chose me dit que ça serait considéré comme un échec. Je décidai donc de ruser : maintenant le minimum de force dans chacun des deux conduits restants, je transvasai petit à petit de l’eau entre eux jusqu’à ce que la structure tienne d’elle-même. C’est sale, ça tombera probablement au premier coup de vent, mais ça fera le pâté le temps qu’on se fasse débrief par la madame aux cheveux blancs.

Je relâchai finalement mon effort de maîtrise quelques secondes avant que la clepsydre ne finisse de s’écouler. Laissant un léger sourire se dessiner sur mon visage, je tendis une main à claquer à la petite.

Visiblement, l’exercice était terminé. La clepsydre était écoulée et la structure semblait tenir. Avisant du coin de l’oeil la main tendue de la Mizuhanienne, la blonde hésita un instant, prit le temps de remettre ses gants, puis consentit à frapper la main de son acolyte. Elle se baissa ensuite vers Candle, récupéra les quatre pierres roses et s’avança vers la jeune aveugle pour les lui donner. Du coin de l’oeil, elle remarqua également avec un léger sourire que sa renarde s’amusait tranquillement avec les Spectres d’Ombre, elle n’avait aucun souci à se faire de ce côté.

_________________



avatar
Lucy MacGregor
Informations
Nombre de messages : 1425

Fiche de personnage
Points: 47
Âge du personnage: 16
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Ombre le Dim 29 Oct 2017 - 21:22

Alors que le spectre de Lucy tendait les perles récupérées à mon apprentie, j’essayais de deviner ce qu’elle pensait de leur performance à son attitude…. Mais cette dernière n’était pas plus déchiffrable que d’habitude. Autant essayer de prédire les humeurs d’un iceberg…

« C’est pas très gentil de traiter les gens d’iceberg, tu sais ?
-Jester, elle admet elle-même qu’elle est aussi froide que la glace…
-Ouais mais un iceberg c’est gros ! Attends que je lui dise que tu la trouves obèse ! »


Et pour faire bonne mesure, elle me tira la langue, puis m’avoua qu’elle n’avait pas plus d’idée que moi sur ce que notre amie hydrokinésiste allait dire. Yuu joua un moment avec les perles dans sa main comme si elle vérifiait au toucher que c’était bien les bonnes puis sa voix tomba comme le blizzard hivernal :

« Bien. Je vois que vous avez atteint le résultat demandé dans le temps imparti, et qui plus est en expérimentant une nouvelle maîtrise, ce qui n’est pas chose aisée. Pour être tout à fait franche, votre travail est un peu brouillon et vous n’êtes parfois pas passé loin de la catastrophe. Mais il vous aurait de toute manière été impossible de faire mieux car il vous fallait absolument découvrir un nouveau dérivé élémentaire si vous souhaitez vous perfectionner dans la manipulation élémentaire et réussir dans les temps.

Maintenant que vous n’avez plus à vous concentrer sur cette découverte, peut-être pourrez-vous mieux étudier la structure et invoquer plus rapidement et efficacement vos pouvoirs pour la modifier. Je vous encourage d’ailleurs à vous y exercer par vous-même seules. Maintenant que vous maîtrisez respectivement la chaleur et la glace, vous n’avez plus besoin d’être deux pour manipuler l’édifice, surtout si vous en créez vous-même un plus stable que le mien pour reproduire l’exercice.

Pour une première fois, je suis très satisfaite. Bravo à vous deux. Si vous le désirez, vous pouvez récupérer les perles ».


Caillou, ayant entendu son mot favori, intervint alors pour étaler sa science :

« Ce sont des extraits de formations rocheuses assez rares qu’on ne trouve qu’ici, sur les monts tempêtes ! Elles ne sont pas parmi les pierres les plus chères du monde mais sont malgré tout assez prisées par les bijoutiers et autres joailliers pour leurs créations ! Je vous conseille d’accepter ce présent, mesdemoiselles, car il s’agit- d’un cadeau de choix dont vous pourrez tirer une belle somme si vous n’en avez pas l’utilité ! »

Par respect, j’attendis que le Skélénox eut terminé son laïus avant de communiquer mes consignes à Yuu concernant le dernier « exercice magique » que j’avais en tête. Mon apprentie hocha la tête et demanda à ceux qui étaient trop près de s’éloigner de sa structure de glace. Puis, une fois le champ dégagé, elle la détruisit de quelques mouvements de bras. En quelques minutes, le sol était redevenu aussi plat qu’avant le début de cet exercice. Puis la jeune fille alla ensuite aplanir les autres bosses qui se trouvaient dans les environs. Pour une élémentariste de sa qualité, cela ne lui prendrait que quelques minutes, ce qui me laissait le temps d’expliquer la suite. En parallèle, Jester, également sur mon ordre, alla générer une petite barrière de feu follets à un endroit bien précis.

« Bien, mesdemoiselles, jusqu’ici, vous vous êtes plutôt bien débrouillées et nous arrivons déjà au grand final, pour lequel j’ai décidé de vous donner l’occasion de mettre en pratique tout ce que vous avez appris aujourd’hui sur votre maîtrise en termes de contrôle et de tours de passe-passe !

Comme vous pouvez le voir, nous somme sur une sorte de grosse corniche circulaire rattachée au reste de la montagne par un petit chemin d’environ deux mètres de large. Votre dernier exercice se déroulera exclusivement dans ce « cercle » et vous n’aurez pas le droit d’en sortir. Jester a matérialisé des feux follets sur le chemin pour délimiter l’aire de jeu sur le chemin. Pour le reste, mes autres Pokémon se chargeront de vous prévenir si vous êtes sur le point de sortir de la zone.

Ce dernier exercice va être très simple : vous allez devoir vous affronter en utilisant exclusivement vos éléments pour toucher votre adversaire ! Bien entendu, le but n’est pas de tuer votre opposant, mais vous devez quand même lui donner de belles sueurs froides ! Mais si j’en crois Yuu, l’exercice que vous venez de réussir vous a normalement appris la pondération et le contrôle de votre puissance. Cependant, j’insiste là-dessus : nous ne sommes pas sur un champ de bataille et celle qui blessera quiconque grièvement sera disqualifiée. Vous serez jugée par moi-même selon votre inventivité et la qualité de votre exécution, la puissance brute ne rentre pas en ligne de compte.

Pour pimenter un peu cette rencontre, je rajoute également deux règles. Premièrement, il ne s’agira pas d’un combat en un contre un puisque chacune d’entre vous disposera d’un allié lors de cet affrontement. L’une d’entre vous combattra à mes côtés et l’autre à ceux de Yuu.

-Ombre et moi,
continua mon apprentie qui connaissait mon « plan », aurons chacun notre spécificité. Je ne suis pas vraiment une combattante, mais mes dons me permettent de créer des armes et des pièges en eau ou en glace. Je maîtrise également le sang mais pour des raisons évidentes, je ne m’en servirai pas pour ce combat et dans la mesure du possible, je suivrai la stratégie de ma coéquipière.

-Quant à moi,
repris-je, je ne me servirai que de mes talents de maître de l’air et de la vitesse, et pas de mes pouvoirs mentaux. J’adopterai un style de combat plus offensif et direct que Yuu, mais toujours en suivant votre plan ou vos ordres. Toutefois, je préfère vous préciser que mes attaques peuvent facilement se combiner avec les vôtres pour en décupler les résultats.

Bien évidemment, toute intervention ou aide de qui que ce soit d’autre que Yuu et moi est interdite. En outre, n’oubliez pas qu’il s’agit avant tout d’un exercice qui doit me permettre de juger vos progrès en magie et en maîtrise élémentaire pour aujourd’hui… Bien, je crois avoir tout dit pour la première règle… Yuu, nous pouvons passer à la seconde ! »


Ayant reçu mon signal, la jeune alchimiste revint vers moi et commença à répandre de la brume opaque sur la zone de combat. Alors que cette dernière faisait dans cent cinquante mètres carrés, on n’y voyait pas à cinq mètres. Yuu et moi étions maintenant à peu près au centre de l’aire d’affrontement, dos à dos, attendant que les jeunes filles choisissent leur allié.

« Ne vous inquiétez pas de tomber, mes spectres et moi-même vous surveillons et nous vous préviendrons bien avant que vous ne tombiez dans le vide. En contrepartie, il vous est formellement interdit de faire disparaître cette brume. Yuu et Jester en reproduiront au fur et à mesure qu’elle s’échappera. Il vous faudra donc trouver un moyen de localiser et toucher vos adversaires. Dès que vous aurez choisi votre partenaire, je compterai jusqu’à trois et nous pourrons commencer. Je mettrai fin moi-même à cet exercice en soufflant toute la brume d’un coup lorsque je jugerai l’exercice satisfaisant. Faites de votre mieux et bonne chance mesdemoiselles ! »


[Petit combat final en 2Vs2 où vous aurez le droit de jouer chacun un de mes personnages ! Concernant la localisation des adversaires, mes personnages peuvent vous aider mais ils ne feront pas tout pour vous, vous devez aussi prendre part au processus, idem pour le combat lui-même, puisque c'est vous, et non eux qui passez cette épreuve^^ Dernier exercice, bonne chance !]

_________________

Merci à Lucy pour les kits d'Ombre et de Luce^^
avatar
Ombre
Informations
Nombre de messages : 87

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Styx Léthé le Mer 8 Nov 2017 - 23:33

Je n’écoutai que d’une oreille distraite le petit débriefing de Yuu, trop occupée que j’étais à essayer de comprendre comment j’avais pu réussir cette cristallisation involontaire plus tôt. Le point positif de la chose, faut quand même le reconnaître, c’est que ça confirme que je possède bien la capacité à devenir maîtresse des glaces. Le point négatif, bah… C’est qu’en l’état je serais bien incapable de reproduire ce tour, et ça c’est déjà un peu plus la merde. Faut vraiment que je prenne la madame à part à un moment, qu’elle me donne le truc…

Huh, qu’est-ce qu’il vient de dire le spectre géologue ? Ca vaut cher ces machins ? Hm… Intéressant… Empochons les deux qui me reviennent, on verra plus tard ce que je peux en faire, mais j’ai déjà quelques idées…

Ainsi de retour dans le présent, je prêtai plus d’attention aux nouvelles consignes du magicien. Et je confirme, la magie ça doit quand même vraiment être différent de l’idée que je m’en fais, parce que j’ai un peu de mal à voir le lien entre des tours de passe-passe et se mettre gentiment sur la gueule. Quelques règles un peu chiantes pour que y’ait pas de blessés, irritant mais compréhensi—

Qu’entends-je, qu’ouïs-je, qu’acoustiquai-je ? On a droit à un partenaire parmi l’équipe d’encadrement ?! Je mets une option sur la reine des glaces ! Dont je revois immédiatement la dangerosité méchamment à la hausse vu qu’elle a carrément poussé jusqu’à la Maîtrise du Sang, bordel c’est pas un truc de lopettes cette spécialité !

Je laissai nos instructeurs finir de mettre en place le futur champ de bataille, avant de me diriger vers la damoiselle aux cheveux blancs.

« Bon bah… On s’met ensemble, senpai ? » Oui je suis capable d’être à peu près respectueuse quand mon interlocuteur est potentiellement capable de me faire finir en tache rouge sur le sol, prenez pas des têtes aussi ébahies ! Un hochement de tête affirmatif plus tard, nous étions face à Ombre de Lucy.

« Un… Deux… Trois ! »

Au signal d’Ombre, je bondis en arrière dans la brume, suivie par ma coéquipière, histoire de gagner un peu de temps pour stratégiser. Après une dizaine de mètres, je mis un genou à terre et commençai à générer des projectiles aqueux, tout en expliquant ma stratégie à voix basse.

« J’vais me focaliser sur Lucy, j’ai à peu près vu ce qu’elle sait faire avec le feu et j’ai quelques contres en tête. Je devrais pouvoir les localiser via le dérangement de la neige sur leur passage ; vu que tu dois largement me dépasser niveau détection, tu peux t’arranger pour que j’aie un détrompeur sur ton copain, genre un peu de glace qui le suit à la trace ? »

« C’est dans mes cordes. » Ok, la platitude de son ton est quand même un peu dérangeante… « Autre chose ? »

« Bah… Vu que j’ai pas le droit d’aller taper… Eventuellement si tu peux me faire un bouclier assez basique ? Dans le pire des cas, je pourrai toujours le recycler en attaque après avoir paré. »

« Très bien. » Je fermai les yeux alors qu’elle levait les mains pour concrétiser notre discussion et étendis mes sens. Négligeant les disques de glace qui venaient se fixer sur mes avant-bras et ma propre salve qui finissait de prendre forme, je focalisai mon attention sur la couche de poudre qui recouvrait le sol… Merde, forcément y’a plein de traces… Essayons de faire un distingo par taille… Ok, je crois que j’ai repéré dans quel secteur est Ombre, et les piques de glace qui se forment dans le coin confirment, donc de l’autre côté…

Pas encore… Nan, ça c’est vide…

!

Sentant une nouvelle trace se former dans la neige, j’envoyai une première salve, quadrillant à l’aveuglette l’espace au-dessus dans l’espoir de toucher au pif. Sans attendre de réplique de la part de la Flamenoise, je bondis sur le côté pour brouiller les pistes, lançant une seconde salve au bout de quelques mètres. Je continuai ma progression, distinguant vaguement des flammes dans la brume, préparant une autre—

Attention, le bord !

La voix d’un des spectres de Jester m’arrêta net. Jetant un rapide regard sur ma gauche, je remarquai que j’étais en effet près du pourtour de la plateforme. Pratique, ce système d’alarme, sinon j’aurais fait une belle—

Un changement de luminosité me fit lever le bras droit par réflexe, bloquant un trait de feu. Réflexion plus tard, baston maintenant ! Remarquant que les flammes déviées avaient fait fondre une partie de la neige alentour en plus de ma protection, je m’autorisai un sourire en coin avant de prendre le contrôle de cette nouvelle source de liquide, préparant de nouveaux projectiles alors que je reprenais mon déplacement.

_________________

^Cliquez pour célébrer la gloire de notre Seigneur^
avatar
Styx Léthé
Informations
Nombre de messages : 512

Fiche de personnage
Points: 128
Âge du personnage: 18 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Élémancien] Tour de magie [Styx/Lucy/Ombre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum