[ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par PNJ le Mar 15 Aoû 2017 - 14:43


Suspendue dans le temps et protégée par la barrière d’oxygène qui faisait sa fierté, Abyan, la ville sous-marine, était pleine de vie. Au détour d’une rue, un gamin accompagné d’un oiseau au plumage irisé discutait avec un copain, et plus loin, un attroupement s’était formé autour d’un spectacle de rue dont une petite otarie bleutée était la vedette. Chacun vaquait à ses occupations sans gêner ses voisins, occupé à faire ses courses ou se laissant aller à un moment d’oisiveté. La dernière Sublimation avait été une réussite, et les habitants d’Abyan étaient finalement retournés à leur vie quotidienne, ramenant ainsi la cité au calme qui la caractérisait.

Pourtant, la jeune femme qui patrouillait près de la zone Nord de la ville n’était pas sereine. En bonne maîtresse de l’Eau et native d’Abyan, Paloma percevait un trouble dans son environnement immédiat, comme si quelqu’un avait jeté une gigantesque pierre dans le Lac Lazuli en créant une onde croissante. La Gardienne échangea un regard avec Anna.


« Toi aussi tu le sens, pas vrai ? » demanda-t-elle à la sirène. L’Oratoria émit un cri plaintif, confirmant les doutes de son amie.

« J’espère qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle attaque du Démon. Nous avons été tranquilles pendant des mois, mais si quelqu’un a encore essayé de s’en prendre à lui... »

Inquiète, Paloma leva la tête pour scruter la bulle d’air qui veillait sur Abyan, puis se tendit, adoptant une posture de combat.

« Anna ! Préviens les autres, on est en alerte ! Il faut évacuer le secteur ! »

La sirène s’exécuta dans la seconde qui suivit, créant de nombreux ballons colorés qui flottèrent rapidement dans des directions bien précises. Lorsqu’ils exploseraient, ils délivreraient le signal d’urgence qui permettrait de mobiliser tous les Gardes abyanais... Mais pour l’heure, Paloma et son Pokémon étaient seules pour faire face à l’ombre gigantesque qui assombrissait la vision au-dessus de la protection.

« Tiens-toi prête ! Il arrive ! »

Dans un fracas épouvantable, la silhouette entra en collision avec la bulle, ébranlant l’ensemble du dôme qui encaissa plutôt bien le choc... En apparence. Quelques instants plus tard, une fissure serpenta le long de la protection, qui se retrouva lézardée de part en part. Dans un craquement sinistre, le mur d’air céda, tandis qu’un flot ininterrompu d’eau se déversait directement dans la cité sous-marine.

_________________

Coucou et bienvenue dans la galère Very Happy

Comme tu as pu le constater, Abyan est attaquée par un monstre aquatique imposant et impossible à identifier pour l’heure pour les non natifs de la ville. La priorité est d’aider à l’évacuation des civils qui se trouvent dans la zone sinistrée, car des trombes d’eau s’infiltrent dans la ville et commencent à inonder les alentours. Paloma sera aidée par ses camarades de la Garde dès le prochain post, mais tu peux dès à présent lui prêter main-forte (à la fin de ton post) afin de reconstituer la bulle. Néanmoins, s’il n’y a qu’une fissure pour le moment, rien ne dit que le monstre ne va pas en faire d’autres...

Bon courage !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par Anthere Osarian le Dim 20 Aoû 2017 - 14:47

Il s’était passé plusieurs semaines, depuis qu’Anthere avait aperçu la silhouette sombre et le dragon, posté sur un grand rocher, à bonne distance. A chaque fois qu’elle y repensait, Anthere sentait un frisson lui parcourir l’échine. Est-ce que ce type la suivait ? Elle était presque certaine par moment, de voir un éclair d’ombre ici ou là… Toujours avec un écart de quelques jours entre deux de ces apparitions. Mal-à-l’aise à l’idée d’être suivie, et elle ne se sentait pas assez folle pour avoir des hallucinations ou se sentir persécutée, mais quand même... Ce type, même si elle ne l’avait vu que trois fois, enfin elle en était presque certaine, avait toujours l’air de la surveiller, mais quand elle voulait le voir de plus près, il n’y avait plus personne (comme par hasard !). Aussi avait-elle prit une décision. Avec l’aide de Pegasus, elle avait plongé dans la rivière et fait un formidable détour pour atteindre Abyan. Perdue dans les eaux profondes du Lac Lazuli, il ne risquait pas de pouvoir la retrouver de si tôt. Fière de sa trouvaille, elle s’était enfoncée dans le Lac et grâce au diable bleu, elle avait atteint sans difficulté l’une des bulles étranges qui constituaient la ville sous-marine. C’était comme si un Azumarill géant avait soufflé d’immenses ballons d’air pour permettre aux gens de s’y installer.

Elle avait remercié Pegasus, qui repartit de son côté et entreprit de visiter la ville. Sa première curiosité alla sur les membranes qui la recouvraient. Elle était solide, c’est du moins l’impression qu’Anthere en avait… Ce qui lui rappela  une facette de ses propres pouvoirs. Après tout, elle aussi avait su créer une bulle d’eau semi-solide. Enfin, pas au point de créer une ville évidemment. La seconde curiosité, c’était le calme qui émanait d’Abyan. En venant en ville, elle s’était dit qu’elle trouverait bien un endroit à l’écart, mais dès qu’elle avait pénétré à l’intérieur de la protection aqueuse, elle n’en avait pas ressentit le besoin. Et pour cause ; ici, il n’y avait pas une émotion plus haute qu’une autre. Les habitants étaient extrêmement calme et son angoisse de voir ressurgir ses pouvoirs maudits, mourut dans l’œuf. Elle sentait à peine les humeurs des autres gens. Pour quelqu’un de normal, c’était comme si un carnaval constant, particulièrement bruyant et agité avait soudain laissé place à une ville endormie. A vrai dire, il n’y avait aucun autre endroit où elle avait ressentit un tel calme. A part bien sûr, au milieu de la Banquise ou du Lagon. Au milieu de nulle part quoi.

Ainsi, elle prenait beaucoup de plaisir à visiter la ville et à oublier un peu ses malheurs. Passant devant une surface réfléchissante, elle se regarda un moment, rajusta sa cape de voyage marron, remonta ses gants, défroissa sa tenue et rajusta ses foulards. Sa tenue était un peu étrange, mais paraissait totalement normale aux yeux des Midgariens. Personne ne la regardait bizarrement en tout cas, c’était bien un signe… Son choix de couleur était étonnant, mais passait bien, avec son juste au corps, son short et ses gants violets, ses collants et ses foulards verts. Ses cheveux avaient repoussés un peu, depuis le carnaval de Dyrinn. Quelle bonne idée elle avait eu de participer au petit concours de costumes ! Grâce à ça, elle avait pu emporter des chutes de tissus qui lui permettaient d’avoir quelques vêtements de rechange. Pas de quoi bourrer ne serait qu’un tiroir, mais au moins, elle n’avait pas l’air d’une souillon. Ou d’une étrangère, et c’était précisément l’effet recherché. En tout cas, c’était suffisant.

Elle quitta son reflet pour se promener un peu plus loin et regarder les gens. C’était bizarre peut-être, mais après avoir passé autant de temps parfaitement seule, en ayant des Pokémon pour compagnie, c’était un peu réconfortant… Même si instinctivement, elle restait un peu l’écart. C’est un peu plus loin de la place, où elle vit un drôle d’oiseau –au sens propre-. Enfin, ça avait l’air d’être un oiseau en tout cas… Ou peut-être pas, ça avait un bec en tout cas. Non, c’était pas trop un oiseau en fait, il faisait facilement moins de la moitié de la taille de Spartan, mais il était largement plus flippant. Anthere allait se glisser d’un autre côté pour éviter de passer à proximité de la drôle de créature, quand celle-ci verrouilla littéralement son regard sur elle. Anthere eut un sourire crispé. Génial… Très mal-à-l’aise, Anthere s’éloigna sans oser se retourner, mais en sentant le poids du regard du Pokémon sur elle. La jeune femme alla flâner au nord de la ville, pour échapper au regard inquisiteur de la créature, mais à un angle, elle prit son courage à deux mains, se colla au mur et jeta un demi-œil en arrière. Le Pokémon avait disparu. Ne sachant si elle devait s’inquiéter ou être plutôt contente au contraire, Anthere se glissa discrètement dans la ruelle.

Elle déboucha sur l’une des façades de la bulle. A l’écart de la garde et du lieu de l’impact, Anthere prit à sa droite et arriva sur une toute petite place, plutôt un retrait, avec des bancs. Elle se tourna vers le Lac et vit, elle aussi, quelque chose d’immense nager au-dessus de la ville.

« Oooh, un Wailord ! » dit-elle, pensant reconnaitre le Pokémon.

La dernière fois qu’elle en avait vu un, c’était celui de Tyla, l’ex-Championne d’Arkan.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 1087

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par PNJ le Mar 22 Aoû 2017 - 0:36


Anna jeta un coup d’œil rapide sur le côté, angoissée de ne pas voir les renforts de la Garde arriver aussi vite que prévu. Son binôme humain, déjà en posture de défense, parvenait pour le moment à gérer l’attaque, même si elle avait déjà de l’eau jusqu’aux mollets. L’Amplificatrice, totalement absorbée par sa tâche, reconstituait lentement la paroi, aidée de ses talents de Gardienne, mais elle n’était pas à l’abri d’un nouvel assaut, et elle était parfaitement vulnérable tant qu’elle ne se détachait pas de son travail de reformation... Elle était heureusement secondée par l’Oratoria, qui l’aidait de son mieux, mais à ce rythme, elle ne tiendrait sans doute pas longtemps.

Comme si le Démon avait perçu son trouble, il recula dans un premier temps, avant de se déporter sur le côté pour prendre son élan. Il visait à présent un autre endroit de la bulle, un endroit où l’évacuation était encore en cours, au grand dam de Paloma.


« Non, pas ça, ils sont encore... »

La créature aquatique asséna un puissant coup de queue dans le dôme, qui en fut ébranlé, mais ne céda pas. Frustrée par cet échec, elle nagea furieusement le long de la bulle, avant de suspendre son mouvement devant une humaine qui badait la scène comme une gamine et qui la prenait pour un autre Pokémon qu’il n’était pas. Un frisson parcourut le monstre tout entier, et il chargea avec une violence inouïe.

« ATTENTION ! »

La brune fut violemment éjectée et plaquée au sol par un homme de la Garde, qui fut frôlé par un jet d’eau à haute pression. Une seconde brèche venait de s’ouvrir, rendant la situation encore plus critique qu’elle ne l’était déjà. Après s’être assuré qu’elle était saine et sauve – et c’était le cas, hormis quelques bobos anodins -, le soldat courut rejoindre Paloma, suivi de plusieurs acolytes qui se mirent au travail en se répartissant les tâches. L’un d’eux apostropha Anthere sans prendre de gants.

« Hé toi, si tu peux pas nous aider, bouge de là et file au centre de la ville, on évacue tous les civils ! »

Bon. Cela avait le mérite d’être clair, au moins. Toutefois, les Abyanais de la Garde n’avaient pas le temps pour la moindre forme de délicatesse : certains d’entre eux prêtaient main-forte à Paloma avec leurs pouvoirs, tandis que d’autres s’assuraient que les citoyens quittaient les zones sinistrées. Près des trous béants ouverts par le Démon, l’eau montait désormais jusqu’à la taille, et des objets commençaient à flotter ici et là, emportés par les trombes d’eau. Passant en courant près d’Anthere, trois membres de la Garde s’élancèrent dehors pour tenter de calmer le monstre ou de dévier son attention de la ville, tandis qu’une gamine visiblement perdue et réfugiée sur l’abri de son Pokémon de compagnie regardait avec horreur le niveau de l’eau la rejoindre...

_________________

Bon, comme Anthere est là à regarder le Démon sans bouger, elle a été sauvée (un peu brusquement xD) par un type de la Garde, qui l’a cataloguée comme étant une « civile inutile qui gêne le passage », en gros x)
Dans un premier temps, il te faut absolument aider la petite qui risque la noyade à retrouver ses parents, ou à défaut l’amener au centre de la ville pour la mettre en sécurité. Par la suite, tu as le choix entre aider les autres civils à se rassembler en lieu sûr en les guidant (tu peux aussi te greffer à un groupe qui fuit, si tu veux) et sortir aider les Abyanais avec le monstre. À moins que tu veuilles débloquer les pouvoirs élémentaux de ton personnage (mais de ce que j’en sais, ce n’est pas le cas), tu ne peux pas aider Paloma et les autres à reconstituer la bulle ou à faire cesser l’afflux d’eau dans Abyan. Sache néanmoins que si tu décides de sortir, personne ne viendra te chercher en cas de problème, l’attention de la Garde étant concentrée sur la protection de la ville.
Tu as jusqu’à deux posts pour agir, j’interviendrai en fonction de ce que tu fais dans ton message pour orienter la suite.

Bonne chance !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par Anthere Osarian le Mer 23 Aoû 2017 - 15:10

Un petit « floc-floc » la tira de sa contemplation, tandis qu’elle faisait un pas en avant. Elle regarda à ses pieds et constata qu’elle marchait dans une flaque d’eau. Elle se décala pour l’éviter, mais constata que de flaque, c’était plutôt une inondation !  Regardant lentement autour d’elle sans vraiment comprendre, un bruit incertain se fit entendre. Anthere n’aurait su dire ce que c’était, une sorte de craquement, jusqu’à ce qu’elle voit une fissure dans la bulle. Elle pencha la tête, interrogative et vit la dite fissure progresser par à-coup. C’était ça qu’elle venait d’entendre, comme du verre prêt à se briser. Ce n’est que lorsque des cris commencèrent à se faire entendre (et qu’elle sentit l’agitation la gagner), qu’elle réalisa enfin que la bulle allait éclater, à un moment ou un autre, à cause de la pression. Il y eut une grande secousse et petit sourire s’il y avait, il disparu rapidement du visage d’Anthere. Le Wailord chargeait la bulle… paralysée un instant par ce constat, Anthere fut déstabilisée et tomba sur son séant lorsqu’une seconde secousse plus forte ébranla la cité. Les fesses dans l’eau, qui montait rapidement, elle se releva et retomba de nouveau, lorsqu’elle fut plaquée au sol.

Tout en buvant la tasse, elle se débattit et parvint à s’éloigner de la personne qui venait de la renverser. Les cheveux trempés et collés devant ses yeux, elle les repoussa et vit le garde, lui-même éjecté par un jet d’eau. Pour éviter la noyade, étant donné la rapidité avec laquelle l’eau montait, Anthere se releva, encore une fois et chancela sur une nouvelle secousse. Elle retomba contre la paroi et aperçu dans les eaux sombres une forme monstrueuse. Était-ce réellement un Wailord ? Il était un peu trop gros pour ça non ? Les cris se firent brusquement plus présent et la peur s’emparait de la ville. Anthere sentit un froid immense se répandre en elle, lentement. Les mains posées en appui sur le mur, elle s’aperçut alors qu’une fine couche de gel commençait à se répandre, du bout de ses doigts, le long de la bulle, en filet mince. Saisit d’horreur, elle rompit immédiatement le contact et le givre retomba comme de la poudre. Anthere recula de plusieurs pas et il fallut pratiquement la secouer pour la sortir de son immobilisme ; quand on parvint enfin à attirer son attention, elle eut un violent sursaut. Une demi-douzaine de gardes armés posèrent leurs yeux sur elle. Une pensée lui traversa alors l’esprit : est-ce qu’ils avaient vu quoi que ce soit, qui ait u les mettre sursa piste ?

Au bord de la panique, il lui fallut un moment avant de réaliser que peut-être, la réaction de la garde avait plus à voir avec la ville qui se changeait en piscine, plutôt qu’à son passé qu’ils n’avaient aucune raison de connaître. Troublée, elle fit demi-tour et ‘éloigna du mur d’oxygène, non sans se retourner avec hésitation. Elle était Défenseur et elle était incapable d’utiliser sa magie sans les tuer. Les souvenir fugace de l’auberge passa devant ses yeux. Ce serait même pire, car le gel se répandrait sur toute la paroi et cèderait d’autant plus facilement devant les assauts répétés du monstre et condamnerait à coup sûr tous les Abyanais… Fébrile, presque tremblante, Anthere préféra s’éloigner. Avancer dans cette piscine dont le courant fort la poussait sans cesse était difficile. Le principal problème étant que l’inondation déplaçait divers objets, du plus insignifiant au plus lourd et encombrant, voir limite dangereux. Anthere esquiva une caisse, qui manqua de la renverser. Parmi les débris, il y avait également des objets tranchants… Flottant un peu plus loin dans un recoin, Anthere aperçu un bout de métal rond, un bouclier peut-être ? Grimpant sur des caisses et passant de l’une à l’autre, elle attrapa effectivement un bouclier.

En se déplaçant derrière, elle évitait avantageusement les objets dangereux, mais son avancée était du coup, un peu plus difficile… Voyant une petite fille perchée sur des caisses qui ne tarderaient pas à lâcher avec toutes la constellation d’objets qui venait s’écraser dessus, Anthere se rapprocha le plus possible et l’encouragea à la rejoindre. Au moment où elle allait sauter à l’eau pour la rejoindre un jet d’eau de bonne taille la frappa de plein fouet et l précipita vers Anthere, qui eu un réflexe malheureux : au lieu d’essayer de la rattraper, en voyant des bouts de verre se diriger droit vers elle, elle se cacha derrière le bouclier de métal. Un gros « clong ! », lui fit réaliser que ce n’était probablement pas la meilleure idée qu’elle avait eue… La jeune fille lâcha le bouclier et rattrapa la petite fille par la main, qui commençait à dériver, complètement sonnée. Anthere fit une belle grimace d’excuse. Tant bien que mal, Anthere hissa la petite sur son dos. Le bouclier partit vite à la dérive. De toute façon, ça ne l’avait pas tant aidé que ça. Et la petite fille non plus d’ailleurs, fillette et bouclier, ça n’allait pas tellement ensemble…

Où étaient les autres habitants de la ville ? Par où devait-elle aller ? C’était la première fois qu’elle venait ici et le dédale de ruelles ne l’aidaient pas vraiment. Si seulement elle avait eu la bonne idée d’aller en ligne droite en arrivant ! La peur commençait à la gagner et elle regardait autour d’elle, dans l’espoir d’apercevoir quelque chose ou quelqu’un, qui puisse l’aider. Son regard se posa alors sur un homme, perché sur un toit, qui avait l’air de l’observer (depuis combien de temps ?). Il était grand et portait une armure sombre, relativement simple qui ne semblait pas faite en métal. Il avait les cheveux sombres également, ornés d’un bandeau –et Anthere ne manqua pas de le remarquer- d’un certains nombre de plumes. Elle était certaine qu’il venait d’Aliphyr. Il avait dans le dos une épée énorme, immense, bien plus imposante que celle d’Abby, ce qui n’était pas peu dire. D’un air impassible et passablement antipathique, il sauta du toit sur une grande caisse, puis sauta vers elle. Anthere sentit son estomac se contracter, ce type était effrayant. Une vague lui éclaboussa le visage et commença à l’emporter. Il lui parla d’une voix rauque, mais à cause de l’eau et de l’agitation, elle n’en comprit pas un mot.

Il plongea la main dans l’eau et l’attrapa. Il déchargea Anthere du poids de la petite fille et empoigna la jeune femme pour la faire avancer. Vers où ? Elle ne savait pas exactement, mais tant qu’elle ne se noyait pas… La sortant des ruelles, plus dangereuses avec le courant généré, quand il la lâcha, elle était sur la place centrale. Anthere se retourna pour le remercier, mais il avait déjà disparu. Voyant errer tant bien que mal des gens, un peu perdus eu aussi, Anthere commença à s’agiter et à leur faire signe. Elle vit passer une corde, flottant à la dérive et en attrapa une extrémité qu'elle noua sur le dossier d'un banc. Elle rassembla le reste et le jeta aussi loin que possible pour qu'ils puissent remonter sans se faire emporter.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 1087

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par PNJ le Sam 9 Sep 2017 - 23:27


Avec plus ou moins de succès, Anthere parvint à récupérer la fillette et à la hisser sur son dos, après l’avoir malencontreusement assommée. L’intervention de l’homme mystérieux passa inaperçue, tant l’action fut rapide, mais elle fut heureusement utile et bienvenue. Groupés au centre de la ville, les habitants s’agitaient pour la plupart, tandis que d’autres, plus calmes, essayaient de rassurer les autres. La gamine que la Mizuhanienne avait emmenée repéra sa mère dans la foule, et elle se jeta dans ses bras en criant et en pleurant. D’un regard, la femme chercha le sauveur de sa fille, mais ne le trouvant pas, elle se détourna avec regret et lui murmura des mots gentils et réconfortants.

« S’il vous plaît, un peu de calme ! »

Un Garde accompagné d’un imposant Tortank apostrophait les gens en proie à la panique, mais seul, il était débordé et bien embêté pour faire son travail… Tous ses collègues étant mobilisés pour l’évacuation ou la reconstitution de la bulle, il ne pouvait en appeler aucun à l’aide. Et puis, en ce moment, leurs effectifs n’étaient pas spécialement nombreux… Que faire...

« Non, pas par là ! »

Interceptant à temps un enfant qui courait droit vers la zone sinistrée, l’homme gronda sévèrement le fugitif et le ramena avec les autres Abyanais. Mais lorsqu’il fut hélé par l’une de ses collègues pour venir en renfort au niveau d’une troisième large et inquiétante fissure, il balaya la foule du regard, avec une angoisse visible. Finalement, après avoir observé la brune vêtue d’habits aux couleurs criardes, il prit sa décision et rejoignit les autres Gardes, accompagné de son Tortank, non sans avoir créé un dôme de protection sur la place où se tenaient les gens, au cas où.

« Hiiii ! »

Une dame âgée s’écarta du groupe, bientôt imitée par le reste des civils. La foule s’ouvrit en formant un cercle autour de deux créatures particulièrement hargneuses et bravaches, un Tétarte et un Batracné qui agissaient de concert. Pour l’heure, leurs motivations étaient inconnues, tout comme leur origine, mais une chose était sûre : ils étaient très agressifs et attaquaient au hasard. D’un même mouvement, ils se tournèrent vers Anthere et lui foncèrent dessus.

_________________

Toutes mes excuses pour le retard Sad

Petite parenthèse dans la tourmente, pendant que la Garde d’Abyan se bat contre le Démon, elle ne peut pas s’occuper des civils affolés, et les gens sont à la merci du moindre mouvement de panique. Comme si cela ne suffisait pas, un Tétarte et un Batracné s’en prennent aux humains indistinctement, et ils sont plutôt violents dans leurs attaques. Tu dois tenter de comprendre leurs motivations tout en évitant de te faire tabasser, et trouver un moyen de résoudre le problème. La quasi totalité des Gardes étant occupée à combler les brèches ou à combattre directement le Démon, tu ne pourras pas compter sur leur aide. N’hésite pas si tu as un souci, et bon courage !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par Anthere Osarian le Mer 20 Sep 2017 - 17:44


   
   
   

Beethoven's Silence – Ernesto Cortazar



Se sentant entraînée par la force de l’homme en noir, Anthere n’eut pas le temps de se rendre compte de grand-chose. Il n’eut aucun mal à l’entraîner hors de danger alors qu’il portait déjà la fillette. Sauve, la petite courut vers sa mère, alors que la jeune femme, tremblante, prit appui sur le dossier d’un banc pour ne pas s’écrouler. Comme la mère de la petite, elle regarda autour d’elle, mais il avait bel et bien disparu. Pendant un certain laps de temps, Anthere sentit quelque chose d’étrange se produire. Elle ressentait toujours la peur s’agglomérer autour d’elle comme un nuage de Dardargnan, mais elle sentait du doute, un sentiment –bien à elle cette fois- grandissant. N’était-ce pas celui qu’elle avait déjà aperçu plusieurs fois ? Cet homme qui disparaissait aussi vite qu’un battement de cils. Curieusement, il l’avait entraîné avec elle, la portant presque, il y avait de ça une seconde, elle s’était retrouvé quasiment dans ses bras, mais elle n’avait pas l’impression de l’avoir mieux vu qu’avant.

Il portait un genre d’armure noire, mais pas en métal, ou alors, elle n’en avait pas ressentit le contact froid. Il avait des cheveux assez longs et sombres et ornés de plumes. C’était vraiment très bizarre, comment pouvait-on se tenir à quelques centimètres de quelqu’un et ne pas le voir ? Oh elle n’avait pas moins peur de lui maintenant qu’avant, il l’impressionnait tout pareil, mais il lui avait sans aucun doute sauvé la vie. Quelqu’un pouvait-il vous faire peur, vous épier, vous suivre et vous sauver la vie quand même ? Pourquoi ? S’il la suivait, c’est qu’il se doutait un peu de qui elle était ou du moins, qu’elle n’était pas ce qu’elle prétendait être… C’était ce mélange étrange de distance et de proximité qui la mettait mal à l’aise. Qui était-il ? Elle était presque certaine qu’il venait de Linaewen. Elle avait entendu dire que les guerriers de cette ville portaient des plumes, une sorte de symbole honorifique, ce qui ne la rendait pas moins inquiète.

Enchaînée à ses pensées alors que la situation empirait autour d’elle, les yeux cherchant furtivement son sauveur, Anthere  fut soudainement bousculée par la foule.  Les gens essayaient de se sauver, difficilement retenus par la garde, déjà occupée à essayer de retenir les brèches qui s’agrandissaient. Puis une large place s’ouvrit droit devant Anthere. Attirée par cette soudaine absence de foule compacte, son regard bleu-vert tomba sur deux Pokémon, qui avaient l’air de lui en vouloir. Anthere prit peur, elle savait très bien que s’ils en venaient à l’attaquer, elle risquait de blesser des gens en libérant involontairement ses pouvoirs… La peur croissante de la foule ne l’aidait absolument pas, elle qui avait déjà énormément de mal à contenir la sienne… A quel moment d’ailleurs, n’arriverait-elle plus à se contrôler ? Comme une réponse venue du ciel, une créature fugitive se faufila dans une brèche à grande vitesse et fendit la foule en deux, bloquant la route aux deux Pokémon.

Dans un demi-tour élégant, la créature ailée envoya une Rafale Psy sur Anthere, qui l’éloigna des deux furieux. Emportée par la puissance psychique, Anthere tomba à la renverse et accrocha sa Pokéball. Pendant un bref instant, elle eu envie de l’envoyer, avant de se rappeler qu’aucun de ses Pokémon ne s’y trouvait. Non c’était celle de Spartan. Une vague emporta la balle, que la Mizuhanaise essaya de rattraper, mais en vain. La créature ailée attira son attention. Elle était postée devant elle, les ailes déployées et maintenant qu’elle était relativement immobile, la jeune femme reconnu Pegasus. Comment avait-il su ? Il lança une attaque que la jeune fille reconnut comme étant une Balle Graine. Mais Pegasus plongea dans une vague et disparu. Ne sachant que faire, Anthere se retourna vers lui, désespérée.

« Reviens ! »

Mais la créature avait disparu. Anthere tourna un regard angoissé vers les deux Pokémon. Les gens commençaient à s’enfuir et elle n’aurait su dire à quel point l’intervention de Pegasus les avaient affectés, quoi qu’il en soit, ils n’avaient pas l’intention de la lâcher aussi facilement. Démunie et sans recours, Anthere ne put bloquer la charge que le infligea le Tétarte, mais dans un geste  perdu pour protéger son visage, une large lame de glace frappa devant elle, dessinant le même mouvement qu’avait fait sa main. Une exclamation lui échappa, le temps se suspendit et elle sentit la peur se concentrer en larmes. Un cri majestueux se fit entendre, un tremblement, mais Anthere n’y prenait plus garde. Tout allait recommencer comme dans l’auberge, mais cette fois la destruction comprendrait une ville entière sous les eaux, des milliers de gens allaient mourir… Elle n’était pas prête à voir ce carnage et ferma mes yeux. Elle préférait encore se laisser engloutir dans le noir.

Mais comme rien ne se produisit, que les gens cessaient de crier et que l’eau se fit soudainement plus rare et le courant beaucoup moins violent, Anthere ouvrit les yeux, muette de peur. Un géant se dressait devant elle, une crête double largement déployée, aux couleurs de l’aurore. C’était Spartan. Une grande cage parcourut de frissons avait été déployée autour des deux rebelles. Derrière eux, derrière la cage, une grande barrière de glace empêchait l’eau d’atteindre la place de la ville. Le géant s’avança vers la barricade. Il leva un grand Blizzard pour sceller les brèches. Elle s’avançait fantômatiquement sur les parois, puis se renforça d’avantage quand il fit tomber la Grêle. Anthere vit la glace se propager jusqu’à atteindre le cœur de la  faille. Pour empêcher la barrière de craquer, il opposait à l’eau la glace, visant avec une précision qu’Anthere n’avait jamais vue, des attaques comme Laser Glace ou Onde Boréale. Bouche bée, Anthere se laissa dire pendant ce court instant que Spartan était sans doute bien plus fort et expérimenté qu’il n’en avait l’air. Au même moment, Pegasus gardait en respect les deux Pokémon, soit en envoyant une Lame d’Air pour le décourager de bouger, soit des Balle Graine pour appuyer son argument.


[Arrête de terroriser mes persos ! è.é ]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 1087

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par PNJ le Dim 8 Oct 2017 - 23:04


Le Tétarte et le Batracné, tournés vers Anthere, la fixaient sans décolérer, comme si elle était responsable de tous leurs maux. Elle était la première humaine qu’ils avaient vue alors qu’ils étaient encore « à l’extérieur », dans le Lac, et ils la prenaient pour la coupable de l’ire du Démon… Le Tétarte chargea violemment, mais il fut repoussé, tout comme son congénère, par deux Pokémon plus puissants qu’eux. Le Démanta et le Dragmara, immenses et protecteurs, agirent de concert pour défendre la Mizuhanienne et colmater le dôme de fortune qui protégeait les civils amassés sur la place. Agités dans leur prison improvisée, les forcenés se démenaient pour se libérer, mais ils se figèrent soudain quand ils aperçurent l’Oratoria de Paloma avancer dans leur direction. La Gardienne rappela son Pokémon, passa à travers l’écran gelé comme si elle était soudain devenue immatérielle et refit apparaître Anna, qui entama une discussion avec Spartan. Au terme de leur échange, les deux batraciens furent libres, et ils pointèrent du doigt le Démon encore en action à l’extérieur. Un nouveau dialogue fut lancé, et Anna échangea un regard avec sa maîtresse.

« Compris. L’un d’entre vous a-t-il capturé ou tenté d’attraper un Pokémon poisson récemment aux alentours d’Abyan ? Il est d’une importance capitale que vous le libériez immédiatement si vous en avez fait l’acquisition. Il en va de la sûreté de la ville tout entière. »

Chacun dévisagea son voisin d’un air suspicieux, voire accusateur, mais personne ne se dénonça. Paloma soupira.

« Très bien. Je compte sur la vigilance de chacun d’entre vous pour ouvrir l’œil et signaler le moindre détail suspect. Que personne ne bouge d’ici, l’extérieur est bien trop dangereux, et vous risqueriez de vous noyer. Je vais remplacer la protection de glace de mon collègue par un champ de force mental, vous pouvez en sortir en cas d’absolue nécessité, mais personne ne pourra y pénétrer, alors assurez-vous de bien réfléchir à votre décision si vous choisissez de le quitter. »

Avec des mouvements savamment étudiés, la Maîtresse de l’Esprit décrivit un cercle au-dessus de sa tête avec ses bras. Peu à peu, la barrière de glace disparut, remplacée par un dôme invisible, mais bel et bien réel, qui repoussait l’eau qui arrivait désormais au niveau de la tête des humains lambda.

« Anna, préviens les autres, on cherche un spécimen isolé et séparé de son banc. Le Démon doit probablement rechercher son congénère, et le responsable de sa disparition ne doit pas être bien loin. »

Utilisant à nouveau ses ballons sonores, l’Oratoria en dispersa un grand nombre, qui passa à travers la barrière psychique sans mal. Paloma se tourna alors vers Anthere et ses deux protecteurs, avant de se pencher vers elle pour lui parler à voix basse.

« Merci à toi, ils ont été d’une aide précieuse. Le Pokémon qui nous attaque est un Froussardine, c’est un tout petit Pokémon qui vit en banc. Ils se déplacent toujours ensemble, on a déjà dénombré jusqu’à deux cents de ces créatures groupées pour évoluer dans l’eau. Ils ont donc un fort esprit de cohésion, et ils s’aperçoivent instantanément de la disparition d’un des leurs. Quand ils se sentent menacés, ils adoptent la formation qu’on appelle justement en « Banc », c’est un Talent qui leur permet de démultiplier leurs capacités et les rend extrêmement dangereux...

Ce Tétarte et ce Batracné sont des compagnons de ce banc-là, et ils cherchent leur ami disparu. Malheureusement, j’ai été réaffectée ici pour protéger les civils, je ne peux donc pas me mettre à la recherche de ce Froussardine, surtout que j’ai besoin de toute ma concentration pour maintenir le champ de force... J’ai besoin que tu ailles le trouver. Tes Pokémon sont forts, ils pourront te défendre, j’en suis sûre, et je peux te confier Anna si tu as peur d’être prise au dépourvu. Ce sont tous des civils incapables de se battre, et tous mes collègues de la Garde sont mobilisés pour reconstituer la barrière, alors... Puis-je compter sur toi ? »


Paloma effleura la main d’Anthere pour lui transmettre une image mentale d’un Froussardine, histoire qu’elle ait au moins une idée de ce qu’elle devait débusquer. Puis, d’un geste habile, la Gardienne dota la Mizuhanienne d’une bulle aquatique remplie d’air qui lui permettrait de respirer si elle devait s’aventurer sous l’eau, avant de réitérer la manœuvre sur Spartan. Paloma n’avait réellement aucune autre solution pour espérer tirer Abyan de cette galère, et ce fut avec un regard franc et droit qu’elle dévisagea Anthere en attendant sa réponse.
_________________

Tu as donc la possibilité (enfin, pas comme si tu avais le choix xD) de faire d’Anthere l’héroïne du jour xD Paloma étant coincée ici pour maintenir la barrière psychique, tu es la seule qui puisse partir à la recherche du Froussardine en perdition. Il peut être absolument n’importe où, mais il est quelque part à Abyan : capturé, enfermé quelque part, perdu ou tout simplement coincé, ta seule limite est ton imagination ! Il faut que tu aies retrouvé le petit poisson égaré à la fin de ton post, peu importe comment. Tu disposes de tes deux Pokémon (si tu veux les faire intervenir), et tu peux prendre Anna l’Oratoria avec toi. Elle possède toutes les attaques qu’un Oratoria peut apprendre, et elle t’obéira comme si tu étais Paloma.

Bonne chasse Wink

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par Anthere Osarian le Jeu 19 Oct 2017 - 13:22

Les deux Pokémon de glace prirent parfaitement la situation en main. Quand les deux Pokémon agressifs furent emprisonnés par ses deux compagnons, Anthere put se relever sans trop de problème. Elle n’avait plus qu’une envie ; quitter cette ville. Mais les choses n’étaient pas aussi simples. La femme soldat qu’Anthere avait aperçu plus tôt fit une apparition, au sens littéral ; elle passa à travers le mur de glace. Cette entrée marqua Anthere, mais elle n’allait pas tarder à découvrir qu’elles possédaient les mêmes pouvoirs, à la différence près que cette femme, elle, savait les maîtriser et ne risquait pas de tuer toute une population à chaque sursaut de peur. La Mizuhanienne ne s’en sentit que plus mal encore. Dès que possible, elle se faufilerait en dehors de la ville… La femme leur appris et leur demanda par la même occasion, de relâcher un Pokémon fraîchement capturé. Anthere ne voyait pas le rapport…

Mais personne ne bougea, chacun se contentant de lancer un regard à son voisin. Anthere préféra faire profil bas, elle avait déjà été désignée comme coupable par les deux Pokémon, elle n’avait aucune envie d’attirer plus l’attention. Après quelques dernières recommandations, le soldat laissa la foule silencieuse. Anthere ne put s’empêcher de la regarder user de ses pouvoirs psychiques, à l’image des siens, même s’ils étaient beaucoup moins développés… Et hors de contrôle. Mais elle pouvait dès à présent sortir de cette ville. Malgré le « Démon » qui rôdait dans le lac, Anthere était persuadée d’être le plus grand danger avec sa malédiction et si en plus il la prenait pour la coupable, est-ce qu’elle ne rendrait pas service à tout le monde en partant d’Abyan ? La femme eut l’air dépitée.

Anthere perçu quelques mots qui sonnèrent un peu étrangement. Un spécimen isolé et séparé de son banc ? Anthere comprenait-elle bien ce qu’elle venait d’entendre, ce monstre-là, vivait en BANC ? Un frisson la parcouru. I une seule de ses créatures arrivait à détruire Abyan à lui seul, un banc alors… Anthere en avait oublié Paloma, jusqu’à ce qu’elle lui adresse la parole. Sans qu’elle sache vraiment pourquoi, elle vint carrément lui confier ce qui pouvait se présenter comme une information capitale. Pourquoi elle ? Est-ce qu’elle ne venait pas de montrer à toute la ville qu’elle ne servait à rien ? Néanmoins, elle savait maintenant qu’il ne s’agissait que d’un poisson… enfin, un poisson capable de revêtir une forme terrifiante quand même –encore une raison pour elle de ne pas s’en mêler-. Deux cents Pokémon constituaient ce fameux monstre là-dehors… C’était assez effrayant, mais elle ne voyait vraiment pas comment retrouver ce Pokémon, Paloma risquait d’avoir du mal…

Elle ouvrit néanmoins de grands yeux ronds, quand elle comprit enfin que c’était à elle que Paloma voulait confier cette chasse, ou cette pêche, à la Froussardine, que c’était à ça qu’elle voulait en venir, en lui confiant tout ça.

« Je n’ai rien fait. » dit-elle machinalement. « Ils se sont battus seuls. »

Pour une fois, il ne s’agissait pas de modestie, mais de la plus pure vérité, même si elle était probablement la seule à pouvoir s’en rendre compte. Pour toute réponse, Anthere bredouilla des paroles incompréhensibles, pendant que Paloma lui toucha la main. La jeune femme eut un violent sursaut dès que l’image mentale lui parvint. Des paroles incompréhensibles, Paloma ne put finalement que retenir le résultat d’un petit incident. Revenant vers Anthere et s’efforçant à lui redonner un peu de courage, Pegasus lui heurta le dos sans prendre garde à sa force et bouscula la jeune femme vers l’avant. Anthere s’écarta pour laisser filer Pegasus.

« Non je regrette, je ne peux rien faire pour vous. »

Spartan et Pegasus étaient forts, c’était vrai, mais ils n’étaient en rien ses Pokémon et elle n’avait pas l’intention de leur demander quoique ce soit. Ils l’accompagnaient parce qu’ils le voulaient bien, mais Anthere ne voulait que d’autres Pokémon subissent le même sort que les siens…

Anthere laissa donc là Paloma, sans doute déçue et toujours dans la galère, mais elle n’y pouvait rien… En secouant la tête, Anthere fit demi-tour, elle était désolée pour Paloma et les autres, mais…

C’est donc comme cela qu’Anthere se retrouva à accepter contre son gré une mission des plus dangereuses –pour les autres-. Si la soldat n’avait aucune idée sur la manière dont régler cette histoire, que dire d’Anthere ? Comment pouvait-elle retrouver une sardine dans un lac, autrement, une aiguille dans une meule de foin ? Comme l’Abyanaise retournait à sa barrière et qu’elle attendait maintenant qu’elle lui ramène le Froussardine… Anthere n’en avait aucune envie, mais elle était trop honnête pour s’enfuir maintenant en les laissant dans leurs problèmes. Puisque Spartan et Pegasus avaient décidé de la protéger, de son côté Anthere se résolut à quitter la ville. Avant que les choses ne dégénèrent vraiment. Elle quitta donc la bulle et essaya de se diriger dans la ville inondée. Heureusement, Spartan vint rapidement à son secours en lui permettant de grimper sur son dos, chevauchant ainsi le dinosaure, elle n’eut plus aucun mal à lutter contre les courants. Les rues principales étant bondées de monde, elle dû faire des détours par les ruelles, là où le Dragmara pouvait passer, pour essayer de trouver la sortie, ce qui dans ces conditions, se révéla plus compliqué que prévu.

Assez rapidement, Anthere eut l’impression de tourner en rond. Au bout d’un moment, elle demanda à Spartan de s’arrêter un instant pour chercher son chemin… Où même le demander pensa t-elle, quand elle vit deux hommes dans la petite rue d’en face, derrière des caisses. Dans ce coin d’Abyan, la ville semblait un peu plus épargnée par l’inondation. La conversation qu’elle surprit l’empêcha de les appeler.

« T’es malade, cette sale sorcière va nous le faire payer après… On a qu’à capturer tous les autres et le Démon sera à nous ! »

Anthere haussa un sourcil. Le Démon serait à eux ? Ils avaient intérêt à avoir une sacré réserve de Noigrumes alors ! Il se passa quelques secondes où les deux hommes se disputèrent à voix basses, avant qu’Anthere ne comprenne. Elle venait peut-être de tomber sur celui qui avait capturé le Froussardine perdu… Ben voyons. Mais elle n’avait pas besoin de s’en mêler elle pouvait simplement les signaler à la garde… Anthere resta cependant trop longtemps inactive, car les deux hommes finirent par l’apercevoir.

« Hé, c’est la fille qu’est avec la garde ! »

Hein quoi ?!
se dit Anthere, tout en ne sachant pas vraiment comment réagir et en comprenant, que c’était d’elle qu’ils parlaient. Pour son malheur, ou le leurs, l’un d’eux commença à sortir une Pokéball d’un air menaçant.

« Mais t’es dingue ! » rétorqua l’autre en lui bloquant le bras.

Il avisait d’un sale œil Spartan, un véritable géant… Il n’avait probablement jamais vu de Dragmara, en revanche, il avait bien dû voir Spartan et Pegasus maîtriser les deux batraciens sans trop de mal et peut-être même bloquer l’inondation… Du coup, et ce n’était pas pour lui déplaire, ils n’osaient plus l’attaquer. A la place, ils lui lancèrent des objets à porté de main, morceau de bois, de fer… Tout en essayant de s’enfuir. Pegasus surgit des vagues et fendit les eaux vers les deux affreux bonhommes, créant un sillon qui éleva comme un mur de part et d’autre de son passage. Il les chargea et leu rentra dedans, en envoyant un bouler sur un toit et l’autre, quelque part vers la ruelle principale. L’affreux jojo sur le toit insulta Anthere, perdit quelques affaires, posé en sac à patates sur son toit et descendit de l’autre côté. Où plutôt, il dégringole du toit !, pensa Anthere avec amusement, vu le bruit des tuiles qui s’entrechoquèrent les unes sur les autres.

En se pencha sur le long coup de Spartan, Anthere pouffa de rire. Mais ça ne changeait pas grand-chose au problème, ils avaient toujours le Froussardine… Enfin, elle pouvait toujours alerter la garde. Clinc ! Clinc ! Restait à espérer qu’ils ne puissent pas s’enfuir trop loin, sinon… Clinc ! Clinc ! Ce petit bruit énervant fit tourner la tête de la jeune femme. Elle en localisa la source après une minute, en tournant la tête vers le toit : une Pokéball était coincée, à demi-ouverte, entre deux tuiles. Anthere crut même la voir bouger. Une idée lui vint, si elle était pleine… Un Pokémon était peut-être coincé entre l’intérieur de la Pokémon et l’extérieur… En demandant doucement de l’aide à Spartan, Anthere parvint à se hisser sur le toit en se faisant porter par la tête du dinosaure. Elle passa un bras sur le toit, pour se maintenir à peu près stablement et attrapa la Pokéball du bout des doigts, qui tomba sur des planches, roula jusqu’à un parpaing et fini éclaté en plusieurs morceaux quand un marteau lui tomba dessus.

Mais aucun Pokémon n’en sortit… Il valait mieux qu’il n’y en ait pas en effet… Anthere changea de position et se maintint par les bras, avant de descendre prudemment vers Spartan. Dans la petite ouverture sur le toit, un éclat argenté retint son attention.

« Attends ! Remonte-moi ! » Souffla t-elle à Spartan.

Remontant difficilement, Anthere eut du mal à tenir en place. Elle avait perdu toute sa condition physique depuis longtemps et mit un long moment avant de pouvoir atteindre la petite fenêtre. En collant la figure contre la vitre, tut en essayant de ne pas bousculer soit dans le vide, sans dans la pièce en dessous, elle put apercevoir malgré la poussière sur la vitre, un truc argenté brillant qui se trémoussait. Avec son bras, elle essuya la vitre. Un poisson ! Un tout petit poisson aux reflets argentés se tortillait coincé, sur des planches, ou une table, Anthere ne savait pas trop. Il allait s’asphyxier, c’était certain… Et il n’y avait personne dans les environs, alors avant de trouver le propriétaire de la maison, il serait mort. C’était peut-être ça le Froussardine… Aucune importance pour l’instant, elle ne pouvait pas le laisser mourir… L’ennui, c’est qu’elle ne pouvait pas descendre, sans risquer de ne pas pouvoir ressortir. Comment faire ? Et elle ne pouvait pas non plus défoncer le mur de la maison. Puis elle se rappela la bulle que Paloma avait voulu lui donner.

Cela lui donna une idée. Elle appela Pegasus qui prit son élan pour monter jusqu’à elle. Non sans vaciller dangereusement, elle l’attrapa au vol. Son plan était simple, il devait simplement faire une bulle d’eau pour prendre le poisson dedans, puis le faire remonter. De bonne nature, Pegasus se prêta à sa demande. Il créa sans problème une bulle d’eau, mais pour la faire remonter… Sans risquer de défoncer le toit avec une colonne d’eau, c’était autre chose ! Il n’avait pas de pouvoirs psychiques ! Pourtant, la bulle se mit à flotter jusqu’à la petite ouverture, se déforma pour la dépasser et tomba plus bas. Anthere relâcha Pegasus et descendit rejoindre le dos de Spartan. Une fois dans la ruelle, le poisson, assez mal en point, était toujours dans la bulle de Pegasus. Le mieux était encore de ne pas le manipuler, alors Anthere descendit de Spartan et fit avancer la bulle en la poussant…

Mais les choses se compliquèrent quand elle rejoignit la place principale, avec tous les courants. Avec d’infinies précautions, Spartan pencha sa tête vers la sardine et fit légèrement geler la surface de la bulle d’eau. De cette manière, elle était solide, tout en gardant l’eau liquide à l’intérieur. Anthere put alors défaire l’un de ses foulards, les enrouler autour de ses mains et saisir la bulle de glace. Aussi vite que possible, Anthere essayait de rejoindre la protection de Paloma, tout en la cherchant du regard. De quoi est-ce qu’elle aurait l’air franchement ? Anthere peina un peu, mais retrouva finalement la femme, qui comme elle l’avait dit, n’avait pas bougé depuis tout ce temps. Elle n’avait plus qu’à le lui ramener et lui raconter.



[Bien qu’elle ait refusé la proposition de Paloma, ne se sentant pas capable, Anthere est quand même tombée sur le dresseur du Froussardine. Du coup, elle le ramène à Paloma ^^ La bulle est juste gelée à l’extérieur, Spartan à fait une pellicule de glace juste assez solide pour le déplacement. Bon par contre, il se gèle peut-être un peu les écailles dedans… Est-ce qu’un Froussardine peut couler du nez s’il attrape froid ? x) ]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 1087

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par PNJ le Dim 22 Oct 2017 - 15:40


Paloma vit bien que la jeune femme était totalement perdue et qu’elle ne devait son salut qu’à ses Pokémon, mais en l’état, elle ne pouvait demander de l’aide à personne d’autre. Plus qu’à l’humaine, c’était aux deux géants qu’elle avait adressé sa requête, comprenant rapidement qu’ils étaient suffisamment forts pour défendre la fille. Paloma eut la désagréable impression de prendre Anthere au piège en la mettant devant le fait accompli, mais elle n’avait pour ainsi dire pas le choix. La Maîtresse de l’Esprit, toutes ses forces tendues vers l’effort de maintien de la barrière, vit s’éloigner le trio parti à la recherche du Froussardine égaré. S’en remettant à eux pour résoudre la situation, la jeune Gardienne se détourna pour se consacrer à sa tâche.

« Tiens ? »

Paloma avait le sentiment que la fille et ses deux colosses venaient de partir, mais elle se rendit compte, à la progression de l’élévation de l’eau dehors, qu’il s’était écoulé bien plus de temps que prévu. Un sourire illumina son visage quand elle aperçut la bulle légèrement gelée contenant un Froussardine épuisé, mais bel et bien vivant.

« Anna, va chercher Suiren. »

D’un mouvement élégant, l’Oratoria sortit de la bulle psychique de sa maîtresse, pour revenir quelques minutes plus tard accompagnée d’une adolescente toute de bleu vêtue. À ses côtés, un Otaquin applaudit à la vue du poisson prisonnier, qui s’agita gaiement en reconnaissant son ami. Suiren, elle, prit doucement la sphère des mains d’Anthere, en lui souriant et en s’inclinant, avant de nager vers l’extérieur du dôme d’Abyan, où le Démon n’avait de cesse de charger et de déchaîner sa colère. La Garde de la ville eut un mouvement pour intercepter l’adolescente, mais tous la laissèrent passer en la reconnaissant, et Suiren flotta en direction du monstre, qui l’engloutit littéralement. Il y eut des cris d’horreur dans la foule rassemblée au centre de la cité sous-marine, certains pensant certainement que la gamine s’était fait dévorer par la créature sauvage. Mais au bout de quelques instants, une pulsation émana de la bête, qui se disloqua lentement dans un balai enchanteur et magnifique. Au cœur du Banc, la tête du Démon émergea, et Suiren réapparut, les mains posées sur la créature marine en signe d’apaisement. Le Froussardine fut libéré de sa prison, qui sembla se dissoudre, et il rejoignit rapidement ses semblables, qui redevinrent des individus soudés, mais séparés et identifiables.

« Suiren me surprendra toujours, elle les comprend mieux que quiconque. »

L’adolescente resta à l’extérieur, jouant avec les poissons qui paraissaient à présent ridiculement petits, tandis que la Garde terminait de colmater les dernières brèches. Aidés de Maîtres du Feu résidant en permanence à Abyan, ils parvinrent à chasser le liquide et à assécher les grandes étendues d’eau qui stagnaient encore dans les rues, ne laissant que quelques flaques solitaires en guise de souvenir de la catastrophe. Paloma rompit sa barrière psychique, s’assura que les civils n’avaient rien et se tourna vers Anthere et ses Pokémon.

« Au nom d’Abyan, je te remercie du fond du cœur pour ton aide. Sans vous, le Démon n’aurait jamais été calmé et aurait causé des dégâts irréversibles. N’hésite pas à demander si tu as besoin de quelque chose... »

La Gardienne fut appelée par l’un de ses collègues, auquel elle fit de grands signes pour le saluer. Lorsqu’elle se retourna, Anthere et ses protecteurs n’étaient déjà plus là.
_________________

Et voilà, pitit poisson a retrouvé sa famille ^^
Je te laisse poster la demande de notation dans la foulée ^^ N’oublie pas de demander tes récompenses, cette fois Wink
À bientôt en RP !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [7G] Fermez les écoutilles ! [Anthere Osarian]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum